Page 1

Portfolio 2018 Zahra Saab


If you’re lucky, and a building succeeds, the real product has many more dimensions than you can ever imagine. You have the sun, the light, the rain, the birds, the feel. Peter Zumthor

Portfolio 2018 Zahra Saab Architecture


[PA] PROJETS ARCHITECTURAUX

[WS] WORKSHOPS

[PM] PHOTO-MONTAGES


[PROJETS ARCHITECTURAUX] Projets réalisés dans le cadre de mon master (France) et mon Bachelor (Liban) traitant de l’échelle urbaine et architecturale. Ces projets ont pour la majorité été effectués de manière individuelle sauf indiqué.


[PA01] PROJET DE FIN D’ ÉTUDE RÉUNIR SAÏDA // LIBAN

[PA02] INVESTIGATION DES FRICHES BERLINOISES // BERLIN (ALLEMAGNE)

[PA03] (TH)READING // SAÏDA (LIBAN)

[PA04] MÉMOIRE DE MASTER : FENÊTRES DE PARIS


[PA01] P.F.E. _ RÉUNIR SAÏDA (LIBAN) Saïda est une ville portuaire du Sud du Liban. La ville a une histoire très ancienne et c’est développée principalement autour de sa vieille ville construite sur le modèle des villes arabes. Petit à petit la ville a connu un développement urbain parsemé et irrégulier qui a créé des divisions tant physiques que sociales, notamment avec l’arrivée de l’autoroute maritime. Mon analyse s’est portée sur le quartier à la jonction de ces deux tissus de villes, le quartier de la «place de l’étoile». L’ambition du projet est de créer une continuité depuis le centre ville avec ses centres commerciaux modernes, et les souks du centre historique. En plus de la création de cette continuité commerciale vers les souks qui servira aux locaux comme aux touristes, ce projet permet aussi une liaison plus importante de la ville à la mer.


Analyse programmatique de la place de l’étoile Stratégie de connexion


Vue depuis la dalle vers la mer

Axonométrie coupée expliquant la relation du R-1 au RDC


+2.50

+0.00 +3.50

+4.50 +5.50

0.00

+6.50

+7.50 +8.50 +9.50

Plan RDC

+2.50

+0.00 +3.50

0.00

0.00

+3.50

Plan R-1


[PA02] INVESTIGATION DES FRICHES BERLINOISES // (PROJET

DE

GROUPE)

Dans une ville «verte» comme Berlin comment gérer la densification sans nuire au paysage et au lien spécial que possède cette ville avec la n a t u re ? Une grande partie des friches, et notamment les friches industrielles se trouvent près des bords de la Spree. Ces endroits sont des endroits à fort potentiel mais qui sont aujourd’hui inexploités. La stratégie générale appliquée à ce projet est de densifier tout en gardant une qualité de sol perméable et d’imperméabiliser le sol au minimum. Des ratios de sols perméables ont été établis en fonction de chaque site et ont déterminés les zones d’implantations. De fait une accumulation verticale des programmes a été privilégiée pour libérer au maximum les sols. Les sites sont reliés entre eux par un axe routier important et l’état actuel opère une coupure avec le fleuve de la Spree sur toute la partie Sud. Notre implantation permet de séquencer cet axe ainsi qu’une ouverture plus importante sur l’eau.


Plan masse proposĂŠ sur les trois friches choisies


Vue axonométrique des différents sols aux cœur des barres.

Plan de la première situation de friches


[PA03] MEDIATHEQUE DE SAIDA// (TH)READING Saida est une des trois plus grande ville du Liban. Pourtant elle ne possède pas de bibliothèque publique assez grande pour servir ses fonctions correctement. Le projet avait pour but de créer un point de rencontre culturel et social pour les habitants de Saida et des communes aux alentours. Le travail des espaces étaient centrés sur la narrative et l’expérience de l’usager. C’est pourquoi une continuité physique et visuelle a été mise en place dans le bâtiment, tout en respectant les contraintes contextuelles et environnementales.


Le toit, accessible, est un lieu d’où la ville peut être vue, comme dans les maisons du centre historique de Saida.

Le ‘grand escalier’ suspendu par des câbles métalliques joue le rôle d’un escalier habité, multifonctions. Il joue le même rôle de vecteur social que l’escalier du hall d’entrée mais à une échelle plus grande.

L’escalier guide les usagers vers différents espaces de ‘refuge’ où ils peuvent s’asseoir et lire calmement. Il est aussi utilisé comme vecteur de circulation et vecteur social, comme une extension de la place extérieure à l’intérieur.


Salle de lecture livre rares

Section enfant

Hall d’entrÊe


[PA04] MEMOIRE DE MASTER: LES FENÊTRES DE PARIS De par sa transparence on en vient à oublier cet objet. On regarde par la fenêtre, mais rarement la fenêtre. Cet écran protecteur qui nous permet de voir et d’être vu, ou de voir sans être vu a souvent été étudié en littérature pour tout l’imaginaire qu’il développe et les analogies qu’il permet. On le retrouve souvent cité et définit dans les traités architecturaux. Cependant, certains comme Rem Koolhaas grâce à La Biennale d’architecture de Venise de 2014 ont permis de mettre en lumière cet objet grâce à l’exposition Elements of Architecture. Ce mémoire s’inscrit dans la lignée de cette exposition, et a pour intention de permettre la compréhension de cet objet complexe indispensable à nos vies, que nous avons tendance à ne pas « voir ». Les fenêtres sont aussi des éléments importants des paysages urbains grands parisiens. Selon la période et les moyens de constructions on trouve différents types de fenêtres. Cependant on peut penser qu’avec la standardisation de cet objet on retrouve sur des bâtiments différents des fenêtres semblables. Est-il alors possible de relever une fenêtre Grand Parisienne ? Quel impacte cet élément a-t-il sur la ville, sur son image ? Quel est l’avenir de cet objet ? La question de la fenêtre a été traitée à 3 échelles, l’échelle de l’objet, l’échelle de la façade et celle du paysage urbain. Pour des questions de faisabilité et de temps seules les bâtiments de logements ont été étudiés.


[WORKSHOP E.M.M.A.] Les ateliers E.M.M.A. sont organisés par Ana Serano, professeur à l’université de Bath en Angleterre, annuellement à la Beirut Arab University. Ces workshops, facultatifs, ont pour vocation de découvrir et développer d’autres moyens de représentation en architecture tout en travaillant sur les atmosphères et les scénographies, d›après certains thèmes imposés.


[WS01]

[WS02]


[WS01] EPHEMERA// LUCENT MEMORANDOM Création d’un pavillon éphémère pour la cérémonie annuelle de remise des diplômes en réponse à un concours proposé par l’université. Un travail sur les étapes des différents rituels de passage internationaux et de différentes cultures a été réalisé. Projet de groupe qui fut lauréat du concours.

Nouvelle circulation proposée

Analyse des espaces utilisés et des espaces non utilisés durant la cérémonie traditionnelle de remise des diplômes et proposition d’une nouvelle circulation qui permettrait une meilleure utilisation de l’espace et une séquenciation plus symbolique.


Photos de la maquette d’étude réalisée

Présentation finale du pavillon imaginé


[WS02]

EPHEMERA

Adaptation du pavillon créé pour deux expositions artistiques, La Beirut Design Week 2016 et la Beirut Art Fair. L’installation à la Beirut Design Week a été réalisée, mais la proposition pour la Beirut Art Fair n’a pas été construite. Le principe de l’installation conçue lors du concours pour le pavillon (cf. WS01) était de pouvoir s’adapter à différents endroits en fonction des différentes bandes sons choisies. Le bâtiment accueillant l’événement est un lieu plein d’histoire et notre installation a permis de la mettre en valeur et de la célébrer grâce à différentes bandes sons qui retracent les différents évènements. Des logiciels paramétriques ont permit l’élaboration d’une surface qui a ensuite était matérialisée par des lumières. L’installation a rencontré un franc succès auprès du public.


[PHOTO-MONTAGES] «In a fragment of a second you can understand: Things you know, things you don’t know, things you don’t know that you don’t know, conscious, unconscious, things which in a fragrant of a second you can react to: we can all imagine why this capacity was given to us as human beings - I guess to survive. Architecture to me has the same kind of capacity. It takes longer to capture, but the essence to me is the same. I call this atmosphere. When you experience a building and it gets to you. It sticks in your memory and your feelings. I guess thats what I am trying to do.» P. Zumthor


[PM01]

[PM02]

[PM03]

[PM04]


[PM01] The end of the journey photo-montage de photos de chantier dans une cage d’ascenseur, 2015


[PM02] Roses photo-montage à partir de photos d’une exposition réalisée par A. Serano, 2016


[PM03] Infinite world photo-montage, 2017


[PM04] the sound of silence photo-montage, 2015


Portfolio Zahra SAAB  

book d'architecture 2018

Portfolio Zahra SAAB  

book d'architecture 2018

Advertisement