Page 7

axes de circulation cyclables reliant le centreville, les établissements scolaires, les pôles administratifs, d'emplois, de services, les commerces, les équipements sportifs... ». Le lancement d'un guide du vélo à Vannes incluant parcours, arceaux et infrastructures est également en discussion et viendra compléter le petit guide explicatif « Se déplacer à vélo » et le « Plan détaillé des itinéraires cyclables » déjà présents sur le site de la mairie de Vannes. « Si on veut mieux vivre sa ville et avoir moins de pollution, il va falloir faire des efforts ». Une prise de conscience partagée par les nombreux habitants présents dans la salle Ropartz du Palais des arts pour cette réunion du 23 avril, avec le désir d'amorcer un changement des mentalités en faveur de l'avenir.

création de nouvelles voies, les axes majeurs sont privilégiés. Victime de nombreuses critiques, la rue Thiers constituera notamment le principal chantier de ce grand plan vélo et verra son étude de réaménagement lancée en septembre. Aménagements prévus également sur la voie express. Sous les ponts étroits passant sous les voies de chemin de fer, des feux se chargeront de gérer la priorité entre les piétons et les vélos tandis que le secteur entre le pôle de Kermesquel et le pôle médical du Ténécio verra la création d'une nouvelle voie en faveur des piétons et des vélos. Des travaux prévus pour début 2020. Un cabinet spécialisé travaille encore sur d'autres études destinées à améliorer le pont de Ploeren ainsi que l'axe majeur incluant la zone du Fourchêne, le boulevard des Îles, l'avenue de la Marne, le boulevard de la Paix et jusqu'aux quartiers Herriot et du Poulfanc. Le pont de Saint-Anne menant aux centres commerciaux pourrait quant à lui s’agrandir afin de laisser une passerelle aux cyclistes. Un projet pour lequel François Ars se montre prudent. « Ici, c’est surtout le domaine de l’agglomération. Elle financera certains points hors de la zone de Vannes ».

DES FACILITÉS D'ACCÈS « Nous ne partons pas de rien. Il s’agit surtout d’assurer une liaison ouest-est et nord-sud ». Si quelques pistes avaient préalablement été évoquées depuis plusieurs mois (création de nouvelles pistes sur les grands axes, contournement cyclable de la ville par l'ouest, facilités d'accès à la zone Laroiseau...), on en sait désormais davantage. Nouveaux itinéraires cyclables LA SÉCURITÉ : UNE PRIORITÉ continus sur certains axes maRacines et morceaux de verre jonjeurs et facilités de jonction font chant les voies et rendant la circulanotamment partie du projet, afin tion dangereuse, séparation trop léOn parle de de créer de vraies liaisons entre gère entre les pistes et les voies les différents points d'une ville automobiles, les aménagements pollution, coupée en deux par la voie ferrée cyclistes sont encore loin de présende notre d'une part, et par la RN165 d'autre ter une vraie fiabilité. « Nous avons part. « La jonction est-ouest et toujours un sentiment d’insécurité avenir et de nord-sud de la ville est complilorsque nous roulons à Vannes ! », celui de nos quée, car nous avons quelques remarque encore un usager. Présent passages où tout le monde passe : au cœur des débats, le secteur giraenfants. À bus, voiture et vélos », reconnaît toire très fréquenté Georges Pompiun moment, David Robo, le maire de la ville, qui dou, avec ses 20 000 voitures quotiil faut y aller ! admet qu'il est parfois préférable diennes, fera partie des premiers pour les usagers à vélo de faire de travaux entamés. petits détours pour contourner les points noirs. Mais le conseil imporL'AFFAIRE DE TOUS te peu aux cyclistes pour lesquels « Ce plan doit révolutionner notre les liaisons directes sont une priorité. « Il faut manière de nous déplacer », ajoute François que les vélos puissent aller directement et Ars, et chaque habitant est vivement invité à y c'est aux voitures de faire les contournements contribuer. « Si vous voyez des dysfonctionnepour inciter les gens à prendre leur voiture », ments, il ne faut pas hésiter à nous les signaaffirme un habitant présent au cours des 1h45 ler, que ce soit aux élus concernés, au service de débat. « On parle de pollution, de notre avevoirie, par l'intermédiaire de Vélomotive ou ennir et de celui de nos enfants. À un moment, il core via le dispositif Allô Mairie Intervention. faut y aller ! » Des propos accueillis ce soir-là Aujourd'hui, ce n'est pas une fin, mais un début par une salve d'applaudissements. ! », souligne un David Robo optimiste. Des mesures concrètes donc pour Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération, destinées à inciter AMÉNAGEMENT DES VOIES « Je fais du vélo à Vannes, et c'est l'enfer ! » les habitants du territoire à emprunter les mos'exclame un autre participant qui déplore, des de déplacement doux plus pratiques, comme beaucoup, le nombre insuffisant de pimoins polluants, et bons pour la santé. À terme stes cyclables. « Certes des aménagements on l'espère, une cohabitation plus pacifique ont été faits, mais il faut les entretenir ». Côté des différents modes de circulation. 

Profile for zappeur

Le P'tit Zappeur - Bretagnesud #509  

Le P'tit Zappeur - Bretagnesud #509  

Profile for zzzap