Page 1

P O R T F O L I O ZAIR ZINEB


PORTFOLIO ARCHITECTURE

ZAIR ZINEB

+213 553 487 734 zairzineb@outlook.com

FORMATION 2015

Diplôme d’Architecte Institut d’architecture et d’urbanisme - Blida, Algérie.

2015

Formation en langue anglaise Centre D’enseignement intensif des langues - Blida, Algérie.

2013

Diplôme d’études en architecture conférant le grade de licence Institut d’architecture et d’urbanisme - Blida, Algérie.

2010

Mention bien à l’examen du baccalauréat – Sciences expérimentales Lycée Omar Mellak - Blida, Algérie.

EXPÉRIENCES PROFFESIONELLE 2017

Architecte Bureau d’ingénierie et d’expertises nouvelles- Blida

2016

Architecte urbaniste Bureau d’étude d’architecture et de décoration - Alger

2015

Architecte stagiaire Société d’étude technique et d’architecture- Blida

2014

Architecte stagiaire Centre d’études et de réalisation en urbanisme- Blida

2013

Architecte stagiaire Assemblée populaire communale- Blida

COMPÉTENCES TECHNIQUES

LANGUES

Microsoft Office Autocad Sketchup Lumion Vray Photoshop

Arabe Français Anglais


1

AQUA TERRARIUM National Center

Un bâtiment urbain a l’image de la ville du 21e siècle

PFE / projet de fin d’études Master 2 / Institut d’architecture et d’urbanisme, Blida, Algérie Directeur d’études: Bitam Abdelkrim Binôme: Seifa Sanna


2014 / 2015 Le projet présenté est un compromis entre un aquarium et un terrarium, Sa particularité réside dans sa simplicité, c’est un bloc urbain orné de dentelle en béton qui représente l’eau et la terre. Cet espace apporte un récit différent au site dans lequel il se trouve à travers sa vocation touristiquo-éducative mais aussi par son impact social, environnemental et économique. La parcelle s’inscrit dans un vaste cadre urbain en évolution, elle se trouve au cœur d’un ilot, avec quatre façades dégagées et vues panoramiques sur le bassin d’eau et la plage. Sa conception est basée sur la réflexion de prolonger l’espace public vers l’intérieur du bâtiment, et la renforcer par la suite par une balade verticale autour d’un espace de distribution central suivant une évolution de thèmes sur des plateformes en demi-niveau.

° N°2 Schéma de distribution des N 1 Plan de masse

plates-formes

°

N 3 AquaTerrarium: Un lieu de rencontre et d’animation au service de la ville

1

2 3


2

2016 / 2017

ESPACE & COMPOSITION

DARNA/NOTRE MAISON: Une micro résidence universitaire Workshop international New South Encadreurs: Meriem Chaabni, Maya Nemeta Binôme: Hélène coussediere, Salima Chekat , Baghdadi Riad

Axonométrie coupée du projet Les typologies actuelles de résidence universitaire en Algérie ne présentent pas d’espaces de vie et de partage, et sont généralement implantées dans des aires résidentielles, peu incluses dans le fonctionnement des cœurs de ville. Travailler sur une typologie d’appartement pour collocation permet de générer de nouvelles manières de vivre ensemble : les chambres des appartements peuvent temporairement être louées par des étudiants algériens et étrangers durant l’année universitaire ou la période estivale et ainsi favoriser la rencontre, l’échange, la vie communautaire, la résidence étant opérationnelle tout au long l’année.


N 1 Stratégie urbaine, la

1

reconquête de l’interface terre/mer

2

3

4

5

° °

N 2,3,4,5 VIVARIUM, exposition des travaux

°

N 6 Concept du patio & épaisseurs

L’implantation de notre bâtiment sur l’interface terre et mer, dialogue avec la ville, vise à la réconcilier avec son port et à faire revivre cette zone d’articulation qui contient actuellement un grand nombre de délaissés urbain suite à la délocalisation de certaines activités industrielles. Le socle du bâtiment, vaste étendue et couvert, permet de qualifier un micro espace public à proximité de l’eau, pour les étudiants comme pour les Algérois. Les trois niveaux supérieurs sont de fonction résidentielle, ils se développent autour d’un patio qui est un espace partagé entre les 18 résidents du logement. Une balade verticale est assurée à travers les escaliers qui mènent à une terrasse, espace semi-privée, réservée aux occupants du bâtiment.

6


3

2016 / 2017

TAMAZGHA BUILDERS

Une naissance, une vision & des objectifs

Chantier Participatif d’Architecture Vernaculaire #CPAV2 Collectif TAMAZGHA BUILDERS Statut: membre du collectif

L’état de dégradation que connait le patrimoine architectural vernaculaire en Algérie mais avant tout la perte des savoir-faire ancestraux qui lui sont liés font partie des raisons qui ont initié la création de Tamazgha Builders. Le collectif a la volonté de faire revivre cette richesse allant du génie bâtisseur de nos aïeux aux traditions et savoir-vivre durables qu’ils pratiquaient. Nous organisons de manière annuelle des chantiers participatifs d’architecture vernaculaire. Réunissant bon nombre d’architectes, jeunes designers et urbanistes, maçons et artisans d’Algérie et d’ailleurs. Les chantiers constituent une plateforme d’apprentissage et d’expérimentation, mais avant tout un réseau qui s’élargit petit à petit et qui met en relation experts et jeunes professionnels du domaine.

Les chantiers participatifs varient selon la nature du bâti à réhabiliter (durée, contexte spatial,...). Ils visent à répondre aux objectifs de l’organisme et cela par la restitution d’un patrimoine en ruine ainsi qu’à sa mise en valeur. Des ateliers techniques sont prévus à ces mêmes fins et ont pour but de réhabiliter le bâti, ils sont encadrés par des formateurs spécialisés : les artisans menuisiers, maçons, étudiants en architecture, architectes ou ingénieurs afin d’acquérir les techniques et savoir-faire dans une atmosphère participative et d’échange. Nos activités s’ancrent dans une perspective de dialogue avec les acteurs locaux (habitants, propriétaires, villageois, associations,...)


Le deuxième chantier d’architecture vernaculaire a eu lieu au village d’Ibakouren a Bejaia du 22 au 31 juillet 2017. les différents ateliers mis en place se sont chargés de multiples taches dont :  Le débroussaillage et le traitement de la toiture et des murs. Récupération et nettoyage des tuiles fabriquées anciennement sur les cuisses des femmes.  Construction d’un mur en pierre.  Application des enduits de terre et d’argile mélangées à la chaux sur les murs extérieurs et intérieurs.

http://www.huffpostmaghreb.com/2017/06/1 7/collectif-tamazgha-builde_n_17179164.html

Croquis de la maison chantier


4

2016 / 2017

TAMAZGHA BUILDERS Twiza WorkCamp

Chantier-stage de réhabilitation d’une maison traditionnelle Collectif TAMAZGHA BUILDERS, Tourab, Club d’architecture New Perception Statut: Participante Du 20 au 30 mars 2017 s’est déroulé la première Twiza Work Camp. Le chantier est une maison qui date de l’époque coloniale, construite en 1940 à TOLGA, Wilaya de Biskra. La maison se compose d’une cour qui est le noyau autour duquel s’organisent toutes les autres pièces construites totalement en pierre.

http://www.huffpostmaghreb.com/2017/ 03/25/twiza-work-camp_n_15600054.html

la répartition des ateliers peut se traduire ainsi :  L’atelier d’enduits : les enduits de deux chambres, la cour ainsi que deux façades.  L’atelier de construction : reconstruire une rangée d’un mur en pierre dans une des deux chambres avant de la couvrir avec les mêmes techniques traditionnelles. En plus d’ouvrir le mur d’une des chambres et d’y construire une fenêtre puis la couvrir. L’atelier de menuiserie : les portes et les fenêtres en bois. https://www.facebook.com/DzairNewsTa mazight/videos/1889412774702235/


2013 / 2014

5

XXImuseo

Un lieu, une histoire, Une collection

M1/ Studio de projet Responsable: Bouzouidja Salim Deuxième enseignant: Benhamza Nawel N°1 Axonométrie du projet N°2 Coupe N°3 Élévation

1 2

3

Ce projet porte sur la conception d’un bâtiment public dans un tissu constitué de la ville coloniale de Blida, Il s’agit d’un lieu où l’on observe, où l’on découvre, où l’on apprend et où l’on s’amuse aussi. Il favorise majoritairement deux fonctions : l’exposition et la consommation

Le rez- de -chaussée du bâtiment s’offre pleinement a la ville, tant que le cheminement vertical se fait autour d’un patio qui constitue le cœur du bâtiment, on tourne autour sans le perdre de vue depuis les espaces d’expositions situées aux étages supérieurs.


6

2017 / 2018

NEO ZRIBA de terre & d’argile Association de l’Environnement et du Développement Durable - AEDD Statut: Chargée du projet

Ce projet est né suite a un constat au niveau de la zone humide d’iherir. Ce site dispose d’une forme d’habitat rural appelé « Zriba », inventé par la population locale pour la population locale. Actuellement elles sont laissées à l’abandon. Suivant ce constat, nous proposons un modèle architectural qui respecte le cachet architectural local, garde les mêmes caractéristiques formelles et spatiales de la zriba tout en améliorant la qualité des espaces et le microclimat intérieur.

N°1 vue sur oued Iddaren N°2 Concept et usages de la Zriba N°3 Elévation

Oued Iddaren

Zriba

Dispositif spatio-domestique de la ZRIBA : lieux et façons d’habiter la Zriba

1 2

3


1 2

3

4

5

N°1 Articulation par imbrication N°2-4 Hiérarchie spatiale de la Néo Zriba N°3-6 Rapport à la perception

La conception du projet présenté est basée sur la réflexion d’agrandir la surface habitable tout en gardant le même ordre fonctionnel et spatial de la zriba. Ce projet architectural est une maison d’hôte qui participera à faire revivre le tourisme solidaire avec l’implication de la population locale pour le développement social, culturel et économique de leurs régions.

La néo zriba est construite en terre, le matériau le plus abondant sur la planète qui a longtemps été un matériau de construction privilégie par l’homme jusqu’à des temps très proches. Ce retour est justifié par les multiples avantages de ce matériau naturel, local et durable, en plus de sa capacité évolutive qui permet de prolonger le processus de conception pendant la construction.


+

DESSINS & 3D


FIN MERCI

Portfolio Architecture  
Portfolio Architecture  
Advertisement