Page 1

LA FOLIE NMD Texte : ParlonsSneaker

Inspirée par plusieurs modèles dont la Micropacer de 1984, la Rising Star de 1985 et la Boston Super de 1986, l’Adidas NMD possède une conception en primeknit très légère avec un amorti « boost », la dernière trouvaille d’Adidas en matière de semelle, véritable innovation et le premier argument de vente de cette paire. La NMD a connu un succès immédiat et il ne lui aura fallu que quelques mois pour s’imposer comme une référence dans le milieu. Nous nous souvenons tous du raz de marée provoquée par la Roshe-Run qui s’est retrouvée à tous les pieds du grand public en 2012, ou encore la très célèbre Nike Air Max plus « TN » véritable « vache à lait » du début des années 2000. À l’image de ces deux exemples cette année la NMD est en train de tout rafler sur son passage, et Adidas récite parfaitement sa partition jusqu’à maintenant, créant le besoin des acheteurs en fournissant peu de paires aux boutiques pour créer une véritable demande. Et ça marche.

74

75


LA FOLIE NMD

«Une annonce de Jordan 3 True Blue a eu moins d’impact que les mots drop de NMD.»

Si on observe le marché sneaker depuis janvier dernier, une annonce de Jordan 3 True Blue a eu moins d’impact que les mots « drop de NMD ». Adidas a repris ses droits avec cette paire, à un prix accessible donc moins cher que certaines concurrentes et avec la dernière technologie running. Mais comment expliquer le succès alors que la paire est loin d’être la plus belle du marché ? Tout s’appuie sur le même principe que la Yeezy : la paire sort en très peu d’exemplaires, ce qui force les consommateurs à se lever tôt. Et si vous la ratez ? Il y aura un autre drop dans quelques semaines et cette fois vous l’aurez… Aussi, la pub est directement faite par les acheteurs qui posteront la paire sur leurs réseaux sociaux. Tandis qu’à titre de comparaison, la Roshe Run était-elle disponible chez absolument tous les revendeurs dans des quantités astronomiques : il n’y avait que très peu de « rareté », elle a pourtant tout raflé sur son passage pendant près de 2 ans. Un mouvement est cependant venu entacher la réputation de cette paire, celui de « l’achat revente » qui a réellement commencé le 17 mars dernier. Toutes les

paires se sont retrouvées en rupture de stock pour être remises en vente dans les minutes qui suivirent à des prix fous sur des sites comme Ebay ou encore Klekt. La NMD s’est imposée comme une référence sans vraiment être la meilleure des paires de ces dernières années auprès du grand public comme des sneaker-head présents dans le jeu depuis longtemps. Alors simple effet de mode ou véritable paire qui va s’imposer comme une incontournable ? Seul l’avenir nous le dira mais on imagine qu’Adidas va continuer de jouer avec les sentiments des consommateurs pendant encore un moment. Le futur nous dira si une paire arrivera à concurrencer cette running, qui ne plait pas à tout le monde certes mais tout de même au plus grand nombre.

Retrouvez ParlonsSneakers sur Twitter et Franchsnekershead.fr

76

77


EDITORIAL

PHOTOGRAPHIE : SAMUEL SERBIN MODEL : ALEXIS LACKMY 78

79


80

81


82

83


84

85


86 87

EDITORIAL


GOLF WANG

BAPE

88

89


BRISTOL

Fondée en 2014 à Los Angeles. Bristol est la collaboration de deux designer. Ensemble, grâce à leurs pièces minimalistes allant du Bomber Jacket au short ils redéfinissent le streetwear masculin. Il y a peu, les deux compères Luke Tadashi et Tommy Nowels ont organisé leur premier défilé de mode. Une étape de plus pour leur marque, Bristol, qui grandit de jour en jour. Bristol vient du nom de la rue ou ils ont grandi, passé les meilleurs moments de leur jeunesse. Car Bristol c’est avant tout une histoire de potes, de famille même. On a parlé Los Angeles, authenticité et Streetwear avec la team Bristol.

90

91


Tout d’abord, comment ça va ? Luke Tadashi : Je vais bien mec. Je ne peux pas me plaindre. Je suis bien occupé. Je m’occupe des commandes pour l’automne et de ce qui va arriver prochainement. On espère aller à la Paris Fashion Week, en janvier. Tommy Nowels : Je vais bien aussi ! Qui êtes-vous ? L.T : Je suis Luke Tadashi. J’ai toujours aimé le basketball, les bons films, le hip-hop, et, bien sur, la mode. T.N : Tommy Nowels. Co-créateur de Bristol. J’ai toujours aimé le basketball. J’aime aussi l’art, la musique, les vêtements et la cuisine. J’ai toujours cherché à avoir un dressing créatif et de nouvelles manières de l’exprimer. Quand avez-vous créé Bristol ? L.T : On l’a créé en 2014, il y a 2 ans. Mais on a passé la plus part du temps à apprendre et chercher ce qu’on voulait vraiment pour Bristol. Donc, on l’a officiellement lancé l’année dernière, en janvier. Et pourquoi ? T.N : S’exprimer est très important pour nous et Bristol est définitivement une de nos façon préférées de le faire et de montrer d’où nous venons et qui nous sommes. Nous avons aussi voulu faire des vêtements que nous porterions vraiment... Une ligne entière de trucs qu’on kifferait porter. Des Jeans qui se mettraient de la façon qu’on aime, ou même des vêtements qui pourrait se mettre avec des pièces vintage. On ne voulait pas

suivre les tendances d’autres marques, mais créé les nôtres. D’où vient le nom Bristol ? L.T : Le nom Bristol vient de la rue où j’ai grandi. Enfants, c’était notre lieu de prédilection. On jouait du basket, on riait. On parlait beaucoup aussi de ce qu’on voulait créé. Alors, quand on l’a enfin fait, on l’a appelé Bristol. Pour rendre hommage a nos origines. Qu’elle était votre tenue favorite étant enfant ? T.N : J’étais partout.. J’ai grandi très vite, donc ma garde robe changeait constamment. C’était toujours assez Funky jamais dans les tendances. Ma mère m’achetait toujours des sapes dans des marchés aux puces ou dans des boutiques antiques mais j’étais plus Dickies, chaussures de basketball, une chemise à carreaux et un t-shirt Foot Locker. L.T : Un jersey Kobe, des Kobe 1s, ou mon TrackSuit en velours. C’était ma «rotation» Comment percevez vous l’industrie du streetwear en 2016 ? L.T : Je pense qu’il y a deux différentes sorte de Streetwear en 2016. D’après moi,

92

93


WWW.WEAREYOUTH.FR

94

95

Youth Paper Issue 1 Extrait gratuit  

Extrait gratuit du premier numéro de Youth Paper.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you