Page 1

Gem in Way

Numéro 13 - Décembre 2009

Dossier

Opinion

Culture

Les listes page 7

Facebook - La Mafia page 16

Cinéma - musique - mode.... page 20


Edito

Redactrice en chef: Mélody Banquet Maquettiste: Guillaume Boyelle

e ne sais pas. Tu ne sais pas quoi? Je ne sais rien. Chaotique. Complètement désordonnée. Le flou total. Comme si j’étais habitée par plusieurs personnes qui n’arrivaient pas à se mettre d’accord. Heureusement, en ESC deux choses nous permettent de ne pas y penser : le manque de temps et l’alcool. C’est tellement plus facile de se laisser porter par cette fausse liberté. Mélodrame…ben voilà j’viens de me faire bouffer par un loup !

J

Petit rappel linguistique : la procrastination est la tendance pathologique à tout remettre systématiquement au lendemain. Pathologique, comment ca pathologique ? Et bien voilà le petit Robert n’est pas infaillible car je suis désolée mais cette définition appelle à déconsidérer les « procrastinateurs » ou P (perception du profil MBTI). Or, Wiki nous le dit, la principale raison de ce retard chose d’imparfait nous paraît inacchronique est un problème de per- ceptable, à tel point que nous préfection. L’idée de produire quelque férons ne rien faire. La nullité est préférable à la médiocrité.

4 News

6

t Portrai Dossier

7

. . . e r i a Somm

n o i n i p O e t i l o s n I JDA Ar t s

Comment ça elle dit qu’elle ne voit pas le rapport ? Maintenant, je marche vers l’inconnu… j’aime cette incertitude, ce doute qui laissent libre cours à la découverte et à la surprise. Les émotions les plus fortes proviennent de l’inattendu.

e r u t l u et C

C S E t s o P

« C’est bientôt pour moi le moment de l’aventure ultime la plus extraordinaire, le retour au combat capital pour tuer l’être factice terré au plus profond et mener à son terme la révolution spirituelle. »

16 20 22 24 30

Le P mène sa révolution. Il préfère l’incertitude car l’assurance est synonyme d’isolement. La liberté, il la trouvera dans sa capacité à voir l’inconnu comme source de perfectionnement de la pensée. Mélody Banquet


Mémo The Place to Be ? Iphone, ipod, itouch, … tout en poche tu quittes ton appart. La vie t’attend, le monde t’attend, alors le mieux pour être partout à la fois c’est d’empocher tous tes réseaux en format électronique !

ans les couloirs, les salles, la mezz, tu es toujours connecté à quelques centaines d’amis, de potes, voire même d’inconnus. Comment appréhender cette toile d’araignée qui te soutient jour après jour ? Regrettes-tu les temps où jadis l’Hermite se retrouvait seul avec lui-même pour réfléchir sur la vie ?

D

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère. Pour y survivre,

écoute la philosophie de la vie de « Mamie-les-gémiens ». Fut un temps où on raisonnait en ligne : de A tu passais à B puis à C enfin à D de sorte que la progression logique des réflexions d’antan donnait : A –> B –> C –> D. Actuellement le raisonnement change du tout au tout. Tu pars de A, puis tu vas directement à D et à C, tu repars ensuite vers B pour retourner à C. Notre mode de réflexion ne suit plus une ligne logique mais se dessine en forme d’éventail de choix. Nous avançons à l’opportunité (dans le sens vrai du mot).

(carnets d’adresse et hiérarchie des contacts). A présent les réseaux se font plus opportunistes. Tu t’offres plusieurs possibilités de réponses et tu estimes le meilleur choix à faire après dans tes contacts. A chaque génération ses qualités et défauts. On critiquera ta multi-connectivité et tu répondras qu’en termes de possibilités l’éventail est beaucoup plus large, alors on te répliquera que la marge d’erreur dans ton réseau est aussi plus conséquente.

Personne n’a tort ou raison, les faits sont ainsi que nous sommes dans une nouvelle ère du raisonnement humain, de la ligne nous passons à Tu ne peux donc plus gérer tes ré- l’éventail ! seaux comme tes parents ou tout autre adulte, de manière longiligne Céline Sandrin

L’Agenda du mois Jeudi 17 décembre : la Pastis Pétanque ! (attention nombre de places limité) Samedi 21 décembre : départ en vacances Vendredi 25 décembre : Le petit Jésus est né… Amen Lundi 3 janvier : Back on Grenoble, enjoy car le meilleur est à venir ! Lundi 11 janvier : Partiels pour nos petits 1A… La Toussaint ou pas la Toussaint, telle est la question Jeudi 21 janvier : Les Plays Off (vote pour les 3 listes de tes rêves et au moins une que tu voudrais BDE)

3


News And the winner is… Il est venu, il a vu, il a vaincu…l’actuel président du BDE, Amine Slim, témoigne de son expérience de liste gagnante et de ses impressions sur ce premier tour de campagne. Gem In Way : Que retiens-tu de ces quelques mois de BDE ? Amine Slim : Les gens pensent que le BDE ne fait plus rien après le Wei, mis à part quelques soirées. Pourtant, on a pas mal de travail ! Nous avons énormément de choses à gérer comme la campagne BDE, les relations inter-assos, le travail avec la direction, les nouveaux projets… l’un d’eux est la GP challenge Rhône Alpes qui est une rencontre entre les ESC de la région et qui regroupe un question pour un champion (GED) et un tournoi sportif (BDS). Nous l’organisons en collaboration avec GED et le BDS du 9 au 11 avril à GEM. GIW : Quelles ont été selon toi vos erreurs ? Vos réussites ? A.S : Je pense qu’on a mal organisé le stage BDE dans son ensemble (stage durant l’été 2009) : les périodes de travail étaient mal réparties, on le retient pour le prochain BDE ! Il y a eu aussi la Pool Party où nous avons eu des problèmes

concernant la piscine. En interne, nous sommes confrontés à un problème lié au nombre. Par exemple, il n’y a qu’une personne à la com’délégué ce qui est insuffisant pour gérer les demandes de tous les délégués de l’école. Nous avons rencontré le même problème au WEI : être 24 pour 1000 personnes, c’est ingérable. C’est pourquoi nous avons pensé l’an prochain à demander à une personne de chaque asso de staffer pour cet événement, avec pourquoi pas un avantage quant au prix du WEI évidemment. A méditer… Pour nos réussites je dirais le nombre de cotisants. Nous sommes passés de 490 l’an dernier à 700 cette année. Deuxièmement, je pense à l’ambiance entre les assos. Il y a une vraie vie inter-assos et aucune qui ne soit exclue. Et pour finir, nous entretenons des relations saines avec l’administration. La transparence est maître-mot ! GIW : Quelles sont les choses auxquelles tu ne t’attendais pas en tant que président du BDE ? A.S : Les responsabilités au WEI. J’ai dû faire face à une grosse pression générale : l’administration qui ne tolère aucun débordement, les participants qui voulaient s’amuser à tout prix (je dis bien à tout prix…) et qui ne comprenaient pas nos décisions, les policiers, les pompiers… La pression venait de tous les côtés et l’équipe a su gérer ces moments difficiles !

Ensuite, la popularité je dirais. Je n’étais pas habitué à être aussi exposé que maintenant. GIW : Que penses-tu de la campagne pour le moment ? A.S : Calme au niveau des événements. Les listeux sont perdus entre ce qu’ils ont le droit de faire ou non avec notamment la pression de la direction imposée dès le début et le nouveau règlement de la campagne. Ils doivent trouver le juste milieu, ça viendra. Je trouve également qu’on ne voit pas beaucoup de polos, d’accessoires et de mascottes dans les couloirs ! Listeux montrezvous ! GIW : Si tu avais un conseil à donner aux listes ? A.S : Que ce n’est pas forcément le meilleur qui gagne. C’est un tout. Il faut s’adapter à ce que les gens veulent à telle période. Ce n’est pas forcément la liste qui fini 1ère au 1er tour qui gagne, il faut faire partie des meilleurs mais ne pas être la liste à abattre. Au premier tour, il faut prendre le bon wagon, ne pas se laisser distancer. Au 2ème tour, il faut en mettre plein la vue et passer à la vitesse supérieure. Interview réalisée par Mélody Banquet


News Le Grand Manitou souviens d’eux par rapport à des situations précises. Une pensée spéciale pour les Croconuts : la présidente, Pauline Monferrand, est décédée d’une méningite, c’est un de ses copains qui a repris la Gem In Way : Y’a-t-il toujours eu liste. Nous avons donné le nom des campagnes BDE à GEM ? de Pauline au couloir asso. Sinon quand cela a-t-il commencé? GIW: Quelles relations avez-vous Jean-François Fiorina : Oui il y en a avec le BDE au quotidien ? (profestoujours eu mais avec une intensité sionnellement parlant) moins forte. Cela est dû à certaines équipes BDE qui n’avaient pas créé JFF: un seul regret, nos relations une bonne image et qui avaient ont été de qualité inégale. Yannick parfois laissé des trous dans la entretient une relation de coaching caisse… Ce furent des moments et les rapports avec l’administration difficiles à gérer. Mais avec l’arrivée existent afin que tout se passe bien. de Yannick Chatelain nous avons Nous n’avons pas de droit de regard mis en place le parcours associatif mais nous souhaitons travailler de ce qui a permis de réguler et d’en- manière plus étroite pour accomcadrer les choses. Puis les listes se pagner le BDE en amont et pour sont plutôt orientées vers l’appren- aider les présidents des assos qui tissage et la capitalisation de ce qui sont pris en étau. Nous voulons les a été fait avant, plutôt que sur de soutenir car ils ont beaucoup de nouveaux concepts qui désorien- responsabilités. Ils doivent manatent. ger une équipe et ont affaire à des étudiants très demandeurs. GIW : Quelles sont les évolutions Le rôle de l’école est d’éviter les déqui vous ont marqué? bordements et d’aider le BDE et son président. Il faut savoir que le préJFF : Un plus grand engouement, sident du BDE est présent au une intensification des campagnes conseil d’orientation (la plus haute qui se voit à travers les événements, instance de GEM). le nombre de listes qui augmente et une plus grande implication. Cela GIW : Quelles relations entretenezentraine plus de mouvements mais vous avec le BDE actuel ? aussi malheureusement plus de débordements. JFF : De très bonnes relations. Il faut que ce soit une relation d’antiGIW : Quel est le BDE que vous cipation et pas de sanction. Les gardez en mémoire et pourquoi ? deux parties ont tout intérêt à ce JFF : Pas un en particulier, je me que tout se passe bien, à créer un Pour ce numéro spécial listes, nous avons voulu pousser les portes de la tour d’ivoire de GEM. Quand JeanFrançois Fiorina nous parle des listes...

climat de confiance. GIW : De manière plus générale, quelles différences observez-vous entre notre génération et les générations précédentes de GEM ? JFF : Vous faites partie de ce qu’on appelle la « génération Y » : une génération qui s’est développée avec Internet. Vous êtes pluriactivités, vous gérez une multitude de communautés et de groupes et vous entretenez des relations très contractuelles avec votre environnement. Il y a une plus grande individualisation de vos comportements que les générations passées. J’ajouterais qu’il y a une rupture dans le rapport à l’alcool. Le binge drinking est devenu une évidence. GIW : Un dernier mot : JFF : Nous souhaitons travailler plus en amont avec les associations et davantage « contractualiser » nos relations afin qu’elles gèrent des projets pour le compte de l’ESC ; c’est déjà le cas pour certaines d’entre elles et nous sommes très satisfaits de la qualité de ces collaborations et de nos échanges. Interview réalisée par Mélody Banquet

5


Portrait JP : Oui, je trouve qu’à notre niveau on avait du succès. Pendant 3 ans, en concert, on avait une affluence moyenne de 200 personnes. On n’est peut-être jamais passés à la radio, mais il y avait quelques articles dans les journaux. On avait même des sponsors qui appréciaient la qualité de nos shows, Gem Im Way : Présente-nous ton c’était vraiment sympa. talent… GIW : Et depuis que t’es à Grenoble Joseph Petitpain : Bon déjà, je fais t’as dû arrêter ? de la musique depuis que j’ai 5 ans, et il y a 5 ans j’ai monté un projet de JP : Oui, mais j’ai quand même ingroupe jazz funk et soul avec lequel tégré l’asso qui kiffe le son : Micro j’ai réalisé pas mal de concerts. Je Ondes. D’ailleurs, là on va alterner faisais de la gratte et de la compo’ les sessions funk et hip hop à la pour une formation à 7 musiciens. radio. Et puis, je remonte un Je m’occupais également de l’orga- groupe avec un pote : Ben de la nisation des concerts, j’allais dé- Comu. Il est dans ma liste, on fait marcher les bars, je gérais la des rallyes musique d’ambiance, et logistique. Dans ce projet, notre on a aussi fait une prestation au pot grande influence c’était Prince. On Chop’A’pic. était vraiment admiratifs de la pêche qu’il avait dans ses concerts, GIW : Ce nouveau projet est-il et de la relation qu’il entretenait aussi sérieux que ton ancien ? avec le public. JP : Oui, on va essayer de GIW : Et ces deux éléments, c’est faire des concerts. C’est pas quelque chose que vous avez essayé encore bien établi, mais on de retrouver dans vos propres aurait une formation à 9. Il y aurait des chœurs et des cuiconcerts ? vres, un sax, une clarinette, JP : C’est ça qui était intéressant c’est assez motivant. On a dans les concerts, la relation avec le trouvé une chanteuse géniale, public. En fait, c’était de la happy Amina, elle a une véritable music. « Just give that smile » présence, une voix chaleu(Hocus Pocus) : c’était un peu ça la reuse, et puis elle chante philosophie du groupe. On voulait juste, c’est intéressant de le partager de la joie, car si t’as pas la souligner. joie pendant que tu joues le public GIW : Tu situerais comment sera pas dans le truc. ce nouveau projet par rapGIW : Est-ce que ça vous a permis port à l’ancien ? de rencontrer du succès ? JP : Ce serait difficile de reJoseph Petitpain est en première année, il débarque à Grenoble mais il laisse derrière lui sa passion, et une expérience musicale singulière. Si jamais l’envie lui prenait de la réitérer, il vaudrait mieux être au point.

6

Et que ça groove ! fonder un groupe qui fonctionnerait pareil. Mon groupe a duré 5 ans et ce n’était vraiment canon que sur les 3 dernières années. Par contre le style va continuer dans le même sens : jazz, funk, un truc qui groove. GIW : Si tu ne devais garder qu’un seul souvenir de tes concerts ? JP : C’était vers la fin d’un concert, on a fait monter le type avec qui j’ai commencé la musique, un joueur de trompette international (il a déjà fait la première partie de James Brown ou encore de Joe Cocker). Il a accompagné mes débuts musicaux dès mes 5 ans. Là, il a joué avec nous et c’était juste dingue. Olivier Sevellec


Do Les listes se dĂŠvoilent

ssie r


Dossier

Interviews réalisées par Carole Moro et Olivier Sevellec

Contrôle d’identité de vos listes ! Mascotte : Rémmmmmmi, notre guide sur les pistes d’atterrissage! Trait de Caractère : Sympa…

Mascotte : Pilote de chasse Trait de caractère : Partout où vous êtes, partout un chopgun est à votre service

Mascotte : Pico le chien Trait de caractère: Des pétales en chocolat, à consommer sans modération. Une liste sans complexes et au gros potentiel.

8


Dossier Mascotte : Crackarinho le coq Trait de caractère : Nous sommes juste une bande de potes, détendue, folle et rigolote, qui sera durant quelques nuits votre hôte et qui réclame aujourd’hui votre vote. N’oubliez pas, voter Crack’hot, c’est décrocher le jackpot. » Sans aucun doute la liste la plus motivée et la plus…craquante

Mascotte : Sacha le panda Trait de caractère : Les câlins de Sacha le panda, du bambou, la jungle…Les iFun créent un univers sans limites et nous fascinent par leur imagination. Alors on les suit: Be hype, be fun, be iFun !!!

Mascotte : Perroquet Trait de caractère : Les préchauffes se font toujours chez Polo, lieu de rassemblement des Just’ease

9


Dossier Mascotte: La Barbe à Papa Trait de caractère: Ils sont bidons mais pas trop…Ils sont roses, ils sont beaux…Et nous réservent sûrement des surprises… Mmmm…

Mascotte : Panthère rose Trait de caractère : Fun, pro, et à votre service Msieur dame

Mascotte : Wistopher Macquaquin Trait de caractère : Première liste créée, de la motivation et du rêve à revendre ! Open banane en vue et plus encore… avis aux amateurs…et aux amatrices ….Et elles sont nombreuses !!! Vive les Wisti’tease, vive leur punch, et vive les babouins !

10


Dossier Parce que le noir n’est pas une couleur !

Listes BDE :

Bande D’Effrontés

Cette année encore, le mois de Novembre arrive avec son lot de surprises, autant le climat grenoblois gèle nos corps frêles de futurs managers autant, la campagne BDE de GEM nous réchauffe agréablement. En effet, le cœur est mis à l’honneur car il est la cible et l’objet de toute convoitise durant cette campagne, qui oppose les 9 listes dévoilées lors d’un amphi ahurissant. Quelle sera donc l’élue des cœurs des électeurs ? endant cette édition, les listes en lice n’ont pas lésiné sur la créativité et nous ont concocté des programmes à couper le souffle. Les TNT’s, wistiteases, justeases, téléshow pinks, crack hots, ifuns, air force tout, chopguns et enfin les chopapics n’ont pas manqué la première occasion qu’a été l’amphi de dévoilement pour déballer, sans retenue, tout ce dont ils ont été aptes à réaliser : chorées, slogans qu’on ne peut plus s’empêcher de vocaliser, mascottes et logos à ravir, que les listeux ont été fiers d’arborer sur leurs polos.

P

L’amphi de dévoilement a donc été caractérisé par un excès de ferveur quasi général. Les grands moyens étaient au rendez vous ! Vu de l’estrade, le spectacle était surprenant, on ne percevait qu’une panoplie de couleurs qui s’entremêlaient grâce au déhanchement permanent des listeux emplis de dédain. Les 2A ont également joué le jeu et ont projeté le reflet non négligeable de ce qu’ont pu être leurs festivités un an auparavant. Mais trêve d’esquisse ! Il faut focaliser notre attention sur l’identité des listes et essayer de déceler le cheval de bataille de chacune d’entre elles. Les verdâtres Ifuns peuvent se vanter de leur mascotte attendrissante et de leur nom si bien trouvé, (avouons- le) ainsi que leur abnégation sans pareille, depuis le début de la campagne. Eh oui, il y en a qui font passer leurs réunions de liste avant celles de gestion de projet. Une mention spéciale pour les chopapics qui ne s’y connaissent pas qu’en chocolat puisqu’ils ne rechignent devant aucun rallye. Quant aux chop guns ils ont le mérite de nous avoir sorti la plus lourde artillerie avec les combinaisons qui font que leur look soit le plus original. Est-ce seulement pour ça que ce sont ceux qu’on

aperçoit le plus ? En tout cas, l’apparence élégante des hôtesses d’air force tout aussi accrocheuse et ce n’est pas ce que la liste a fait de meilleur, puisque leur slogan n’aurait pas pu être mieux dégoté. Pour ce qui est des téléshowpinks l’unique liste bidon, elle se distingue par une chorée magistrale dansée en couple.par ailleurs, les roses sont les seuls à avoir une présidente de liste et ne comptent guère peigner la girafe bien qu’ils assument leur choix de ne pas passer en liste sérieuse. Les Justeases ont pu quant à eux, se démarquer grâce à leur hyper visibilité lors de la Big Band, ils ont su rester groupés et semblaient extrêmement connectés tout au long de la soirée. Les TNT’s peuvent se glorifier d’une vidéo de présentation conçue dans les règles de l’art. Chose qui n’a pas fait défaut au wistiteases qui, en outre, ne manquent jamais, oh grand jamais, de fougue et de…bananes. Enfin, les cracks’ hots, la liste écarlate qui a déniché le meilleur accessoire (car le plus utile), marque un valeureux point avec les rallyes instantanés qu’elle nous propose. En guise de clôture, je tiens à signaler que la fraternité qui s’est aussitôt installée entre les listes ne fait que renforcer notre fierté d’appartenance à GEM. Souhail Bouziane

11


Dossier Les petits nouveaux vont vous surprendre. tégration, ne se ressemble pas. peuvent les voir comme sectaires Entre enthousiasme, circonspec- car trop entre eux. Mais alors les tion, et réalisme, les AP2A ont em- anciens, vous aussi vous traînez barqué à bord du paquebot GEM et avec vos potes de l’année dernière, bien qu’il ne s’agisse pas d’un non ?! voyage de tout repos, l’aventure n’en est que plus exaltante et pleine Il faut d’ailleurs saluer de nombreuses assos qui ont fait le pari de d’inattendus. ais qui sont-ils ? Petite exrecruter des AP2A, qui leur ont fait cursion menée dans cette communauté atypique. Les AP2A ont peut-être cette par- confiance (on sent les futurs manaSuivez les guides ! Une experte an- ticularité qui fait leur force de venir gers dans les resp’ assos). Guild’horizons différents, de cultures laume ANDRIEU recruté à ICO et thropologue et un traducteur. « Kime parle ? ». Sous cette expres- universitaires différentes, et néces- Aloha le reconnaît et souligne cette sion idiomatique peu française or- sairement ont un peu plus de bou- absence de différence faite avec les thographiquement, on retrouve teille. Si tous s’accordent pour premières années. Effectivement, une… AP2A ! Kim SENTIS, res- reconnaître que la transition sémi- ces petits nouveaux sortant de ponsable Com’com dans l’une des naire d’intégration/rentrée officielle prépa sont aujourd’hui listeux et ce plus grosses assos de l’école (NDLR: avec les ex 1A est difficile à gérer, et sont eux qui auront « les clés de Altigliss). Vous l’avez sûrement que comme dans toute situation de l’école » l’année prochaine. AP2A : croisée dans les couloirs avec sa nouveauté, les premiers contacts coincés entre le marteau et l’engouaille lyonnaise ou aperçue vire- sont hésitants, il n’en est pas moins clume de l’intégration ou de la nonvoltant à la Big Band avec son cha- qu’au bout d’un mois, une am- intégration ? Oui et non puisque les peau de cow-girl ! Gageons que biance se crée, des liens se tissent. AP2 ne sont pas des blacklisteux, bientôt tout le monde connaîtra L’utopie n’a pas sa place des deux ils ont leur place bien à eux, ne sont Mik. Un exemple d’intégration bords de la rive, mais des «ponts in- pas ignorés et veulent participer à d’AP2A extrêmement bien réussi. telligents » se construisent. Tous les la grande croisière gémienne. Car Mais chacun d’entre eux, même s’ils AP2A soulignent cette ouverture même si le bilan peut paraître posiappartiennent à cette famille qui d’esprit des ex 1A, même s’ils tif ou moyen selon les points de s’est formée lors du séminaire d’in- confient parfois que ces derniers vue, l’aventure école de commerce rassemble tout un chacun et la vie est ainsi faite que les amitiés naissent autour d’un verre ou d’un cas de marketing! AP2A… ? Sigle barbare dénonciateur d’une certaine invasion de l’école tous les ans à la même époque, bien vécue selon les uns ou mal selon les autres.

M

Alexandre Lanoë

Logo crée par et pour les AP2A

12


Dossier Petit guide des rallyes Tradition presque séculaire dans les écoles de commerce, le rallye est un peu la promesse de campagne des listeux ; Dieu sait qu’on rigolerait bien si la pratique était adoptée par nos politiciens…

es Chop’A’pic ont trouvé euxmêmes le remède à leur hyperactivité. Soulagez-les par un « Freeze ! » bien placé pour interrompre leur logorrhée quand ils essayent de vous convaincre de venir à un de leur pot 1. Toujours dans les rallyes taquins, l’inutile « Ta gueule et Tourne » des TNT’z vous décevra peut-être, demandezleur de se rattraper avec leur plus original Ra’LIT. Si votre anniversaire approche, la pratique la plus courante est de solliciter toutes les listes pour en arriver à un joyeux foutoir dans votre appart’, mais soyez prévenus : les Air Force Tout arriveront en nombre pour occuper le terrain (ils sont

L

expérience qu’on en sort plus tendu qu’autre chose, et ceux qui ont essayé le Crack’massage savent de quoi je parle. Quelques conseils pratique pour vous mettre dans les meilleurs dispositions (et pour la sécurité de la masseuse) : avant l’Acte, dépensez-vous jusqu’à épuisement ; dansez, criez, choppez… Oui, une grosse soirée est un prélude idéal à un massage. Ce n’est qu’une fois que vous êtes allongé et incapable de vous relever que la masseuse intervient ; elle risquerait gros en vous approchant alors que vous n’êtes pas encore vidé de vos forces. Sachez qu’un massage peut être l’occasion de nouer des liens ou d’approfondir une relation, prenez donc soin de vous isoler pour ne pas être troublé dans ce moment d’intimité. La lueur tamisée d’une chandelle reposera vos yeux pendant que la masseuse fait son office, toute dévouée à votre bien-être. Dans les minutes qui s’ensuivent, abandonnez-vous à ses mains expertes et appréciez son petit ‘plus’ de liste: les Crack’Hot aiment pimenter les choses, attendez-vous donc à quelques surprises pour ce Petit point massage sensuel… mais sans suite, hélas ! pratique Le rallye massage, un 1 Comme vous l’aurez noté, cette phrase a grand clas- l’éminent mérite de faire remarquer au JDS qu’il existe un mot pour « diarrhée verbale sique… mais » (cf. JDS du mois de Septembre). une vaste blague en Emile Grihangne réalité: je peux vous affirmer par

très réactifs dans l’aviation). Il paraît que même les Chop Gun, pourtant endurcis à ce genre d’exercice, ont du mal à suivre. La palme de la fumisterie revient aux TéléShow’Pink, liste bidon quand il s’agit des rallyes vaisselleménage mais plus présente que jamais pour les rallyes raclette-foot tous frais payés. Nos remerciements chaleureux aux iFun et à leurs branches de bambou, qui ont mis un peu de verdure dans ce monde de brutes. Mention spéciale au prez’ des Crack’Hot, qui s’est farci une platée de pâtes bolognaise-crème chocolat sans défaillir. C’est tout l’art de satisfaire le public au-delà de ses attentes. Une pensée émue pour Valou, qui remporte le prix du rallye massage le plus torride de la campagne (pour l’instant en tout cas, on espère ne pas avoir à en rester là !), un massage dans l’ambiance molletonnée d’une chambre de gîte où ne manquaient qu’une cheminée et une peau d’ours pour parfaire le décor…

L’abolition de l’esclavage en 1848 n’empêche pas les rallyes d’exister

13


Artagem

by Christina Bergström

Concours photos: Il est interdit de...

«Défense de ne pas rêver» de Ioana Boros, Baptiste Mours, Anne-Sophie Viard et Julia Didelle

e concours Artagem sur le thème « Il est interdit de… » s’est conclu par une belle soirée d’exposition au Planétalis Mardi 24 Novembre. Dans une ambiance cosy et artistique, de nombreux visiteurs sont venus observer, apprécier et échanger leurs sentiments sur les photos présentées. Trois catégories étaient exposées, d’abord la catégorie individuelle, catégorie association et catégorie liste BDE. Artagem tient à remercier tous les participants du concours ainsi que les partenaires. Sans plus attendre, nous allons vous dévoiler les gagnants de chaque catégorie: Défense de ne pas rêver de Ioana Boros, Baptiste Mours, Anne-Sophie Viard et Julia Didelle (individuel)

L

Il est interdit de nourrir les singes des Wisti’tease (listes). Liberté d’Xpression de Xpression (assos)


by ibault Aimé

Actualités

Limiter les naissances pour lutter contre le

L’Iran rejette l’offre de

réchauffement climatique ?

l’AIEA sur le nucléaire

’est la mesure proposée par le rapport 2009 du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa). Selon l’Unfpa la natalité des pays en développement est l’un des principaux moteurs du réchauffement. La Terre gagne chaque semaine 1,5 million d’habitants, cependant les démographes prévoient une stabilisation à 9 milliards d’humains en 2050. Selon l’Unfpa, « des modes viables de consommation et de production ne peuvent être atteints et maintenus que si la population mondiale

éhéran a refusé une offre de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), présentée comme une dernière chance pour éviter d’autres sanctions. Cet accord devait ouvrir la voie à des négociations globales sur le rôle régional de l’Iran mais impliquait que Téhéran envoie à l’étranger 70% de son uranium enrichi pour le transformer en combustible destiné à un réacteur de recherche. En revanche l’Iran se dit disposé à un échange simultané en Iran même de son uranium déjà faiblement enrichi contre du combustible pour son réacteur de recherche. Mais Washington, Paris et Moscou considèrent l’envoi de l’uranium à l’étranger comme un point capital pour tester la bonne volonté de l’Iran. Les États-Unis et leurs alliés discutent désormais des conséquences de ce refus, selon les déclarations du président américain Barack Obama.

C

ne dépasse pas un chiffre écologiquement viable ». Il précise qu’il ne s’agit pas de réglementer le nombre de naissances mais d’offrir un libre choix par l’éducation sexuelle et le développement de la contraception, dont la prévalence n’est que de 5% dans des pays comme le Niger. Ou alors est-ce l’occasion de relancer à Copenhague, en récupérant l’enjeu du climat, la planification familiale dont le budget a été divisé par 2 durant les 10 dernières années ?

Sida: baisse du nombre d’infections epuis l’apparition de la maladie, 25 millions de personnes sont mortes et 60 millions ont été infectées. Selon un rapport de l’Onusida le nombre de nouvelles infections a baissé de 17% depuis 2001. L’Afrique subsaharienne demeure la région du monde la plus touchée mais c’est aussi celle où les progrès sont les plus importants.

D

T

Et la grippe dans tout ça ? a campagne de vaccination est commencée. Seulement 20% des Français s’apprêtent à aller se faire vacciner alors que les plaintes pour « tentative d’empoisonnement et mise en danger de la vie d’autrui » se multiplient. La première avait été déposée à Grenoble le 23 octobre. Les plaignants s’en prennent à une « campagne mensongère » et aux « adjuvants identifiés comme hautement toxiques ». La vaccination est gratuite mais pas obligatoire. On peut se présenter dans l’un des 1060 centres répartis sur le territoire après avoir reçu un bon de vaccination de la Caisse d’assurance maladie. Les sujets à risque ont déjà reçu le leur, tous les autres le recevront plus tard. La vaccination se fait en deux injections, il faudra donc revenir 3 semaines plus tard pour recevoir la seconde.

L

15


Opinion L’envie d’avoir envie. 1, 2, 3, votez ! Facile à dire et facile à faire si l’on prend en considération la technicité de l’opération. Et pourtant…

choix comme l’abstention en est un. Conjoncturellement pourtant, les abstentionnistes seront les premiers à se plaindre, les premiers à objecter. Mais notre génération, plus que les vec les débuts de la cam- autres, reste exemplaire en ce sens pagne BDE à GEM, il serait que comme nos chers professeurs bon de rappeler quelques vérités que nous avons parfois du 1, 2, 3, votez ! mal à considérer mais qui ont du sens. « Sans la liberté de blâmer, il de GRH ont pu l’affirmer, nous n’est point d’éloge flatteur » disait sommes la génération Y : celle des enfants gâtés, passionnés puis enFigaro… So let’s pop the music ! « Voter est un droit, c’est aussi un nuyés, libres penseurs, etc. Le sens devoir civique ». Or, aujourd’hui, du devoir et de l’abnégation dont on assiste à un phénomène crois- font preuve nos aînés nous rebute. sant de non-participation électo- Ainsi, beaucoup d’entre nous sont rale À la lumière de toutes les engagés au sein de GEM (BDE, interventions, la participation aux assos, listes) mais aussi à l’extérieur élections ressort comme l’un des et même politiquement pour cerindicateurs importants de l’impli- tains. cation des citoyens dans les institu- Si nous avons peu de prise et peu tions et les grands débats publics. À d’intérêt suivi pour les enjeux glol’inverse, l’abstention illustre une baux, c’est qu’ils forme sinon de désintérêt, du impactent peu moins de désaffection d’une partie notre quotidien de la société vis-à-vis des grands ou celui de nos enjeux de la vie publique. Il est sans proches. doute bon de dire quelques mots aux plus jeunes, aux nouveaux élec- Alors, si tous au teurs sur le marché de la chasse aux sein de GEM voix destinée à alimenter le civisme nous nous encitoyen, pour leur éviter de s’em- flammons pour campagne bourber dans les larges et gras la sillons qu’on ouvre à grands cris BDE, ses rallyes, puisqu’ici il est question de civisme ses soirées, son et d’exercice de sa citoyenneté. ambiance, pourNous le ferons au moment du choix quoi ne choisidu prochain BDE alors pourquoi rions nous pas ne pas en faire autant dans notre d’être acteurs à vie quotidienne ? Le vote est un plein de temps

A

16

«

»

de notre vie en acceptant que nous faisons partie d’une communauté plus large : la communauté citoyenne ? Comme le disait le titre : « l’envie d’avoir envie »… eh bien c’est au quotidien que nous devons l’exercer, le vivre… Parce que ce n’est pas dans l’école de l’innovation que nous apprenons à devenir passifs, au contraire, nous devenons acteurs de notre réussite, acteurs de notre vie. Le devoir, si éloigné soitil de nos considérations d’Y, nous devons parfois en faire preuve, et nous en ferons preuve le jour où nous exercerons des responsabilités professionnelles et/ou familiales. Just do it. Just vote. Alexandre Lanoë


Opinion Facebook,, un ami qui vous veut du mal Mettre sur pied un réseau inutile ? Recevoir des nouvelles de personnes dont on ne veut plus entendre parler ? S’exhiber mine de rien ? À toutes ces questions, une solution simple et efficace : les réseaux sociaux.

u’est-ce qui commence par f, qui termine par k, et qui fait passer le temps dans les moments de solitude ? Dans le mille Émile, Facebook. L’irrésistible ascension du réseau social n’est pas sans poser quelques questions. Où s’arrêtent la convivialité et le partage de souvenirs pour laisser place au voyeurisme voire à l’obscénité ? Les frontières sont floues, surtout lorsque les relations ellesmêmes ne sont pas clairement définies : jamais le mot « ami » n’eut acception aussi triviale et insignifiante que celle utilisée par Facebook. Je n’ose même pas évoquer ici l’idée pudeur, obsolète depuis belle lurette ; décidément les valeurs se perdent… Au milieu de cette confusion, les développeurs du site gardent les idées claires : tous les moyens sont bons pour vous soutirer l’information (ce qu’ils appellent élégamment le Contenu Utilisateur), la vendre et l’archiver.

Q

Aide en petit dans le coin inférieur droit, section Confidentialité, Facebook a le tact de proposer la suppression définitive, notamment pour les défunts. À en croire les Conditions Générales d’Utilisation (CGU), ça n’empêche en rien l’exploitation du contenu (soigneusement gardé dans les archives du site). Petit extrait de l’acte de vente de votre âme : « En transférant votre Contenu Utilisateur où que ce soit sur le site, automatiquement vous accordez, déclarez et garantissez que vous avez le droit d'accorder à la Société une licence -

irrévocable, perpétuelle, non exclusive, transférable, libre de droits, mondiale (assortie du droit de sous-licencier) - d'utiliser, de copier, d'exécuter et d'afficher publiquement, de reformater, de Avez-vous déjà essayé de suppri- traduire, d'extraire (en tout ou en mer votre compte ? Il faut vraiment partie) et de distribuer ce Contenu en avoir envie : dans la rubrique utilisateur à quelque fin que ce soit

[…]. » Ils ont un peu édulcoré le tout, dernièrement ; mais la philosophie, pour ainsi dire, reste la même.

«

Vous accordez une licence irrévocable et perpétuelle de distribuer ce contenu à quelque fin que ce soit

»

Quant au risque que représente la publication de vos données personnelles, imaginez-vous une seconde en responsable de la com’ recrutement et partenariats d’un réseau terroriste ; est-ce que vous vous priveriez d’une telle mine d’information ? On en vient à des absurdités à s’en taper la tête contre les murs : que penser de la crédibilité de John Sawers, le nouveau patron du MI6 (services secrets britanniques) dont la femme a joyeusement publié les photos de vacances l’été dernier ? Il a dû manger son chapeau… Pour finir, sachez que les recruteurs ont pris pour habitude de « googliser » le nom de leurs recrues potentielles, et ne manquent pas de découvrir quelques cadavres dans le placard. Profitez des auditoriums de personal branding, sublimez Facebook !

Emile Grihangne

17


Opinion La Mafia à travers les titres des journaux de l’époque La Mafia fait parler d’elle depuis moult décennies dans les rues grenobloises. (Le Dauphiné : « La mafia fait des vagues à Grenoble » 4.02.93). De fait, on peut remonter l’implantation mafieuse à Grenoble aux années 60 avec les corses puis les italiens, enfin les siciliens, dans les années 70. Tu n’es pas sans avoir remarqué les bords de l’Isère, encombrés de Pizzérias. Ah vin dieu ! pas d’accusation sans preuve, peut-être se font-elles réellement un grosse concurrence…

es légendes de sacrifices pour l’honneur courent sur les mafieux. Elles leurs donnent un caractère presque sympathique, une force d’honneur. Remettons les pieds sur terre, stop les chimères, une Mafia reste simplement une organisation économique illégale de famille, et encore... On ne peut pas survivre dans la famille sans suivre des règles si strictes, que l’on se demande si le terme de famille est approprié sinon celui de secte clanique moribonde.

de Grenoble reconduit à la frontière italienne » (Agano ; tête présumée de la Cosa Nostra). Depuis des dizaines d’années tout un cheptel de pratiques illégales (racket, jeux, proxénétisme, drogues …) sont les faits de ces familles italogrenobloises.

D

Pour faire un rapide tour historique, les gangs grenoblois, aux dires de la police, sont nés dans la période de l’après-guerre. La ville comptait deux clans : « corses » et « italiens » qui s’affrontèrent terribleLa Mafia à Grenoble n’a plus rien ment jusqu’en1975. Les italiens gade français. Ses premiers pas se font gnèrent et étendirent alors leur dans les circuits corses pour laisser territoire jusque sur la côte d’Azur. très vite la place aux siciliens, Les voilà à présent disputés à Grecomme en témoigne ce titre de noble par de nouvelles bandes l’Humanité de 1993 : « Un Sicilien comme « les Gitans sédentaires »

18

du quartier de l’Abbaye ou ceux de Villeneuve. Le problème se déplace dangereusement avec les rafles très efficaces de la police aux débuts des années 2000 (« Le procès de la mafia grenobloise » 16.10.07, AlterInfo.). La Mafia italienne se met en retrait et cède sa place à ces groupuscules de cité dont l’économie souterraine est plus incontrôlable. Ce sont eux, les auteurs des derniers règlements de compte sanglants de 2007 et 2008 (Le Parisien « Guerre des gangs à Grenoble » 31.10.07.). Le conflit a donc trouvé un sinistre écho auprès de quartiers grenoblois avec la guerre qui oppose depuis le début des années 2000 deux clans, celui de Morival dit des « Gitans » et celui des « Maghrébins », pour le contrôle du marché des stupéfiants ( « A Grenoble, Gitans et Maghrébins s'affrontent pour le marché de la drogue », Le Monde, 07.12.07).

Là où la police pouvait lutter contre une organisation puissante et stricte, la lutte se fait maintenant floue, les adversaires sont aussi bien des petits malfrats de quartiers qui tentent leur chance dans le circuit que des vrais bandits comme le clan de l’Abbaye ou celui de la mafia Cosa Nostra. Céline Sandrin


Insolites Il est l’heure des Insolites! 0 s de 80 u l P . s é aque ostitu s de pr nes aïs ch isn io ll i j eu cro 2m ompte rofiter de ces rts du PIB, la ! c e d n p s ï la pa La a urs viennent xe gagne des as des blague e e p t S i t 000 vis ’industrie du ppement c’es .. L velo année. s en dé y a p s e sance d ujourd'hui, je suis vendeur Qui a dit que les femmes étaient compliquées ? automobile. Un homme se présente pour acheter un break. Jetant un œil furtif à sa voiture, je lui confirme que ce serait la bonne taille vu le gros chien que ou le nombre de personnes qui recherchent Véj'aperçois dans la sienne. C'était sa ronique les gémiens pour lui retracer le portrait. femme. Je n'ai pas fait la vente. VDM! millions de Français jouent...Pourtant Ongame est tou-

Les Chiffres...

A

785 29

jours en déficit...Chercher l’erreur!

1% des femmes ont leur ménopause avant 30 ans... 1200 filles à l’ESC...qui seront les 12 heurseuses élues? Va falloir s’y mettre les filles!

ujourd'hui, au lit avec ma copine, je passe tendrement ma main sur ses jambes en ajoutant : "Ouh, ça repousse !" En m'attrapant le manche, elle a répondu : "Ouh, si ça, ça pouvait pousser..." VDM!

A

Insolite à l’ESC Spécial 2A : plus que 5 semaines avant les partiels à l’heure où cet article est rédigé … je refuse de penser au moment où je tiendrai ce somptueux GIW dans mes mains… place 76, auditorium 3, alea jacta est. Spécial 1A : Alors, il n’est pas insolitement passé vite ce premier semestre made in GEM ? Spécial tout le monde : 1 joyeux Noël ! Et à la rentrée, on attend de voir les stratagèmes vestimentaires de tous pour tenter de cacher ces malencontreux kgs pris malencontreusement pendant ces vacances où, il est bien malencontreux, la dinde farcie et autres facéties nous tentent de trop. Avant-garde, on attend les fashionables conseils !

20

«Bit e com , B-I p qu’i te tri T-E, pl e » l le m f , p ot Xpr essio allait, j arce e son n nou vous p l’ai dit, veau r slog ésente an.


Sport La main du diable Mercredi 18 novembre, 23h32, tout un pays exulte après 120 minutes de souffrance. La France vient de se qualifier à la Coupe du Monde 2010 qui aura lieu en Afrique du Sud grâce au match nul arraché dans les prolongations face à une excellente équipe d’Irlande. Merci la main d’Henry…

mais si El Pibe De Oro (ndlr : le surnom de Diego Maradona) a le droit a un traitement de faveur, c’est évidement parce que, dans la foulée de sa célèbre main, il inscrit le plus beau but de l’histoire. Avoir du génie qui frôle le divin donne le droit à l’erreur. ierry Henry, lui le grand et fervent défenseur du fairplay, ne s’est pas rattrapé et prive par sa tricherie une équipe méri’histoire paraît belle. L’équipe tante et supérieure (dans ce match de France a plié face aux at- retour) de participation à la Coupe taques irlandaises, s’est faite malmener dans tous les secteurs de jeu mais, mis à part le seul but du match (Keane à la 35ème minute), l’équipe de France n’a pas rompu ! Elle le doit essentiellement à l’état de grâce de son gardien, Hugo Lloris, auteur de plusieurs sauvetages décisifs. Lloris l’ange gardien…

L

Mais comment nommer ierry Henry alors ? Lui qui est à l’origine de l’égalisation salvatrice. L’importance qu’a son geste (contrôle du biceps, de l’avant bras puis de la main) dans le score final et la myopie aiguë des arbitres rappellent irrémédiablement la célèbre « main de Dieu » de Maradona, un certain 22 Juin 1986, en quart de finale de la Coupe du Monde de football, contre l’Angleterre (match remporté 2-1 par les Albicelestes). La tentation est trop grande de voir en la main d’Henry celle du diable ! Cette analogie peut sembler sévère,

contrôlable que l’arbitre n’a pas sanctionné, un réflexe que tout joueur de football peut comprendre. Un réflexe patriote qui propulse son pays dans la plus prestigieuse et la plus populaire des compétitions sportives. Et pour cela il est injuste de lui jeter la pierre (une cargaison de pierres au vu des critiques). Les règles sont faites pour être violées. Pas vu, pas pris… Il serait plus judicieux de s’en prendre à ceux qui sont censés faire respecter le règlement : les arbitres ! Ce qui relance le débat de l’arbitrage vidéo…Mais ce n’est pas le sujet. Ce qui est impardonnable, ce n’est pas tant qu’Henry se soit trompé de sport l’espace d’une action mais bien sa réaction. En effet, comment peut-on littéralement s’extasier et exploser de joie après avoir commis un geste qui devrait plus susciter le regret, voire la honte, que la fierté. Là est la faute de l’attaquant français. C’est bien son attitude et non son geste qui est diabolique. La joie du diable donc…

Au-delà de toute cette polémique, ceci montre à quel niveau est tombée l’équipe de France de football, obligée de du Monde. Et puis surtout, Henry tricher pour se qualifier et capable n’est pas Maradona ! de s’en réjouir…Bravo ! Mais Henry est un homme. Henry est un footballeur. Et son geste est avant tout un réflexe difficilement

Maher Sellam

21


JDA ette année, en se promenant dans les couloirs de GEM, impossible de ne pas remarquer les chemises « bûcheron », les Bensimon, les shorts en jean, les boots à clous ou les vestes « boyfriend ». Même les plus discrets d’entre nous font attention à leur style. Comment expliquer cela ? Est-ce l’influence des gens people de l’école qui imposent les tendances ? Ou est-ce tout simplement une autre expression de la standardisation des styles ?

C

Un jour, une étudiante m’a dit : « Pour être vraiment à la mode, il faut assumer ce que tu mets : peu importe l’avis des gens ». J’ai alors commencé à observer les gens dans le couloir, et malgré tous nos efforts, on est tous habillés pareil. Adieu la Mode, bonjour le Conformisme ! Selon moi, ceci est dû à une volonté de mieux s’intégrer. Comme dans n’importe quel microcosme, il y a une norme à laquelle on doit s’adapter pour se sentir appartenir au groupe, et à GEM c’est l’habillement. S’habiller, c’est se créer une identité aux yeux des autres. À GEM ceci est d’autant plus important que toute personne est étudiée puis classée dans une catégorie : « people », « geek », « nobod », « asso ». Malheureusement, on ne juge pas la personne à son caractère, son intelligence ou sa personnalité, mais à ses goûts vestimentaires. Ainsi, on choisit des vêtements qui deviennent passe-partout pour éviter toute sanction et se voir reléguer au

22

« La mode se démode, le style jamais » Coco Chanel

banc des « intouchables » ; finalement, l’identité qu’on souhaitait tant se créer devient standardisée par peur de se démarquer et de ne pas appartenir au groupe. En ce moment, pour être à la mode GEM, il faut : porter un short avec des collants, une marinière et une veste de tailleur ou un blouson en cuir et des petites bottines. Toute personne ne suivant pas ce code est discrètement pointée du doigt. Le plus étonnant est que les personnes que l’on stigmatise sont souvent celles qui en montrent trop. Des talons trop hauts ? Une veste flashy ? Une robe trop courte ? Et pire encore, le tout ensemble ? J’ai le regret de vous annoncer que la fashion police de GEM vous a recalé.

dent, ce qu’elles montrent via leur style vestimentaire. Une personne qui s’assume fait toujours plus peur car elle fait preuve de confiance en soi : la plus grande des forces à GEM où l’on est sans cesse remis en cause pour nos faits et gestes. On en revient donc toujours à la même question, pourquoi tant de frilosité à l’égard de ce qui est différent ? Je ne dis pas que ceux qui se démarquent par leur style évitent à coup sûr les fashion faux-pas mais simplement qu’ils font preuve d’anticonformisme et que ça ne fait de mal à personne.

Alors, chers Gémiens, un conseil, passez un peu moins de temps devant votre glace le matin, et ne choisissez pas ce que vous portez en fonction de ce qui se met en ce Ceci est peut-être l’expression d’une moment à l’école, mais plutôt en jalousie à l’égard de ces personnes fonction de ce qui vous fait vraiqui se fichent de la norme et sou- ment plaisir ! haitent vivre comme elles l’entenMélanie Choco


JDA Un Grand Merci! e 1er décembre dernier, vous étiez nombreux à participer au Grand Live pour le Sidaction avec les Housse de racket, les Settled In Motion et Baptiste Zimmer! A l’occasion de cette Journée Mondiale contre le Sida, les Gémiens ont su se mobiliser et nous tenons à vous en remercier!

L

Les prochains rendez-vous d’aLive: Le 5 janvier 2010 : concert rock suivi d’un grand open micro : les artistes de GEM pourront y exprimer tout leur talent! A l’Habanero, 1 Place St André, PAF 2€. Le 1er février : journée rock+ concert organisés par la GP. Le 15 mars : concert rock à l’Habanero organisé par les 1ères années d’aLive! Le 14 avril : concert de clôture de la 1ère édition!

aLive, qui part quasiment de zéro, a donc besoin de se faire connaître de vous et de toute la population grenobloise, afin d’être reconduit les prochaines années pour continuer à avez pu assister à nos open capotes : sortez couverts! lutter contre le Sida. Relancer la vigilance des jeunes!

Le 3ème objectif: Rassembler un maximum de aLive, un projet musiOn remarque une tendance néga- fonds pour le Sidaction! cal et solidaire! tive ces dernières années : la banalisation du VIH par les jeunes en Pour lutter contre le SIDA, aLive En réunissant les jeunes Grenoblois général. En effet, ils semblent être souhaite également soutenir la autour d’une même passion, la mu- de moins en moins vigilants face à recherche. Pour cela, nous sousique, aLive veut les sensibiliser à la ce virus qu’ils pensent être facile- haitons récolter le maximum de lutte contre le SIDA et récolter tout ment soignable grâce au progrès de fonds tout au long de l’année, afin au long de l’année le maximum de la médecine, et ont donc tendance à d’en reverser le plus possible au fonds pour cette grande cause en or- baisser la garde et à adopter des Sidaction. C’est en aidant la reganisant des aerworks à la K’fêt, comportements à risques. cherche à avancer que l’on des concerts dans des bars etc… Les membres d’aLive ont donc dé- pourra, un jour, trouver un vaccidé de lutter, à leur niveau, contre cin contre le SIDA et alors reLes 3 objectifs de cette 1ère édition: cette mauvaise tendance, en sensi- tourner le ruban rouge pour faire bilisant de nouveau, les jeunes Gre- apparaître le V de la victoire noblois aux dangers de cette Se faire connaître! L’équipe aLive terrible maladie à travers des acaLive est le tout dernier projet de la tions de sensibilisation et de préZone Art, né en avril 2009 de la vo- vention avec l’aide du Sidaction. lonté d’une poignée de Gémiens. Lors des évènements aLive, vous

Et qui est ce fameux Freddy? Ce petit bonhomme rigolo que vous pouvez voir sur nos pulls et nos flyers est notre mascotte et doit son nom à Freddy Mercury, leader du groupe Queen, décédé en 1991 d’une pneumonie causée par le virus du SIDA. Il s’agit d’un clin d’œil, d’un hommage que nous avons voulu rendre à ce chanteur charismatique et talentueux qui fait partie des innombrables victimes de cette maladie contre laquelle nous avons fermement décidé de lutter, avec vous.

23


Music Un grand bol de soul… ne fois n’est pas coutume, une petite leçon d’histoire ne nous fera pas de mal. En effet cette année nous célébrons les 50 ans de la maison de disques Motown (Contraction de « Motor Town », surnom de Détroit à l’époque »), fondée en janvier 1959 par Berry Gordy. A l’instar du hip-hop, différent sur les côtes est et ouest, on peut faire une distinction entre la soul du sud, notamment représentée par le label Stax et celle du nord dont Motown est la principale représentante. En effet la soul du nord est plus pop, plus accessible. D’ailleurs l’objectif de Motown est de plaire aussi bien au public noir qu’au public blanc. Le label est une véritable usine à tubes, le premier succès en 1959 annonçant la couleur : « Money (at’s what I want) » de Barrett Strong. Les principaux interprètes de ce label sont : Michael Jackson & e Jackson Five, Diana Ross et e Supremes, e Four Tops, Martha and the Vandellas, Smokey Robinson, Gladys Knight, Marvin Gaye, Stevie Wonder, e Pointer Sisters, Edwin Starr et e Temptations. Ceux-ci sont servis par une équipe de compositeurs hors pair tels Berry Gordy lui-même, Smokey Robinson, Holland, Dozier & Hol-

U

land et Norman Whitfield - et par le groupe de musiciens, les Funk Brothers. Durant la première partie des Sixties, les chansons sont extrêmement pop et insouciantes mais durant la fin de la décennie, la musique se fait plus complexe, psychédélique et funky tandis que le propos se politise, principalement grâce à Marvin Gaye. En 1971, une première page se tourne, Motown déménage à Los Angeles et des artistes importants tels que Stevie Wonder ou Marvin Gaye deviennent indépendants artistiquement, bien que toujours distribués par Motown. À cette époque, d'autres valeurs montantes arrivent comme e Jackson Five et Michael Jackson pour la première partie de sa carrière solo, ou Lionel Richie avec ou sans e Commodores. Ensuite, durant les années 80, le label perd petit à petit de son influence. Aujourd’hui Motown appartient à Universal et Diam’s est la directrice artistique de la branche France… e sound of young America, tel était le slogan du label. Motown aura réussi à l’être pratiquement durant deux décennies, signant la B.O. de tout un pan de l’histoire afro-américaine.

Décembre, c’est le moment de faire le bilan. Je ne vais pas revenir sur les cadors mais plutôt sur quelques perles méconnues qu’il serait bête d’ignorer. Ainsi le crooner anglais Richard Hawley avec l’album Truelove’s Gutter signe son grand retour. Dans un style indie pop-rock mâtiné de folk, on a pu apprécier l’album Veckatimest de Grizzly Bear, légèrement expérimental (dans le même esprit, Merriweather Post Pavillon d’Animal Collective, Time to Die de e Dodos et In Ear Park de Department of Eagles), celui des Monsters of Folk, dream team de chanteurs-songwritters américains ou bien Arm’s way d’Island, pouvant rappeler Arcade Fire ou les Guillemots. À écouter aussi : Portugal, e Man avec e Satanic Satanist, album pop, groovy. Les Français n’ont pas été en reste avec Ghost Train Tragedy de Coming soon, anti-folk sous influence 60’s ou Skywriter de DatA, côté électro-pop. Sinon, la soul de Mayer Hawthorne (Strange Arrangement), rappelant Curtis Mayfield, Stevie Wonder ou Smokie Robinson, a été très rafraîchissante. Louis Quignon


Cinéma A la découverte de la première merveille de Mike Nichols seur psychologique par le spectateur au début révèlent de sombres facettes de leur relation. Cette découverte assombrit encore le film, car on peut voir en n effet, la banalité apparente Martha et George d’un couple bien établi peut une projection du cacher un quotidien sous- futur du jeune coutendu par une cruauté mutuelle ple d’invités et sans nom et des humiliations réci- peut-être même du proques. C’est dans cette brèche futur de chaque que s’engouffre le brillant Mike Ni- couple. chols pour son premier film, avec pour base la pièce à succès d’Ed- Le film distille une atmosphère ward Albee. Le projet est très auda- lourde, suffocante, chaotique cieux et sera récompensé comme il même, puis aboutit à une fin triste se doit, avec pas moins de 13 no- et émouvante. Le spectateur est pris au piège dans une tempête de viominations et de 5 oscars ! lence verbale du début à la fin. Le Martha et George semblent corres- film est éprouvant. Le spectateur en pondre à tous les critères d’un ma- sort épuisé. Il n’a qu’une seule riage heureux : maison de banlieue, envie, que le film cesse, que la réussite professionnelle, admira- cruauté cesse ! Et pourtant, le film tion de leurs voisins. Pourtant, paraît tellement court… Cette après une soirée arrosée, c’est à un œuvre est une expérience tout à fait tout autre jeu qu’ils s’adonnent, inédite. sous les yeux de leurs crédules invités. Les quatre murs de leur pa- La qualité de cette atmosphère malvillon deviennent l’enceinte d’un saine est due à la fois à la perforchamp de bataille sans merci où les mance ahurissante d’Elizabeth deux combattants usent de toutes Taylor et de Richard Burton dans le les ficelles de la méchanceté, du rôle de Martha et George et au travice et de la volonté profonde de vail de Mike Nichols à la réalisablesser l’autre – quitte à l’abattre. tion. Le combat du couple, d’une Dans cette lutte étourdissante, vulgarité et d’un sadisme inimagimême les invités jugés sans épais- nables, est tellement violent qu’on

Le titre choisi par le réalisateur, Who’s afraid of Virginia Woolf, reprenant la comptine populaire, laisse entendre que le film sera léger et amusant. La réalité est toute autre.

E

ne peut que difficilement y croire et en même temps, l’interprétation, si crue, le rend totalement crédible. L’excellence de leur jeu a été récompensée aux oscars des meilleurs acteurs : Richard Burton fut nominé, et Elizabeth Taylor le reçut. Mike Nichols, quant à lui, a fait des prouesses : c’est comme si la caméra ne faisait que, malgré elle, suivre du regard, une scène de violence conjugale. Aucun artifice ne vient gâcher le combat. L’effacement du réalisateur rend la scène encore plus réelle. Parfois on se croirait presque au théâtre. Cette merveille du cinéma a la capacité de susciter des sentiments intenses chez le spectateur. Et vous, jusqu’où ira votre seuil de tolérance? Lara Erel

25


Book’in Le dernier roman de Fréderic Beigbeder « Un roman français » a dernièrement reçu le prestigieux prix Renaudot, cependant une grande question nous habite (ok, j’exagère sûrement un petit peu…), ce roman mérite-t-il cet honneur ?

beder en rajoute, et ça devient agaçant de voir qu’il ferait passer un bagnard pour un petit joueur à côté de lui. Ne soyez pas apeurés en lisant ces phrases, il reste tout de même l’autre moitié des chapitres (21 précisément), dans lesquels la splendide association de mots, débouchant ainsi sur des phrases, permet, par éclairs, de savourer ce livre, et de relativiser un investissement de 18,00 euros, pour ce magnifique assemblage de feuilles à la couverture jaune poussin. Cependant, ces moments trop rares ne sauraient rattraper le côté insipide des 100 premières pages (sur un total de 280 quand même !).

out d’abord, situons le contexte : F. Beigbeder, écrivain esthète, légèrement bobo amplement drogué, dont la principale caractéristique est de disserter avec plus ou moins de talent sur des sujets de fond tels que les femmes, la publicité, la drogue, ou parfois les trois ensemble (cf. 99 francs), sort en septembre son nouveau livre, une tentative déguisée de polémique contre l’État français sur fond d’autobiographie. Alors pourquoi ce livre a su conquérir le jury du prix RenauOn ouvre le livre, et là grande sur- dot? prise, il semblerait que le thème ait changé. Les coutumiers des his- Après tout, il y a forcément une raitoires de Beigbeder seront surpris. son, au moins une Ici on parle de l’enfance de l’écri- (qui se doit d’être vain, de ses petits bonheurs et mal- bonne au vu de heurs, des galets des plages basques tous les défauts lancés avec son grand père pour qu’accumule ce faire des ricochets…Bucolique livre). Sûrement n’est-ce pas ? parce que ce livre tient dans le génie Mais non, Beigbeder reste Beigbe- d’un seul chapitre, der, un chapitre sur deux vous de trois innoaurez le droit à son ressenti sur sa centes petites journée (et demie) de détention pages, où l’on provisoire dans une prison pari- s’aperçoit que sienne, suite à la consommation de pour une fois, cocaïne sur le capot d’une voiture Beigbeder a comen pleine rue (comme quoi, être pris que le fond écrivain ne fait pas forcement de primait sur la vous quelqu’un d’intelligent). Et là, forme, que parler comme un enfant qui se plaint de sa fille valait d’une petite coupure au doigt, Beig- mieux que de par-

T

26

Pourquoi lui ? ler des filles, que parler de cailloux était plus pertinent que parler de poudre… Soyons clairs, car toutes les bonnes histoires ont une fin, et cet article n’échappe pas à la règle. J’aime Beigbeder, mais ce livre ne mérite pas son prix. Cependant pour la première fois, après un périple d’une dizaine de ses livres, Beigbeder m’a ému, et ça peut paraître idiot de le lire après plus de 2000 caractères (sans les espaces) de critique de son livre. Mais finalement, un bon livre n’est-il pas celui qui peut vous toucher ? Un roman français Fréderic Beigbeder Joakim Rau


by Carole Moro

Mode

Ces bloggeuses qui nous facilitent la vie… hers étudiants à l’ESC Grenoble : vous ne savez plus où donner de la tête, vous vous sentez submergés par le travail et vous n’avez plus le temps d’établir votre liste de courses ? Vous vous sentez l’âme d’une midinette et vous rêvez d’être enfin bien lookée pour la prochaine soirée ESC, mais le temps pour la réflexion et le choix des tenues vous manque ? N’hésitez plus, faites un tour sur les sites fashion féminins tels que Le-Monde-est-à-nous.net, où Marie-Laure, très connue dans la blogosphère française (et accessoirement mannequin), vous décrypte toutes les tendances et vous conseille sur les nouveaux produits de beauté à adopter d’urgence. Il y en a pour tous les goûts : MarieLaure délivre des conseils et astuces en déco, design, beauté, bio,

C

fashion…, le tout agrémenté de jolies photos pétillantes qui ne cessent de ravir les internautes. La flemme d’aller acheter le Vogue pour connaitre les nouvelles tendances ? Connectez-vous, sans plus attendre, sur le blog de Betty et laissez-vous guider : Betty, fashion bloggeuse parmi les plus remarquées du moment (elle est récemment apparue à l’Edition Spéciale sur Canal+), vous présente régulièrement ses choix de tenues, afin que pour chaque occasion vous soyez « fashionable », qu’il s’agisse d’une promenade en forêt, d’un dîner entre amis ou d’un rendezvous amoureux…Vous pourrez également consulter son carnet d’adresses shopping et vous habiller pile poil dans la tendance Betty!! Enfin, si après tous ces conseils, vous vous sentez encore un brin

déprimé(e), n’attendez-plus et courrez lire les aventures de Penelope Joli Cœur !! Le site, créé par Pénélope Bagieu, est des plus humoristiques et réussira à vous redonner le sourire. En effet, la jeune illustratrice y raconte ses aventures en images, et nous fait partager ses amours, ses envies et ses coups de gueule. L’esprit délirant de l’auteure fait de ce blog un rendez-vous incontournable sur le Net. Alors à vos claviers, Gémiens !! ht tp : / / w w w. le - mon de - es t - anous.net/ http://www.leblogdebetty.com/ h t t p : / / w w w. p e n e l o p e jolicoeur.com/

English Moment sur Grenoble… omment vous parler de tendances sans évoquer le Cake Shop, cette boutique/pâtisserie située dans le centre-ville de Grenoble, qui ravira les plus Britishs d’entre nous… Comment vous décrire sans saliver les innombrables pâtisseries anglo-saxonnes, les cupcakes « so kawaii » et les multiples accessoires à pâtisserie qui vous attendent au 11 rue iers ? Sans plus attendre, rendez-vous au Cake Shop, magnifique parenthèse anglo-saxonne en plein

C

cœur de Grenoble, qui nous fait oublier la grisaille monotone de ce mois de décembre. Envie d’un gâteau personnalisé en forme de sac à main pour votre anniversaire ? Tous vos souhaits sont satisfaits au Cake Shop. Vous pourrez même participer à des ateliers de création pâtissière, et repartir déguster chez vous vos succulents cookies et muffins que vous aurez préparés. Sur ce, bon appétit, chers Gémiens !! http://www.thecakeshop.fr/ e Cake Shop, 11 rue iers à Grenoble


Millesi’mets Qui n’a jamais succombé à la tablette de chocolat trônant dans le placard de la cuisine, au moelleux au chocolat de la tante Georgette, ou encore à cette fameuse pâte à tartiner dont on taira le nom et qui illumine les soirées crêpes entre amis? Acclamé par la science pour ses vertus apaisantes, le chocolat dans tous ses états nous met souvent dans tous nos états. Il a même envoûté GEM, berceau de la gestion de projet (GP pour les intimes) « Journée du chocolat », qui va être réalisée par un groupe d’étudiants de première année. D’où le chocolat peut-il bien tenir ce succès ?

n peu d’histoire pour commencer. Le chocolat trouve ses racines au Mexique. C’est dans le pays des burritos et des tacos qu’il était cultivé par les Mayas, qui se servaient des fèves de

U

Attention : article fort en chocolat… cacao comme monnaie d’échange. pendant longtemps le secret des Lorsque les Conquistadors arrivè- techniques de transformation des rent en Amérique du Sud, ils dé- fèves en chocolat. Consommé par une poignée de privilégiés car très cher, le chocolat acquit rapidement ses premières lettres de noblesse. La France ne tomba sous ses charmes qu’à partir de 1615, à l’occasion du mariage de l’infante d’Espagne avec Louis XIII. La création de la Chocolaterie royale à Bayonne contribua ensuite à la diffusion du chocolat dans l’Hexagone. Le début du XIXème siècle et l’accélération de l’industrialisation marquèrent le point de départ de la couvrirent le xocoatl, boisson démocratisation du chocolat en mousseuse et amère à base de fèves Europe, grâce à des pionniers tels de cacao. Les fèves de cacao furent Philippe Suchard ou Henri Nestlé. pour la première fois importées en Aujourd’hui, le chocolat est tant un Europe en 1528. L’Espagne garda produit de consommation courante qu’une matière travaillée par les chocolatiers les plus réputés comme Patrick Roger. Il s’est aussi invité dans les cuisines des restaurants les plus prestigieux, où il coIngrédients (pour environ 40 habite (pour peu de temps, cela va truffes) : sans dire) dans les assiettes avec des denrées luxueuses comme le foie 300 g de chocolat noir gras. 20 cl de crème fraîche liquide à Mais qui a dit que le chic devait être 30% de MG cher ? Parce qu’on vous aime bien, 40 g de beurre (doux ou salé, on vous livre un secret qui fera de selon vos goûts) vous le/la meilleur(e) ami(e) du Cacao en poudre (pour enrober monde et/ou le/la plus attendri(e) les truffes) des loulous/chouchous, le tout sans se ruiner. Voici en exclusivité une de nos recettes tout chocolat réalisable SANS FOUR !

Truffes au chocolat

Préparation (environ 45minutes): La veille : faire fondre le chocolat au bain-marie (ou au micro-onde pour les pressés). Faire bouillir la crème dans une casserole et rajouter le chocolat fondu et le beurre. Mettre cette ganache au réfrigérateur jusqu’au lendemain. Le jour même : faire fondre la ganache au bain-marie. Laisser refroidir jusqu'à ce que la pâte devienne vraiment dure. A l’aide d’une cuillère à café, faire des boulettes et les rouler dans le cacao.

28


Dahu trouveras également plein d’objets déco pour décorer tes toilettes ou celles de tes parents. C’est parfois un peu cher pour ce que c’est mais bon, décrocher un sourire à une ado boutonneuse, ça n’a pas de prix.

Eric Bompard, 11 Avenue Alsace Lorraine « Tiens, si j’allais claquer 200€ dans un pull en cachemire pour ma belle mère adorée ! » Tout est dit.

L’Occitane, 8 Rue de Bonne Parfait pour ta mère : un coffret cadeau avec plein de produits d’entreToujours la même rengaine au début tien (pour le corps bien sûr). du mois de décembre : des cadeaux à Shampoings, gel douche, crèmes, trouver pour toute ta famille mais j’en passe et des meilleurs. Si tu zéro idée et plus un sou ! (les ins- n’aimes pas ce genre de cadeaux, criptions au Challenge ont fini passe tout de même à la boutique, d’achever ton chéquier) Mais pas de car si ca se trouve, cette enseigne de panique, le Dahu est là pour t’aider cosmétiques sera le sujet de ton prochain partiel de market’. dans cette galère annuelle!

Kartell, 29 Rue du Docteur Mazet Tu ne supportes plus d’aller chez ta vieille tante car elle a des goûts douteux en termes de décoration ? Eh bien fonce chez Kartell et remplace son lustre Conforama par une lampe de l’italien Ferrucio Laviani ou son fauteuil en croûte de bœuf de chez BUT par un fauteuil Louis Ghost de Starck. Par contre cela te coutera l’équivalent d’un Challenge

La lettre au Père Noël reste blanche ?

M

rière…

arché de Noël, Place Victor Hugo

Du 2 au 24 décembre, rendez-vous Place Victor Hugo pour le 15e Marché de Noël. Tu devrais bien pouvoir trouver un petit quelque chose pour ta grand-mère entre deux verres de vin chaud. Spécialités régionales (pain d’épice de Saint Egrève), saucisson qui sent fort (tu peux également t’en servir de gourdin tellement il est dur) et bougies parfumées importées de Voiron. Mais attention, si tu optes pour une boule à neige avec le téléphérique grenoblois, n’oublie pas d’enlever le petit autocollant Made in China caché en dessous. Fab, 14 Rue Lakanal Ta petite sœur de 13 ans est vraiment relou mais tu l’aimes bien quand même. C’est pour cela qu’il va falloir te rendre chez Fab, fournisseur officiel des fans d’Hello Kitty et des Barbapapas. Retour en enfance garanti ; c’est rose, c’est kitsch et c’est marrant. En fait, tu

Decitre, 9-11 Grande Rue Tu en as assez d’aller enrichir les comptes en banque de la FNAC ? Vient plutôt chez Decitre pour acheter des bouquins à ton grand frère le polard. En vrac, Trois femmes puissantes (ed. Gallimard) de Marie N’Diaye (prix Goncourt) ou Un roman français (ed. Grasset) de Frédéric Beigbeider (Prix Renaudot). Si tu veux en savoir plus sur un de ces bouquins, va faire un tour en boutique et de gentils vendeurs se feront un plaisir de t’en parler ou retourne 3 pages en ar-

Altigliss. Es tu sûr de vraiment l’aimer cette vieille tante ? Allez, une boite d’encens, ça devrait suffire. Erratum : Une erreur s’est glissée dans le dernier GIW. Le fartage gratuit avec la cotiz’ AG ce n’est plus chez la Glisse mais chez Adrénaline. Agathe, toutes mes excuses. Antoine Vigé Hélie

29


PostESC Dix ans en arrière quels listeux seriez-vous ? « Nos ancêtres les listes BDE », spécial Post – ESC Des papas nos 4A, 5A, 6A et plus encore ? Les archives d’ X’Pression nous prouvent le contraire : en remontant dans les Gem In Way (anciennement appelé La Casa), je suis partie à la recherche des listes jusqu’en 1999 (vous, 1A d’aujourd’hui, vous étiez pour la plupart en CM2 cette année là) !

1

999

déballage à Très Haute Vitesse (je vous laisse le plaisir d’imaginer le type d’emballage évidemment). Takoonya : connu pour leur signature: « Otakément votre ». Rien à ajouter, ils ont été les plus forts – enfin disons pour être plus proche de la réalité qu’ils ont su convaincre. Ils sont devenus BDE. 2000 (Contexte : Le 19 mai Yevgeny Khrunov, cosmonaute soviétique, décède.)

AKro : « Ce n’est pas l’homme qui (Pour te situer dans le contexte : le prend la bière c’est la bière qui 11 août 1999 a eu lieu la dernière prend l’homme ». éclipse totale du siècle et du millé- Comme à l’époque l’organisation naire.) des petits-déjeuners et des goûters était laissée à la liberté des listeux, Psyché’Délire : une liste qui aurait ils avaient dans l’idée de faire un fait les joies du BDB (Bureau Des petit-déjeuner grandiose dans Beaufs). Ne serait-ce que par leur l’école, voire même une soirée slogan : « Mettez un peu d’eau dans (youpi !). votre pastis » ou encore « Ce soir on vous met de l’huile sur le Bodega (gagnant) : Ils le revendiEuuuuuuufff ». A l’époque le verlan quèrent, les filles chez eux furent était en vogue, et encore plus les al- recrutées au physique et les mecs lusions à Johny Halliday. N’oublie pour leur barbe de trois jours. Pour pas, gémien, de changer tous tes re- les décrire rapidement : pères en lisant la suite. Une chanson inventée : « sous les soleils de Bodega », un esprit : les Cîmes’k 2000 : Une liste spécialisée férias, une idée de bar : « les coyotes dans la réparation de moulins à girls » (toujours plus glamour) café, de semelles de chaussures et de moteurs d’avions. Rien ne résis- Flipper (Bidon) soit une « Fausse tait à leur inventivité, ni ne sortait Liste Imaginée Par et Pour des Etuindemne de leurs mains ; ils sa- diants Rebelles ». Particularité : ils vaient s’en servir. Ils ont même n’avaient pas de prez, ils se dirigagné le concours de l’emballage- geaient collégialement. Le principal

30

Dévoilement des listes 2004

de leur programme : changer les horaires d’ouverture de l’école, obtenir un emploi du temps asso aménagé (qu’on a obtenu 9 ans plus tard), pouvoir fumer librement. Ils le proclamaient : « pour la frime on a trop la flegme » ! Wazup : « Après les crêpes et le cirage de pompe, d’avec nous tu ne pourras plus rompre » (poésie quand tu nous tiens). Eh oui messieurs dames, ils ont envisagé le p’tit déjeuner avec cirage de pompe gratuit ! C’est aussi une des premières listes (je pense même la première) dont le prez était une fille. 2002 (Contexte : Du 8 au 24 février, les Jeux Olympiques d'hiver se déroulèrent à Salt Lake City) Changement du tout au tout dans


PostESC le fonctionnement du BDE. Avant, TOUS les événements du BDE étaient gratuits, autrement dit absolument toutes les soirées. La cotiz au BDE se faisait également pour une durée de trois ans. Ils se

«

Donne carte blanche à tes envies.

»

sont rendu compte que ce n’était plus viable, et cette année-là ils ont décidé de réorganiser le fonctionnement financier de l’asso. De fait les listeux gagnants auraient le problème de devoir organiser des événements qui passent de complètement gratuit à payant et d’établir une cotiz sur un an. C’est pourquoi les infos sur les listes sont très succinctes : le principal souci était de savoir quelle liste serait assez forte pour assumer ce nouveau modèle économique du BDE.

VotK.pom (gagnant) : mise sur sa rigueur, le défi du nouveau BDE ne lui fait pas peur ! Au cas où, pari gagné leur mandat fut une réussite. Oxygen pensent qu’ils vont assurer aussi SuperKROpter est une liste cool, peut-être même trop cool. Elle mise sur le charisme chaud bouillant de son prez, le problème du BDE ne les effleure pas trop, par contre le nombre de validation du prez, voilà un sujet sensible ! 2003 (Contexte : Le 27 août la planète Mars effectue sa plus proche virée près de la Terre en 60 000 ans, en

passant à 55 758 006 kilomètres de notre planète.) Carte Blanche : «Donne carte blanche à tes envies ». Leurs volontés en tant que BDE : la création d’une com « in&out » pour la défense des homo dans l’école, et la création d’une com « insolite » pour aider au lancement de produit de leurs partenaires (animation bidon etc.). Ils planchaient également pour avoir des tarifs dans les laveries grenobloises et voulaient instaurer la Saint Patrick comme fête à l’ESC. XKro (Bidon), leur spécialité: descendre dans les amphis en bas résille, munis de casseroles et chanter des slogans incompréhensibles. Ils étaient connus pour être drôle, très bon esprit avec comme seul plaisir, animer l’école. Ah oui pour le coup ils n’avaient pas non plus de sponsor… Mais des casseroles pour faire rêver les amphis ! ESCoBar : Une journée Yoga dans

l’école ! Très bonne idée quand on sait le stress que l’on vit en école. Ils voulaient aussi tenter d’établir des partenariats avec les écoles et facultés de Grenoble pour organiser de grosses soirées communes (quand on voit ce que ça a donné cette année, heureusement qu’ils n’ont pas été élus) 2004 (Contexte : le 6 mai, le dernier épisode de la série Friends est diffusé à la télévision américaine.) Wow wow wo ! : « Pas plus que le bord », une drôle de devise qui rappelle qu’ils sont sérieux mais prêts à boire tout de même. Ils avaient l’ambition d’emménager un zoo dans l’école, enfin surtout d’amener une girafe. Murgences : « En rythme et en cadence ». Imaginez-vous un télésiège qui parte de l’école à la montagne : ils l’ont fait, enfin plus exactement, ils l’ont imaginé. Pink Kong : « the Funk In Baizness” ? Un certain bilinguise qui révèle le côté international de l’école. Ils avaient dans l’idée de faire une soirée ESC qui s’oppose à l’esprit ESC, allez savoir où ça mène ! Je vous laisse pour les années à venir, consulter la page des listes BDE sur assoces.com rubrique Associations.

Céline Sandrin

31


VOUSACCOMPAGNEDANSVOSPROJETS ETVOUSPROPOSE:

CADEAUDEBIENVENUE Pourtoute1ère ouvertured’uncomptechèques

CartebleueVISAClassicouÉlectron,GestiondecomptessurInternet,Facilité decaisse,Etc.

+ 40€ offertsauxadhérentsSMERRA ou25€ auxaffiliés

(2)

uncréditétudiantà tauxpréférentiel2,32% (3) Prélib’Campus:leprêtde1000€ à 0% (4) desassurancesAutoetHabitationà destarifsavantageux GlobeStudent:uneoffreadaptéepourvotreséjourà l’étranger

RendezͲvousà l’agenceBNPPARIBASEUROPOLE

25Ͳ27ruePierreSémard 0438210202

(1)

(2)

BNPParibas–– SAaucapitalde1.811.390.890euros SAaucapitalde1.811.390.890euros–– Si Sièègesocial:16,bd.desItaliens75009Paris gesocial:16,bd.desItaliens75009Paris–– Immatricul Immatriculééesouslen esouslen°° 662042449RCSParis 662042449RCSParis–– IdentifiantC.E.:FR76662042449 BNPParibas

Servicesbancairesgratuitspendant2ans(1)

OffreréservéeauxétudiantsdeGEMpourtoute1èreouvertured’uncomptechèquesdansl’unedesagencesBNPParibasduGroupedeGrenoble,sousréserved’acceptation. AuͲdelà des2ansdegratuité,cotisationmensuellede2,65€ aveclacarteÉlectronou3,20€ aveclacarteVisaClassic(Tarifenvigueurau01/01/2009).

Offrevalablejusqu’au31/12/2009,noncumulableavecd’autrespromotionsencours.Affilié :souscriptionà lasécurité socialeSmerra.Adhérent:souscriptionà lamutuelleouassuranceSmerra.Justificatifà fournir. (3)

TEGannuelfixeenvigueurau01/01/09,horsassurancefacultative.Sousréserved’acceptationdudossierparBNPParibas.Duréemaximumducrédit:9ans.Plancher:760€.Cautionfamilialeoutiersnécessaire.

(4)

Offrevalablejusqu’au31/12/2009,sousréserved'acceptationdevotredossierparBNPParibas,réservéeauxétudiantsâgésde18à 29ans.Vousempruntez1000€ suruneduréetotalede12mois;vousremboursezen12mensualitésde83,33€ (hors


Gew In Way 13  

Décembre 2009, Spécial listes BDE 2009-2010

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you