Issuu on Google+

MARS-AVRIL 2009

Agen

ACTU

LE MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE D’AGEN

N° 81 édito

Un scrutin qui a tenu toutes ses promesses Ce fut une première en France, les agenaises et les agenais ont élu au suffrage universel le 15 mars leurs nouveaux conseillers de quartier. Nous pouvons nous réjouir et nous féliciter de la participation des électeurs agenais à ce scrutin. Preuve s’il en est que notre nouvelle gouvernance pour les quartiers a passionné. C’était notre premier engagement municipal. Un an jour pour jour après l’élection de mars 2008, nous l’avons mis en place. Votre vote a donné une réelle légitimité à vos 9 conseillers de quartier. 23 associations vont donc se constituer au sein de nos 23 quartiers-villages. Les agenaises et agenais ayant participé au suffrage du 15 mars seront automatiquement membres de droit de l’association. Toutes et tous ceux qui voudront y adjoindre leur force et leurs énergies y seront les bienvenus. Chacune de ces 23 associations de quartier élaborera d’ici la fin de l’année un contrat qui définira et établira, en partenariat avec la mairie, 23 contrats de quartier entre la mairie et le conseil. Cette nouvelle gouvernance pour les quartiers est une vraie innovation dans le mode de fonctionnement municipal et dans ses relations avec les administrés. Ces conseils ont été installés lors du conseil municipal extraordinaire du 21 mars au théâtre Ducourneau. Vous trouverez dans les pages intérieures de votre Agen Actu les grands moments de ces élections et du conseil municipal exceptionnel. Vous pourrez surtout faire mieux connaissance avec vos conseillers de quartier. N’hésitez pas à entrer en contact avec eux pour commencer à dialoguer sur les problèmes et besoins de vos quartiers. Vous trouverez aussi les nouvelles règles de fonctionnement municipal et de travail en commun des citoyens, des conseillers municipaux et conseillers de quartier. Je souhaite une nouvelle fois un bon travail à nos nouveaux conseillers de quartier et je demande à chacun de vous de les aider à réussir le mieux possible dans leurs nouveaux mandats.

DÉCOUVREZ VOS CONSEILLERS DE QUARTIER Pages 4 et 5

Jean DIONIS DU SÉJOUR Maire d’Agen s Député de Lot-et-Garonne

ATHLETISME

MEETING DES DEUX MERS Samedi 11 avril au stade Rabal 10 épreuves, 6 clubs, 3 places sur le podium, 1 seul vainqueur ! Page 8

207 conseillers de quartier élus au suffrage universel


Dossier

ENGAGEMENT N° 1

UNE NOUVELLE GOUVERNANCE

I N T E R V I E W D E L ' ELU

Pierre Chollet,

Madame Boilon,

Monsieur Prou,

Quel bilan tirez-vous de l'ĂŠlection des conseils de quartier ?

Pourquoi vous êtes-vous portÊe candidate à l’Êlection des conseillers de quartier ?

Pourquoi vous êtes-vous portÊ candidat à l’Êlection des conseillers de quartier ?

Beaucoup de fraÎcheur. Je vous rappelle que nous avons fait 35 rÊunions de quartier, la mobilisation aux Êlections s'Êlevant à 23,47 % reète la forte participation du public à ces rÊunions prÊalables. On peut dire aussi que c’est un changement très fort par rapport au mode de gouvernance. Cela veut dire que les citoyens agenais sont intÊressÊs pour s’impliquer dans la gestion de leur quartier sur le cadre de vie et l’animation.

On est venu me chercher compte tenu de mon expÊrience sur le quartier. J’avoue que j’ai un peu hÊsitÊ au dÊpart parce que j’ai beaucoup d’autres occupations. Je milite un peu partout, j’ai commencÊ avec les parents d’Êlèves il y a très longtemps et aujourd’hui je suis au club de 3ème âge de l’Éternel printemps. Je suis Êgalement secrÊtaire et trÊsorière de deux associations dÊjà.

Je connaissais la tĂŞte de liste, Madame CouziniĂŠ et son mari. Son ďŹ ls est un de mes amis. J’ai participĂŠ aux diffĂŠrentes rĂŠunions, et au fur et Ă  mesure, je me suis engagĂŠ sur la liste avec les personnes que je connaissais. Je me suis dis "pourquoi ne pas essayer", que c’Êtait une aventure intĂŠressante Ă  tenter. Je vis dans ce quartier depuis 3 ans. Je ne connais pas tant de monde que ça, je suis donc content d’Êlargir mon cercle. C’est un challenge que je me suis mis en signant. En m’engageant je voulais agir. J’ai 20 ans, je pense aux plus petits et aux plus vieux. Il faut que ça bouge.

Maintenant que les conseillers de quartier des agenais sont ĂŠlus, que va-t-il se passer ? Pour nous, ce message est très fort. Cela veut dire que nous sommes dans la bonne voie. Nous allons donc, vous l’avez compris, beaucoup plus loin que la simple information ou mĂŞme la concertation : la co-dĂŠcision est au cĹ“ur de notre dispositif. Nous allons voir comment ces conseils de quartier vont vivre. Ils ont jusqu’à la ďŹ n de l’annĂŠe pour signer les contrats de quartier qui vont se dĂŠcliner sur tout le mandat. C’est une grande victoire de la dĂŠmocratie participative. Par cette action, nous allons vers les citoyens qui sont les plus Ă  mĂŞme de parler de leur quartier et de savoir exactement ce qu'il faut y faire. Bravo les agenais, merci pour la participation. On va vivre ces annĂŠes-lĂ  en travaillant ensemble. Nous sommes ďŹ ers d’avoir avancĂŠ jusqu’à un tel niveau dans l'expression de la dĂŠmocratie participative.

INTE RVI E W DE LA DOYENNE DES CONSEILLERS DE QUARTIER : Madame Jacqueline BOILON, ÂŹQUARTIERÂŹÂŹsÂŹĂ?COLEÂŹDEÂŹ2ODRIGUES ET DU BENJAMIN DES CONSEILLERS : - O N S I E U R ÂŹ * U L I E N ÂŹ 0 2 / 5 ÂŹ QUARTIERÂŹÂŹsÂŹĂ?COLEÂŹ%(ERRIOT

2

Et puis ďŹ nalement on m’a convaincue. Pour moi, c’est une continuation, je suis Ă  l’Amicale des locataires de Rodrigues depuis 1978 soit depuis plus de trente ans. J’avais dĂŠjĂ  assistĂŠ Ă  des rĂŠunions de mon comitĂŠ de quartier Ă  l’Êpoque mais je trouvais qu’il ĂŠtait un peu trop grand. Notre quartier-village d’aujourd’hui c’est Rodrigues. MĂŞme s’il y a quelques villas derrière, c’est dĂŠjĂ  plus petit. A l’Êpoque comme c’Êtait trop grand, les motivations et les dĂŠclarations n’avaient aucun rapport avec une citĂŠ comme Rodrigues.

Comment avez-vous vÊcu cette Êlection ? L’Êlection Êtait très bien organisÊe. On doit rendre hommage à la liste concurrente car ses membres Êtaient les premiers à venir nous fÊliciter après les rÊsultats de l’Êlection. Pour notre campagne de communication, nous avons surtout mis des prospectus dans les boÎtes aux lettres. Notre liste a pensÊ que ce n’Êtait pas très judicieux de dÊranger les gens chez eux. Nous avons bien rencontrÊ des personnes mais nous avons ÊvitÊ le porte à porte. On a ÊtÊ très surpris du nombre de votants ; une bonne nouvelle constatÊe sur l’ensemble des quartiers d’ailleurs. Je ne pensais pas que les gens Êtaient autant motivÊs.

Maintenant que vous êtes Êlue, qu’avez-vous envie de faire ? Une fois le bureau constituÊ, nous allons voir les prioritÊs sur la citÊ, les dolÊances des gens et faire des animations, notamment des repas de quartier. On fera sÝrement une permanence pour que les habitants viennent nous voir. Une collaboration s'engagera sans doute avec les associations du quartier existantes dÊbouchant sur un travail collectif. Nous n'avons pas trop de problèmes sur Rodrigues, il faut le reconnaÎtre, c’est une citÊ calme.

L’ACTU EN DIRECT SUR

www.agen.fr

Comment avez-vous vĂŠcu cette ĂŠlection ? Pendant la campagne on est allĂŠ prospecter, porter nos tracts et on a expliquĂŠ ce que l’on voulait faire. Dans l’ensemble les gens sont très sympas dans le quartier. J’Êtais un peu stressĂŠ quand j’attendais les rĂŠsultats. Il y a eu 166 votes. Au bout de la première centaine, je me suis dis que c’Êtait bon. Je suis très content que notre liste soit passĂŠe. Dans la mesure oĂš ce n’Êtait pas politisĂŠ, d'autres rĂŠsultats seraient revenus au mĂŞme. Les listes voulaient agir et aller de l’avant. Je suis quand mĂŞme très ďŹ er d’avoir ĂŠtĂŠ ĂŠlu.

Maintenant que vous êtes Êlu, qu’avezvous envie de faire ? Dans mon quartier, je voudrais agir sur la sÊcuritÊ routière. C’est pour moi la prioritÊ. Les enfants traversent, il n’y a pas de dos d’âne et les gens roulent vite. Je ne suis pas le seul à dÊcider. On verra mais j’ai sincèrement des idÊes. Dans le quartier, il y a dÊjà un projet sur les immeubles menÊ par la ville. Il faudrait un endroit pour que les gens se rencontrent. Il faut donc que tout le monde soit content et que l’on vive bien tous ensemble. Si les jeunes veulent que je les reprÊsente, c’est volontiers. Après, c’est à eux de dÊcider. Je ne vais pas forcer la main. S’ils veulent me parler ou que je les aide, je suis là pour ça.


POUR LES QUARTIERS AGENAIS LES ÉLECTIONS EN PHOTOS

L ' AV E N I R D E S C O N S E I L S D E Q U A R T I E R

L'APRÈS 15 MARS 2009

Du conseil à l'association de quartier Les 23 conseils de quartier se constitueront en associations de type loi 1901 et s'administreront librement. Les statuts ont été établis et validés lors du conseil municipal du 7 juillet 2008 formalisant la composition du bureau qui sera obligatoirement constitué des conseillers de quartier élus. En leur sein, tout habitant pourra proposer aux conseillers de quartier, grâce à son expertise de terrain, des actions en faveur du "vivre ensemble"qui viseront notamment à améliorer son cadre de vie et à proposer des animations.

Tous à vélo ! Le 14 mars au départ de la balade des quartiers.

QUELS MOYENS ? s¬UN¬LOCAL¬PAR¬QUARTIER

s¬DU¬MOBILIER¬ET¬DES¬OUTILS

La ville mettra à disposition un local dans chaque quartier pour son conseil en privilégiant les locaux municipaux et notamment les écoles. A défaut, un local de substitution sera trouvé. Dans tous les cas, une convention d'occupation des locaux sera signée par son représentant.

Chaque conseil de quartier sera doté d'un portable avec logiciels de bureautique, d'une imprimante monochrome et d'une armoire.

Près d'1 agenais sur 4 a voté :

s¬UNE¬SUBVENTION Comme toute association, le conseil de quartier repose sur un bénévolat actif mobilisé pour répondre à l'objet de ses statuts et motivé pour engager des actions productives de recettes (kermesse, loto, animations festives). La ville a décidé d'apporter, en complément, une subvention contribuant pour une partie à ses besoins de fonctionnement administratif de l'association et l'autre pour les initiatives d'animation du quartier. Chaque année, il disposera d'une subvention maximale de 1 000 € (500 € pour le fonctionnement et une subvention exceptionnelle de 500 €), provisionnée pour la réalisation d'animations.

s¬5N¬ÏLU¬RÏFÏRENT ¬UN¬SERVICE

le jour J, les électeurs se sont largement mobilisés...

... et attendaient nombreux les résultats le soir même.

LES CHIFFRES

23,47 %

C'est le taux de participation moyen à l'élection des conseillers de quartier du dimanche 15 mars.

Le dispositif de démocratie participative repose sur le dialogue entre les citoyens, leurs représentants conseillers de quartier, les élus municipaux et l'administration. Pour faciliter les échanges et donner une force d'action, la municipalité a créé deux éléments référents : s un élu de la majorité municipale par quartier qui assurera un dialogue permanent avec les conseillers de quartier et la population. s un service vie des quartiers pour les sollicitations de proximité. Il est l'interlocuteur privilégié entre la demande exprimée par le conseil de quartier ou ses habitants et les services municipaux.

Le contrat de quartier Chaque conseil de quartier et la Ville mettront en commun leurs propositions et signeront un contrat de quartier établi pour la durée du mandat (2010-2014). La responsabilité première du conseil de quartier est d'assurer la co-production du contrat par la mise à disposition de l'administration municipale. La responsabilité de la ville est de garantir au mieux le respect des engagements contractualisés. Le contrat de quartier a pour vocation de répondre à des préoccupations quotidiennes et de proximité. Pour faire écho aux engagements municipaux et au Grenelle de l'environnement, les conseils de quartier devront s'approprier la notion transversale du développement durable. La volonté d'une équité de traitement et de moyens a amené la collectivité à décider d'attribuer à chaque quartier un budget identique à l'euro près. L'enveloppe financière est fixée à 100 000 € par an soit une enveloppe pluriannuelle d'opérations de 500 000 € pour la durée du mandat. Les 23 contrats de quartier seront soumis à délibération du conseil municipal du 14 décembre 2009 et pourront être signés avant le 31 décembre 2009.

L’ACTU EN DIRECT SUR

www.agen.fr

Z O O M

207

C'est le nombre de conseillers élus dans les 23 quartiers villages.

QUELS INTERLOCUTEURS ?

3


Élections

ENGAGEMENT N° 1

ILS SONT ÉLUS 207

CONSEILLERS

DE

Retrouvez les photos légendées sur : www.agen.fr/monquartier et dans le hall d'accueil de la mairie 4

L’ACTU EN DIRECT SUR

www.agen.fr


QUARTIER

POUR

AGEN

DATE

Retrouvez les photos légendées sur : www.agen.fr/monquartier et dans le hall d'accueil de la mairie L’ACTU EN DIRECT SUR

www.agen.fr

5


Agen BOUGE A GENDA

T R AVA U X

CULTURE

RUE MONTESQUIEU

Sortons !

De la rue du Jeu de Paume à la place Fallières

Théâtre municipal Ducourneau : s¬¬Les mésaventures de Pinocchio Samedi 4 avril à 20 h 30 : comédie musicale, d'après l'oeuvre de Collodi, par la Cie Figaro and Co et les élèves de M. Vidal, de l'école Elisée Reclus. Musée des Beaux-Arts : s¬Quand les couleurs s'en mêlent Dimanche 5 avril de 14 h 30 à 17 h 30 : atelier créatif pour les 3-6 ans, imaginé par la Cie La Patte de Lièvre (sur inscription). s¬¬Il est où le mammouth ? Mercredi 22 avril de 10 h à 18 h : atelier d'archéologie expérimentale, pour les 7-13 ans, animé par L. Bernat, Directeur du Parc archéologique de Beynac. Bibliothèque municipale : s¬Petit bleu, petit jaune Dimanche 5 avril de 14 h 30 à 17 h 30 : Spectacle théatral, d'après l'oeuvre de Léo Lionni, adapté par la Cie de La Patte de Lièvre. 2-5 ans sur inscription. s¬Goûter conté Samedi 4 avril de 14 h 30 à 15 h 30 : heure récréative de contes et lectures. Pour les 7-9 ans sur inscription. s¬Les après-midi lecture Mercredi 15 avril de 14 h 30 à 15 h 30, à la bibliothèque de Montanou. Catherine Bohl, lectrice et conteuse de l'association Plume Contante, ravira les enfants. s¬Des souris et des p'tits doigts Mercredi 29 avril de 10 h à 12 h, à l'espace multimédia. Ateliers informatiques pour les apprentis du web, de 4 à 8 ans, sur inscription. s¬Les net malins Samedi 4 avril de 10 h à 12 h, à l'espace multimédia. Ateliers informatiques pour les 7-10 ans sur inscription. s¬Les matins branchés Samedi 18 avril de 10 h à 12 h, à l'espace multimédia. Atelier pour adultes et adolescents sur le thème "gérer ses photos numériques" (tarif 3,80 € sur inscription).

6

L'aménagement de la rue Montesquieu a démarré le 23 février et doit se terminer avant Noël. Le premier tronçon actuellement en cours de travaux est celui qui va de la rue du Jeu de Paume jusqu'à la place Fallières, et devrait être fini en juillet. Les entreprises Screg et Saincry-Sogea réalisent le décapage des trottoirs et de la chaussée et vont démarrer le pavage. Veolia poursuit ses travaux de renouvellement des canalisations

d'eau potable sur le reste de la rue. Parallèlement, Gaz de France doit remplacer les branchements de gaz en cuivre. La Ville d'Agen tient les riverains informés de l'avancement du chantier par une lettre et invite les passants à fréquenter les commerces de la rue en travaux par des panneaux élaborés avec la Chambre de Commerce et d'Industrie.

EN SAVOIR PLUS : Services techniques s 05 53 69 47 55

www.agen.fr/travaux

%80/3)4)/. "Vrais/faux" : copies de... Monet, Van Gogh, Dali, Picasso...vrai ou faux tableau ? Saurez-vous voir une quelconque différence ? Venez au Centre Culturel AndréMalraux du 2 au 30 avril, les tableaux y seront exposés. Sur ce thème, le musée organise en ses murs le 9 avril à 19 h un apéro-philo avec l'intervention de Claude Remund, professeur de philosophie et de Florant, comédien au Théâtre des Deux Fleuves à Marmande. "Vrai ou faux, copier, imiter, falsifier..."

UN NOUVEAU SITE 0/52¬,%3¬*%5.%3

NOUVEAU !

Le musée est ouvert gratuitement, sur demande Condition de la copie : dimensions différentes

aux copistes, . qu'elle ait des de l'original.

Contact musée : 05 53 69 47 79 CO N CO U R S

ODE À L'EAU Parmi 15 villes françaises Agen a obtenu la certification ISO 22 000 pour l'excellente qualité de son eau du robinet. La ville sensibilise les plus jeunes au respect de l'eau à travers deux concours (classes élémentaires et collégiens) sur ses sites : www.agen12-25.fr et www.agen.fr

L’ACTU EN DIRECT SUR

www.agen.fr


Agen

RÉAGIT

Pas d’augmentation des impôts communaux en 2009 Après chaque élection, c’est la même justification d’un "héritage", prétexte des nouvelles équipes pour justifier l’augmentation des impôts… Nous aurions pu à Agen, comme les autres, invoquer ce fameux héritage. Si l’endettement de la ville a été réduit au cours des dernières années, son budget de fonctionnement a explosé ! Les recettes supplémentaires générées en 2003 par les 27 % d’augmentation des impôts ont à peine couvert l’augmentation des dépenses de personnel. Malgré cette situation très tendue, les taux communaux d’imposition des agenais n’augmenteront pas en 2009. Pourquoi ? D’abord, parce que nous nous sommes engagés durant la campagne électorale, à une stratégie de modération fiscale sur le mandat. Il nous semblait normal que la Mairie fasse un effort de contraction de ses dépenses de fonctionnement quotidien. Pour la première fois depuis longtemps donc, les dépenses de fonctionnement de la Mairie ne vont pratiquement pas augmenter en 2009 et les dépenses de personnel seront plafonnées au niveau de 2008. Grâce à cet effort, nous pourrons lancer les travaux d’envergure dont notre ville a tant besoin. Ensuite parce que la crise est là : comment pourrions augmenter la taxe d’habitation et la taxe foncière au moment où le pouvoir d’achat des familles et la sécurité des emplois sont si fragilisés? Le choix fait par la municipalité n’est ni le plus simple à tenir, ni le plus confortable : mais il est le seul qui respecte les électeurs et les contribuables.

Les élus de la majorité municipale

Ecoles : Attention, danger ! Début mars, le ministre de l’Education, M. Darcos, s’est déplacé à l’Hôtel de Ville pour féliciter le bon élève Jean Dionis qui applique concrètement sa politique de démantèlement de l’école publique. La priorité n’est plus la place de l’enfant au centre du dispositif d’éducation mais une gestion purement comptable. Les mesures prises déjà connues sont éloquentes. D'un côté, la dotation globale de la Caisse des écoles diminue de 5%, de l'autre le prix du repas servi dans les restaurants scolaires augmente et le fonctionnement de celle-ci, qui donnait entière satisfaction, est remis en cause. Les études tous azimuts menées par la municipalité, les actions de communications à prix exorbitants se multiplient..., il est question de la mise en œuvre d'un plan de restructuration des écoles publiques piloté par un cabinet "neutre". Les décisions, nous indiquent des parents qui siègent dans les conseils d'écoles, sont déjà connues avant même la réalisation de l'étude, avec notamment les fermetures des écoles maternelles Ch.Duffour, G.Salvan et d’autres...Inadmissible! La maternelle Ch.Duffour a toute sa place dans le quartier de l'Hôtel de Ville où la réhabilitation des logements facilite l'arrivée de nouvelles familles. Le projet éducatif de la ville, élaboré en 2002, est battu en brèche. "Contribuer à l’épanouissement et à la réussite des enfants et des jeunes, développer l’apprentissage de l’autonomie, de la vie collective et de la citoyenneté, améliorer les conditions d’accueil des enfants et les conditions d’enseignement en offrant des moyens conséquents et innovants". Tous ces objectifs sont relégués au second plan. Le Contrat Educatif Local ne s’adresse toujours pas aux élèves de Cours Préparatoire, le plan pluri-annuel d’investissements pour les bâtiments scolaires a été remis en cause… Economies à tour de bras dans les écoles publiques! Pourtant, dans les écoles privées, la dotation par élève augmente... et avec un rattrapage ! Oui, monsieur Darcos, ici votre message est bien entendu !

Les élus de l’opposition municipale

www.agen.fr/expression-politique

RUBRIQUE OCCITANE par Gèli GRANDE dans le cadre du Salon du Chocolat qui s'est tenu au Parc Expo fin mars Découverte par les Mayas, la fève de cacao fut reprise par les Aztèques qui créèrent le mot xocoatl aïeul de tchocolatl, mélange de cacao et de sucre de canne, après l’arrivée des Espagnols au Mexique en 1519. 1609-2009 est l’occasion de fêter le quatrième centenaire de l’entrée du chocolat en pays gascon à Bayonne, dans les valises des Juifs espagnols et portugais persécutés par l’Inquisition. Ce sont eux qui nous ont appris à aimer ce produit.

Descobèrta pels Maiàs, la fava de cacau siaguèt represa pels Astècs qu’inventèron lo mot xocoatl aujòl de tchocolatl, mescla de cacau e de sucre de cana, apuèi l’arribada dels espanhòls al Mexic en 1519. 1609-2009 es l’escasença de festejar lo quatren centenari de l’entrada del chocolat en país gascon a Baiona, dins las malas dels josius espanhòls e portugueses percaçats per l’Inquisicion. Son eles que nos faguèron aimar aqueste produch.

L’ACTU EN DIRECT SUR

www.agen.fr

7


ATH LÉT I S M E

LE SAVIEZ-VOUS ?

STADE ROBERT RABAL

Inauguration de la nouvelle piste

Robert Rabal (1904-1982) fut un grand rĂŠsistant, un grand journaliste mais aussi un grand sportif. Il s'illustra en athlĂŠtisme (course et saut) avant de devenir dans les annĂŠes 20 un cadre incontournable du SUA et du ComitĂŠ PĂŠrigord-Agenais. On lui doit notammant la piste d'athlĂŠtisme inaugurĂŠe en 1974 dans le stade auquel il a donnĂŠ son nom.

Samedi 11 avril, la Ville d'Agen et le SUA AthlĂŠtisme inaugurent la piste livrĂŠe l'ĂŠtĂŠ dernier pour le lancement de la saison d'athlĂŠtisme 2008-2009. Ă€ cette occasion, le stade Rabal accueillera le 1er Meeting des Deux Mers. Au programme : Avant-meeting de 17 h Ă  19 h avec l'"AthlĂŠ-dĂŠcouverte" pour les 8-15 ans. Une invitation est lancĂŠe aux sportifs des autres disciplines ainsi qu'Ă  tous les agenais Ă  venir se rencontrer sur les "1000 m agenais" ouverts Ă  tous. Ă€ 19 h, dĂŠbut du meeting ofďŹ ciel avec notamment 10 ĂŠpreuves rĂŠunissant exceptionnellement six clubs des deux ligues Aquitaine et Midi-PyrĂŠnĂŠes (Stade Bordelais, Stade Toulousain athlĂŠtisme, Élan PĂŠrigueux TrĂŠlissac, CA Balma, Stade Montois athlĂŠtisme et SUAgen athlĂŠtisme).

EntrĂŠe gratuite. Renseignements : 05 53 96 88 55 N ATAT ION

MEETING IRSO Le SUA Natation organisait Ă  Aqua'Sud les 27, 28 et 29 mars dernier cette grande compĂŠtition, ĂŠpreuve fĂŠdĂŠrale ayant obtenu le label national. Cette ĂŠpreuve est qualiďŹ cative pour les Championnats de France et du SudOuest : Le Grand Prix de la Ville d'Agen et de la CommunautĂŠ d'AgglomĂŠration Agenaise. Plus de 600 nageurs sont venus de toute la France, pour un programme digne des J.O. : 35 heures de compĂŠtitions, 84 podiums et plus de 252 nageurs rĂŠcompensĂŠs.

EN SAVOIR PLUS :

DATE

WWWAGENFRSPORTS

AGGLO

18

JournĂŠe emploientreprises

AVRIL

Le SUA rugby reçoit Lyon O. U. (En cas de diffusion tÊlÊvisÊe, match le 19 avril) Ce magazine est imprimÊ par une entreprise labellisÊe "IMPRIM'VERT" pour le respect de l'environnement.

L'État et la CommunautÊ d'AgglomÊration d'Agen organisent avec l'appui de Pôle Emploi et de la Mission Locale de l'Agenais et de l'Albret, le 1er Forum Emploi-Entreprises le jeudi 30 avril de 9 h 30 à 17 h au Parc des Expositions. Le but est de permettre aux chercheurs d'emploi de rencontrer des entreprises qui recrutent, de dÊcouvrir des mÊtiers et des offres de contrats en alternance, ainsi que divers acteurs de l'emploi en Lot-et-Garonne.

Ce magazine existe en version Braille sur demande

AGISSONS MAINTENANT ! Tout pousse Ă  rĂŠussir

-/).3¬$%¬0!0)%2¬¬LISEZ Agen ACTU et ses éditions thématiques sous format numérique. )NSCRIVEZ VOUS¬SUR¬WWWAGENFR¬pour être informé dès leur parution.

Directeur de la publication : Pierre CHOLLET Graphisme : COM Ville d’Agen Photos: J.M. Ramel, B. Dupuy, Ville d'Agen Impression : IGS


Agen Actu 81