Page 1

Dossier de prĂŠsentation


Sommaire

La culture scientifique & technique dans les Yvelines, l’opération 2011

p3

Le projet : une exposition-atelier itinérante dans les Yvelines

p4

L'exposition-atelier

p5

2


La culture scientifique & technique dans les Yvelines, l’opération 2011 L’accès à la culture pour tous, y compris dans ses aspects scientifiques et techniques, est un enjeu important, comme l’a souligné le rapport d’orientation culturelle 2009/2011 du Conseil général des Yvelines, en inscrivant le développement de la culture scientifique et technique dans ses actions. Depuis, un certain nombre d’actions a été conduit : un travail de recensement des acteurs, la mise à disposition d’expodossiers sur le thème science et société depuis 2009, l’itinérance de l’exposition Electricité en 2011. Le bilan de l’itinérance de l’exposition, présentée du 20 janvier au 15 mai 2011, dans quatre villes du département - Maison de l’environnement, des sciences et du développement durable à Saint-Quentin-enYvelines, Espace Paul Bert à Mantes-la-Jolie, l’Onde à Vélizy-Villacoublay et le Centre de diffusion artistique à Poissy - est très positif. D’une part, ce premier partenariat, en mobilisant plusieurs partenaires sur l’ensemble de l’itinérance – avec des porteurs de projet positionnés de manière très diverse dans les collectivités : équipement culturel, direction de la culture, bureau information-jeunesse, service science et techniques - a eu un effet d’entrainement et de dynamisation sur le territoire.

Outre la qualité de l’exposition de la Cité des sciences et de l’industrie (offre culturelle de renommée et reconnue), les visiteurs ont fortement apprécié la proximité géographique de l’opération, ainsi que la proximité humaine. La présence des médiateurs a été une valeur ajoutée lors de la visite de l’exposition. La présentation de cette exposition a permis de proposer une exposition interactive sur les sciences : ludique, éducative, adaptée aux enfants et accessible. Par ailleurs le signal fort de réussite et d’impact de la réceptivité de cette exposition auprès du public local a souvent été le bouche-à-oreilles et la mobilisation des enfants pour faire revenir leurs parents. Enfin, la proximité géographique a été l’un des critères principaux de déclenchement de la visite.

En initiant ce partenariat, le Département a offert la possibilité aux différents acteurs de se connaître. C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’itinérance de l’exposition N’en jetez plus ! Et habitez écologique en 2012/2013.

D’autre part, 7 227 visiteurs ont visité l’exposition, en onze semaines dans quatre lieux de présentation, ce qui représente une centaine de personnes par jour, sur soixante-quatorze jours d’exploitation, avec une moyenne de visite d’une heure. L’itinérance de cette exposition a facilité l’accueil d’un nombre très important de scolaires, 4 406 enfants, soit environ 60% de la fréquentation. L’opération a aussi bénéficié du soutien de l’Inspection académique.

3


Le projet : une exposition-atelier itinérante dans les Yvelines N’en jetez plus ! Et habitez écologique Conçue et réalisée par la Cité de l’Architecture & du Patrimoine (CAPA), l’exposition-atelier présente un univers intérieur dans lequel sont expliquées les bonnes pratiques écologiques liées à l’habitat, amorçant ainsi la nécessaire révolution de nos comportements individuels. Une remise en contexte des différents modes d’habitat à travers le monde favorise la compréhension des enjeux d’un développement durable et équitable, de l’échelle individuelle à l’échelle mondiale. Sous forme de workshop évolutif tout au long de l’exposition, les jeunes visiteurs participent à la réalisation d'une grande construction à partir de trois matériaux de récupération : la bouteille en plastique, la cannette métallique et le papier journal. C’est une façon marquante de se rendre compte de la quantité de matière, d’énergie, d’eau, que chacun d’entre nous consomme et produit, mais pourrait économiser en changeant certaines habitudes.

Enfin, s’adressant principalement à un jeune public, le concept d’exposition-atelier permet de mettre l’accent sur la médiation, et donc, l’accompagnement du public, afin de le rendre plus particulièrement « réceptif » et« actif » lors de sa visite.

Les partenaires Le Département met à disposition des partenaires culturels locaux l’exposition d’octobre 2012 à avril 2013. Elle est proposée dans différents lieux de présentation du territoire : 

du 12 octobre au 3 novembre 2012 à L’Onde, Vélizy-Villacoublay, en partenariat avec la commune ;



du 6 décembre 2012 au 5 janvier 2013 à La Graineterie, Houilles, en partenariat avec la commune ;



du 15 janvier au 10 février 2013 à l’Espace Maurice Béjart, Verneuilsur-Seine, en partenariat avec la communauté d’agglomération des Deux rives de Seine ;



du 16 février au 9 mars 2013 à l’Espace Culturel Multimédia, Le Chaplin, Mantes-la-Jolie, en partenariat avec la commune ;



du 30 mars au 24 avril 2013 à la Maison de l'environnement, des sciences et du développement durable, Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-enYvelines.

Le choix de l’exposition-atelier Cette exposition a été choisie d’une part par les problématiques qu’elle aborde : elle propose un outil de médiation dans le cadre de la politique menée par le Département en matière d’environnement et de développement durable (éco-matériaux, éco-construction / habitat, mise en place de la plateforme écodépartementale), la sensibilisation aux écogestes étant aussi un thème fortement inscrit dans l’actualité. D’autre part, la qualité de cette expositionatelier, tant dans son propos que dans sa réalisation, est essentielle, afin de mettre à disposition des partenaires un outil - ressource pédagogique - autre qu’une exposition de type « panneau », soit, une exposition « interactive » et « prestigieuse ».

L’objectif est de mobiliser les enseignants et les élèves autour d’un projet qui permettra de proposer une approche « sciences et technique » de la culture. Un partenariat est mis en place avec l’Education nationale.

4


L’exposition-atelier N’en jetez plus ! Il est temps de devenir des habitants éco-responsables Élodie Brisson, Commissaire de l’exposition-atelier Direction des publics, Cité de l’Architecture & du Patrimoine

À travers l’évocation des différentes pièces d’un logement, l’exposition-atelier N’en jetez plus ! s’attache à montrer les nombreux points sur lesquels nous pouvons agir de façon écoresponsable au sein même de notre habitat : depuis l’isolation jusqu’à la réduction et le tri des déchets, en passant par l’utilisation de matériaux naturels, la bonne gestion du chauffage, ou encore les économies d’eau… Tous ces éco-gestes sont présentés de façon ludique et leurs causes et conséquences sont illustrées de données chiffrées ou imagées. Il est toujours plus facile de réfléchir, d’agir et de s’impliquer en connaissance de cause ! Et parce que les petites rivières font de grands fleuves, ces petits gestes peuvent avoir d’immenses effets si nous sommes très nombreux à les mettre en œuvre ! Chaque action compte et a d’autant plus d’impact que nous sommes nombreux à la mettre en œuvre. (…)

Au sein de l’exposition-atelier une grande structure s’habillera de trois matériaux de récupération (papiers journaux, bouteilles plastiques et canettes métalliques) transformés par les enfants au fur et à mesure [de l’exposition]. Cette grande construction, et la présentation de projets d’architecture contemporaine mettant en œuvre les matériaux de récupération les plus variés, montreront que l’on peut réaliser de grandes choses dès lors que l’on fait l’effort d’accorder une valeur à des objets qui en paraissaient dénués. L’exposition-atelier N’en jetez plus ! Met en lumière une pensée globale combinée à une action locale, (…) fondements du développement durable. Autrement dit nos choix et nos actes, ici et aujourd’hui, auront demain des conséquences sur l’ensemble de la planète. C’est pourquoi il est indispensable de modifier nos comportements quotidiens afin de devenir des habitants éco-responsables !

S’interroger sur les pratiques quotidiennes au sein de l’habitat, c’est aussi l’occasion de changer de regard sur des gestes ou des objets simples, et c’est aussi prendre conscience de leurs potentialités. Ce serait, par exemple, adopter de nouvelles habitudes en passant du jetable au réutilisable. (…)

5


Le propos et les éléments de présentation L’exposition s’organise en trois parties complémentaires.

Partie 1 « La situation dans le monde »

Partie 2 « Mon habitat éco-responsable »

Le propos

Le propos

Cette partie traite des modes d’habiter à travers le monde en introduisant quelques données permettant de resituer nos modes de vie européens dans un contexte global. De grandes données chiffrées sur des thématiques telles que la démographie, l’empreinte écologique, l’habitat, l’eau, les déchets, etc. sont complétées par une série de photographies de différentes familles à travers le monde.

Cette partie évoque différents espaces de logement collectif, aménagés selon les critères du développement durable (hall d’entrée, salon, cuisine, salle de bain, chambre, espace extérieur, local poubelles).

Le parcours • • • • • • •

De plus en plus nombreux sur la planète L’empreinte écologique dans le monde L’habitat dans le monde L’eau, l’or bleu de la planète Les déchets La planète demain Et toi, peux-tu faire quelque-chose pour la planète ?

Des objets sont associés à vingt-cinq gestes – bons ou mauvais – de « bonnes pratiques » écologiques correspondant à l’usage du lieu. Ils sont ainsi illustrés et expliqués au fil du parcours. Des dispositifs manipulables ou sonores, donnent un caractère ludique à l’exposition. NB - Dans les deux espaces, les cartels, associés à chaque objet, comportent deux niveaux de lecture : une ou deux phrases destinées aux enfants donnent l’information principale et des chiffres marquants, suivis par un court texte pour les adultes permettant d’approfondir le sujet. Le parcours (exemple) •

La cuisine o La consommation d’énergie du réfrigérateur o L’eau du robinet / en bouteille o Les emballages o La collecte sélective des déchets

6


Partie 3 « L’atelier. Mon habitat en chantier » Le propos L’atelier de manipulation est réservé à la pratique active des groupes encadrés. Un workshop évolutif est ainsi proposé tout au long de l’exposition, avec la construction d’une grande architecture à partir des matériaux de récupération (bouteilles en plastique, cannettes en métal et papier journal). En atelier guidé, les enfants transforment la matière première en éléments de remplissage à assembler sur la structure de l'atelier. Cette partie est documentée par la présentation de références de projets d’architectes contemporains, à travers le monde, mettant en œuvre des matériaux de récupération. Le parcours •

A partir des trois matériaux de récupération, les enfants participent à la construction évolutive de l’espace d’atelier. Il s'agit d'un espace de travail, pour lequel l'exposant devra fournir du mobilier et des espaces de rangement et stockage pour du matériel d'atelier et des matériaux collectés (papiers journaux, bouteilles plastiques, canettes).

La structure de l’atelier comporte également la présentation photographique de cinq projets de référence autour du thème « architecture et récupération ». Une chapelle en pare-brises (Mason's Bend Glass Chapel, Rural Studio, 19992000) ; des constructions en carton (Corrugated Cardboard Pod, Rural Studio, 2000-2001) ; des réservoirs d'eau de pluie en bouteilles plastique (EcoTec, Andreas Froese) ; un salon de musique en frigos (Microclimax, 2008) ; un habitat de loisirs en palettes (Palet House, G. Pils et A. Claus-Schnetzer, 2008) ; une salle d'exposition en bacs à bouteilles (Pavillon du bonheur provisoire, V+, 2008).

7


Les objectifs pédagogiques et la médiation culturelle A partir de la manipulation d’objets de consommation courante, l’exposition vise plusieurs objectifs pédagogiques : 1- Faire prendre conscience des enjeux liés à l’environnement, qu’il soit naturel ou bâti. 2- Inciter les enfants à agir quotidiennement de façon éco-responsable au sein même de leur habitat.

Les publics Cette exposition s’adresse tout particulièrement au jeune public, de 8 à 12 ans. L’atelier de Nen jetez plus ! est un outil idéal pour (mieux) appréhender le développement durable et plus précisément l’habitat écoresponsable. Il favorise la prise de conscience des enjeux liés à l’environnement, qu’il soit naturel ou bâti, dès le plus jeune âge. L’exposition-atelier s’adresse principalement aux primaires et aux collégiens, du CE2 à la e e 5 /4 . L’éducation au développement durable (EDD) est intégrée dans les programmes scolaires et permet d’appréhender la complexité du monde dans ses dimensions scientifiques, éthiques et civiques. Transversale, elle figure aujourd’hui dans les programmes d’enseignement (cf circulaire EN). Par ailleurs, dans le cadre de l’enseignement de l’histoire des arts, les « arts de l’espace » sont intégrés plus spécifiquement dans les programmes scolaires, avec le thème de l’architecture et de la ville, cette installation répond aux demandes des enseignants. La médiation à l’architecture est un « axe » développé par le Ministère de la Culture et de la Communication, favorisant les partenariats entre les établissements scolaires et les structures culturelles.

Cette exposition s’adresse à tout public, elle peut être visitée dans un cadre familial, de loisirs, etc., elle est une occasion d’ouvrir le débat sur les pratiques domestiques quotidiennes.

La médiation culturelle Des médiateurs se tiennent à la disposition des visiteurs et plus particulièrement des groupes scolaires et loisirs.

L’atelier Recyclons ! Détournons ! L’objectif de l’atelier est de remplir les briques vides de notre habitat éco-responsable en recyclant et détournant les matériaux. Les enfants sont invités à apporter leurs propres matériaux de construction, papier journal, bouteilles en plastique et canettes métalliques, préalablement rincées et nettoyées, cartons, etc. qui serviront de matériaux pour la construction. La structure, vide au premier jour, s’habillera peu à peu de matériaux transformés grâce à l’action de tous les enfants participant à l’atelier durant le temps de présentation de l’exposition (selon les techniques simples de pliage, d’assemblage et de découpage), exploitant au mieux les propriétés de chacun d’eux. La durée de la visite-atelier est de 1h30 environ (45 mn de visite et 45 mn d’atelier).

Crédits photos : Cité de l’Architecture & du Patrimoine et Conseil général des Yvelines

8

octobre-2012-doc-presentation-expo-njp  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you