Issuu on Google+

RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page1

Politique de coopération internationale du Conseil général des Yvelines

Le Conseil général des Yvelines, acteur engagé de toutes les solidarités.

Rapport d'activité 2010


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page2

Une solidarité plus forte que la crise Votre Conseil Général s’engage pour toutes les solidarités. Alors que ses responsabilités ne cessent de croître, particulièrement à l’égard des publics en difficultés et des personnes âgées, il n’a jamais été question pour vos élus de renoncer, même au plus fort de la crise, à l’effort du Département en faveur des pays en développement, ni même de le diminuer. Je suis fier d’avoir été renouvelé, en 2011, à la tête d’une telle Assemblée, courageuse et généreuse, qui sait ne pas oublier ce que la France doit au reste du monde, ce que la France représente encore dans le monde, et la place que tiennent les pays africains en particulier dans l’histoire personnelle de nombre de nos concitoyens. En 2010 encore, le Département a consacré près d’un euro par an et par habitant à cette solidarité avec le reste du monde. Les associations yvelinoises, et notamment les associations de migrants, les communes engagées dans des partenariats, ont reçu un soutien appuyé du Département : près de 450 000 euros de subventions leur ont ainsi été versés. 2010 restera pour moi l’année du Sénégal : je ne saurais oublier la ferveur de nos Yvelinois originaires de ce pays et leur incroyable mobilisation lors des dernières Assises. Avec le soutien des autorités sénégalaises et de son Ambassadrice à Paris, cette fête de la coopération a aussi été une vitrine pour le Sénégal tout entier, et pour tous, l’occasion de montrer notre manière de vivre ensemble. Alain SCHMITZ Président du Conseil général des Yvelines

« Depuis 2007, le Département a conclu sept accords de coopération décentralisée au Bénin, au Congo, au Liban, au Maroc, au Sénégal et au Togo. Chaque collectivité partenaire a ses attentes, son mode de fonctionnement spécifique, des contraintes propres… Il n’y a pas d’autre choix que faire du « sur mesure ». Je suis heureux que le Ministère des affaires étrangères ait reconnu en 2010 la qualité de notre coopération, et la pertinence des projets qui sont conduits, en nous accordant son soutien financier. Notre marge de progrès est encore grande, pour que chaque euro yvelinois dépensé pour nos partenaires ait l’impact le plus élevé pour les populations. Je ne doute pas un seul instant que la relation de confiance que nous fortifions chaque jour avec nos interlocuteurs étrangers est le terreau sur lequel pourront s’épanouir des projets toujours plus ambitieux et efficaces ». Jean-Marie TETART Vice-Président délégué à la coopération décentralisée

Politique départementale de coopération internationale

2


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page3

Yvelines, partenaires du développement Objectif : 1€/an par habitant Les Yvelines comptent 1,5 million d’habitants 1 600 000 1 400 000 1 200 000 1 000 000 800 000 600 000 400 000 200 000 0

« Yvelines, partenaires du développement » est la politique de coopération internationale mise en place à partir de 2007 par le Département des Yvelines. Dotée de l’objectif d’un euro par an par habitant elle suit une feuille de route cohérente et efficace qui a permis d’inscrire le Département parmi les acteurs français reconnus dans le domaine de la coopération internationale. « Yvelines, partenaires du développement », c’est : n sept accords de coopération décentralisée avec des collectivités locales étrangères ;

2007

2008

2009

2010

Le budget réalisé en 2010

n

deux dispositifs de soutien aux acteurs yvelinois de la solidarité internationale, dont un dédié aux associations de migrants ;

n

une volonté d’animation du territoire des Yvelines, en particulier à travers l’organisation des Assises annuelles ;

n

la mobilisation des agents du Département et des organismes experts en Yvelines pour mettre à disposition l’expertise yvelinoise de nos partenaires de la coopération décentralisée.

16% 47% 15% 22% n n n n

Depuis 2007, « Yvelines, partenaires du développement » a mobilisé près de 3,4 millions d’euros, dont 1 201 090 euros en 2010. Accords départementaux Appui aux acteurs yvelinois Solidarité migrants Autres (Assises, partenariats et adhésion)

Les outils de la politique La « Charte yvelinoise pour la qualité des projets de coopération internationale » offre un référentiel commun de principes pour les actions soutenues par le Département. Cet ensemble de bonnes pratiques, fruit d’un travail collectif avec des acteurs yvelinois, facilite la réalisation et la conduite de projets de qualité en matière de coopération internationale.

Le « guide pratique pour se positionner par rapport aux Objectifs du millénaire pour le dévelopement (OMD) » permet aux acteurs yvelinois et au Département de resserrer le lien entre les projets qu’ils soutiennent et les Objectifs du millénaire Alignement du projet avec les OMD pour le développement. A OMD1 3 travers une méthodologie OMD8 2 simple mais rigoureuse, 1 OMD2 les acteurs de la solidarité internationale évaluent la OMD7 OMD3 contribution de leur projet à la réalisation des OMD. OMD6 OMD4 OMD5

Une présence dans les réseaux Le Département des Yvelines est membre de Cités Unies France depuis 2009, qui œuvre à la reconnaissance nationale et internationale de la coopération décentralisée et mutualise l’expérience des collectivités françaises. En 2010, il a participé de manière informelle au réseau Ile-de-France international qui regroupe la Région et les départements franciliens.

Rapport d'activité 2010

Partenaires institutionnels Depuis 2008, le Ministère de l’immigration et du développement solidaire accorde sa confiance au Département et soutient son dispositif « Solidarité migrants » (lire p. 7). En 2010, deux conventions triennales ont été signées avec le Ministère des affaires étrangères, pour cofinancer les coopérations au Bénin et au Togo.

3


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page4

7 accords de coopération décentralisée Pays : Bénin Durée : 3 ans Apport CG78 2010 : 118 762 € Depuis 2009 : 264 931 €

GROUPEMENT INTERCOMMUNAL DU MONO

L’intercommunalité du Mono fait preuve d’un très fort dynamisme, et une mission d’observation des structures intercommunales françaises a été réalisée. Les instances et les groupes de travail sectoriels oeuvrent à la mise en place de la stratégie de gestion des déchets définie en 2009, et plusieurs études ont été lancées en prélude à la phase d’investissement. Une étude pour le Système d’information géographique a également été initiée. Concernant le programme d’accès à l’assainissement, 11 groupes de latrines ont été réceptionnées, 26 sont encore à achever.

L’implication des agents départementaux constitue un élément essentiel dans la conduite de la politique de coopération internationale. A cet effet, l’année 2010 a été marquée par une mobilisation de plus en plus grande et volontaire des services du Département dans les programmes de coopération décentralisée. Six agents du Département auront passé 47 jours en mission durant l’année 2010. Ils proviennent d’Yvelines tourisme, de la Direction des routes et des transports, de la Direction de la Culture, de la Direction du développement et de la Direction générale des services. Pays : Liban Durée : 3 ans Apport CG78 2010 : 4 448 € Depuis 2009 : 37 374 €

« Grâce aux différentes rencontres en France, lors des Assises, nous avons pu mieux cerner le chemin qu’il nous reste à parcourir vers l’intercommunalité. C’est certes encore loin, mais cette mission d’études nous a permis de nous donner des étapes et d’envisager sereinement notre évolution institutionnelle » Bertin TOSSOU Président du GI-Mono Maire de Comé Pays : Congo Durée : 3 ans Apport CG78 2010 : 131 284 € Depuis 2009 : 274 565 €

DÉPARTEMENT DE LA CUVETTE

La structure d’entretien des routes mise en place par le Département dispose d’une équipe opérationnelle et ses services ont commencé à fonctionner dans la ville d’Owando. Le transfert progressif de ses charges de fonctionnement au Conseil départemental de la Cuvette assure sa pérennisation. Concernant le programme « amélioration de l’offre de santé de base », deux centres de santé intégrés (CSI) ont été réhabilités et le Volontaire du progrès a réalisé une étude pour la création d’une équipe de maintenance des CSI.

FÉDÉRATION DES MUNICIPALITÉS DE KESROUAN-FTOUH

La coopération avec le Liban vise le développement économique et l’attractivité touristique du Kesrouan-Ftouh. La mise en place d’un stage en partenariat avec l’ESSEC de juillet à décembre 2010 a permis la réalisation d’études concourant à une meilleure appréhension des caractéristiques économiques locales. La préfiguration d’un Office régional de tourisme a également été mise en discussion avec les acteurs économiques locaux.

Politique départementale de coopération internationale

« Yvelines Tourisme a un rôle de conseil auprès de la Fédération. Nous avons aidé notre partenaire à mesurer l’ampleur de la tâche, ce qui est un premier pas. Un office du tourisme, s’il veut être un outil efficace pour la promotion du territoire, suppose une grande réflexion en amont sur les attentes des clients, l’identité marketing que l’on veut faire valoir » Sylvie LAHUNA Directrice d’Yvelines tourisme

4


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page5

7 accords de coopération décentralisée RÉGION DE RABAT-SALÉ-ZEMMOUR-ZAËR

Pays : Maroc Le programme de développement de l’accès à l’eau Durée : 3 ans potable dans la zone rurale de Sfassif (2 250 personnes) Depuis 2008 : s’est poursuivi en 2010 sous la responsabilité de 207 443€ l’Adeframs, Un nouvel atelier de formation à la taille et l’élagage des espaces verts a pu être également organisé au Centre de formation professionnelle du Lycée horticole de Saint-Germain-en-Laye pour 5 cadres de la Région de Rabat-Salé. Dans la perspective du renouvellement de la convention-cadre en 2011, un travail de diagnostic des territoires des Yvelines et Rabat-Salé a été conduit par des étudiants de l’ESSEC.

Pays : Sénégal Durée : 5 ans Apport CG78 2010 : 63 870 € Depuis 2007 : 453 922 €

RÉGION DE MATAM La nouvelle convention-cadre signée en 2010 ans concentre les efforts dans le domaine de l’eau (eau potable, assainissement, agriculture…). Elle a pour originalité d’associer les associations yvelinoises de migrants originaires de Matam, représentées par la FADERMA. Plusieurs projets, comme la réalisation d’un forage dans le village de Tata Bathily, ont été retenus. Sur le plan institutionnel, une formation des élus et agents de la Région au nouveau Code des marchés publics a été aussi programmée. Plusieurs chantiers datant de la période 2007-2009 doivent encore être achevés.

DÉPARTEMENT DE PODOR L’année 2010 a vu la réorientation de la coopération : les collectivités locales du département se sont organisées dans un Cadre de concertation, et un thème unique a été retenu, la gestion et la valorisation des déchets. Le Cadre de concertation bénéficie de l’appui technique de l’Agence régionale de Saint-Louis. Deux études ont été initiées (diagnostic et connaissance des filières de valorisation) et un fonds de soutien aux initiatives des collectivités locales a été mis en place. Les premières réalisations doivent intervenir en 2011. « J’interviens au Togo depuis 2009 pour le compte du réseau de lecture publique des Lacs. Les contraintes que j’y découvre m’amènent à réfléchir à notre propre action en Yvelines : d’un point de vue professionnel, cette mise en perspective est enrichissante ». Mélanie MASSE Responsable de secteur Bibliothèque départementale des Yvelines, Direction de la culture

Rapport d'activité 2010

Pays : Sénégal Durée : 5 ans Apport CG78 2010 : 60 982 € Depuis 2009 : 160 982 €

Pays : Togo Durée : 5 ans Apport CG78 2010 : 198 168 € Depuis 2007 : 494 746 €

Le Département des Yvelines mobilise de plus en plus le savoir-faire des centres et réseaux yvelinois. A travers leurs conseils techniques et leur expérience, ces spécialistes externes contribuent à la réalisation des programmes de coopération. Le Département a ainsi associé Yvelines Tourisme et la Chambre de commerce et d’industrie de Versailles (au Liban), le Lycée polyvalent Jules Ferry, l’Institut de formation sociale des Yvelines, les associations Convoi Exceptionnel et Bibliothèque sans frontières (au Togo), l’Agence départementale de Conseils aux communes (au Bénin), l’ESSEC (au Maroc et Liban), le Service départemental d’incendie et de secours (au Congo).

PRÉFECTURE DE BLITTA, PRÉFECTURE DES LACS ET COMMUNE D’ANÈHO

A Blitta a démarré le projet sur trois ans de soutien à l’agriculture et aux coopératives conduit par l’association togolaise ETD. La Direction de la santé a également reçu un lot de 35 vélos pour favoriser la mobilité des agents de santé communautaire. Dans les Lacs, le réseau de lecture publique s’est mis en place et 2 000 ouvrages ont pu être livrés, tandis que les rénovations de bibliothèques se sont poursuivies. Les discussions pour la création d’un Lycée technique à Anèho ont également débuté.

5


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page6

Le soutien aux acteurs yvelinois Ventilation des subventions par pays 8% 6%

Ventilation des subventions par secteur 11%

5%

19%

15% 17%

17% 12% 7% n Bénin n Burkina Faso n Mali

22% 18%

30%

n Sénégal n Togo n Vietnam

13% n Autres pays d'Afrique n Autres pays

n Education n Santé n Eau et assainissement

n Autres services sociaux n Agriculture n Autres secteurs

En 2010, les projets présentés par les acteurs yvelinois ayant bénéficié d’un soutien départemental ont concerné principalement le Sénégal (30% des subventions), le Mali (17%) et le Vietnam (12%). Les secteurs concernés par ces projets sont en majorité la santé (22%), l’éducation (19%) et l’agriculture (17%). « Parce que ce sont les femmes qui mettent les hommes au monde, elles tiennent une place et un rôle essentiels dans le développement social de leur pays. Au vu des difficultés liées à l’accouchement dans la commune de Waly (Mauritanie), elles ont décidé de se mobiliser pour faire baisser le taux de mortalité infantile de la région. Manque de professionnels de santé, manque d’équipements, centres de protection maternelle vétustes,... sont autant de causes qui ont encouragé notre association à se lancer dans le projet de rénovation du centre de santé de Waly. » Aïssata YERO, Présidente de l’association Femmes unies de Waly (Les Mureaux)

DISPOSITIF - Appui aux acteurs yvelinois de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale. Le Département propose des conventions pour une durée de trois ans afin de soutenir les programmes d’investissement dans les pays de la Zone de solidarité prioritaire de la France. Le dispositif est ouvert aux associations, collectivités locales et collèges : 26 acteurs en ont bénéficié en 2010.

30 ans de coopération au Mali - La ville de Viroflay va célébrer en 2011 un double anniversaire : ses 30 ans de coopération avec le cercle de Kolokani au Mali et ses 50 ans de jumelage avec la ville de Hassloch en Allemagne. Cette coopération tripartite est l’un des plus beaux exemples soutenus par le Département des Yvelines. Elle a su fonder sa légitimité sur l’échange entre les jeunesses française, malienne et allemande et réunir des énergies qui ont su contribuer au développement local, à l’ouverture culturelle et à l’amitié durable entre ces trois territoires.

« Les élèves de la classe à projet humanitaire de notre collège correspondent régulièrement par écrit avec ceux du collège Ngalele au Sénégal. Cet échange humain et culturel a été renforcé par le voyage solidaire au Sénégal qui a permis aux deux classes de se rencontrer. Les élèves sénégalais qui ont reçu de la part de leurs confrères du matériel scolaire ont pu faire découvrir à leurs camarades français une culture de vie différente. Nos élèves sont revenus ravis de cette expérience. Le Conseil général des Yvelines est un partenaire à conserver pour la suite. » Patrick SPAAK, professeur de sciences et vie de la terre au collège Pierre de Coubertin (Chevreuse) « Le séisme de janvier 2010 qui a touché Haïti a provoqué un afflux de populations vers la commune de Boucan-Carré sur laquelle nous intervenons. Ces migrations de populations vers leurs villages d’origine augmentent considérablement les besoins locaux. L’épidémie de choléra survenu en octobre a touché directement la commune mais a cependant permis aux habitants de prendre conscience des chemins de contamination de la maladie et de faire le lien entre les comportements humains et les risques de transmission. », Brigitte BOOS, Chargée de la coordination des partenariats pour l’association Inter Aide (Versailles)

Politique départementale de coopération internationale

6


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page7

Le soutien aux acteurs yvelinois

Convoi exceptionnel : la culture fait partie du développement L’association créée en 2009 accompagne des troupes de danse ou de théâtre au Maroc, au Congo, en République Démocratique du Congo, au Burkina Faso et au Togo. Elle leur apporte conseils, expertise et formation grâce à la mobilisation d’un réseau important d’artistes et professionnels du spectacle en France, ainsi que du matériel pour organiser répétitions et spectacles.

Le Pays Houdanais dynamise la Casamance - Avec l’appui financier de la Communauté de communes et du Département, six communes du Pays Houdanais ont mené en 2010 des actions dans les domaines de l’agriculture, de l’éducation ou de la santé en faveur des villages de la Communauté rurale de Suelle (Sénégal). Cette dynamique commune s’appuie sur l’association Kassoumaï 78. Le collège, l’hôpital, les délégataires de services publics houdanais participent également à cette coopération.

Les ressortissants de Toumoughel unis pour la santé et l’eau potable Depuis de nombreuses années, les migrants installés en Yvelines apportent un soutien matériel à leur village sénégalais d’origine. En 2010, avec le concours financier du Département et du PAISD au Sénégal, et l’appui technique de l’association Agir ABCD Yvelines, ils ont pu réaliser l’adduction d’eau potable et le centre de santé pour un montant de près de 200 000 euros.

DISPOSITIF - Solidarité migrants. Ce dispositif est mis en place avec le soutien du Ministère de l’intérieur et de l’immigration. Il s’adresse aux associations de solidarité internationale issues des migrations (OSIM) qui souhaitent mener des actions de développement en faveur de leurs pays d’origine. Des appels à projets sont publiés chaque année. En 2010, 11 OSIM ont pu bénéficier des subventions octroyées par le Département des Yvelines dans ce cadre.

Une dynamique départementale autour de la coopération internationale

n

Avec à l’affiche le Sénégal comme pays invité d’honneur, les 2èmes Assises « Yvelines, partenaires du développement » ont réuni plus de 600 participants en octobre 2010 à Mantes-la-Jolie.

Rapport d'activité 2010

n

La campagne Microdons78 a permis à 7 associations locales de récolter 15 000 euros dans les centres commerciaux yvelinois, soit deux fois plus que l’an dernier.

n

Bienvenue au RACIVS qui fédère 50 associations autour des Mureaux et propose conseils et conférences, avec le soutien des services territoriaux d’action sociale du Département.

7


RapportActivite_RapportActivite.qxd 22/07/11 09:49 Page8

GÉNÉRAL DES

: CONSEIL PHOTOS

B ONNIÈRES -SUR-SEINE- MAQUETTE : ANNE LE CORRE- CRÉDITS À

WAUQUIER

DÉPARTEMENT - DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT - COOPÉRATION INTERNATIONALE 78000 VERSAILLES (FRANCE) - COOPINTER@YVELINES.FR - (+33) 1 39 07 79 94

ENVIRONNEMENTALE

DU

- JUILLET 2011- IMPRESSION

: HÔTEL

PLACE ANDRÉ MIGNOT

PARTENAIRES DU DÉVELOPPEMENT

CONTACT

2

YVELINES,

A la lumière des enseignements de 2010, et tirant les leçons des expériences précédentes, un premier bilan de la politique « Yvelines, partenaires du développement » sera engagé en 2011. Il pourra donner lieu à une rénovation du cadre d’action et des différents outils mis en place par le Département afin de garantir une organisation efficace et renforcer les résultats acquis au cours de ces quatre premières années. Cette modernisation pourra se concentrer aussi bien sur les axes stratégiques définissant la politique « Yvelines, partenaires du développement » que sur les dispositifs de soutien aux acteurs yvelinois. Des outils transversaux pourraient faciliter les échanges entre acteurs locaux et améliorer la qualité et la visibilité des projets qu’ils portent ; enfin l’animation du territoire yvelinois pourrait être dynamisée par une coordination des actions et une offre plus ciblée en fonction des acteurs identifiés.

YVELINES; DOMINIQUE ESKENAZI; NICOLAS REITZAUM

Perspectives 2011


synthese-vfinale