Page 1

CARUSO Zoran Portfolio


Architecture ULB La Cambre Horta Sélection projets BA2 / BA3 / MA1


CONTENU

I. INTRA-MUROS 2014 / BA2

II. HOPITAL MILITAIRE 2015 / BA2

III. ASCENSION

LOGEMENTS ULB SOLBOCH 2016 / BA3

VI. LEARNING CENTER CAMPUS LA PLAINE ULB 2017 / BA3

V. YOUNGSAN

HOUSING / WORKSPACES / ENTERTAINMENT 2017 / MA1 / Corée Du Sud


Z O R A N CARUSO

Informations personnelles 11.04.1996 Belge zoran_08@hotmail.com 0499 26 06 56 Etudes 2002 - 2008 / ENSEIGNEMENT PRIMAIRE > ECOLE ST PAUL (M/S/M) Option : général / Diplômé CEB en 2008 2008 - 2014 / ENSEIGNEMENT SUPERIEUR > INSTITUT NOTRE-DAME (CHARLEROI) Option : général / latin - langues / Diplômé CESS en 2014 2014 – 2019 / ENSEINGNEMENT UNIVERSITAIRE > UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES BAC + MA Section : Architecture LaCambreHorta / MA1 Eramsus en Corée Du Sud / 2014 -2019 Compétences Autocad 2D Photoshop InDesign Illustrator Sketchup Rhinoceros Archicad

Langues Francais Anglais Néerlandais

C2 B2 A2


I. INTRA-MUROS 2015


INTRA-MUROS, résidence dans laquelle doivent vivre en communauté 5 étudiants en architecture pour une durée de 5 ans. La particularité de ce projet réside dans l’enveloppe du bâtiment mesurant 4m de haut. En effet, selon les consignes une seule percée était autorisée, la porte, soit 2mx1m. Cet exercice nous a donc permis de développer la lumière zénithale ainsi que l’utilisation des patios afin de comprendre comment la lumière se propage dans l’espace tout en développant des espaces de vie de qualités. La taille de l’enceinte était elle aussi limitée ; 12mx12m, le besoin d’enterrer une partie du projet était donc inévitable. Cela nous a donc fait prendre conscience de la dimension communautaire que peut avoir un projet, mais aussi de l’aspect privatif qu‘il doit comporter. Cette habitation pour étudiants possède dès lors des espaces privés, un espace communautaire très flexibile au niveau des usages permettant aux étudiants en architecture de disposer d’espaces de travail de différentes tailles selon les projets sur lesquels ils travaillent.


SCHEMAS / ORGANISATION INTERNE

5 ETUDIANTS EN ARCHITECTURE

3 USSAGES

3 USSAGES

3 USSAGES

3 USSAGES

3 USSAGES

PRIVATIFS

PRIVATIFS

PRIVATIFS

PRIVATIFS

PRIVATIFS


PLAN RDC


PLAN RDC +1


COUPE AA’


COUPE BB’


SCHEMAS / ORGANISATION INTERNE

TRAME DE DÉPART

SEPARATION COMMUNAUTAIRE / PRIVE PAR LA DISTRIBUTION

ELEVATION DU COMMUNAUTAIRE EN GRADIN


CREATION D’UN PATIO POUR L’ESPACE PRIVE CREATION D’UNE COURS POUR L’ESPACE COMMUNAUTAIRE

DISTINCTION D’UN SOUS-ESPACE DANS LE COMMUNAUTAIRE

DOUBLE HAUTEUR CENTRALE RYTHMEE PAR L’AJOUT D’UNE MEZZANINE


FLEXIBILITE D’USAGES


AXONOMETRIE ECLATEE


II. HOPITAL MILITAIRE Stefan BEEL


Analyse dans le but de réaliser une coupe de vie mettant en évidence les particularités du projet : L’HOPITAL MILITAIRE de Stefan BEEL. Pour cet exercice j’ai décidé de m’attarder sur la nouvelle partie du projet. Elle résulte de trois nouveaux complexes de bâtiments adossés aux anciennes bâtisses. Ces trois immeubles résidentiels forment trois îlots carrés introvertis. Au centre de chacun, un espace vide communautaire est observable. L’accès à ces différents espaces extérieurs introvertis se fait par des failles. Il est donc très intéressant de voir comment vont fonctionner les appartements du rez-de-chaussée, car ils sont ouverts de manière exclusive sur cet espace centrale de circulation. Les habitants ne bénéficient donc d’aucune intimité et se retrouvent face à un contrôle social très élevé. Le vis à vis entre les appartements est plus important dans les premiers ilots du complexe. L‘architecte voulait donc créer un véritable espace communautaire au centre de chacun des 3 ensembles de logements, qu’auraient pu s’approprier les résidents. Malheureusement la réalité est bien différente. La vie communautaire souhaitée est pratiquement inexistante et les habitants ont mis en place des filtres leur permettant de se sentir davantage chez eux. Par cet exercice et à travers la coupe de vie, j’ai dépassé la dimension du projet (en allant depuis les trams jusqu’à la plage) en imaginant comment auraient pu fonctionner ces différents espaces si la dimension appropriable du projet avait fonctionné.


Le projet prend place sur l’ancien site de l’hôpital militaire d’Ostende. Il forme un îlot composé de 2 entités différentes avec d’une part, un projet de réhabilitation qui accueille des logements destinés aux locaux. Le bâtiment de Stefan Beel, qui fait l’objet de cette analyse s’ajoute aux bâtiments préexistants. Ce nouveau complexe est composé de 4 parties, Armada, Beaufort, Zeebries et Spinnaker. Celles-ci étant des résidences secondaires destinées à une classe sociale aisée principalement retraitée. Le complexe s’implante entre la nationale qui longe toute la côte et les dunes.


INTROVERSION DANS LA COMPOSITION ARCHITECTURALE

HOPITAL MILITAIRE, Stefan HOPITAL MILITAIRE, StefanBeel, Beel,Ostende Ostende HOPITAL MILITAIRE, Stefan Beel, Ostende

Le projet prend place sur l’ancien site de l’hôpital militaire d’Ostende. Il forme un îlot composé de 2 entités différentes. D’une part un projet de réhabilitation qui accueille des logements destinés aux locaux.
 Le bâtiment de Stefan Beel, qui fait l’objet de cette analyse s’ajoute aux bâtiments préexistants. Ce nouveau complexe est composé de 4 parties, Armada, Beaufort, Zeebries et Spinnaker. Celles-ci étant des résidences secondaires destinées à une classe sociale aisée principalement retraitée.
 Le complexe s’implante entre lacomplet nationale qui longe toute la côte et Complexe Partie developpée pour dunes. prend place sur l’ancien site de l’hôpital militaire la couped’Ostende. de vie Lelesprojet

Le projet prend place sur l’ancien site de l’hôpital militaire d’Ostende. Il forme un un îlotîlot composé dede 2 entités différentes. D’une part un un projet Il forme composé 2 entités différentes. D’une part projet dede réhabilitation qui accueille des logements destinés aux locaux.
 réhabilitation qui accueille des logements destinés aux locaux.
 Le Le bâtiment dede Stefan Beel, quiqui faitfait l’objet dede cette analyse s’ajoute bâtiment Stefan Beel, l’objet cette analyse s’ajoute auxaux bâtiments préexistants. Ce nouveau complexe est composé dede 4 4 bâtiments préexistants. Ce nouveau complexe est composé parties, Armada, Beaufort, Zeebries et Spinnaker. parties, Armada, Beaufort, Zeebries et Spinnaker.


COUPE DE VIE


III. ASCENSION

2016 / LOGEMENTS CAMPUS SOLBOCH


L’exercice consistait à créer des LOGEMENTS POUR ETUDIANTS sur une parcelle du campus Solboch de l’ULB. Le projet devait, dès lors, s’intégrer dans un paysage urbain déjà fort marqué par le campus, et en même temps, mêler logements pour étudiants et chercheurs. Le projet s’est déroulé en deux phases, la première étant une recherche urbanistique et ensuite, une organisation interne optimale pour la vie des étudiants en communauté. L’urbanisme se développe le long de la rue principale, afin de créer une séparation physique entre les logements de l’autre côté de la rue, ceux-ci se plaignant des nuissances sonores provenant du campus. Le bâtiment vient ensuite se refermer et envelopper l’îlot afin de créer un espace privé, destiné aux résidents et aux services mis en place au rez-de-chaussée. Au niveau de l’organisation interne, l’enjeu principal du projet fut donc de mettre en relations les espaces communautaires entre eux. Ceux-ci deviennent la circulation et permettent de connecter tous les étages entre eux. Ainsi se crée un ensemble communautaire regroupant les étudiants et favorisant les échanges entre eux. Les espaces communautaires dit «calmes» se trouveront du côté de la rue principale tandis que les plus bruyants, du côté du campus. Cet ensemble d’espaces communautaires connectés permet de favoriser les échanges entre les étudiants encourageant les interactions et l’entre-aide.


SCHEMAS

NSION

UN SEUL ESPACE COMMUNAUTAIRE RESIDENCE

SERVICES

Point culturel - PUB - Workshop Café

L’enjeu principal du projet est la connexion entre les espaces communautaires. Celle-ci devient circulation, permettant de connecter tous les étages entre eux , et ainsi de créer un ensemble communautaires regroupant les étudiants.

COUPE PERSPECTIVE 1/100

ESPACE EXTERIEUR PRIVE

EMPLACEMENT DES 2 TYPES DE LOGEMENTS

^

Ilot fermé

Kots étudiants + duplex chercheurs

CIRCULATIONS

ORGANISATION DE L’ESPACE EXTERIEUR

Aménagement en bandes 1. espace public pendant les heures d’ouverture des services 2. bande végétale 3. espace privatisé pour étudiants 4. espace végétal CIRCULATION HORIZONTALE Côté Avenue Buyl

+5

Kots étudiants

Côté campus

+1 +1 0

Zones calmes (étude)

Zones bruyantes (cuisine, loisirs)

Duplex chercheurs

2 types 1. verticale (secondaire) 2. horizontale (principale)

Zones communautaires reliées


RESIDENCE

el - PUB - Workshop Café

est aces dent de entre nregrou-

ESPACE EXTERIEUR PRIVE

EMPLACEMENT DES 2 TYPES DE LOGEMENTS

CIRCULATIONS

Aménagement en bandes 1. espace public pendant les heures d’ouverture des services 2. bande végétale 3. espace privatisé pour étudiants 4. espace végétal CIRCULATION HORIZONTALE Côté Avenue Buyl

+5

Kots étudiants

Côté campus

+1 +1 0

1/100

Ilot fermé

Kots étudiants + duplex chercheurs

ORGANISATION DE L’ESPACE EXTERIEUR

Zones calmes (étude)

Zones bruyantes (cuisine, loisirs)

Duplex chercheurs

2 types 1. verticale (secondaire) 2. horizontale (principale)

Zones communautaires reliées


PLAN MASSE 1/700


PLAN RDC


PLAN RDC +2 / +3


AXONOMETRIE


IV . LEARNING CENTER 2017


Le LEARNING CENTER se présente comme un empilement de plateaux génériques engendrant de vastes espaces dans lesquels les éléments du programme s’entremêlent de façon fluide. Le bâtiment prend une forme longitudinale composée de plateaux libres et légers perturbés par des éléments circulaires pleins ou vides et sectionnés par des cloisons légères. Une trame structurelle rythme l’espace, de façon plus ou moins dense selon les fonctions présentes. La variation de cette trame sur les sept niveaux permet de créer des atmosphères différentes, adaptées aux besoins de l’activité. Cette trame est altérée à certains endroits, soit pour générer des espaces vides, soit pour laisser passer des éléments verticaux à travers le plateau, abritant les circulations principales, ou pour créer des zones ouvertes telles que patios et terrasses. Le programme est réparti selon le nombre d’utilisateurs, le bruit et la lumière. En profitant de la pente naturelle de la parcelle, les fonctions n’ayant pas besoin de lumière - les archives - se trouvent à l’étage le plus bas, au niveau de la rue. Les deux entrées principales du bâtiment sont reliées par un grand vide accentuant la liaison entre VUB et ULB. Ces étages rassemblent les éléments les plus publiques du programme comme l’accueil, l’auditoire, la salle d’exposition, le workshop café et la salle de promotion. Aux étages supérieurs se trouvent les espaces de travail, des plus collectifs et bruyants - tels que les open space, le fablab, les classes flexibles - aux plus individuels et calmes - tels que la bibliothèque, les salles de lecture, les classes multimédia, les cellules individuelles et l’administration. Ce grand volume horizontal est enveloppé d’une façade transparente en retrait ce qui permet d’accentuer l’horizontalité du bâtiment.


PLAN 1/3000


SCHEMA IMPLANTATION

Flux et contexte dans lequel se trouve le projet


SCHEMAS

Structure en colnonnes

Plateaux / plans libres

Circulations verticales

Enveloppe


AXONOMETRIE / ORGANISATION DES FONCTIONS

administration

terrasse

RDC +4

étude individuelle

salle de lecture

bibliothèque

RDC +3

salles multimédia classes flexibles patio reprographie bibliothèque

étude collective

RDC +2

fablab classes flexibles/réunion

RDC +1 accès pc étude collective salle de promotion auditoire

RDC workshop café

salle d’expo

auditoire

RDC -1

accueil

services externes

zone détente/accès pc réserve précieuse

stock

RDC -2


RDC - 1 1/500


RDC


RDC + 1

RDC + 2


RDC + 3

RDC + 4


AMENEAGEMENT ET ORGANISATION INTERNE


V . YONGSAN

2017 / HOUSING / WORKSPACES / ENTERTAINMENT


«Yongsan HOUSING / WORKSPACES / ENTERTAINMENT for young entrepreneurs» est un projet de réhabilitation d’un bâtiment existant (à Yongsan, Séoul, Corée Du Sud) dans l’optique de redynamiser le quartier. Pour celà, le projet comporte dans son programme du logements, du publics mais aussi tout ce que nécessite une start-up. Afin de comprendre totalement l’enjeu du projet, trois étapes ont été indispensables ; l’analyse, la recherche et la proposition. Analyse Ce marché électronique était anciennement, il y a encore quelques année, un lieu très important dans la ville de Séoul. Mais depuis 2006, celui-ci est en declin. En effet, la vente en directe ne fonctionne plus, la société acutelle évolue vers un mode d’achat via internet. Résultat ; le quartier qui vivait principalement de son activité de vente électronique est en déclin entrainant une baisse de fréquentation du quartier. Recherche sur les « Digital natives » Comme démontré dans les schémas concernant les digitales natives, depuis plusieurs années les trois pôles principaux (LIVE/WORK/PLAY) anciennement séparés, ont tendances à se connecter entre eux. Le Live, le Work et le Plan sont donc connecter par un centre, le Core. Proposition Le projet de réhabilitation devant comporter ces trois espaces de vie, le graphique évolué des « digital natives » a été appliqué au projet. Dès lors, un centre, dit «CORE», reliant les deux bâtiments a été mis en place. Les trois grands pôles (LIVE/ WORK /PLAY) s’organiseront de manière logique: du plus public au plus privé dans la hauteur, offrant une proximité à la rues pour les services et de l’intimité pour les logements.


ETUDE LIVE / WORK / PLAY

° Bathroom

° Bedroom

° Laundry

LIVE ° Trash

Intermediate spaces between the different poles.

° Chill

° Diningroom ° Showers

° Balcony

° Shared kitchen

° Terrasse

° Fitness

° Lockers

° Park

° Offices units

WORK ° Media room

° Library ° Exhibition space

PLAY

° Meeting room

° Pub

° Club

° Café ° Shops

= Exhibition space = Circulations Exchanges between the people

° Gallery

° Cinema

° Storage

COMMUNICATION/ CIRCULATION/ CORE


SCHEMAS D’INTENTION

LIVE

LIVE WORK

WORK

PLAY

PLAY

Intermediate spaces between the different poles.

Private

Public

Intermediate spaces between the different poles.

LIVE // PLAY

WORK // LIVE

LIVE // PLAY WORK // LIVE

PLAY // WORK

INTERMEDIATE SPACES

PLAY // WORK

ORGANIZATION OF THE INTERMEDIATE SPACES


ORGANISATION DES FONCTIONS EN POLES

WORK PLACES

SERVICES

PLAY

TERRACE TRASH

LAUNDRY

COFFEE

CENTRAL CORE

STUDIOS

DININGROOM

BALCONY

BEDROOM

EXIBITION SPACE LEARNING ROOM

BATHROOM

INDIV UNITS

LOCKERS

MEETING PLACES

OPENSPACES

WORK

STORAGE MEDIA ROOM

SOWERS TRASH

IMPORTANTE INTERACTIONS LESS IMPORTANTE LOW IMPORTANTE LEAST IMPORTANTE

LIVE


AXONOMETRIE DETAILLEE DU «CORE»


RDC - 1

VIDE CENTRAL + PERMEABILITE DANS RDC ET RDC-1 / OUVERTURE SUR LA VILLE

OPEN SPACE = ESPACE PUBLIC


RDC + 1

ESPACE DE TRAVAIL EN FACE A FACE = DYNAMIQUE DE TRAVAIL

OPEN SPACE + PETITE CELLULES *Espace qualitatif de travail *Cellules organisent l’open space


+32 499 26 06 56 zoran_08@hotmail.com

Caruso Zoran / Architecture / Portfolio  

Etudiant en 4ème année (Master 1) à l'Université Libre de Bruxelles au sein de la Facultée d'architecture LaCambre Horta.

Caruso Zoran / Architecture / Portfolio  

Etudiant en 4ème année (Master 1) à l'Université Libre de Bruxelles au sein de la Facultée d'architecture LaCambre Horta.

Advertisement