Page 1


00

Book Zen+dCo


00

Zen+dCo museum experience

MUSÉE DE SOCIÉTÉ histoire, arts et traditions populaires, objets d’art

1

2

3

4

5

6

7

8


00

Maîtrise d’ouvrage Ministère de la Culture Opérateur OPPIC Budget travaux 3 600 000 HT Surface 1 200m² 2011-2013

Maîtrise d’œuvre des aménagements muséographiques intérieurs et extérieurs du Fort Saint Jean.

Un musée dans un fort

Marseille MuCEM Fort Saint Jean

Maîtrise d’oeuvre et conception muséologique de la présentation des collections historiques du MuCEM Le temps des loisirs Muséographie, Graphisme, Soclage, Direction artistique des objets à créer, Synopsis des multimédias.

9

10

11

12

13

14

15

16


00

Zen+dCo museum experience

La plus haute curioseada est une arrière scène de théâtre qui s’élève sur trois étages jusqu’aux croisées d’ogives du chevet de la Chapelle. Un ciel de lit grec offert pour la noce y côtoie une Tour Eiffel en osier, chef d’oeuvre de compagnon, des quenouilles, cadeaux de fiançailles, une tenue de circoncis turc brodée pour Spiderman ou un chapeau de Catherinette conçu par Lanvin. Tous les âges de la vie s’y juxtaposent et racontent les fêtes du temps linéaire.


00

Un musée dans un fort

Cour de dela laCommande Commande: :une unecage cagede descène scène 1 _ Cour


00

2 _ Place d’armes : trois

voûtes

Zen+dCo museum experience


00

Un musée dans un fort

Le long de l’allée royale, trois curioseadas sont dévolues aux spectacles de la foire, aux écuyers, aux clowns et aux dompteurs, aux chevaux de bois aux orgues à cartons et aux gondoles de manèges, aux loteries, aux cibles de tirs et aux machines à sous.


010

Zen+dCo museum experience

3 _ Place Place du dudépôt dépôt: :une unesalle sallede decirque cirque une émergence émergence::cinq cinqvolets volets


011

Un musĂŠe dans un fort

comme des rideaux gonflĂŠs par les vents


012

Zen+dCo museum experience

4 _ Galerie basse des officiers : sept

entre-sorts


013

Un musée dans un fort

Les entresorts, ces petits musées forains où l’on entre et sort pour voir les « bêtes de foire », racontent ici la naissance des loisirs. Celle du cirque avec la maquette d’un théâtre équestre, celle du restaurant, à l’enseigne du Grand Véfour, celle du Musée, où l’on voit le premier objet entré dans les collections du MuCEM, celle des parcs d’attractions, encore appelés Tivoli, autour d’un manège de sirène, celle du précinéma, en lanternes magiques et en vues d’optiques, celle de l’illusionnisme, quand il entre en scène.


014

5 _ Galerie haute des officiers : six

Zen+dCo museum experience

salons


015

Un musée dans un fort

Les six loges déroulent le temps cyclique, celui de l’éternel retour des saisons et de leurs fêtes, des lumières de Noël dans le scintillement des crèches, de la renaissance au printemps coloré par des oeufs peints, des amours de Saint Jean aux bouquets de moissons et des plaisirs du vin à l’enseigne du bon Saint Vincent.


016

6 _ Village : sept

Zen+dCo museum experience

scènes et coulisses


017

Un musée dans un fort

Dans le dédale des maisons du village, six salles présentent les marionnettes, celle du théâtre du Brouteux, montre les marionnettes à tringles, une autre nous introduit dans la réserve du marionnettiste. Ailleurs, c’est la grande assemblée des marionnettes, près du moulin sont regroupés les héros, ceux des contes de fées et des épopées et ceux qui défient l’ordre établi comme Lafleur, Guignol ou Karagueuse. Enfin, dans le moulin, devenu miraculeux, défilent la procession les silhouettes peintes des acteurs de la Passion.


018

Zen+dCo museum experience


019

Un musée dans un fort

Salle E-03, Bâtiment E Une sculpture de l’onde du cri du Polichinelle pour la mise en scène de la marionnette qu’Antoine Vitez fait à son image. Il ne reste plus qu’à la faire sonner pour exhorter à la visite des lieux et quelques autres petites histoires......


020

Zen+dCo museum experience

Le théâtre des marionnettes “l’oEil et l’eSprit sont Ouverts aux Nuées” Au point culminant du Fort, à la croisée des deux passerelles, la muséographe construit un petit bâtiment sculptural de 6,5 m sur 6,5 m x 4,30 m de hauteur. Constitué de quatre moules de visages de déesses grecques en fibre de verre, un des visages peut se déployer mécaniquement et laisser apparaître un plateau de scène pour des spectacles de marionnettes à ciel ouvert. Quand il est fermé, c’est une table d’orientation indiquant les points cardinaux. Bâtiment en forme d’hommage à la cité fondée par les grecs et au mythe de Prôtis et Gyptis.


021

Un musée dans un fort

7 _ Place Place du du depôt dépôt: le : lethéâtre théâtredes desmarionnettes marionnettes

L’oEil aux Nuées L’oEil et etl’eSprit l’eSpritsont sontOuverts Ouverts aux Nuées


022

Zen+dCo museum experience

MUSEUM et COLLECTIONNEURS sciences, art, société

1

2

3

4

5

6

7

8


023

Maîtrise d’ouvrage Département du Rhône Budget travaux 2 350 000 HT Surface 1 000m² 2006-2014

Maîtrise d’œuvre muséographique et graphique.

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

Lyon Musée des Confluences Exposition de synthèse et de référence “Espèces, la maille du vivant”

Définition et validation des moyens de médiation à partir du programme Confluences. Intégration des collections du muséum et ancien musée Guimet. Définition des manips et multimédia.

9

10

11

12

13

14

15

16


024

Zen+dCo museum experience


025

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

Le bâtiment

Liens, réseaux, échanges

La maille

Le projet de CoopHimmelb(l)au est présenté comme le résultat de la superposition de 2 unités architecturales complexes :

Le projet architectural génère des espaces de vide qui sont utilisées pour une nouvelle forme de programme :

A l’intérieur des salles d’exposition conçues comme des boîtes noires, la technique et les réseaux sont apparents permettant un maximum de flexibilité aux espaces d’exposition.

le crystal et le nuage. Hard Space / le crystal, square urbain qui reçoit et prépare le visiteur à l’expérience muséale. Soft Space / le nuage, un vaisseau spatial en stationnement qui reçoit dans ses entrailles les espaces d’exposition. Le crystal et le nuage reposent sur un socle. Le résidu du contact entre ces entités forme l’espace liant. A l’intérieur du nuage les espaces servants lient et regroupent les différentes espaces d’exposition. Ces interstices forment les connecting spaces.

liens, connexion, réseaux échanges. Le projet muséographique reprend cette dynamique comme argument pour créer l’environnement muséographique en dessinant un élément, liant l’ensemble des modules thématiques.

L’interstice entre ces conteneurs techniques et les aménagements muséographiques se dessine comme une partition spatiale continue (sol, mur et plafond). Elle sera matérialisée par une résille à géométrie variable : la maille.

Ce rhizome semblable à un maillage est à l’origine du titre de l’exposition : Dans la lignée des espaces Espèces, la maille du vivant. liants, interstices et surfaces de connexion présentes dans le bâtiment, la maille participe, oriente et accompagne l’expérience de visite au cœur de la boîte noire. Le paysage muséographique forme corps avec son contenant.


026

Zen+dCo museum experience


027

Exemple Noeud O Après découpe Laser les opérations de pliage de haute qualité de finition et précision seront effectuées selon les indications d’angles et axes de pliage.

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

Structure support de la Etudes pour prototype : maille: alvéole Dugong noeuds assemblage barres et surfaces nomenclature des barres et surfaces des parois tissées Nomenclature et déclinaison des noeuds de la structure.

Deux types de pliage seront réalisés: - pliage branche pour manchon -pliage d’angle Barre

24

27


028

Zen+dCo museum experience


029

Vue à contre-courant de l’expérience de visite.

Créer un territoire urbain idéal qui s’enroule par vague autour du Bernin (le buisson du vivant) provoquant Boromini (façade maille + vitrine mollusque) face à la tranquillité lisse de la vitrine aux oiseaux. Mise en tension entre les différents pôles par effet de zoom ; espèce phylums buisson phylogénétique

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

L’instantané du vivant Le modèle de la piazza Navona comme réponse muséographique


030

Zen+dCo museum experience


031

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU


032

Zen+dCo museum experience


033

Vue dans le sens de l’expérience de visite

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

L’être humain une espèce parmi les autres


034

Zen+dCo museum experience


035

Il ne faut pas bouder son plaisir de muséographe quand il s’agit de mettre en scène des spécimens d’oiseaux remarquablement bien conservés, rares comme les Oiseaux du Paradis, somptueux, orgueilleux, tendres et bavards, délicats ou splendides.

Ne pas sombrer non plus dans l’esthétisme du Cabinet de Curiosité. Et si la Kunstkammer n’est pas très loin, inspiratrice et féconde, il faut rester sur le fil tendu de la stratégie de visite et donner à la beauté sa part de reine : la dulcifier avec la théorie scientifique et l’enlever pour la rendre au reste du groupe. Telle est la conception de cette vitrine dans laquelle se tisse, s’immisce la maille structurelle muséographique qui vient porter les oiseaux à la connaissance du visiteur organisés en différents phylums, reflets ponctuels d’un monde vivant et diversifié.

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

La vitrine aux oiseaux étude pour le soclage des spécimens


036

Zen+dCo museum experience


037

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU


038

Zen+dCo museum experience


039

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU


040

Zen+dCo museum experience


041

Exemple de processus de travail : pour concevoir une des vitrines du parcours alliant superposition de contenus muséologiques et grand nombre d’objets, nous avons demandé à ce qu’une préfiguration soit réalisée durant la phase de mise au point du projet.

Dans le Nuage de Wolf Prix, architecte COOPHIMMELB(L)AU

Recherche de mise en espace Quelques images de la séance de préfiguration, Equilibre entre foisonnement des objets et des préparée en amont par discours / visibilité du sens les équipes du musée des Confluences, instantanées du travail d’ajustement réalisé ce jour-là. La présence des objets est nécessaire pour figer et dessiner dans l’espace l’image représentatif du contenu à émettre. La mise au point de la chorégraphie des œuvres est la finalité de l’installation muséographique: l’amont aura servi à l’appropriation par le visiteur de sa propre visite, l’aval sera le plaisir, cet instant « T » est l’organisation de la rencontre. Ainsi, ont pu être simulé le positionnement des objets, leur soclage, et l’enchainement du discours. Les plans et vues 3D ont été réalisés après cette préfiguration.


042

Zen+dCo museum experience

MusĂŠe anthropologie, prĂŠhistoire, sciences humaines

1

2

3

4

5

6

7

8


043

Maitrise d’ouvrage Muséum National d’Histoire Naturelle Opérateur OPPIC Surface 3 000 m² 2006-2015 Co-traitant du groupement BLP, architectes

9

10

Maîtrise d’œuvre muséographique des galeries permanentes

Le musée de l’Homme

Palais de Chaillot, Paris Musée de l’Homme

Mission d’assistance à la muséologie pour l’établissement du programme Environnement climatique des collections Muséographie, Graphisme, Soclage, Direction artistique des objets à créer, Synopsis des multimédias.

11

12

13

14

15

16


044

Zen+dCo museum experience


045

Le musée de l’Homme

Projet 2006-2010


046

Zen+dCo museum experience

Combinatoire de liens, informations, connexions, des éléments suivants: _linéarité des galeries _diffusion des messages _interconnexions possibles pour identifier les différents niveaux de lecture et d’approfondissement.

Nous savons aujourd’hui que nous ne formons qu’une seule humanité

Mise en regard saisissante entre la fragilité de l’espèce humaine, son histoire et les outils qu’elle crée pour s’adapter et assurer sa survie.

Les langages sont autant de moyens d’aller vers l’Autre

Comment a-til domestiqué et modifié la nature, au point de toucher au renouvellement de la biodiversité et aux équilibres climatiques à l’échelle planétaire ?

« Si on admet une fois qu’il y ait des familles dans les plantes et dans les animaux que l’âne soit de la famille du cheval et qu’il ait dégénéré on pourrait bien dire que le singe est de la famille de l’homme et que c’est un homme dégénéré. » Buffon, 1753

Importance de l’approche linguistique : les langues permettent l’expression d’une pensée abstraite

Découverte du temps long de l’histoire naturelle de l’Homme

Comment l’Homme a modifié les paysages, créé une nature idéale par les jardins, et rêvé à des mondes paradisiaques

L’arbre du vivant

« Nous », les êtres humains présentés à travers le temps et l’espace

Buisson des lignées humaines

Transmettre aux générations futures

L’Homme modifie son environnement et il est modifié par lui

L’Autre n’existe pas

Les galeries thématiques permanentes seront le fondement des nouvelles humanités

Des dispositifs d’appel focalisent le regard du visiteur et l’attirent de séquences en séquences de visite

Comparaison des primates supérieurs

Créer des formes de médiation autour des collections

Découverte de collections dans leurs dimensions : didactique, esthétique et symbolique

Montrer que le cerveau est un centre d’échange, un lien entre l’intérieur et l’extérieur

Comment pouvonsnous être si différents et en même temps si semblables ?

La construction de la connaissance

Évocation de la présence des premières formes humaines

L’émerveillement devant l’Histoire naturelle et culturelle de l’Homme

500 000 visiteurs / an

Le Musée de l’Homme de demain sera un musée d’idées

3000 m2

Une introduction à l’ensemble des savoirs sur l’Homme

L’Homme a-t-il des spécificités au sein du monde du vivant, et lesquelles ?

Montrer le développement lent des anthropomorphes et leur mode de vie

Le Musée de l’Homme prendra une place significative dans l’axe Ouest parisien

Les dispositifs forment le système de repérage majeur de l’exposition et les étapes d’un parcours rapide

Amphithéâtre pédagogique, théâtre des délibérations

La muséographie repose sur l’interdépendance des formes de médiation Trois galeries visuelles verticales liaisons spatiales et thématiques entre les deux niveaux du parcours de visite

Les mesures du corps biologique

Montrer la complexité de l’intérieur du corps de l’individu : respiration, digestion, système sanguin, connexions nerveuses, motricité, système hormonal, fécondation...

Evénements phares

Mise en regard des collections et des messages

Le rite est l’expression de la culpabilité ancestrale de l’Homme face aux animaux chassés et tués

Les « grandes découvertes » ont bouleversées le regard sur l’Autre

La Révolution Industrielle

Espace pédagogique

L’Homme n’est pas un animal comme les autres – il se crée des prothèses : lunettes, microscope, téléscope, ondes radios, gyroscope

La muséographie est une forme de stratégie spatiale de l’information

Lieu d’expression de savoirs contemporains à partager avec tous les citoyens du monde

L’humanité actuelle est une et indivisible

Comment l’Homme a-t-il pu aller sur l’ensemble des terres émergées et s’y adapter ?

L’agriculture, étape majeure de l’évolution de l’humanité qui structure les sociétés et les espaces

Il y a seulement 12000 ans, toutes les autres espèces d’Homos se sont éteintes, et il ne reste plus que Sapiens

La galerie visuelle verticale est un dispositif qui utilise la double hauteur des galeries (R+1 et R+2) et permet d’associer ou de dissocier les contenus

Communiquer, c’est construire du lien social, dans le présent mais aussi pour laisser une trace de soi dans l’avenir

De la cellule primordiale à la naissance

La puberté

L’invention des dieux précède-t-elle ou suit-elle la domestication de la nature ?

Perception de la profondeur du temps et de l’appartenance de l’Homme à la nature

Nous sommes imprégnés par la Nature : l’Homme appartient au monde du vivant


047

Le musée de l’Homme

“ Si on admet une fois qu’il y ait des familles dans les plantes et dans les animaux que l’âne soit de la famille du cheval et qu’il ait dégénéré on pourrait bien dire que le singe est de la famille de l’homme et que c’est un homme dégénéré”

Essai de cartographie Comment de pas avoir peur de pêcher par omission ou jusqu’où sont repoussables les limites de la connaissance, leur assemblage, leur diffusion ? Comment ne pas crouler sous l’exhaustivité ou son contraire l’inachevé ?

Buffon 1753

Car avant tout dans le futur musée de l’homme, et pas seulement parce que les collections ethnographiques extraeuropéennes ont fondées le musée du Quai Branly, il s’agit de fonder un musée d’idées.

Buffon, comme d’autres avant lui, est allé au delà d’un tabou. A son image..... Difficile de s’engager dans ce projet sans tracer les différents territoires intellectuels, physiques, scientifiques, esthétiques, référentiels, architecturaux et techniques car aucune combinatoire n’est à exclure.

La méthodologie de travail est partiellement à inventer. Les représentations iconographiques aussi : la mise au point de cartographies est inhérente au processus de travail itératif avec la direction de projet. Il a existé plusieurs espèces d’Hommes avant Sapiens

Les particularités physiques ne sont pas raciales mais le résultat des facultés de Sapiens à s’adapter à tous les milieux et climats de la planète

Observatoire de l’Humanité

Ambroise Paré ouvre le champ de l’unité esthétique de l’être humain

Six sens pour appréhender le monde

Les parures corporelles: signes d’appartenance de l’individu à un groupe

Les langues, principes fondateurs des sociétés dans l’acte de nommer et de classer

Le système terre et sa complexité : le jour et la nuit, les cycles solaires annuels selon les latitudes, et l’axe de rotation qui a influencé les cycles d’ères glacières, les climats suivant les vents, les marées, les reliefs

Milieux et climats Un parcours linéaire ponctué de dispositifs d’appels unités multifonctionnelles de l’environnement muséographique

L’Homme au musée, visiteur et sujet

Dynamique des classements : les systèmes

La structuration des paysages

Cro-Magnon s’adapte à tous les environnements, comme en témoignent la chasse collective et le repérage des parcours des animaux

Vitrine muséographique, pivot de développement de moyens de médiation

Plonger le public dans une immersion au sein des grandes questions universelles

L’au-delà et la Création de l’ancêtre

Reconnaître l’unité de l’espèce, la diversité des Hommes

Une muséographie novatrice et spécifique, qui fonde de façon visible l’identité du nouveau Musée de l’Homme autour du grand renouvellement des savoirs en sciences humaines et dans les sciences de l’Homme

Dépassement des frontières de la pensée, René Descartes. L’humanité est rationnelle et tout être humain est rationnel

La domestication La perception de la nature par l’Homme diffère selon les différentes sociétés, ce dont rendent compte les types de classifications d’espèces animales et végétales

Définition de l’art paléontologique : “Ce qui capture nos imaginations” (LeroiGourhan), de l’idée de consécration rituelle à l’art

Mise en valeur des collections de préhistoire et d’anthropologie, des objets d’art de la bibliothèque centrale, des herbiers, de la zoothèque, de la minéralogie

La dernière modification climatique majeure, à la fin des glaciations (-10 000 à -12 000) induit une tendance généralisée à la sédentarisation

La recherche du partenaire : exogamie, polygamie, parenté, sexualité, parades, accouplement, rivalités, couple, choix du conjoint

Problématique de la globalisation et de l’aspect social du devenir de l’humanité sur sa planète

L’alimentation est à la fois nourriture et structuration sociale, notamment par le biais des interdits alimentaires

Montrer le développement de l’art funéraire de l’homme moderne

Rêves et utopies. La nouvelle muséographie pour le Musée de l’Homme : - un système évolutif qui rend compte du mouvement des idées, - un système d’approches transdisciplinaires qui favorise la connaissance, - un système de croisements et de rencontres entre les publics et les médiateurs scientifiques et culturels

La bipédie ! distinction Homme et primates supérieurs ? L’Homme moderne exprime sa spiritualité par la réalisation d’oeuvres d’art

Les sens témoignent de la variété des relations de l’Homme avec l’environnement dans les différentes sociétés

L’importance de la sauvegarde de la diversité humaine, des diversités culturelles au sein de l’évolution de la biodiversité

La présentation d’animaux préhistoriques fera surgir l’environnement d’homo sapiens et rappelera la continuité existante entre le discours de la Grande Galerie de l’Evolution et le Musée de l’Homme

Langues et musiques Pluralité de formes de médiation pour favoriser la participation active des visiteurs

Les dispositifs sont des émergences et les pôles d’irrigation des contenus

Un ensemble de connaissances mobilisées, celles de la paléontologie, de la génétique, de la neurologie ou de l’anthropologie biologique, comme celles de la préhistoire, de l’histoire, de la sociologie, de l’ethnologie, des sciences cognitives ou de l’écologie

Transformation du monde minéral Dès la préhistoire, l’humanité s’est répandue sur l’ensemble de la planète. Il n’y a plus de nature vierge depuis 10 000 ans

L’humanité moderne, la nôtre, naît lors de la révolution créatrice d’homo sapiens

L’exploration du corps

Perspective de l’artificialisation du biologique traités à partir du corps nu

La néoténie : protéger et former

A la découverte de la pensée, où se situe les secrets de l’âme? le cerveau, la pensée et l’inconscient

La génétique est le support de la démonstration d’homo sapiens comme ancêtre commun de tous les Hommes actuels.

Enrichir les potentiels didactiques et émotionnels des collections

De l’objet de collection vers les unités de médiation : la vitrine muséographique est au cœur du dispositif d’interprétation

Problématique éthique: lorsque l’individu dépend du morceau de corps d’un autre La répartition unique, à travers le monde, des êtres humains, a favorisé la diversité des aspects physiques des groupes humains

Les connaissances actuelles reposent sur des sauts cognitifs


048

Zen+dCo museum experience


049

Le musÊe de l’Homme


050

1

2

3

4

5

Zen+dCo museum experience

6

7

8


051

Le musée de l’Homme

Projet 2012-2015

9

10

11

12

13

14

15

16


052

Zen+dCo museum experience


053

Le musÊe de l’Homme


054

Zen+dCo museum experience


055

Le musÊe de l’Homme


056

Zen+dCo museum experience

salle 5

salle 6 salle 4

balcon-mezzanine

salle 3

escalier de retournement

Rénovation du

maître d’ouvrage_ Museum d’histoire Naturelle 57, rue Cuvier

maître d’ouvrage délégué_ OPPIC 30, rue Château des Rentiers

PROJET MUSEOGRAPHIQUE

75231 Paris cedex 05

75647 Paris cedex 13

MUSEE DE L’HOMME

salle 2

maîtrise d’oeuvre_ groupem _Brochet Lajus Pueyo _ Emmanuel Nebout _Zen+dCo _Setec _8’18’’_Mazet & Asso


057

Le musée de l’Homme

sas de sortie salle 6

espace de transition

espace de transition

ment

ociés

salle 2

architecte mandataire_BLP hangar G2- quai Armand Lalande 33000 Bordeaux

muséographie _Zen+dCo 176 rue du temple - 75003 Paris T 0142772277 F 0142772255

T 0557195919 F 0557195910

zendco@gmail.com

élévation 2 Niveaux des galeries permanentes

salle 1 introduction

ESQ APS APD PRO DET AOR éch: sans

p. 2

07 NOVEMBRE 2013

salle


058

Zen+dCo museum experience


059

Le musée de l’Homme

Pearl Grey

Sea Grass

Beac


060

Zen+dCo museum experience


061

Coffee bean

Hot

Tea Rose

Le musée de l’Homme

Sand

Pearl Grey


062

Zen+dCo museum experience


063

Le musÊe de l’Homme


064

Zen+dCo museum experience

Objets d’art et histoire et technique des arts du feu

1

2

3

4

5

6

7

8


065

Maîtrise d’ouvrage Direction régionale des affaires culturelles et Service des musées de France Opérateur ICADE Budget travaux 1 550 000 HT Surface 2 400 m² 2004-2012

Extension et réhabilitation du musée national de la porcelaine de Limoges, classé au titre des monuments historiques.

Musée national création et histoire

Limoges Musée national de la porcelaine Adrien Dubouché

Fabrication de mobilier muséographique, aménagement intérieur des espaces de visite Maîtrise d’œuvre muséographique Projet d’aménagement (design, parcours, intégration, sculptures) Projet lumière dans les espaces d’exposition (associé à un groupement, agence Boris Podrecca mandataire)

1/ le renouveau architectural _création d’un bâtiment d’accueil _nouvel axe d’entrée _création d’une unité compacte entre 2 éléments séparés le musée et l’école 2/ le renouveau de médiation _création d’une salle d’exposition temporaire _création salle de conférence _accueil qualitatif _nouvelle ventilation des collections _plateau des techniques des arts du feu 3/ renouveau de la présentation de la collection “ Limoges”

9

10

11

12

13

14

15

16


066

Zen+dCo museum experience


067

Musée national création et histoire


068

Zen+dCo museum experience


069

MS: En quoi consiste véritablement votre travail de muséographe ? .... Nous nous adressons au visiteur qui par son déplacement dans le musée reconstitue le message énoncé, le discours latent ou immergé, mis en œuvre dans le parcours, dans la qualité de la présentation, dans le choix des matériaux utilisés, dans le choix des éclairages. .......Une idée, elle passe en mots, elle passe en matière. Et tout converge vers le message. Rien n’est laissé au hasard : choisir la qualité d’un verre float extra-clair, corriger l’interlignage d’un texte, mettre au point un scénario de film, choisir les bonnes focales de projection, donner les puissances nécessaires en terme de câblage, faire des calculs de structure ou descente de charge, mettre un objet dans la lumière et les éclairages sur l’objet, intégrer les handicaps, faire des organigrammes et calcul de surface, etc… ......Notre réflexion est guidée par l’intuition, mélange de captation de l’époque, d’intelligence et de sensibilité. Nous développons l’esprit du projet en concertation avec la maîtrise d’ouvrage, depuis sa conception jusqu’à la définition des détails dans toutes ses déclinaisons ; design, qualité spatiale, graphisme, ergonomie de visite, perception de l’espace et du sens.

Musée national création et histoire

Extrait d’une interview de Zette Cazalas par Marie Segonds, historienne de l’art


070

Zen+dCo museum experience


071

Musée national création et histoire


072

Zen+dCo museum experience


073

Musée national création et histoire


074

Zen+dCo museum experience


075

Musée national création et histoire


076

Zen+dCo museum experience


077

Musée national création et histoire


078

Zen+dCo museum experience

Musée d’Histoire

1

2

3

4

5

6

7

8


079

Maitrise d’ouvrage Ville de Nice Budget travaux 1 000 000 HT Surface 1 000 m² 1999-2008

Maîtrise d’œuvre muséographique

Dans la maison du prince d’Essling

Nice Musée Masséna

Mise au point du parcours visite. Ventilation des collections par salles, vitrines. Définition des moyens de médiation. Design des vitrines.

Un lieu public, muséal, une maison de villégiature de “la belle époque” à faire renaitre, une rencontre avec l’élégance, les arts et l’histoire de la capitale d’un pays, voilà quels ont été les objectifs du travail muséographique pour la villa du prince d’Essling et ses jardins, située à l’angle de l’hôtel Negresco, en bordure de la promenade des Anglais dans la baie de Nice. Le rez de chaussée de la villa a conservé ses décors initiaux ; ceux des étages, ont été détruits. Nous avons opéré un surgissement dans le temps, celui de l’époque où « Nice était le salon de l’Europe » avec nos matières actuelles, techniques, industrielles, en l’occurrence le verre employé en glace ou miroir, sérigraphié, peint, tramé, superposé, comme autant de filtres, de brouillards, de certitudes 9

10

aussi, pour provoquer un retour dans le temps jusqu’à entendre le froissement des robes de bal, sur le parquet des salons de la villa Masséna le soir des réceptions avant la saison chaude.

Tout cela concourt à un sentiment de mise en vibration de l’espace.

Les parements, sur lesquels sont accrochées les oeuvres, sont réalisés en double cloison de verre travaillés et sérigraphiés de manière à donner un effet de perspective, de mise en profondeur de la réalité.

Pareil parti-pris muséographique rend sa porosité à un ensemble de contraintes divergentes ; - donner un statut muséal et institutionnel Cette intention a été - respecter les collections la source inspiratrice du et le scénario projet muséographique : - habiter à nouveau la villa une présence qui traversera dans une continuité avec les visiteurs du musée l’ensemble somptueux dorénavant les nouveaux des salons et du parc en hôtes des lieux. bord de mer.

Les vitrines sont dessinées dans le prolongement des parements, comme un pli, et forment des petits théâtres thématiques, contribuant à leur tour à créer un intérieur sans fond. 11

12

13

14

15

16


080

Zen+dCo museum experience


081

L’implantation en biais du mobilier muséographique donne un statut trouble d’existence et de non existence dans l’espace et permet à la villa de s’immiscer dans la visite.

Dans la maison du prince d’Essling

A Masséna, l’utilisation Mise au point d’un dispositif muséographique en des angles du bâtiment biais a permis de tester Objectifs : un nouveau concept _création de perspectives intérieures complexes, de vitrine  structurée sur le jeu des perspectives _nuancer les transparences dans une gamme intérieures, l’utilisation élargie des diagonales _proposer plusieurs points de vue, pour accentuer la profondeur du fond _se dédouaner de la géométrie de la maison de scène, du lointain. existante La mise en perspective ou la construction dans l’espace Projet est un processus Prototype de théâtralisation de la collection, disparate Construction comme toute collection historique qui homogénéise l’ensemble en exaltant le contenu.


082

Zen+dCo museum experience


083

Dans la maison du prince d’Essling


084

Zen+dCo museum experience


085

Dans la maison du prince d’Essling


086

Zen+dCo museum experience

Musée de société arts et traditions populaires, beaux-arts, objets d’arts

Celui qui entre ici est chez lui L’élaboration de la muséographie du Musée basque et de l’histoire de Bayonne fut l’objet d’un patient travail de récolte de données muséologiques, ethnologiques, architecturales, humaines. La société traditionnelle basque, basée comme dans tout le piémont pyrénéen sur le modéle de la société de voisins, est ancrée dans un territoire, en est l’écho. Vallées, estives, bordes ou cayolars, la topographie faite de hauts, de bas, de creux, de plats est là-bas d’une sensualité immédiatement perceptible. Et les saisons s’en mêlent aussi bien sur, qui se lovent au relief comme une main sur un corps. Histoire basque ou des Basques, se confond avec ce relief. 1

2

3

4

5

6

7

8


087

Maitrise d’ouvrage Mairie de Bayonne Budget travaux 3 460 000 HT Surface 4 000 m² 1993-2001

Maîtrise d’œuvre muséographique et direction artistique des objets à créer, mission complète y compris dessins d’exécution

7 ans de réflexion pour un musée

Bayonne Musée basque et d’histoire de Bayonne

_conception du mobilier _préfiguration des vitrines _soclage des œuvres _parcours multimédia (associé à un groupement, agence AlthabégoïtyBayle, mandataire, Bernard Voinchet, ACMH) Réhabilitation et extension du Musée Basque dans un bâtiment classé monument historique et aménagement des réserves et des bureaux dans le site Château Neuf.

Le parti pris muséographique va puiser dans la fusion intense entre hommes et nature pour se dessiner : adieu le musée carte postale, racontons une histoire celle des bergers qui tels des fleuves font se mêler aux flots et tracer leur sillon, leur pas, leur chant leur danse.... Dans l’architecture du parcours et l’expérience de visite c’est en filigrane ce qui devra surgir. Les voix, la langue, les matières. Lignes ondulées, évoquant les reliefs piémontins ou les crêtes marines, couleurs des fougères selon les saisons, lumières aveuglantes des murs en pierre des frontons au milieu des prés, concentration du pelotari au moment de la frappe, chants incantatoires des bergers repris par un Benat Achiary vaudou, un petit bouquet 9

10

de violettes mêlées aux oignons sur le pont Marengo posé aux pieds de leur cueilleuse pour être vendu aux amoureux passant là jour de marché à Bayonne, l’émotion devait être vécue et elle devait être partagée. Du musée original conçu par une succession de reconstitutions régionalisantes officiel label musée basque qui a directement inventé son néo- nous avons tenté un mouvement comme celui du mutxiko. ( le mutxiko ou saut basque est un type de danse sociale traditionnelle du pays basque. Dansées en cercle sur les places de village elles consistent en un enchainement de pas et de changement de sens de rotation qui nécessite une bonne écoute de la mélodie. Le buste reste droit et les bras ballants. Un pas 11

12

commence toujours par le pied extérieur au cercle et la danse commence du pied droit. Elle finit généralement par un entrechat. ) Le musée de ce payslà, qui rêve depuis la révolution française du département des 3B (Basque, Béarn, Bigorre) est un acte d’identité! Synopsis successifs, recherche d’un idéal entre fond, forme et ergonomie de visite dans une optique d’efficacité de ressenti. L’immersion dans l’histoire du pays basque passe par la mise en synergie de la typologie du bâtiment et la progression dans l’espace matériel et immatériel des arts basques. L’ascension progressive le long de la visite vers les salles de peintures consacrées à la fête et aux jeux, baignées dans 13

14

la lumière zénithale créée dans la toiture des entrepôts de la maison Dagourette est un hymne à la joie et aux plaisirs. La réhabilitation du bâtiment réalisée par l’architecte en chef des monuments historiques Bernard Voinchet fut de conserver intact les éléments architecturaux emblématiques de la bâtisse du XVIIème siècle et intégrer les normes de sécurité et les équipements techniques sans modifications ostentatoires. Ce cheminement précis et attentif dans la restauration et l’adaptation de l’édifice nous a permis de développer une connaissance intime des lieux pour produire une expérience de visite qui fait corps avec la maison du négociant. 15 16


088

Les combles ouverts selon la mode à Bayonne au XVIIIe, zénith du parcours de visite servent d’écrin dans une lumière retrouvée à l’ensemble des collections relatives aux fêtes, religieuses ou laïques, et aux jeux traditionnels. Apogée d’une immersion au pays basque conté .

Zen+dCo museum experience

Salle des peintures La maison Dagourette est un entrepôt du XVIIe siècle, accolée à la maison du négociant. Demeure cossue, elle abrite depuis 1922 l’un des premiers musées régionalistes créés par une société de savants. En matière d’art, d’artisanat, d’objets d’arts, d’ethnologie et d’histoire le musée basque est un creuset dans lequel tout un pays regarde et déploie son âme.


089

7 ans de réflexion pour un musée


090

Zen+dCo museum experience


091

L’âtre, le feu de la maison basque ou béarnaise et bigourdane, dans lequel on installe l’invité pour le réchauffer, est le siège des divagations oniriques, feux follets de l’imaginaire “Le chemin bordait un marais et le peuple avait pris pour un revenant les feux follets qui s’élevaient par intervalles au milieu des marécages” in Sorcières et loup-garous dans les Landes, 1904

7 ans de réflexion pour un musée

L’oralité, la langue, les mythes et leur demeure L’essentiel est de faire partager la langue. Sans traductions, et parce que Bayonne est à la confluence de la Nive et de l’Adour, terres basques et gasconnes, le Kiosque à Contes est venu se placer derrière la reconstitution d’un foyer de maison labourdine pour permettre aux visiteurs d’apprivoiser les vaudous basquobéarnais. Les 15000 perles de verres vénitiennes suspendues forment la surface agitée d’un océan marin ou d’un océan de rêves ou les parois utérines autrefois protectrices. Suivant l’écoute, au rythme des phrases et des sons, aux images survenues, cet oeil d’yeux mue le paysage zénithal.


092

Zen+dCo museum experience


093

7 ans de réflexion pour un musée


094

Zen+dCo museum experience

EcomusĂŠe histoire et ateliers de fabrication de la tabletterie

1

2

3

4

5

6

7

8


095

Maitrise d’ouvrage District des Sablons, Villeneuve Les Sablons Budget travaux 2 000 000 HT Surface 1 200 m² 1995-1999

Maîtrise d’œuvre muséographique, design, direction de projet.

Un musée dans une usine

Ecomusée des Pays de l’Oise, Méru Musée de la nacre et de la Tabletterie

Conception et suivi de réalisation muséographique Scénographie boutique. Réhabilitation du bâtiment aux normes ERP.

9

10

11

12

13

14

15

16


096

Zen+dCo museum experience


097

Un musĂŠe dans une usine


098

Zen+dCo museum experience


099

Un musĂŠe dans une usine


0100

Zen+dCo museum experience


0101

Un musĂŠe dans une usine


0102

Zen+dCo museum experience


0103

Un musĂŠe dans une usine


0104

Zen+dCo museum experience


0105

Un musĂŠe dans une usine


0106

Zen+dCo museum experience

Exposition temporaire d’art contemporain

1

2

3

4

5

6

7

8


0107

Maitrise d’ouvrage Réunion des Musées Nationaux Budget travaux 995 000 HT Surface 4 000 m²

Maîtrise d’œuvre de la scénographie.sur un concept de Philippe Rahm

2008-2009

Mise au point des plans et de la circulation du public.

40 oeuvres 4000m² 15 jours de construction

Grande nef du Grand Palais, Paris Force de l’art 02

Mission d’intégration des oeuvres d’artistes.

Recherche de mécénat de compétence pour le financement de l’opération.

9

10

11

12

13

14

15

16


0108

Zen+dCo museum experience


0109

40 oeuvres 4000m² 15 jours de construction


0110

Zen+dCo museum experience


0111

40 oeuvres 4000m² 15 jours de construction


112

Zen+dCo museum experience


113

40 oeuvres 4000m² 15 jours de construction


114

Zen+dCo museum experience

Cité des Sciences expositions temporaires scientifiques techniques et transmédias et de l’Industrie ( Universciences )

1

2

3

4

5

6

7

8


115

Expériences Cité des Sciences

Expositions 2009-2010 Contrefaçon, la vraie expo qui parle du faux 2001- 2000 L’Homme transformé 1996-1995 Une vie électrique, voyage dans le quotidien 1996-1995 De l’atome aux étoiles, de la recherche à l’industrie 1989-1987 Passion recherche, 50 ans de découvertes qui transforment notre société 2007 Concours Terre vue de l’espace 2005 Il y aura l’âge des choses légères

9

10

11

12

13

14

15

16


116

Zen+dCo museum experience


117

Maîtrise d’ouvrage Cité des Sciences et de l’Industrie Budget travaux 420 000 HT Surface 600m² 2009-2010

Expériences Cité des Sciences

Contrefaçon, la vraie expo qui parle du faux Maîtrise d’œuvre muséographique, conception de la scénographie, du design et du graphisme. Mise au point des contenus, des manipulations. Conception du parcours scénographique, du mobilier, du graphisme et du multimédia.


118

Zen+dCo museum experience


119

Expériences Cité des Sciences


120

Zen+dCo museum experience


121

Maîtrise d’ouvrage Cité des Sciences et de l’Industrie Budget travaux 725 900 HT Surface 900m² 2001

Maîtrise d’œuvre muséographique et graphique.

Groupement Zen+dCo, mandataire artificial architecture, architecte d’opération Gilles Gentner, conception lumière La Kitchen, Thierry Coduys, captation et conception interfaces Yann Minh, artiste, illustration membrane ZA Production, programmation membrane Jean-Baptiste Barriére, compositeur Jean-Pierre Pourteau, sculpteur, réalisation des supports muséographiques OPIXIDO, Guillaume Dairou, graphisme Christophe Balp, mise au point des panneaux électroluminescents Direction artistique. Scénographie générale et détaillée. Conception de “la membrane interactive”.

Expériences Cité des Sciences

L’Homme transformé


122

Zen+dCo museum experience


123

Expériences Cité des Sciences


124

Zen+dCo museum experience


125

Expériences Cité des Sciences


126

Zen+dCo museum experience


127

Expériences Cité des Sciences


128

Zen+dCo museum experience


129

Expériences Cité des Sciences


130

Zen+dCo museum experience

Expositions archĂŠologiques temporaires itinĂŠrantes

1

2

3

4

5

6

7

8


131

LGV Est

2014-2016 C’était là ! sous nos pieds... 2006- 2010 100 000 ans sous les rails

9

10

11

12

13

14

15

16


concrète / arch archéologie préventive

132

(design + graphism Proposition d’un un Zen+dCo museum experience efficace (narratif), (plaisir).

PRINCIPE GENERAL POUR LE DESIGN DU MOBILIER Passage du plan vertical au plan horizontal

SIMULATION DISPOSITIFS

pupitre interactivité

écran / cloison projection / rétroprojection

table / vitrine maquette

table / vitrine iconographie / objets

200 cm

64 cm

UNITES HORIZONTALES

verticalité rticalité : lien / paysage

UNITES VERTICALES

ccycle : temps

table

vitrine

EXE horizontalité : concrète / arch archéologie préventive

SCHEMA DU SYSTEME DE MOBILIER

“lames ou plans”

PRINCIPE GENERAL POUR LE DESIGN DU MOBILIER Passage du plan vertical au plan horizontal


133

Maîtrise d’ouvrage INRAP, RFF, Ministère de la Culture Lieux d’expositions *Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, Châlons-en-Champagne *Musée Lorrain - Nancy *Musée de préhistoire d’Ile-de-France -Nemours *Hôtel-Dieu, Château-Thierry *Musée d’Archéologie nationale, Saint-Germain-en-Laye

Maîtrise d’œuvre muséographique et graphique. Muséographie : mise en lumière, graphismeinfographie, soclage des objets. Conception du mobilier, graphisme et soclage des objets.

2006 à 2010

principes muséographiques, design mobilier. Suite à notre analyse du programme, la valeur narrative et didactique à donner aux objets présentés passe par le passage du vertical à l’horizontal . Stratégie pour « rendre visible » la notion de cycle et positionner dans l’espace le paysage et les fouilles archéologiques. Cette proposition, cherche à anticiper sur l’évolution du programme muséologique et celui du comportement du visiteur/utilisateur . Nous élaborons un scénario prospectif basé sur la valeur innovante de l’exposition . L’action d’effeuillage, visualisation des différentes couches et strates, est l’enrichissement que nous proposons pour designer l’exposition . Notre proposition consiste à mettre en œuvre des « lames » ou « plans » qui vont se déformer, se positionner se fixer, s’assembler…, au fur et à mesure du développement du projet. Notre objectif pour la muséographie (design + graphisme): Proposition d’un un système simple (immédiat), efficace (narratif), léger (itinérance) et innovant (plaisir).

LGV Est

Exposition itinérante sur les travaux d’archéologie préventive réalisés lors du tracé de la ligne LGV-EST européenne


134

Zen+dCo museum experience

Exposition archĂŠologique temporaire itinĂŠrante

1

2

3

4

5

6

7

8


135

Maîtrise d’ouvrage INRAP, RFF, Ministère de la Culture Lieux d’expositions

2014 à 2016

9

10

Maîtrise d’œuvre muséographique et graphique.

LGV Est

“C’était là ! Sous nos pieds”

Muséographie : graphisme-infographie. Conception du mobilier, graphisme et soclage des objets.

11

12

13

14

15

16


136

LA TOMBE D’UNE jEUNE gAULOISE DAS GRAB EINER JUNGEN GALLIERIN La pratique de l’inhumation en silo, connue depuis le Néolithique, perdure jusqu’à l’époque gauloise. C’est ce que montre cette tombe découverte à Mittelhausen, en Alsace. Elle contient les restes d’une femme âgée de plus de 30 ans. Reposant sur le dos, la tête orientée au sud-ouest, elle portait des éléments de parure: un torque, c’est-à-dire un collier rigide terminé par deux tampons, deux bracelets et deux anneaux de cheville. Une fibule en fer placée sur son épaule droite servait à fixer le vêtement.

La parure de la défunte Les anneaux de cheville ainsi que le torque en bronze sont richement décorés d’un panneau triangulaire allongé et encadré de petits motifs incisés en épis. Schmuck der Verstorbenen Die Knöchelringe und der Torque aus Bronze sind mit einem spitz zulaufenden großen dreieckigen Dekor sowie auf beiden Seiten davon mit kleinen eingeritzten Motiven verziert. 98 C

silo id-98

98 C

98 D

6

98 B

98 A

5

Die seit der Jungsteinzeit bekannte Bestattung im Silo wird bis in die gallische Zeit praktiziert. Das zeigt dieses in Mittelhausen im Elsass entdeckte Grab. Es handelt sich um eine über 30-jährige Frau. Sie lag auf dem Rücken, den Kopf nach Südwesten ausgerichtet, und trug Schmuckteile: einen Torques (einen Halsreif mit zwei Puffern als Endstücken), zwei Armbänder und zwei Knöchelringe. Eine Fibel aus Eisen befindet sich auf ihrer rechten Schulter und diente zur Befestigung der Kleidung.

niv. dépôt sép.

2

3

4

1

1 - lœss 2 - limon sableux gris 3 - limon marron clair 4 - limon marron 5 - limon meuble (terrier) 6 - limon marron type couche 3

98 D

0

50 cm

© Fanny Chenal, Christel Leyenberger, Inrap

Relevé de la tombe gauloise et des parures Mittelhausen, Alsace Un relevé minutieux de la sépulture a été réalisé afin de comprendre les conditions de l’inhumation. La position des ossements et des parures indique qu’elle n’a pas été perturbée ou pillée. Zeichnung des gallischen Grabes und des Schmucks Mittelhausen, Elsass Es wurde eine sorgfältige Erfassung des Grabes vorgenommen, um Erkenntnisse über die Bedingungen ihrer Bestattung zu gewinnen. Die Position der Gebeine und des Schmucks zeigt, dass das Grab nicht gestört oder geplündert wurde.

98-004

Jeune gauloise enterrée dans un silo Mittelhausen, Alsace L’analyse de ses ossements permet de déterminer le sexe et l’âge d’un individu. Il s’agit ici d’une femme de plus de 30 ans. In einem Silo begrabene junge Gallierin Mittelhausen, Elsass Durch die Analyse der Gebeine lassen sich Geschlecht und Alter einer Person bestimmen. Hier handelt es sich um eine über 30-jährige Frau.

98-001

98-006 98-005 98-002 98-003

alliage cuivreux

Kupferlegierung

fer Eisen

0

20 cm

© Y. Thomas, Inrap

recto rectoci-C CI-C

4_CROIRE, MOURIR, SE SOUVENIR 4.2 TEMOIGNAGES AU FIL DU TEMPS 4.2.3 La tombe d’une jeune gauloise

verso ci-C verso CI-C

20

Zen+dCo museum experience


137

LGV Est


138

Zen+dCo museum experience


139

LGV Est


140

Zen+dCo museum experience

Lauréat Centre d’Interprétation multimédia

1

2

3

4

5

6

7

8


141

Maîtrise d’ouvrage Collectivité Territoriale de Corse 2013-2016

Maîtrise d’œuvre muséographique. Conception et aménagement des parcours extérieurs.

Musée de site

Cucuruzzu, Corse Centre d’Interprétation archéologique

Groupement Paul Franceschi, architecte dplg, mandataire MBarchitecture, architecte associée ST ingenierie, BET Mise au point et production des contenus graphiques. Conception mobilier équipement et extérieurs.

9

10

11

12

13

14

15

16


142

Zen+dCo museum experience


143

Musée de site

variante: ouverture-extension des espaces d’exposition sur l’extérieur


144

Zen+dCo museum experience

Aménagement intérieur

1

2

3

4

5

6

7

8


145

Maîtrise d’ouvrage Mme Renée Dujac-Cassou 2004

Transformation d’un appartement haussmannien en bureaux pour une holding d’agence de mannequins

Une agence de mannequins à Paris

Agence Crystal, slides, parallèle

Design, direction de projet et suivi des travaux

9

10

11

12

13

14

15

16


146

Zen+dCo museum experience


147

Une agence de mannequins Ă Paris


148

Zen+dCo museum experience


149

Une agence de mannequins Ă Paris


150

Zen+dCo museum experience

Design d’intérieur

1

2

3

4

5

6

7

8


151

Maîtrise d’ouvrage Agapé, Laurent Lapaire, Olivier Le Franc et Jean-Michel Centeno ( financier) 2011

Resto “haute cuisine” dans un placard !

Agapé Substance 66 rue Mazarine Mini lieu 40m² ( HSP 2.20m) pour une maxi Cuisine ( Haute cuisine française) orchestrée par le chef David Toutain Concept Open space et ligne continue entre dégustateurs et cuisiniers. Aménagements techniques des cuisines Collaboration pour la mise au point de la lumière avec Thomas Klug. L’identité graphique est réalisée par Béatrice Fichet

9

10

11

12

13

14

15

16


152

Zen+dCo museum experience


153

Resto “haute cuisine” dans un placard !


154

Zen+dCo museum experience

Forêt et zoo de Chizé

1

2

3

4

5

6

7

8


155

Maîtrise d’ouvrage Conseil Général des Deux Sèvres Budget travaux 540 000 HT Surface 900m² 2003-2005

Aménagement muséographique du bâtiment d’accueil du centre touristique et pédagogige de la forêt de Chizé.

Forêt et zoo

Zoodyssée de Chizé

Conception et suivi de réalisation muséographique. Scénographie des espaces d’exposition et boutique d’accueil. Signalétique didactique et directionnelle (parc du Zoo). Mobilier d’agencement, équipement et production audiovisuelle. Maitrise d’oeuvre muséographique

9

10

11

12

13

14

15

16


156

Zen+dCo museum experience


157

Forêt et zoo

..L’aménagement du bâtiment servant d’accueil au visiteur pour un parcours dans la forêt de Chizée, le zoo attenant et un parcours d’interprétation Humanimal, s’est orienté sur une transposition en matières, formes et couleurs de l’environnement animalier, forestier et celui de la recherche scientifique présente sur site. Le complexe de Chizé peut être assimilé à un parc scientifique expérimental d’une ampleur géographique réduite avec un rayonnement intellectuel novateur. Le concept du projet est d’inciter une attitude physique, réceptive plutôt qu’une prise en charge par des médias informatifs le visiteur. Show-room évolutif, adaptable aux saisons et aux évolutions de la pensée, un lieu d’expériences physiques plus qu’intellectuelles parce que le corps est un organe de pensée, voilà quelques uns des objectifs du projet : un horizon, un cadre, un foyer pour mettre le visiteur dans un état de réceptivité et d’émerveillement positif.

1-Sas immersion nuit Le visiteur s’immerge dans une sculpture tactile qui évoque l’intérieur d’une membrane ou une cellule. Pas de visuels, uniquement du son interactif (déclenchement par capteur) La sculpture est légèrement mouvante sous l’influence de la déambulation du visiteur. Le corps principal est un réseau de joncs liaisonnés par des articulations comportant des extensions tactiles comme des plumes, cordes et ficelles, élastomères, etc...

2-Sas immersion jour Espace sonore interactif, formé par des laies acoustiques en feutre naturel gris et blanc, de 5 mm d’épaisseur utilisées en double et quadruple superposition. Les laies sont déformées par le travail de découpe et d’assemblage par œillets de la toile, travail qui évoque un animal réel ou fantastique. Les laies, réalisées en feutre pour avoir des contours très net tout en étant totalement souples et molles, respectent la matière organique en La RBI de Chizé a vocation mouvement. L’évocation des formes à devenir un site pilote animales sont supports pour la recherche pour un jeu de devinettes sur les équilibres naturels et prétexte à complicité entre la faune et la flore entre visiteurs. (évolution de la hêtraie Les animaux flottent dans face aux changements l’air comme dans une climatiques globaux par fresque rupestre. exemple) sans exclure Le visiteur est invité à pour autant les activités encadrées de découverte. toucher ces formes, geste qui déclenchera une composition sonore.


158

Zen+dCo museum experience


159

ForĂŞt et zoo


160

1

2

3

4

5

Zen+dCo museum experience

6

7

8


161

Maîtrise d’ouvrage Jean Saint Bris et communication / Manon Renonciat Budget travaux aménagement de la Halle 100 000 HT aménagement du parc 150 000 HT Surface 600m² 2003

Création d’un parcours muséographique et paysagé sur Léonard De Vinci dans le parc et la demeure où il a passé les trois dernières années de sa vie.

Parcours paysager au Clos Lucé

Le parcours paysager, un voyage initiatique avec Léonard de Vinci et son disciple

Maîtrise d’œuvre muséographique / graphique et direction artistique. Aménagement muséographique de la halle: Kiosques pédagogiques en tissu, graphisme grands visuels du parc et signalétique directionelle du parc

9

10

11

12

13

14

15

16


162

Zen+dCo museum experience


163

Parcours paysager au Clos LucĂŠ


164

Zen+dCo museum experience

CinéMétroArt, les cinémas de Galeska Moravioff

1

2

3

4

5

6

7

8


165

CinéMétroArt

1993 Cinéma Batille, Paris 1997 Cinéma Le César, Marseille 1999 Cinéma Les Variétés, Marseille 2003 complexe cinématographique, CNP Lyon

9

10

11

12

13

14

15

16


166

Zen+dCo museum experience


167

CinéMétroArt

CMA, Les Variétés, Marseille


168

Zen+dCo museum experience


169

CinéMétroArt

CMA, Le César, Marseille


170

Zen+dCo museum experience


171

CinéMétroArt

CMA, La Bastille, Paris


172

1

2

3

4

5

Zen+dCo museum experience

6

7

8


173

Maîtrise d’ouvrage Affaires culturelles de la ville de Paris Musée Galliéra Commissariat exposition Marie-Sophie Carron de la Carrière Budget travaux 457 000 HT 1991

Maitrise d’oeuvre muséographique et graphique.

Musée Galliéra

exposition Le monde selon ses créateurs

Mise au point du concept muséographique, ligne graphique, création de produits dérivés avec la boutique Paris-musées, suivi de réalisation et mise au point avec les créateurs, recherche de mécénat Shiseido

Martin Margiella Sybilla Jean-Charles de Castelbajac Vivienne Westwood Roméo Gigli Jean-Paul Gauthier Six créateurs, et carte blanche dans deux espaces salle du Réel et salle de l’Imaginaire.

Portrait de Zette Cazalas réalisé par Jean-Charles de Castelbajac dans le salon d’accueil du musée Galliéra, la veille du vernissage

9

10

11

12

13

14

15

16


174

Zen+dCo museum experience


175

sujet


176

Zen+dCo museum experience


177

Musée Galliéra


178

Zen+dCo museum experience


C’est parce que l’exposition

le monde selon ses créateurs est encore évoquée sur leur 179

Musée Galliéra

page Wikipédia,que cette exposition a été une étape commune, qu’elle a été un jalon pour certain(e)s important dans leur carrière, qu’elle nous revient toujours en mémoire plus de vingt ans après,qu’elle nous rappelle

qu’un laboratoire


d’expéri-mentation est toujours possible dans les musées qu’elle fût le déversoir intellectuel com180

Zen+dCo museum experience

,

mun avec la commissaire d’exposition le temps de sa création, que cette communion est le du métier !

fuel


JeanCharles de Castelbajac, Jean-Paul Gaultier, Roméo Gigli, Martin Margiela, Sybilla, Vivienne Westwood , invités à présenter la 181

Musée Galliéra

dynamique de leurs


créations au musée Galliéra. Carte blanche pour six acteurs de l’esthétique dans l’enceinte d’un musée transformé en 182

Zen+dCo museum experience

“laboratoire sensible” . La muséographie livre à chacun 2 types d’espaces /attitudes,

le réel & l’imaginaire. Règles identiques pour

décliner la culture de leur griffe le temps d’une exposition.


Re tour én er gies 183

Musée Galliéra


C’était en 1991. Ce soir via internet 184

Zen+dCo museum experience

je ne ferai plus de faute en écrivant Louvain...

Martin Margiela, né le 9 avril 1957 à Louvain

Belgique, est un couturier belge. Il est le

créateur de la marque Maison Martin Margiela. 1 Biographie 1.1 Études 1.2 Travail dans la couture 1.3 Style 1.4 Défilés 2 L’entreprise Maison Martin Margiela 3 Notes et références 4 Voir aussi 4.1 Articles connexes

...trouvé le dessin de

Jean-Charles qui m’encourage...


185

Musée Galliéra


...Sybilla me convainc 186

Zen+dCo museum experience

de mon nouveau chapeau vert trouvĂŠ chez Emmaus...


...Vivienne est toujours 187

tHe QueeN...

Musée Galliéra


...vu le nouveau ténor de La Callas au musée Grévin, 188

Zen+dCo museum experience

Jean-Paul Gaultier en rayures...

...& Roméo Gigli passe le Styx pour Richard Avedon. Qu’en dit Paolo Roversi ?


189

Musée Galliéra


Du Palais Galliéra 190

Zen+dCo museum experience

sont utilisés les deux grands salons d’honneurs axés sur la Seine, épaulés par les deux ailes du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris et le Palais de Tokyo.

La première salle est transformée en un plan

incliné duquel émergent ; trois lames parallèles, une lame verticale, un cadre géant avec plancher


intermédiaire, un verso et le tout six fois identique / 191

Musée Galliéra

un cyclorama à traverser crée l’horizon du spectacle

RÉEL.

La deuxième salle se réduit à un étroit

promontoire accessible parallèle à la façade / six boîtes de 9 m3


rĂŠparties le long de la promenade forment le paysage 192

Zen+dCo museum experience

sous les coupoles florales du Palais

IMAGINAIRE.


193

Musée Galliéra


194

1

2

3

4

5

Zen+dCo museum experience

6

7

8


195

Les annĂŠes Popy (Popy Moreni)

Sa maison et atelier de couture Sa boutique, place des Vosges Sa terrasse

9

10

11

12

13

14

15

16


196

1/ Appartement et maison de couture 500m² 1981-1982

Zen+dCo museum experience

2/ Boutique Popy Moreni place des Vosges 200m² 1982-1987


197

Les années Popy (Popy Moreni)

3/ La terrasse projet 1 1989-1990 projet 2 1994-1996 projet 3 2006-2013

Article parue dans Elle décoration Hors Série 11 de janvier 2014 Photo Paolo Roversi article Catherine Scotto texte Philippe Tretiack


198

Zen+dCo museum experience

Musée d’histoire et de société

1

2

3

4

5

6

7

8


199

Maîtrise d’ouvrage Ville de Caen Budget travaux 3 400 000 HT Surface 4 000m² 1999

Création d’un bâtiment (maîtrise d’oeuvre Jacques Millet) et aménagement de 3 circuits.

Mémorial de la Paix

Extension du Mémorial cité de l’histoire pour la Paix

Maîtrise d’oeuvre muséographique et graphique. Direction artisitique des objets à créer. Mandataire de l’équipe maîtrise d’oeuvre. Définition et validation des moyens de médiation à partir du programme scientifique éléboré par le Mémorial Projet d’aménagement (design, parcours, intégration, sculptures)

9

10

11

12

13

14

15

16


200

Zen+dCo museum experience


201

Mur des villes dĂŠtruites

MĂŠmorial de la Paix


202

Zen+dCo museum experience


203

La guerre froide : l’engrenage

MĂŠmorial de la Paix


204

Zen+dCo museum experience


205

Le diamant vue de l’extérieur

Mémorial de la Paix


206

Zen+dCo museum experience


207

“.......À l’entrée, six kiosques exposent différentes attitudes et pensées sur la paix à travers six

Vers où se tourner pour garantir la paix ? L’examen des propositions est vaste, et c’est toute la

grandes traditions et cultures. Je peux m’attarder sur d’autres façons d’envisager la paix. La paix

planète qu’il faut interroger. Le parcours du premier étage mêle les aspects pédagogiques (des pupitres

positive (comment construire la paix), question éminemment ouverte, parait combien plus riche que la

sont interactifs) et spéculatifs, en faisant appel à des domaines moins attendus. Les enjeux de la paix

paix négative (comment éviter la guerre). Des penseurs y réfléchissent depuis longtemps, des artistes, des peintres, des écrivains…Une étape est franchie, le circuit s’élève pour en rendre compte.

Trois des six kiosques de la paix : la culture grecque, romaine et judéo-arabe

Mémorial de la Paix

se sont déplacés. L’univers devient technique et poétique, lumineux........” Valérie d’Anglejan, 2002.


208

Zen+dCo museum experience

Exposition temporaire historique

1

2

3

4

5

6

7

8


209

Maîtrise d’ouvrage Musée du Temps, Besançon Budget travaux 350 000 HT Surface 900m² 2007

Parcours scénographique sur Vauban, preneur de ville, l’ingénieur, le fortificateur et le réformateur

Une expo dans un palais du XVIe

Exposition temporaire au musée du Temps, Besançon L’Arpenteur du roi, Vauban et Besançon

Maîtrise d’oeuvre muséographique et graphique Scénographie Mise en lumière Catalogue de l’expostion Affiche

9

10

11

12

13

14

15

16


210

Zen+dCo museum experience


211

Une expo dans un palais du XVIe


212

Zen+dCo museum experience


213

Une expo dans un palais du XVIe


214

Zen+dCo museum experience


215

Une expo dans un palais du XVIe


216

Zen+dCo museum experience

Exposition temporaire historique

1

2

3

4

5

6

7

8


217

Maîtrise d’ouvrage Ville de Saint Dizier Budget travaux 250 000 HT budget clé en main Surface 250m² 2008-2010

Les mérovingiens de Saint Dizier

Exposition temporaire en partenariat avec l’INRAP. Exposition reconnue d’intérêt national et organisée dans le cadre de la saison culturelle européenne.

Exposition temporaire musée de la ville, Saint Dizier

Présentation du “trésor” découvert lors de la fouille de trois sépultures de chefs francs du VIe en périphérie de Saint Dizier.

Nos ancêtres les barbares, voyage autour de trois tombes de chefs francs,

Maîtrise d’oeuvre complète de la muséographique Conception du parcours général de l’exposition Programmation des séquences et choix des moyens de médiation Scénario et réalisation d’un audiovisuel (17’) : à partir de la découverte des tombes hypothèse sur l’identité et le rang des défunts mérovingiens Design des vitrines et du soclage des oeuvres Reconstitution des tombes au moment de l’inhumation Graphisme et cartographie

9

10

11

12

13

14

15

16


218

Zen+dCo museum experience


219

Les mĂŠrovingiens de Saint Dizier


220

Zen+dCo museum experience


221

Les mĂŠrovingiens de Saint Dizier


222

Zen+dCo museum experience

Exposition temporaire historique

1

2

3

4

5

6

7

8


223

Maîtrise d’ouvrage Musée Granet Mission Cézanne 2006 Budget travaux 280 000 HT Surface 400m²

Cézanne au musée Granet

Parcours muséographique Exposition temporaire au musée Granet, multimédia et interactif au Aix-en-Provence musée Granet à l’occasion de l’année de célébration de Paul Cézanne. (exposition Cézanne, voir autrement complémentaire à Cézanne en Provence).

2006

Maîtrise d’oeuvre muséographique et graphique Scénographie et production, conception et réalisation Graphisme Réalisation des 6 audiovisuels Réalisation des bandes sons

9

10

11

12

13

14

15

16


224

Zen+dCo museum experience


225

CĂŠzanne au musĂŠe Granet


226

Zen+dCo museum experience


227

CĂŠzanne au musĂŠe Granet


228

Zen+dCo museum experience

Exposition temporaire

1

2

3

4

5

6

7

8


229

Maîtrise d’ouvrage COMPA Conservatoire de l’agriculture Budget travaux 180 000 HT Surface 1 000m² 2005

Histoire du Parfum, Herbier vivant et matières premières, fabrication et chiffres de l’industrie cosmétique, olfaction, impact sur les sociétés...

D’une rotonde ferroviaire à l’alambic

Exposition temporaire au COMPA, Chartres Parfums... Le pouvoir des odeurs

Maîtrise d’oeuvre muséographique et graphique Scénographie générale et détaillée Eclairage Graphisme de l’exposition et conception du catalogue Intégration d’objets de médiation et d’objets historiques

9

10

11

12

13

14

15

16


230

Zen+dCo museum experience


231

D’une rotonde ferroviaire à l’alambic


232

Zen+dCo museum experience


233

D’une rotonde ferroviaire à l’alambic


par mu

con Livraison 2015 Musée

de l'homme, Museum National d'Histoire Naturelle, Palais de Chaillot, Paris la maille du vivant8, Museum, Musée des confluences, Lyon 2013 MuCEM, Fort Saint Jean, Marseille

Livraison 2014 8Espèces, 2012 Musée

National de la Porcelaine Adrien Dubouché, Direction des Musées de France, Limoges Masséna, ville de Nice, DRAC PACA, Nice 2006 Musée Bernard d'Agesci, Communauté d'agglomération de Niort, Niort 2008 Musée

2002 Extension

du Mémorial de la paix, ville de Caen, Caen Basque et d'histoire de Bayonne, ville de Bayonne, Bayonne 1999 Musée de la Nacre et de la Tabletterie, Communauté de Communes, Écomusée des Pays de l'Oise, Méru 2001 Musée

Centres d'interprétations en cours Centre

d’interprétation archéologique de Cucuruzzu, Corse, équipe de Paul Franceschi Centre d'interprétation d'architecture et du patrimoine, ville de Besançon

2011 Planétarium

de Reims, ville de Reims des grands projets, Nice team côte d'Azur 2004 Zoorama de Chizé, Conseil Général des Deux-Sèvres, forêt de Chizé 2008 ShoB-room 1997 Musée

des Bastides, ville de Monflanquin et DRAC Aquitaine, Monflanquin de Culture Scientifique et Technique, CCSTI, ville de Chambéry 1992 Musée départemental de la Résistance, Toulouse 1995 Centre

Expositions temporaires en cours Complètement

G l'EstHI Le passé sous les rails, INRAP, exposition itinérante Révélée, Sotheby's galerie Charpentier, Paris 2010 Pavillon du de la République Bolivarienne du Vénézuéla, exposition universelle Shanghai 2010, Chine 2010 Contrefaçon, la vraie expo qui parle du faux, CSI, Paris 2011 Turkophilia

2009 Force

de l'art 02, Grand Palais, Paris _ projet avec Philippe Rahm, RMN & CNAP ancêtres, les Barbares. Voyage autour de trois tombes de chefs francs, Ville de Saint Dizier 2007 L'arpenteur du Roi, Ville de Besançon, Musée du Temps, Besançon 2009 Nos 2007 La

ville projetée, AFEX - Pékin et Shenyang 000 ans sous les rails, INRAP, Châlons, Musée Lorrain, Musée de la Préhistoire, St Germain en Laye , Soissons 2006 Cézanne, Voir autrement, Musée Granet, Aix-en-Provence 2006 100 2005 La

ville projetée, DAPA -culture France - AFEX - Biennale d'Architecture de Sao Paulo, Brésil Française, comité France-Chine et Afex, Musée de l'Urbanisme, Pékin, Shanghai, Chonquing, Chine 2004 ParfumsOLe pouvoir des odeurs, Le Compa, Chartres 2005 Visions 2003 Les

formes du Parfum, Conseil régional, Chartres rive, gauche G livre ouvert, Mairies du 5e, 12e, 13e, Ivry et point d'information ZAC 13e, Paris 2001 L'homme transformé, Cité des sciences et de l'industrie, Paris 2001 Electralis, Université de Liège, Palais des sports, Liège, Belgique 2000 Aquaexpo, IFREMER, Grande Halle de la Villette, Paris 2000 Plaine Terre, Le Compa, Chartres 1999 Le nucléaire sous haute surveillance, IRSN, Palais de la découverte, Paris, exposition itinérante 1996 Tous les savoirs du monde, BNF, salle Tolbiac, galeries Mazarine et Richelieu, Paris 1996 Une vie électrique, voyage dans le quotidien, EDF, salle Condorcet, CSI, Paris 1996 De l'atome aux étoiles, de la recherche G l'industrie, 50ème anniversaire du CEA, CSI, Paris 1995 Enfants de Langue et Drogmans, Institut culturel français, Palais de France, Istanbul, Turquie 1994 La généalogie des sentiments, exposition de Jean-Charles de Castelbajac, Galleria, Tokyo, Japon 1992 Exclusions, Toit de la Grande Arche, Paris la Défense 1992 Sur la montagne, Manège sarde, Chambery 1991 Les années 30 G Maison-Alfort, CAUE 94, Maisons-Alfort 1991 Les magies d'Angkor, hôtel de la Monnaie, Paris 1991 Le monde de Proust, Orangerie de l'hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1991 Le monde selon ses créateurs, ville de Paris, Musée Galliéra, Paris 1990 Saint Sernin de Toulouse, trésors et métamorphoses, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1989 Passion recherche, 50 ans de découvertes qui transforment notre société, CSI et CNRS, Paris 1989 Sous les pavés la Bastille, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1989 Des menus plaisirs aux droits de l'Homme, salle des Menus Plaisirs, Versailles 1989 Le Panthéon symbole des révolutions, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1989 Richard Morris-Hunt, Orangerie de l'hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1988 Claude Perrault ou la curiosité d'un classique, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1988 Vincennes, mémoire et création, château de Vincennes, Centre des Monuments Français, Paris 1988 Le Mont Saint Michel, l'archange et la flèche, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1987 Le Marais, mythe et réalité, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1987 Le Corbusier, le passé G réaction poétique, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris 1986 Un canal des canaux, Centre des Monuments Français, Conciergerie, Paris 1985 Les villes d'eaux, Salle Foch, ENSBA, Institut Français d'Architecture, Paris 1985 Trouver Triestre, Centre des Monuments Français, Conciergerie, Paris 1982 Paris, Rome, Athènes, Salle Foch, Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris 1981 De Michel-Ange G Gericault, chapelle des Grands Augustins, École Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris 1980 Pompéi, les travaux des architectes français G Rome, chapelle des Grands Augustins, École Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris 2002 Paris

Concours 2012 Cité

Internationale de la Tapisserie et de l'Art Tissé, équipe de Frédéric Borel, Aubusson Arthur Rimbaud, équipe de Stéphane Malka, Charlevilles Mézières 2012 Exposition Versailles & l'antique, Établissement Public du musée du domaine national de Versailles 2012 Musée national Franco-Américain, Blérancourt, musée de Compiègne 2011 musée Le COMPA, équipe de Stéphane Malka, Chartres 2011 Exposition itinérante consacrée G la vie politique parisienne de 1880 G nos jours, Ville de Paris 2011 Aménagements intérieurs et muséographiques du pavillon central du Familistère, Guise 2010 Aménagements des espaces d'accueil et de médiation, avec Amanda Levete, Musée du Louvre, Paris 2009 Exposition Extraterrestres, Cité de l'espace , Toulouse 2009 Exposition CAMPUS, cité internationale universitaire , Paris 2009 Exposition Il était une fois le tour de France, Musée du sport, Monaco 2009 Exposition Gandhara, Musée Guimet, Paris 2008 Fractal FloBers, Installation Miguel Chevalier, artiste, pôle commercial Confluences, Lyon 2008 Centre d'Interprétation Asporotsttipi, site Abbadia-Corniche, Hendaye 2008 Musée de site du Trophée des Alpes de la Turbie, Centre des monuments nationaux 2012 Musée

design_architecture d'intérieur

mise en lumière

scénographie

muséographie

choix iconographique

définition des supports de médiation

direction artistique

médiation culturelle

Zen+dCo museum experience

Musées Expositions Permanentes

2012 CIAP,

{

{

234


1989 Le

Panthéon symbole des révolutions, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris Morris-Hunt, Orangerie de l'hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris

1989 Richard 1988 Claude

Perrault ou la curiosité d'un classique, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris

1988 Vincennes, 1988 Le

mémoire et création, château de Vincennes, Centre des Monuments Français, Paris Mont Saint Michel, l'archange et la flèche, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris

1987 Le

Marais, mythe et réalité, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris

1987 Le

Corbusier, le passé G réaction poétique, hôtel de Sully, Centre des Monuments Français, Paris canal des canaux, Centre des Monuments Français, Conciergerie, Paris

1986 Un

1985 Les

235

CV Zen+dCo

villes d'eaux, Salle Foch, ENSBA, Institut Français d'Architecture, Paris

1985 Trouver 1982 Paris, 1981 De

Triestre, Centre des Monuments Français, Conciergerie, Paris Rome, Athènes, Salle Foch, Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris

Michel-Ange G Gericault, chapelle des Grands Augustins, École Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris les travaux des architectes français G Rome, chapelle des Grands Augustins, École Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris

1980 Pompéi,

Concours 2012 Cité

Internationale de la Tapisserie et de l'Art Tissé, équipe de Frédéric Borel, Aubusson Arthur Rimbaud, équipe de Stéphane Malka, Charlevilles Mézières 2012 Exposition Versailles & l'antique, Établissement Public du musée du domaine national de Versailles 2012 Musée 2012 Musée

national Franco-Américain, Blérancourt, musée de Compiègne Le COMPA, équipe de Stéphane Malka, Chartres 2011 Exposition itinérante consacrée G la vie politique parisienne de 1880 G nos jours, Ville de Paris 2011 musée

2011 Aménagements

intérieurs et muséographiques du pavillon central du Familistère, Guise des espaces d'accueil et de médiation, avec Amanda Levete, Musée du Louvre, Paris 2009 Exposition Extraterrestres, Cité de l'espace , Toulouse 2010 Aménagements 2009 Exposition

CAMPUS, cité internationale universitaire , Paris Il était une fois le tour de France, Musée du sport, Monaco 2009 Exposition Gandhara, Musée Guimet, Paris 2009 Exposition 2008 Fractal

FloBers, Installation Miguel Chevalier, artiste, pôle commercial Confluences, Lyon d'Interprétation Asporotsttipi, site Abbadia-Corniche, Hendaye 2008 Musée de site du Trophée des Alpes de la Turbie, Centre des monuments nationaux 2008 Centre 2008 Musée

du jouet, Moirans en Montagne français de l'exposition universelle Shanghaï 2010, équipe Périphériques, Shanghaï, Chine 2008 Exposition temporaire 8le siècle du Jazz8, Musée du Quai Branly, Paris 2008 Pavillon 2008 SMAC

de NRmes, équipe de Jean-Paul Viguier d'Interprétation Maison de l’eau, Oloron Saint Marie, équipe de Brochet Lajus Pueyo 2007 Aménagements Muséographiques et pédagogiques des serres du jardin des plantes, Paris 2007 Centre

2007 Exposition

Marie Antoinette, RMN, Grand Palais permanente, Terre vue de l’espace, CSI, Paris 2007 Exposition Benjamin Franklin, CNAM, Paris 2007 Exposition

2007 Événementiel

Paris Plages 2007, Mairie de la ville de Paris Séisme et Volcans, Palais de la découverte, Paris 2006 Centre d'Interprétation Espace muséographique de Claracq, Thèze 2006 Musée National du sport. Paris 2005 Mémorial de la déportation, Compiègne 2005 Exposition « Il y aura l’âge des choses légères », CSI, Paris 2005 Centre d'Interprétation Cité du Surf, Biarritz 2004 Centre d'Interprétation Cité des Matières , Le Vallasse équipe de Brochet Lajus Pueyo 2004 Espace muséographique, Tour Eiffel. 2003 Mémorial Charles de Gaulle, Colombey les deux églises. 2003 Museo de la Indumentaria, Madrid. 2003 2003 Europan 7, Reims, Caserne Jeanne d’Arc, dans l'équipe d' artificial architecture 2003 Design Home sBeet mobil home, CAUE de la Sarthe, dans l'équipe d'artificial architecture 2003 Centre d’interprétation Château Gaillard, Les Andelys 2001 Exposition UMélièsV Espace Electra. Paris 2001 Exposition ULa Boussole et l’orchidéeV C.N.A.M. 1998 Exposition anniversaire EDF, Houston, Texas 1994 ExpositionHMise en boRte, RMN et MNATP, Paris 1994 Exposition Porcelaine de Meissen, Petit Palais, Paris Musée, Paris 1991 Musée du CNAM, muséographe dans l'équipe de Gilles Bouchez, Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris 1990 Musée d'archéologie de Bélesta, Bélesta 2006 Exposition

Lieu� Culturels 2003 Parc

Leonardo da Vinci, parcours scénographique du château du Clos Lucé, Famille Saint-Bris, Amboise

2003 Comple�e

cinématographique, CNP, Galeshka Moravioff, Lyon Bellecour, Galeshka Moravioff, Lyon 1999 Cinéma Les Variétés, Galeshka Moravioff, Marseille 1997 Cinéma Le César, Galeshka Moravioff, Marseille 1993 Cinéma Le Bastille, Galeshka Moravioff, Paris 2002 Cinéma

Aménagements d�intérieur 2011 Agapé

Substance, restaurant de haute cuisine, 66 rue Mazarine, Paris 6ème

2010 Réhabilitation

Le château de ma mère, Loubens-Lauragais de Danse , Line and Mind, Rue Keller, Paris 2004 Agence de mannequin Crystal, Renée Dujac-Cassou, rue de la Grange Batelière, Paris 2010 Studio

2003 Terrasse

de Popy, Popy Moreni, Rue du Petit-Thouars, Paris ZenXdCo, Zette Cazalas, rue du Temple, Paris 1983 Boutique Popy Moreni, Popy Moreni et YPOP, Place des Vosges, Paris 2000 Agence

1981 Appartement

Popy Moreni, Popy Moreni et YPOP, Paris

Projet événementiel 2007 Batimat, 1998 Le

salon de la construction 8La matière autrement8 avec Design composite défilé du siècle, service communication EDF, avenue des Champs-Elysées, Paris

e�position personnelle 4 000 cintres de teinturier parfaitement dessinés commandés chez Retif, 1' Psittaculini, des perruches achetées à l’oisellerie du Pont-Neuf, 0fr librairie-galerie, Cité Griset –Paris 11 2008 boardIndoor, Ofr librairie -galerie, Paris 3 2001 8Matière, matériau, matière GriseT à la Maison de l’Architecture de l’Isère, Grenoble 2010


236

Zen+dCo museum experience

Dans le froid et le gris de l’hiver plongeons dans les couleurs de l’été !

Zette Cazalas future Cité du cuir de Saint Junien avril 2014


237

Photo du mois


238

Zen+dCo museum experience


239

«Claire Parnet : R, c’est R comme Résistance et non _ Religion. Comme tu l’as dit dans une récente conférence à la Femis, la philosophie crée des concepts, et dès que l’on crée, on résiste. Les artistes, les cinéastes, les musiciens, les mathématiciens, les philosophes, tous ces gens-là résistent. Mais ils résistent à quoi exactement ? Gilles Deleuze : ils résistent d’abord aux entraînements et aux vœux de l’opinion courante, cest-à-dire à tout ce domaine d’interrogations imbéciles. lls ont vraiment la force d’exiger leur rythme à eux, on ne leur fera pas lâcher n’importe quoi dans des conditions prématurées, tout comme on ne bousculera pas un artiste, personne n’a le droit de bousculer un artiste. [...] Il y a un auteur que j’ai lu récemment qui me frappe beaucoup à cet égard, je crois qu’un des motifs de l’art et de la pensée, c’est une certaine “honte d’être un homme”. Je crois que l’homme, l’artiste, l’écrivain qui l’a dit le plus profondément, c’est Primo Levi (1919-1987. Écrivain italien juif, Primo Levi a été déporté d’Auschwitz et a survécu, NDLR). Il dit : “quand j’ai été libéré, ce qui dominait c’était la honte d’être un homme”. C’est une phrase à la fois splendide, très belle, mais ce n’est pas abstrait, c’est très très concret, la honte d’être un homme. Mais elle ne veut pas dire les bêtises que l’on risque de lui faire dire : ça ne veut pas dire que nous sommes tous des assassins, ou que nous sommes tous coupables, par exemple que nous sommes tous coupables face au nazisme. Primo Levi le dit admirablement, cela ne veut pas dire que les bourreaux et les victimes soient les mêmes, ça, on ne nous fera pas croire ça. ll y a beaucoup de gens qui nous racontent que nous sommes tous coupables, mais non non non, rien du tout. On ne me fera pas confondre le bourreau et la victime. Je crois que, à la base de l’art, il y a cette idée ou ce sentiment très vif : une certaine honte d’être un homme qui fait que l’art consiste à libérer la vie que l’homme a emprisonnée. L’homme ne cesse pas d’emprisonner la vie, il ne cesse pas de tuer la vie. L’artiste, c’est celui qui libère une vie, une vie puissante, une vie plus que personnelle. Ce n’est pas “sa”vie. Libérer la vie des prisons que l’homme... et c’est ça résister... On le voit bien avec ce que les artistes font. ll n’y a pas d ’art qui ne soit une libération d’une puissance de vie. Il n’y a pas d’art de la mort d’abord. Bien plus, quand je parle de la honte d’être un homme, ce n’est même pas au sens grandiose de Primo Levi [...] Mais chacun de nous, dans notre vie quotidienne, il y a des événements minuscules qui nous inspirent la honte d’être un homme.»

in L’abécédaire de Gilles Deleuze Réalisé par Pierre-André Boutang Interview de Claire Parnet 1988


240

Zen+dCo museum experience 1ere ĂŠdition octobre 2013

Zendco book mai 2014  

Book de l'agence Zen+dCo, office pour design, atelier Zette Cazalas