Page 22

jusqu’à l’identification de la main et qui doit donc être datée entre 1645 et 16507. Comme annoncé précédemment, je suis donc encline à situer l’exécution du dessin examiné dans la seconde moitié des années 1640, ou un peu audelà, ce que confirme la correspondance stylistique entre la pose, comme saisie dans l’instant, du soldat au recto de notre dessin et l’attitude des soldats presque « photographiés » du majestueux Siège de Pampelone, un des épisodes de la vie de saint Ignace, peints à fresque sur la voûte de la sacristie du Gesù Nuovo de Naples, documenté et daté de 1652, malheureusement très altéré en 1963 par un incendie.

Fig 1 Andrea Di Leone, Rencontre entre les cavaliers chrétiens et les Turcs, huile sur toile, 123 x 179 cm, localisation inconnue.

Viviana Farina8 aux deux soldats à cheval que l’on distingue à droite du roi dans la scène David et Abigail, une des fresques à thème biblique, aujourd’hui très abîmée, que Falcone avait peinte entre la fin de 1641 et l’été de 1642 dans la chapelle Firrao di Sant’Agata à San Paolo Maggiore à Naples6. Confirme encore à plus d’un titre l’attribution de l’Étude de soldat à Aniello, la comparaison avec une autre belle feuille à la sanguine, peu connue et caractéristique de sa main, une Étude d’un homme allongé (fig. 2) de la Frederick and Lucy S. Herman Foundation (Williamsburg, Virginie) dont l’ancien passe-partout portait le nom de Falcone, information qui n’avait pas été prise au sérieux 5

Fig. 2 Aniello Falcone, Étude d’un homme allongé, Frederick and Lucy S. Herman Foundation, Williamsburg, Virginie.

20 DESSINS NAPOLITAINS

VII - Neapolitan Drawings / Dessins Napolitains - Marty de Cambiaire  
VII - Neapolitan Drawings / Dessins Napolitains - Marty de Cambiaire