Issuu on Google+

..

DAVA i !

yann audic

...LSAA ĂŠditions...


'

* heritage *


Manger Ă  la stolovaya borsch - pelmenis kouristsa - kartochka tort kompot


« J’observais qu’en trois jours, nous avions acquis les manières de table locales : l’échine basse, le cou tendu pour laper, une main cramponnée à la cuillère en fer-blanc, l’autre au bout de pain et les deux bras, jusqu’aux épaules, formant rempart autour de la nourriture comme si on risquait de la voler. » « Un roman russe » - Emmanuel Carrère - Edition P.O.L. - 2007


Rouler en Lada


Habiter les krouchtchovka


Empiler Rassembler Serrer Rationnaliser Planifier Fonctionnaliser


Craindre l’Autre « Comment n’aurais-je pas peur quand tous mes sentiments ont été nourris au berceau de la crainte? Nous craignions l’inspecteur des finances Tchrevaty, qui menaçait de nous priver de pain. Nous craignions le contrôleur de l’électricité, qui menaçait de nous couper le jus qu’Oncle Leva détournait en se branchant directement au poteau. Nous craignions le dvornik, qui promettait de cafarder et il fallait que nous cachions en permanence de la famille sans propiska. Nous craignions le milicien de quartier, qui pouvait à tous moments embarquer Oncle Leva, qui enfreignait les lois soviétiques.


Nous craignions le lieutenant des pompiers, qui nous faisait payer une amende pour l’usage du réchaud à pétrole. Nous craignions le syndic qui, tous les ans, inscrivait notre wagon au plan de destruction des habitats insalubres. Nous craignions absolument tout. Nous craignions de vivre sur cette terre. Nous étions des lichentzy - privés de droit de vivre. » « La corde et la Pierre » - Arkadi et Gueorgui Vainer - Gallimard Série Noire - 2006


Attendre aux frontières


Attendre...


* souvenirs *


Les vacances sur le bord de la Mer Noire


Avoir 29 ans en 1945 Vassili Dimitrievic est un Héros de la seconde Guerre Mondiale. C’est Chicots-Païaves son pote qui me l’a dit et j’ai toutes les raisons de le croire parce que lui-même, Chicots-Païaves, a filé un

coup de main pour enterrer Staline et m’a assuré qu’il était mort ce jour-là, c’est dire !

Toujours est-il que ce n’est pas rien d’être un Héros de la seconde guerre mondiale : c’est un titre officiel, d’où la majuscule. Ce qui est chouette c’est que Vassili, il n’a pas la grosse tête même si c’est un Héros, et à plus de 90 ans il continue à boire de la vodka avec Chicots-Païaves le dimanche matin et le dimanche après-midi...


Avoir 29 ans sous Brejnev Tatiana a eu 29 ans en 81, sur la fin du règne de Brejnev, une des pires périodes pour l’Union Soviétique après l’embellie sous Krouchtchev : décrépitude économique et pression de la machine administrative sont alors à leur comble. À cette époque Tatiana était géologue à Khabarovsk dans le far-east sibérien, et le seul petit coin de ciel bleu apparaissait chaque été lors des virées en Yougoslavie. Le programme des vacances, c’était farniente, baignade et surtout : achat sous le manteau des livres de Soljenitsyne. Depuis, l’URSS est redevenue la Russie : la grande ! Ça n’a pas changé grand chose pour Tatiana et elle n’en espère rien de plus, "normallo", en Russie on ne s’étouffe pas dans l’optimisme ! Pour autant, d’après elle, la possibilité d’aller à l’étranger, de voyager à l’ouest, constitue l’acquis le plus considérable pour la jeunesse, et pour sa fille qui, loin d’elle, sera certainement plus heureuse en Allemagne. Tatiana n’a aucun doute là-dessus. Désormais, seuls la construction et l’aménagement de la datcha comptent vraiment et ce 14 août est un grand jour : elle retrouve sa fille Natalia après 6 mois de séparation et elle est venue la chercher exprès à Moscou. Elle est si contente dans ce train qui les ramène à Voronej... à la datcha ! Natalia est née en 1981 et s’il y a bien quelque chose d’important à retenir de l’année de ses 29 ans c’est bien de cela qu’il s’agit. Depuis 1981 Tatiana est heureuse.


Avoir 29 ans à Voronej Train Moscou-Sotchi. Ma voisine de plasskart ce jour là, c’est Svetlana. Elle est sympa Svetlana, c’est la seule qui me sourit et me donne même des bonbons. Ça colle au papier, il fait 40°C dans le train, tout le monde sue à grosses gouttes et s’essuie avec les serviettes du package plasskart : draps, taie d’oreiller, serviette.

Svetlana a eu 29 ans en 1977, elle-aussi en pleine période brejnevienne, et habitait déjà à Voronej. A l’époque, elle travaillait au laboratoire

de l’hôpital n°7, elle y est restée longtemps et dans un soupir aspire désormais à une "retraite bien méritée".

On est au mois d’août : direction la mer Noire, direction Sotchi avec les petits enfants déjà excités d’aller se baigner et s’amuser.Tsinkvali et l’Ossétie du Sud seront à un peu plus de 100 km, mais c’est loin.


* avenir *


Changer de monde Dépassés par leurs homologues plus modernes, les objets de l’ère soviétique se couvrent d’une fine couche de poussière et de quelques empreintes digitales. Ils sont effleurés parfois, avec une douce "ostalgie" par leurs propriétaires qui se souviennent alors de l’ancien monde.


Changer de pays Ukraïna, née le 24 Août 1991 a choisi comme hymne « L’Ukraine n’est pas encore morte » au titre évoquant davantage la survie que la gloire.

Cet air semble désespérément prémonitoire au regard des difficultés que traverse aujourd’hui ce pays en pleine adolescence.


Changer de vie


Changer de panorama


Changer de style


... ou juste changer de voiture. Je voudrais une BMW Ă  la place de ma Jigouli. Ou mieux encore une Infiniti. Ce serait le rĂŞve.


DAVAÏ : photographies = Yann AUDIC - textes (sauf indiqué) = Yann AUDIC - mise en page = HubbubHum.

...LSAA éditions... ... à paraître :

... déjà parus : Davaï le Kinzdé : le jeu, l’encyclopédie Caen l’amère Pourquoi je pleure Série « Un an au potager » * Un hiver au potager * Un printemps au potager * Un été au potager * Un automne au potager

La révolte de papier L’ivre de mots L’aventure ordinaire Projet Itapoa Boulanger La petite fille aux cheveux rouges J’irai taguer sur vos tombes Voix écrites (Slam à Caen) Un autre regard sur le Vénézuela La Ballade des Monstres

Ce livre est édité par LaSauceAuxArts (LSAA), association de type loi 1901 regroupant illustrateurs, photographes, musiciens, écrivains, slameurs et autres énergumènes créatifs investis dans des projets artistiques et culturels, pour l’éducation populaire.

Publié par LSAA-éditions en mars 2009 ISBN 978-2-9526894-8-9 Dépôt légal à parution

Licence Creative Commons by-nc-sa Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l’Identique

Version intégrale du contrat disponible à cette adresse : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/legalcode

Publié avec l’aide du Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie


...LSAA éditions...

Davaï est une route imprévue à travers le sud industriel et touristique de la Russie Européenne et de l’Ukraine. Une errance sans autre objectif que de vivre à la russe et en saisir l’identité. Aller là-bas, c’est aller à l’Est avec la conscience sous-tendue par l’état de la Russie actuelle et l’inconscient marqué par les journaux télévisés des années 80 : Gorbatchev, la neige et les babouchkas. Davaï est une tentative de reportage de proximité.

yann audic : 29 ans en 2008 vit actuellement en Australie http://www.flickr.com/yann_audic

978-2-9526894-8-9


Davai