Page 37

MUSIQUE

37

Cohérence volubile Eric Barret est un théoricien du saxophone jazz, très connu pour son enseignement et ses ouvrages de pratique publiés aux éditions Outre Mesure. Mais c’est aussi un arpenteur des scènes de longue date, en petites formation et en orchestre. Avec Joël Allouche à la batterie, Serge Lazarevitch à la guitare électrique, il forme un trio invité par l’AJMI dans la Cité des Papes. Leur parcours international leur a permis de côtoyer d’autres grands musiciens, et ils ont proposé diverses compositions issues de leur CD Close Meeting, mais provenant aussi d’autres sources telles que John McLaughlin, Paul McCartney, Thelonius Monk ou Björk. Mais quels que soient ces thèmes, ils présentent de nombreuses coupures syncopées où guitare et saxo jouent à l’unisson et imposent très rapidement une tension profonde. La musique est énergisante, même lorsqu’arrive la

ballade Quand Laura me tend ses bras. Réunion en huis clos ? Ils nous y invitent : le batteur est tout sourire et extraordinairement présent, visiblement heureux d’être là, et les effets électroniques réalisés par le guitariste restent sobres et ne couvrent pas le son dense, volubile, puissant au besoin, du saxophone tantôt ténor, tantôt soprano. Un bon concert fait d’itinéraires variés démontrant les nombreuses influences musicales de chacun de ces musiciens. DAN WARZY

Ce concert a eu lieu le 3 déc à l’AJMI, La Manutention, Avignon À lire et écouter Close Meeting CD Label Cristal Records Pratique du saxophone / Etudes jazz pour saxophone / Gammes et Arpèges pour le jazz Eric Barret www.outremesure.lfi.fr

Le lauréat

© D. Warzy

Jazz Migration est une manifestation organisée par l’AFIJMA qui permet de sélectionner trois lauréats chaque année parmi les nombreuses formations jazz en France. Ceux-ci se voient ensui-

te ouvrir les portes de diverses salles. L’occasion aussi d’un retour en un lieu chaleureux, le Moulin à Jazz, pour le quintet gagnant Renza Bô -dont le nom aurait pour origine «La Reine Isa-

© D. Warzy

beau»- avec François Chesnel au piano, Antoine Simoni à la contrebasse, Franck Enouf à la batterie, Yann Letort au saxophone ténor et Yoann Loustalot à la trompette. Pierre Millet, trompettiste lui aussi, et membre fondateur de l’ensemble était présent aussi par nombre de compositions jouées par le 5tet. La musique de Renza Bô est un dialogue piano/sax /trompette ou bugle avec des envolées d’improvisation qui flirtent avec le free jazz et allers-retours dans des formes plus hard bop. Un sax qui prend ses respirations, lâchant le bec et balançant son instrument d’avant en

arrière, mouvement qui devient silence dans le tempo et permet une progression sûre dans nos têtes. Un piano sobre qui, délicatement, apporte des contours harmoniques ou des martèle-sonore intelligent, très bien construit et vraiment original. DAN WARZY

Ce concert a eu lieu le 27 nov à Vitrolles CD : L’oeil tranquille Petit Label PL017 AFIJMA www.afijma.asso.fr/index-bis.htm

Étrennes inspirées La 12e édition de Jazz en Scènes se déroule partout en France du 9 au 12 déc et invite les musiciens pour des échanges interrégionaux. Deux propositions ont ainsi été accueillies par le Cri du Port. D’abord un duo contrebasse-guitare avec Philippe Euvrard et François Arnold. Des thèmes originaux traduits en de nombreux accents : folk, flamenco, rock, bossa nova ou encore de belles ballades jazz ont montré la grande sensibilité et la maîtrise de ces musiciens. Barolo, par exemple est un bel hommage au monde méditerranéen du côté de la Calabre, la contrebasse apporte tout le rythme, pincé-frotté-frappé et la guitare virtuose évoque cette italianité. Une 1re partie de concert très intime. En 2nde partie, un climat de magie est installé dès les premières notes du quartet d’Arthur Kell. Est-ce le son particulier de la guitare jouée par Brad Shepik ou la vibration produite par le saxophone alto de Loren Stillman ? Est-ce tout simplement le secret du

son de Brooklyn ? Tessiture et timbre en Mib (Eflat) du saxo alto se dissocient bien de la guitare et donnent le sentiment de plus de richesse harmonique. Les chorus de Loren Stillman sont inspirés et touchés par la grâce. La palette percussive pleine d’idées lumineuses de Mark Ferber est précise, déliée. La contrebasse d’Arthur Kell distribue le jeu, rassemble ou fait éclater l’unité du quartet demandant

le meilleur à chacun des musiciens. Une soirée d’exception. DAN WARZY

Cette soirée a eu lieu au Cri du Port le 9 déc CD : Handprint (duo François Arnold & Manu Codjia) - FAMusic Label Jazz / FAM001 CD : Victoria - Arthur Kell 4tet Label bju’ecords / BJUR008

© D. Warzy

Entre piano et accordéon Un personnage alerte, vêtu de rouge et de noir, s’empare d’un public ravi avec ses histoires d’amour «hebdomadaires», ses chansons pas forcément autobiographiques, (quoique…), un humour sensible, une connivence immédiate avec les spectateurs qui savourent, participent. On se sent chez soi, avec la convivialité d’une soirée entre amis : les spectacles donnés à Théâtre et chansons laissent souvent cette impression. Si Corentin Coko affirme qu’une chanson reste la meilleure solution contre le désespoir, il n’hésite pas à s’engager, à chanter pour Réseau Éducation Sans Frontières, quand il ne reprend pas des textes d’Eugène Pottier (le poète de l’Internationale…) ou de Gaston Couté avec son Char à

Banc des Moribonds qui évoque les élections avec un humour décapant. Les rythmes varient avec bonheur, valse, tango, bossa, rap (hilarant Brûlot sur les voitures). À la qualité des textes s’ajoute celle d’instrumentiste. Spectacle dès huit ans ? Le délicieux Petit Chaperon Rouge (1945 paroles de Françoise Giraud) enchante tous les âges, avec sa clé à molette ! M.C. Tango des organes se départageant le corps de l’homme a été donné à Théâtre et Chansons, Aix, les 27 et 28 nov

Zibeline n°36  

Toute l'actualité culturelle déc/janv 2010/11 en région PACA

Zibeline n°36  

Toute l'actualité culturelle déc/janv 2010/11 en région PACA

Advertisement