Page 10

L O R I E N T

-

V A N N E S

VANNES – LORIENT : HISTOIRE D'UNE RIVALITÉ Dans son nouvel ouvrage, l'universitaire Gérard Le Bouëdec nous plonge au cœur des rapports entre Vannes et de Lorient. Une relation tumultueuse gravée dans l'Histoire. dans les relations entre les deux communes. « ui des deux villes est la plus riche d'un point de vue culturel ? Qui D'un côté Lorient, qui incarne l'offensive, l'arrogance d'un monde nouveau mondialisé puis inaffiche le plus fort taux de séré dans la révolution industrielle. De l'autre, croissance ? Entre les deux des villes sur la défensive face à cette villecommunes cousines, la rivalité semble ne pas port neuve qui vient déstabiliser le territoire ». avoir de fin. Pour en remonter jusqu'à la Un écart qui se creuse encore davantage sous source, il nous faut parcourir plus de 300 ans l'Empire, entre modernité et décadence. en arrière, jusqu'au XVIIe siècle. À cette époque, en 1666, Vannes est une ville bourgeoise déjà ancienne de plusieurs DEUX DESTINS COMMUNS siècles. Non loin de là, la Compagnie des Durant la Seconde Guerre mondiale, Lorient Indes achète la lande du Faouëdic pour y est rasée à 85 % alors que Vannes n'est pratiimplanter son chantier de quement pas touchée. Mais Lorient, construction navale, la future Lorient. pleine de ressources, va connaître du« Un corps étranger imposé par l'État rant les décennies suivantes un formi» comme le décrit Gérard Le Bouëdec, dable nouveau cycle de croissance. qui rend dès le début la cohabitation Vannes parvient à soutenir la concurdifficile. Étape par étape, l'auteur rence grâce à l'emblématique Raynous en livre les secrets dans son mond Marcellin, ministre du général de Le fossé ouvrage « Lorient et le Morbihan, une Gaulle qui attire l'usine Michelin sur le politique, histoire de ressentiments et de territoire, en 1963. « Tout se joue là, économique rivalités (1666-1914) ». Un voyage dans les années 60 », remarque Chriet social captivant. stian Chaudré, historien local. « C'est entre l'Est et une époque charnière, avec l'arrivée l'Ouest était PAR-DELÀ LES SIÈCLES des ouvriers, l'installation de pieds« Le fossé politique, économique et écrit noirs à Kercado, la fermeture de l'hôpisocial entre l'Est et l'Ouest était écrit tal militaire ». Très novateur dans son d'avance d'avance », nous explique l'universitaiapproche, le livre éclaire d'une lumière re et historien. Ses travaux de rechernouvelle l'hostilité et les fractures qui che nous content l'histoire de deux vilont ponctué le parcours des deux villes que tout oppose. En 1710, Vannes les. Une étude dans le prolongement compte 4 000 habitants tandis que sa voisine, de « Lorient, ville portuaire : Une nouvelle hiâgée d'une quarantaine d'années à peine, en stoire des origines à nos jours ». « J’ai voulu compte déjà 6 000. À la révolution, sans surdonner du sens à cette rivalité, en expliquant prise, l'une est républicaine, l'autre royaliste et pourquoi cet antagonisme était inéluctable » le ressentiment va s'imprimer durablement commente encore l'auteur. 

Q

Profile for zappeur

Le P'tit Zappeur - Bretagnesud #511  

Le P'tit Zappeur - Bretagnesud #511  

Profile for zzzap