Page 1


Edition de Brignoles Mardi 19 Janvier 2010

Des ateliers ludiques et scientifiques à Brignoles Bon plan Chaque mois, l'association nationale Les petits débrouillards dépêche, depuis son siège national de Toulon, un de ses animateurs à la médiathèque de Brignoles. Il a pour mission d'organiser un atelier scientifique en direction de la jeunesse. Ce mois-ci, Mélodie a animé l'atelier sur le thème du son et de l'écoute. Avec de simples pots de yaourt et de la ficelle, elle a montré comment acheminer le son. Et la simplicité de se connecter... à ce lointain ancêtre d'Internet. Elle a ensuite montré comment produire un son de cloche avec un bout de ficelle et une cuillère ou encore faire de son corps une caisse de résonance. Autant d'expériences comprises scientifiquement grâce au jeu.

Mélodie (ci-dessus à droite) de l'association Les petits débrouillards et les jeunes passionnés de sciences... par le jeu. (Photo J.-B. L.) J.-B. L.


Edition de La Seyne Vendredi 5 février 2010

Atelier ludique à La Rouve La Seyne Hier, l'association Espace solidarité de La Rouve, en partenariat avec le Centre régional de l'éducation populaire et du sport (Creps), a organisé un atelier pédagogique dans le cadre de l'accompagnement à la scolarité au foyer. Le thème était « Comment faire un bateau », en développant le concept d'objets qui flottent, qui coulent, et de ceux qui font les deux. Les enfants, guidés par un animateur de l'association Les petits débrouillards, ont ainsi réalisé un ludion, un jouet illustrant la forte compressibilité de l'air (par rapport à l'eau, peu ou pas compressible) avant de le faire fonctionner. Les seniors présents ont conseillé les enfants en leur faisant partager leurs expériences.

Les enfants fiers d'avoir réalisé un ludion. (Photo P. F.)


Edition de Sud Vaucluse Lundi 22 Mars 2010


Edition de Sud Vaucluse Mardi 23 Mars 2010

La moitié des foyers du territoire trie ses déchets Communauté de communes Les habitants sont invités à en faire davantage Le saviez-vous ? Sur l’ensemble du territoire intercommunal (Cavaillon, Cheval-Blanc, Mérindol et Les Taillades pour ceux qui ne s’en souviendraient plus très bien), on compte quelque 15 000 foyers. La moitié, exactement, de cette population a déjà opté pour le tri sélectif. Comment le sait-on ? Grâce au nombre de sacs jaunes (ceux que l’on utilise pour les déchets recyclables) distribués. 50 % des habitants qui sont passés au tri, ce n’est évidemment pas rien. Mais, en même temps, on est bien loin du 98 % enregistré par exemple en Alsace. Si, du côté de la communauté de communes (dire CCPLD pour faire entendu), dont l’une des compétences est précisément la collecte et le traitement des déchets, on sait bien que ce n’est pas demain que l’on atteindra les performances alsaciennes. Il n’empêche, les responsables de la CCPLD sont convaincus que l’on peut mieux faire, notamment en suscitant chez les habitants, par d’autres techniques, le désir de mieux gérer leurs déchets. Une pratique plus "ludique" "Jusqu’à présent, nous étions beaucoup dans la consigne. On expliquait aux habitants : il faut faire ceci, il faut faire comme cela. Nous nous sommes aperçu que le système avait ses limites. Nous avons donc décidé de mettre en œuvre un système plus ludique" explique l’une des agents de la CCPLD spécialisée dans ce domaine. Exemple de cette méthode voulue comme plus attractive : la présence, hier sur le marché, de l’association Les petits débrouillards qui, grâce à son stand itinérant, a proposé aux passants de se livrer à une série d’expériences scientifiques ayant pour thématique le développement durable. Vendredi, ce sont des animateurs scientifiques qui se déplaceront directement dans les écoles pour, offrir aux élèves, des ateliers pédagogiques personnalisés, toujours sur cette thématique de la gestion des déchets. Enfin, samedi, une après-midi festive en direction des plus jeunes est prévue à Cavaillon place du Clos, de 13 h 30 à 18 heures, où seront réunis ateliers expérimentaux sur les déchets, fabrication de papier recyclé, confection d’objets à partir de carton, aluminium, papier de récupération. À 17 heures, un spectacle toujours à destination des plus jeunes, avec théâtre, magie, marionnettes est également prévu sur le même sujet et le même site. Au cours du week-end écoulé, la CCPLD avait lancé auprès des associations une opération de nettoyage bénévole des bords de Durance. Enfin, ce matin, une conférence de presse dans les locaux de l’institution intercommunale va présenter une opération humanitaire, mais toujours dans le cadre de la gestion des déchets. Précision utile : si la CCPLD a décidé de devancer l’appel de la Semaine du Développement durable, c’est dans l’espoir de toucher le plus de monde possible. Car la semaine officielle tombe en effet pendant les vacances scolaires. Ce qui n’est forcément pas le meilleur moment pour toucher le plus d’enfants. Jacques BOUDON jboudon@laprovence-presse.fr


Edition de Sud Vaucluse Dimanche 28 Mars 2010

Traitement et recyclage des déchets vus à l’école Les taillades Vendredi après-midi, dans la cour de l’école, l’association les " petits débrouillards" en partenariat avec la communauté des communes Provence, Luberon, Durance animait une séance à propos des déchets. Deux classes de Cheval-Blanc CP/CE1 de Linda Rosello, CE1 Corinne Lafitte et quatre classes des Taillades CE1/CE2 Valérie Bellot, CE2/CM1 Véronique Kiriacopoulos, CM1/CM2 Jacqueline Alfonsi et CM2 JeanLouis Brulebois ont participé. Six ateliers dirigés par les animateurs de l’association ont reçu les élèves et travaillé sur le tri sélectif, le recyclage, les déchets dans l’antiquité, transformation des déchets en œuvre d’art avec le concours d’un artiste égyptien, et transformation des déchets dans le temps. Les élèves ont été sensibilisés par toutes les démonstrations qu’ils ont pu découvrir et les résultats qui en résultaient. La dissolution du verre sur 4000 ans, l’importance du tri sélectif, le respect de l’environnement. P.C.

Edition de Brignoles Lundi 29 Mars 2010

Expos, animations au Cannet Voici le programme de la semaine du développement durable du 1er au 7 avril). - Expositions. Du 1er au 14 avril : L'énergie, par Yann Arthus-Bertrand à la médiathèque. Du 30 mars au 3 avril, L'avenir du futur, par Les petits débrouillards à l'espace jeunesse de la médiathèque. - Projection. Vendredi 2 à 20 h 30, Océans, de Jacques Perrin, salle du Recoux (gratis). - Café sciences. Samedi 2, à 10 h, Le changement climatique, salle de conférence de la médiathèque. Introduction du maire, Jean-Luc Longour, et de Michèle Botrini, adjointe à l'urbanisme et au développement durable. - Animation. Samedi 3, de 9 à 12 h, présentation et mise à l'essai d'un vélo à assistance électrique, place du marché. - Animation jeunesse. Mercredi 31 à 14 h, Les transports pour les 7-14 ans à la médiathèque. Outre une exposition interactive " La débrouillothèque ".


Edition de Brignoles Mercredi 31 Mars 2010

Petits débrouillards en action Cette semaine, les actions se multiplient pour favoriser le développement durable. Et le comprendre. Hier, il s'est agi de consommation, énergie et transports. La Débrouillothèque a donc installé ses ateliers au rez-de-chaussée de la médiathèque, entre un espace thématique d'exposition et une animation modulable où place est laissée aux manipulations. Ainsi, les écoliers découvriront la pratique des sciences, des techniques et de l'information active. Ils vont réfléchir sur les changements du climat, les déchets et la biodiversité de manière empirique, par les actions déjà engagées et les résultats enregistrés. Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs : ils en viendront à estimer le mode de vie et l'impact activités sur les ressources naturelles, sur les écosystèmes… Cet après-midi, ateliers scolaires ; vendredi, projection d'Océan, salle du Recoux…

Mardi 6 avril 2010


Mardi 6 avril 2010


Mercredi 7 avril 2010


Edition de Salon Mercredi 7 Avril 2010

La ville fait la fête au développement durable Jusqu’à samedi, des animations sur l’environnement sont proposées La semaine du développement durable a commencé par un symbole fort : l’inauguration de "6T vélos" à la Monaque, samedi dernier. Une station vélo en libre-service pour tous les publics et pour un coût modique (50 centimes d’euros la demi-journée et 1 € la journée). Un mode de transports dits "doux" bien dans l’air du temps. Aux quatre coins de la ville, la municipalité propose jusqu’à samedi inclus tout un tas de manifestations autour du thème du développement durable. A vous de choisir ! Les enfants du centre aéré de la structure François-Blanc ainsi que ceux du centre social Aagesc, âgés de 3 à 6 ans, ont eu droit à des ateliers pédagogiques sur ce thème hier matin avec "Les Petits débrouillards". Rebelote ce matin sur le thème du recyclage avec les animateurs. Au cinéma "les arcades" ce soir, projection dans le cadre de cette semaine spéciale, du film aux Arcades Bernard, ni dieu, ni chaussettes de Pascal Boucher à 20h45 en présence du réalisateur. Jeudi à 18h30, Sous les pavés, la Terre de Thierry Kruger et Pablo Girault et enfin, vendredi à 18h30 La Fin de la pauvreté ?, un documentaire de Philippe Diaz. Jeudi, à 10 heures, la bibliothèque municipale du centre-ville met en place un conte sur la forêt avec Gin Candotti-Besson pour les centres de loisirs et les centres sociaux uniquement. L’après-midi, le pôle de proximité "La Ruche" à la Monaque réunira des enfants de 3 à 10 ans pour un conte écologique "Nitule", un spectacle de rue (pour les enfants des centres sociaux et centres aérés uniquement). Un grand goûter sera ensuite servi avec le CCAS dans les jardins familiaux de la Monaque si le temps le permet. Jeudi, à 20h à l’auditorium, conférence sur "Eco-quartiers, vivre ensemble de manière durable", de l’exemple nord-européen aux initiatives provençales. Avec Patrick Sauvage, architecte, Hervé Reboulin, architecte et Michel Lombardo, adjoint à l’urbanisme de Châteaurenard, Anthony Vion-Meutrot, responsable de l’urbanisme et de l’action foncière à Châteaurenard et Stefan Singer "Toit de choix" assistant à maître d’ouvrage pour auto-promoteurs. Samedi, à 17 h, spectacle "la face cachée de la forêt" de Marc-Henry Becquart à l’auditorium (pour enfants à partir de 8 ans). Entrée libre dans la limite des places disponibles. Vendredi 9 avril, à partir de 8 h, journée propreté. Les services municipaux, élus, associations, logeurs sociaux, entreprises et citoyens nettoient la ville. Les personnes intéressées et prêts à relever leurs manches pour les aider peuvent appeler le service propreté urbaine afin de s’inscrire (04 90 44 02 70). A partir de 9 h et toute la journée sur le site de la Bastide Haute, balades en calèche. Des stands seront présents, comme celui de l’Agglopole Provence sur le tri sélectif et le recyclage ainsi que celui de l’association sportive et culturelle de la Monaque sur le projet "6 T vélos". De 9 h à 12h : atelier de création d’instruments de musique à partir de matériaux de recyclage. De 10 h à 12 h : atelier "Les petits débrouillards" pour enfants de 6 à 12 ans, sur inscription à la bibliothèque annexe des Canourgues. 12 h 30 : buffet réalisé à partir de produits issus de l’agriculture biologique, par la cuisine centrale avec les participants à la journée propreté. De 12 h 30 à 14 h : animation musicale avec les enfants qui ont participé à l’atelier avec l’association "Zick Assault".De 14 h à 17 h : atelier "Les petits débrouillards" pour enfants de 6 à 12 ans, sur inscription à la bibliothèque annexe des Canourgues. De 14 h à 15 h : balade contée de la forêt avec Gin Candotti-Besson de l’association "Les Chemins du Dire". Sur inscription à la bibliothèque annexe des Canourgues. A.F.


Edition de Brignoles Samedi 10 Avril 2010

Le changement climatique fait débat Le Cannet Un public intéressé sur le devenir de la planète est venu écouter le professeur Yves Lucas, chercheur au laboratoire Protée de l'université de Toulon. A l'occasion de cette rencontre à la médiathèque, le maire, Jean-Luc Longour, a tenu à rappeler l'engagement de la municipalité pour le développement durable avec la mise en place de l'Agenda 21. Cette action est menée conjointement avec la commune du Luc. De table en table, se sont déroulées diverses expériences, animées par les « Petits débrouillards ». Elles ont permis de mieux comprendre les incidences du réchauffement climatique. En premier lieu, chacun a pu vérifier la température du thermomètre placé sous deux cloches, une contenant de l'eau, et l'autre un mélange vinaigre et bicarbonate. Les conséquences d'un excès de CO2 ont été évoquées comme le rôle joué par le Gulf Stream sur le climat. Sans lui, moins 30° à Paris et moins 20 à Toulon seraient constatés. Des participants ont émis des souhaits pour que certaines mesures soient prises sur la commune comme augmenter la possibilité de se déplacer en vélo. Afin d'encourager ce moyen de locomotion, la municipalité avait mis en place une tombola gratuite. Elle a permis à Renée Migozzi de gagner un vélo électrique.

Le public était invité à effectuer des expériences scientifiques. (Photo J. P.)


Edition de Salon Samedi 10 Avril 2010

La Bastide Haute, haut lieu du développement durable Hier, avec la journée propreté et les stands pour enfants, c’était la fête du tri La pinède de la Bastide Haute offre un des plus beaux visages de la ville. Mais en y regardant de plus près, on est loin du paradis. C’est ce qu’ont pu constater les bénévoles de la journée de la propreté qui a lieu entre une à deux fois par an sur la commune. Élus, fonctionnaires, simples habitants se retrouvent pour nettoyer la ville en divers endroits. Hier, cette demi-journée de nettoyage entrait parfaitement dans le cadre des manifestations de la semaine du développement durable organisées jusqu’à ce soir. Le groupe de bénévoles affectés à la Bastide Haute a eu le désagrément de tomber sur des dizaines et des dizaines de bouteilles de bières vides laissées dans les bois, de préservatifs, d’emballages en tous genres... À la Gandonne, ce sont des restes de restauration rapide, des dizaines de papiers... qui ont été ramassés contre le grillage bordant le canal Saint-Roch, bloqués là par le vent. D’autres équipes ont également travaillé bénévolement à la Croix-Blanche, aux Canourgues, dans le Talagard, au rond-point des Barrettes, aux Magatis, aux Roquassiers, aux Massuguettes, au parcours de santé, à Bel-Air, au Val de Cuech et dans la zone de la Crau. Pour une réelle prise de conscience et pour que l’incivisme cesse, rien de mieux que de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge sur le développement durable. Cette semaine, plusieurs ateliers pédagogiques ont eu lieu au complexe François-Blanc sur le thème du tri, des déchets... Des contes, des spectacles également. Hier, en guise de conclusion sur cette thématique, tous les acteurs de cette semaine du développement durable se sont retrouvés avec les enfants des centres aérés (Mosaïque, Nejma, Aagesc, Bastide Haute) pour participer à des stands en plein air à la Bastide Haute. Les groupes se sont succédé devant divers stands proposés par "Les Petits débrouillards" de la bibliothèque mais aussi par l’association "Zik’Assault" de Lambesc. On notait également la présence de ASCM (Association sportive et culturelle de la Monaque) avec "6’T vélos", locations de vélos en libre-service. Les enfants ont chanté par exemple La planète saperlipopette . Ils ont ensuite construit un instrument de musique avec du matériel de récupération appelé par Alexandre Légier, le "Ouaï". Tout un programme ! À midi, ils ont d’ailleurs effectué une déambulation musicale tous ensemble. L’après-midi, une balade contée sur la forêt a été programmée en plein air. Enfin, la calèche de "La Petite" a proposé des balades en calèche aux petits. Les bénévoles du nettoyage de la ville ont pique-niqué tous ensemble à quelques mètres de là. En fin de journée, ce sont près de 20 m3 qui ont été collectés aux quatre coins de la ville par les 130 personnes présentes sur le terrain. A.F.


Mercredi 19 mai 2011


Site de la ville de Marseille Le 19 mai 2010

Site Peuplade Jeudi 10 juin 2010


Site de la ville de Marseille Lundi 31 mai 2010

Les élèves de l'école de la Rouguière découvrent l'énergie solaire L'association Les Petits Débrouillards a animé un atelier créatif sur le thème de l'énergie solaire auprès des élèves de CM1-CM2 de l'école de la Rouguière, dans le 11e arrondissement. "On fait de l'électricité grâce à la lumière", "On a appris à dessaler l'eau de mer", "On a créé une machine solaire qui fait fondre le chocolat", les élèves clament fièrement ce qu'ils ont appris pendant ces deux après-midis d'ateliers avec l'équipe des Petits Débrouillards. En collaboration avec l'équipe éducative de l'école de la Rouguière (11e), la municipalité a lancé une action de sensibilisation aux énergies non polluantes et renouvelables auprès des élèves de CM1CM2, intitulée "Le soleil sur le toit de mon école" et animée par l'association Les Petits Débrouillards. "Ces ateliers permettent aux élèves de passer de la théorie à la pratique", explique Danielle Casanova, adjointe au maire déléguée à l'éducation. En effet, après quelques explications concernant le fonctionnement des différents types d'énergies, les élèves sont passés directement à la pratique. Avec l'équipe d'animateurs et leur enseignante, ces petits apprentis ont travaillé sur la construction d'un ventilateur fonctionnant à l'énergie solaire, d'un récupérateur d'eau douce et d'un four solaire. Ils ont également réalisé des expériences pour comprendre des phénomènes tels que la condensation, le fonctionnement d'une pile ou le principe des douches solaires. En seulement deux séances de quelques heures, ces scientifiques en herbe ont fabriqué chacun un ventilateur solaire qu'ils pourront ramener chez eux et ont appris les bases nécessaires pour comprendre le fonctionnement et l'utilité des énergies renouvelables. "Ils ont des panneaux solaires sur le toit de leur école, c'est important qu'ils sachent à quoi ils servent", souligne Danielle Casanova. "Cela leur permet une approche écologique des sciences et pourrait peut-être développer chez certains des vocations scientifiques", ajoute Hélène Venturino, conseillère municipale déléguée aux énergies renouvelables. Pour l'instant, seules deux classes ont pu bénéficier de cet atelier animé par l'association Les Petits Débrouillards : l'école de la Rouguière et Soccoman Pont-de-Vivaux. Des panneaux photovoltaïques sur le toit des écoles En décembre 2009, la Ville de Marseille a lancé un vaste programme d'installation de panneaux photovoltaïques sur le toit de 66 écoles ou groupes scolaires, dont celui de la Rouguière. "L'énergie produite par ces panneaux photovoltaïques va permettre de fournir 8 % de l'énergie consommée par les foyers marseillais, explique Roland Blum, premier adjoint au maire de Marseille. Cela devrait rapporter 26 millions d'euros à la municipalité en 20 ans." Aujourd’hui, la Ville va encore plus loin puisqu'elle a engagé un appel à projet pour permettre de déployer des centrales sur ses propres bâtiments, correspondant à 160 000m2 de toitures. Avec la ferme photovoltaïque au sol d’Entressen, cette opération va permettre de produire 14 900 000 kWh d’électricité par an, soit la consommation de 6 930 ménages. Elle fera de Marseille la première ville photovoltaïque de France.


Lundi 21 juin 2010


Edition de La Seyne sur Mer Mardi 20 juillet 2010

« Cités débrouillardes » : diaporama photo sur les quartiers Jeunesse Depuis lundi dernier et jusqu'au 30 juillet, les animateurs de l'association nationale « Cités Débrouillardes » sont à La Seyne. Ils ont pris contact avec les jeunes de divers quartiers. De La Rouve à Berthe, en passant par le Mont-des-Oiseaux, Le Floréal, Le Germinal et La Présentation, six groupes d'une quinzaine de jeunes vont être sélectionnés pour participer à la réalisation d'un « panoptisons ». Sous la houlette de Nathalie Viale, coordinatrice pour les Alpes-Maritimes et le Var des « Petits débrouillards Paca », Étienne, Laurent et Natali, présentent leur nouveau jeu, qui consiste à prendre des photos du quartier, de la manière dont le voient ses habitants, d'en faire un grand diaporama illustré de mots, de bulles, de chansons et de paroles, lorsque ce n'est pas de rires clairs. Et dans ce domaine, les gamins n'en sont pas avares. Le premier atelier a vu sa conclusion dans les locaux de l'association « Cité conviviale » où les participants venus du Mont-des-Oiseaux et de Berthe ont pu se retrouver et parler chacun de leur quartier. Dans le brouhaha que maîtrisent avec peine les animateurs, on a pu constater que les minots de Berthe apprécient leur grande place, tandis que ceux du Mont-des-Oiseaux sont fiers de leur terrain de sport. Dans le diaporama rotatif, à 360° ou le fameux « panoptisons », ils dévoilent quelques belles vérités, que les adultes et les édiles devraient prendre en considération. Savoir + Pour visionner ces « panoptisons », il suffit de se connecter sur les sites web suivants : www.lespetitsdebrouillards.org, www.sciencesenquartier.blogspot.com, ou encore sur www.wikidebrouillard.org Tél. : 04.94.46.38.61.

Sur le parvis des locaux de l'association « Cité conviviale » sont réunis tous les jeunes réalisateurs d'un « panoptisons », à découvrir sur Internet. (Photo J. D.)


Edition de AVIGNON ET CARPENTRAS Jeudi 22 Juillet 2010


Juillet 2010


Dimanche 1er ao没t 2010


23 juillet 2010


25 juillet 2010


Edition de Martigues Dimanche 8 Août 2010

Des centaines de curieux ont levé les yeux vers le ciel pour observer les étoiles Depuis 20 ans, la nuit des étoiles nous entraine en France à la découverte du Ciel et de ses mystères. Et depuis 20 ans, le télescope spatial Hubble tourne en orbite autour de la terre. Cette coïncidence de l'histoire accentue en cette année 2010, l'attrait que la recherche des secrets de notre univers exerce auprès des passionnés d?astronomie. Pour cette soirée du samedi 6 août, une foule nombreuse et familiale se pressait près du phare de La Couronne autour des télescopes installés par les amateurs de l?observation céleste, ainsi que sous les tentes qui abritaient des foyers d'actions pédagogiques. L'astro-club M13 de Martigues assisté de la société scientifique Flammarion de Marseille et des Astronomes Amateurs du Rove (A.R.A.) s'est chargé de l'animation de cette soirée. Avec les jeunes, la relève est assurée Cette association martégale, qui débuta au centre social de Jonquières, siège désormais à la Maison de quartier de SaintPierre. Sous la présidence de Jean-Marc Alcaïno et en partenariat avec des écoles de Saint-Pierre et de La Couronne, ce club, qui fête ses 15 ans d'existence, accueille de nombreux amateurs attirés tant par la partie visuelle de cette discipline que par son côté scientifique. Une quinzaine d'enfants de 7 à 17 ans, réunis sous le vocable des Petits Débrouillards de Provence, apporte une touche de jeunesse et assurera la permanence et la relève de l'association. Programmés du 6 au 8 août, cet événement attire des centaines de personnes et Martigues est désormais le 3e site de France en termes d'affluence. J.M. Alcaïno tenait une conférence portant sur la protection du ciel nocturne et ses pollutions actuelles et nous divulgua ensuite les dernières découvertes concernant les anneaux et les satellites naturels de Saturne. Ainsi que nous le confirmait le président du club martégal, "la jeunesse actuelle découvre un nouvel engouement pour l?astronomie et ses sciences annexes" et les enfants s'installaient volontiers autour des tables d'animations instructives et ludiques installées sur le site ou entraînaient leurs parents prés des instruments d?observation. Le vent soufflant sur ce plateau avait chassé les nuages et le ciel, se trouvant dès lors dégagé de toute pollution visuelle, autorisait une bonne qualité d?image aux yeux des amateurs rivés sur l'oculaire des télescopes.


Dimanche 15 ao没t 2010

Jeudi 12 ao没t 2010


Edition de Haut Vaucluse Vendredi 13 Août 2010 Saint-Marcellin-les-Vaison

Trois jours pour fêter la biodiversité grâce aux "Petits débrouillards" "Rendre les jeunes curieux et conscients du monde qui les entoure" , tel est le credo des festivals de la biodiversité, mais tout en s’amusant ! Libre d’accès et tout public, cet événement a pour but de sensibiliser les participants au savoir scientifique souvent trop aride, le tout dans une ambiance conviviale et ludique. Année internationale de la biodiversité oblige, durant trois jours, ce vendredi 13 août jusqu’au dimanche 15 août, à Saint- Marcellin-les-Vaison, les "Petits Débrouillards" ont concocté autour de ce thème un programme très riche. Des ateliers scientifiques et ludiques répandus ici et là dans le village accueilleront tout type de public. Chaque jour seront organisées des randonnées scientifiques à la découverte du contexte géologique local et sur les rives de l’Ouvèze pour explorer la biodiversité de la ripisylve. On y trouvera des jeux de rôles pour explorer les interactions hommes nature et pour un échange entre spécialistes et citoyens, une halte conviviale autour d’un café sera au programme. Les enfants du centre de loisirs de Vaison accompagnés par l’association Cap nature présenteront un espace urbain, dont ils ont redynamisé la biodiversité. Conférences, concerts Débats, conférences, spectacles, concerts au camping des Voconces, buffets musicaux seront proposés pour ce festival de la biodiversité 2010, année de la biodiversité définie par les Nations Unies. En s’entourant d’une quinzaine de partenaires , l’association des "Petits Débrouillards" a vu les choses en grand. Il s’agit, en effet, de proposer un contenu encore plus varié, à un public toujours plus étendu, mais tout en gardant en tête l’aspect récréatif. Les 13, 14 et 15 août à St-Marcellin les-Vaison. Programme complet, plan de la manifestation sur

www.lespetitsdebrouillardspaca.org

Edition de Gap-Briançon Samedi 14 août 2010 SAINT-LÉGER-LES-MÉLÈZES

Passage de la caravane de la biodiversité La commune de Saint-Léger-les-Mélèzes a accueilli la caravane de la biodiversité financée par le conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur et la DRRT (Direction régionale de la recherche technique).Des ateliers d'expériences scientifiques L'association “les petits débrouillards” fait escale dans plus de 25 villes de la région PACA durant trois semaines. Elle a présenté aux enfants de manière ludique et interactive des ateliers d'expériences scientifiques sur le thème de la biodiversité.


Edition de Haut Vaucluse Dimanche 15 Ao没t 2010


Edition de Carpentras Vendredi 20 août 2010

Quand l’apprentissage de la science devient un jeu L’association d’éducation populaire "Les Francas du Vaucluse" s’était installée pour la journée au Foyer rural de Beaumes-de-Venise. Elle accueillait 27 enfants de Sorgues et 25 de Beaumes dans le cadre de ce centre de loisirs afin de les faire profiter de cette journée exceptionnelle consacrée aux sciences. "C’est aussi l’occasion de créer une mixité sociale au travers de ces rencontres entre enfants issus de milieux très divers, " souligne Damien Mauro, animateur départemental des Francas. Il est aidé dans sa tâche par Lydia Tournillon, adjointe du centre de Sorgues et par Delphine Fontana, adjointe du foyer de Beaumes. Tous les animateurs qui font vivre les 7 stands et les 21 activités ont reçu une formation auprès de l’Association "Les Petits Débrouillards "de Caumont, plutôt orientée vers l’aspect scientifique des choses. Ainsi, on rencontre le ludion, la pomme de terre flottante, la feuille de papier qui retient le liquide dans le verre renversé... Toutes ces expériences, inoffensives mais spectaculaires, peuvent être reproduites par les enfants puisqu’elles ne demandent que des moyens que l’on rencontre dans la vie courante. Âgés de 8 à 12 ans, ces petits découvreurs se déplacent à leur guise d’expérience en expérience avec leur Pass sur lequel ils doivent valider au moins 15 activités : c’est la condition pour se voir décerner le diplôme de Jeune Scientifique ! "Ils font ainsi preuve d’autonomie pour choisir leur parcours et se responsabilisent, " précise Damien Mauro. Rappelons que "Les Francas ont été créés au lendemain de la 2e guerre mondiale par un groupement d’instituteurs qui se sont mobilisés au profit des enfants seuls afin de leur procurer des loisirs éducatifs les jeudis, les week-ends et durant les vacances scolaires. C’était et c’est toujours apprendre en s’amusant ! "souligne Damien Mauro. "Cette structure s’est rattachée aux centres aérés et de vacances pour développer un maximum d’actions et d’échanges." On ne peut que rendre hommage à l’enthousiasme et au dévouement des animateurs qui s’inscrivent dans cette démarche d’ouverture et de rencontre. Renseignements : Les Francas du Vaucluse, 4 rue du Râteau, 84000 Avignon. Email : francas.vaucluse@gmail.com


Samedi 21 ao没t 2010


24 septembre 2010

29 septembre 2010


Edition de Brignoles Mercredi 20 octobre 2010

La bonne "débrouille" Médiathèque Le service jeunesse de la médiathèque a fait appel aux prestations de l'association "Les petits débrouillards" pour animer des ateliers scientifiques, le samedi après-midi de 14 h 30 à 17 h 30. Le thème abordé pour l'ouverture de ce cycle concernait les énergies renouvelables. La première partie théorique a été faite sous forme de Quiz pour tester les connaissances et apprendre. La seconde partie était expérimentale pour fabriquer une machine autonome dans ses déplacements, en utilisant l'énergie éolienne ou solaire. Manière d'apprendre en s'amusant et d'amener à la réflexion du « comment ça marche » en prenant conscience des conséquences bénéfiques sur l'environnement. L'association Les petits débrouillards, qui a mis en place un mouvement d'éducation populaire de la société civile, favorise l'engagement dans la sensibilisation, et des activités éducatives liées au développement durable, le sens du partage et du respect de l'autre, l'implication des jeunes pour une contribution fondamentale du partage des valeurs universelles dans les comportements individuels et collectifs, respectueux de la planète.

Matthieu, animateur de l'association Les petits débrouillards, explique aux enfants le mécanisme d'une éolienne. (Photo Maguy B.)


Edition de La Seyne Mercredi 20 octobre 2010

Bandol se penche sur les défis pour l'avenir C'est la règle des « 4B » qui régira cette année, la 19e édition de la fête de la science : Bandol, biodiversité, biotechnologie et bioéthique. « Quels défis pour l'avenir ? », un thème qui colle évidemment avec l'année 2010 déclarée « Année internationale de la biodiversité ». Tout commence aujourd'hui, en matinée, avec l'association Planète sciences Méditerranée qui proposera un jeu de cartes inédit sur la biodiversité au quotidien aux enfants de 6 à 12 ans. L'après midi sera réservé au centre aéré. Demain et vendredi, les associations Taoumé, Les petits débrouillards et Aquarium solutions proposeront des ateliers aux classes du primaire. Film et conférences : Pour les adultes, des conférences et un film sont au programme les jours suivants à 17 h 30 au centre culturel. Demain, conférences : « Quand les femelles finissent mâles », « Surexploitées et polluées nos mers n'ont plus de pêche ». Vendredi, projection de « Biodiversité Port-Cros ». Samedi, conférence sur la « Paléodiversité, mythe ou réalité ». Dimanche à 10 h, remise des prix et bourses par le maire Christian Palix, suivie d'une conférence du pédopsychiatre Marcel Rufo sur le thème des secrets de famille.

Edition de la Seyne sur Mer Jeudi 21 octobre 2010

Fête de la science : les « Petits débrouillards » enquêtent sur la vie Signes Ce mercredi était le dernier consacré à la Fête de la science avec l'association des Petits débrouillards. La journée concernait les enfants des ateliers « Le goût de lire » de la médiathèque. Sous la direction de Marina et Mélodie, une vingtaine d'enfants de 6 à 9 ans se sont initiés à la démarche scientifique. Ils ont retracé l'histoire de la vie, du fossile au vivant, en passant par les dinosaures et les insectes. Pour ce faire, ils ont mis en application avec la méthode active et pédagogique des Petits débrouillards afin d'étudier le comportement des insectes. Nombreux travaux Ils ont ainsi effectué une collecte dans le petit jardin de la médiathèque, qui a ensuite donné lieu à de nombreux travaux individuels et collectifs. Ils ont notamment réalisé des présentations, monté une exposition, participé à un jeu, effectué des expériences, construit une maquette et élaboré un site Internet.

Les enfants de la médiathèque avec « Les Petits débrouillards » pour leur dernier atelier sur la science. (Photo L. M.)


Edition de Grasse Samedi 23 Octobre 2010

La nature dans tous ses états à la médiathèque La Roquette-sur-Siagne Mercredi, une quinzaine d'enfants ont approché d'un peu plus près les mystères de la nature, grâce à l'atelier des Petits Débrouillards mis en place à la médiathèque. Volcans, tornades et tremblements de terre ont pris forme à travers des expérimentations ludiques et scientifiques, pour mieux appréhender leur fonctionnement. Le thème des « superpouvoirs de la nature » s'est décliné, tout au long du mois d'octobre, à la médiathèque. Le public a pu assister à la projection d'un film documentaire sur l'Arctique et l'Antarctique, ainsi qu'à un très beau spectacle de la compagnie Kif et Koa, L'Ecolo band. Ce spectacle, destiné à faire réfléchir sur les problèmes liés à l'écologie, a rencontré un vif succès. Les élèves de CE2, CM1 et CM2 de l'école Saint-Jean ont eu droit à un petit quiz organisé par a médiathèque. « Les élèves se sont bien pris au jeu, note l'organisatrice. Ils ont regroupé tous leurs indices pour trouver la réponse en groupe. » La médiathèque fera découvrir, le mois prochain, l'univers surprenant des insectes. Savoir + Renseignements : médiathèque Saint-Jean, 888 avenue de la République, au 04.92.19.10.60.

Pour sentir la consistance de la lave des volcans, les Petits Débrouillards ont mis la main à la pâte. (Photo D.G.)


Edition de l'Etang Vendredi 29 octobre 2010 Au programme du 10 au 14 novembre

Des films, des expositions, des parcours découverte À l'Hôtel de Ville, exposition « Biodiversité notre trésor », proposée par le musée d'histoire naturelle d'Aix. Associant animaux naturalisés et vivants, photographies et audiovisuels, panneaux explicatifs et animations pédagogiques, cette exposition amène petits et grands à la découverte de la diversité du vivant, de ses splendeurs, de son rôle indispensable pour le bien-être de l'homme, mais aussi de son extrême fragilité face à une exploitation irraisonnée des ressources naturelles. Au centre culturel George-Sand, exposition "Regards sur la forêt tropicale de Madagascar", proposée par l'ONG l'Homme et l'Environnement. Trois parties distinctes : origine et découverte de la biodiversité malgache ou comprendre la biodiversité malgache ; la forêt pluviale de Madagascar : un écosystème riche, complexe et unique ou connaître la biodiversité de la forêt pluviale et son fonctionnement dans l?écosystème ; le rôle de la forêt tropicale malgache : là-bas, ici et dans le monde. À George-Sand également, exposition "Madagascar, la forêt de nos ancêtres" proposée par l'association Regards du Vivant. Une exposition artistique de 16 tirages photographiques grand format extraits de l'ouvrage sur les forêts pluviales à paraître aux éditions Regard du Vivant. Au cinéma Les Lumières, exposition "Flore du plateau", présentée par François Grimal, photographe et Gisèle AntoineBerthier, illustratrice. Aux Lumières également, exposition "L'Aigle de Bonelli, Méditerranéen méconnu", réalisée par Frédéric Larrey. À Fontblanche, exposition "Récupération" de Georges Stolff du 15 novembre au 18 décembre. Le vernissage aura lieu le 25 novembre à 18 h. À l'école Gauguin, présentation de la faune et la flore de Névache via une exposition et des animations d'éveil. Les Hautes-Alpes sont à l'extrême nord de la région Provence Alpes Côte d'Azur. L'altitude moyenne de l'habitat est la plus haute de France. L'adaptation des êtres, des animaux et des plantes à ce climat rude est essentielle. Les couleurs, les formes, sont au centre de cette exposition photographique et vidéo. Du lièvre variable qui devient blanc en hiver et retrouve ses poils bruns au printemps, jusqu'au bouquetin majestueux, les montagnards de Névache vous invitent à découvrir tous ces trésors fragiles que le centre municipal de loisirs présente aux petits Vitrollais depuis 35 ans. Des films à voir ou revoir : - Du mercredi 10 au jeudi 16 novembre : La citadelle assiégée qui présente un combat entre termites et fourmis, et Océans. Samedi 13, journée spéciale avec à 14 h un ciné-goûter et deux courts-métrages, L'affaire coccinelle et Miel et Déconfiture, ainsi qu'une animation apiculture et des ateliers pratiques proposés par la pépinière municipale. Samedi 13 également, soirée spéciale avec à 18 h 30, projection du court métrage Baobabs entre ciel et terre, un repas bio et, à 20 h 45 , Severn, la voix de vos enfants. Des animations itinérantes : - L'association "Les Petits Débrouillards" assurera vendredi 12 au matin et samedi après-midi 13, deux demi-journées, d'animation itinérante, au centre urbain et au centre Grand Vitrolles. - Mercredi 17 novembre, dans le cadre des Rencontres régionales d'Averroès autour du thème Méditerranée, un monde fragile ? Vitrolles organise une session Averroès Junior sur le thème Méditerranée d'hier et d?aujourd'hui au centre culturel George-Sand. À 14 h 30, aux Lumières, projection du film d'animation L'Écureuil qui voyait tout en vert, suivie d'un ciné-goûter et d'une lecture sur ce thème par les bibliothécaires de George- Sand. Franck Membribe viendra présenter son roman À la poursuite du masque d'Odor . Sorties découverte grand public : - Avec l'office national des forêts au parc Magenta, situé sur le plateau de l'Arbois. Deux sorties seront proposées au public, le 12 novembre. Rendez-vous à 14h au parking des Collets Rouges. Inscriptions obligatoires auprès du Bureau Municipal du Tourisme au 04 42 77 90 27. Sorties découvertes réservées aux scolaires. Avec la ligue de protection des oiseaux, aux Salins du Lion, avec l'association Expertise Écologique, Éducation à l'Environnement (E4), jeu de piste sur le Chemin vert, entre le Griffon et le lac de la Tuilière.


Vendredi 29 octobre 2010

Gigantesque ballet de cerfs-volants ce week-end Base nature De drôles d'objets, identifiés ou non, vont flotter toute cette fin de semaine dans le ciel de Fréjus. La base nature François-Léotard accueille une nouvelle édition du « Festival international de l'air et du vent » qui rassemble les meilleurs spécialistes du moment. Cette 13e édition, réalisée par l'office de tourisme en collaboration avec l'association au « Gré dou vent », propose un plateau exceptionnel avec, pour la première fois, la présence du Canada avec Gary Mark, des États-Unis avec Martin Blais et du Maroc. On pourra également apprécier les équipes espagnoles de cerfs-volants acrobatiques « Rotores de Malaga », « Mistral Equipo vuelo » de Bilbao, la « Team flying cats » de Barcelone et les Portugais de la « Team quad » de Lisbonne. En tout, ce sont dix-huit nations et deux cent cinquante cerfs-volistes qui se partageront le ciel fréjusien pour des moments uniques. Parallèlement, cette manifestation qui se veut très familiale accueillera le village des enfants riche de nombreux ateliers de création : « Réalisation de libellules » avec « les Arts au Soleil » ; découvertes du monde de l'aérien avec « Les petits débrouillards » ; mais aussi une promenade poétique dans le « Jardin du vent ». À ne pas manquer également, les expositions aériennes, les écoles de pilotage ainsi que les démonstrations de « Rokkaku », ces combats de cerfs-volants au cours desquels le pilote doit couper le fil du cerf-volant de son adversaire. Savoir + : Demain et dimanche, base nature de Fréjus. Entrée gratuite, restauration sur place. Parkings : 4500 places. Internet www.frejus.fr. Tél. : 04.94.51.83.83.


Edition La Seyne Vendredi 5 novembre 2010


Mardi 16 novembre 2010


Edition de Brignoles Dimanche 28 novembre 2010

Week-end de sensibilisation à l'écocitoyenneté Varages La bonne odeur des pizzas bio d'Aups à l'extérieur de la salle communale donnait le ton du week-end sur le développement durable et solidarité, organisé par la municipalité. Le premier du nom. A l'intérieur, une dizaine de personnes partageaient, hier à midi, un apéritif « bio découverte ». Stands, expos et interventions A quelques pas, les visiteurs - très peu en ce début de matinée, météo oblige - ont pu apprécier les stands d'un producteur de Fox-Amphoux, d'un viticulteur de Barjols et les produits à base d'escargots de Varages? Le tout bio. On peut également jusqu'à aujourd'hui découvrir une exposition sur le thème de la manifestation, prêtée par la bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône et un stand de livres de la médiathèque varageoise toujours sur la même thématique. Des intervenants ont évoqué la filière bois - énergie chère au syndicat mixte de la Provence verte, ou présenté l'association « Bio consom'acteurs Provence ». Produits locaux et de saison Dans l'après-midi, au cours d'un atelier animé par Pascale Mauduit de « V'art Age », chacun pouvait laisser aller son imagination de créateur avec des objets de récupération. Ou tout apprendre sur le compostage grâce à Delphine Benessiamo de l'association Environnement partage. « L'objectif est de sensibiliser la population à l'écocitoyenneté, au développement durable. Il s'agit aussi de faire connaître les produits du cru bio ou issus d'une agriculture raisonnée. Pour consommer local et de saison », a souligné Lieko Reynaud, responsable de la médiathèque et du coin office de tourisme. Aujourd'hui si le temps le permet, « Les petits débrouillards » proposeront un atelier sur le tri sélectif, les énergies et la biodiversité. Les enfants apprécieront une mise en scène ludique et certainement l'encas bio qui suivra. Les plus grands ont rendez-vous à 17 h 30 avec Pierre Milési de la maison régionale de l'eau pour tout savoir sur « Les pièges à eau ».

En compagnie de l'adjointe au maire, Karine Rufuni, exposants et intervenants de ce premier week-end sur le développement durable. (Photo F. M.) G. LEVA


Edition de Sud Vaucluse Lundi 29 novembre 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES

Jouets de la solidarité sous la verrière de la mairie Bravant le froid et la neige fondue, ils sont venus malgré tout ce samedi à l'appel de la communauté des communes, procurer un peu de chaleur aux plus déshérités. Enfants et parents ont fait œuvre de solidarité en apportant en nombre jouets et peluches inutilisés. Collectés par le Secours Cavare, ils seront redistribués à l'occasion des fêtes. Mais cet après-midi était aussi l'occasion pour les jeunes visiteurs d'expérimenter, de manipuler, de confectionner divers objets grâce à l'association Les Petits débrouillards. Les ateliers "Sauvons les playmobils", "voiture ballon", "papier recyclé" ou encore "toupie" faisaient appel à l'observation, à la curiosité, à l'esprit d'inventivité des enfants, le tout dans une démarche ludique mais aussi scientifique. Comment créer du papier, une toupie, un véhicule mobile avec uniquement du matériel de récupération, tel était le défi lancé à ces jeunes scientifiques en herbe. "Il s?agit d'impliquer les enfants dans un projet en leur donnant les outils pour s'exprimer" explique Laurent Peutin, coordinateur départemental de l'association. Aider l'enfant à découvrir par lui-même afin de développer son esprit critique, puis transmettre son savoir, tels sont quelques-uns des buts recherchés par Les Petits débrouillards. Mission accomplie puisque ce sont près de 300 élèves de Cavaillon et des villages voisins qui sont venus, depuis jeudi, participer à ces ateliers. En tout cas, les organisateurs ont réussi durant cette action à allier développement durable et solidarité : une gageure en ces temps de gaspillage et d'individualisme F. V


Edition de Brignoles Jeudi 2 décembre 2010

L'éveil des Petits débrouillards Varages Ce week-end de sensibilisation au développement durable et solidaire a connu des perturbations dues à une météo peu favorable. Au point que l'animation très attendue sur le compostage a dû être annulée. Les visiteurs de la deuxième journée ont pu découvrir, aux cimaises, l'exposition sur le développement durable. Et un grand stand de livres, sur la même thématique, de la médiatique de Varages. Comme prévu, l'animateur de l'association des Petits débrouillards a pris en charge les enfants. À l'aide de mises en scènes ludiques, il a su captiver leur attention. Les questions sur les énergies et la biodiversité fusaient de toutes parts. En pratique, ils ont construit des petits objets à partir de cartons, boîtes qui constituent nos déchets. Peu à peu, l'attention se disperse un peu. Alors l'animateur les dirige vers un en-cas bio. Courte récréation et on reprend. Et apprend, tout en s'amusant. L'intervention de Pierre Milesi, de la Maison régionale de l'eau de Barjols, aidé par Laurent Sabatier à la caméra, a retenu toute l'attention des participants. Une projection de photos, prises au fil du temps dans la région, montre les différents pièges pour différentes eaux - de source, de pluie, de rosée ? De véritables œuvres d'art sont enfouies dans la nature. N. S.

Les enfants ont appris mille choses sur le développement durable et conçu divers œuvres à base d'éléments échappés de la poubelle. Un jeu enthousiasmant grâce aux Petits débrouillards ! (Photo N. S.)


Edition de Martigues Mercredi 29 décembre 2010 Port-de-bouc

Les enfants jouent aux petits débrouillards à la Cité des Sciences Dix enfants du centre social Tichadou, âgés de 9 à 12 ans, ont visité la Cité des Sciences à Marseille avec leur animatrice, Michelle. La journée avait commencé par une petite marche depuis le centre jusqu'à la gare. Mais le train est parti sans les enfants, faute de temps pour prendre tous les billets. Ils se sont alors rabattus sur le bus et ont pu ainsi rejoindre la Faculté des Sciences Saint-Charles, à Marseille. Ils y ont été accueillis par Clémence et Samir, de l'association "Les petits débrouillards". Au programme : une initiation à la biodiversité, un mot qui désigne "toutes les formes de vie sur Terre", ont retenu les enfants. "Justement, la Terre est à l'honneur, puisque 2010 a été proclamée, par l'Organisation des Nations unies, Année internationale de la biodiversité, leur a expliqué Clémence. Plusieurs temps forts ont été offerts aux enfants au cours de la visite, comme la projection du film Le cycle de la vie et l'évolution, ou le jeu du camouflage de papillons. " On les a coloriés dans un décor pour qu'on ne les voie plus. Mais dans la nature ils le font tout seuls", a précisé Leïla. Le film autant que l'atelier, ont donné matière à réfléchir aux enfants. En véritables spécialistes, ils ont commenté leurs découvertes dans le train du retour, qu'ils n'ont pas raté !


Revue de presse 2010  

Revue de presse 2010 des Petits Débrouillards PACA

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you