Page 1

1

yoann pierre

Stage en design Graphique iut de Mulhouse dĂŠpartement SRC


2

Du 14 avril au 20 juin 2008 - Stage de fin d’année de DUT Services et Réseaux de Communication. Allier le professionnel et le culturel ; le travail et les découvertes ; la France et le Québec. Parti avec l’Office Franco-Québécois de la Jeunesse (OFQJ), j’ai fait mon stage à Québec à la Plate-Forme Création Multimédia. yoann pierre

e d i to


3 p02. Edito p03. Sommaire p04. L’entreprise PFCM p07. Le département DCVM p09. Mes objectifs p10. L’identité visuelle p18. La papeterie p35. Les outils de promotion p41. Le mur des réalisations p55. La signalisation p58. Le mur des célébrités p60. Le site Guillaume Fillion p67. L’Atrium 2008 p69. Bilan personnel p70. Annexes et suppléments

sommaire so m mai re P.04

P.10

P.35

P.58

P.60


La Plate-Forme Création Multimédia

4

Un dynamisme La Plate-Forme Création Multimédia (PFCM) est une entreprise qui est née de l’initiative de l’université Laval et de la ville de Québec. La Plate-Forme est à but non lucratif.

cette zone telle une zone franche en France. La CNNTQ compte environ 80 entreprises dans le domaine des TICs avec des entreprises telles que CGI ou encore Ubisoft.

L’objectif de cette entreprise est de répondre à des demandes privées, mais surtout d’aider de jeunes entrepreneurs à créer leurs propres entreprises. Il faut savoir que la PFCM se trouve juste à côté du Centre National des Nouvelles technologies de Québec (CNNTQ), périmètre mis en place par la ville de Québec qui permet aux entreprises d’avoir des avantages fiscaux lorsqu’ils s’installent dans

Ainsi, la PFCM chapote sous son toit plusieurs petites entreprises (environ 25) où une partie se trouve dans les locaux de la Plate-Forme. On qualifie la PFCM de pépinière, incubateur ou encore d’accélérateur. Les entreprises qui se trouvent à la PFCM grandissent et peuvent ainsi la quitter lorsqu’ils ont assez d’autonomie.

Une force Le département des communications, ventes et marketing de la Plateforme création multimédia a été créé afin d’offrir un éventail complet de produits et services en technologies de l’information et en multimédia. Du graphisme à l’hébergement Web en passant par la vidéo, des solutions sur mesure sont proposées grâce à l’expertise et au caractère novateur des entreprises. Forte d’une synergie entre ses entreprises, la diversité des services offerts par le DCVM s’inscrit parmi le contexte dynamique et stimulant du Centre national des nouvelles technologies de Québec (CNNTQ). Par son positionnement stratégique, le DCVM bénéficie des ressources et interconnexions de son vaste réseau d’affaires.


La Plate-Forme Création Multimédia

5

Un noyau Il faut savoir qu’à Québec il y a un véritable regroupement des entreprises spécialisées dans les TICs. D’une part au niveau de la CNNTQ puisque l’ensemble des agences de communication est principalement concentré sur un boulevard (Boulevard Charest). D’autre part, au sein même de la Plate-Forme Création Multimédia, puisqu’il y a une synergie qui s’est créée par ce réseau d’entreprises. Il est vrai qu’il y a une volonté d’entre aide entre les différentes entreprises de la Plate-Forme. Par ailleurs, il n’y a pas de concurrence puisque chaque entreprise est diversifiée dans un domaine particulier. En ce promenant

dans les locaux, on trouvera une entreprise spécialisée en ActionScript 3, une autre dans les réseaux, une autre encore dans l’illustration ou le design graphique, ou encore dans la programmation de logiciel de gestion des transports, etc... La richesse de connaissances et la pluridisciplinarité font tout l’intérêt de la pépinière PFCM. La personne ayant besoin d’aide peut alors très vite trouver la réponse à son problème.

Un marché Le marché des TICs à Québec est malheureusement quelque peu en mauvaise posture. Non pas qu’il manque de postes, mais plutôt d’employés !! Les professionnels des TICs estiment que dans 5 ans, il manquera véritablement d’employés. C’est pourquoi la PFCM met en place des évènements comme Atrium 2008 afin d’attirer les jeunes étudiants vers les domaines des TICs. Le marché est ainsi inversé par rapport en France, puisque ce sont les entrepreneurs qui doivent plaire aux employés. Remarques : Le système scolaire québécois est mieux conçu pour mettre en relation les étudiants et les entreprises que le système français puisque les facultés sont dans les mêmes

bâtiments que les entreprises et sont financées en partie par les entreprises. Ainsi, la PFCM se trouve dans le même bâtiment que la faculté d’art visuel et l’administration de la ville.


6

La Plate-Forme Création Multimédia

Une ambiance N’ayant jamais été réellement dans une entreprise, je dois avouer qu’il m’a été très agréable de travailler au sein de la plate-forme création multimédia. L’ensemble du personnel (les autres entreprises) m’ont très vite intégré dans les locaux. J’ai passé de bons moments très conviviaux à la Plate-forme dans le travail mais aussi au moment des « breaks ». Le tutoiement et le dialogue ouvert sont les seules contraintes qui auraient pu m’être données et qui font de l’ambiance une ambiance chaleureuse. Je pense que le mode de vie et la culture Québécoise y est pour beaucoup !! Photo prise pour le site le400e.com

Une équipe Carole SIMARD Directrice générale Claude Belzile C. en développement Odette FERLAND Conseillère en gestion Nicole LORANGER Secrétaire, Réceptionniste

L’équipe de la Plate-Forme Création Multimédia est composée de quatre personnes uniquement, voir ci-dessus. Cependant une vingtaine d’entrepreneurs travaillent dans les locaux de la PFCM, comme Guillaume Fillion, graphiste de l’entreprise Guillaume Fillion Design Multimédia. Ci-contre, Guillaume avec qui j’ai travaillé pendant mon stage.


Le Département des Communications, Ventes et Marketing

7

Le DCVM Avant de commencer à rentrer dans les détails, il est nécessaire de bien comprendre comment fonctionne le Département des Communications, Ventes et Marketing. Pour cela, il faut d’abord voir à quel endroit intervient le DCVM dans l’organisation de la Plate-Forme Création Multimédia. La PFCM est une entreprise qui cible une clientèle de développeurs. Elle propose à toute personne travaillant à son compte, ou souhaitant créer son entreprise, dans le domaine des Technologies d’Informations et de Communication (TIC), une aide par l’apport d’outils, de connaissances et/ou de structures.

Elle offre ainsi cinq services : ¤ Le démarrage. ¤ Le développement. ¤ L’innovation. ¤ La spécialisation. ¤ La commercialisation. Concernant ce dernier point, les entreprises appartenant à la PFCM ont en réalité deux possibilités d’accroître leur potentiel commercial. La Plate-Forme les guide grâce à plusieurs conseils mais ne fait pas le travail marketing à la place des entreprises. C’est à ce point précisément qu’intervient le DCVM. Le DCVM est un regroupement d’entreprises qui permet d’avoir un poids plus important sur le marché des TICs et une meilleure frappe marketing. Il cible deux tableaux de clientèle, d’une part les développeurs (les entreprises), afin qu’ils intègrent le DCVM, et d’autre part, les acheteurs potentiels de services et produits des TICs. C’est sur ce deuxième point plus particulièrement que mon travail va se tourner.


Le Département des Communications, Ventes et Marketing

Le DCVM va former non seulement une concentration d’entreprises mais aussi un centre de convergence de plusieurs petites entreprises du marché des TICs. Le prospect vient s’adresser au DCVM et celui-ci va le rediriger sur l’entreprise qui correspond à son besoin. Le client est alors gagnant en temps et en argent, car le DCVM lui permet d’éviter de chercher dans des bottins ou autres supports de ce genre. A défaut de passer beaucoup de temps, le DCVM offre l’accés à des produits à moindre prix puisque le client n’est pas obligé de s’adresser à de grosses agences de communication, souvent plus chères. Le DCVM va se doter d’un commercial qui ira dans les entreprises pour éveiller leurs besoins et proposer les services des entreprises du DCVM. Le département cible les moyennes et grandes entreprises ; les petites entreprises suivront par eux-mêmes la « masse ». Le Département des Communications, Ventes et Marketing est un département de la PFCM, seules les entreprises se trouvant dans la PFCM peuvent l’intégrer par le biais d’une participation financière.

8

Cependant, les entreprises de la PFCM ne sont pas obligées d’intégrer le DCVM. En effet, elles peuvent très bien uniquement user des conseils de la PFCM et utiliser leur propre stratégie marketing. Par ailleurs, une entreprise se trouvant dans le DCVM peut très bien avoir des projets ne passant pas par le DCVM. Le Département des Communications, Ventes et Marketing est donc un plus incontestable pour enrichir son carnet d’adresses et augmenter le nombre de projets réalisés.


9

Mes objectifs

Les objectifs Les objectifs restent simples : le DCVM étant en plein développement, une refonte de l’identité visuelle de la PFCM est nécessaire afin de partir sur de bonnes bases solides. Pour la PFCM, il est important d’avoir un objectif cognitif, en portant une attention sur la structure et sur le regroupement des entreprises.

Pour le DCVM : le même objectif, c’est-à-dire faire connaître le département mais aussi de bien le positionner par rapport à la PFCM. Il est judicieux de parler de l’économie locale qu’engendre la PFCM sur la ville de Québec.

Les réalisations Comme toutes démarches de création d’identité visuelle (au sens large du terme), il est nécessaire de commencer avec la validation du nom et la création du logo. Il m’a été demandé de travailler sur la refonte du logo de la PFCM en collaboration avec Guillaume Fillion. Il s’en suit, la création de la papeterie de l’entreprise, et de la création du dépliant ou des dépliants. Le catalogue des entreprises se trouvant dans le DCVM devrait lui aussi être refait.

Parallèlement à cela, afin d’améliorer le marketing de la Plate-Forme Création Multimédia, les locaux de PFCM se verront embellis par un mur des réalisations et d’une nouvelle signalétique, ainsi qu’une mise à jour du mur des célébrités déjà existant. Ces actions permettent, lorsque les visiteurs et les clients viennent dans les locaux de PFCM, de découvrir les entreprises qui se trouvent derrière cette pépinière d’entreprises et de voir les projets réalisés.

L’imprévu Après quelques semaines de travail, la direction de la Plate-Forme Création Multiméda a appris par le recteur de l’université Laval que la PFCM devrait déménager d’ici début juillet 2008. Cette décision n’étant pas discutable et réversible, Guillaume et moi n’avions pas d’autre choix que de stopper l’ensemble des projets.

Touchant à leur fin : travaux sur supports papier prêts pour impression et conception des murs terminés, je n’ai pas pu voir les projets dans leurs états finaux. C’est pourquoi, j’ai travaillé les trois dernières semaines pour l’entreprise Guillaume Fillion Design Multimédia.


10

L’identité visuelle

Présentation Le besoin de refonte du logo de la PFCM était une obligation dans le sens où la PFCM n’avait pas réellement de logo bien défini inscrit dans une charte graphique.

Il pouvait prendre quelques nuances suivant l’utilisation… voilà pourquoi Guillaume et moi nous sommes attelés à ce projet.

Les contraintes Il est nécessaire pour tout projet de bien définir les contraintes dès le départ pour ne pas s’égarer. Guillaume Fillion m’a donné les contraintes que je dois respecter concernant la refonte du logo de la Plate-Forme Création Multimédia. On doit principalement retrouver de l’ancien logo (voir ci-contre) :

Centre de ressources en TI et multimédia

¤ L’arbre ¤ La feuille ¤ La plate-forme Les couleurs du logo peuvent être modifiées à notre guise, en sachant que l’harmonie actuelle du vert, noir et orange fonctionne assez bien. Par ailleurs, il faut améliorer la lisibilité du logo : plus particulièrement l’ombre et la feuille mais aussi son orientation qui semble actuellement la faire tombée. Il nécessaire de bien retrouver ces éléments pour ne pas changer radicalement l’image de la PFCM et ainsi déboussoler les clients.


L’identité visuelle

11

Les premières recherches J’ai effectué plusieurs crayonnés avec comme point de départ le logo existant et les contraintes que l’on m’a données. J’ai tout d’abord essayé d’intégrer dans le logo le P et le F de la PlateForme tout en rappelant l’arbre et la feuille. Etant trop éloigné de l’arbre, je suis retourné sur d’autres esquisses mettant davantage en avant les trois composantes du logotype. D’autres recherches encore ont été faites en intégrant la signature dans le logotype, en gardant toujours des formes géométriques plus rondes ou au contrainte plus droites. J’ai ensuite essayé d’intégrer le logo à la signature en reprenant l’arbre en forme de P. J’ai fini par retourner sur des formes plus simples avec des courbes pour éviter d’être trop agressif. Guillaume a alors prévu de faire avec les autres entreprises de la Plate-Forme un dîner brainstorming afin de tirer des idées des membres de la PFCM.


12

L’identité visuelle

Réunion de brainstorming Les objectifs principaux de la réunion sont de dégager les avantages et les défauts du logo existant. Nous avons mis sur la table les divers crayonnés que j’ai réalisés de manière à ce que cela suscite de nouvelles idées auprès des entreprises de la PFCM.

et faire attention à ce que les feuilles et le tronc ne forme pas un ensemble trop fragile. ¤ Travailler sur un plan et plus en relief, supprimer l’ombrage. ¤ Idée de crever l’arbre dans la plate-forme. ¤ La feuille doit monter et plus descendre, elle doit prendre son envol. ¤ L’arbre pourrait dépasser de la plate-forme. ¤ Il faut revoir principalement la plate forme dans sa forme : plus petit, de forme carré, rectangulaire, etc... ¤ Figer une phrase d’assise pour la PFCM et le DCVM, essayer de la réduire un maximum sans en perdre le sens. ¤ Le problème de la couleur : il y a peu de contraste, ce qui crée une illisibilité principalement en noir & blanc ou en nuance de gris. ¤ La position du texte est intéressante sur le logo du texte mais le orange n’est pas du tout lisible.

La réunion a fait émerger des éléments pertinents qui sont utiles aux projets. Les éléments suivants sont ceux listés en réunion :

Finalement, pourquoi réellement le changer ? Il semblerait que les membres de la PFCM veulent garder le logo actuel sous réserve de quelques modifications. Il ne souhaite en aucun cas voir une refonte totale du logo et de la signature de la Plate-Forme.

¤ Afin d’augmenter la solidité du logo, il faudrait garder la plateforme

Les nouvelles directives Guillaume a alors posé des échéances à mon travail. J’ai eu une semaine (jusqu’au mercredi 23 avril) pour présenter trois versions en corrélation avec les modifications souhaitées. Chaque version doit avoir comme modification principale la forme de la plate-forme à savoir une version car-

rée, une autre en forme de trapèze et une dernière en forme de parallélogramme. A cela s’ajoute, une planche avec les déclinaisons basiques : noir & blanc, valeur de gris et sur fond noir.


13

L’identité visuelle

Les propositions D’après les remarques faites en réunion, Guillaume et moi en avons déduit qu’il ne fallait pas toucher à l’arbre car il plait et est bien construit. La feuille devait être modifiée pour accentuer l’impression d’envol et surtout, améliorer la lisibilité par rapport au fond. L’élément déterminant est donc la plate-forme…

Après avoir testé la forme de trapèze avec la grande base vers le bas, nous avons essayé le trapèze couché de sorte que la plate-forme devient un écran où l’arbre viendrait se projeter dessus.

Guillaume avait commencé à travailler sur le logo avec la plate-forme carrée et l’arbre en crevé. Idée qui nous semblait certainement à tous les deux la plus stable et efficace. De mon côté, j’ai commencé par faire une première planche avec quelques déclinaisons avec la plateforme en forme de trapèze. Lorsque j’ai fini la planche, je suis allé la présenter à Guillaume et Mireille (pigiste de Guillaume) pour qu’on définisse ensuite dans quel sens je devais continuer mes recherches.

J’ai ainsi procédé de la même façon tout au long de ma progression, cependant le logo n’a réellement pris que trois grands tournants. Comme dit précédemment, l’ensemble des modifications portait principalement sur la forme de la plate-forme car c’est elle qui change complètement la perception du logo.

Guillaume souhaitait alors que je travaille avec un format à l’horizontal beaucoup plus allongé, type 16/9. Cette version nous a assez bien séduit. La plate-forme devient un espace dans lequel l’arbre va respirer tout en lui apportant un soutien, plus discret que dans les autres versions, mais un soutien qui est tout de même présent et est en arrière plan. Notons que j’ai préféré utiliser des bords arrondis afin de rendre l’ensemble plus agréable à l’œil et casser la rigidité trop présente.


L’identité visuelle

14 De cette version, nous avons fait faire à la plate-forme une simple rotation pour avoir un logo à la vertical. Ce dernier a les mêmes caractéristiques que son prédécesseur, mais présente en plus une instabilité de part sa forme de « tour ». D’autre part, il est moins évident de l’intégrer convenablement dans un espace publicitaire. C’est alors en résolvant le problème de la stabilité sur ma dernière proposition que le travail de Guillaume et le mien se sont croisés. Nous avons réduit ma dernière proposition jusqu’à obtenir un carré comme sur les premières recherches de Guillaume à l’exception que ce dernier présenté des bord arrondis. Nous arrivons donc a un logotype beaucoup moins compliqué que l’ancien logotype de la PFCM. En supprimant l’ombre et en ramenant tout sur un plan, le logo gagne en clarté et lisibilité. La forme carrée rappelle la plate-forme : solide, soudée et stable avec un adoucissement en arrondissement les coins. Le fait de crever l’arbre dans la plate-forme permet de bien le contraster dans les versions noir & blanc et variance de gris du logotype, de même pour le filet blanc qui a été ajouté tout autour de la feuille. Faisons remarquer que la signature du logo n’a pas encore sa position finale.


15

L’identité visuelle

Mise au point intermédiaire A ce stade des travaux sur le logo, il nous reste pas mal de temps avant la première présentation à la PFCM. Nous décidons alors de recueillir les avis de chacun en passant dans leur bureau et en présentant l’ensemble de nos recherches. Le paquet de feuilles est présenté sans ordre précis pour ne pas altérer le jugement des personnes concernées.

Les 10% restant n’ont cependant pas exclu cette proposition. Les logos choisis étaient pour la plupart des déclinaisons plus ou moins éloignées de la version carrée retenue à cet instant : la version carrée sans les bords arrondis et la version en losange, le carré tourné. D’autres avaient un penchant pour la version plus allongée horizontale ou verticale.

A notre grande satisfaction, le résultat de cette analyse auprès d’un échantillon d’une quinzaine de personnes, nous a révélé que 90% des gens ont choisi le logo que Guillaume et moi avions sélectionné. Nous sommes donc sur la bonne voie !

Ils nous reste maintenant à approfondir les recherches sur le modèle sélectionné et d’affiner les détails. Trouver les proportions de la police adaptées, travailler en variance de gris pour avoir les bonnes nuances de couleurs, etc…

Affinage des détails C’est guillaume qui s’est occupé de finaliser la proposition que nous allions présenter. Il a repris les planches que j’ai faites et à commencer à travailler la typographie. Nous avons alors fait une sélection de polices intéressantes afin que Guillaume les intègre avec le logotype. Il a travaillé avec des proportions afin que le logo soit bien équilibré. De plus, nous avons modifié les couleurs. L’orangé de la feuille a été transformé en un orangé bien plus rouge, et le vert en un vert plus kaki pour qu’il soit moins aggressif. La signature est ainsi plus lisible et le logo a plus de caractère. Au final, nous avons deux logos. Un avec la police optima, police très douce avec un très léger empattement ce qui rend le logo très « corporation ». Le deuxième est avec la

police Blair, beaucoup plus lourde en bâtonnet, cependant elle fait beaucoup plus high-tech et innovante.


16

L’identité visuelle Afin de départager les deux, nous avons demandé l’avis à quelques membres de la plate -forme. Les résultats sont assez partagés mais nous sommes venus à dire que le logo avec la police optima est bien plus propre et équilibré mais peut laisser des doutes sur l’activité de la plate-forme. La police Blair inspire beaucoup plus les nouvelles technologies mais est beaucoup trop écrasé alors que l’enveloppe de l’optima est mieux.

Nous avons alors choisi la police Blair et avons modifié son enveloppe, principalement l’interlettrage, pour qu’elle paraisse moins plate et plus équilibrée. Nous arrivons donc à ce résultat. Bien entendu, une version a été faite pour chaque type de support : papier couché, papier non-couché, support numérique, etc...

A PANTONE 399 U - 75%

PANTONE 173 U - 100%

PANTONE 416 U - 100%

Typographie Blair TC TT Medium


17

L’identité visuelle

Présentation à la direction nes de la direction y sont conviées mais en réalité, comme trois d’entre elles nous ont déjà donné leurs avis précedemment, nous avons fait sans elles. Seule la directrice, la personne qui a le dernier mot sur notre travail, est présente. J’ai été chargé de lui faire a présentation du logo. Accompagné d’un PowerPoint préalablement préparé, j’ai expliqué tout le cheminement de création et de réflexion pour arriver à la nouvelle identité visuelle que nous avons proposée pour son entreprise.

Une dizaine de jours après la réunion avec les entreprises de la PFCM, nous nous sommes tenus de présenter un projet concret et complet. Suite à plusieurs problèmes de planning, la présentation de la nouvelle identité visuelle de la Plate-Forme Création Multimédia a eu beaucoup de mal à se faire. Les quatre person-

Notons que nous avons aussi présenté : logo, papier à lettre et carte de visite. Nos efforts ont été récompensés par une validation intégrale de la nouvelle identité visuelle. Ayant maintenant des bases solides et une approbation de la PFCM, nous pouvons continuer notre travail sur d’autres supports de communication.


18

La papeterie

Présentation Pour qu’une entreprise ait une réelle identité visuelle et pour qu’elle fasse des actions marketing crédibles, il est nécessaire que l’entreprise ait une papeterie en rapport avec son identité visuelle et plus particulièrement son logo.

Nous comptons plusieurs éléments dans la papeterie : le papier à lettre, la carte d’affaire et la pochette de presse ou pochette cartonnée.

Les contraintes La papeterie n’est pas un projet qui a d’énormes contraintes si ce n’est que la présence du logo. Par ailleurs, une contrainte qui m’a été donnée est la restriction du budget. Cela n’a pas grandement influencé ma créativité, mais réduit tout de même la gamme de possibilité en tant que format et matière du support. Je suis donc resté dans le « standard ».

Un point de départ Avant de commencer la papeterie, il est nécessaire d’avoir le logo terminé ou du moins presque terminé, car c’est lui que va donner le ton et les couleurs à la papeterie. Les travaux ayant commencé avant la validation du logo, j’ai établi la majorité de mes recherches sur le logo ci-contre.

PLATE-FORME

CRÉATION MULTIMÉDIA

On peut noter qu’il nous donne les couleurs principales : le vert et l’orangé rougeâtre. La construction très « corporative » nous laisse entrevoir une papeterie simple, professionnelle et sobre, tout en gardant un caractère.


La papeterie

Les premières esquisses

19


La papeterie

20


La papeterie

21

J’ai tout d’abord réalisé les premières recherches au crayon. Aprés avoir fait une première série sans réelles contraintes, j’avais pour objectif de laissé aller ma créativité. Guillaume et moi avons fait quelques sélections afin d’approfondir les pistes retenues. C’est ainsi que j’ai réalisé les premières esquisses sur Illustrator (celles présentées ci-dessus). Comme vous avez pu le remarquer, elles ont été faites sur le papier à lettre et sur la carte d’affaire, de sorte à avoir une vue d’ensemble sur la majorité du kit de papeterie. C’est à partir de ces esquisses que nous avons construit le papier à entête et la carte d’affaire finaux.


22

La papeterie

Le papier à lettre Plate-forme création multimédia 295 Bl. Charest Est (suite 2250) Québec, QC G1K 3G8 téléphone : 418 656-2340 télécopieur : 418 656-3424

PRÉSENTATION

www.pfcm.qc.ca

29 avril 2008 Destinataire Nom Titre du destinataire Nom de l’entreprise N° et Nom de Rue Code Postal Ville Région/Province, Travail Pays

Cher(e) Nom, Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, set eiusmod tempor incidunt et labore et dolore magna aliquam. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exerc. Irure dolor in reprehend incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse molestaie cillum. Tia non ob ea soluad incom dereud facilis est er expedit distinct. Nam liber te conscient to factor tum poen legum odioque civiuda et tam. Neque pecun modut est neque nonor et imper ned libidig met, consectetur adipiscing elit, sed ut labore et dolore magna aliquam is nostrud exercitation ullam mmodo consequet. Duis aute in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. At vver eos et accusam dignissum qui blandit est praesent. Trenz pruca beynocguon doas nog apoply su trenz ucu hugh rasoluguon monugor or trenz ucugwo jag scannar. Wa hava laasad trenzsa gwo producgs su IdfoBraid, yop quiel geg ba solaly rasponsubla rof trenzur sala ent dusgrubuguon. Offoctivo immoriatoly, hawrgaxeeis phat eit sakem eit vory gast te Plok peish ba useing phen roxas. Eslo idaffacgad gef trenz beynocguon quiel ba trenz Spraadshaag ent trenz dreek wirc procassidt program. Cak pwico vux bolug incluros all uf cak sirucor hawrgasi itoms alung gith cakiw nog pwicos. Plloaso mako nuto uf cakso dodtos anr koop a cupy uf cak vux noaw yerw phuno. Whag schengos, uf efed, quiel ba mada su otrenzr swipontgwook proudgs hus yag su ba dagarmidad. Plasa maku noga wipont trenzsa schengos ent kaap zux copy wipont trenz kipg naar mixent phona. Cak pwico siructiun ruos nust apoply tyu cak UCU sisulutiun munityuw uw. Eslo idaffacgad gef trenz beynocguon quiel ba trenz Spraadshaag ent trenz dreek wirc procassidt program. Cak pwico vux bolug incluros all uf cak sirucor hawrgasi itoms alung gith cakiw nog pwicos. Fusce auctor viverra augue. Phasellus fringilla. Donec quam nisi, vehicula nec, semper vel, sodales ac, diam. Morbi eget nisl. Aliquam erat volutpat. Nulla augue odio, iaculis vel, lobortis sit amet, blandit ac, ligula. Proin vitae quam. Sed turpis nulla, congue vitae, pretium eget, condimentum at, nulla. Donec volutpat ultricies elit. Suspendisse potenti. Curabitur enim neque, imperdiet vel, tincidunt euismod, euismod in, risus. Praesent rutrum auctor metus. Cordialement, ______________________________ Nom de l’expéditeur

Votre ressources en TI et multimédia

Recherchant une composition discrète tout en ayant du caractère, nous sommes arrivés à un papier de lettre composé, hormis la présence du logo, de deux éléments principaux. La bordure au bas de page permet de donner une base solide au papier rappelant ainsi la notion de la plate-forme. De plus, la bordure est faite avec les deux couleurs du logo, ce qui crée un fort contraste avec le papier blanc et renforce le caractère de l’identité visuelle. La phrase d’assise est placée en bas à gauche soulignant et complétant les informations sur la PFCM. Le deuxième point est la marge importante à gauche, donnant ainsi une place plus importante au logo et un espace aéré sur la feuille. Notons que nous pouvons ajouter dans cet espace un mot ou un nom qui viendrait personnaliser le courrier. On pourrait, par exemple, pour l’ évenemenent majeur de la PFCM, marquer « ATRIUM ». Chaque élément a bien son emplacement défini, ce qui clarifie la composition.


23

La papeterie

La carte d’affaire Elle se doit être représentative de l’entreprise mais aussi fidèle à l’identité visuelle. Après avoir fait plusieurs essais, il s’avère que la carte que nous avons réalisé, reprend les mêmes éléments majeurs que le papier à lettre. On retrouve donc une composition en partie identique. Au recto, Nous trouvons toutes les coordonnées nécessaire au client, que ce soit celle de l’entreprise mais aussi les coordonnées propres à la personne (dans le contexte de l’entreprise). Au niveau de la composition, nous pouvons voir les similitudes

avec le placement de la base solide et coloré en bas, ainsi que l’espace aéré réservé au logo. Au verso, nous avons mis le fond en vert, ce qui permet d’une part de différencier les deux cotés et d’autre part de donner une chaleur à la carte. L’aplat de couleur adoucit l’ensemble et contraste avec le recto. Nous y avons placé au centre la phrase d’assise, une simple phrase d’accroche avec le mot « ressource » qui est mis en valeur par sa couleur rouge orangé.


La papeterie

24

La pochette cartonnée Comme toute la papeterie, la pochette cartonnée doit respecter l’identité visuelle de la PFCM. En faisant les premiers essais, nous avons remarqué qu’elle dépend beaucoup des possibilités que nous offre l’imprimeur en fonction du coût : impression recto verso, nombre de rabats, découpe standard ou personalisé (voir images ci-dessous), etc...


25

La papeterie

Après avoir reçu les devis (voir le prochain paragraphe), nous avons conclu que nous devons rester dans les formats les plus standards pour ne pas avoir de coûts astronomiques.

avec un seul rabat. L’avantage étant qu’une fois la pochette dépliée, le rabat est du même côté que la face extérieure.

C’est principalement ces évolutions Nous étions contraints de nous orien- qui nous ont guidés dans nos recherter sur une impression recto unique- ches, ainsi nous sommes arrivés à un ment et une découpe standard résultat trés épuré.


26

La papeterie extérieur

La pochette de presse présente peu d’éléments afin de faire respirer le produit qui est à l’intérieur. 295 Boul. Charest Est suite 2250 Québec QC G1K 3G8 Tél: 418 656-2340

Votre ressource en TI et Mulitimédia

www.pfcm.qc.ca

animation

démarrage

flash

développement

conseil

innovation et liaison

consultant

spécialisation

formation

commercialisation

présentation graphisme hébergement web illustration peinture jeux vidéos logiciel optimisation marketing stratégie multimédia service informatique

A l’extérieur, on retrouve la bande rouge et vert avec les même proportions que pour le papier à lettre mais plus sous forme de base en bas de page. En effet, la forme de bande plus au centre rappelle une sorte de bandeau qui viendrait faire le tour de la pochette comme si c’était la Plate-Forme qui englobe et entoure le projet du client.

site web traduction

Il n’y a plus la notion de soutenir un message mais plutot de l’envelopper tel un cocon.

contenu vidéo photo

intérieur

Sur la face avant, outre le logo et la phrase d’assise qui sont là pour informer le client sur les activités de l’entreprise, on peut voir que Guillaume et moi avons inscrit les cinq services que propose la Plate-Forme Création Multimédia. Ainsi, le client entrepreneur qui souhaite faire partie de la PFCM aura dès le premier coup d’oeil un aperçu sur les services proposés.

Votre ressource en TI et Mulitimédia

Par ailleurs, au dos de la pochette, le client trouve la liste de tous les secteurs d’activités que regroupe la PFCM : programmation, graphisme, communication, etc... Le client peut ainsi être un entrepreneur (cible de la PFCM) ou un acheteur (cible du DCVM), il trouve les informations utiles pour ses futures décisions. L’intérieur de la pochette ne présente pas de particularité en raison de la restriction budgétaire que nous devons appliquer. Nous avons proposé ici, un simple rabat avec une découpe pour glisser la carte d’affaire.


27

La papeterie

L’enveloppe Plate-forme création multimédia 295 Bl. Charest Est (suite 2250) Québec, QC G1K 3G8 téléphone : 418 656-2340 télécopieur : 418 656-3424 www.pfcm.qc.ca

Votre ressources en TI et multimédia

L’enveloppe fait partie du kit de papeterie. C’est Guillaume qui s’en est chargé à la fin du processus de création de la papeterie.

jours plus tard que nous nous sommes rendu compte que les coordonnées du destinataire pouvaient être génées par la barre du bas.

Etroitement lié avec le papier à lettre, Nous nous sommes alors résolus à la le modèle de l’enveloppe présenté supprimer comme ci-dessous. L’imaci-dessus découle de ce dernier. ge de l’entreprise reste clairement identifiable par la présence du logo Cependant, ce n’est que quelques et de ses coordonnées. Plate-forme création multimédia 295 Bl. Charest Est (suite 2250) Québec, QC G1K 3G8 téléphone : 418 656-2340 télécopieur : 418 656-3424 www.pfcm.qc.ca


La papeterie

Le devis

28

Toute la papeterie étant validée par Carole Simard (la directrice de la PFCM), je me suis chargé de demander à l’entreprise Asystel un devis.

résultat escompté : les enveloppes ne sont pas imprimées, les papiers à lettre et les cartes d’affaires n’ont pas le bon type de papier et la pochette cartonnée est imprimable uniqueDans un premier temps, j’ai pris ment sur la première page et pas au contact par téléphone avec Isabelle dos. Gaudreau, puis j’ai fait un mail détaillé de l’ensemble de la commande J’ai alors demandé à Copiexpress que nous projetons de faire. un autre devis, beaucoup moins exigeant en précisant que je souhaitais Le lendemain, lorsque j’ai reçu le de- avoir un prix minimum tout en ayant vis, j’ai été surpris de voir que le devis un bon rapport qualité/prix. Quelde cette entreprise était éloigné du ques jours aprés, René Fillion m’a transmis un devis vallant la moitié de celui de Asystel. Bien entendu la qualité était moindre mais conforme tout de même à nos attentes. La principale différence était dans le prix des pochettes : Asystel me faisait 500 Pochettes pour 1000$ de plus que Copiexpress pour la même prestation. Au final, j’ai fait toutes les démarches avec Copiexpress pour un total d’environ 1360$ (soit 845€) au lieu d’environ 2620$ (soit 1630€) avec Asystel. Les changements d’objectifs soudains ont arrêté le projet juste avant le lancement en production. Rien n’a donc était payé ni imprimé !


La papeterie

Le modèle de mail Le modèle de mail ne fait pas réellement partie intégrante de la papeterie mais il est tout de même assez proche du papier à lettre. J’ai tout d’abord réalisé le template sur photoshop. J’ai alors adapté le modèle du papier à lettre pour un écran, principalement en ajoutant un fond de couleur, l’ambiance est ainsi plus chaleureuse et on repère plus facilement où se situe le message, ici dans le grand rectangle blanc. J’ai d’autre part ajouté un bandeau photographique du batiment de « la Fabrique », batiment typique de Québec qui symbolise en quelque sorte la PFCM, bandeau que l’on retrouve aussi sur le site internet.

29 Aprés avoir fait validé ce modèle par Guillaume et la directrice, j’ai pu commencé la partie de programmation. Sébastien Blanchet, le programmeur et intégrateur de la Plate-Forme Création Multimédia, m’a expliqué comment fonctionne le système de mailing de la PFCM et comment je devais lui fournir ce modèle. Au final, c’est une simple page HTML que j’ai du fournir à Sébastien. Dans un souci de compatibilité, j’ai fourni ce document HTML validé par le W3C, toutes les normes sont respectées. Quelques jours plus tard, le nouveau modèle de mail de la PFCM est installé et est opérationnel.


La papeterie

La source

30 « La source » est le nom que j’ai donné au document PDF se trouvant sur le CD-Rom contenant tous les élèments de la nouvelle identité visuelle, remis à la direction de la PFCM. C’est en quelque sorte le sommaire des fichiers que l’on trouve sur le CDRom mais aussi la charte graphique du document. Guillaume souhaitait que je fasse ce document afin de récapituler le travail que j’ai fourni concernant la nouvelle identité de la PFCM. Il ne présente pas plus de textes explicatifs que ce que vous avez déjà pu lire jusqu’ici, mais présente les différentes déclinaisons du logo, ainsi que les normes à respecter. En voici quelques extraits.

Avec la création du département ventes et marketing, la Plate-Forme Création Multimédia s’ouvre sur un nouveau marché avec de nouveaux objectifs pleins d’ambitions. Il faut repartir sur des bases solides et avec une identité visuelle plus professionnelle. Une meilleur efficacité et lisibilité : une identité unique, un message plus clair, une image plus épurée, qui perdurera dans les mémoires de tous, c’est ce qui caractérise le nouveau logo. Il est temps maintenant de mettre à la lumière son nouveau visage! Yoann Pierre Mai 2008


La papeterie

31


La papeterie

32


La papeterie

33


La papeterie

34


35

Les outils de promotion

Présentation J’entends par outils de promotion les supports de communication entre l’entreprise et ses cibles, permettant de promouvoir les produits ou services de l’entreprise. Nous verrons dans cette partie la création du dépliant.

L’objectif est de créer un dépliant qui va fournir des informations d’une part sur la plate-forme création multimédia et sur les services qu’elle propose, et d’autre part, sur le département ventes et marketing de la PFCM.

Le site de la Plate-Forme et le catalogue devaient aussi être refaits, mais comme l’ensemble du travail s’est arrété en cours de route, rien n’a finalement vu le jour.

Les deux entités n’ayant pas les même objectifs ni les mêmes cibles, faut il réaliser deux supports différents ou un seul ?

Les contraintes Graphiquement, il est essentiel que ces documents respectent la nouvelle charte graphique de la PlateForme Création Multimédia, cependant, ils ne doivent pas pour autant être identiques à la papeterie. D’un point de vue financier, comme toutes autres réalisations que je dois faire, le dépliant doit être économique. C’est-à-dire que nous allons nous limiter à un document au format lettre, légal ou tabloïd sans forme de découpe particulière.

Les premières recherches Pour des raisons de coûts, j’ai commencé par réaliser des esquisses de dépliant de type « classique », c’està-dire trois volets à la verticale, sans réflexion plus approndie que cela. J’ai conçu trois premières pages (voir page suivante).

aux autres dépliants. Guillaume souhaite un document plus professionnel et original. J’ai puisé mon inspiration dans plusieurs dépliants existants préalablement récupérés, mais sans réelle réussite.

Guillaume n’a pas trouvé de grands intérêts aux travaux réalisés. En effet, J’ai alors fait des recherches sur les ces esquisses sont assez banales et ris- formes, les pliages et les découpes ques d’être rapidement confondues simples.


36

Les outils de promotion

Le concept Guillaume et moi avons décidé d’avoir un même dépliant pour les deux entités : PFCM et DCVM. Cette décision ne m’a pas facilité la tâche puisque cela complique la distinction entre les deux cibles.

une feuille de format légal (8,5x14’’).

En effet, en pliant deux fois sur ellemême et dans sa longueur la feuille de papier, on peut obtenir quelque chose d’interressant. D’autre part, si on laisse une marge sur la deuxième Il me faut donc trouver un moyen pliure, on crée des onglets à condid’avoir un dépliant efficace avec tion de faire une découpe simple. peu de moyen, et qui garde cependant une assez grande part d’origi- En travaillant ainsi à l’horizontal, on nalité pour se distinguer des autres. peut retrouver une mise en page similaire au papier à lettre avec les Aprés les quelques recherches sur le bordure en bas de page. Chaque pliage et les formes, l’une de mes pre- bordure (et couleur) peut corresponmières idées a été de travailler avec dre à une cible.


Les outils de promotion

ĂŠbauche papier : fermĂŠe - partie 1 - partie 2

37


38

Les outils de promotion

Mise en page Ayant une forme proche du papier à lettre, on retrouve les mêmes éléments. Ainsi, les découpes des onglets pourraient être fait dans les mêmes rapports 1/3 2/3 que la bordure, avec les couleurs rougeâtres et vertes.

Chaque onglet peut être marqué du nom de la cible auquel la rubrique s’adresse. Ainsi, la personne en possesion du dépliant peut aisément s’identifier et lire les informations qui le concerne.

Le logo retrouve l’espace qui lui est réservé afin de le laisser respirer. Vis-àvis, la phrase d’assise est toujours présente pour informer les prospects.

Par ailleurs, le fait d’avoir le même document pour les deux cibles permet de mieux informer sur l’ensemble des activités de la Plate-Forme et peut, peut être, susciter de nouveaux horizons. En d’autres termes, l’acheteur va pouvoir voir les services qu’offre la PFCM aux entrepreneurs et inversement. Le fait d’utiliser une mise en page comme cela, présente une inégalité. En effet, dans la configuration suivante, la rubrique « Acheteurs » dipose d’une demi-page, alors que la rubrique « Entrepreneurs » dispose d’une page entière. Cependant, la rubrique « Acheteurs » est ouverte en premier. Le projet s’est arrété avant que Guillaume et moi avons figé une mise en page concrète, mais nous avons tout de même fait plusieurs esquisses comme présentées ci-contre. Je n’ai fait qu’une composition pour la rubrique « Acheteurs », car il était plus judicieux de commencer avec la rubrique la plus grande. Voici ci-contre la seul mise en page que j’ai faite pour cette rubrique. Notons que les images utilisées étaient provisoires. Ci-aprés plusieurs ébauches de la rubrique « Entrepreneurs ». Elles ont fait offices de reflexion mais pas de finalisation ! Le travail reste inachevé au stade des recherches.


Les outils de promotion

39


Les outils de promotion

40


41

Le mur des réalisations

Présentation Le DCVM va entreprendre des actions marketing pour promouvoir les entreprises qui adhèrent à ce département.

plus, il donne un avant goût de ce qui est fait à la PFCM en présentant les meilleurs projets de chacune des entreprises de la PFCM.

Lorsque des clients ou des simples Ce mur se trouve entre l’ascenceur et visiteurs viennent à la plate-forme l’accueil, les visiteurs sont contraints création multimédia, le mur permet de passer devant. d’embellir la plate-forme et de proposer un cadre plus accueillant. De

Les contraintes Il n’y a pas de véritables contraintes artistiques à proprement parler, hormis la restriction des murs du couloir. La PFCM étant à but non lucratif, la contrainte principale reste de réaliser ce projet avec peu de moyen. D’autre part, il est recommandé de pouvoir modifier facilement les projets pour les mises à jour, qui restent cela dit trés occasionnelles.

Les premières idées Guillaume a déjà esquissé un premier plan très droit et linéaire. Cela nous a permis de voir que le mur peut contenir jusqu’à 72 projets de format lettre (équivalent A4) posés les uns à coté des autres avec un espacement de 7cm entre eux.

Cette disposition, à mon sens, n’est pas très visible et peut lasser rapidement le visiteur. D’autre part, une inégalité certaine se crée, tous les projets du bas ne sont quasiment jamais regardés.


Le mur des réalisations

Enfin, cette disposition peut même être comparée à celle des rayons de magasins ! Certes le client vient à la Plate-Forme Création Multimédia pour trouver une personne répondant à son attente, mais les entreprises pour ma part, ne sont de loin pas des produits que l’on consomme.

42

La principale utilité d’utiliser un cadre numérique n’est pas de diffuser des informations, puisqu’elles sont déjà présentées… mais plutôt d’attirer le regard. Ce sont les transitions qui sont plus importantes que les images en elles-mêmes. Ainsi le visiteur, en passant devant le mur, aperçoit un petit endroit qui bouge et qui attire son reN’adhérant pas vraiment à cette dis- gard. Il peut donc se mettre en quête position, j’ai proposé une composition de trouver le projet qui lui a plu sur de « désordre organisé », c’est-à-dire l’écran. disposer les projets sans respecter une construction régulière ou géométri- Etant en accord sur ce concept, que. Guillaume et moi avons défini trois formats possibles : le format lettre (A4), Pour donner du dynamisme à ce mur légal (un peu plus haut que le format des réalisations, je souhaite jouer sur lettre) et enfin tabloïde (équivalent à le volume des fiches projets avec de de l’A3). Cela renforce davantage le léger chevauchement. Ainsi, chaque dynamisme et casse la monotonie. projet devra être sur de petites cales ou « spacer ». Une autre alternative La PFCM compte avoir entre 25 et proposée par Guillaume consiste à 30 entreprises répondant favorableutiliser des socles ou cadres en bois, ils ment à la participation au mur des pourraient ainsi être de profondeurs réalisations. A raison de deux projets différentes. par entreprise, nous rentrons dans les estimations de Guillaume (rappel, 72 Le mur étant dans le couloir, les visi- projets) avec une petite réserve pour teurs passent rapidement devant ce les nouveaux arrivants à la Plate-Formur. Les projets doivent donc être ra- me. pidement identifiables, compréhensibles au premier regard et plaisants à Un problème s’est alors posé. Coml’œil. ment définir quelles entreprises ont le droit à des projets en tabloïde, léNe pouvant contrôler véritablement gal et lettre. Le tabloïde étant égal à les images que nous transmettent les deux lettres, on ne peut vraisemblaentreprises de la Plate-Forme (l’ini- blement pas proposer deux formats tiative de trouver l’image de leur au choix. Guillaume et moi avons meilleur projet leur appartient !), j’ai décidé de proposer aux entreprises proposé, afin d’attirer l’attention des soit un projet en tabloïde ou soit deux visiteurs, de fondre dans la composi- projets au choix entre légal et lettre. tion un cadre photos numériques de petite taille. Celui-ci diffuserait les mê- La répartition des trois formats sur le mes projets affichés comme un dia- mur se faisant de manière équitable, porama. nous appliquons un quota de tiers pour chacun d’entre eux.


Le mur des réalisations

43

Le premier essai Nous avons ainsi réfléchi aux matériaux pouvant être utilisés et c’est le plexiglas qui nous semble le plus approprié (sans pour autant exclure la solution des cadres en bois). Nous avons par ailleurs remarqué qu’il y a deux problèmes par rapport à l’environnement du mur des réalisations. Premièrement, l’éclairage du couloir, les spots directionnels éclairant uniquement le sol en laissant apparaître sur le mur un simple filet de lumière ne convient pas du tout. Deuxièmement, la couleur du mur étant un jaune pale, elle ne favorise pas une ambiance chaude et accueillante, elle ne contraste pas bien Afin de mieux visualiser la taille du avec les projets affichés au mur. projet, nous avons pris des formats vierges et sommes allés sur place. Guillaume s’est alors renseigné pour Nous avons commencé par scotcher pouvoir faire des travaux. C’est ainsi des feuilles au mur pour voir ce que que nous avons eu les autorisations cela peut donner. pour mettre en place un éclairage plus adapté et valorisant les projets. Il s’avère qu’à partir de 25 feuilles ac- De plus, nous avons le droit de peincrochées, le mur nous semblait déjà dre le mur ! bien rempli. Il faut donc soit diminuer le nombre de feuilles soit prendre des Nous allons opté certainement pour feuilles plus petites. En choisissant uni- le même rouge très chaud que les quement les formats lettre et légal, et visiteurs retrouvent à l’accueil de la en limitant à un projet par entreprise, PFCM. nous pouvons disposer d’une trentaine de projets, soit suffisament suivant les estimations faites. Guillaume a fait venir un petit groupe de personnes pour que j’explique le concept choisi et ainsi, recueillir les premières impressions. A part quelques questions posées sur le type de support envisagé et la manière de procéder, le groupe semble séduit par ce concept.


44

Le mur des réalisations

La maquette La création de la maquette 3d est aussi bien utile à Guillaume et moi pour la conception, que pour la présentation aux entreprises membres de la PFCM. De cette manière, le projet est plus concret et il peut alors mieux être vendu. J’ai commencé par modéliser sur 3d studio max le couloir sans aucune modification. Le plus dur dans cet exercice est l’éclairage et les textures. J’ai donc passé un peu plus de temps sur ces points… même un peu trop d’après Guillaume vu l’utilisation que l’on en fera.

photographie

photographie

En effet, les mises en page réalisées auraient du être appliquées au modèle 3d une fois le projet mieux défini, mais suite à l’arrêt inattendu des projets, je n’ai pas eu le temps d’intégrer les conceptions dans la maquette 3D. Durant ce travail, j’en ai profité pour me faire conseiller par Dany, l’expert 3d de la plate-forme.


photographie

45

photographie

Le mur des rĂŠalisations


Le mur des réalisations

46

Mise en page et concepts Lorsque j’ai abordé la mise en page, je n’ai pas réellement su par quel côté commencer. La première chose que j’ai faite est de bien préparer mon document. En effet, le format étant très grand, j’ai tout d’abord pris correctement les mesures (en pieds et en mètres). Ma zone de travail s’étend donc sur 5m de long et 2m de haut environ, en sachant que j’ai déjà gardé une marge de sécurité supérieur à 1m en haut et en bas. J’ai tout d’abord développé le concept ci-contre en essayant d’imaginer un fond peint. Je suis ainsi arrivé à ce type de composition…

L égal

L ettre


47

Le mur des réalisations

Guillaume m’a ensuite demandé de faire des recherches sur une composition plus linéaire ou ordonnée. Vu les formats que l’on utilise, il est difficile de trouver des arrangements structurés qui prennent en compte le format lettre paysage et portrait, et le format légal paysage et portrait. Nous avons alors essayé de faire un motif qui peut se répéter sur le mur. Une fois de plus, l’exercice n’est pas facile !

MOTIF

L L L L L L L égal

ettre

égal

égal

ettre

égal

ettre


48

Le mur des réalisations

MOTIF

L L égal

égal

L ettre

L L L égal

ettre

ettre

MOTIF

L L L L L L ettre

ettre

égal

égal

ettre

égal

MOTIF

L L L L L L ettre

égal

ettre

égal

égal

ettre


Le mur des réalisations

49 J’ai imaginé un autre concept plus cher mais tout de même faisable : le plafond tendu. Il serait ainsi possible de jouer sur les trois murs afin de n’en faire plus qu’un. Le concept du plafond tendu est simplement d’avoir une structure qu’on va couvrir d’un tissu en PVC, ainsi le tissu épouse entièrement la forme de la structure. On peut trouver des toiles de plusieurs coloris, les imprimer ou encore les avoir en translucide pour jouer avec des jeux de lumières. Ce procédé offre une multitude de possibilités inimaginables mais qui revient à un coût trés onéreux…

Autre concept encore, celui du câble tendu. Sur le même principe que les éclairages posés sur câbles, les panneaux en acrylique sont fixés sur deux câbles. Possibilités de travailler sur l’horizontal, la verticale ou encore en incliné (comme dans un tunnel).


50

Le mur des réalisations

Notre choix

Le concept qui nous a le plus plu esthétiquement et efficacement est le concept du plafond tendu. Cependant, ce système étant bien trop cher, nous avons essayé de trouver des matériaux de substitution.

La structure enrobe les trois murs, de sorte que le panneau, composé d’un panneau principal et de plusieurs petits panneaux, soit vu depuis la sortie de l’ascenceur et qu’il conduise les visiteurs jusqu’à l’accueil. Les coins et les angles sont arrondis pour adoucir et rendre plus fluide le mouvement des panneaux. En créant une épaisseur, on peut jouer avec la lumière : rétro éclairage par l’arrière.

Nous pensons utiliser une structure en bois que nous devons construire, sur laquelle vient se tendre une toile ou un tissu. On retrouve ainsi un matériau souple qui s’adapte sur une structure. Guillaume a construit un modèle réduit de la stucture en bois (ci-contre) qui viendrait se suspendre au mur. Pour ne pas compliquer la construction de la maquette, Guillaume n’a pas représenté les panneaux supplémentaires, mais ils seraient construits suivant le même procédé.

C’est à ce moment là que nous nous sommes rendus compte que l’ensemble risque d’être assez lourd. Nous nous sommes alors renseigné auprés de Monsieur Belzile, conseiller au développement de la PFCM et architecte, pour savoir si notre conception pouvait tenir sur le type de mur du batiment. Monsieur Belzile a répondu favorablement.


Le mur des réalisations

51

Recherche de matériaux La première étape a été de se rendre dans un magasin spécialisé dans les tissus. Ainsi nous avons pu voir les différentes matières, coloris et possibilités qui s’offrent à nous tout en gardant un œil sur les prix. Au niveau des coloris, nous souhaitons un gris. En effet le gris neutre et raffiné sur un tissu en suédine (effet proche du velours) ferait un très joli contraste sur le mur peint en rouge comme dans l’accueil. En regardant différents tissus nous avons trouvé un tissu piqué de couleur verte. Nous aurions alors un autre effet avec le mur qui reste très intéressant puisque ce sont les couleurs du logo de la Plate-Forme.

En cherchant encore, nous avons apprécié un tissu beige avec une texture entre le piqué et la suédine. Ce tissu est très intéressant de part sa facilité de nettoyage, sa résistance et son coup relativement correct : 25$ par verge (un peu plus petit que 1m). Afin de donner un aspect plus raffiné au projet, nous souhaitons donner un peu de volume à la surface avec une fine mousse sous le tissu. Le magasin nous a proposé de la kodel, mousse de remplissage de différentes épaisseurs.


52

Le mur des réalisations

mur

fixation du tissu

cales emboitées

La deuxième étape a été de se rendre dans une grande surface de bricolage. Nous y avons trouvé des panneaux en mdf (sorte de composite : Medium Density Fibreboard) puis tous les autres matériaux dont nous avons besoin. Nous nous sommes longuement interrogé pour savoir quelle méthode d’accrochage nous allons utiliser, en sachant que nous devons avoir accès à l’arrière du panneau pour venir y fixer le tissu.

panneau

cale de soutien

fixation du tissu

J’ai alors proposé un système de cales en bois venant s’emboîter l’une dans l’autre avec une cale sur le panneau et une autre dans le mur. Ainsi en mettant des cales sur la partie basse des panneaux, nous équilibrons l’inclinaison. Avec cette méthode, nous pouvons facilement accrocher ou décrocher le panneau, ce qui nous permet, une fois la cale fixée au panneau, de le recouvrir de la kodel et du tissu.

Indice prémonitoire Le projet est solide et nous semble être cohérent. Nous avons plusieurs maquettes qui permettent de bien voir le rendu du projet et nous sommes à quelques jours de dévoiler notre concept à la direction de la PlateForme. C’est alors qu’en demandant les derniers renseignements sur la résistance des matériaux à M. Belzile, que nous apprenons que la PFCM a entrevu d’évoluer prochainement...

Coup dur ! Tout notre travail est alors à remettre en cause... Le mur des réalisations doit être entièrement revu afin d’être réadaptable sur tous types de mur. Chose qui ne l’était pas jusqu’à présent, puisqu’il était prévu pour être construit sur trois murs bien particuliers du couloir de La Fabrique. Nous avons alors pensé à utiliser du foamboard, beaucoup plus classique et moins raffiné, mais plus léger et moins onéreux.


Le mur des réalisations

53

La version dite soft Nous avons opté pour des foamboards qui sont découpés en plusieurs parties allant de 48 pouces à 68 pouces de long. Ce matériau est beaucoup utilisé pour les publicités ou les expositions temporaires.

Afin de simplifier l’accrochage et la disposition, les panneaux ne sont plus reliés entre eux ce qui permet de les moduler comme on le souhaite et de se réadapter en fonction du mur. Le foamboard est très léger. L’épaisseur de 1/3 de pouce va procurer un peu de volume et de prestance. De simples petites cales sont placées à l’arrière pour surélever le tout mais aussi pour rigidifier l’ensemble. Pour conserver un mouvement et un lien entre les panneaux, Guillaume et moi hésitons à faire des modules de coins (comme sur la première image). Cependant, les coins peuvent rester droits pour facilité la construction et améliorer la solidité. L’espace que nous avons laissé en dessous des réalisations, permet de créer leur assise. Il nous permet aussi d’afficher un motif ou un autre élèment visuel que l’on retrouve sur tous les panneaux. C’est en voulant connaitre les disponibilités des matériaux que nous avons eu un problème. Le fournisseur de la PFCM ne peut pas nous fournir des panneaux de 48x68 pouces en noir avant plusieurs mois. La direction de la PFCM nous demandant de faire une réalisation simplifiée n’a pas vraiment acquiescé l’idée. Il va falloir faire encore plus simple ! Pour simplifier davantage et pour que nous puissions utiliser des foamboards noirs, Guillaume et moi avons décidé de travailler sur un format plus petit : 40x60 pouces - sans pour autant réduire le nombre de réalisations affichées.


Le mur des réalisations

54 En supprimant l’espace au bas des réalisations et en faisant plusieurs panneaux, nous arrivons à un résultat bien loin de ce que nous avons imaginé au départ mais qui correspond aux nouvelles directives. Les images présentées ici sont celles préparées pour la présentation du projet à la direction de la PFCM. On peut remarquer que j’ai conçu les images en prenant en compte l’éclairage et la peinture qui est à refaire. Notions importantes à prendre en compte aussi pour le projet final. Chaque réalisation est collée sur un foamboard blanc carré de 1 pied (12 pouces). Cela permet de créer un contraste et un relief. Une autre idée est de ne plus utiliser de grand panneau mais plutot d’utiliser un rail dans lesquels viennent se glisser les réalisations. Ce rail en question est appelé dans le jargon du bricolage une moulure en J. Notons que le foamboard supportant des réalisations est noir pour être plus sobre avec la couleur de fond. Guillaume et moi souhaitons laisser le choix à la direction entre ces deux possibilités. Malheureusement, nous recevons l’ordre, à ce moment là, de stopper tous les projets.


55

La signalisation

Présentation Le but de la signalisation est d’apporter des indications dans les locaux de la Plate-Forme Création Multimédia, mais aussi de se faire comprendre. Une meilleure signalisation va permettre aux visiteurs et aux clients de mieux se repérer, mais aussi d’embellir l’image de l’entreprise.

Les contraintes Outre les contraintes financières, le grand panneau de signalisation doit se décliner de la même manière que le mur des réalisations puisque dans la situation actuelle, le panneau se trouve dans la continuité de ce mur.

La signalisation secondaire est déclinée par rapport à la signalisation principale. On retrouve donc sensiblement les mêmes matériaux et les mêmes mises en pages.

Panneau principal

Comme vous l’avez peut-être entrevu dans le chapitre précédent, le panneau de signalisation principale se place dans la continuité du mur et plus particulièrement sur le premier mur que l’on voit lorsqu’on sort de l’ascenceur. Les visiteurs sont ainsi dès le début informés. C’est pourquoi il est nécessaire que le panneau de signalisation soit composé des mêmes matériaux que le mur des réalisations.


56

La signalisation La matière principale est du foamboard de couleur noire pour le fond et blanc pour les élèments plus petits. Nous utilisons toujours ce matériau pour sa légèreté.

Aprés s’être renseigné sur les coups d’impression, il s’avère qu’imprimer sur du papier classique, puis coller sur le foamboard est moins onéreux qu’imprimer directement sur le foamboard. Le fait d’imprimer chaque service ou entreprise sur un morceau de foamboard indépendant permet de moduler suivant les modifications. Le panneau est composé de deux parties, séparées horizonthalement. Celle de gauche présente uniquement les logos des services qui sont présents au même étage que la Plate-Forme. Par ailleurs, celle de droite correspond à la PFCM. L’ensemble des entreprises qui travaillent dans un local prété par la PFCM y est listé. On peut remarquer que seul l’élèment de la PFCM reprend la mise en page et l’identité visuelle, les autres services ayant la leur.

Affichage de porte Toujours sur le même principe de foamboard, nous proposons de mettre devant chaque local la même pancarte. Ainsi, les entreprises, suivant leur configuration dans les locaux, c’est-à-dire seul ou à deux, peuvent placer leur logo. La composition leur offre suffisament de place, tout en rappelant que c’est la PFCM qui les encadre et les soutient. Pour ne pas dépareiller avec le reste de la signalisation tout en restant dans les nouvelles couleurs de l’identité visuelle, la mise en page ci-contre sera imprimée puis collé sur un foamboard noir. De cette façon, avec le volume et vu sous un autre angle, le noir dans l’épaisseur de la pancarte rappelle le contraste de couleurs identiques à celui du mur des réalisations.


57

La signalisation

Fléchage Afin d’aiguiller correctement les visiteurs dans les locaux, j’ai réalisé des panneaux de fléchage. Au niveau de la perception de l’identité, il ne faut pas mettre explicitement en avant la Plate-Forme car ces panneaux indiquent aussi l’emplacement des autres services de l’étage. C’est pourquoi, j’ai utilisé le même principe que pour le panneau principal, en rajoutant une petite touche de l’identité visuelle de la PFCM. Etant donné que les deux panneaux sont l’un à côté de l’autre, je me suis permis de mettre une couleur différente pour le fond des fléches, le rouge à gauche et le vert à droite : les couleurs de la bordure de la papeterie.

Autres signalisations Pour que la signalisation soit complète, certains élèments ont été faits ou reste à faire, puisque le projet s’est arrêté en cours de processus. Le panneau pour la réception et le panneau pour le vestiaire ont été faits, mais il reste encore à réaliser plusieurs choses : pancarte avec le numéro de la suite, présentatoires et supports pour les dépliants et cartes d’affaire à l’accueil, affichage des publicités de la PFCM et du DCVM dans la salle d’attente, etc... malheureusement, elles n’ont pas vu le jour.


58

Le mur des célébrités

Présentation Le mur des célébrités est un projet déjà existant. Dans un couloir des locaux de la PFCM, on trouve une suite de cadres présentant le profil de toutes les entreprises qui ont intégré la Plate-Forme Création Multimédia. Mon objectif est simplement de mettre à jour ce mur.

Les planches

En ce qui me concerne, je dois uniquement m’occuper de la partie imprimé. C’est Nicole Loranger, la secrétaire de la PFCM, qui s’occupe de préparer et accrocher les cadres. Le fichier In Design de base m’a été fourni, les textes, logos et images m’ont été donnés par les entreprises. Je n’ai donc que de la mise en page à faire. La difficulté est plutôt dans la récupération des informations et la validation des planches auprés des entreprises. Le travail terminé, j’ai fourni dix planches au Copie de la Capital, l’imprimeur. J’ai ainsi pu assister au processus classique d’une impression en numérique. C’est le seul projet en imprimerie que j’ai pu terminé.


Le mur des célébrités

59


60

Le site internet

Présentation N’ayant plus de travail direct pour la Plate-Forme Création Multimédia, Guillaume Fillion m’a proposé, en accord avec Odette Ferland, ma responsable de stage, de travailler pour lui. J’ai gardé le même cadre de travail et les mêmes collègues puisque Guillaume travaille dans les locaux de la PFCM. J’ai simplement eu un nouveau projet à réaliser : faire son site internet. Consultable à cette adresse : http://www.gfillion.com

Les contraintes Pour moi, la plus grande contrainte de ce projet est que Guillaume et moi devons réaliser un site trés personnel qui doit montrer toutes les qualités d’une personne, en dévoilant suffisamment pour convaincre les clients tout en ne faisant pas apparaître les faiblesses.

Un exercice d’autant plus délicat que la personne en question n’est pas moi-même mais quelqu’un d’autre. Je suis donc obligé de me mettre dans le contexte où l’on parle de lui et non de moi. Ce qui n’est pas forcément évident.

Objectifs personnels Lorsque j’ai commencé à travailler sur ce projet, Guillaume m’a montré toutes les recherches qu’il avait déjà entreprises. Là, j’ai compris que Guillaume a un problème avec ce projet. Au vu de la quantité d’essais d’interfaces qu’il avait déjà faites depuis quelques mois, Guillaume n’arrive pas à arrêter ses choix sur un habillage visuel. En découvrant ses interfaces toutes différentes les unes des autres dans

leurs compositions mais à la fois toutes identiques dans leurs élèments et styles graphiques, j’en ai déduit que mon travail et mes objectifs ne porteraient pas sur la création visuelle. Guillaume est bien plus compétent que moi dans ce domaine, il n’est pas nécessaire d’en faire mon objectif, mais plutot m’orienter vers une autre méthodologie de travail, d’aiguillage, de conseils, de prises de décisions, etc... pour aboutir, une fois la conception terminée, sur la programmation du site.


61

Le site internet

Connaitre son sujet Avant de démarrer toutes tâches, il est nécessaire de mieux connaître la personne que l’on doit transposer dans un site.

ler d’elle-même n’est pas non plus une tâche des plus simples. Ecouter et prendre notes des expériences et méthodes de Guillaume tout en devant rester objectif, a été un exercice trés interressant pour moi, d’autant plus que je voulais m’en faire une synthèse pour l’utiliser lors de la conception du site.

C’est pourquoi Guillaume et moi avons pris une aprés-midi pour qu’il puisse me parler de lui, de son cursus, de son parcours professionnel, de ce qu’il aime et de ce qu’il n’aime pas, de sa vie, etc... Pour des raisons de respect de la vie privée de Guillaume, je ne vais pas Si parler de soi n’est pas un exercice relater dans ce chapitre tout ce que facile, écouter une personne par- j’ai pu apprendre sur lui.

L’arborescence Au lieu de s’attaquer tout de suite au graphisme comme Guillaume l’a fait, j’ai souhaité accorder du temps à la mise en place d’une nouvelle arborescence. Guillaume a, jusqu’à présent, utilisé l’arborescence classique pour un site dit « portfolio », c’est-à-dire « services», « portfolio » et « contact ». Certes, ces dénominations sont explicites et regroupent l’essentiel des informations mais il est stratégiquement plus judicieux de revoir l’arborescence et la dénomination des rubriques pour adapter celles-ci suivant l’informations que l’on veut transmettre. La personnalisation de l’arborescence évoque une touche d’originalité.

D’aprés le profil de Guillaume, j’ai pu constater qu’il a la particularité de bien porter attention à la relation clientèle. De là, j’ai proposé une arborescence basée sur la participation et l’addition des sujets. Ainsi, la participation des clients ou de Guilaume lui-même, est faite en les interpellant dans l’arborescence : « Mon profil », « Vos besoins », « Nos services »... et l’addition de Guillaume et de ses clients en créant un projet : « Mon profil » + « Vos besoins » = « Des résultats ». Notons la présence de deux autres rubriques primordiales, « contact » et « client ». La rubrique « contact » va mettre en relation et la rubrique « client » va permettre au client de suivre ses projets en cours. Les six rubriques ainsi figées, nous pouvons maintenant nous pencher sur le contenu.


Le site internet

Les textes Pendant que Guillaume continue à faire des recherches sur l’aspect visuel du site, j’ai fait la rédaction du contenu. Je ne me suis jamais vraiment senti à l’aise avec la rédaction de textes mais Guillaume a tout de même souhaité que je fasse ceux de son site. Lors de cet exercice, j’ai du écrire de différentes façons. Pour le texte d’accueil, je dois plûtot faire un résumé de ce que le visiteur peut voir sur le site tout en étant persuasif et conscis. Le texte sur le profil de Guillaume est plus délicat, c’est le seul texte où l’on utilise la première personne du singulier car il est personnel. En effet, je parle ici de Guillaume Fillion le designer graphique et non de l’entreprise Guillaume Fillion Design Multimédia. La synthèse que j’ai faite suite à l’entrevue que j’ai eue avec Guillaume m’a beaucoup aidé.

Parce qu’une bonne expertise en design multimédia est la clé de la réussite pour tout outil de communication, notre partenariat assurera le développement efficace de votre image d’entreprise. Notre savoir-faire en direction artistique, en conception et en réalisation d’outils de promotion, formation et présentation, exploite au mieux les plus récentes techniques du multimédia afin de mieux répondre à vos attentes et vos besoins. Nos bureaux sont au coeur du Centre National des Nouvelles Technologies de Québec, ce qui nous donne accès à un important réseau de ressources et de professionnels. Faisons de vos besoins et de mes compétences une synergie durable : Soyons partenaires !

62 La rubrique des besoins du client est divisé en trois sous-catégories : Promotion, Formation et Présentation. Elles représentent les trois types de projets multimédia dans lesquels tous les besoins multimédia des entreprises s’inscrivent. Mon objectif ici est de faire une description efficace sans tomber dans les banalités du genre : les outils de promotions servent à promouvoir un produit ! Ces trois sous-catégories répondent au même gabarit : une description brève puis des exemples concrets de produits. Dans les services, outre dire que Guillaume va répondre aux besoins des entreprises, comme le dit un bon nombre d’agences multimédia et travailleurs autonomes, il me semble important de présenter les valeurs que défend Guillaume. A savoir la relation client et son potentiel de conduire de A à Z un projet grâce à sa méthode propre et sa pluridisciplinarité. Quand à la dernière rubrique : les résultats, il suffit d’introduire le portfolio d’images des projets que Guillaume à réaliser. Afin de rendre le lecteur plus attentif aux points essentiels que Guillaume souhaite mettre en avant, nous avons mis en gras certains mots des textes. Les textes ne sont ni trops longs ni trops courts, d’une part pour ne pas lasser le lecteur et d’autre part pour pouvoir afficher le texte en pleine page sur le site. Pour être sûr du résultat et de la compréhension, j’ai fait lire les textes à un échantillon de personnes. Hormis quelques erreurs, rien de particulier. Ci-contre le texte d’introduction du site. Pour voir tous les textes, vous pouvez vous réferer à l’annexe.


63

Le site internet

Interface L’interface et l’aspect visuel ont été notre prochaine étape. En fonction des rubriques, du contenu, de ce que Guillaume souhaite privilégier , etc... Nous recherchons une interface non pas révolutionnaire mais simplement efficace.

Nous avons estimé la présence des prospects sur le site entre 2 et 5 minutes. Il nous faut donc quelque chose de trés simple et rapidement identifiable. De plus, la tendance artistique de Guillaume est de créer des visuels sobres et raffinés sans jamais être dans des compositions multicolores et explosives comme on pourrait le voir de plus en plus. De manière générale, Guillaume ne choisit pas plusieurs couleurs agressives et contrastées entre-elles, mais il va plûtot travailler avec une couleur et ses nuances, en jouant beaucoup sur les dégradés pour faire vivre et donner une profondeur à la couleur. Dans cette partie du projet, Guillaume étant trés strict avec l’apparence qu’il veut donner, je l’ai laissé faire le visuel. Je me suis contenté de donner mon avis et mes conseils. Le choix n’a pas été facile mais nous sommes arrivés au résultat ci-contre.

Ergonomie et navigation Guillaume et moi avons une préférence en commun, ne pas avoir de scroll-bar (ou ascenceur). En effet, ce n’est pas trés esthétique et cela permet surtout de ne rien cacher aux lecteurs : Ce qu’on voit c’est ce qu’il ya! Il n’y a pas beaucoup de rubriques, on peut se permettre d’avoir une navigation ouverte : on peut aller sur toutes les pages à partir de toutes les pages. Le fait de n’avoir qu’un seul sous-niveau dans l’arborescence permet d’utiliser cette navigation sans pour autant que les visiteurs ne se perdent.

On peut observer sur tout le site le même gabarit. Hormis le logo situé en haut à gauche, on peut découper verticalement l’écran en trois parties. Tout à gauche, la barre de navigation divisée en deux parties : les rubriques d’informations en haut et les rubriques d’actions en bas. La deuxième partie correspond à la zone de texte. Pour la rubrique « Des résultats », cette partie correspond aussi à la barre de navigation secondaire. Enfin, la dernière partie est plus visuelle. Elle s’adapte suivant le contenu : simples citations, affichages des projets réalisés, ou encore formulaires.


Le site internet

Programmation Guillaume ne faisant pas de programmation, je me suis occupé seul de cette partie. Dans un premier temps j’ai pris contact avec Sébastien Blanchet, entrepreneur à la Plate-Forme Création Multimédia et hébergeur du site de Guillaume, pour discuter du projet. En effet, Sébastien va s’occuper des grosses maintenances du site et faire la rubrique « client » en php.

64 les mêmes paramètres en compte.

J’ai combiné les deux solutions faites jusqu’à présent avec un détecteur de navigateur : Si le navigateur est Internet explorer ou Firefox, alors mettre le diaporama en fondu, sinon mettre une citation aléatoire. Cette solution aurait pu convenir mais Guillaume et moi avons trouvé que deux versions différentes peuvent perturber les visiEn ce qui me concerne, je dois pro- teurs et influencer leur confiance. grammer toutes les autres rubriques et m’assurer que Guillaume puisse as- Ainsi, j’ai entièrement repensé le sez facilement faire des modifications système. J’ai proposé à Guillaume et des mises à jour. d’utiliser un seul et unique fichier flash pour les citations dans lequel il y a un Comme Guillaume est trés soucieux diaporama classique. En mettant ce du visuel, un premier problème s’est fichier sur toutes les pages, il est, à rapidement posé avec les citations chaque chargement de page, réiniet images de la partie de droite du tialisé, c’est un problème ! site. J’ai apporté plusieurs solutions à ce problème. Pour y palier, je propose de n’avoir qu’une seule page pour les rubriques Au lieu d‘avoir pour chaque rubrique où il y a les citations. Cela implique une citation bien particulière, j’ai tout que lorsque l’utilisateur clique sur un d’abord fait un affichage aléatoire lien, il n’est pas renvoyé sur une autre de la citation avec la condition que page. Un script vient remplacer dans l’image affichée doit être différente la zone de texte, le texte affiché par de celle précédemment affichée. J’ai le texte correspondant à la rubrique réalisé cette première solution avec cliquée. De cette manière, le diapoun passage de variable contenant rama en flash sur la partie droite de le numéro de la citation affichée de l’écran continu à tourner sans aucun page en page. Le problème résultant rechargement. : lors d’un changement de rubrique le rechargement de la page fait une C’est cette dernière solution qui a été sorte de coupure, de flash, qui occa- retenue. sionne des changements trop brutaux et inesthétiques des citations. Un autre problème est apparu suite à ce système. Lorsque les visiteurs J’ai alors proposé un diaporama avec cliquent sur le bouton précédent de des fondus (slide show) en HTML. Ainsi, leur navigateur, ils reviennent sur la lorsque le visiteur se trouve dans n’im- page précédemment chargée. Dans porte quelle rubrique, il voit toutes les notre cas, il ne reviennent pas sur la citations. Avec une temporisation on rubrique précédente qu’ils viennent peut facilement réaliser cette possibi- de voir, mais sur le site sur lequel ils lité mais uniquement pour les naviga- étaient avant, le moteur de recherteurs Internet Explorer et Mozilla Fire- che par exemple... Ayant cherché fox. Opéra ou Safari ne prennent pas en vain une solution convenable à


65

Le site internet ce problème, nous avons mis en place la page de « bienvenue » (qui est une page HTML à part), ainsi, les visiteurs retombent sur cette page lors de l’utilisation du bouton précédent. Cela permet de ne pas leur donner une impression qu’on les met hors du site, ils sont en quelque sorte attrappés. D’autre part cette page reste une page de bienvenue, elle accueille les utilisateurs.

ges, et lorsque l’utilisateur clique sur un des chiffres de la galerie, le script affiche l’image du numéro cliqué qui se trouve dans le dossier de l’entreprise concernée. La rubrique « contact » est elle aussi une page à part. La zone de texte affiche les coordonnées de Guillaume avec la possibilité d’envoyer un mail en ouvrant le mailer par défaut de l’ordinateur avec la fonction mailto. Cette fonction n’étant pas trés agréable à utiliser pour l’internaute, Guillaume souhaite pouvoir directement entrer le message à envoyer dans un champ de texte. J’ai réalisé cela grâce à la fonction mail en php.

La rubrique « Des résultats » est une page à part. C’est en réalité comme une galerie photo. En cliquant sur la liste des entreprises pour lesquelles Guillaume à travailler, la partie droite de l’écran affiche la galerie d’images correspondantes. Au niveau de la programmation, lorsque l’utilisateur clique sur une entreprise, il modifie le Le fait d’utiliser du php a cepennom du dossier dans lequel le script dant posé un autre problème. J’ai javascript doit venir chercher les ima- pris l’initiative de ne travailler qu’uniquement en HTML et non pas en php pour que Guillaume puisse prendre // Première rubrique affichée à l’ouverture du site : facilement le site avec lui sur son ordi‘accueil’ ‘profils’ ‘besoins’ ‘services’ nateur portable lorsqu’il va en clientèle. Le php étant un langage côté var rubrique = ‘accueil’; serveur et Guillaume ne voulant pas installer de serveur sur son portable, le site rencontre un problème. J’ai alors // Première sous rubrique affiché dans la rubrique Vos besoins : mis en place un nouveau paramètre ‘ promotion’ ‘formation’ ‘presentation’ qui permet de définir si le script doit afficher ou non le formulaire pour envar ssrubriquebesoins = ‘promotion’; voyer un mail en php. // Nombres de clients dans le portfolio var nb_client = ‘20’; // Site en ligne ou non pour contact et client : 0 = version portable et 1 = version en ligne var ligne = 1; // Activer le changement de langue ou non : 0 = Français uniquement et 1 = Français et Anglais var bilingue = 0;

Un dernier élément majeur dans la programmation du site est la bilingualité. Guillaume souhaite avoir un site francophone mais aussi anglophone. J’ai mis en place un bouton Français ou English suivant la langue utilisée. J’ai ajouté un autre paramètre qui permet de définir si le site et uniquement francophone ou billingue. Afin de rendre la tâche de maintenance et des mises à jours plus facile, j’ai regroupé tous les paramètres modifiables dans un fichier javascrit externe (.js) : Voir ci-contre.


66

Le site internet

Des fichiers javascript externes ont aussi été faits pour chaque page contenant les textes en version française et anglaise. En modifiant uniquement les paramètres dans ces fichiers, tout le site est mis à jour. Pour que la tâche soit encore plus simple, j’ai fourni avec le site une notice explicative sur la manière dont il faut s’y prendre pour ajouter une entreprise dans la rubrique « Des résultats », etc... à voir dans les annexes. La programmation a été survolée dans sa globalité. Nous avons vu les fonctionnements généraux et le cheminement pour arriver à ces solutions, mais il y a encore beaucoup d’explications à donner si on souhaite entrer davantage dans les détails. Pour plus d’informations, regardez le carnet de bord en annexe à partir de la semaine 7 - Mercredi 28 mai.

Référencement Au niveau du référencement, j’ai utilisé les balises méta : keywords français et anglais ; description ; title ; subject ; author ; etc... Les résultats sur google ou un autre moteur de recherche montrent que le site www.gfillion.com est bien référencé lorsque l’on tape le nom et/ ou le prénom de Guillaume suivi de « Design Multimédia ». Le nom et le prénom seul marche aussi ! Il faut savoir qu’au Québec Fillion est un nom assez répandu. Cependant Guillaume ne compte pas sur son site internet pour trouver des clients. Pour lui, le site est plutôt là pour présenter son travail aux entreprises et aux personnes auxquelles il a donné sa carte d’affaire.


67

L’atrium 2008

Présentation L’atrium est la manifestation annuelle organisée par la Plate-Forme Création Multimédia. C’est une sorte de salon où les professionnels et les universités se rassemblent à La Fabrique (batiment où se trouve la PFCM) pour encourager les étudiants à s’engager dans une formation multimédia, filière offrant de belles opportunités pour les jeunes entrepreneurs à Québec. C’est Pierre-Yves et Guillaume, les deux autres stagiaires, qui se sont principalement occupés de cet évènement. Cependant, j’ai participé à l’élaboration de quelques documents, principalement au moment où la la direction de la Plate-Forme ne m’a pas confié de travail.

Plan de disposition Plan Atrium 2008

1. Korosif 2. Optima Communication Design 3. Orëmi 4. Magazine Bazzart 5. Synerzone 6. Transit Plan 7. ITL Technologie 8. Production Crystal 9. Stage Viz 10. Cinetik Studio 11. Anouk Lacasse 12. CLD de Québec 13. Pôle Québec Chaudière-Appalaches 14. Etudiants Bien Branchés 15. Plate-Forme Création Multimédia

affectation des tables

A

16. MC2 17. DCVM 18. Revolys 19. T-Opt Logic 20. Guillaume Fillion Graphiste 21. Deltar Média 22. Mille-pattes 23. OK! Interactif 24. Win Nanny 25. HIP Québec 26. Les Festifs 27. AgenceColocs.com 28. Entreprise 29. Entreprise 30. Entreprise

AA. Entreprise BB. Entreprise A. Entreprise B. Entreprise C. Entreprise D. Entreprise E. Entreprise F. Entreprise G. Entreprise H. Entreprise I. Entreprise J. Entreprise K. Entreprise L. Entreprise M. Entreprise

N. Entreprise O. Entreprise

Odette m’a donné le plan du hall de La Fabrique, endroit où doit se dérouler l’Atrium 2008. J’ai simplement dû placer des tables aux bonnes proportions sur le schéma pour faire l’affectation des tables entres les différents exposants.

B C E

D

F

G

J

10

11

Zone Contacts d'affaires

12

7 6

I L

9

8

H

K

13

14

16

15

5

M

17

4

18

N 1

2

19

20

21

3 30

29

28

27

26

25

24

Entre le moment où la direction à stopper tous mes projets concernant la PFCM et le moment où je travaille sur le site internet de Guillaume, j’ai réalisé ce document pour Odette.

23

22

O

BB AA

echelle : 1 in = 316 in (soit 26 ft 1/3)

La principale difficulté est dans l’échelle du document. En effet, entre les mesures réelles, celles du plan avec une échelle et celles de mon document avec une autre échelle, cela n’est pas forcément facile, d’autant plus qu’à Québec on utilise le système métrique impérial.


68

L’atrium 2008

Bon de commande

- Bon de commande SUITE

AUX SUCCÈS DES ÉVÉNEMENTS

RENOUVELLE, LE LES

TICS»,

18 SEPTEMBRE 2008,

ATRIUM

DEPUIS DEUX ANS,

CETTE EXPÉRIENCE AVEC

QUI SE VEUT ÊTRE LE RENDEZ-VOUS DE LA NOUVELLE

DE L’INFORMATION ET DE LA RELÈVE PROFESSIONNELLE.

PLATE FORME CRÉATION MULTIMÉDIA «ATRIUM 2008», SOUS LE THÈME «ATTRAPE GÉNÉRATION D’ENTREPRISES EN TECHNOLOGIES

AFIN DE NOUS PERMETTRE D’ORGANISER CET ÉVÉNEMENT ET DE MIEUX RÉPONDRE À VOS ATTENTES, ILS NOUS FAIT

PLAISIR DE VOUS TRANSMETTRE CE DOCUMENT. MERCI DE NOUS LE RENVOYER, REMPLI AU MIEUX DE VOS CONNAISSANCES.

RENSEIGNEMENTS D’USAGE NOM DE L’ENTREPRISE : NOMBRE DE VISITEURS PAR GROUPE : NOMBRE DE VISITE : DURÉE MAXIMUM DE LA VISITE : INSTALLATIONS DISPONIBLES AUX VISITEURS : LOGISTIQUE MANIPULATION DE L’ÉQUIPEMENT : PROGRAMME PROPOSÉ PAR L’ENTREPRISE : PRÉSENCE D’UN GUIDE : SUPPLÉMENTS NOMBRE ET TAILLE DES TEE-SHIRT SOUHAITÉS : INSCRIPTION(S) PERSONNALISÉE(S) AU DOS DES TEE-SHIRT : NOMBRE D’AUTOCOLLANT DE «TIQUE» SOUHAITÉ AU DOS DES TEE-SHIRT :

L’ACCEUIL DES VISITEURS SE FERA LE JEUDI 18 SEPTEMBRE 2008, DE 9H-17H, ET CONCERNERA TOUT LE SECTEUR DU CENTRE NATIONALE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE QUÉBEC. UNE PERSONNE SERA RESPONSABLE POUR LA GESTION DES GROUPES, DANS LE HALL DES ENTREPRISES.

Concernant ce projet, j’ai travaillé en collaboration avec les deux autres stagiaires. Je me suis chargé avec Guillaume Scartabelli de la rédaction du document, alors que Pierre-Yves Agostini s’est chargé de la mise en page et du graphisme.

La cible est l’ensemble des entreprises qui ont déjà répondu favorablement à un premier document sur la participation à l’évènement. Ce document a été par la suite revu et amélioré sans ma participation.


69

Bilan personnel

Une remarquable et inoubliable expérience ! Voilà comment je qualifie mon stage de fin d’études de DUT SRC.

Professionnellement parlant, c’est une équipe chaleureuse prête à partager et à recevoir qui m’a accueilli. La direction de la Plate-Forme Création Multimédia a trés bien su m’intégrer Pour moi, c’est un magnifique voyage dans ses équipes et dans ses locaux. avec de multiples découvertes aussi bien professionnelles que culturelles. Il est certain que l’arrêt brutal de tous les projets et le fait de ne pas voir la Je dirais même tout d’abord culturel- finalité d’une bonne partie du travail les. Tout le monde n’a pas la chance que j’ai entrepris, me déçoit quelque de partir pendant trois mois découvrir peu. Cependant, je pense que cela un nouveau continent. Le Québec a à renforcer mon stage. Comme me été pour moi une expérience inédite l’a expliqué Guillaume, cela arrive de de part la découverte d’un mode de temps en temps et cela fait partie du vie, d’un langage quelque peu diffé- métier. Je reste avec une sensation rent, des rencontres, des échanges et d’inachevé mais surtout avec l’expéun jeune patrimoine déjà plein d’his- rience du bon et du mauvais du métoire qui vient de fêter son 400ème tier. anniversaire... Par ailleurs, je suis trés content de L’intérêt touristique a été d’autant mon stage car si la formation Services plus grand lorsque j’ai pu poussé les et Réseaux de Communication offre découvertes au délà de la ville de un vaste champ d’applications, je Québec et découvrir la faune et la pense en avoir fait quasiment le tour. flore Québécoise, sa gastronomie et En effet, j’ai commencé avec de la même faire un détour par « la grande rédaction et de la création graphipomme » : New York City, bonus in- que, mais je suis aussi passé par du contesté du voyage ! travail éxécutif d’infographiste, de la 3D, de la vidéo, de la programmation de site web, de l’analyse de devis, de la recherche des meilleurs matériaux, etc... Une opportunité de vivre autre chose pendant trois mois s’est offerte à moi et je l’ai prise ! Je remercie toutes les personnes et le corps enseignant du Département SRC de l’IUT de Mulhouse qui ont fait de ce voyage une réalité. Un grand merci aussi aux membres de la PFCM et plus particulièrement à Odette, ma responsable de stage, et surtout Guillaume avec qui j’ai travaillé et appris énormément pendant ces dix semaines. Il m’a laissé de grandes libertés de mouvements dans mes créations et tout cela dans une trés bonne ambiance. Merci.


Annexes et supplĂŠments

Sommaire des annexes p71. Planning p72. Textes p73. Notice pour le site Guillaume Fillion p74. Carnet de bord - Semaine 1 p76. Carnet de bord - Semaine 2 p78. Carnet de bord - Semaine 3 p80. Carnet de bord - Semaine 4 p81. Carnet de bord - Semaine 5 p83. Carnet de bord - Semaine 6 p84. Carnet de bord - Semaine 7 p86. Carnet de bord - Semaine 8 p87. Carnet de bord - Semaine 9 p89. Carnet de bord - Semaine 10

70


D’une manière générale le planning a été respecté surtout sur les premières semaines. Les projets ont pris une autre tournure sur la fin : projets fusionnés, nouveaux projets, arrêt global des projets.

Ce planning est purement indicatif. Guillaume me l’a donné lors de notre première réunion. Il n’est pas étalé sur dix semaines...

Annexes et suppléments - Planning

71


72

Annexes et suppléments - Textes Accueil

Mon profil

Parce qu’une bonne expertise en design multimédia est la clé de la réussite pour tout outil de communication, notre partenariat assurera le développement efficace de votre image d’entreprise. Notre savoir-faire en direction artistique, en conception et en réalisation d’outils de promotion, formation et présentation, exploite au mieux les plus récentes techniques du multimédia afin de mieux répondre à vos attentes et vos besoins.

J’ai tout d’abord fait des études en Arts Visuels au Collégial et au Baccalauréat en Communication Graphique de l’Université Laval. Après 8 ans d’expérience, je suis toujours un travailleur passionné dans le domaine du graphisme et du multimédia qui croit en la complémentarité de nos forces afin de réaliser les meilleurs projets.

Nos bureaux sont au coeur du Centre National des Nouvelles Technologies de Québec, ce qui nous donne accès à un important réseau de ressources et de professionnels. Faisons de vos besoins et de mes compétences une synergie durable : Soyons partenaires !

Vos besoins Voici globalement les types de besoins auquels nous saurons répondre. N’hésitez pas à nous joindre pour en savoir plus. Promotion Vous avez besoin de mettre de l’avant un produit et/ou un service, une identité visuelle pertinente, et vous souhaiteriez atteindre vos objectifs. Que ce soit pour un imprimé, un site Internet, ou tous autres supports multimédia, nous saurons vous satisfaire ainsi que vos clients. Formation Vous cherchez un moyen de diffuser et partager des informations dans le but de former votre personnel et/ou des partenaires. Créons ensemble des outils personnalisés qui augmenteront l’efficacité et la rentabilité de vos formations : Plate-forme de formation multimédia en ligne et hors ligne, site Internet, manuel, etc…

Dévouement, Créativité, Souci du détail, Leadership, Écoute active sont des notions qui accompagnent mon savoir-faire et mes compétences. J’exploite diverses technologies afin de mettre en œuvre des concepts efficaces et originaux qui ont de la personnalité, toujours dans le souci de satisfaire pleinement vos attentes. Concrètement, je suis l’acteur nécessaire à la réalisation de vos projets à caractère communicatif, éducatif, consultatif et promotionnel.

Mes services Nous vous proposons plusieurs services, tous étroitement liés et assurant la pérennité et le bon déroulement de votre projet de A à Z. Grâce à une gestion et une direction artistique pertinente nous vous offrons une qualité irréprochable de la conception à la réalisation de votre projet. En étroite collaboration avec votre entreprise, nous vous proposons un service de design multimédia efficace, personnalisé et exclusif qui tient compte de vous et de vos objectifs de communication. Écouter, Analyser, Explorer, Valider et Exécuter : Notre processus de réalisation E3VA s’articule en cinq actions de réflexion, de création et de production. Cette méthodologie nous permet d’avoir une vision globale de votre projet afin d’obtenir les meilleurs résultats. Pour en savoir plus sur ce que nous pouvons faire pour vous...

Présentation Vous souhaitez convaincre que votre entreprise est la meilleure lors de salons, congrès, réunion d’affaires, etc… nous vous proposons des solutions adaptées à ce type de présentation corporative pour vos partenaires, gens d’affaires et clients : Stand d’exposition, bannière, habillage de véhicules, signalisation, etc…

Client Cette section vous donne accès à vos dossiers en cours et les fichiers PDF en archives. Contactez-nous pour bénéficier de ce service pour récupérer votre nom d’usager et mot de passe.

Des résultats En étroite collaboration avec votre entreprise, nous vous proposons un service de design multimédia efficace, personnalisé et exclusif.


Annexes et suppléments - Notice du site Guillaume Fillion

73

Notice de mise à jour du site Internet 2008 : http://www.gfillion.com

1/. Configuration générale du site Ouvrez le fichier configuration.js dans le dossier « textes ». Vous y trouverez cinq variables permettant d’activer ou non certaines fonctionnalités du site. Les commentaires vous indiqueront à quoi correspond exactement chaque variable et comment les utiliser. 2/. Mise à jour de textes Le changement de textes se fait par l’intermédiaire d’un script javascript, il n’est donc pas nécessaire de modifier directement les fichiers HTML. Dans le cas d’une mise à jour de textes, il faut tout d’abord ouvrir le dossier « textes » qui contient tout les fichiers script .js nécessaire pour la configuration du site. Il faut ensuite ouvrir le fichier javascript correspondant à la rubrique où l’on veut modifier le texte. A l’intérieur de celui-ci, vous trouverez plusieurs variables qui définissent différentes parties de la rubrique (exemple : accueil). Modifiez ou Ajoutez ici votre texte. Attention à ne pas modifier certains caractères essentiels au bon fonctionnement du code ! Ainsi, écrivez toujours entre les doubles cotes et la balise <p>… Var intro = ’’<p> Ce que je veux écrire. </p>’’ Pour mettre le texte en forme, il suffit d’utiliser des balises HTML suivante : <br /> <em> J’écris en italique </em> <strong> J’écris en gras </strong> //

Æ Æ Æ Æ

Saut de ligne. Ecrire en italique. Ecrire en gras. Mettre en commentaire.

Nous avions déjà définis des styles, à savoir le gras et le rouge. Comment faire pour les utiliser : Var intro = ‘’<p>Une bonne <span class=’gras’>Expertise</span></p>’’ Dans la phrase ci-dessus, le mot expertise sera plus voyant. Var intro = ‘’<p>Une bonne <span class=’rouge’>Expertise</span></p>’’ Dans la phrase ci-dessus, le mot expertise sera écrit en rouge. Après avoir fini les mises à jour, pensez à transférer les fichiers sur le serveur !! 3/. Ajout d’images à un client existant dans le portfolio Ajoutez le ou les images dans le dossier correspondant au client dans le dossier « resultats ». Pensez à la version anglaise !! (le dossier a le même nom mais avec le suffixe _EN). Vérifiez que les noms des images soient corrects et qu’ils soient incrémentés. Rappel : port1.jpg ; port2.jpg ; port3.jpg ; etc… Ouvrez le fichier resultats.html et allez à la liste des clients, à la ligne 200 normalement. Modifiez la ligne du client auquel vous avez modifiez le nombre d’image, pour ce faire changer le deuxième paramètre correspondant au nombre d’image se trouvant dans le dossier. Mettez y le nouveau nombre d’image. onclick="portfolio ('auberge', '2', '1')" 4/. Ajout d’un client dans le portfolio Ouvrez le fichier resultats.html et allez à la liste des clients (ligne 200 normalement). Ajoutez une ligne comme les autres clients en prenant soin d’incrémenter l’identifiant (id) et de modifier les paramètres de la fonction portfolio, à savoir (dans l’ordre) le nom du dossier, le nombre d’image et l’id incrémenté. Pour ajouter des images, reprenez la procédure décrite en point 3. <li><a id="1" style='cursor: pointer;' onclick="portfolio ('auberge', '2', '1')">Nom qui apparaît </a></li> Pensez à modifier la variable du nombre de clients dans le fichier configuration.js.


74

Annexes et suppléments - Semaine 1 Au cours de mon stage, j’ai souhaité tenir un carnet de bord. Par ailleurs, ce carnet de bord m’a servi de résumé hebdomadaire que je devais fournir à Christian Asselin, mon responsable de stage universitaire. Voici les notes que j’ai prises...

Semaine 1 - Lundi 14 avril ¤ Matin Prise de contact avec l’entreprise et des principaux dirigeants : Carole Simard (Directrice générale) ; Odette Ferland (Conseillère en gestion) ; Claude Belzile (Conseiller au développement) ; Nicole Loranger (Secrétaire - réceptionniste). Prise de connaissance des deux autres stagiaires Corse qui m’accompagneront durant mon stage : Guillaume et Pierre-Yves, du département SRC de l’IUT de Corte. La direction nous a ensuite présenté les trois projets que nous propose la Plate-Forme Création Multimédia, chacun devant être réaliser par un stagiaire. Le premier projet est entièrement graphique sous la tutelle de Guillaume Fillion, graphiste indépendant chapoté par la PFCM. Le but est de participer à la création du mur des réalisations, compléter le mur des célébrités déjà existant, faire la signalétique de l’entreprise, etc… Le deuxième projet est la mise en place de la communication du projet Atrium 2008 « Attrape les TICs », évènement qui promouvoit les TICs au niveau des universités Québécoises. Le dernier projet proposé est uniquement en rapport avec la communication de la PFCM, le but étant de faire connaître l’entreprise à travers d’articles pour des journaux et autres magazines. La deuxième partie de la matinée a été consacré à la visite de l’entreprise PFCM et de l’ensemble des entreprises qu’elle chapote. Plusieurs contacts ont ainsi été fait afin d’assurer le bon déroulement du stage. La direction nous a laissé le temps de réfléchir avant de choisir un projet.

Semaine 1 - Mardi 15 avril ¤ Matin Guillaume, Pierre-Yves et moi avons continué de travailler sur la lettre / bulletin d’informations pendant quelques temps. Entre les trois stagiaires, nous avons discuter et fait notre choix pour savoir qui prend quel projet. Il s’avère que Guillaume va travailler sur le projet de communication pure de la PFCM avec Carole Simard, Pierre-Yves a souhaité travailler sur le projet « Attrape les TICs » ce qui lui permet de travailler en corrélation avec Guillaume sur la communication de Atrium 2008. J’ai donc choisi le projet plus graphique en collaboration avec Guillaume Fillion qui correspondait plus à mes objectifs personnels. Ensuite, nous avons fait tout trois, accompagnés de Guillaume Fillion et Mireille une pigiste, la visite d’un local ou se trouve le nouveau département qui va s’occuper de fédérer les entreprises de la Plate-Forme Création Mlutimédia nommé actuellement le DCVM (Département des communications, ventes et marketing). Guillaume nous à présenter à Patrice Audet, illustrateur et membre fondateur et directeur du DCVM avec Guillaume. Un déroulement des tâches concernant mon travail avec Guillaume Fillion, nous a été sommairement présenté. Il y a bien de quoi s’occuper durant tout le stage !! ¤ Après-midi Guillaume Fillion m’a expliqué le fonctionnement de la plate-forme et plus particulièrement du DCVM. Les principaux points éclaircis, nous avons listé l’ensemble des tâches que nous avons à faire : ¤ Modification du nom et création du logo (PFCM et DVCM). ¤ Création de la papeterie (PFCM et DVCM). ¤ Création des dépliants (PFCM et DVCM). ¤ Complémenté le catalogue DVCM. ¤ Mur des réalisations. ¤ Mur des célébrités. ¤ Signalétiques.

¤ Après-midi Après un repas pris avec plusieurs membres des entreprises dans la petite salle de conférence (notre bureau pendant la durée de notre stage), Carole Simard, la directrice, nous a demandé de réaliser une lettre qui sera émise à toutes les entreprises qui participeront à Atrium 2008. Cette lettre doit comporter plusieurs éléments permettant la bonne organisation de l’évènement. L’après midi a été passé à cette réalisation, principalement sur la rédaction de la lettre. Carole Simard est venue valider notre travail en fin de journée.

Par la suite, nous nous sommes rendus aux différents endroits du bâtiment concernés par nos travaux. Les premières idées ont été échangées. La fin de journée a été consacrée aux premières esquisses papier du logo. Une réunion brainstorming est prévue demain à midi, afin de recueillir plusieurs idées parmi l’ensemble des entreprises de la plate-forme création multimédia. Une quinzaine d’entreprise a répondu à l’appel. J’ai continué à travailler un petit peu sur les crayonnés du logo de la PFCM chez moi le soir.


75

Annexes et suppléments - Semaine 1 Semaine 1 - Mercredi 16 avril

Semaine 1 - Jeudi 17 avril

¤ Matin

¤ Matin

J’ai commencé par reprendre les ébauches de logos que j’ai fait la veille et réfléchi à la couleur. Avec Guillaume, nous avons discuté de la manière d’aborder le brainstorming prévu pour midi. Différents objectifs en on été dégagés.

Le matin entier a été consacré à la réalisation de propositions du logo de la PFCM. J’ai réalisé plusieurs planches avec à chaque fois un axe de recherche particulière que j’ai décliné. Une fois une planche terminée, j’allais la montrer à Guillaume et à Mireille pour en discuter et établir l’approche suivante.

J’ai montré mes travaux à Guillaume et nous les avons commentés. Quelques idées semblaient être des pistes intéressantes. Mes différentes recherches seront disposées sur la table pendant le brainstorming afin d’éveiller la curiosité et peut être provoquer de nouvelles idées. Après mon entrevue avec Guillaume, j’ai continué à esquisser des logos à partir de ce qui été intéressant. ¤ Après-midi A 12h30, la réunion a eu lieu jusqu’à 13h30 environ. Il s’avère qu’elle fut très intéressante dans le sens ou une bonne partie du personnel à finalement exprimer l’envi de garder (plus ou moins) le logo actuel avec seulement quelques petites modifications. Une liste des préférences a été établie, puis nous avons commencé à travailler sur des déclinaisons possibles. Guillaume m’a donnée les délais à respecter pour la suite de mon travail. Mercredi 23 avril devront être présenté sous une certaine mise en page, 3 versions différentes du logo PFCM. Identique pour le logo du DCVM le lendemain. La présentation à la PFCM des deux logos et prévu pour le vendredi 25 avril (jour de la sortie à la cabane à sucre avec l’OFQJ). Par ailleurs, il m’a aussi été demandé de réfléchir à la conception du mur des réalisations.

Semaine 1 - Vendredi 18 avril ¤ Matin Je suis arrivé au travail avec une idée en tête. Au lieu de faire une maquette physique du mur présentant une seule disposition possible des réalisations, j’ai proposé à guillaume de faire une maquette virtuelle : les modifications étant beaucoup plus faciles à appliquer. Je me suis donc directement mis à prendre les mesures du couloir pour la réalisation 3d. De son côté, guillaume a commencé à travailler sur la signalétique avec un des logos créé pour voir les possibilités qui s’offre à nous. Nous avons débattu un moment pour aboutir plus ou moins à trois propositions. Pour la fin de la matinée, j’ai continué à travailler sur la maquette 3d.

¤ Après-midi Guillaume et moi avons commencé l’après-midi par analyser comment nous pouvions présenter le mur. Nous avons alors mis en place trois formats possibles : lettre, légal et tabloïde. Nous sommes allez dans le couloir (endroit ou sera disposé le projet) et avons placé des feuilles de ces formats là au mur pour mieux interpréter et comprendre l’espace qui s’offrait à nous. Plusieurs personnes de la plate-forme on été convié afin de donner leurs avis. Le format tabloïd a été écarté du projet, nous le jugeons trop grand. Nous sommes ensuite revenus sur le logo et avons principalement fait un choix parmi les logos réalisés le matin. J’ai ensuite cherché les couleurs pantone correspondantes à l’ancien logo et nous nous sommes alors rendus compte que les couleurs actuelles était trop fade et qu’il faudrait mieux les rendre un peu plus gaie et attrayante.

Semaine 1 - Vendredi 18 avril (suite) ¤ Après-midi J’ai continué la maquette virtuelle pendant un moment jusqu’à ce que guillaume me propose de faire un tour de la plate-forme avec l’ensemble des recherches que nous avions faites, de sorte à recueillir les premières impressions. Nous avons donc vu une dizaine de personne qui ont choisi à 90% le même logo parmi tout ceux présentés, qui est celui que guillaume et moi préférons. Cette analyse a été faite pour gagner du temps la semaine prochaine lors de la présentation. J’ai continué la 3d jusqu’au soir. À noter que j’ai déplacé la présentation prévue vendredi prochain à jeudi à cause de la sortie organisée pas l’OFQJ.


76

Annexes et suppléments - Semaine 2 Semaine 2 - Lundi 21 avril

Semaine 2 - Mardi 22 avril

¤ Matin

¤ Matin

Toute la matinée a été passée sur la réalisation de la maquette 3d pour le mur des réalisations. J’ai principalement travaillé sur les textures et l’éclairage. C’est une des parties les plus difficiles pour rendre un projet en images de synthèse réaliste.

J’ai commencé par finir les deux idées en papeterie. Je les ai ensuite toutes montrées à guillaume qui a choisi un modèle. La proposition choisie est très simple, composée d’une bordure en bas de page. Il a fallu que je continue les recherches sur la carte d’affaire à partir du modèle sélectionné.

On peut voir la vidéo sur Internet : http://fr.youtube.com/ watch?v=GBIPFUgyCks ¤ Après-midi J’ai commencé à regarder avec guillaume des exemples de papeterie afin de se donner des idées et voir ce qui se fait... J’ai ensuite réalisé 7 propositions de papier entête. Guillaume les a ensuite commenté. Mes deux premières propositions semblaient ouvrir des pistes intéressantes à exploiter. J’ai alors continué à travailler sur ces deux pistes et sur trois autres idées que guillaume souhaitait explorer. J’ai eu le temps de faire trois papiers entête accompagnés de leur carte d’affaire. Il va falloir travailler un peu plus vite concernant le logo et la papeterie car nous faisons la présentation jeudi.

J’ai ainsi réalisé deux nouvelles planches soit six propositions. Juste avant le dîner (ou déjeuner), j’ai montré à guillaume mes recherches. Nous en avons choisi une et lui avons fait quelques modifications. ¤ Après-midi J’ai préparé les planches pour la présentation de demain. J’en ai fait six : une planche avec uniquement le logo en grand avec une version à 25% dans un coin. Une autre présentant les déclinaisons du logo en variance de gris, sur fond noir, etc... Une dernière planche consacrée au logo a été faites sur des versions différentes du logo avec changement de typographie, de placement, etc... Une autre planche présente la papeterie choisie, puis une autre encore présentant deux autres papeteries possibles. Enfin, une dernière planche présente six autres possibilités de carte d’affaire. Lorsque j’eus fini, guillaume était parti... Je n’ai pas pu lui montrer mon travail. Pour finir, j’ai un peu continué mon rapport.

Semaine 2 - Mercredi 23 avril ¤ Matin J’ai commencé par faire la planche identique au logo PFCM mais pour maressource.com (anciennement le DCVM). Lorsque j’eus presque fini les planches, Guillaume est venu me voir pour discuter de l’avancée des travaux. Il m’a tout d’abord dit que nous ne ferions pas de réunion de présentation aujourd’hui puisque nous avions récupéré les avis récemment. Nous avons principalement discuté du logo et de sa typographie. J’ai commencé à travailler sur la composition du mur en parallèle. ¤ Après-midi L’après midi c’est déroulé quasiment de la même manière. Nous avons isolé trois propositions avec typographie bien particulière et avons demandé l’avis à des membres extérieurs au projet pour clôturer notre proposition finale. Nous avons du faire quelques modifications au niveau de l’inter-lettrage pour trouver le logo équilibré d’après un bon nombre de personnes. Toucherions nous au but ? J’ai ensuite fait quelques propositions de composition du mur dans l’esprit du désordre rangé. Guillaume m’a alors demandé de faire des recherches avec des compositions plus linéaire. Nous avons alors essayé de créer un motif, avec quelques supports lettre et légal, qui pourrait être répété sur tout le mur. Mais il n’est pas facile de créer un motif plus ou moins carré avec quatre formats différents (lettre et légal en horizontal et vertical) !! Casse-tête…


77

Annexes et suppléments - Semaine 2 Semaine 2 - Jeudi 24 avril

Semaine 2 - Vendredi 25 avril

¤ Matin

¤ Matin

J’ai commencé par faire les modifications des planches de déclinaisons du logo, de faire la version avec les proportions finales du papier à lettre et de la carte. Toutes les planches doivent être prêtes pour la présentation à la direction de la PFCM prévu finalement demain matin.

Au niveau de la création ou de la conception, rien n’a été fait aujourd’hui. Étant donné que l’après-midi est consacrée à la sortie avec le cégep à la cabane à sucre (entre autres !), je suis tout de même venu pour un événement majeur dans notre progression : la validation.

Une réunion est prévu avec le DCVM à midi (comme tout les jeudis) afin de préparer la présentation.

En effet, nous devons faire officiellement la présentation de la nouvelle identité visuelle de la PFCM à la direction, présentation dont j’ai été chargé de faire.

J’ai ensuite travaillé sur la composition du mur des réalisations. Je me suis penché sur la réalisation de motif sur la base des quatre formats utilisés. Le motif pourrait ainsi se répéter pour faire une fresque. J’ai fait trois motifs mais cela ne correspondait pas encore au concept que guillaume voulait que je développe. Le problème vient du fait de la différence des quatre tailles des formats. Cela étant dit mes travaux ne sont pas pour autant inutiles. ¤ Après-midi La réunion lunch de midi a permis de présenter au département nos travaux à Patrice Audet. Il a validé nos choix graphiques. J’ai passé l’après-midi à préparer les documents pour demain et j’ai principalement fait le PowerPoint de présentation, puisqu’il a été décidé que c’est moi qui ferais l’évolution du logo.

Suite à diverses absences, seul une personne était présente sur les quatre de la direction... la directrice générale, carole Simard. Étant donné que c’est la seule qui n’avait jamais vu la nouvelle identité visuelle, nous avons décidé de tout de même faire cette présentation. Carole Simard a, me semble-t-il, apprécié notre travail puisqu’elle a posé son accord pour la poursuite des travaux. Seul la carte d’affaire présente de légères modifications à faire au niveau des informations contacts... avant l’impression définitive. ¤ Après-midi Cabane à sucre.


78

Annexes et suppléments - Semaine 3 Semaine 3 - Lundi 28 avril

Semaine 3 - Mardi 29 avril

¤ Matin

¤ Matin

La 3ème semaine débute avec la préparation de tous les documents prints pour l’impression finale. Les choix de guillaume et moi même sont donc déterminant et le moindre petit détail doit être vérifié. Le code couleur doit bien être défini sur chaque type de support : papier couché, papier non couché, écran, web, etc...

J’ai commencé pas faire des recherches sur des imprimeurs potentiels pour la papeterie, et fait une composition pour le mur des réalisations en plafond tendu. J’ai ensuite présenté mon travail sur les deux jours à guillaume.

J’ai fait l’ensemble des préparations, et comme Guillaume était absent toute la matinée, j’ai entamé des recherches sur les différents matériaux existant que nous pourrions utiliser pour la réalisation du mur des réalisations. J’ai trouvé plusieurs entreprises spécialisées sur Québec. Je soumettrais mes recherches à Guillaume plus tard. ¤ Après-midi

Plusieurs choses ont été dites... Le concept des plafonds tendus qui englobe les trois murs est très intéressant, mais il faut trouver un matériau de substitution car le système plafond tendu est beaucoup trop cher. Guillaume et moi avons alors imaginé une toile tendue sur une armature en bois, le tout avec un éclairage par l’arrière. Nous avons vu les différents types de matériaux disponibles sans réellement faire de choix puisque nous n’avons pas déterminé le concept général.

Guillaume ne s’étant pas présenté non plus cette aprèsmidi, j’ai continué mes recherches sur la composition. J’ai développé deux concepts : le concept des panneaux sur lesquels viennent s’accrocher les réalisations et un concept beaucoup plus raffiné et distingué, mais qui est aussi beaucoup plus coûteux... Le plafond tendu.

Guillaume et moi avons ensuite fait les planches définitives avec les déclinaisons des couleurs (coated, uncoated, écran) pour le logo, ainsi que les planches d’impression de la carte d’affaire, de l’enveloppe et du papier de lettre.

Deux entreprises à Québec travaillent avec ce concept : Barrisol et Newconcept. J’aimerais beaucoup travailler avec ce système que j’ai découvert lors de ma formation en france.

Nous avons continué les planches pour l’impression. Le travail est long et minutieux car c’est la dernière fois que nous avons la possibilité de changer, chaque détail compte !

J’ai réalisé une maquette en perspective sur Illustrator avec le concept « plafond tendu ».

¤ Après-midi

La carte d’affaire à été modifiée à plusieurs reprises... pour enfin trouver un nouvelle équilibre : toutes les données d’un coté et de l’autre un applat de couleurs avec juste une phrase d’assise. Nous avons fait valider le travail par Madame Simard. Tout est bon ! Il nous reste cependant le cahier de presse à faire pour clore cette partie du projet.

Semaine 3 - Mercredi 30 avril ¤ Matin Ce matin, j’ai commencé par réaliser la conception du cahier de presse. Je l’ai ensuite soumis à guillaume et nous avons rapidement compris que la conception de la pochette cartonnée dépendra principalement du coût de l’imprimeur et des possibilités que nous avons. Guillaume m’a alors demandé de faire une demande de devis auprès d’un imprimeur. J’ai alors dans un premier temps, pris contact par téléphone avec un correspondant de l’imprimeur à qui j’ai du envoyé un mail détaillé avec notre commande pour ainsi établir un devis. ¤ Après-midi En attendant de recevoir le devis, j’ai passé l’après midi à travailler sur le mur des réalisations. J’ai tout d’abord préparé un document Photoshop présentant le mur en 3d. Guillaume m’a rejoint par la suite et nous avons réfléchi davantage à la structure. Nous nous sommes finalement mis d’accord sur un fond solide avec une disposition quadrillée ce qui rend le tout plus épuré. Il va falloir que je m’habitue au système royal (en pouces et en pieds) !! Ce n’est pas évident…


79

Annexes et suppléments - Semaine 3 Semaine 3 - Jeudi 1 mai

Semaine 3 - Vendredi 2 mai

¤ Matin

¤ Matin

Guillaume et moi avons déterminé ensemble une grille dans laquelle nous pourrions mettre nos projets sans trop de difficulté. Avec des panneaux de tailles standard (4x8 ft), nous avons alors défini des marges de 8 in et des projets carré de 1 ft.

J’ai commencé la journée en dressant un bilan financier, d’après les prix recueilli hier, afin d’évaluer le coût du projet du mur des réalisations. Cela nous reviendrait actuellement à 700$ environ sans compter l’éclairage ni la main d’oeuvre.

Dans la deuxième partie de la matinée, nous sommes allez dans un magasin pour voir les prix et les différents tissus que nous allons utiliser pour ce mur des réalisations.

Concernant ce projet, Guillaume et moi avons longuement discuté pour savoir si le projet est solide et s’il justifie le budget... Nous avons alors proposé d’utiliser du foam (polystyrène) qui est bien plus léger et ce qui simplifierait le processus de construction.

¤ Après-midi Après une petite réunion de débriefing avec Patrice Audet, guillaume et moi sommes à nouveau reparti pour un magasin de bricolage pour le support du mur. Nous avons alors réfléchi plus concrètement aux problèmes d’accrochage des panneaux : Panneaux suspendus, avec un rail, sur cales, armature métallique,...

Nous avons aussi examiné le devis et l’échantillon que j’ai reçu par courrier. Nous ne retiendrons pas Asystel en tant q’imprimeur car ils y a trop de différence par rapport à ce que nous avons demandé (papier utilisé, etc…) et cette entreprise ne peux pas nous imprimer les enveloppes..

Comment fixer le tissu sur le panneau tout en fixant le panneau au mur ? Nous avons finalement opté pour deux cales de la largeur des panneaux qui vont s’en boîtes. Ainsi, les panneaux pourront être enlever et remis facilement... Le tissu sera alors mis sans aucun problème.

Le repas à été pris pendant une réunion briefing très intéressante pour le site www.le400eme.com de l’entreprise Oremi (entreprise de la PFCM). Nous avons essayé de mettre en place une stratégie afin d’augmenter le nombre de visite du site.

Nous avons listé tout le matériel dont nous aurions besoins pour avoir un ordre d’idée pour le coût de reviens. C’était bien étrange de travailler un 1 mai : fête du travail en France… en plus on a crevé en voiture !!

¤ Après-midi

Durant le reste de l’après midi, j’ai un petit peu réfléchi sur la présentation du dépliant.


80

Annexes et suppléments - Semaine 4 Semaine 4 - Lundi 5 mai

Semaine 4 - Mardi 6 mai

¤ Matin

¤ Matin

Guillaume m’a accueilli avec une maquette de la structure en version réduite. J’ai été très surpris de voir la structure «en vrai» ! Guillaume et moi l’avons mise en situation et en avons conclu que le projet tenait la route et que nous pouvions le présenter à la PFCM.

Ce matin, Guillaume nous a réservé la grande salle de réunion afin que l’on puisse clairement nous mettre à jour dans notre travail.

Cependant nous souhaitions demander à m. Benzile, membre de la direction et architecte, si les matériaux que nous avions choisis, sont cohérents et utilisables dans ce contexte. Nous sommes alors aller le voir. Je me suis chargé de lui présenter le projet.

Après avoir listé ce qu’on a fait et ce qui nous reste à faire, j’ai commencé a réalisé le cahier des normes graphiques. Ce cahier parle principalement du logo et de ces déclinaisons, mais aussi de la papeterie. Tous les autres documents qui seront fait par la suite devront respecter les règles posées dans ce document.

C’est alors en lui demandant son avis que nous apprenons que la PFCM a récemment entrevu d’évoluer... Des changements de locaux ou restructuration des locaux actuels, rien n’a été décidé mais il est possible d’avoir des changements à 70% sûr !

¤ Après-midi

Coup dur ! Tout notre travail est alors à remettre en cause... Aussi bien le mur qui doit être réadaptable sur tout mur, mais aussi la papeterie (changement d’adresse ?!) ou encore le site internet.

Par la suite, j’ai un peu réfléchi à la conception d’un bandeau pour les courriels.

Pendant le reste de la matinée, j’ai fait quelques compositions concernant la première page du dépliant. ¤ Après-midi Nous avons passé l’après midi à faire une nouvelle composition pour le mur. J’ai passé le reste de l’après-midi à mettre au propre et en page ce que nous avons pensé faire... De simples panneaux en foam classique à accrocher au mur : léger, facilement transportable et transposable.

J’ai continué le travail commencé le matin. Le travail est assez long à réaliser car il faut reprendre chaque déclinaison et la rendre compatible et imprimable.

Semaine 4 - Mercredi 7 mai ¤ Matin J’ai tout d’abord proposé à guillaume mon concept de pliage, auquel j’ai pensé dans le bus en venant, pour le dépliant. Sur un format légal et en paysage, on va plier deux fois sur la hauteur la feuille en deux en laissant une petite marge afin de retrouver la bordure de la papeterie. Par la suite j’ai commencé à réaliser le modèle graphique pour le courriel. Je travaille pour ce projet en html. J’ai passé toute ma matinée dessus. ¤ Après-midi J’ai terminé le modèle et je l’ai fait validé par Guillaume. J’ai alors pris contact avec Sébastien, celui qui s’occupe du parc informatique et Internet de la PFCM, pour lui transmettre les mises à jour à faire dans le CMS qui permet de faire du publipostage courriel. Guillaume et moi sommes ensuite penchés sur le dépliant. Nous sommes allez voir la directrice pour savoir quelles sont les informations qui resterons dans le dépliant par rapport à l’ancien. Nous avons, pour finir, pris contact avec Daniel, une professionnelle de la rédaction de contenu se trouvant à la Plate-Forme. Elle va donc s’occuper du contenu du dépliant de sorte que nous puissions nous concentrer sur la mise en page et la composition. Enfin, j’ai intégré le modèle courriel dans le cahier des normes graphiques.


Annexes et suppléments - Semaine 4 et 5

81

Semaine 4 - Jeudi 8 mai

Semaine 4 - Vendredi 9 mai

¤ Matin

¤ Matin

Journée difficile aujourd’hui.

J’ai principalement travaillé toute la journée sur le panneau de signalisation et plus précisément sur la disposition des éléments, le graphisme étant repris du mur des réalisations.

J’ai pour commencer, demandé quelques conseils à guillaume sur des projets personnels (design du rapport, logo personnel). J’ai ensuite travaillé sur le dépliant. Sur le concept de pliage précédemment imaginé, j’ai réalisé un graphisme très simple... un extérieur blanc avec seulement le logo et notre phrase d’accroche. L’intérieur, présentant deux rubriques, optera pour deux grands aplats de couleur : rouge et vert. La disposition du texte se fera certainement sur trois colonnes. J’ai alors montré ma composition à guillaume et nous en avons conclu que le travail réalisé est intéressant mais qu’il faudrait attendre les textes de Daniel afin de mieux faire la mise en page. ¤ Après-midi

¤ Après-midi L’après midi, j’ai continué le panneau de signalisation. Afin d’être plus Fidèle au projet final, il me fallait intégrer les logos des autres entreprises du local 2250 : j’ai donc fait le tour des entreprises. Suite à un courrier promotionnel d’un imprimeur, j’ai fait une nouvelle demande de devis pour l’impression de la papeterie. Enfin, j’ai demandé conseils à guillaume concernant mon logo personnel.

L’après midi, nous avons essayé de réaliser la composition graphique du mur. Après plusieurs essais non concluant de moi et guillaume, nous nous sommes arrêtés ici pour la journée : «Nous avons fait assez de mauvaises choses pour aujourd’hui !» dixit Guillaume.

Semaine 5 - Lundi 12 mai ¤ Matin Début de semaine difficile, j’ai terminé les modifications à faire que guillaume et moi avions commencées vendredi au niveau de la composition du mur des réalisations. J’ai ensuite cherché des solutions graphiques pour l’arrière plan du panneau avec apophysis, un logiciel de création à partir de fractal. J’ai eu des soucis avec ce logiciel car je ne me rappelais plus comment il fonctionne. ¤ Après-midi Avec guillaume, nous sommes allés vérifier que les formats des panneaux existent… malheureusement non. Au lieu du 4x8 ’ en foamboard que nous aurions souhaité, seulement du 40x60 ’’ est vendu par le magasin où la plate-forme a des prix promotionnels. Nous sommes ensuite allés voir le coût d’une impression sur des foamboards… nous avons été surpris car il faudrait compter 100$ (le matériaux et l’impression) par panneaux. En sachant qu’il faudrait faire un peu prés 8 panneaux, le projet nous reviendrait assez cher pour un résultat très simple. Nous avons alors cherché d’autres techniques et moyens de support en vain. Nous avons ensuite vu M. Benzile avec qui nous avons discuté du projet du mur car guillaume et moi ne sommes pas du tout convaincu du résultat avec les foamboard classique puisque d’après notre idée d’origine, le projet est, certes moins cher, mais surtout moi efficace et esthétique. En conclusion, le projet sera encore simplifié pour donner un résultat très peu satisfaisant d’après moi. Il est parfois difficile de comprendre ses commanditaires !!


82

Annexes et suppléments - Semaine 5 Semaine 5 - Mardi 13 mai

Semaine 5 - Mercredi 14 mai

¤ Matin

¤ Matin

J’ai tout d’abord fait l’application des compositions du mur sur le fichier illustrator en pseudo 3d, c’est-à-dire, la version raille et la version foamboard, avec et sans éclairage pour la présentation futur du projet à la direction.

Deux objectifs ce matin, faire les modifications du modèle du courriel, et la préparation du powerpoint pour la présentation à la direction.

Je me suis aussi renseigné concernant les disponibilités en foamboard noir au magasin auquel nous étions hier. Le noir n’est pas plus cher mais est vendu en quantité plus grande. Cependant, le foamboard noir nous évite de faire une impression qui est alors bien plus chère que de le laisser neutre. Enfin j’ai contacté René Fillion de copie express car il souhaitait des renseignements Complémentaires pour le devis que je lui ai envoyé vendredi dernier.

Le premier objectif à été rapidement atteint, cependant le deuxième n’a pas abouti à cause d’un plantage système qui m’a fait perdre tout mon travail de la matinée sur la présentation. ¤ Après-midi J’ai principalement recommencé le powerpoint. J’ai quasiment finalisé la signalisation aux portes des locaux.

¤ Après-midi

Guillaume et moi avons ensuite parlé des signalisations secondaires à faire comme le panneau des vestiaires, le placement d’autres panneaux de signalisation, etc...

J’ai continué les planches du mur pour la présentation : plus particulièrement des planches avec des mesures plus précises faisant office de plan de montage.

Enfin, j’ai commencé à travailler sur le dépliant en vue de le présenter lui aussi la semaine prochaine en même temps que le mur des réalisations et la signalisation.

J’ai fait des recherches sur le support en tant que matériel pour le mur en raille. Ce n’est pas facile de mettre un nom sur ce que nous cherchons : glissière, guide, gouttière, moulure, cadre, etc… Nous avons cependant trouvé quelque chose qui pourrait correspondre à notre attente sous le nom de moulure en « j ». Pour terminer, nous avons eu une entrevue avec la directrice, Carole Simard, Odette Ferland et Daniel, la personne que nous avons chargé de travailler le texte du dépliant, car elles souhaitaient nous voir. Suite à plusieurs minutes de conversations, j’ai défendu mon concept pour le dépliant et j’ai emmené les trois personnes concernées vers mon idée de dépliant de base, alors qu’elles étaient venues pour faire exactement l’inverse. La patience et la persévérance sont parfois réellement nécessaire pour convaincre le client.

Semaine 5 - Jeudi 15 mai ¤ Matin J’ai travaillé sur la signalisation secondaire, c’est à dire deux panneaux qui donnent la direction des bureaux qui seront placés après la réception. Les possibilités qui s’offrent à nous suite aux restrictions de budget et au besoin de mobilité, sont assez limitées. J’ai reçu le devis de copie express pour la papeterie. Il m’a semblé être très intéressant pas rapport au premier devis d’asystel, de plus, copie express peut faire tout ce que nous souhaitons en matière de type de supports et d’impressions. Guillaume étant lui aussi satisfait, nous le présenterons à la direction en même temps que tout le reste. ¤ Après-midi J’ai travaillé sur la composition du dépliant avec les textes de Danielle une secondes fois revus. Elle m’a demandé de rédigé un témoignage afin de l’inclure dans le dépliant en guise de témoignage de stagiaire. Il est difficile de faire une composition aéré et efficace avec autant de contenu. Je n’ai pas eu le temps de faire grand-chose en réalité sur ce projet. En fin d’après-midi, nous avons fait des photos avec des tshirts tout fait particulièrement pour le site : le400eme.com de Constant de l’entreprise Oremi.


Annexes et suppléments - Semaine 5 et 6

83

Semaine 5 - Vendredi 16 mai ¤ Matin Aujourd’hui, j’ai travaillé sur le dépliant en grande partie. Le problème est toujours le même, allié beaucoup de contenu avec une mise en page qui respire, le tout en respectant la chaque graphique de l’entreprise. Dans la matinée, nous avons fait une étrange rencontre… une personne d’une agence situé dans un bâtiment en face de la plate-forme, nous a sollicité (les trois stagiaires et Guillaume) pour faire figuration à la place de ses employés absents aujourd’hui, car un journaliste devait venir dans leurs locaux. Pendant 1h30 nous avons donc surfer sur Internet sans autres buts que faire acte de présence… cela nous a tout de même rapporté un bon café et de quoi se payer le lunch du midi !! ^^ ¤ Après-midi J’ai terminé la composition de la page intérieur du dépliant. Guillaume a dit que c’était un bon départ et qu’il fallait maintenant que je fasse une autre composition totalement différente. J’en ai alors refait une qui reprenait finalement pas mal d’éléments de la précédente. La prochaine étape est d’en faire une troisième encore plus différente. Long week-end en perspective !! Ça va faire du bien de se reposer…

Semaine 6 - Lundi 19 mai

Semaine 6 - Mercredi 21 mai

C’est férié aujourd’hui !! ^^

¤ Matin

Semaine 6 - Mardi 20 mai ¤ Matin J’ai fait une troisième proposition pour le dépliant, puis j’ai continué la préparation du powerpoint : intégration du devis de la papeterie, des propositions du dépliant, etc... J’ai reçu un mail de monsieur Bardin, professeur suiveur de mon stage en France, il sera présent demain en journée. Guillaume n’était pas présent ce matin. ¤ Après-midi Guillaume n’étant pas venu cette après-midi non plus, et considérant que j’ai fini les travaux en cours, j’ai souhaité commencer le mur des célébrités. Mur déjà existant et ne demandant uniquement à être complété tout en respectant le gabarie préétabli. J’ai donc actualisé le logo et commencé à faire des réalisations. J’ai eu du mal à démarrer car comme guillaume est absent, j’ai eu du mal à trouver le modèle préexistant (EDIT : qui finalement était avec les fichiers qu’il m’a donné mais je l’ai vu le jour suivant…), d’autant plus que j’ai travaillé un moment sur la mauvaise version avant que le m’en rende compte.

J’ai continué les planches du mur des célébrités pendant un temps. J’ai ensuite pu montrer l’ensemble de mon travail à guillaume. Nous en avons alors discuter. Il faut que je complète le PowerPoint avec une proposition de pochette de presse, un budget détaillé pour le foamboard et un échéancier. J’ai alors fait des conceptions de pochette et je me suis renseigné pour les tarifs du foamboard blanc, j’ai alors appris que le foamboard noir ne pourra plus être disponible au magasin de la fabrique juste en bas. Il faut donc trouver un nouveau fournisseur. ¤ Après-midi J’ai passé une bonne partie de l’après-midi sur la réalisation des planches pour le mur des célébrités. J’ai continué aussi une composition pour la pochette. À 15h30, M. Bardin est arrivé à la PFCM. Odette Ferland, Guillaume, M. Bardin et moi même, sommes allés dans la salle de conférence pour présenter mes travaux. M. Bardin m’a semblé satisfait de cette entrevue,… tout comme moi.


Annexes et suppléments - Semaine 6 et 7

84

Semaine 6 - Jeudi 22 mai

Semaine 6 - Vendredi 23 mai

¤ Matin

Comme dis ci-contre, je ne suis pas allé travailler.

J’ai tout d’abord continué les projets pour le mur des célébrités. J’ai terminé tous ceux que je pouvais faire. Pour les finir, il me manque certains éléments (logo, textes, etc....), nous avons d’ailleurs fait, dans la matinée, la demande à la direction pour avoir toutes les informations manquantes.

Semaine 7 - Lundi 26 mai

Ensuite, je suis allé faire valider mon travail par guillaume ainsi que la troisième proposition de dépliant que j’avais faite précédemment. J’ai assisté Guillaume une partie de la matinée, il a fait des recherches de disposition et de composition pour le dépliant jusqu’au moment où il du s’arrêter car il a été convoquer pour une réunion. J’ai alors fait de mon coté deux nouvelles propositions pour la pochette de presse. Sur les environs de midi, Odette et Guillaume sont venu m’annoncés que leur réunion a été faite pour dire aux membres de la PFCM que la Plate-Forme va déménager dans de nouveaux locaux d’ici juillet. Ce que Guillaume et moi redoutions est arrivé : nous sommes une deuxième fois tombés de haut. ¤ Après-midi J’ai tout d’abord listé les conséquences que cette nouvelle engendre... Changement de toute les coordonnées dans la papeterie, suppression de la bâtisse sur tous les nouveaux supports, suppression des projets du mur des réalisations et de la signalisation,etc... Nous sommes donc arrivé à la conclusion que nos travaux en cours ne peuvent être continués car la PFCM n’à pas sa nouvelle adresse. Pour ce qui est du mur des réalisations et de la signalisation, beaucoup d’énergie ont été finalement dépensé pour pas grand-chose. Guillaume souhaitant laisser de côté l’ensemble de notre travail pour un temps et m’a proposé de couper cours la semaine et de redémarrer tranquillement lundi. Je me suis alors entretenu avec Odette, ma responsable de stage, pour savoir si elle avait quelques choses pour m’occuper. Elle m’a alors donné un plan pour l’atrium à faire. Elle m’a précisé que lorsque le plan est fini je suis en week-end. J’ai alors travaillé sur ce plan le reste de l’aprèsmidi. Il est presque fini, je le termine en très peu de temps demain chez moi comme convenu avec Odette.

¤ Matin L’objectif étant de faire un point sur le travail fait, à faire et à refaire suite aux nouvelles de jeudi... et comme guillaume fut absent ce matin, je n’ai pas pu faire grand chose ! Ne voulant rien démarrer au hasard, j’ai travaillé sur mon rapport. J’ai donc défini le modèle graphique que je vais utiliser. ¤ Après-midi Odette est venue me voir pour faire des modifications sur le plan que je lui avais fait vendredi. Une restructuration a du être faite car il fallait ajouter plus d’exposants. Je n’ai pas reçu d’informations complémentaires concernant le mur des célébrités. J’ai continué mon rapport.

Semaine 7 - Mardi 27 mai ¤ Matin J’ai tout d’abord reçu les informations pour l’entreprise oremi ainsi que Revolys, j’ai donc continué un peu le mur des célébrités. Guillaume étant arrivé peu de temps après, nous avons alors fait un point ensemble. Nous avons donc à faire maintenant (dans l’ordre) : la pochette de presse et le dépliant, puis la présentation à la direction avant de faire quoi que ce soit d’autre. Nous avons alors travaillé un moment sur la pochette, en fin de matinée nous sommes tombés d’accord sur une composition. ¤ Après-midi J’ai mis au propre la proposition et j’ai ensuite travaillé sur la préparation de la présentation, à savoir la refonte du PowerPoint. Suite à divers problèmes informatiques j’ai passé beaucoup de temps là-dessus.


85

Annexes et suppléments - Semaine 7 Semaine 7 - Mercredi 28 mai

Semaine 7 - Jeudi 29 mai

¤ Matin

¤ Matin

Je me suis tout d’abord dépêché de faire la demande de devis et d’adapter graphiquement la composition de guillaume du dépliant.

J’ai commencé par présenter à guillaume un résumé de son profil que j’avais préalablement fait ce matin avant de le voir.

Après ça, Odette m’a annoncé une autre nouvel... Lors du déménagement, la plate-forme risque de fusionner avec un autre service ! Ce qui implique donc un changement de l’identité au complet... Mon travail est donc obsolète.

J’ai ensuite voulu orienté les recherches sur le choix de ce qu’il souhaitait mettre en avant, et de lui faire prendre conscience qu’il existe d’autres arborescences que le classique : profil et portfolio.

J’ai donc travaillé pour moi jusqu’à nouvel ordre.

Je lui ai donc proposé d’autres navigations avec des arborescences plus originales.

¤ Après-midi Je n’ai rien fait concernant mon stage jusqu’au milieu de l’après-midi. Guillaume est alors venu me voir pour me proposer de travailler sur son site personnel (Odette en est avisée et a approuvé.). Nous sommes alors aller au boudoir (bar) pour discuter de guillaume, son parcours, ses objectifs, sa philosophie, etc... Ça ne va pas être un travail facile car le client le plus difficile est souvent sois même !

Nous avons alors revu l’arborescence actuelle pour terminer sur une association : entreprises (besoins) + Guillaume Fillion (services) = Résultats (portfolio). Guillaume est ensuite revenu a une navigation plus classique par rapport à celle que je proposais qui jouée avec les rubriques et des carrés. ¤ Après-midi Nous nous sommes penchés sur le graphisme. Nous avons convenu que la carte d’affaire actuelle fait bien l’affaire donc on garde les couleurs de celle-ci, à savoir un gris clair – beige et un orange. Guillaume à donc fait plusieurs interfaces et essais, je l’ai uniquement secondé puisque je considère en faite mon travail principalement comme conseiller et proposer des alternatives à ce que fait Guillaume afin de voir toutes les possibilités. Graphiquement, il a très peu de chance pour que j’arrive à satisfaire notre client !!


Annexes et suppléments - Semaine 7 et 8 Semaine 7 - Vendredi 30 mai ¤ Matin Sur la base d’une interface que nous avions réalisée la veille, nous avons refait une autre interface… Cela nous a pris la matinée afin de savoir où se placeraient les éléments. Je suis restais dans la même optique que je m’étais donné par rapport à Guillaume : l’analyse et le conseil. Le problème de Guillaume est qu’il n’arrive pas à ce décider car il cherche la perfection. Il est trop exigent avec lui-même alors que ce qu’il veut c’est une interface la plus simple possible. Pas facile de faire simple et être original !! ¤ Après-midi Guillaume a terminé de régler quelques détails sur son interface qui finalement n’améliore pas grandement l’interface générale. En effet, nous avons conclu en discutant que 90% des gens ne se poseront même pas la question de comment est le site Internet, et c’est 90% là sont ceux qui diront : « ha oué… c’est bien ! » lorsqu’on va demandé leur avis concernant l’interface. Alors pourquoi chercher une solution qui va fournir une réelle émotion positive aux utilisateurs alors que finalement ils suffiraient de créer une interface où les gens diront juste « ha oué… c’est bien ! », tant qu’on assure qu’ils ne nous disent pas : « ha non… ça j’aime pas du tout !! ». Ce n’est pas que je recherche la simplicité, mais Guillaume à déjà fait depuis plusieurs mois un paquet d’interfaces toutes différentes les une des autres mais d’une manière générale toutes identiques. Il tourne en rond… La preuve lorsqu’en moins de deux minutes où j’étais ailleurs, il a réussite à modifier intégralement l’interface sur laquelle nous avions passé la journée sous prétexte qu’elle manque d’espace et est trop compliquée. Nous avons alors imaginé une nouvelle interface qui sera quasiment « la plus simple du monde ». Après avoir trouvé quelque chose d’équilibré et terminé d’après moi, Guillaume a continué à faire et refaire d’autres variantes pour arriver à saturation et en avoir marre pour tout fermer, chose logique vu l’obstination. Voyant la déception de Guillaume et voyant qu’il n’arriverait jamais à se décider, j’ai alors pris l’initiative de dire stop et que lundi nous allons UNIQUEMENT revoir toutes les interfaces qu’il a fait jusqu’à présent (il a soupiré !! ^^) et en choisir deux. On pose les plus et les moins de chacune et s’autorise une ou deux PETITES modifications. On aura ainsi une interface efficace et simple qui fonctionnera à coup sur. Si je dis ça c’est parce que j’ai déjà vu toutes les interfaces et qu’elles fonctionnent toutes très bien… d’où mon incompréhension face à son acharnement.

86

Semaine 8 - Lundi 2 juin ¤ Matin Guillaume n’étant pas venu aujourd’hui, il m’a envoyé un mail ce matin, j’ai dans un premier temps continué à travailler sur le mur des réalisations. J’ai contacté toutes les entreprises chez qui il me manquait des informations. Il ne me manque maintenant plus qu’un texte. J’ai commencé la rédaction du texte d’accueil pour le site de guillaume. ¤ Après-midi L’après-midi, j’ai terminé les textes de l’accueil et les textes pour la rubrique vos besoins : promotion, formation et présentation. Enfin, j’ai fini par me pencher sur la méthode EVA3 de guillaume qui sera d’après moi intégré dans le dépliant. C’est un point encore à mettre au clair avec guillaume.

Semaine 8 - Mardi 3 juin ¤ Matin Guillaume m’a tout d’abord présenté son travail de réflexion de hier. Sur la base de trois autres interfaces, il en n’a fait qu’une qu’il faut adapter et modifier encore quelques détails. Nous avons argumenter et tester quelques pistes d’après ses travaux. Je me suis en suite sur la rédaction d’un paragraphe qui résumerait EVA3. ¤ Après-midi J’ai terminé le résumé sur EVA3 puis fait un autre sur les services qui intégrera le texte sur EVA3. Après cela, Guillaume et moi avons commencé à revoir l’ensemble des textes afin de voir si il y a une cohérence et une harmonie entre eux.


Annexes et suppléments - Semaine 8 et 9 Semaine 8 - Mercredi 4 juin ¤ Matin Nous avons revu quelque peu le contenu de la rubrique vos besoins. Après cela guillaume m’a demandé de commencer le texte version longue pour la méthode EVA3 qui sera certainement dans le dépliant.

87

Semaine 8 - Jeudi 5 juin ¤ Matin Rien de particulier ce matin, j’ai terminé les deux paragraphes concernant deux étapes de la méthode EVA3. Après cela, guillaume et moi avons relu la méthode EVA3 au complet pour la corriger et l’améliorer.

¤ Après-midi

Nous avons par la suite travaillé sur le graphisme : toujours de la même manière, il manipule et moi je l’assiste et le conseille.

J’ai fait pendant une bonne partie de l’après la rédaction des trois premières étapes sur cinq de EVA3.

¤ Après-midi

En parallèle, guillaume et moi sommes allés montrer les textes à plusieurs personnes afin de confirmer que le message passe bien. De manière générale le message est bien passé, juste une ou deux petites modifications et 3-4 fautes d’orthographes !! ^^

Semaine 8 - Vendredi 6 juin ¤ Matin Journée difficile aujourd’hui... Ce matin j’ai fait du rangement dans un premier temps, puis j’ai travaillé un petit peu sur les textes avec Guillaume. J’ai, suite à ça, rencontré M. Asselin, mon professeur suiveur du cégep de Lévis-lauzon qui s’assure du bon déroulement de mon stage. J’ai alors présenté l’ensemble de mon travail de sorte que l’on puisse voir l’ensemble des opportunités que m’a données la PFCM pour que je puisse exprimer ma créativité. ¤ Après-midi Les textes étant finis (une relecture avec guillaume étant bien sur nécessaire encore), j’ai principalement travaillé sur mon rapport. Les deux autres stagiaires corses, Guillaume et Pierre-Yves, ont terminé leur stage aujourd’hui !... Il est vrai que la fin de mon stage s’approche aussi à grand pas !

Après un repas fort sympathique de l’entreprise, les stagiaires ont été invité pour leur travail rendu, j’ai rédigé le texte pour la rubrique « qui suis-je ? ». En parallèle nous avons travaillé sur le graphisme. Le contenu touche à sa fin, ce n’est pas pour me déplaire ! La semaine prochaine... Intégration ! ^^

Semaine 9 - Lundi 9 juin ¤ Matin J’ai tout d’abord travaillé un moment sur mon rapport en attendant que Guillaume arrive. Nous avons préparé les documents du mur des célébrités et nous sommes allés aux copies de la capitale. Après un entretient avec un de leurs infographistes, nous avons nos 11 feuilles imprimées en main. De retour à la plateforme, je les ai transmises à Nicole, la réceptionniste, pour qu’elle puisse faire les cadres. ¤ Après-midi Nous nous sommes penchés sur le site, et plus particulièrement sur l’interface. Mon travail a commencé par l’analyse de plusieurs interfaces intéressantes que Guillaume avait sélectionnées. Nous nous sommes alors concentrés sur les points essentiels et les plus caractéristiques par rapport à Guillaume. Nous avons tiré de nos recherches encore une nouvelle interface mais qui prend en compte tous les critères de Guillaume. Nous sommes sur la bonne voix !


88

Annexes et suppléments - Semaine 9 Semaine 9 - Mardi 10 juin ¤ Matin Lorsque je suis arrivé ce matin, Guillaume était déjà là. Nous avons alors de suite attaquer le graphisme et plus principalement les illustrations. Après plusieurs essais nous avons conclu qu’une citation accompagnée d’une forme abstraite suivant la rubrique dans laquel on se trouve, chacun avec une couleur différente à chaque fois, serait préférable. Afin de rendre le tout plus dynamique et attrayant, nous avons pensé afficher les images de manière aléatoire. J’ai donc réalisé les citations pendant que Guillaume continuait d’améliorer l’interface. ¤ Après-midi Nous avons continué notre travail validant peu à peu les éléments de l’interface. Voyant que nous arrivions à des détails minimums où ma présence constante n’était pas nécessaire auprès de guillaume, j’ai commencé l’intégration du site en html. J’ai donc passé mon après-midi à mettre en place le gabarit du site avec les principaux conteneurs. Il est, à l’heure actuelle, quasiment en place et est compatible entre les navigateurs principaux. Nous avons bien avancé aujourd’hui !

Semaine 9 - Jeudi 12 juin ¤ Matin J’ai continué l’intégration du site. J’ai principalement tourné mes efforts sur la compatibilité entre les navigateurs et sur le bon fonctionnement de la version aléatoire du défilement des images entre les pages. Le problème principal résidait dans le fait de faire fonctionner le diaporama sous firefox. ¤ Après-midi Après avoir supprimer la possibilité d’avoir le diaporama sous Mozilla, j’ai mis en place le lien pour changer de langue. Des problèmes sont alors apparus dans le passage de variables dans l’url. Je suis entrain de résoudre le problème, mais l’un et l’autre mis à part, le changement de langue et le diaporama aléatoire fonctionnent.

Semaine 9 - Mercredi 11 juin ¤ Matin Guillaume n’est pas venu ce matin mais cela n’a pas influencé mon travail. Je me suis concentré sur les illustrations et leurs manières d’apparaître. J’ai alors mis en place un code javascript permettant de changer l’illustration automatiquement avec un fondu. Le problème de ce système est qu’il n’est compatible uniquement avec les navigateurs internet explorer et firefox, il faut donc une autre solution ou du moins une solution complémentaire. J’ai continué de mettre en page le site (le css). ¤ Après-midi Je me suis penché sur une solution pour les images lues par les autres navigateurs, j’ai travaillé toute l’après-midi dessus. Au final, il faut que je mette en place un système qui affiche de manière aléatoire les images et qui n’affiche pas la même image que la précédente. Ce paramètre étant passé par l’url. J’ai quasiment terminé mais des erreurs subsistent dans mon code.


Annexes et suppléments - Semaine 9 et 10 Semaine 9 - Vendredi 13 juin ¤ Matin J’ai réussi à résoudre mon problème de hier en y réfléchissant dans le bus... Je suis donc arrivé confiant ce matin, avec une version du site qui fonctionne. À noter que la version « slideshow » avait été annulée car une version différente sur un seul navigateur (IE) n’est pas très efficace comme image pour l’entreprise de guillaume. Lorsque j’ai vu guillaume, nous avons discuté du projet pour en conclure qu’il faut tout recommencé… En effet, il préfère la version « slideshow » !! J’ai donc imaginé avec Sébastien, le programmeur de la PFCM, un tout autre fonctionnement. Une seule est même page pour les quatre rubriques de textes qui s’affiche à l’aide de fonctions javascript. Sur la partie droite, un simple flash qui fait défilé les image de fond que nous avions prévus, ainsi, le slideshow ne sera jamais rechargé et donc entrecoupé durant la navigation. Pour la rubrique du portfolio, clients et contact, nous avons des pages séparées car elle ne présente pas les images de fond sur la partie droite. ¤ Après-midi J’ai fait la programmation de la page principale. Tout fonctionne correctement, aussi bien le changement de rubrique que le changement de langue. J’ai alors imaginé comment je construirais le portfolio. Deux parties, une simple liste de clients à gauche et à droite un script javascript. Le script affiche des images et crée dynamiquement les liens suivant le nombre d’images qui se trouve dans le dossier du client. Lors du clic sur un client, le nom de dossier dans lequel le script doit chercher les images et alors changer pour celui du client sélectionner. Je commence à programmer cela dès lundi.

89

Semaine 10 - Lundi 16 juin ¤ Matin Avec Guillaume, nous avons souhaité faire un point sur le travail effectué jusqu’à présent. La première partie du site étant quasiment terminée, je pensais pouvoir attaquer la programmation du portfolio. Nous avons alors listés les modifications encore à faire : réajuster les images « bordures », refaire correctement l’image du logo, foncer le fond, ajouter les textes et faire la mise en page, etc… J’ai passé toute la matinée sur ces différents points. Pleins de petites choses à gauches et à droite qui prennent beaucoup de temps finalement ! ¤ Après-midi Guillaume souhaitant avoir une bonne lisibilité sur son site, nous nous sommes contraint à avoir une taille de police de 12pts. Le contenu dans plusieurs rubriques est alors trop long. Pour l’accueil et le profil, il n’y a pas de soucis. Pour ce qui est de la rubrique « mes services », il y a un tout petit peu de texte qui dépasse, on a donc raccourci le texte de quelques mots. Pour la rubrique vos besoins, le contenu ne rentrait qu’à 1/3 de l’espace disponible ! J’ai alors proposé d’afficher uniquement les trois titres des sous rubriques sous forme de liens. Au clic, le contenu de la sous rubrique apparaît dynamiquement et ferme la sous rubrique précédemment ouverte de sorte que le contenu ne soit jamais affiché en entier. J’ai passé toute mon après-midi sur ce script et plus particulièrement sur la gestion de langue. La difficulté résidait dans le fait de gérer toujours sur la même page les rubriques principales et un deuxième niveau de sous rubriques avec la gestion de la langue. J’ai terminé les quelques petits détails restant chez moi !


90

Annexes et suppléments - Semaine 10 Semaine 10 - Mardi 17 juin ¤ Matin J’ai fait part à guillaume de mon problème avec les mots en gras qui ressortent bien mais qui ne sont pas esthétique à mon goût. Nous verrons cela plus tard.

Semaine 10 - Mercredi 18 juin ¤ Matin J’ai fait aujourd’hui plusieurs corrections sur le site de plus ou moins de grande importance.

Après avoir essayé pendant un moment de régler le problème du bouton précédent en le désactivant, je me suis résolu à laisser comme ça car la seule solution serait de masquer la barre de navigation. Pas pratique !

J’ai donc fait les liens correctement entre les différentes pages. Gérer les survols dans la rubrique du portfolio, etc...

J’ai alors commencé la programmation de la partie portfolio. ¤ Après-midi

J’ai ajouté des icônes dans la rubrique besoins car nous trouvions qu’on ne voyait pas assez que les sous rubrique sont des liens cliquables. J’ai par ailleurs ajouté toutes les images dans le portfolio, qui est quasiment terminé.

J’ai pas mal avancé sur le portfolio. J’ai quasiment pu tout faire mais j’ai rencontré plusieurs problèmes et dû tester plusieurs solutions plus ou moins pratique et/ou efficace.

J’ai externalisé les scripts susceptibles d’être modifié par guillaume lors de l’ajout d’images ou de clients dans le portfolio.

Détection en javascript du nombre d’images dans les dossiers clients à afficher qui a été remplacé par une entrée en dur dans le fichier ou le remplacement du basculement français / anglais direct dans le portfolio par un retour obligatoire sur la page d’accueil de la langue sélectionnée, sont les deux axes sur lesquels j’ai travaillé.

Enfin, j’ai commencé la page contact. J’ai du mal à trouver un script javascript capable d’envoyer un mail directement sans passer par un « mailto » et donc par l’ouverture d’une fenêtre Outlook obligatoirement. Sébastien va m’aider sur ce point là.

Semaine 10 - Jeudi 19 juin ¤ Matin L’objectif est simple : finir le site ! J’ai commencé par résoudre le problème, dans le portfolio, des liens numéro pour les images à mettre en rouge lorsqu’ils sont actifs. Étant donné que ces liens sont créés dynamiquement, ce n’est pas évident de leur attribuer un id et que ça fonctionne. J’ai fait la mise en page de la rubrique contact. Sébastien n’a pas plus trouvé que moi un code pour l’envoi de mail. J’ai fait des corrections et ajouts d’ordre secondaire, mettre l’image d’accueil, mise à jour du portfolio, etc... ¤ Après-midi Pour la rubrique contact, je me suis résolu à utiliser un script php. J’ai alors mi en place une variable permettant de dire si le site est en ligne afin d’afficher le formulaire ou une image, en ayant toujours la contrainte du changement de langue.

¤ Après-midi

Semaine 10 - Vendredi 20 juin ¤ Matin Ça y est ! Le dernier jour est arrivé ! Plus vraiment de possibilités, il faut finir. Hier soir, j’ai encore travaillé chez moi pour finir l’envoi de courriels et ajouter une page «bonus» : j’ai personnalisé la page «erreur 404». J’ai donc fait ce matin la mise en page de la rubrique client sur le modèle de la page contact. C’est Sébastien qui va s’occuper de cette partie, je dois donc faire uniquement l’enveloppe graphique... L’ordinateur à Guillaume ayant un problème avec flash, je l’ai terminé sur mon pc. Nous ne sommes pas allez cherchez bien loin dans la programmation du flash, simplement des fondus et un gotoAndPlay. ¤ Après-midi J’ai ajouté une variable permettant d’activer ou non le bilinguisme, ajustement des textes... Enfin, nous avons procédé à une vérification générale du site pour faire les dernières modifications.

En fin de journée, j’ai été aidé par Sébastien sur la liaison entre le fichier contact et le php en ce qui concerne l’envoi d’un courriel.

A 15h, Guillaume a du partir mais le site a été mis en ligne peu de temps avant. Tout est bon et tout fonctionne : L’objectif est atteint !

Au final, la journée fut bonne mais il reste pas mal de retouches encore à faire... et il ne reste pourtant qu’un jour !! Cependant, je reste confiant…

J’ai quitté la plate-forme en fin de journée, content d’avoir fait mon stage en ces murs et heureux d’avoir travaillé avec tout les gens que j’ai pu rencontré. Un grand merci à eux !


Allier le professionnel et le culturel ; le travail et les découvertes ; la France et le Québec. Partis avec l’Office Franco-Québécois de la Jeunesse (OFQJ), j’ai profité de faire mon stage à Québec à la Plate-Forme Création Multimédia.

Avril - juin 2008

Du 14 avril au 20 juin 2008 - Stage de fin d’année de DUT Services et Réseaux de Communication.

Rapport stage PFCM Yoann PIERRE  

Rapport stage à la PFCM à Québec de Yoann PIERRE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you