Issuu on Google+

novembre - decembre 2011 - janvier 2012

doSSier

TOURISME GOLFIQUE Le Maroc, une destination golfique de premier plan.

voYaGe

L’L’Afrique AFRIQUE DU SUD multi-facette. L CIA SPE

Fêtes

L’ACTUALITE DE L’INDUSTRIE TOURISTIQUE

| MAGAZINE GRATUIT

SU

N° 7 

| 

mb Nove

re  -  de

ce mb

PPL

em

eN

re  2 01

T  G

TU ra

1 -  j aN

iT

vi er  2

01 2

MODEIRES O ACCESESES ID UX CADEAING FOOD

N°7


Organisateur :

Reed Exhibitions Morocco

Adil KARIM Directeur du Salon adil.karim@reedexpo.fr

Abdellatif BENBIGA Responsable Commercial abdellatif.benbiga@reedexpo.fr

Tél . : 0522 46 54 52 / GSM : 0661 42 93 64 Fax : 0522 27 43 39

Forum Bab Abdelaziz. 62 bd d’Anfa - 6ème étage Apt 61 - Casablanca - Maroc Partenaires Média :


editorIal

HOTELLERIE & VOYAGES novembre - decembre 2011 - janvier 2012

2011, LE TOURISME A AFFIchE UnE bOnnE RESILIEncE L’heure n’est pas encore au bilan mais le secteur touristique marocain peut pousser un «ouf» de soulagement. Les analystes qui tablaient sur une très mauvaise année à cause de la conjonction de facteurs défavorables - Printemps arabe, situation économique mondiale difficile, attentat de Marrakech, etc. - ont été agréablement surpris par la capacité de résilience du secteur touristique marocain. Alors que beaucoup pronostiquait une forte baisse des arrivées, le Royaume affiche un flux touristiques en hausse par rapport au niveau enregistré l’année dernière. Mieux, les recettes affichent également une progression non négligeable et ce malgré les changements notés dans les comportements des touristes devenus moins dépensiers et privilégiant les courts séjours. Par ailleurs, les investissements touristiques ont connu un trend haussier très significatif par rapport à l’année passée attestant de la confiance des investisseurs aussi bien locaux qu’étrangers dans ce secteur. D’ailleurs, de nombreuses grandes enseignes ont fait le pari du Maroc en s’y implantant. Ces performances ne sont pas le fruit du hasard mais le résultat d’une politique volontariste qui a contribué à la mise en place d’une offre touristique diversifiée et de qualité soutenue vigoureusement par une stratégie agressive de promotion de la destination Maroc aussi bien au niveau des pays émetteurs traditionnels que de nouveaux pays à fort potentiel (Europe de l’Est, pays du Golfe, etc.). Si ces stratégies se sont avérées globalement payantes, il faudra tout de même redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la Vision 2020. Outre l’amélioration qualitative et quantitative des capacités d’accueil, un accent particulier doit être mis sur les investissements en loisirs et le développement des niches touristiques. Et dans ce cadre, plusieurs niches touristiques recèlent des potentialités énormes non pleinement exploités. C’est le cas particulièrement du tourisme golfique. Avec 27 parcours de golf opérationnels de qualité, le Maroc, bénéficiant d’un ensoleillement sur plus de 300 jours par an, peut prétendre à une place de choix dans ce créneau touristique qui génère d’importantes recettes en devises. Pour y arriver, le Maroc doit accentuer la promotion de cette niche au moment où la concurrence sur ce créneau s’intensifie entre les pays du pourtour de la Méditerranée et être plus imaginatif en mettant en place des packages innovants à même de rendre la destination golfique Maroc incontournable. Enfin, la fin d’une année est globalement l’heure des bilans mais aussi celle des promotions, des fêtes et des cadeaux de fin d’année. Une période propice pour les professionnels du secteur touristique pour attirer les fêtards et les inconditionnels du réveillon grâce à des promotions et packages intéressants. Quant aux cadeaux de fins d’années, offerts pour remercier et/ou fidéliser collaborateurs, fournisseurs et clients, votre magazine «Hôtellerie & Voyages» vous offre, dans un supplément dédié aux cadeaux de fin d’année, un aperçu sur les offres qui peuvent émerveiller vos partenaires. La Rédaction

Directeur de la rédaction : Yves Hazette (yves.maya@yahoo.fr) | Rédaction : Alpha Wane - Lucien Bensaîd - Warda Lrhazi Assistante de la rédaction : Elodie Hazette | Crédit photos : Mostapha Romli Directeur Artistique : Mohamed Mountassir (groupeacom@yahoo.fr) | Infographiste : Houda El Madihi Directeur commercial : Linda Bouhadjar | Ont collaboré à ce numéro : Jean Luc Létirili - Pierre Mondet Dossier de presse : 01P2010 | Dépot légal : 2010 PE 0016 | ISSN 2028-2273 HOTELLERIE & VOYAGES est édité par Editions Maya Siège social : Immeuble Galerie Familia, bureau 40, 1er étage, angle rue Oussama Ibnou Zaid et rue Ahmed Joumari - Maârif - Casablanca - Maroc Régie publicitaire & contact commercial : Tél. : +212 5 22 20 08 25 - Mail : yves.maya@yahoo.fr | blinda.maya @yahoo.fr

# 7


sommaIre

HOTELLERIE & VOYAGES novembre - decembre 2011 - janvier 2012

[ AcTUALITES

DOSSIER

28

TOURISME GOLFIQUE Le Maroc, une destination golfique de premier plan.

VOYAGES

54

HOTEL 8 Sofitel Palais Jamaï, la splendeur de Fès version palace. 12 Atlantic Palace Agadir, une pure merveille. 14 Atlas Marina Beach Suites & Spa Agadir, un resort touristique novateur. RESTAURANT 16 Le Flore, une brasserie à la française en plein cœur de Marrakech. 17 L’Ondella fleure bon la Provence. FINANCES 18 Risma affiche les indicateurs au vert. TRANSPORT 20 En 2015, le Maroc voyagera à Très Grande Vitesse. INVESTISSEMENT 22 Investissements hôteliers en Afrique, entre opportunités et obstacles. EQUIPEMENTS 24 Liebherr ; Implantation de la societe Eberhardt Freres au Maroc. DECO 24 Qarmazi Concept et Brossier Saderne s’allient pour mieux vous éclairer. 26 Ligne Vauzelle Maroc, créateur d’atmosphères uniques. DISTRIBUTION 44 Un créneau à fort potentiel de développement. SALON 46 Marocotel by Equip’hotel Paris, plus qu’un salon, un véritable vecteur de développement pour l’hôtellerie-restauration au Maroc… TOURISME 48 Les arrivées en hausse et les nuitées en baisse. HI-TECH 50 L’avenir du tourisme est sur Internet. 58 Quadriga participe à la réalisation des objectifs de Sofitel avec Sensiq. GASTRONOMIE 52 Chocolatier : un métier fait de passion, de création et de tradition.

[ DOSSIER

TOURISME GOLFIQUE 34 Entretien avec Yassir Zenagui, ministre du tourisme et de l’artisanat. 36 Golf de l’Océan Agadir. 38 Mazagan Golf Club, le golf signé Gary Player.

[ cOnJOncTURE

TOURISME BALNEAIRE 40 Azur 2020, le nouveau modèle économique en ordre de marche.

L’AFRIQUE DU SUD L’Afrique multi-facette.

[ RESSOURcES hUMAInES

NOMINATIONS 42 Ali Ghannam prend les rênes de la FNT. 42 Stéphan Killinger succède à Marie Béatrice Lallemand à Mazagan.

# 7


AcTUALITE

HOTEL

Palais Jamaï

LA SPLENDEUR DE FES VERSION PALACE

8

HÔTELLERIE & VOYAGES


douce vers la médina. Ils sont bien à l’image du paradis, parfumés de mandariniers, citronniers et rosiers, rafraîchis par de multiples fontaines répandant en un doux murmure une eau qui s’écoule doucement le long de petits canaux tapissés de mosaïques colorées. Hélas, ce paradis n’est pas à l’abri de l’histoire. Au décès de Moulay Hassan Ier, son fils Moulay Abdel Aziz lui succède sur le trône. Ahmed Moussa Ben Ahmed dit Ba Hmad devient Grand Vizir avant d’arrêter Hadj Maâti, frère de Mohamed Ben Larbi Jamaï. La famille Jamaï tombe ainsi en disgrâce, ses biens sont confisqués et distribués.

P

artie intégrante de la médina de Fès, partie intégrante de son histoire aussi, le palais Jamaï fut d’abord la luxueuse demeure du grand Vizir Mohamed Ben Larbi Jamaï avant d’être transformé en hôtel de luxe en 1930. Depuis 1998, le Sofitel Palais Jamaï allie le charme d’antan et le luxe d’aujourd’hui. Surplombant la médina, ce palace somptueux plonge ses hôtes dans l’univers de rêve et de faste de la mythique Fès.

Un paradis à l’orée de la médina Devant quitter Meknès, alors capitale du Royaume, pour se faire soigner dans la ville du savoir, Mohamed Ben Larbi Jamaï, le Grand Vizir du Sultan Moulay Hassan rassemble, en 1879, les meilleurs artisans de Fès pour ériger une demeure où chambres, appartements et salles de réception se succèdent dans le plus pur style hispano-mauresque. A la richesse des zelliges, frises et bois peints, répond la simplicité des murs extérieurs entrecoupés de petites fenêtres et gloriettes de cèdre noir. Les jardins andalous sont au cœur de toutes ses attentions, ils seront à la mesure de cette demeure, plus encore. Tels des jardins suspendus, les six terrasses descendent en pente

Naissance d’un palace En 1930, le palais devient hôtel de luxe, sans que l’architecture n’en soit bouleversée. Les somptueux appartements de la Favorite et du Grand Vizir s’ouvrent à des hôtes privilégiés. Les riches brocards, les lits à baldaquin et le mobilier français d’époque sont répartis entre les suites qui conserveront jusqu’à nos jours toute leur superbe. Le temps a comme suspendu son vol. Ainsi, passé la porte de la grande suite Royale, vous voici au début du siècle, tel un consul ou un ambassadeur recevant de hauts dignitaires derrière un imposant secrétaire d’époque avant de vous coucher dans un très ancien lit à baldaquin ; la suite du Grand Vizir avec son immense terrasse panoramique abrite de précieux fauteuils complétés d’un canapé toujours rembourré de crin. Il faudrait encore parler de la suite Vizir, de la Favorite, de la Princière … autant de lieux uniques où brocards, plafonds peints, zelliges originaux et mobiliers du siècle dernier témoignent ou plutôt perpétuent la splendeur passée. Une extension, respectant l’architecture originale, est décidée en 1970 par les Chemins de Fer, propriétaires des lieux qui confieront en 1998 ce joyau au groupe Accor qui l’embellira encore, et le dotera d’un spa somptueux. Les travaux seront confiés à l’architecte d’intérieur Sibylle de Marjorie, chargée de faire revivre toute la splendeur d’autrefois, sans


proche qu’elle semble à portée de main. Fès est omniprésente, partout visible depuis les chambres, les terrasses, les jardins, la piscine même, offerte comme un théâtre à ciel ouvert, un décor médiéval, enchevêtrement de carrés et de rectangles grouillants de vie, d’où s’échappent parfois une fumée noire, rappel du travail immuable des artisans. A la tombée de la journée, le spectacle est sublime, l’appel des muezzins qui suspend un temps le jeu des musiciens, majestueux. Les jardins andalous sont à leur paroxysme, une fine brise traverse les plantations, le murmure de l’eau se mêle à la quiétude du soir, les parfums envoûtants ensorcellent les esprits, les alcôves disséminées sont une invitation à vivre pleinement la magie de l’instant. Mais déjà votre table vous attend sur la terrasse où vous apprécierez une cuisine gastronomique inventive qui a su s’ouvrir aux spécialités du terroir comme cette pastilla de légumes au fromage du pays sur lit de charmoula, cette longe d’agneau à la coriandre et marjolaine accompagnée de petits légumes ras el hanout ou encore ce magret de canard de Tit Mellil et sa bigarade de réglisse pour finir avec des macarons moelleux au chocolat, glace vanille et ganache à la coriandre. dénaturer les lieux. Mais abandonnons-nous à la douceur du présent. Toute la majesté du Palais Jamaï s’offre au visiteur, comme un cadeau du passé. Plafonds finement ciselés, bois peints mêlés de marbre rose entrecoupés de quelques touches Art Déco, tout ici évoque l’atmosphère des grands palaces avec une touche d’hospitalité et de convivialité toute marocaine. Les nombreuses personnalités, têtes couronnées, présidents, ministres, invités de marque de feu Sa Majesté Hassan II ou de Sa Majesté Mohammed VI mais aussi artistes et figures emblématiques de la jet-set qui séjournèrent ici marquèrent les lieux de leur empreinte et l’on évoque Margrethe II du Danemark et son mari, le Roi et la Reine de Belgique, l’Aga Khan, David Rockefeller, Jacques Chirac et son épouse Bernadette, Luc Besson ou tout dernièrement Bono du groupe U2 qui demeura au Palais, ayant trouvé ici l’inspiration pour son dernier album. Il n’hésita pas à transformer Ryad Yacout en studio d’enregistrement pour pouvoir prolonger son séjour. Fès la spirituelle omniprésente Les chambres luxueusement décorées de l’aile principale offrent une vue extraordinaire sur la médina si 10

HÔTELLERIE & VOYAGES

De palais, la demeure du Grand Vizir Jamaï est devenue Palace, gardien de la splendeur de Fès et du savoir-faire de ses plus grands maîtres artisans. Il fait partie de ses quelques hôtels d’exception chargés d’histoire qui ont su allier le charme d’autrefois avec le luxe contemporain. Il est unique aussi, imprégnant chacun de ses hôtes d’un sentiment qui ne les lâchera plus. Alors quand il vous faudra le quitter, vous penserez sans doute, comme Jean-Louis Trintignant l’écrivait si bien dans le livre d’or «Au revoir, …à souvent». Le spa Désormais la sérénité et le calme qui règne sur le Palais Jamaï, palais du XIXème siècle, atteint son apogée avec son spa, 600 m² dédiés à la détente, au bienêtre du corps et de l’esprit. Lumière tamisée, lanternes éclairées de bougies et murmure de l’eau vous immergent dans une atmosphère toute orientale. Dans ce cadre précieux, sont prodigués les fameux rituels de bien-être et de beauté développés par Accor mais également les rituels orientaux, les bienfaits du hammam et de produits naturels comme la précieuse huile d’argan ou les masques à l’argile ou aux extraits de rose. Le spa du Palais Jamaï a fait de la relaxation une de ses spécialités, avec une large palette de soins pour le visage et le corps et un grand choix de massages dont l’inoubliable massage à quatre mains. n


AcTUALITE

HOTEL

L’ATLANTIC PALACE AGADIR, UNE PURE MERVEILLE Séjourner à l’Atlantic Palace, c’est s’offrir une escapade dans le temps, entre luxe d’antan et confort d’aujourd’hui, dans un resort résolument tourné vers l’avenir, mais chargé d’une grande histoire qui continue de s’écrire jour après jour.

L

a construction du palace débute dans les années 90 pour s’achever en 2000. Le projet réunit alors des hommes de grand talent sous la direction du Prince Moulay Souleimane, fils du fondateur de l’Atlantic Palace, afin de créer un hôtel aux normes internationales mais qui par son architecture incite au dépaysement et à la sensation d’accéder à une oasis de détente. Un lieu où la présence d’une vaste palmeraie, de jardins fleuris, d’arcades ombragées suscite le calme et la méditation. L’architecte a reconstitué une médina de style sud marocain aux couleurs ocres et blanches composées de maisons reliées entre elles par des ruelles ombragées et par de multiples patios dans l’esprit des riads marocains. L’immensité du hall d’entrée orné de vingt quatre piliers incrustés de zelliges et soutenant un plafond travaillé et peint selon l’art arabo marocain, prolongé par une enfilade 12

HÔTELLERIE & VOYAGES


de bridge ou de danse orientale), envie sportive (salle de cardio training). L’offre de soins et de bien-être n’est pas en reste avec le centre de thalasso & Spa Thalgo. Sur 2700 m² sur deux niveaux, l’institut déploie ses cabines de massage, de soins esthétiques ses douches circulaires au jet, ses enveloppements de boue et algothérapie, son parcours de rééducation bio marin de 400 m3 d’eau de mer chaude. Hammam, sauna, salle de relaxation, tisanerie et surveillance médicale font aussi partie du programme. Le casino Atlantic, ouvert jour et nuit, le night club Le Palace et le restaurant libanais Ahlan avec ses spectacles, ses chanteurs et ses danseuses comblent la soif de distraction des plus exigeants. Bien évidemment, la panoplie des services est présente à l’appel : conciergerie et room service jour et nuit, business center, blanchisserie et pressing, change, parking privé gardé, salon de coiffure et boutiques, location de voitures et de limousines et service excursions. Tout est réuni et mis en œuvre pour faire de votre séjour à l’Atlantic Palace un instant de vie magique et inoubliable.

de salons majestueux, vous imprègne immédiatement de la magnificence des lieux L’Atlantic Palace offre 277 chambres et 52 suites spacieuses réparties dans sept riads et un bâtiment central avec vue sur la piscine ou sur les jardins andalous. Elles s’ouvrent toutes sur un balcon ou une terrasse et bénéficient de tous les équipements dignes d’un palace. La variété gastronomique de ses restaurants satisfait à toutes les envies, qu’elles soient de cuisine marocaine (le Taj Mahal), internationale (Le Pacha) ou de snacking (l’Oasis). Le choix du bar se fera en fonction de l’ambiance recherchée, soit au bord de la piscine (l’Escale), soit panoramique (Le Belvédère by Havana), soit marocaine (Salon Mamounia). L’offre de loisirs répond à toutes les exigences ; envie golfique (golf de l’Océan 27 trous), envie aquatique (piscine chauffée de 2000 m² ou quad sur la plage), envie tennistique (9 courts à disposition), envie ludique (2 terrains de pétanque, tables de ping-pong, salle

L’ATLANTIC PALACE ONZE ANS APRES … De l’ambition pour rester le Resort incontournable d’Agadir, l’Atlantic Palace n’en manque pas. Depuis 2010, il a entamé la rénovation des chambres et suites. Lorsque le programme de la partie hébergement sera accompli, vers la mi juin 2012, les restaurants, bars, centre de conférence, institut de thalasso suivront sur de nouveaux concepts liés aux évolutions des nouveaux besoins de la clientèle. Une équipe de direction remaniée dans les postes essentiels de la restauration et de l’hébergement, un nouveau chef Exécutif venant de Mazagan et précédemment du Grand Hôtel à Paris, un premier cycle de formation mis en oeuvre pour les restaurants et bars, une école de formation de barmans afin de créer de nouvelles vocations, voilà des initiatives qui permettront au palace de parfaire son expansion et de préserver son leadership sur Agadir. Expansion voulue grâce aux nouveaux vecteurs de commercialisation comme le golf de l’Océan, choisi par l’Ath en 2010 pour le trophée Hassan II, compétition de l’Européan Tour. De même, l’institut de Thalasso & Spa Thalgo reçoit toutes les personnalités de passage à Agadir. Dernièrement, le centre a été sélectionné par le Figaro parmi les 10 centres de thalasso à grand spectacle «du moment». Parmi les projets du centre, le fameux diététicien Dukan aux 3 millions de livres vendus dans le monde qui serait intéressé pour positionner sa méthode, déjà implanté en Tunisie. Dans le domaine du loisir, l’académie de tennis Atlantic Fabien Sagard, créée depuis un an, véritable centre de formation pour la jeunesse d’Agadir complète l’académie de golf Pierre Michielsen. Le casino Atlantic, dernier né des casinos de la ville d’Agadir, attire tous les grands joueurs avec ses tournois de poker Texas Hold’em, ses tombolas quotidiennes et surtout les 6 tombolas de l’année avec une voiture à gagner Organiser des évènements, lancement de produits, soirée à thème, proposer à ses forces de vente un séminaire, tout est possible sur l’ensemble des surfaces polyvalentes proposé, plus de 1500 m² de salles pour faire des réunion ou des banquets. 2012, une année idéale pour faire venir grâce à l’autoroute Marrakech – Agadir, une nouvelle clientèle recherchant tranquillité, calme, mais aussi des loisirs de jour comme de nuit. n


AcTUALITE

HOTEL

L’ATLAS MARINA BEACH SUITES & SPA, UN RESORT TOURISTIQUE NOVATEUR

Avec l’ouverture de «l’Atlas Marina Beach Suites & Spa Agadir», Atlas Hospitality Morocco conforte son développement stratégique et renforce son positionnement national multi segments. Cette unité Marina est la première du Maroc dans son genre et va apporter à la plus grande destination balnéaire du pays, un atout important sur les marchés émetteurs internationaux.

A

tlas Marina Beach Suites & Spa, complexe touristique au cœur de la prestigieuse Marina d’Agadir est un concept de suites et d’appartements de haut standing pouvant accueillir jusqu’à sept personnes, offrant tous les services et privilèges hôteliers, dans un environnement portuaire et balnéaire propice à des vacances de rêve. La cérémonie d’Agadir concrétise le lancement sur le marché, tant national qu’international, du premier ensemble hôtelier Marina du Maroc, une unité structurante pour la destination balnéaire et pour le mix produits, au moment où cette destination s’est ouverte au réseau autoroutier national. Le projet Marina Agadir contribue à la revalorisation des activités de plaisance et d’animation dans la ville, mais aussi au développement du plan urbanistique du front de mer. Le site hôtelier, intégré dans

14

HÔTELLERIE & VOYAGES


la Marina, a complètement été réaménagé et équipé par Atlas Hospitality et abrite aujourd’hui une unité hôtelière de dernière génération, composée de 400 chambres et plusieurs centres de détente et de loisirs : un Spa de 700 m², labellisé «Spa By Terraké», un Lounge «Le Sky» avec vue panoramique sur la Marina et le port. Un Yacht Club avec plage privée de 300 places, idéalement situé face à la baie d’Agadir, reçoit un restaurant gastronomique unique, le «33 Yacht Adress» dont la carte a été concoctée par des chefs français de renom : Christophe MARGUIN (Président des Toques Blanches Lyonnaises, Maître Cuisinier de France), Mathieu VIANNAY (Meilleur Ouvrier de France 2004, Chef 2 étoiles Michelin), Frédéric BERTHOD (Chef Exécutif pendant plus de 20 ans dans les restaurants étoilés et brasseries de luxe). Avec un positionnement très fort sur la Marina, ce nouvel ensemble hôtelier de 800 lits se distingue par des rues piétonnes bordées de franchises internationales. Il offre, pour la première fois à la clientèle locale, un produit similaire à celui de Puerto Banus Marbella en Espagne. Le concept hôtelier porte sur des suites de haut standing en F2, F3 et F4, offrant tous les services et privilèges hôteliers, dans un environnement portuaire et balnéaire propice à des vacances animées du fait de la proximité d’enseignes commerciales de luxe. Sur Agadir, Atlas Hospitality devient le 1er opérateur de la ville, grâce à sa nouvelle offre basée sur 4 unités, dont 3 en 1ère ligne, un atout important pour la clientèle en séjour ou en séminaire. La capacité d’Atlas Hospitality Morocco sur Agadir représente à elle seule 3000 lits, illustrant parfaitement la confiance et l’engagement de la Chaîne sur la première destination balnéaire du royaume. Atlas Hospitality Morocco occupe aujourd’hui une place prépondérante dans le secteur et constitue une chaîne leader au Maroc, avec une offre de produits de valeur sur les sites touristiques les plus prisés.

Son parc est aujourd’hui constitué de 18 unités opérationnelles à travers le pays, axée sur les trois segments clés du secteur hôtelier soit 5 unités en 5*, 9 unités en 4* et 4 unités en 3*. Affichant l’ambition de s’inscrire comme acteur national leader aux côtés des chaînes internationales de renom, AHM s’est renforcé au fur et à mesure de son développement, illustré par des taux d’occupation dépassant largement les scores de la destination, une des meilleures rentabilité du secteur et un taux d’employabilité fort appréciable puisqu’elle compte plus de 1500 collaborateurs à travers le pays. Cette ambition se confirme par le dédoublement de son parc projeté à l’horizon 2015 qui atteindra 35 unités et près de 10000 lits. Dédiées au tourisme d’affaires, loisirs et bien être, les unités Atlas Hôtels offrent un cadre de séjour convivial et une qualité de service reconnue qui lui confèrent un atout indéniable sur les marchés nationaux et internationaux. Depuis quelques années déjà, la chaîne a adopté une approche ciblée, visant à satisfaire au mieux les différents segments de clientèle et à les fidéliser à travers une offre dédiée. Courant 2012, AHM disposera d’une nouvelle surface englobant 20 unités hôtelières et d’une offre globale de 8 000 lits en progression de 15 % par rapport à 2010, soit une montée en puissance de plus de 50 % en moins de 30 mois et une large diversification des destinations à travers le Royaume. Atlas Hospitality Morocco a pour ambition d’occuper le terrain de l’hôtellerie économique. Sur cette base, elle compte développer, sur la période 2011-2015, un nouveau concept constitué d’une nouvelle gamme 3* de 16 unités d’hébergement, idéalement implantées dans de nombreuses villes comme Tanger, Tétouan, Nador, Oujda, Fès, Meknès, Marrakech, Kénitra. Son parc 5* va progresser avec l’ouverture d’une unité sur R+14 à Rabat et une unité sur Casablanca. AHM vise à occuper une position de leader avec un parc de 38 unités à l’horizon 2015, un poids et une part de marché importants dans l’accompagnement de la croissance du secteur. n


AcTUALITE

RESTAURANT

LE FLORE , UNE BRASSERIE A LA FRANCAISE EN PLEIN CŒUR DE MARRAKECH

c

ela fait maintenant presque un an que la “Brasserie de Flore” à ouvert ses portes pour vous accueillir dans un cadre chaleureux et convivial typique d’une brasserie traditionnelle à la «Française» et c’est déjà devenu une pause gastronomique incontournable à Marrakech. Cette brasserie, conçue dans la plus pure tradition des établissements parisiens, vous installe dès votre arrivée en plein cœur du boulevard Saint Germain bien que vous soyez au centre de Marrakech sur le Plaza. Ici, pas de flon-flon, pas de surfait, que de l’authentique. La carte, à l’esprit bien parisien est revisitée trois fois par an, au grès des saisons. Un large choix vous est proposé et vous hésiterez, entre autre, sur l’œuf en gelée à l’estragon, le pied de porc grillé et salade de blancs de poireaux, la soupe à l’oignon gratinée Baltard, la sole meunière et son risotto au parmesan, le steak tartare haché minute, sans oublié l’incontournable choucroute alsacienne et l’étonnante bouchée à la Reine. Bien sur, les desserts ne sont pas en reste. Ils vous offrent un véritable festival ou le baba

16

HÔTELLERIE & VOYAGES

au rhum digne des grands boulevards, un mille feuille parfait, ou une mousse au chocolat blanc et framboises exceptionnelle se disputent la place sur votre table pour vous ravir le palais. Ce haut lieu de la gastronomie et de la convivialité est tenu par deux vrais professionnels de la restauration, Daniel FRANCESCHI et Philippe DURANTON. Ils sont là, tout le temps, pour traquer la moindre imperfection et la corriger instantanément pour votre totale satisfaction. Si ce n’est pas l’un c’est l’autre et ça aussi c’est important. Le service est impeccable, c’est assez rare pour le souligner. Enfin un restaurant qui ne se prend pas la tête où l’on peut aller pour bien manger et se faire plaisir. La carte des vins marocains ou français est remarquablement bien équilibrée et les tarifs surprenants (dans le bon sens). n Brasserie de Flore Place du 16 Novembre - Plaza - Marrakech Réservation au 05 24 45 80 00 ou brasseriedeflore@yahoo.fr


AcTUALITE

RESTAURANT

L’ONDELLA FLEURE BON LA PROVENCE

S

itué quartier Gauthier, le restaurant L’Ondella vient d’être totalement rénové. Aujourd’hui, L’Ondella est un restaurant sobre et chic, où dominent des lumières dorées et des couleurs chaleureuses. Pour autant, n’allez pas croire qu’à L’Ondella «on se la joue». Non, non, bien au contraire, c’est le nouveau lieu idéal du quartier pour ressentir l’ambiance détendue de la côte d’Azur. Pour ce faire, le service est impeccable et souriant. Souhaitant toujours davantage satisfaire le client, L’Ondella propose un ensemble de services pratiques tels que la livraison à domicile, la réservation et la possibilité d’accueillir des groupes importants. Des soirées à thèmes sont organisées régulièrement dans une ambiance festive et conviviale. Le restaurant a fait de la cuisine provençale ses recettes de prédilection ! Et pour cause. Ses heureux propriétaires, Bernard et Véronique en sont issus. Après un parcours international qui les a mené de la Côte d’Azur au Sénégal en passant par les Antilles, ils ont posé leurs valises à Casablanca pour notre plus grand plaisir. Avec des risottos aux seiches et gambas jus persillé consommés au soleil, en terrasse, il ne manquerait plus que les cigales pour s’y croire ! Ainsi, sur la carte, L’Ondella vous propose des spécialités de poissons (steak d’espadon sauce L’Ondella, mi cuit de saumon aux graines de sésame,…), des viandes parfumées aux herbes de Provence et autres pignons, des pâtes et risottos ensoleillés, une soupe du pêcheur et sa rouille (Marseille et Sète ne sont plus très loin !), mais aussi des pizzas ou des hamburgers pour les plus pressés ! Enfin, avec sa terrasse accueillante et son intérieur cosy, L’Ondella est idéal pour un petit-déjeuner ou le temps d’un café entre amis. Le restaurant vous accueille sept jours sur sept et toujours avec le sourire. n Angle rue Tawfik Al Hakim et rue d’Oran, Quartier Gauthier - Casablanca Tél. : 0663656111 Restaurant-LONDELLA-à-Casablanca


AcTUALITE

FINANCES

AFFICHE LES INDICATEURS AU VERT

E

n dépit d’une conjoncture très difficile, marquée, entre autres, par la crise économique mondiale, le Printemps arabe et l’attentat de Marrakech, qui ont impacté négativement le secteur touristique marocain, Risma, le véhicule d’investissement du Groupe Accor au Maroc, a renoué avec les résultats positifs. Au terme du premier semestre 2011, tous les indicateurs du leader de l’hôtellerie marocaine sont au vert. Ainsi, et selon les données distillées par Christian Rousseau, directeur général d’Accor Maroc, le chiffre d’affaires a affiché une hausse de 10 % à 616 MDH, grâce à la bonne performance de l’ensemble des segments (+12 % pour Sofitel, +10 % pour Ibis et +4 % pour le milieu de gamme) avec un taux d’occupation des hôtels qui ressort à 63 %, contre une moyenne nationale inférieure à 50 %. Cette croissance a été tirée par la bonne performance du Sofitel Rabat Jardin des Roses qui a affiché un taux d’occupation de 68 % à fin juin 2011 et un chiffre d’affaires en hausse de 28 % à 98 MDH, représentant 16 % du volume d’affaires généré par Risma. Parallèlement, le GOP (résultat opérationnel avant amortissements, loyers, taxes, frais financiers et redevances) s’est amélioré de 12 % à 261 MDH dégageant une marge GOP de 42 %. Le résultat d’exploitation a affiché une forte progression de 39 % à 91 MDH. In fine, le résultat net part du groupe est passé d’un déficit de 12 MDH en juin 2010 à un bénéfice net de 18 MDH à la clôture du premier semestre 2011. 50 hôtels Ibis à l’horizon 2020 Et pour le reste de l’année, Risma compte maintenir ses objectifs de développement maîtrisé et équilibré. Ainsi, le second semestre de l’année sera marqué par l’extension du périmètre de l’opérateur avec l’ouverture prévu fin 2011 du premier hôtel de la chaine «Ibis budget» (ex Etap Hôtel) à Tanger. Outre les réalisations semestrielles, Christian Rousseau est revenu sur la stratégie de développement d’Accor au Maroc. Celle-ci, a t-il expliqué, reposera sur deux axes majeurs. D’abord, le développement des marques allant de l’économique (Ibis) au luxe (Sofitel). Une attention particulière sera accordée à l’hôtellerie économique regroupée au sein de la marque Ibis. Ensuite, la gestion des cash flows récurrents grâce à un portefeuille d’hôtels équilibré entre les différentes catégories d’offres affaires et loisirs. 18

HÔTELLERIE & VOYAGES

Enfin, dans le sillage de la politique du Groupe Accor, Accor Maroc s’est engagée dans une politique de dynamisation et de déploiement des marques, particulièrement au niveau du segment économique dont les produits et services seront repensés. Le déploiement des trois marques Ibis – Ibis, Ibis style à la place de All Seasons (marque qui n’existait pas au Maroc) et Ibis Budget à la place d’Etap Hôtel – reposera sur deux joint-ventures : la société Moussafir, détenue à 67 % par Risma et 33 % par Attijariwafa bank, et la société Marocaine d’Hôtellerie Economique (SMHE) contrôlée à parts égales par Risma et Akwa Group. Grâce à ces deux joint-ventures, Risma compte porter la marque Ibis à 50 unités au Maroc à l’horizon 2020, contre 12 unités actuellement. La priorité sera accordée à la réalisation d’«Ibis budget» dans le cadre du partenariat avec Akwa Group. Il est prévu la réalisation de 24 hôtels en 8 ans avec une première phase de 8 hôtels à l’horizon 2013. n Nouveaux logos, produits et services pour l’hôtellerie économique

Accor a décidé de repenser les produits et services de l’hôtellerie économique du Groupe pour intégrer les changements des consommateurs. Ainsi, la marque IBIS va acquérir le statut de méga Marque. De nouvelles identités visuelles ont été adoptées pour les marques Ibis, Ibis Style et Ibis Budget avec un logo sous forme d’oreillers. Cette nouvelle segmentation permettra de renforcer la lisibilité, la cohérence et la force des trois marques économiques et d’atteindre une masse critique dans de nombreux marchés. Parallèlement, un plan de modernisation des hôtels et d’amélioration du confort de la literie sera déployé avec l’ambition de faire de Ibis, Ibis style et Ibis budget des marques offrant le plus de confort et de bien-être dans l’hôtellerie économique. n


Unique Resort 5 étoiles au Maroc vous proposant son parcours Golf de l’Océan 27 trous, son centre de Thalassothérapie & Spa Thalgo et son Casino Atlantic.

Secteur Balnéaire & Touristique - BP 194 - Agadir - Maroc Tél. : +212 528 82 41 46 / 528 82 93 50 - Fax : +212 528 84 43 92 reservation@atlanticpalaceresort.com - www.atlanticpalaceresort.com


AcTUALITE

TRANSPORT

EN 2015, LE MAROC VOyAGERA A TRES GRANDE VITESSE Le TGV marocain coûtera la bagatelle de 20 milliards de dirhams. Il reliera Casablanca à Tanger et sera mis en exploitation en 2015. L’Etat marocain débloquera environ 6 milliards de dirhams. Le reste devant être apporté par la France et des pays du Golfe sous forme de prêts à conditions très préférentielles.

c

’est le jeudi 29 septembre 2011 que le lancement des travaux du TGV marocain a été donné par SM le Roi Mohammed VI et Nicolas Sarkozy. Ce projet structurant revêt une importance cruciale pour l’avenir du Maroc, eu égard aux retombées positives qu’il devrait avoir sur le tissu économique et l’activité touristique. En effet, ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du plan élaboré en 2005 par l’ONCF, vise à doter le Maroc d’une ligne ferroviaire à grande vitesse sur 1 500 km à terme. Celui-ci s’articule autour de deux axes : Casablanca-Oujda (600 km) et Tanger-Agadir (900 km). Dans ce cadre, la ligne Casablanca-Tanger constitue le premier jalon de ce programme et vise à relier les deux pôles économiques du pays. Il mettra les deux villes à 2h10 au lieu de 4h45 actuellement. Et selon les projections, ce sont quelques 6 millions de personnes qui seront transportées par le TGV dès la première année. Si l’intérêt du TGV est indéniable, son coût a suscité quelques critiques surtout en ces temps de crise. En effet, le tronçon Casablanca-Tanger, long de 354 km, devrait coûter 20 milliards de dirhams. Ce montant sera dispatché entre les études et réalisations des in-

20

HÔTELLERIE & VOYAGES

frastructures (10 milliards), la mise en place des équipements ferroviaires (5, 6 milliards) et l’acquisition du matériel roulant (4, 4 milliards). Conditions de financement intéressantes Le montage financier de cette opération fait intervenir divers acteurs : pouvoirs publics, entreprises et fonds d’investissements souverains. D’abord, l’état marocain va apporter une mise de 4, 8 milliards de dirhams et le fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social devrait injecter une contribution d’environ 2 milliards. L’essentiel du montant sera financé par l’état français sous forme d’un don de 825 MDH et surtout d’un prêt de 625 millions d’euros octroyé à un taux d’intérêt de 1, 2 % avec un délai de remboursement de 20 ans après une période de grâce de 20 ans. Le financement du projet bénéficie, par ailleurs, des concours de plusieurs fonds des pays du Golfe. Ainsi, le fonds koweitien apporte 1, 1 milliard de dirhams au projet. Idem pour le fonds saoudien qui mise également 1, 1 milliard. Le fonds Abou Dhabi contribuera à hauteur de 770 MDH à ce financement et le fonds arabe de développement économique et social (FADES) parti-

cipera à concurence de 426 MDH. Si le coût est jugé élevé par certains détracteurs du TGV qui avancent que les déficits sociaux (logements, éducation, santé, etc.) sont très importants pour se permettre un tel investissement qu’ils jugent non prioritaire, les défenseurs du projet avancent le caractère structurant de cet investissement. En plus, soutiennentils, plus des trois-quarts du financement est constitué de prêts à des conditions très avantageuses. Par ailleurs, une partie de l’enveloppe financière sera dépensée au Maroc. En effet, le matériel roulant que le groupe français Alsthom va livrer, soit 14 rames à 2 niveaux pour un montant de 4, 4 milliards de dirhams, sera assemblé au Maroc, ce qui permettra des créations d’emplois et un transfert de savoir-faire. Mieux, dans le cadre de ce projet, le groupe français a signé un accord avec le gouvernement marocain visant la création d’une unité industrielle spécialisée dans la fabrication de câblages et de composants électriques et électroniques destinés à l’industrie ferroviaire au Maroc. Enfin signalons que le TGV a une connotation écologique. En effet, il fonctionnera en partie grâce à l’énergie solaire concentrée, ce qui réduit les émissions de CO2. n


AcTUALITE

INVESTISSEMENT

INVESTISSEMENTS HOTELIERS EN AFRIQUE, ENTRE OPPORTUNITES ET OBSTACLES

“L

Casablanca a accueilli en septembre 2011 la première édition de la Conférence sur les Investissements Hôteliers en Afrique (HICA). Organisée par la SMIT et Bench Event, cette rencontre a permis de mettre l’accent sur les potentialités et les opportunités d’investissements touristiques du continent africain mais aussi sur les facteurs qui freinent les flux d’investissements étrangers vers le secteur hôtelier africain. 22

HÔTELLERIE & VOYAGES

a HICA se positionne comme une rencontre annuelle incontournable où investisseurs institutionnels, gestionnaires de fonds, financiers privés et autres acteurs se rencontrent pour échanger et débattre de l’avenir touristique du continent», a d’emblée souligné Yasser Znagui, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, lors de cette grande manifestation continentale qui a réuni, les 26 et 27 septembre 2011, plus de 350 participants marocains et étrangers (investisseurs, décideurs économiques gérants de fonds, promoteurs touristiques, majors de l’industrie hôtelière, opérateurs du secteur touristique, etc.). Ceux-ci ont débattu de plusieurs sujets dont les potentialités touristiques du continent africain, les flux de capitaux, les clés de la réussite de l’investissement hôtelier en Afrique, la création de complexes touristiques intégrés, le transport aérien, la «Vision 2020» du Maroc, la structuration du financement hôtelier, la négociation des contrats de gestion, le financement bancaire, etc. Ils ont également tous abondé dans le sens que l’Afrique, qui enregistre actuellement l’un des meilleurs taux de croissance


économique au monde (environ 6 %), doit réussir à tirer davantage profit d’un secteur touristique qui pèse de plus en plus sur le PIB de l’économie mondiale. En effet, selon les estimations de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), en 2010, le tourisme a représenté 10 % du PIB mondial avec des arrivées touristiques en hausse de 7 % atteignant 940 millions de touristes. Et l’OMT pense que le tourisme mondial devrait continuer à croître et table sur 1, 6 milliard de voyageurs à l’horizon 2020. Et selon David Scowaill, PDG du Conseil Mondial du Tourisme et du Voyage (World Voyage & tourisme Council), «l’évolution mondiale de l’industrie touristique à démontré qu’il s’agit d’une activité qui résiste malgré la crise», ajoutant que «le secteur a généré 260 millions d’emplois.

Une kyrielle d’obstacles Toutefois, la part du secteur touristique dans le PIB du continent demeure faible si on exclut quelques pays phares du tourisme africain - Maroc, Tunisie, Egypte et Afrique du Sud. De ce fait, malgré les potentialités touristiques, le continent a du mal à attirer davantage d’investisseurs étrangers pour faire du tourisme un véritable levier économique. Ainsi, si les prévisions d’investissement au titre de l’année 2011 tablent sur un total de 35 milliards de dollars au niveau du secteur touristique, la part qui reviendra à l’Afrique sera négligeable. Et pourtant, selon Nenad Pacek, président du Global Success Advisors, «l’Afrique offre des opportunités importantes en matière touristique et le taux de rentabilité des investissements y est plus élevé que dans

d’autres marchés en voie de développement». Toutefois, si le continent n’arrive pas à attirer davantage d’investissements, les explications sont à rechercher dans les multiples obstacles au développement du tourisme, ont souligné de nombreux intervenants. Et parmi les obstacles les plus cités figurent : la faiblesse des infrastructures touristiques, le nombre très limité de dessertes aériennes en provenance des principaux pays émetteurs, l’insécurité, la faible qualification des ressources humaines, l’environnement des affaires difficile, etc. Et selon M. Pacek, les investisseurs rechignent à venir sur le marché africain par manque d’informations fiables, d’où la nécessité d’avoir une meilleure approche du marché et des informations plus exhaustives sur l’environnement des affaires. Allant dans le même sens, Arthur de Haas, PDG mondial de Jones Lang La salle Hôtels, un groupe de conseil en investissements hôteliers, souligne que, parmi les obstacles à l’investissement sur le continent, la transparence occupe une place particulière. Pour lui, «plus le niveau de transparence est élevé, mieux un pays attire les investisseurs étrangers». Le modèle marocain Des obstacles que le Maroc a su, en grande partie, dépasser grâce à une politique qui a érigé le tourisme en secteur stratégique prioritaire dans le cadre de la Vision 2010. Et la nouvelle Vision 2020, plus ambitieuse, et qui table sur des investissements touristiques compris entre 120 et 150 milliards de dirhams sur 10 ans (de 2001 à 2020) vise tout simplement à hisser le Royaume parmi les 20 premières destinations touris-

tiques mondiales en doublant le nombre des arrivées à 20 millions de touristes et en créant plus de 900 000 postes dans le secteur. Et pour faire face au financement de la Vision 2020, Salaheddine Mezzouar, Ministre de l’Economie et des Finances, a souligné que son département réfléchit à la mise en place de nouveaux mécanismes pour dynamiser les investissements. Outre la création d’un fonds d’investissement étatique dédié au secteur et ouvert à d’autres fonds souverains, notamment à ceux du Golfe, toute une batterie de mesures sera mise en place pour encourager le partenariat public-privé et un corpus législatif visant à garantir davantage l’investissement sera élaboré. Malgré les obstacles cités plus haut, certains majors du secteur croît actuellement à l’Afrique. C’est le cas du groupe Accor. Selon Yann Callière, PDG délégué en charge des opérations monde du groupe, «le continent africain est un important marché pour l’industrie touristique». Partant, le groupe Accor, qui figure dans le top 10 des grandes compagnies implantées sur le continent avec 41 hôtels totalisant 6 731 chambres, compte créer des partenariats et développer des joint-ventures. Pour son développement sur le continent, le groupe Accor compte s’appuyer sur le modèle de partenariat développé au Maroc et qui a fait ses preuves pour l’exporter sur le reste de l’Afrique. Face à ces obstacles, Yasser Znagui a appelé à «l’exploration de nouvelles pistes pour la promotion du tourisme sur le continent et la conception de nouveaux produits notamment ceux offrant aux touristes la possibilité de visiter lors d’un seul voyage plusieurs pays du continent». n


AcTUALITE

EQUIPEMENTS

IMPLANTATION DE LA SOCIETE EBERHARDT FRERES AU MAROC

S

pécialisé dans la commercialisation de produits électroménagers et de matériels de grandes cuisines, le Groupe, importateur exclusif des marques LIEBHERR, BAUMATIC et FALMEC, crée une filiale 100 % française au Maroc et un show-room de 200 m². Il ne s’agit pas d’un coup de poker mais d’une mise sur l’avenir. Eberhardt croit au développement du Maroc et investit en amont, avec la même exigence de qualité, pour son implantation locale. La société à réalisé un investissement global d’un million d’euros et dispose d’une surface de stockage de 1000 m² ou sont entreposé quelques 1 200 produits. EFM a sélectionné des enseignes spécialisées, réputées pour la qualité de leur service. Cette implantation au Maroc s’accompagne de la mise en place d’un service aprèsvente disponible dans toutes les grandes villes du Maroc. Un crédo de qualité partout et toujours, depuis la conception des produits jusqu’au service après-vente. n

AcTUALITE

DECO

ET S’ALLIENT POUR MIEUX VOUS ECLAIRER

b

rossier Saderne, le fabricant français de luminaires pour l’hôtellerie et la restauration s’intéresse au marché marocain et signe un contrat d’agent avec la société Qarmazi Concept.

Brossier Saderne propose une vaste gamme de produits d’éclairage qui assure une intégration réussie des luminaires décoratifs selon l’ambiance souhaitée. L’expérience des collaborateurs de Brossier Saderne et de Qarmazi Concept garantit un conseil avisé et une connaissance approfondie des particularités tech-

niques de leurs luminaires. Brossier Saderne recherche en permanence de nouveaux éclairages décoratifs et de design, de grande qualité aux techniques d’éclairage toujours plus innovantes pour l’aménagement des univers halls d’accueil, hôtels, restaurants, résidences, bureaux, … n

Pour rappel, Brossier Saderne est un groupe qui compte parmi ses filiales : - DIPALI, spécialisée en luminaires de bureaux (www.dipali.fr) - CREATIVE PARIS, spécialisée dans l’accastillage pour salles de bain (www.creative-paris.fr) Site web : www.brossier-saderne.com Pour toute information contactez : QARMAZI CONCEPT - Tél. : 0522 222 577 - Fax : 0522 272 970

24

HÔTELLERIE & VOYAGES


CHOCOLATIER, UN MÉTIER DE PASSION, DE CRÉATION ET DE TRADITION

Bd Abdellatif Ben Kaddour - Casablanca | Tél. : +212 522 948 271 | Fax +212 522 94 82 74 contact@yvesthuries.ma | www.yvesthuries.ma


AcTUALITE

DECO

CREATEUR D’ATMOSPHERES UNIQUES

c

’est en 1983 que Jean Marc Vauzelle crée la société Ligne Vauzelle avec pour activité la rénovation de banquettes. Puis, il lance très vite ses propres créations de mobilier pour le secteur du CHR, qu’il commercialise dans la France entière. En 2003, Ligne Vauzelle s’associe avec Satelliet aux Pays-Bas et avec May en Allemagne pour devenir le leader européen du secteur. C’est en 2011 que Paul Andrei reprend l’entreprise et lui donne une nouvelle impulsion en s’attaquant à de nouveaux marchés comme l’équipement de maisons de retraite ou l’agencement de chambres d’hôtel. Puis, 2011

26

HÔTELLERIE & VOYAGES


BIO EXPRESS : Paul ANDREI Né en 1967 en Pologne, ayant vécu et fait ses études en France, Paul Andrei a toujours occupé des fonctions de direction avec des responsabilité à l’international. Les grandes dates du parcours professionnel Depuis 2010 : Premier actionnaire et Président de la société Ligne Vauzelle. Entre 1998 et 2009 : Plusieurs fonctions occupées au sein de la société Accor Res, filiale du groupe Accor dont responsable du développement, responsable des opérations et directeur général des filiales gérant les réservations voix pour le groupe Accor. Entre 1995 et 1998 : Direction des Opération pour la France de la filiale RCI, pour le compte du groupe hôtelier Wyndham. Entre 1988 et 1995 : Différentes responsabilités au sein de PME. Engagements - Membre du Conseil d’Administration de l’office de Tourisme du Pays de Meaux (77-France) - Membre du groupement des Repreneurs d’Entreprise de l’association des anciens élèves HEC Etudes DEA à l’université Pierre & Marie Curie (Paris VI) et Executive MBA à HEC (Paris).

est l’année de l’ouverture de la filiale Ligne Vauzelle Maroc. Actuellement, plus de soixante collaborateurs participent au succès de la société qui réalise cette année une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires dont 20 % à l’exportation en progression constante. Ligne Vauzelle se veut résolument créateur et maître d’œuvre des projets que lui confie ses clients. De la conception à la pose, en passant par la fabrication et la distribution, l’entreprise fait bénéficier ses clients de la meilleure offre sur le marché. L’intégration complète des processus et la veille technologique permanente lui permettent d’être en adéquation avec les attentes de la clientèle et d’offrir de véritables atmosphères uniques. Avec 25 d’expérience sur le créneau du CHR, Ligne Vauzelle dispose aujourd’hui d’un savoir-faire et d’une notoriété reconnus par les plus grands noms du secteur. Elle s’appuie sur des designers de renommée internationale pour réaliser des créations originales, modernes et chics. Afin de répondre aux besoins spécifiques du marché

de l’hôtellerie, Ligne Vauzelle lance une offre dédiée pour les hôtels qui bénéficient désormais du savoir-faire de la société en matière d’aménagement et de création d’atmosphère depuis le lobby de l’hôtel jusque dans les chambres. De nombreux groupes ont déjà accordé leur confiance en choisissant le mobilier CHR de Ligne Vauzelle (Atlas Hospitality, Fram, Accor Hospitality, Holiday Inn, Louvre Hôtels, etc.) et tout dernièrement le groupe Atlas Hospitality a confié à Ligne Vauzelle Maroc le projet d’équipement de 184 appartements de l’hôtel Atlas Marina Agadir. L’entreprise est très soucieuse de tout mettre en œuvre pour préserver l’environnement et de s’engager résolument sur la voie du développement durable tout au long de son processus de fabrication et dans son offre produit. Ainsi, elle utilise essentiellement des essences européennes achetées à l’Office Nationale des Forêts, qui garantit leur bonne gestion. Le choix des partenaires se fait notamment en fonction de leur attachement à ses valeurs. n

Ligne Vauzelle Maroc Ligne Vauzelle, leader français depuis 25 ans de la création, fabrication et distribution du mobilier pour le secteur du CHR poursuit son développement international en ouvrant une filiale au Maroc. Avec des équipes mixtes françaises et marocaines, Ligne Vauzelle Maroc a pour ambition de s’imposer sur le marché marocain comme un acteur incontournable pour la création et la rénovation des cafés, des restaurants et des hôtels. Ligne Vauzelle Maroc propose à ses clients 3 lignes de services : • La fourniture du mobilier pour les cafés et les restaurants. • La fourniture du mobilier et l’aménagement des hôtels. • La conduite de projets de maitrise d’ouvrage pour des chantiers de rénovation et d’équipement des hôtels. Projet Atlas Marina Agadir Ligne Vauzelle Maroc, déjà partenaire de plusieurs chaînes hôtelières au Maroc (Accor, Fram, Atlas…) a gagné l’appel d’offres pour la rénovation de 184 appartements de l’hôtel Atlas Marina à Agadir. Suivant les plans dessinés par l’architecte Raymond Morel, Ligne Vauzelle Maroc a fabriqué, livré et installé tout le mobilier pour les 184 appartements, les restaurants et le SPA dans un délai record pour ce prestigieux projet d’Agadir. Mêlant le design de ses propres gammes de produits avec un esprit de décoration plus oriental, Ligne Vauzelle Maroc a démontré une fois de plus son savoir faire dans le domaine de la décoration et de l’équipement des hôtels.


L A I C E SP

Fêtes S

eme UPPL

N T  G r

aT U i T

N°7  |  Novembre - decembre 2011 - jaNvier 2012

MODE ACCESSOIRES IDEES CADEAUX FOODING


CAPPUCCINO GOLD


SPECIAL FETES

|

Edito

Le geste n’est jamais anodin La fin de l’année approche. Si pour les managers, c’est l’heure des premiers bilans, pour les services de communication et de marketing, c’est avant tout la période propice pour offrir des cadeaux aux collaborateurs, clients et fournisseurs. Si les idées ne manquent pas, parfois, ces services sont soumis à des choix cornéliens : cadeau trop personnel, à connotation religieuse, trop cher ou trop bon marché, original, luxueux, etc. En plus, ces services doivent jouer serrer notamment durant ces périodes de vaches maigres pour certains secteurs d’activités où les restrictions budgétaires sont de rigueur. Mais, dans tous les cas, entre restriction budgétaire et fidélisation, le choix est vite fait. La fin de l’année reste le moment idéal pour motiver ses collaborateurs et offrir des présents à ses meilleurs clients et fournisseurs.

Au delà du symbolique, il faut souligner que le cadeau est loin d’être anodin. C’est avant tout un moyen pour une entreprise de communiquer sur son identité et d’attirer l’attention des destinataires. Ce faisant, le choix du cadeau même est problématique. Ayant souvent pour but de célébrer la relation entre deux parties, le cadeau d’affaires se doit de valoriser à la fois son destinataire et son expéditeur. Ainsi, il doit être, autant que possible, prestigieux, luxueux et originale pour mieux marquer l’esprit du bénéficiaire. Les services de communication sont appelés à prospecter le marché pour rechercher de nouvelles idées et de nouveaux produits adaptés à chaque destinataire et éviter toute fausse note. Ce faisant, et afin d’aider ses fidèles lecteurs à faire leurs choix, «Hôtellerie & Voyages» édite un supplément «Spécial Fêtes» pour son dernier numéro de l’année. Nous vous y présentons quelques enseignes prestigieuses dans divers domaines : joaillerie, maroquinerie, instruments d’écriture, gastronomie fine, hi tech, art déco, etc. L’objectif est d’aider les services de communication des entreprises à découvrir des nouveautés et tendances du marché des cadeaux d’affaires.


SPECIAL FETES

|

ChroNiquE

Le Cadeau d’entreprise, un veritabLe outiL de CommuniCation et de marketing Les cadeaux d’entreprise sont devenus une tradition dans Le monde des affaires. si Les entreprises sont peu Loquaces sur Les budgets qu’eLLes y consacrent, iL n’en demeure pas moins que Les cadeaux a L’occasion du nouveL an contribuent a renforcer et a creer de nouveaux Liens entre L’entreprise, ses coLLaborateurs, ses cLients et fournisseurs. Véritable outil de communication et de marketing, les cadeaux d’entreprise sont devenus une tradition dans le monde des affaires à l’occasion de chaque Nouvel an. Pour beaucoup de dirigeants d’entreprises, ces cadeaux visent à récompenser la confiance accumulée durant l’année entre l’entreprise et ses partenaires. Et aujourd’hui, quelque soit le secteur d’activité, le cadeau d’affaires est devenu incontournable dans le monde professionnel où il apporte un réel plaisir au bénéficiaire tout en renforçant la relation professionnelle. La priorité des priorités demeure la récompense et la motivation des partenaires. Ainsi, le cadeau de fin d’année est devenu l’un des nombreux outils à la disposition des entreprises pour que la relation établie avec ses partenaires ne soit pas complètement déshumanisée. Et dans certaines structures, il devient même un casse-tête pour les départements de marketing et communication qui doivent gérer les goûts et les spécificités de chaque bénéficiaire. d’où les innombrables questions qui se posent aux équipes en charge des cadeaux de fin d’année. quel cadeau fera plaisir ? quel budget faut-il consacrer à ces cadeaux ? Comment faire passer le message ? Les entreprises ont l’embarra du choix. Les cadeaux vont du classique agenda, très répandus et moins coûteux, à des cadeaux plus élaborés. Globalement, le chocolat, les accessoires de bureau, les objets de décoration, la joaillerie, les gadgets hi tech et l’artisanat de luxe font partie des articles les plus choisis en fin d’année par les entreprises pour offrir des cadeaux à leurs partenaires. Pour la majorité des entreprises, les articles de bureau (agendas, calendriers, sous-mains, articles de bagagerie, stylos et autres gadgets) se taillent la part du lion dans les cadeaux offerts aux partenaires. d’autres, soucieuses de se coller aux goûts éclectiques de leurs clients, optent généralement pour un nombre réduit d’articles. Et parmi ceux-ci, le chocolat reste prépondérant du fait qu’il est festif, consensuel et événementiel et donc apprécié de presque tous les bénéficiaires. En plus, le chocolat a l’avantage d’être très modulable en quantité et donc en prix. Certaines entreprises, par contre, préfèrent octroyer des cadeaux qui durent et qui seront utilisés tous les jours afin que leurs partenaires se souviennent aussi longtemps que possible d’elles. Enfin, certaines entreprises optent pour des cadeaux luxueux et coûteux qui marquent les esprits quitte à ne l’offrir qu’à un nombre très réduit de collaborateurs ou de clients. peu loquaces sur les budgets il faut aussi noter que durant ces périodes un peu difficiles, les entreprises sont plus ou moins regardantes sur les budgets consacrés aux cadeaux de fin d’année. Globalement, les entreprises sont très peu loquaces sur les budgets qui vont de quelques dizaines de milliers de dirhams à quelques millions de dirhams selon leur taille. Et face à une conjoncture un peu difficile, les services de communication sont appelés à être plus imaginatifs. il faut satisfaire autant de partenaires que possible tout en jouant serré sur les budgets. Enfin, pour certaines entreprises, le choix du cadeau ne se pose pas. Elles offrent leurs propres produits à leurs clients faisant ainsi d’une pierre deux coups. En plus du renforcement des liens avec leurs partenaires, le cadeau devient ainsi un véritable outil marketing permettant à l’entreprise de communiquer sur son identité, ce qui peut contribuer à stimuler les ventes et à fidéliser davantage les clients. Bref, le choix du cadeau n’est point anodin et les entreprises auraient tort de se priver d’une telle opportunité de communication et de marketing.


SPECIAL FETES

|

JoAiLLEriE

rm051 pHoeniX, une montre d’eXCeption signee miCHeLLe YeoH. Entre Michelle Yeoh, star de renommée internationale et richard Mille, tout a commencé par une histoire d’amitié dont le fil conducteur a été Jean todt. Mais c’est la passion des montres qui les a rapprochés professionnellement. impressionné par sa sensibilité artistique, sa parfaite connaissance des femmes et son sens inné du luxe, richard Mille a proposé à Michelle Yeoh de créer une montre femme pour la marque. Michelle Yeoh, enthousiasmée par ce projet, se lançait dans l’aventure, il y a un an, avec Mélanie treton-Monceyron, directrice artistique de la marque richard Mille. La montre qu’elles avaient à l’esprit devait être aérienne, élégante, romantique, tout en dégageant des ondes positives. Michelle Yeoh étant originaire de Malaisie, c’est donc tout naturellement en Asie, qu’elles ont puisé leur inspiration et choisi la symbolique du phoenix, oiseau mythique dont l’histoire les a, toutes les deux, toujours fascinées. En Chine, la légende raconte que le phoenix (ou Feng-huang), l’emblème de l’impératrice, était le plus doux des oiseaux. Sa beauté était inégalable et son chant le plus merveilleux que l’on puisse imaginer. Après avoir vécu plusieurs siècles, il s’immola par le feu pour renaître peu après de ses cendres. Symbole de grâce, de beauté féminine et de force, son corps représente les cinq qualités humaines : sa tête, la vertu ; ses ailes, le devoir ; son dos, la justice ; sa poitrine, la bienveillance ; son ventre, la fiabilité. transposé dans le monde de la haute horlogerie, le phoenix s’inscrit également dans une dimension intemporelle. Ainsi, dans la montre rM 051, le phoenix se pare de diamants et s’entrelace dans le mouvement, reliant dans un cycle d’éternité, le barillet, l’indicateur de réserve de marche et le tourbillon. Poésie et fascination émanent de cette oeuvre d’art, dont l’extrême complexité de réalisation transcende encore la subtile élégance. Autre caractéristique de la rM 051, la platine de la montre est en onyx noir, une gemme réputée pour capter les énergies négatives et pour apporter une grande stabilité émotionnelle. L’onyx noir est ainsi considéré comme une pierre qui protège des pensées négatives et qui apporte équilibre et inspiration. La rM 051, conçue par Michelle Yeoh et Mélanie treton-Monceyron, a été pensée pour les femmes qui recherchent une pièce technique et performante au service d’une esthétique particulièrement sophistiquée. un an après les premières esquisses, richard Mille est heureux de présenter la montre rM 051 phoenix-Michelle Yeoh qui, à travers la symbolique du phoenix, rend hommage aux femmes, à leur courage, leur volonté mais aussi à leur douceur et leur élégance. La rM 051 est une édition limitée de 18 pièces uniques, le nombre préféré de Michelle Yeoh.


NOUVEAU

Enceinte mobile sans fil

SoundLink®

Ma musique Quand je veux. Où je veux.

Dans le jardin, à la plage ou au parc du quartier… Vous ne savez jamais où et quand vous êtes susceptible de partager votre musique à plein volume. Avec la nouvelle enceinte mobile sans fil SoundLink® de Bose®, votre musique vous suit partout. Il vous suffit d’associer votre téléphone mobile, votre tablette ou tout autre appareil Bluetooth ® pour partager votre musique avec la qualité du son Bose®. Où et quand vous le souhaitez. D’autres coloris sont également proposés (vendus séparément) pour s’adapter à votre style.

Prenez-la. Ouvrez-la. Et écoutez-la ! La nouvelle enceinte mobile sans fil SoundLink® de Bose® délivre un son incroyablement spacieux pour une enceinte aussi compacte. Elle est compatible avec tous les appareils Bluetooth ® tandis que sa batterie vous offre plusieurs heures d’autonomie. Et lors de vos déplacement, le cache intégré permet de protéger l’enceinte dans votre sac.


SPECIAL FETES

|

hi-tECh

ni un CompaCt. ni un réfLeX. un oLYmpus pen Annoncé aux côtés du nouveau olympus PEN E-P3 et du

c’est un petit peu dommage pour un appareil qui mise tout sur

olympus PEN E-PL3, le premier appareil photo de la gamme

la simplicité. olympus équipe également ce modèle de son

PEN Mini propose l’essentiel et la performance dans un

nouvel autofocus FASt AF à 35 collimateurs et offre à son

maximum de simplicité.

appareil une sensibilité maximum de 12800 iSo. Espérons

L’olympus PEN E-PM1 est un appareil photo numérique compact et léger (109,5 x 63,7 x 34 mm pour 264 grammes avec batterie et carte mémoire). Pour offrir une qualité d’image comparable au meilleure de la gamme PEN, olympus offre à son nouveau modèle un grand capteur Live MoS de 12,3 MégaPixels. Malgré la taille réduite de cet hybride, on retrouve tout de même un grand écran de 3 pouces de format 16:9 sur l’arrière. Comme la vidéo est essentielle aujourd’hui, le nouveau PEN Mini enregistrera en haute définition 1080i avec un son stéréo à 60 images par seconde. Comme pour la gamme NEX du Sony, pas de flash en natif sur l’appareil, il sera nécessaire de le fixer sur la griffe. Même si l’accessoire est très compact,

que la gestion du bruit électronique soit très performante pour offrir une image de haute qualité, même sans flash ! Pour les plus créatifs, des filtres artistiques sont disponibles aussi bien en photo qu’en vidéo. L’olympus PEN E-PM1 mise son succès sur la simplicité des commandes et des réglages avec une interface Live Guide. Ainsi, n’importe qui peut arriver à réaliser des photos originales grâce aux nombreux conseils que l’appareil photo apporte à son utilisateur. Plusieurs coloris seront disponibles : blanc, argent, chocolat, pourpre, gris, rose et noir. Le choix est large ! olympus est une marque importée par la SoMArA et commercialisée au travers de son réseau de distributeurs.


SPECIAL FETES

rend Hommage a CarLo CoLLodi… a L’occasion du 185eme anniversaire de La naissance de carLo coLLodi, L’auteur itaLien qui ecrivit Le conte mondiaLement connu : «Les aventures de Pinocchio», mont bLanc a cree une Ligne d’instruments d’ecriture. Le design puise sa source dans la vie de Pinocchio ainsi que dans son monde imaginaire, rempli de créatures mythiques. Le capuchon délicatement «squeletté» laisse apparaître le renard, la baleine, le chat, le grillon et la fée qui accompagnent Pinocchio tout au long de son incroyable aventure. Le corps, de forme longue et allongée, est un rappel de la forme de son remarquable nez. Les vis permettant de maintenir les différentes parties du corps de Pinocchio ont servi d’inspiration pour la conception de l’agrafe. un grillon est délicatement gravé sur la plume. Le Stylo-Plume est également disponible en rollerball, Stylo-bille, Porte-mine (en set uniquement). Le capuchon et le corps sont en résine précieuse brun foncé, avec un capuchon «squeletté», finitions de couleur dorée champagne. La signature de Collodi et le numéro de limitation sont gravés sur la bague du capuchon. un grillon est gravé sur la plume en or 18 K de couleur dorée champagne.

… et au mont bLanC a travers sa CoLLeCtion «TRIBUTE TO THE MONT BLANC» un sommet, culminant à 4810 mètres recouvert de glace et de neiges éternelles qui semble toucher le ciel. un blanc radieux pur, sur du granit noir âgé de plusieurs millions d’années. Le Mont Blanc, un rocher intemporel dans le cours du temps, qui embrasse du regard l’Europe entière et qui est devenu le symbole d’une entreprise, qui depuis toujours représente une beauté intemporelle, des valeurs durables et une passion de l’artisanat. Car c’est au travers de son emblème inspiré des six glaciers que la maison Mont Blanc se manifeste depuis plus de cent ans, par un engagement, une profession de foi en faveur d’une perfection magistrale et d’un artisanat européen des plus raffinés. La collection «Tribute to the Mont Blanc» est un hommage fascinant à la montagne la plus élevée d’Europe et à l’image de marque légendaire de la maison Mont Blanc. 


C’EST LA DIVERSITÉ QUI CRÉE LE PLAISIR

Bd Abdellatif Ben Kaddour - Casablanca | Tél. : +212 522 948 271 | Fax +212 522 94 82 74 contact@yvesthuries.ma | www.yvesthuries.ma


DOSSIER

TOURISME GOLFIQUE

LE MAROc, UnE DESTInATIOn GOLFIQUE DE PREMIER PLAn

28

HÔTELLERIE & VOYAGES


Le tourisme golfique attire environ 100 000 adeptes de la petite balle blanche. Le Maroc compte en faire une véritable niche touristique en développant l’infrastructure nécessaire pour attirer cette clientèle exigeante. 27 terrains de golf sont actuellement opérationnels et 11 sont en cours de réalisation. L’objectif est de porter le parc golfique à 46 greens d’ici 2015. Cette niche génère annuellement environ 1,5 milliard de dirhams de recettes. Une campagne de promotion du tourisme golfique a été initiée par l’ONMT en partenariat avec l’Association Trophée Hassan II (ATH) en vue de faire du Maroc une véritable destination golfique avec l’objectif d’attirer plus de 250 000 touristes golfeurs à l’horizon 2015.

L

e tourisme golfique, une niche touristique à la croisée du sport, du loisir et de la découverte, s’inscrit dans la tendance du développement d’un tourisme thématique au même titre que le tourisme vert, le tourisme balnéaire ou le tourisme d’affaires. Il s’agit d’un secteur où une véritable redistribution des cartes est en train de s’opérer. En effet, grâce à une croissance plus rapide que celui du secteur du tourisme de voyage, beaucoup de pays encouragent l’investissement dans ce créneau porteur et générateur de recettes importantes. C’est ainsi que des resorts golfiques se développent dans de nombreux pays dont le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, le Kenya, l’Afrique du Sud, Dubaï, Abu Dhabi, etc. Au Maroc, malgré les potentialités de développement importantes pour ce créneau, le pays n’attire que 100 000 touristes golfiques par an pour des recettes avoisinant 1,5 milliard de dirhams. Face à cette situation, tous les acteurs se sont engagés pour le développement de cette niche et le Maroc compte bien faire prévaloir ses atouts importants pour attirer un maximum de touriste golfeurs. D’abord, le Royaume peut compter sur ses infrastructures d’accueil. Le pays compte aujourd’hui 27 terrains de


golf opérationnels dispatchés dans 13 villes dont : Rabat (Royal Golf Dar Es Salam), Casablanca (Royal Golf d’Anfa), El Jadida (Royal Golf Club et Mazagan Golf Club), Essaouira (Golf de Mogador), Tetouan (Golf de Cabo Negro), Saïdia (Palmeral Golf Saïdia), Benslimane (Royal Golf de Benslimane), Fès (Royal Golf Fès), Meknès (Royal Golf Meknès), Agadir (Royal Golf d’Agadir, Golf des Dunes, Golf du Soleil, Golf de l’Océan), Marrakech (Golf Amelkis, Golf de la Palmeraie, Golf de Marrakech, Golf Samanah, Golf Al Maaden, G2M, Atlas Golf), etc. 46 terrains de golf d’ici 4 ans Une grande partie de ces golfs sont intégrés dans des resorts offrant toutes les conditions d’animation nécessaires pour satisfaire aux besoins du touriste. Il s’agit essentiellement de golfs de 18 trous, mais on y trouve également des parcours de 9, 27, 36 et 45 trous. Si le Royal Golf Dar Es Salam de Rabat, inauguré en 1971, est le plus célèbre des greens marocains du fait qu’il abrite le légendaire Trophée Hassan II faisant partie du circuit européen, le golf le plus ancien est le Royal Golf de Marrakech inauguré en 1920. Outre l’infrastructure, le Maroc bénéficie d’un climat très favorable avec un ensoleillement qui permet la pratique du golf durant toute l’année sur l’ensemble du territoire. D’ailleurs, les golfeurs choisissent de plus en plus la région méditerranéenne pour échapper à la grisaille hivernale du continent européen durant la période novembre-avril. Ensuite, il y a la proximité géographique avec l’Europe qui fait que la plupart des grandes capitales européennes sont à moins de 3 heures de vols des

30

HÔTELLERIE & VOYAGES

principales destinations golfiques marocaines. A ces atouts, s’ajoute bien évidemment la possibilité de découvrir la diversité de l’offre touristique. 250 000 golfeurs en 2015 Grâce à ces potentialités et atouts, le Royaume compte faire du tourisme golfique un créneau très porteur et tirer fortement profit de la redistribution des cartes qui se dessine au sein de ce segment du marché touristique. Dans cette optique, l’Etat a encouragé le développement de resorts golfiques, notamment dans le cadre du Plan Azur. Ainsi, alors que le pays comptait moins d’une dizaine de terrains de golf au démarrage de la Vision 2010, le parc compte actuellement 27 terrains golfiques opérationnels dans 13 villes, 11 en cours de réalisation et 8 en projet. En clair, d’ici 2015, le Maroc devrait compter au moins 46 terrains de golf. Si ce chiffre peut paraître élevé, il n’en demeure pas moins que le concurrent direct du Royaume au niveau de la région, l’Espagne, compte plus de 310 parcours de golf. A noter que la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis disposent respectivement de 600, 3 000 et 17 000 terrains de golf. Avec ce développement du parc golfique, les autorités et les professionnels comptent doper le développement de ce créneau. Ils se sont fixés comme objectif d’attirer, à l’horizon 2015, plus de 250 000 golfeurs, contre 90 000 en 2009, pour des recettes atteignant 3,4 milliards de dirhams. Pour atteindre ces objectifs, en plus de l’infrastructure, un accent particulier est mis sur la promotion du Royaume en tant que destination golfique. Ainsi, le développement du


parc s’accompagne aujourd’hui d’une véritable stratégie visant à augmenter la programmation de la destination golfique marocaine au niveau des marchés cibles (France, Royaume-Uni, Europe du Nord, etc.), sachant que la plupart des clients viennent des pays nordiques à la recherche de conditions climatiques plus clémentes. Des packages compétitifs Dans ce cadre, l’ONMT et l’Association Trophée Hassan II ont signé, en février 2011, une convention de partenariat pour l’accompagnement et la promotion des compétitions golfiques d’envergure internationale au Maroc. Dans ce cadre, et afin de promouvoir le tourisme

golfique au niveau des différentes régions du Royaume, l’année 2011 a été consacrée «Année du Golf à Agadir» avec à la clé la délocalisation du Trophée Hassan II du Golf de Dar Es Salam de Rabat au Golf de l’Océan à Agadir. Si l’ONMT et les tournois organisés constituent de véritables outils de promotion du tourisme golfique marocain, il n’en demeure pas moins qu’il faut accompagner cette promotion d’offres compétitives pour contrer la forte concurrence des autres pays de la région sur cette niche. En effet, des pays comme la Turquie et les Emirats Arabes Unis, disposant de climats moins favorables que le Maroc, ont su attirer

ONMT, «Morocco Golf Tour» pour promouvoir la destination Maroc en Italie Dans le cadre de la promotion du tourisme golfique marocain en Italie, et de concert avec des partenaires distingués ayant une expérience sérieuse dans ce domaine, la représentation de l’ONMT en Italie et le groupe italien Acentro, expert dans le tourisme d’affaires et golfique, ont signé, en 2010, un accord de partenariat. Grâce à cet accord, l’agence Acentro organisera, au profit des touristes italiens passionnés de golf, des séjours dans les différentes villes golfiques du Royaume pour y pratiquer leur loisir favori. Dans ce cadre, et pour marquer les esprit, les partenaires ont organisé la première édition du «Morocco Golf Tour» sur le marché italien. Initié en avril 2011, cette manifestation s’est conclue à Milan, au début du mois d’octobre, au terme de 8 étapes dans les grandes villes italiennes. A la fin de cette compétition, les 6 golfeurs italiens qui ont remporté ce tournoi dans différentes catégories se sont vus offrir des voyages vers des destinations golfiques de leur choix au Maroc. Cette manifestation est rééditée aujourd’hui dans d’autres pays européens (Allemagne, Pologne, etc.) pour promouvoir cette niche du tourisme national promise à un développement intéressant.

de nombreux touristes en misant sur la qualité de leurs parcs golfiques et en mettant en place des packages d’hébergement «All Inclusive» très attractifs. Le Maroc doit suivre l’exemple pour mieux profiter de la redistribution des cartes dans cette niche qui attise les convoitises des pays qui souhaitent capter cette clientèle d’amateurs de la petite balle blanche. Enfin, l’offre marocaine visant à développer le tourisme golfique bénéficie fortement de la mise en place de nouvelles liaisons aériennes avec les pays scandinaves et d’Europe de l’Est (Russie, Pologne, etc.) à même de doper de manière substantielle le tourisme golfique marocain. n

Golf et développement durable : l’exemple de Marrakech Les parcours de golf consomment énormément d’eau. Avec la croissance du parc, il fallait réagir dans un contexte mondial où le développement durable n’est plus un concept vain et que de plus en plus de touristes accordent une attention particulière à la préservation de l’environnement et des ressources naturelles. Ainsi, la majorité des parcours de golf marocains ont adopté des politiques de récupération et de traitement des eaux usées pour l’arrosage de leur gazon. L’exemple le plus abouti est celui de Marrakech. Face à la rareté des ressources hydriques, il fallait trouver une solution pour entretenir les 7 greens actuellement opérationnels et les autres programmés. Les promoteurs des projets golfiques de la ville ocre et les autorités ont fait le choix de la mise en place d’une station d’épuration des eaux usées dans un souci de gestion rationnelle des ressources hydriques de la région. D’un coût global de 1,2 milliard de dirhams, cette station qui sera achevée fin 2011, offrira, à terme, un volume additionnel de 33 millions de m3 d’eau. A noter que l’Etat et la Régie Autonome de Distribution de l’Eau assurent 70 % du coût du financement, le reliquat étant supporté par les gérants des greens qui réaliseront ainsi d’importantes économies.


32

HÔTELLERIE & VOYAGES


DOSSIER

TOURISME GOLFIQUE

ENTRETIEN AVEC yASSIR ZENAGUI, MINISTRE DU TOURISME ET DE L’ARTISANAT

La Vision 2020 va booster le golf marocain.

Q : Comment avez-vous découvert le golf ? J’ai découvert le golf étant enfant. C’est mon père qui m’a initié à cette pratique sportive qui exige précision et concentration. J’apprécie la discipline et la rigueur de ce sport qui se pratique en plein air. C’est très agréable de faire un parcours tout en respirant de l’air frais et en se concentrant sur ses objectifs. Q : Quelle est la part prise par le golf dans le tourisme marocain et quels sont les objectifs à moyen terme que votre ministère entend engager avec le concours de l’ONMT ? Le golf est devenu un sport national et nous avons la chance de disposer de 27 terrains, praticables tout au long de l’année. Le royaume du Maroc est l’hôte de l’un des rendez-vous internationaux devenu incontournable pour les professionnels ou amateurs, passionnés de golf : le «Trophée Hassan II», créé par feu Sa Majesté Hassan II. Dans le cadre de la Vision 2020, impulsée sous les hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, nous inscrivons désormais le développement du tourisme golfique dans un objectif de durabilité. Ainsi, les nouveaux golfs érigés au Maroc répondront désormais à des critères de développement durable et seront respectueux de l’environnement. On ne doit plus arroser un golf avec de l’eau potable, par exemple. Et les nouveaux practices répondront à ces normes de respect de l’environnement. Q : Par ailleurs comment le ministère du tourisme contribue t-il, avec le concours du ministère de la jeunesse et des sports ainsi que de l’A.T.H., au développement de cette discipline sportive ? L’ATH, que préside Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a, en partenariat avec le ministère de la jeunesse et des sports, mis en place le Team Maroc. L’objectif principal est de développer le golf en tant que sport de haut niveau en offrant la possibilité aux joueurs marocains de côtoyer des joueurs internationaux et de les soutenir afin de leur permettre de participer à des compétitions internationales. Par ailleurs, l’Académie de Bouznika ne pourra que favoriser cette démarche de création d’une élite golfique marocaine pouvant être le porte-drapeau de notre pays et démocratiser cette discipline. Aujourd’hui, grâce à la vision stratégique et à la forte implication de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, le golf a pris une autre dimension au Maroc qui aura bien évidemment de fortes retombées sur le tourisme national. D’ailleurs, le tourisme golfique représente un des axes principaux du programme Tourisme de Niche de la Vision 2020. 34 HÔTELLERIE & VOYAGES


Q : Le slogan «Le Royaume du Maroc, terre de golf !» est-il suffisant pour promouvoir cette discipline à l’international ? L’Afrique du Nord dispose aujourd’hui de 43 terrains de golf, la plaçant très loin derrière l’Afrique du Sud avec 430 golfs. Le Maroc est la destination leader en Afrique du Nord, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, avec 27 parcours de golf. Les trois dernières années ont connu un développement substantiel de l’offre golfique marocaine qui est demeurée stagnante avec 17 parcours pendant presque une décennie et s’est vue s’accroître d’environ 40 % en moins de 3 ans. Bien entendu, la Vision 2010 a boosté l’évolution de ce produit. L’évolution du produit golfique marocain trouve son fondement dans le nombre de golfeurs dans le monde et dans l’accroissement rapide que connait ce segment de clientèle. Il est important de noter que la population des golfeurs européens a augmenté de 236 % entre 1985 et 2008 pour atteindre un volume de plus de 12 millions de golfeurs. Pour rappel, la population de golfeurs à travers le monde est de 82 millions. Face à cet enjeu de taille, le Maroc se devait de se distinguer par un positionnement fort mettant en valeur ses atouts différenciés, car notre pays est le véritable Royaume du golf par la douceur de son climat, la qualité de ses infrastructures et la richesse de son offre qui procure une expérience unique. Cette stratégie a prouvé son efficacité étant donné que notre pays a été nommé meilleure destination de l’année 2010 pour la zone «Afrique du Nord, pays du Golfe et Océanie» et a reçu, en mars 2011, le premier prix du Magazine Golf Journal, catégorie «Upcoming Destination». Ceci est le fruit d’un travail de longue haleine mené par l’ONMT avec la forte implication du Club Produit Golf. Q : Comment mesurez-vous les retombées de la diffusion télévisée du Trophée Hassan II et de la Coupe Lalla Meryem à l’étranger ? Le Trophée Hassan II et la Coupe Lalla Meryem sont tous deux, sans conteste, une extraordinaire vitrine du Maroc et un axe majeur de communication sur le Maroc en tant que destination golfique. Aussi, la diffusion a porté sur 400 heures de transmissions en direct et 880 heures cumulées auprès de 45 chaînes Internationales sur les cinq continents, soit 424 millions de foyers atteints. C’est l’équivalent d’une campagne de communication d’envergure. Q : Le golf contribue-t-il au développement économique d’autres secteurs d’activités ? Tout comme le tourisme classique, le tourisme golfique permet le développement

de différentes activités : les golfs eux-mêmes, d’abord, à travers les recettes, les caddies en termes d’emplois directs, les agences de voyages réceptives, les nuitées dans les hôtels, les restaurants… Par ailleurs, le produit golf est souvent combiné à d’autres produits tels que le wellness. Ceci étant, la mise sur les marchés d’une offre golfique de qualité via une communication efficace et intelligente a pour corollaire de toucher la clientèle golfique même pour les autres produits touristiques marocains. C’est d’ailleurs la philosophie même de la stratégie des produits de niche mise en place, et qui vise à mettre en exergue un produit Maroc riche et varié pouvant donner une réponse à tout type de demandes. Q : Pour le moment, Marrakech et Agadir sont les deux grands pôles de tourisme golf dans le Royaume. Quelles sont les prochaines destinations golf qui vont prochainement se développer dans le pays ? L’approche mise en place repose justement sur la catégorisation de l’offre golfique marocaine en «clusters» pour une meilleure mise en valeur des destinations golfiques et éviter toute mauvaise lecture d’une offre disparate. Les golfeurs sont en quête de destinations golfiques disposant d’au moins trois parcours. Le marketing adopté prévoit la mise sur les marchés internationaux de quatre clusters, répertoriant quatre expériences golfiques qu’offre le Maroc. Il reste bien entendu que les destinations les plus matures pouvant être considérées en tant que destinations golfiques à part entières sont Marrakech et Agadir, respectivement Expérience Atlas et Expérience Soleil. Il est important de souligner que les resorts de Mazagan et de Mogador sont aussi en phase de devenir d’importants pôles golfiques. Mais il ne faut pas oublier que les parcours de Rabat et ceux avoisinant (Mohammedia et El Jadida) se renforceront grâce à la notoriété du Trophée Hassan II qui fait partie du Tour Européen. Q : Dernier point, à l’image du classement des hôtels, les parcours de golf ne pourraient-ils pas être hiérarchisés en fonction de leur qualité et de leurs services ? Une réflexion, en partenariat avec la Fédération Royale Marocaine de Golf, est en cours. L’objectif est de pouvoir disposer d’une offre qualitative répondant aux standards internationaux et offrir à nos visiteurs un bon rapport qualité/prix. Une telle démarche ne peut cependant être mise en place que si le Royaume répertorie un seuil d’offre la justifiant. n


DOSSIER

TOURISME GOLFIQUE

S

itué dans la forêt domaniale de Bensergao, le Golf de l’Océan s’étend sur 90 hectares. Il se compose de 3 magnifiques 9 trous qui sillonnent un tracé naturel planté d’eucalyptus, de tamaris, de cyprès, de mimosas et de palmiers autour de quatre grands lacs. Le parcours, dessiné par le célèbre architecte Belt Collins, a été en mars 2011, l’hôte de la prestigieuse compétition internationale de golf du Tour Européen, le Trophée Hassan II. Son tracé qui offre un relief naturel et parfois étroit, fait varier les types de difficultés et augmente le défi des joueurs. Le Golf de l’Océan offre ainsi un parcours de grande qualité pour tous les niveaux de golfeurs. Il se démarque aussi grâce à l’originalité de son club house à l’architecture américaine. Spacieux, très lumineux grâce aux grandes baies vitrées et surplombant le site, il offre une vue unique sur l’ensemble du parcours, l’oued Souss, l’océan, l’Atlas et l’ancienne kasbah. Un practice de 60 golfeurs avec «Target fairway» et «Target green» offre une vue panoramique sur le parcours et les paysages environnants. Un pro shop doté des dernières tendances vous proposera tout le matériel nécessaire ainsi qu’une gamme d’accessoires originaux. Compétente et souriante, une équipe dynamique est là pour vous accueillir. Vos déplacements sur le parcours sont accompagnés d’un caddy professionnel conseillé par notre Caddy master. Conduite par des pros PGA internationaux, la «Michielsen Academy» permet aux débutants de découvrir le golf et aux initiés de perfectionner leur jeu. Dirigé par Pierre, membre fondateur de la PGA belge, l’Académie propose en français, flamand, anglais, arabe, allemand et italien un enseignement particulier ou la pédagogie repose sur un swing naturel pour chaque individu. Enfin le restaurant avec sa terrasse «panorama», unique en son genre, dominant le parcours et toute la région offre des cocktails de fruits frais et autres spécialités gastronomiques locales dans une ambiance conviviale et propice à la détente et à la relaxation. n Forêt Domaniale de Bensergao BP 194 - Agadir Tél. : +212 528 27 35 42 - Fax : +212 528 2726 18 Mail : commercial@golfdelocean.com www.golfdelocean.com

Président : Moulay Souleymane Cherkaoui | Directeur : Christophe Meymat | Architecte : Belt Collins

36

HÔTELLERIE & VOYAGES


Golf Wom en’s P ower

Mani Sport sarl 154, Bd Bir Anzarane N° 22 6ème étage Maârif – Casablanca Tél.: 0522 99 32 81 / 82 Fax : 05 22 99 33 20 E.mails : manisport@menara.ma - secretariat@golfdumaroc.com

www.golfdumaroc.com

lf, o G   u d     e l b a L’incontourn vre i V   e d   t r ’A l      & e m s i r u o T   u d


DOSSIER

TOURISME GOLFIQUE

Stéphane TALBOT Directeur de Mazagan Golf Club

, le golf signé Gary Player Dessiné par Gary Player, le célèbre joueur sud-africain aux trois Masters, ce superbe 18 trous par 72 est l’un des principaux atouts du tout nouveau Mazagan Beach Resort situé à 90 km au sud de Casablanca. ANP_Cosmetic Golf_Easylog.pdf 1 30/06/11 12:12

M

agnifiquement situé le long d’une plage de 7 km, Mazagan Golf Club épouse fidèlement le contour des dunes et les particularités du terrain. Des trous très techniques offrent aux bons golfeurs quelques «coups héroïques» selon l’expression de Gary Player, en grande partie à cause du vent omniprésent mais aussi de la configuration du terrain. Le trou le plus redoutable est de l’avis même du «Chevalier Noir» : le n° 14 car «bien que le fairway mesure jusqu’à 90 mètres de largeur à certains endroits, c’est un trou long par 5 en plein vent sur un petit green surélevé. Si l’on rate le green parce qu’on est trop court ou trop à gauche, on se retrouve en difficulté avec les montées et descentes». Pas question par contre pour les joueurs moyens ou débutants de se décourager, les fairways élargis, en offrant une grande variété d’angles d’approche, laissent toutes leurs chances aux golfeurs moins aguerris. Parmi les multiples atouts de Mazagan Golf Club, à noter tout particulièrement : • Un directeur à la mesure du Resort : Stéphane Talbot, le golfeur québécois bien connu pour ses performances sur plusieurs circuits internationaux avec à son actif 24 années d’expérience sur le green dont 7 au Maroc. • Une exploitation confiée à Troon Golf EMA dont la réputation n’est plus à faire et qui dirige avec brio plus de 38 parcours dans 13 pays ! • Une attention toute particulière portée à l’environnement : préservation de la végétation des dunes lors de l’aménagement et green couvert de «Platinum Paspallum», une herbe à toute épreuve qui accepte l’eau saumâtre et recyclée. • Un Club House, beau comme une citadelle du désert, qui accueille : pro-shop, vestiaires, bar et restaurant avec terrasse (84 places à l’intérieur et 60 à l’extérieur). Gary Player, qui voit le développement du golf comme un catalyseur puissant du tourisme au Maroc, pense que Mazagan Beach Resort deviendra rapidement une destination golf de tout premier plan. n

38 HÔTELLERIE & VOYAGES


cOnJOncTURE

TOURISME BALNEAIRE

AZUR 2020 , LE NOUVEAU MODELE

ECONOMIQUE EN ORDRE DE MARCHE Le Plan Azur, redimensionné et recadré dans le cadre du programme «Azur 2020» devrait connaître une nouvelle dynamique avec la reprise en main des réalisations des stations Saïdia, Taghazout et Lixus par l’Etat via CDG Développement et SMIT (Société Marocaine d’Ingénierie Touristique). Le lancement des travaux de Taghazout constitue la première manifestation concrète de la volonté des pouvoirs publics qui visent une taille critique à l’horizon 2016 pour l’offre balnéaire marocaine.

c

’est un euphémisme de soutenir que le Plan Azur était en panne. Le départ des investisseurs étrangers et leur remplacement par les promoteurs locaux n’ont pas résolu tous les problèmes comme en atteste l’état d’avancement des différentes stations. Partant, depuis plus d’une année, autorités de tutelle et professionnels du secteur s’accordent sur la nécessité d’apporter une réponse adéquate aux problèmes rencontrés par les différentes stations. Et cette fois-ci, après moult déconvenues, les pouvoirs publics ont décidé de prendre en mains définitivement la réalisation du Plan Azur qui occupe une place centrale dans la nouvelle politique touristique de la «Vision 2020», avec la mise en place de la stratégie «Azur 2020» qui vise à repositionner et à parachever la réalisation des stations balnéaires déjà lancées : Saïdia, Mazagan, Lixus, Taghazout, Plage Blanche et Mogador, dans le but de doter l’offre balnéaire marocaine d’une taille critique à même de concurrencer les autres destinations balnéaires du pourtour méditerranéen. Ainsi, à travers la nouvelle stratégie «Azur 2020», les autorités de tutelle comptent mettre en place un nouveau concept qui s’appuie sur celui des stations balnéaires intégrées «intelligentes» pour permettre de construire une offre Maroc compétitive à l’échelle mondiale, ce qui implique la mise en place de toutes les composantes des stations (hôtels, parcs d’animation, restaurants, commerces, etc.). Parallèlement à cette orientation, l’Etat s’est engagé à accélérer la réalisation des différentes stations balnéaires en développant l’offre hôtelière pour en faire de vraies destinations touristiques ayant des tailles leur permettant d’attirer les flux des grands opérateurs mondiaux. Il s’agit ainsi 40

HÔTELLERIE & VOYAGES

de créer «de nouveaux relais de croissance dans le balnéaire désaisonnalisé», soutient le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yassir Znagui. Nouvelles sociétés d’aménagement Ce faisant, et partant du constat que les retards pris dans les réalisations des stations du Plan Azur sont essentiellement liés à la problématique de financement consécutive à la défection des investisseurs étrangers en charge de leur aménagement et de leur développement, l’Etat marocain s’est penché sur un nouveau modèle économique pour financer les investissements qui restent à réaliser. Il a été ainsi décidé de recadrer et de revoir leur modélisation en les adaptant à la demande nationale et internationale. Dans ce cadre, CDG Développement, filiale du Groupe CDG, et la SMIT, le bras armé du Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, ont été appelées à la rescousse. Ces deux entités publiques ont constitué conjointement une nouvelle société qui contribuera au financement des différentes stations. Ainsi, plusieurs conventions, se matérialisant par la mise en place de nouveaux montages financiers, ont été signées pour relancer les stations de Saïdia, Lixus et Taghazout. Pour la station de Saïdia, CDG Développement, la SMIT et la Société d’Aménagement de Saïdia, filiale d’Addoha, ont signé un protocole d’accord en juin dernier créant une nouvelle société d’aménagement et de promotion avec des participations respectives dans le capital de cette société de 60 %, 30 % et 10 %. En quelques sortes, Addoha se désengage au profit des institutionnels publics qui disposent des ressources conséquentes et de l’expertise nécessaire pour mener


à terme ce projet balnéaire d’envergure. La nouvelle société va ainsi repositionner la station, construire de nouveaux hôtels, développer des parcelles viabilisées et contribuer ainsi à porter la capacité litière des hôtels et résidences touristiques de la station à 8 780 lits, dont 4 380 lits hôteliers. De même, cette société va contribuer à la relance des activités d’animation touristique de Saïdia. Les nouveaux investissements programmés devraient porter sur 5 milliards de dirhams, sachant que pour la première tranche de cette station, environ 3, 5 milliards de dirhams ont été investis par les promoteurs, Addoha et l’Espagnol Martinsa Fadesa, permettant la réalisation de 3 hôtels d’une capacité de 2 170 lits, un village touristique de 354 chambres, une résidence touristique de 951 lits, un port de plaisance de 800 anneaux, un golf de 18 trous, etc. Concernant la station Taghazout, après la dernière défection de Colony, les autorités de tutelle ont décidé de développer la station en comptant uniquement sur les aménageurs et développeurs locaux. Et à l’image de la station de Saïdia, c’est à CDG Développement et à la SMIT, qui contrôlent ensemble 65 % du tour de table de la Société d’Aménagement et de Promotion de la Station Taghazout (SAPST), qu’incombe la réalisation de cette station. Les travaux d’aménagement et de construction de cet éco-resort ont démarré le 6 juillet 2011 (Cf. encadré). Enfin, pour ce qui est de la station Port Lixus, des négociations sont en cours de finalisation entre Alliances, l’unique aménageur actuellement de la station, CDG Développement et la SMIT pour la création d’une société qui se chargera du développement des lots non encore valorisés de la station. Le coût nécessaire au développement des composantes restantes est réévalué à plus de 4 milliards de dirhams. Ainsi, grâce à ce nouveau modèle économique imaginé par les autorités, CDG Développement et la SMIT vont pallier à la problématique de financement des aménagements. Et concernant les investissements à réaliser dans ces différentes stations, Yassir Znagui a souligné que, dans le cadre d’Azur 2020, le Fonds Marocain de Développement Touristique (FMDT) et divers autres intervenants institutionnels, dont les banques, devront accompagner la réalisation des projets programmés. Concernant le FMDT, le ministre a annoncé dernièrement que le premier closing du fonds, d’un montant de 4 milliards de dollars, devrait se réaliser avant la fin de l’année en cours grâce à l’apport de l’Etat, du Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social et des fonds souverains de certains pays du Golfe. Par ailleurs, le ministère a annoncé qu’un travail de restructuration des fonds d’investissement dédiés au secteur touristique est engagé. L’objectif est de doter ces fonds d’investissement privés (HPartners, Maghreb Siyaha Fund, T-capital, Madaëf, Alif, etc.) des ressources nécessaires afin qu’ils atteignent des tailles suffisantes leur permettant de mieux répondre aux besoins d’investissement du secteur. De leur côté, les banquiers marocains ont renouvelé leur engagement à apporter 26 milliards de dirhams au financement de la Vision 2020. Et enfin, si les investisseurs locaux et l’Etat marocain ont pris en charge l’aménagement des stations, les investisseurs étrangers qui le souhaitent peuvent accompagner le programme Azur 2020. Certains opérateurs du secteur touristique européen, dont le Tour Opérateur TUI et le groupe Pierre & Vacances, ont déjà manifesté leur intérêt pour accompagner «Azur 2020». Il est certain que d’autres ne manqueront pas de se manifester une fois que les incertitudes liées à la conjoncture économique mondiale difficile et à l’environnement géopolitique se dissiperont. Et

dans ce cadre, l’organisation à Casablanca du Forum des Investissements Hôteliers en Afrique, marquée par la présence de plus de 500 professionnels du secteur dont les majors mondiaux de l’hôtellerie, a constitué une véritable vitrine et une opportunité pour vendre la destination Maroc et attirer les investisseurs étrangers. Enfin, les travaux de Taghazout Eco-Resort démarrent La réalisation de la station balnéaire de Taghazout Eco-Resort est enfin sur la bonne voie. Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yassir Znagui, a donné, le 6 juillet 2011, le coup d’envoi des travaux de terrassement de cette station qui s’étale sur 615 hectares. Le projet devrait nécessiter un investissement de 6 milliards de dirhams et sera porté par une nouvelle société : Société d’Aménagement et de Promotion

de la Station Taghazout- ayant comme actionnaires : CDG Développement (35 %), SMIT (30 %), Alliances (20 %) et le consortium Sud Partners (15 %). En plus de l’implication des entités publiques et des aménagements liés à l’adduction d’eau et d’électricité, l’Etat a assuré la réalisation d’une voie de contournement pour un investissement de 180 MDH. Parallèlement, le projet a été redimensionné et ses ambitions fortement revues à la baisse. Désormais, les nouveaux promoteurs sont appelés à développer un éco-resort de faible densité avec 7 hôtels de 4 et 5 étoiles pour une capacité globale de 8 000 lits dont 5 800 lits hôteliers. Outre les unités hôtelières, Taghazout Eco-Resort comprendra également un village de surfeurs, un village de vacances écologiques dans l’esprit de «Center Parc», un camping aux normes internationales, un golf de 18 trous, des restaurants, des galeries, des commerces, etc. Pour Yassir Znagui, «Taghazout Eco-Resort sera une destination d’avenir, une destination phare du Maroc de demain». Au niveau de ce site seront utilisées de nouvelles technologies dont les systèmes intelligents pour la gestion de l’eau, l’énergie renouvelable, l’utilisation de matériaux locaux et d’artisanat, etc. Ainsi, la station contribuera à la protection de l’environnement et à la valorisation du patrimoine architectural de la région. La station apporte une vision nouvelle et dynamique, respectueuse de son environnement et qui s’inscrit parfaitement dans l’approche de développement durable, un des principaux axes de la Vision 2020. n


RESSOURcES hUMAInES

NOMINATION

ALI GHANNAM PREND LES RENES DE LA FNT

I

l n’y avait pas de suspens lors de l’élection du nouveau président de la Fédération Nationale du Tourisme. Ali Ghannam a été élu pour un mandat de 3 ans en obtenant 243 voix pour, 0 voix contre et seulement 6 abstentions. C’est comme s’il a été élu par consensus par les professionnels du secteur. Ce qui atteste de la confiance des professionnels du secteur en la personne d’Ali Ghannam qui est estimé par tous les professionnels, au vue de ses qualités humaines, professionnelles, sa sagesse et surtout ses capacités d’écoute. Autant de qualités dont les professionnels ont grandement besoin en ces temps difficiles. Pour autant, la tâche qui l’attend n’est pas de tout repos. Toutefois, cette figure emblématique du tourisme national, avec plus de 25 ans de carrière dans le secteur, connaît bien la lourdeur de la tâche étant donné qu’il occupait déjà les postes de vice-président de la FNT et président de la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière avant de prendre la présidence de la FNT. Selon Ali Ghannam, «la feuille de route établie pour la période 2011-2014 vise notamment à assurer la réalisation de la Vision 2020 et à renforcer les associations représentatives des professionnels et la compétitivité des entreprises touristiques». En gros, le programme du binôme Ali Ghannam, président, et Fouad Lahbabi, vice-président de la FNT, repose sur trois objectifs : être l’interlocuteur de l’ensemble du secteur auprès des pouvoirs publics, accompagner la Vision 2020 et fournir de véritables services aux membres de la FNT. n

STEPHAN KILLINGER SUCCEDE A MARIE BEATRICE LALLEMAND A MAZAGAN

S

uite au départ de Mme Marie Béatrice Lallemand, remerciée pour les efforts fournis et le travail réalisé durant ces deux années et demie afin de lancer et positionner la station touristique en tant que nouvelle destination, Stephan Killinger lui succède en qualité de Managing Director du Mazagan Beach Resort à compter du 1er juillet 2011. Stephan Killinger, d’origine allemande, compte à son actif plus de vingt cinq ans d’expérience dans l’hôtellerie de luxe en Europe, au Moyen Orient, aux Etats-Unis et en Asie Pacifique. Avant sa nomination au Mazagan, Il était directeur général du One&Only Reethi Rah aux Maldives ; poste qu’il a occupé pendant près de trois ans et où il a œuvré pour permettre à ce resort d’obtenir de très bonnes performances et de nombreux awards. Il a aussi travaillé en tant que directeur au sein du One&Only Ocean Club au Bahamas, ainsi que pour de prestigieuses enseignes telles que Four Seasons Hotels and Resorts, Peninsula, Ritz Carlton Hotels. En tant que Managing Director, Stephan Killinger ambitionne «de faire de Mazagan la destination phare du Maroc». n

42

HÔTELLERIE & VOYAGES


AcTUALITE

DISTRIBUTION

UN CRENEAU A FORT POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT

Marrakech a abrité les 7 et 8 octobre 2011, les travaux des premières «Journées Professionnelles du Tourisme» dédiées au MICE. Cette manifestation, initiée par l’ONMT et le CRT de Marrakech, a été un espace d’éclairage et de mise en relation entre organisateurs d’évènements et prestataires de services MICE.

P

lacée sous le thème : «L’offre nationale du tourisme d’affaires et opportunités de business», cette première édition des «Journées professionnelles du tourisme» dédiée au MICE (Meeting, Incentives, Conférences, Exhibitions), organisée par l’ONMT et le Conseil Régional du Tourisme de Marrakech, a été l’occasion de présenter l’offre marrakchie dans le domaine du MICE. La manifestation, qui a connu la participation de divers acteurs du secteur touristique et de plusieurs grands groupes nationaux, a été un véritable espace d’échanges et de mises en relation entre organisateurs d’évènements et prestataires de services MICE. L’objectif était de présenter aux entreprises nationales l’offre MICE compétitive de la ville ocre afin de stimuler l’offre locale afin que celle-ci puisse atténuer la forte dépendance du secteur au marché international qui fluctue fortement en fonction de l’évolution de la conjoncture mondiale. D’ailleurs, à cause de la situation géopolitique de la sous région, le MICE international a connu un coup d’arrêt, durant des mois, portant un important préjudice aux professionnels du secteur touristique marrakchie et à la ville ocre, qui a fait de ce créneau une source de développement du tourisme local. Dans ce cadre, Marrakech 44 HÔTELLERIE & VOYAGES

s’est dotée, au fil des années, des infrastructures d’accueil dignes à même aujourd’hui de rivaliser avec les destinations phares du tourisme d’affaires de la sous-région, comme Barcelone. Outre l’offre hôtelière riche et variée avec une forte présence des grandes enseignes internationales (Four Seasons, Pullman, Best Western, Mandarin Oriental, Lucien Barrière, Relais & Châteaux, etc.), Marrakech compte aujourd’hui trois Palais des Congrès répondant aux normes internationales et les nouvelles unités hôtelières disposent globalement d’infrastructures spécialement dédiées à l’accueil d’évènements MICE. Une offre infrastructurelle riche De même, les projets touristiques réalisés en 2011 pour un investissement global de 3,5 milliards de dirhams et qui ont permis d’augmenter la capacité litière de la ville de 5 360 lits supplémentaires et générés quelques 5 250 emplois, ne manqueront pas d’améliorer l’offre MICE de la ville ocre. Ces investissement ont concerné aussi bien l’hôtellerie, l’animation (parcs aquatiques, restaurants, etc.), l’aménagement et la promotion du patrimoine culturel et architectural de la ville (Musée de la Palmeraie, rénovation des remparts historiques de la ville, aménagement des

jardins et remparts d’Agdal et de la place Moulay Yazid, etc.), etc. Ce qui fait dire à Hamid Bentahar, président du CRT de Marrakech, qu’«actuellement, nous avons su développer un grand savoir-faire dans le domaine du MICE et ne ménageons aucun effort pour préserver cette voie». Il faut rappeler que la ville de Marrakech est habituée à accueillir de grandes manifestations. En 1994, elle avait accueilli la Conférence ministérielle du GATT qui a donné naissance à l’organisation Mondiale du commerce (OMC) avec la participation de 3 000 délégués venus de 124 pays. En tout cas, l’organisation des ces premières «Journées professionnelles du tourisme» vient à point nommé. Le MICE national n’a cessé de se développer au cours de ces dernières années. Quant au MICE international, selon les professionnels du secteur, le rythme des demandes a repris après un net ralentissement lié au «Printemps arabe». Au delà de Marrakech, le Maroc a tous les atouts pour développer ce créneau porteur et générateur de recettes importantes. En effet, selon les estimations, un voyage de tourisme d’affaires coûte entre 1 300 et 2 000 euros par personne. Ce n’est pas pour rien que le MICE fait partie des 6 axes de développement du secteur touristique dans le cadre de la Vision 2020. n


AcTUALITE

SALON

MAROCOTEL By EQUIP’HOTEL PARIS, PLUS QU’UN SALON, UN VERITABLE VECTEUR DE DEVELOPPEMENT POUR L’HOTELLERIE RESTAURATION AU MAROC… Reed Exhibitions - le leader mondial de l’organisation de salons - associe MAROCOTEL et EQUIP’HOTEL Paris pour proposer le salon MAROCOTEL By EQUIP’HOTEL Paris, «LE» rendez-vous des métiers de l’hôtellerie, de bouche, de la restauration, du bien-être et des loisirs au Maroc. «Equip’Hôtel Paris, a toujours été très proche du Maroc : 1er pays représenté en termes de visiteurs, le Maroc représente de nombreux débouchés pour les sociétés internationales. L’activité hôtelière et touristique soutenue en fait une destination privilégiée en termes d’export. C’est pourquoi nous sommes ravis de ce nouveau partenariat avec Marocotel qui partage les mêmes valeurs que nous en étant un grand rendez-vous professionnel couvrant l’ensemble des secteurs d’activité nécessaires au bon fonctionnement des établissements de ses visiteurs» déclare Corinne Menegaux, Directrice du salon EQUIP’HOTEL Paris. Pour Adil Karim, Directeur du Développement Reed Expositions Maroc, MAROCOTEL a toujours eu pour ambition d’accompagner le secteur de l’industrie touristique du pays. «Ce salon est devenu l’événement de référence pour l’ensemble des acteurs de la profession. Cette nouvelle édition de MAROCOTEL by ÉQUIP’HOTEL Paris, avec sa dimension internationale, son professionnalisme et ses innovations, ne vise qu’à être un accélérateur pour l’ensemble des participants. Nous croyons fermement aux nombreuses potentialités du Royaume en matière de tourisme, par ailleurs nous nous inscrivons dans une démarche stratégique volontariste pour accompagner les orientations gouvernementales (Plan Azur et Plan Biladi)…».

c

’est donc en associant la compétence, le savoir faire et la notoriété de ces deux marques que la prochaine édition de MAROCOTEL by EQUIP’HOTEL Paris réunira plus de 200 exposants du 7 au 10 mars 2012 à Casablanca. Ce sera l’opportunité pour les 15 000 hôteliers, restaurateurs… attendus de trouver l’inspiration pour aménager ou rénover leurs établissements, refaire leurs cuisines, revoir leurs équipements ou tout simplement développer leur activité en intégrant de nouvelles propositions. Les solutions liées au développement durable seront bien évidemment également au cœur de l’évènement. Dans une économie marocaine tournée vers les objectifs du plan Azur, du plan Biladi et de la vision 2020, dialoguer, échanger, se rencontrer sont autant d’actions vitales pour tous les opérateurs du secteur de l’hôtellerie, de la restauration, des métiers de bouche, du bien-être et des loisirs. Ce salon a été pensé comme l’outil de référence pour contribuer au développement du secteur de l’industrie hôtelière et de ses activités connexes. Rendez-vous sur MAROCOTEL By EQUIP’HOTEL Paris 12ème édition du 7 au 10 mars 2012 Office des Foires et Expositions de Casablanca Plus de 15 000 visiteurs professionnels décisionnaires (directeurs d’établissements, acheteurs, gérants, directeurs commerciaux, de restauration…). Plus de 200 exposants, dont les leaders du marché. 20 000 m² 46

HÔTELLERIE & VOYAGES

La prochaine édition du salon aura lieu du 15 au 19 novembre 2012 à Paris - Porte de Versailles

la maison, la construction, l’édition, l’environnement, la franchise, l’hôtellerie et la restauration, les loisirs, l’industrie, le médical, l’informatique, la sécurité, le transport et la logistique, le tourisme. Les principales manifestations organisées par la division Hôtellerie-Restauration sont : Equip’Hôtel Paris, Vending Paris, Sandwich & Snack Show, Parizza et Cuisinez. Elles rassemblent plus de 2 000 exposants et plus de 120 000 visiteurs.

A propos de Reed Expositions Reed Expositions France, filiale de Reed Exhibitions premier organisateur mondial de salons, organise 60 salons professionnels et grand public en France regroupant ainsi plus de 17 000 exposants et 1.4 millions de visiteurs, dans 19 secteurs d’activité différents : l’art, l’audiovisuel et la musique, la bijouterie, la communication et le marketing, le confort et l’équipement de

Filiale du groupe Reed Exhibitions, Reed Exhibitions Morocco, souhaite apporter tout le savoir-faire du groupe Reed aux professionnels marocains et internationaux qui se retrouveront au Maroc pour des salons de qualité concernant divers secteurs d’activité dont : l’hôtellerie, le tourisme, la construction, la sécurité, le développement durable, la logistique, l’industrie, la sous-traitance… n

d’exposition. 4 jours d’échanges et de rencontres entre les références du marché et un visitorat national et international de qualité. Un programme ambitieux de rendez-vous d’affaires entre exposants et visiteurs pour mieux cerner leurs attentes communes.


AcTUALITE

TOURISME

LES ARRIVEES EN HAUSSE ET LES NUITEES EN BAISSE

Le Maroc a accueilli 7,3 millions de touristes (+2 %) au terme des 9 premiers mois de 2011. Toutefois, la fréquentation des établissements d’hébergement classés est en recul de 4,5 % à 13,1 millions de nuitées. N’empêche, les recettes touristiques sont en hausse de 5,2 % à 45 milliards de dirhams à fin septembre.

E

n dépit d’une conjoncture touristique difficile, marquée par la crise économique mondiale, les effets du «Printemps Arabe» et l’attentat d’Argana de Marrakech, l’activité touristique marocaine s’est bien comportée en affichant des indicateurs globalement positifs. Ainsi, à fin septembre 2011, les arrivées aux postes frontières du Royaume ont progressé de 2 % pour atteindre 7,3 millions de touristes. Cette hausse résulte essentiellement du bon comportement des marchés allemand (+12 %), belge (+12 %), britannique (+8 %) et hollandais (+8 %) qui ont compensé les stagnations et les baisses enregistrées par d’autres marchés émetteurs de touristes vers le Maroc dont la France et l’Espagne. Si le recul espagnol est surtout lié à la conjoncture économique difficile que connaît l’économie ibérique, la faible progression des arrivées de touristes français (+1 %) durant les 9 premiers mois de l’année est essentiellement liée à l’attentat de Marrakech au cours duquel plusieurs touristes français ont perdu la vie entraînant une désertion de cette destination dont ils constituaient presque 50 % de la clientèle. Un taux d’occupation de 41 % Si les arrivées ont légèrement progressé, les nuitées, par contre, ont reculé de 4,5 % à 13,1 millions d’unités. Cette baisse est le fait essentiellement des touristes étrangers dont les séjours enregistrés dans les établissements d’hébergement classés ont reculé de 9 %. Marrakech, Agadir, Casablanca et Fès ont affiché des nuitées en 48 HÔTELLERIE & VOYAGES

baisse de respectivement 7 %, 5 %, 5 % et 19,4 %. Cette forte baisse est le fait des reculs de nuitées enregistrés par les touristes espagnols (-27,4 %), italiens (-25,5 %) et français (-14 %). Ces trois pays représentaient, à fin septembre, 37 % des nuitées totales enregistrées par les établissements d’hébergement classés contre 42 % à la même période de l’année dernière. A noter que la part des touristes français dans les nuitées totales enregistrés au niveau du secteur a chuté de 8 points reculant de 34 % à 26 %. Les touristes en provenance des marchés européens relativement épargnés par la crise (Allemagne, Grande-Bretagne et Belgique) et ceux du Golfe ont généré des nuitées en hausse compensant en partie les reculs signés par les principaux marchés émetteurs. En gros, la contraction des nuitées des touristes étrangers s’explique par plusieurs facteurs : changement des comportement des touristes qui privilégient des séjours courts, le développement de nouveaux modes d’hébergement non répertoriés (riads, maisons d’hôtes, résidences, etc.), les sous déclarations de certains hôteliers, etc. Ces facteurs expliquent en grande partie le gap entre la hausse des arrivées et le recul des nuitées. La baisse des nuitées des touristes étrangers a été compensée, en partie, par le bon comportement des touristes locaux dont les séjours enregistrées dans les établissements d’hébergement ont augmenté de 11 %. Rien que pour le mois de septembre, les séjours des résidents ont bondi de 75 % à 446 953 nuitées du fait des reports de voyages des résidents à l’après Ramadan. Au final, malgré la bonne fréquentation des établissements hôteliers par les résidents, le taux d’occupation du secteur d’hébergement à reculé de 3 points pour s’établir à 41 % à fin septembre 2011. Enfin, l’autre point positif est relatif à la progression des recettes touristiques. Au terme des 9 premiers mois de l’année, l’activité touristique des non résidents au Maroc a généré un volume de 45 milliards de dirhams de recettes, en hausse de 5,3 % par rapport à la même période de l’année dernière. Ce qui est appréciable dans un contexte mondial de crise marqué par des baisses dans les dépenses des touristes de plus en plus regardant sur les tarifs. n


w w w. d e c o ru m . m a TĂŠl. : 0522 222 577 - Fax : 0522 272 970 - E-mail : info@decorum.ma


AcTUALITE

HI-TECH

L’AVENIR DU TOURISME EST SUR INTERNET

Pour preuve, le fait que le domaine des voyages est le sujet principal de l’ecommerce : en Europe cela correspond à 29 % de la valeur totale de l’e-commerce. Ce n’est pas beaucoup, si on considère qu’aux Etats-Unis, le «Travel online» a une valeur de 98 milliards de dollars.

50

HÔTELLERIE & VOYAGES


A

quel point un pays comme le Maroc, pourrait gagner en investissant dans ce secteur ? Quand on sait que le taux de pénétration d’internet local est actuellement de 33 % (le deuxième dans le continent africain), avec un taux de croissance de plus de 10 % annuel et environ 10 millions de touristes qui atterrissent chaque année venant de pays à fort taux d’équipement, on voit qu’il y a beaucoup à gagner (le Maroc est le troisième pays le plus visité d’Afrique). (Statistiques IPKinternational) Quel est le contexte actuel de l’offre touristique marocaine en ligne ? Actuellement, l’offre touristique marocaine est relativement bien présente en ligne, essentiellement au travers de canaux de distribution indirects, c’est à dire d’intermédiaires (TO, sites web aggrégateurs : Booking.com, Hotels.com, …) En ce qui concerne la distribution directe, la grande majorité des opérateurs possèdent bien un site web opérationnel. Toutefois, les hôteliers n’ont, à ce jour et dans leur majorité, pas encore intégré le potentiel réel de ces outils. Pour être clair, pour que l’hôtelier «gagne» la bataille du web, il doit favoriser au maximum la réservation de ses chambres via ses canaux propres (appels téléphoniques ou site web), car ce sont les canaux ou il aura le plus de marge, en comparaison avec une distribution de ses chambres via Booking.com, ou il aura une commission significative à reverser. Pour l’hôtelier, cette bataille est loin d’être gagnée, vu les investissements qu’il y injecte. Je salue en ce sens l’initiative de l’ONMT. Pourquoi le site d’un hôtelier est important ? De nombreuses raisons peuvent être évoquées, les plus importantes sont : - Cela permet d’éviter de payer des commissions. Cela permet d’économiser les 10 à 20 % de commissions des TO ou agences de voyage en ligne ! - Cela correspond à une tendance des clients, de plus en plus décidés à réserver en ligne, notamment sur le site de l’hôtelier plutôt qu’au travers d’une agence, réputée plus chère A ce titre, quel est le comportement des touristes internautes ? Ci-joints quelques statistiques parlantes, pour illustrer

l’évolution de cette population : 55 % fréquentent moins les agences, 24 % ne les fréquentes plus. 90 % cherchent de l’info, et 50 % se limiterons uniquement à trouver ces infos. 62 % sont prêts à acheter / louer en ligne. Plus de la moitié souhaitent un contact immédiat suite à une demande Cherchent les promos en grande majorité. Ils sont également plus lents à réserver (20 comparaisons en moyenne avant de réserver) ! Satisfaits du mode de réservation (gai, rapide, efficace) => spécificité régionale : les Français préfèrent le contact humain lorsque les Américains préfèrent tout finaliser en ligne Réservent plus tardivement (last minute) (Statistiques DDB Travel & Tourism) Quelles sont les nouvelles tendances du marché touristique ? On observe quelques tendances majeures : - des vacances qui se fractionnent et s’étalent : multiplication des séjours courts tout au long de l’année au détriment des temps forts des vacances - Des décisions tardives de départ : le vacancier s’y prend de plus en plus tard pour choisir sa destination - Une plus grande autonomie des vacanciers dans l’organisation de leur voyage : réserve ses billets via le Net, 2 sur 3 ne font pas appel à un professionnel pour l’organisation de son voyage - Augmentation des circuits culturels - Une sensibilité de plus en plus forte aux avis (nouveau critère de différenciation) Cette évolution devient aujourd’hui un défi pour les hôteliers, car il faut intégrer l’ensemble de ces évolutions dans l’offre marocaine, en privilégiant les produits et la présentation qui colle le plus avec ces besoins. Que faut-il pour que cela change ? D’une part, une prise de conscience des hôteliers sur le potentiel de ce circuit de distribution. A cela, s’ajoute, du coup, un budget permettant à l’hôtelier de se faire sa place dans cet énorme marché. Ensuite, il faut faire appel à des professionnels de l’IT et du tourisme. Aujourd’hui, une société comme SiWay se positionne spécifiquement sur ce créneau, faisant valoir son expérience et sa compétence. Que manque-t-il concrètement dans les sites

web actuel des hôtels et auberges marocaines ? C’est très large. Mais citons quelques exemples typiques : - Un moteur de réservation performant (comme ReservIT par exemple) • (Neil Salerno, expert d’Internet Marketing de l’industrie touristique : «De tous les éléments qui constituent un plan de Web Marketing réussi, le booking engine sur le site est surement l’un des principaux. Le booking engine a deux importantes fonctions : il doit satisfaire l’exigence de l’internaute de réserver au moment où il surfe et il doit fournir à l’hôtel une base de données de visiteurs et clients à solliciter pour des réservations futures». - Un référencement pertinent - L’animation des réseaux sociaux - La mise en place de promotions récurrentes dans l’outil - Des «marqueurs» de confiance - La richesse du contenu… n


AcTUALITE

GASTRONOMIE

CHOCOLATIER : UN METIER FAIT DE PASSION, DE CREATION ET DE TRADITION

E

toile de la gastronomie française, deux fois Meilleur Ouvrier de France et maître chocolatier inspiré, Yves Thuriès consacre sa vie au chocolat. Entouré d’une équipe d’artisans passionnés, il élabore des chocolats aux arômes authentiques et aux saveurs inégalables qui mettent les papilles en émoi.

Auteur de la plus prestigieuse encyclopédie culinaire de tous les temps, Yves Thuriès est tombé sous le charme du Royaume du Maroc. Ce coup de foudre se traduit par l’implantation en 2011 de sa première boutique au Maroc au cœur du prestigieux Triangle d’Or à Casablanca. Ce lieu est une invitation pour les amateurs de chocolat à découvrir des alchimies inédites et savoureuses. Telle une main tendue à Yves Thuriès et aux marocains, quatre Français amis dans la vie et attachés familialement au Maroc ont décidé de s’associer et d’investir pour promouvoir la marque de manière exclusive dans tout le Royaume. Ces professionnels passionnés sont les garants du respect des exigences en termes de qualité imposées par Yves Thuriès et proposent un large éventail de produits luxueux. Forts de leurs points de vente, vitrines de leur savoir-faire, les quatre associés ont structuré une équipe commerciale et artistique. Ce dispositif permet d’accompagner de manière personnalisée les particuliers comme les professionnels lors des moments festifs ou des temps forts tout au long de l’année (mariages, naissances, anniversaires, comités d’entreprise, congrès, salons, fêtes de fin d’année, etc.). De nombreux partenariats avec des artisans français et marocains permettent de mettre en valeur les chocolats et confiseries dans des écrins de prestige personnalisables afin d’allier le plaisir de la dégustation au plaisir d’offrir. Associer un grand nom de la gastronomie française avec des établissements prestigieux pour séduire une clientèle de plus en plus exigeante, c’est ce que propose Yves Thuriès aux professionnels du CHR au Maroc. De nombreux produits et cadeaux permettent de répondre de manière pertinente au niveau d’exigence qui caractérise ce secteur.

Yves THURIÈS Chef Cuisinier et Pâtissier Français

Pour tous les fondus du chocolat, l’équipe Yves Thuriès Maroc saura vous accueillir et vous accompagner dans vos escapades gourmandes de fin d’année pour vous-mêmes, vos plus proches collaborateurs ou vos plus fidèles clients. Quand l’instant plaisir rejoint des valeurs communes pour un partenariat durable : la passion et la création dans le respect de la tradition. n Bd Abdellatif Ben Kaddour - Casablanca - Tél. : +212 522 948 271 - Fax +212 522 94 82 74 contact@yvesthuries.ma - www.yvesthuries.ma

52

HÔTELLERIE & VOYAGES


L ' art de recevoir est aussi l ' art de la table

LE COMPTOIR DES PORCELAINES vous propose une véritable porcelaine blanche de LIMOGES afin de satisfaire vos besoins professionnels en art de la table. Spécialiste en hôtellerie et restauration, il répond à toutes vos attentes avec entière satisfaction. Tous nos produits peuvent être décorés avec vos propres logos. Vous trouverez également une large gamme de coffrets cadeaux pour personnaliser vos évènements LE COMPTOIR DES PORCELAINES met à votre disposition une équipe de professionnels qui saura vous conseiller.

220, Z.I. de Sidi Ghanem 40 000 MARRAKECH Tél. : +212 667 640 562 | Mail : h.harmal.porcelaines@gmail.com

w w w . c o m p t o i r d e s p o r c e l a i n e s . c o m


VOYAGES

EVASION

L’AFRIQUE DU SUD

L’AFRIQUE MULTI-FACETTE

54

HÔTELLERIE & VOYAGES


DEPUIS LA FIN DE L’APARTHEID, L’AFRIQUE DU SUD PRÉSENTE UN NOUVEAU VISAGE, CELUI D’UNE DÉMOCRATIE MULTIRACIALE. PAyS IMMENSE, IL S’ÉTEND SUR PRÈS DE 2.000 KM DU NORD AU SUD ET SUR 1.500 KM D’OUEST EN EST, SES ATTRAITS TOURISTIQUES NE SE LIMITENT PAS AUX GRANDS PARCS NATIONAUX. VILLES MODERNES, PLAGES IMMENSES, CÔTES SAUVAGES,… L’AFRIQUE DU SUD TIENT TOUTES SES PROMESSES ET BIEN PLUS.

L

orsque l’on évoque l’Afrique du Sud, on pense immédiatement aux réserves naturelles et aux parcs nationaux du nord et notamment, l’immense parc Kruger. Sachez que c’est dans ce pays, plus que dans tout autre, que vous aurez le plus de chance de voir les “cinq grands” : le buffle, le lion, le léopard, l’éléphant et le rhinocéros noir. Tous les parcs possèdent des camps qui offrent des formules d’hébergement variées depuis les tentes ou cabanes dans les arbres jusqu’aux lodges 5 étoiles, pour vivre en pleine nature mais avec style. L’Afrique du Sud n’est pas que cela, bien au contraire. Grande puissance régionale, les grandes villes que comptent le pays n’ont rien à envier aux grandes mégapoles américaines, elle compte même une rivale de Las Vegas, la fameuse Sun City, à deux heures de Johannesburg. Tout au sud, la région de Cape Town et le cap de Bonne Espérance offrent encore un autre visage. Des plages de rêve, paradis des surfeurs, des somptueux paysages avec un petit air de Côte d’Azur en plus sauvage,… une région qui, loin du tumulte des grandes villes, a gardé l’architecture typique ramenée par les colons hollandais et huguenots. Comment s’y rendre et que faire ? Vous arriverez certainement en Afrique du Sud par Johannesburg. De là, direction les grands parcs du nord-est où vous vivrez des moments intenses, au rythme de la nature et des nombreux animaux qui peuplent ces régions protégées. Ensuite, même si les distances sont longues, prenez le temps de rejoindre la pointe sud du pays, vous ne le regretterez pas. Direction Cape Town, son centre colonial est un must : le sommet de la Montagne de la Table qui domine la ville et qui offre un des plus beaux panoramas au monde. Le Cap de Bonne Espérance vous attend ensuite avec sa route panoramique et ses pingouins. Vous aurez ensuite droit à une balade très épicurienne, la Route des Vins, qui serpente entre les différentes caves d’où sont issus des vins aujourd’hui réputés dans le monde entier. A 400 km du Cap, voici enfin la Route des Jardins, la Côte d’Azur locale qui vous offrira, en septembre, un spectacle extraordinaire, la présence des baleines qui se reproduisent près du rivage.


Quand partir ? Les Sud-Africains prennent généralement leurs congés annuels en été, de mi-décembre à fin janvier (nous sommes en effet dans l’hémisphère sud, les saisons inversées), mieux vaut donc éviter cette période. Le printemps reste la meilleure saison, même si les hivers sont très doux. Ou séjourner ? Singita Sabi Sand, Région nord-est Situé aux portes du Kruger National Park, la réserve Singita accueille ses hôtes dans un lodge comme on n’en a jamais vu, surnommé “Le Miracle” pour le raffinement de sa cuisine, sa richesse animalière sur 15 000 ha et ses luxueuses suites. Il est composé de 2 camps, chacun doté de 12 suites avec chambre, salon, salle de bains, terrasse et piscine privées. A peine visibles, les habitations sont des lofts installés tels des nids d’aigle sur pilotis au sommet d’une falaise de basalte. Les chambres aux murs de verre donnent sur un environnement exceptionnel réputé pour la concentration de ses animaux sauvages.

56

HÔTELLERIE & VOYAGES

Malamala, Région nord-est Depuis plus de 40 ans, Michael Rattray protège et préserve la faune de ce très riche et très grand domaine de 13 300 hectares, accolé au Kruger National Park. Tout est mis en oeuvre pour que la nature vive à son propre rythme et que les hôtes de passage puissent vivre une expérience aussi forte que leurs prédécesseurs au tournant du siècle, mais dans des conditions d’hébergement et de confort des plus contemporaines. Son propriétaire veille à ce que chaque safari soit une expérience personnalisée. On ne compte pas les photographes et réalisateurs qui ont tourné ici, attirés par la richesse de sa faune. Le quartier Français, Franschhoek Entouré de montagnes majestueuses, le Quartier Français se trouve au coeur du merveilleux village de Franschhoek. 15 chambres aux couleurs éclatantes surplombent un jardin central avec piscine. On y vient de tout le pays pour savourer la cuisine réputée de la chef Margot Janse, dans ce cadre bucolique. The Cellars-Hohenort, Le Cap Au coeur des vignobles de Constantia, à dix minutes du Cap, cet établissement vous a réservé des chambres


raffinées, avec vue magnifique sur False Bay et Table Mountain. Vous y dégusterez une cuisine moderne plusieurs fois primées. Spa, piscine, court de tennis et parcours de golf vous y attendent également. The Plettenberg, Le Cap Dominant l’océan indien, cet hôtel exclusif jouit d’une situation exceptionnelle et a su conserver l’élégance de ses origines. Plongée sous-marine, tennis, golf ou farniente sur la terrasse avec vue imprenable sur les monts Tsitsikamma ou les baleines et les dauphins de la baie assurent le spectacle. n


AcTUALITE

HI-TECH

QUADRIGA PARTICIPE A LA REALISATION DES OBJECTIFS DE SOFITEL AVEC SENSIQ

S

ensiq est aujourd’hui installé dans plusieurs établissements Sofitel à travers l’Europe et l’Afrique. La solution démontre ses atouts de communication pour une marque d’hôtel de luxe lorsque celle-ci souhaite s’adresser directement à ses clients via le téléviseur de la chambre, mais également sa capacité à soutenir les objectifs ‘business’ de chaque hôtel.

Sensiq et ses puissantes applications ont permis de créer un véritable portail de communication, dont la personnalisation délivre au mieux les valeurs de Sofitel et son slogan «Life is Magnifique». La souplesse dans la personnalisation apporte de nombreux avantages aux marques, notamment la capacité à communiquer de façon harmonieuse au sein des différents hôtels et de créer une expérience unique dans chaque chambre. Un travail commun entre les équipes marketing du siège de Sofitel, et celles de Quadriga, expérimentées dans la personnalisation et le design TV a abouti à la réalisation d’un portail qui reflète pleinement l’identité unique de la marque Sofitel. L’équipe a exploité les performants outils de Sensiq pour créer l’expérience Sofitel désirée, avec l’intégration de vidéo et de musique. Le concept du portail propose également des liens web offrant aux clients un accès direct à des pages spécifiques du site de Sofitel. Ainsi, la page ‘So Boutique’, la boutique de luxe en ligne de Sofitel, ou la page ‘A|Club‘ du programme de fidélité Accor sont immédiatement disponibles sur le téléviseur de la chambre. Le design de la marque Sofitel achevé, Quadriga accompagne chaque hôtel et s’assure que l’organisation de leur propre portail, ainsi que les informations apportées sont adaptées aux objectifs fixés. L’implication des différents services dans cet exercice de communication est importante et permet d’optimiser ce nouveau canal de promotion offrant de nouvelles opportunités de revenus. Chaque hôtel exprime de façon consistante les valeurs de la marque Sofitel, et Sensiq grâce à sa technologie basée sur le ‘cloud’ facilite la communication corporate sur chaque hôtel. Roger Taylor, CEO de Quadriga ajoute: «Nous sommes fiers et ravis de travailler avec Sofitel et le groupe Accor et de démontrer la puissance réelle de Sensiq. La marque de luxe unique Sofitel se reflète pleinement dans la conception de leur portail et apporte l’expérience souhaitée au sein de chaque chambre. Le déploiement au sein des hôtels se poursuit et plus de 2000 chambres bénéficient aujourd’hui du portail Sensiq». n

58

HÔTELLERIE & VOYAGES


Boostez votre offre TV et votre Chiffre d’Affaires Découvrez ce nouveau concept simple et innovant qui enrichit votre offre TV et booste votre business. SmoovieTV vous permet de louer l’accès à une sélection de chaînes prédéfinies. Il offre également un nouveau canal de promotion qui vous permet de communiquer et de promouvoir vos services directement auprès de vos clients. Le résultat ? Un choix de chaînes plus important et des clients plus satisfaits. SmoovieTV ne nécessite aucune maintenance, aucun engagement et parce que SmoovieTV vous est proposé par Quadriga, vous bénéficiez du support du partenaire le plus fiable de l’industrie hôtelière.

www.quadriga.com/smoovietv

infos@quadriga.ma

0 802 001 030


Hôtellerie & Voyages n°7