Page 1

Stéréoscopie

Brique Pédagogique1

Brique Pédagogique

09 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - Avril 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pier m/brique/ -

Yoann PIERRE Projet pédagogique L3 SLIC UFR STGI Avril 2009


Brique Pédagogique Sommaire 2

09 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - Avril 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pier m/brique/ -

INTRODUCTION

3

PRINCIPE DE LA STEREOSCOPIE

5

CAPTURE D’IMAGES

8

CONVERGENCE ET ACCOMMODATION

13

VISION CROISEE

15

APPRENTISSAGE DE LA VISION CROISEE

18

ANAGLYPHE

28

TEST DES LUNETTES PASSIVES COLOREES

34


Brique Pédagogique Introduction 3

09 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - Avril 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pier m/brique/ -

Dans le cadre du projet annuel 2008/2009 de la Licence 3 SLIC de Montbéliard, le thème choisi est la création d’une brique pédagogique à l’intention des étudiants sur un module de cours vu durant les trois années de la formation PSM. Le module que j’ai souhaité réaliser concerne la stéréoscopie. Comment expliquer et faire comprendre, ce qu’est la stéréoscopie ? Comment réaliser une image stéréoscopique ? Et beaucoup d’autres questions encore...

Ce rapport représente l’intégralité du contenu de la formation de la brique pédagogique : Stéréoscopie. Vous pourrez retrouver le résultat de mon travail ainsi que le site de suivi de ce projet à cette adresse. Merci de vos encouragements et de votre intêret à mon travail. Je vous souhaite une agréable et bonne lecture.


Stéréoscopie

Brique Pédagogique5

Brique Pédagogique Principe Général

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -


Brique Pédagogique Principe 6

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Si vous avez une vue à peu près correcte des deux yeux, savezvous que vous pratiquez sans le savoir la vision stéréoscopique ? Pour vous faire ressentir ce qu’est la vision stéréoscopique, je vous propose une expérience relativement simple : • Regardez des objets à 2 ou 3 mètres de vous pendant 4 ou 5 secondes. • En continuant de regarder, placer une main devant l’un de vos yeux pour lui boucher la vue. •

Restez ainsi 4 ou 5 secondes.

• Alterner ainsi la vision «avec deux yeux» et la vision «avec un seul oeil». Vous remarquerez sans doute que lorsque l’on utilise les deux yeux, on a beaucoup plus la sensation du volume et du relief, l’image paraît plus plate lorsqu’elle est vue d’un seul oeil... La sensation de relief que donne la vision avec les deux yeux s’appelle la stéréoscopie. Vous voulez comprendre comment cela fonctionne ? Faisons une deuxième expérience : • Regardez, comme pour la première expérience, des objets à 2 ou 3 mètres de vous. • Placez à nouveau votre main une fois devant l’oeil gauche, une fois devant l’oeil droit. Ainsi vous voyez successivement ce que voit l’oeil droit, et ce que voit l’oeil gauche. Si vous comparez ces deux images, celle «vue de l’oeil droit» et celle «vue de l’oeil gauche», vous verrez des petites différences : la position horizontale d’un objet proche par rapport à un objet loin n’est pas la même entre les deux images.


Brique Pédagogique Principe 7

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Voici ci-dessous deux photos : une prise à l’emplacement de l’oeil gauche, et une prise à l’emplacement de l’oeil droit.

On peut bien voir que la position de la statuette en premier plan, par rapport aux deux autres statuettes en arrière plan, n’est pas la même pour les deux yeux. Sur l’image vue par l’oeil gauche, l’objet de premier plan est décalé vers la droite et sur l’image vue par l’oeil droit il est décalé vers la gauche. Nos deux yeux ne voient donc jamais la même chose ! A partir de deux images légèrement différentes, le cerveau parvient à reconstituer une scène en relief ! Le relief est donc produit à partir des différences entre les images vues par chacun des deux yeux. C’est ce même principe qui est utilisé pour réaliser des photographies stéréoscopiques : le but est de prendre deux photos simultanées d’un même objet, mais décalées de gauche à droite pour obtenir une vue de chaque oeil. Pour obtenir l’effet de relief désiré, les deux photos obtenues doivent être combinées comme le ferait notre cerveau avec les images reçues par nos yeux. Il faut donc arriver à faire visualiser à chacun de nos yeux la photo qui lui correspond : la prise de vue de gauche pour l’oeil gauche, celle de droite pour l’oeil droit.


Stéréoscopie

Brique Pédagogique8

Brique Pédagogique Capture

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


Brique Pédagogique Capture 9

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Nous avons vu dans la séquence 1 le fait que nos yeux n’obtiennent pas la même image d’un objet permet à notre cerveau de reconstituer l’effet de relief. L’écartement de quelques centimètres existant entre nos deux yeux - soit environ 6,5 cm - doit être reproduit avec l’appareil photo afin d’obtenir ce même effet. Par ailleurs, il n’y aura pas de différence sensible entre les deux points de vue pour des objets situés à une cinquantaine de mètres et au-delà. Pour ces objets lointains, la vision stéréoscopique «naturelle» ne fonctionne pas... Cela ne veut pas dire que l’on n’aura pas de sensation de relief, car le cerveau utilise des tas d’autres informations pour faire sa représentation en volume : ombres, formes, position des objets les uns devant les autres, voile brumeux sur les montagnes au loin, etc... Mais la sensation de relief sera moins marquée que ce que permet la vision stéréoscopique. Pour les grandes distances, c’est là que la prise de vue stéréoscopique peut faire des miracles : si nos yeux ont toujours le même écartement, on peut très bien éloigner les deux prises de vues de plusieurs centaines de mètres s’il le faut, pour avoir deux points de vue un peu différents, et avoir pour la première fois une vraie sensation de relief stéréoscopique avec des nuages, ou avec des montagnes ! Ainsi, l’écartement entre les deux prises de vues devra être ajusté en fonction de la distance de l’objet que vous voulez prendre en relief. Il suffira alors d’espacer plus amplement les deux appareils pour accentuer l’effet de relief. L’écartement à apporter en fonction de la distance par rapport à l’objet éloigné correspond à une moyenne de 1/30ème de cette distance (Exemple: pour un objet à 10m, décaler les appareils photographiques de 30cm). Mais il n’y a pas réellement de fraction standard à respecter. Il est préférable d’évaluer l’écartement «au feeling» selon les circonstances, sans faire réellement de calcul. L’essentiel est d’avoir un ordre de grandeur, de sentir intuitivement qu’un écart de 20 cm pour des objets à 100 m est insuffisant et ne donnerait pas de relief, et qu’à l’inverse un écartement de 1 m pour un objet situé à 2 m serait trop important et donnerait des photos pas vraiment regardables !


Brique Pédagogique Capture10

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Si vous ne souhaitez pas trop investir financièrement en matériels, sachez que vous pouvez très facilement faire de la stéréoscopie avec un seul appareil photographique que vous translatez sur un pied. Cependant, l’idéal est d’avoir deux appareils photos fixés côte à côte bien horizontalement sur un pied. Ce système est obligatoire si vous souhaitez faire de la stéréoscopie de «scènes vivantes». Faites attention dans les deux cas à obtenir les mêmes conditions entre les deux prises: même luminosité, même position de l’objet,... Certains appareils photo sont spécialement conçus pour faire de la stéréoscopie mais ces appareils ont un coût plus important. Notez que l’écartement des objectifs est fixe, ce qui ne permet pas de faire varier l’impression de profondeur.

Orientation

Il faut que les deux photos aient la même orientation. Pour cela, il faut s’assurer que les lignes horizontales, ou presque horizontales, sont parallèles sur les deux photos. Ici on voit que l’orientation est identique car la plainte, presque horizontale, est parallèle sur les deux photos.


Brique Pédagogique Capture 11

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Cadrage vertical

Les deux photos doivent avoir le même cadrage vertical, c’est à dire que la distance entre un objet et le bord du haut (ou du bas) de l’image doit être la même pour les deux photos. Ici la distance du pot au bord supérieur est la même sur les deux photos : le cadrage vertical est correct. Si vous utilisez un seul appareil, vous n’êtes pas sûr du tout de reproduire le même cadrage vertical et la même orientation entre les deux prises de vues. Il vous faudra alors retravailler le cadrage et l’orientation avec un logiciel de traitement d’image. Enfin, sachez également que la vision stéréoscopique est relativement «tolérante», c’est à dire qu’un petit défaut d’orientation, ou un défaut de cadrage vertical de 3 ou 4mm ne vous empêchera pas de voir le relief, surtout si vous êtes familiarisé avec la vision stéréoscopique.

Si vous avez déjà fait quelques séances de vision stéréoscopique, vous avez peut-être remarqué que certaines scènes semblent être «devant» le cadre de l’image et d’autres «derrière». C’est en ajustant le cadrage horizontal que l’on peut obtenir ces différents effets !

Cadrage sur l’arrière plan

Pour avoir un cadrage sur l’arrière plan, il faut qu’un objet d’arrière plan (ici le coin du mur) soit à la même distance du bord de l’image sur les deux photos. Dans ce cas, le bord du cadre paraît être à la même profondeur que l’arrière plan de la scène ; les autres objets de la scène paraitront devant le cadre.


Brique Pédagogique Capture12

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Cadrage sur le premier plan

Cette fois, c’est un objet de premier plan (ici le pot de fleur) qui doit se trouver à la même distance du bord de l’image sur les deux photos. Le bord du cadre paraît être à la même profondeur que le premier plan, tout le reste de la scène paraît être en arrière du cadre.

• Cadrage intermédiaire On peut aussi se baser sur un objet intermédiaire (entre le premier plan et l’arrière plan) pour faire le cadrage (ici une partie du fauteuil à bascule). Il y a donc des objets de la scène qui paraîtront être devant le cadre, d’autres derrière le cadre.

Vous l’aurez compris, le choix du plan de cadrage est une affaire de choix personnel... S’il s’agit de montrer des images stéréoscopiques à des débutants qui ont encore un peu de mal à superposer les photos, il est conseillé de choisir un cadrage intermédiaire : une fois les cadres superposés, la personne se trouve avec une profondeur qui correspond au milieu de la scène. Par ailleurs, le cadrage sur le premier plan est le plus réaliste : le cadre apparaît comme une fenêtre et les objets à voir sont derrière cette fenêtre !


Stéréoscopie

Brique Pédagogique 13

Convergence et Brique Pédagogique Accommodation

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


Brique Pédagogique Convergence et Accommodation 14

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Le principe de la stéréoscopie sans appareil, c’est à dire la stéréoscopie par vision croisée, paraît tout simple. Pourtant, c’est un exercice qui va vous paraître difficile au début. D’où vient cette difficulté ? Pour comprendre, voyons déjà comment nos yeux convergent et accommodent dans la vision normale.

Pour voir les objets nets, nos yeux doivent «mettre au point» : le cristallin se comporte comme une lentille «réglable». Voyons comment cela se passe si l’on effectue une «coupe» de l’oeil. • Lorsque l’on regarde un objet loin de nous, le cristallin est peu «bombé» et se comporte comme une lentille faible. • Lorsque l’on regarde un objet près de nous, le cristallin devient plus «bombé» et se comporte comme une lentille forte.

Par ailleurs, pour regarder en même temps le même détail d’une image, nos deux yeux doivent converger (ou loucher) plus ou moins fort selon si l’objet est proche ou non :

• Lorsque l’on regarde un objet loin de nous, les lignes du regard des deux yeux sont presque parallèles, les yeux convergent faiblement. • En revanche, lorsque l’on regarde un objet près de nous, les lignes du regard des deux yeux convergent (ou louchent) fortement.

Dans la vision normale, l’accommodation et la convergence fonctionnent toujours de paire :

• Lorsqu’un objet se trouve à 50 cm par exemple, l’accommodation et la convergence sont importantes. • Par ailleurs, lorsqu’un objet se trouve à 10 m, l’accommodation et la convergence sont faibles.


Stéréoscopie

Brique Pédagogique 15

BriqueVision Pédagogique croisée

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


Brique Pédagogique Vision croisée16

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Dans la stéréoscopie par vision croisée, l’oeil gauche regarde l’image placée à droite, pendant que l’oeil droit regarde l’image placée à gauche. Plus précisément, lorsque l’oeil gauche parcourt un détail sur l’image photographiée de la vue de gauche positionnée à droite, l’oeil droit parcourt le même détail sur l’image photographiée de la vue de droite positionnée à gauche.

Pour rendre le procédé plus facile, il est conseillé d’espacer les images du même écart qu’entre les yeux, à savoir en moyenne 6,5cm. On voit alors que la distance de convergence est plus petite que la distance d’accommodation. Alors que convergence et accommodation ont toujours travaillé de paire, on va cette fois-ci demander à nos yeux de converger par exemple à une distance de 50cm, et d’accommoder pour une distance de 3m ! Pour avoir la bonne convergence, on va s’efforcer de regarder «devant l’image», puis on attendra que l’accommodation se produise.


Brique Pédagogique Vision croisée17

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Nous avons vu dans les séquences précédentes que l’image pour l’oeil gauche et l’image pour l’oeil droit ne sont pas exactement identiques, car les photos sont prises de deux points de vue différents. C’est pourquoi, la distance de convergence n’est pas exactement la même pour tous les détails de l’image. Pour illustrer cela, reprenons les deux photographies des statuettes. Comme les deux images ne sont pas prises du même endroit, la position de la première statuette par rapport aux statuettes du fond n’est pas la même. On voit sur le schéma ci-contre que la distance de convergence pour la première statuette et pour les autres statuettes n’est pas exactement identique. C’est précisément ces différences de position et de convergence qui permettent au cerveau de reconstituer la sensation de relief. Nous avons vu qu’il y a deux paramètres à ajuster : la distance de convergence et la distance d’accommodation. En général, on peut agir consciemment sur la distance de convergence, en se forçant à regarder «devant l’image». Si on n’y arrive pas directement, on peut s’aider en plaçant un objet devant l’image, notre pouce par exemple. Par contre, l’accommodation est un processus automatique du cerveau qui n’est pas vraiment contrôlable.

Ainsi, la vision va se faire en deux étapes :

1ère étape : J’ajuste volontairement la distance de convergence. La distance d’accommodation, qui a suivi mécaniquement la distance de convergence, ne correspond donc plus à la distance de l’image : l’image apparaît floue... 2ème étape : Je maintiens cette distance de convergence, et j’attends que le cerveau fasse le travail d’accommodation. Au bout de quelques instants ( 30s à 1 minute au début, puis 1 ou 2s avec de l’entraînement) l’accommodation va avoir lieu : je vois une image nette et en relief !

Malheureusement tout le monde n’a pas la même facilité pour parvenir rapidement à assimiler la stéréoscopie par vision croisée.


Stéréoscopie

Brique Pédagogique 18

Apprentissage de Brique Pédagogique la Vision croisée

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


Brique Pédagogique Apprentissage de la Vision croisée 19

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Prévoyez une demi-heure pour cette apprentissage. De plus, il est conseillé d’imprimer les planches en fin du document. Commençons à nous échauffer en faisant travailler la convergence et l’accommodation.

• étape 1 Tendez votre bras et levez le pouce comme si vous faites du stop ! Tout en maintenant votre regard sur votre pouce, rapprochez le jusqu’à environ 10 cm de vos yeux, puis éloignez-le. Recommencer une dizaine de fois.

• étape 2 Fixez la planche 1 (celle qui contient un seul triangle) contre un mur, et placez-vous à 3 m environ. Tendez votre bras et votre pouce en direction du triangle noir, et fixez votre pouce : Vous devez voir votre pouce net, et en arrière plan, puisque vous êtes en train de loucher, non pas un mais deux triangles noirs flous...

Pour l’instant les triangles noirs doivent rester flous : s’ils vous apparaissent nets fixez votre pouce. En fait il faut essayer de «voir» ces triangles sans les «regarder» ! Entrainez-vous à placer votre pouce une fois sous le triangle de gauche, une fois sous le triangle de droite, une dizaine de fois. Vous devriez donc voir les images ci-contre...


Brique Pédagogique Apprentissage de la Vision croisée 20

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

• étape 3 Fixez la planche 2 du document contre un mur, tendez votre bras et placez votre pouce tendu à 1 m du mur environ.

Fixez votre pouce et promenez-le devant la planche 2. En arrière fond, chaque triangle est doublé : vous devriez donc voir 4 triangles en tout ! Recommencez l’opération plusieurs fois.

• étape 4 Replacez-vous là où vous étiez. Reculez de 50 cm, et passez à nouveau votre pouce (net) sous chacun de 4 triangles (flous). Vous devez avoir remarqué que les deux triangles du milieu se sont rapprochés. Placez votre pouce entre ces deux triangles et reculez lentement : les deux triangles du milieu continuent à se rapprocher. Trouvez alors la bonne distance pour que les deux triangles (toujours flous) soient superposés. Plus vous reculez, plus ces deux triangles se rapprochent et se superposent. Il est parfois difficile de percevoir les triangles sur les cotés mais l’importance pour la suite, sont les deux triangles du milieu superposés.

• étape 5 Restez ou remettez-vous dans les conditions de la fin de l’étape précédente, avec votre pouce net et les deux triangles du milieu flous et superposés. Vous allez maintenant passer votre regard lentement de votre pouce aux deux triangles du milieu superposés. Au bout d’un court instant, les deux triangles du milieu superposés doivent vous apparaître comme un triangle net, et c’est maintenant votre pouce qui est flou. Si cela ne marche pas du premier coup, recommencez la manipulation.


Brique Pédagogique Apprentissage de la Vision croisée 21

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Entraînez-vous ainsi plusieurs fois à passer de la vision nette du pouce à la vision nette du triangle du centre.

• étape 6 Si l’étape 5 ne vous pose plus de problème, c’est que vous êtes alors fin prêt pour voir votre première image en relief ! Remplacez maintenant la planche 2 par la planche 3, et recommencez la manipulation de l’étape 5. Pour ce faire, essayez de ne vous concentrer que sur les triangles noirs : trouvez la bonne distance pour que les triangles du centre soient superposés, et passez lentement votre regard de votre pouce vers le triangle du centre. Au moment ou les triangles du milieu superposés vont vous paraître comme un triangle net, vous devriez voir l’image en relief tout autour de ce triangle.

• étape 7 Remplacez la planche 3 par la planche 4, dont les photos sont plus contrastées, et dans laquelle les triangles sont en dehors. Comme précédemment, mettez au point sur les triangles superposés au milieu. Puis, une fois que vous voyez un triangle net, descendez lentement le regard vers la photo plus bas. Avec plus de contraste, le relief devrait être plus marquant !


Brique Pédagogique Apprentissage de la Vision croisée 22

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

• étape 8 Êtes-vous sûr d’avoir encore besoin des triangles ? Essayez la planche 5... Maintenant, vous pouvez voir à votre guise des images stéréoscopiques. Lorsque vous serez à l’aise avec la vision croisée, vous verrez que l’on peut même se passer du pouce pour la mise au point. Il suffit d’essayer de regarder devant l’image pour dédoubler les deux images, et superposer les deux images du centre. C’est une affaire d’habitude...

Ca y est, vous commencez à maitriser la stéréoscopie par vision croisée ? Figurez-vous que dans le même temps, vous êtes devenu imbattable au jeu des 7 erreurs ! En effet, nous avons vu précédemment que les deux yeux avaient une image légèrement différente. C’est précisément à partir de ces petites différences que le cerveau parvient à reconstituer la sensation de relief. Nous sommes donc naturellement entrainés à remarquer la moindre différence entre l’image vue par l’oeil gauche et l’image vue par l’oeil droit. Si nous soumettons à un oeil une image, et en même temps à l’autre oeil une autre image presque identique à l’exception de «7 erreurs», celles-ci vont nous apparaitre tout de suite !

Contrairement à la méthode classique, qui compare les dessins un à un, et joue sur la mémoire à court terme des détails, la méthode pour trouver les 7 erreurs qui se base sur la vision stéréoscopique fonctionne de manière égale quelle que soit la complexité du dessin.


Brique PĂŠdagogique 23 planche 1


Brique PĂŠdagogique 24 planche 2


Brique PĂŠdagogique 25 planche 3


Brique PĂŠdagogique 26 planche 4


Brique PĂŠdagogique 27 planche 5


Stéréoscopie

Brique Pédagogique 28

Brique Pédagogique Anaglyphe

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


Brique Pédagogique Anaglyphe29

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Un anaglyphe est une image composée à partir du couple d’images stéréoscopiques. On utilise le principe de la décomposition de la lumière en deux couleurs complémentaires afin de construire ce type d’image. C’est donc sur la base de filtres de couleur que l’on va pouvoir «donner» à chaque oeil l’image qu’il doit interpréter.

Les lunettes passives colorées sont, généralement, composées des filtres rouge/cyan : cyan pour l’oeil droit et rouge pour l’oeil gauche. Il existe d’autres filtres colorés complémentaires utilisés pour faire des anaglyphes comme le vert/violet ou le jaune/bleu. Vous pouvez acheter ce type de lunettes sur internet ou essayer d’en récupérer auprès de votre marchand de journaux dans certains magazines spécialisés. Sur l’écran d’un ordinateur, les couleurs se forment à partir des trois composantes de couleurs primaires : rouge, vert et bleu. Elles sont contenues dans chaque pixel qui s’allume plus ou moins intensément en fonction des trois couleurs primaires.


A l’aide d’un logiciel, on va pouvoir séparer une image en ses trois couches primaires rouge, verte et bleue et combiner indépendamment ces couches avec celles d’une autre image de la même dimension. On procède ainsi pour créer l’anaglyphe : on conserve uniquement la couche rouge de l’image de gauche et les couches vert et bleu de celle de droite, puis on combine ces trois couches en une seule image.

Il ne reste plus qu’à mettre des lunettes passives colorées pour apprécier le résultat. Avantages : La visualisation d’anaglyphe ne nécessite pas d’apprentissage ni de gymnastique oculaire fatigante. Il n’y a pas de restriction de taille pour les images et peuvent être affichées plein écran. Inconvénients : Les images doivent être traitées avec un logiciel graphique. La qualité de l’image est moyenne et les couleurs sont faussées. Enfin, il y a une nécessité de porter des lunettes avec filtres colorés.

Stéréoscopie

Brique Pédagogique 30

Brique Pédagogique Tuto’Anaglyphe

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


Brique Pédagogique Anaglyphe31

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Il est nécessaire pour faire un anaglyphe d’avoir recours à un logiciel de création numérique. Nous allons maintenant voir les manipulations à faire sur Photoshop (logiciel payant) pour faire vos propres anaglyphes sur la base des filtres rouge/cyan.

Si vous n’avez pas Photoshop sur votre ordinateur, vous pouvez aller directement à la page 6 pour créer des anaglyphes sur Gimp. Retrouver les fichiers ici : fichiers du tutoriel.

1. Ouvrez les deux images et collez-les toutes les deux dans un nouveau document adapté aux images. Sélectionnez l’image de la vue de gauche et placez-la au dessus de l’image de la vue de droite. 2. Sélectionnez le calque de la vue de gauche et réduisez l’opacité à 50% afin de vérifier le bon cadrage (séquence 2). Corrigez le cadrage et rognez l’image si le cadrage n’est pas comme vous le souhaitez. Une fois le cadrage correct remettez l’opacité à 100%.


Brique Pédagogique Anaglyphe32

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

3. Vérifiez que vous avez toujours sélectionné l’image de la vue gauche : vous allez lui supprimer les couches verte et bleue. Pour ce faire, allez dans Image > Réglages > Niveaux... (Level dans la version anglaise) Une fenêtre contextuelle s’ouvre. Dans le menu déroulant, sélectionnez (couche) vert, puis mettez la valeur du niveau de sortie 255 à 0. Ainsi, il n’y a plus de vert dans cette image, elle tend maintenant vers un violet mauve ! Faites de même avec la couche bleu pour n’avoir que la couche rouge de visible. 4. Occupez vous maintenant de l’image de la vue de droite. Sélectionnez la et refaite la manipulation en faisant attention cette fois-ci à mettre à 0 la couche rouge. Vous ne voyez pas de changement ?! C’est normal car l’image de la vue de gauche se trouve devant l’image de la vue de droite. 5. Sélectionnez à nouveau l’image de gauche puis modifiez son mode fusion sur superposition (screen dans la version anglaise). Vous devriez voir apparaître maintenant votre anaglyphe dans sa

version finale. Enregistrez votre image en JPG et regardez-la avec vos lunettes colorées ! Les filtres des lunettes ne sont jamais parfaits. Si la couleur des photographies est trop intense, des images parasites (ou fantômes) peuvent apparaître. Choisissez alors de travailler sur des images en niveaux de gris. L’anaglyphe sera en noir et blanc mais le relief sera mieux perçu. Dans Photoshop, avant d’appliquer les réglages de niveaux, désaturez les images dans Image > Réglages > Désaturation. Une fois désaturé faites la même manipulation vue précédemment.


Brique Pédagogique Anaglyphe33

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Voyons voir maintenant comment procéder avec le logiciel Gimp. Tutoriel provenant de internet.

1. Ouvrir la photo gauche dans GIMP. Si vous ne voulez pas être embêté par les couleurs des objets qui apparaissent trop rouge/cyan, vous pouvez choisir de désaturer les images. 2. Saturez cette image en rouge : Menu Couleurs > Courbes > (1) Choisir le canal «Rouge» > Suivez la flèche (2) pour saturer en rouge, et validez l’opération. 3. Insérez l’image de droite comme calque, puis réglez son opacité à 50%. Pour cela, faites un glisser-déposer de la photo de droite dans la fenêtre qui affiche tous les calques (1). Ensuite, manipulez le curseur (2) pour le regler à 50%. 4. Utilisez le même procédé que lors de l’étape 2 pour saturer l’image de droite en bleu et en vert (ce qui fait au final une saturation en cyan, c’est à dire la teinte du verre droit des lunettes). 5. Vérifier, et sauver en JPG.


Stéréoscopie

Brique Pédagogique 34

Brique Pédagogique Test de lunettes

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre


BriqueTest Pédagogique de lunettes35

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Les lunettes vendues pour la visualisation des anaglyphes ne disposent pas de filtres purs et complémentaires. Pour vous en convaincre, il suffit de regarder avec vos lunettes colorées la mire ci-contre en masquant alternativement chaque oeil (et donc filtre) pour juger de la bande passante de vos différentes lunettes. Les composantes RVB du moniteur sont représentées du flux minimal jusqu’au flux maximal possible.

En masquant l’oeil droit, on perçoit très nettement que le filtre Rouge des lunettes laisse passer un peu de vert et très peu de bleu. Avec un filtre rouge pur, on devrait observer la bande rouge et les bandes vertes et bleues totalement noires puisque le filtre rouge ne doit laisser passer QUE le rouge.


BriqueTest Pédagogique de lunettes36

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Idem avec le filtre cyan des lunettes, en masquant l’oeil gauche, on perçoit de la lumière rouge dans sa bande au delà de 80% du flux maximum ! Ce qui veut dire qu’en réalité et bien souvent, les lunettes vous injectent l’image gauche plus un peu de la droite dans l’oeil gauche et l’image droite plus un peu de la gauche dans l’oeil droit.

Selon son importance, ce problème provoque une vision non confortable/vibrante de l’anaglyphe car le cerveau reçoit de chaque oeil des informations ne correspondant pas à une vision binoculaire normale, et qui lui semblent donc incohérentes. Avec vos lunettes colorées, masquez oeil après oeil pour observer les images fantômes opposées qui peuvent rendre floues certaines zones de l’image ci-dessous. Regardez attentivement là où se trouve la flèche la plus claire, vous y verrez des «fantômes».


BriqueTest Pédagogique de lunettes37

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Dans le cas de lunettes qui séparent mal les deux images, on peut essayer de superposer deux paires de lunettes pour rétrécir la bande passante des filtres. L’image devient alors moins lumineuse mais les composantes droite-gauche sont mieux séparées. On diminue aussi les ghosts et la diaphotie dans les zones très sombres ou noires. Ces tests dépendent peu des réglages de votre écran, mais plutôt des pigments des phosphores. Vous ne pouvez donc pas en changer. Par contre un bon réglage des luminosités et contrastes vous donnera de meilleures images. Attention, si vous avez des lunettes ajustées à un écran, elles ne sont pas forcément ajustées pour un autre. En particulier, il y a des différences importantes entre l’écran de votre ordinateur et votre télévision. De même, elles ne seront pas forcément adaptées aux pigments d’une image imprimée.


Brique Pédagogique 38

2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre-multimedia.societeg.com/psm/brique/ - 2009 - Yoann PIERRE - Projet pédagogique - http://yoann-pierre m/brique/ -

Cours Stéréoscopie  

Cours sur la Stéréoscopie destiné à une brique pédagogique expliquant le fonctionnement et les problèmatiques de la vision 3D. Plus d'inform...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you