Issuu on Google+

Une application de contrôle parental a été mise en place pour les smartphones. E-medicis qui fait partie de Medicen, le pôle français de compétitivité des hautes technologies pour la santé et les nouvelles thérapies, a lancé l’application E-zyou pour les smartphones Android.

16 SPORT

FAMILLE

11

Smartphone : le contrôle parental est possible

Le football turc recrute en Ligue 1 Depuis plusieurs années, la Süper Lig vient recruter un grand nombre de joueurs en Ligue 1. Un bienfait pour le championnat turc qui s’approvisionne en joueurs talentueux et économiquement abordables, mais qui risque de ne favoriser que les grands clubs d’Istanbul.

WWW.ZAMANFRANCE.FR

25 - 31 JANVIER 2013 N° 249

Quand Ankara espionnait ses ressortissants

Au lendemain du coup d’Etat du 28 février 1997, l’Etat turc a mis en place un système de fichage et d’espionnage des Turcs de la diaspora européenne. Grâce au recensement des associations turques créées et aux comptes-rendus des ambassadeurs, Ankara établissait des profils idéologique, religieux et politique de ses ressortissants. qTURQUIE 08 EDITO

Le renouveau des associations turques FOUAD BAHRI r02

Le spectre de Malatya refait surface rOPINION 15

Le chauffeur de Sakine Cansiz présumé coupable rFRANCE 02

L’économie verte : une solution à la crise ?

r

Une conférence organisée à Strasbourg par le Mouvement des entrepreneurs de l’Est, en présence de la sénatrice Fabienne Keller et de la députée européenne Sandrine Bélier, a abordé la question de l’économie verte et des scénarios possibles pour sortir de la crise climatique. qFRANCE 03

Le Mawlid : une «innovation louable»

r

Ce jeudi 24 janvier, jeudi 12 rabi‘ al-awwal 1434, la plupart des musulmans ont fêté le Mawlid, la naissance du Prophète ; la plupart, et non tous, certains musulmans remettant en question le caractère licite de cette fête, il est vrai non canonique. Historiquement, la forme de révérence au Prophète que constitue la commémoration de sa naissance est seconde, et d’ailleurs tardive (elle apparaît quelques cinq siècles après sa mort). qCULTURE 14

Pourquoi la France combat au Mali

r

John Bowen : les musulmans ont dépassé le communautarisme

John Bowen est anthropologue à l’université Washington de Saint-Louis, aux Etats-Unis. Il a étudié l’islam de France pendant plusieurs mois au sein de mosquées, d’écoles et de centres d’étude religieux. Pour lui, loin d’être communautaristes, les musulmans de France tentent de s’adapter à la République en faisant, entre autres, appel à des concepts coraniques universalistes. qSOCIETE 05

L’entrée en guerre de la France au Mali contre des groupes islamistes armés a été déclarée pour venir en aide à un pays ami et protéger les Maliens de l’avènement d’un régime radical. Mais, font valoir des géopoliticiens, les intérêts stratégiques et énergétiques de cette région ne sont pas non plus absents des motivations françaises au Mali. qINTERNATIONAL 09


02 FRANCE EDITO FOUAD BAHRI

Le renouveau des associations turques La conférence organisée le 14 janvier dernier à Strasbourg par le Mouvement des entrepreneurs de l’Est (MEDEST), une association turque très active sur les problématiques socio-économiques, traitait du sujet de l’économie verte. En présence d’une soixantaine de chefs d’entreprises et de plusieurs élus, dont la sénatrice Fabienne Keller et l’eurodéputée Sandrine Bélier, cette réunion a permis d’aborder l’un des sujets les plus débattus dans les think tanks consacrés à la prospective économique : celui des conséquences du changement climatique, notamment sur le mode de vie des populations urbaines. Dans un autre registre, le réseau ProActif présentait vendredi 18 janvier le programme de ses nouvelles activités. Parmi celles-ci, le lancement d’un concours autour d’un thème très parlant pour le grand public : le retour à l’enfance. Ces deux initiatives, malgré leurs spécificités, méritent d’être rapprochées et soulignées. Elles illustrent en effet, chacune à leur manière, le changement profond qui s’accomplit lentement et discrètement sous nos yeux dans le choix des thèmes et des actions menées par les associations turques et franco-turques. Si cette nouvelle tendance est encore émergente, voire embryonnaire, elle n’en traduit pas moins une évolution fondamentale et un changement progressif de paradigme pour les Turcs de France. Longtemps cantonnées à des actions purement culturelles, liées à la turcité, ou religieuses, ces associations accomplissent aujourd’hui une conversion décisive à d’autres sujets plus universels. Cette maturation des cadres associatifs turcs, reflétée dans leur travail, est ainsi le signe manifeste de leur enracinement culturel de plus en plus prononcé en France. Qu’ils se définissent comme Turcs de France ou Turcs en France, la transition est bien amorcée : la double culture qui les nourrit et les enrichit prend désormais forme dans des projets qui débordent le cadre communautaire et s’adresse à tous. Ne doutons pas du fait que cette contribution sera, dans un proche avenir, essentielle, et permettra aux Franco-turcs d’imprimer leur marque et d’apporter à la France toute la valeur ajoutée créative qui caractérise leur démarche. f.bahri@zamanfrance.fr

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

Le chauffeur de Sakine Cansiz présumé coupable à faire toute la lumière sur cet acte odieux», a déclaré le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans un communiqué.

Le chauffeur de Sakine Cansiz

Hommage rendu aux trois femmes et activistes kurdes assassinées à Paris.

La piste d’un règlement de comptes interne au PKK semble se dessiner dans l’affaire de l’assassinat à Paris des trois militantes kurdes, après la mise en examen lundi du chauffeur d’une des victimes se disant membre de l’organisation armée. Mais les enquêteurs, qui recherchent d’éventuelles complicités dans ce crime, doivent encore déterminer le mobile du triple meurtre qui a suscité une vive émotion à l’heure où Ankara et les

rebelles kurdes du PKK sont engagés dans des discussions de paix. Les corps des trois femmes avaient été découverts avec plusieurs balles dans la tête tirées de la même arme -qui n’a pas été retrouvéedans les locaux du Centre d’information du Kurdistan (CIK), dans le nord de la capitale, dans la nuit du 9 au 10 janvier. «La France, qui ne saurait tolérer aucun trouble à l’ordre public sur son sol, fait la preuve ainsi de son entière détermination

Arrêté jeudi, Omer Guney, un Turc de 30 ans qui dit appartenir depuis deux ans au PKK a été mis en examen lundi à l’issue de sa garde à vue pour «assassinats en relation avec une entreprise terroriste» et «participation à une association de malfaiteurs». Conformément aux réquisitions du parquet, il a été placé en détention provisoire, a-t-on annoncé en soirée de source judiciaire. «L’individu est susceptible d’être le ou l’un des auteurs des faits», a dit le procureur de Paris, François Molins, lors d’une conférence de presse. Plusieurs éléments ont, semble-t-il, convaincu les enquêteurs de son implication dans ces exécutions, alors qu’un second homme interpellé le même jour et résidant lui aussi à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) a été relâché. Omer Guney avait été selon M. Molins désigné par le PKK comme le chauffeur et l’accompagnateur à Paris de Sakine Cansiz.

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a remporté les élections législatives mardi 22 janvier mais sort affaibli du scrutin. Son alliance avec le parti d’extrême droite d’Avigdor Lieberman lui a fait perdre une dizaine de sièges, et sa campagne électorale sur la menace iranienne a échoué.

...ET UNE MAUVAISE

UNE BONNE...

La Turquie a lancé jeudi un appel d’offre pour la construction d’un troisième aéroport dans la mégapole d’Istanbul, qui aura une capacité initiale de 100 millions de passagers par an, a affirmé mardi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. «L’appel d’offre pour le troisième aéroport sera publié jeudi», a déclaré M. Erdogan lors d’une réunion de

Une étudiante voilée exclue d’un cours à Nantes son groupe parlementaire. «L’aéroport commencera a opéré avec une capacité initiale de 100 millions, avant d’atteindre à terme 150 millions», a-t-il ajouté. Ce nouvel aéroport, qui deviendra le plus grand d’Istanbul et un des plus grands au monde, doit être construit près de la mer Noire, au nord-ouest de la ville, sur l’un des derniers terrains d’importance encore inoccupés d’une agglomération stambouliote à la population estimée entre 15 et 18 millions d’habitants.

Une étudiante portant le voile islamique a été brièvement exclue d’un cours, mercredi 16 janvier, par une professeur vacataire de l’Université de Nantes, avant d’être réintégrée avec des excuses. Elle a aussitôt porté plainte pour discrimination, at-on appris de sources concordantes vendredi. La jeune femme, une étudiante de 24 ans de nationa-

lité tunisienne, s’est adressée aux responsables de son département, l’UFR Sciences et Techniques. La loi du 15 mars 2004 interdit le port de signes religieux toutes confessions confondues, dans les écoles, collèges et lycées publics. Le port à l’université d’un tel foulard, pas plus que celui d’un bonnet, n’est donc visé par ces deux législations.

NOUVELLE

Lancement de l’appel d’offre pour un 3e aéroport à Istanbul


03 FRANCE

‘‘

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

«Je suis victime de discrimination syndicale» Déclaration de l’ancien secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, dans les colonnes du Nouvel Observateur, concernant les critiques de FO sur son attribution, par le gouvernement, d’une mission de lutte contre la pauvreté.

L’économie verte : une solution à la crise ? Une conférence organisée à Strasbourg par le Mouvement des entrepreneurs de l’Est, en présence de la sénatrice Fabienne Keller et de la députée européenne Sandrine Bélier, a abordé la question de l’économie verte et des scénarios possibles pour sortir de la crise climatique. MEHMET DINÇ STRASBOURG L’économie verte, une solution à la crise ? Tel fut le sujet de la conférence organisée par le Mouvement des entrepreneurs de l’Est (MEDEST) le 14 janvier dernier à l’hôtel Hilton de Strasbourg. Des personnalités de renom ont participé à la conférence, comme Sandrine Bélier, députée européenne Les Verts, Sabine Urban, professeur émérite EM Strasbourg Business School, Fabienne Keller, sénatrice et candidate aux municipales de 2014, Pascale Jurdant-Pfeiffer du Conseil général du Bas-Rhin et Andrée Buchmann de la municipalité de Schiltigheim. Au total, une soixantaine de chefs d’entreprise étaient réunis. Pour Oktay Yildirim, président du Mouvement des entrepreneurs et des industriels de France, l’austérité frappe les gouvernements européens. Il faut donc à la fois relancer l’économie et réduire les inégalités. M. Yildirim estime qu’on ne peut pas se contenter d’un retour de la croissance sans considération pour les équilibres écologiques : il faut, selon lui, relancer l’économie en la réinventant. Pour Sandrine Bélier, l’économie verte englobe un vrai potentiel de création de richesse qui s’inscrit dans la durabilité.

Une soixantaine de chefs d’entreprise et plusieurs élus politiques étaient présents à la conférence organisée le 14 janvier par le Mouvement des entrepreneurs de l’Est à Strasbourg.

Zoom

Newmanity : changer le monde en se changeant soi-même FOUAD BAHRI PARIS Créé par les entrepreneurs Victor Ferreira et Alexandre Beauvois, l’industriel Pierre Moorkens et Elizabeth Reiss, pionnière du marketing durable, Newmanity est un nouveau site de réseau social fondé sur la notion de changement éthique. Point de rencontre de tous ceux qui «aspirent

40 milliards pour sauver le climat

Une taxe de 0,005 % sur les transactions financières internationales permettrait, ainsi, de recueillir au moins 40 milliards de dollars chaque année pour financer la lutte contre le changement climatique et la pauvreté. Investir 2 % du PIB mondial dans des secteurs clés comme l’agriculture, la construction publique, l’énergie, la pêche, l’industrie manufacturière, le tourisme, l’eau et le traitement des déchets pourrait faciliter une transition vers une économie à faible émission de carbone. Pour Sabine Urban, investir dans l’économie verte permettra de réduire les émissions de CO2 dues à la consommation d’énergie d’environ un tiers par rapport aux niveaux actuels, d’ici à 2050. L’investissement mondial dans les énergies renouvelables est de plus en plus emmené par les économies émergentes, dont la part dans ces investissements est passée de 29 % en 2007 à 40 % en 2008, le Brésil, la Chine et l’Inde s’y taillant la part du lion. Le gaspillage est de ce point de vue très important. Enfin, pour Fabienne Keller, il faut de toute évidence taxer les pays qui polluent le plus. La phrase clé de la conférence fut prononcée par Adem Kumcu, président de la Confédération turco-européenne des entrepreneurs (Unitee) : le problème n’est pas de nature économique, mais de nature égologique, une attitude qui nie les générations futures, selon lui.

Newmanity.com est un réseau social de mutualisation fondé sur la notion de changement éthique.

à une société plus humaine, plus écologique et plus responsable», Newmanity propose des outils et des services pratiques pour agir facilement au quotidien. Des tests de connaissance de soi, des programmes de coaching, des stages et formations, des conseils pratiques, des jeux sérieux, des actualités personnalisées, des offres d’emplois ciblées, un annuaire des professionnels en mieux-être personnel et en développement durable, de l’écotourisme, sont autant d’activités développées par ce site de réseau social.

Relier vie professionnelle et personnelle

L’objectif est de mettre en commun les expériences et les engagements communs des inscrits. Comme le rappellent les créateurs de Newmanity, «de plus en plus d’individus replacent l’être humain et la planète au cœur de leur

mode de vie». Ils agissent pour eux-mêmes et pour le monde en modifiant leurs propres comportements au quotidien et cherchent à mettre en cohérence leurs valeurs avec leur vie personnelle et professionnelle. Pour ses fondateurs, Newmanity a vocation à «devenir une plate-forme leader sur les questions de changement personnel et de société». Il s’agira notamment de «relier des millions de personnes entre elles» et de «promouvoir les évolutions personnelles», en offrant «des outils pour agir concrètement». Des objectifs nourris par l’expérience personnelle de Victor Ferreira, qui a été à la tête de l’association Max Havelaar pendant 10 ans, de Pierre Moorkens, fondateur de l’Institut de neurocognitivisme dédié à l’évolution des comportements ou d’Elizabeth Reiss, créatrice d’Ethicity, agence spécialisée dans le conseil en marketing et communication éthique.


KONFOR MEUBLES

650 bmle2 s

de

meu

SALONS - CHAMBRES - SALLE À MANGER …

ET AUSSI VOTRE CUISINE SUR MESURE NOUVEAU Salon marocain sur mesure. Large choix

Salon KELEBEK 3 + 2 + 1

806 E 701 E 303 E Le salon complet 1 5 3 0 E

3 places H.77, L. 250, P. 80 2 places H.77, L. 190, P. 80 1 place H.98, L. 75, P. 70

1850E

Salon KARYA 3 + 2 + 1

982 E 818 E 491 E Le salon complet 1 8 0 0 E

3 places H.82, L. 230, P. 96 2 places H.82, L. 177, P. 96 1 place H.82, L. 111, P. 92

Chambre à coucher FIESTA Armoire H.220, L. 240, P. 65 Commode H.141, L. 115, P. 45 Commodine H.34, L. 60, P. 45 Lit H.113, L. 226, P. 215

D’autres modèles en magasin

SADEM MARKET

350 hme2rie

de bouc

BOUCHERIE HALLAL / EPICERIE 5,90E

Merguez

le kg

Côte d’agneau

E Viande hâchée 5,90 le kg

8,90E le kg

Zahra Salam

Côte de bœuf

1,20E 450g

KONFOR MEUBLES

03 85 41 48 29

Mirinda icecek

12,90E le kg

1,50E 2L

et market

Bricks JR

Filet de boeuf

2E

les 2 sachets

14,90E le kg

Plat de côte avec os

5,50 E ou 3 kg 15E

SADEM MARKET

09 67 12 48 29

06.26.73.42.78

lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 19h30 - samedi au dimanche de 9h à 19h30 NON STOP

250 places de parking

2, av. JF Kennedy / Chalon à côté de l’ancien Lidl la ZUP / les près St Jean


05 SOCIETE John Bowen : les musulmans ont dépassé le communautarisme 25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

John Bowen est anthropologue à l’université Washington de Saint-Louis, aux Etats-Unis. Il a étudié l’islam de France pendant plusieurs mois au sein de mosquées, d’écoles et de centres d’étude religieux. Pour lui, loin d’être communautaristes, les musulmans de France tentent de s’adapter à la République en faisant, entre autres, appel à des concepts coraniques universalistes. musulmans […], que tout ça est la preuve d’un esprit communautariste de [leur] part», mais, poursuit-il, «si on dit ça, il faut dire exactement la même chose pour les juifs, les catholiques, et pour d’autres groupes qui créent des écoles ou des associations».

Pour le chercheur américain John Bowen, la construction de mosquées obéit à un schéma religieux commun à toutes les confessions en France.

S’intégrer par le communautarisme

Clichy-sous-Bois, le centre Tawhid de MAUD DRUAIS PARIS L’islam est un problème en Saint-Denis et la mosquée de Lyon, France : c’est sur l’affirmation mais aussi le Centre d’études et de recherches sur l’islam (CERSI) contraire que se et l’école privée La réussite concluent tous les traà Aubervilliers. Différents vaux de John Bowen, lieux qui ont en commun anthropologue amérid’être dénoncés comme cain, et professeur à relevant du communautal’université Washington risme des musulmans de «Il faut toujours disde Saint Louis, publiés dans son ouvrage L’is- tinguer la question de France. Pour John Bowen, il lam à la française (Stein- l’islam, de (celle) des faut relativiser cette tendance communautariste : kis). Ce spécialiste des musulmans» «on peut considérer le fait de islams tant français monter des projets d’écoles islamiques, qu’indonésien et britannique, a passé de construire des mosquées avec des plusieurs mois à étudier l’islam de France services complets pour les besoins des dans des lieux tels que la mosquée de

‘‘

Il affirme ainsi que «c’est exactement le même processus que pour les juifs ou les catholiques qui se sont intégrés dans la République». En effet, il souligne qu’après 1905, il y a eu un long processus pour les catholiques, ainsi que pour les laïcs et les non-catholiques, pour aboutir à se considérer les uns les autres comme citoyens à part entière de la République. «Donc, insiste-t-il, construire des institutions, des associations, des mosquées», même si cela peut paraître, à première vue, comme un moyen de favoriser un entre-soi, «cela fait partie de l’histoire de la France, de l’histoire de l’intégration en France». «On ne peut pas blâmer les musulmans de faire exactement ce qu’avaient fait les catholiques et les juifs !», proteste-t-il. Au-delà de ce constat, John Bowen se dit «impressionné» par une certaine convergence dans le raisonnement islamique parmi les musulmans maghrébins et les acteurs publics de l’islam en France, autour de plusieurs concepts islamiques. Finalement, les musulmans de France feraient preuve d’une volonté d’adaptation.

Les finalités du Coran ou comment se dé-communautariser

Ils font par exemple appel aux «finalités du Coran» (maqâsid ash-sharî‘a), un concept universaliste qui permet de dé-communautariser, en quelque sorte. Prenons l’exemple du mariage, largement développé par John Bowen : le mariage islamique a pour objectif principal de faire de cette union un contrat stable pour les deux époux. C’est aussi le but du mariage civil français. Ainsi, les musulmans français sont encouragés à se marier «à la mairie, et même, [à] considérer que le mariage à la mairie équivaut au mariage devant un imam», explique John Bowen. Et il conclut : «il faut toujours distinguer la question de l’islam, de la question des musulmans». Quand on parle des banlieues ou des problèmes sociaux, nous dit-il, «on parle toujours des musulmans, comme si derrière les problèmes il y avait la religion : il faut bien distinguer les deux».

John Bowen est anthropologue à l’université Washington de Saint Louis, aux Etats-Unis.

Rencontre à Gonesse autour de la cuisine turque Malgré la neige et les difficultés de circulation, une cinquantaine de personnes se sont réunies vendredi soir au centre social Marc Sangnier à Gonesse (95). Le dîner du vivre ensemble est une initiative de la Plateforme de Paris en France. Ces dîners ont pour but de permettre à des voisins de se rencontrer de façon conviviale, afin de rompre l’isolement qui, comme le soulignent les organisateurs, gagne de plus en plus les villes. L’animation de la soirée était une rencontre autour de la gastronomie turque. Le dîner a été préparé par les bénévoles de l’association Yunus Emre et co-organisé par AFCEL 95 (Association familiale de défense des consommateurs, de l’environnement et du logement). Plusieurs

responsables des communautés locales étaient venus soutenir l’initiative, dont les responsables des communautés musulmane et catholique de Gonesse. Claude Tibi, conseiller municipal était également présent. L’ambiance sympathique et même chaleureuse s’est poursuivie jusqu’à 20h30 autour d’un repas gastronomique de qualité, accompagné par un musicien turc. M. Bernard Dhailly, président de l’AFCEL 95, a distingué, entre autres, par la remise d’un diplôme d’honneur, M. Nihat Sarier, président de la Plateforme de Paris. Il a reçu lui-même un vase peint à la main, fabriqué en Turquie. Les autres participants n’ont pas été en reste, puisque chacun a pu repartir avec un cadre «porte-bonheur».

Le dîner du vivre ensemble qui s’est déroulé à Gonesse a réuni plusieurs responsables politiques et associatifs sous la houlette de la Plateforme de Paris.


06 SOCIETE

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

5 jeunes à la conquête du vivre ensemble

Cinq jeunes de l’association Coexister, dédiée au dialogue entre les religions, s’apprêtent à parcourir le monde à la découverte de lieux d’échanges entre les cultes. Musulman, chrétien, juif et même agnostique ou athée, ces explorateurs du vivre ensemble militent pour sensibiliser la jeunesse à la rencontre des civilisations. PAULINE HAMMÉ PARIS Un vendredi soir à Paris. En attendant ses camarades, Samuel, le chrétien de la bande, s’insurge contre la Une du magazine Le Point, titrant : «Viande : la nouvelle guerre de religion». «Elle est sur tous les kiosques parisiens, je voudrais pouvoir contre-attaquer», commente cet étudiant en sciences politiques. C’est justement pour combattre ce type d’amalgames que Samuel et ses quatre camarades, de 20 à 28 ans, ont décidé de se lancer dans un voyage interreligieux, avec leur association Coexister, créée en 2009. De juillet 2013 à juin 2014, Rafaëlla (juive), Sofianne (musulman), Victor (athée) et Josselin (agnostique) vont rencontrer des acteurs du «vivre-ensemble» au sein de lieux clefs des trois grandes religions monothéistes : en Israël-Palestine, en Turquie, en Inde, à Singapour et aux Etats-Unis, puis effectuer un «road trip» à travers le monde. «Nous voulons prouver qu’il est possible de s’organiser en complète autonomie pour lutter contre les préjugés trop souvent associés à notre génération», explique la pimpante Rafaëlla, étudiante à Science Po Paris. Leurs péripéties seront publiées par le site d’information positive Sparknews et relayées sur les réseaux sociaux. Au cours de leurs expéditions, ces pèlerins modernes observeront de nombreuses initiatives interreligieuses afin de «s’en inspirer pour découvrir de

L’équipe de l’association Coexister effectuera un voyage, notamment en Turquie, pour promouvoir l’idée du vivre ensemble.

nouveaux modèles de cohésion sociale», explique Sofianne, musulman pratiquant d’origine marocaine et secrétaire général de l’association.

La Turquie, une destination incontournable

A leur retour, un tour de France est prévu pour présenter «une exposition ambulante avec des conférences, des entretiens filmés et des outils pédagogiques pour les enfants», énumère Rafaëlla avec enthousiasme. C’est cette envie d’apprendre et de transmettre qui a poussé l’athée Victor à s’impliquer dans le projet. Persuadé que le 21e siècle sera religieux, cet

Le député-maire de Montargis visite Etude Plus Samedi 19 janvier, JeanPierre Door, le députémaire de Montargis, s’est rendu dans les locaux d’Etude Plus. Après avoir rencontré les enfants participant aux divers ateliers proposés par l’association, M. Door a assisté à l’exposition de photos intitulée «Montargis au fil du temps» retraçant l’évolution historique de Montargis au cours des cent dernières années. Après la présentation de la Fédération et de la pédagogie des centres Etude Plus illustrée par la diffusion d’un film, un échange a eu lieu entre les membres de l’association et le député-maire au sujet des futurs projets du centre.

Le député-maire de Montargis, Jean-Pierre Door, dans les locaux de la section d’Etude Plus.

Deux cadeaux offerts à M. Door, l’un du directeur et l’autre, une superbe pochette en tissu cousu avec des paillettes dorées avec la

‘‘

étudiant qui aime à citer Malraux, trouver une mosquée en Amérique lacritique «les dérives laïcardes de tine», plaisante-t-il. Pourtant, cela ne l’athéisme en France et le l’effraie pas : «j’ai hâte niveau zéro de nombreux de découvrir la diversité étudiants en histoire des des courants religieux religions». Pourtant, il au sein de la même reen est convaincu, «c’est ligion», confie-t-il. Si le en connaissant mieux des destinations a «Nous voulons prou- choix l’autre qu’on peut avandonné lieu à des débats cer ensemble.» Pour le ver qu’il est possible houleux, la Turquie de lutter contre les s’est imposée comme jeune Sofianne, l’aventure s’annonce aussi comme préjugés [de] notre une évidence. D’après une expérience à la fois Samuel, «sa position génération» enrichissante et déstabilide croisement entre sante. «En fonction des destinations, l’Orient et l’Occident en fait un pays nous allons faire l’expérience de la incontournable, en plus la jeunesse y minorité : j’aurais sûrement du mal à occupe une place très importante.»

lettre D pour Door, de la part d’une élève de primaire, Deniz, sont venus conclure cette visite sympathique et enrichissante.

L’Académie des sciences morales et politiques opposée au mariage pour tous

L’Académie des sciences morales et politiques, l’une des cinq académies de l’Institut de France regroupant des juristes, économistes, philosophes, sociologues ou hommes politiques, a estimé lundi que le projet de mariage homosexuel défendu par le gouvernement «mettait en cause les droits» des couples hétérosexuels. Dans un avis, cette institution a estimé que cette «réforme proposée transform(ait) en profondeur le droit français du mariage et de la filiation». «Opérée au nom des droits individuels des premiers, elle met en cause les droits des seconds», a-t-elle estimé.

«Une formule plus respectueuse de tous aurait consisté à transformer le pacs conclu par des personnes du même sexe en une union civile comportant pour les partenaires de cette union les mêmes droits et obligations que ceux nés entre conjoints dans le mariage», a-telle ajouté. L’institution compte au total cinquante membres (juristes, économistes, philosophes, sociologues, hommes politiques), parmi lesquels son secrétaire perpétuel, l’ancien ministre UMP Xavier Darcos, Jean-Claude Trichet, Christian Poncelet ou Emmanuel Le Roy Ladurie.


Projet1_260 06/12/12 10:54 Page1


08 TURQUIE

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

Quand Ankara espionnait ses ressortissants

Au lendemain du coup d’Etat du 28 février 1997, l’Etat turc a mis en place un système de fichage et d’espionnage des Turcs de la diaspora européenne. Grâce au recensement des associations turques créées et aux comptes-rendus des ambassadeurs, Ankara établissait des profils idéologique, religieux et politique de ses ressortissants.

En 1997, Ankara a établi un système de surveillance politique des Turcs de la diaspora européenne.

Les injonctions de l’armée à Erbakan

SFR UNÉDIC

BREVES ECO

Une offre à… 10 euros

La Cour des comptes mécontente

Un an après l’offre de Free Mobile à 19,99 euros, le PDG de l’opérateur téléphonique SFR, Stéphane Roussel, a annoncé que le prix de ses «Formules Carrées» descendrait à 10 euros... Pour ses anciens clients, SFR devrait également proposer de nouveaux tarifs, sans engagement. Cette nouvelle offre du groupe français en fait désormais la plus économique du marché des abonnements téléphoniques.

Dans un rapport très critique sur l’efficacité des politiques de l’emploi, publié mardi 22 janvier, la Cour épingle la mauvaise gestion de l’Unedic, l’institution en charge de l’assurance-chômage. L’Unédic devrait perdre 5 milliards d’euros en 2013, alors qu’il accumule déjà 13,7 milliards d’euros de dette fin 2012. Pour les rapporteurs de la Cour des comptes, cité par Le Monde.fr, «si le régime a bien joué son rôle de maintien du revenu des demandeurs d’emploi, il voit désormais son efficacité se dégrader et son équité se fragiliser». L’assurance chômage prévoit 178.000 chômeurs en plus en 2013.

4

%

la diaspora, nationalistes pour la plupart, et recense toutes les créations d’associations et d’écoles turques. Les documents du ministère des Affaires étrangères montrent également que le chef d’Etat-major de l’époque recevait régulièrement des comptes-rendus rédigés par des ambassadeurs, des officiers professionnels, des officiers administratifs, et des responsables de la communication. La circulaire du 25 juin 1997, signée par l’adjoint au secrétaire d’Etat, stipule par exemple que, depuis les «agents relevant directement des décrets de 1997 jusqu’aux fonctionnaires du ministère travaillant à l’étranger, tous seront informés des activités des ressortissants turcs de l’étranger». La participation à ces «briefings» était obligatoire, les participants étant listés.

tions d’articles de journaux relatifs à la YAZGI GIRAY PARIS Le ministère des Affaires étran- Turquie : 514 pages de traductions et gères a remis la semaine dernière 1860 articles de journaux, mais aucun à la commission parlementaire d’en- des documents attendus par la commission. Y figurait en requête sur les protocoles vanche la retranscription et les coups d’Etat un des échanges entre Ankara rapport important relatif et les différentes ambasaux relations extérieures sades dans les pays d’Eude la Turquie. Ce rapport rope où vivent les ressortismontre de quelle manière les Turcs vivant à «L’Etat-major militaire s a n t s t u r c s , t e l s q u e l’étranger ont été fichés était informé "des acti- l’Autriche, la Belgique, le par le gouvernement se- vités des ressortissants Danemark, la France, les Pays-Bas, la Suède et la lon leur appartenance turcs de l’étranger"» Suisse. idéologique, religieuse ou politique, au lendemain du coup d’Etat du 28 février 1997. La commis- Des «briefings» obligatoires sion a toutefois été déçue par le rapport Le rapport pointe notamment l’actiqui contenait uniquement des traduc- visme politique et social des Turcs de

‘‘

Le 28 février 1997, le Conseil national de sécurité (Milli Günvenlik Kurulu) adresse une série d’injonctions politiques prônant le respect de la laïcité au gouvernement de coalition du leader islamiste Necmettin Erbakan. Comme l’explique Jean Marcou sur le site internet de l’Observatoire de la vie politique turque, «ces injonctions lançaient un processus qui allait voir l’armée turque et ses principaux auxiliaires (la haute administration, la justice, la presse, le grand patronat, les partis politiques du système notamment) s’employer à déstabiliser le gouvernement Erbakan.» Ces mesures étaient en réalité destinées à obtenir la démission et finalement la dissolution du parti Refah (Parti de la prospérité). Ce fut là l’un des plus importants coups de force militaires reconnu aujourd’hui comme le premier coup d’Etat postmoderne.

La France et la Turquie reparlent de nucléaire

Le groupe français Areva se repositionne favorablement pour la construction d’une centrale nucléaire en Turquie.

La Turquie et la France ont décidé de relancer leurs discussions en matière d’énergie nucléaire civile, alors qu’Ankara envisage la construction de trois centrales dans les cinq prochaines années, ont annoncé mercredi à Istanbul les ministres turc de l’Energie Taner Yildiz et française du Commerce extérieur Nicole Bricq. «Nous allons avoir toute une série de discussions (avec la France) et nous allons voir quels développements nous allons leur donner», a indiqué M. Yildiz. La Turquie projette de

construire trois centrales nucléaires d’ici cinq ans pour réduire sa dépendance en énergie à l’étranger. Elle a conclu un accord en 2010 avec la Russie pour construire une première centrale à Akkuyu, dans la province de Mersin (sud). La coentreprise Atmea détenue par les groupes français Areva et japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a récemment indiqué son intention de participer à l’appel d’offres pour la construction de la troisième centrale turque.

Les prévisions de croissance de la Turquie pour 2013, annoncées par le ministère du Développement, avancent le chiffre de 4 %. Une estimation jugée élevée par les économistes au regard des résultats autour de 1 % obtenus en 2012.


09 INTERNATIONAL Pourquoi la France combat au Mali 25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

Contingent de soldats français dépêchés à Bamako, au Mali.

L’entrée en guerre de la France au Mali contre des groupes islamistes armés a été déclarée pour venir en aide à un pays ami et protéger les Maliens de l’avènement d’un régime radical. Mais, font valoir des géopoliticiens, les intérêts stratégiques et énergétiques de cette région ne sont pas non plus absents des motivations françaises au Mali. «Qui veut la paix prépare la guerre», disaient les Romains. Mais que cherche au juste la France, engagée depuis le 10 janvier dans un conflit avec les factions islamistes en guerre contre le gouvernement de Bamako ? Officiellement, Paris est venu au secours du président malien par intérim, Dioncounda Traoré, pour éviter une probable chute du pays aux mains des groupes djihadistes bien implantés dans la région. Un régime hostile à Paris et qui pourrait provoquer une contagion de mouvements similaires, voire entraîner le renversement d’autres pays africains, avait certainement de quoi effrayer les dirigeants français. L’argument sécuritaire et la lutte implacable contre le terrorisme seraient donc les causes essentielles de cette intervention armée concrétisée par l’envoi de 2.000 soldats sur le sol malien. Mais d’autres raisons plus géostratégiques pourraient motiver l’action des troupes hexagonales. Comme l’explique au Monde.fr André Bourgeot, chercheur au CNRS sur l’Afrique sahélienne, «les enjeux sur les ressources extractives, notamment le pétrole et le gaz de Taoudenni se trouvent à cheval sur trois pays : la Mauritanie, le Mali et l’Algérie.»

«La menace terroriste est amplifiée, voire nourrie»

Des gisements d’uranium ont ainsi été découverts dans l’Adar des Iforas, même si «ces trois ressources extractives ne sont pas encore en état d’exploitation», poursuit M. Bourgeot. Le Mali est aussi le troisième producteur d’or du continent africain. Autant d’atouts qui font de cette zone africaine l’objet de toutes les convoitises des grandes puissances comme la Chine, les Etats-Unis ou la France. Par ailleurs, l’exploitation du gisement d’uranium par le groupe français Areva, à quelques centaines de kilomètres, au Niger, risquerait d’être compromis comme l’ensemble de ces gisements énergétiques, si le territoire du Sahel passait sous contrôle de ces groupuscules radicaux. Dans une note rédigée pour l’OCDE, Mehdi Taje, géopoliticien chargé des études africaines à l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire de Paris, considère que «la menace terroriste est amplifiée, voire nourrie, permettant aux Etats en rivalité de prendre le contrôle des richesses, de se positionner économiquement et militairement au sein de ce couloir stratégique reliant l’océan Atlantique à la mer Rouge.»

Attentat manqué contre un dirigeant turc en Bulgarie Un spectaculaire attentat manqué contre le dirigeant historique de la minorité turque en Bulgarie, dont les images ont fait le tour du monde, a remis au premier plan le parti ethnique turc qui, après avoir participé de 2001 à 2009 à des gouvernements de gauche, est aujourd’hui dans l’opposition. L’auteur de l’attentat manqué samedi 19 janvier à Sofia contre Ahmed Dogan a été inculpé d’ «hooliganisme» et de «menaces de mort», a annoncé dimanche le Parquet de la capitale bulgare. Arrêté par la police peu après l’agression, il s’agit d’un homme âgé de 25 ans, Oktay Enimehmedov, d’origine turque et habitant à Bourgas, sur les rives de la Mer Noire, a indiqué dimanche le Procureur adjoint de Sofia, Borislav Safarov, au cours d’une conférence de presse. Il risque de cinq à six ans de prison, a-t-il précisé. Pendant le congrès du Mouvement pour les droits et les libertés (MRF), au moment où

Ahmed Dogan, le dirigeant historique de la minorité turque en Bulgarie, a échappé de peu à un attentat au pistolet à gaz.

Ahmed Dogan s’adressait de la tribune aux délégués, le jeune homme, armé d’un pistolet à gaz et de deux couteaux, a essayé de tirer sur lui, mais sans y parvenir, son arme, chargée avec trois balles, s’étant enrayée. D’après le chef du service psychologique de la police, Nedelcho Stoychev, Oktay Enimehmedov ne voulait pas attenter à la vie d’Ahmed Dogan, mais seulement «l’effrayer» et, par son acte, «acquérir cinq minutes de célébrité».


11 FAMILLE & SANTE Smartphone : le contrôle parental est possible YAZGI GIRAY PARIS Une application de contrôle parental a été mise en place pour les smartphones. E-medicis qui fait partie de Medicen, le pôle français de compétitivité des hautes technologies pour la santé et les nouvelles thérapies, a lancé l’application E-zyou pour les smartphones Android. Disponible à partir de 5 euros, cette application, à prononcer «easy you», se définit comme une fonction pédagogique assurant l’accompagnement de l’enfant dans son apprentissage des outils téléphoniques. L’étude du MRI (Mediamark Research and Intelligence) avait montré qu’entre 2005 et 2009 le nombre d’enfants âgés entre 6 à 11 ans possédant un téléphone personnel avait augmenté de 70 %. Une étude plus récente publiée en juin 2011 par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie montrait que 74 % des 12-14 ans dis-

posaient d’un téléphone portable personnel.

Localiser la position de l’enfant

Cette poussée de la demande de smartphones a augmenté la crainte des parents concernant les conséquences de son usage sur la réussite scolaire de leurs enfants, et du risque de distraction lié à son emploi. Cette application permettrait donc une conciliation entre la demande d’indépendance des jeunes et la sécurité pour les parents. Pour autant, les adolescents préserveront leur intimité, car il n’est pas possible d’accéder au contenu des messages. E-zyou permet aux parents de gérer le smartphone de leur enfant à distance depuis un ordinateur. Le premier objectif est éducatif. Il permet de contrôler et limiter les horaires de communication, ainsi que l’accès à internet et aux jeux. L’application permet aussi de localiser la

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

position de l’enfant et de retrouver le téléphone en cas de perte ou de vol. E-zyou permet enfin de rassurer les parents avec un système de notifications en cas d’appels aux services d’urgence et une fiche comportant des renseignements sur l’enfant destinée aux services de secours.

Une nouvelle application pour les smartphones va permettre aux parents de surveiller l’utilisation qu’en font leurs enfants et de les localiser.

Le tabagisme passif tue 1 personne sur 100 D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le tabagisme passif est responsable de 600.000 décès par an dans le monde. Le tabagisme passif concerne la respiration involontaire de fumée provenant de la combustion du tabac. L’OMS rappelle qu’il n’y a pas de seuil limite d’exposition à la fumée. Le tabagisme passif

provoque ainsi, chaque année, 379.000 décès liés aux problèmes cardiaques, 165.000 aux infections respiratoires, 36.900 à l’asthme et 21.400 décès au cancer du poumon. En France, la loi Evin relative à la lutte contre le tabagisme interdit de fumer dans les lieux collectifs et tente de diminuer les risques liés au tabagisme passif.


13 CULTURE

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

L’héritage artistique prestigieux de Burhan Dogançay La mort de l’artiste turc Burhan Dogançay à l’âge de 84 ans laissera un vide dans le microcosme artistique d’Istanbul. Peintre, sculpteur et photographe installé à New York, Dogançay laisse derrière lui une œuvre fantastique, dont 4.000 toiles, exposée dans plus de 70 musées au monde. des évolutions de la société, et les témoins du temps qui passe, de sorte que, selon l’artiste, «on peut expliquer les aspects politique, sociologique ou autres d’une société» simplement en regardant ses murs.

Une œuvre exposée dans plus de 70 musées

Une autre série, intitulée «Ruban», a contribué à la gloire de Burhan Dogançay dans les années 1970 et 1980. Elle se compose de rubans de papier immaculé dont les ombres en forme de calligraphies se développent à partir d’installations en trois dimensions. Dans sa série intitulée «Cône» enfin, le papier semble se décoller des murs et s’enrouler sur lui-même, créant ainsi un effet de profondeur. En 2004 a été inauguré dans le quartier Beyoglu à Istanbul le Musée Dogançay. Burhan Dogançay est en outre le premier artiste turc auquel le Metropolitan Museum of Art de New York ait dédié une pièce au sein de sa collection permanente. Les photographies du pont de Brooklyn par Dogancay sont restées exposées pendant deux ans à l’aéroport international JFK à

Les archives de Burhan Dogançay comportent plus de 30.000 clichés de murs pris dans 114 pays.

l’occasion du 100e anniversaire de New York. Une autre œuvre, «Hat Sanatina Saygi» (Hommage à la calligraphie), a été exposée dans le bâtiment du Parlement européen à Bruxelles en 2003. Tout au long de sa carrière, l’artiste aura produit quelques 4.000 peintures. En novembre 2009, une de ses œuvres, «Mavi Senfoni» (Symphonie en bleu) a été adjugée à 2,2 millions de livres turques (938.000 euros), ce qui en fait le tableau le plus cher jamais vendu pour un artiste turc de son vivant.

EN BREF

FRANCE

Le grand artiste abstrait contemporain, le Turc Burhan Dogançay, dont les œuvres ont été exposées dans plus de 70 musées à travers le monde, est décédé dans la matinée du 16 janvier à l’âge de 84 ans. Né à Istanbul en 1929, Burhan Dogançay a manifesté un intérêt pour la peinture qui a été encouragé par son père, Adil Dogançay, artiste et officier de l’armée. A l’issue d’un bref séjour effectué à New York, il acquiert la conviction qu’il doit se consacrer à l’art et vivre aux Etats-Unis. Des années 1960 jusqu’à sa mort, l’artiste retourne fréquemment en Turquie où il fait plusieurs expositions. La fascination de l’artiste pour les murs urbains à travers le monde naît autour de 1964. Elle est à l’origine de ses célèbres séries sur les murs qui mêlent peintures, graphiques, photographies et sculptures. Voyageur urbain, Burhan Dogançay a parcouru les murs de nombreuses villes à travers le monde durant une période s’étendant sur près de 50 ans. L’artiste possède ainsi des archives monumentales contenant plus de 30.000 clichés de murs pris dans les quelques 114 pays qu’il a visités. Les murs des villes sont le reflet

Le Masumiyet Müzesi d’Istanbul (Musée de l’Innocence) du prix Nobel turc Orhan Pamuk figure parmi les favoris pour la sixième édition du prestigieux prix du Design de l’année dans la catégorie «architecture», décerné chaque année par le Design Museum de Londres, a annoncé le porte-parole du musée le 15 janvier dernier. Le musée, qui porte le même nom que le roman de Pamuk publié en 2008, a été conçu conjointement par le prix Nobel et l’architecte Ihsan Bilgin. Situé à Istanbul, dans le quartier de Beyoglu, le musée présente des objets utilisés, portés et vus par les personnages du roman, des objets collectés par l’auteur durant les nombreuses années où il travaillait sur l’intrigue et les personnages du Musée de l’innocence. Le musée de Pamuk sera en concurrence avec la Tour Bois-lePrêtre à Paris, une tour HLM transformée en complexe d’appartements par

LANGUE KURDE

Le musée Orhan Pamuk nominé pour le Design de l’année

Le Masumiyet Müzesi d’Istanbul, du nom du roman de Orhan Pamuk, est classé parmi les favoris en course pour l’obtention du prix du Design de l’année dans la catégorie «architecture».

Frédéric Druot, The Shard à Londres, un gratte-ciel de 95 étages conçu par Renzo Piano, le plus haut de l’UE, ou encore le Galaxy Soho à Pékin, un ensemble de bureaux et de loisirs conçu par l’archi-

tecte irako-britannique Zaha Hadid. Les lauréats dans chacune des sept catégories ‒ architecture, numérique, mode, graphisme, transport, produit et ameublement ‒ seront annoncés le 17 avril.

36.822 sans-papiers expulsés en 2012

La France a expulsé 36.822 étrangers en situation irrégulière en 2012, un record, a-t-on appris mardi auprès de l’entourage du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, confirmant une information de Libération.fr «36.822 sans-papiers ont été expulsés en 2012 contre 32.912 en 2011, soit une hausse de 11,9 %», a déclaré cette source, expliquant que les deux premiers mois de l’année «furent sans précédent» alors que la droite était encore au pouvoir. Ce record historique est toutefois inférieur à l’objectif visé par le précédent ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, qui avait tablé sur 40.000 expulsions si Nicolas Sarkozy avait été réélu à l’Elysée.

La CEDH condamne la Turquie

La Turquie a été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour avoir violé la liberté d’expression en ayant interdit de tenir des meetings électoraux en langue kurde, a indiqué la CEDH mardi. Les juges de Strasbourg se sont cependant félicités que la Turquie ait modifié en 2010 la loi incriminée, qui interdisait l’utilisation de toute autre langue que le turc dans les campagnes électorales. Les cinq requérants, anciens candidats à des élections parlementaires ou municipales en Turquie, avaient été condamnés à des peines de prison et des amendes. Ils avaient déposé une requête auprès de la CEDH en 2006. A leur procès, ils s’étaient défendus en affirmant que leur auditoire, «notamment les personnes âgées et les femmes, ne comprenaient pas le turc», a rapporté la CEDH.

«L’armée indienne est la meilleure (pour) le respect des droits de l’homme» Propos du général indien Bikram Singh, alors que deux soldats indiens ont été retrouvés morts, au Cachemire. Des propos qui ont choqué, les exactions de l’armée indienne contre les populations cachemiries étant bien connues.


14 CULTURE

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

A lire

CONFÉRENCE Célébrations du Mawlid à la mosquée de Merkez, en Turquie, dans la région de Diyarbakir.

cielle sous la dynastie chiite des Fatimides au XIIe siècle, et en 1207-1208 à Irbil sous le règne de Mouzaffar ad-Din Göbkuri, beau-frère de Saladin, dans le cas des sunnites.

Une pratique condamnée par Ibn Taymiyya

C’est un autre Kurde, le célèbre théologien Ibn Taymiyya (1263-1328), qui, le premier, dénoncera cette pratique comme constituant une «innovation blâmable». Il écrit ainsi dans son traité intitulé Du droit chemin et des errements des damnés de l’enfer : «L’institution par certains d’une fête commémorant la naissance du Prophète […] qui vise, soit à ressembler aux chrétiens dans leur manière de commémorer la Nativité, soit à exprimer leur amour et leur vénération pour le Prophète, n’était pas pratiquée par les Anciens […]. Si une telle démarche était porteuse d’un bien, fût-il relatif, ce sont ces derniers qui étaient fondés à l’adopter. Car leur amour et leur vénération pour le Prophète étaient éminemment supérieurs aux nôtres, de même qu’était éminem-

ment supérieur au nôtre leur souci de pratiquer le bien.» La position du hanbalite Ibn Taymiyya n’est pas le fait d’une école juridique en particulier : le malékite Ibn al-Hajj (mort en 1337) et le chaféite Ibn Hajar al-Haytami (né en 1503) condamneront la célébration du Mawlid avec véhémence. Cette position, représentée aujourd’hui par les wahhabites, n’en est pas moins minoritaire, pour ne pas dire marginale. Les oulémas passés et présents s’accordent en effet à voir dans la commémoration du Mawlid une «innovation louable» ( bid‘a hasana ). Le grand exégète as-Souyouti (né en 1445) écrit ainsi : «Célébrer l’anniversaire de la naissance du Prophète pour se réunir, réciter des passages du Coran, raconter des récits qui relatent la naissance du Prophète et les signes qui l’ont accompagnée, servir de la nourriture, [tout ceci] constitue une innovation louable ; et celui qui y prend part recevra une récompense, car il aura par là même manifesté sa révérence pour le rang du Prophète et exprimé sa joie [au jour anniversaire] de sa noble naissance.»

& à voir...

Dans la zone de l’Union, tout a été rasé, à l’exception de «Chez Salah», café algérien ouvert en 1965 et relique ultime d’un quartier habité surtout par des ouvriers. Son propriétaire, Salah Oudjane, refuse de vendre cet immeuble usé de deux étages où il a passé l’essentiel de sa vie. Un film de Mehmet Arikan et Nadia Bouferkas (documentaire, 2012, 52 mn). Entrée libre.

il s’agit de films d’animations traditionnels, qui utilisent à merveille des techniques simples et souvent originales, telles que les dessins sur cellulo ou le papier découpé. Cinq mini-contes où il est beaucoup question de famille et de mariage, destinés aux enfants, et spécialement aux tout petits : Maître Corbeau va se marier sous les yeux d’un chat ébahi :

grand-mère, qui n’a pas froid aux yeux, prend la route pour rendre visite à son petit-fils qui vient de naître ; cigales, sauterelles, hirondelles, coccinelles, toutes là pour célébrer le mariage du papillon ; Maman Corbeau qui met au point une stratégie pour se débarrasser d’un renard affamé ; un village prépare avec enthousiasme le mariage de la belle Hajar...

Les mouvements réformistes musulmans (du milieu du XIXe siècle à nos jours)

Au milieu du XIXe siècle apparaissent en islam des mouvements intellectuels et des mouvements de réforme religieuse. Réunis sous le nom d’islâh (réforme), ils développent et appliquent une vision de la religion, de la société et de la pensée qui sont déterminantes pour comprendre le monde arabe et musulman d’aujourd’hui. Par Leyla Dakhli, historienne, chercheure au CNRS. Le 29 janvier à 18:00 EHESS 105, boulevard Raspail 75006 Paris

Les langages chez le jeune enfant

Qu’est-ce que le bilinguisme en général et celui des enfants issus de l’immigration en particulier ? Par Mehmet-Ali Akinci, professeur des universités, chercheur en psycholinguistique et contact des langues et des cultures à l’université de Rouen. Le 26 janvier à 09:00 CFPES 65, rue des Cités 93300 Aubervilliers

Paroles méditerranéennes

Une sélection de proverbes et dictons des deux rives de la Méditerranée, calligraphiés dans le style diwani. Quinze œuvres dues à Brahim Karim. Jusqu’au 27 janvier Médiathèque Jean Ferrat rue du 14 Juillet 66700 Argelès-sur-Mer

5 mini-contes autour de la famille La brillante école iranienne du film d’animation commence à être connue du public français. Nouvelle production à être distribuée dans l’Hexagone, quoiqu’avec parcimonie (une vingtaine de copies distribuées), Portrait de famille est une suite heureuse de cinq petits films aussi jolis qu’inventifs. Loin des productions formatées des majors américaines,

Chez Salah

Le 25 janvier à 20:00 Maison de l’Union 65, rue de l’Union Tourcoing

EXPOSITION

Islam des mondes

SEYFEDDINE BEN MANSOUR LILLE Ce jeudi 24 janvier ‒ jeudi 12 rabi‘ al-awwal 1434 ‒, la plupart des musulmans ont fêté le Mawlid, la naissance du Prophète ; la plupart, et non tous, certains musulmans remettant en question le caractère licite de cette fête, il est vrai non canonique. Historiquement, la forme de révérence au Prophète que constitue la commémoration de sa naissance est seconde, et d’ailleurs tardive (elle apparaît quelques cinq siècles après sa mort). La première forme observée est celle de la zyâra ou «visite spirituelle» : d’abord sur sa tombe à Médine, puis dans la maison qui l’a vu naître, à la Mecque, dans le quartier de Souq al-Layl. C’est alKhayzouran (morte en 789), la mère du calife abbasside Haroun ar-Rachid, qui fera transformer cette humble demeure en un lieu de prière, où les gens viendront témoigner leur révérence au Prophète et recevoir une part de sa bénédiction. Le géographe valencien Ibn Joubayr (1145-1217) rapporte que le lieu demeurait ouvert toute la journée de manière exceptionnelle chaque 12 rabi‘ al-awwal, jour de la naissance du Prophète Muhammad. La visite et le rituel de célébration ne différaient pas alors, fondamentalement, des formes anciennes du culte des saints en islam. Le statut supérieur du Prophète imposera des formes spécifiques, qui sont peu ou prou les mêmes d’une extrémité à l’autre du monde musulman, avec notamment des poèmes à la gloire de Muhammad, souvent chantés, et la préparation de mets de fêtes, souvent sucrés et que les fidèles s’échangent entre voisins. De l’Atlantique au Turkestan chinois, les différentes confréries soufies ont beaucoup contribué à l’élaboration des formes spécifiques, locales, de ces rites, mais surtout à les diffuser. Célébrations essentiellement populaires, elles prendront une forme offi-

CINÉMA

Le Mawlid : une «innovation louable»

AGENDA CULTUREL

Phoppart

Portrait de famille, réalisé par Morteza Ahadi, MohammadAli Soleymanzadeh, Mahin Javaherian (film d’animation, Iran, 2011, 42 mn, VF). Sortie en salles le 30 janvier.

A travers Phoppart (photography & painting parts), l’artiste plasticienne Pinar Selimoglu explore la question du sens de la vie, et singulièrement, de la sienne. Entrée libre. Jusqu’au 30 janvier Centre culturel Anatolie 77, rue La Fayette 75009 Paris


OPINION15

25 - 31 JANVIER 2013 ZAMAN FRANCE

Le spectre de Malatya refait surface

La tentative d’attentat contre une église d’Izmit a replongé la Turquie dans l’ombre des putschs liés aux affaires de Malatya. Pour le chroniqueur Mümtazer Turkone, le seul moyen de s’en préserver est de supprimer les unités centrales de l’armée, «à commencer par le Département des opérations spéciales».

La semaine dernière, la force, avec le soutien de la popupolice d’Izmit a déjoué un lation. attentat contre une église protesL’ère des coups d’Etat tante de la ville. Il faut considérer ce fait à la lumière n’est pas abolie Ce scénario est celui, immuable, des affaires de masdes coups d’Etat, tel que nous sacre de missionl’enseignent des affaires criminaires chrétiens dans nelles comme celles d’Ergela maison d’édition MÜMTAZER TURKONE nekon ‒ une organisation clanZirve à Malatya et de destine nichée au sein de l’Etat l’assassinat du prêtre Andrea qui essayait de renverser ou de Santoro à Trabzon. Car les attenmanipuler le gouvernement tats contre les missionnaires démocratiquement chrétiens et, plus élu ‒, du massacre généralement, de Zirve et du plan contre les religieux de coup d’Etat non-musulmans, «Balyoz» (Marne sont pas de teau de forge). La simples incidents. Ils servent à diffu- «Il faut abolir toutes manifestation des «70 millions de pas ser l’idée selon laquelle derrière la les unités centrales de contre les coalitions l’armée» pro-coups d’Etat piété des gens ordimilitaires» qui s’est naires se cachent déroulée dimanche place Taksim des tendances véritablement à Istanbul a rappelé à notre soucriminelles. Auprès de qui veutvenir ces intrigues, alors que nous on asseoir cette idée ? Auprès de étions sur le point de croire que l’opinion publique occidentale. L’intention ici est de diffamer le Parti de la justice et du développement (AKP), parti au pouvoir démocratiquement élu, en faisant passer cette piété simple pour une identité politique conservatrice et, partant, l’AKP, pour une organisation violente comparable à al-Qaïda, et, éventuellement à renverser, avec, dès lors, le soutien occidental, le gouvernement qu’il dirige. Le prétexte serait que, face à un tel radicalisme, les putschistes n’auraient d’autre choix que de prendre le pouvoir par la

‘‘

Edité par : Source SARL 2, boulevard Saint Martin 75010 PARIS Directeur de la publication : EMRE DEMİR Rédacteur en chef : EMRE DEMİR e.demir@zamanfrance.fr Gestionnaire administratif : FAHRETTİN TEKİN f.tekin@zamanfrance.fr Responsable commercial : MEHMET SELVİ m.selvi@zamanfrance.fr Secrétaires de rédaction : BAYRAM ŞEN b.sen@zamanfrance.fr FOUAD BAHRI f.bahri@zamanfrance.fr Directeur artistique : EVREN AYAZ e.ayaz@zamanfrance.fr

Relations publiques : SIDDIK İLHAN PARİS s.ilhan@zamanfrance.fr MEHMET DİNÇ Strasbourg m.dinç@zamanfrance.fr OSMAN USTA Orleans o.usta@zamanfrance.fr

Imprimerie : ROTOCENTRE 348, rue Marcel Paul 45770 SARAN Adresse : 2 Boulevard Saint-Martin 75010 PARIS Tel : 01 42 00 19 36 Faks : 01 42 00 19 58 info@zamanfrance.fr www.zamanfrance.fr - www.zamanfransa.com no CPPAP 112U90032 - ISSN 1869-5795 Tarif abonnement annuel France : 120€

les méchants étaient innocents. Nous avons entamé depuis 2007 un processus de règlement de comptes avec les coups d’Etat, un processus, qui, depuis 2009, est soutenu par de larges segments de la société, et pour lequel les procès d’Ergenekon, de Balyoz et du 28 février auront constitué une base juridique solide. Les preuves et autres informations révélées dans le cadre de ces procès ont montré qu’à plusieurs reprises le pays avait frôlé la catastrophe. Les révélations étaient proprement effrayantes. Et voilà qu’aujourd’hui certains groupes essaient de nous faire croire que les putschistes sont innocents. Mais qui sont-ils ? J’ai longtemps soutenu l’idée que l’ère des coups d’Etat était terminée en Turquie. La puissance de la campagne en cours pour justifier les putschistes, son caractère systémique, me forcent à réviser ma thèse. Lorsque Ergenekon a été pris en flagrant délit avec des

grenades à Ümraniye, à Istanbul, en 2007, les putschistes ont suspendu leurs plans et adopté une position défensive.

Réfuter, sans jamais renoncer

L’organisation a en effet concentré toute son énergie à réfuter et dénoncer, d’une manière efficace, les affirmations et les théories des procureurs. Comme on ne peut pas remettre le dentifrice dans le tube, ils essaient aujourd’hui de nous convaincre qu’ils n’ont rien à voir ni avec la pâte dentifrice, ni avec le tube. Que nous auraient dit ces groupes qui cherchent à défendre les putschistes si l’attentat contre l’église protestante d’Izmit avait eu lieu ? Sans doute quelque chose comme «il est manifeste que les détenus de la prison de Silivri n’ont rien à voir avec cela», et ils auraient appliqué ce raisonnement aux actes antérieurs imputés aux putschistes. De même que si un incident similaire s’était produit à l’époque où Hursit Tolon a été arrêté dans le cadre du massacre de Zirve, ils s’en seraient servi pour affirmer que ceux qui avaient été incarcérés n’étaient pas coupables.

Le mal gît au sein de l’Etat

L’univers des putschistes est fait de gouvernements à renverser et de plans à élaborer à cette fin. Leur devise est «l’intérêt du coup d’Etat prévaut sur ceux du pays». Aussi, provoquer des affrontements entre Turcs et Kurdes, entre sunnites et alévis, saper la stabilité économique ou politique, ou encore compromettre la sécurité du pays font-ils partie de leurs activités courantes. Certaines personnes au cœur de l’appareil d’Etat s’appliquent à les mettre en œuvre. Nous avons de nombreuses raisons de croire qu’elles œuvrent activement en vue d’innocenter les auteurs du coup d’Etat, tout en élaborant, dans le même temps, de nouveaux crimes. Je réitère ma proposition : il faut abolir toutes les unités centrales de l’armée, à commencer par le Département des opérations spéciales. Il n’existe aucun autre moyen de se prémunir des coups d’Etat. m.turkone @ todayszaman.com


Le football turc recrute en Ligue 1 Depuis plusieurs années, la Süper Lig vient recruter un grand nombre de joueurs en Ligue 1. Un bienfait pour le championnat turc qui s’approvisionne en joueurs talentueux et économiquement abordables, mais qui risque de ne favoriser que les grands clubs d’Istanbul. NICOLAS THEODET PARIS Younes Belhanda, Franck Béria, Mevlüt Erding pour Fenerbahçe. Yoann Gourcuff à Galatasaray. La Süper Lig s’approvisionne en Ligue 1 depuis plusieurs années. Alors que certaines propositions n’aboutissent pas, à l’image de celle de Yoann Gourcuff, d’autres réussissent.

Des joueurs français abordables

* Voir conditions chez nos revendeurs

Un engouement pour le championnat de Ligue 1 qui s’explique avant tout par l’intérêt des joueurs à quitter un championnat peu attirant. La France semble donc être une des cibles prioritaires des clubs turcs. La raison ? La Ligue 1 ne dispose que de la cinquième place au classement des championnats européens. La Turquie peut donc obtenir des joueurs à des prix abordables contrairement à

un recrutement qui se ferait en Espagne ou en Angleterre.Ces transferts sont un bienfait pour le championnat turc qui voit arriver dans ses équipes des joueurs plus talentueux, plus jeunes et en pleine progression, sans nécessairement payer les formations. Un projet qui suit le cours économique de l’Europe, car le pouvoir d’achat des clubs turcs permet aussi aux clubs français, généralement endettés, de remplir rapidement leurs caisses. Car la Turquie paie aussi bien que les prestigieux clubs anglais ou espagnols.

Des transferts qui ne concernent que trois équipes

Mais, ce qui attire les joueurs, ce n’est pas seulement l’argent, c’est aussi les résultats depuis le début des années 2000 et la victoire du Galatasaray en coupe de l’UEFA (aujourd’hui Europa

Younes Belhanda, Franck Béria, Mevlüt Erding sont trois des joueurs de la Ligue 1 qui ont signé pour des clubs turcs.

League). Les coupes d’Europe font rêver les clubs turcs. Cependant, ces transferts ne concernent que les principaux clubs de Turquie. Seulement trois clubs peuvent se permettre de recruter régulièrement dans les championnats étrangers. Il s’agit de Galatasaray, de Fenerbahçe, et du Be-

siktas. Mais en dehors d’Istanbul, le fossé entre les clubs se creuse. Le championnat pourrait donc se retrouver dans une impasse, comme le championnat écossais, réduit à un petit nombre d’équipes pouvant triompher, et ne laissant que des miettes aux autres équipes.

* Offre exceptionnelle valable jusqu’au 31/01/2013

1 borne de contrôle de prix achetée

www.akead.com

- 50%

sur la 2ème


Zaman France - N°249 - FR