Page 25

PUBLIRÉDACTIONNEL

30 à 40% d’économie d’énergie avec la ML 100 Élvea Les Etablissements Legrain ont mis sur le marché depuis cet automne une nouvelle louve automatisée qui fabrique et chauffe le lait à la demande : la ML 100 Elvea. Gain de temps, baisse de la consommation énergétique de 30 à 40%, meilleure valorisation de la poudre de lait… les avantages sont nombreux pour cette louve ‘nouvelle génération’ « made in Legrain ». Les établissements Legrain, basés à Foulbec, dans l’Eure, sont spécialisés dans la conception et la commercialisation d’appareils d’allaitement automatiques. L’ entreprise a été créée en 1962 par Michel Legrain, le père de Marie Legrain, aux commandes depuis 1989. « Mon père a créé la première Louve®, appareil automatique pour l’allaitement des jeunes animaux – veaux, agneaux et chevreaux – pour laquelle il a d’ailleurs déposé un brevet », explique aujourd’hui sa fille. À l’origine, ce marchand de bestiaux n’avait rien à voir avec l’industrie. « Mais un jour, il en a eu assez de transporter des seaux pour faire boire les animaux. Il a donc créé cette louve permettant de fabriquer le lait chaud et de le distribuer plus facilement aux animaux. » À cette époque, l’industrie laitière prenait un nouveau tournant en concevant la poudre de lait pour animaux.

Libérer du temps pour la gestion d’élevage Au cours des années suivantes, Michel Legrain continuera à créer des machines toujours plus performantes et diversifiées selon les types d’élevage, en ajoutant les nouvelles technologies propres à chaque époque : informatisation, gestion du rationnement des animaux… Aujourd’hui, l’entreprise normande commercialise entre 400 et 450 machines par an et réalise entre 17 et 20% de son chiffre d’affaires à l’export. « Notre objectif est de libérer l’éleveur des travaux les plus longs, les plus pénibles et contraignants : seaux à porter, mélange irrégulier, température instable, horaires précis et astreignants… Ce gain de temps doit lui permettre de se concentrer sur sa fonction d’éleveur : surveillance et bonne gestion du troupeau. C’est pour cela que nous faisons évoluer nos matériels en intégrant les nouvelles technologies afin de répondre aux besoins précis de chaque animal. Certaines de nos machines sont toutes équipées de systèmes RFID ce qui permet de lui attribuer sa dose de lait personnalisée en fonction de sa croissance. » Ces dernières années, la priorité de l’entreprise a été de répondre aux attentes des éleveurs. « Ils nous demandaient une machine d’une capacité d’au moins 100 kilos de poudre, avec un bol contenant suffisamment de liquide pour que les animaux boivent sans être stressés, et un mélange qui soit maintenu au chaud mais sans que la facture énergétique n’explose ! » résume Marie Legrain. C’est dans ce cadre que l’entreprise normande propose aujourd’hui aux engraisseurs de veaux et chevreaux la ML 100 Élvea. Cette louve peut contenir jusqu’à 100 kg de poudre. Elle est également dotée d’une réserve de 70 litres et d’un bol mélangeur pouvant réaliser jusqu’à 3 litres de mélange à la demande en instantané. « Cette louve a été conçue spécifiquement pour les engraisseurs de veaux et chevreaux. Sa

principale innovation est que la réserve est suffisante pour que la machine fabrique le lait en même temps que les animaux le boivent.

Une louve auto-chauffante innovante : la ML 100 Élvea Elle peut accueillir jusqu’à 700 - 800 chevreaux et 50 à 55 veaux d’engraissement. Le lait n’a donc pas le temps de refroidir ou de rancir », détaille Marie Legrain. L’aspect économique a été un moteur fort dans la conception de cette louve, qui aura pris deux ans. « La ML 100 peut être associée à une chaudière à chauffage instantané. Le bol est chauffé instantanément entre 45 et 48°C, à la demande, et n’a donc pas besoin d’être maintenu au chaud, d’où des économies d’énergie notables que nous avons chiffrées entre 30 et 40% pour 4 machines. » Les ETS Legrain proposent d’ailleurs un pack louve+chaudière pour les éleveurs intéressés. En temps normal, un chauffe-eau de 70 litres est alimenté par trois éléments chauffants de 2000 W et qui nécessitent une alimentation de 9 ampères. « Quand un éleveur en a quatre, il lui faut donc 36 ampères, plus le fonctionnement de la machine. Le compteur doit donc avoir une puissance d’au moins 40 A. pour peu qu’il existe deux bâtiments, le coût d’abonnement devient très vite élevé. La ML 100 est équipée d’un nouveau système, en cours de brevet, qui permet de la placer simplement sur du 220 volts. »

4 tétines tout au long de la croissance Autre atout notable de cette ML 100 : elle est adaptée à l’évolution de croissance des animaux. Sa capacité de fabrication du lait et de mise à disposition aux animaux permet en effet de conserver les 4 tétines tout au long de la période d’engraissement. « En général, l’éleveur débute avec 4 tétines pour terminer la phase d’engraissement avec 2 tétines car les animaux boivent de plus en plus de lait, de plus en plus vite : pour qu’un veau en engraissement puisse boire jusqu’à 20 litres par jour, il faut que la louve puisse suivre ! Le grand atout de notre innovation est qu’elle permet de garder les 4 tétines tout au long de la croissance. Un animal qui entend ses congénères boire peut donc aller s’alimenter sans trouver la place déjà prise. Pas de stress, une meilleure buvée et comme le lait est dissous à la même température tout au long de la journée, à la demande, la digestion est meilleure. Au final, l’éleveur constate donc une meilleure valorisation de la poudre de lait par les animaux. La croissance est également améliorée car l’animal n’est pas stressé, la poudre de lait est mieux valorisée, et l’éleveur fait des économies d’énergie. L’économie se réalise donc sur plusieurs tableaux. »

Enfin, dernier détail d’importance : les Etablissements Legrain ont aménagé la machine pour que l’éleveur puisse intégrer directement dans la poudre les produits vétérinaires. « C’est encore un gain de temps pour l’agriculteur qui n’a plus besoin de pré-mélanger les solutions vétérinaires dans la poudre. Cela se fait directement, en fonction de l’animal, et sans perte de dilution car ces produits sont ajoutés au dernier moment. Cela permet également d’être plus précis dans le dosage. »

PLUS D’INFORMATIONS

Tél. 02.32.57.60.73

www.etslegrain.fr L’avis de Cédric Guichon, éleveur à Chalamont dans l’Ain

« La ML 100 facilite grandement mon travail au quotidien » L’exploitation de polyculture-élevage de Cédric Guichon s’appuie sur une SAU de 170 hectares et deux ateliers de production : un atelier de production de dindes et un atelier de 300 veaux de boucherie. Il s’occupe également d’un atelier de vente directe. Il a en test depuis mi-octobre 2013 la ML 100. « Mon père est équipé en Legrain depuis les années 80. Nous avons huit machines et la ML 100 est en test depuis mi-octobre. Il est encore trop tôt pour faire un bilan car le lot n’est pas fini. Mais déjà, je peux dire qu’elle facilite grandement mon travail au quotidien : volume garanti, température constante, commandes digitales… Je gagne du temps pour m’occuper des autres productions et pour mieux observer mes animaux. Je vais mettre la chaudière à gaz pour voir ce que cela donne, mon objectif étant d’anticiper en voyant comment réduire ma consommation énergétique car on ne sait pas trop ce que va devenir le tarif EJP d’EDF. Vu les résultats obtenus jusqu’ici, j’envisage de remplacer les 8 louves que j’ai actuellement sur l’exploitation par 6 ML 100. Actuellement, j’arrive à mettre entre 50 et 60 veaux par machine et pour l’instant, les animaux semblent parfaitement s’adapter à elle. »

Terre-net Magazine n°32 - Janvier 2014  

Nouveautés machinisme - la sélection du chef. Maïs grain - Viser 200q/ha. Ferme des mille vaches - Un projet agricole comme les autres ? Pac...

Terre-net Magazine n°32 - Janvier 2014  

Nouveautés machinisme - la sélection du chef. Maïs grain - Viser 200q/ha. Ferme des mille vaches - Un projet agricole comme les autres ? Pac...