Issuu on Google+

CONFERENCES Aux sources de la violence. De l’enfance à l’adolescence, 8, 9 & 10 Octobre 2009, Paris. FFPP

NATURE ET ORIGINES DE LA VIOLENCE Jean Bergeret Psychiatre, psychanalyste, Professeur émérite de psychologie clinique, Université Lyon 2 Nature : ne pas confondre « violence » (pulsion naturelle de défense narcissique du sujet : instinct de conservation et de vie s’articulant peu à peu à l’autre instinct naturel et fondamental qui est l’instinct sexuel) avec « agressivité » (perversion malencontreuse de la violence fondamentale par adjonction d’un plaisir à faire du mal à l’autre pour « se venger » et pas seulement se défendre soi-même). Origines de la violence : comme tout instinct naturel, la violence simple et authentique est innée. Elle s’organise ensuite de façon plus ou moins heureuse avec la pulsion sexuelle pour se mettre à son service ou au contraire asservir celle-ci (agressivité). C’est dans l’interaction avec l’environnement que l’inné (violence naturelle) évolue sous la pression de l’acquis environnemental, de façon favorable ou plus fâcheuse. Si une pression préjudiciable de l’environnement apparaît autour de l’adolescence, il en résulte habituellement une personnalité œdipienne et névrotique. Une trop forte pression extérieure exercée au cours de l’enfance conduit le plus souvent à des organisations dépressives. Mais les situations ultérieures les plus graves (psychoses) proviennent de traumatismes sérieux ou de profonds déficits narcissiques causés par l’environnement du fœtus et ne permettant l’évolution de la violence naturellement défensive qu’en direction de l’agressivité. Prévention de l’évolution de la violence naturelle en agressivité : aider les jeunes d’aujourd’hui à devenir de bons parents et de bons éducateurs pour les enfants de demain. • • •

Bergeret, J. (2000). La violence fondamentale. Paris : Dunod. Bergeret, J. & Houser, M. (2004). Le fœtus dans notre inconscient. Paris : Dunod. Bergeret, J. & al. (2008). Abrégé de psychologie pathologique, édition revue et corrigée. Paris : Masson.


NATURE ET ORIGINES DE LA VIOLENCE