Page 1

Le Jardin Majorelle Marrakech - MAROC


un jardin mauresque revisité par Yves Saint Laurent •

Un jardin au Maroc : Le Jardin Majorelle tient son nom de son créateur, Jacques Majorelle. Cet artiste peintre, né à Nancy en 1846 et fils d'un célèbre ébéniste, s'installe à partir de 1919 à Marrakech, au Maroc, et y acquiert un terrain.

Pendant de longues années, il collectionnera de nombreuses plantes des cinq continents, et il ouvre son jardin à la visite au public à partir de 1947.


La villa bleue •

Après avoir donné plusieurs expositions, Jacques Majorelle se fait construire une maison dans le style mauresque, inspirée de Le Corbusier et du Palais de la Bahia de Marrakech. Le jardin est progressivement aménagé pour accueillir la passion de l'artiste pour la botanique.

Jacques Majorelle peint sa villa de couleurs vives dominées par le bleu auquel il donne son nom, le bleu Majorelle. Il s'agit d'un bleu outre-mer, clair et intense, relativement doux.

La Villa Majorelle est une construction coloniale typique de la médina marocaine. Le rez-de-chaussée a été aménagé par Jacques Majorelle en atelier de peinture. Il a ensuite été transformé en petit musée d'art islamique où l'on peut admirer de beaux tapis, de la céramique berbère et quelques toiles et dessins de l'artiste.


L’eau, un élément essentiel •

Le jardin est orné de nombreuses fontaines, bassins et jets d'eau.

Dans la tradition des jardins d'inspiration mauresque, la maîtrise de l'eau est un élément essentiel. L'eau est conçue comme l'âme du jardin, qui a lui pour objectif de reproduire une sorte de paradis terrestre. La verdure et la fraîcheur sont des composantes très importantes de l'effet recherché.


Le jardin •

La touche des artistes : à la suite d'un accident de voiture, Jacques Majorelle rentre en France, où il termine ses jours. A partir des années 1960, le jardin est laissé à l'abandon.

En 1980, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, tout deux entrepreneurs en confection de luxe, rachètent le jardin situé dans la médina de Marrakech, et décident de le restaurer.

Les trophées d’un voyageur : De ses nombreux voyages , Jacques Majorelle a rapporté des végétaux alors peu connus du grand public : cactus, yuccas, nénuphars, nymphéas, jasmins, bougainvillées, palmiers, cocotiers, bananiers et bambous sont associés au sein du jardin. Le jardin botanique a été restauré, au même titre que la villa, par les célèbres couturiers.


L’exposition...YSL


Coup de coeur Noël  

Jardin Majorelle - MAROC

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you