Issuu on Google+

15 août 2013 FERMETURES DE LITS AU CHU DE ROUEN Eléments d'informations rédigés par Asmahane KHELFAT directeur de garde, validés par M. MEYOHAS Directeur Général Adjoint

Pendant les périodes estivales, une baisse d’activité est constatée dans de nombreux secteurs, baisse liée à une moindre population présente sur le territoire et au rythme saisonnier de certaines pathologies. Le CHU-Hôpitaux de Rouen, comme de nombreux établissements de santé de la région, adapte donc le nombre de lits ouverts en conséquence, ce qui facilite également l'organisation des congés annuels. Cette baisse d’activité est particulièrement sensible dans les secteurs de pédiatrie, dont l’activité est rythmée par les épidémies saisonnières d’hiver de gastro-entérites et bronchiolites. Cette activité saisonnalisée justifie la fermeture de lits dans les secteurs de médecine pédiatrique pendant l’été. De plus, une partie de l’activité chirurgicale n’est pas soumise à l’urgence. En conséquence, certaines opérations chirurgicales sont réalisées préférentiellement en dehors des périodes de congés annuels, ce qui explique la fermeture de lits de chirurgie au mois d’août. Cet été, le nombre de passages constatés en secteur de pédiatrie est comparable au nombre de passages constaté habituellement. En revanche, les jeunes patients présentent des pathologies plus sévères que d’habitude et le nombre d’hospitalisations s’en trouve accru, ce qui rend l’organisation plus difficile qu’à l’ordinaire. En gynécologie, il est exact que pour répondre aux besoins de l'activité, une unité d'hospitalisation de semaine a été temporairement réouverte. Pour permettre à chacun de partir en repos dans les meilleures conditions, tout en répondant aux besoins de santé de la population, le CHU-Hôpitaux de Rouen a recruté comme chaque année plus de 400 personnes de diverses professions, pour remplacer les agents en congés annuels.


Réponse du CHU