Page 1


HUMEUR

BREF, ON N’A PLUS LE TEMPS Le temps n’est plus ce qu’il était : on en manque. Le monde culturel s’adapte : télé, cinéma, théâtre, littérature… l’heure est au raccourci.

L

a vie est courte. C’est entendu. Tout s’accélère. C’est clair. Il y a vingt ans (autant dire un siècle), on avait le temps. Plus maintenant. Pour faire vite : il faut désormais faire bref. Le triomphe de la série éponyme sur Canal+ en témoigne. Foin des longs discours ! Kyan Khojandi et Bruno Muschio démontrent qu’il est possible de toucher au cœur en moins d’une minute trente chrono. Qui dit mieux ? L’heure n’est plus aux sitcoms mais aux “shortcoms”. La minisérie est morte. Vive la microsérie. À l’heure où la plupart des sujets de JT n’excèdent pas les 70 secondes, les fictions télé se retrouvent “clippées” comme des spots de MTV passés à la machine… au point qu’il faudra bientôt passer le zapping au ralenti pour être sûr de ne rien avoir raté. Le raccourci est roi. Le phénomène ne se cantonne pas à la télévision. Le cinéma aussi est touché. Les courts-métrages détrônent les longs. En mai prochain, le Festival du très-court organisera sa quatorzième édition. Aucun des films programmés n’y excèdera les trois minutes. Le film que Nirvan Mullick nous annonce depuis plusieurs années (et qui ne doit faire qu’une seconde) ne sera pas encore prêt (faire court prend paradoxalement du temps). Mais sa sortie, peut-être au deuxième semestre, devrait faire grand bruit. Cet engouement pour le bref déborde aujourd’hui le septième art. Le

théâtre s’y met aussi. Lors d’un festival, tenu à Bordeaux en janvier dernier, les pièces présentées ne duraient pas plus d’une demi-heure. On pourra regretter que l’œuvre de Beckett y ait été négligée ! Rappelons que le dramaturge irlandais demeure aujourd’hui encore champion du monde en la matière. L’un de ses plus grands succès (Breath), créé pour la première fois en 1969, dure 24 secondes montre en main. Malgré la faiblesse de son pitch (le rideau se lève sur une scène couverte de détritus, on entend le bruit d’une respiration et un cri de bébé, le rideau tombe), la pièce a été vue par plus de 85 millions de spectateurs à ce jour. Sa brièveté y est sûrement pour beaucoup. Faire court… Même le monde de l’édition semble avoir adopté le credo. Depuis le best-seller de Stéphane Hessel (32 pages seulement), on ne compte plus les “essais” de moins de cent grammes. La maison d’édition Indigène s’est fait une spécialité de ces livres extralight. La plupart du temps indigents à défaut d’être indigestes, ses bouquins aussi fins qu’un journal gratuit, se vendent néanmoins comme des petits pains. Faut-il s’en étonner ? Dans un monde où les poètes signent des haïkus de 140 signes sur Twitter… il n’est pas sûr que Georges Perec consacrerait encore 657 pages à sa minutieuse et patiente Vie mode d’emploi !

* Baudouin Eschapasse est grand reporter.

34 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC

GIANPAOLO PAGNI

Par Baudouin Eschapasse*


MUSIQUE

MDNA, ÂGE CANONIQUE

Après le poussif v, MDNA devait consacrer le retour triomphal de la prêtresse de la pop. Las. Prévisible et ultracalibré pour les charts et les dancefloors, l’album sonne surtout comme une tentative désespérée de s’accrocher à un trône de plus en plus convoité. Madonna aurait-elle (enfin) vieilli ?

On avait fini par la croire inusable, indestructible, statue indéboulonnable sur le promontoire de la pop. Oui, trente ans durant, Madonna a régné sans partage sur le monde de la pop, ne laissant aux pseudo rivales que les miettes de la gloire éphémère et le plaisir des succès biodégradables. Oui, depuis son éclosion au début des années 80, l’Américaine a su résister à l’érosion, aspirer les tendances et s’adapter aux modes, sans trop s’embourber dans la redite ni s’habiller de ridicule. Mais l’éternité n’est pas de ce monde : aussi belle soit-elle, la saga devait un jour toucher à sa fin. L’ironie est que celle-ci est annoncée par l’album qui devait signer son grand retour et rappeler à la jeune garde son statut de prêtresse immortelle. Disons-le de go : MDNA est un échec. Échec commercial d’abord, avec des ventes en chute libre dès la seconde semaine de lancement, même si le million et demi de billets déjà vendus pour la tournée mondiale devrait largement amortir le choc. L’échec est aussi (et surtout) artistique, tant les 12 pistes donnent une 46 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC

impression de produit froid, désincarné, formaté. Ici, il n’y a pas de place pour l’aventure, la prise de risque ou l’abandon : tout semble étudié, ciselé, comme calibré par une armée de marketeurs, dans une fuite en avant orchestrée avec de prestigieux aides de camp (William Orbit, Martin Solveig et Benny Benassi, Nicki Minaj, M.I.A…). Qu’on ne s’y trompe pas : MDNA enfantera bien sa portée de tubes, qui agitera les fessiers des fêtards de Londres à Ibiza, de Marrakech à Kuala Lampur. Mais il y a peu de chances qu’ils y retrouvent cet ADN revendiqué sur la pochette du CD. En lieu et place, ils auront droit à une autoparodie : de la provoc’ stylisée à en devenir aseptisée, de la frénésie en guise d’énergie, la compilation des hits du moment pour seule inspiration. Et en filigrane, cette volonté désespérée de montrer qu’à 54 ans, la Madonne a encore de la ressource. Au final, on sort de ce disque presque gêné, comme on le serait par la mammoplastie d’une tante qui accepte mal de vieillir. Madonna, MDNA, Interscope Records.

DR

Texte : Hicham Smyej


AUTO

LE ROSE EST BANNI, MAIS IL EXISTE SUFFISAMMENT DE TEINTES DE ROUGE POUR TROUVER SON BONHEUR.

N

ous ne vendons pas de voitures, nous vendons du rêve.” Luca di Montezemolo, patron de Ferrari, a le sens de la formule, qui permet de faire passer à son interlocuteur la pilule d’une gamme dont les prix s’échelonnent de 180 à 320 000 €, hors options bien sûr. Ce qui n’empêche pas le succès commercial, puisque la marque a connu une excellente année 2011, concrétisée par la vente de 7 195 voitures à travers le monde, en hausse de 9,5 %, avec un chiffre d’affaires qui a franchi pour la première fois la barre des deux milliards de dollars (+ 17,3 %), tandis que le bénéfice progressait de 3,2 %, dans la continuité d’un déjà très bon exercice 2010. Le Cavallino va bien, merci pour lui. C’est dans ce contexte idyllique que la marque lance son programme Tailor Made, piloté par le flamboyant Lapo Elkann, 34 ans, entrepreneur multicarte en même temps que véritable bête de mode, bien inspiré en cela par son grand-père l’avvocato Gianni Agnelli, ancien président du groupe Fiat, considéré en son temps comme l’un des hommes les mieux habillés du monde. Elkann, lui, cultive le style et l’élégance en même temps que l’excentricité, puisque son garage personnel compte, entre autres, une Jeep Cherokee couleur camouflage et, surtout, une 458 Italia de la même teinte. Ce qui permet de mieux comprendre l’audace dont le jeune homme a su – et pu – faire preuve dans le cadre de la conception du programme Tailor Made. Trois programmes – ou plutôt trois collections – sont ainsi proposés au client, en fonction de ses goûts ou de ses aspirations. Les plus sportifs opteront pour les versions Scuderia, les plus évidentes car directement inspirées de la course automobile. Il est ici question d’applications en fibre de carbone ou Kevlar®, de finitions satinées ou mates, tandis que des cuirs typés “chamois” renvoient directement aux baquets des voitures de course des sixties. Lors de la présentation, la presse a pu découvrir une rutilante 458 Spider ornée d’une bande bleue et blanche courant de la calandre au bouclier arrière, évoquant la 250 Testa Rossa modèle 1957 qui a battu tous les records l’an dernier aux enchères de Pebble Beach (16,4 millions 76 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC

de dollars). Mais de l’habitacle tout alu façon course à la peinture de carrosserie blanc-bleu – hommage à la F1 que pilotait John Surtees en 1964 –, toutes les folies sont permises. Toutes, vraiment ? “Il y a des limites, car les riches n’ont pas forcément de goût”, euphémise un haut responsable de la marque. Le rose est banni, mais il existe suffisamment de nuances de rouge – teinte qui représentait 80 % des ventes dans un passé récent contre 45 % aujourd’hui – pour trouver son bonheur. Pour vous guider tout en prévenant les risques de dérapages, des stylistes vous assistent dans vos choix à chacune des étapes. Soit à distance, soit au cœur même de l’usine Ferrari où vous serez reçu dans un showroom spécifique. Les deux autres lignes sont aux antipodes l’une de l’autre. La première, Classica, joue la carte du chic et des matériaux nobles, sans ostentation. Couleurs sobres, chromes, cuirs style vintage, matériaux nobles garnissant l’habitacle (soie, cachemire…) et placages en teck : l’anti-bling-bling par excellence. Le modèle échantillon était une élégante FF parée d’un gris “Ingrid” (Bergman), de la couleur des yeux de la belle, évocation de la 250 Europa que lui avait offerte Roberto Rossellini. La seconde, Inedita, est à la fois la plus innovante et la plus provocante. À peu près toutes les idées sont ici recevables, ainsi que l’illustre le cas de la California personnelle de Lapo Elkann : peinture Blu Scozia à la finition mate et roues assorties, suppression des chromes, fibre de carbone à la place de l’aluminium et, surtout, sièges mêlant cuir et denim. N’est-il pas dangereux de jouer ainsi avec l’image de Ferrari ? “Nous perpétuons un héritage, et le programme est né d’une forte demande de la part des amateurs de Ferrari, précise un responsable de la communication. Il est ici question de créativité, de matériaux de grande qualité et d’un savoir-faire unique. C’est l’ADN même de Ferrari.” Bien sûr, tout ceci a un prix. Le ticket d’entrée du programme Tailor Made s’établit aux alentours de 50 000 €, pour grimper à… beaucoup plus, en fonction de vos envies et/ou de vos moyens. Cher ? Certes oui. Pourtant, il faudra prévoir dix-huit mois de délai avant de prendre livraison de votre exemplaire unique.

TISSUS, GARNITURES, PEAUX, TEINTES, MATÉRIAUX NOBLES… LE CLIENT (TRÈS) FORTUNÉ DISPOSE D'UNE PALETTE ÉTENDUE À L'INFINI POUR COMPOSER SA FERRARI SUR MESURE. MÊME UNE PLANCHE DE BORD HABILLÉE DE KEVLAR EST ENVISAGEABLE !


L’OFFICIEL HOMMES MAROC • 77


Montre “Diagono X Pro”, en titane et acier sur bracelet caoutchouc, mouvement automatique, Bvlgari. 92 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC


mécaniques sportives MÉCANIQUES SPORTIVES PHOTOS DE MITCHELL FEINBERG

Montre “King Power”, boîtier en titane sur bracelet caoutchouc, mouvement mécanique à remontage automatique, Hublot chez Mystère. L’OFFICIEL HOMMES MAROC • 93


COVER

106 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC


“Je ne pense pas que ce soit le début d’une nouvelle ère au F.C. Barcelone. La structure et l’identité du jeu vont rester les mêmes.” L’Officiel Hommes Maroc : DEPUIS QUELQUES ANNÉES, VOUS ÊTES CONSIDÉRÉ COMME LE MEILLEUR FOOTBALLEUR DE LA PLANÈTE, ET L’UN DES MEILLEURS DE TOUS LES TEMPS. CE NE SONT PAS DES QUALIFICATIFS LOURDS À PORTER POUR UN JEUNE HOMME DE 24 ANS ? Lionel Messi : C’est vraiment un plaisir et un grand honneur de me voir attribuer des adjectifs aussi flatteurs. Mais pour être franc, je ne réfléchis pas outre mesure à ce genre de compliments. Ce qui importe pour moi, c’est le présent et le futur. Je me concentre sur ce que je fais aujourd’hui et j’essaie de continuer à travailler aussi dur qu’au premier jour de ma carrière. QU’EST-CE QUI EST LE PLUS IMPORTANT À VOS YEUX : LE RÉSULTAT OU LA MANIÈRE ? LA VICTOIRE OU LE BEAU JEU ? Quand je suis sur le terrain, le plus important pour moi est de prendre du plaisir à jouer au football, à partager des sensations avec mes coéquipiers. J’ai le privilège d’exercer un métier que j’aime, et la chance que ma carrière professionnelle soit aussi ma grande passion. JUSTEMENT, UNE FOIS QUE VOUS AUREZ ARRÊTÉ LE FOOTBALL, DANS QUEL AUTRE DOMAINE VOUS VERRIEZ-VOUS POURSUIVRE UNE CARRIÈRE ? Je n’en sais rien. En fait, je n’y ai jamais réfléchi. Je ne pense pas à ce que je vais faire dans l’avenir. Simplement parce que je suis dans l’incapacité de prédire le futur et de considérer quelque chose qui n’est pas encore arrivé. On pourra en parler lorsque j’aurai décidé d’arrêter ma carrière de footballeur,et c’est une perspective qui me paraît encore lointaine. Pour l’instant, je ne me préoccupe que du présent. Je suis très heureux de jouer au F.C. Barcelone et cela me suffit. Je ne pense absolument pas à ce que je ferai dans les prochaines années.

PARLONS DU F.C. BARCELONE. TROIS CHAMPIONS LEAGUE, TROIS BALLONS D’OR, TROIS TITRES EN LIGA ET UNE FOURNÉE D’AUTRES... COMMENT ARRIVEZ-VOUS À GARDER VOTRE MOTIVATION INTACTE APRÈS AVOIR TOUT GAGNÉ AVEC LE F.C. BARCELONE ? Cela est tellement beau de gagner des championnats et des titres avec mon équipe et mes coéquipiers ! À tel point que cela suffit pour tout joueur comme inépuisable source de motivation. Vous savez, la victoire est une sensation superbe, incomparable. Et pour le moment, elle me contente largement. APRÈS AVOIR VÉCU QUATRE SAISONS EXTRAORDINAIRES AVEC LE BARÇA, PEP GUARDIOLA A DÉCIDÉ DE QUITTER SON BANC. SI ON VOUS DEMANDAIT QUELS SONT VOS MEILLEURS SOUVENIRS AVEC LUI COMME ENTRAÎNEUR ? Pep Guardiola est un coach extraordinaire, un homme exceptionnel, qui m’a beaucoup aidé à grandir et mûrir, en tant que footballeur, mais aussi en tant que personne. Je ne vous apprends rien en vous disant qu’il a été l’un des principaux facteurs des succès qu’a connus le F.C. Barcelone durant ces dernières années. Je ne saurais vous citer des souvenirs précis de choses vécues avec lui, parce qu’ils sont tellement nombreux. COMMENT VOYEZ-VOUS LE FUTUR DU F.C. BARCELONE SANS GUARDIOLA ? EST-CE LE DÉBUT D’UNE NOUVELLE ÈRE CHEZ LES BLAUGRANA ? Je ne pense pas que le départ de Pep corresponde au début d’un nouveau cycle au F.C. Barcelone, simplement parce qu’il n’a jamais été question d’une rupture ou d’un changement radical au sein de l’équipe et du club. La structure, le style et l’identité du F.C. Barcelone vont rester les mêmes.

L’OFFICIEL HOMMES MAROC • 107


Maillot en nylon Prada. Sac “Keepall 45” en toile damier infini et cuir naturel Louis Vuitton.

134 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC


Chemise en lin Ralph Lauren Black Label Denim. Maillot en nylon Villebrequin chez Studio 14. Lunettes aviateur en métal doré Dolce&Gabbana chez Sunglass Hut.

L’OFFICIEL HOMMES MAROC • 135


Lunettes en acétate effet corne, verres dégradés et monture en acier brossé Lanvin Eyewear chez Alain Afflelou, env. 2 900 DH. 152 • L’OFFICIEL HOMMES MAROC


Lunettes “Frogskin” en acétate Oakley chez Lynx Optique, 1 200 DH ; lunettes en métal et branches en acétate Prada chez Sunglass Hut, 2 980 DH. L’OFFICIEL HOMMES MAROC • 153


I LOVE… SAFARI …CHEICH, BESACE, SPARTIATES, CHEMISE…

FENDI, 16 800 DH.

RALPH LAUREN, 4 050 DH.

IZAC, 519 DH.

PEDRO DEL HIERO chez CORTEFIEL, 1 049 DH.

SPRINGFIELD, 449 DH.

CORTEFIEL, 449 DH.

DIOR, 4 500 DH.

YVES SAINT LAURENT, 5 400 DH. L’OFFICIEL HOMMES MAROC • 157

L'OFFICIEL HOMMES Maroc n°5  

Magazine covering Men’s luxury, fashion and lifestyle

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you