Issuu on Google+

zatopekmagazine.com

ECOTRAIL DE BRUXELLES

14/9/13 Rendez-vous à l’Atomium

Zatopek

N°27 - trimestriel - août - septembre - octobre 2013 - Belgique - Luxembourg - 5.00 €

L e 1 er M a g a z i n e R u n n i n g & S a n t é B e l g e e t L u x e m b o u r g e o i s

Asthme, tendinite, dépression Ne nourrissez plus votre douleur !

PowerCranks

Comment gagner de la puissance sans se doper !

Alimentation

Chia, la graine des champions

Entraînement

Le décrassage prouvé par la science !

Famille

Les coureurs sont-ils à pied forcément de

9 771783 410003

mauvais parents ? Bruxelles, Wallonie et GD de Luxembourg

27

L’actualité running et trail de votre région


ZATOPEK EST UNE PUBLICATION DES Editions Sport et Santé sprl 177 rue Vanderkindere B-1180 Bruxelles (Belgique) TVA: BE 0882 202 726 Tel: 00 32 (0)2 538 54 58 Fax: 00 32 (0)2 537 13 38 Email: info@zatopekmagazine.com Site web: www.zatopekmagazine.com SERVICE ABONNEMENTS Sur le site www.zatopekmagazine.com ou par téléphone: 0033 9 62 33 75 05 (France) et 0032 2 538 54 58 (Belgique et autres pays). EDITEUR RESPONSABLE Gilles Goetghebuer 177 rue Vanderkindere B-1180 Bruxelles DIRECTEUR DE PUBLICATION Jean-Paul Bruwier jpb@zatopekmagazine.com CONCEPTION ET GRAPHISME Denis Thiry denis@perfecto.be REDACTEUR EN CHEF DU MAGAZINE Gilles Goetghebuer gilles@zatopekmagazine.com SECRETAIRE DE REDACTION Anna Muratore anna@zatopekmagazine.com ICONOGRAPHIE Olivier Beaufays olivier@zatopekmagazine.com ONT COLLABORE A CE NUMERO: Olivier Beaufays, Aurore Braconnier, Louise Deldicque, Marc Francaux, Anne-Sophie Girault, Johann Grzelczyk, Roger Igo, Delphine Lobet, Anna Muratore, Palix, Vincent Rousseau, Naïm Schneyders. CREDITS PHOTOS Goodpeoplerun.com:17; Spomeidis/ triathlon.org:19; Université du Texas:20; Palix:23,24,25,26,27,28,29; CERN:31; Etienne Klein:32; Photo Presse: 38; Jérome Aufort/Fotolia. com:39; Oxylan:40; London marathon:44; adidas:53; ASO:56; Alila/123RF:59; Denis Riché:60; Xalanx/123RF:63; Dumas/DR: 14,15,18,30,32, 35,36,39,40,41,42,44,45,46,47,48,49,51,54, 55,57,58,64. REGIE PUBLICITE Toutes éditions, Belgique et Luxembourg: Ghislaine De Drijver et Isabelle Crutzen Podium Media Europe SA Mobile: 0032 473 93 41 28 Tel: 00 352 26 90 86 69 Fax: 352 24611082 info@podium-media.biz Skype: jpodium Pour la France et la Suisse: Attr’Action Email: pub@zatopekmagazine.com 213, Avenue Paul de Vivie 84210 Pernes-Les-Fontaines – France Tél: 0033 04 32 80 26 83 Fax: 0033 04 90 61 25 50 Pour le Québec: Mathieu Poirier mathieu@zatopekmagazine.com COMMISSION PARITAIRE: 1115 U 89417 IMPRESSION Imprimé en Belgique/Printed in Belgium Imprimerie Bietlot rue du Rond-Point 185 B-6060 Gilly Belgique DISTRIBUTION Belgique: Tondeur Diffusion Patrick Malotaux 9 Avenue Van Kalken 1070 Bruxelles Tel: 02 555 02 11 Luxembourg: MPK – Elisabeth Biever 11, rue Ch. Plantin – B.P. 2022 L-1020 Luxembourg Tel: 00 352 499 888 306 France, Suisse et Québec: MLP ZA de Chesnes -55 bd de la Noirée F-38070 Saint Quentin Fallavier Tel: 04 74 82 39 56 Trimestriel Août, Septembre, Octobre 2013 N° ISSN 1783-4104 La reproduction des textes et photos publiés dans ce numéro est interdite LA LOCOMOTIVE (toutes éditions) Est un supplément gratuit au trimestriel Zatopek et ne peut être vendue séparément Rédacteurs Belgique: Olivier Beaufays olivier@zatopekmagazine.com Eric Cornu eric@zatopekmagazine.com Jérôme Jacot jejacot@yahoo.fr Christophe Libin christophe@zatopekmagazine.com Rédacteurs France et Suisse: Cyrille Gindre cyrille@volodalen.com Sophie Sartet sophie@zatopekmagazine.com Rédacteur Québec: Mathieu Poirier mathieu@zatopekmagazine.com Conception et graphisme France/Suisse: Attr’Action info@attr-action.com

sommaire_

Editorial

E

n septembre 2011, les chercheurs du centre européen de recherche nucléaire (CERN) dévoilaient les résultats d’une expérience tout à fait stupéfiante. Ils avaient enregistré une vitesse plus rapide que la lumière! Dans quelle circonstance? C’est assez magique. Le projet baptisé OPERA (Oscillation Project with Emulsion-tRacking Apparatus) consiste à diriger le faisceau d’un puissant émetteur de neutrinos enfouis à 40 mètres sous la terre à Genève vers un autre centre de recherche situé à Gran Sasso en Italie à 730 kilomètres de là. Il faut savoir que les neutrinos sont tellement petits qu’ils traversent les sols aussi facilement que l’air! Grâce à un système complexe de GPS, ces scientifiques ont pu mesurer le temps mis pour accomplir le parcours. Surprise! Les neutrinos étaient arrivés à destination avec 74 nanosecondes d’avance sur la lumière. Certes, il ne s’agit que de quelques milliardièmes de seconde. Mais cela suffit pour mettre à mal toute la théorie de la relativité générale élaborée par Einstein. Fallait-il la balancer aux orties? On choisit d’abord de répéter l’expérience pour s’apercevoir en somme que les nanosecondes enquiquineuses étaient en réalité le fait d’un mauvais câblage. Ouf, la physique était sauvée! Le choix de cette curieuse anecdote en introduction d’un nouveau numéro de Zatopek vise deux objectifs. D’un part, nous voulions faire plaisir à notre grand témoin, Etienne Klein, le seul physicien capable d’établir un lien entre le monde de l’infiniment petit et l’Ultra Trail (page 30). De l’autre, nous l’envisagions comme un moyen de mieux prendre conscience d’une chose toute simple et pourtant essentielle. A chaque fois qu’on rencontre un échec, il faut se poser la question de savoir s’il s’agit d’une erreur de modèle ou d’une erreur de calculs? Dans le cas présent, le génie d’Einstein se trouvait contesté par un problème de câblage. Mais le raisonnement s’applique dans une multitude de circonstances. Exemple? Vous lirez dans ce numéro un dossier consacré aux couples et à la gestion délicate des tâches et des loisirs (page 38). Faute de trouver un terrain d’entente, certains couples se séparent. Mais à chaque divorce, on doit s’interroger: s’agit-il d’une divergence de modèles (chacun aspire à un idéal différent) ou d’un problème de stratégies (l’amour vaincu par le quotidien)? Un autre article aborde la question difficile des douleurs chroniques (page 54). Là encore, on se trouve confronté à deux options. Soit elles résultent d’une inadéquation entre le mode de vie et les aspirations profondes de la personne (question de modèle). Soit elles découlent d’erreurs faciles à corriger comme par exemple une alimentation inadaptée qui favorise les souffrances (question de stratégie). Dernier exemple: un coureur à pied se fixe un objectif et se soumet à un programme pour l’atteindre. Il échoue! A qui la faute, se demande-t-il, l’objectif ou le programme? En se posant systématiquement ce genre de questions, on ne peut malheureusement pas corriger ce qui vient de foirer. Mais on limite le risque de reproduire les mêmes bourdes. Qu’il s’agisse de déplacer des particules plus vite que la lumière ou de trottiner autour de son pâté de maisons comme un honnête marathonien. Bonne lecture à tous! Gilles Goetghebuer, rédacteur en chef

04_Ajoutez à mon panier

35_DIETETIQUE

10_Courrier des lecteurs

38_Famille

12_ZOOM

44_INTERVIEW

14_La Muse du coach

46_TEMOIGNAGES

16_CULTURE CLUB

50_BIZARROLOGIE

18_DES CHERCHEURS QUI CHERCHENT

54_carrefour de la nutrition

23_HISTOIRE

60_INTERVIEW

Tout ce qu’il faut pour courir à la page La parole est à vous

Vincent Rousseau décrypte une image Posez vos questions à l’entraîneur A lire sur la plage

Le décrassage expliqué par la science

Trois hommes et un destin tragique Ivo Van Damme, Steve Prefontaine, Jack Lovelock

30_MAcADAM PEOPLE

A la découverte des graines de chia Vivre au pas de course

Le temps, c’est de l’amour Papa, maman, les bornes et moi La saga des noms rigolos L’alimentation contre la douleur

Aux bons conseils de Denis Riché

63_ENTRAINEMENT

PowerCranks: le pouvoir des manivelles!

Etienne Klein, la physique quantique amusante

Attention

Ne ratez pas notre supplément à détacher au centre du magazine.

27_Zatopek 3


ajoutez_à mon panier Chaque saison voit fleurir son lot de nouveautés, vêtements, chaussures et autres gadgets pour rendre la course à pied plus moderne. Toujours plus moderne. Rubrique réalisée par Olivier Beaufays

Elliptigo Un nouveau sport dingo

www.elliptigo.com

Pour John Howard, vainqueur de l’Ironman d’Hawaï en 1981, il s’agit tout simplement du concept le plus innovant depuis l’invention du VTT. Okay, il exagère un peu. Cela dit, l’Elliptigo est une sacrée trouvaille. Au niveau cardiovasculaire, il offre les mêmes bénéfices qu’un vélo classique mais la façon de le faire avancer en passant le poids du corps d’un pied sur l’autre se rapproche fortement de la gestuelle de course. Sans les chocs! Quant aux vitesses de croisière, elles se situent entre celle de la course et celle du vélo.

Spong Aimantez-vous les uns les autres

L’avis d’un pro

L’ingéniosité se niche partout. Même dans les serviettes avec lesquelles les coureurs ont l’habitude de se tamponner le visage. Celle-ci baptisée «Spong» se fixe aisément à la ceinture grâce aux aimants contenus dans la housse. www.spongia-sports.com

S

Dean Karnazes, auteur de 50 marathons en 50 jours dans 50 états américains différents «J’ai tout de suite été attiré par cet engin que j’ai vu pour la première fois sur le Rock & Roll Marathon de San Diego. Quand je suis monté dessus, j’avais l’impression étrange de courir sans ressentir les impacts au sol. C’était magique! Aujourd’hui, j’ai intégré Elliptigo dans mon entraînement avec une sortie de deux heures tous les deux jours.»

elon SportsPro Medias, le magazine financier britannique entièrement consacré au sport business, voici les trois athlètes les plus «bankable» de l’année 2012. Sans surprise, Usain Bolt est l’athlète le plus rentable en termes d’image en se classant cinquième tous sports confondus. Sur les deux autres marches du podium, on se serait attendu à voir apparaître les noms de Jessica Ennis, Mo Farah ou Alison Felix. Eh bien non. Etonnamment, on retrouve l’athlète paralympique brésilien Alan Oliveira, le tombeur de Pistorius, (17ème du classement) et le recordman du monde du 800 mètres David Rudisha (41ème). Explications: le classement tient autant compte des performances, que du charisme, de la visibilité dans les médias ou même des perspectives de développement économique du pays d’origine. A ce petit jeu, le Brésil et le Kenya aux indices de croissances élevés sont devenus des marchés plus attractifs que notre vieille Europe.

4 Zatopek_27


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION AJOUTEZ À MON PANIER 6 pages


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION COURRIER DES LECTEURS 1 page


Trail 80km Individual

14 I 09 I 2013

Trail 80km Run-Bike-Bike Trail 50km Individual Trail 26km Individual

de Bruxelles / van Brussel

Have a taste of fresh air in Europe’s capital.

Info - Registration:

ecotrailbrussels.com

Trail/Walk 19km Duo

2014

NE

W


zoom_photo Dans chaque numéro, Vincent Rousseau commente une photo. A l’approche des championnats du monde de Moscou, il est revenu sur le déroulement de l’une des plus extraordinaires bagarres entre nations lorsqu’Ethiopiens et Finlandais se disputaient la suprématie mondiale. Cela se passait aux Jeux de 1980. A Moscou précisément!

_de vincent rousseau Le Finlandais Lasse Viren sortait d’une série inédite avec quatre médailles d’or conquises sur 5000 et 10 000 mètres lors des Jeux de Munich en 1972 et de Montréal en 1976. Il était bien déterminé à prolonger la moisson et, comme à son habitude, il avait le projet de semer tout le monde dans les deux derniers tours de piste. Pour cela, il devait faire la course en tête. Or les Ethiopiens ne l’ont pas laissé faire. A tour de rôle, ils contraient ses attaques. Rarement on a vu une course avec autant d’accélérations, de bousculades, de coups de coudes, de coups de bluff et finalement de panache.

Cette photo est prise à environ trois kilomètres de l’arrivée, à l’instant précis où un groupe de 5 hommes s’est isolé en tête. On trouve là trois Ethiopiens (Tolossa Kotu, Mohammed Kedir et Miruts Yifter) et deux Finlandais (Lasse Viren et Kaarlo Maaninka). C’est le début d’une bataille épique! Je regrette de devoir le dire, mais les courses de l’époque étaient infiniment plus passionnantes que celles d’aujourd’hui.

Vous remarquez que Yifter ne porte pas le maillot vert de l’équipe d’Ethiopie. On n’a jamais su pourquoi. Peut-être un problème d’équipement. Plus vraisemblablement, il voulait marquer son indépendance. Il faut savoir qu’il était originaire du nord du pays, une région à la frontière de l’Erythrée plutôt hostile au pouvoir du dictateur Mengistu. Après les Jeux de Munich où il n’avait remporté «que» la médaille de bronze du 10 000 mètres, il avait déjà fait un séjour en prison pour trahison. Absent des Jeux de Montréal pour cause de boycott des pays africains, il prenait enfin sa revanche à Moscou en remportant lui aussi les deux médailles olympiques sur 5000 et 10 000 mètres.

Yifter the Shifter 12 Zatopek_27


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION ZOOM 2 pages


la muse_Du coach Envoyez-nous vos questions et notre entraîneur Roger Igo prendra sa plus belle plume pour vous répondre. Le courrier doit être adressé à la rédaction: info@zatopekmagazine.com ou directement via notre site www.zatopekmagazine.com. Vous pouvez y poster directement vos questions en cliquant d’abord sur l’onglet «vos réactions» et puis sur «exprimez-vous». Face à l’abondance de courriers, seuls les abonnés auront désormais le privilège d’une réponse longue et personnalisée. Il suffit de mentionner vos noms et prénoms. L’ancien sous-officier d’élite Roger Igo exerce le métier d’entraîneur depuis plus de vingt ans. A 59 ans, il poursuit une carrière qui compte de nombreux titres et distinctions en cross, sur route et en montagne.

Parcourez aussi notre grande bibliothèque de questions et de réponses. Vous y trouverez peut-être votre bonheur! www.zatopekmagazine.com

La colle des calories Je cours depuis 2 ans au rythme soutenu d’environ 5 fois par semaine. Avec l’habitude, la course est devenue pour moi quelque chose de plus facile qu’avant, aussi bien au niveau mental que physique. Du coup, je me demande si la dépense énergétique est aussi importante qu’à mes débuts.

Tamara

Notre réponse

Voilà une question courte et pourtant complexe car plusieurs paramètres entrent en ligne de compte. Un professeur de physique vous répondrait que le travail reste le même et donc que la dépense calorique ne bouge pas. Un physiologiste préciserait que le fait d’être moins stressé réduit tout de même un peu l’énergie dépensée. Un coureur rétorquerait qu’en réalité le stress ne diminue pas parce qu’en réponse à la sensation de plus grande facilité, on augmente généralement ses vitesses d’entraînement. Un biomécanicien interviendrait alors pour faire remarquer que le rendement s’améliore avec l’entraînement. Prenez tous ces avis. Mélangez bien. Vous en conclurez sans doute que la dépense calorique ne varie pas selon le niveau de pratique. Ou alors pas beaucoup.

Gendarme et voleurs Je suis policier et ma profession exige que je sois apte à courir ou plus exactement à sprinter sur des distances courtes. Quel type d’entraînement me proposez-vous? S. G.

Notre réponse

Ce serait une erreur de ne s’entraîner que pour des efforts brefs. Avant cela, il faut vous doter d’une bonne base de course en suivant par exemple le programme indiqué sur notre site zatopekmagazine.com pour préparer un 10 kilomètres. Ensuite seulement, vous pourrez peaufiner votre vitesse de pointe en faisant du fractionné. On vous propose alors des séances du type de celle-ci: 3 x 60 mètres, 3 x 80 mètres, 3 x 100 mètres à 120% de VMA avec 2 minutes de récupération entre les courses et 5 minutes entre les séries. Vous verrez alors vos performances en sprint grimper très vite. PS: On espère pour eux que les voleurs aussi s’entraînent de leur côté.

14 Zatopek_27

Néophyte et déjà fichue J’ai commencé la course il y a un mois. Mais cela fait 15 jours qu’après chaque entraînement je souffre terriblement des reins. Plus moyen de dormir! Je me soigne à grand renfort d’anti-inflammatoires. Mais ce n’est pas une solution. Que me conseillez-vous? Anne-Sophie

Notre réponse

Souvent on parle de la région des reins pour situer le problème. Mais les organes eux-mêmes sont rarement en cause. Il faut plutôt incriminer le vieillissement des disques intervertébraux au niveau lombaire. Lorsqu’on court, ceux-ci doivent supporter, à chaque pas, le poids du corps multiplié par deux ou trois. Avec l’habitude, l’organisme s’adapte pour soulager ces pressions. On se redresse par exemple pour élargir les surfaces de contact. On apprend aussi à mieux contracter les abdominaux et les muscles para-vertébraux pour tuteurer la colonne. Patience, donc. Ces problèmes finiront par disparaître. Pour l’heure, efforcez-vous seulement de réduire l’amplitude de vos pas, de courir sur des sols meubles et de vous pencher légèrement vers l’avant dans l’attitude du randonneur qui porte un sac. Ce n’est pas le plus élégant. Mais c’est une bonne façon de préserver son dos!

Pour respirer, ouvrez la bouche Comment dois-je respirer en courant afin de retarder l’essoufflement?

Notre réponse

Pour bien respirer en courant, il ne faut pas trop y penser. Et si on y pense tout de même? Concentrez-vous alors sur le fait de souffler l’air de votre poitrine. Pour passer le temps, on peut aussi évaluer son propre niveau d’inconfort respiratoire en calculant le nombre de pas qu’il faut pour une inspiration complète. Trois? Vous avez trouvé votre vitesse de croisière. Deux? Attention au surrégime! Un? Il est temps que cela finisse!

Philippe


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION LA MUSE DU COACH 2 pages


Culture_Club Invincible par Laura Hillenbrand, (traduction Jean-François. Panodal), Ed. Presses de la cité, 2013

L

aura Hillenbrand est un personnage étrange. Elle souffre de fatigue chronique et reste le plus clair de son temps cloîtrée chez elle. Puis lorsque la maladie le permet, elle prend la plume et raconte la vie des héros du sport américain. Son premier best-seller était consacré au cheval «Seabiscuit», véritable star des champs de course dans les années 30. L’histoire fut adaptée au cinéma par le réalisateur Gary Ross en 2003 sous le titre Pur sang, la légende de Seabiscuit (7 nominations aux Oscars). Cette fois, elle s’intéresse au destin exceptionnel d’un homme, Louis Zamperini, qu’elle décrit comme invincible lui aussi. En bref, voici son histoire telle qu’on la découvre dans ces pages. Zamperini est né en 1917 dans une famille pauvre d’origine italienne. Enfant, il a connu la terrible crise des années 20, la petite délinquance, les bagarres de rues puis la course à pied qui lui permit de revenir dans le droit chemin. Formidablement doué, il s’approprie alors les records nationaux sur 800, 1500 et 5000 mètres. En 1936, il devient le plus jeune coureur de fond jamais sélectionné dans l’équipe américaine pour participer aux Jeux de Berlin. Il termine huitième de la finale du 5000 mètres, établissant au passage un nouveau record national. Etant donné son jeune âge, tout le monde se dit qu’il sera sans nul doute, la grande star des Jeux suivants. Hélas, ceux-ci n’eurent jamais lieu pour cause de Guerre mondiale. Zamperini lui-même s’engage dans l’US Air Force pour combattre dans le Pacifique. En mai 1943, il est fait prisonnier par les Japonais et endure de terribles tortures. Lorsqu’il rentre au pays en 1945, c’est un homme complètement brisé qui trouve néanmoins la force de rompre avec l’alcool et les médicaments pour se reconstruire. Comment? Par l’écriture et le pardon. Il publie deux ouvrages (en 1956 et en 2003) dans lesquels il s’efforce de chasser toute trace de rancœur de son esprit. Et si c’était ça le secret de son invincibilité? En tout cas, cela constitue la trame d’un livre passionnant. Plus militaire que sportif, certes. Mais passionnant tout de même. A lire cet été sur la plage en attendant une prochaine adaptation cinématographique? Johan Grzelczyk 16 Zatopek_27

La course de lumière par Alain Bustin, Ed. Kirographaires, 2012

A

près quoi couronsnous? Après Albert ou la quête d’un marathonien (voir Zatopek n°15), cette question sert une nouvelle fois de trame au deuxième roman d’Alain Bustin. On y retrouve son double de papier (Albert) flanqué pour l’occasion de son fils (Antoine). L’histoire se déroule dans le cadre du prestigieux UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) une course que l’auteur a bouclée à quatre reprises. L’intrigue est simple. Antoine qui a grandi par rapport au premier opus va devenir père à son tour. Il se met alors en tête de participer lui aussi à l’UTMB. Comme son père l’a fait si souvent avant lui, mais sans commettre les mêmes péchés d’égoïsme. Il faut dire qu’Albert a tout sacrifié à sa passion pour la course en montagne, y compris sa famille. D’ailleurs père et fils ne se voient plus depuis des années. Chacun ignore que l’autre est dans la course. La rencontre s’effectue au hasard d’un poste de secours. Animés par la même envie de rallier Chamonix, ils décident de faire route commune. La course devient alors l’occasion de renouer les fils d’une relation loupée. Emouvant! Olivier Beaufays

L’invention de la course à pied (et autres trucs) par Jean-Michel Espitallier, Ed. Al Dante, 2013

N

e vous attendez pas à découvrir ici une ode au jogging. Il s’agit d’un petit traité en prose rédigé sur un ton parodiquement docte qui analyse les motivations de ceux qui «courent pour rien» comme dit l’auteur, entendez par là celles et ceux qui n’ont pas pour ambition d’éviter ainsi de rater leur bus. «Mais comme courir pour rien, eh bien, c’est déjà quelque chose», précise-t-il aussitôt. Et nous voici partis à la recherche des origines de cette étrange habitude. Bien entendu, on ne les trouvera pas. Chemin faisant, on constatera seulement que la course n’est pas seule dans ce cas et que le paradoxe d’être à la fois inutile et pourtant essentiel à l’équilibre concerne beaucoup d’activités humaines (les «autres trucs» du titre). Etonnant! Johan Grzelczyk


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION CULTURE CLUB 2 pages


Des chercheurs_qui cherchent

Le

grand nettoyage

Il faut é-li-mi-ner! Certains se souviendront peut-être de ce slogan de la marque Vittel pour nous faire boire de l’eau en bouteille. Mais il existe une façon plus sûre encore de mettre de l’ordre dans nos cellules: la course à pied!

L

e sport, c’est bon pour la santé! Personne n’oserait plus mettre en doute la valeur de cet adage comme on le fit pourtant par le passé. Il faut dire qu’entretemps, les études se sont accumulées pour démontrer l’impact bénéfique sur le cœur, les poumons, la masse musculaire, le squelette… Pour ne citer que ces quelques organes. Sans parler de son action sur le renforcement du moral ou de son influence régula18 Zatopek_27

trice sur la pression artérielle et la glycémie. Tous ces avantages sont parfaitement documentés et constituent les arguments classiques de ceux qui prônent l’activité physique à l’égal des autres traitements. Désormais, il faudra songer à leur ajouter un dernier qui pourrait bien supplanter tous les autres si les résultats des dernières études se confirment! Le sport aurait aussi pour effet d’activer les mécanismes intracellu-

laires de nettoyage qui portent le nom un peu barbare d’«autophagie». Le mot vient du grec «auto» (soi-même) et «phagos» (manger). Se mangerait-on soi-même en faisant du sport? D’une certaine manière, oui! Mais rassurez-vous. On ne risque pas de disparaître comme dans l’histoire du serpent qui se mange la queue. Cette autophagie ressemble plutôt au ramassage des poubelles qui dégage la ville de ses détritus pour les emmener vers l’incinérateur. En clair, l’autophagie s’apparente à une opération de grand nettoyage à la suite de laquelle on sent mieux tourner la machine.


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION DES CHERCHEURS QUI CHERCHENT 6 pages


Destins_Tragiques

Sorties de pistes

Dossier réalisé par Gilles Goetghebuer

Voici l’histoire de trois immenses champions fauchés en pleine gloire par un accident stupide. Steve Prefontaine et Ivo Van Damme sont morts au volant de leur voiture. Jack Lovelock est tombé sous le métro. Comme James Dean, ils incarnent à jamais la jeunesse, le talent et la fragilité de la vie.

L

es accidents de voiture font chaque année 1,3 million de morts dans le monde, coûtant ainsi la vie à une personne sur 5000! A l’échelle individuelle, cela signifie qu’environ une personne sur 100 meurt sur la route. Et même une personne sur 50 dans les pays particulièrement dangereux comme la Russie. Curieusement, ces statistiques n’affolent personne. Sans doute considère-t-on ces disparitions comme la rançon de la modernité. C’est curieux tout de même cette sélectivité dans l’indignation. Ainsi on prête énormément d’importance aux statistiques de la criminalité et à ce fameux sentiment d’insécurité qui, paraît-il, caractérise nos sociétés. Mais on oublie complètement que la probabilité de mourir assassiné est dix fois moindre que celle de périr dans un accident de voiture. Sans parler du coût énorme en vies humaines causé par la pollution qu’engendre ce système de transport à la fois dangereux, inopérant et égoïste. Bref, il existe un tas de bonnes raisons de détester la bagnole. Et que ceux qui ne seraient pas d’accord

avec cette présentation des faits lui fassent au moins le grief d’être à l’origine de la disparition de deux des plus beaux espoirs de l’athlétisme mondial: l’Américain Steve Prefontaine en mai 1975 et le Belge Ivo Van Damme en décembre de l’année suivante. Vous lirez le récit de ces drames dans ces pages. Vous découvrirez aussi les circonstances du trépas de Jack Lovelock, médaille d’or du 1500 mètres aux Jeux olympiques de Berlin en 1936 et mort sous le métro à New York, treize années plus tard.

27_Zatopek 23


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION DESTINS TRAGIQUES 7 pages


Macadam_people Le cours de physique prête rarement aux expressions du type de celle retenue pour le titre: «chouette, on a physique!» Dommage! Car cette science nous donne l’occasion de voir différemment le monde qui nous entoure, de mieux deviner les forces qui l’habitent. Et même celles qui nous animent!

Chouette

physique on a

Etienne Klein est directeur de recherche au Commissariat à l’Energie Atomique à Saclay (France). Il a écrit près d’une trentaine d’ouvrages aux titres marrants comme le dernier intitulé Rugby Quantique, co-écrit avec le joueur anglais Jonny Wilkinson. On peut l’entendre les jeudis matin sur FranceCulture dans sa chronique “Le monde selon Etienne Klein” (également podcastable sur le site de la radio). Dans ses temps libres, Étienne Klein pratique l’alpinisme, le vélo et la course à pied en montagne. Chaque année depuis 2007, il participe à la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix), soit 100 kilomètres dans le massif du mont Blanc en prélude de l’UTMB.

30 Zatopek_27

Les physiciens sont-ils de bons coureurs à pied?

Parmi les grands physiciens des années 20, certains étaient sportifs. Le jeune Nikola Tesla nageait régulièrement, par exemple. Niels Bohr était un excellent gardien de but de football. Cependant, je ne crois pas qu’ils couraient. Il est vrai que la pratique du jogging n’existait pas encore. En revanche, ils marchaient beaucoup. Ce mode de locomotion a d’ailleurs joué un grand rôle dans l’élaboration de la physique quantique. Je pense à la rencontre entre l’Italien Enrico Fermi et l’Autrichien Wolfgang Pauli lors du premier colloque de physique nucléaire organisé en Italie en 1931. Les deux hommes devisèrent longuement en marchant autour du Lac de Côme. De leurs échanges


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION MACADAM PEOPLE 5 pages


LA

LOCOmotive

LE JOURNAL DES RÉGIONS

N°27 | Août - Septembre - Octobre 2013

B"révolution du Trail"

ienvenue dans cette édition très estivale de votre Locomotive! Le contenu que nous vous proposons dans cette édition est plus étendu que jamais. La Ligue Belge Francophone d'Athlétisme ouvre cette partie "régions" de Zatopek Magazine avec la . La LBFA porte par ailleurs un regard sur l'athlétisme, discipline paralympique. Nous partons sur la route et remontons avec Paul Timmermans, un des initiateurs du Challenge Delhalle, aux origines du challenge, du temps où l'esprit Spiridon était dans toutes les foulées. La jeune athlète montoise Gwenaelle Simon nous livre tous ses secrets d'entraînement: la jeune fille, entraînée par Raymond Castiaux, excelle en cross et sur piste. Nous plongeons ensuite au coeur de l'actualité de nos régions. En Hainaut, on vivra en juillet de superbes "Parcs en Balade" à Lombise: l'épreuve intègre le Zatopek Urban Tour. Le Challenge du Brabant Wallon présente cette saison un visage plus dynamique que jamais. A Liège, c'est le Trail des Hautes Fagnes qui va retenir toutes les attentions et, à Namur, le trail "La Provinciale" à Mirwart en fera tout autant. Nous vous livrons par ailleurs toute l'actualité sur les actions "Je Cours Pour Ma Forme" et sur le Zatopek Urban Tour ainsi que tous les détails sur l'Eco Trail de Bruxelles. Pour conclure cette "Locomotive" estivale, notre Terminus et son "ranking" des épreuves printanières. Constat général: hausse généralisée de la participation dans les courses et les 4-5 LBFA 6-21 La loco des régions "20 km de Bruxelles" super star! 22-27 Le ZUT Bonne lecture, bonnes vacances... en courant! 28-29 L’Ecotrail

SOMMAIRE

30-31 Le terminus 32 La fiche O'sport

Courez au cœur des

illuminations de Bruxelles !

edito Eric Cornu eric@zatopekmagazine.com

26|12|13 OUvertUre des insCriptiOns :

1er juillet Rendez-vous sur

Zatopekmagazine .com


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION LOCOMOTIVE 32 pages


graines_de_champions

Les graines de chia sont en train d’enflammer la communauté des coureurs. Cette céréale américaine aurait le don de nous faire courir plus vite. Info ou intox?

Le du

grand buzz Chia

T

out débute avec la sortie du livre Born tu Run du journaliste américain Christopher McDougall. Il raconte le déroulement d’une course «la plus grande de tous les temps» au pays des Indiens Tarahumaras. Pour ceux qui l’ignorent, cette communauté habite des territoires montagneux à l’ouest de la Sierra Madre dans le nord du Mexique. Là-bas, les sentiers étroits et les sols crevassés ne sont pas carrossables. Même à dos d’animaux, certains passages sont difficiles. Pour couvrir de longues distances, il ne reste que la course à pied. Au fil des générations, ces Tarahumaras ont donc développé des dispositions athlétiques tout à fait extraordinaires et sont capables de courir apparemment sans fatigue sur des dizaines et même des centaines de kilomètres (Lire Zatopek n°8). Leur secret? D’après l’auteur de Born to Run, il résiderait en grande partie dans une alimentation à base d’une céréale appelée chia, opportunément rebaptisée «la graine qui court» par l’auteur. La voici qui débarque dans les magasins diététiques.

Gonflée, la céréale!

Du point de vue nutritionnel, on reconnaît plusieurs avantages aux graines de chia, notamment leur haute teneur en acides gras oméga 3 qui constitue environ 18% de leur poids, soit une concentration 3 à 10 fois supérieure à celle que l’on trouve dans la plupart des autres sources. Elles apportent aussi un peu d’oméga 6 (6% du poids) soit un rapport oméga 3 / oméga 6 de 3/1 jugé idéal pour contrebalancer les excès de l’alimentation moderne. On pourrait les comparer au lin. Mais le chia présente d’autres avantages. Il se mélange très facilement à l’eau comme le gluten du blé sans produire toutefois les mêmes réactions d’intolérance. L’expérience est facile à mener. Vous laissez tremper des graines dans un liquide pendant une demi-heure. Elles multiplient leur volume par sept et forment dans le récipient une sorte de gelée tout à fait semblable à celle qui gonfle votre estomac lorsque vous mangez du chia et qu’en même temps vous buvez de l’eau. Cette réaction présente plusieurs avantages.

Comment dites-vous?

C

omment prononcer le mot «Chia»? Faut-il prononcer le «ch» comme dans «chien»? Hum. Ce n’est pas très élégant. Du coup, certains disent «kia» tandis qu’au Canada, on penche plutôt pour la formulation «tchia».

Christopher McDougall et le trésor de la Sierra Madre

27_Zatopek 35


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION GRAINES DE CHAMPIONS 3 pages


Travail, Famille_jogging

Une

course contre la

Qui connaît le sens de l’adjectif «chronophage»? Le voici! Il s’agit d’un néologisme construit sur les mots grecs «krônos» qui signifie «le temps» et «phagos» qui veut dire «manger». On l’utilise pour désigner tout ce qui prend du temps, comme par exemple dans la phrase suivante: la course à pied est chronophage.

U

ne journée compte 24 heures ou 1440 minutes ou encore 86.400 secondes. Pas une de plus, pas une de moins. Pour certains, c’est beaucoup de temps à meubler. Et les journées sont longues, longues. Comme pour la grand-mère du film d’Ettore Scola Affreux, sales et méchants qui passe ses journées à regarder la mire à la télévision. Pour d’autres, les journées sont trop courtes au contraire et ne suffisent pas pour mener de front toutes leurs activités. Entre le boulot, les courses, les transports, les enfants, on a parfois l’impression 38 Zatopek_27

d’être une bille dans un jeu de flipper. Si on s’entiche en plus de garder la forme en faisant de la course à pied, alors là, les choses peuvent devenir vraiment très, très compliquées. Compliquées, mais pas impossibles! Dans ces pages, vous découvrirez qu’en maniant adroitement la discipline et la ruse, l’organisation et l’inventivité, l’intransigeance et le compromis, on peut parvenir à ses fins et trouver malgré tout le temps de chausser ses baskets sans se sentir coupable de démission devant l’ennemi.


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION TRAVAIL FAMILLE JOGGING 6 pages


Paroles_de_Spécialiste «Le temps, c’est de l’argent» dit le proverbe. Il sousentend que le temps passé à s’amuser ne peut évidemment être mis à profit pour amasser des sous. La règle s’applique aussi en amour!

Le temps, c’est de l’

amour!

Caroline Henchoz est sociologue à l’université de Fribourg (Suisse). En 2008, elle a écrit Le Couple, l’Amour et l’Argent (Ed. L’Harmattan). Caroline Henchoz est par ailleurs une adepte de la course à pied qui se définit elle-même comme une coureuse des bois «amateuse, méditeuse et heureuse».

Dans vos recherches sur le couple, vous faites le rapprochement entre le temps et l’argent.

Ce sont effectivement des ressources très similaires. Chacun les possède en quantités limitées. On peut les garder pour soi ou, au contraire, les partager pour en faire bénéficier le plus grand nombre. Il y a des différences non. L’argent possède partout la même valeur alors que le temps des uns est plus précieux que celui des autres.

C’est ce qu’on a tendance à penser, effectivement. Mais tous les argents ne se valent pas. Celui d’un héritage, par exemple, n’aura pas la même valeur émotionnelle que celui qu’on tire d’une activité professionnelle. Et il ne sera généralement pas dépensé de la même manière non plus. Quant à la valeur du temps, on observe effectivement que le temps rémunéré par le marché du travail est généralement mieux reconnu que le temps non rémunéré, dédié aux soins des enfants et du ménage. Imaginez un couple où l’un exerce une activité professionnelle et l’autre assume les tâches domestiques. S’ils ne s’entendent pas sur la valeur de leur contribution respective au bien-être de la famille, s’ils pensent que l’autre se la coule douce pendant qu’eux-mêmes, ils triment, alors, oui, le risque de conflits augmente considérablement. N’y aurait-il pas moyen d’objectiver l’investissement de chacun?

Depuis les années 1980, on trouve différentes formules permettant d’évaluer monétairement les contributions domestiques. En clair, cela revient à évaluer le coût que représenterait l’engagement d’une personne qui prendrait en charge les tâches familiales non rémunérées. Ce mode de calcul a été initié par les mouvements féministes qui souhaitaient faire reconnaître la valeur du travail ménager et familial. 44 Zatopek_27


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION PAROLES DE SPECIALISTE 2 pages


Dans le conte de Lewis Carroll «Alice au Pays des Merveilles», le lapin blanc passe sa vie à courir. Malgré cela, il est toujours en retard. De tels personnages existent-ils dans la réalité? Témoignages recueillis par Delphine Lobet et David Lehaire

Sous le signe du lapin La voleuse de temps familial Valérie J’ai trois enfants: 7, 9 et 11 ans. S’entraîner les soirs de semaine? On oublie! Après une journée complète de travail, je suis trop crevée et puis, il y a les devoirs à superviser, le repas à préparer. Je me vois mal m’éclipser à ce moment-là. Du coup, je profite de mon heure de midi. Je fais de la gym ou je vais courir. Le week-end, on se relaie mon mari et moi pour faire un peu de sport pendant que l’autre s’occupe des enfants. C’est un travail d’équipe. Souvent je me lève aux aurores le dimanche matin et je vais courir une heure ou deux en promettant aux enfants de faire des crêpes à mon retour s’ils se tiennent sages. Est-ce que je me sens coupable? Ben oui. Toujours! Je me sens comme une voleuse de temps familial. Celui que je devrais passer à jouer avec mes enfants. 46 Zatopek_27

Présumée coupable Annie Jusqu’à tout récemment Brigitte, ma compagne, travaillait encore alors que moi j’étais déjà à la retraite. C’était facile. Je m’entraînais la journée pendant qu’elle travaillait. A présent, nous sommes toutes les deux retraitées. La vie ressemble à un long week-end tranquille entre randonnées à la montagne et journées au ski. Seulement, Brigitte, elle, ne court pas. Alors j’essaie de programmer mes entraînements en dehors du temps commun. Par exemple, je cours tôt le matin pour que l’on puisse ensuite passer la journée ensemble. Même si je consacre beaucoup de temps à la course, les horaires posent peu de problèmes en vérité. Le souci, c’est plutôt tout ce qui vient en marge de la préparation du marathon: se coucher tôt, surveiller son alimentation, ne pas boire... Moi-même je ne me trouve pas très drôle. Personne ne me reproche rien, c’est vrai. Mais il m’arrive de me sentir coupable de faire passer ma passion pour le sport avant tout autre chose


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION TEMOIGNAGES 4 pages


Bizarrologie_

Le clan des aptonymes Le mot «aptonyme» s’applique à une personne qui exerce un métier en rapport avec son nom. Par exemple Usain Bolt. «TO Bolt» en anglais signifie «détaler».

I

Serge en plein Hélan 50 Zatopek_27

l était une fois un chauffeur de taxi qui s’appelait David Roulant, un philosophe nommé Robert Grossetête et un gastroentérologue baptisé Philippe Ducrotte. Tous trois avaient pour point commun d’appartenir à cette sympathique famille des aptonymes. Le terme est tiré d’un néologisme canadien qui associe les noms «apto» et «nymie» et désigne des personnes dont le nom de famille se marie drôlement bien avec le métier exercé. Parfois, ce genre d’union surprenante concerne des personnes célèbres comme la ministre de l’Agriculture Edith Cresson, le mathématicien Henri Poincaré, le baron Haussmann qui dirigea la rénovation de la ville de Paris sous le Second Empire (en allemand, Haus Mann pourrait se traduire par «l’homme des maisons»). L’orthographe importe peu. L’écrivain Maupassant et le basketteur Mickaël Gelabale sont ainsi volontiers acceptés dans la tribu tout

comme les personnages du célèbre jeu de société Les Mystères de Pékin: le poissonnier Monsieur TchangPabong (à prononcer avec l’accent chinois), la bijoutière Madame DiaMang, l’esthéticienne Miss FongD’Ting ou encore le restaurateur monsieur Ri-Al’O. En prêtant un peu d’attention dans nos rendez-vous quotidiens, on repère assez facilement des aptonymes. Chez les médecins, les plombiers, les charcutiers, les instituteurs. Et même les coureurs! On recense notamment un triathlète nommé Benoit Courapied, un sprinteur David Alerte, l’ancien spécialiste du triple saut Serge Hélan, le spécialiste du sprint Christophe Lemaitre et le célèbre Usain Bolt dont le nom signifie «détaler» en anglais. Devant ces drôles d’associations noms/professions, on sourit, on s’amuse, on s’étonne et parfois, on s’interroge: au-delà du côté cocasse, les aptonymes relèvent-ils d’un phénomène particulier?


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION BIZARROLOGIE 4 pages


Science_et_Douleur

Les coureurs à pied connaissent bien la douleur. Ils la côtoient au quotidien. De ce fait, ils n’ignorent rien de ses causes, de ses symptômes et de son interprétation. Ah si! Tout de même une chose. Presque personne ne songe à faire le lien avec l’alimentation. Or il existe clairement des aliments qui exacerbent les douleurs et d’autres qui les atténuent.

L’alimentation L

e titre de cet article «l’alimentation contre la douleur» pourrait ne pas faire date dans l’histoire du journalisme. En revanche, on espère qu’il éveillera la curiosité du lecteur de passage. Peut-être même lui inspirera-t-il une moue dubitative en feuilletant les pages. Cette moue se comprendrait très bien. A priori, douleur et alimentation n’ont rien en commun! Tapezvous le pied nu contre un meuble. «Ca fait mal jusque dans la montre», chantait Renaud. Peu importe que vous ayez mangé du cassoulet ou des ravioles à midi. (NB: pour ce qui le concernait, il s’agissait plutôt d’excès de libations. Mais c’est une autre histoire). Nous voulons ici souligner le lien entre la nourriture et le fonctionnement du système nerveux, lequel n’apparaît pas vraiment sous une éblouissante clarté. Et pourtant, quelques découvertes récentes nous invitent à combattre ce scepticisme en partant, si vous le voulez bien, de deux postulats. 1/ Le corps sait ce qu’il fait. 2/ Il lui arrive de se gourer.

54 Zatopek_27


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION SCIENCE ET DOULEUR 6 pages


Conseils_santé

Un nutritionniste qui vous veut du bien Denis Riché est un nutritionniste spécialisé dans le sport. Il a écrit plus d’une dizaine de bouquins et des centaines d’articles, notamment dans le bimestriel Sport et Vie. Il a travaillé aussi auprès des plus grands champions, de Marie-José Pérec aux footballeurs du FC Chelsea, en passant par l’équipe de France de rugby ou les cyclistes des équipes Cofidis et Festina. Aujourd’hui, il s’investit surtout dans l’enseignement de la micronutrition, une école scientifique de pensée qui s’intéresse aux nutriments présents à l’état de trace dans notre alimentation, néanmoins essentiels à notre santé. Durant ses loisirs, il pratique assidûment la course en montagne (17 fois le Canigou!) avec un indéniable talent. A bientôt 52 ans, il affiche un indice Zatopek de -12. Pas mal!

Dans son dernier livre Ne nourrissez pas votre douleur, le nutritionniste français Denis Riché explore les liens intimes qui unissent les diverses plaintes exprimées par notre corps et la façon dont nous le nourrissons! A priori, l’alimentation et la douleur n’ont pas grand-chose en commun. Qu’est-ce qui vous a poussé à faire le rapprochement?

Comme beaucoup de spécialistes de santé, je suis intrigué et inquiet face à l’explosion de maladies autoimmunes dans la société: allergies, scléroses en plaques, polyarthrites, diabètes juvéniles. Sans parler des troubles de l’attention chez les enfants, de la baisse de fertilité chez les hommes ou de la fibromyalgie qui concerne surtout les femmes. Il se passe quelque chose, mais quoi? 60 Zatopek_27

Vous croyez en l’existence d’une cause unique?

Non, sûrement pas. En revanche, je pense qu’on paie ainsi le prix de nos obsessions hygiénistes couplées à une mauvaise alimentation. Nous vivons en effet dans un monde de plus en plus aseptisé. Le système immunitaire se trouve donc privé de ses ennemis habituels, les microbes, et retourne volontiers ses armes contre d’autres métabolites que l’on trouve en abondance dans la circulation comme ces fragments de protéines alimentaires ou, plus emGalen Rupp, l’asthme conquérant bêtant encore, tous ces résidus de médicaments et de produits chimiques issus des modes industriels d’élevage ou d’agriculture bourrés d’intrants. Il n’en faut pas plus pour déclencher la chaîne des réactions qui aboutit à des situations aberrantes.


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION CONSEILS SANTE 2 pages


Zatopekmagazine .com

GRATUIT Marathon, semi, 20km ou 10km

Téléchargez vos plans d’’entraînement Profitez toute l’année des logiciels mis à votre disposition sur le site. En plus, ils sont personnalisables ! Il suffit de courir un 2000 ou un 3000 mètres « test » pour obtenir votre plan d’entraînement customisé...rien que pour vous. Simple comme courir !


_entraînement

Une méthode venue des Etats-Unis permet d’améliorer les performances en course à pied de façon phénoménale. Enfin, c’est ce qu’on dit aux Etats-Unis.

PowerCranks: le vélo qui vous apprend à mieux courir!

C

ommençons par une petite devinette: vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les coureurs portaient des pointes pour courir sur la piste? Pour aller plus vite, évidemment. Mais encore? Comment expliquer qu’un tel gain de vélocité soit lié à quelques clous sous la semelle? La réponse tient en peu de mots. Ces pointes servent à mieux fixer les appuis et donc à empêcher la déperdition d’énergie qui résulterait du glissement du pied sur le sol. Quelques millimètres de glissement se soldent alors par des fractions de secondes perdues ou gagnées. Notez que le problème ne se pose pas en phase d’atterrissage. C’est plutôt la propulsion qui est en cause. Plus précisément, lorsqu’on contracte les muscles à l’arrière de la cuisse et

que l’on tire la jambe derrière soi. Pour définir ce geste spécifique, les entraîneurs parlent de «griffé». Le mouvement est comparable à celui d’un taureau énervé qui dégage de la poussière en raclant ses sabots sur le sol. On peut aussi prendre l’exemple d’un enfant qui se déplace à trottinette. Depuis quelques années, les biomécaniciens se sentent d’ailleurs très inspirés par cette image (NB: celle de l’enfant, pas celle du taureau). En laboratoire, la rapidité d’un sprinteur se mesure désormais à son habileté à développer des forces sur un plan horizontal et donc à chasser la piste derrière lui, exactement comme le font les meilleurs «trottinetteurs». Des expériences ont même déjà été menées pour entraîner spécifiquement 27_Zatopek 63


LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

& SANTÉ DE VOTRE RÉGION

LE 1ER MAGAZINE RUNNING & SANTÉ DE VOTRE RÉGION ENTRAÎNEMENT 4 pages


Voir bulletin ci-dessous ou via www.zatopekmagazine.com

• Offre tranquilité -20% (domiciliation - par numéro)

4e00

au lieu de 5e

Via www.zatopekmagazine.com

18e00 • Offre confiance -15% e00 34 • Offre fidélité -18% e00 49 • Offre découverte -5% (1 an - 4 numéros)

au lieu de 20e

(2 ans - 8 numéros)

au lieu de 40e

(3 ans - 12 numéros)

au lieu de 60e

Service Abonnements: 02/ 538 54 58

4 formules www.zatopek.be

d’abonnement Téléchargez

GRATIS

notre logiciel

Zatopek L e 1 er M a g a z i n e R u n n i n g & S a n t é B e l g e e t L u x e m b o u r g e o i s

JeCoursPourMaForme Le rendez-vous sportif des communes

Eau, graisses, sucres

N - trimestriel - avri N°6 vrill - ma m i - juin 2008 - Belgique - Luxembourg - 4.50 EUR - www.zatop p ek. ek.be e

De quoi sont faits les kilos perdus?

Littérature

Ces bouquins qui donnent envie d’aller courir

COURIR PLUS VITE LA TECHNIQUE FAIT LA DIFFÉRENCE!

Entraînement Mesurez votre détente

jusqu’à 20% de ristourne !

SUPPLÉMENT 24 PAGES: BRUXELLES, WALLONIE, GD DE LUXEMBOURG

L’ACTUALITÉ RUNNING DE VOTRE RÉGION MEP_cover_zatopek_Belux_6.indd 1

3/26/08 5:24:25 PM

Zatopek: votre coach perso en kiosque et sur internet Courir mieux, plus vite, plus loin ou plus responsable, quel que soit votre défi, Zatopek vous aide à le réussir. Profitez des avantages abonnés: livre à prix réduit sur www.zatopekmagazine.com et réduction sur de nombreuses courses !

Nouveaux

avantages abonnés !

COUPON à nous envoyer : EDITIONS SPORT ET SANTE sprl, 177 rue Vanderkindere à 1180 Bruxelles, Belgique.

MANDAT DE DOMICILIATION EUROPEENNE SEPA – CORE pour un prélèvement récurrent. Identifiant créancier: BE03ZZZ0882202726 Référence du mandat (ne pas complèter): ............................................................................................................................................... Je soussigné(e), Nom: ........................................................................................................................................................................................................................................... Prénom: ................................................................................................................................................................................................................................................. Rue: ........................................................................................................................................ N°: ....................... Bte: ..................... Code postal: ................................. Ville: ........................................................................................................................................................................................................................................................... Téléphone: .................................................................................................................................................................................................. E-mail: ..................................................................................................................................................................................................................................

N° de contrat: ZATOPEK FR

Compte IBAN BIC En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) EDITIONS SPORT ET SANTE à envoyer des instructions à Date: ............................................................................................. Signature: ......................................................................................................................... votre banque pour débiter votre compte, et (B) votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions de EDITIONS SPORT ET SANTE. Vous bénéficiez d’un droit de remboursement par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte.

Zatopekmagazine.com


Zatopek 27 belux liseuse