Page 50

50 Zut ! Culture Instant Flash

Infidèle

Sophie Alour PAR BENJAMIN BOTTEMER PHOTO ARNO PAUL

Elle a envie de tout, depuis toujours, et ne compte pas s’arrêter là. La saxophoniste Sophie Alour a appris le jazz en autodidacte, rejoignant en 2000, à 25 ans, le Vintage orchestra, qui réunissait la fine fleur de sa génération, avant de livrer des albums personnels toujours frappés du sceau de ses envies changeantes : du free jazz d’Opus 3 après Uncaged pendant sa période Radiohead, elle a réalisé son « manifeste » avec La Géographie des rêves, l’album d’un esprit libre, avant de livrer l’an dernier Shaker, hommage au funk des 60’s marqué par les folies de l’orgue Hammond. Et maintenant ? « Je vais revenir à mon projet précédent... En fait non, il y en avait déjà deux autres en cours, mais je vais peut-être encore chan-

ger. J’avoue, je suis un peu perdue, mais j’aime ça ! » C’est ainsi que Sophie Alour fait son chemin, avec une approche ouverte, ludique et décomplexée du jazz, dont on savoure l’énergie sur la scène de la Manufacture, même si certains puristes à l’esprit chagrin clameront à l’entracte qu’il y a « trop de notes » dans sa musique. « Je peux vraiment faire des infidélités au jazz, déclaret-elle. C’est là que je mesure l’amour que j’ai pour lui : je le teste, il me teste... Un jour, je peux jurer fidélité à Radiohead, et le lendemain ce sera Art Tatum. » Plus jeune, elle a d’abord adoré Miles Davis avant de s’en détourner... puis est venu John Coltrane, avec qui c’est devenu « très compliqué » même si elle le redécouvre

encore avec plaisir. « Je suis toujours un peu perplexe à propos de mes sentiments en termes de jazz et de musique en général, mais je pense que c’est bénéfique, analyse-t-elle. J’essaye toujours d’aborder la musique avec une certaine fraîcheur, mais ce n’est pas simple, contrairement à ce qu’on pourrait penser : c’est l’objet d’une recherche permanente. » Propos recueillis le 26 février au Théâtre de la Manufacture à Nancy, dans le cadre du Manu Jazz Club, organisé en partenariat avec Nancy Jazz Pulsations Shaker, Naïve

Profile for Zut Magazine

Zut10 lorraine  

Zut10 lorraine  

Advertisement