Issuu on Google+

LE MAGAZINE DES SUPPORTERS DE CITROËN RACING - LUNDI 23 SEPTEMBRE 2013

NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

LE GUIDE DU SPECTATEUR LISTE DES ENGAGÉS • CARTES • GUIDE DES SPÉCIALES • HORAIRES


ÉDITO

RALLYE, MODE D’EMPLOI

D

epuis des années, les journalistes me demandaient à quel moment je me retirerais du WRC. Cette fois, nous y sommes ! Un an tout juste après avoir remporté notre neuvième titre de Champions du Monde, Daniel et moi serons au départ de notre dernier rallye. Pour ce moment très spécial, le Rallye de France Alsace ne pouvait constituer de plus bel écrin. Conclure cette histoire chez moi ne fera que renforcer l’émotion que nous partagerons tous ensemble ! Mais avant les festivités, il y a un rallye à disputer. Je suis heureux de retrouver le baquet de ma Citroën DS3 WRC n°1, heureux de faire équipe avec Mikko Hirvonen et Dani Sordo, deux gentlemen avec qui j’ai eu plaisir à collaborer ces dernières saisons. Tous ensemble, nous allons tenter d’apporter une nouvelle victoire à Citroën Racing. Ca ne sera pas évident pour moi, car je vais reprendre le volant après plusieurs mois passés sur les circuits européens. S’il vous plait, soyez indulgents si je me fais taper ! En tous cas, je ne serai pas dépaysé par le parcours de ce Rallye de France, quasiment identique à celui de l’an passé. Cette épreuve reste complexe à gérer en raison de la variété des types de revêtement et de la météo, qui peut vite changer à cette époque de l’année. Je sais que vous serez nombreux à nous encourager et je vous demanderai de faire preuve de la plus grande prudence. Ecoutez les consignes de ceux qui sont chargés de votre sécurité, positionnez-vous en lieu sûr et ne cherchez pas à nous imiter en reprenant votre voiture…

Merci pour votre soutien !

TOP CHRONO est édité par Citroën Racing Communication. Directeur de la publication : Yves Matton - Rédacteur en chef : Marie-Pierre Rossi Rédaction : Jérôme Roussel avec Daniel Grataloup - Photos : André Lavadinho, McKlein, Nicolas Zwickel - Conception : Zone Rouge - Impression : Imprimerie Jung. CITROËN RACING - 19, allée des Marronniers - 78035 Versailles - FRANCE

2

Pour les néophytes, les spéciales tracées en ville (Strasbourg, Mulhouse et Haguenau) représentent une bonne solution pour découvrir le rallye en douceur. Mais nous ne saurions que vous conseiller de vous diriger vers les ‘vraies’ spéciales, qui serpentent à travers la magnifique campagne d’Alsace et des Vosges. Vous découvrirez des paysages à couper le souffle, traverserez des villages pittoresques et ferez des rencontres inattendues. Le rallye est bien plus qu’une compétition automobile ! Année après année, les organisateurs du Rallye de France Alsace améliorent la signalisation à destination du public. Les zones réservées sont définies par l’abréviation ZP. Des parkings sont également prévus, mais n’oubliez pas que le premier arrivé est souvent le premier servi ! Vous retrouverez l’ensemble de ces informations dans le programme officiel de l’épreuve. Une fois sur place, deux écoles s’affrontent. Pour assister à un maximum de spéciales, il faut préparer minutieusement son road book et repartir après le passage de quelques voitures. Au vu de la densité de la circulation (tablez sur une moyenne de 40 à 50 km/h), il parait difficile de voir plus de quatre ES par jour. Il y a aussi la méthode cool : choisissez un joli point de vue et restez-y pour les deux boucles. N’oubliez pas le pique-nique et une radio pour pouvoir suivre l’évolution de la compétition. Une des règles d’or consiste à respecter les consignes des personnes chargées de la sécurité, qu’il s’agisse des forces de l’ordre ou des commissaires. Les zones réservées au public sont délimitées par de la rubalise et des filets verts. Si possible, privilégiez les emplacements surplombant la spéciale. Quelques conseils en vrac pour terminer : faites le plein de votre voiture la veille, vérifiez que votre GPS ne vous indique pas un itinéraire croisant une spéciale ou une route fermée, faites demi-tour avant de vous garer dans les accès pour repartir plus facilement, soyez respectueux de la nature et des habitants et ouvrez grand vos yeux !

Retrouvez toute l’actualité de Citroën Racing sur le site www. citroen-wrc.com, ainsi que sur les principaux réseaux sociaux avec des news en temps réel, des vidéos et des photos exclusives !

www.citroen-wrc.com www.facebook.com/citroenracing @CitroenRacing www.dailymotion.com/citroenracing www.instagram.com/citroenracing

Sans chercher à être exhaustif, ce guide du spectateur du Rallye de France Alsace 2013 est destiné à vous faire partager les ‘bons plans’ de Citroën Racing. Nous l’avons rédigé grâce aux conseils de Daniel Grataloup, copilote de François Delecour pendant dix ans avant de devenir coordinateur WRC de Citroën Racing. Adepte de course à pied extrême et de parapente, ‘Lupo’ connaît la région du rallye comme sa poche.


RALLYE DE FRANCE ALSACE 2013

LA LISTE DES ENGAGÉS #

PILOTE

COPILOTE

VOITURE

#

PILOTE

COPILOTE

VOITURE

1

Sébastien Loeb

Daniel Elena

Citroën DS3 WRC

123 Xavier Lemonnier

M.-Laure Lemonnier Mitsubishi Lancer Evo X

2

Mikko Hirvonen

Jarmo Lehtinen

Citroën DS3 WRC

124 Dimitry Biryukov

Evgeny Kalachev

Skoda Fabia S2000

3

Mads Ostberg

Jonas Andersson

Ford Fiesta RS WRC

125 Philip Cracco

Martijn Wydaeghe

Ford Fiesta R5

4

Evgeny Novikov

Ilka Minor

Ford Fiesta RS WRC

126 Josias Rywalski

Jean-Daniel Denicol

Peugeot 207 S2000

7

Jari-Matti Latvala

Miikka Anttila

VW Polo R WRC

127 José Morim

Yannick Martin

Mitsubishi Lancer Evo IX

8

Sébastien Ogier

Julien Ingrassia

VW Polo R WRC

128 Henk Vossen

Jac Gillis

Mitsubishi Lancer Evo X

9

Andreas Mikkelsen

TBC

VW Polo R WRC

129 René Chevalier

Valérie Diebolt

Subaru Impreza

10 Dani Sordo

Carlos del Barrio

Citroën DS3 WRC

130 Robert Consani

TBC

Renault Mégane R.S. N4

11 Thierry Neuville

Nicolas Gilsoul

Ford Fiesta RS WRC

131 Marc de Passorio

Cédric Beynet

Renault Mégane R.S. N4

21 Martin Prokop

Michal Ernst

Ford Fiesta RS WRC

132 Michael Droz

Nathalie Volluz

Renault Mégane R.S. N4

22 Romain Dumas

Denis Giraudet

Ford Fiesta RS WRC

133 James Ford

Carl Williamson

Citroën DS3 R3

36 Rashid Al Ketbi

Karina Hepperle

Ford Fiesta R5

134 Olivier Courtois

Kévin Bronner

Renault Clio R.S. R3

38 Ricardo Trivino

Alex Haro

Subaru Impreza R4

135 Marc di Nisi

Laurent di Nisi

Renault Clio R.S. R3

43 Martin Hudec

Jakub Kotal

Mitsubishi Lancer Evo IX

136 Philippe Casado

Laure Zurbach

Renault Clio R.S. R3

46 Marco Vallario

Antonio Pascale

Mitsubishi Lancer Evo X

137 Thierry Colney

Patrick Fortmann

Citroën DS3 R3

49 Oleksii Kikireshko

Andrii Nikolaiev

Mini JCW S2000

138 Pierre Ostermann

Alexandre Zink

Renault Clio R.S. R3

50 Valeriy Gorban

Volodymyr Korsia

Mini JCW S2000

139 Philippe Gomez

Frédéric Vauclare

Renault Clio R.S. R3

71 Ala’a Rasheed

Joseph Matar

Ford Fiesta R5

140 Quentin Giordano

Guillaume Duval

Citroën DS3 R3

74 Robert Kubica

Maciek Baran

Citroën DS3 RRC

141 Denis Baillif

Frédéric Baillif

Peugeot 207 R3

75 Elfyn Evans

Daniel Barritt

Ford Fiesta R5

142 Stéphane Lefebvre

Thomas Dubois

Peugeot 208 R2

79 Robert Barrable

Stuart Loudon

Ford Fiesta R5

143 Jérémie Serieys

Justine Quillet

Renault Twingo R.S. R2

86 Carlos Garcia

Hugo Magalhaes

Mitsubishi Lancer Evo X

144 Nicolas Romiguière

Alexis Nègre

Renault Twingo R.S. R2

87 Jose Gelvez

Borja Rozada

Mitsubishi Lancer Evo X

145 Pascal Mackerer

Hubert Risser

Renault Twingo R.S. R2

91 Alejandro Lombardo Luis Espinosa

Mitsubishi Lancer Evo X

146 Tim Jones

Steve Jones

Ford Fiesta R2

51 S. Chardonnet

Thibault de la Haye

Citroën DS3 R3

147 Joachim Wagemans Diederik Pattyn

Ford Fiesta R2

52 Quentin Gilbert

Renaud Jamoul

Citroën DS3 R3

148 Guillaume de Ridder Kurt Declerck

Ford Fiesta R2

58 C. Riedemann

Lara Vanneste

Citroën DS3 R3

149 Cyril Jeanniard

Mathias Horny

Peugeot 208 R2

60 Keith Cronin

Marshall Clarke

Citroën DS3 R3

150 John Oed

Eric Ehrhart

Renault Twingo R.S. R2

62 Stéphane Consani

Jack Boyère

Citroën DS3 R3

151 Laurent Bonnard

Nathalie Galmiche

Citroën C2-R2

65 Enrique G. Ojeda

TBC

Citroën DS3 R3

152 Philippe Le Béhot

Audrey Le Béhot

Citroën C2-R2

66 Cédric Robert

Matthieu Duval

Citroën DS3 R3

153 Jonathan Fritsch

Guillaume Burey

Skoda Fabia R2

100 Sander Parn

Ken Jarveoja

Ford Fiesta R2

154 Joris Thomas

Stéphane Fellay

Renault Twingo R.S. R2

102 Pontus Tidemand

Ola Floene

Ford Fiesta R2

155 Yannick Wendling

Fanny Wendling

Citroën C2-R2

103 Martin Koci

Petr Stary

Ford Fiesta R2

156 Jérôme Guérin

Elise Percebois

Peugeot 206 XS

105 José Suarez

Candido Carrera

Ford Fiesta R2

157 Patrick Cornus

TBC

Peugeot 208 R2

106 Murat Bostanci

Onur Vatansever

Ford Fiesta R2

158 Charlotte Dalmasso Marine Ponzevera

Peugeot 208 R2

107 Michaël Burri

Gabin Moreau

Ford Fiesta R2

159 Frédéric Hauswald

Gaëtan Wirth

Citroën DS3 R1

108 Niko Nieminen

Mikael Korhonen

Ford Fiesta R2

160 Jérôme Schmitt

Christophe Antoine

Suzuki Swift Sport

109 Marius Aasen

Marlène Engan

Ford Fiesta R2

161 Philippe Hemmerle

Patrice Ottmann

Suzuki Swift Sport

110 Yeray Lemes

Rogelio Penate

Ford Fiesta R2

162 Frédéric Zanzi

Jérôme Hartmann

Suzuki Swift Sport

112 Hugo Arellano

Daniel Arens

Ford Fiesta R2

163 Nicolas Braunstein

Yannick Roche

Citroën DS3 R1

120 Julien Maurin

Nicolas Klinger

Ford Fiesta RS WRC

164 Thierry Folb

Sébastien Poujol

Renault Twingo R.S. R1

121 Lionel Baud

Alex Chioso

Ford Fiesta RS WRC

165 Sébastien Panzer

Arnaud Kraemer

Citroën DS3 R1

122 Tomas Kostka

Miroslav Houst

Citroën DS3 WRC

166 J.-C. Guibert

Cécile Pages

Suzuki Swift Sport

3


JEUDI 3 OCTOBRE

GALOP D’ESSAI À STRASBOURG

S

séance d’autographes (de 15h00 à 15h30 près du départ de l’ES1) et d’une parade (15h40) en voitures de collection.

La suite de la journée se déroulera du côté dans le quartier WackenEurope. Après avoir reconnu la super spéciale de Strasbourg (ES1), pilotes et copilotes seront ensuite disponibles pour le public lors d’une

À 15h50, la première voiture quittera le parc fermé pour prendre le départ de la spéciale dix minutes plus tard. Tracé entre l’Hôtel de Région, le Parc des Expositions et le Parlement Européen, ce premier exercice se caractérise par un parcours très rapide agrémenté d’un petit ‘jump’ devant la zone réservée aux spectateurs. D’ordinaire, les pilotes n’attaquent pas dans ce type de spéciale, où il y a plus à perdre qu’à gagner. Mais cette année, les points de bonus de la Power Stage viendront récompenser les trois meilleurs. Il se pourrait donc que le Rallye de France démarre sur un rythme élevé. Après une assistance de quinze minutes, les voitures passeront la nuit en parc fermé.

éance d’essais ne comptant pas pour le classement, le shakedown constituera la première occasion de voir les voitures en action. Tracé dans le quartier de Hautepierre, à proximité immédiate du parc d’assistance installé au Zénith de Strasbourg, le parcours artificiel n’est ni représentatif du rallye, ni excitant pour les pilotes. Les équipes utiliseront ce moment pour vérifier le bon fonctionnement des machines au cours de quatre passages obligatoires. Formée d’une boucle à emprunter deux fois pour un total de 3,8 km, la spéciale sera ouverte aux WRC dès 7h30.

15h50

Départ (Parc des expositions)

16h00

ES1 : Strasbourg (4,65 km)

16h33

Assistance A (Zénith Strasbourg - 15’)

16h48

Parc fermé (Zénith Strasbourg)

PARC D’ASSISTANCE : RENDEZ-VOUS AU ZÉNITH ! Centre névralgique du rallye, le parc d’assistance regroupe toutes les structures des équipes : camions-ateliers, bureaux des ingénieurs, motorhome des pilotes, cuisines et espaces réceptifs pour les invités... Le public peut accéder librement à cet espace, qui est installé autour du Zénith de Strasbourg Europe. L’accès s’effectue par l’A351 depuis Strasbourg (sortie n°4). Chaque jour, les voitures effectuent plusieurs passages par le parc d’assistance. Il s’agit de moments forts, au cours desquels les mécaniciens doivent procéder à de nombreuses opérations (changement des amortisseurs, de la boîte de vitesses, remplacement de pièces de carrosserie abimées...), le tout dans un temps imparti. Si vous êtes en quête d’un autographe, privilégiez les assistances du matin. Il n’y a que peu de spectateurs et les équipages ne sont pas trop sollicités par les médias. Si vous avez un peu de chance, il se pourrait bien que vous accédiez au précieux sésame !

4


VENDREDI 4 OCTOBRE

LES VOSGES EN JUGE DE PAIX

C

ette étape débute par un secteur qui figure au parcours depuis la création du rallye en 2010 : Klevener (ES2-5), constitué d’une succession de changements de direction faciles d’accès. En venant d’Obernai et Sélestat, prenez la D422 et la D1422 pour rejoindre Goxwiller (ZP2, 3 et 5 / P2). Vous pouvez également rallier la spéciale via Heiligenstein (ZP7) : empruntez la D35 vers le nord jusqu’à la sortie du village pour arriver sur une épingle spectaculaire.

Sur la route des Vosges, la spéciale Massif des Grands Crus – Ungersberg (ES3-6) propose plusieurs points de vue intéressants. Le départ est désormais donné depuis le village de Blienschwiller. Voilà une bonne occasion de découvrir – avec modération – l’excellente production vinicole locale… Accessible via Epfig puis Itterswiller, le village de Nothalten (ZP12 / P3) rassemble les amateurs de photo autour de sa fontaine, contournée par le parcours. Depuis Itterswiller, vous pouvez également emprunter la D253 jusqu’à la spéciale. Vous y trouverez une belle épingle précédant une portion rapide et bosselée dans les sous-bois (ZP12 / P4). Les voitures vont très vite à cet endroit, soyez donc particulièrement attentifs à votre sécurité. Véritable juge de paix du rallye, la spéciale du Pays d’Ormont (ES4-7) est proposée cette année en version courte avec ‘seulement’ 34 km. Pour les pilotes, la difficulté provient des

08h15

Assistance B (Zénith Strasbourg - 15’)

09h18

ES2 : Klevener 1 (10,66 km)

09h50

ES3 : Massif des Grands Crus - Ungersberg 1 (18,26 km)

10h50

ES4 : Vosges - Pays d’Ormont 1 (34,34 km)

13h22

Assistance C (Zénith Strasbourg - 30’)

14h40

ES5 : Klevener 2 (10,66 km)

15h12

ES6 : Massif des Grands Crus - Ungersberg 2 (18,26 km)

16h12

ES7 : Vosges - Pays d’Ormont 2 (34,34 km)

18h15

Assistance D (Zénith Strasbourg - flexi 45’)

incessants changements de rythme et de revêtement. En partant de Saint-Dié-des-Vosges, empruntez la D49 pour grimper au Col des Raids ZP5 / P1). Sans doute un des plus beaux points de vue du rallye ! En marchant 500 m dans le sens de la spéciale, vous trouverez un carrefour très spectaculaire. Vous pouvez aussi choisir de rejoindre Saint-Jean-d’Ormont, en passant par Denipaire via la D32 : le passage rapide dans le village vaut le coup d’œil (P3). En marchant un peu dans la spéciale, vous trouverez d’autres endroits intéressants (ZP9). Via la D49, passez le village du Palon jusqu’à rejoindre la spéciale (ZP15 / P5). Vous verrez arriver les voitures à près de 200 km/h avant de prendre un

virage à 90°. N’oublions pas LE spot emblématique de cette spéciale : la fameuse épingle de Chatas (ZP17 / P6), qu’on ne peut négocier qu’au frein à main sous peine d’être obligé d’enclencher la marche arrière ! L’accès s’effectue par Ménil-de-Senones et la D45b. Attention cependant, il y aura énormément de monde à cet endroit. Vous préférerez peut-être l’épingle du Puid, moins fréquentée (ZP26 / P12). Dans ce cas, prenez la D45 depuis la D424 et continuez jusqu’au village. Après Grandrupt, la spéciale emprunte la montée de Saint-Stail, suivie d’une descente large et d’une route forestière jusqu’au Vermont. L’accès s’effectue depuis La Petite-Raon par la D424 puis la D45a.

5


SAMEDI 5 OCTOBRE

ENTRE COLMAR ET MULHOUSE... DIRECT INTÉGRAL SUR SPORT+ Comme l’an passé, la chaîne sportive du groupe Canal+ assurera une couverture exceptionnelle de l’épreuve, puisque les 20 spéciales seront diffusées en direct ! Un dispositif unique rendu possible grâce à des moyens de production associant des caméras au sol, des caméras embarquées, des hélicoptères et un avion relais. En fin de journée, un résumé d’une demi-heure reviendra sur les temps forts de l’étape.

07h45

Assistance E (Zénith Strasbourg - 15’)

09h23

ES8 : Hohlandsbourg / Firstplan 1 (28,48 km)

10h06

ES9 : Vallée de Munster 1 (16,73 km)

10h54

ES10 : Soultzeren / Pays Welche 1 (19,93 km)

13h14

Assistance F (Colmar - 15’)

13h57

ES11 : Hohlandsbourg / Firstplan 2 (28,48 km)

14h40

ES12 : Vallée de Munster 2 (16,73 km)

15h28

ES13 : Soultzeren / Pays Welche 2 (19,93 km)

18h00

ES14 : Mulhouse (4,65 km)

20h08

Assistance G (Zénith Strasbourg - flexi 45’)

A

vec 134 kilomètres chronométrés, la journée du samedi sera la plus longue du rallye. Après un passage par l’assistance de Strasbourg à 7h45, les équipages devront effectuer une liaison de 90 km vers le départ de Hohlandsbourg / Firstplan (ES811). La première portion emprunte une route touristique reliant plusieurs châteaux, mais aucun accès n’est possible en dehors du départ (ZP1 et ZP2, parkings P1 et P2). Les opportunités sont plus nombreuses après le premier tiers de la spéciale : accès par Husseren-les-Châteaux, Voegtlinshoffen et surtout Gueberschwihr, un 6

village typique avec un joli panaroma sur les vignobles (ZP13 / P6 et P7). Vous pourrez voir les voitures dans une épingle droite. Vous pouvez également marcher 300 m dans le sens de la spéciale pour vous poster dans une autre épingle spectaculaire, à gauche cette fois. Grande classique de l’épreuve, la Vallée de Munster (ES9-12) offre de magnifiques points de vue, notamment depuis le col du Petit Ballon (ZP4). L’accès s’effectue par Lautenbach par le col de Boenlesgrab puis une route forestière (P4). Situé près de l’arrivée, l’accès par

A suivre également, le dispositif mis en place par France 3 Alsace, avec des directs pendants les journaux de 12h et 19h, ainsi qu’une émission spéciale le dimanche soir à 20h15.

le village de Sondernach (ZP13 / P5) représente une alternative plus facile. Constituée d’une section large typée course de côte, cette dernière portion est néanmoins moins intéressante pour les spectateurs. Bien connue de ceux qui ont suivi ou disputé le Rallye Alsace-Vosges dans les années 80, la spéciale de Soultzeren / Pays Welche (ES10-13) figure de nouveau au programme du Rallye de France. Accessibles par la D48 via Orbey, les premiers kilomètres serpentent dans une montée vers le col du Wettstein. S’il fait beau, la vue sera magnifique et vous pourrez admirer les voitures sur plusieurs kilomètres. À partir du cimetière militaire du Wettstein (ZP7 / P3), témoin des batailles de la Première Guerre mondiale qui se sont déroulées en ces lieux, la route s’élargit en plongeant dans la forêt. Le rythme s’accélère encore après le

carrefour avec la route du Linge, qui constitue un accès depuis la D417 (direction Hohrod). Autre possibilité intéressante : suivre la D11 depuis Trois Épis pour rejoindre la portion sinueuse en direction de Labaroche (ZP13 et 16 / P5 et 7). Après l’ES10, les concurrents feront une halte à Colmar pour une assistance de 15 minutes. Il s’agit toujours d’une bonne occasion d’approcher les pilotes et d’admirer le travail des mécaniciens au plus près. La première voiture se présentera au Parc des Expositions (accès par la Route de Strasbourg) à 13h14. En fin de journée, après l’ES13, le rallye descendra jusqu’à Mulhouse pour une super spéciale tracée autour du Palais des Sports (ES14). Après cette ultime confrontation, un secteur de liaison de 130 km ramènera les équipages vers Strasbourg.


DIMANCHE 6 OCTOBRE

BOUQUET FINAL À HAGUENAU !

L

a quatrième et dernière journée débute dans le Vignoble de Cleebourg (ES15-18). Avec de fréquents changements de revêtement et des portions sales, il s’agira sans doute de la meilleure opportunité pour créer des écarts en vue de l’arrivée. Comme dans la spéciale de Klevener, les accès sont innombrables, notamment depuis Climbach par la D51 (ZP1 située juste après le départ / P1 et P2), Bremmelbach par la D76, Riedseltz par la D74 (ZP3 / P3 et 4) ou Rott (ZP20 et 21 / P10). Juste après la spéciale, les concurrents effectueront un contrôle de passage à Oberhoffen-sur-Moder, le village de l’enfance de Sébastien Loeb !

Si vous êtes à la recherche de la plus folle ambiance, c’est plutôt à Haguenau (ES17-20) qu’il faudra vous rendre. Armez-vous de patience et d’abnégation, car les bons emplacements sont rares du côté de la gare ! Les chasseurs d’autographes pourront tenter leur chance lors du parc de re-

groupement, prévus à partir de 11h26 sur le parking du supermarché situé boulevard Delattre de Tassigny. Pour la fête de fin de rallye, la cérémonie d’arrivée sera célébrée à l’intérieur Zénith de Strasbourg à partir de 17h00.

TOP CHRONO Comme les années précédentes, Citroën Racing éditera chaque matin son magazine TOP CHRONO. De jeudi à dimanche, retrouvez toutes les news du rallye, des reportages dans les coulisses de l’équipe et les plus beaux moments de la carrière de Sébastien Loeb !

La spéciale de Bischwiller-Gries (ES16-19) est bien moins excitante pour les pilotes, mais les accès restent faciles. En venant d’Haguenau par la D48, vous pourrez vous poster à l’épingle de Gries (ZP6 / P5 et 6) ou au ‘jump’ provoqué par le croisement de la spéciale avec la D37 (accès direct également possible depuis Hoerdt par la D37). Depuis Bischwiller, vous pourrez également tomber sur une épingle au bout de la rue de Gries (ZP8). 07h50

Assistance H (Zénith Strasbourg - 15’)

09h23

ES15 : Vignoble de Cleebourg 1 (14,60 km)

10h46

ES16 : Bischwiller - Gries 1 (7,95 km)

11h18

ES17 : Haguenau 1 (5,74 km)

11h28

Regroupement (Haguenau - 40’)

12h45

ES18 : Vignoble de Cleebourg 2 (14,60 km)

14h08

ES19 : Bischwiller - Gries 2 (7,95 km)

14h40

ES20 : Haguenau 2 (5,74 km)

15h38

Assistance I (Zénith Strasbourg - 10’)

17h00

Podium (Zénith Strasbourg)

7


www.citroen.fr

PARFAITE POUR ALLER FAIRE LES COURSES.

CITROËN DS3, un style et des performances uniques. Citroën DS3 a été pensée pour la victoire, mais aussi pour votre vie de tous les jours. Aussi, nous développons notre technologie pour rendre cette voiture aussi performante et fiable sur les pistes des rallyes comme sur les routes de votre quotidien. Ultra-personnalisable, Citroën DS3 est une voiture unique, unique comme vous, unique comme nos pilotes de rallye. CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE CITROËN DS3 : DE 3,5 À 6,5 L/100 KM ET DE 90 À 150 G/KM.


Guide du Spectateur Rallye de France 2013 - Citroën Racing