Page 1

zatopekmagazine.com N°30 - trimestriel - mai - juin - juillet 2014 - Suisse - 10CHF

Edition

Suisse Romande

Débat

Zatopek L e 1 er M a g a z i n e R u n n i n g & S a n t é d e S u i s s e R o m a n d e

Pour ou contre l’ultra-endurance ?

Athlétisme

Y a du dopage dans l’air !

Santé

La vitamine D au secours de la performance

TESTEZ VOTRE FORCE

MENTALE Enfance

La génération des cœurs mous

Toute l’actualité des courses Genève Marathon, TPV printanier, Trail de l’Absinthe, TVSB....

COVER 1_MAG_Zat_30_CH.indd 3

24/03/14 15:05


a!

nte !

du us s,

ZATOPEK EST UNE PUBLICATION DES Editions Sport et Santé sprl 177 rue Vanderkindere B-1180 Bruxelles (Belgique) TVA: BE 0882 202 726 Tel: 00 32 (0)2 538 54 58 Fax: 00 32 (0)2 537 13 38 Email: info@zatopekmagazine.com Site web: www.zatopekmagazine.com SERVICE ABONNEMENTS Sur le site www.zatopekmagazine.com ou par téléphone: 00 33 (0)4 32 80 26 83 (France & Suisse) et 00 32 2 538 54 58 (Belgique et autres pays). EDITEUR RESPONSABLE Gilles Goetghebuer 177 rue Vanderkindere B-1180 Bruxelles DIRECTEUR DE PUBLICATION Jean-Paul Bruwier jpb@zatopekmagazine.com CONCEPTION ET GRAPHISME Denis Thiry denis@perfecto.be REDACTEUR EN CHEF DU MAGAZINE Gilles Goetghebuer gilles@zatopekmagazine.com SECRETAIRE DE REDACTION Anna Muratore anna@zatopekmagazine.com ICONOGRAPHIE Olivier Beaufays olivier@zatopekmagazine.com ONT COLLABORE A CE NUMERO: Olivier Beaufays, Aurore Braconnier, Jean-Paul Bruwier, Louise Deldicque, Marc Francaux, Anne-Sophie Girault, Gilles Honoré, Roger Igo, Hilde Meesters, Anna Muratore, Vincent Rousseau, Naïm Schneyders. CREDITS PHOTOS ASO:4; Rek-On:8; Auremar:12; Bishop Museum:15; Belga image:16,44; Enrico Romanzini:25; Andrew King/D4 Production:27; Galerie Buff:28; Marcel Lämmerhirt/Red Bull Content Pool:30; Stefano Torrione:31; Anne Marie Kerhornu:33; Olivier Beaufays:34; Pascal Tournaire/ Ultra-Trail du Mont-Blanc:34; SCC Event:38; Prague marathon:38; Spomeidis/triathlon.Org:39,42; Rido:48; Weltklasse Zürich:51; Photo Presse:52; New wave image:57; Kolesky/Red Bull Content Pool:61; Dumas/DR:12,13,18,20,23,26,36,43,46 ,50,54,56,59,60 REGIE PUBLICITE Toutes éditions, Belgique et Luxembourg: Ghislaine De Drijver et Isabelle Crutzen Podium Media Europe SA Mobile: 0032 473 93 41 28 Tel: 00 352 26 90 86 69 Fax: 352 24611082 info@podium-media.biz Skype: jpodium Pour la France, la Suisse et le Québec: Pascal Leost pub@zatopekmagazine.com 213, Avenue Paul de Vivie 84210 Pernes-Les-Fontaines – France Tél: 00 33 (0)4 32 80 26 83 COMMISSION PARITAIRE: 1115 U 89417

SOMMAIRE_

EDITORIAL

D

ans ce numéro, vous trouverez la troisième et dernière partie de notre test sur le thème «Etes-vous fait pour la course à pied?» Après les aspects biométriques et physiologiques, on s’intéresse ici aux prédispositions mentales. Ce fut la partie la plus délicate à concevoir! Nous sommes partis du principe qu’il vaut mieux avoir quelques connaissances scientifiques de base lorsqu’on ambitionne de devenir un bon coureur et que cela implique aussi un minimum de fraîcheur mentale. Pour mesurer l’un et l’autre, rendez-vous à la page 35. Bien entendu, nous sommes conscients des risques de plantage. Avant publication, nous avons soumis le test autour de nous. Il est fiable dans environ 90% des cas. Mais on trouve aussi de fameux contre-exemples. Ainsi, on peut être ignare et performant. Certains coureurs en font la démonstration chaque week-end. On peut aussi rester compétitif en dépit d’une vie déstabilisante. Tout est possible. Prêtez également attention aux cinq premières questions qui portent sur la résistance à la douleur. Cette fois, on s’est dit qu’un bon coureur devait forcément être plus capable qu’un autre d’endurer les cris du corps. Cette partie du test vise donc à faire le tri entre les «chochottes» et les «surhommes» dans l’acceptation nietzschéenne du terme. En effet, le philosophe allemand utilisait l’adjectif «surhumain» pour marquer l’idée de puissance et de volonté dans une vision métaphorique de la transcendance. Malheureusement, les théoriciens du racisme s’en servirent plus tard pour construire leur absurde distinction entre les races qu’ils qualifiaient de nobles et celles dites dégénérées. Pauvre Nietzsche! Il n’était plus en mesure de se défendre. Il a perdu la raison vers 1890 et passé les dix dernières années de sa vie dans un état quasiment végétatif sans écrire, sans lire et sans parler. Sa mère a pris soin de lui jusqu’à ce qu’elle meure en 1897. Ensuite, il est tombé entre les griffes de sa sœur, Elisabeth. Tandis que le monde reconnaissait enfin son génie, celle-ci fit main basse sur son œuvre, transformant son frère une attraction touristique et surtout en commettant un certain nombre de faux pour alimenter sa propre dérive idéologique. D’ailleurs lorsqu’elle décède en 1935, le chancelier Adolph Hitler est venu se recueillir sur sa tombe. Voilà comment le nom de Nietzsche s’est trouvé associé au nazisme. Pauvre homme. Lui qui croyait en l’éternel recommencement, la postérité lui aura finalement réservé le pire sort que l’on puisse imaginer. Mais revenons au test pour dire une dernière fois qu’il ne se targue pas d’infaillibilité. Il est là pour divertir. Peut-être aussi pour pointer quelques défauts qu’il faudra corriger si l’on veut poursuivre sur la voie de l’excellence. «L’homme a besoin de ce qu’il y a de pire en lui s’il veut parvenir à ce qu’il a de meilleur» écrit Nietzsche. Si c’est bien de lui… Et pas de sa sœur! Gilles Goetghebuer, rédacteur en chef

IMPRESSION Imprimé en Belgique/Printed in Belgium Imprimerie Bietlot rue du Rond-Point 185 B-6060 Gilly Belgique DISTRIBUTION Belgique: Tondeur Diffusion Patrick Malotaux 9 Avenue Van Kalken 1070 Bruxelles Tel: 02 555 02 11 Luxembourg: MPK – Elisabeth Biever 11, rue Ch. Plantin – B.P. 2022 L-1020 Luxembourg Tel: 00 352 499 888 306 France, Suisse et Québec: MLP ZA de Chesnes -55 bd de la Noirée F-38070 Saint Quentin Fallavier Tel: 04 74 82 39 56 Trimestriel Mai, juin, juillet 2014 N° ISSN 1783-4104 La reproduction des textes et photos publiés dans ce numéro est interdite LA LOCOMOTIVE (toutes éditions) Est un supplément gratuit au trimestriel Zatopek et ne peut être vendue séparément Rédacteurs Belgique: Olivier Beaufays olivier@zatopekmagazine.com Eric Cornu eric@zatopekmagazine.com Jean-Paul Bruwier jp@zatopekmagazine.com Rédacteurs France et Suisse: Cyrille Gindre cyrille@volodalen.com Sophie Sartet sophie@zatopekmagazine.com

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 3

(en haut à gauche)

04_AJOUTEZ À MON PANIER

30_TEMOIGNAGES

10_COURRIER DES LECTEURS

35_TEST

Tout ce qu’il faut pour courir à la page La parole est à vous

12_LA MUSE DU COACH

Posez vos questions à l’entraîneur

14_CULTURE CLUB

Qui êtes-vous, Kilian Jornet?

16_ZOOM

Vincent Rousseau décrypte une image

18_SCIENCE

Thyroïde II, le retour

22_DEBAT

Pour ou contre les ultras?

Ils en bavent. Et ils en parlent!

Etes-vous fait pour la course à pied? Troisième volet: les aptitudes mentales

44_ATHLETISME

Des records en grand danger

50_LE MONDE DE L’ENSEIGNEMENT

Pourquoi les enfants sont-ils en si piteuse condition physique?

56_DES CHERCHEURS QUI CHERCHENT

Vitamine D comme déficit

62_MACADAM PEOPLE

Norbert Sander évoque la mémoire de Fred Lebow, l’inventeur du Marathon de New York

ATTENTION

Ne ratez pas notre supplément à détacher au centre du magazine.

30_ZATOPEK 3

24/03/14 13:31


AJOUTEZ_À MON PANIER CHAQUE SAISON VOIT FLEURIR SON LOT DE NOUVEAUTÉS, VÊTEMENTS, CHAUSSURES ET AUTRES GADGETS POUR RENDRE LA COURSE À PIED PLUS MODERNE. TOUJOURS PLUS MODERNE. Rubrique réalisée par Olivier Beaufays

NEW BALANCE LEADVILLE 1210 Au nom de tous les mocassins Leadville. Cette cité minière proche de Denver est bien connue des lecteurs du best-seller Born to Run de Christopher McDougall. Pour sortir du marasme économique dans lequel elle se trouvait après la fermeture des principales mines d’argent, elle a effectivement donné son nom à l’une des courses les plus difficiles au monde avec un parcours de 160 kilomètres qui ne descend jamais en dessous de 3000 mètres d’altitude. A plusieurs reprises, les 100 miles de Leadville ont souri aux Indiens Tarahumaras du Mexique qui ne craignent pas la combinaison de l’effort et de l’altitude. Leurs pieds aussi semblent à toute épreuve. Ils se contentent de simples sandales pour encaisser les kilomètres sur des routes escarpées. Comme nous ne sommes pas tous dotés d’outils aussi précieux, New Balance a conçu ce modèle capable de faire illusion. Cette chaussure de trail est constituée d’une semelle en Vibram très robuste que l’on a injectée d’azote à l’avant pour augmenter l’amorti sans concession à son poids. La semelle intermédiaire a été fabriquée dans un nouveau matériau 30% plus léger que l’EVA classique. Au total, ces chaussures ne pèsent pas plus que les fameuses sandales indiennes. Mais elles protègent infiniment mieux. www.newbalance.com 130 e

ALLO MES PIEDS?

IL L’A DIT! Les lendemains de course sont les seuls jours de l’année où tous les hôtels affichent complet. Les hôpitaux aussi.

Kenneth Chlouber, créateur du 100 miles de Leadville

80

C

’est le nombre de marathons qui seront organisés en France cette année.

D

es chercheurs de l’Institut Fraunhofer de Microsystèmes Photoniques (IPMS) basé à Dresde en Allemagne ont conçu une chaussure capable d’enregistrer en direct et en continu tous les paramètres de la foulée. Capteurs de pression, accéléromètres, module GPS, batterie: ces appareils sont moulés dans la semelle. Toutes ces informations sont enregistrées et peuvent servir plus tard aux analyses sur l’évolution du style de course en fonction de la fatigue. Mais ce n’est pas tout! «Elles peuvent aussi être traduites en recommandations en cours d’effort», explique le docteur Andreas Heinig, l’un des concepteurs du projet. L’apparition d’un problème de surcharge peut alors faire l’objet d’une alerte pour que l’athlète change de terrain ou adapte son style avant que ne survienne la blessure. Pour l’instant, il ne s’agit encore que d’outils de laboratoire. Mais les chercheurs envisagent déjà de pousser la miniaturisation encore plus loin et d’équiper ainsi leurs premiers modèles de série dès 2015. Un joint venture a été signé avec l’équipementier espagnol New Millenium Sports SL qui commercialise la marque Kelme.

4 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 4

24/03/14 13:31


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION AJOUTEZ_À MON PANIER 5 pages


COURRIER_DES LECTEURS RÉAGISSEZ SUR WWW.ZATOPEKMAGAZINE.COM OU ENVOYEZ VOTRE COURRIER Pour la France: 213 avenue Paul de Vivie, 84210 Pernes-les-Fontaines Pour la Belgique: 177 rue Vanderkindere, 1180 Bruxelles

A faire pleurer les pierres Dans votre article A lire pour se fâcher de votre dernier numéro, vous estimez que le cross sur neige mériterait davantage une place parmi les sports d’hiver olympiques que le curling au prétexte que cette discipline n’exige pas de vraies qualités athlétiques. C’est aussi ce que je pensais jusqu’au jour où je m’y suis mis. En fait, c’est beaucoup moins évident que cela n’en a l’air. Et je ne parle pas de la pression à l’instant de la dernière pierre. Intense! Donc, ne dénigrez pas cette discipline. Ce n’est pas en jouant des coudes qu’un nouveau sport gagnera dignement sa place dans le programme olympique.

Anonyme

Notre réponse:

Un peu tout de même. Le nombre de disciplines aux Jeux a été définitivement fixé par le Comité International Olympique à 25 en été et 7 en hiver. Pour qu’un sport apparaisse, il faut donc qu’un autre disparaisse. Ceci dit, le curling n’était cité qu’à titre anecdotique dans cet article. «A lire pour se fâcher» dénonçait plutôt la gabegie des Jeux de Sotchi.

Floutez les débiles! Dans la rubrique Zoom du précédent numéro, vous reveniez sur l’intrusion dans la course d’un spectateur à l’arrivée du marathon de Berlin et regrettiez qu’il se soit servi de ce moyen pour faire de la pub pour un site de prostitution. Pourquoi dès lors ne pas avoir flouté cette inscription sur sa vareuse?

Notre réponse:

François Tefnin

Et Cookie alors?

Dans votre dernier magazine, vous présentez le chien Boogie comme étant le premier semi-marathonien au monde. J’ai dû cacher la page à mon fidèle Cookie. Ce fox-terrier à poil lisse m’accompagne partout. Y compris sur marathon. La photo a été prise à l’arrivée du marathon de Cheverny qu’il a bouclé en 3 heures et 1 minute. Avant le départ, il avait apporté un certificat médical dûment signé par son vétérinaire. Il portait un dossard comme les autres participants. A l’arrivée, il a même eu droit à une interview dans le quotidien La Nouvelle République. Nous avions le projet de rééditer l’expérience sur 100 kilomètres. Mais il a mis la flèche après 50 bornes. Il en avait marre ou alors, il trouvait que, décidément, le 12 km/h, c’est bien trop lent!

Ludovic Chorgnon Alias Ludo le Fou

On n’y a pas pensé!

Made in Europe Quelles sont les marques de chaussures pour la course à pied qui sont encore fabriquées en Europe? J’ai l’impression qu’elles sont toutes importées d’Asie. Je me trompe?

Notre réponse:

Alain Le Roux

L’équipementier Raidlight a développé une gamme Made in France. Les maillots techniques personnalisables Owayo sont, quant à eux, confectionnés en Europe. Pour les chaussures à proprement parler, c’est plus difficile. A notre connaissance, seule la marque New Balance possède une unité en Angleterre où sont fabriquées 28 000 paires de chaussures par semaine, soit 90% de ses ventes en Europe.

Su

Org

10 ZATOPEK_30

201402 MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 10

24/03/14 13:31


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION COURRIER_DES LECTEURS 3 pages


CULTURE_CLUB La Frontière invisible Par Kilian Jornet Outdoor-éditions

E

n février dernier, les internautes en visite sur le site du National Geographic ont élu Kilian Jornet au titre d’«Aventurier de l’année». Le traileur espagnol venait de battre les records mythiques de l’ascension la plus rapide du Cervin (4478 mètres en 2 heures 52 minutes) et celle du mont Blanc (4810 mètres en 4 heures et 57 minutes). Dans ce livre introspectif, il tente d’expliquer pourquoi il se lance ce genre de défi. «Ma passion était-elle une véritable passion?», s’interroge-t-il. «Ou bien était-ce juste ce que j’avais toujours appris à faire? (…) Est-ce que la compétition était un espace pour que je puisse m’exprimer ou bien une façon de me sentir reconnu? Était-ce ma vie, vraiment la mienne?» Au fil des pages, la star de l’ultra-trail dévoile sa part d’ombre, ses doutes et la peur qui l’habite en permanence. «Avec l’expérience, chaque fois j’ai un peu plus peur. Et la peur est nécessaire pour vivre parce qu’à un moment précis, cela réveille mon instinct et je me dis que maintenant, il est préférable de faire demi-tour, de rentrer à la maison et de boire un chocolat chaud.» On le sent toujours très marqué par la disparition tragique du skieur-alpiniste Stéphane Brosse, victime, sous ses yeux, d’une chute mortelle sur l’aiguille d’Argentière. «Pourquoi lui et pas moi? Pourquoi je ne marchais pas à droite sur les derniers pas que nous avions franchis? Je n’ai pas d’enfants ni d’épouse, j’avais moins d’attaches, j’aurais fait moins de dégâts. J’étais arrivé à un tournant, à ce stade de ma vie, j’avais obtenu ce que je voulais avant de basculer et de tisser de nouvelles relations. Si le moment était venu pour quelqu’un, c’était mon tour et non le sien.» A la fin du livre, l’image lisse du surdoué a laissé la place à celle d’un jeune homme de 25 ans en pleine remise en question. Preuve que même les extra-terrestres (c’est son surnom dans le milieu du trail) cherchent à donner du sens à leur vie. Olivier Beaufays

LE SAVIEZ-VOUS? La version papier de Courir reste toujours en vente dans notre boutique virtuelle au prix préférentiel de 15 euros.

Petite bibliothèque du coureur Par Bernard Chambaz Ed. Champs Classiques

S

i l’on en croit l’auteur américaine Joyce Carol Oates, «courir, c’est écrire». Il paraît qu’elle courait dans Hyde Park à Londres lorsqu’elle imagina la trame du roman qui pourtant se déroule à Detroit Faites de moi ce que vous voulez. Des anecdotes comme celles-là, le livre de Bernard Chambaz en est truffé. L’auteur de L’Arbre de Vies (Prix Goncourt du premier roman) a effectivement recueilli des dizaines de textes ayant pour thème la course, s’offrant même le luxe de se passer de quelques ouvrages de référence comme La Grande Course de Flanagan de Tom McNab ou Born to Run de Christopher McDougall. A la place, on découvrira le récit d’une course étrange dans la Perse du XVIIe siècle dont le chevalier Chardin sera le témoin. Mais aussi des passages de La Chartreuse de Parme de Stendhal ou des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas. On y découvre également la rencontre d’Ernest Hemingway avec les coureurs Masaï au cours d’un safari qui donnera naissance à la nouvelle Les Vertes Collines d’Afrique. Au total, Bernard Chambaz a rangé dans sa petite bibliothèque 42 textes haletants. Tiens, pourquoi 42? Olivier Beaufays

Courir Par Franck Courtès Ed. Audiolib

A

l’origine, les livres audio étaient destinés aux non-voyants. A présent, ils gagnent d’autres publics. On estime qu’environ 10% de la population est consommatrice de ce média, un chiffre qui augmente progressivement au gré des innovations technologiques (MP3, smartphones, tablettes) et de l’élargissement de l’offre. Le catalogue Audiolib propose ainsi plus de 300 titres, parmi lesquels on trouve à présent le livre Courir, consacré à Emil Zatopek par Jean Echenoz. C’est l’auteur lui-même qui s’est prêté au jeu difficile de la lecture. «Les phrases qui trouvent leurs rythmes lors de la lecture silencieuse que l’on fait au moment de l’écriture ne résistent pas toujours à la lecture à voix haute», dit-il. Mais le résultat est convaincant. On peut d’ailleurs s’en faire une idée en écoutant l’extrait disponible sur le site «audiolib.fr». Désormais, on peut donc écouter Courir au volant de sa voiture, en faisant la vaisselle, en tricotant des pulls ou mieux encore… en courant!

14 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 14

24/03/14 13:31


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION CULTURE_CLUB 2 pages


ZOOM_PHOTO DANS CHAQUE NUMÉRO, VINCENT ROUSSEAU COMMENTE UNE PHOTO. CETTE FOIS-CI, IL S’AGIT DE L’ÉTRANGE DÉFAILLANCE DU DOUBLE CHAMPION OLYMPIQUE MO FARAH À L’ARRIVÉE DU SEMI-MARATHON DE NEW YORK, LE 16 MARS DERNIER.

_DE VINCENT ROUSSEAU Il faisait très froid ce jour-là à New York. Au départ, le thermomètre frôlait le zéro degré. En dépit du froid, la course fut très rapide. La scène se déroule deux minutes à peine après l’arrivée des premiers. Juste le temps pour les organisateurs de distribuer les drapeaux. Farah donne alors l’impression de ployer sous le sien. Il s’écroule. A 32 ans, Geoffrey Mutai est probablement le meilleur marathonien du moment. Il n’a pas perdu une course depuis 3 ans. En 2011, il établissait la meilleure «perf» à Boston avec un temps (non homologué) de 2 heures 3 minutes et 2 secondes. A Berlin l’année suivante, il aurait probablement pu battre le record du monde si on ne s’était pas gouré en lui donnant des mauvais temps de passage. Partie remise? Mutai porte des adidas modèle adiZero adios équipées du fameux système boost. D’après la publicité, celui-ci améliore l’effet de rebond sur le sol. Lorsqu’on constate une accélération des performances comme actuellement, on se demande toujours quelles parts respectives sont attribuables au mérite des athlètes, à la technologie et à d’autres facteurs moins avouables comme le dopage. Farah est chez Nike. On a dit que la conception de sa chaussure pour ses débuts sur marathon avait coûté la bagatelle de 700.000 euros et nécessité le travail de 25 spécialistes! La course à pied prend parfois des petits airs de Formule 1. J’espère simplement qu’on n’assistera pas bientôt aux premières sorties de route!

Selon certaines sources, le Britannique est resté inconscient durant trois minutes avant d’être évacué sur fauteuil roulant. Il a refusé qu’on le conduise à l’hôpital. Mais il aura sûrement subi des examens complémentaires. Une syncope après l’effort peut signifier plusieurs choses: soit un simple malaise vagal dont il se remettra sans séquelle, soit un problème cardiaque, ce qui est beaucoup plus grave. Ceci dit, les médecins sur place n’avaient pas l’air particulièrement inquiets. C’est plutôt bon signe!

16 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 16

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION ZOOM_PHOTO 2 pages


D’ACCORD_PAS D’ACCORD

Le retour de la thyroïde L’ARTICLE SUR LA THYROÏDE D’UN PRÉCÉDENT NUMÉRO NOUS A VALU DE NOMBREUSES RÉACTIONS DE LA PART DE LECTEURS PAS TOUJOURS D’ACCORD AVEC NOS ARGUMENTS. REPRENONS LE DÉBAT.

D

ans un article intitulé Thyroxine: tout le monde en croque (Zatopek n°28, page 18), nous évoquions la flambée des prescriptions d’hormone thyroïdienne en nous demandant si cellesci répondaient toujours à un impératif médical. Il se peut en effet que certains patients recourent à ce médicament, sans problème thyroïdien à la clé, dans le simple but de perdre du poids. Dans le sport aussi, on suspecte des usages détournés du médicament. Par la prise de thyroxine, un compétiteur pourrait être tenté de maigrir rapidement, gagner de la masse musculaire ou même produire davantage de globules rouges. Tout est possible. Et sans courir de risque de se faire pincer pour dopage puisque, de façon assez incompréhensible, ces usages ne sont pas interdits par la règlementation. Les athlètes sont donc libres d’en consommer à leur guise. Manifestement, certains ne s’en privent pas! La dénonciation de cette situation nous a valu un certain

nombre de réactions outrées de la part de lecteurs. Notamment celle du docteur Georges Mouton (ci-contre), un médecin belge bien connu dans les milieux athlétiques puisqu’il a œuvré aux côtés de plusieurs sportifs réputés, notamment l’athlète marocain Saïd Aouita, le Belge Mohammed Mourhit, le cycliste français Luc Leblanc ou le regretté Frank Vandenbroucke. A l’époque, ses méthodes étaient plutôt décriées. Le docteur Mouton part en effet du principe que le corps du sportif de haut niveau est une mécanique de précision et qu’il doit donc faire l’objet de soins spécifiques, alors que pour la majorité de ses collègues, il n’y a pas lieu d’établir une telle distinction. Cette approche lui valu d’être accusé de dopage au début des années 2000. Il a même fait cinq mois de prison préventive en 2001 jusqu’à ce que toutes les charges retenues contre lui soient abandon-

nées en 2008. Aujourd’hui, il semble avoir tourné la page sportive et se consacre à ses patients et à l’animation de son blog de médecine (*). A propos de notre article, il nous écrit: «Le ‘dopage’ aux hormones thyroïdiennes chez les coureurs de fond modernes constitue de fait un secret de polichinelle. La prise d’hormones thyroïdiennes à des fins d’amaigrissement me semble tout aussi condamnable. Sans hésitation, je qualifie de telles pratiques de crimes et je l’explique clairement à tout qui ‘oserait’ réclamer ce genre de prescription.

Saïd Aouita, surnommé l’Express de Kenitra

18 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 18

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION D’ACCORD_PAS D’ACCORD 4 pages


POLÉMIQUE_

Pour ou contre les ULTRAS LES ÉPREUVES D’ULTRA-ENDURANCE RENCONTRENT DE PLUS EN PLUS DE SUCCÈS DANS LA COMMUNAUTÉ DES SPORTIFS. DES COURSES SONT ORGANISÉES DANS LES LIEUX LES PLUS INHOSPITALIERS DE LA PLANÈTE ET SUR DES DISTANCES TOUJOURS PLUS ÉNORMES. CET ENGOUEMENT RAVIT LES UNS ET INQUIÈTE LES AUTRES. POUR

CONTRE

NOUS AVONS DONC IMAGINÉ CETTE PETITE DISCUSSION ENTRE UN PARTISAN DE CES COMPÉTITIONS ULTRAS ET UN DÉTRACTEUR QUI LES TROUVE DÉBILES!

22 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 22

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION POLÉMIQUE 8 pages


TÉMOIGNAGES_

L’engouement pour les épreuves d’ultra-endurance suscite des réactions très diverses comme on s’en aperçoit en laissant traîner ses oreilles au sein des pelotons.

La parole est à la déf Témoignages recueillis par Olivier Beaufays

PAS LE MÊME SPORT, PAS LE MÊME FRISSON! G UILLAUME MILLET 3 fois dans le Top 6 de l’UTMB

«Classiquement, on parle d’ultra-endurance pour toutes les distances qui dépassent celle du marathon. Personnellement, je ne vois pas trop le rapport. Ce sont des disciplines tellement différentes. Marcher en tirant sur ses bâtons en montée, courir en évitant les flaques et les racines, sentir sa réserve d’eau qui clapote dans le dos, ce n’est pas tout à fait la même chose que galoper sur le bitume. Et lorsqu’on se retrouve au sommet du col de la Seigne en pleine nuit sur l’UTMB et que l’on aperçoit les lampes frontales des autres concurrents former un serpentin dans la montagne sur des kilomètres en contrebas, cela n’a rien à voir avec les émotions que l’on peut connaître sur la route! Enfin et surtout, il y a le fait que l’on n’est pas asphyxié par l’effort dans les courses d’ultra-endurance. On a l’occasion de se parler, de nouer des amitiés. C’est tout ça qui fait la spécificité de ces disciplines. Pas seulement les distances.»

LE JOUR OÙ J’AI APPRIS À MARCHER S AMIR BAALA Double champion de France de marathon (2002 et 2008 )

«Je viens du marathon et ce qui m’a le plus marqué lors de mon passage aux longues distances, c’est le fait d’avoir dû par moments me remettre à marcher! La première fois, je m’en souviens très précisément. C’était aux Crêtes Vosgiennes en 2011. J’étais en tête. Mais la pente était raide.… Et je me suis mis à marcher! Quand on est habitué aux épreuves sur route, on vit ça comme une humiliation. On a l’impression de fiche sa course en l’air. Là, j’ai compris qu’il n’en était rien. La marche dans un trail, c’est simplement une autre façon d’avancer. Ce fut une découverte! L’ultra m’a aussi permis de me défaire de cette obsession du chrono. Sur marathon, on ne pense qu’à ça! Ici le temps ne revêt pas la même signification. La relation aux autres est aussi très différente. Dans la communauté des coureurs sur route, on est tous adversaires. Dans le trail, on est tous partenaires!»

30 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 30

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION TÉMOIGNAGES 5 pages


Passe par chez vous...

Édito

Le retour des belles journées printanières incite à rechausser les runnings et à partir courir au stade ou crapahuter sur les sentiers! Après la période hivernale pendant laquelle certains ont chaussé les skis et d’autres les pointes de cross, le calendrier des courses pédestres déborde d’événements en tous genre. L’éventail de manifestations est tellement vaste qu’il ne nous fut pas facile de faire le tri et de n’en sélectionner que quelques-unes. Au final, cette Loco est un mélange de grands rendezvous incontournables et d’événements plus confidentiels mais résolument conviviaux. Le marathon restant la distance reine de l’athlétisme, nous sommes surpris de constater la profusion de "semi-marathons" au profil tantôt roulant, tantôt montagnard. Face à cette diversité, vous n’avez plus qu’à prendre un stylo… et cocher les dates dans votre calendrier!

Cahier régional

édition SUISSE romande

Marie Paturel

Sommaire page 03

À vos agendas page 14

Sélection thématique Les semis d'été page 16

Un peu plus loin

Écrivez-nous! >> contact@zatopekmagazine.com

Zatopek n° 30 I mai / juin / juillet 2014 I


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION LA_LOCOMOTIVE 16 pages


ETES-VOUS FAIT_POUR COURIR?

C’est dans ta tête, Mister Tweedy T

out ça, c’est dans ta tête, Mister Tweedy.» Cette réplique célèbre est tirée d’une scène du film Chicken Run lorsque Madame Tweedy refuse de croire son mari qui vient pourtant d’être témoin d’événements étranges dans le poulailler. On n’en dira pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui, éventuellement, n’auraient pas vu ce petit chef-d’œuvre du cinéma d’animation. «Tout ça, c’est dans ta tête, Mister Tweedy.» L’expression sied aussi très bien à la troisième et dernière partie de notre test sur les prédispositions à la course à pied. Rappelons brièvement la genèse de cette entreprise. Dans le numéro 28, nous proposions un premier volet qui s’attachait aux paramètres morphologiques. Certains d’entre nous sont manifestement mieux carénés que d’autres pour courir. Dans le numéro suivant, nous nous intéressions à la physiologie. Il fallait passer dix tests relativement difficiles pour savoir si l’on était équipé du bon cœur, des bons muscles, des bons poumons. C’était la partie épuisante de l’enquête. Rien de semblable avec cette dernière approche qui s’intéresse exclusivement aux aptitudes cérébrales.

Pour être bon coureur, il ne s’agit pas seulement de disposer d’aptitudes physiques. Encore faut-il que la tête suive. La course à pied exige en effet que l’on dépasse les inévitables souffrances rencontrées à l’effort. Cela demande une structure mentale particulière. Vous est-elle familière? Nous tenterons de le savoir par le biais d’un premier questionnaire sur la résistance à la douleur. Ensuite, il vous faudra passer un petit test de connaissances. C’est logique! On ne peut pas se targuer d’être performant en compétition si on ignore tout des déterminants de l’exercice. Enfin, nous nous intéresserons à l’impact qu’exerce le stress sur votre pratique. Pourquoi le stress? Car il apparaît de plus en plus évident que les performances sportives sont dépendantes de l’état de fraîcheur mentale des individus. De ce fait, il arrive régulièrement que l’on coince à l’effort alors que tous les indicateurs sont au vert, tous sauf celui-là. «Tout ça, c’est dans ta tête, Mister Tweedy».

30_ZATOPEK 35

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 35

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION ETES-VOUS FAIT_POUR COURIR? 9 pages


LE MONDE_SELON KANT

DEPUIS QUELQUES MOIS, ON ASSISTE À UNE DÉFERLANTE DE PERFORMANCES EXTRAORDINAIRES. LES RECORDS HISTORIQUES DE L’ATHLÉTISME N’ONT JAMAIS ÉTÉ AUSSI MENACÉS.

ATTEN TION CHUTE DES L

RECORDS

orsqu’on parcourt la liste des records dans les différentes disciplines d’athlétisme, on s’aperçoit qu’un grand nombre d’entre eux date du siècle passé. Certains battent même des records de longévité comme celui de Jarmila Kratochvilova sur 800 mètres (31 ans d’existence) et de Yuriy Sedikh au lancement du marteau (28 ans). Ils ont tous les deux dépassé Bob Beamon et son saut de Mexico (23 ans). Qu’est-ce qui explique cette stagnation? La réponse risque de ne pas plaire aux amateurs du sport. Mais on se doit d’évoquer ici les progrès de la lutte contre

le dopage. En effet, il est plus difficile aujourd’hui de passer à travers les filets du dépistage et on peut raisonnablement penser que les champions de jadis ne sortiraient pas indemnes des tests actuels. Ceci dit, on s’aperçoit depuis quelques années que les performances auraient plutôt tendance à repartir à la hausse ce qui, compte tenu de ce qui précède, ne donne pas beaucoup de raisons de se réjouir. Les athlètes auraient-ils accès à des nouveaux produits qui leur permettraient d’égaler les performances souvent frauduleuses de leurs prédécesseurs? C’est tout à fait plausible.

L’athlète tchécoslovaque Jarmila Kratochvilova détient le plus vieux record du monde. Pour combien de temps encore? 44 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 44

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION LA FOLLE HISTOIRE_DES RECORDS 5 pages


LE MONDE_DE L’ENSEIGNEMENT

LA FORME DÉCLINANTE DES ENFANTS FAIT RAREMENT LA UNE DE L’ACTUALITÉ. DOMMAGE! IL EN FAUDRAIT PEU POUR INVERSER LE COURS DES CHOSES.

Mozart assassiné D

ans son magnifique livre intitulé Terre des Notre système éducatif est absurde. Nous sommes invaHommes, Antoine de Saint-Exupéry raconte une riablement à contre courant des inclinations de l’enfant. scène banale lors d’un voyage en train. Ce jourAux premiers temps de son existence, celui-ci est avide là, il était assis face à un couple de jeunes adultes sans de découvertes et de mouvements. Il veut marcher, sauattrait particulier et vêtus «de lourdes hardes», lorsque ter, courir, grimper, nager et mille autres choses. «Tiensson attention fut attirée par un enfant absolument chartoi tranquille», lui dit-on alors sans répondre à son désir mant qui dormait entre l’homme et la femme. «Un petit de liberté. Quelques années plus tard, ça y est. Il a bien Mozart!» Aussitôt, cette idée le rend triste. Il songe en assimilé les recommandations d’oisiveté. L’enfant se tient effet que cet enfant magnifique grandira et deviendra tranquille. Il traîne même des journées entières devant probablement aussi rustre que ses deux parents, «marl’ordinateur ou la télévision. Et quel message adressonsqué comme les autres par la machine à emboutir» écrit-il. nous aux adolescents paresseux? «Bon sang! BougezDans ce texte intitulé «Mozart assassiné», il se désole vous un peu!» qu’en vieillissant, on ne soit presque jamais à la hauteur des espérances de sa propre enfance. Saint-Exupéry parle de musique dans ce texte. Mais on pourrait transposer son propos dans le sport et se dire que, derrière chaque adulte raide et empesé, se trouvait autrefois un môme plein de dynamisme et de spontanéité. Un petit Mozart que la vie Tiens-toi tranquille! Bougez-vous un peu. a progressivement assassiné! 50 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 50

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION LE MONDE_DE L’ENSEIGNEMENT 4 pages


SCIENTIFIQUEMENT_PROUVÉ

LES JEUNES SONT DE MOINS EN MOINS EN FORME. VOILÀ CE QUI RESSORT D’UNE ÉTUDE PARUE À LA FIN DE L’ANNÉE PASSÉE SUR DES DONNÉES RECUEILLIES AUPRÈS DE 25 MILLIONS D’ENFANTS DANS 28 PAYS DIFFÉRENTS.

Une étude qui fait m L

e 19 novembre dernier, Grant Tomkinson (Université d’Adélaïde, Australie) était invité au Congrès annuel de la Société américaine de cardiologie à Dallas. Il devait y présenter les résultats de sa recherche sur l’évolution de la forme physique des enfants au fil des générations. Pour cela, il avait collecté toutes les études sur le sujet dont certaines remontaient à plus d’un siècle. Bien sûr, les premiers travaux avaient été menés selon des protocoles assez peu fiables et ne prêtaient à interprétation qu’à condition de s’armer de la plus grande prudence. Les choses sont devenues plus rigoureuses à partir des années 50 et Tomkinson put procéder alors à des comparaisons de générations. Il en ressort que les performances des enfants entre 9 et 17 ans sont restées relativement stables jusqu’au début des années 1970.

Les leçons de Madame MacMich

Puis elles ont commencé à décliner lentement avec une baisse d’environ 5% par décennie. Il en résulte qu’un enfant d’aujourd’hui qui court un mile (1600 mètres) le plus vite possible mettra en moyenne 60 à 90 secondes de plus qu’un enfant de 1975. On peut formuler cela différemment. «Sur un même temps de course de 5 minutes», explique Tomkinson, «les enfants de 1975 mettent 300 mètres dans la vue à ceux d’aujourd’hui.»

Le surpoids ne dit pas tout!

Comment expliquer ce phénomène? Certains spécialistes pointent la prise de poids comme seule et unique explication. «Les études les plus récentes indiquent que le déclin se situe au niveau des performances et non de l’état de forme», intervient le professeur Neil Armstrong, co-directeur du centre de recherches sur la santé des enfants à l’Université Exeter (Grande-Bretagne). Pour lui, les capacités d’endurance ne sont pas en cause. C’est essentiellement une question de surpoids. Grant Tomkinson n’est pas d’accord avec cette présentation des faits. Certes, les enfants ont grossi en 45 ans. Mais il estime que ce changement de gabarit n’intervient que pour 50% dans la baisse des performances. L’autre moitié serait imputable, selon lui, à une dégradation de la capacité athlétique proprement dite. Il en donne pour preuve les études qui indiquent une augmentation du pouls au repos chez les jeunes adolescents au cours des 30 dernières années: 2 battements par minute pour les garçons, 1 battement par minute pour les filles. Il fait aussi remarquer que cette dégradation de la forme s’observe partout sur terre, nonobstant les évolutions de poids. Enfin, il pointe des va-

54 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 54

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION SCIENTIFIQUEMENT_PROUVÉ 2 pages


DES CHERCHEURS_QUI CHERCHENT

Vitamine

BEAUCOUP DE GENS MANQUENT DE VITAMINE D. ET SURTOUT À LA FIN DE L’HIVER. RÉSULTATS DES COURSES? FATIGUE INEXPLIQUÉE, MALADIES À RÉPÉTITION, BLESSURES, CHUTE DES PERFORMANCES. VOUS VOUS RECONNAISSEZ?

comme

Déficit D

epuis quelques années, la vitamine D polarise littéralement l’attention. Il faut dire qu’on lui a découvert un tas de vertus insoupçonnées sur l’humeur, sur la forme physique et même sur l’immunité. Pas de chance! Il apparaît aussi qu’elle est déficiente pour une large partie de la population. Notamment les coureurs à pied. Une étude scandinave révélait récemment que la moitié d’un groupe d’athlètes de haut niveau était en situation de déficit. Dans un travail similaire mené au Qatar, la proportion de coureurs carencés grimpait même à 90%. Tout cela mérite un petit éclairage. Retenons alors que la vitamine D est une molécule lipophile, donc soluble dans les graisses. C’est important.

56 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 56

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION DES CHERCHEURS_QUI CHERCHENT 6 pages


MACADAM_PEOPLE

IL Y A VINGT ANS DISPARAISSAIT FRED LEBOW, CRÉATEUR DU MARATHON DE NEW YORK. IL S’AGIT D’UN PERSONNAGECLÉ DE L’HISTOIRE DU MOUVEMENT SPORTIF. A LA MANIÈRE D’UN GRAND COUTURIER, IL A RÉINVENTÉ LA COURSE À PIED.

Le POUTINE du MARATHON L

e docteur Norbert Sander (71 ans) est interne à City Island, un quartier du Bronx à New York. Il fut aussi le premier et seul new-yorkais à remporter le marathon dans sa ville en 1974. A l’époque, il courait la distance en 2 heures et 26 minutes. Aujourd’hui, il est un peu plus lent. Mais il boucle toujours ses 50 kilomètres par semaine et reste fidèle au sport qui l’a consacré. Avec son ami Michael Frankfurt, il est aussi la cheville ouvrière de la Fondation Armory qui, en 1993, réussit l’exploit de réhabiliter la très vieille piste Indoor d’athlétisme sur Armory Street dans le quartier de Washington Heights à Manhattan. Après des décennies d’abandon, celle-ci était à l’état de squat insalubre. Les deux hommes ont pu réunir 25 millions de dollars d’argent public et privé pour réaliser les travaux. Aujourd’hui, le «New Balance Track and Field Center» compte parmi les centres les plus performants au monde et accueille tout au long de l’année des gamins de toutes les origines et de toutes les classes sociales. Sander était un ami proche de Fred Lebow.

VOUS AVEZ BIEN CONNU FRED LEBOW. ALORS, QUI ÉTAIT-IL?

C’était un visionnaire. Il était doté d’un flair extraordinaire. Mieux que quiconque, il avait pressenti ce que la course à pied allait devenir. Car il n’est pas seulement le créateur du marathon de New York qui compte aujourd’hui parmi les épreuves les plus populaires du monde (nb: 50.000 participants en 2013 et 300 millions de téléspectateurs). Il a occupé pendant vingt ans la présidence du Road Runners Club de New York et fut, à ce titre, l’initiateur d’un grand nombre d’autres projets qui firent ensuite école dans le monde entier. Je pense à la première course organisée dans les escaliers de l’Empire State Building en 1978, la course du Mile sur la 5ème Avenue, la première épreuve réservée aux dames et tant d’autres choses encore. Notre façon de pratiquer le sport et de concevoir de nouvelles épreuves chaque année lui doivent énormément. Fred est mort il y a vingt ans. Mais son influence demeure! VOUS VOUS SOUVENEZ DE VOTRE PREMIÈRE RENCONTRE?

Ah oui, je peux difficilement l’oublier. Un matin, il s’est pointé dans le Bronx, là où nous nous entraînions, mes copains et moi. Nous étions une vraie bande d’acharnés. Mais complètement inconscients du potentiel de la course à pied. Notre club s’appelait le Millrose. On organisait déjà une course baptisée «Cherry Tree Marathon» qui consistait à faire 3 ou 4 boucles autour du Yankee Stadium. Donc Fred débarque.

62 ZATOPEK_30

MAG_Zat 30 Belux_V1.indd 62

24/03/14 13:32


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION MACADAM_PEOPLE 5 pages

Zatopek suisse 30 liseuse  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you