Page 105

34 GIACOMO CESTARO

1 Édition de 1783-1784, t. I, livre III, chap. IV, § 15, p. 218 ou édition commentée History of the Art of Antiquity, Los Angeles, Getty Research Institute, 2006, p. 176 et 276. 2 Elle provient de la figure d’Élie dans le retable de Solimena S. Elia e S. Eliseo, Naples, Santa Maria del Carmine Maggiore (Bologne, fig. 102).

35 LORENZO DE CARO

1 Mirella Marini et Rosario Pinto, Pittore del ‘700 napoletano, Salerne/Milan, Oèdipus ed., 2005.

36 GIACINTO DIANO

1 (acc no 66.50). 2 Giuseppe Sigismondo, Descrizione della città di Napoli e suoi borghi, Naples, Fratelli Terres, 1788, vol. II, p. 354. Sigismondo parle aussi d’une Purification de la Vierge et d’un Songe de Joseph.

37 GIUSEPPE CAMMARANO

1 Ils sont passés en vente chez Sotheby’s Milan, le 22 juin 2004, et leur localisation est aujourd’hui inconnue. Ils sont à la plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc et mesurent, l’un 42 x 62,7 cm, l’autre 41 x 62,7. Ils ont été publiés à plusieurs reprises et montrés dans l’exposition « Civilta dell’Ottocento », au Museo di Capodimonte de Naples et au Palazzo Reale de Caserta, 1997 (catalogue d’exposition, no 16.15, illustrés). 2 Il existe en effet un dessin préparatoire assez détaillé mais de style tout de même plus relâché (Sotheby’s le 30 janvier 2013, lot 318) pour une de ses fresques du Palazzo Castriota Scanderbeg (1794), L’Apollon et Marsyas. 3 Fabiana Mendia, « Sugli sviluppi del neoclassicismo a Napoli : Giuseppe Cammarano pittore, decoratore e pittore figurista nei teatri reali », Bollettino d’arte, no 74-75, 1992, p. 31-64.

VII - Neapolitan Drawings / Dessins Napolitains - Marty de Cambiaire  
VII - Neapolitan Drawings / Dessins Napolitains - Marty de Cambiaire