Page 136

Nous comprenons bien qu’en mettant le doigt sur de pareils sujets, les documentaires mettent les grands acteurs du système agroalimentaire que sont les multinationales dans l’embarras. Si l’on montre trop la vérité aux spectateurs – qui sont aussi les consommateurs du système – ne risque t-on pas de faire changer leurs attitudes de consommation ? Par cette question nous saisissons bien l’une des raisons de la si faible médiatisation de ces films.

59 Polle, Benjamin & Le Net, Julien, Et maintenant, nos terres, autoproduction, 2015 60 Site Internet : www.demain-lefilm. com et livres : Dion, Cyril, Demain, un nouveau monde en marche, éditions Arles, Acte Sud, 2015 et Dion, Cyril & Laurent, Mélanie, Demain, les aventures de Léo, Lou et Pablo à la recherche d’un monde meilleur !, illustrations de Vincent Mahé, accompagné d’un CD « Léo à sa fenêtre », écrite et racontée par Mélanie Laurent, interprétée par Claire Keim, Arles, éditions Actes Sud Junior & éditions de l’Amandier, 2015 61 De Galzain, Christophe, « Demain le succès numérique d’un film écologique »,www.la-croix.com/ Culture/Cinema/Demain-lesucces-numerique-d-un-filmecologique-2015-12-11-1391817, 11/12/2015

Cependant une sorte de résistance semble émerger avec le documentaire le plus récent à l’heure où nous écrivons ce mémoire, à savoir Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent. Ce documentaire a reçu une attention particulière de la part des médias classiques que sont la radio, la télévision et la presse écrite. De fait, sa sortie en salle (2 décembre 2015) a été très remarquée et beaucoup de critiques en ont découlé. Reçus sur les plateaux des journaux télévisés, interviewés par des journalistes de la presse écrite, entendus à la radio, les réalisateurs ont été invités à parler de leur film et de leurs idées. En revanche, il n’en a pas été de même pour un autre documentaire du même type sorti lui aussi en 2015 Et maintenant, nos terres 59 un documentaire sur la résistance à l’accaparement des terres en Afrique. Pourquoi ? On pourrait trouver un premier élément de réponse dans la façon dont les réalisateurs de Demain se sont saisi des nouveaux médias. Car bien conscients de ne pouvoir compter sur la réactivité des médias classiques, les réalisateurs de Demain ont su se saisir intelligemment des nouveaux médias comme Internet – et donc des réseaux sociaux – pour effectuer eux-mêmes la promotion de leur documentaire. Ils ont alors créé une page Facebook, un compte Twitter, un hashtag #demainlefilm sur Instagram. Un site Internet et des livres ont même été conçus dans la lignée du film. 60 Christophe de Galzain le dit dans un article paru sur le site web de La Croix : « La stratégie de Cyril Dion sur les réseaux sociaux est celle d’un militant ONG qui ne peut pas compter que sur les médias classiques pour faire connaître son action. » 61 70 — III. Construction et diffusion d’une attitude éco-responsable

L'image dévorante  

Mémoire DNSEP 5e année Design graphique Multimédia ÉSA des Pyrénées — site de Pau Zoë Husson — mars 2016 "Quand les gens ne savent plus...

L'image dévorante  

Mémoire DNSEP 5e année Design graphique Multimédia ÉSA des Pyrénées — site de Pau Zoë Husson — mars 2016 "Quand les gens ne savent plus...

Advertisement