Issuu on Google+

zatopekmagazine.com

29/09

l’Eco-Trail de Bruxelles arrive à l’Atomium

Zatopek L e 1 er M a g a z i n e R u n n i n g & S a n t é B e l g e e t L u x e m b o u r g e o i s

Courir dans les

Meurtres en série La maladie des coureurs fous

BUILDINGS

Entraînement N°21 - trimestriel - février -mars - avril 2012 - Belgique - Luxembourg - 5.00 €

Progressez avec la méthode pyramidale

Nutrition

Faut-il aussi boire les protéines?

Bruxelles, Wallonie, GD de Luxembourg Toutes les infos pour courir près de chez vous !

Les

Chaussettes de

COMPRESSION à l’épreuve de la science

MAG_Zat 21 Belux.indd 1

9/01/12 12:28


ZATOPEK EST UNE PUBLICATION DES Editions Sport et Santé sprl 177 rue Vanderkindere B-1180 Bruxelles (Belgique) TVA: BE 0882 202 726 Tel: 00 32 (0)2 538 54 58 Fax: 00 32 (0)2 537 13 38 Email: info@zatopekmagazine.com Site web: www.zatopekmagazine.com SERVICE ABONNEMENTS Sur le site www.zatopekmagazine.com ou par téléphone: 0033 9 62 33 75 05 (France) et 0032 2 538 54 58 (Belgique et autres pays).

SOMMAIRE_

EDITORIAL Je hais les voyages et les explorateurs». Cette première phrase du livre Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss est paradoxale pour un auteur qui fait ensuite, sur 513 pages, le récit de ses nombreux voyages à travers le monde: Brésil, Antilles et Asie. En même temps, cette tournure provocatrice nous force à réfléchir sur les raisons qui l’ont poussé, jeune homme, à partir loin de chez lui pour découvrir d’autres cultures. Et lorsqu’on plonge dans ce livre, il devient soudainement très difficile de relever la tête.

EDITEUR RESPONSABLE Gilles Goetghebuer 177 rue Vanderkindere B-1180 Bruxelles DIRECTEUR DE PUBLICATION Jean-Paul Bruwier jpb@zatopekmagazine.com CONCEPTION ET GRAPHISME Denis Thiry denis@perfecto.be REDACTEUR EN CHEF DU MAGAZINE Gilles Goetghebuer gg@zatopek.be SECRETAIRE DE REDACTION Anna Muratore am@zatopek.be ICONOGRAPHIE Olivier Beaufays ob@zatopek.be ONT COLLABORE A CE NUMERO: Olivier Beaufays, Aurore Braconnier, Alain Philippe Coltier, Louise Deldicque, Blaise Dubois, Marc Francaux, Cyrille Gindre, Johan Grzelczyk, Anne-Sophie Guessoum, Roger Igo, Bart Delobel, Grégoire Millet, Palix, Vincent Rousseau, Naïm Schneyders, Guy Thibault CREDITS PHOTOS Reporters:14,37; Photorun/SCC Events:3; London marathon:12; rutgerpauw.com/Red Bull Photofiles:21; zooom.at/bergermarkus.com:22; Helly Hansen all rights:24; Photopress/switcher: 26; The Brooke:33; Sénégazelle:34; Zoran Milich:36,37; Run2sky:38; Erwin Polanc/Red Bull Content Pool:38; Technogym:40,56; Corey Rich:42; Fidal:42; Olivier Beaufays: 44,45,49,50,51; Körperwelten:47; Spomeidis/triathlon.org:54; Focalive:56; George Herringshaw:30,57; ThéâtreK:58,59; Palix:61,62,63,64,65,66; Dumas/DR: 4,5,6,7,8,9,10,16,18,19,20,32,41, 43,46,48 REGIE PUBLICITE Toutes éditions, Belgique et Luxembourg: Ghislaine De Drijver Podium Media Europe SA Mobile: 0032 473 93 41 28 Tel: 00 352 26 90 86 69 Fax: 352 24611082 info@podium-media.biz Skype: jpodium Pour la France: Attr’Action Email: pub@zatopek.fr 213, Avenue Paul de Vivie 84210 Pernes-Les-Fontaines – France Tél: 0033 04 32 80 26 83 Fax: 0033 04 90 61 25 50

«Je hais les records en athlétisme. Et surtout en marathon!» Là encore, cette déclaration surprend de la part d’un éditorialiste de magazine de course à pied sous la plume duquel on s’attendrait à plus d’enthousiasme. Elle pourrait même choquer le lecteur de passage comme l’expression d’un mépris pour les performances de l’élite. En réalité, elle vise surtout à faire prendre conscience des moyens utilisés pour faire tomber les dits records. Et malheureusement ceux-ci sont très souvent d’ordre pharmacologique! Vous n’y croyez pas? Comment expliquer sinon l’extraordinaire envolée des performances dans les sports d’endurance? En 2011, on a vu des choses ahurissantes: record du monde par Patrick Makau à Berlin (2H03’38). Victoire de Geoff Mutai à Boston (2h03’02: record non homologué). Victoire de Wilson Kipsang à Francfort dans un nouveau chrono ébouriffant (2h03’42). Et tous les autres! En 2011, les coureurs kényans ont gagné 83 marathons dont le Championnat du Monde à Daegu et les cinq épreuves du World Marathons Major Series (Boston, Londres, Berlin, Chicago, New York) en battant chaque fois le record du parcours. Plus inouï encore: ils trustent désormais les vingt premières places au classement mondial des meilleures performances de l’année. Quant à leurs anciens rivaux éthiopiens, ils ont disparu en même temps qu’étaient mis en place chez eux les premiers contrôles antidopage inopinés. Sûrement une coïncidence! Par comparaison, le Kenya reste une zone de non droit. Rien ne vient freiner le florissant business des manageurs occidentaux qui font et défont les carrières d’athlètes aux origines souvent modestes et prêts à sacrifier leur vie pour réussir. Du moins leur santé! Le constat est triste. Mais ce règne sans partage des Kényans sur marathon rappelle celui des nageuses de la RDA ou des sprinteurs nord-américains tous tombés pour dopage. Leurs performances ne veulent plus rien dire. C’est pourquoi l’écœurement domine lorsque tombent les anciennes barrières. «Je hais les records en athlétisme. Surtout en marathon». Persiste et signe! Gilles Goetghebuer, rédacteur en chef (en haut, à gauche)

COMMISSION PARITAIRE: 1115 U 89417 IMPRESSION Imprimerie Bietlot rue du Rond-Point 185 B-6060 Gilly Belgique DISTRIBUTION Belgique: Tondeur Diffusion Patrick Malotaux 9 Avenue Van Kalken 1070 Bruxelles Tel: 02 555 02 11 Luxembourg: MPK – Elisabeth Biever 11, rue Ch. Plantin – B.P. 2022 L-1020 Luxembourg Tel: 00 352 499 888 306 France: MLP – Céline Ricci ZA de Chesnes -55 bd de la Noirée F-38070 Saint Quentin Fallavier Tel: 04 74 82 39 56 Trimestriel Février, Mars, Avril 2012 N° ISSN 1783-4104 La reproduction des textes et photos publiés dans ce numéro est interdite LA LOCOMOTIVE (édition belge) LA LOCOMOTIVE (édition française) Sont des suppléments gratuits au trimestriel Zatopek et ne peuvent être vendus séparément Rédacteurs Belgique: Olivier Beaufays ob@zatopek.be Eric Cornu ec@zatopek.be Jérôme Jacot jejacot@yahoo.fr Christophe Libin christophe@zatopek.be Rédacteur Luxembourg: Paul Zens pz@zatopek.be Rédacteurs France: Cyrille Gindre cyrille@volodalen.com Sophie Sartet sophie@zatopek.fr Conception et graphisme France: Attr’Action info@attr-action.com

MAG_Zat 21 Belux.indd 3

04_AJOUTEZ À MON PANIER

32_PSYCHOLOGIE

10_COURRIER DES LECTEURS

35_COURSE

12_LA MUSE DU COACH

40_SCIENCE

14_ZOOM

44_NOUS AVONS TESTÉ POUR VOUS :

16_SOCIÉTÉ

54_DES CHERCHEURS QUI CHERCHENT

20_ENTRAÎNEMENT

58_THÉÂTRE

26_UNE LEÇON DE VOCABULAIRE

60_BD

Tout ce qu’il faut pour courir à la page La parole est à vous

Posez vos questions à l’entraîneur Vincent Rousseau décrypte une image La maladie des coureurs fous Le secret de la grande pyramide Fractionné et compagnie

Courir pour des idées A l’assaut des immeubles Dis, Tonton, pourquoi tu cours? Les chaussettes de compression

Des protéines qui ne tiennent pas leurs promesses L’allégorie des deux Emile Emil Zatopek… évidemment!

28_MACADAM PEOPLE

Nicholas Sparks, sa vie est un roman

ATTENTION

Ne ratez pas notre supplément à détacher au centre du magazine.

21_ZATOPEK 3

9/01/12 11:23


AJOUTEZ_À MON PANIER CHAQUE SAISON VOIT FLEURIR SON LOT DE NOUVEAUTÉS, VÊTEMENTS, CHAUSSURES ET AUTRES GADGETS POUR RENDRE LA COURSE À PIED PLUS MODERNE. TOUJOURS PLUS MODERNE. Rubrique réalisée par Olivier Beaufays

IL L’A DIT! JESSE OWENS, QUATRE FOIS MÉDAILLE D’OR AUX JEUX OLYMPIQUES DE BERLIN EN 1936: 100M, 200M, 4X100M ET SAUT EN LONGUEUR

ASICS GEL 33 Le système d’os On connaissait déjà la bière «33 Export». Voici à présent les chaussures «33» de la marque Asics. Dans le cas de la bière, le numéro indiquait bêtement la contenance de la bouteille (33 centilitres). Pour la chaussure, c’est beaucoup plus subtil. Trente-trois révèle ici le nombre d’articulations que forment les 28 osselets du pied humain. On l’aura compris. Les concepteurs de cette nouvelle gamme ont été surtout soucieux de respecter l’anatomie du pied en dessinant des modèles entre classicisme et minimalisme. A l’usage, on apprécie leur légèreté et la sensation «près du sol» que procurent ces chaussures. En même temps, elles ne sont pas totalement dénuées de technologie. On retrouve des innovations comme la «Guidance Line» (ligne de guidance) qui favorise le déroulement du pied, du talon jusqu’aux orteils, ainsi que le «Trusstic system» qui désigne la bande de renforcement sur la face interne de la semelle qui soulage le travail du fascia plantaire. Quant à l’amorti, il est assuré par une double densité de mousse au niveau de la semelle intermédiaire et, bien sûr, par le célèbre gel qui vient tout juste de fêter ses 25 ans. A noter que la gamme se décline en trois versions suivant que l’on privilégie un meilleur maintien du pied (ASICS GEL-EXCEL33), davantage de légèreté et de réactivité (GEL-HYPER33) ou un meilleur amorti (GEL-VOLT33). de 110 € à 150 €

4 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 4

www.asics.be

«J’AI TOUJOURS AIMÉ COURIR C’EST QUELQUE CHOSE QUE VOUS POUVEZ FAIRE PAR VOUS-MÊME EN COMPTANT SUR LA SEULE FORCE DE VOS PIEDS ET LE COURAGE DE VOS POUMONS.»

LE MARATHON LE PLUS BÊTE DU MONDE QUINZE JOURS APRÈS LE MARATHON DE NEW YORK SE TIENT DEPUIS CINQ ANS LE «BEERATHON». SON NOM RÉSUME ASSEZ BIEN LE PRINCIPE DE L’ÉPREUVE PUISQU’IL S’AGIT DE PARCOURIR LE PLUS VITE POSSIBLE UNE DISTANCE DE 15 KILOMÈTRES EN PASSANT OBLIGATOIREMENT PAR LES 26 POSTES DE RAVITAILLEMENT POUR Y BOIRE À CHAQUE FOIS UNE BIÈRE DIFFÉRENTE. CELA FAIT UN TOTAL DE 9 LITRES POUR CEUX QUI PARVIENNENT À RALLIER L’ARRIVÉE, CE QUI N’EST ARRIVÉ QU’UNE SEULE FOIS DANS L’HISTOIRE DE LA COURSE. ET ENCORE! HEUREUSEMENT QUE LE VAINQUEUR EUT L’IDÉE DE SE FAIRE PRENDRE EN PHOTO. LE LENDEMAIN, IL NE SE SOUVENAIT DE RIEN!

9/01/12 11:23


AJOUTER A MON PANIER 6 pages


COURRIER_DES LECTEURS RÉAGISSEZ SUR WWW.ZATOPEKMAGAZINE.COM OU ENVOYEZ VOTRE COURRIER Pour la France: 213 avenue Paul de Vivie, 84210 Pernes-les-Fontaines Pour la Belgique: 177 rue Vanderkindere, 1180 Bruxelles

Une erreur de vingt ans

Les betteraves sur la liste rouge J’ai d’abord été intrigué par l’article Gloire aux betteraves paru dans le numéro d’août 2011. Ensuite, j’ai été séduit par la promesse d’amélioration de la performance qu’offrait cette racine peu coûteuse et aisément accessible. Ne voulant pas me fier aux seules informations présentées dans votre article, j’ai pris la peine de lire les quelques études mises en référence. Au bout du compte, j’ai jugé qu’il y avait effectivement quelque chose en perspective de significativement bénéfique et d’assez faible en termes de risques pour tenter l’expérience. Ainsi, une semaine avant une course à pied locale ayant pour moi une importance majeure, j’achetai près de 4 kilos de betteraves biologiques. Je les ai consciencieusement pressées, ce qui me faisait un demi-litre de jus que j’ai mélangé avec 250 millilitres d’eau et autant de jus d’orange pour produire un breuvage que j’ai bu avec délectation (ou presque) chaque soir durant sept jours, en prenant bien soin de laisser macérer dans la bouche quelques secondes comme le recommandait votre article. Le jour venu, je n’ai constaté... aucun bénéfice! Est-ce la preuve de l’inefficacité du jus de betterave? Pas forcément. D’autres facteurs ont pu entrer en ligne de compte. De toute façon, cela ne change pas grand-chose au témoignage que je voulais apporter sur l’impression très désagréable que j’ai éprouvée tout au long de ces sept jours de préparation: celle de me plier à un rituel très proche d’une pratique dopante. Il n’est d’aucune manière dans mes intentions d’adresser un reproche à Zatopek qui s’est fait, indirectement et probablement sans même s’en rendre compte, l’instigateur de ce genre de conduite. Après tout, par-delà les légers remords, je trouvai mon expérience comique et enrichissante. Toutefois, je ne ferai pas autour de moi la promotion du jus de betterave ou de toute autre panacée du même type quand bien même elles seraient dénuées de risque, en raison précisément de ce protocole d’absorption très peu naturel qui ressemble trop à celui du dopage.

Robin Richard-Campeau

Notre réponse: La question du dopage est tellement complexe qu’au sein de l’Agence mondiale antidopage chargée de certains produits, ils adoptent une méthode iconoclaste mais efficace qui consiste à les soumettre au crible de trois questions. - ce produit améliore-t-il la performance? - ce produit est-il dangereux? - ce produit contredit-il l’esprit du sport? Il suffit de répondre «oui» à deux questions sur trois pour prôner l’interdiction. En clair, cela signifie que si un produit est efficace et dangereux, il sera aussitôt interdit (comme les stéroïdes anabolisants ou les amphétamines). Mais s’il est inefficace et dangereux (par exemple la cigarette) ou s’il est efficace et non dangereux (par exemple la caféine), on doit alors se poser la troisième question, celle sur l’esprit du sport. Dans ces deux cas de figure, on estime que la réponse est non! Caféine et cigarette ne sont pas interdites aux sportifs. Logiquement, les betteraves ne devraient pas l’être non plus. Mais on comprend la réaction du lecteur. Au sein de la rédaction, plusieurs d’entre nous se sont mis à boire du jus de betterave cet été. Tous ont ressenti exactement le même malaise! 10 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 10

J’ai rempli consciencieusement le questionnaire du dernier numéro. Celui-ci devait m’éclairer sur la solidité de mon couple. A ma grande surprise, j’ai obtenu un score de 5/20. Dans la grille des résultats, cela me prédit des noces de coton soit à peine une année de vie commune. Or cela fait 21 ans que nous sommes mariés. Je me demande si votre test n’est pas plus fidèle pour juger la part de désenchantement qui s’installe forcément lorsqu’on vit longtemps avec son conjoint plutôt que la solidité des appariements qui répond à des lois qui demeurent toujours éminemment mystérieuses.

Alice Di Mauro

Notre réponse Comme quoi, la psychologie n’est pas une science exacte. A moins que ce ne soit l’amour!

Quelques idées en passant

D D

On parle beaucoup du «taping» en ce moment. Un article sur le sujet m’intéresserait beaucoup. Dans le prochain numéro?

Anthony Pochet

Notre réponse Le taping consiste à placer des morceaux de bandes adhésives sur la peau en support des muscles, aponévroses, tendons et ligaments sous-jacents. Un article sur le sujet? D’accord, on s’y colle! Je voudrais juste savoir si vous comptez un jour faire un livre des petites séries BD à la fin de chaque magazine! Je trouve que ces histoires sont super!

Christian Vercamer

Notre réponse Pour le moment, nous en avons huit: Jesse Owens, Milon de Crotone, Spyridon Louis, Cathy Freeman, Sebastian Coe, Fanny Blankers-Koen, Jim Thorpe et bien sûr Zatopek. Cela fait 8 fois 6 planches: cela suffit pour un album. Bonne idée!

9/01/12 11:24

Ann. LM20


LA MUSE_DU COACH ENVOYEZ-NOUS VOS QUESTIONS ET NOTRE ENTRAÎNEUR ROGER IGO PRENDRA SA PLUS BELLE PLUME POUR VOUS RÉPONDRE. Le courrier doit être adressé à la rédaction: info@zatopekmagazine.com ou directement via notre site www.zatopekmagazine.com en postant directement vos questions par un clic sur l’onglet «vos réactions» et puis sur «exprimez-vous». Face à l’abondance de courriers, seuls les abonnés auront désormais le privilège d’une réponse longue et personnalisée. Il suffit de mentionner vos noms et prénoms. L’ancien sous-officier d’élite Roger Igo exerce le métier d’entraîneur depuis plus de vingt ans. A 58 ans, il poursuit une carrière qui compte de nombreux titres et distinctions en cross, sur route et en montagne.

Une addition salée J’ai conscience d’avoir une très mauvaise gestion de mon hydratation en course dans la mesure o�� je ne bois que de l’eau pure et toujours en petites quantités. A l’arrivée d’un marathon, je suis couverte de sel. On dirait que je viens de prendre un bain de mer. A ce moment-là, je me sens très attirée par les produits riches en sel et toujours pas par les boissons d’effort que je trouve écœurantes. Comment faire?

Parcourez aussi notre grande bibliothèque de questions et de réponses. Vous y trouverez peutêtre votre bonheur! www.zatopekmagazine.com

Marathon sur ton Quel délai minimum doit-on observer entre deux marathons pour qu’ils soient courus tous les deux dans les meilleures conditions? Denis

Christine

Notre réponse

Au cours d’un effort intense effectué dans une ambiance chaude et humide, on peut transpirer jusqu’à deux litres par heure. Chaque litre contient environ 3 grammes de sel (NaCl), ce qui représente une perte théorique qui peut dépasser la dizaine de grammes à l’issue d’un marathon. Dans la réalité, on arrive rarement à de telles extrémités. Le corps s’adapte et les sportifs se caractérisent habituellement par une sueur moins minéralisée que les sédentaires ce qui leur permet précisément de se protéger des carences. Les personnes comme notre lectrice qui ne boivent pas beaucoup pendant l’effort ne s’exposent donc pas aux troubles graves (de type hyponatrémie) que connaissent parfois ceux qui boivent trop. Reste le problème de la déshydratation! Rappelons que celle-ci s’effectue notamment au détriment du volume sanguin circulant et donc de la performance. Pendant la course, on est souvent meilleur lorsqu’on boit au moins un verre d’eau à chaque ravitaillement. A l’arrivée, il faut éviter les aliments salés qui attirent dans l’estomac le peu de liquide que compte encore l’organisme. Pensez à bien vous réhydrater (jusqu’à ce que les urines soient claires) avant de vous ruer sur les chips.

Notre réponse

Pour celui qui court les marathons en touriste, il faut simplement se laisser une récupération de 42 jours (un jour par kilomètre). Si l’on vise une performance, c’est évidemment plus long. Comptez un mois complet de récupération avant de repartir sur un programme de trois mois. Soit un minimum de quatre mois. On peut faire moins, mais c’est risqué! Souvent on constate que plus les performances sont rapprochées, plus les carrières sont brèves!

TROP CREVÉ POUR ÊTRE INTENSE J’ai repris la course après une longue coupure. Dieu que c’est dur! Depuis 2 mois, je ne fais que trottiner. Parfois même, je suis contraint de marcher. Dès que je tente d’accélérer, je cale! Je me sens les jambes lourdes. J’ai mal aux cuisses. Je m’épuise dans les côtes. Comment faire pour remettre un peu d’intensité dans mon entraînement? Renaud Notre réponse

En matière d’entraînement, on estime généralement qu’il faut doubler la durée d’immobilité pour revenir à son ancien niveau. En clair: vous arrêtez un mois, il faut deux mois pour s’en remettre. Patience! 12 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 12

9/01/12 11:24


LA MUSE DU COACH 2 pages


ZOOM_PHOTO DANS CHAQUE NUMÉRO, VINCENT ROUSSEAU COMMENTE UNE PHOTO. CETTE FOIS, IL S’ARRÊTE SUR CETTE IMAGE DE 2008 QUI MONTRE YANNICK NOAH EN TRAIN DE COURIR LE MARATHON DE NEW YORK DANS LA FOULE DES INCONNUS.

_DE VINCENT ROUSSEAU

Nous sommes dans Central Park, à hauteur de la 72e rue, c’est-à-dire à 2,5 kilomètres de l’arrivée. C’est à peu près là que j’avais abandonné la seule fois où j’ai disputé la course. J’étais venu pour la gagne. Et là, je pointais en 5e ou 6e position. Il faisait trop chaud pour moi. J’étais aussi épuisé par une saison trop longue. Soudainement, j’en ai eu marre. Et je me suis arrêté. Je le regrette un peu aujourd’hui. Yannick Noah est un habitué du marathon de New York qu’il a disputé à cinq reprises. Son meilleur temps date de 2004 (3 heures et 33 minutes). Sur cette photo, on le voit assez marqué par l’effort, ce qui ne m’étonne pas du tout. Physiquement, il est plutôt bâti pour des épreuves courtes, de type 400 mètres. Il arrive aussi à un âge (51 ans) où le corps accuse les premiers signes de faiblesse, surtout compte tenu de toutes les blessures qu’il a endurées en cours de carrière. Dans ces conditions, son temps (4 heures) ne me semble pas mauvais du tout. Beaucoup de coureurs profitent de l’événement pour orner leur T-shirt de différents messages. Ici «Yamba» fait sans doute référence au surnom du cannabis en Afrique de l’Ouest. Noah n’a jamais caché qu’il était partisan d’une dépénalisation de la drogue ou qu’elle soit au moins sortie de la liste rouge des produits considérés comme dopants.

Sur marathon, on trouve toutes les habitudes. Certains n’envisagent pas de courir sans musique comme cette concurrente qui tient son MP3 bien que ce soit interdit par le règlement de la course. D’autres ont les yeux rivés sur le cadran de leur cardio ou de leur GPS. Certains prennent des photos. On voit même un coureur qui craint le froid et porte des gants alors que manifestement, l’ambiance est plutôt estivale.

Tout le monde veut courir à New York à cause de l’ambiance délirante qui règne tout au long du parcours. Mais du point de vue sportif, je préfère de loin le marathon de Londres, plus rapide et de dimensions qui paraissent plus humaines malgré qu’il réunisse lui aussi près de 40.000 personnes. Il existe une très forte rivalité entre ces deux épreuves. New York a d’ailleurs augmenté le nombre de dossards jusqu’à 47.000 pour conserver sa place de N°1 mondial en terme de participation, précisément parce qu’il se sentait taloné par Londres.

14 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 14

9/01/12 11:24


ZOOM PHOTOS 2 pages


MEURTRES_EN_SÉRIE IL EXISTE PLUSIEURS TYPES DE COUREURS DIFFÉRENTS: LES JEUNES, LES VIEUX, LES AMATEURS, LES PROFESSIONNELS, LES HANDICAPÉS, LES FÊTARDS. MAIS LES PLUS DANGEREUX, CE SONT LES COUREURS D’AMOK. PAS DE DOUTE LÀ-DESSUS!

LA MALADIE des coureurs V

endredi 22 juillet, à Oslo, en Norvège. Une bombe explose dans une voiture à Regjeringskvartalet, le quartier des ministères au centre de la capitale. Huit personnes sont tuées. Environ deux heures plus tard, dans un camp de jeunes travaillistes sur l’île d’Utøya, un homme déguisé en policier tire à l’arme automatique sur les campeurs. Soixanteneuf personnes sont abattues. L’auteur de ces deux carnages n’oppose aucune résistance lorsque les policiers arrivent enfin pour l’arrêter. Il s’agit d’un Norvégien de 32 ans, Anders Behring Breivik, un fils d’ambassadeur jusqu’alors inconnu des services de police. Face à la presse et à la justice, Breivik revendique ses crimes dans un salmigondis d’arguments misanthropes qui lui vaudront d’ailleurs d’être officiellement considéré comme «fou» par les deux experts psychiatriques désignés par le 16 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 16

tribunal. D’après eux, le jeune homme n’est pas apte intellectuellement à comprendre son propre procès. Il est décrit comme «évoluant dans un univers empli de désillusions et souffrant de schizophrénie paranoïaque». Une maladie mentale qu’il aurait développée des années auparavant et qui l’aurait progressivement «transformé en la personne qu’il est aujourd’hui». Pénalement irresponsable, il ne sera pas jugé: une décision qui frustre à la fois les familles des victimes dans leur désir de mieux comprendre la succession des événements tragiques qui ont conduit à ce massacre, et l’assassin lui-même, lequel espérait lors de son procès jouir d’une dernière tribune médiatique avant de disparaître à tout jamais en prison. Quelques jours à peine après cette décision, l’histoire se répétait en Belgique avec l’équipée sauvage de Nordine Amrani. L’homme était âgé de 33 ans. Anders Behring Breivik, officiellement taré!

9/01/12 11:24


MEURTES EN SERIE 4 pages


ENTRAÎNEMENT_

MYSTÈRE DE LA GRANDE PYRAM

LE

20 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 20

9/01/12 11:24


L’ENTRAÎNEMENT PAR INTERVALLES (EPI) N’A PAS D’ÉQUIVALENT POUR AMÉLIORER LES PERFORMANCES. TOUT LE MONDE EST D’ACCORD LÀ-DESSUS. MAIS COMMENT S’Y PRENDRE?

AMIDE

S

DEUX SPÉCIALISTES QUÉBÉCOIS NOUS CONFIENT LEURS MEILLEURES RECETTES.

Blaise Dubois

Guy Thibault

i vous avez l’occasion de suivre un jour une séance d’entraînement des athlètes de l’élite, vous serez à tous les coups surpris par la minutie apportée à l’échelonnement des efforts. Ils ne se contentent pas de courir au train comme le font la plupart des amateurs. Non, ceux-là enchaînent les courses intenses et les périodes de repos de façon à déclencher plus rapidement et à optimiser les adaptations physiologiques qui vont leur permettre de briller le jour de la compétition. Leur vérité est aussi la vôtre. A quelque niveau que ce soit, on a tout intérêt à saucissonner les séances. Problème! Cela implique de fixer un certain nombre de paramètres et, par crainte de mal faire, de nombreux coureurs s’en tiennent aux bonnes vieilles sorties à allure plus ou moins continue. Alors, c’est vrai, une séance d’entraînement par intervalles, ça ne s’improvise pas. Il faut déterminer la vitesse, la durée de chaque course ou éventuellement les distances à accomplir, le temps de repos entre les efforts, le nombre de répétitions dans chaque série, le nombre de séries et le temps de repos entre les séries. On comprend que cela fasse peur. Mais il n’y a rien d’insurmontable là-dessous. Dans ces pages, nous vous proposons une recette qui intègre les connaissances scientifiques les plus actuelles tout en ayant déjà fait ses preuves sur le terrain. 21_ZATOPEK 21

MAG_Zat 21 Belux.indd 21

9/01/12 11:24


ENTRAINEMENT 8 pages


MACADAM_PEOPLE

Je ne suis pas un écrivain à l’eau de rose

LE NOM DE NICHOLAS SPARKS NE VOUS DIRA PEUT-ÊTRE PAS GRAND-CHOSE. IL COMPTE POURTANT PARMI LES RARES ÉCRIVAINS MULTIMILLIONNAIRES…

28 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 28

9/01/12 11:24


L

’histoire se déroule dans les milieux de l’athlétisme en Caroline du Nord. Cette seule phrase d’introduction devrait susciter l’effroi parmi nos lecteurs. La Caroline du Nord fait en effet partie des états maudits de la piste américaine. Un endroit porte-poisse! C’est ici qu’éclata la grosse affaire de dopage qui fit tomber Marion Jones après son triomphe des Jeux de Sydney. Plus tragique encore, le 10 août 2010, on a découvert le corps sans vie du sprinteur déchu Antonio Pettigrew, ex-champion du monde de 400 mètres. Il gisait à l’arrière de sa voiture, victime d’une surdose de somnifères (diphénhydramine): un triste suicide pour un athlète qui n’avait jamais véritablement accepté l’idée d’avoir été déchu de ses titres, également pour cause de dopage (*). Le cadre donc suffit pour que l’on s’attende à de nouvelles révélations sordides. Mais, ce n’est pas du tout le cas! Le récit brille au contraire par l’humanité et la profondeur des sentiments du personnage principal: Nicholas Sparks. Une histoire quasiment à l’eau de rose, du type de celles qu’il relate dans ses romans!

Les aventures du petit Nicholas

…ET CHAQUE NOUVEAU ROMAN CHAVIRE LE CŒUR DE MILLIONS DE FANS.

««Je ne suis pas un écrivain à l’eau de rose rose» soupiret-il avec le sourire de quelqu’un qui n’espère même plus vous convaincre. Préfère-t-il qu’on le présente alors comme l’auteur récidiviste de best-sellers? Après tout, ses seize livres carcar tonnent au box office et six d’entre eux ont déjà été portés à l’écran. Il s’en fout! La parpar tie de son curriculum vitae dont il est le plus fier tient en quelques lignes tout en haut de la page. Elles rappellent son passé sportif de dede mi-fondeur, spécialiste du 800 mètres. Dans les sociétés anglo-saxonnes, la discipline inspire beaucoup de respect. Elle confère même une cercer taine aristocratie à ceux qui la pratiquent comme un hommage rendu aux grandes stars du passé: Peter Snell, Alberto Juantorena ou Sebastian Coe.

La famille Sparks au grand complet: le père Patrick, la mère Jill, le grand frère Micah et sa sœur Dana, morte d’un cancer à 33 ans et qui a inspiré le personnage principal de son roman “A tout jamais” paru en 1999.

MAG_Zat 21 Belux.indd 29

21_ZATOPEK 29

9/01/12 11:24


MACADAM PEOPLE 4 pages


PSYCHOLOGIE_

LES COUREURS SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX À SOUTENIR UNE OPÉRATION HUMANITAIRE. LES ORGANISATEURS EUX-MÊMES S’ASSOCIENT À DIVERSES CAUSES. ENQUÊTE SUR LE BUSINESS DE LA GÉNÉROSITÉ GALOPANTE.

COURIR POUR DES T

out commence avec Terry Fox, considéré aujourd’hui comme un héros de l’histoire sportive canadienne. Amputé d’une jambe à la suite d’un cancer des os (*) alors qu’il n’était âgé que de 18 ans, le jeune homme, grand amateur de sports et qui voulait alors devenir professeur d’éducation physique, décide de ne pas laisser brider ses rêves par un destin contraire et se met en tête de courir avec sa prothèse. Il parcourt d’abord quelques centaines de mètres. Puis quelques kilomètres. Enfin, il surprend ses proches en annonçant qu’il s’apprête à effectuer la traversée du Canada. Certains

s’interrogent sur sa santé mentale. Qu’importe! Il prend la route dans l’anonymat brumeux d’un matin d’avril 1980 et boucle une distance de 5373 kilomètres du parcours en 143 jours, à raison d’un marathon par jour! Avant de partir, il a convaincu Adidas de le sponsoriser. La marque Ford lui fournit une camionnette et Safeway (une chaîne de supermarchés) se déleste pour lui de quelques dizaines de bons alimentaires. L’histoire de ce coureur unijambiste passionne évidemment les médias et l’attention dont il fait l’objet sert son deuxième objectif: lever des fonds pour financer la recherche contre

32 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 32

9/01/12 11:24


PSYCHOLOGIE 3 pages


LOCOmotive

LA

LE JOURNAL DES RÉGIONS

G

edito

N

N°21 °21 | Février Février--Mars Mars- -Avril Avril2012 2012

râce à la course à pied, le mot “Corrida” se désolidarise progressivement de la mise à mort de taureaux, un spectacle jugé hideux par les uns, magnifique par les autres. Mais on s’en fiche! Puisque le terme “corrida” tel qu’on l’entend dans ces lignes désigne tout autre chose, à savoir des épreuves de course à pied disputées généralement en fin d’année sur les boucles d’un parcours urbain, dans une ambiance festive. L’expression cesse alors d’être d’origine espagnole comme chacun le pense. Elle est portugaise ou plus exactement brésilienne. En effet, la course originelle qui a inspiré toutes les autres s’organise depuis 87 ans dans la ville de Sao Paulo au Brésil, le jour même de la Saint-Sylvestre. Elle totalise une quinzaine de kilomètres et compte un certain nombre de champions réputés à son palmarès comme Frank Shorter, Gaston Roelants, Arturo Barrios, Paul Tergat, Carlos Lopes et un certain Emil Zatopek, dont certains lecteurs auront peut-être déjà entendu parler. Aujourd’hui, il existe des corridas dans des centaines de villes, grandes ou petites, et, depuis deux ans, c’est également à Bruxelles (voir photos). La course démarre alors de la place d’Espagne sous la statue de Don Quichotte. Quelques secondes plus tard, elle déboule sur la Grand-Place souvent décrite comme la plus belle d’Europe (nb: c’est ce que disent les Bruxellois) suivi d’un crochet pour passer devant les statues de t’Serclaes (en réparation) et du Manneken pis (dans son costume de coureur) avant d’aller tourner autour du marché de Noël du quartier SaintCatherine. S’il devait y avoir un classement des corridas la plus féériques du monde, Bruxelles pointerait sûrement dans le tiercé gagnant! Non, peut-être? Gilles Goetghebuer

SOMMAIRE 2-3 les brèves 28 la fiche osport 4-5 la LBFA 29-32 le Terminus et 8-26 la loco des régions la course en or

La Locomotive 21 BELUX.indd 1

9/01/12 11:48


LA LOCOMOTIVE 32 pages


_DÉCOUVERTE

LA TOUR

INFERNALE CHAQUE ANNÉE DES MILLIERS DE COUREURS SE LANCENT À L’ASSAUT DES PLUS HAUTS IMMEUBLES DE LA PLANÈTE. PAR LA CAGE D’ESCALIERS!

L

es courses dans les escaliers ne sont pas vraiment un phénomène de mode. En 1905 déjà, le quotidien Le Sport avait organisé une épreuve d’ascension de la Tour Eiffel jusqu’au premier étage, soit 345 marches de 20 centimètres chacune. Ironie de l’histoire, le vainqueur s’était vu remettre un vélo! Plus proche de nous, la chaîne culturelle franco-allemande Arte avait repris l’idée en 1995 pour fêter sa cinquantième soirée «Théma», invitant à concourir quelques-uns des meilleurs athlètes français d’ultra-endurance ainsi que les membres de l’équipe de France de course de montagne et quelques spécialistes de demi-fond comme la championne de France du 1500 mètres, Frédérique Quentin. Cette fois, il fallait grimper jusqu’à son sommet de la Dame de Fer (1665 marches!)

La victoire était revenue au triathlète parisien Yves Lossouarn chez les hommes (8’51) et à la marathonienne française d’origine russe Irina Kazakova (9’56) chez les femmes. Certes, l’expérience est restée sans lendemain. Mais d’autres ont pris la relève. On recense quelque 160 courses de montée d’escaliers partout dans le monde comme à Taipei dans le «World Financial Center» (509 mètres de haut) ou à Kuala Lumpur sur Taipei 101: rendez-vous au paradis!

21_ZATOPEK 35

MAG_Zat 21 Belux.indd 35

9/01/12 11:25


DECOUVERTE 5 pages


ECONOMIE_DE_COURSE

DIS, TONTON,

POURQUOI TU COURS ? LORSQU’ON MARCHE DE PLUS EN PLUS VITE, IL ARRIVE UN MOMENT OÙ L’ON SE MET SPONTANÉMENT À COURIR. CERTAINS CHANGENT D’ALLURE DÈS QU’ILS DÉPASSENT 5 KILOMÈTRES À L’HEURE. POUR D’AUTRES, LE CHANGEMENT SE PRODUIT AUX ALENTOURS DE 6, 7, 8 OU MÊME 9 KILOMÈTRES À L’HEURE. DANS LES ÉPREUVES DE TRAIL, ON VOIT RÉGULIÈREMENT DES MARCHEURS CÔTOYER DES COUREURS SUR LES MÊMES TRONÇONS. QU’EST-CE QUI EXPLIQUE CES CHANGEMENTS DE RYTHME? ENQUÊTE! 40 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 40

9/01/12 11:25


ECONOMIE DE COURSE 4 pages


BANC_D’ESSAI

UNE EXPÉRIENCE

à chaussette

UNIQUE 44 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 44

9/01/12 11:25


PRENEZ SIX COUREURS DE HAUT-NIVEAU. TESTEZ LA FORCE DES MUSCLES DE LEURS CUISSES. FAITES-LES COURIR À FOND PENDANT UNE HEURE SUR UN TERRAIN ESCARPÉ, UNE JAMBE GLISSÉE DANS UN MANCHON DE COMPRESSION, L’AUTRE LIBRE. REFAITES LES TESTS DE FORCE. ANALYSEZ LA DIFFÉRENCE. TELLE EST L’EXPÉRIENCE QUE NOUS AVONS MENÉE.

T

ous les coureurs de grandes épreuves populaires sont surpris de constater le nombre grandissant de concurrents adeptes du «compressif». Compressif? Oui. Dans cet article, nous utiliserons ce terme, faute de mieux, pour désigner tout à la fois les chaussettes qui couvrent les jambes jusqu’aux genoux, les bas qui montent jusqu’à l’aine, mais encore les différents modèles de manchons qui compriment soit les muscles des jambes, soit ceux des cuisses, soit les deux. Nous disions que ces pièces d’équipement séduisent de plus en plus de monde. Dans les épreuves sur route, on estime effectivement que la fraction des coureurs optant pour ce type de matériel oscille désormais autour de 25%. Dans les épreuves de trail, ils sont plus nombreux encore. La moitié? Les deux tiers? Quoi qu’il en soit, la mode gagne du terrain. Mais s’agit-il réellement d’une mode? Après tout, il se pourrait que le compressif procure un véritable avantage. Dans l’histoire des sciences, il est arrivé souvent que de grandes découvertes s’effectuent par hasard. Ce fut le cas par exemple de la pénicilline par Alexandre Fleming, ou encore de la dynamite par Alfred Nobel, sans oublier la fameuse tarte ratée des sœurs Tatin! L’avènement du compressif serait du même acabit puisque, précisons-le, à l’origine, ces chaussettes n’étaient pas destinées à être portées à l’effort. Depuis des années, on les utilisait dans les hôpitaux

pour éviter des problèmes de stase veineuse chez les personnes alitées. Explication: lorsqu’on marche, et a fortiori lorsqu’on court, les contractions alternées des muscles des jambes compriment les vaisseaux sanguins et aident le sang à remonter vers le cœur. Les muscles soléaires des mollets agissent de ce fait comme des petits cœurs d’appoint. Plus surprenant encore: les plantes des pieds jouent elles aussi le rôle de poires d’injection. Chaque fois qu’on les écrase sur le sol, elles pulsent le sang dans le membre inférieur et facilitent de ce fait la circulation. Lorsqu’on est immobile, surtout en position couchée, le sang a tendance à stagner dans les tuyaux. Parfois même il coagule, formant des bouchons (thrombose) qui entraînent une asphyxie tissulaire en aval du caillot. Pire encore: il arrive que celui-ci soit emporté par le flux sanguin comme une grosse pierre qui se décroche de la berge d’un torrent. L’agglomérat cellulaire remonte alors vers le cœur, puis est envoyé vers les poumons dans un dédale d’artères et d’artérioles qu’il viendra forcément bouchonner. C’est l’embolie! La victime se sent anormalement essoufflée. Elle bleuit. Parfois,

elle perd connaissance. Dans le pire des cas, le blocage des échanges gazeux peut même entraîner la mort. Voilà ce que l’on veut éviter en comprimant les jambes gonflées des malades par des chaussettes en matériaux élastiques de type Lycra.

Ludovic Pommeret, vainqueur du trail Verbier Saint-Bernard. Avec bâtons et chaussettes.

21_ZATOPEK 45

MAG_Zat 21 Belux.indd 45

9/01/12 11:25


BANC D' ESSAI 9 pages


29 | 09 | 2012

Respirez l’air pur de la capitale Le samedi 29 septembre, participez à l’Eco-Trail, une véritable course nature en milieu urbain mettant en valeur le patrimoine naturel et culturel de Bruxelles et ses environs.

seizetheday.be

Arrivée au pied de l’Atomium !

80KM

80KM Run-Bike-Bike

25KM

19KM Twin-Santé

Pour les trailers confirmés (individuel)

Pour une alliance originale du Trail et du VTT (trio)

Pour découvrir le Trail court (individuel)

Pour des adeptes de la course à pied nature (duo)

Infos et inscription sur MAG_Zat 21 Belux.indd 53

®

zatopekmagazine.com 9/01/12 11:26


DES CHERCHEURS_QUI CHERCHENT

BOISSONS D’EFFORT PROTÉINÉES:

UN ARGUMENT BIDON ? QUELQUES BOISSONS D’EFFORT PROPOSENT DÉSORMAIS DES RECETTES ENRICHIES EN PROTÉINES QUI SONT CENSÉES NOUS FAIRE COURIR PLUS VITE ET PLUS LONGTEMPS. INFO OU INTOX?

L

es fabricants de boissons pour sportifs ne sont généralement pas à court d’idées pour écouler leur production. Parfois, ils tablent sur un simple relooking de l’étiquette ou un changement de design du conditionnement pour relancer les ventes. Parfois, les changements sont un peu plus fondamentaux et portent sur la composition même de leurs produits. Il y a quelques années, on avait assisté ainsi à une diversification des types de sucres incorporés dans le mélange (glucose, sucrose, fructose et maltodextrine) qui permettait d’augmenter la richesse calorique sans nuire aux processus de digestion. Chacun de ces sucres se caractérise en effet par une durée d’assimilation spécifique. Les «sucres rapides» produisent une élévation du taux de sucre dans le sang 10 ou 15 minutes après leur ingestion. Les «sucres lents» sont assimilés beaucoup plus lentement. L’association des deux permet d’étaler donc l’apport énergétique dans le temps. De plus, ces différents types de sucres n’empruntent pas forcément les mêmes «transporteurs» que l’on peut comparer à des «portes» pour l’ab-

54 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 54

9/01/12 11:26


DES CHERCHEURS QUI CHERCHENT 4 pages


CULTURE_CLUB

ZATOPEK

SUR LES PLANCHES EN CE DÉBUT D’ANNÉE 2012, LE DRAMATURGE GÉRALD DUMONT (CI-CONTRE) PRÉSENTE SON NOUVEAU SPECTACLE INTITULÉ COMME ZATOPEK QUI S’INSPIRE (TRÈS LIBREMENT) DE LA VIE DU CHAMPION TCHÈQUE.

D

écidément, Emil Zatopek inspire les artistes. Il avait déjà été mis en chanson (Zatopek Waltz par Michel Arbatz sur l’album Retrouver le Sud, 2006). Sa vie avait aussi été abordée en bande dessinée (Les années Mimoun par Marcel Couchaux, 2006). L’écrivain Jean Echenoz avait complété son prénom d’un «e» apocryphe pour en faire le personnage principal de son roman Courir (aux éditions de Minuit, 2008). Et voilà qu’à présent un metteur en scène de théâtre s’intéresse à lui. Pourquoi? «C’est précisément la dimension mythique qui m’a attiré», explique Gérald Dumont que l’on connaissait plutôt pour ses pièces à l’esthétique punk et à l’humour noir. «Ses origines modestes, ses prouesses sportives, l’histoire de son pays, tout cela fait de lui un mythe empreint de simplicité et de clairvoyance.» Notez qu’en dépit de cette fascination, la pièce n’a rien du récit biographique. Ella raconte la vie d’un personnage sans qualité notable appelé Emile Mille (joué par Damien Olivier) qui se voit enjoindre par sa compagne Betty (Nathalie Grenat) de devenir surprenant,

58 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 58

9/01/12 11:26


CULTURE CLUB 2 pages


BANDE_DESSINÉE

UN HÉROS MALGRÉ LUI ON A TOUT DIT ET TOUT ÉCRIT SUR LA CARRIÈRE ET LA VIE D’EMIL ZATOPEK. TOUT SAUF L’ESSENTIEL! QUI ÉTAIT VRAIMENT CET HOMME QUI SE CACHAIT DERRIÈRE SA STATUE?

N

ous sommes le 24 juillet 1952 dans le dernier tour de piste de la finale du 5000 mètres des Jeux olympiques d’Helsinki, ce que beaucoup décrivent comme l’un des plus formidables moments de toute l’histoire du sport. Comme à son habitude, Zatopek mène la danse et tire le groupe de ses adversaires comme des wagons derrière une locomotive (son surnom). Quatre jours plus tôt, il avait utilisé la même tactique pour remporter le 10.000 mètres sans rencontrer beaucoup de résistance. Tiens, cette fois-ci, on semble un peu mieux lui résister. Contre toute attente, Zatopek passe alors par «un petit coup de moins bien» comme disent parfois les coureurs. L’Allemand Herbert Schade en profite pour prendre la tête, aussitôt suivi par l’Anglais Christopher Chataway. Zatopek grimace comme à son habitude. Mais la douleur se double ici d’une expression de surprise. Le stade retient son souffle. Se pourrait-il que l’invincible Tchèque soit enfin battu? Ce n’est plus arrivé depuis des années. Chataway accélère! Il semble sur une voie royale lorsque surgit Alain Mimoun! Il dépasse un Zatopek complètement à la dérive. Il mange aussi Schade et, dans son style claudiquant mais diablement efficace, fond à présent sur le Britannique qui en tombera de fatigue quelques dizaines de mètres plus loin. Le Français tient enfin sa victoire… Non! Car Zatopek à son tour revient du diable Vauvert. La foule se lève tandis qu’il déborde le groupe de ses adversaires dans le dernier virage, et elle hurle

lorsqu’il s’envole pour remporter une nouvelle médaille d’or. La plus belle d’entre toutes!

Cela m’est tombé dessus, je n’ai rien choisi!

Cette course est à l’image du personnage. Elle montre tout à la fois sa fragilité et l’irréductibilité de son destin. Alors qu’il ne pointe plus qu’en quatrième position dans la ligne droite opposée, Zatopek semble se rappeler soudain qui il est. Il trouve alors un regain d’énergie dans les tréfonds de son corps fourbu, juste assez pour allonger la foulée de quelques centimètres et couvrir les 200 derniers mètres à une vitesse enfin inaccessible pour l’ensemble de ses adversaires. Il fallait qu’il gagne: c’était écrit. En même temps, l’athlète semble conscient du hasard qui l’a fait dépositaire d’un tel talent. De l’avis de tous ceux qui l’ont bien connu et dont nous avons récolté les témoignages au fil des magazines, l’homme était habité d’une forme d’humilité qui contraste avec les démonstrations de puissance des champions de son acabit. Il réussissait ainsi l’exploit de nouer des relations d’amitié avec des adversaires qui auraient normalement dû le haïr du fait de son écrasante suprématie. Eh bien non! Après la course, il les prenait un à un dans les bras et son attitude semblait dire: «Cela m’est tombé dessus. Je n’ai rien choisi». Et c’était vrai! Tout au long de son enfance, Zatopek ne rêvait pas de devenir l’idole des stades. Dans la bande dessinée qui suit, vous découvrirez même une scène

où il tente maladroitement d’échapper à cette fatalité héroïque, prétextant une douleur au genou pour carotter sa première course. Impossible! Si le dieu de l’athlétisme existe quelque part, il l’avait choisi comme envoyé sur terre. A partir de là, Zatopek n’avait pas d’autre choix que de se plier aux divins caprices. Plus tard, il fut également jouet du pouvoir politique, tantôt hissé au faîte de la société comme symbole du socialisme triomphant, tantôt abaissé plus bas que terre avec le statut de simple renégat. Heureusement pour lui, Zatopek avait des qualités à opposer à toutes ces tentatives d’appropriation de sa propre existence: l’humour, l’humilité, la curiosité et une bonhommie qui lui aurait sûrement permis de se satisfaire d’une destinée moins exigeante. Il y a quelque chose de l’ordre de la transcendance dans cette carrière; quelque chose que l’on retrouve aussi chez les artistes qui éprouvent l’impression de n’être finalement qu’un outil au service de leur art. A 16 ans, Arthur Rimbaud écrit dans un poème intitulé «Ma Bohème» une rime qui résume parfaitement ce sentiment: «J’allais sous le ciel, Muse, et j’étais ton féal». Le créateur est l’esclave de son inspiration. L’idée transparaît aussi dans un roman qui s’inspire de la vie du peintre-cambrioleur, Stéphane Mandelbaum, assassiné par d’autres malfrats le 1 décembre 1986. Peu de temps avant sa disparition, l’artiste avait voulu abandonner ses pinceaux, comme on dépose les armes, dans l’espoir qu’ils poursuivent seuls son œuvre. «Si un autre s’empare de mon pinceau et lui fait toucher une feuille de papier ou une toile tendue, il pourrait y laisser des traits d’un dessin ou d’un tableau de moi; comme si le pinceau avait gardé la capacité de reproduire mes gestes, sans que je n’ai plus à intervenir» (*). Gageons que Zatopek aurait bien aimé aussi pouvoir confier parfois ses chaussures à d’autres afin qu’elles galopent et remportent des médailles. Sans lui! Gilles Goetghebuer * Dans Epreuve d’artiste d’Yves Wellens, Ed. Grand Miroir, 2011

60 ZATOPEK_21

MAG_Zat 21 Belux.indd 60

9/01/12 11:26


MAG_Zat 21 Belux.indd 61

9/01/12 11:26


BANDE DESSINEE 7 pages


Voir bulletin ci-dessous ou via www.zatopekmagazine.com

• Offre tranquilité -20% (domiciliation - par numéro)

4€00

au lieu de 5€

Via www.zatopekmagazine.com

18€00 • Offre confiance -15% €00 34 • Offre fidélité -18% €00 49 • Offre découverte -5%

(1 an - 4 numéros)

au lieu de 20€

(2 ans - 8 numéros)

au lieu de 40€

(3 ans - 12 numéros)

au lieu de 60€

SERVICE ABONNEMENTS: 02/ 538 54 58

4 FORMULES www.zatopek.be

D’ABONNEMENT Téléchargez

GRATIS

notre logiciel

Zatopek

L e 1 er M a g a z i n e R u n n i n g & S a n t é B e l g e e t L u x e m b o u r g e o i s

JeCoursPourMaForme Le rendez-vous sportif des communes

Eau, graisses, sucres

N - trimestriel - avri N°6 vrill - ma m i - juin 2008 - Belgique - Luxembourg - 4.50 EUR - www.zatop p ek. ek.be e

De quoi sont faits les kilos perdus?

Littérature

Ces bouquins qui donnent envie d’aller courir

COURIR PLUS VITE LA TECHNIQUE FAIT LA DIFFÉRENCE!

Entraînement Mesurez votre détente

jusqu’à 20% jusqu’à de ristourne ! de

SUPPLÉMENT 24 PAGES: BRUXELLES, WALLONIE, GD DE LUXEMBOURG

L’ACTUALITÉ RUNNING DE VOTRE RÉGION MEP_cover_zatopek_Belux_6.indd 1

3/26/08 5:24:25 PM

NOUVEAUX

Zatopek: votre coach perso en kiosque et sur internet

AVANTAGES

Courir mieux, plus vite, plus loin ou plus responsable, quel que soit votre défi, Zatopek vous aide à le réussir. Profitez des avantages abonnés: livre à prix réduit sur www.zatopekmagazine.com et réduction sur de nombreuses courses !

ABONN��S !

COUPON à nous envoyer : EDITIONS SPORT ET SANTE sprl, 177 rue Vanderkindere à 1180 Bruxelles, Belgique.

MANDAT DE DOMICILIATION EUROPEENNE SEPA – CORE pour un prélèvement récurrent. Identifiant créancier: BE03ZZZ0882202726

Référence du mandat (ne pas complèter): ...............................................................................................................................................

Je soussigné(e), Nom: ........................................................................................................................................................................................................................................... Prénom: ................................................................................................................................................................................................................................................. Rue: ........................................................................................................................................ N°: ....................... Bte: ..................... Code postal: ................................. Ville: ........................................................................................................................................................................................................................................................... Téléphone: .................................................................................................................................................................................................. E-mail: .................................................................................................................................................................................................................................. Compte IBAN En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) EDITIONS SPORT ET SANTE à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte, et (B) votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions de EDITIONS SPORT ET SANTE. Vous bénéficiez d’un droit de remboursement par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte.

MAG_Zat 21 Belux.indd 68

N° de contrat: ZATOPEK FR

BIC Date: ............................................................................................. Signature: .........................................................................................................................

Zatopekmagazine.com 9/01/12 12:28


ZATOPEK 21 BELUX