Issuu on Google+

l e c r f p C O N S T R U I T V O T RE A V E N I R

pro

e m m gra

d e f o r m at i o n

!

En 2012 avec le CRFP

formez - vous preté, le Tourisme dans le BTP, l’Hygiène-Pro l’Environnement, Hôtellerie - Restauration, Communication … les Langues étrangères, la

1


Le C.R.F.P. : une équipe pédagogique et administrative au service du stagiaire Le Centre Régional de Formation Professionnelle s’appuie sur une équipe administrative et pédagogique d’environ une quarantaine de personnes. Des formateurs référents avec pour mission fondamentale de travailler au développement des compétences et à la qualification des stagiaires : « garants de la qualité ». Des psychologues du travail chargés de l’orientation, de l’ingénierie de la demande, des réponses, du suivi et de l’accompagnement psychopédagogique.

Les partenaires du C.R.F.P. Le Centre Régional de Formation Professionnelle s’appuie sur le savoir-faire, l’ingénierie pédagogique et les compétences de l’AFPA Nationale dont les résultats sont reconnus. Partenariat avec l’AFPA Nationale : mise à disposition d’un cadre supérieur de l’AFPA Nationale, ainsi que la mobilisation au profit du Centre Régional de Formation Professionnelle des outils techniques et logistiques de l’association nationale. Un partenariat avec Pôle emploi : Création d’une plate-forme régionale d’accueil et d’orientation pour assurer cette prestation sur l’ensemble du territoire. Des projets de partenariat : le Centre Régional de Formation Professionnelle nouera d’autres partenariats avec les autres acteurs principaux de la formation professionnelle, parmi lesquels : les organismes paritaires collecteurs tels que : AGEFOS PME, OPCALIA, CONSTRUCTYS ANTILLES GUYANE, FAFSEA, FONGECIF ; les organisations professionnelles : patronales, syndicales et le RSMA

L

e Centre Régional de Formation Professionnelle (C.R.F.P.), créé par la région Guadeloupe en 2008, œuvre pour la formation et l’insertion des guadeloupéens. Aujourd’hui, le C.R.F.P., acteur incontournable dans le paysage de la formation professionnelle, joue un rôle essentiel pour élever le niveau de qualification des publics. Il souhaite renforcer son action par le développement de formations innovantes, le renforcement des partenariats et la territorialisation de l’offre de formation.

Le C.R.F.P. s’adresse à tous les publics demandeurs d’emploi ou salariés qui souhaitent acquérir une qualification professionnelle par la voie du parcours continu de formation ou par la validation des acquis de l’expérience. Il propose chaque année une programmation d’actions de formation financées à 85% par le fonds social européen et à 15 % par la région. Elle couvre plusieurs domaines de formation du B.T.P. et du tertiaire services. Ainsi en 2012, plus de 95 actions sont proposées allant du niveau IV au niveau II pour professionnaliser 1.300 stagiaires. Cette programmation est mise en œuvre grâce aux partenariats développés par le C.R.F.P. avec différentes structures dont le pôle emploi, la mission locale, la DISCS, les collectivités locales, les structures associatives. Le public peut aussi avoir accès au pôle d’enseignement à distance pour la maîtrise des savoirs de base. Notre organisme dispose d’un service d’information et d’orientation qui analyse les besoins en qualification des publics et les oriente vers des parcours adaptés. Tout au long de leurs parcours de formation, les bénéficiaires ont l’appui d’une équipe de psychologues du travail. En outre, un accompagnement post-formation est proposé pour faciliter l’insertion professionnelle dans l’emploi. Le C.R.F.P. délivre des titres professionnels du ministère de l’emploi en s’appuyant sur l’ingénierie de l’AFPA national. Notre proximité avec les branches professionnelles permet aussi d’étoffer l’offre avec des certificats de qualification professionnelle (CQP). Tous les parcours de formation intègrent l’alternance centre/entreprise. Les apprentissages en situation réelle de travail favorisent le développement des compétences professionnelles. De même, notre proximité avec les organisations socioprofessionnelles permettent de repérer les besoins du marché et d’adapter nos parcours de formation. Par ailleurs, la territorialisation de l’offre à travers la délocalisation de plusieurs actions de formation dans les communes, nous permet de prendre en compte certaines problématiques sociales pour offrir un meilleur accompagnement aux demandeurs potentiels. Ce catalogue présente l’ensemble de nos actions et vise à apporter le maximum d’informations aux demandeurs d’emploi et de formation ainsi qu’à l’ensemble de nos partenaires.

LE PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL DE GUADELOUPE

VICTORIN LUREL

22

33


Le C.R.F.P. : des missions ciblées Le C.R.F.P. : des missions ciblées Les missions du Centre de Formation Professionnelle ontselon été définies selon l’un Les missions du Centre RégionalRégional de Formation Professionnelle ont été définies des objectifs principaux fixé par le Programme régional de formation l’un des objectifs principaux fixé par le Programme régional de formation : « élever :le« élever le niveau descompétences compétences ». Cette exigence du constat du très faible niveaudes desqualifications qualifications et et des ». Cette exigence résulterésulte du constat du niveau de qualification des demandeurs d’emploi (72 % d’entre eux n’ont pas le niveau très faible niveau de qualification des demandeurs d’emploi (72 % d’entre eux n’ont équivalent du CAP / BEP). pas leVniveau V équivalent du CAP / BEP). Les missions Les missions • Proposer une offre de: formations certifiantes axée sur les métiers les plus porteurs d’emplois en Guadeloupe ; de formations certifiantes axée sur les métiers les plus porteurs • Proposer une offre • Orienter et suivre candidats à la; formation professionnelle ; d’emplois enles Guadeloupe • Informer sur le dispositif V.A.E (certifications, procédures, recevabilité des • Orienter et suivre les candidats à la formation professionnelle ; demandes et modalités d’accès) ; Conseiller et accompagner les candidats à la V.A.E ;• Informer sur le dispositif V.A.E (certifications, procédures, recevabilité des demandes et modalités d’accès) Conseiller et accompagner les candidats la V.A.E ; • Gérer les trois (3) sites de ;formation, y compris l’hébergement et la gestionàdes conditions de vie ; formation, y compris l’hébergement et la gestion des conditions • Gérer les des troisstagiaires (3) sites de • Exercer desdes missions d’ingénierie en matière d’orientation et de formation. de vie stagiaires ; Le Centre Régional de Formation Professionnelle n’a pour autant pas vocation • Exercer des missions d’ingénierie en matière d’orientation et de formation. à occuper une position hégémonique dans le paysage de la formation professionnelle. Le Centre Régional de Formation Professionnelle n’a pour autant pas vocation à occuper En effet, le position C.R.F.P. nehégémonique vient pas concurrencer les autres de centres : une dans le paysage la formation professionnelle. Collaborer avec les centres privés : de son côté, le C.R.F.P pourra confier par effet,un le nombre C.R.F.P.certain ne vient concurrencer les autres appel En d’offres de pas formations à des centres privés.centres : La Région poursuitavec ses appels d’offres privés en accord avec Programme régional Collaborer les centres : de sonson côté, le C.R.F.P pourra confier par appel de formation professionnelle. Les appels d’offres lancés sur trois (3) ans, en 2007, d’offres un nombre certain de formations à des centres privés. témoignent d’un volume d’activité en progression constante. La Région poursuit ses appels d’offres en accord avec son Programme régional de formation professionnelle. Les appels d’offres lancés sur trois (3) ans, en 2007, témoignent d’un volume d’activité en progression constante.

La formation professionnelle est cofinancée par le Fonds Social Européen (F.S.E.) à 85 % et par le Conseil Régional à 15 %.

Créé en 1957 par le traité de Rome, le Fond Social Européen est le principal instrument des politiques d’emploi et de formation professionnelle de l’Union Européenne. Son rôle est de participer au financement des programmes de formation professionnelle et d’aides à la création d’emplois ou d’activité, mis en oeuvre par le gouvernement français, ainsi que par les Conseils régionaux et les autorités locales dans leur bataille de l’emploi. En France, l’action du Fond Social Européen est coordonnée par le ministère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Soucieux d’être proche des préoccupations locales et d’apporter des solutions concrètes, le Fond Social Européen et le ministère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle travaillent en étroite liaison avec les conseils régionaux, les autorités locales et les partenaires sociaux. Ensemble, dans le cadre de programme, ils définissent les prestations et les actions à mener pour réduire le chômage de longue durée, développer l’emploi des jeunes et favoriser l’adaptation des salariés aux mutations des systèmes de production de biens et

44

55


Z sommaire

Programme de for mation - 2012

Programme de for mation - 2012 I ns e r tion p r o f e ssionn e l l e 1. Appui Renforcé pour l’Insertion Professionnelle

A g r i c u l tu r e , Es p a c e s v e r ts , H o r ti c u l tu r e 1. Ouvrier du Paysage 2. Ouvrier de Production Horticole Or nementale Bati m e nts & t r avau x p u b l i c s 1. Collaborateur Chef d’Entreprise du Bâtiment(prévoir support de cours) 2. Dessin et Conception Assistés par Ordinateur 3 . C o n d u c t e u r d e Tr a v a u x d u B â t i m e n t 4. Métreur 5. Chef d’Equipe Aménagement Finition 6. Chef d’équipe Gros-Oeuvre 7. Installateur Thermique et Sanitaire 8. Agent de Fabrication d’Ensembles Métalliques 9. Dessinateur Projeteur en Béton Armé 10. Préprofessionnalisation bâtiment 1 1 . Préparatoire Sectorielle aux For mations du Bâtiment (prévoir intervenants p o u r m é c a n i q u e t h é o r i q u e e t t h e r m i q u e e t é l e c t r i c i t é d e b a s e ) + PAE 12. Coffreur - Bancheur option bâtiment 1 3 . C h e f d e C h a n t i e r G r o s - OE u v r e 14. Poseur Installateur de Menuiseries, Fermetures et Equipements 15. Canalisateur 1 6 . D e s s i n Te c h n i q u e e t L e c t u r e d e P l a n 1 7 . Te c h n i c i e n d ’ E t u d e B â t i m e n t o p t i o n E t u d e d e P r i x 18. Agent d’Entretien du Bâtiment 1 9 . B TS A m é n a g e m e n t F i n i t i t i o n 20. Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaires et Energies R e n o u v e l l a b l e s

I l l ét r is m e 1. Illétrisme Lan g u e s ét r an g è r e s 1. Modules d’apprentissage des langues étrangères Anglais-Espagnol Co m m e r c e 1 . Préprofessionnalisation Métiers du Commerce 2. Vendeur Spécialisé en Magasin option NTIC Manager d’Univers Marchand 3. Conseiller Relation Client à Distance Bilingue anglais Co m m uni c ation 1. Infographiste en Multimédia 2. Monteur(se) Graphiste Vidéo 3. Conseiller et Assistant en Technologies de l’Information et de la Communication Fo r m ation 1. Formateur Professionnel d’Adultes H y g i è n e P r o p r e té 1. Agent de Propreté et d’Hygiène option milieu hôtelier 2. Agent de Propreté et d’Hygiène option Médico Social I n f o r m ati q u e 1 . Te c h n i c i e n d ’ A s s i s t a n c e e n I n f o r m a t i q u e I P 2 . Te c h n i c i e n S u p é r i e u r d e S u p p o r t e n I n f o r m a t i q u e S e c r éta r iat 1. Gestionnaire de Paye 2. Secrétaire Comptable

Co r donn e r i e Ma r o q uin e r i e 1. Cordonnier Multiservices E l e c t r i c ité 1. Electricien d’Equipement 2. Electricien d’Equipement photo voltaïque Envi r onn e m e nt D év e l o p p e m e nt D u r a b l e 1 . A g e n t Te c h n i q u e d e D é c h è t e r i e 2 . Te c h n i c i e n d e Tr a i t e m e n t d e s E a u x 3. Responsable Qualité Sécurité Environnement F r oid e t c l i m atisation 1. Monteur Dépanneur Climatisation Mé c ani q u e A uto m o b i l e 1 . Te c h n i c i e n D i a g n o s t i q u e u r M é c a n i c A u t o T ou r is m e , H ô t e l , R e stau r ation 1. Cuisinier 2. Responsable de Cuisine en Restauration Collective 3. Boulanger-Pâtissier 4 . Te c h n i c i e n d ’ A c c u e i l To u r i s t i q u e o p t i o n A c c o m p a g n e m e n t 5 . A n i m a t e u r d e To u r i s m e L o c a l 6. Licence professionnelle activités culturelles et artistiques 7 . A g e n t d ’ A c c u e i l To u r i s t i q u e t r i l i n g u e o p t i o n a n g l a i s / e s p a g n o l 8 . C o n s e i l l e r e n S é j o u r s e t Vo y a g e s t r i l i n g u e o p t i o n a n g l a i s / e s p a g n o l C r éation d ’ e nt r e p r is e 1. Accompagnement pour Créateurs et Repreneurs d’Entreprise 66

S é c u r ité 1. Agent de Sûreté et de Sécurité Privée (ASSP) Option vidéo surveillance urbaine 2 . A g e n t d e S û r e t é e t d e S é c u r i t é P r i v é e ( ASS P ) S p é c i a l i s é f i l t r a g e 3. CQP Agent de Prévention et de Sécurité 4. CQP Agent de Prévention et de Sécurité Option Pré-vol 5. CQP Agent de Prévention et de Sécurité Option Filtrage S o c ia l 1. Agent de Médiation Information Services Option Réussite Educative 2. Préprofessionnalisation Métiers de Proximité 3 . A s s i s t a n t e d e V i e a u x F a m i l l e s ( A . D . V. F. ) 4. Préprofessionnalisation Métiers de l’Insertion e t d e l a F o r m a t i o n 5. Conseiller en Insertion Professionnelle E.A.D. 1. Enseignement A Distance (E.A.D.) SIO 1. Prestations d’orientation I N GE N I ER I E 1. Ingénierie Prospection VAE 1. Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E.)

77


Z formations

agriculture espaces verts horticulture 8

99


1.

Ouvrier/ère du Paysage Autres appellations Jardinier d’espaces verts, agent paysagiste, aide - paysagiste, ouvrier paysagiste…

Z Le métier 

Evolution de carrière

À partir de consignes transmises par votre hiérarchie, vous réalisez des aménagements paysagers et en assurez l’entretien, souvent en mettant en valeur le patrimoine (berges, zones boisées ou littorales, forêts). Vous êtes amené à poser et maintenir les réseaux d’arrosage et à réaliser de petits travaux de maçonnerie paysagère. Vous aménagez et entretenez parfois des parcs à thème, des sols sportifs et des aires de jeux. Seul ou en équipe (2 à 4 personnes), vous travaillez essentiellement en plein air, en toutes saisons. Vous utilisez fréquemment des matériels motorisés (bruyants, spécifiques, pouvant nécessiter une autorisation de conduite ou un certificat d’aptitude) et pouvez être amené à appliquer des produits phytopharmaceutiques, dans le respect de la réglementation et de l’environnement des produits chimiques.

Chef d’équipe.

1. Entretenir un espace vert ornemental :

- tondre un gazon - assurer l’entretien spécifique des gazons (scarification, aération...) - débroussailler mécaniquement une zone herbacée et semi ligneuse - traiter un gazon, une zone herbacée et semi ligneuse - tailler des arbres de petite dimension ou des arbustes, des haies - abattre depuis le sol, débiter des arbres de petite dimension - appliquer des produits phytopharmaceutiques sur des végétaux - entretenir un réseau d’arrosage…

Profil requis Résistance physique (intempéries, port de charges, positions inconfortables). Absence d’antécédents allergiques (pollens...). Sens de l’organisation et de la sécurité, mémoire, autonomie.

2.

Planter et engazonner des espaces verts : - préparer le sol - appliquer des semis de gazon - planter des arbres tiges, des conifères - planter des massifs d’arbustes, des haies, des décors floraux - contrôler le bon état sanitaire des végétaux à planter - traiter les arbres et arbustes ornementaux - apporter les engrais et amendements nécessaires - réaliser un paillage - arroser / nettoyer le chantier…

Z La formation  Date de début : 05 mars 2012

Date de fin : 12 novembre 2012 Niveau recommandé : de la classe de 5e à la 3e ou équivalent

3. Poser et entretenir des circulations, dallages,

pavages et équipements d’espaces verts : - poser des réseaux dans le cadre d’un chantier d’espaces verts (hors arrosage) - réaliser des dallages et des pavages - poser des bordures dans le cadre d’un chantier d’espaces verts - poser et entretenir des équipements de parcs et jardins (jeux, mobiliers, clôtures...) - entretenir des surfaces minérales de parcs et jardins traiter une surface minérale dans un espace paysager…

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretiens Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 120 heures 10

2.

Ouvrier/ère de production horticole ornementale Autres appellations Maraîcher horticulteur ; pépiniériste horticulteur ; cultivateur (maraîchage-horticulture, pépinière-horticulture) ; horticulteur ; maraîcher ; ouvrier horticole

Z Le métier 

Evolution de carrière Chef de cultures.

Au sein d’une équipe dirigée par un responsable de cultures, vous participez au processus de culture des végétaux : vous assurez la multiplication, le suivi des cultures (c’est-à-dire la greffe, la taille, l’arrosage, la fertilisation, le traitement phytosanitaire), et réalisez l’ensemble de ces activités dans le respect des règles de sécurité et de prévention de la santé. Vous travaillez en plein air ou sous abri (serres, tunnels), en toutes saisons, selon les productions à mettre en place. Vous utilisez parfois des matériels motorisés. Le travail, tributaire de la saisonnalité des cultures, implique parfois des horaires adaptés : astreinte, journée continue, travail de nuit…

1.

Multiplier les végétaux d’ornement en production horticole : - semer des végétaux d’ornement - bouturer des végétaux d’ornement - réaliser le greffage simple de végétaux d’ornement - marcotter et diviser des végétaux d’ornement…

2.

Mettre en place et assurer le suivi des cultures de végétaux d’ornement : - réaliser le travail du sol en production horticole - repiquer, empoter et rempoter des végétaux d’ornement - planter, placer et distancer des végétaux d’ornement - arroser, fertiliser des végétaux en place en production horticole - tailler, tutorer et palisser des végétaux d’ornement - protéger les végétaux d’ornement des parasites, maladies et adventices…

Profil requis Bonne constitution physique, résistance au travail dehors sans abri et à la position debout prolongée ; absence ou quasi-absence d’antécédents allergiques respiratoires ou dermatologiques. Soin, attention, sociabilité (travail d’équipe). Vaccin antitétanique recommandé pour la formation et obligatoire pour l’exercice du métier.

Z La formation 

3.

Préparer et conditionner les végétaux d’ornement, conseiller la clientèle sur le site de production : - préparer et conditionner les végétaux d’ornement en fonction d’une consigne orale ou d’un bon de commande - réaliser une composition florale simple - aider et conseiller la clientèle sur le site de production horticole…

Date de début : 05 novembre 2012 Date de fin : 17 juillet 2013

Niveau recommandé : classe de 5e - 4e ou équivalent Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 120 heures 11


Z formations

Batiments & travaux publics 12 12

13 13


1.

Co l l a b o r at e u r / t r i c e d e Ch e f d ’ Ent r e p r is e du B â ti m e nt Autres appellations Assistant de direction, technicien des services comptables, dessinateur du BTP, attaché de direction, collaborateur de direction, secrétaire de direction, comptable, technicien comptable, dessinateur du bâtiment, dessinateur de la construction (BTP), dessinateur d’études (BTP), dessinateur d’exécution (BTP), dessinateur projeteur (BTP)…

Z Le métier 

1. Exploiter et rédiger des documents travaux :

En plus de votre activité administrative, vous assurez la représentation de votre entreprise en répondant aux demandes des clients. Vous contribuez à la constitution et à la réalisation du dossier de réponse à l’appel d’offre. Vous négociez avec les fournisseurs et planifiez les approvisionnements. Vous assurez le règlement définitif des travaux. Votre activité se déroule principalement au bureau, mais vous pouvez être amené à représenter l’entreprise lors de réunions externes.

- notions de base et terminologies professionnelles - découverte du secteur BTP dans son ensemble - éléments de dessin technique - exploitation de plans bâtiment - appropriation descriptive des travaux de terrassement, gros œuvre, assainissement, charpente, couverture-zinguerie, menuiserie, aménagement-finitions, plomberie-sanitaire, chauffage et électricité

2.

Profil requis Esprit méthodique et bonne organisation personnelle; capacités d’initiative; sens des responsabilités; aisance relationnelle.

Evolution de carrière Technicien d’étude du bâtiment, adjoint technique étude et chantier, technicien supérieur d’études en béton armé, technicien supérieur d’études en économie de la construction.

Date de début : 23 mai 2012

Date de fin : 12 octobre 2012 Validation : attestation de formation

595 heures

Z Le métier 

3. Préparer le démarrage des travaux :

Technicien études bâtiment, dessinateur en construction en mécanique et travail des métaux.

- préparer et suivre les approvisionnements matériels et matériaux - assurer le suivi de la production - assurer la circulation de l’information à l’interne et à l’externe de l’entreprise (compte rendu de réunion de chantiers) - optimiser la relation client entreprise - réceptionner les travaux - facturer des travaux à un particulier - facturer en marché de travaux

1.

DAO/CAO AutoCAD 2 D - réaliser des dessins en 2 dimensions avec le logiciel AutoCAD

L’utilisation de logiciels de CAO/DAO est aujourd’hui incontournable dans de très nombreux emplois des secteurs du bâtiment, des travaux publics ou de l’industrie, de niveau technicien ou technicien supérieur, que ce soit dans les domaines études, conception ou production. Il s’agit de formations centrées uniquement sur l’utilisation de logiciels : elles ne mènent donc pas à un emploi particulier, mais à la maîtrise de logiciels de CAO/DAO appliquée à un secteur pouvant être celui de l’industrie ou du bâtiment travaux publics.

Bonne perception spatiale. Disposition à suivre l’évolution des techniques.

4. Gérer l’activité travaux :

14

Autres appellations Dessinateur du BTP, dessinateur construction mécanique et travail des métaux

Répondre à un appel d’offres : - identifier et analyser les offres de travaux, les différents marchés de travaux et le mode d’intervention des entreprises - repérer les pièces d’un marché - établir un devis de travaux bâtiment - chiffrer une affaire - assurer le contrôle avant envoi - remettre un dossier conforme à la demande - établir et présenter un Plan Particulier Sécurité, Protection, Santé (PPSPS) - appliquer la législation du travail et la législation sociale du BTP - déterminer une indemnité de transport, de trajet et de repas - repérer les différentes primes - déclarer un arrêt de chômage intempéries - gérer les congés annuels - traiter les problèmes d’ordre législatifs - traiter un marché de fournitures et de prestations - assurer les démarches préalables au démarrage des travaux

Z La formation 

2.

Dessin et Conception Assistés Par Ordinateur

2.

DAO/CAO AutoCAD 3 - modéliser des ouvrages ou de pièces en 3 dimensions avec le logiciel AutoCAD > Ces deux étapes concernent deux niveaux de maîtrise, l’étape 3 ne pouvant être mise en œuvre que si le 2 D est maîtrisé.

Profil requis

3.

DAO/CAO applicatifs Métiers - réaliser des dessins professionnels avec des logiciels de CAO/ DAO spécifiques métiers : Allplan, ARC + ou Mechanical Desktop

Evolution de carrière

4.

Mise en application professionnelle - appliquer les acquis à un projet professionnel en entreprise

Z La formation  Date de début : 12 mars 2012 Date de fin : 13 juillet 2012 Niveau recommandé : fin de classe de 3e ou équivalent, connaissance de la lecture des plans Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien Validation : attestation de formation Nombre de stagiaires : 15

560 heures 15


3.

Condu c t e u r / t r i c e d e T r avau x du B â ti m e nt Autres appellations Conducteur de travaux bâtiment, ingénieur de travaux BTP, responsable de travaux BTP, chef de travaux BTP, coordinateur de travaux…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Responsable technique, administratif et budgétaire d’un ou de plusieurs chantiers, depuis la préparation jusqu’à la livraison, vous prévoyez et organisez les différents moyens (humains, matériaux, matériels...) permettant l’exécution des travaux dans les meilleures conditions de délais, de sécurité, de qualité et de coûts. Vous dirigez la construction ou la rénovation de maisons individuelles, d’immeubles, d’édifices publics, de bureaux, de bâtiments industriels et commerciaux. Vous êtes l’interlocuteur de tous les partenaires concernés par le chantier, internes ou externes à l’entreprise. Vous assurez également une fonction commerciale. Ce métier exige une forte implication personnelle.

Directeur d’agence ou de département, adjoint du chef d’entreprise.

1. Préparer un chantier de bâtiment :

- exploiter un dossier / organiser, planifier et ordonnancer les actions - étudier la faisabilité technique / des éléments constitutifs du projet / renseigner les documents de préparation et d’organisation de la production / réaliser ou vérifier les métrés / quantifier les matériaux à commander…

2. Exploiter et rédiger des documents travaux :

Profil requis

- organiser la bonne exécution, suivre, réceptionner et clôturer un chantier de bâtiment : étudier le dossier « marché » / planifier et ordonnancer les actions des différents intervenants / négocier et argumenter avec les différents intervenants / optimiser les modes opératoires / réaliser les métrés des ouvrages / exploiter les rapports de chantier / établir les devis de travaux modificatifs ou supplémentaires / réceptionner et clôturer un chantier sur les plans technique, administratif et financier / étudier les conditions du marché (public/privé) et la législation en vigueur / contrôler la parfaite exécution des ouvrages d’un bâtiment selon les objectifs d’exploitation définis dans la préparation / calculer les écarts entre prévision et réalisation / facturer les travaux…

Résistance à des conditions de travail stressantes; capacité d’adaptation à des situations de travail variées ; capacité d’analyse ; aptitudes relationnelles et commerciales ; disponibilité, dynamisme, sens de l’organisation et de l’initiative.

Z La formation 

Date de début : 21 mai 2012

Date de fin : 02 août 2013

Niveau recommandé : Etre titulaire d’un bac scientifique, technique ou équivalent et posséder une connaissance de l’entreprise acquise par une expérience professionnelle significative (1 an minimum) dans n’importe quel secteur ; ou si le niveau IV n’est pas complètement atteint (bac non obtenu), avoir une expérience professionnelle significative (2 ans minimum) dans le secteur du bâtiment, dans une fonction de niveau technicien de pilotage d’une équipe; ou avoir le niveau BTS ou DUT dans un domaine technique. Pour tous : connaissance de l’informatique

3. Contribuer à la bonne marche de l’entreprise de

bâtiment : - assurer la gestion du personnel selon le Code du travail / gérer de manière optimale le parc matériel remplir les objectifs d’exploitation / gérer la production de l’entreprise / examiner les procédures internes à l’entreprise…

Accès à la formation : 21 ans minimum; questionnaire général de candidature, entretien, tests, enquête auprès d’entreprises, épreuves de connaissances en algèbre-trigonométrie, géométrie et physique

4.

Validation : titre professionnel de niveau III correspondant au BTS/DUT

S’inscrire dans une démarche commerciale pour un projet de bâtiment : - pérenniser les relations clientèle / finaliser le marché négocié / établir un devis adapté aux besoins du client…

Nombre de stagiaires : 15

1 820 heures 16

4.

Mét r e u r ( e us e ) Autres appellations Chargé(e) d’études techniques du bâtiment et des travaux publics

Z Le métier 

Evolution de carrière

Le métreur détermine le prix des ouvrages à réaliser dans le cadre d’une opération de construction de technologie courante. A partir du dossier de l’architecte, vous réalisez l’étude technique du projet et établit le métré dont les éléments permettront d’établir le devis quantitatif estimatif en tous corps d’état ou dans un corps de métier particulier des travaux à réaliser. Pendant l’exécution des travaux, vous pouvez être appelé à participer au suivi des chantiers, notamment pour réaliser les attachements (relevés de travaux) nécessaires à la facturation. Le métreur est amené à prendre une part d’initiative et de responsabilité dans l’étude du dossier de construction qui lui est remis.

Métreur niveau C ou D. Chargé d’études.

1.

Faire le métré tous corps d’état d’un bâtiment de technologie courante - synthétiser et compléter les éléments déterminants d’un dossier technique - établir une feuille de métré d’un bâtiment de technologie courante dans le respect des conventions de la profession

2.

Profil requis

Faire l’étude de prix aux débourses d’un bâtiment de technologie courante : - synthétiser et compléter les éléments déterminants d’un dossier technique - établir, à partir d’un métré existant, le devis quantitatif estimatif d’un bâtiment de technologie courante conforme au cadre fourni - calculer des prix unitaires d’un bâtiment de technologie courante par la méthode des déboursés - calculer des prix d’un bâtiment de technologie courante à l’aide d’un logiciel d’étude de prix - consulter des fournisseurs ou des sous-traitants pour définir les prix d’un bâtiment de technologie courante

Sens de l’initiative.

opportunités d’emploi Entreprises du bâtiment, cabinets d’architecture, bureaux d’études techniques, cabinets de métré ou d’économie de la construction.

Z La formation  Date de début : 05 mars 2012 Date de fin : 07 juillet 2012

Niveau recommandé : V (CAP/BEP) minimum dans la spécialité d’Etude du Bâtiment, et une première expérience dans le Bâtiment est un atout très apprécié. La filière promotionnelle existe également pour des personnes ayant occupé des fonctions d’exécution sur chantier. Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : titre professionnel Nombre de stagiaires : 15

986 heures 17


5.

Chef d’Equipe Aménagement-Finitions Autres appellations Monteur plaquiste en agencement, poseur de revêtements rigides, poseur de revêtements souples, peintre en bâtiment, ouvrier d’entretien peintre, façadier-peintre, poseur de papier peint, plâtrier, plaquiste, solier moquettiste, carreleur, agent d’entretien bâtiment…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous exercez sur des chantiers de construction neuve ou de réhabilitation pour les lots aménagements-finitions. En complément de vos activités d’ouvrier hautement qualifié, vous êtes chargé de conduire une équipe de 2 à 8 ouvriers, suivant les directives du responsable de chantier. Vous participez à la préparation « amont » de l’intervention puis, au cours de la réalisation des travaux, intervenez à tous les stades : préparation et organisation des tâches, contrôle de la qualité de mise en œuvre, approvisionnement en matériaux et matériel, application des règles de sécurité, respect des délais et animation de l’équipe. Les déplacements sont fréquents, les horaires sont réguliers.

Technicien de chantier, technicien de bureau d’études (métreur ou dessinateur) aménagement- finitions.

1.

Préparer, pour une équipe, la réalisation des travaux d’aménagement-finitions : - analyser un dossier de travaux - organiser l’approvisionnement des matériaux et du matériel, depuis la commande jusqu’à la livraison - organiser le planning d’interventions et des tâches d’une équipe - analyser les risques et les moyens à mettre en œuvre - suivre le bon déroulement du chantier…

Profil requis

2.

Animer une équipe en charge de la réalisation des travaux d’aménagement-finitions : - animer, coordonner et contrôler une équipe de production - organiser les postes de travail au quotidien - gérer les interfaces avec les autres corps d’état - contrôler l’exécution des travaux - effectuer l’analyse et la prévention des risques - appliquer la réglementation concernant les déchets de chantier - gérer les travaux supplémentaires - représenter l’entreprise…

Résistance à la fatigue (du fait du travail en positions inconfortables, à la station debout prolongée et au port de charges); aptitude au travail en hauteur. Sens des responsabilités; capacité au commandement.

Z La formation  Date de début : 14 mars 2012 Date de fin : 17 août 2012 Niveau recommandé : niveau CAP/BEP - titre professionnel dans l’une des spécialités de l’aménagement-finitions (carreleur, peintre, plaquiste, solier, plâtrier) + pratique professionnelle significative dans au moins l’un des métiers de l’aménagement-finitions (peinture, plâtre, plaque, revêtement de sols).

6.

Ch e f d ’ E q ui p e G r os - Œ uv r e Autres appellations Chef de chantier du BTP, chef d’équipe béton armé, chef d’équipe maçonnerie, chef de file...

Z Le métier 

Evolution de carrière

En plus de l’exécution directe et de la réalisation du gros-œuvre d’une construction, vous préparez le chantier, organisez les postes de travail et assurez le suivi des travaux d’une équipe de 3 à 5 ouvriers dont vous êtes responsable. Présent en permanence sur le chantier, vous appliquez et faites appliquer les directives données par le chef de chantier (plans d’exécution, informations sur les rendements à effectuer, renseignements concernant la qualité à obtenir). Situé au premier niveau d’encadrement, vous rencontrez les mêmes conditions de travail que votre équipe d’ouvriers. Vous devez vous déplacer fréquemment et êtes soumis aux variations climatiques.

Technicien d’encadrement dans une petite ou moyenne entreprise (PME), chef de chantier, artisan (réhabilitation, construction de pavillon).

1.

Diriger une équipe gros œuvre sur un chantier de bâtiment : - préparer et organiser le travail quotidien d’une équipe gros œuvre - implanter les éléments de construction gros œuvre sur un chantier de bâtiment - exécuter avec son équipe la réalisation d’un ouvrage de gros œuvre - animer et gérer les relations d’une équipe gros œuvre…

Profil requis Bonne condition physique, absence ou quasi-absence d’antécédents cardiaques ou pulmonaires, aptitude au travail en hauteur. Sens de l’organisation et des responsabilités, capacité au commandement.

> Session de validation épreuve au choix du stagiaire : maçonnerie ou béton armé

Z La formation  Date de début : 01 avril 2012 Date de fin : 01 août 2012 Niveau recommandé : niveau CAP/titre professionnel gros-œuvre bâtiment (maçonnerie, béton armé) + expérience de 3 à 4 ans comme ouvrier qualifié dans le gros œuvre Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuve ou questionnaire de personnalité, épreuves de connaissances professionnelles

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuve rédactionnelle

Validation : titre professionnel de niveau IV correspondant au bac technique

Validation : titre professionnel de niveau IV correspondant au bac technique

Nombre de stagiaires : 15

Nombre de stagiaires : 15

420 heures

400 heures 18

19


7.

Installateur/trice en Thermique et Sanitaire Autres appellations Installateur d’équipements sanitaires et thermiques; monteur en installations thermiques; monteur en plomberie-chauffage; monteur en équipements techniques du bâtiment; plombier-chauffagiste; plombier sanitaire; ouvrier professionnel niveau II en installation thermique et sanitaire…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous réalisez tout ou partie des installations de chauffage central, de sanitaires, d’aération et de ventilation des locaux. Vous intervenez seul ou en équipe, dans des bâtiments neufs ou en rénovation. Vous effectuez aussi le dépannage de divers éléments défectueux, hors générateurs de chaleur (chaudière, chauffe-eau). Vous travaillez essentiellement sous abris, dans des locaux clos et couverts. Vous exercez presque exclusivement sur chantier, parfois dans des locaux habités. L’activité comporte des déplacements (changements fréquents de chantier) ; les horaires sont en général réguliers, sauf dans les opérations de dépannage. Selon la taille du chantier, vous travaillez soit en autonomie, soit encadré par un chef d’équipe.

Maîtrise de chantier.

1.

Réaliser des éléments d’installations de chauffage et de sanitaire : - assembler et équiper des émetteurs de chaleur / équiper des appareils sanitaires / poser des appareils de chauffage et de sanitaire et des supports de tuyauterie / réaliser des éléments de tuyauterie cuivre / poser et raccorder aux appareils des éléments de tuyauterie cuivre / façonner et poser des tuyauteries acier assemblées par raccords filetés / assembler à l’établi par soudage oxyacéthylénique (acier noir) / installer un réseau d’eaux vannes et d’eaux usées en PVC / réaliser l’engravement de tuyauteries / poser en incorporation des réseaux hydrocâblés en PER ou cuivre recuit…

Profil requis Bonne résistance aux déplacements et au travail en position inconfortable, acuité de la vue, de l’audition et de l’odorat, ingéniosité, soin, sens de l’organisation.

2.

Réaliser des installations collectives neuves de chauffage et de sanitaire : - tracer, sur les parois du parcours, les canalisations et les points de fixation des équipements / réaliser un croquis d’exécution / installer un collecteur d’eaux usées ou d’eaux vannes en fonte SMU / assembler par soudobrasage sur acier galvanisé…

Z La formation  Date de début : 09 avril 2012

3.

Réaliser des installations individuelles neuves de chauffage et sanitaire : - alimenter en gaz une installation d’habitation individuelle / alimenter en fioul le brûleur d’une chaudière de chauffage central d’une habitation individuelle / raccorder les appareils de production d’une habitation individuelle au conduit d’évacuation des gaz brûlés / raccorder électriquement les divers équipements électriques de chauffage, de sanitaire et de VMC d’une habitation individuelle / mettre en service une installation individuelle de chauffage et de sanitaire / réaliser, dans une habitation individuelle, une installation de VMC simple flux / installer un plancher chauffant en PER pour un logement individuel / organiser un chantier de chauffage, de sanitaire et de VMC d’un pavillon neuf…

Date de fin : 15 janvier 2013 Niveau recommandé : classe de 3e ou équivalent Accès à la formation : entretien, questionnaire général de candidature, dossier de candidature, tests Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 220 heures 20

8.

a g e nt / E d e f a b r i c ation d ’ e ns e m b l e m éta l l i q u e s Autres appellations Chaudronnier, tuyauteur, soudeur, agent de montage - assemblage de la construction mécanique, assembleur au plan, monteur-soudeur, agent d’assemblage, polyvalent des métaux…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous êtes un ouvrier polyvalent dans le travail des métaux ; vous intervenez dans le domaine de la chaudronnerie, du soudage ou du tuyautage. À partir d’un dossier technique ou de consignes orales, vous fabriquez en atelier et posez sur chantiers des éléments ou des ensembles métalliques d’équipements industriels (chaudières, ventilations, équipements de cimenteries...) ; vous pouvez également être amené à en assurer la maintenance. L’activité consiste à débiter, former par pliage et cintrage, assembler par soudage des éléments métalliques à partir de tôles, tubes ou profilés, suivant les informations contenues dans un plan et en respectant des consignes d’hygiène, de sécurité et d’environnement. Vous exercez essentiellement dans des entreprises de type TPE (entreprise de moins de dix salariés ou artisanat).

Chaudronnier, soudeur, tuyauteur, technicien méthodes, technicien d’atelier, technicien d’études

1. Débiter et mettre en forme des éléments

métalliques : - exploiter des documents techniques d’ensembles métalliques, divers - tracer un contour d’élément de construction métallique à l’aide d’un gabarit ou par tracés géométriques simples - débiter mécaniquement ou thermiquement des tôles, des tubes et des profilés - mettre en forme des éléments métalliques - percer, poinçonner et ajuster des éléments métalliques - redresser et anticiper des déformations d’origine mécanique ou thermique - contrôler dimensionnellement et géométrique ment des éléments ou des ensembles métalliques - manutentionner des éléments ou des ensembles métalliques - calibrer des éléments métalliques…

Profil requis Bonne vision dans l’espace, habileté et précision manuelles, résistance physique, aptitude à la concentration. Capacité à respecter des instructions de fabrication et de sécurité.

Z La formation 

2.

Assembler des ensembles métalliques : - positionner, régler et pointer par soudage des élé ments métalliques - souder à plat par procédés SAEE, MAG et TIG des joints non soumis à qualification - contrôler et réparer des joints soudés non soumis à qualification…

Date de début : 03 avril 2012 Date de fin : 21 janvier 2013

Niveau recommandé : savoir lire (compréhension de la lecture) et écrire ; maîtriser le calcul arithmétique de base (les 4 opérations, les conversions, la règle de trois)

3.

Monter, assembler et réparer sur sites des ensembles métalliques : - effectuer un relevé de cotes sur site de Montage - débiter et éventuellement mettre en forme sur site des éléments métalliques - assembler et régler sur site des éléments ou des ensembles métalliques par soudage et/ ou par boulonnage ou vissage…

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

735 heures 21


9.

D e ssinat e u r / t r i c e projeteur/e en béton armé Autres appellations Dessinateur du bâtiment, dessinateur BTP, dessinateur de la construction (BTP), dessinateur d’études (BTP), dessinateur d’exécution (BTP), dessinateur-projeteur (BTP)…

Z Le métier 

Evolution de carrière

En relation avec l’architecte et l’entreprise, vous coordonnez la réalisation d’un dossier d’exécution du gros œuvre d’un projet de bâtiment et produisez les plans d’exécution de coffrage et de ferraillage. A partir du dossier d’architecte et après analyse, vous recherchez les éléments qui manquent auprès de différents acteurs. Vous dressez la liste et le planning des plans à réaliser, dessinez les plans de coffrage et d’armatures et établissez la nomenclature des aciers. Vous pouvez être consulté, lors des pré-études, pour dimensionner les principaux ouvrages du gros œuvre. Vous calculez les éléments courants d’une structure, assurez le contrôle qualitatif des plans. L’emploi est principalement sédentaire ; les horaires sont réguliers, des impératifs de délais peuvent toutefois occasionner des dépassements. Des déplacements ponctuels sont possibles sur le chantier.

Chef de groupe, chef de bureau de dessin, projeteurcalculateur, ingénieur maison, responsable commercial.

1.

Assurer la coordination d’un dossier d’exécution en béton armé : - procéder à la lecture des plans - s’approprier la règlementation technique de la construction - s’initier à la culture générale et à l’environnement du bâtiment (les différents acteurs et leurs rôles...) - aborder les méthodes d’organisation et de planning…

2.

Dessiner des plans de coffrage béton armé : - lire et interpréter des plans d’architecte, des devis descriptifs et des notes de calcul en béton armé - analyser le comportement général d’une structure en béton armé - calculer le béton et la résistance des matériaux (RDM) - dessiner des plans de coffrage à l’aide de logiciels DAO/CAO - s’initier à la règlementation de la construction…

Profil requis Qualité de la vue et de la perception spatiale, esprit d’analyse et de synthèse, goût pour l’évolution des techniques, capacités de communication.

Z La formation 

3.

Établir les plans d’armature d’un ouvrage en béton armé : - lire et interpréter les notes de calcul béton armé et les plans de coffrage - effectuer le dessin par DAO des plans d’armatures en fonction des choix techniques de l’entreprise - dessiner des armatures de planchers courants à partir d’une note de calcul - dessiner toutes les armatures d’éléments complexes (têtes de pieux, longrines, poutres-voiles) - analyser les éléments fournis et rechercher les renseignements manquants auprès des différents interlocuteurs - lire et interpréter des plans d’architecte, des devis descriptif et des notes de calcul béton armé - analyser le comportement général d’une structure en béton armé - calculer les éléments courants d’une structure en béton armé - dessiner les plans de coffrage à la main ou par DAO…

Date de début : 23 avril 2012 Date de fin : 21 janvier 2013

Niveau recommandé : classe de terminale ou équivalent Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : titre professionnel de niveau III correspondant au BTS/DUT Nombre de stagiaires : 15

1 295 heures 22

10.

Préprofessionnalisation

bâtiment niveau V

Z Le métier 

1.

Aménagement-finitions : - acquisition des connaissances nécessaires à l’entrée en formation de carreleur, peintre, plâtrier, plaquiste

La préprofessionnalisation bâtiment de niveau V a pour objectif : - d’offrir les moyens et l’aide nécessaires pour suivre avec le maximum de chances de réussite le(s) module(s) de la formation qualifiante visée - d’acquérir les connaissances nécessaires à l’entrée et à la réussite en formation - de développer de (bonnes) habitudes de formation - de favoriser l’appropriation des méthodes de formation - de sensibiliser aux techniques et à la culture du métier envisagé - de faire prendre conscience et aider à acquérir des comportements attendus en formation et dans l’emploi concerné

2.

Stage en entreprise - confrontation avec la réalité professionnelle et mise à l’épreuve des capacités d’adaptation - repérage des activités d’une entreprise et de leurs exigences - prise en compte des capacités et des connais sances mises en œuvre en situation de travail vécu des rapports humains et du travail en équipe

Z La formation  Date de début : 25 mai 2012 et

Date de fin : 19 septembre 2012 et Niveau recommandé : niveau compatible avec les pré-requis de la formation qualifiante visée (référez-vous à la fiche correspondante). Attention : certaines formations nécessitent une expérience professionnelle préalable; cette préparatoire ne peut en aucun cas combler cette exigence Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretien Validation : attestation de formation Nombre de stagiaires : 15

532 heures 23


12.

Coffreur/se bancheur/se option bâtiment

attente photos

Autres appellations Ouvrier du béton, constructeur béton armé, coffreur génie civil, coffreur boiseur, cimentier, maçon enduiseur, maçon ravaleur, maçon applicateur, maçon réparateur béton, maçon coffreur, coffreur, coffreur boiseur, ferrailleur, maçon béton armé, coffreur ferrailleur…

Z Le métier 

1. Réaliser des ouvrages en béton armé banché :

Sur des chantiers de construction de bâtiments à usage d’habitation ou de locaux à usage commercial ou industriel, vous réalisez l’ossature en béton armé. Vous procédez à la mise en place des coffrages et moules ainsi que de leur étaiement, positionnez les armatures puis mettez en œuvre le béton. Quand celuici a atteint le niveau de résistance requis, vous décoffrez l’ensemble. Selon la nature de l’ouvrage, vous mettez en place des éléments préfabriqués (poutres, corniches...) de béton armé ou précontraint. En fonction des caractéristiques de l’ouvrage à réaliser, vous utilisez des coffrages outils standard ou des coffrages en bois. Très souvent, vous travaillez en coordination avec le conducteur d’engin de levage.

- mettre en œuvre les équipements de protection individuels et collectifs - exploiter un plan d’exécution d’ouvrages en béton armé / implanter l’ouvrage / préparer les coffrages / effectuer la manutention les banches mettre en place les coffrages / guider les manœuvres de la grue / démouler / nettoyer et stocker les éléments de coffrage / façonner, assembler et mettre en place les armatures - exploiter un bon de livraison de béton / mesurer la plasticité du béton / guider un opérateur de pompe à béton / mettre en œuvre un béton autoplaçant / contrôler visuellement l’état d’une élingue…

2.

Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel :

Profil requis

- débiter les bois et assembler les panneaux / mettre en place les coffrages / installer un échafaudage de faible hauteur / appliquer les huiles de décoffrage / démouler / réceptionner un bon de livraison / couler manuellement, à la benne, à la pompe et à la bande transporteuse / effectuer le vibrage des bétons à l’aiguille, au vibreur de peau…

Sociabilité, résistance aux efforts soutenus, au travail en hauteur et aux intempéries.

Evolution de carrière Chef d’équipe, chef de chantier.

3. Réaliser la pose et le liaisonnement d’éléments

Z La formation 

préfabriqués :

- réceptionner et contrôler les éléments de l’échafaudage, exploiter le plan et/ou la notice de montage / implanter un échafaudage sur tous types de terrains / utiliser les appareils de manutention / installer des éléments spécifiques (bâche, filet) / assurer l’élinguage et le stockage des éléments préfabriqués / réaliser un étaiement / poser les éléments Préfabriqués / effectuer le liaisonnement des éléments préfabriqués courants (poteaux, poutres, corniches...) / déposer l’étaiement…

Date de début : 24 septembre 2012 Date de fin : 26 avril 2013 Niveau recommandé : classe de 5e/4e ou équivalent

4.

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien

Réaliser des dallages et des planchers type dalle pleine ou pré-dalle :

- implanter et poser avec raccordement des canalisations / réaliser un étaiement / mettre en œuvre des dispositifs de protection contre les chutes de personnes, d’objets et de matériaux / poser des armatures / poser des treillis soudés / mettre en œuvre à la table Vibrante / exploiter un descriptif / réaliser à la taloche mécanique / traiter les joints en sous-fac / fabriquer et poser des réservations et/ou des coffrages de rives…

Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

980 heures 24

25


13.

Chef d’Equipe Gros-Œuvre Autres appellations Chef de chantier du BTP, chef d’équipe béton armé, chef d’équipe maçonnerie, chef de file...

Z Le métier 

Evolution de carrière

En plus de l’exécution directe et de la réalisation du gros-œuvre d’une construction, vous préparez le chantier, organisez les postes de travail et assurez le suivi des travaux d’une équipe de 3 à 5 ouvriers dont vous êtes responsable. Présent en permanence sur le chantier, vous appliquez et faites appliquer les directives données par le chef de chantier (plans d’exécution, informations sur les rendements à effectuer, renseignements concernant la qualité à obtenir). Situé au premier niveau d’encadrement, vous rencontrez les mêmes conditions de travail que votre équipe d’ouvriers. Vous devez vous déplacer fréquemment et êtes soumis aux variations climatiques.

Technicien d’encadrement dans une petite ou moyenne entreprise (PME), chef de chantier, artisan (réhabilitation, construction de pavillon).

La formation se compose d’un module qualifiant.

1.

Diriger une équipe gros œuvre sur un chantier de bâtiment : - préparer et organiser le travail quotidien d’une équipe gros œuvre - implanter les éléments de construction gros œuvre sur un chantier de bâtiment - exécuter avec son équipe la réalisation d’un ouvrage de gros œuvre - animer et gérer les relations d’une équipe gros œuvre…

Profil requis Bonne condition physique, absence ou quasi-absence d’antécédents cardiaques ou pulmonaires, aptitude au travail en hauteur. Sens de l’organisation et des responsabilités, capacité au commandement.

Z La formation 

> Session de validation épreuve au choix du stagiaire : maçonnerie ou béton armé

Date de début : 01 avril 2012

14.

Poseur/se installateur/trice de menuiseries, fermetures et équipements Autres appellations Poseur de fermetures menuisées, menuisier aluminium, menuisier de chantier, menuisier-poseur, menuisier PVC, métallier - poseur, miroitier (poseur), poseur de clôtures, poseur de fermetures, serrurier du bâtiment, storiste…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous préparez, posez et équipez toutes menuiseries et fermetures en bois, PVC ou aluminium (portes, fenêtres, volets, grilles, clôtures, portails...) destinées à préserver des intempéries et à assurer la protection des bâtiments neufs et en réhabilitation. Vous assurez également l’installation des automatismes commandant ces fermetures. Vous travaillez seul, ou en équipe lorsqu’il faut transporter des ouvrages lourds et encombrants. Vous travaillez essentiellement à l’extérieur. Vos interventions étant planifiées, vous devez respecter le temps de pose. Ce métier implique des déplacements quotidiens dans un rayon d’action généralement assez faible (30 km).

Chef d’équipe, technicien.

1.

Poser des fenêtres et des portes extérieures : - lire et exploiter les plans de pose - localiser et organiser le déplacement et le poste de travail - approvisionner le chantier en menuiserie et matériaux - réceptionner les supports - implanter et fixer les ouvrages - mettre en œuvre les systèmes d’étanchéité - installer et raccorder les systèmes de motorisation des fermetures - nettoyer le chantier et évacuer les déchets…

Profil requis

2.

Poser des portes de garage, des volets et des stores : - lire et exploiter les plans de pose - localiser et organiser le déplacement et le poste de travail - approvisionner le chantier en menuiserie et matériaux - réceptionner les supports - implanter et fixer les ouvrages - mettre en œuvre les systèmes d’étanchéité - installer et raccorder les systèmes de motorisation des fermetures - nettoyer le chantier et évacuer les déchets

Bonne santé, intégrité physique, aptitude au travail en hauteur et dans des positions inconfortables, capacité d’adaptation, aptitude au travail en équipe, sociabilité, mobilité géographique.

Z La formation  Date de début : 10 septembre 2012

Date de fin : 01 août 2012

Date de fin : 21 mai 2013

Niveau recommandé : niveau CAP/titre professionnel gros-œuvre bâtiment (maçonnerie, béton armé) + expérience de 3 à 4 ans comme ouvrier qualifié dans le gros œuvre

Niveau recommandé : classe de 3e ou équivalent. Permis de conduire B (véhicules légers) conseillé pour l’exercice de la profession

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuve ou questionnaire de personnalité, épreuves de connaissances professionnelles

3.

Poser des portails, des éléments de type clôtures, garde-corps et terrasses en bois : - lire et exploiter les plans de pose - localiser et organiser le déplacement et le poste de travail - approvisionner le chantier en menuiserie et matériaux - réceptionner les supports - implanter et fixer les ouvrages - mettre en œuvre les systèmes d’étanchéité - installer et raccorder les systèmes de motorisation des fermetures - nettoyer le chantier et évacuer les déchets

Accès à la formation : 18 ans minimum ; questionnaire général de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP

Validation : titre professionnel de niveau IV correspondant au bac technique

Nombre de stagiaires : 15

Nombre de stagiaires : 15

1 100 heures

420 heures 26

27


15.

Cana l isat e u r / t r i c e Autres appellations Ouvrier des travaux publics, constructeur en canalisations d’hygiène publique et voies urbaines, ouvrier en voiries et réseaux divers, paveur, poseur de bordures, poseur de canalisations, régaleurrépandeur, régaleur sur voiries, vannier…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous posez des canalisations et les accessoires liés (regards, branchements) pour les réseaux d’eau potable et pluviale. Vous posez aussi des fourreaux pour les réseaux secs tels qu’électricité, gaz, téléphone... Vous exercez parfois en hauteur (ponts, viaducs) ou en ouvrages souterrains (égouts, galeries) mais généralement à l’extérieur ; vous êtes donc soumis aux aléas climatiques. Votre travail se déroule le plus souvent dans un environnement bruyant, poussiéreux (eaux usées, eaux de ruissellement et eaux superficielles), et les matériaux utilisés sont parfois corrosifs (colles, solvants). Vous travaillez en petite équipe, sous les directives d’un chef d’équipe ou d’un chef de chantier.

Chef d’équipe, chef de chantier.

1.

Réaliser les petits travaux de voirie annexes à un chantier de pose de canalisations : - implantation de voirie - terrassement manuel - pose de bordures et caniveaux - scellement des fontes de voirie…

2. Participer à la construction d’un réseau

d’assainissement : - implantation des réseaux enterrés - pose des canalisations en graviataire en PVC, béton et grès - construction ou coulage de regards - réalisation de cunettes - remblaiement de fouille et compactage - participation aux essais du réseau d’assainissement…

Profil requis Bonne constitution (résistance aux intempéries, au travail en positions inconfortables, au port de charges. Sociabilité et esprit d’équipe, adaptabilité, sens de la sécurité.

Z

3.

Participer à la construction d’un réseau d’adduction d’eau potable en travaux publics : - assemblage des canalisations en fonte - montage de pièces de fontainerie (vannes, ventouses, coudes…) - construction d’un réseau en polyéthylène haute densité - participation aux essais du réseau d’adduction d’eau potable…

La formation 

Date de début : 10 septembre 2012 Date de fin : 11 mai 2013 Niveau recommandé : classe de 3e ou équivalent

16.

D e ssin T e c hni q u e e t L e c tu r e d e P l an Autres appellations Chaudronnier, tuyauteur, soudeur, agent de montage assemblage de la construction mécanique, assembleur au plan, monteursoudeur, agent d’assemblage, polyvalent des métaux…

Z Le métier 

1.

- Connaître et appliquer les règles du dessin technique - Développer sa représentation spatiale - Lire et comprendre un dessin technique en vue de son exécution - Aborder le dessin technique sous l’angle professionne

- règles du dessin technique - sections et coupes - cotation - constructions géométriques - perspective cavalière - représentation en géométral à partir d’une perspective cavalière - perspectives axonométriques

Profil requis Attrait pour le dessin technique.

2.

opportunités d’emploi

- graphisme, symétrie - spatialisation - échelles - développement des volumes - déplacement mental - système de projection - repérage d’arêtes

Évolution sur son poste de travail (initiation, perfectionnement).

Evolution de carrière Dessinateur projecteur en béton armé, dessin et conception assistés par ordinateur.

3.

- recherche de vues - éxécution d’un dessin - coupes

Z La formation  Date de début : 29 octobre 2012 Date de fin : 01 mars 2013 Niveau recommandé : AUCUN Accès à la formation : NEANT

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretien

Validation : attestation Nombre de stagiaires : 15

Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP

490 heures

Nombre de stagiaires : 15

980 heures 28

29


17.

Technicien/ne d’Etudes Bâtiment,option étude de prix Autres appellations Chargé d’études techniques du BTP…

Z Le métier 

Au sein d’une entreprise du gros œuvre, vous choisissez les solutions techniques les plus adaptées pour la réalisation d’un ouvrage de construction. Vous en dessinez les plans et en faites le métré. Vous calculez le prix de vente et/ou le coût de revient, en respectant les normes et la réglementation en vigueur. Vous vous assurez de la faisabilité technico-financière des solutions que vous préconisez, dans le respect du cadre fixé. Vous travaillez principalement au bureau. Quelles que soient les missions qui vous sont confiées, vous êtes toujours amené à décrire et réaliser l’étude d’un projet de construction, faire le métré tous corps d’état et estimer les coûts au bordereau ou aux ratios.

1. Faire le métré tous corps d’état d’une opération de

construction et l’estimer au bordereau ou aux ratios : - décomposer par corps d’état une construction en ouvrages élémentaires / établir une feuille de métré dans le respect des conventions de la profession / proposer des techniques et méthodes d’exécution des ouvrages / collecter les informations et mettre en forme les pièces écrites / estimer les coûts / établir un devis quantitatif estimatif conforme au cadre fourni…

2.

Profil requis

Réaliser l’étude technique d’un projet de construction et en faire la description : - maîtriser les techniques et les méthodes d’exécution des ouvrages d’une construction / repérer et pré-dimensionner les éléments de structure / mettre en forme des pièces écrites à l’aide de l’informatique / structurer un descriptif par corps d’état et décrire de façon exhaustive les différents ouvrages et parties d’ouvrage d’une construction…

Bonne vision (avec ou sans correction), bonne perception spatiale. Esprit d’analyse, méthode, sens des responsabilités, rigueur.

Evolution de carrière

Technicien supérieur du bâtiment en économie de la construction, technicien supérieur en étude de prix, responsable de service étude de prix, économiste de la construction, dessinateur projeteur, ingénieur conseil bureau études techniques, conducteur de travaux, dirigeant de PME.

3.

Faire l’étude de prix au déboursé d’une opération de construction : - exploiter une banque de données de prix / calculer les prix unitaires par la méthode des déboursés / décomposer par corps d’état une construction en ouvrages élémentaires / établir un devis quantitatif estimatif / proposer des techniques et méthodes d’exécution des ouvrages / calculer des prix à l’aide d’un logiciel d’étude de prix…

Z La formation  Date de début : 05 novembre 2012 Date de fin : 04 novembre 2013

Niveau recommandé : classe de 2 ou équivalent; connaissance de l’outil informatique (et plus particulièrement tableur et traitement de texte) très fortement recommandée

18.

A g e nt / e d ’ Ent r e ti e n du B â ti m e nt

Autres appellations Polymaintenicien, agent d’entretien du matériel, agent d’entretien polyvalent, agent de maintenance polyvalent, ouvrier d’entretien polyvalent, ouvrier de maintenance du bâtiment, technicien d’entretien polyvalent…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous exercez à l’intérieur des bâtiments qu’occupe ou administre votre employeur (copropriété, maison de retraite, centre de loisirs…). Vous assurez donc des fonctions de veille et de contrôle technique, repérez des dysfonctionnements. Vous réalisez les travaux d’entretien et d’aménagement qui ne justifient pas l’intervention d’une entreprise spécialisée. Vous intervenez sur une installation électrique domestique, sur une installation sanitaire, ou encore sur des revêtements muraux et de sols. La diversité des tâches composant cet emploi nécessite de bonnes capacités d’adaptation et implique des conditions et positions de travail variées.

Chef d’équipe d’un service maintenance.

1. Réaliser les travaux d’entretien et d’aménage

ment sur l’enveloppe intérieure d’un bâtiment : - réaliser plafonds suspendus, cloisons et doublages - poser des menuiseries intérieures - mettre en œuvre des éléments mobiliers, des finitions menuisées et du parquet flottant - mettre en sécurité la zone d’intervention implanter des cloisons - approvisionner le poste de travail - exécuter les finitions (jointoiement des plaques de plâtre, enduit des carreaux…), nettoyer…

Profil requis

2.

Réaliser les travaux d’entretien et d’aménage ment sur une installation électrique domestique : - poser un diagnostic Electrique - étendre les réseaux - mettre l’existant en conformité et en sécurité - poser des systèmes automatiques pour contrôler les accès au bâtiment…

Habileté manuelle et gestuelle, absence ou quasiabsence d’antécédents respiratoires ou allergiques, prise d’initiatives et de responsabilités, sens de la sécurité, qualités relationnelles.

Z La formation 

3.

Réaliser les travaux d’entretien et d’aménagement sur une installation sanitaire : - équiper et poser des appareils sanitaires - raccorder aux réseaux d’alimentation et d’évacuation - effectuer l’entretien périodique des différents organes d’un réseau d’assainissement - poser le diagnostic d’un dysfonctionnement sur un réseau sanitaire…

Date de début : 23 avril 2012 Date de fin : 11 janvier 2013

nde

4. Réaliser un dossier de détails d’exécution d’une

construction : - ajuster les plans avec les bureaux d’études techniques spécialisés / réaliser des dessins manuels et à l’aide d’un logiciel de DAO de plans de détail et généraux d’une construction / effectuer le relevé du terrain / proposer des techniques et méthodes d’exécution des ouvrages / collecter les informations / mettre en forme les pièces écrites à l’aide de l’informatique…

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau IV correspondant au bac technique Nombre de stagiaires : 15

Niveau recommandé : classe de 4ème Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien

4.

Réaliser les travaux d’entretien et d’aménagement avec des produits de finition et de décoration : - mettre en œuvre des produits de finition, de protection et de décoration sur les différents supports en place - poser des revêtements de sols souples et rigides - poser de la faïence, des peintures, des enduits décoratifs, du papier peint ou de la toile de verre - préparer les supports…

Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 190 heures

1 573 heures 30

31


20.

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables

attente photos

Z Le métier 

Autres appellations Monteur en plomberie, ouvrier Professionnel en installations sanitaires, plombier, plombier sanitaire, plombier chauffagiste…

Evolution de carrière

L’installateur en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables équipe, pose et raccorde des équipements de chauffage individuel, des appareils sanitaires et des générateurs d’eau chaude sanitaire dans des installations individuelles ou collectives. Son activité comprend la pose et le raccordement de chauffe-eau solaires individuels (CESI), des installations individuelles de ventilation mécanique contrôlée (VMC), des pompes à chaleur (PAC) et des climatiseurs individuels. Son intervention sur les équipements thermodynamiques ne comporte pas d’opération sur les circuits de fluides frigorigènes d’une capacité supérieure à 2 kg. L’installateur assure les opérations de réglage de

B T S A m éna g e m e nt Finitition

Maîtrise de chantier.

1.

Installer et mettre en service des équipements sanitaire et de production d’eau chaude sanitaire : - équiper, poser et raccorder les appareils sanitaires d’une installation individuelle - équiper, poser et raccorder les appareils sanitaires d’une installation collective - poser et raccorder des appareils de production d’eau chaude sanitaire - poser et raccorder des équipements de surpression et de traitement d’eau à permutation sodique. - poser et raccorder des équipements de VMC simple flux et double flux.…

Profil requis

2.

Installer et mettre en service des équipements de chauffages individuel à eau : - équiper, poser et raccorder les émetteurs d’une installation de chauffage individuel - équiper, poser et raccorder la chaudière murale gaz d’une installation individuelle - équiper, poser et raccorder la chaudière au sol d’une installation individuelle.…

Bonne résistance aux déplacements et au travail en position inconfortable, acuité de la vue, de l’audition et de l’odorat

Z La formation 

3.

Installer et mettre en service des chauffe-eau solaires individuels, des pompes à chaleur et des climatiseurs : - équiper, poser et raccorder un chauffe-eau solaire individuel (CESI) - équiper, poser et raccorder une pompe à chaleur - équiper, poser, raccorder et mettre en service un climatiseur réversible.…

Date de début : 03 septembre 2012 Date de fin : 19 avril 2013

Niveau recommandé : classe de 3e ou équivalent Accès à la formation : entretien, questionnaire général de candidature, dossier de candidature, tests Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

980 heures 32

33


1.

Co r donni e r / è r e m u l tis e r vi c e s Autres appellations Réparateur d’articles en cuir et autres matériaux souples, opérateur en cordonnerie et multiservices, cordonnier, cordonnier-réparateur, opérateur en multiservices de cordonnerie…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous effectuez des prestations courantes (réparation, fabrication) sur des chaussures, articles en cuir, clés, gravures, plaques minéralogiques. Vous réceptionnez les travaux puis les restituez à la clientèle, dans les délais convenus, et en encaissez le prix. Le travail s’effectue en boutique, dans les zones urbaines ou en galeries marchandes de centres commerciaux, dans une ambiance parfois bruyante. Vous alternez les stations debout/assis. L’activité, très variée, nécessite souvent l’utilisation de l’outil informatique. Le contact direct avec la clientèle induit une présentation appropriée. Les horaires sont réguliers, avec des amplitudes d’ouverture variables, souvent le samedi.

Spécialisation dans le domaine de la cordonnerie de luxe. Installation artisanale dans le champ du multiservices ou de la cordonnerie traditionnelle, gérance salariée d’une boutique de cordonnerie multiservices.

1.

Réaliser les prestations courantes en réparation de chaussures : - remplacer tous types de bonbouts - poser des patins par collage - réaliser des coutures de part en part à la machine Blake - changer des 1/2 semelles par collage - rénover des éléments du dessus par piquage et couture - changer des accessoires sertis d’articles en cuir - changer, rénover talons, enrobages et Cambrures - changer, poser, recoller des semelles entières - rénover la tige des chaussures par cirage, teinture - forcer des chaussures à la machine à conformer…

Profil requis

Z

Bonne vue, habileté manuelle. Aisance relationnelle, sens du service client et de la propreté.

formations

2.

Réaliser les prestations complémentaires à la cordonnerie : - reproduire des clés sur machine à tailler les clés plates, à gorge et à points - composer, emboutir et changer des plaques minéralogiques - graver des plaques signalétiques et objets en matériaux divers - réaliser l’affûtage d’ustensiles coupants par tranchage et cisaillement…

Z La formation  Date de début : 02 avril 2012 Date de fin : 31 janvier 2013

cordonnerie & maroquinerie

Niveau recommandé : savoir lire (compréhension de la lecture) et écrire ; maîtriser le calcul arithmétique de base (les 4 opérations, les conversions, la règle de trois)

3. Maintenir le fonctionnement opérationnel d’une cordonnerie multiservices : - prendre une commande de prestations en cordonnerie ou de multiservices - assurer l’encaissement des articles et prestations - réaliser la vente-conseil d’articles connexes - suivre les approvisionnements en articles et fournitures - agir au quotidien dans une cordonnerie multiservices…

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretiens Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 330 heures 34

35


f Z formations electricitĂŠ

36

37


1.

Électricien/ne d ’ E q ui p e m e nt Autres appellations Electricien du bâtiment et des travaux publics; électricien du bâtiment; électricien de chantier; électricien d’éclairage public; électricien d’entretien…

Z Le métier 

Evolution de carrière

À partir des plans et des schémas de montage, vous réalisez les travaux d’installation et de mise en service des équipements électriques (éclairage, chauffage, distribution d’énergie) dans des bâtiments à usage domestique, tertiaire et industriel. Vous montez et câblez les armoires de commande de process industriel et participez à la mise en service des installations. Vous réalisez des travaux neufs mais aussi des adaptations, rénovations, extensions ou mises aux normes d’installations existantes. Vous êtes également amené à assurer l’entretien et le dépannage des installations.

Chef d’équipe, chef de chantier, contremaître ou dessinateur en constructions électriques.

1.

Réaliser l’équipement électrique des locaux d’habitation : : - réaliser les circuits de base des locaux d’habitation - réaliser les circuits des équipements électriques complémentaires de confort des locaux d’habitation (VMC, chauffage) - réaliser la distribution électrique générale des locaux d’habitation - réaliser les circuits des équipements de type « courants faibles » des locaux d’habitation - contrôler et mettre en service l’installation électrique des locaux d’habitation…

Profil requis Habileté manuelle, bonne coordination des mouvements, souplesse dorsale, aptitude au travail en hauteur Rigueur, esprit de sécurité.

2.

Réaliser l’équipement électrique des locaux tertiaires : - réaliser les circuits de base des locaux tertiaires - effectuer l’équipement, le câblage et le raccorde ment d’une armoire électrique de type tertiaire - réaliser les contrôles préalables à la mise en service d’une installation électrique tertiaire - installer les circuits des équipements de type « courants faibles » des locaux tertiaires - réaliser la distribution électrique générale d’un immeuble par colonne montante…

Z La formation  Date de début : 10 septembre 2012 Date de fin : 16 juillet 2013

3. Réaliser l’équipement électrique des locaux

Niveau recommandé : fin de classe de 3e ou équivalent

industriels : - réaliser les circuits de base des locaux industriels - effectuer la pose et le raccordement des coffrets de démarrage d’équipements électriques industriels - assurer le montage, le câblage et le raccordement de coffrets d’automatismes industriels - réaliser les contrôles préalables à la mise en service d’une installation électrique industrielle…

Accès à la formation : dossier de candidature, entretien, tests Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 260 heures

2.

É le ct r i ci e n /n e d ’E q ui p e m e nt o p tion p hoto vo l ta ï qu e Autres appellations Electricien du bâtiment et des travaux publics; électricien du bâtiment; électricien de chantier; électricien d’éclairage public; électricien d’entretien…

Z Le métier 

Evolution de carrière

À partir des plans et des schémas de montage, vous réalisez les travaux d’installation et de mise en service des équipements électriques (éclairage, chauffage, distribution d’énergie) dans des bâtiments à usage domestique, tertiaire et industriel. Vous montez et câblez les armoires de commande de process industriel et participez à la mise en service des installations. Vous réalisez des travaux neufs mais aussi des adaptations, rénovations, extensions ou mises aux normes d’installations existantes. Vous êtes également amené à assurer l’entretien et le dépannage des installations.

Chef d’équipe, chef de chantier, contremaître ou dessinateur en constructions électriques.

1.

Réaliser l’équipement électrique des locaux d’habitation : : - réaliser les circuits de base des locaux d’habitation - réaliser les circuits des équipements électriques complémentaires de confort des locaux d’habitation (VMC, chauffage) - réaliser la distribution électrique générale des locaux d’habitation - réaliser les circuits des équipements de type « courants faibles » des locaux d’habitation - contrôler et mettre en service l’installation électrique des locaux d’habitation…

Profil requis Habileté manuelle, bonne coordination des mouvements, souplesse dorsale, aptitude au travail en hauteur Rigueur, esprit de sécurité.

2.

Réaliser l’équipement électrique des locaux tertiaires : - réaliser les circuits de base des locaux tertiaires - effectuer l’équipement, le câblage et le raccorde ment d’une armoire électrique de type tertiaire - réaliser les contrôles préalables à la mise en service d’une installation électrique tertiaire - installer les circuits des équipements de type « courants faibles » des locaux tertiaires - réaliser la distribution électrique générale d’un immeuble par colonne montante…

Z La formation  Date de début : 10 septembre 2012 Date de fin : 23 juillet 2013

3.

Niveau recommandé : fin de classe de 3e ou équivalent

Réaliser l’équipement électrique des locaux industriels : - réaliser les circuits de base des locaux industriels - effectuer la pose et le raccordement des coffrets de démarrage d’équipements électriques industriels - assurer le montage, le câblage et le raccordement de coffrets d’automatismes industriels - réaliser les contrôles préalables à la mise en service d’une installation électrique industrielle…

Accès à la formation : dossier de candidature, entretien, tests Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 260 heures 38

39


Z formations

environnement developpement durable 40

41


1.

A g e nt / e T e c hni q u e de Déchèterie Autres appellations Agent de gardiennage et d’entretien, gardien de déchèterie, agent d’accueil de réception, agent de salubrité, agent d’entretien (fonction publique), agent d’accueil en déchèterie, agent d’exploitation en déchèterie…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous assurez l’organisation fonctionnelle de la déchèterie, sous le contrôle d’une collectivité territoriale. Vous accueillez le public (particuliers et entreprises), auquel vous expliquez les règles de tri et contrôlez leur bonne mise en œuvre. Vous répondez aux questions des usagers. Vous préparez les facturations quand les apports sont payants. Vous pouvez être amené à réguler certaines situations relationnelles et techniques difficiles. Vous êtes responsable du fonctionnement du site (enlèvements de bennes, documents d’exploitation, tenue du site, aléas...) et de l’application des règles de sûreté, hygiène et sécurité. Le travail s’effectue essentiellement debout, le plus souvent à l’extérieur, seul ou en petite équipe. Les horaires d’ouverture sont souples et varient en fonction des périodes de l’année.

Responsable d’exploitation de déchetteries, ambassadeur du tri.

1.

Assurer l’accueil, l’accompagnement des différents usagers et le bon déroulement du tri des apports dans une déchèterie :

- réguler les flux à l’entrée / contrôler les autorisations d’accès / assurer l’accueil des usagers - analyser rapidement les Apports - refuser certains apports en indiquant les solutions possibles / donner les consignes de tri avec pédagogie/ accompagner l’usager dans le tri - répondre aux interrogations des usagers / assurer une vigilance sur le comportement des usagers - corriger les erreurs de tri - assurer l’accueil des usagers soumis à facturation et préparer les éléments de la facture / discerner chez l’usager un comportement problématique - désamorcer une situation tendue par le calme et le dialogue / réguler un conflit / faire appel, si nécessaire, à d’autres interlocuteurs et passer le relais - relater par écrit un événement Particulier - gérer une situation relationnelle et technique avec discernement, sans jamais transiger sur les critères de sécurité…

Profil requis Sens du service client, capacité à travailler en équipe, stabilité émotionnelle, sensibilité au développement durable et à la gestion des déchets. Aptitude à la mobilité et à la station debout prolongée en extérieur, aptitude au port occasionnel de charges, respect des consignes de sécurité.

Z La formation 

2. Assurer l’exploitation fonctionnelle d’une

déchèterie :

Date de début : 02 avril 2012

- optimiser le remplissage des bennes et les enlèvements / contrôler la qualité des contenus des bennes - analyser les erreurs de tri pour décider de son intervention - notifier sur les documents prévus les statistiques de fréquentation, les opérations effectuées (apports, enlè vements...), les éléments de facturation / rédiger les mains courantes en utilisant l’outil informatique / vérifier le bon état du site et des abords Immédiats - procéder à l’analyse des dépôts sauvages, les enlever et nettoyer l’emplacement / procéder à l’ouverture et à la fermeture du site / nettoyer le site - informer sa hiérarchie des enlèvements spécifiques à effectuer / appliquer et faire appliquer les protocoles particuliers d’enlèvements / répertorier les petits travaux d’entretien ou de réparation à effectuer - surveiller et assurer le bon état du site - prévoir, gérer et assurer les conséquences des aléas (camion bloqué, neige ou verglas, effraction, benne saturée...), pour permettre la continuité du service - évaluer les poids, volumes, coûts, par estimation…

Date de fin : 31 janvier 2013 Niveau recommandé : aisance dans l’expression orale, maîtrise des opérations arithmétiques de base (les 4 opérations, calcul des volumes et des poids), capacité à relater des faits par écrit. Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

805 heures 42

2.

T e c hni c i e n / n e d e T r ait e m e nt d e s Eau x Autres appellations Technicien en environnement des industries de process, technicien territorial (traitement des eaux), technicien de station (traitement des eaux), technicien en analyse de pollution, technicien en environnement…

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous contribuez à l’exploitation technique d’un service de traitement des eaux à potabiliser, dépolluer, conditionner ou affiner, ce afin de rendre l’eau conforme aux usages attendus (domestiques, industriels, agricoles) et aux exigences sanitaires et environnementales en vigueur. Vous travaillez soit dans un service eau et assainissement (usine d’eau potable, station d’épuration, laboratoire…), soit sur un site industriel disposant d’un service de traitement de ses eaux.

Chef d’équipe, agent de maîtrise, spécialisation dans une des fonctions transverses du secteur de l’eau ou de l’environnement (bureau d’études, contrôle technique, service développement, maintenance, laboratoire...).

1. Analyser les eaux à traiter :

- prélever des échantillons d’eau ou de boue en vue de leur analyse - réaliser les analyses des échantillons d’eau définir les paramètres de conduite des installations de traitement des eaux à partir des résultats d’analyse…

Profil requis Résistance physique (du fait du travail en extérieur quelles que soient les conditions), intégrité sensorielle (vue, odorat et audition). Sens du travail en équipe, sens des initiatives ; capacité d’autonomie, rigueur pour l’application de procédures normalisées, sens concret. Goût pour la mécanique pour des tâches de maintenance de premier niveau.

2. Conduire différents procédés de traitement des

eaux : - conduire une installation de traitement biologique à boues activées - conduire des procédés physico-chimiques d’épuration - conduire des procédés physico-chimiques pour des usages spécifiques - établir le bilan d’une opération de traitement des eaux…

Z La formation 

3.

Contribuer à la maintenance des installations de traitement des eaux et à la gestion des réseaux : - assurer l’entretien courant des instruments de prélèvement et de mesure utilisés en analyse de l’eau - effectuer l’entretien courant et la gestion des réseaux d’assainissement et de distribution d’eau - diagnostiquer un dysfonctionnement dans le process de traitement des eaux - proposer des mesures curatives et préventives - intervenir en assistance dans les travaux d’entretien et de maintenance des équipements de traitement des eaux…

Date de début : 23 avril 2012 Date de fin : 07 juillet 2012 Niveau recommandé : classe de 4ème Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

1 190 heures 43


1.

Monteur/se Dépanneur/se en Climatisation Autres appellations Installateur d’équipements sanitaires et thermiques, agent technique de mise en route et de maintenance de la climatisation, monteur en équipement technique du bâtiment, monteur en gaines de ventilation…

Z Le métier 

o

Z

o

M

formations

o

kk

froid & climatisation M o

k

k k

Evolution de carrière

Vous réalisez le montage des équipements de climatisation de confort monopostes utilisés pour le rafraîchissement et le chauffage des locaux (logements, bureaux, magasins, hôtels ou restaurants). Vous fixez les équipements et accessoires, puis façonnez et posez les tubes en cuivre et PVC avant de réaliser le branchement électrique de l’installation. Après vérification de la conformité, vous effectuez la mise en service de l’installation. Vous assurez la maintenance et la réparation des matériels. Vous travaillez souvent seul. Vous êtes amené à effectuer des opérations dans un contexte à risques, en particulier lors de la manipulation de fluides frigorigènes ou à l’occasion d’interventions sur les équipements électriques et des appareils sous pression. Vous effectuez de nombreux déplacements.

Chef monteur. Installation à son compte.

1.

Monter et mettre en service des équipements monopostes de climatisation : - acquérir des connaissances de base en électricité et thermodynamique nécessaires à la compréhension d’un climatiseur monoposte - donner des conseils de bon fonctionnement aux utilisateurs…

2.

Monter et participer à la mise en service d’équipements multipostes de climatisation : - monter des climatiseurs de type résidentiel et petit tertiaire : s’approprier les connaissances en électri cité, thermodynamique et hydraulique nécessaires à la compréhension du fonctionnement d’un climatiseur multipostes - s’initier à la technologie des équipements à débit de réfrigérant variable et de production d’eau glacée - monter et participer à la mise en service d’un climatiseur multipostes…

Profil requis Aptitude à travailler en hauteur et dans des positions inconfortables, habileté manuelle. Esprit d’initiative, sens des responsabilités et adaptabilité; nombreux déplacements.

Z La formation  Date de début : 05 mars 2012

3.

Réaliser la maintenance préventive et curative de niveau II des équipements de climatisation : - acquérir la méthodologie de maintenance préventive sur les équipements de climatisation monoposte et multipostes - appliquer la démarche de maintenance corrective sur les équipements de climatisation monopostes - réaliser les opérations de maintenance et donner des conseils de bon fonctionnement aux utilisateurs…

Date de fin : 14 janvier 2013 Niveau recommandé : classe de 3e ou équivalent; permis de conduire B (véhicules légers) indispensable pour l’exercice du métier Accès à la formation : questionnaire général de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP Nombre de stagiaires : 15

875 heures 44

45


1.

Technicien/ne en Diagnostic et Réparation Automobile Autres appellations Mécanicien de véhicules particuliers et industriels, technicien expert automobile, technicien électricien électronicien en maintenance automobile, coordinnateur technique, conseiller technique…

Z Le métier 

1.

Assurer la réception de la clientèle et gérer les interventions de service rapide : - réceptionner et prendre en charge les véhicules organiser les opérations d’entretien / contrôler, échanger et régler les éléments du système de freinage et de liaison au sol des véhicules (pneumatiques, échappements, amortisseurs) / remplacer les éléments périphériques des moteurs (filtres, joints, courroies de distribution...) / après intervention, assurer la préparation des véhicules en vue de leur livraison aux clients et renseigner les documents correspondants…

À l’aide d’outils informatiques et d’appareils électroniques de haute technologie, vous assurez la réception de la clientèle, le diagnostic, la réparation ou le remplacement de pièces mécaniques, électriques et électroniques sur des véhicules automobiles. Vous installez également les équipements complémentaires des véhicules et gérez la documentation technique. Vous travaillez essentiellement en atelier, sous la responsabilité d’un chef d’atelier que vous pouvez seconder ou remplacer ponctuellement. Vous êtes en contact fréquent avec les constructeurs pour résoudre divers problèmes (service après-vente, garantie, formation…).

2.

Profil requis

Réparer les automobiles par remplacement d’organes et de pièces mécaniques : - effectuer les bilans d’état de moteurs et d’ensembles mécaniques d’automobiles / définir les processus et l’organisation à mettre en œuvre pour la remise en état d’ensembles mécaniques / remettre en état les groupes motopropulseurs / remettre en état les systèmes de suspension, de direction et de freinage les documents correspondants…

Curiosité technique, adaptation aux évolutions (mécaniques, électriques, électroniques). Bon raisonnement, analyse, méthode; sens du service et de la relation client.

Z

Evolution de carrière

formations

Chef d’équipe, réceptionnaire, chef d’atelier, expert, vendeur.

Z La formation 

3.

Remettre en état les fonctions électriques des automobiles : - effectuer le contrôle des installations et remettre en conformité les équipements électriques des moteurs thermiques / contrôler et réparer les circuits électriques de bord, les équipements de confort et de sécurité et les systèmes de conditionnement d’air…

Date de début : 02 avril 2012 Date de fin : 28 février 2013

mécanique automobile

Niveau recommandé : niveau de mathématiques et physique de fin de 1ere, fin de BEP ou équivalent. Permis B (véhicules légers) indispensable pour l’exercice de l’emploi

4.

Gérer les interventions dans le cadre du diagnostic des automobiles : - recueillir et analyser les indications fournies par les clients et prendre en charge les véhicules / réaliser les différents contrôles et essais en vue d’établir un diagnostic / déterminer l’origine des anomalies de fonctionnement des groupes motopropulseurs, des équipements de confort et de sécurité, et gérer l’intervention / établir des devis de remise en état suite aux interventions de diagnostic / gérer les relations professionnelles et commerciales avec les clients et les constructeurs / assurer la gestion de la documentation et la communication des informations techniques de service après-vente…

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, entretiens, tests, épreuves de connaissances en mathématiques et physique Validation : titre professionnel de niveau IV correspondant au bac technique Nombre de stagiaires : 15

1 540 heures 46

47


Z formations

tourisme hotel restauration 48

49


1.

2.

Responsable de Cuisine en Restauration Collective

c uisini e r Autres appellations Commis de cuisine; Grillardin; Rôtisseur; Entremétier; Garde manger; Saucier; Pâtissier de restaurant; Poissonnier; Chef de partie; Chef tournant; Second de cuisine; Cuisiner.

Z Le métier 

La formation se compose de cinq modules qualifiants complétés par deux périodes d’application en entreprise.

Vous préparez les plats, en assurez la disposition pour le service. Vous entretenez votre poste de travail, respectez les normes de qualité, d’hygiène et de sécurité. Vous travaillez seul ou en équipe et pouvez occuper tout poste de production culinaire, quel que soit le type d’entreprise. Les horaires sont souvent contraignants surtout dans les petites entreprises. Les jours de repos sont pris souvent par roulement et peu fréquents les jours fériés.

1.

Préparer, cuire et dresser des hors-d’œuvre et des entrées chaudes :

- mettre en œuvre les différentes préparations préliminaires / effectuer les cuissons de produits et réaliser les sauces spécifiques entrant dans la composition des préparations / associer les arômes et les saveurs en respectant l’équilibre des goûts / dresser et présenter les productions

Profil requis

2.

Réaliser une production culinaire de «masse» en intégrant les techniques de la liaison froide :

Expérience significative dans le domaine de la restauration. Forte contrainte sur les horaires et les jours travaillés.

- adapter les techniques culinaires traditionnelles aux productions en quantité importante en valorisant les Produits Alimentaires Intermédiaires (PAI) / préparer, cuire et conditionner les produits des différentes gammes / effectuer le refroidissement et la remise en température des productions en respectant la législation des Plats Cuisinés à l’Avance (PCA) / assurer la traçabilité des produits de la réception à la distribution / occuper les différents postes en cuisine et à la distribution d’un self-service

opportunités d’emploi Dans la restauration collective ou traditionnelle, voire dans une cuisine centrale ou un laboratoire de fabricant réalisant des milliers de repas.

Evolution de carrière Chef de cuisine, responsable de service restauration, gérant, chef gérant, gérant en restauration collective.

3.

Préparer et cuire des mets au grill et à la rôtisserie :

Z La formation 

- préparer les mises en place des viandes, des poissons, des garnitures de légumes et des sauces / griller, rôtir et frire différents produits et les dresser à la commande

4. Préparer et cuire des plats chauds élaborés :

Date de début : 16 avril 2012

- réaliser les traitements préliminaires des produits / mettre en place les fonds de base, les sauces, les farces et les petites garnitures d’appellation / réaliser les modes de cuisson pour tous types de produits en associant les arômes et les saveurs / dresser les productions à l’assiette en développant l’originalité des présentations / développer l’organisation du travail et la réactivité pendant le service («coup de feu») pour répondre aux commandes à la carte

Date de fin : 21 décembre 2012 Niveau recommandé : niveau V dans les métiers de la restauration Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

5. Elaborer des pâtisseries et des entremets de

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV

restaurant :

- réaliser la préparation et la cuisson des diverses crèmes et pâtes / effectuer les différents montages et assemblages dans le respect de l’équilibre des arômes et des saveurs / dresser les desserts et apporter un soin particulier à la décoration en développant l’originalité et le sens artistique des présentations.

Nombre de stagiaires : 15

1 120 heure heures 50

Autres appellations Chef de cuisine; Chef de production; Chef cuisinant; Chef gérant; Chef gestionnaire; Contremaître de cuisine; Cuisinier gestionnaire; Gérant cuisinant; Responsable de cuisine; Responsable de production culinaire; Maître ouvrier culinaire; Cuisinier gestionnaire.

Z Le métier 

Evolution de carrière Responsable d’une unité plus importante, responsable de plusieurs unités, chef de secteur d’une société de restauration.

Dans le cadre d’un budget défini, vous déterminez les besoins en denrées alimentaires afin de concevoir des menus adaptés aux différents types de consommateurs. Vous êtes le garant de la production et de la distribution de repas selon les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. Vous devez gérer et animer le personnel de cuisine dont vous êtes responsable et entretenir des relations commerciales avec les clients et les fournisseurs.

La formation se compose de deux modules qualifiants comprenant chacun une période en entreprise.

Profil requis

1.

Prévoir l’organisation et suivre la gestion d’une cuisine collective (10 semaines dont 3 en entreprise):  - déterminer les besoins en matières premières et en matériels pour la fabrication des repas et passer les commandes - organiser rationnellement la production des repas - calculer les coûts prévisionnels et réels d’un plat ou d’un menu et analyser les résultats - participer à la mise en œuvre des procédures de la démarche HACCP

Expérience professionnelle significative dans le domaine de restauration.

opportunités d’emploi Encadrement d’une équipe de cuisiniers et d’agents de restauration, dans une unité à caractère social ou commercial et appartenant à un segment de marché : entreprises, établissements scolaires, universités, santé, retraite, vacances ou de loisirs.

Z La formation 

2.

Mettre en œuvre des procédés de fabrication en cuisine collective (10 semaines dont 3 en entreprise) : - réaliser des fabrications froides et chaudes en prenant en compte le mode de distribution - gérer et animer une équipe de restauration collective - contrôler la production des repas - mettre en valeur une production culinaire - appliquer et faire appliquer des procédures d’hygiène alimentaire et des normes de sécurité

Date de début : 04 juin 2012

Date de fin : 21 décembre 2012 Niveau recommandé : niveau V dans les métiers de la restauration Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV de « Responsable de cuisine en restauration collective », à l’issue d’une épreuve de synthèse et d’un entretien final Nombre de stagiaires : 15

910 heures 51


4.

Technicien d’Accueil Touristique option Accompagnement

Bou l an g e r - P â tissi e r

Z Le métier 

1. Découverte de la formation

Rendre le stagiaire capable de : - conseiller les visiteurs en séjour dans un établissement touristique. - accompagner et guider un groupe de visiteurs sur un site ou lors d’un circuit touristique

2.

Conseiller les visiteurs en séjour dans un établissement touristique, les cas échéant en anglais ou dans une autre langue : - organiser et animer les prestations d’accueil des clients individuels et des groupes - apporter le conseil attendu par les clients en appli quant la démarche qualité de l’entre-prise - effectuer des ventes de prestations additionnelles en réalisant des opérations de ré-servation, d’encaissement et d’émission de bons échanges, pour une clientèle d’indivi-duels ou de groupes

Profil requis Demandeurs d’emplois - Salariés.

attente photos

3.

Option accompagner et guider un groupe de visiteurs sur un site ou lors d’un circuit touristique : - préparer un guidage de visite, le cas échéant en anglais ou dans une autre langue étrangère, en fonction du programme et du type de clientèle - encadrer un groupe de visiteurs français et/ou étrangers lors d’un circuit touristique ou d’une visite de site

Z La formation  Validation : examen de validation niveau IV (Titre Professionnel du ministère du Travail)

1 015 heures

52

53


5.

A ni m at e u r d e T ou r is m e Lo c a l

Z Le métier 

opportunités d’emploi

Vous êtes chargé de valoriser un territoire par le tourisme en concevant et en mettant en œuvre des produits touristiques innovants issus de l’assemblage de différentes prestations. Vous en assurez la promotion et la commercialisation. Vous pouvez travailler dans tout type d’entreprises (de statut privé, associatif, institutionnel, territorial) ayant pour objectif la mise en valeur d’un territoire par le développement touristique. Vous êtes autonome dans l’exécution des missions qui vous sont confiées, fréquemment amené à vous déplacer sur votre territoire et à rencontrer différents prestataires. Les horaires de travail peuvent varier en fonction du type d’action menée (soirée, week-end).

Agence réceptive, Office de tourisme, Syndicat d’initiative. Comités départementaux ou régionaux de Tourisme. Communautés de commune, tous les organismes assurant le développement touristique d’un territoire.

La formation s’articule autour des modules qualifiants suivants :

1. Organiser l’offre touristique d’un territoire

- apporter dans le cadre de la réalisation des projets un soutien technique aux prestataires touristiques locaux et aux partenaires institutionnels - créer et animer un réseau de partenaires professionnels en relation avec les clientèles repérées en réalisant des opérations de communication interne - proposer des actions de valorisation d’un territoire après évaluation du contexte local, du cadre réglementaire et des besoins des clientèles repérées - composer les produits touristiques correspondant à l’approche marketing et préparer leur mise en marché en réalisant la cotation (11 semaines dont 2 de PE)

Profil requis Age conseillé : 20 ans minimum. Lire et comprendre le sens global de textes ou de conversations courantes. Utilisation courante des outils bureautiques : Word, Excel. Permis B souhaité et disponibilité.

Z La formation 

2.

Créer et animer des manifestations et des évènements

- définir un concept de manifestation à caractère événementiel prenant en compte les atouts et les contraintes de l’environnement ainsi que le cadre réglementaire - définir le budget prévisionnel d’une manifestation - préparer l’organisation et encadrer l’animation d’une manifestation - réaliser des supports de communication dans les médias, y compris en langue anglaise (6,5 semaines)

Date de début : 8 octobre 2012 Date de fin : 16 juin 2013

Niveau recommandé : niveau V avec une première expérience dans le domaine du tourisme conseillée Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

3. Assurer la promotion touristique et communiquer sur ses actions

- définir et budgétiser des actions de promotion et de commercialisation de produits touristiques - agencer et exploiter un espace d’exposition, dans le cadre d’un salon professionnel et/ou grand public - actualiser un site Internet - susciter et mettre en œuvre des actions de promotion, avec l’appui des prestataires, auprès des partenaires et des médias, le cas échéant en langue anglaise (9,5 semaines dont 4 de PE)

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV Nombre de stagiaires : 15

1 013 heures 54

6.

Licence professionnelle activités culturelles et artistiques Spécialité : conception et mise en œuvre de projets culturels

Z Le métier 

La formation s’articule en trois pôles d’enseignements fondamentaux et deux pôles méthodologiques et techniques.

Vous serez capable de : - développer des actions culturelles adossées à une programmation artistique et tournées vers la diversifica tion des publics et leur élargissement - développer des activités ou des projets de diffusion (msicale, théâtrale ou chorégraphique), d’animation du patrimoine et des œuvres plastiques ou littéraires - développer des actions dans le domaine des relations publiques au sein d’établissements conventionnées ou labellisés du spectacle vivant, des arts plastiques, du patrimoine ou du livre - monter des projets culturels et artistiques

Elle mobilise des enseignements théoriques et critiques déclinés par domaines artistiques : (arts plastiques, théâtre et arts de la scène, littérature et poésie).

1. Le pôle « arts, œuvres et culture » 2.

opportunités d’emploi

Le pôle « institutions et politiques publiques de l’art et de la culture »

Postuler à tout emploi proposé par une collectivité territoriale pour développer l’action culturelle. Se présenter à différents concours pour être : attaché, assistant qualifié, rédacteur, médiateur du livre ou animateur du patrimoine. Chargé des relations publiques dans les domaines du spectacle vivant, de la diffusion musicale, du tourisme culturel. Exercer en libéral comme guide-conférencier, animateur ou prestataire de projets culturels.

3.

Le pôle « populations et publics de l’art et de la culture »

4. Le pôle « technique »

Z La formation 

5. Le pôle « projet »

Date de début : 08 octobre 2012 Date de fin : 07 octobre 2013

Niveau recommandé : Etre titulaire d’un diplôme BAC +2 en histoire de l’art, musicologie, théâtre, arts plastiques, danse, lettres modernes ou classiques, photographie, BTS tourisme et certains DUT. Avoir un bon niveau de connaissance et/ou de pratique dans une disci pline artistique Pour les diplômes inférieurs au niveau BAC +2 : le candidat doit faire avoir 3 années d’expérience active dans un domaine culturel et d’un projet professionnel motivé Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : licence professionnelle activités culturelles et artistiques - spécialité : conception et mise en œuvre de projets culturels Nombre de stagiaires : 15

12 mois 55


7.

A g e nt d ’ A c c u e i l T ou r isti q u e t r i l in g u e

o p tion an g l ais / e s p a g no l

8.

Conseiller en Séjours et Voyages trilingue option anglais/espagnol Autres appellations Agent de comptoir; Conseiller voyages; Agent de réservation; Forfaitiste.

Z Le métier 

Découverte de la formation.

Vous informez, orientez et conseillez le public, dans différents types d’entreprises relevant du secteur marchand comme du monde associatif tels que : village de vacances/hôtels clubs, Office de Tourisme Syndicats d’Initiati-ves (OTSI), résidences de loisirs, hôtellerie de plein air, centre de congrès, bateaux de croisière. Vous pouvez contribuer à la réalisation d’animation. L’emploi est souvent saisonnier. La durée hebdomadaire de travail peut être répartie de façon inégale, demandant ainsi au salarié d’être à son poste le soir, le week-end et les jours fériés.

1.

Accueillir et informer les visiteurs dans une entreprise de tourisme et de loisirs :

- répondre, éventuellement en anglais simple, aux demandes des visiteurs en prenant en compte leurs spécificités - maintenir constante une attitude de représentation de l’entreprise de tourisme et de loisirs vis-à-vis du public et veiller à l’esthétique des lieux d’accueil - développer et maintenir des relations de travail d’équipe par les échanges d’information et l’entraide avec ses collèges - participer à la sécurité des personnes et des biens, par une vigilance constante à son environnement et intervenir selon les procédures prescrites en cas d’urgence Periodes en entreprise

Profil requis

2. Assister les visiteurs individuels dans leur

Demandeurs d’emplois - Salariés.

découverte touristique :

- préparer, en tenant compte du contexte, des visites ou des excursions simples - réserver et éventuellement vendre diverses prestations touristiques simples (article locaux et produits dérivé) y compris pour une clientèle anglophone Periodes en entreprise

Z La formation 

3. Participer à l’organisation d’une manifestation

Date de début : 6 février 2012

festive ou culturelle :

- diffuser l’annonce de la manifesta-tion après avoir réalisé les supports de communication adaptés, éventuellement en anglais - contribuer à l’orga-nisation de la manifestation en exécutant des tâches simples d’aménagement et de décor adaptés au thème de la manifestation - développer et maintenir des relations de travail d’équipe par des échanges d’information et l’entraide avec ses collègues - participer à la sécurité des personnes et des biens, par une vigilance constante à son environnement et intervenir selon les procédures

Date de fin : 28 septembre 2012 Validation : Examen de validation niveau V (Titre Professionnel du ministère du Travail)

1 015 heures

FINANCEMENT

Action de formation financée par le Fonds Social Européen et le Conseil Régional.

56

Z Le métier 

Evolution de carrière Concepteur de produits touristiques, chef de comptoir, responsable de service réservation. Avec un élargissement du champ des compétences (gestion budgétaire ou des ressources humaines) : gestion du budget d’une structure de vente de produits touristiques ou encadrement de l’activité d’une équipe.

Vous conseillez et vendez des prestations de tourisme y compris en anglais à une clientèle française ou étrangère. En réponse à une demande spécifique d’un client (individuel ou groupe) vous rassemblez des prestations choisies par le client, parmi des prestataires référencés de l’entreprise, vous rétablissez un devis d’un produit en dehors de l’offre de brochure et vous assurez le suivi administratif des dossiers de la vente à la facturation et à l’après vente. Vous exercez ces activités en face à face ou à distance avec le client et utilisez l’informatique. Selon le lieu d’exercice, l’activité peut s’exercer le week-end ou les jours fériés et en horaires décalés.

La formation se compose de deux modules qualifiants complétés par deux périodes d’application en entreprise.

1. Vendre des prestations touristiques :

- vendre des prestations touristiques, en utilisant, le cas échéant, les moyens de réservation et de vente en ligne - conseiller des prestations touristiques en prenant en compte les besoins du client, y compris anglophone, et les objectifs de l’entreprise - assurer le suivi technique du dossier client jusqu’à l’après-vente en mettant en œuvre les procédures de l’entreprise.

Profil requis Age conseillé : 20 ans minimum Une première expérience dans le domaine de la vente est conseillée. Bon niveau en français. Bonne présentation. Facilité de communication et d’expression. Niveau en anglais : lire et comprendre le sens global de textes ou de conversations courantes. Utilisation courante des outils bureautiques : Word, Excel .

Z

2. Construire un forfait touristique à la demande :

- assembler des prestations touristiques et effectuer les réservations correspondantes - assurer le suivi technique du dossier client jusqu’à l’après-vente en mettant en œuvre les procédures de l’entreprise

La formation 

Date de début : 13 février 2012 Date de fin : 2 octobre 2012 Niveau recommandé : niveau IV Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV Nombre de stagiaires : 15

1 013 heures 57


1.

A c c o m p a g n e m e nt p ou r C r éat e u r s e t R e p r e n e u r s d ’ Ent r e p r is e

Z Le métier 

- accompagner la personne pour la réussite de son projet de création d’entreprise - approfondir la connaissance du secteur d’activité visé - repérer les atouts et les manques pour réussir le projet de création d’activité - soutenir et développer la motivation et la mobilisation de la personne pour la réussite de son projet de création d’activité - consolider son projet de création d’activité

1. Accueil et intégration 2. Formaliser son projet de création d’activité 3. Période d’intégration en entreprise 4.

Connaissance de soi et développement personnel

Profil requis

5. Réaliser son étude de marché

Demandeurs d’emplois qui souhaitent être accompagnés pour consolider un projet de création d’activités.

Z formations

création d’entreprise 58

6. Réaliser son étude financière

opportunités d’emploi

7. Choix de son statut juridique

Le stagiaire est accompagné tout au long de la formation pour réussir son projet de création d’activité.

8. Elaborer son dossier projet

Z La formation 

9. Négocier avec les financeurs

Date de début : 23 avril 2012 / 8 octobre 2012

FINANCEMENT

Date de fin : 14 septembre 2012 / 8 mars 2013

Action de formation financée par le Fond Social Européen et le Conseil Régional.

Validation : Attestation de stage Nombre de stagiaires : 15

652 heures

59


1.

Appui Renforcé pour l’Insertion Professionnelle

Z Le métier 

- permettre à un public de demandeurs d’emploi qui souhaite être accompagné afin d’analyser les activités nécessaires à l’exercice de l’emploi visé, dans le cadre de son parcours d’insertion professionnelle - approfondir la connaissance des métiers et des emplois accessibles à l’issue de la formation - repérer les atouts et les manques pour réussir le parcours d’insertion et accéder à l’emploi visé - soutenir et développer la motivation et la mobilisation de la personne pour la réussite de son projet d’insertion - développer une connaissance approfondie de la formation visée - consolider le projet d’insertion

La formation s’articule autour des points suivants complétés par une période d’application en entreprise.

1. Accueil et intégration 2. Bâtir son projet d’insertion 3.

Connaissance de soi et développement personnel

4. Marketing emploi 5.

Z formations

insertion professionnelle 60

Connaissance de l’environnement socio économique

Z La formation  Date de début : 14 mai 2012 Date de fin : 9 août 2012 Validation : Attestation Nombre de stagiaires : 15

396 heures

61


Z

ac b

formations

illétrisme 62

1.

I l l ét r is m e

Z Le métier 

- permettre à un public de demandeurs d’emploi qui souhaite être accompagné d’acquérir les bases de la lecture, de l’écriture et du calcul - soutenir et développer la motivation de la personne pour lui permettre d’acquérir les savoirs de base - apporter des outils et des méthodes conçus pour mieux exister et mieux gérer la vie quotidienne

La formation s’articule autour des points suivants :

1.

Accueil et apprentissage : - accueil et intégration - initiation à l’outil informatique et internet - connaissance de soi et développement personnel - apprentissage des savoirs de base et remise à niveau - valorisation du potentiel - bâtir un projet d’insertion

2.

Insertion : - période en entreprise - consolider un projet d’insertion

Z La formation  Date de début : 1er janvier 2012

Date de fin : 31 décembre 2012 Validation : attestation Nombre de stagiaires : 15

1 260 heures

63


1.

Module d’apprentissage des Langues etrangeres Anglais ou Espagnol N iv e au E l é m e ntai r e I

Z Le métier 

Permettre à un public de demandeurs d’emploi d’accroître leur maîtrise de la langue étrangère pour améliorer leurs champs de compétences dans leur filière professionnelle.

La formation s’articule autour des points suivants :

1. Accueil, découverte et détermination parcours 2. Anglais ou espagnol : tronc commun 3. Anglais ou espagnol de spécialité

Profil requis

4.

À la fin de la formation, le stagiaire sera évalué et devra rédiger un portefeuille des compétences linguistiques acquises

Avoir un projet professionnel confirmé et une réelle motivation pour la langue. Débutants et faux débutants (A1 du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).

Z

formations

Z La formation  Date de début : 22 mars 2012 Date de fin : 5 juin 2012

langues etrangeres

Niveau recommandé : Personne de niveau professionnel V à III principalement dans les domaines du tertiaire ou certaines filières techniques (niveau IV à III) Accès à la formation : questionnaire général de candidature, questionnaire d’enquête auprès des professionnels, tests, entretien Validation : attestation - Niveau atteint en fin de formation : A1-A2 du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues Nombre de stagiaires : 15

300 heures 64

65


Z formations commerce

66

67


1.

2.

Z Le métier 

Z Le métier 

Préprofessionnalisation Métiers du Commerce

La formation s’articule autour des points suivants complétés par une période d’application en entreprise.

Cette formation prépare à une formation qualifiante de niveau V (CAP/BEP) dans le domaine du commerce. Elle vise l’acquisition des connaissances nécessaires à l’entrée en formation, à développer des habitudes de travail, à sensibiliser aux techniques et à la culture du métier envisagé. Les travaux proposés s’articulent autour de mises en situation professionnelle représentatives du métier visé. La dimension “professionnelle” est renforcée par des périodes d’immersion en formation qualifiante :

1.

- accueil et intégration - outils bureautiques et internet - connaissance de soi et développement personnel - connaissance des métiers de proximité - connaissance de l’environnement socio économique

- approfondir la connaissance des métiers et des emplois accessibles à l’issue de la formation - repérer les atouts et les manques pour réussir le parcours d’insertion et accéder à l’emploi visé - soutenir et développer la motivation et la mobilisation de la personne pour la réussite de son projet d’insertion - développer une connaissance approfondie de la formation visée - consolider le projet d’insertion

2.

- découverte de la formation visée et des comportements attendus - période d’intégration en entreprise - prévention secours civique niveau1 (PSC1) - validation de son projet d’insertion

Z La formation 

Vendeur Spécialisé en Magasin option NTIC Autres appellations Vendeur (se) en accessoires d’habillement - Vendeur (se) en confection - Vendeur (se) en prêt-à-porter - Vendeur (se) en chaussures et maroquinerie de luxe - Vendeur (se) en horlogerie-bijouterie - Vendeur (se) en parfumerie et cosmétique - Vendeur (se) en librairie - Vendeur (se) en bricolage - Vendeur (se) en matériaux de construction - Vendeur (se) en jardinerie - Vendeur (se) en ameublement - Vendeur (se) en arts de la table - Vendeur (se) en appareils ménagers(blanc) - Vendeur (se) en hifi, tv, son (brun). Vendeur (se) en micro-informatique - Vendeur (se) en appareils de téléphonie mobile - Vendeur (se) en articles de sport, cycles - Vendeur (se) en accessoires, équipement automobile.

Opportunités d’emploi 

Vous assurez la commercialisation de produits et de services associés à caractère technique ou spécifique. Vous effectuez des ventes en face à face avec le client, à partir d’objectifs fixés par votre hiérarchie, auprès d’une clientèle de particuliers ou parfois de professionnels. Vous participez à l’approvisionnement et à l’animation du rayon ou du point de vente. Vous connaissez les caractéristiques techniques des produits et en assurez si nécessaire la démonstration pour guider le client dans son choix. Vous proposez des financements ou des solutions de paiement adaptés. Vous travaillez dans tous types de points de vente. L’emploi est sédentaire et s’exerce fréquemment en horaires postés (matinées ou soirées), le samedi, certains jours fériés et dimanche.

Dans tous types de points de vente (grandes, moyennes et petites surfaces) commercialisant des produits nécessitant une vente-conseil en face à face, parallèlement, dans certains cas, à la vente en libre service.

La formation s’articule autour des modules qualifiants suivants :

1.

Vendre et négocier en face à face des produits ou des prestations de services - identifier les besoins et les motivations d’achat - proposer des produits adaptés au client et argumenter la proposition - traiter toutes les objections et conclure la vente - proposer des produits ou services complémentaires - préparer une journée de vente - conclure la vente - analyser un entretien de vente, améliorer ses performances

Profil requis Expérience professionnelle significative dans le domaine de restauration.

Z La formation 

2. Contribuer à l’animation et aux résultats d’un

linéaire ou d’un point de vente - participer à la mise en place et au suivi des opérations commerciales - mettre en scène les nouveautés en faisant preuve de créativité - connaître l’offre, les prix et l’évolution de la concurrence - savoir-faire du reporting auprès de sa hiérarchie - connaître l’offre, les prix et l’évolution de la concurrence - savoir-faire du reporting auprès de sa hiérarchie

Date de début : 19 septembre 2012

Date de début : 05 mars 2012

Date de fin : 10 avril 2013

Date de fin : 20 juillet 2012

Niveau recommandé : niveau IV

Niveau recommandé : Une première expérience significative dans le domaine du commerce est un atout supplémentaire

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, questionnaire d’enquête auprès des professionnels, tests, entretien

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV Nombre de stagiaires : 15

Validation : attestation Nombre de stagiaires : 15

848 heures

585 heures 68

69


3.

Mana g e r d ’ U niv e r s Ma r c hand Autres appellations Manager de rayon; Manager d’espace commercial; Manager de surface de vente; Manager d’univers commercial; Manager en magasin; Manager métier; Responsable de magasin; Responsable des ventes; Gestionnaire d’univers marchand; Gestionnaire de centre de profit; Chef des ventes; Chef de rayon; Chef de secteur.

Z Le métier 

Evolution de carrière

Directeur/trice adjoint/e. Chef de magasin. Chef de secteur. Responsable achats, marketing...

Vous développez et gérez les ventes d’un rayon ou d’un ensemble de rayons de la distribution de produits alimentaires ou non alimentaires. Vous organisez et contrôlez le travail de l’équipe qui approvisionne et vend les produits de ces rayons.V ous analysez les indicateurs de gestion sur des tableaux de bord et bâtissez des plans d’action pour atteindre les objectifs fixés. Vous avez des relations commerciales avec des partenaires internes et externes. Vous rendez compte à la hiérarchie (chef de département, directeur de magasin…) de votre activité, tout en disposant d’une large autonomie pour développer votre chiffre d’affaires.

La formation se compose de trois modules qualifiants complétés par trois périodes d’application en entreprise.

1. Développer la dynamique commerciale d’un

univers marchand : - organiser le marchandisage du rayon et des produits - gérer les stocks et garantir la présence des assortiments permanents et saisonniers préconisés par l’entreprise - animer et optimiser les ventes d’un univers marchand

Profil requis Travail en équipe. Écoute. Des connaissances dans les domaines du QHSE sont appréciées.

4.

Conseiller Relation Client à Distance bilingue Anglais

Autres appellations Chargé d’assistance, Commercial sédentaire, Télésecrétaire, Téléconseiller, Télévendeur, Téléacteur Téléprospecteur, Téléenquêteur, Téléopérateur; Télé-assistant; Téléopérateur; Télévendeur; Conseiller clientèle; Assistant en télémarketing; Enquêteur au téléphone; Vendeur au téléphone; Chargé de télérecouvrement.

Z Le métier 

Evolution de carrière

Au sein d’un service internalisé ou en sous-traitance chez un prestataire, vous assurez des missions de service, de conseil, de gestion et de démarche commerciale auprès de particuliers ou de professionnels. Le contenu de vos missions dépend de l’activité de l’entreprise. Vous agissez dans un souci de satisfaire les clients et les prospects en préservant les intérêts de l’entreprise. Vous utilisez en permanence et en simultané le téléphone couplé à l’informatique et les applicatifs associés. L’emploi s’exerce en position assise prolongé devant un écran, dans un espace ouvert. Les horaires peuvent être variables et s’effectuer la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Superviseur de Centre d’appel. Spécialisation Hot-line.

La formation s’articule autour de deux activités types cœur de métier :

1. Assister, conseiller et vendre en réception d’appels

- appliquer les techniques de communication à distance pour qualifier le fichier client - utiliser les outils dédiés à la relation client à distance, appliquer les procédures liées à la relation client à distance - rechercher des informations et rendre compte de son activité en intégrant les éléments pertinents recueillis - assurer le traitement des travaux liés aux activités hors communication téléphonique - gérer efficacement son activité en fonction des flux et dans le cadre d’une équipe - accueillir et prendre en charge l’interlocuteur - traiter toutes les demandes à distance (multi-canaux) - promouvoir et/ou vendre les produits et services additionnels

Opportunités d’emploi  Bonne perception spatiale. Disposition à suivre l’évolution des techniques.

2.

Z La formation  Date de début : 27 août 2012 Date de fin : 23 juillet 2013 Niveau recommandé : niveau IV dans les métiers de la vente ou de services à la clientèle

Gérer les résultats économiques d’un univers marchand : - établir des prévisions en tenant compte des impératifs de l’enseigne et de son marché potentiel - analyser les indicateurs de gestion du tableau de bord - bâtir des plans d’action pour atteindre les objectifs de l’univers marchand

Z La formation 

3.

Niveau recommandé : niveau V dans les métiers de la vente ou de services à la clientèle.

Manager l’équipe d’un univers marchand : - planifier et vérifier le travail de l’équipe de l’univers marchand - former et faire évoluer les collaborateurs de l’univers marchand - faire adhérer l’équipe aux projets commerciaux de l’univers marchand.

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : obtention d’un titre professionnel Nombre de stagiaires : 15

2. Réaliser des actions mercatiques (marketing) et

commerciales en émission d’appels - appliquer les techniques de communication à distance pour qualifier le fichier client - utiliser les outils dédiés à la relation client à distance - appliquer les procédures liées à la relation client à distance - rechercher des informations et rendre compte de son activité en intégrant les éléments pertinents recueillis - assurer le traitement des travaux liés aux activités hors communication téléphonique - participer à la construction et la préparation d’une campagne d’émission d’appels au sein d’une équipe - réaliser et optimiser une action prospective à distance - promouvoir et vendre l’ensemble des produits et services de l’entreprise

Date de début : 05 mars 2012

Date de fin : 21 septembre 2012

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : btention d’un titre professionnel de niveau IV de « Responsable de cuisine en restauration collective », à l’issue d’une épreuve de synthèse et d’un entretien final

Périodes d’Application en Entreprise - synthèse sur les pratiques et préparation à l’emploi - synthèse de la pratique en entreprise, adéquation formation/emploi - finalisation du dossier de synthèse de pratique professionnelle, préparation à la validation - préparation à l’insertion vers l’emploi

Nombre de stagiaires : 15

1 422 heures

735 heures 70

71


1.

I n f o g r a p hist e e n Mu l ti m édia

Z Le métier 

Découverte de la formation

Rendre le stagiaire capable de participer à l’ensemble des étapes de production d’éléments multimédias, publiés sur Internet ou édités sur tout support.

1.

Preparer des graphismes et photomontages pour des supports numeriques : - gérer un poste de travail informatique - préparer les médias - réaliser des graphismes et illustrations fixes élaborées

profil requis  Demandeurs d’emplois - Salariés.

2.

Réaliser les pages web destinees a la chaine d’edition multimedia en ligne : - réaliser un site web statique - réaliser un site web dynamique

3. Elaborer des sequences d’animations

vectorielles interactives : - réaliser des animations vectorielles en deux dimensions

4.

Z formations

Elaborer un produit de communication graphique imprime grave ou en ligne : - concevoir un site web et un produit multimédia interactif gravé - réaliser un produit multimédia interactif, intégrer les médias et leurs comportements - concevoir et exécuter une maquette de mise en pages pour support

Z La formation 

Validation : Examen de validation niveau III (Titre Professionnel du ministère du Travail)

Période en entreprise

FINANCEMENT

1 540 heures

Action de formation financée par le Fonds Social Européen et le Conseil Régional

communication 72

73


2.

Mont e u r G r a p hist e V idéo Autres appellations Monteur ; Monteur vidéo

Z Le métier 

Evolution de carrière

Vous assurez seul ou en équipe, sous la responsabilité d’un réalisateur, le montage et parfois certains trucages d’un projet audiovisuel. Vous procédez à certaines corrections et retouches des séquences montées : correction de défauts visuels, nettoyage visuel … Circonstances habituelles du travail : vous exercez en général dans une salle de montage. Vos horaires de travail sont souvent irréguliers, de jour comme de nuit, ainsi que tous les jours de la semaine.

Spécialisation (Systèmes de montages trucages dédiés, mixage son, montage de films, téléfilms et documentaires) La formation se compose de quatre modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

1. Configurer un système de montage non

linéaire pour l’acquisition, la gestion, le montage et la sauvegarde et les sorties des médias :

Profil requis

- configurer un système de montage non linéaire sur un ordinateur (de type PC) et configurer les progiciels de montage utilisés / installer et configurer des périphériques de contrôle, d’acquisition, de sortie, de stockage, de sauvegarde et de mise en réseau / numériser, enregistrer, gérer et sauvegarder tous les éléments d’un projet de montage / réaliser des sorties vidéo intermédiaires et définitives sur différents médias

Niveau IV dans le domaine de l’informatique. Bonne maîtrise des outils de l’infographie. Bonne perception des couleurs. Culture télévisuelle et cinématographique Capacité et goût du travail en équipe (écoute, propositions, adaptabilité), organisation.

Opportunités d’emploi 

2. Exécuter différents types de montage :

Sociétés de production régionales ou locales. Collectivités. Télévisions régionales. Travailler à votre compte.

- créer et ajuster des raccords de plans en « coupe franche » et avec des effets de transition simples / exécuter le montage d’un sujet d’actualité (news, actualité sportive, culturelle…) / exécuter le montage d’un sujet commercial (bande-annonce de programme, vidéogramme, spot publicitaire)

Z La formation 

3.

Corriger, retoucher et modifier des séquences vidéo et son, et exécuter des montages trucages de base :

Date de début : 09 mai 2012

- corriger ou modifier la colorimétrie d’une séquence vidéo ou de l’ensemble d’un montage / corriger ou modifier partiellement un ou plusieurs plans en cachant ou modifiant une partie de l’image / importer, traiter et ajouter des éléments graphiques et typographiques à la piste vidéo montée / monter et ajuster une ou plusieurs pistes son, et préparer leur export pour un mixage ultérieur / appliquer des fonctions de trucage intégrées ou ajoutées au progiciel de montage (trucage de base)

Date de fin : 08 février 2013 Niveau recommandé : classe de 4ème Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien Validation : titre professionnel de niveau V correspondant au CAP/BEP

1 225 heures 74

Autres appellations Animateur en technologies de l’information et de la communication; Assistant informatique et Internet à domicile.

Z Le métier 

La formation se compose de trois modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise :

Vous assurez des fonctions de conseil, d’assistance technique et de formation auprès d’utilisateurs dans un lieu collectif ou au domicile des particuliers. Vous pouvez être amené à intervenir sur des logiciels et des réseaux locaux ou de télécommunication. Vous êtes au contact d’un public très large, d’âges et de niveaux divers d’appropriation de ces technologies. Vous exercez au domicile des particuliers et dans des lieux collectifs. Vous pouvez être amené à travailler avec d’autres collègues par l’intermédiaire d’un réseau professionnel. Vous devez vous adapter à un public très diversifié et avoir un sens relationnel développé.

1.

Animer et former aux technologies de l’information et de la communication dans des lieux privés et collectifs : - analyser les demandes et les besoins des utilisateurs - mettre en œuvre une assistance pédagogique - mettre en place et animer des sessions d’initiation, des ateliers thématiques - établir une relation de service avec les utilisateurs

2.

opportunité d’emploi

Assurer la gestion opérationnelle d’un équipement multimédia auprès des particuliers et dans des lieux collectifs : - installer et mettre en service les matériels, en conformité avec les normes d’utilisation et les règles de sécurité électrique - assister techniquement l’utilisateur en intégrant les données liées à son environnement - localiser et diagnostiquer des pannes, y remédier ou préconiser des solutions alternatives - gérer l’équipement multimédia - s’approprier les paramètres d’un réseau local - assurer la veille documentaire et technologique

Cyber base des structures associatives. Collectivités territoriales. Travailler à votre compte.

Z La formation  Date de début : 17 septembre 2012 Date de fin : 18 juin 2013 Niveau recommandé : niveau IV - connaissance informatique Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

4.Concevoir et réaliser des éléments graphiques

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV

- créer des fichiers graphiques destinés à être intégrés dans un montage vidéo / créer des fichiers typographiques (fixes et animés, en 2 D et 3 D) destinés aux montages vidéo / exploiter des progiciels dédiés pour le traitement de tâches complexes « composting ».

Nombre de stagiaires : 15

et/ou typographiques destinés à un montage vidéo :

Nombre de stagiaires : 15

3.

Conseiller et Assistant en Technologies de l’Information et de la Communication

1 144 heures 75


1.

Fo r m at e u r P r o f e ssionn e l d ’ A du l t e s

Z Le métier 

1.

Preparer et animer des actions de formation : - construire le déroulement d’une action de formation, à partir de la demande ou du référentiel - préparer le scénario pédagogique détaillé d’une animation et les ressources nécessaires - animer une séance de formation collective - évaluer les acquis des apprenants - remédier aux difficultés individuelles constituant des freins à l’apprentissage - évaluer l’action de formation et en réaliser le bilan

Rendre le stagiaire capable de contribuer au développement des compétences favorisant l’in-sertion sociale et professionnelle, l’acquisition d’une qualification et/ou la professionnalisa-tion des personnes pour leur permettre l’accès ou le maintien dans une situation d’activité ou d’emploi.

profil requis

2.

Demandeurs d’emplois - Salariés.

Z

formations

formation 76

Contribuer a l’elaboration de dispositifs et accompagner des parcours de formation : - mobiliser un réseau pour optimiser la réponse aux besoins des personnes liés à la formation, à la professionnalisation, à la certification - contribuer à l’élaboration de dispositifs pouvant combiner diverses modalités et situations pédagogiques - contribuer à l’optimisation des parcours et des flux - contribuer à l’évaluation d’un dispositif Période en entreprise

Z La formation  Date de début : 4 juin 2012 Date de fin : 19 avril 2013 Validation : Examen de validation niveau III (Titre Professionnel du ministère du Travail) Nombre de stagiaires : 15

1 260 heures

77


Z formations hygiène & propretÊ 78

79


1.

A g e nt d e P r o p r e té et d’Hygiène o p tion m i l i e u h ô t e l i e r

Z Le métier 

La formation se compose de deux modules qualifiants complétés par deux périodes d’application en entreprise.

Au terme de la formation, vous êtes capable : - d’exécuter les travaux d’entretien courant des locaux et des opérations de décontamination et de désinfection en environnement médico-social - de réaliser des opérations de bio-nettoyage avec des protocoles adaptés au niveau des zo-nes à risques

1. Réaliser une prestation de service d’entretien

2.

A g e nt d e P r o p r e té et d’Hygiène o p tion Médi c o S o c ia l

Z Le métier 

La formation se compose de deux modules qualifiants complétés par deux périodes d’application en entreprise.

Au terme de la formation, vous êtes capable : - d’exécuter les travaux d’entretien courant des locaux et des opérations de décontamination et de désinfection en environnement médico-social - de réaliser des opérations de bio nettoyage avec des protocoles adaptés au niveau des zones à risques

1. Réaliser une prestation de service d’entretien

manuel adaptée aux locaux, aux surfaces et à leur utilisation :

profil requis

- réaliser par des méthodes manuelles l’entretien courant de locaux à usage professionnel ou privatif

Demandeurs d’emplois - Salariés.

manuel adaptée aux locaux, aux surfaces et à leur utilisation :

profil requis

- réaliser par des méthodes manuelles l’entretien courant de locaux à usage professionnel ou privatif

Demandeurs d’emplois - Salariés.

- réaliser par des méthodes manuelles l’entretien courant des sanitaires

- réaliser par des méthodes manuelles l’entretien courant des sanitaires

- réaliser par des méthodes manuelles l’entretien de locaux soumis à des normes ou contraintes spécifiques

- réaliser par des méthodes manuelles l’entretien de locaux soumis à des normes ou contraintes spécifiques

2.

Réaliser une prestation de service d’entretien mécanisé et/ou de remise en état mécanisée adaptée aux locaux, aux surfaces et à leur utilisation :

Z La formation 

- réaliser par des méthodes mécanisées le lavage des surfaces dures

Date de début : 27 février 2012

- entretenir ou remettre en état des sols souples protégés, en utilisant des méthodes mécanisées

Date de fin : 14 août 2012

- entretenir ou remettre en état des surfaces textiles en utilisant des techniques mécanisées

Pre-requis : une expérience significative est recommandée dans de domaine de l’hygiène et de la propreté

2.

Z La formation 

- réaliser par des méthodes mécanisées le lavage des surfaces dures

Date de début : 27 août 2012

- entretenir ou remettre en état des sols souples protégés, en utilisant des méthodes mécanisées

Date de fin : 15 février 2013

- entretenir ou remettre en état des surfaces textiles en utilisant des techniques mécanisées

Pre-requis : une expérience significative est recommandée dans de domaine de l’hygiène et de la propreté

Validation : Examen de validation niveau V (Titre Professionnel du ministère du Travail « Agent de propreté et d’hygiène »)

Validation : Examen de validation niveau V (Titre Professionnel du ministère du Travail « Agent de propreté et d’hygiène »)

Nombre de stagiaires : 15

Nombre de stagiaires : 15

Une attestation mentionnant les compétences acquises est délivrée pour l’option médico-social.

Une attestation mentionnant les compétences acquises est délivrée pour l’option médico-social.

735 heures

Réaliser une prestation de service d’entretien mécanisé et/ou de remise en état mécanisée adaptée aux locaux, aux surfaces et à leur utilisation :

735 heures 80

81


Z formations

informatique

82

83


1.

T e c hni c i e n ( n e ) d ’ A ssis tan c e e n I n f o r m ati q u e Autres appellations Technicien d’assistance en informatique; Technicien informatique; Technicien micro; Technicien micro et réseaux; Technicien hot-line; Technicien help desk

Z Le métier 

Evolution de carrière Support technique spécialisé (traite les problèmes de systèmes et de réseaux de bases de données et de programmes applicatifs). Administrateur système et réseau,

En entreprise ou auprès des particuliers, vous installez, mettez en service et dépannez des équipements informatiques (PC, périphériques et logiciels) et numériques (voix, images et données) reliés en réseau. Vous assistez à distance ou sur site les utilisateurs et les clients, afin de résoudre au plus vite leurs incidents et de les aider à travailler au mieux avec leurs outils bureautiques, informatiques et numériques. Vous cherchez à satisfaire leurs demandes tout en respectant le cadre des contrats de services.

La formation se compose de trois modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

1. Intervenir et assister sur poste informatique

auprès des entreprises et des particuliers :

- préparer ou remettre en état un équipement informatique - installer et configurer un poste de travail informatique - assurer les mises à jour logicielles d’un équipement informatique - diagnostiquer et résoudre le dysfonctionnement d’un équipement informatique - sécuriser un équipement informatique et ses données - faire communiquer un équipement numérique mobile avec un poste informatique ou un réseau

Profil requis Bonne connaissance et pratique de l’environnement Windows. Connaissance de l’architecture des ordinateurs. Expérience professionnelle (environ 2 ans) ou BAC professionnel.

opportunité d’emploi Chez un assembleur, l’activité de préparation et de test de machines en atelier est souvent demandée au (à la) technicien(ne). Dans le cas de la distribution, l’activité de vente peut s’ajouter. Dans le domaine grand public,

2. Assister en centre de services informatiques et numériques auprès des entreprises et des particuliers :

Z La formation  Date de début : 02 mai 2012 Date de fin : 05 mars 2013 Niveau recommandé : Niveau terminale ou équivalent ou du secteur électricité-électronique : BEP ou titre professionnel de niveau V

Nombre de stagiaires : 15

1 310 heures 84

Z Le métier 

Evolution de carrière

Le (la) technicien(ne) supérieur(e) de support en informatique a pour mission de dépanner ou de faire dépanner des systèmes informatiques et d’apporter des solutions aux utilisateurs de ces systèmes. Les demandes des utilisateurs ont pour origine des incidents, des problèmes ou des besoins d’évolution dans les domaines de la bureautique, des systèmes d’exploitation, des serveurs, des infrastructures réseau et des applications informatiques transverses. Le (la) technicien(ne) intervient à distance ou sur site, dans les conditions spécifiées par le contrat de service.

Expert technique (support de 3ème niveau), Administrateur système et réseau, Administrateur de base de données, Gestionnaire de parc informatique, Superviseur de plate-forme de Helpdesk, Responsable de service informatique, Ingénieur technico-commercial.

La formation se compose de trois modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

1.

Intervenir et assister à distance en centre de services informatiques : - assister les utilisateurs dans un environnement informatique et numérique / configurer et mettre à jour un poste de travail informatique / traiter un incident dans un centre de services / proposer et mettre en œuvre des solutions d’équipements et de services / participer au suivi de parc et à la gestion des configurations informatiques / mettre en œuvre et maintenir des machines virtuelles

Profil requis Bonne connaissance et pratique de l’environnement Windows. Connaissances de l’architecture des ordinateurs. Expérience significative dans le domaine des réseaux recommandée.

Z La formation 

3. Intervenir et assister sur les accès et les services

Niveau recommandé : niveau III

- intervenir sur une infrastructure réseau - déployer des postes clients - installer et configurer un service réseau - intervenir sur un serveur de réseau et sur son environnement - installer et sécuriser un accès réseau à une liaison haut débit -intervenir en environnement de voix sur IP - diagnostiquer et résoudre un dysfonctionnement d’accès à un réseau - utiliser l’anglais dans son activité professionnelle en informatique

Validation : titre professionnel de niveau IV

Autres appellations Support technique; Technicien de Hot Line; Technicien de Help Desk; Technicien de maintenance; Technicien en téléassistance; Technicien micro réseaux; Technicien informatique.

- assister les utilisateurs dans un environnement informatique et numérique - traiter un incident dans une organisation d’assistance informatique - réaliser une intervention d’assistance informatique à distance - proposer et mettre en œuvre des solutions d’équipements et de services - participer au suivi du parc et des configurations informatiques.

de réseaux numériques :

Accès à la formation : dossier de candidature, entretien, tests

2.

Technicien Supérieur de Support Informatique

2.

Intervenir et assister sur les systèmes et les réseaux informatiques : - intervenir sur une infrastructure de réseau TCP/IP / intervenir sur une infrastructure de réseau sécurisé / télé-administrer et dépanner un serveur / intervenir sur un service d’annuaire de réseau / automatiser des tâches à l’aide de scripts / déployer des postes de travail sur un réseau d’entreprise / contribuer à la gestion des problèmes informatiques

Date de début : 05 novembre 2012 Date de fin : 12 septembre 2012

3.

Intervenir et assister sur les applications informatiques transverses : - intervenir sur un système de messagerie informatique / intervenir sur un serveur de base de données Identifier un dysfonctionnement dans une architecture distribuée / suivre les indicateurs de qualité de service et la relation client / organiser et développer la veille technologique en informatique / utiliser l’anglais dans son activité professionnelle en informatique

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : obtention d’un titre professionnel Nombre de stagiaires : 15

1 295 heures 85


Z formations secrĂŠtariat

86

87


1.

G e stionnai r e d e Pa y e Autres appellations Technicien de paie; assistant paie; comptable service paie; comptable spécialisé paie

Z Le métier 

La formation se compose de deux modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

Rattaché au responsable du personnel ou au responsable administratif et financier, vous assurez le traitement juridique des informations sociales ainsi que le traitement de la paie de l’entreprise. Vous établissez les tableaux de bord concernant la gestion et le suivi des salaires. Vous assurez les relations avec le personnel, notamment dans les activités de gestion administrative (recrutement, absences, congés, retraite...) et les relations avec les partenaires externes ou internes. Vous exercez généralement dans des entreprises structurées ou auprès de prestataires de service en paie (Cabinet d’expertise comptable ou prestataire de sous-traitance).

1.

Assurer la tenue et le suivi du dossier social de l’entreprise : - analyser et assurer la gestion des informations liées aux relations de travail - collecter les informations et traiter les évènements liés au temps de travail du personnel - assurer les relations avec le personnel et les tiers

2.

S e c r étai r e c o m p ta b l e

Z Le métier 

La formation se compose de deux modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

Vous exercez des activités diversifiées couvrant le secrétariat, la comptabilité et des tâches administratives. Vous assurez le secrétariat de toutes les fonctions de l’entreprise, ainsi que le suivi administratif du personnel. Vous contrôlez et comptabilisez les documents commerciaux, comptables et sociaux de l’entreprise. Vous réalisez les paies et les déclarations sociales courantes. En raison de sa double compétence dans les domaines du secrétariatet de la comptabilité l’emploi de secrétaire comptable répond particulièrement aux besoins des petites structures (TPE, associations, établissements secondaires de grandes entreprises...).

1.

Assurer les travaux courants de secrétariat et assister une équipe : - produire des documents professionnels courants - assurer la communication des informations utiles à l’activité du service ou de la structure - assurer le classement et l’archivage du service ou de la structure - accueillir et orienter un correspondant téléphonique et/ou un visiteur - assurer le traitement du courrier - coordonner le planning d’activités d’une équipe et fixer des rendez-vous - organiser les déplacements et les réunions - gérer un stock de consommables

2.

Assurer la gestion de la paie et des déclarations sociales : - réaliser et contrôler les bulletins de salaires - établir et contrôler les déclarations sociales mensuelles et trimestrielles - établir et contrôler les déclarations sociales annuelles - préparer et transmettre les données chiffrées de la paie

Profil requis Capacités d’adaptation et d’organisation. Rigueur.

Z La formation 

Profil requis Capacités d’adaptation et d’organisation. Facilités dans l’expression écrite et orale (rédaction et présentation de documents). Capacités relationnelles (accueil, travail en équipe...).

2.

Réaliser le traitement administratif des diverses fonctions de l’entreprise : - assurer l’administration des achats et des ventes - régler les litiges administratifs ou commerciaux de premier niveau - assurer le suivi administratif courant du personnel - actualiser des tableaux de suivi et présenter des statistiques en lien avec l’activité du service ou de l’entreprise

Z La formation 

Date de début : 02 mai 2012

Date de début : 04 juin 2012

Date de fin : 23 novembre 2012

3.

Date de fin : 26 avril 2013

Niveau recommandé : niveau 1ère ou terminale

Assurer les travaux courants de comptabilité : - identifier, vérifier, comptabiliser les documents commerciaux pour produire des états comptables - établir et comptabiliser les déclarations de TVA - comptabiliser les documents bancaires et suivre la trésorerie au quotidien - justifier le solde des comptes et rectifier les anomalies

Niveau recommandé : niveau 1ère ou terminale

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau III

4.

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau IV

Nombre de stagiaires : 15

Etablir la paie et les déclarations sociales courantes : - réaliser des paies après la collecte des informations sociales et des données variables - établir les déclarations sociales périodiques

Nombre de stagiaires : 15

910 heures

1 442 heures 88

89


1.

A g e nt d e S û r e té e t d e S é c u r ité P r ivé e ( A S S P ) O p tion vidéo su r v e i l l an c e u r b ain e

Z Le métier 

Découverte de la formation

Rendre le stagiaire capable de : - assurer la sécurité liée aux risques incendie ou d’origine accidentelle - assurer l’accueil, la surveillance et le bon usage d’un lieu, en garantissant une relation de service de qualité

1.

Assurer la sécurité liée aux risques incendie ou d’origine accidentelle : - porter assistance et effectuer les premiers gestes d’urgence dans l’attente des secours spécialisés - mettre en place , maintenir des conditions optimales de sécurité en attendant les secours extérieurs et faciliter leur intervention - prévenir et réagir face à des problèmes incendie dans des espaces recevant du public - prévenir et réagir face à des problèmes incendie dans des immeubles de grande hauteur - détecter des dysfonctionnements matériels ou techniques (hors incendie) pouvant affecter l’intégrité des personnes et des biens et réagir en conséquence

Spécialisation : Assurer l’accueil et la sûreté en zone sensible de type aéroportuaire.

Profil requis

Z formations securité

Demandeurs d’emplois - Salariés.

2.

Assurer l’accueil, la surveillance et le bon usage d’un lieu, en garantissant une relation de service de qualité : - recevoir du public dans des conditions de service satisfai-santes, en restant attentif aux signes révélateurs de tension ou de danger - prévenir les situations de conflit et les traiter en privilégiant les techniques de médiation - porter assistance et effectuer les premiers gestes d’urgence dans l’attente des secours spécialisé - mettre en pla-ce, maintenir des conditions optimales de sécurité en attendant les secours extérieurs et faci-liter leur intervention - réaliser l’ensemble des actions en réponse à une alarme intrusion-conséquence - contrôler des personnes, des véhicules et/ou marchandises manuellement ou à l’aide de matériels de détection simples

Z La formation  Date de début : 2 janvier 2012 Date de fin : 29 juin 2012 Validation : Examen de validation niveau V (Titre Professionnel du ministère du Travail)

525 heures

Période en entreprise

90

91


2.

A g e nt d e S û r e té e t d e S é c u r ité P r ivé e ( A S S P ) O p tion f i l t r a g e

Z Le métier 

Découverte de la formation

Rendre le stagiaire capable de : - assurer la sécurité liée aux risques incendie ou d’origine accidentelle - assurer l’accueil, la surveillance et le bon usage d’un lieu, en garantissant une relation de service de qualité

1.

Assurer la sécurité liée aux risques incendie ou d’origine accidentelle : - porter assistance et effectuer les premiers gestes d’urgence dans l’attente des secours spécialisés - mettre en place , maintenir des conditions optimales de sécurité en attendant les secours ex-térieurs et faciliter leur intervention - prévenir et réagir face à des problèmes incendie dans des espaces recevant du public - prévenir et réagir face à des problèmes incendie dans des immeubles de grande hauteur - détecter des dysfonctionnements matériels ou techniques (hors incendie) pouvant affecter l’intégrité des personnes et des biens et réagir en conséquence

Spécialisation : Assurer l’accueil et la sûreté en zone sensible de type aéroportuaire.

Profil requis Demandeurs d’emplois - Salariés.

2.

Validation : Examen de validation niveau V (Titre Professionnel du ministère du Travail)

Assurer l’accueil, la surveillance et le bon usage d’un lieu, en garantissant une relation de service de qualité : - recevoir du public dans des conditions de service satisfaisantes, en restant attentif aux signes révélateurs de tension ou de danger - prévenir les situations de conflit et les traiter en privilégiant les techniques de médiation - porter assistance et effectuer les premiers gestes d’urgence dans l’attente des secours spécialisé - mettre en place, maintenir des conditions optimales de sécurité en attendant les secours extérieurs et faciliter leur intervention - réaliser l’ensemble des actions en réponse à une alarme intrusion - conséquence - contrôler des personnes, des véhicules et/ou marchandises manuellement ou à l’aide de matériels de détection simples

Nombre de stagiaires : 15

Période en entreprise

Z

La formation 

Date de début : 16 août 2012 Date de fin : 8 février 2013 Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

FINANCEMENT

525 heures

Action de formation financée par le Fonds Social Européen et le Conseil Régional.

92

3.

CQP Agent de Prévention et de Sécurité

Z Le métier 

La formation s’articule autour des points ci-dessous :

L’Agent de sécurité qualifié assure la protection des biens meubles et immeubles ainsi que celle des personnes physiques ou morales liées directement ou indirectement à la sécurité des biens.

1.

- information sur le cadre légal de la profession - information sur les articles du code pénal et du code la procédure pénale - information sur les articles du code civil - information sur la notion d’armes - accueil et contrôle et d’accès - la prise en compte d’un poste de contrôle de sécurité

Profil requis Salarié en activité souhaitant se professionnaliser.

opportunité d’emploi Le CQP APS est le premier niveau de qualification de la branche professionnelle sécurité privée, il permet à toute personne possédant la qualification d’effectuer sa demande de carte professionnelle pour s’intégrer dans l’emploi. Les gisements potentiels d’emploi existent au sein de toutes les entreprises du secteur.

2.

- le circuit de vérification - information sur les systèmes d’alarme - information sur la gestion des clés - incendie - technique d’information et de communication - gestion des conflits - analyse de comportements - premier secours civique niveau1 (PSC1) - validation du CQP APS

Z La formation 

Date de début : 12 mars 2012 / 16 avril 2012 Date de fin : 11 mai 2012 / 8 juin 2012 Niveau recommandé : niveau V dans les métiers de la restauration Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité Validation : Certificat de qualification professionnelle délivré par la commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle(CNPEFP) de la branche professionnelle prévention et sécurité. Nombre de stagiaires : 15

240 heures 93


4.

5.

Z Le métier 

Z Le métier 

CQP Agent de Prévention et de Sécurité option pré-vol

La formation s’articule autour des points ci-dessous :

L’Agent de sécurité qualifié assure la protection des biens meubles et immeubles ainsi que celle des personnes physiques ou morales liées directement ou indirectement à la sécurité des biens.

1.

- information sur le cadre légal de la profession - information sur les articles du code pénal et du code la - procédure pénale - information sur les articles du code civil - information sur la notion d’armes - accueil et contrôle et d’accès - la prise en compte d’un poste de contrôle de sécurité

Profil requis Salarié en activité souhaitant se professionnaliser.

opportunité d’emploi Le CQP APS est le premier niveau de qualification de la branche professionnelle sécurité privée, il permet à toute personne possédant la qualification d’effectuer sa demande de carte professionnelle pour s’intégrer dans l’emploi. Les gisements potentiels d’emploi existent au sein de toutes les entreprises du secteur.

2.

- le circuit de vérification - information sur les systèmes d’alarme - information sur la gestion des clés - incendie - technique d’information et de communication - gestion des conflits-analyse de comportements - premier secours civique niveau1 (PSC1) - validation du CQP APS

Z La formation 

CQP Agent de Prévention et de Sécurité option Fi l t r a g e

La formation s’articule autour des points ci-dessous :

L’Agent de sécurité qualifié assure la protection des biens meubles et immeubles ainsi que celle des personnes physiques ou morales liées directement ou indirectement à la sécurité des biens.

1.

- information sur le cadre légal de la profession - information sur les articles du code pénal et du code la - procédure pénale - information sur les articles du code civil - information sur la notion d’armes - accueil et contrôle et d’accès - la prise en compte d’un poste de contrôle de sécurité

Profil requis Salarié en activité souhaitant se professionnaliser.

opportunité d’emploi Le CQP APS est le premier niveau de qualification de la branche professionnelle sécurité privée, il permet à toute personne possédant la qualification d’effectuer sa demande de carte professionnelle pour s’intégrer dans l’emploi. Les gisements potentiels d’emploi existent au sein de toutes les entreprises du secteur.

Date de début : 11 juin 2012

Z La formation 

Date de fin : 27 juillet 2012

Date de fin : 09 novembre 2012

Niveau recommandé : niveau V dans les métiers de la restauration

Niveau recommandé : niveau V dans les métiers de la restauration

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

Validation : Certificat de qualification professionnelle délivré par la commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle(CNPEFP) de la branche professionnelle prévention et sécurité.

Validation : Certificat de qualification professionnelle délivré par la commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle(CNPEFP) de la branche professionnelle prévention et sécurité.

Nombre de stagiaires : 15

Nombre de stagiaires : 15

2.

- le circuit de vérification - information sur les systèmes d’alarme - information sur la gestion des clés - incendie - technique d’information et de communication - gestion des conflits-analyse de comportements - premier secours civique niveau1 (PSC1) - validation du CQP APS

Date de début : 17 septembre 2012

240 heures

240 heures 94

95


1.

A g e nt d e Médiation I n f o r m ation S e r vi c e s option Réussite Educative Autres appellations Agent de médiation information service; Agent de médiation; Agent d’ambiance; Agent de prévention des espaces publics; Agent Local de Médiation Sociale (ALMS); Correspondant de nuit.

Z Le métier 

Evolution de carrière

Sur un territoire donné (quartier, ligne de bus…), vous sécurisez par votre présence active et intervenez par la médiation entre les personnes. Vous contribuez à créer une ambiance facilitant les relations. Vous entretenez des relations avec d’autres professionnels et participez à des actions communes (réunion d’information, fête de quartier…). Votre activité se déroule dans les lieux publics. Vous travaillez le plus souvent en binôme et en déplacement, au contact direct des usagers ou clients, sous l’autorité d’un responsable avec lequel vous êtes en relation permanente. Vos horaires sont variables d’un organisme à l’autre, pour partie le soir ou le week-end.

Z formations Social

Toutes structures associatives qui œuvrent dans le champ de la médiation sociale. Collectivités territoriales, bailleurs sociaux, et organismes de service public.

La formation se compose de trois modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

1.

Faire de la médiation préventive par une présence vigilante et active :

- discerner, dans une situation observée, les signes révélateurs de dysfonctionnements techniques et/ou relationnels, de besoins ou d’attentes de personnes / initier des contacts avec les personnes présentes / créer et entretenir au quotidien un climat positif par son comportement, sa disponibilité et ses contacts / présenter ses missions, celles de sa structure et les services qu’elle propose / donner des informations concernant son territoire d’intervention (services administratifs, transports, règles de la vie en société...)/ renseigner une fiche de compte rendu d’observation.

Profil requis Sociabilité, capacité à établir le dialogue avec des publics variés. Maturité, aptitude à faire face à des situations d’agressivité (provocation). Disponibilité.

2.

Réguler par la médiation des situations de dysfonctionnement :

Z La formation 

- articuler son action avec celle de son coéquipier / désamorcer et calmer les situations de dysfonctionnement par la gestuelle, le comportement, la parole / argumenter avec un esprit de médiation dans une situation de dysfonctionnement / adresser un message clair et convaincant à un groupe de personnes / assurer la sécurité des personnes, sa propre sécurité et celle de l’équipe en attendant l’intervention du service compétent / passer le relais, si nécessaire, au moment opportun.

Date de début : 13 février 2012 Date de fin : 04 septembre 2013 Niveau recommandé : niveau V

3.

Participer à des manifestations ou actions ponctuelles pour promouvoir la médiation sociale :

Accès à la formation : dossier de candidature, tests, entretien, épreuves de connaissances, test de personnalité

- identifier son objectif et son rôle dans une manifestation ou une action ponctuelle / s’intégrer dans un travail collectif partenarial / rendre compte oralement de son activité et de ses résultats.

Validation : obtention d’un titre professionnel de niveau V

Option réussite éducative

Nombre de stagiaires : 15

Organisation de la politique de la ville, les mesures et les dispositifs, connaissance des institutions et des dispositifs d’aide, le projet de réussite éducative (PRE) et sa mise en œuvre sur le territoire.

904 heures 96

97


2.

Préprofessionnalisation Métiers de Proximité

Z Le métier 

La formation se compose de trois modules qualifiants complétés par une période d’application en entreprise.

Cette formation prépare à une formation qualifiante de niveau V (CAP/BEP) des services de proximité. Elle vise l’acquisition des connaissances nécessaires à l’entrée en formation, à développer des habitudes de travail, à sensibiliser aux techniques et à la culture du métier envisagé. Les travaux proposés s’articulent autour de mises en situation professionnelle représentatives du métier visé. La dimension “professionnelle” est renforcée par des périodes d’immersion en formation qualifiante :

1.

- accueil et intégration - outils bureautiques et internet - connaissance de soi et développement personnel - connaissance des métiers de proximité - connaissance de l’environnement socio - économique

- approfondir la connaissance des métiers et des emplois accessibles à l’issue de la formation - repérer les atouts et les manques pour réussir le parcours d’insertion et accéder à l’emploi visé - soutenir et développer la motivation et la mobilisation de la personne pour la réussite de son projet d’insertion - développer une connaissance approfondie de la formation visée - consolider le projet d’insertion

3.

A ssistant e d e V i e au x Fa m i l l e s ( A . D . V . F . )

Z Le métier 

1.

Rendre le stagiaire capable d’effectuer les services attendus par les personnes auprès des-quelles il intervient pour concourir au maintien à domicile et faciliter la vie quotidienne.

Assister les personnes dans les actes essentiels de leur vie quotidienne : - prendre en contact, créer et maintenir une relation professionnelle avec la personne et son entourage - organiser les actes à accomplir en accord avec la personne et en s’adaptant au contexte - faire face aux situations d’urgence ou nécessitant la mise en place d’un relais - contribuer à l’autonomie physique, intellectuelle, et sociale des personnes

Profil requis Demandeurs d’emplois - Salariés.

2.

2. Relayer les parents dans la prise en charge de

- découverte de la formation visée et des comportements attendus - période d’intégration en entreprise - prévention secours civique niveau1 (PSC1) - validation de son projet d’insertion

leurs enfants a domicile : - établir le premier contact, communiquer et assurer le relais des parents à chaque inter-vention - organiser le temps et les activités avec un (ou plusieurs) enfant (s)

3.

Assister les personnes dans leurs taches domestiques : - débuter et conclure les interventions à domicile - organiser les tâches domestiques en fonction du contexte et du temps imparti - travailler en sécurité et prévenir les risques domestiques - être attentif aux personnes et respecter leurs habitudes

Z La formation 

Z La formation 

Date de début : 27 août 2012

Date de début : 17 octobre 2012

Date de fin : 29 mars 2013

Date de fin : 12 mars 2013

Période en entreprise.

Niveau recommandé : expérience recommandée dans le domaine du service à la personne

Niveau recommandé : Une première expérience significative dans le domaine des métiers de proximité est un atout supplémentaire

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, questionnaire d’enquête auprès des professionnels, tests, entretien

Accès à la formation : questionnaire général de candidature, questionnaire d’enquête auprès des professionnels, tests, entretien

Validation : Examen de validation niveau V (Titre Professionnel du ministère du Travail)

Validation : attestation

Nombre de stagiaires : 15

Nombre de stagiaires : 15

840 heures

585 heures 98

99


4.

5.

Z Le métier 

Z Le métier 

Préprofessionnalisation Métiers de l’Insertion et de la Formation

1.

Soutenir et développer la motivation de la personne pour la réussite de son projet de formation dans les domaines suivants : conseiller en insertion professionnelle, encadrant technique d’insertion, formateur professionnel d’adultes : - développer la connaissance des métiers et des emplois accessibles à l’issue de la formation - repérer ses atouts et ses manques pour réussir son parcours de formation et accéder à l’emploi visé - développer une connaissance approfondie de la formation visée - consolider son projet de formation

- accueil et intégration - outils bureautiques et Internet - connaissance de soi et développement personnel - connaissance des métiers de la formation et de l’insertion - connaissance de l’environnement socio économique

Conse i lle r e n Ins er tion P r o fe ssionne lle

1.

Accueillir des personnes en demarche d’insertion et analyser la demande pour favoriser l’accompagnement : - informer et orienter une personne ou un groupe de personnes sur les ressources en matière d’insertion

Rendre le stagiaire capable de mobiliser et de développer l’ensemble des moyens, ressources et relations nécessaires à l’accueil, l’information, l’orientation, et l’accompagnement vers et dans l’emploi des personnes.

Profil requis

2.

Accompagner les personnes dans leurs parcours d’insertion sociale et pro-fessionnelle : - construire et contractualiser avec la personne son parcours d’insertion

Demandeurs d’emplois - Salariés.

2.

- découverte de la formation visée et des comportements attendus - période d’intégration en entreprise - prévention secours civique niveau1 (PSC1) - validation de son projet de formation

Profil requis Demandeurs d’emplois qui souhaitent être accompagnés pour analyser les activités nécessaires à une connaissance affinée des caractéristiques professionnelles des métiers de l’insertion et de la formation. Une première expérience significative dans le domaine de l’insertion ou de la formation est un atout supplémentaire.

3.

Developper et mettre en oeuvre des solutions d’insertion avec les employeurs : - apporter un appui technique aux employeurs en matière de recrutement

4.

Contribuer au montage de projets ou a la realisation d’actions dans le champ de l’insertion : - mettre en oeuvre le plan d’actions d’un projet collectif d’insertion

Z La formation 

Z La formation 

Date de début : 5 mars 2012

Période en entreprise.

FINANCEMENT

Action de formation financée par le Fonds Social Européen et le Conseil Régional.

Date de début : 17 septembre 2012

Date de fin : 20 juillet 2013

Date de fin : 30 juillet 2013

Validation : attestation de stage

Niveau recommandé : niveau V

585 heures

Validation : Examen de validation niveau III (Titre Professionnel du ministère du Travail)

1 260 heures

100

101


1.

Ens e i g n e m e nt à D istan c e ( E . A . D . )

attente photos

Z Le métier 

CONTENU

- suivre une remise à niveau pour accéder à la formation professionnelle souhaitée - acquérir et/ou renouer avec des bases de connaissances oubliées ou non assimilées

Formation personnalisée, souple et adaptée avec des séances de regroupement pour favori-ser l’aide et le suivi du parcours de formation.

- développer l’autonomie d’apprentissage avant l’entrée en formation

Remise de livrets d’apprentissage comprenant une évaluation sous forme de devoir et des exercices d’entrainement avec corrigé (à réaliser à domicile et à remettre pour correction).

Profil requis

1. Les bases du Français 2. Les bases du calcul 3. S’exprimer à l’écrit

Demandeurs d’emplois - Salariés.

Z formations E.A.D.

(les méthodes et techniques d’expression écrite)

4. Initiation à la résolution de problèmes 5. Fiches mémo en orthographe

Z La formation 

(aide mémoire sur les règles élémentaires)

6. Préparation au dessin technique

Validation : - correction individualisée des devoirs avec conseils personnalisés - évaluation mensuelle obligatoire réalisée en centre - validation des objectifs en fin de parcours

(initiation aux techniques de base )

7. Algèbre de niveau IV 8. Trigonométrie et vecteurs de niveau IV 9. Entrainement au raisonnement logique

Estimée entre 2 à 6 mois

Nombre d’heures variable en fonction du parcours prescrit et du rythme d’apprentissage du bénéficiaire.

102

103


Z formations

I n g ĂŠni e r i e P r os p e c tion

INGENIERIE

104

105


1.

V a l idation d e s A c q uis de l’Expérience (V.A.E.)

Z Le métier 

CONTENU

- informer sur le dispositif de Validation des Acquis de l’Expérience - faciliter l’identification du titre correspondant à son expérience - proposer un planning et un déroulement adapté à son besoin et ses disponibilités - présenter les modalités d’évaluation : mise en situation professionnelle et entretien avec le jury

- informer du droit à la VAE et les conditions d’accessibilité - informer sur les titres accessible par la VAE - aider à compléter le dossier de recevabilité - analyser l’expérience professionnelle et la rappro cher des référentiels - présenter les modalités de l’évaluation et aider le candidat à se les approprier - préparer le candidat à l’évaluation des compétences - préparer le candidat à l’entretien oral - organiser le parcours de validation du candidat

Profil requis

Z formations VAE

Tout public susceptible de bénéficier du droit à la VAE (demandeurs d’emploi, salariés, chefs d’entreprise, artisans ...).

FINANCEMENT - Chèque régional - OPCA - Plan de formation - DIF

Z La formation  1015 heures

106

107


centre regional de formation professionnelle roujol 97170 petit-bourg -

108

109


CATALOGUE CRFP