__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

Pierre-Yves Zwahlen

Prières

pour dire merci !


Prières

pour dire merci !

Textes et photos Pierre-Yves Zwahlen


La Ligue pour la lecture de la Bible est une œuvre missionnaire internationale, au service de toutes les Eglises et communautés chrétiennes. Son but est de faire connaître la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ et d’encourager les personnes de tous âges à rencontrer Dieu au moyen de la Bible et de la prière. Elle publie des ouvrages et des guides de lecture biblique pour tous les âges. La Ligue suisse romande tient gratuitement à votre disposition son catalogue général, disponible aussi sur www.ligue.ch

Suisse

Ligue pour la lecture de la Bible Ch. de Bérée 70, 1010 Lausanne info@ligue.ch – www.ligue.ch

France

La Ligue 51, Bd Gustave André, 26007 Valence ligue@LLBfrance.com – www.laLigue.net

Belgique

Ligue pour la lecture de la Bible Av. Giele 23, 1090 Bruxelles info@ligue.be – www.ligue.be

Québec

Ligue pour la lecture de la Bible 1701, Rue Belleville, LeMoyne, Québec J4P 3M2 ligueqc@llbquebec.ca – www.llbquebec.ca

Editions Ligue pour la lecture de la Bible Chemin de Bérée 70 – 1010 Lausanne – Suisse info@ligue.ch – www.ligue.ch © Ligue pour la lecture de la Bible, Lausanne, Suisse Tous droits réservés 1re édition : 2011 ISBN : 978-2-9700761-1-7 Graphisme : Pierre-Yves Zwahlen Impression : Delta Color, Nîmes, France


A Natacha ma fille unique et préférée...


Prières pour dire merci Il y a tant de raisons de dire : « Merci ! » Il y a les merci de convention à la caisse du supermarché, les merci éblouis des amants reconnaissants, les merci arrachés aux lèvres d’un enfant timide, les merci « sans y penser » qui ponctuent notre vie. Il y a tant de raisons de dire : « Merci ! » Les merci qui jalonnent ce livre ne forment pas la longue énumération de nos multiples raisons de reconnaissance, ils ne sont pas le catalogue exhaustif de tous les bienfaits que l’on sait compter. Non, ces merci, sont l’expression de l’adoration. Ils naissent dans la contemplation du Père, dans ces face à face, ces cœur à cœur – exigeants parfois – qui nous amènent aux confins de notre humanité, mais si proches de la demeure divine. C’est là qu’un monde nouveau se révèle. C’est là que se dessine une autre réalité, tellement différente de celle que l’on côtoie au quotidien.


8


Mon phare et mon salut Père, Tu es le cœur de ma vie, mon phare et mon salut. Je ne connais pas toujours le chemin à suivre, j’hésite parfois aux carrefours de ma vie. Il m’arrive même de me perdre dans le dédale des sentiers qui me sont proposés. Je sais que tu es toujours là, tu es le cœur de ma vie, mon phare et mon salut. Ta présence me rassure et me calme. Je sais où te retrouver. Je sais que tu es là, pour moi, quels que soient mes choix ou mes errances. Ta constance et ta fidélité sont la plus grande preuve de ton amour pour moi. Je sais que tu es toujours là, tu es le cœur de ma vie, mon phare et mon salut. Merci ! 9


Serait-ce toi ? Père, Sur la plage de mes souvenirs, Dans le sable des jours passés, Je découvre une trace. Serait-ce toi ? Quand les jours se perdent dans le brouillard morose, Quand la foi triomphante se fait balbutiante, Je découvre un repère. Serait-ce toi ? Quand les vagues ont lavé le sable de ma plage, Quand la rudesse des jours a dispersé l’écume de mes suffisances, Je découvre un rocher. Serait-ce toi ? Quand mes échecs répétés ont érodés mes convictions, Quand le doute a usé l’enthousiasme de mes certitudes, le roc se dénude, Je te découvre alors, fort et rassurant, Base première sur laquelle ma vie se construit, s’épanouit et s’enracine. Merci ! 10


11


Détails Père, Il m’arrive de contempler cette zone sensible de mon être : la frange de mon âme que les marées de la vie couvrent ou découvrent au gré des épreuves. Il m’arrive d’y découvrir un signe de ta grâce, le dessin de ton amour pour moi. Je suis stupéfait de constater à quel point tu aimes les détails. Sans que je le veuille, ou sans même que j’en sois conscient, tu arranges les éléments de mon existence, les joies ou les épreuves, les bons et les mauvais jours, pour en faire quelque chose de beau dans sa spontanéité, de parfait dans son ordonnance, d’étonnant dans son équilibre. Je discerne dans ce surprenant arrangement la marque de ta tendresse, l’affirmation de ton projet d’amour pour ma vie. Pour en discerner la beauté, il me faut prendre du recul, un peu d’altitude, le temps de l’écoute et du silence. Mais quelle surprise alors ! Merci ! 12


13


Un lieu de paix

14


Père, Serti au creux de ma vie, caché dans l’entrelacs de mes désirs et dans le désordre de mes jours, je découvre le joyau de ta tendresse. C’est un lieu de paix et de beauté. Un lac étrange aux eaux calmes et paisibles. Il ne reflète pas les tourments de mon âme, ni les errances de mon cœur.

C’est un endroit où je suis bien, une pause dans mon quotidien, un relais sur le chemin. J’aime m’y arrêter quelques instants, perdre de vue les défis de la vie pour ne plus contempler que la beauté sereine de ta grandeur.

J’aime m’y arrêter et me laisser bercer On n’y retrouve pas l’amertume de mes trahisons, par la douce mélodie de ce mot si simple : ni les tempêtes de mes rébellions. Ses eaux ne reflètent que la sérénité de ta grâce Merci ! et la profondeur infinie de ton amour.

15


16


Sur mon chemin Père, Merci pour le chemin que tu traces devant mes pas. Il me surprend chaque jour ! Si je tente de me souvenir des paysages traversés depuis que nous cheminons ensemble, je suis ébloui de leurs incroyables diversités. Il y a eu les chemins d’enfance, joyeux et insouciants ; puis ceux d’adolescence, tourmentés et passionnés. L’âge adulte m’a amené dans des chemins plus graves, jalonnés de responsabilités, de charges à porter. Puis tu m’as conduit dans des paysages contrastés, inquiétants parfois. Des paysages de glace et de frimas, de danger et de peur. Il était bon, alors, de savoir trouver en toi la chaleur qui réconforte, la tendresse qui rassure. Aujourd’hui, mon chemin est serein, apaisé. Il me conduit vers des espaces plus vastes, infinis. Il m’arrive parfois d’apercevoir, au détour du sentier, l’éclat lointain de l’océan de ton amour, la maison où tu demeures. Merci !

17


18


Tu as posé sur ma vie Père, Tu as posé sur ma vie, sur mes fautes et mes colères, quelques gouttes de sang. Taches vives qui me disent le prix de ton pardon. Tu as posé sur ma vie, sur mes jours de peine et d’ennui, quelques gouttes de lumière. Taches multicolores qui me disent l’enthousiasme de ton espérance. Tu as posé sur ma vie, sur les rochers de mes folies, quelques fleurs fragiles. Leur beauté éphémère me dit la tendresse infinie de ton amour pour moi. Merci !

19


Couleurs Père, Quand ton regard se pose sur ma vie, même les souvenirs douloureux se parent de couleurs. Ce qui était tordu et mort revient à la vie, ce qui était sec et sans avenir redécouvre la chaleur du soleil. Quand ton esprit souffle sur mes jours, il transforme mon quotidien. Il lui donne une vigueur nouvelle, une énergie que toi seul sais créer. Sans toi ma vie n’est que grisaille, pierres sèches abandonnées au bord du chemin, arbres tordus par les orages de la vie. Mais la force de ton amour, l’espérance de ta tendresse, la richesse de ton pardon illuminent mon quotidien et le transforment en une symphonie de couleur. Merci !

20


21


J’ai dressé une pierre Père, Tout au bord de ma vie, là où mes jours s’arrêtent juste avant de basculer dans l’avenir, j’ai dressé une pierre. A la limite extrême de mon espérance, là où mon cœur s’épuise à te chercher, j’ai dressé une pierre. A la frange de mon âme, dans cette zone sensible et secrète où tu me donnes rendez-vous, j’ai dressé une pierre. J’ai dressé une pierre pour ne pas oublier les promesses données, les pardons reçus, les cœur à cœur qui bouleversent l’âme, les heures de silence passées à t’écouter. J’ai dressé une pierre pour te dire : Merci !

22


23


Un nouvel horizon Père, Je me découvre souvent tout petit devant l’immensité de ta grâce. Je me heurte sans cesse à mes peurs et à mes tourments. Je limite ton pardon à l’horizon de mon espérance. J’enferme ta grâce dans le rituel de mes conceptions religieuses.

24

J’aimerais tellement me laisser emporter par ce vent de déraison qui souffle de ton Royaume. J’aimerais tellement marcher avec toi dans les prairies de ton bonheur, m’enivrer de fragrances nouvelles qui ouvriraient mon âme aux richesses de ton monde.


Je ne veux plus seulement espérer ma vie avec toi, je veux la vivre au quotidien. Je saisis ta main et te laisse m’emmener sur ce chemin de vie, parsemé de bonheur, que tu traces devant moi. Merci !

25


Blessures Père, La vie me blesse souvent. La réalité des jours est difficile à accepter, le regard des autres sur ma vie est tranchant comme un sourire refusé. Les blessures que je porte sur mon âme me font mal. Elles m’empêchent parfois de goûter aux joies de ta tendresse. Je les porte comme les stigmates impurs des rudesses de la vie. Je ne te demande pas d’effacer ces cicatrices de ma vie, mais de guérir mes plaies pour que rien ne me prive de la joie de ton salut. Père, Je découvre étonné la richesse de mes blessures, le pouvoir qu’elles ont de me rapprocher de toi en me rendant dépendant de ta guérison. Je pose alors un regard neuf sur les lames acérées qui ont déchiré ma vie et j’apprends à les voir comme de possibles amies. Merci !

26


27


28


Les fleurs de la joie Père, On m’a dit qu’il fallait de la bonne terre pour que le grain se lève, porte du fruit et offre sa vie au ciel étonné. On m’a dit qu’il fallait que ma vie soit pure et belle pour qu’elle soit un don digne de ta sainteté. On m’a dit qu’il fallait que je sois riche d’espérance et nourri de pureté pour entrapercevoir l’éclat de ta face. Mais je découvre que sur le rocher tenace de mon humanité, tu as fait pousser les lichens de l’espérance, les mousses de ta paix, les fleurs de la joie. Merci ! 29


Beauté Père, Alors que je te prie, je discerne peu à peu la beauté de ton être, subtil mélange de force et de tendresse. Je n’ai pas de mots pour décrire la lumière de ta face, pas de phrases pour parler de l’harmonie de ton être. Alors je me tais et j’adore… Alors que je te prie, je découvre dans ton regard un peu de l’espérance qui t’habite. Je suis bouleversé par cette capacité qui est la tienne de toujours voir le meilleur en moi, cet éclat de grâce qui ne demande qu’à grandir, malgré mes doutes et mes faiblesses. Tant d’espoir m’émeut et me touche, alors je me tais et j’adore… Alors que je te prie, je découvre l’immensité de ta générosité à mon égard. Je m’essaie à compter tes bienfaits, je les énumère un à un, mais leur abondance me dépasse, alors je me tais et j’adore… Merci ! 30


31


Tu es là ! Père, Quand la tempête secoue ma vie, quand les vagues du doute menacent de me submerger, tu es là ! Quand l’écume des jours masque mon avenir et me fait douter de ton éternité, tu es là ! Quand le grondement de l’épreuve m’empêche d’entendre ta voix, tu es là ! 32

Tu es toujours là ! Alors je décide de te faire confiance. Je décide de ne plus regarder à ce qui ébranle ma foi, de ne plus laisser la colère ou la peur ravager ma vie. Quelle que soit la tempête que je dois affronter, je sais que tu es là ! Merci !


33


Prières

pour dire merci ! Les merci qui jalonnent ce livre ne forment pas la longue énumération de nos multiples raisons de reconnaissance, ils ne sont pas le catalogue exhaustif de tous les bienfaits que l’on sait compter. Non, ces merci, sont l’expression de notre adoration. Ils naissent dans la contemplation du Père, dans ces face à face, ces cœur à cœur – exigeants parfois – qui nous amènent Père, aux confins de notre humanité, mais si proches de la demeure divine. C’est qu’un monde nouveau se révèle. C’est là que se Tu traces unlàchemin dessine réalité, sur les une joursautre de ma vie. tellement différente de celle que l’on côtoie auyquotidien. Je peux marcher en pleine sécurité.

Tu traces un chemin

Je et je prie, Tucontemple traces un chemin jedans médite et j’entends douceur de ta voix. les déserts de meslapeurs. Merci ! Je peux traverser l’épreuve sans me perdre. Tu traces un chemin dans les marécages du doute. Je peux y marcher sans crainte me noyer. Pierre-Yves Zwahlen, marié et père de de deux enfants

adultes, est actuellement responsable du ministère biblique à la Ligue pour la lecture de la Bible de traces un chemin Suisse romande.

Tu qui mène à ta maison. Je me réjouis déjà de m’y reposer avec toi. Merci !

www.ligue.ch

34

Profile for Pierre-Yves Zwahlen

Prières pour dire merci  

Prières pour dire merci  

Profile for zwahlenpy
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded