Page 1

LAVAUX - ORON 11

Du 17 au 24 octobre 2012 - N° 632 - www.leregional.ch

Des Thioleyres au Gange Documentaire L’un des grands pèlerinages indous, le Kumbha Mela, réunit plusieurs millions de personnes durant 3 mois à Haridwar au nord de l’Inde. Deux réalisateurs suisses ont tourné un documentaire de 51 minutes sur ces incroyables rencontres. Il sera projeté en présence des auteurs à Lausanne et Oron.

J

onas Scheu et Philipp Eyer se sont rencontrés en Inde en 2008. Tous deux voulaient parler de l’Inde, de son mysticisme, de cette recherche permanente du divin, du Le film «Amrit, nectar d’immortalité» se déroule durant le Kumbha Mela avec plus de 50 millions de personnes.

rapport des hommes avec la nature, les animaux, avec le Gange, mère spirituelle pour eux, de la dévotion. Les angles étaient trop nombreux. Rentrés en Suisse et installés aux Thioleyres, ils ont travaillé sur un fil rouge permettant de donner une approche plus compréhensible de ce monde pour nous assez ésotérique. En 2010, ils sont repartis vers Haridwar, au nord de Dehli à 80km des sources du Gange pour se plonger au cœur du Kumbha Mela, avec près de 50 millions de personnes, d’ethnies différentes, toutes à la recherche d’un chemin intime ou d’une expérience. Le

pèlerinage dure trois mois avec un moment extraordinaire dicté par une position particulière de la constellation qui incite à entrer dans le fleuve pour le bain royal. En 2010, ce sont 16.6 millions de personnes qui, ensemble, ont pénétré le fleuve sacré. Le documentaire montre ces hommes et ces femmes entrant dans cet autre monde fait de rituels millénaires, de fête et de partage. Un monde en recherche d’«Amrit, nectar d’immortalité», devenu titre du film. Made in Jorat Rentrés avec des images à foison, les deux réalisateurs on commencé le long travail de coupe et de montage dans leur atelier des Thioleyres où Daniel Symons, compositeur et ingénieur du son les a rejoints avec les musiciens lausannois Olivier Rittener et valaisan Stephan Montangero (qui parle hindi) pour mettre une musique sur ces images insolites. Ils étaient accompagnés par le flutiste indien Sujay Bobade.

Les réalisateurs Philipp Eyer et Jonas Scheu devant la foule du festival spirituel. DR

Projections Le film sera présenté en première à Lausanne au Zinema en présence des réalisateurs le mercredi 24 et jeudi 25 octobre à 20h. Il sera suivi d’une partie discussion et questions et le 25 d’un concert avec les musiciens du film. Il sera ensuite au cinéma d’Oron le vendredi 26

Le chasselas dore son blason Viniculture Lors de la remise des prix Oenovideo et Terroir d’Images 2012 à Paris, une délégation emmenée par Frédéric Borloz, syndic d’Aigle et président de l’Association pour la Promotion du Chasselas, est «montée» dans la ville Lumière pour faire découvrir ce nectar aux Sénateurs.

C

’est au Palais du Luxembourg, siège du Sénat français que se déroulait le 28 septembre la remise

officielle des prix d’Oenovideo et Terroir d’Images 2012. Plus de 114 films provenant de 9 pays ont

A gauche Frédéric Borloz, président APC, à droite, H.-L. Arnould, directeur du feswww.cmarc.fr - oenovideo tifal oenovideo.

été jugés par un jury international présidé par l’acteur Claude Brasseur. Ce festival itinérant ayant fait escale dans le Chablais, la commune d’Aigle décernait le prix du public à cette occasion. Un événement qui se révélait un excellent support pour faire connaître à un public intéressé, composé de 200 personnalités du monde de la culture, de la vigne et du vin ainsi que de la politique, ce que la Suisse produit en matière de vins à commencer par ce grand inconnu en Hexagone qu’est le Chasselas. «Les retours reçus étaient très positifs. Les Chasselas servis ont suscité beaucoup de curiosité et leur qualité a surpris en bien de nombreux invités», a confié Frédélr ric Borloz.

octobre, également à 20h avec les auteurs et les musiciens. Un concert suivra la projection. Plus sur www.amritfilm.net. Nina Brissot D’autres photos sur www.leregional.ch

En bref ORON

Promotion Suite à la dissolution de l’Association Région Oron (ARO) le 31 décembre 2011, l’assemblée intercommunale a souhaité verser le solde financier à deux entités d’intérêt régional. Le choix s’est porté sur la Fondation du Théâtre du Jorat et l’Association pour la conservation du Château d’Oron. «Nous avons souhaité finir sur une bonne note et sortir en beauté, explique JeanClaude Serex, président du comité directeur de l’ex ARO et syndic de Maracon. L’ARO avait cette volonté de promouvoir la région et il s’est avéré que le Théâtre du Jorat et le Château d’Oron sont toujours à la recherche de fonds, le choix n’a pas été difficile». Pour le moment, les montants attribués ne sont pas connus, ils seront divulgués le 25 octobre lors d’une remise officielle dans les locaux de l’administration communale de Maracon. «Ce sera une surprise totale, se réjouit Jean-Claude Serex. Pour le moment personne ne connaît le montant des fonds qui seront remis». (zd)

Article Le Regional #632  

Article sur le documentaire 'Amrit Nectar of Immortality' dans 'Le Regional' 18 oct 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you