Page 1


sommaire 3 questions à Christophe Sirugue,

03 04

président du Grand Chalon ..................

Portrait de l’Agglomération................... Un territoire cohérent Une position géographique stratégique Un pôle économique diversifié Une fiscalité solidaire et économe

10

Le Grand Chalon 15-23, Avenue Georges Pompidou 71100 Chalon-sur-Saône Tél. : 03 85 94 15 15 Fax : 03 85 94 15 16 Courriel : contact@legrandchalon.fr Site : www.legrandchalon.fr

Une Agglomération dynamique ............ L’ADERC Nicéphore Cité La SEM Val de Bourgogne Le port fluvial Enseignement supérieur Technologie et information communication Soutien aux activités sportives et culturelles

30

Une Agglomération solidaire ................ La mutualisation pour davantage d’efficacité La coopération internationale La cohésion sociale

36 44

Une Agglomération durable.................. Environnement et cadre de vie

Une Agglomération équilibrée.............. Les voiries d’intérêt communautaire Le Scot Démocratie participative Les zones d’aménagement La ruralité Le fonds d’aide aux communes L’articulation des communes

Magazine réalisée par :

Les Éditions du Developpement Durable

Les éditions

de s dév elop pe m en ts du rab l es

NG Productions 70, av. du Général de Gaulle 94000 CRETEIL Tél. : 01 49 81 68 28 Fax : 01 55 96 55 97

Journaliste : Marie GODFRAIN Mise en Page : Yves ELAIC Impression : ExaPrint Les textes publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de la société G.M.P.. Leur reproduction, même partielle, est soumise à autorisation préalable.

N° ISSN : en cours Dépot léga l : 3 è m e Tr imestre 2 0 12

1 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


3 questions à Christophe SIRUGUE, président du Grand Chalon Comment qualifierez-vous le Grand Chalon ? Le Grand Chalon est une agglomération attractive de par son positionnement géographique, au carrefour des grands axes de circulation européens avec l’A6, la RCEA, la Saône et une gare TGV à proximité. Attractive, de par la qualité de vie offerte à ses habitants, nous disposons d’équipements culturels et sportifs de premier plan, nous sommes dotés d’une large offre éducative avec un campus universitaire à taille humaine proposant un large panel de formations. Attractive, car nous bénéficions d’une offre de logements pouvant répondre aux besoins et attentes des salariés des entreprises, une offre de santé importante avec bientôt un nouvel hôpital. Le Grand Chalon est une agglomération en pleine mutation et actionne tous les leviers pour la réussir.

L’évolution des intercommunalités est au centre de toutes les discussions. Comment le Grand Chalon envisage t-il son avenir ? Il s’agit de construire une agglomération durable et solidaire. Sans nul doute, la nouvelle organisation territoriale privilégiera notamment la voie de l’intercommunalité. Mieux vaut pour nous anticiper ces changements plutôt que de les subir et travailler ensemble à un véritable projet commun et partagé car prochainement la loi nous imposera un schéma de mutualisation. Votée au Conseil communautaire, le 1er juillet dernier, le lancement d’une étude nous permettra de définir de quelles nouvelles compétences le Grand Chalon devra se doter, du pacte financier et fiscal, de la gouvernance. “Le Grand Chalon a choisi d’instaurer avec ses communes membres de nouvelles relations de collaboration afin de répondre au mieux aux attentes des populations et les accompagner au plus près de leurs besoins”.

Dans quel esprit travaillez-vous avec les communes membres ? L’enjeu de notre réflexion consiste à trouver le juste équilibre qui à la fois assurera un dynamisme durable du Grand Chalon et soutiendra nos communes dans leurs actions propres. Nous voulons faire la démonstration que le Grand Chalon est une chance pour nos communes, un vrai atout et l’affirmation de la force du maillage du territoire. L’intercommunalité doit s’attacher à harmoniser ses interventions sur son espace de vie. Pour la faire vivre pleinement, le Grand Chalon a choisit d’instaurer avec ses communes membres de nouvelles relations de collaboration afin de répondre au mieux aux attentes des populations et les accompagner au plus près de leurs besoins. Christophe SIRUGUE Président de la Communauté d’agglomération du Grand Chalon Député-Maire de Chalon Vice-président de l’Association des Maires de France

3 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


Le Grand Chalon : les dates clés 1er janvier 1994 : création de la Communauté de communes de Chalon Val de Bourgogne. 1er janvier 2001 : la Communauté de Communes se transforme en Communauté d'Agglomération. Ce changement a permis à cette nouvelle collectivité de se doter de compétences et de moyens renforcés et d’instaurer la Taxe Professionnel Unique, qui favorise la solidarité des communes en matière d'implantation d'entreprises. 1er janvier 2004 : la Communauté d'agglomération Chalon Val de Bourgogne voit ses compétences élargies. 1er janvier 2008 : Rully devient la 39e commune à intégrer son périmètre.

Vue du village de Saint-Désert depuis les vignes

Une position géographique stratégique Traversé par l'autoroute A6, le Grand Chalon est connecté au réseau routier européen. Un emplacement stratégique qui le relie à la fois au bassin parisien, à l'Allemagne (par l'A36), au Benelux (par l'A31 via Dijon) et à l'Europe Méditerranéenne via Lyon (par l'A40 via Mâcon et l'A7 via Lyon). La Route Centre-Europe-Atlantique ouvre quant à elle le Grand Chalon sur l'Ouest de l’Hexagone. Le Grand Chalon bénéficie d'une desserte fluviale à grand gabarit. Il constitue le 5e port fluvial français. Les réserves de capacité de cet axe lourd de transport de marchandises renforcent sa localisation stratégique et favorisent la complémentarité entre les ports du Val-de-Saône et du Rhône. Enfin, le territoire est situé sur la ligne ferroviaire Paris-Lyon-Marseille. La gare de Chalon-sur-Saône est la plus empruntée de Saône et Loire. Le transport de passagers est assuré par une double desserte TGV : la gare de Chalon-sur-Saône et la gare de Montchanin, à une trentaine de kilomètres. L'agglomération porte une attention particulière au futur tracé de la ligne TGV Rhin-Rhône et à son impact sur le développement du territoire.

5 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


Un pôle économique diversifié L'agglomération du Grand Chalon est le premier pôle industriel de Bourgogne. Son tissu économique est très diversifié, tant par la nature des activités que par la taille des entreprises. On recense des unités de production de grands groupes industriels (Areva, Saint-Gobain, Philips, General Electric...) mais aussi de nombreuses entreprises artisanales. Profitant de sa situation géographique privilégiée, les secteurs de la logistique et des transports, de l'information et de la communication, s'ajoutent progressivement aux traditionnelles activités de transformation. Le tissu artisanal comporte un millier d'entreprises dans les secteurs de la fabrication ou du bâtiment, réparties de manière homogène entre le pays rural et les communes urbaines de l'agglomération. Preuve de cette vitalité économique, de toute la région Bourgogne, c'est le territoire du Grand Chalon qui a connu la plus forte progression en nombre d'emplois entre les deux derniers recensements généraux de population (6% environ). Nicéphore Cité

Ce dynamisme constitue évidemment un atout majeur pour le développement de l'agglomération. La politique de stimulation mise en place par le Grand Chalon poursuit une stratégie d'implantation de grandes unités de production et de diversification des filières d'activités, notamment les nouvelles technologies de l'image et du son et le tourisme. L’accent est également mis sur le développement et l’implantation de petites et moyennes entreprises, plus réactives aux évolutions des marchés et fortement créatrices d'emplois. Le pôle image et son, Nicéphore Cité positionne l'agglomération comme site de développement des nouvelles technologies. Le dernier axe de cette politique locale vise à favoriser l’implantation de l'enseignement supérieur, de la formation et des ressources humaines, depuis l'insertion sociale et professionnelle jusqu’aux emplois hautement qualifiés.

Pont de Bourgogne sur la Saône

6 La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


Agroalimentaire, nucléaire, technologies et plasturgie : le Grand Chalon multiplie ses savoir-faire

° L'agroalimentaire, spécialité de la région chalonnaise Entre Bresse et Charolais, grâce aux légumes du Valde-Saône et aux vignobles de la côte chalonnaise, le Grand Chalon est aussi une terre profondément agricole et vinicole. La situation et la logistique du premier plan, le dynamisme de l'industrie de transformation et de conserverie renforcent le développement d'un véritable pôle agro-alimentaire. ° Nicéphore Cité Nicéphore Cité est la plate-forme de ressources et d'échanges en image, son et réalité virtuelle du Grand Chalon, elle a pour ambition de faire de la filière image, son et réalité virtuelle une référence nationale et européenne. Développer la recherche et l'enseignement.

° Le Grand Chalon au coeur du Pôle Nucléaire de Bourgogne Avec l'entreprise Areva implantée sur son territoire, l'agglomération chalonnaise en lien avec le bassin industriel du Creusot et le tissu industriel Bourguignon se positionne comme un leader international du secteur de l'énergie nucléaire et de la réalisation de centrales électriques. ° Chalon Plasturgie, un réseau de compétences et de technologies La plasturgie s'affirme en région chalonnaise comme un pôle d'excellence en pleine croissance : les entreprises locales se développent, de nouvelles sociétés s'implantent, les formations spécialisées se renforcent, les appuis technologiques en recherche et développement s'intensifient et des solutions environnementales spécifiques sont adaptées aux besoins particuliers de la filière...

7 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


Depuis 1926, SAINT-GOBAIN SEVA conçoit et réalise des équipements industriels et des outillages spécifiques pour le compte du Groupe SAINT-GOBAIN. Dotée d’une fonderie moderne dédiée aux superalliages et d’un parc de machines-outils diversifié, SAINT-GOBAIN SEVA sert aussi des marchés à haut contenu technologique tels que l’aéronautique et l’énergie. Enfin, l’activité SEVAX est spécialisée dans la conception et la fabrication de fermeporte techniques (pivots de sol, dispositifs de sécurité incendie, systèmes coulissants esthétiques et ergonomiques…).

Conformément aux Principes de comportement de d’action du Groupe SAINT-GOBAIN, SAINT-GOBAIN SEVA fabrique et distribue ses produits, machines et solutions dans le respect des normes de sécurité, de santé et d’environnement et dans l’exigence de la qualité.


Une fiscalité solidaire et économe Pour Daniel Galland, Vice-président chargé des finances, la modification de la fiscalité du Grand Chalon est un défi indispensable à relever. Elle permettra de dynamiser le territoire à travers une meilleure justice fiscale et une meilleure visibilité de la collectivité pour ses habitants. Le Pacte fiscal et financier “Nous avons constaté une importante disparité entre les communes membres du Grand Chalon concernant l'état de leurs finances. Les politiques fiscales conduites par les communes sont en partie à l'origine de cet état de fait : le niveau des taxes locales varie du simple au quadruple. C'est pourquoi nous avons proposé de mettre en place un nouveau pacte fiscal et financier entre le Grand Chalon et ses communes membres dont le but sera notamment de développer une équité fiscale entre les habitants du territoire et introduire davantage de solidarité entre les communes par exemple en harmonisant le taux des taxes locales (habitation…). La concertation actuelle avec l'ensemble des élus du Grand Chalon concernant les potentiels transferts de compétences entre la Communauté d'agglomération et ses communes membres impactera nécessairement l’attribution de compensation de la taxe professionnelle tout en permettant des effets de masse et ainsi mieux maîtriser les dépenses publiques (voirie, petite enfance, eau et assainissement...). S’agissant d’un transfert de compétences, le Grand Chalon devra montrer son efficacité pour être à la hauteur de l’enjeu. Ces transferts auront aussi une vertu fédératrice, car ils vont permettre aux administrés de mieux identifier le Grand Chalon dans leur quotidien”. Les ressources financières du Grand Chalon Avec la suppression de la taxe professionnelle et le départ de l’entreprise Kodak, quel avenir pour les finances de la collectivité ? “La suppression de la taxe professionnelle prive d'ores et déjà les collectivités territoriales d’une recette importante et surtout dynamique car elle est remplacée par diverses taxes non évolutives. Pour faire progresser une recette, il faut agir sur le taux appliqué. Les collectivités ont une marge de manœuvre extrêmement réduite pour fixer le taux de la Cotisation Economique Territoriale (qui remplace pour partie la taxe professionnelle) et dont les bases d'imposition sont 10 fois moins importantes que celles de l’ex taxe professionnelle ! L'Etat s'est engagé à compenser la perte de ressources des collectivités due à la suppression de la taxe professionnelle mais ces dotations sont figées et la situation financière de l'Etat n'augure pas une évolution positive de ses versements... Nous avons décidé de réagir, en envisageant de transférer de nouvelles compétences à la Communauté d’agglomération pour nous permettre de percevoir une dotation d’intercommunalité de la part de l'Etat plus importante et ainsi développer nos moyens. Il est important de souligner que la suppression de la taxe professionnelle a automatiquement instauré une fiscalité mixte qui impacte le contribuable en créant de fait un impôt sur les ménages qui n’existait pas au Grand Chalon. Cela nous conduira à mener notre propre politique fiscale en adéquation avec les services à développer à destination des habitants et des communes de notre territoire”.

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012

9


Développement économique L’agglomération s’est dotée de 3 outils pour développer et animer l’activité économique du territoire. L’Agence pour le Développement Économique de la Région Chalonnaise (A.D.E.R.C.), le pôle de haute technologie dans le domaine de l'image et du son : Nicéphore Cité et la Sem Val de Bourgogne, qui a pour mission d'aider et d'accompagner les collectivités dans la mise en oeuvre de certains de leurs projets. Symbole du dynamisme économique de l’agglomération, “La Sucrerie” qui ouvrira en 2010 accueillera les pôles “service et enseignement supérieur” et “services économiques” du Grand Chalon, de l’Aderc mais également le siège régional de KPMG et un hôtel d’entreprise. ° Le développement économique Le volet économique de Nicéphore Cité est aujourd'hui porté par la création de laboratoires appelés "Nicéphore Labs" qui offrent à tout porteur de projet des espaces de création visuelle, sonore et multimédia, des bureaux d'accueil, ainsi qu'une salle de restitution audio et vidéo d'une capacité de 40 places. On trouve sur le site de la Sucrerie un Hôtel d’Entreprises qui propose des bureaux à la location. Il sera spécialement dédié aux entreprises désireuses d'être présentes sur le site de Nicéphore Cité. Il est un relais de la pépinière d’entreprises, qui fait déjà le plein. ° La formation “Nicéphore cité propose diverses formations autour de l’image et du son avec notamment une formation, antenne départementale du Cnam”, précise Benjamin Griveaux, Viceprésident chargé du développement économique et de l’aménagement de l’espace communautaire, qui poursuit “Faire venir ces écoles, c’est faire venir de la matière grise, qui pourra ensuite créer des entreprises sur le territoire”. ° La recherche et le développement Depuis le mois de mars, Nicéphore Cité accueille des chercheurs en agriculture et viticulture de précision. Le lien avec l’image ? Il s’agit de l’utilisation de l’imagerie à des fins agricoles, pour, par exemple, évaluer l’utilisation de produits phytosanitaires. Ces outils “de niche” sont utiles pour prospecter au-delà de ces entreprises.

L’ADERC L’Agence pour le Développement Économique de la Région Chalonnaise est l’une des plus anciennes agences de développement économique en France. Créée en 1983, elle intervient auprès de plus de 85 communes qui représentent un bassin d'emploi de 120 000 habitants. “Son objet principal est la prospection vers les entreprises. L’Aderc identifie, trouve et implante des entreprises sur le territoire” décrypte Benjamin Griveaux, Vice-Président, chargé du développement économique et de l'aménagement de l'espace communautaire. “Nous avons donc considérablement élargi les missions de l’agence qui était à l’origine un simple outil de promotion du territoire”. L’Aderc a ainsi élaboré le Projet d’Aménagement Durable et de Déplacement Grand Chalon 2020, adopté en mai 2009. L’autre force de l’Aderc, c’est d’agir concrètement pour attirer les investisseurs potentiels. Chaque entreprise a pour interlocuteur unique un ingénieur d'affaires spécialisé dans la filière correspondant à son activité. Une fois le choix du site validé, le Chargé d'Affaires va suivre le dossier d'implantation de l'entreprise et l'aider dans toutes les démarches nécessaires. “Pour résumer, l’Aderc est le bras armé du Grand Chalon sur le développement économique” conclut Benjamin Griveaux. A.D.E.R.C Agence pour le Développement Economique de la Région Chalonnaise 34, quai St Cosme 71104 Chalon sur Saône Cedex Tél. : 03 85 90 00 50

Nicéphore Cité Cette société d’économie mixte (SEM) est la plate-forme de ressources et d'échanges en image, son et réalité virtuelle du Grand Chalon. “Son rôle est de développer une niche de petites entreprises dédiées à l’image et au son”, précise Benjamin Griveaux, Vice-président chargé du développement économique et de l’aménagement de l’espace communautaire, Président de la SEM Nicéphore Cité. Aujourd’hui, il s’agit d’un véritable pôle de compétence qui permet de montrer l’attractivité du territoire et qui repose sur 3 piliers qui travaillent en synergie A noter que Nicéphore Cité met à disposition du matériel au Conservatoire et à divers établissements ou associations. Elle a ainsi permis au premier festival de musique electro-accoustique (Kontact Sonores) et au festival international des “Très Courts” de voir le jour.

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012

11


Vue du futur Centre Commercial des Prés Saint-Jean

La SEM Val de Bourgogne La Socitéte d’Economie Mixte Val de Bourgogne a plusieurs missions : l'étude, la réalisation et la commercialisation d'opérations d'aménagement et de construction (en matière de développement économique, logement, technologies de l'information et de la communication, et d’environnement). Parmi ses attributions, la SEM Val de Bourgogne réalise et gère les zones d’activités du Grand Chalon en tant qu’aménageur. Actuellement, la SEM Val de Bourgogne organise les voiries du Medic center, participe à l’opération de renouvellement urbain des Prés Saint-Jean et la zone d’aménagement en bordure d’agglomération. “Parmi les projets à venir, nous avons engagé une réflexion pour élargir et augmenter le capital de la SEM à d’autres territoires et d’autres missions. Mutualiser cet outil avec des territoires proches permettra d’augmenter son efficacité”, conclut Benjamin Griveaux.

Les zones d’aménagement Le Grand Chalon définit la stratégie liée au développement de ses zones d’activités, mise en œuvre ensuite avec l’aide de l’ADERC.

La zone portuaire

✓ La Zone Industrielle (ZI) Nord est le secteur prioritaire de développement. Le Grand Chalon travaille sur deux axes de développement : - le secteur dit du Campus Industriel qui devra être mieux intégré au reste de la ZI nord et qui présente des opportunités foncières importantes ; - la réserve foncière (110 ha), qui présente des possibilités de développement à long terme ou d’accueil d’entreprises ayant des besoins de surface importants. ✓ La zone portuaire et industrielle "Chalon Sud" implantée sur près de 300 hectares sur la rive gauche de la Saône. ✓ Le parc d’activités Val de Bourgogne (PAVB), situé au sud de l’agglomération propose des terrains viabilisés de tailles diverses afin de permettre, entre autres le développement d’entreprises artisanales et de PME/PMI.

12 La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


“Nous agissons en fonction de nos moyens et identifions des niches. Une fois que ces niches sont identifiées, notre rôle est de faciliter l’implantation et d’animer les réseaux d’entreprises”. Indique Benjamin Griveaux Elles se sont installées sur le territoire du Grand Chalon : East Energy : implantée à Lux, cette entreprise positionnée sur l’installation de panneaux photovoltaïques et des leds emploie 17 personnes, pour un chiffre d’affaire de 4 millions d’euros. Gelecsys : ce bureau d’études électriques industrielles spécialisé dans le secteur de la domotique et de l’immotique est installé à Chatenoy-le-Royal. Green Annuaire et Green Développement : il s’agit du premier annuaire des entreprises spécialisées dans le développement durable. Cet annuaire a référencé 65 000 adresses de “l’écobusiness français”.

Péniche sur la Saône

Le port fluvial Le port fluvial de Chalon est géré par la CCI, “il a été intégré à notre réflexion sur la multi modalité. En effet, sa proximité avec l’A6 et les chemins de fer en font un élément incontournable de nos projets. Le port serait une plateforme idéale, base de trois moyens de transport”, résume Benjamin Griveaux. Ainsi, le Grand Chalon et la CCI travaillent de concert afin d’assurer son développement, dans les 10 ans à venir, en mettant l’accent sur le transport des matières premières.

Enseignement supérieur Premier pôle d’enseignement supérieur en Saône et Loire, le Grand Chalon dispense un certain nombre de formations de pointe. Si l’enseignement supérieur n’est pas une compétence obligatoire des intercommunalités, le Grand Chalon a souhaité l’inclure dans ses compétences optionnelles afin de favoriser le développement territorial. “Cette volonté politique nous a amené à implanter nombre de filières et de formations post bac. Elle est le fruit d’une adéquation entre le territoire et les besoins des entreprises. A ce titre, nous avons fait venir sur notre territoire de nouveaux diplômes “de niche”, dont la filière logistique et transport”, indique Laurence Fluttaz, Vice-présidente chargée de l'enseignement supérieur et de la formation.

Enseignement supérieur - Etudiants en IUT

14 La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon

Le Grand Chalon, ce sont 2000 étudiants répartis dans 18 établissements, un chiffre en augmentation continue depuis 3 ans.


Alternance sous contrôle pédagogique de l’Education Nationale

> Coiffure : CAP, MC, BP > Restauration - Hôtellerie : CAP, BEP, MC, BAC PRO Cuisine, service, accueil-réception en partenariat avec Prom’Hôte Chagny

> Alimentation : CAP, MC, BP, BTM, BAC PRO Boucherie, charcuterie, traiteur, boulangerie, pâtisserie, glacerie, chocolaterie

> Vente - Commerce : CAP, BTM > Assurance : BTS

Centre Interprofessionnel de Formation d’Apprentis

Jean Lameloise - 17, voie Romaine - 71640 MERCUREY - Tél : 03 85 98 10 30 - Fax : 03 85 98 10 28 Internet : www.cifa-jean-lameloise.com - e-mail : mercurey@cifa-jean-lameloise.com


Aperçu de quelques enseignements dispensés dans le Grand Chalon

° L’Institut Image Situé dans un pôle universitaire, juste à côté de l'IUT, “Arts et Métiers ParisTech - Institut Chalon-sur-Saône” est une branche de l'ENSAM basée à Cluny. Elle propose des formations post bac, un master et un doctorat avec des filières spécialisées et notamment l’imagerie virtuelle. ° L’école EMA Fructidor L’école municipale Média Art offre un cursus de 3 années d'études supérieures en art, média et design, et délivre un DNAP (Diplôme National des Arts Plastiques) option Art, mention Média et un DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique). L'enseignement propose une approche générique des diverses techniques des Beaux-Arts et des médias numériques, par une immersion dans le champ de la création contemporaine. L'enseignement se fait en collaboration avec le musée Niépce, l'Ensam, Nicéphore Cité... ° Les classes préparatoires ✓ Classe Préparatoire aux Écoles de Commerce option scientifique (prépa HEC) ✓ Classe préparatoire sciences de l’ingénieur ✓ Classe préparatoire aux grandes écoles des métiers du son (une formation d’excellence qui affiche un taux de réussite de 100%) ° Les BTS ✓ Monde agricole, Médico-social ✓ Assurance-agents immobiliers ° Ecole de gestion et de commerce (EGC) Cette école propose un enseignement supérieur en marketing, gestion et international pour devenir cadre, collaborateur dans les métiers de la vente, de la gestion et du commerce. ° Le CNAM Le Conservatoire National des Arts et Métiers de Chalonsur-Saône se situe sur le pôle universitaire, et les enseignements sont dispensés dans les locaux de l'IUT, du Média Pôle et de Nicéphore Cité. Il dispense des formations dans les domaines suivants : informatique, ressources humaines, comptabilité et gestion, management, énergétique, mécanique industrielle. Le CNAM gère aussi en formation continue une Capacité en Droit, en partenariat avec l'Université de Bourgogne.

° ISNI : Depuis la rentrée 2010, Le Grand Chalon accueillera une nouvelle section de l’Institut des Transports Nationaux sous la responsabilité du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers). Cette formation va contribuer à la valorisation du potentiel de la Saône et de l’histoire du bassin de vie Chalonnais. ° Le pôle d’enseignement supérieur de la musique Consacré aux musiques actuelles, ce diplôme universitaire propose aux étudiants de suivre des cours à Dijon et au conservatoire de Chalon. ° L'IUT Il prépare, entre autres diplômes, à 3 DUT : Gestion, Logistique et Transport (GLT), Génie Industriel et Maintenance (GIM) et au DUT Sciences et Génie des Matériaux (SGM) dont les débouchés sont nombreux. “L’IUT et l’Institut Image font partie des établissements que nous soutenons fortement. Nous leur proposons une aide spécialisée par la création d’une plateforme de recherche et d’innovation en imagerie virtuelle” explique Laurence Fluttaz.

Le guide de l’enseignement supérieur Ce guide a été mis en place par le Grand Chalon en partenariat avec les chefs d’établissements du territoire. “Nous soutenons les établissements avec notamment des réunions lors desquelles nous échangeons sur les cursus, les filières et les projets. Ce guide est ainsi un document indispensable que nous avons mis en place ensemble et qui regroupe l’ensemble des filières et des établissements présents sur le territoire du Grand Chalon”, développe Laurence Fluttaz. Outre ce document, un guide des bons plans sur le territoire a été distribué aux étudiants ainsi que la programmation culturelle, une plaquette sur le logement étudiant, le réseau de bus et la gratuité de la carte de transport “Grand aiR”. “Nous lançons également des appels à projets aux étudiants”, conclut Laurence Fluttaz,

“Notre but : dynamiser tout ce qui peut exister autour de l’enseignement”.

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012

17


Technologies de l’information et de la communication Le Grand Chalon œuvre pour que l’aménagement et le développement numérique de son territoire soient à la hauteur des attentes des entreprises et permettent à chacune de disposer d’un outil adapté. ° Développement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire En 2005, le Grand Chalon a décidé de développer un réseau de fibre optique à destination des principales zones d’activités du territoire. “Il semble important de déployer des moyens modernes de communication pour donner la possibilité aux entreprises de ces zones de se développer à l’échelon local, national et international. Ces outils sont vitaux pour leur futur”, explique Raymond Gonthier, Vice-président en charge des technologies de l'information et de la communication.

Aujourd’hui, 130 kilomètres de fibre desservent les Zones d’Activités Cette démarche se fait en accord avec les politiques nationales dans ce domaine. “Nous suivons de près l’évolution du futur label “Zones d’activités Très Haut Débit” envisagé par l’Etat afin d’augmenter notre visibilité au niveau national”, souligne Raymond Gonthier. Ce déploiement, se fait à un rythme soutenu, il fait l’objet d’un financement continu. “En décembre, un budget de 2 millions d’euros supplémentaires a été voté pour conforter cette démarche”, observe Raymond Gonthier. ° Une délégation de service public Ce domaine hautement technologique fait l’objet d’une convention de délégation de service public. “Nous avons signé avec l’entreprise Covage pour une durée de quinze ans afin que celle-ci réalise l’ensemble des travaux. Ce programme a obtenu le soutien de la région et des Fonds Européens de Développement Régional (FEDER)”. Parallèlement à ces zones d’activités, la volonté du Grand Chalon consiste à apporter du débit là où aucune connexion via le réseau filaire n’est possible.

18

L’IUT de Chalon-sur-Saone

La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


Formation Nicéphore Cité

Forte de ce constat, l’intercommunalité a procédé à un tour d’horizon des 39 communes de l’agglomération. Quatre communes (Farges-les-Chalon, Sassenay, Barizey et Saint-Ambreuil) se trouvent en zone d’ombre ADSL (tout ou partie des lignes téléphonique sont trop éloignées du central téléphonique pour apporter un débit ADSL satisfaisant). Des travaux importants ont été réalisés sur la commune de Farges-les-Chalon (inaugurés en mai 2010) pour mettre en œuvre le dispositif NRA-ZO, rendant à terme éligibles à 100% des lignes de la commune. Le même dispositif va également être déployé en 2011 sur la commune de Sassenay. ° Le numérique à l’école Outil incontournable de l’enseignement du XXIe siècle, le TNI (tableau numérique interactif) fait son entrée sur le territoire du Grand Chalon. Lors du Conseil communautaire de décembre 2009, il a ainsi été voté un budget afin d’équiper l’ensemble des groupes scolaires publics sur les 4 prochaines années afin que les plus jeunes s’approprient ces outils incontournables. Au total, 750 000 euros seront investis pour équiper l’ensemble des groupes scolaires publics du territoire. “Par ce programme, la Communauté d’agglomération souhaite donner à tous les élèves la possibilité de se familiariser avec les outils numériques et d’avoir accès à une pédagogie innovante. Voilà pourquoi en 2011 nous allons commencer à implanter ces outils”, explique Raymond Gonthier.

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012

19


° Les espaces multimédia, véritables Espaces Public Numériques (EPN) Dans le cadre de sa mission en matière de Technologies de l'Information et de la Communication (T.I.C), et afin de faciliter leur accès à tous les publics (Internet, courrier électronique, bureautique), le Grand Chalon a mis en place, avec le soutien de l'Etat et de l’Union Européenne, 9 espaces multimedias sur le territoire communautaire : Chalon (2 Espaces), Fontaines, Gergy, Givry, Saint-Marcel, Saint-Rémy. Saint-Desert et Lux. Afin d’animer ce réseau et de dynamiser ces espaces, les animateurs se réunissent régulièrement, développent des animations à destination de tous les publics : Les “soirées du Multimédia”. Parmi les dernières thématiques abordées, les animateurs ont ainsi informé la population des enjeux de la la sécurité sur Internet et la protection des enfants et des adolescents. Enfin, ces espaces sont équipés de Tableaux Numériques Interactifs (TNI) et travaillent en lien avec les équipes pédagogiques des écoles pour l’accueil des scolaires.

Parmi l’offre de service des Espaces Publics Numériques (EPN) ✓ L’accueil des scolaires ✓ L’accueil du grand public en accès libre ✓ Des animations sur inscription autour de la bureautique, de la messagerie, de la retouche photo … ✓ L’accueil des demandeurs d’emploi (une animatrice est d’ailleurs référente Pôle Emploi et accompagne les demandeurs d’emploi dans leurs démarches en ligne. ✓ L’accueil à destination des retraités, de résidents d’instituts spécialisés. Des animations intergénérationnelles regroupent enfants et personnes du troisième âge.

° Le SIG (système d’information géographique) Le Grand Chalon a numérisé son système cartographique pour en faire un cadastre numérisé. Chaque commune peut ainsi se connecter à la cartographie de son secteur. “Il s’agit d’une cartographie aérienne mise à jour tous les 3 ans. Un outil qui répond sans conteste à l’attente des élus pour travailler avec des outils performants”, précise Raymond Gonthier. “En complément de ces actions, nous avons organisé le 1er forum sur la fibre optique en septembre 2010 conçu pour le monde professionnel. Construit en étroite collaboration avec notre délégataire de service public, l’ensemble des opérateurs de notre réseau fibre optique, la CCI, la Chambre des métiers ou encore de l’ADERC. Un événement indispensable pour les entreprises qui ont besoin d’informations pour connaître et comprendre les usages de la fibre optique où les PME et TPE ont répondus présents”, conclut Raymond Gonthier.

20

Salle multimédia de St-Désert

La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


Vue du Conservatoire

Soutien aux activités sportives et culturelles Conservatoire, Espace nautique, courts de tennis couverts, subventions au sport de haut niveau et amateur. Le Grand Chalon agit pour dynamiser le territoire et permettre à chacun de s’épanouir et de se cultiver. ° Le Conservatoire du Grand Chalon Danse, théâtre, musiques actuelles et classiques. Le Conservatoire à Rayonnement Régional accueille enfants et adultes des 39 communes de l’agglomération. Ce lieu reconnu comme un espace de culture incontournable rayonne bien au-delà des frontières du Grand Chalon. Il est l'un des 35 Conservatoires à Rayonnement Régional classés en France. “Nous y recevons des élèves qui s’inscrivent directement ou qui sont d’abord passés par les écoles municipales. Le Conservatoire est très ouvert sur le territoire car près de la moitié de nos élèves ne proviennent pas de la ville de Chalon. Nous faisons en sorte que cet équipement de très haut niveau, soit accessible au plus grand nombre. Enfin, chaque année, le montant des droits d’inscription demeure contenu”, explique Jean-Claude Mouroux, Vice-président, chargé de la culture, du sport et des équipements communautaires. Un gros travail a aussi été réalisé pour cultiver des liens entre le Conservatoire et d’autres équipements et associations du territoire. ✓ Le Conservatoire accueille débutants ou futurs professionnels. Il s’ouvre également à l’extérieur avec la signature d’accords avec des collèges et lycées. Les professeurs du conservatoire y assurent des enseignements de musique et des enseignements de théâtre.

25 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


✓ Le Conservatoire a noué des partenariats avec d'autres structures comme Musique Danse Bourgogne (pour la formation continue des enseignants de musique et danse et des chefs de choeurs et d'ensembles), l'IUT de Chalon sur Saône pour la Licence professionnelle Image et Son, Nicéphore Cité, plateforme d'échanges et de ressources dans le domaine de l'image et du son, l’Espace des Arts pour l'organisation de Master classes en danse, le Musée Denon pour l'accueil de conférences du Musée du Louvre et le lycée Niepce pour les classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénieurs du son. ° Les espaces communautaires : terrains de tennis, espace nautique, … ✓ Les courts de tennis couverts Les courts de tennis couverts sont des équipements communautaires. Les adhérents des clubs de tennis du Grand Chalon profitent de ces courts et peuvent ainsi pratiquer leur sport tout au long de l’année. ✓ L’Espace nautique Equipement communautaire depuis 2001, l’Espace nautique a été en grande partie rénovée en 2008. “ Depuis sa réouverture, nous avons triplé le nombre d’entrées et l’été, nous enregistrons jusqu’à 2 500 entrées par jour. Un succès dû aux nombreuses activités : sauna, aquagym, rivière à contre-courant, bassin à vagues, pentagliss… Cet équipement répond à un vrai besoin de la population, qui peut ainsi se distraire à moindre coût et qui s’est véritablement approprié cet outil”, explique Jean-Claude Mouroux. Un espace au service de tous… Les élèves de près de soixante écoles, collèges et lycées des 39 communes de l'Agglomération fréquentent régulièrement l'espace nautique du Grand Chalon. Long de 50 mètres, le bassin olympique est le terrain d'entraînement quotidien du premier club amateur français de natation, le "Cercle Nautique Chalonnais" et ses 1300 licenciés. Plusieurs fois par an, il accueille des compétitions de haut niveau. Les associations profitent également du lieu : “Bébés nautic chalonnais” ou des clubs de plongée, par exemple.

26

La piscine à vagues de l’Espace nautique

La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


° Les aides aux associations ✓ Le sport de haut niveau Le Grand Chalon subventionne 4 clubs de haut niveau, le Cercle Nautique Chalonnais (natation), l’Elan Sportif Chalonnais (basket), Le Handball Club halonnais (handball) et le Racing Club Chalonnais (rugby), parce que le sport de haut niveau encourage le développement de la pratique sportive sur le territoire. ✓ Le partenariat avec les associations Depuis le 20 juillet 2006, la Communauté d'Agglomération du Grand Chalon s'est dotée de la compétence sportive facultative lui permettant d'apporter un soutien financier aux associations de son territoire.

Elan Chalon - Club de Basket de Chalon sur Saône – Pro A

FAPAAS : Le Grand Chalon qui encourage la pratique des activités sportives sur son territoire a mis en place en 2009 le Fonds d’Agglomération pour l’Aide à la Promotion des Activités Sportives (F.A.A.P.A.S). Ce dispositif qui s’adresse à toutes les associations sportives des 38 communes du Grand Chalon (la ville de Chalon-sur-Saône étant hors dispositif) est d’un montant global de 184 190 €. Une enveloppe financière est attribuée à chaque commune en fonction des critères suivants : ✓ nombre d’habitants ✓ nombre d’associations sportives ✓ nombre total de licenciés ✓ nombre total de licenciés âgés de 5 à 15 ans

Le sport pour tous dans le Grand Chalon

“Le Grand Chalon subventionne de plus en plus par convention, on souhaite par exemple que tout projet rayonne sur plusieurs communes, nous signons des conventions triennales afin de travailler sur le long terme”, conclut Jean-Claude Mouroux. Une compétition de natation à l’Espace nautique

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


BOURGOGNE

ICADE DONNE VIE À VOS PROJETS


ICADE

DISPONIBIL ITÉ IMMÉDIAT E

Résidence Saint-Jean - 22, rue du Lieutenant nt André And dré

accueil@rsp.fr

Logements du T2 au T5

CRÉDIT PHOTO • FOTOLIA.COM : © SGV - © FRED - © GILLES PARNALLAND - © JULIEN LAURENT - © ECOBO • CORBIS

2 programmes de référence à Chalon-sur-Saône

ZAC - St Cosme - Opération multi-produits 600 m2 de locaux tertiaires disponibles Locaux commerciaux de 150 à 400 m2 en rez de chaussée Icade Promotion 56 r Bourgogne 21121 FONTAINE LÈS DIJON Tél. : 03 80 44 21 80 Fax : 03 80 55 37 39

www.icade-immobilier-neuf.com - www.icade.fr

LOGEMENT - TERTIAIRE - PUBLIC & SANTÉ


La mutualisation pour davantage d’efficacité ✓ Mutualisation des services entre la Ville et l’Agglomération Pierre Jacob, 1er Vice-président, chargé de l'administration générale, des ressources humaines, Maire de Saint Rémy. “La mutualisation des services est partie d’un constat simple que l’imbrication des dossiers entre la Ville-centre et le Grand Chalon est telle que nous avons décidé de les faire porter par la même équipe administrative. En effet, quand on sait que la moitié de la population grand chalonnaise vit dans la ville-centre, notre agglomération a tout intérêt à ce que les relations entre nos deux entités soient coordonnées. Nous avons un Directeur Général des Services unique, une équipe de direction unique et partout là où on le peut (comptabilité, ressources humaines). Même si l’objectif principal n’est pas la recherche d’économies mais plutôt de cohérence, car nous travaillons dans un souci de bonne coordination sur les dossiers. Au global, ces économies de plusieurs centaines de milliers d’euros permettent une réversion aux communes”. ✓ Mutualisation des moyens avec les communes membres Christian Wagener, Vice-président en charge des relations entre les communes en vue d'une mutualisation des services, Maire de Dracy-le-Fort. “Nous avons initié la mutualisation des services dans le but de faire ensemble mieux et moins cher. Parmi les actions lancées, le groupement d’achat de sel, lancé en 2009. Nous passons une commande groupée, ce qui réduit les coûts et chaque commune commande la quantité de sel (pour le salage hivernal des routes) souhaitée, idem avec les fournitures administratives, les vêtements de travail, le matériel informatique ou l’enrobé à froid. Nous allons étendre notre action par le biais de l’aide des services du Grand Chalon à destination des communes autour d’un bouquet de services gratuits et d’un bouquet de services payants. Bouquet gratuit : l’instruction des permis de construire dans le cadre de l’aide à l’urbanisme, un service de documentation administrative et juridique à la demande. Bouquet payant : assistance de maîtrise d’œuvre : le personnel du Grand Chalon est à disposition des communes moyennant une participation financière comme par exemple dans le cadre d’un accompagnement à la réhabilitation d’une salle des fêtes.”.

La coopération décentralisée Le Grand Chalon s'ouvre sur le monde en impulsant une dynamique d'aide au développement au Bénin dans le cadre de la coopération décentralisée mais aussi par son soutien aux acteurs locaux engagés dans l'action internationale. ✓ La coopération décentralisée avec le Bénin La loi permet aux collectivités de développer des conventions avec les pays étrangers. Voilà pourquoi le Grand Chalon mène depuis 2005 une coopération décentralisée avec la Communauté de Communes du Plateau (cinq communes du sud du Bénin : Adja-Ouéré, Ifangni, Kétou, Pobé, Sakété), qui concerne 500 000 habitants. Cette convention concerne les axes suivants :

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012

31


° Aménagement du territoire avec la réalisation de la cartographie et le développement d’un logiciel pour la gestion des affaires domaniales, comprenant un volet formation des élus et des agents. ° Informatisation des services municipaux : “Nous avons équipé 5 salles multimédia et développé un logiciel pour l’état civil. Un programme structurant, voire vital pour ces communes qui découvrent la gestion de la décentralisation. Un sujet primordial qui permet de régler les problèmes de la population, de l’urbanisme, de la gestion des sols et des richesses et de la question des frontières”, résume Rachid Bensaci, Vice-président, chargé des échanges internationaux et de la coopération décentralisée. ° Accès à Internet : Le Grand Chalon joue un rôle de partenaire technique et financier.

“Autour de cette action, ont été organisés des échanges entre associations des 2 collectivités autour de la jeunesse, de la culture et du sport, par le biais notamment de chantiers jeunes”, développe Rachid Bensaci. ✓ Les échanges internationaux Le Grand Chalon soutient les acteurs associatifs du territoire engagés dans l’action internationale à travers divers projets ° Mise en place d’un répertoire en ligne sur le site du Grand Chalon par pays. Avec pour but de créer un réseau entre l’ensemble des acteurs du territoire. Aujourd’hui, les associations sont toutes fédérées et font part de leur action lors de la semaine de la solidarité internationale annuelle. ° Mise en place d’un règlement d’intervention. Il s’agit d’un dispositif d’aide aux associations du Grand Chalon qui travaillent sur l’international, les projets solidaires et l’environnement à l’étranger. “Nous finançons les projets qui nécessitent un déplacement à l’étranger ou des projets locaux à vocation internationale ou interculturelle”, explique Rachid Bensaci. ° Formation. Elle est décisive dans la réussite de certains projets, puisqu’elle permet de connaître le pays avec lequel les acteurs associatifs travaillent, ses us et coutumes et la connaissance des dispositifs d’aide au niveau national et international.

32

Coopération décentralisée avec le Bénin

La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


La cohésion sociale ✓ L’Opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) / Programme local de l'habitat (PLH) / Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) Le Grand Chalon et ses partenaires ont, depuis longtemps, pris conscience de la nécessité de proposer un autre cadre de vie à des milliers d'habitants de l'Agglomération. Le Programme de rénovation urbaine va permettre de rentrer dans le concret. Une autre action communautaire est l'amélioration du parc immobilier ancien. Dans le cadre des Opérations Programmées d'Amélioration de l'Habitat (O.P.A.H), le Grand Chalon prend en charge la réalisation des pré-études et coordonne le suivi/animation au quotidien. Dans le cadre de ses compétences en matière d'habitat, le Grand Chalon a initié une réflexion portant sur l'habitat privé qui se traduit, d'une part, à travers l'élaboration d'un Programme Local de l'Habitat à l'échelle de l'agglomération et plus localement par la mise en place de plusieurs opérations d'amélioration de l'habitat (OPAH). Ces OPAH ont pour objet d'inciter, à travers des aides financières, les propriétaires à réaliser des travaux sur leur patrimoine bâti et permettre notamment d'améliorer le confort des logements.

“Nous co-instruisons des dossiers pour l’aide à l’habitat privé dans le cadre de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) soit diffus, soit dans le cadre d’OPAH”. ✓ Le Programme local de l'habitat (PLH) Le Programme Local de l'Habitat fixe les enjeux et priorités d'action d'une politique visant à répondre aux besoins en logements, tout en assurant une répartition équilibrée et diversifiée entre les communes de l'Agglomération. “Dans le cadre du PLH, l’agglomération possède la délégation des aides aux logements sociaux et produit chaque année du logement social. Nous interrogeons les communes et les bailleurs sociaux, nous sélectionnons et programmons les prêts”, explique Bernard Gauthier, Vice-président, chargé de la politique de la ville et de la cohésion sociale. Il est notamment prévue une opération de reconquête de terrains industriels, rue Pierre Vaux, dans le centre de Chalon. Un programme de logements sociaux qui comprendra trois bâtiments et un petit parc urbain.

“Nous contribuons à la réhabilitation de logements sociaux au centre-ville de Chalon pour stabiliser sa population en reconstruisant la ville sur la ville, remplissant les dents creuses et arrêtant de consommer des espaces agricoles”, précise Bernard Gauthier. Etapes du projet de réhabilitation des Près Saint-Jean 2011 : livraison du nouveau centre commercial 2013 : première livraison de logements 2015 : fin de l'ensemble du programme (construction, équipement et aménagements).

✓ Le Projet de Rénovation Urbaine (PRU) des Prés Saint-Jean Après une large phase de dialogue, de concertation, la Communauté d’agglomération a signé un avenant important avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), le Conseil régional de Bourgogne et le Conseil général de Saône-et-Loire afin de reconstruire un quartier entier de Chalon : les Prés SaintJean, qui représente 7000 habitants, soit 15 % de la population chalonnaise. “Notre but sera de reconnecter le quartier à la ville afin que les Chalonnais s’approprient ce quartier, ces espaces verts, ces commerces”, estime Bernard Gauthier

33 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


La presqu’île Saint-Jean

On y trouvera un nouveau centre commercial, un pôle sport, loisirs et détente avec la création d’un parcours de santé autour du lac. Mais également un foyer de jeunes travailleurs rénové et une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) qui reliera le quartier au centre-ville. Nous allons également y implanter une ZAC de 80 hectares. ✓ L’observatoire local de l’habitat Cet outil du Grand Chalon permet de mieux répondre aux attentes des citoyens, d'évaluer les actions et de proposer de nouvelles solutions en terme d’habitat. Celui-ci a vu le jour il y a 3 ans et a été créé en liaison avec le PLH pour mieux connaître les tendances et le niveau du locatif sur l’agglomération. Elle joue donc un rôle d’observatoire des loyers et un repérage de l’ensemble du patrimoine des bailleurs sociaux. ✓La Maison de l’Emploi et de la Formation La Maison de l’Emploi et de la Formation (MEF) intervient sur le Pays du Chalonnais et travaille en complémentarité du Pôle Emploi. Parmi ses attributions : ° L’observation et le diagnostic des territoires ° L’aide aux différents organismes qui ont besoin d’études spécifiques (notamment dans le domaine de l’aide à la personne) “Nous travaillons à un rapprochement des outils territoriaux, le PLI, la Maison de l’Emploi et la Mission Locale, pour davantage de lisibilité et une gouvernance commune. Le but ultime : jouer un rôle concret dans l’aide à la recherche d’emploi”, précise Bernard Gauthier, président de la Maison de l’Emploi et de la Formation.

34

✓ L’accueil des gens du voyage Le Grand Chalon a aménagé une aire de grand passage pour les gens du voyage à Varennes-le-Grand. Deux autres aires d'accueil sont installées sur le territoire : l’une à Saint-Marcel, l’autre à Chalon. Deux autres sont en cours de construction, l'une à Châtenoy-le-Royal (ouverture en 2010), l'autre à Saint-Rémy (ouverture en 2011). “Nous aimerions désormais travailler sur la sédentarisation des gens du voyage sur deux axes : l’implantation de terrains familiaux où nous construirons des blocs sanitaires et des pièces à vivre et des implantations pour les caravanes, deuxième axe : l’accès à l’habitat social” développe Bernard Gauthier.

La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


Environnement et cadre de vie Les initiatives du service Gestion des Déchets ✓ Ambassadeurs du tri Une équipe de 11 personnes en chantier d’insertion contrôlent les poubelles des maisons particulières et des habitats collectifs du territoire. Trois d'entre elles ont été embauchées en octobre et travaillent chaque jour à sensibiliser au tri, en fonction des endroits où le réflexe n’est pas encore naturel. “Un travail indispensable car nous ne devons absolument pas relâcher nos efforts dans ce domaine étant donné le coût du ramassage et du traitement des ordures ménagères. La mise en place d’une taxe incitative avec une part fixe et une part variable en fonction de l’apport de chacun est notamment à l’étude. Avec pour but une diminution des déchets et l’application d’une taxe plus juste”, explique Denis Evrard, Vice-président, chargé de l'environnement et du développement durable. ✓ Broyage à domicile Depuis 2007, 4 employés de l’agglomération se déplacent à domicile pour broyer la taille des arbres et éviter d’engorger les déchetteries. Le broyat peut être ensuite utilisé en compostage ou en paillage. Plus de 700 personnes ont fait appel à ce service en 2009. ✓ Composteurs Le Centre d’Aide par le Travail (CAT) de Virey-le-Grand fabrique des composteurs vendus aux particuliers par l’Agglomération pour la somme de 15 euros “une somme qui représente le tiers du coût du composteur, les deux autres tiers étant pris en charge par l’Agglomération. Depuis 2007, 1200 composteurs ont été vendus”, précise Denis Evrard. “Nous effectuons actuellement des tests pour des composteurs collectifs Broyage à domicile sur la commune de Lux, que nous envisageons ensuite d’étendre sur d’autres communes afin de baisser le tonnage des déchets collectés”. ✓ Services pour les personnes à mobilité réduite Depuis le 1er mars 2010, l’Agglomération enlève les encombrants à domicile des personnes à mobilité réduite (personnes de plus de 75 ans, handicapées…). ✓ sur simple appel téléphonique ✓ dans un délai d’une semaine pour la première couronne et de deux semaines pour la deuxième couronne ✓ encombrants : matelas, sommiers, matériel électronique, papiers, carton, déchets verts et issus de la taille, textiles…

Ambassadeur du tri

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


L’optimisation de la collecte des ordures ménagères et des déchetteries “La géographie du territoire change, à charge pour nous de nous adapter dans les itinéraires suivis. Nous devons également sécuriser la collecte”, estime Denis Evrard “mais aussi, optimiser le réseau des déchetteries pour un meilleur service à la population. Un gros travail sur le parc va être effectué sur les 3 à 4 années à venir pour un montant de 3,5 millions d'euros”, précise Denis Evrard.

Les incitations à la maîtrise d’énergie La maitrise d’énergie est un dossier important suivi par le Grand Chalon. L’agglomération a en effet consacré 100.000 euros de budget au diagnostic des bâtiments communaux du territoire à la demande des communes. Un bureau d’études va suivre le dossier et effectuer les diagnostics utiles. A charge pour les mairies d’engager les travaux d’amélioration énergétique.

Bus du développement durable Ce bus dirigé par une animatrice spécialisée se déplace sur les écoles (du CP aux IUT) et les entreprises pourtransmettre des informations sur le développement durable. Dans un décor reproduisant l’intérieur d’une maison, l’animatrice y apprend les gestes simples à effectuer au cas par cas, en fonction des publics visés. Au-delà du bus du développement durable, l’animatrice se rend dans de nombreuses écoles pour donner des informations sur les déchets, l’eau et l’énergie aux enfants.

Etudes sur l’eau et l’assainissement

Le nettoyage urbain

Gilles Manière, Vice-président, chargé des Etudes sur l'eau et l'assainissement “L’Agglomération du Grand Chalon étudie la faisabilité de la prise de compétence Eau/Assainissement. Une démarche cohérente indispensable au vu de la difficulté de gestion, de la complexité des normes et des investissements à réaliser en la matière. Deux études vont établir un diagnostic, analyser la situation et émettre des propositions en vue de la mise en place de ce futur service commun et ce d’ici la fin 2010. Courant 2011, nous serons fixés sur la faisabilité technique, financière et juridique de cette prise de compétence nouvelle qui vise bien entendu une amélioration du service rendu à l’ensemble des habitants. Il s’agit enfin, de mettre en place sur le territoire une politique de l’eau prenant en compte l’approvisionnement, sa protection et son traitement ; l’assainissement des eaux usées ; la gestion des eaux pluviales finalement, la préservation de nos rivières et fleuves”.

38 La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


Les transports ✓ L’aménagement d’un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) Cette ligne sera mise en service à la rentrée 2011 et passera sur un axe fort du réseau, qui ira de la zone des Prés Saint-Jean à la Zone Sud. Un service qui permettrait de développer l’usage du bus en maillant et irriguant le territoire, qui serait équipé de Stations Réflex. “Nous pensons également à réorganiser le réseau pour desservir les communes de deuxième couronne, dont nous souhaitons qu’elles soient correctement desservies”, affirme Jean-Noël Despocq, Vice-président, chargé des transports et de l'intermodalité. “Le transport à la demande permet également de répondre aux besoins spécifiques de mobilité en milieu rural”. ✓ La carte Grand aiR’ La carte Grand aiR’ permet aux scolaires de se déplacer gratuitement sur l’ensemble de l’agglomération et de se rendre dans leurs établissements scolaires et d’accéder à leurs loisirs. But de l’opération : diminuer l’utilisation des véhicules des parents. Grâce à cette carte, on constate une hausse de fréquentation du bus de près de 50%. 9138 cartes ont déjà été délivrées.

Arrêt de bus zoom en Zone Industrielle Sud

✓ Le PDE Le Plan de Déplacement des Entreprises a été signé entre l’agglomération et 5 entreprises de la zone sud : La Poste, Chalon Services, B2S, Areva et la Lyonnaise des Eaux, représentant 2600 salariés. “Nous avons calé des propositions sur les horaires et les besoins de ces entreprises et avons installé des stations Réflex et étendu les horaires de la ligne 10. En retour, les entreprises financent à 50% les titres de transport, ce qui est très incitatif pour les employés concernés”, précise Jean-Noël Despocq.

39 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


Parking relais de Saint-Rémy

✓ L’amélioration des déplacements vers la Communauté Le Creusot-Montceau Le Grand Chalon développe une coopération sur différents thèmes avec la Communauté le CreusotMontceau, notamment en termes d’enseignement supérieur ou de transport. Une première étape à été réalisée avec l’installation en bordure de la Route Centre Est Atlantique (RCEA), véritable trait d’union entre le Grand Chalon et la Commuanuté Le Creusot-Montchanin, de deux parcs relais pérennes. Ceux-ci ont été installés à Saint-Remy et à Montchanin. Ces parking dédié au co-voiturage sont également utilisés par les lignes de transports publics du Département. Plus généralement, la localisation de ces parcs relais permet de faciliter les déplacements. “Voilà pourquoi, nous envisageons à terme la création de 4 à 5 parcs relais”, avance Jean-Noël Despocq.

✓ Les pistes cyclables “Le schéma directeur de pistes cyclables est actuellement en phase de préparation avec quelques axes forts comme le développement de 110 kilomètres de voies à terme. A titre d’exemple, un itinéraire cyclable fraîchement inauguré entre Châtenoy-le-Royal et Chalon. Puis en 2011, sera conçu un axe Saint-Marcel – Chalon. Parallèlement, le Grand Chalon soutient financièrement les projets communaux dans le domaine des voies douces. Le but était de mailler du territoire pour que le cycliste puisse se déplacer en toute sécurité. Sont également déployées des stations de vélos Réflex sur les communes de la première couronne”. ✓ Des pistes en faveur du développement durable “Nous réfléchissons à des bus qui se déplaceraient avec un autre mode d’énergie, notamment des bus électriques qui viendraient compléter ou remplacer “Le Pouce”. Nous travaillons avec la Région Bourgogne sur la billettique avec la mise en place de tickets uniques qui permettraient d’utiliser le bus, le vélo et le TER en fonction de ses besoins de façon complémentaire afin de simplifier les déplacements”, conclut JeanNoël Despocq Vice-Président, chargé des transports et de l'intermodalité.

40 Piste cyclable à Chatenoy-le-Royal La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


34, Quai St Cosme BP 20 151 71104 Chalon sur Saône Cedex T: 03 85 90 00 50 - F. 03 85 90 00 51 aderc@aderc-bourgogne.com

L’ADERC au service du développement économique de l’agglomération chalonnaise 2010 voit se réaliser le 1er plan de développement et d’aménagement dont s’est dotée, en 2009, l’agglomération chalonnaise. Le plan “Grand Chalon 2020” allie vision prospective et actions concrètes avec pour objectif la consolidation de son positionnement de premier pôle industriel entre Paris et Lyon. Ce plan vise parallèlement à renforcer le secteur industriel de l’agglomération et, notamment, son tissu de PME / PMI et à favoriser et accompagner les projets en matière d’enseignement supérieur, de formation continue, d’innovation et de recherche et développement. La mise en œuvre du plan “Grand Chalon 2020” est assurée par l’ADERC, la SEM Val de Bourgogne et Nicéphore Cité, structures opérationnelles du Grand Chalon, dont les actions ont permis de développer quatre sites dédiés : • Le Pôle médical et de services à la personne L’ADERC a accompagné l’implantation du 1er Medic Center de France, face au nouvel hôpital William Morey. Ce centre tertiaire santé – HQE – regroupera, à terme, des praticiens du secteur médical et paramédical. Sur le même site, s’implanteront un centre de médecine nucléaire et un centre de rééducation fonctionnelle. • La “Sucrerie”, au cœur du nouveau quartier Saint Cosme, est consacrée à l’enseignement supérieur, l’innovation, l’image et le son. Dès juillet prochain, une nouvelle pépinière d’entreprises – soutien aux structures en création – ainsi qu’un hôtel d’entreprises permettront à l’agLes atouts du territoire glomération de renforcer et de compléter son offre immobilière ° Qualification de la main d’œuvre ° Compétitivité du prix du foncier et tout en améliorant son attractivité. Les entreprises accueillies de l’immobilier d’entreprise ° Excellente localisation géographique dans ce cadre pourront béné° Multimodalité et qualité des infra- ficier des équipements de Nicéphore Cité - Pôle Image et structures ° Offre d’accueil petite enfance et Son – dédiés au développescolaire ment de projets innovants. ° Accession à la propriété pour les Sur ce même site, plusieurs implantations organismes d’enseignement supérieur sont salariés prévues : Aries 3 D, Ecole Supérieure d’Infographie, ouvrira ses portes en septembre ° Richesse et diversité du cadre de vie 2011, avec 100 étudiants sur 3 ans ; Chalon Formation qui, grâce à son installation dans culturelle, associative, sportive des locaux adaptés, pourra développer ses offres de formation et ses effectifs, soit 150 étudiants dans le tertiaire et les services aux entreprises…

42 La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


ADERC publi-rédactionnel • Le Parc d’Activités Val de Bourgogne 2 – PAVB 2 – situé sur la commune de Saint-Loup de Varennes, est dédié aux entreprises du bassin chalonnais souhaitant développer leurs activités. Après les avoir consultées, le Grand Chalon a procédé à un réaménagement parcellaire avec des superficies de l’ordre de 1 500 m2 à 3 000 m2 adaptées au mieux à leurs besoins. • La “réserve foncière” en zone industrielle Nord L’agglomération s’est portée acquéreur des 100 hectares de ce site dédié à l’industrie et à l’écologie industrielle. L’objectif est de permettre aux entreprises industrielles, grands groupes et PME / PMI, de bénéficier d’un environnement favorable et propice à leur développement à proximité d’infrastructures multimodales de premier ordre. Grâce à ces aménagements, le Grand Chalon bénéficie d’une meilleure visibilité pour les investisseurs et d’une attractivité désormais établies tant sur le plan régional que national. Cette attractivité s’illustre par le renforcement des pôles de compétences historiques de l’agglomération et l’émergence de nouvelles filières visant à diversifier son tissu économique.

Les pôles de compétence renforcés • Nicéphore Cité, pôle de développement, de soutien et d’accompagnement de la filière Image et Son. 15 entreprises occupent désormais en totalité les Nicéphore Labs (pépinière d’entreprises) générant 37 emplois directs et plusieurs dizaines d’emplois indirects. L’implantation de la commission du film de Bourgogne favorise le développement des activités audiovisuelles et cinématographiques. Par ailleurs, centre agréé de formation continue, antenne du CNAM Bourgogne pour l’image et le son, partenaire de l’Ecole des Gobelins, Nicéphore Cité est aujourd’hui un acteur reconnu en matière de formation. • Pôle multimodal et fluvial de dimension nationale Dans le cadre de son action dédiée à la valorisation et au développement économique de la voie d’eau, l’ADERC pilote le projet de création d’une formation pour les acteurs et les utilisateurs du fleuve. L’Ecole d’Ingénierie Supérieure de la Navigation Intérieure de Chalon-sur-Saône ouvrira ses portes en septembre prochain et proposera des formations de responsables d’exploitation ou de technico-commerciaux, de chefs d’entreprises artisanales de transport fluvial, de responsables de transport chez les chargeurs, d’agents de transit.

Les filières émergentes • L’agriculture et la viticulture de précision Ces deux secteurs, qui ont fait la notoriété de notre région, connaissent de profondes mutations. Les nouvelles réglementations environnementales et sanitaires engagent à la création de nouveaux programmes de recherche appliquée. Les compétences de l’agglomération dans le domaine de l’imagerie en lien avec les partenaires scientifiques que sont AgroSup Dijon et le LE2I ont permis d’initier des travaux portant sur l’optimisation de l’utilisation des produits phytosanitaires. • La sécurité civile Grâce aux actions menées par l’ADERC en 2009, Promesis Evolution, installée à Chalon-sur-Saône début 2010, mène des travaux de recherche en ingénierie et sécurité incendie. Le Grand Chalon vise ainsi à devenir un territoire référent dans le domaine de la sécurité civile et des incendies en milieu confiné en lien avec les acteurs nationaux que sont l’EDF, l’Autorité de Sécurité Nucléaire, le Commissariat à l’Energie Atomique…

Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012

43


Travaux de voierie en ZI Nord

l’aménagement du territoire Le Grand Chalon aménage et entretient certaines voiries dans les zones d’intérêt communautaire. En effet, dans le cadre de la compétence économique, les zones industrielles sont naturellement entrées dans le giron communautaire (ZI nord, Zone verte de Châtenoy, la ZAC Thalie et la Zone Sud). Cela permet de réaliser des travaux d’envergure, de rationaliser et apporter une lisibilité, notamment lorsque ces zones sont localisées sur plusieurs communes. “C’est le cas de la Zone nord, située sur 4 communes. Parmi nos autres projets, l’étude de la construction d’un parking réservé aux poids lourds dans la Zone Industrielle Nord et une reflexion menée sur le “Campus industriel” situé sur l’ancien site de l’entreprise Kodak. “Nous souhaiterions une meilleure intégration de ce secteur aujourd’hui enclavé à l’ensemble de la ZI Nord et en adéquation avec nos projets d’extension, indique Gérard Laurent, Vice-président, chargé de la voirie et des travaux communautaires. “Outre les travaux liés aux zones industrielles, nous avons récemment travaillé sur le prolongement de la rocade, nous avons réalisé la totalité de l’axe jusqu’au rond-point de Californie, et réalisé 2 kilomètres de transversale qui relie Givry à Autun en contournant Châtenoy-le-Royal. Pour 2010, nous participerons au projet de réaménagement de la sortie de la RCEA au niveau du péage sud de Chalon. Un projet de plus de 60 millions d’euros porté par l’Etat, le Grand Chalon, le Département et la Région qui permettra une sécurisation de cette entrée/sortie d’autoroute et une amélioration de l’écoulement du trafic”. Le Grand Chalon travaillera également sur le désenclavement de la ZI nord, qui serait reliée à l’autoroute via un troisième péage. Un projet économique et social d’envergure sur lequel travaille la Communauté d’agglomération. “Plus globalement, nous réfléchissons à l’amélioration des conditions de circulation à travers une amélioration de la voirie existante. Vu le contexte économique actuel, nous préférons travailler en ce sens plutôt que créer de nouvelles voiries, plus coûteuses”, conclut Gérard Laurent.

45 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


Le Schéma de Cohérence Territoriale (Scot) Le Scot a pour objectif d’équilibrer le territoire Grand Chalonnais. Il s’agit de l’ex-schéma directeur. Le Scot, Schéma de Cohérence Territoriale, est le plan d'aménagement qui permettra d'orienter le développement de l'agglomération chalonnaise au mieux des intérêts de tous.

Martine Hory, Vice-présidente, chargée de l'intérêt communautaire et du projet d'agglomération. “Nous allons travailler sur le positionnement du territoire, l’environnement et l’utilisation de l’espace afin d’éviter l’étalement urbain. Réfléchir à l’économie et l’emploi, en adaptant et rendant accessibles nos zones d’activités. Etudier les infrastructures de communication et les modes de déplacement. Travailler sur l’attractivité et l’image du territoire. Valoriser l’enseignement et la formation. Réfléchir aux ressources en eau…

Un travail effectué autour de 3 grands axes ✓ L’environnement en intégrant les dispositions issues du Grenelle (urbanisation, ressources naturelles…) ✓ Le développement économique ✓ Le niveau de services (habitat, service à la personne, équipements)

En attendant le nouveau Scot… Pour précéder le Scot qui nécessitera 3 ans d’élaboration, le Grand Chalon a construit une Charte d’urbanisme signée par quasiment l’ensemble des communes qui les engage moralement et qui préfigure l’esprit du futur Scot.

Le Scot du Grand Chalon va être révisé en plusieurs étapes ✓ Un diagnostic à la fin 2010 va porter sur le périmètre du pays (147 communes, près de 148 000 habitants) pour aboutir à des propositions d’aménagements. ✓ Ensuite, une reflexion sera menée concernant l’élaboration du projet d’agglomération et le périmètre du SCoT.

Le Scot, facteur de développement participatif “Cette démarche est aussi un temps d’échange et d’information avec la population afin que celle-ci soit véritablement impliquée”, précise Alain Bernadat, Vice-président, chargé de la démocratie participative.

Démocratie participative – Alain Bernadat Vice-président chargé de

46

la démocratie participative “Nous dynamisons le Conseil de développement où sont invités à s’exprimer et à apporter des idées la société civile, les élus et les associations d’usagers. Des groupes de travail puis des commissions qui lanceront des propositions autour de thèmes précis sur le développement économique. Autre axe de travail, le développement durable, un comité de pilotage du plan climat et énergie sur le territoire. Les élus vont d’abord se pencher sur la mise en place du comité puis les habitants vont être associés aux choix envisagés. Enfin, nous impliquons l’ensemble des élus pour échanger sur l’avenir du Grand Chalon, sur l’élargissement des compétences avec la volonté d’associer la population de l’ensemble des communes ”.

La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


La ruralité “L’objectif de la Communauté d’agglomération, dans le cadre des réformes des collectivités territoriales, est de mieux intégrer les communes rurales dans l’agglomération, en prenant en compte leurs spécificités pour les intégrer dans la politique du Grand Chalon”», indique Daniel Villeret, Vice-président, chargé du développement rural. Les axes de travail et pistes de réflexion ✓ Amélioration des déplacements respectueux de l’environnement (augmentation de la fréquence des bus…) ✓ Développement des atouts de notre territoire : beauté de nos villages, tourisme “vert” avec le réseau de pistes cyclables, Côte chalonnaise avec la viticulture, fédérer les offices de tourisme pour développer une offre complémentaire et cohérente. ✓ Développement des communes rurales dans le cadre du Grand Chalon (urbanisme, gestion des espaces et du territoire avec des principes équitables).

Les Vendanges

47 Grand Chalon - La Revue des Développements Durables - 2012


“Nous travaillons également à la promotion des produits de nos territoires, en contact direct avec les producteurs. Nous soutenons ainsi le projet d’implantation d’un distributeur de lait au centre de Chalon, provenant d’un Gaec situé à Lux. Nous travaillons également à l’introduction des produits locaux et bio dans les cantines scolaires”, développe Daniel Villeret.

Le fonds d’aide aux communes Le fonds d’aide aux communes rurales dispose de 350 000 euros. Celui-ci les aide à ✓ la réalisation des études d’urbanisme (PLU…) ✓ l’aménagement des centres-bourgs (voirie, trottoirs avec technique de récupération des eaux pluviales pour régénérer les nappes phréatiques,…) ✓ le subventionnement des déplacements doux (liaisons piétonnes, construction de pistes cyclables en cohérence avec le schéma directeur de l’agglomération) Chaque commune peut présenter son projet et la Communauté d’agglomération prend en charge une part de financement en fonction de son nombre d’habitants. Le but est d’aider les plus petites collectivités : le financement des projets peut atteindre 50% pour les communes de moins de 500 habitants, 40% pour les communes de 500 à 1500 habitants et 30% pour les communes de plus de 1500 habitants. “Je rencontre régulièrement les maires et les conseillers municipaux de toutes les communes afin qu’ils s’expriment sur l’intégration de leur commune dans le Grand Chalon”, développe Daniel Villeret.

L’articulation des communes Le Grand Chalon est une Communauté d’agglomération essentiellement constituée de communes rurales qui entourent Chalon et les communes de la première couronne. Dès que l’on quitte ce premier périmètre, on découvre tout de suite la campagne. Géographiquement, la Communauté d’agglomération est construite autour de Chalon avec trois couronnes qui entourent cette ville-centre. “L’intérêt de la Communauté d’agglomération est de répartir ces équipements sur le territoire pour que chaque habitant puisse bénéficier d’un service équitable (par exemple les 6 déchetteries intercommunales seront réparties sur le territoire afin que chaque habitant soit à moins de 15 minutes en voiture de la déchetterie la plus proche”, conclut Daniel Villeret.

48 La Revue des Développements Durables 2012 - Grand Chalon


DD Grand Chalon  

Le magazine des Développemlents Durables

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you