Issuu on Google+

www.epernay.fr

Épernay le journal Le mensuel d’information des Sparnaciens - juin 2004 - N° 28

PRÉVENTION P. 5

Trois journées pour la gendarmerie ENTREPRISE P. 11

Géraudel, la famille s'agrandit SPORT P. 13

Escrime, les vétérans croisent le fer

L'été de toutes les musiques à Epernay


édito Un été en musiques

L

a neuvième édition du festival des Musiques d'Eté s'apprête à résonner dans la Capitale du Champagne. Du 25 juin au 30 août, des concerts de tous styles musicaux seront proposés aux mélomanes. Pour la première fois cette année, d'autres artistes sont invités à se joindre aux musiciens pour présenter leurs créations en différents lieux de la ville. Une façon de profiter de l'été, de découvrir des peintres, des sculpteurs et des plasticiens locaux. Autre nouveauté, Epernay a aussi mis en place un partenariat avec la Communauté de Communes de la Grande Vallée de la Marne et ses Musiques en Champagne, pour proposer une programmation encore plus variée. Mais l'été, c'est également le temps des loisirs pour les enfants et les adolescents. Les organisateurs leur ont préparé un programme de vacances à la carte avec de nombreuses animations. N'oubliez pas de les inscrire ! Franck LEROY Maire d’Épernay

sommaire vivreen ville P. 4

Supplément agenda à voirà faire

Les Nouvelles Galeries en restructuration

redécouvrir P.13 Escrime, les vétérans croisent le fer

P. 5

P.14

Trois journées pour la gendarmerie

Bernon en fête

P. 6

P.15

Les travaux de voirie

Et bien, dansez maintenant !

DOSSIER P. 7-10

L'été de toutes les musiques à Epernay

construirel’avenir P.11

P.16 Mots croisés sur le thème de la musique

Géraudel, la famille s'agrandit

P.17

P.12

Recette : Tagliatelle mare e monti de l'Osteria

Tout savoir sur le 13e RG

P.18 Mémoire : la rue des Jancelins

Épernaylejournal juin 2004 |3


vivreen ville

COMMERCE

Les Nouvelles Galeries en pleine restructuration Le groupe Nouvelles Galeries a annoncé une prochaine restructuration de son magasin sparnacien. L'enseigne laissera place à d'autres activités commerciales. l ne s'agit pas d'une fermeture", martèle Christian Pietraterra, le directeur des Nouvelles Galeries d'Epernay. Le 27 avril dernier, la direction du Groupe Galeries Lafayette annonçait le projet de cessation d'activité de cinq magasins en France, dont celui de la rue du Général-Leclerc. "Le concept de grand magasin de la mode tel que l'exploite les Nouvelles Galeries n'est malheureusement plus approprié aujourd'hui, hormis dans les grandes agglomérations", souligne le directeur. Un élément qui a motivé la décision du Groupe de se séparer de son enseigne sparnacienne, tournant ainsi une page importante de l'histoire du commerce local. "Nous nous engageons à poursuivre l'exploitation du magasin tant que nous n'aurons pas trouvé de partenaires pour reprendre l'activité", insiste Christian Pietraterra. Par ailleurs, le groupe promet d’assurer le reclassement des 32 salariés des Nouvelles Galeries ainsi que des 10 démonstratrices. Les travaux de gros œuvre préalables à toute reprise seront eux aussi à la charge du groupe.

I

ARRÊTS SUR IMAGE

ç

Garder un centre-ville attractif La Ville d'Epernay veillera au respect de ces engagements, comme le souligne Jacques Fromm, adjoint au maire chargé du commerce : "Nous ne pouvons pas intervenir dans des affaires privées, mais nous allons tout mettre en œuvre pour orienter les éventuels repreneurs qui se manifesteront vers les Nouvelles Galeries". Pour l'élu, qui reste en contact avec la direction de l'enseigne, le commerce du centre-ville sparnacien doit avant tout conserver son attractivité. "Il s'agit du plus grand magasin du centre. Il faut trouver un ou plusieurs repreneurs capables de faire venir les clients en ville". Christian Pietraterra l'assure :"L'immeuble ne deviendra pas une friche commerciale". Les prochaines semaines seront consacrées à la recherche de partenaires susceptibles de s'installer rue du GénéralLeclerc. "Notre choix sera fondé sur la qualité et la pérennité de leur activité". De son côté, Franck Leroy rappelle : "Depuis plusieurs années, la Ville d’Epernay est engagée dans des opérations de soutien au commerce local. Par ailleurs, malgré le ralentissement de la consommation au plan national, le taux d'évasion de la clientèle est moins élevé à Epernay que dans les autres agglomérations de la région. Cela démontre que la qualité du commerce de notre ville est toujours appréciée par les Sparnaciens et les habitants de notre bassin de vie."•

9/05

La météo capricieuse n'a pas démotivé les visiteurs du Marché aux Fleurs. Toute la journée, le public s'est pressé sur les stands des exposants pour découvrir et acheter plantes et fleurs. Les six comités de quartiers participant au concours de création de massif ont une fois de plus rivalisé d'imagination. Tous ont été récompensés par le jury ! 4 | Épernaylejournal juin 2004


vivreen ville PREVENTION

19

Trois journées pour la gendarmerie sur le Jard Les 24, 25 et 26 juin, l'esplanade Charles-de-Gaulle accueillera les Journées de la Gendarmerie. Une manifestation placée sous le signe de l'information et de la prévention routière.

c'est le nombre de concerts gratuits

organisés dans le cadre des musiques d'été qui se dérouleront du 25 juin au 30 août à epernay.

MARCHÉS

Publicité des appels d'offre a Compagnie d'Epernay prépare activement les Journées de la Gendarmerie des 24, 25 et 26 juin prochain. "C'est une grande exposition vivante avec de nombreuses animations destinées à présenter toutes les facettes de notre métier que les gens connaissent très peu, malgré une longue histoire", explique le Capitaine Bastide. Ce dernier est chargé d'organiser cette manifestation au plan départemental. "Au cours de ces trois jours, nous communiquerons sur nos actions et nous essaierons de

L

ç

susciter des vocations parmi les ractère pédagogique. "Nous aurons jeunes", précise le Capitaine. la participation de la garde républiUne dizaine de stands seront dé- caine avec une patrouille à cheval", déployés sur l'esplanade Charles- voile le Capitaine Bastide."Un mur de-Gaulle, présentant les diffé- d'escalade, une voiture-tonneau et une rentes spécialités : plongeurs, piste routière seront également mis en gardes-chien, police de la route, place pour que le public puisse partiunités de montagne, sections de ciper à ces animations".• recherche, etc. Les Journées de la Gen- è rendez-vous darmerie sont égaleles journées de la gendarmerie ment l'occasion de fai24, 25 et 26 juin 2004 re passer des messages Esplanade Charles-de-Gaulle à Epernay de prévention grâce à Entrée libre des animations à ca-

14/05

Renaud Dutreil, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l'Etat, s'est rendu dans les locaux de Mairie Accueil. Une visite effectuée en compagnie de Franck Leroy, maire d'Epernay, au cours de laquelle le ministre s'est entretenu avec les fonctionnaires sparnaciens. Avant de quitter la Capitale du Champagne, Renaud Dutreil a tenu à rencontrer également quelques commerçants dans leurs magasins.

ç

Retrouvez tous les avis de publicité des marchés publics de la Ville d'Epernay dans la rubrique Entreprises du site Internet accessible à l’adresse www.epernay.fr

15-16/05

Ambiance de fête sur la place Hugues-Plomb pour les deux jours consacrés à Middelkerke. Les stands de bière et de gastronomie belges ont connu un succès "dévorant". Quel plaisir de déguster les spécialités du plat pays entre amis…

Épernaylejournal juin 2004 | 5


vivreen ville

TRAVAUX Rue Jean-Jacques Rousseau

(En cours) Les travaux se poursuivent entre la rue Hémart et la rue Léon-Blum. Les effacements de réseaux des concessionnaires (EDF, Télécom…) seront engagés début juin. Courant juillet, les travaux de réfection de la voirie débuteront. Pendant sept semaines, la Ville d'Epernay procédera au renouvellement de la chaussée et des trottoirs. La fin de ce chantier est prévue pour la rentrée de septembre 2004.

Allée de la Garenne (En cours)

Rue du Docteur-Verron (En cours) Les travaux d'assainissement de la rue du Docteur-Verron sont en cours. Parallèlement à ces travaux, EDF interviendra pour réaliser l'effacement de ses réseaux aériens. De la fin juin au mois d'août, la Ville d'Epernay terminera le chantier par la construction de la chaussée, des trottoirs et des bordures ainsi que la mise en place de l'éclairage de style sur façades.

Rue Vincent-Ballu

(A venir) Courant juin, les travaux d'eau et assainissement donneront le coup d'envoi du chantier. Après l'effacement des réseaux, la réfection de la voirie et l'éclairage public se dérouleront jusqu'à fin septembre. Puis, les aménagements paysagers (plantations d'arbres) seront réalisés courant octobre.

Rue Maurice-Cerveaux - entre la rue Croix-deBussy et la rue Godart-Roger (A venir)

Les travaux d'élargissement de l'allée de la Garenne se déroulent actuellement, avec l'intervention de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne pour la réfection des réseaux d'eau et d'assainissement. Courant juillet, il sera procédé aux travaux d'enfouissement des réseaux aériens. Puis, la Ville d'Epernay procédera aux aménagements de la voirie et à la réalisation des clôtures définitives. Une phase avec laquelle les travaux prendront fin en octobre.

Fin juin, la rue Maurice-Cerveaux va faire l'objet de travaux de réfection des réseaux d'eau et assainissement, de mise en place d'un nouvel éclairage public et de rénovation de la voirie. Le chantier devrait prendre fin courant août.

Avenue Paul-Chandon (C'est fini) Le giratoire devant l'église SaintPierre-Saint-Paul est terminé. Les travaux ont duré trois semaines et ont permis l'amélioration de la sécurité routière de ce carrefour.

JUMELAGE

Fada N'Gourma à l'honneur Un quart de siècle d'amitié, ça se fête ! En 2004, Epernay multiplie donc les festivités et les actions à destination de Fada N'Gourma… ans le cadre du 25e anniversaire du jumelage entre Epernay et Fada N'Gourma, la Capitale du Champagne organise des manifestations en l'honneur de son homologue burkinabé. Ainsi, à l'occasion des Musiques d'Eté 2004, un concert de Jimas Sanwidi, un reggaeman burkinabé, sera organisé le mardi 29 juin à 19 heures au Palais des Fêtes. La Ville d'Epernay, en partenariat avec la société Smurfit-Socar, a fait réaliser 1000 sièges afin de soutenir des projets de développement à Fada N'Gourma. Ceux-ci seront vendus 5 euros lors des concerts du festival.

D

6 | Épernaylejournal juin 2004

Du 15 au 23 août, une délégation d'élus et de techniciens de la ville, emmenée par Franck Leroy, se rendra au Burkina Faso. Elle sera accompagnée d'un container de 1500 kg de livres et de matériel.. Le 4 septembre, une vente d'objets sera organisée pendant la Fête du Sport, et le 11 novembre, des équipements appartenant à la Ville seront mis en vente à l'occasion d'une brocante. L'argent récolté lors de ces deux événements sera consacré à la réalisation d'actions à Fada N'Gourma. Il en sera de même le 16 novembre pour une soirée africaine organisée au Palais des Fêtes.•

PRATIQUE

Un véhicule pour les élections A l'occasion des élections européennes qui se dérouleront le 13 juin 2004, la Ville d'Epernay met un véhicule à disposition des personnes à mobilité réduite. Celles-ci pourront bénéficier de ce transport sur simple appel téléphonique. Afin de permettre une bonne organisation du service, les personnes intéressées devront solliciter le Centre Communal d'Action Sociale (C.C.A.S.) du 7 au 11 juin, de 14 h à 17 h au 03 26 54 54 19. Le jour des élections, les personnes à mobilité réduite pourront cependant appeler au 06 30 16 60 14 de 9 h à 12 h et de 14 h à 17h30, créneaux pendant lesquels fonctionnera ce service. Rappel : les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h sans interruption.


do d o ss ss ii ee rr

ANIMATIONS

7 | Épernaylejournal juin 2004

L'été de toutes les musiques à Epernay La programmation des Musiques d'Eté 2004 innove ! Fidèle à l'esprit qui a fait le succès des précédentes éditions du festival, la Ville d'Epernay reconduit sa recette en organisant une vingtaine de concerts du 25 juin au 30 août. Mais cette année, le programme des Musiques d'Eté s'annonce davantage relevé avec l'ajout de quelques ingrédients nouveaux qui devraient apporter une note encore plus savoureuse...


do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r d do os ss si ie er r

vivreen ville

L'esprit Musiques d'Eté

P

our sa neuvième édition, le festival ne déroge pas à sa règle d'or : tous les styles musicaux sont représentés dans sa programmation. Jazz, classique, rock, musiques du monde, chanson française, etc. "Désormais, les Musiques d'Eté sont clairement perçues comme un événement culturel de qualité, très apprécié par les mélomanes fidèles et, de plus en plus, apprécié par les touristes", souligne Claude Maréchal, adjoint au maire chargée de la culture et de la coordination de la politique de la ville. "C'est ce qui fait, année après année, le succès de notre festival". Les Musiques d'Eté commenceront très fort le vendredi 25 juin par l'Orchestre de Jazz en Champagne et ses 22 musiciens. Le swing sera au programme de cette soirée d'ouverture avec, notamment, des compositions de Horace Silver et Harry Connick Jr. Quatre jours plus tard, Jimas Sanwidi, joueur de reggae burkinabé, se produira sur la scène du Palais des Fêtes pour fêter le 25e anniversaire de jumelage entre Epernay et Fada N'Gourma. En juillet, la chanson française sera à l'honneur avec Seb Adam, un auteur-compositeur-interprète local au talent prometteur, à découvrir le jeudi 29 au Palais des Fêtes. Dans un autre registre, celui de la musique classique, d'autres jeunes espoirs se produiront le 12 août dans les salons de l'Hôtel de Ville. Olga Zakharova (violon) et le Sparnacien Guillaume Leroy (violon et accordéon), deux élèves du Conservatoire de Moscou, interpréteront un répertoire peu connu en France. Enfin, après deux mois d'intense activité musicale, le festival se terminera en beauté le lundi 30 août par "Let hit be", un concert au cours duquel cinq voix reprennent le répertoire des Beatles a capella. Les Musiques d'Eté sont organisées avec la participation de la Banque Populaire.

Épernaylejournal juin 2004 | 8


Les lieux

Les nouveautés

A l'abri ou en plein air, les concerts des Musiques d'Eté se dérouleront dans la ville toute entière. Traditionnellement, le Palais des Fêtes, les salons de l'Hôtel de Ville et le Théâtre Gabrielle-Dorziat en accueilleront plusieurs chacun. Après le succès de l'édition 2003, la Maison Moët & Chandon mettra à nouveau le magnifique site de l'Orangerie à disposition des musiciens, cette fois pour un duo flûte et harpe, le lundi 12 juillet. Le lendemain, la Fédération Francophone des Amis de l'Orgue organisera deux concerts dans les églises Saint-PierreSaint-Paul et Notre-Dame. L'occasion d'apprécier les sonorités des deux orgues d'exception que compte la ville. Parce que la musique s'apprécie également en plein air, des concerts sont prévus à l'extérieur. Casareccio (world music) se produira ainsi le jeudi 15 juillet place Mendès-France et le Bernard Struber Jazztett jouera son jazz moderne sur la place Hugues-Plomb le mardi 20 juillet. Le mardi 3 août, les jardins de l'Hôtel de Ville accueilleront le Tony Truant trio (jazz New Orleans) et le jeudi 5 août, les jardins de la Ferme de l'Hôpital résonneront sur les airs rock, blues et jazz de Lorenzo Sanchez. Pour chacun de ces concerts à l'extérieur, une solution de repli dans un lieu abrité est prévue en cas de mauvais temps…

Cette année, les Musiques d'Eté invitent des artistes de tous horzons à se joindre à la fête. Au cours des deux mois, des artistes peintres, plasticiens, sculpteurs, exposeront dans divers lieux de la ville. L'occasion de multiplier les plaisirs et de découvrir des artistes locaux, une quarantaine au total. Certains profiteront également des concerts pour puiser leur inspiration pour réaliser des œuvres en direct devant le public. "L'articulation musique et arts picturaux ouvre de nouveaux horizons culturels. Je tiens à remercier le Groupe Créer qui a permis cette forte mobilisation et a favorisé une dynamique qui ne fait que commencer", souligne Claude Maréchal. Autre nouveauté pour l'édition 2004 du festival, la Ville d'Epernay s'est associée à la Communauté de

Communes de la Grande Vallée de la Marne pour proposer une programmation complémentaire. En effet, dès le 20 août, les Musiques en Champagne prendront le relais des Musiques d'Eté, avec six concerts dans les communes de Champillon, Aÿ, Dizy, Hautvillers, Mareuil-sur-Aÿ et Tauxières-Mutry. Pour Claude Maréchal, "ce rapprochement illustre parfaitement la richesse des échanges qui peut naître des partenariats intercommunaux".

La Fête de la musique

L

Au cours des Musiques d'Eté, la Ville d'Epernay soutient des projets de développement à Fada N'Gourma en mettant en vente 1000 sièges pliables en carton. Ceux-ci seront vendus 5 euros lors des concerts du festival.

e 21 juin, rendezvous dans les rues d'Epernay pour la Fête de la Musique ! De nombreux artistes et groupes musicaux sont déjà prêts pour cette manifestation nationale toujours plébiscitée par les Sparnaciens. Les rues du centre-ville et les quartiers s'ouvrent aux musiciens, qui, l'espace d'une soirée, jouent les premiers rôles. Le coup d'envoi sera donné dès le dimanche 20 juin au Théâtre Gabrielle-Dorziat, le concert de avec l'Harmonie des Chemins de Fer (voir par ailleurs). Le lundi, en fin d'aprèsmidi, tous les artistes se disperseront dans Epernay, de la rue Gambetta à la place Fada N'Gourma en passant par la place Hugues-Plomb…

l’harmonie des chemins de fer ouvre le bal Le 20 juin, l'Harmonie jouera en ouverture de la Fête de la Musique à l'occasion de ses 75 ans d'existence ! Un anniversaire que les 55 musiciens fêteront avec le public sparnacien au théâtre Gabrielle-Dorziat à partir de 15 heures. Au cours de ce concert, l'Harmonie des Chemins de fer reprendra les morceaux fétiches de son répertoire, du classique à la chanson française, de la variété aux musiques de films. Entrée libre.

Épernaylejournal juin 2004 | 9

do d os s ss ii ee rr d do os ss s ii ee rr d do os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r

vivreen ville


do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r do d os ss si ie er r

Les centres de loisirs de l'été Les jeunes Sparnaciens sont gâtés ! Pendant tout l'été, de 2 ans et demi à 18 ans, ils ont la possibilité de participer à des Centres de Loisirs Sans Hébergement (C.L.S.H.) et à des centres de vacances. Les C.L.S.H. Du 1er juillet jusqu’à fin août, les équipes d'animateurs de la Caisse des Ecoles, de la Maison Pour Tous de Bernon et de la Ferme de l'Hôpital, proposent des C.L.S.H. à Epernay avec des activités organisées selon l'âge des enfants. Chaque structure prévoit des animations dans et en dehors de ses locaux : gymnases, piscine, espaces de plein air…

L'Association des Centres de Vacances d'Epernay et de sa Région (A.C.V.E.R.) ouvre son chalet du Coudray à Domancy (Haute-Savoie) du 1er au 21 juillet, du 21 juillet au 10 août et du 10 au 30 août. Feux de camps, jeux, randonnées, activités nautiques, découverte de la faune et de la flore figurent au menu du centre.

Le passeport été La S.N.C.F. propose, quant à elle, un centre de loisirs du 30 juin au 1er septembre pour les 4-14 ans, avec activités en tous genres et sorties.

Les mini-camps La Caisse des Ecoles, la Maison Pour Tous de Bernon et la Ferme de l'Hôpital mettent également en place des mini-camps au bord du Lac du Der. D'une durée de cinq jours et quatre nuits, ils sont réservés aux 6-9 ans (du 5 au 9 juillet et du 12 au 16 août) et aux 10-13 ans (du 9 au 13 juillet et du 16 au 20 août). Les animations seront placées sous le signe du sport et de la découverte de l'environnement.

La Caisse des Ecoles propose le passeport été, un programme d'animations en direction des jeunes âgés de 13 à 16 ans. Les activités (karting, parachutisme, bowling, aviron, sorties, etc.) se déroulent les après-midi, de 13 h 30 à 17 h, selon les activités.

Caisse des Ecoles Inscriptions : Mairie Accueil (Place des Arcades) PAM'S (Avenue Middelkerke) Renseignements : Mairie II / Caisse des Ecoles 40 place des Arcades - 51200 Epernay Tél : 03 26 53 54 72 ou 03 26 53 54 77

Ferme de l’Hôpital Les Centres de vacances Cet été, la Caisse des Ecoles propose aux enfants âgés de 4 à 6 ans (du 3 au 10 juillet) et de 13 à 18 ans (du 12 au 23 juillet) un séjour au Chalet de l'Arcanière à Notre-Dame de Bellecombe. La Ferme de l'Hôpital organise le même séjour à destination des 9-13 ans du 26 juillet au 6 août. Au programme : activités de pleine nature et de montagne, sports, excursions, jeux, etc. La Maison Pour Tous de Bernon prévoit, quant à elle, un centre de vacances pour les enfants de 6 à 12 ans, du 5 au 16 juillet à la Chapelle d'Abondance, en Haute-Savoie. Sur le thème sports et nature, les enfants partiront à la découverte de la vallée d'Abondance tout en participant à de nombreuses animations.

10 | Épernaylejournal juin 2004

Inscriptions et renseignements : 35 bis, rue Louise Auban Moët 51200 Epernay - Tél. : 03 26 55 78 05

Maison Pour Tous de Bernon Inscriptions et renseignements : 3, rue Charles Gounod - 51200 Epernay Tél. : 03 26 55 00 01

A.C.V.E.R. Inscriptions et renseignements : Maison des Associations 8, rue Maurice-Cerveaux - BP 84 - 51203 Epernay - Tél. : 03 26 54 44 28

S.N.C.F. Inscriptions et renseignements : Centre de loisirs S.N.C.F. Boulevard du Maréchal-Joffre - 51200 Epernay - Tél. : 03 26 51 57 21•


construirel’avenir

ENTREPRISE

Géraudel, la famille s'agrandit L'entreprise Géraudel n'en finit pas de développer son activité sur les marchés pourtant déjà concurrentiels du bouchon et du muselet. Le début d’une belle histoire pour cette structure sparnacienne de neuf personnes. enue décontractée, loin du costume-cravate Le muselet comme fer de lance arboré par de nombreux dirigeants d'entre- Du bouchon au muselet il n'y a qu'un (petit) pas, que prise, Vincent Jacquot est à la tête de Géraudel la société franchit l'année même de la reprise. "Nous SAS depuis deux ans et demi. Lors de son rachat, ce sommes partis de zéro en 2003, nous avons produit 20 milSparnacien de 47 ans a deux objectifs : développer la lions de muselets. Notre objectif est d'en faire une activité à société et conserver l'esprit familial qui règne dans part entière et de la faire contribuer aux charges de reprise l'équipe. A l'époque, l'activité principale de Géraudel de la société", insiste le dirigeant. se résumait alors au recyclage par rinçage des bou- Il y a un an, Géraudel déménage avenue du Maréteilles pour Champagne et vins efferveschal-Joffre, dans les anciens locaux de en chiffres cents. "C'est une activité stable en ChamPap'métal. "Nous sommes installés sur un sipagne qui concerne un volume relativement te de 6000 m2 de terrain et 8000 m2 de planDe 2 à 3 millions faible de 6 à 7 millions de bouteilles", précicher". Un investissement immobilier très de bouteilles se Vincent Jacquot. Insuffisant pour faiimportant rendu nécessaire par le déveen recyclage re grandir Géraudel. Ancien responsable loppement de l'entreprise. "Nous avons doublé notre chiffre d'affaires en deux ans, et d'une entreprise spécialisée dans le bou12 millions nous avons embauché quatre personnes dans chon de liège, il connaît le marché, ses de bouchons la même période". filières et ses exigences. produits En 2002, Vincent Jacquot décide donc de Solidement ancré sur le marché du développer le secteur "bouchons" de l'entreprise Champagne et du mousseux en France, Géraudel est pour s'attaquer sérieusement à ce marché déjà très aussi présent au Luxembourg et en Allemagne, pays concurrentiel et segmenté. "En Champagne, 22 grosses de vins effervescents. sociétés pèsent 65 % du marché et les 3500 plus petites re- Aujourd'hui, neufs salariés composent l'effectif de présentent le reste". A partir de produits fabriqués en l'entreprise. A l'image de Vincent Jacquot et de son Espagne, Géraudel réalise le contrôle de qualité, le bureau constamment ouvert, Géraudel cultive l'estri et le marquage avant de procéder à la revente. "Ce prit d'une structure à taille humaine. Celui d'une pesecteur a énormément progressé puisque notre production tite entreprise familiale qui fait son chemin dans la a triplé en deux ans", souligne Vincent Jacquot qui cour des grands.• n'entend pas s'arrêter en si bon chemin : "nous envisageons de la doubler au cours des deux prochaines années".

T

èLe "sniffing"

gage de qualité Dans le cadre de son activité de bouchonnerie, Géraudel fait appel à trois spécialistes pour contrôler la qualité de ses produits par une méthode de "sniffing". Un procédé olfactif par lequel chaque pièce est vérifié pour éviter tout risque de "goût de bouchon". "Nous sommes extrêmement exigeants pour la qualité de nos bouchons et chaque produit qui ne remplit pas nos critères précis de qualité est systématiquement renvoyé chez notre fournisseur", explique Vincent Jacquot.

Épernaylejournal juin 2004 | 11


construirel’avenir INITIATIVES

13E RG

L'avenir du site en questions

èLe Central change de propriétaires… et de formule !

Ce mois-ci, Epernay le journal fait le point sur les projets de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne pour le site du 13e RG. Une brasserie parisienne à Epernay ? C'est ce que souhaitent réaliser les nouveaux patrons du Central dès le mois de juin. Avec une nouvelle équipe en cuisine, une carte plus étendue, des menus thématiques et des horaires plus larges (12h – 24h)… le Central satisfera les gourmets comme les noctambules. A tester ! Le petit plus : des soirées musicales sont en prévision… on parle même éventuellement de piano-bar… Renseignements : "LE CENTRAL" Catherine et Jean-Nöel Place de la République Tél. 03 26 59 19 93

Que vont devenir les quartiers Rolland et Margueritte ? Plusieurs exemples récents de fermeture de caserne ont démontré que lorsque des sites de cette importance (près de 15 hectares au total) sont laissés à l'abandon, ils sont exposés à des dégradations quasi systématiques (vitres brisées, friche, squats…). L'objectif était donc de procéder, dans le cadre de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne, à une réaffectation cohérente et dans les meilleurs délais des terrains et des locaux.

Quels sont les projets qui ont déjà été retenus ? Le choix a été fait de transformer ce site militaire en un véritable quartier de la Capitale du Champagne en cohérence avec le reste de la ville. Parmi les priorités, a été retenue la construction de logements adaptés aux besoins sparnaciens. Afin de pallier le départ des militaires, la Communauté de Communes souhaite également développer l'économie locale, avec notamment la création sur ce site d'une pépinière destinée à soutenir les petites et les jeunes entreprises. Par ailleurs, l'implantation prévue de deux hôtels adaptés aux exigences des touristes et des professionnels devrait donner une nouvelle image au quartier. Cela devrait égale-

12 | Épernaylejournal juin 2004

ment combler un manque actuel en terme d'hôtellerie dans le bassin de vie sparnacien. Le site comprendra aussi le futur Parc des Expositions. Destiné à accueillir des manifestations sportives, culturelles, festives et à caractère économique du bassin de vie, il recevra notamment le prochain VITeff en octobre 2005. Sans oublier l'hôtel de communauté dont la création est prévue dans un des bâtiments de la cour d'honneur. Un aménagement rendu nécessaire avec l'élargissement de la CCEPC à six nouvelles communes depuis le début de l'année 2004.

Quand doivent commencer les premiers travaux ? Les premiers coups de pioche devraient intervenir dès l'automne 2004. Ils marqueront l'évolution des quartiers Rolland et Margueritte. Les aménagements, au cours desquels certains bâtiments seront conservés et d'autres démolis, laisseront place à la Zone d'Aménagement Concerté (Z.A.C.) "Porte Sud". A l'occasion de l'enquête publique qui se déroule jusqu'au 18 juin 2004, le dossier relatif à la Z.A.C. est consultable au siège de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne (148, rue des Jancelins), à l'Hôtel de Ville d'Epernay et à la mairie de Pierry, aux heures d'ouverture au public.•

èRodier devient la Fée Nomade

Non seulement Rodier change de nom - pas de panique mesdames, la marque sera toujours présente - mais en plus le magasin, rénové, élargit sa gamme. Avec davantages de tailles - du 36 au 50 - et de nouvelles marques, aussi bien en vêtements qu'en collants et accessoires, chacune de vous pourra trouver son bonheur. Le petit plus : toutes les générations peuvent s'y habiller ! Renseignements : "LA FÉE NOMADE" Mme Tabaka 17, rue Saint-martin Tél. 03 26 55 24 44


redécouvrir

SPORT

Les vétérans croisent le fer à Epernay Le Cercle d'Escrime d'Epernay organise les Championnats de France vétérans les 19 et 20 juin 2004. Près de 500 compétiteurs de haut niveau sont attendus au Comep et au Palais des Fêtes. u sabre, à l'épée ou au fleuret, les meilleurs escrimeurs vétérans se disputeront le titre national dans chacune des disciplines les 19 et 20 juin 2004. Ouverte aux escrimeurs licenciés nés avant 1965, la compétition est également qualificative pour les Championnats du Monde vétérans. "Il s'agit d'une épreuve importante qui est prise très au sérieux par les participants. Ce sont souvent des anciens compétiteurs de haut niveau qui aiment se retrouver à cette occasion", explique Marie-Christine Marchiset, présidente du Cercle d'Escrime d'Epernay. "C'est une très grosse manifestation puisque 32 pistes métalliques seront réparties entre le Comep et le Palais des Fêtes". Seul participant local, Pascal Pécriaux défendra les couleurs du club sparnacien au sabre. "Les escrimeurs régionaux seront présents en nombre puisqu'ils seront une soixantaine à venir de toute la Champagne-Ardenne", souligne Marie-Christine Marchiset. Côté organisation, pas moins de 53 personnes sont mobilisées pour assurer le bon déroulement de la compétition. Une équipe rôdée qui a déjà fait ses preuves en organisant les Championnats de France juniors en 2002, avec le succès que l'on sait.•

A

è a noter

championnats de france vétérans d'escrime Sabre, épée, fleuret samedi 19 et dimanche 20 juin Comep et Palais des Fêtes d'Epernay Entrée libre

Épernaylejournal juin 2004 | 13


ARTS

Axes expose à la Médiathèque

À LIRE

redécouvrir

Du 8 au 22 juin, l'association Axes présentera deux expositions à la Médiathèque, intitulées : "Pop up.org" et "Si loin il y a…". epuis sa création en 1984, Axes réalise des interventions dans le milieu scolaire et associatif sparnacien. "L'association a pour objectif de rendre l'art contemporain accessible à tous", souligne Catherine Augustin, l'une des trois intervenants chargée du développement culturel. travaille Dans ce but, Axes régulièrement avec les structures locales. Ainsi, au cours de la saison 2003-2004, la Ferme de l'Hôpital, le M.E.R., les écoles Léon-Bourgeois, Chaude Ruelle, Vignes-Blanches, le lycée SainteMarie ont réalisé des projets avec l'association. "Toutes les réalisations donnent lieu à une exposition",

D

ajoute Catherine Augustin. Deux des projets de cette année 2004 seront visibles à la Médiathèque en juin. Le premier, "Popup.org" a été réalisé de janvier à mai dernier par les élèves des écoles Jean-Jaurès, Crayère et Marx-Dormoy, à partir d'un travail sur le papier et son volume. Le second, "Si loin il y a…", est une exposition de colonnes à quatre faces créées par les enfants de l'école élémentaire Crayère sur le thème de l'infini.•

è a noter "pop up.org" et "si loin il y a…" Du 8 au 22 juin 2004 Médiathèque - Entrée libre

ANIMATION

Le quartier de Bernon en fête avec ses associations inéma en plein air, soirée dansante, stands, piquenique, tournoi sportif, danse, concerts… le quartier de Bernon prépare une grande fête qui se déroulera du 18 au 21 juin 2004. "Cette année, de nombreuses structures et associations célèbrent leur anniversaire : la Maison Pour Tous a 25 ans, le M.E.R. (Mouvement pour l'Egalité et contre le Racisme) et le Comité de Quartier ont 20 ans, sans oublier la Régie de quartier et Télé-Centre Bernon. Plutôt que de préparer des événements chacun de son côté, nous avons choisi de nous rassembler autour d'un même projet, une fête ouverte à tous les

C

Sparnaciens", explique Jean-François Girost, le directeur de la Maison Pour Tous. Une quinzaine d'associations du quartier ont ainsi mis en place, en lien étroit avec les habitants, quatre jours d'animations. Avec plusieurs objectifs : "Animer le quartier, le faire connaître et associer les habitants à la fête. Une véritable dynamique s'est créée autour du projet. Presque toutes les associations ont répondu présentes, ce qui prouve l'attente d'un tel événement dans le quartier", souligne Jean-François Girost.•

è rendez-vous c'est la fête à bernon ! Du 18 au 21 juin 2004, animations dans le quartier. Rens. : 03 26 55 00 01

carnet de fleurs en champagneardenne Hubert le jardinier Editions du Coq à l'Âne

Dans son dernier ouvrage, Hubert Fontaine, alias Hubert le Jardinier, a choisi de parcourir la Champagne-Ardenne à la recherche des variétés de fleurs qui y poussent. De l'amarante à la tulipe, toutes les variétés recensées font l'objet d'une description, photo à l'appui. Pour chacune d'entre elles, Hubert livre ses conseils d'exposition, de plantation, d'utilisation, et de taille. L'auteur dévoile également les endroits où l'on peut les voir pousser, ainsi que ses astuces et ses secrets. Un carnet pratique et bucolique qui donne envie d'avoir la main verte… 135 pages – 18 euros

RENCONTRE

Sitelle et Câline, reines des podiums A 15 ans, elle a déjà 46 coupes à son actif. Reine des podiums dans la catégorie "Chat de maison", Câline fait la fierté de ses maîtres Denise et Michel Pienne, Sparnaciens passionnés par les chats. Ils seront bientôt en Suisse pour Sitelle, leur autre chatte classée "Grande Championne d'Europe". 14 | Épernaylejournal juin 2004

Câline et Denise Pienne

Sitelle


redécouvrir ASSOCIATIONS

Et bien, dansez maintenant ! Trois associations sparnaciennes, l'Arabesque, l'Association Sportive et Artistique et le Centre Artistique, proposent des cours de danse jazz et classique. Entre art et passion. L'ASAE, 30 ans de passion pour la danse "Plaisir de danser et danser avec plaisir", telle est la devise de Claudine Lagoutte, la responsable de la section danse de l'Association Sportive et Artistique d'Epernay (ASAE), qui fait bouger les Sparnaciennes depuis 1974. Danse ou G.R.S., à chacune de choisir. Celles qui optent pour la danse apprennent les secrets de la technique jazz sous la houlette des onze animatrices de l'association. Les cours se déroulent dans la salle de répétition de la rue Chaude ruelle, avec un objectif : préparer le gala de fin de saison. "C'est le fruit des répétitions et du travail de toute une année", insiste la responsable. Sur le thème "Danse au pays des rêves", les 99 élèves se sont produites sur la scène du théâtre GabrielleDorziat fin mai. Un moment qui repose également sur l'implication de l'entourage des danseuses, comme le précise Claudine Lagoutte : "Chaque année, plusieurs parents se mobilisent pour confectionner les costumes et participer, eux aussi, à ce moment fort".

Centre Artistique, la danse comme art de vie Plus qu'un sport, la danse est aussi un art. Classique ou jazz, le Centre Artistique propose des cours dans les deux disciplines. "Le classique et le jazz se distinguent par une histoire et une évolution différentes. Le travail, la musique, la tenue vestimentaire sont également différents. Mais les deux disciplines demandent de la coordination, le sens du rythme, de la souplesse et bien d'autres qualités ", précise Carole Longis, une des quatre professeurs du Centre. Le travail et l'investissement des 240 élèves sont récompensés en fin d'année par le gala de l'association. Il se déroulera les 25 et 26 juin prochains sur le thème "Chicago ou les années 30". Des plus petites aux plus grandes, toutes les danseuses y participent. "Chaque groupe

Le mur de la salle à manger des époux Pienne est impressionnant : il est décoré de dizaines de cocardes et de coupes, obtenues dans nombre d'expositions félines. Depuis plus de quinze ans, Denise et Michel, 62 et 67 ans, sillonnent le Grand Est à la poursuite de nouveaux titres pour Câline et Sitelle, redoutables bêtes de concours. A 15 ans, Câline ne fait pas son âge, avec son poil brillant et sa jolie robe. Sitelle du Val aux Biches, "chat de race, européen", arbore quant à elle des men-

a un rôle dans le spectacle. Toutes les danseuses sont enthousiastes et certaines attendent cela pendant toute l'année".

L'Arabesque, le plaisir de danser Classique, jazz ou gymnastique, l'Arabesque dispense les trois disciplines à une centaine d'élèves. A partir de 4 ans pour le classique, dès 8 ans pour le jazz et à tout âge pour la gym. Les cours sont dispensés par un professeur polyvalent diplômé d'Etat. En fin d'année, les chorégraphies sont dévoilées sur scène lors du spectacle de l'association. "C'est extrêmement formateur pour les enfants de se produire en public, de surmonter leur appréhension et de donner le meilleur d'eux-mêmes", note Nicole Barangé, la présidente de l'association. L'effectif de l'Arabesque, essentiellement féminin, a révélé un talent - masculin - prometteur voici quelques années. "Nous avons eu un élève qui, aujourd'hui, est entré au Conservatoire national de Paris et qui travaille avec Cyril Atanassov, danseur étoile de l'Opéra de Paris", souligne la présidente, qui rappelle : "ce qui prime avant tout, c'est que les enfants soient motivés et prennent plaisir à venir aux cours de danse".

è a savoir ASAE – section danse 18, rue Chaude Ruelle - Tél. : 03 26 51 06 63 Centre Artistique d'Epernay Maison des Associations - 8, rue M. Cerveaux Tél. : 03 26 52 33 83 Arabesque 22, rue de la Juiverie - Tél. : 03 26 57 83 80

surations qui font pâlir les juges, à en croire son palmarès. Tout est parti de Fée de la Tour du Bollwerk, jolie chatte norvégienne, que Denise et Michel ont achetée lors de leur première visite à une exposition féline. La propriétaire accepte la vente à condition que Fée soit présentée aux concours… C'est le début de la carrière des chattes Pienne. Câline, qui est déjà née, se retrouve elle aussi embarquée dans l'aventure, tandis que Fée collectionne

les titres et les coupes. Sitelle, qui a succédé à Fée dans le cœur de Denise et Michel, devra bientôt franchir les frontières, condition exigée par son titre de "Grande Championne d'Europe", afin de poursuivre son ascension. Pour Câline, l'heure n'est pas encore à la retraite, elle aborde également une carrière internationale. Avec nonchalance et élégance, comme tout chat de concours qui se respecte.

Épernaylejournal juin 2004 | 15


!

! redécouvrir

!

!

LOISIRS

Mots croisés par PHILIPPE IMBERT “La musique” A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

1 2 3 4 5 6

L

Hoorriizzoonnttaalleem H meenntt 1- Un sourd doué pour la musique -2- Refusa de reconnaître - Automate hébreu -3- Lu de droite à gauche - Une musique très en vogue dans les années 70 - Déesse de la marine -4- On y a perdu le Nord Possessif - Une grande référence musicale -5Musique d’une facture classique - Queue de boa -6Cul de lampe - Lettres à taper -7- Il vaut mieux ne pas avoir le souffle coupé pour en jouer (mot au pluriel)8- Fleuve côtier -9- La grande Musique - Infinitif -10Se pressai - Spécialiste -11- Ancien -- Ne manque pas de touches pour la musique -12- Musique noire américaine inspirée du rhythm and blues - Distrait nos banlieues.

Veerrttiiccaalleem V meenntt

7 8 9 10 11 12

! LE SAVIEZ-VOUS ?

!

A- Est à l’origine de beaucoup de musiques - Musique moderne -B- Ca fait un bail ! - Note de musique, bien sûr ! -C- Pronom - Samarium - Sont cotons ! -D- C’est dit à l’envers - Page par minute pour l’imprimante Instrument de musique -E- Détesté - Cri d’appel Note de musique, bien sûr ! -F- Condamnait aux travaux forcés - Se dirige dans le mauvais sens - Poids Lourds -G- Embarcation de sauvetage - Interrogatif -HC’est pour moi ! - Lettre grecque - Altesse royale -I- Ce n’est pas un drame en Angleterre - Un saut de danse Sodium -J- Créa des liens - Roi juif - Musique d’origine anglo-saxonne qui fut très populaire -K- Carburant mélangé -- On aime bien entendre le petit le matin pour le fredonner toute la journée -L- Un Maître de la musique - Musique inspirée du jazz et du blues.

Résultats en juillet

A B C D E F G H I

Les roses dans les vignes

1 L E S R

Les promeneurs auront certainement remarqué la présence, parfois, de rosiers près des plants de vignes. Outre l'aspect décoratif et coloré, cette tradition permettait aux vignerons de préserver la santé de leur exploitation. En effet, les rosiers et les vignes développent les mêmes maladies. Cependant, les roses, plus sensibles, les déclarent plus rapidement. Elles indiquaient alors aux viticulteurs quel traitement adopter pour leurs vignes.

2 E T

I V

J K L

I E R E S

I A G E

C R U E

3 S E C H E R E S S E 4 P S

A

S T A

5 L E R N E

N

S E L

O L E

N

I

6 U C O

C A N

I C U L E

7

R I

V

I

8 E

U

S O U R C E S

9 S A S

E

O

N

I S N

L E A

10 R E S S O U R C E P 11 A M U I N U A R P 12 B A R R A G E S U N E

!

! 16 | Épernaylejournal juin 2004

Solutions de la grille du mois de mai.

!


redécouvrir CUISINE

JARDINAGE

Juin au jardin

Tagliatelle mare e monti

Potager

uvert depuis le 24 novembre dernier, le restaurant l'Osteria propose une cuisine dans la pure tradition italienne. A découvrir, l'involtini (spécialité à base de veau et de mozzarella, accompagnée d'une sauce à la tomate et à la crème) ou le millefeuille d'aubergine, deux des spécialités du chef d'origine transalpine. Les trois salles de l'Osteria sont ouvertes midi et soir, du mardi au samedi inclus. Avis aux gourmets…

O

l’osteria, rue des berceaux à epernay - tél. : 03 26 32 16 67

Courant avril, les grimpantes, les arbustes persistants, les plantes de terre de bruyère peuvent encore être plantés à condition que ces végétaux soient vendus en conteneur, sinon la reprise ne sera pas garantie. C’est surtout le moment de planter les vivaces et de semer les graines des annuelles à floraison estivale. Ne pas oublier d’arroser les plantations (10 l/semaine/arbre ou arbuste) pendant toute la saison.

Taille Il est temps de tailler les arbustes à floraison hivernale et printanière pour préparer la future saison. Ce mois-ci, la taille des hortensias est à l'honneur. En effet, ceux-ci gagnent à être taillés tard car les jeunes pousses sont sensibles au gel. Attention, ce sont les jeunes pousses de l’été dernier qui fleuriront cette année. Ne pas toucher non plus aux rejets vigoureux partant du pied de la plante.

Gazon Les beaux jours arrivent ; c'est la période idéale pour semer le gazon. Découper le gazon en bordure d’allées avec une bêche. Pulvériser un herbicide total rémanent pour éviter les mauvaises herbes. Pour obtenir un plus beau gazon, il est conseillé de procéder à un désherbage sélectif (voir ci-dessous).

Désherbage

Pour 4 personnes

Temps de préparation è 30 minutes Temps de cuisson è 45 minutes

Ingrédients

è 500 g de tagliatelles è 300 g de fruits de mer è 100 g de champignons de Paris è 20 olives noires dénoyautées è 2 boîtes de tomates pelées de 400 g è 1 verre de vin blanc è 20 cl de crème fraîche è 3 cuillères à soupe d'huile d'olive è 1 oignon, ail, persil, ciboulette è sel, poivre

Avec le réchauffement du temps, les mauvaises herbes apparaissent ; biner et griffer la terre nue entre les arbustes et les vivaces ou arracher les herbes à la main. Surtout, veiller à bien extirper les racines. Le binage permet d’aérer et de décompacter le sol : c'est le bon moment pour épandre du compost. Les limaces apparaissent en même temps que les jeunes pousses dont elles sont friandes : mettre des barrières ou traiter avec des granulés.

Potager Planter les arbustes à petits fruits rouges : ronce à mûres, groseilliers, cassis, framboisiers. Semer radis, carottes, salades sous voiles de forçage. Désherber le potager.

Juin au service Espaces verts

Préparation •Faire revenir les oignons dans l'huile d'olive. •Une fois les oignons colorés, ajouter les fruits de mer, les champignons et les olives dénoyautées. •Laisser cuire le tout pendant quelques minutes. •Ajouter l'ail et le persil hachés et ensuite le vin blanc. Faire réduire pendant deux minutes à feu moyen et verser les tomates pelées écrasées. •Saler, poivrer et laisser cuire à feu doux pendant 20-25 minutes en remuant régulièrement •Ajouter la crème et continuer la cuisson pendant 5 minutes à feu doux. •Cuire les tagliatelles "al dente" dans de l'eau abondante et salée. Les égoutter et les ajouter à la sauce. •Mélanger le tout à feu vif pendant deux minutes.

C'est la pleine période de plantation des massifs estivaux. Ils prennent forme petit à petit. Vous pouvez déjà admirer les structures d'animaux en osier qui ornent le Parc de l'Horticulture grâce à la dextérité d'un agent du service. Juin est aussi le mois au cours duquel les agents réfléchissent déjà aux décors, choisissent les plantes qui orneront la ville de l'hiver 2004 jusqu'au printemps 2005. Les graines des pensées, myosotis, giroflées et les bulbes de narcisses, jacinthes et tulipes vont être commandés.

Cette rubrique est réalisée avec l'aide d'Anne Werner, directrice du service des Espaces verts.

Servir chaud et saupoudrer de ciboulette fraîche et hachée.

BUON APPETITO ! Épernaylejournal juin 2004 |17


redécouvrir

Hier

Aujourd’hui

MÉMOIRE

La rue des Jancelins au fil des siècles Ce mois-ci, Epernay le journal retrace l'histoire de la rue des Jancelins à travers des ans. Une rubrique réalisée avec la collaboration de Francis Leroy, directeur du service des Archives municipales. a rue des Jancelins est à l'origine un chemin qui conduit à la rue des Closets. Son nom évolue au fil du temps pour s'écrire successivement Jeanselain, Jansolin, Janselin et Jancelains. En 1851, on évoque pour la première fois la dénomination de chemin “des Jancelins”. Celui-ci rejoint alors du Haut Pavé (actuelle rue de l’Hôpital Auban-Moët) à un autre chemin, dit “des Huguenots”. En 1866, on y recense trois maisons. En 1898, le chemin des Jancelins est aligné et on y intègre sa partie basse (qui rejoignait alors la petite rue de Champrot). C’est à cette époque également que l’on remplace, toujours dans sa partie basse, une passerelle de bois servant à franchir le Cubry par un ponteau métallique. Ce dernier disparaîtra lors de la création de l’avenue Paul-Chandon. Quant à la partie haute de la rue des Jancelins, ce n’est qu’au début du xxe siècle qu’elle est ouverte, allant rejoindre un autre lieudit : “Malakoff”. C’est dans cette rue qu'est construite l’une des premières écoles maternelles publiques d’Epernay, en 1883-1884. Conçue par l’architecte municipal Dupont, cette école succède au groupe scolaire primaire du Haut Pavé (actuel groupe scolaire Bachelin). C’est également à cet endroit que sera édifiée la Cité ouvrière, œuvre du notaire Jémot, qui traduit au plan local les premières réalisations d’un urbanisme social. A côté de l’école est construite la première crèche sparnacienne, dénommée la crèche Rachel n°1 *, sur un terrain donné par M. Auban-Moët, en 1887.

L

18 | Épernaylejournal juin 2004

Quelques années plus tard, sur un terrain donné par Mme Veuve Moët, est construite l’école religieuse Sainte-Marie, consacrant toute cette portion de rue à l’enfance. En 1953, le corps de Sapeurs-Pompiers d’Epernay s’installe en haut de la rue, dans une ancienne propriété de la Maison Moët & Chandon, "le Maroc", acquise par la Ville d’Epernay à cette fin. Une caserne aujourd'hui occupée par les services de la Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne et de la Ville d’Epernay. L’immeuble situé au croisement de la rue des Jancelins et de celle de l’Hôpital Auban-Moët, et qui abrite aujourd’hui un café, date de 1885. Il n’a quasiment pas changé depuis sa première destination commerciale de magasin d’alimentation. Enfin, dans la partie haute de cette rue, se trouvait une fabrique de casquettes. Tenue par Golly Flosse et succédant à la fabrique de la rue du Collège (actuelle rue du Docteur-Verron, à l'emplacement du lycée professionnel Sainte-Marie), elle est détruite par les flammes dans le milieu des années 20. Aujourd'hui, la rue des Jancelins part de la rue Haie-Leleu pour aboutir quasiment à la place Malakoff. Il s'agit d'une des plus grandes rues de la ville, qu'elle traverse d'est en ouest.• * La crèche Rachel numéro 1 tient sa dénomination du nom de l'épouse de M. Auban-Moët. Une seconde crèche, appelée Rachel numéro 2, a été construite à l'emplacement de l'actuelle école Bachelin.


Épernaypratique Numéros Utiles

PERMANENCES

Les élus à votre écoute Adjoints et conseillers municipaux délégués sont à votre disposition et tiennent des permanences au cours desquelles vous pouvez les rencontrer. sur rendez-vous, à l'hôtel de ville au 03 26 53 36 20. Claude Maréchal, chargé de la Culture et de la Coordination de la Politique de la Ville Le samedi matin, de 10h à 12h, les 2e et 4e samedis du mois. Les samedis 12 et 26 juin.

Jean-Paul Guillot, chargé de la Vie associative et des Cérémonies Le mardi soir, de 17h à 19h, tous les 15 jours, sur rendezvous.

Anne-Marie Legras, chargée du Cadre de vie, de l'Urbanisme Jacques Fromm, chargé du Commerce Le lundi matin, de 9h à 11h, les 2e et 4e lundis du mois. et du Patrimoine Le lundi matin, de 9h à 11h, tous les 15 jours. Les lundis 7 Les lundis 7 et 21 juin. et 21 juin. Philippe Petit, délégué à la Communication et Rapporteur du Budget Olivier Carteret, chargé de la Tranquillité publique et du Sur rendez-vous. Stationnement Sur rendez-vous, à l'Hôtel de Ville. Annie Loyaux, chargée de l'Education Le mardi après-midi, de 14h à 15h, tous les 15 jours. Les mardis 15 et 22 juin.

Chantal Laluc, chargée des Affaires sociales Sur rendez-vous, à Mairie Accueil (03 26 53 37 50) en alternance avec le service Logement (03 26 53 30 72). Au service Logement, les 8 et 22 juin. A Mairie Accueil, les 15 et 29 juin. Benoît Moittié, chargé de la Jeunesse et des Sports Les vendredis après-midi, de 14h à 16h, chaque semaine. A Mairie II (03 26 53 54 69). Les vendredis 11, 18 et 25 juin.

Anne-Lise Petitpas, déléguée aux Fêtes et Animations de Quartier Sur rendez-vous, à l'Hôtel de Ville.

e

Marie-Line Canada, chargée du 3 Age et des Handicapés Un samedi matin par mois, de 9h30 à 11h sur rendezvous à Mairie Accueil (03 26 53 37 50). Un jeudi par mois de 14h30 à 16h30, en alternance avec la Résidence du Cèdre ou la Résidence Chenier (03 26 53 37 50). A Mairie Accueil, le 12 juin. A la Résidence Chenier, 24 juin. Marie-Claude Garza, chargée de la Petite Enfance Le mardi après-midi, de 14h à 16h, les 2e et 4e mardis de chaque mois. Sur rendez-vous, à Mairie II (03 26 53 37 68). Les mardis 8 et 22 juin.

Toutes les démarches administratives concernant l'Etat Civil (livret de famille, acte de naissance, carte nationale d'identité…) ou l'enseignement (inscriptions scolaires, centres de loisirs…) doivent être engagées à Mairie Accueil ou P.A.M.S.

Mairie accueil, place des Arcades. Tél. : 03 26 53 37 50 ou 51 - E-mail : etat.civil@ville-epernay.fr ou P.A.M.S., 23-25, av. Middelkerke - Tél. : 03 26 55 76 60

èpar courrier, en adressant vos lettres à l'Hôtel de Ville, 7 bis, avenue de Champagne-BP 505-51331 Epernay Cedex èpar téléphone, tous les lundis de 12 h à 13 h, "Allô Monsieur le Maire" au 03 26 53 36 36 èen prenant rendez-vous au 03 26 53 36 13 pour le rencontrer lors d'une de ses permanences dans les quartiers d'Epernay èpar e-mail : maire@ville-epernay.fr

20 | Épernaylejournal juin 2004

Pompiers : 18 Police Secours : 17 Gendarmerie Nationale : 03 26 54 22 22 Police Municipale : 03 26 53 37 42 SPARNABUS : 03 26 55 55 50 GDF (sécurité dépannage) : 03 26 51 71 78 EDF (sécurité dépannage) : 0 810 333 151 Centre anti-poison : 03 83 32 36 36 Centre Accueil et Soins pour Toxicomanes (C.A.S.T.) : 03 26 53 15 95 SOS Amitié : 03 26 05 12 12 Pharmacies de garde et médecins de garde : appeler le Commissariat de Police d'Epernay au 03 26 56 96 60 Région Lumières (éclairage public) : 0 800 316 316 (numéro vert) S.O.S. Voirie : 0 800 08 95 67 (numéro vert)

PRATIQUE Démarches administratives concernant l'Etat Civil

Le maire à votre écoute, vous pouvez contacter le maire d'Epernay :

Urgences médicales et Samu : 15

Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit : 03 26 58 71 02 (3 permanences/semaine) Déchetterie : 03 26 54 51 02

Mensuel d'information édité par la Direction de la Communication de la Ville d'Epernay. Hôtel de ville - 7 bis, avenue de Champagne – BP 505 – 51331 Epernay Cedex. Tél : 03 26 53 36 04 - Fax : 03 26 53 36 39 - Directeur de la publication : Franck Leroy Directeur de la rédaction : Jean-François Lerbré - Rédacteur en chef : Séverine Adam Rédacteurs : Séverine Adam, Benjamin Busson, Aurélia Thille - Photographies : Direction de la Communication, Studio Janisson - Illustration : Laurent Lolmède (p.3) - Réalisation graphique : Céline Mélin - Conception : Citizen Press - ISSN : 0767-9696 titre clé : bulletin municipal-Epernay - Impression : Le Réveil de la Marne - 4, rue Henry-Dunant, 51200 Epernay. Tél : 03 26 51 59 31. Distribué par


Epernay le journal