Page 9

DE L’OUBLI À LA VIE

Elles sont destinées à l’oubli, au rebut, à l’effacement. Les affiches sont les images du capitalisme qui se joue de l’inassouvissement des désirs et de la quête sans fin du renouvellement de la pulsion d’achat. Souvent, la jeunesse des corps et particulièrement des visages est le cœur même de ces affiches, à la fois temps immobilisé et idéal d’une consommation qui n’y porterait pas atteinte. Ce capitalisme se nourrit de la mort, de la fuite, du passage du temps. Les photographies de Quentin Gassiat immobilisent ce mouvement. Elles figent le processus de disparition et captent ces corps et ces visages, ces objets de désirs, ces idéaux transitoires avant qu’ils ne disparaissent et ne soient remplacés, encore et encore par d’autres. Dents éclatantes, sourires figés, coups d’œil aguicheurs et lèvres pulpeuses, regards vides qui ne fixent rien et vous englobent, visages impassibles d’un autre monde, brillance du reflet d’une lumière artificielle, intimité de voie publique, attouchements immobiles,

!9

Profile for xenithia-nomade

Quentin Gassiat, Sédimentations  

Quentin Gassiat, Sédimentations  

Advertisement