Issuu on Google+

L’ A C T U A L I T É M U L T I S E C T O R I E L L E D E S P R O D U I T S L I Q U I D E S

Reportage

Entretien

5 années d’innovations dans les fluides

Europump

Endress + Hauser

Chimirec

50 ans d’évolutions vers plus d’« éco »

Visite de l’unité de production de Maulburg

Une triple certification : sécurité, qualité, environnement

www.lejournaldesfluides.com

Bilan

Actualités

JUILLET-AOÛT 2010 - PRIX 14 %

N°39


Enquête Bilan

Cinq années d’innovations dans les fluides 2005-2010. Sans doute le moment était-il venu de faire le point sur cinq années d’évolutions techniques et d’innovations dans les fluides. Que s’estil passé dans l’industrie des pompes, de la robinetterie ; dans les entreprises spécialistes de la filtration, des contenants, de l’agitation ; dans celles de l’instrumentation et de l’ingénierie ? Le bilan est instructif. L’équipement d’aujourd’hui fait toujours plus appel à l’informatique, se commande à distance, émet des diagnostics, est plus sûr, réduit les coûts de maintenance, consomme moins d’énergie et limite l’impact environnemental de l’utilisateur. Voire, l’industriel ne propose plus seulement des matériels, il offre également Dominique-J. Lefebvre des solutions. Robinetterie La vanne à boisseau sphérique de Swagelok Basée aux États-Unis, à Solon (Ohio), figurant parmi les principaux concepteurs de solutions pour les fluides dans de nombreux secteurs – recherche, instrumentation, industrie pharmaceutique, hydrocarbures, énergie, semi-conducteurs, énergies alternatives –, Swagelok a étendu en 2010 sa gamme de vannes à boisseau sphérique de moyenne pression FKB. La 8 FKB complète la 6 FKB présentée en mai 2009. La 8 FKB, avec un orifice de 9,52 mm, permet des raccordements de type raccord contrôlable pour tubes moyenne pression Swagelok 1/2 po ou filetage NPT femelle 1/2 po. Toutes les vannes comportent un corps en acier inoxydable 316 et sont équipées de joints de siège en PEEK renforcé. Leurs tem-

pératures nominales d’utilisation vont de - 17 °C à + 21 °C, et les vannes conservent leurs caractéristiques nominales de pression sur l’ensemble de leur plage de températures de fonctionnement. Les joints toriques sont disponibles dans plusieurs matériaux, notamment le nitrile, le fluoroélastomère et le perfluoroélastomère. Conçues pour durer plus longtemps les vannes à boisseau sphérique de type tourillon garantissent l’étanchéité d’applications allant jusqu’à 1 034 bars grâce à un dispositif de compression directe mis au point par Swagelok et en cours de brevet. Ces équipements répondent aux exigences des applications off shore courantes des industries pétrolière et gazière, où les pressions de service sont élevées panneaux de commande des têtes de puits en surface, panneaux d’injection chimique, panneaux de reconditionnement et systèmes de commande des puits.

Le Positioner d’Asco Numatics Asco Numatics a mis sur le marché en septembre 2008 un nouveau contrôleur de position – Positioner – monté sur les vannes proportionnelles des séries 290 et 390 à commande par pression. Le contrôleur de position avec son boîtier de réglage et de signalisation orientable sur 360°, est fixé sur la partie supérieure de la vanne pour offrir une compacité

18

LE JOURNAL DES FLUIDES JUILLET-AOÛT 2010 N°39

optimale. Ses applications se trouvent dans les opérations de remplissage, dosage, mélange, inertage ; la régulation de la vapeur sur un échangeur thermique ; les process alimentaires avec des fluides auxiliaires (vapeur, air, azote, eau, etc.) ; la combustion avec brûleur. L’ensemble est présenté comme étant économique : longue durée de vie, diminution de la consommation d’air, baisse de 7,6 W à 3,6 W à consigne atteinte. L’opérateur peut configurer le Positioner, visualiser les paramètres de réglage (fonction oscilloscope), obtenir les diagnostics de la vanne à partir de son ordinateur grâce au logiciel APC téléchargeable sur le site d’Asco Numatics.

L’Unique SSV d’Alfa Laval La vanne à simple clapet Unique SSV de la société suédoise Alfa Laval, lancée en septembre 2006 et présentée l’année suivante au Salon international du process alimentaire (IPA), à Paris, est destinée aux industries ayant des niveaux élevés d’hygiène et de sécurité, comme l’agro-ali-


Enquête mentaire et les boissons. La vanne est dotée d’un corps monobloc créé à partir d’un simple disque en acier inoxydable. Ce disque après avoir été rétreint et pressé donne forme à la version finale du corps de la vanne. Ce procédé de fabrication ne nécessitant aucune soudure, limite les risques de contamination. Il n’y a aucune zone morte où le produit pourrait être retenu. Le nettoyage est facilité par la forme sphérique exempte de zone de rétention et grâce à un joint de clapet ayant des capacités de nettoyage en place. La bonne résistance mécanique du corps monobloc assure une production fiable et sécurisée. Un joint à double lèvre réduit les risques de contamination au minimum et contribue à renforcer la sécurité lors de la production. Le concept amélioré d’étanchéité, basé sur une compression prédéfinie du joint, obtenue par le contact métal/métal du clapet sur le siège, sécurise la production. La traçabilité de la vanne est conforme aux normes européennes alimentaires (EU 1935/2004). Depuis le lancement de la vanne à simple clapet Unique SSV, des modèles complémentaires ont été ajoutés à la gamme dont la vanne à corps en Y à passage intégral et en ligne, utile pour transférer des produits à forte viscosité ou contenant des particules de taille importante.

tion. Objectif : remplacer les plus grands modèles de séparateurs autonettoyants en service dans la biopharmacie, les protéines, la chimie, les huiles végétales, le biodiesel, l’agro-alimentaire et les boissons. Le nouvel équipement, de conception modulaire, est composé de « blocs » permettant une mise à niveau, des modifications plus aisées et une maintenance simplifiée. Cette conception modulaire ouvre des perspectives pour des évolutions technologiques plus rapides dans l’avenir. L’entreprise suédoise est la première à faire de l’entrée hermétique, qui élimine la mousse et l’oxydation du fluide, une pièce standard sur ses séparateurs. En passant d’une entrée ouverte à une entrée hermétique, une brasserie peut réduire de 30 % la consommation d’énergie du séparateur. D’autre part, le système de motorisation a été revu. Baptisé eDrive, premier système de motorisation de séparateur centrifuge à entraînement direct, il permet d’économiser jusqu’à 10 % d’énergie.

Nouveaux pistolets de Flux

Agitation et mélanges Séparateurs centrifuges d’Alfa Laval Durant l’été 2009, Alfa Laval a mis sur le marché une nouvelle gamme de séparateurs centrifuges équipés d’un nouveau système de motorisa-

20

Flux a commercialisé cette année de nouveaux pistolets pour le remplissage de fluides très divers. Les modèles en polypropylène sont conçus pour le transfert de fluides acides et alcalins. Ceux en polyfluorure de vinylidène conviennent aux acides concentrés. L’innovation réside dans une soupape qui autorise une facilité d’utilisation, un débit élevé et linéaire (proportionnel à l’action sur le levier) et une étanchéité maximum. Des accessoires complètent les pistolets : sou-

LE JOURNAL DES FLUIDES JUILLET-AOÛT 2010 N°39

pape anti-égoutture, tubulures d’écoulement rallongées, cône anti-émanations. À signaler le lancement chez Flux en 2009 d’un système de commande à distance sans fil pour piloter le conditionnement des produits acides et basiques. Le système est composé d’un émetteur dans un boîtier de commande M/A, d’un récepteur intégré dans le relais de commande FSV 100 de la pompe vide-fût ou relié au relais FSV 132 d’une armoire de commande électrique. La communication est en liaison hertzienne dédiée. Il n’y a ni câble ni gaine spiralée, sources d’arrêts et de coûts de maintenance.

Pompes centrifuges RM-TS de MFVTA MFVTA a parlé de « révolution » lors du lancement en 2008 d’une pompe centrifuge à entraînement magnétique offrant une protection pour la marche à sec. Dans les modèles conventionnels de pompes à entraînement magnétique, la liaison roue-aimant entraînée est réalisée par un palier glissant lubrifié par le fluide véhiculé. MFVTA a répondu à ce système, à ses yeux peu satisfaisant, par une pompe centrifuge à entraînement magnétique sans palier glissant. Ses composants permettent, en raison de leur surface de frottement minimum, un échauffement réduit qui n’impose pas une lubrification. Lors de la marche à sec, l’augmentation de température par rapport à la température ambiante ne dépasse pas 5 °C. Les éléments de la tête de pompe en contact avec le produit transporté sont fabriqués à partir de matières synthétiques et ne contiennent pas de partie métallique, ce qui leur confère une résistance chimique en présence de produits agressifs. Lorsqu’auparavant une marche à sec apparaissait dans les pompes centrifuges à entraînement magnétique, il s’ensuivait


ENQUÊTE

un arrêt de fabrication, la détérioration de la tête de pompe, des fuites de liquide. MFVTA garantit un fonctionnement normal de sa pompe en cas de marche à sec. Les RM-TS existent de la RM2-TS - 118 l/min de débit maximum, 10 mCE (mètre colonne d’eau) de hauteur de refoulement, moteur de 90 W – à la RM5TS – 1 500 l/min, 60 mCE, 15 kW.

La tête à membrane double effet d’Axflow

Présentée en juin cette année par Axflow, distributeur en France des pompes allemandes Bran et Luebbe, la première tête à membrane double effet du fabricant d’Outre-Rhin apparaît comme un produit innovant destiné aux industries de la chimie, de la pétrochimie et du gaz. La tête, conçue à l’origine pour le dosage du « slurry », notamment dans la production de biofuel, multiplie par deux le débit d’une tête simple effet. Les avantages sont nombreux : réduction du nombre de mécanismes, gain de place d’environ 30 %, réduction des coûts de maintenance, possibilité de modifier des pompes pour en augmenter le débit. En outre, les caractéristiques des têtes à membrane de la gamme offrent un large choix de matériaux, la possibilité de personnaliser une pompe, une détection de surveillance de membrane standard. Elles permettent de travailler à sec, tout en assurant un rendement volumétrique élevé et une meilleure précision de dosage.

Viscoflux de Flux Les substances à viscosité élevée – crèmes, gels, pâtes, silicones, peintures, graisses de classe 2.5 à 3, concentré de tomate, pâtes de fromage – ne devraient

plus résister à leur transfert depuis l’apparition en 2005 du vide-fût Viscoflux de Flux. Le dispositif permet l’écoulement de matières d’une inertie extrême à partir de fûts standard de 200 litres à paroi lisse ou à moulures. Le système est composé d’un manteau posé sur le fût et fixé à l’aide d’une bague de serrage. Les matériaux en contact avec le fluide sont l’acier inoxydable et le PTFE. En conditions normales, le dispositif est d’environ 20 l/ min. Le débit est assuré par une pompe de refoulement travaillant selon le principe de la vis hélicoïdale excentrée. Celleci offre deux avantages : elle préserve le produit du fait d’une turbulence très faible ; sa facilité de nettoyage soulage l’opérateur. Pour les substances sans pouvoir d’écoulement propre, Viscoflux s’est imposé comme système de vide-fût dans de nombreux secteurs d’activité. Seul 1 kg de produit, à peine, demeure dans le fût, une quantité récupérable facilement à la main.

le traitement des eaux résiduaires urbaines et industrielles des stations d’épuration pour la génération de courants. Ils permettent un mélange continu des boues activées lors de l’élimination biologique du carbone, du phosphore et de l’ammonium. Ces agitateurs contribuent à accroître le taux de transfert de l’oxygène dans l’eau en augmentant le temps de séjour des fines bulles. Le Maxiprop TR 226 et le Megaprop TR 326 sont équipés de moteurs submersibles dans des versions à 4, 6 ou 8 pôles. Grâce au revêtement ceram, ils peuvent être employés dans des fluides corrosifs et/ou abrasifs. En fonction de l’entraînement à engrenage planétaire, simple ou à deux étages, les vitesses de rotation des hélices des agitateurs sont comprises entre 20 et 47 t/min. Le Maxiprop TR 226 et le Megaprop TR 326 sont respectivement dotés de 2 et 3 pâles. Le diamètre d’hélice varie de 1 500 à 2 600 mm. Le design des agitateurs a été étudié afin d’obtenir une densité d’énergie optimisée. Les 3 pâles du Megaprop TR 326 offrent une plus grande surface de contact, moins de violence dans l’agitation des effluents donc un brassage performant et beaucoup plus silencieux. Le dimensionnement des agitateurs permet de réaliser des économies d’énergie pouvant atteindre 10 %.

Tête de mélange à jets rotatifs d’Alfa Laval

Les Megaprop et Maxiprop de Salmson Salmson a présenté en 2008 à Pollutech, à Lyon, les agitateurs Mégaprop TR 326 et Maxiprop TR 226 aux valeurs de poussée répondant aux critères de réduction des coûts énergétiques définis par la nouvelle norme Iso 21 360 d’août 2007. Les deux agitateurs sont utilisables dans

En avril, entre autres résultats de l’acquisition fin 2009 de la société danoise Iso-Mix par Alfa Laval, celle-ci a ajouté la tête de mélange à jets rotatifs Iso-Mix à sa gamme d’équipements de cuves. Cette technologie permet de mélanger des liquides dans des cuves plus rapidement et de façon plus efficace. Elle est pratique pour disperser le gaz et la poudre. Les applications se situent dans la brasserie et les boissons gazeuses, les industries chimique, biotechnologique et pharmaceutique. La tête de mélange repose sur une boucle de circulation : le liquide, le gaz ou la poudre sont pompés

N°39 JUILLET-AOÛT 2010 LE JOURNAL DES FLUIDES

21


Enquête depuis le bas de la cuve puis injectés dans le liquide en vrac via les buses de la tête de mélange qui sont positionnées dans le liquide à homogénéiser. Les quatre buses pivotent à 360° autour d’un axe horizontal et d’un axe vertical. Cette double rotation permet aux jets d’atteindre l’intégralité du volume de la cuve, entraînant un mélange rapide et permettant de réduire la consommation électrique. La tête de mélange est adaptable à la majorité des cuves et des réacteurs de 1 à 100 000 m3. Dans l’industrie des boissons, une cuve équipée d’une tête de mélange à jets rotatifs peut être utilisée pour la désaération de l’eau, le mélange sirop/arôme, la carbonatation, voire le nettoyage en place. Dans la brasserie, la durée de fermentation peut baisser de 14 à 10 jours (environ 30 %) grâce à la tête de mélange dans la cuve de fermentation. Elle entraîne la dispersion de l’azote dans le traitement de l’huile végétale et la réduction de la teneur en oxygène des huiles pressées à froid, ce qui accroît leur durée de conservation d’une année. Dans les biotechnologies, la tête de mélange à jets rotatifs peut être utilisée pour le mélange de levures ou de ferments.

22

Cuvelage Le BMC de Denios

Le BMC de Denios, apparu sur le marché en 2007, est à l’époque le seul conteneur coupefeu détenteur d’une validation de l’Efectis (European fire engineering consultancy and testing institute). Il permet de stocker des produits inflammables à proximité des bâtiments et en limite de propriété tout en conservant la couverture des sociétés d’assurances. Depuis l’arrêté de mars 2004 du ministère de l’Intérieur, les bâtiments et installations industrielles destinées au stockage de liquides de différentes classes de danger doivent remplir des conditions précises en matière de résistance au feu. Seules ceux disposant d’une certification officielle peuvent être couvertes par les compagnies d’assurances. En cas d’incendie, le BMC garantit la résistance au feu pendant 120 minutes à l’intérieur comme à l’extérieur du conteneur. Le BMC convient pour le stockage sur rétention de fûts et petits récipients près de la chaîne de production. Le cas échéant, il peut être transformé en salle de travail : l’installation d’une unité de peinture ou d’un poste de soutirage y est possible. Denios a également lancé en 2008 un nouveau système de brassage pour ses étuves. Le fabricant de solutions de stockage pour

LE JOURNAL DES FLUIDES JUILLET-AOÛT 2010 N°39

la protection de l’environnement et la sécurité au travail, développe des étuves et conteneurs climatisés, qui permettent le stockage en sécurité de produits sensibles à la température. Les étuves de 4 à 48 fûts ou 12 cuves de 1 000 litres peuvent chauffer, faire fondre ou maintenir à une température donnée les produits dangereux et polluants, cela en conformité avec la législation. Les étuves de Denios sont équipées de série avec des bacs de rétention soudés à la structure assurant sa rigidité et son étanchéité. L’isolation est procurée par des panneaux en laine de roche de 50 à 100 mm d’épaisseur. L’utilisation de joints maintient la température souhaitée même au niveau des portes coulissantes ou battantes. Les fûts ou les cuves de 1 000 litres peuvent être posés directement sur les caillebotis galvanisés à chaud, et des butées arrière sécurisent le chargement en cas de stockage sur des palettes. Denios propose différents systèmes de chauffage : électrique ou à vapeur. Des accessoires sont disponibles comme l’équipement en version Atex pour l’installation en atmosphère explosive.

L’usine mobile de Plasticon

À partir de 2008, Plasticon a mis sur le marché une usine mobile pour la fabrication sur site d’équipements en matériaux composites – stratifié, verre, résine, polyester ou vinylester (SVR) – avec ou sans tuyaux en thermoplastique (polyéthylène, polypropylène, polychlorure de vinyle). Spécialiste du transport et du stockage de fluides corrosifs dans les secteurs de la chimie, de l’énergie, du traitement des eaux potables et usées, le groupe d’origine néerlandaise propose de construire des cheminées, gaines, appareils chaudronnés (laveurs, réacteurs), des cuves et silos. Pour cela, l’usine mobile fonctionne grâce à quatre ateliers de 350 m² chacun. Si toutes les unités de fabrication sont utilisées à temps complet, le temps de travail cumulé représente 77 000 heures par an. Cela permet la réalisation de 3 000 m de gaines d’un diamètre de 10 m en SVR avec ou sans un thermoplastique fretté. Plasticon est aussi connu pour ses tuyauteries alimentant en eau de mer le réseau de lutte contre les incendies des plates-formes pétrolières de forage. Les tuyaux réalisés en verre époxy ont une meilleure tenue à la corrosion – surtout dans les mers chaudes – que l’acier utilisé par les compagnies pétrolières. En 2009


ENQUÊTE

et 2010, l’entreprise a enregistré plusieurs commandes importantes pour ce type de matériel, en particulier de la part de Total.

Instrumentation Le débitmètre portable d’Ultraflux

Lors de l’annonce de son lancement en juin 2007, le débitmètre portable UF 801-P d’Ultraflux apparaît comme l’outil idéal des diagnostics grâce à ses sondes externes et son autonomie. La société française confirme sa maîtrise de la mesure de la différence de temps de transit d’ondes ultrasonores. S’appuyant sur un traitement numérique du signal, l’UF 801-P autorise une grande dynamique de mesure (1 mm/s à 45 m/s selon les applications) et garantit des résultats fiables, y compris dans des conditions extrêmes. Il s’agit d’un débitmètre polyvalent – diamètres de conduites de 10 mm à 10 m, pour tout liquide même non conducteur, et toute pression. Il fournit un bonus de 20 dB par rapport à la plupart des appareils du marché – sondes de technologie « microstructure » pour les applications difficiles. Il est facile à installer – grand choix de sondes externes. Il affiche une puissance de calcul et de mémorisation – traitement numérique du signal par multiprocesseur ; précision de la mesure : 0,5 % de la valeur lue. L’UF 801-P offre la fonction de mesure de la température (calorimétrie). Parmi ses points forts figurent la mesure bidirectionnelle, le choix des unités de mesure

du l/j au m3/s, le comptage volumique du cl à 100 m3, la prise en compte des conduites multicouches – jusqu’à trois matériaux –, celle des transitions – laminaire/turbulent –, etc. À souligner que la calorimétrie – application utilisant la mesure de débit pour en déduire un flux de chaleur et faire, éventuellement, le bilan calorifique d’une installation – se sert du moteur de fonction intégré de l’UF 801-P. La calorimétrie monoconduite permet de mesurer la puissance et l’énergie « échangées » dans une installation de chauffage ou de refroidissement. On mesure la température du fluide caloporteur (l’eau, par exemple) entrant dans le système d’échange thermique (chaudière) ; celles du fluide caloporteur sortant du système d’échange thermique et du débit du fluide caloporteur. La différence de température entre le fluide froid (eau « froide ») et le fluide chaud est proportionnelle à l’échange d’énergie calorifique dans l’installation (par exemple, la dissipation de la chaleur dans les radiateurs et les tuyaux).

De l’Octavis au TP 3237 d’IFM Electronic L’inventivité ne fait pas défaut à IFM Electronic. Concernant Octavis, capteur de diagnostic de vibrations apparu fin 2004, l’équipement a été couplé en 2007 avec un logiciel pour la maintenance en temps réel, suivi en 2010 par une nouvelle version – le VKV pour transmetteur et capteur de vibrations. De ce fait, en combinaison avec Net Monitor, Octavis permet d’augmenter la disponibilité des machines et d’installations – engrenages, moteurs électriques, ventilateurs, pompes et broches. En 2006, IFM Electronic a mis

sur le marché le premier pressostat électronique utilisant le concept Easy turn. Technique qui a été par la suite adaptée à Octavis et au capteur de température TK. Easy turn permet le réglage des seuils grâce à deux anneaux gradués en bar et psi. Par leur résistance aux vibrations de 20 g et leur tenue aux chocs de 50 g, les PK intéressent les applications hydrauliques. Cette technologie résout des applications sur les gaz ou les liquides jusqu’à 400 bars – en hydraulique, pneumatique, gaz, eau, liquide de frein, huiles, fréons, etc. En 2008, en effet, l’entreprise allemande a sorti ses TK, premiers capteurs de température pour le contrôle de liquides et de gaz dont les points de consigne peuvent être réglés de manière intuitive par deux anneaux de réglage. La même année apparaît l’Efector Mid, capteur de débit électromagnétique en version In line, pour la détermination du débit de liquides conducteurs – eau, liquides réfrigérants, pétrole – à partir de 20 µ S/cm et un débit jusqu’à 25 l/min. Ce capteur est basé sur le principe d’induction de Faraday. Le liquide conducteur dans la canalisation est soumis à un champ magnétique et crée une tension qui est proportionnelle à la vitesse ou au débit. L’affichage alphanumérique à quatre digits indique le débit, le volume total et la température du liquide. De même, il faut signaler la création en 2007 de LR, premier capteur de niveau électronique pour des petites cuves en automatismes industriels fonctionnant selon le principe de la mesure radar à ondes guidées. Un complément de gamme va d’ailleurs être lancé en septembre 2010 pour des applications avec de l’huile. Il fonctionnait jusqu’à présent pour l’eau. Ce type de capteur dispose d’une meilleure répétabilité et est insensible aux effets de mousse et de colmatage. Par la suite, en 2009, IFM Electronic sort un transmetteur analogique avec affichage de type « manomètre à contact ». Le PG est le premier manomètre à contact complètement électronique. Il est basé sur une membrane en céramique très pure. Le PG, proposé pour des pressions de 100 mbars à 25 bars, est adapté pour des applications sous vide, les industries agroalimentaires et des process. Enfin, en mai cette année, IFM Electronic a lancé le TP 3237, un connecteur transmetteur de

N°39 JUILLET-AOÛT 2010 LE JOURNAL DES FLUIDES

23


Enquête température appelé à remplacer les transmetteurs de température installés en tête de sonde. La technologie des connecteurs Ecolink M 12 réduit le temps de montage et supprime les sources d’erreur.

autonomes de mesure de débit et pression, dans des endroits dépourvus d’alimentation électrique.

Le Clip-Flow d’Hydrelis

Le Promass d’Endress+Hauser Chez Endress+Hauser l’innovation est venue cette année avec un débitmètre, le Promass E 2 fils 4-20mA, mesurant le débit en application du principe de Coriolis. La fiabilité d’un débitmètre « Coriolis » et la simplicité d’intégration d’un transmetteur en technique deux fils devraient répondre aux exigences de l’industrie du process. À savoir : une mesure précise du débit massique et de la densité ; la conformité « Namur » (fonctions de diagnostic) ; une sécurité accrue et une réduction des coûts d’approvisionnement, d’installation et de fonctionnement ; une simplification, due à la technologie « deux fils », de l’intégration du débitmètre dans une architecture numérique par l’alimentation directe du capteur par le réseau. Endress+Hauser fait remarquer que la catégorisation des diagnostics et l’aide en ligne intégrée augmentent la disponibilité de l’outil de production. Une sauvegarde automatique des événements et données assure une traçabilité du process et le remplacement de l’appareil sans reprogrammation.

L’Aquamaster d’ABB ABB a implanté en 2010 un « logger » et la télécommunication GSM (Global system for mobile communication) dans sa gamme de compteurs d’eau électromagnétiques Aquamaster. L’accès à distance via le GSM permet la réduction des coûts d’exploitation des débitmètres et compteurs en réduisant les temps d’accès et les erreurs de saisie des collectes

24

manuelles d’informations. L’Aquamaster est joignable à partir d’un ordinateur et par messagerie SMS. L’opérateur a accès aux trois enregistreurs de données internes du débitmètre : deux d’entre eux archivant les informations de débit et pression en ligne, et le troisième les cumuls de débit ou totalisations journalières. Les données téléchargeables depuis les enregistreurs de données de débit et pression sont disponibles sous deux bases de temps réglables de 15 min jusqu’à une haute résolution d’une minute, cela afin d’identifier les fluctuations du procédé et de repérer tout problème sur les réseaux d’eau. En plus du téléchargement à distance des enregistreurs de données internes, l’utilisateur est en mesure de modifier la configuration des instruments et de lancer des investigations à des fins de maintenance en ligne via le GSM. Les coûts de déplacement sont réduits à leur plus simple expression puisqu’il n’est plus nécessaire de dépêcher un technicien sur place. De surcroît, par SMS via son téléphone portable, l’opérateur peut interroger l’Aquamaster qui lui répondra par un message texte. Exemple : sur l’état des alarmes de diagnostic, le contenu des totalisateurs, le débit instantané, la pression en ligne, etc. L’Aquamaster peut aussi fournir ses informations par messages texte d’une façon cyclique, sans que l’utilisateur ne soit obligé d’en faire la demande. Une information sur l’état des piles d’alimentation des Aquamaster est également disponible. La combinaison de la technologie GSM, des trois enregistreurs de données internes et de l’alimentation d’un débitmètre électromagnétique par piles fait de l’Aquamaster d’ABB un choix intéressant pour les applications

LE JOURNAL DES FLUIDES JUILLET-AOÛT 2010 N°39

Le disjoncteur d’eau, Clip-Flow, permet aux particuliers, aux collectivités et aux entreprises de réduire leurs factures d’eau grâce à une surveillance active. Il contrôle, analyse et coupe l’arrivée d’eau en cas d’anomalie, de la même façon qu’un disjoncteur coupe l’électricité en cas d’incident. Fonctionnant sans branchement électrique – il est alimenté par pile au lithium pour une autonomie de 7 à 12 ans –, cet équipement analyse en permanence le flux d’eau en quête d’un débit stable et anormalement long signe d’une fuite. Son temps de réaction dépend de l’importance de la fuite : plus le débit est important, plus il se déclenche rapidement. En cas d’utilisateurs multiples, il attend que le débit se stabilise évitant les déclenchements intempestifs. Il sait aussi identifier les augmentations anormales du débit, signe d’une rupture de canalisation. Il coupe alors l’arrivée d’eau. Pour une petite fuite (chasse d’eau ou robinet) correspondant à un débit stable de 80 l/h, il se déclenche en une heure environ. Pour une anomalie importante (fuite souterraine ou robinet oublié ouvert) avec un


ENQUÊTE

débit stable de 1 500 l/h, il se déclenche en 12 minutes. En cas de rupture de canalisation, il réagit en moins de 8 secondes. S’il y a une inactivité prolongée, par précaution, il coupe l’eau de lui-même.

Filtration

modèles de filtre automatique pouvant traiter des débits d’eau de 7 à 100 m3/h avec des seuils de coupure de 60 à 120 micromètres.

Ingénierie

Le PBS 3.0 d’IFS Applications Filtre automatique de Semeca Environnement En avril, le groupe suédois

Semeca Environnement a mis sur le marché un filtre automatique pour le traitement des liquides très chargés et à caractère colmatant. Avec un microtamisage – technique de séparation de deux phases solide-liquide – de maille inférieure à 100 micromètres, il autorise une large gamme de recyclage et permet d’économiser beaucoup d’eau. L’entreprise met en avant un fonctionnement sans adjuvant et un décolmatage en continu ne nécessitant pas un contre-courant consommateur d’eau. Ses utilisations se situent dans la protection des membranes, d’échangeurs, de pompes à haute pression, le recyclage et la clarification des fluides. Ses domaines d’application sont multiples : industries papetière, agroalimentaire, du bois ; industries chimique, métallurgique, de l’automobile ; industries pharmaceutique et textile. Le filtre a été conçu sur la base de la génération mécanique d’un champ ultrasonore. Son principe est un décolmatage en continu par la mise en suspension des particules à filtrer, grâce à la variation de différentes pressions de part et d’autre d’une crépine flottante. La mise en mouvement d’une crépine filtrante à grande vitesse à proximité d’une crépine fixe, créant un effet ultrasonique, permet d’obtenir ce résultat. Il existe six

d’édition de progiciels de gestion intégrée IFS, a lancé une nouvelle solution de gestion de projets, Project-Based Solution (PBS) 3.0. L’application englobe tous les atouts d’une suite ERP (Enterprise resource planning) avec des modules dédiés au suivi de projet, à la gestion financière des projets et des ressources. PBS 3.0 garantit que les données essentielles aux projets sont recueillies au cœur des principaux systèmes métier. Il permet une intégration des outils de planification tiers tels que Primavera P6. Les fonctionnalités avancées de suivi financier de PBS 3.0 offrent à l’utilisateur une visibilité sur les revenus de chaque projet et lui permettent de prévoir les implications financières en cas de modifications apportées à l’échéancier du projet. Il peut suivre l’évolution des coûts réels et prévisionnels grâce à des données en temps réel sur l’avancement du projet. En plus, un nouveau module de gestion assure une gestion efficace des ressources. Disponible avec l’interface utilisateur d’IFS, – Enterprise Explorer –, le système a été développé avec le souci d’être facile à utiliser. IFS collabore actuellement avec l’IPMA (International project management association) dans le cadre d’une étude sur l’« efficacité durable ». À signaler qu’en mars 2009 IFS a présenté une solution pour aider les entreprises à réduire leur empreinte écologique et répondre aux normes environnementales dans les domaines de la détection des matières premières, de la fabrication des produits, de la logistique, des émissions de dioxyde de carbone, plomb, soufre, etc.

Le transfert de fluide de Rockwell Automation Au salon Brau Beviale 2008, à Nuremberg (Allemagne), Rockwell Automation a présenté ses solutions « transfert de flui-

de » et « mélange en continu » pour répondre à la complexité des opérations dans laquelle les producteurs de boissons s’engagent : programmes longs à mettre au point, réécriture pour chaque nouveau produit, circuit et procédure. Comparé à un mélange batch qui collecte et mixe les ingrédients dans un mélangeur, puis ajuste et transfère le produit pour un nouveau traitement, le mélange en continu ne nécessite ni cuves de stockage ni mélangeurs, réduit les investissements en matériels et libère de la surface au sol. Les solutions de Rockwell sont applicables à tous les problèmes d’acheminements : réseaux de canalisations étendus avec des éléments à commande manuelle et automatique ; chemins multiples avec mouvement simultané d’ingrédients ; changement d’ingrédients dans des canalisations communes ; logique applicative (déterminant l’itinéraire ou le processus) basée sur le séquençage du produit, la compatibilité de l’ingrédient ou le temps écoulé depuis la dernière utilisation. Les solutions de transfert de Rockwell sont basées sur une approche à trois niveaux. Dans le transfert statique, le routage fournit un outil de configuration pour le précodage des chemins dans le système de production, chaque chemin étant contrôlé avec des modules prédéveloppés et réutilisables. Dans l’acheminement statique, des règles applicatives restreignent les chemins sur la base de critères (ingrédient à transférer, état de nettoyage, ingrédient de l’autre côté des vannes pour éviter tout mélange, etc.). Dans l’acheminement dynamique (adapté aux transferts très complexes) aucune règle prédéfinie n’est appliquée. Les circuits de transfert sont sélectionnés par la solution qui identifie les options d’acheminement possibles, en fonction de la disponibilité des équipements, du process piping et de règles applicatives.

Pompes Les circulateurs Lowara d’ITT Au début de cette année, ITT France a commercialisé sa nouvelle gamme de circulateurs Lowara. Les modèles de la série Ecocirc de Lowara utilisent des moteurs sphériques à aimant permanent, ce qui

N°39 JUILLET-AOÛT 2010 LE JOURNAL DES FLUIDES

25


Enquête l’arbre et l’optimisation énergétique devient effective. De plus, grâce aux aimants les pertes rotoriques sont inexistantes. Le rendement du moteur est supérieur de 2 à 4 points en moyenne au point nominal de la vitesse à 1 500 ou 3 000 min-1 par rapport à une solution asynchrone EFF1 de puissance équivalente.

Les Cinox-V et Therminox-V de Maag réduit de façon significative la consommation électrique. Celle-ci est quatre fois moins importante qu’avec un circulateur standard. Les Ecocirc sont disponibles en plusieurs versions : circuits de chauffage traditionnels, systèmes de chauffage solaire ou géothermique, et bouclages d’eau chaude sanitaire. En 2009, ITT avait mis sur le marché un autre matériel de Lowara, en l’occurrence des pompes de forage 10’’ et 12’’ en acier inoxydable de la gamme des pompes immergées du constructeur italien. Leurs atouts : des rendements supérieurs à 80 % et une haute résistance à la corrosion.

Dyneo de Leroy-Somer Mis au point par Leroy-Somer, les moteurs synchrones à aimants permanents et les variateurs électroniques de la gamme Dyneo constituent une solution non négligeable en termes d’efficacité énergétique. En 2008, le constructeur d’origine française propose sur le marché un matériel qui, appliqué aux pompes centrifuges, génère des économies importantes. La série LSRPM de Dyneo joue sur le pilotage en vitesse variable d’une installation de pompage ou de ventilation. Le moteur synchrone étant un moteur sans glissement, la vitesse qui lui est assignée est respectée à la lettre au niveau de

L e s Cinox-V et Therminox-V sont les nouvelles pompes à engrenages d’extraction pour l’industrie, mises sur le marché par Maag en 2009 et 2010. Elles sont destinées à des fluides à forte viscosité avec une faible pression à l’aspiration. Une géométrie particulière à l’entrée a été développée afin d’optimiser l’aspiration du fluide. L’aspiration a été agrandie, ce qui rend plus efficace le gavage. Les Cinox-V et TherminoxV utilisent la construction modulaire des pompes industrielles de Maag. Elles résistent à la corrosion et peuvent être réchauffées suivant les applications. Les pompes bénéficient d’un large spectre de viscosité (0.3 – 4 000 000 mPa s), de pression (du vide à 10 bars à l’aspiration ; et jusqu’à 100 bars au refoulement) et de température (de - 30 °C à + 180 °C). Le débit oscillant de 2,5 à 265 l/min. Les applications se situent dans l’extraction de fluides et polymères : esther de sucre, graisse, émulsifiant dans les industries agroalimentaires ; élasthanne, dans le textile ; résines époxy ; prépolymères, oligomères et monomères.

Les pompes API 685 d’Hermetic Depuis l’application de la norme de l’American petroleum institute (API 685) pour la construction de pompes centrifuges étanches, Hermetic annonce l’instal-

26

LE JOURNAL DES FLUIDES JUILLET-AOÛT 2010 N°39

lation entre 2003 et aujourd’hui d’un millier de pompes dans l’industrie du pétrole et de la pétrochimie. Plus de cinq cents pompes mono-étagées API 685 Heavy Duty et autant en version multi-étagée API Medium Duty ont été construites par la société allemande. Hermetic participe en ce moment à Houston, aux États-Unis, à l’élaboration dans le cadre de l’API d’une seconde édition de la norme 685. La conception de ces pompes à rotor noyé limite les risques d’arrêt de service dus à l’entretien de l’étanchéité de l’arbre ou des roulements de paliers. Les défauts de production et des coûts importants de maintenance sont donc évités. Les pompes n’utilisent pas de garniture mécanique double, ni de système complexe de barrage et de lubrification. Il n’y a plus de châssis avec vidange et aucun accouplement et lignage moteur. Il n’y a pas non plus d’instrumentation de contrôle de l’étanchéité. Les applications se trouvent dans le transfert d’hydrocarbures, de gaz liquéfiés, d’acide fluorhydrique anhydre, de tout produit chimique corrosif et inflammable, mais aussi de composés aromatiques et de fluides caloporteurs.

L’Alpha 2 de Grundfos En novembre 2007, le groupe danois Grundfos a commercialisé l’Alpha 2, circulateur à vitesse variable et à haut rendement énergétique. L’appareil destiné aux installations de chauffage dans les maisons particulières et, d’une façon générale, à tous les circuits de chauffage, radiateurs et planchers chauffants, présente l’avantage de dispenser l’utilisateur de tout réglage compliqué. Positionnée en usine, via le système de l’Autoadapt, une fonction ajuste de manière automatique le débit et la pression du circulateur aux besoins de l’installation. Le niveau de consommation est contrôlable grâce à un affichage LCD. Le circulateur est silencieux et économique : il diminue ou augmente sa vitesse en fonction


ENQUÊTE

des ouvertures ou fermetures des robinets thermostatiques ou vannes, d’où une réduction des bruits dans l’installation (avec suppression de la soupape différentielle). Il comporte un système de dégommage intégré. Une séquence de dégommage s’opère à la phase de démarrage et permet de décoller les dépôts qui ont pu s’accumuler. Deux réglages sont possibles pour des installations où le débit et la pression varient sans cesse – robinets thermostatiques –, de même pour des installations où une pression constante est requise – chauffage au sol. L’appareil dispose de trois vitesses pour un fonctionnement en vitesse fixe – réglage de vanne by-pass. L’arbre et les paliers radiaux de l’Alpha 2 sont en céramique ; le siège de palier en acier inoxydable ; le rotor et la chemise de rotor en acier inoxydable ferritique ; et le corps du circulateur en fonte. En novembre dernier, Grundfos a annoncé avoir franchi le cap du millionième Alpha 2 produit depuis la fin 2007.

La Dura de Verder

nement plus silencieux et une durée de vie accrue. L’arbre d’entraînement a été conçu pour réduire la charge sur le motoréducteur. Ces pompes péristaltiques présentent les avantages de l’accouplement court. Elles sont résistantes à la corrosion et à l’abrasion. De construction très compacte, elles réduisent l’encombrement au sol d’au moins 70 % par rapport à des pompes comparables. Elles sont faciles à installer, à maintenance réduite et conformes à la norme Atex (atmosphère explosive). Elles sont dotées d’un raccordement à brides universelles selon les normes DIN, ANSI ou JIS pour les raccorder à une station de pompage. Le débit maximum est de 1,7 m3/h et la pression maximale de 12 bars. Les domaines d’application sont multiples : industrie minière – dosage de réactifs, polymères, transfert de boues ; traitement des eaux – lait de chaux, hypochlorite, chlorure ferrique ; industrie chimique –acides corrosifs, bases et hydrocarbures ; peintures – dosage d’encres ; industrie textile – dosage de colorants ; papeterie – pâte à papier, colorants ; alimentaire – boissons, laiterie, raffinage de sucres, pâtisserie, abattoirs ; agriculture – additifs alimentaires, vaccins animaux ; transfert d’eaux usées, cosmétiques.

Le Pump Drive de KSB

Avec le lancement en 2006 de sa nouvelle gamme de pompes Verderflex Dura, Verder est passé au niveau supérieur des matériels péristaltiques. La série Dura est composée de pompes plus petites basées sur une conception monobloc innovante. Le rotor est monté sur un arbre d’entraînement situé sur un moyeu à doubles roulements. Les paliers, auto-lubrifiés, absorbent les efforts générés au niveau du corps de pompe, procurant un fonction-

Pionnier des gros entraînements de pompes à vitesse variable, KSB a commercialisé en 2006 une nouvelle génération de systèmes de régulation de vitesse pour des puissances de 0,55 à 45 kW. Le nouveau Pump Drive peut être monté directement sur le moteur, au mur ou dans une armoire de commande. L’optimisation de la vitesse de fonctionnement de la pompe, grâce à une régulation électronique, permet de réaliser des économies d’énergie jusqu’à 50 % selon les conditions d’utilisation. L’affichage de l’appareil est clair et compréhensible. La reconnaissance automatique des capteurs facilite le paramétrage et la pompe peut démarrer immédiatement. De ce fait, Pump Drive ne demande pas de formation spéciale pour le personnel. L’auto-refroidissement intégré rend Pump Drive indépendant de la marque du moteur. Il est donc tout indiqué pour équiper des installations existantes. Dans

le bâtiment, il a des applications telles que les circuits de chaleur et de froid, et les utilisations sur surpresseurs mono ou multi-pompes.

Eaux Sanitaires Le Shower Drain d’Aco Aco a mis sur le marché, cette année, un nouveau caniveau de douche destiné aux salles de bain traditionnelles, aux douches collectives, aux piscines et aux spas. Le Shower Drain de type C est un « tout compact » avec boîtier de siphon intégré. Ce système possède trois possibilités d’installation avec bavette pour un agencement en retrait de la cloison ; remontée en plinthe pour un agencement au pied de la cloison ; sortie sans siphon pour certaines solutions de rénovation. Le type F « pose en deux temps » permet la reprise des eaux d’infiltration dans le boîtier de siphon. Ces deux systèmes proposent un corps de siphon haut de 92 mm, ou surbaissé et haut de 65 mm, souvent préconisé pour les bâtiments en cours de restructuration.

N°39 JUILLET-AOÛT 2010 LE JOURNAL DES FLUIDES

27


5 ans d'innovations dans les Fluides