Page 1

Xavier Proulx M.Arch., B.Sc. Arch., B.Ing., Photographe

w @ t

www.derechef.com xavier@derechef.com 514-553-6391


Xavier Proulx

M.Arch., B.Sc. Arch., B.Ing., Photographe w www.derechef.com @ xavier@derechef.com t 514-553-6391

DISTINCTION

FORMATION

2013

Master of Architecture (M.Arch.) Université McGill

2009-2012

Baccalauréat - Architecture (B.Sc.Arc.) Université de Montréal

2005-2009

Baccalauréat - Ingénierie (B.Ing.) Génie électrique, télécommunications et traitement du signal École Polytechnique de Montréal

2003-2005

Diplôme d’études collégiales - Sciences Pures Collège André-Grasset

2012

Liste d’honneur du doyen de la Faculté de l’Aménagement Université de Montréal

2011

1er Prix — Photographie d’architecture Prix de la photographie et du design Alumia Le Prix de la photographie et du design Alumia 2012 met en lumière les réalisations d’architecture et de design industriel remarquables qui, au Québec, font un usage novateur de l’aluminium. Le Prix Alumia permet aussi de révéler le talent des photographes émergents choisis pour saisir l’essence de l’aluminium.

2012

Mention honorable - Technique Photographique Concours interuniversitaire de photographie

2009

Finaliste au niveau national — 5 photographies Concours de photographie urbaine Metro Photo Challenge

2009

Gagnant toutes catégories Concours de photographie de l’École Polytechnique de Montréal


EXPÉRIENCE Mars 2012 - Août 2012

IMPLICATION Nicolas Blais Architecte Stagiaire en architecture Dessin d’exécution / Esquisses et perspectives / Relevé des conditions existantes / Coordination des appels d’offres & devis.

Mars 2012

Denis Barnes Architecte Stagiaire en architecture Esquisses et perspectives / Document de présentation pour CCU

2003 - aujourd’hui

Derechef Photograhie Photographie urbaine et d’architecture / Conception graphique / Conception web / Codage html et flash / Relations clients

Septembre 2011 - Juin 2012

École d’Architecture de l’Université de Montréal Auxiliaire d’enseignement Assistant d’enseignement en atelier d’architecture, tutorat en techniques de rendus 3D, photographie et prépresse. Support technique pour les événements audio-visuels de la Faculté de l’Aménagement. Photographie d’événements. Ordre des Architectes du Québec Assistant technique Support technique pour les séances Les Mardis Verts de l’Architecture.

Juin 2010- Août 2010

Ville de Montréal, Arrondissement de Rosemont - La Petite-Patrie Gestion immobilière des bâtiments de l’arrondissement Agent technique en architecture Élaboration de la politique de développement durable de l’arrondissement / Critères LEED et BOMA-Best / Processus d’appel d’offres / Coordination / Dessins / Surveillance de travaux

2011

Été 2011

Rédacteur en chef, #codex, Journal des étudiants en architecture Université de Montréal Membre fondateur du journal des étudiants en architecture de l’Université de Montréal. Le journal se veut un dialogue entre les étudiants de tous les niveaux de la Faculté. Il constitue un objet où l’espace prend forme à travers les caractères imprimés.

Voyage d’études en architecture aux Pays-Bas École d’Architecture de l’Université de Montréal Séminaires et atelier sur l’habitation / Analyses de précédents / Visites d’agences (OMA, MVRDV, UNSudio)

2009 - aujourd’hui Journaliste, Pieuvre.ca, Média Internet Rédaction / Photographie de presse / Collaboration technique et artistique / Programmation du portail Internet / Habillage graphique / Couverture journalistique d’événements

LOGICIELS Autocad | Sketchup | VRay | Maxwell | Photoshop | Rhino3D | Illustrator | InDesign | Premiere | XHTML | CSS | Office | C4D | Grasshooper | Ecotect


Station de recherche polaire BARS-1 Atelier d’architecture 3 | Aaron Spreecher | Été 2013 | Équipe de 2 | 7 semaines Les préoccupations environnementales, l’épuisement des ressources et les routes maritimes potentielles ont suscité un regain d’intérêt pour l’océan Arctique et pour la revendication du Canada sur ses territoires nordiques. La recherche scientifique, combinée avec la cartographie géospatiale, a joué un rôle dans la validation de la souveraineté canadienne dans le Nord. BARS-1 étudie la capacité de l’architecture à mettre en place un vaste réseau présent dans un environnement évolutif et impitoyable. Cette proposition représente le premier prototype d’une série de stations de recherche flottantes conçues pour cartographier et surveiller les eaux arctiques canadiennes. Le projet élargit le programme de bouées arctiques existant et fournit un cadre pour des stratégies additionnelles de surveillance environnementale. Le concept de bouée est modernisé pour devenir une tour en treillis porteur qui abrite

des collectes de données environnementales à chaque strate de l’environnement arctique. Sous le niveau de la mer, des installations de lancement sont prévues pour des véhicules sous-marins automatisés surveillant le plancher océanique. Au niveau de la mer, une plate-forme pour l’équipement de laboratoire fournit une base pour les expéditions sur le terrain, tandis que les niveaux supérieurs contiennent les quartiers de l’équipage: le personnel permanent et les chercheurs temporaires. Les espaces collectifs ouverts suivent la façade arrière fenêtrée permettant un gain de chaleur passif et une interaction entre les niveaux de vie. Suite à ces espaces intérieurs s’étend une antenne de télécommunication qui récolte l’énergie éolienne. Remorquée en eaux libres à la fin des mois d’été, la station devient figée dans la banquise nouvellement formée, à la dérive au gré des courants marins.


Antenne de télécommunication Treillis métallique Communication permanente avec Alert Balise lumineuse

Orientation face aux vents dominants

Éoliennes Pales en ‘s’ intégrées au mat de l’antenne 4 unités @ 8.5 kW 4197 kWh @ 5 m/s Régulation de puissance et mécanisme d’arrêt Construction en fibre de carbone

Chauffage solaire passif Gain solaire dans les aires communes Effet cheminé

Plate-forme technique

18

19

20

21

|

Échelle de service

11

16

17

Enveloppe Panneaux de fibre de verre Panneaux solaire photovoltaïques @ 800 W / m2 Cellules de 50 mm x 150 mm Efficacité 16% @ 12 V D.C.

Plate-forme extérieure Accès à l’équipement lourd

Trappe d’accès Monte-charge extérieur

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Circulation verticale

A

Réservoir d’eau Eau potable pour usage domestique Remplie au départ; désalinisée par un système standard de type maritime.

Sas aquatique Lancement des unités d’exploration sous-marines autonomes Quille brise-glace Équilibrage Accès aux unités d’explorations sous-marines


A

AA

A

A

1

1

11

1

1

2

2

22

2

2

3

3

33

3

3

4

4

44

4

4

5

5

55

5

5

6

6

66

6

6

7

7

77

7

7

8

8

88

8

8

9

9

99

9

9

10

10

10 10

10

10

11

11

11 11

11

11

12

12

12 12

12

12

13

13

13 13

13

13

14

14

14 14

14

14

15

15

15 15

15

15

16

16

16 16

16

16

17

17

17 17

17

17

18

18

18 18

18

18

19

19

19 19

19

19

20

20

20 20

20

20

21

21

21 21

21

21

Niveau 4

A

Niveau 3 8

4 5 2

3

6

9

7

300 mm

1

10

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Structure d’acier 300 mm Finit intérieur 10 mm Couche de résistance 20 mm Coupe-vapeur en aluminium Isolant en polystyrène 280 mm Papier Kraft Mousse cellulaire 5 mm Fourrures métalliques diagolanes Panneaux solaires photovoltaïques 10. Paneaux en fibre de verre


A

1

A

A

A

1

1

1

2

2

2

2

3

3

3

3

3

4

4

4

4

4

5

5

5

5

5

6

6

6

6

6

7

7

7

7

7

8

8

8

8

8

9

9

9

9

9

10

10

10

10

10

11

11

11

11

11

12

12

12

12

12

13

13

13

13

13

14

14

14

14

14

15

15

15

15

15

16

16

16

16

16

17

17

17

17

17

18

18

18

18

18

19

19

19

19

19

20

20

20

20

20

21

21

21

21

21

Niveau 2

1. 2. 3. 4. 5. 6.

A

A

1

1

2

1

A

2 3 4 5 6 7 8

2

9 10

3

11 12 13 14

4

15 16

6

5

18

7

7. 8. 9. 10. 11. 12.

19 20 21

Niveau 1

Cuisine Laboratoire Salle de réunion Garage Rangement Trappe d’accès

17

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

A

1

1

2

2

3

3

4

4

8

5

5

6

6

7

7

8

8

9

9

9

10

10

11

11

12

12

13

10

11

13

14

14

15

15

12

16

16

17

17

18

18

19

19

20

20

21

21

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

1

1

2

2

3

3

4

4

5

5

6

6

7

7

8

8

9

9

10

10

11

11

12

12

13

13

14

14

15

15

16

16

17

17

18

18

19

19

20

20

21

21

Niveau 0

Plate-forme extérieure Réservoir d’eau Sas sous-marin Génératrice Piles Atelier 0

5

10

0

5


Infrastructure Urbaine - Musée d’archéologie - Barcelone

Atelier d’architecture 2 | Coll-Leclerc Architectes | Hiver 2013 | Individuel et équipe de 4 | 4 mois Le nouveau plan d’ensemble de la ville de Barcelone, développé en équipe de quatre, rassemble trois variables. Premièrement il s’articule autour du site naturel du parc de la Ciutadella, il constitue le point d’entrée d’un nouveau pont permettant de relier ce parc jusqu’au quartier de Barceloneta, et finalement il tire partie des vestiges du passé en tant que potentiel récréationnel. Le plan d’ensemble tire également partie de la riche tradition culinaire catalane afin d’élaborer un réseau d’agriculture urbaine permettant d’alimenter un réseau de restaurants éphémères dispersés sur les toits des immeubles. Conscient d’un passé historique bien présent dans le parc de la Ciutadella, nous proposons premièrement l’excavation partielle des ruines de

l’ancienne forteresse des Bourbons située sous le parc de la Ciutadella. La pointe ainsi excavée de cette forteresse est ensuite recouverte d’une structure en acier servant d’abri. Le toit de la structure est totalement appropriable et réunit une mixité entre la promenade, le terrain de jeu et le flânage. Trois zones de la toiture sont dédiées à un vaste parc urbain triangulé en tant que lieu d’observation dans la ville. La forme en pente de la structure permet également un point de vue de choix vers le parc de la Ciutadella et le quartier de Barceloneta. Du haut du nouveau belvédère situé au niveau supérieur de la toiture, il est possible d’apercevoir un des restaurants éphémères assemblés sur le toit des immeubles du quartier.

Plan d’ensemble: infrastructures, interconnexions, architecture. À droite: Vue rapprochée du plan d’ensemble: musée d’archéologie.


Usages mixte des baies structurales: toiture verte, puits de lumière ou pavé.

À droite: plan de l’étage d’exposition (sous le niveau de la rue).

Sous la toiture, un nouveau musée d’histoire archéologique est proposé. Le programme est minimal et ne contient que des commodités de base. Le reste de l’espace est dédié à une circulation flâneuse et circulaire où le mur excavé de l’ancienne forteresse est mis en valeur. La séparation des espaces d’exposition a été pensée afin de forcer le visiteur à longer le plus possible les murs antiques autour duquel la structure est déposée.


Détail axonométrique de la structure de la toiture.

Baies structurales triangulaires de type Space Frame sucessivement assemblées. Hiéarchie de circulation A. Route directe B. Promenade. Corrélation lumineuse entre la circulation du toit et les espaces d’exposition au dessous.


The Event Plane

Atelier d’architecture 1 | Automne 2012 | Manon Asselin Architecte | Équipe de 2 | 3 semaines Établie dans un secteur festif en pleine ébullition, The Event Plane se veut la continuité de la Place des Festivals littéralement et formellement. La toiture est appropriable et permet une variété d’usages, nuit, jour, hiver comme été, lors d’évènements extérieurs d’envergure ou non: le bâtiment agit comme une extension de la Place des Festivals. À la manière d’une galerie d’art, la moitié de la superficie du projet est alloué à des espaces d’atelier libres pouvant être appropriés de différentes façons: atelier, espace de conférence, espace de projection, salle d’exposition temporaire. Ce plan libre peut s’ouvrir le long de la rue Mayor, en

e vard d Boule

L’espace est associée à un lieu de rencontre, articulé autour d’un bar et d’un espace d’exposition permanent et central. À l’interstice entre ces deux espaces, un mur de lamelles de bois vient envelopper le bar d’un univers éthéré. Un système de panneaux translucides illuminés à l’aide de LED permet d’illuminer l’entièreté du plafond. Autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, le bâtiment est appelé à devenir une signalétique urbaine, à cheval entre un bar de quartier et les évènements à teneur internationales de la Place des Festivals.

e nneuv

Maiso

1. 2. 3. 4. 5. 6.

5 4

1

synergie avec l’édifice Wilder, futur siège de l’école des Grand Ballet Canadien.

Espace concert Bar Espace atelier Vestiaire Administration Foyer extérieur

6

3

Mayor

Place des Festivals

Bleury

2


ÉlÊvation boulevard Maisonneuve


Coupe technique des gradins en faรงade


Dispositif Spatial

Atelier d’architecture 1 | Manon Asselin Architecte | Automne 2013 | Équipe de 7 | 3 semaines Ce dispositif spatial est un jeu constant de transitions, entre le visible et l’invisible, l’obscurité et la lumière, la transparence et l’opacité, le privé et public. Il cible le confort de l’usager en tant qu’un sentiment général de bien-être, un espace confortable ici conçu pour l’introspection, la réflexion et l’autoguérison. Il rappelle le sentiment de calme et de sérénité qui surgit à la lueur des premiers instants de l’éveil. L’espace et le confort subsistent dans une enceinte privée et la capacité à percevoir, à

travers la matérialité, la présence indistincte des autres au-delà: d’être seul sans être seul. Le projet crée un sentiment personnel de lieu qui favorise l’auto-satisfaction ainsi que d’une connexion intime à d’autres. Ceci est réalisé à travers un langage des hiérarchies, dans lequel la même unité qui génère le plan divise aussi les espaces. Ce langage relie le modèle spatial comme dans une salle continue séparée par des unités en réseaux dont la géométrie permet une variation des effets qui améliorent la sensation globale de l’espace.

Modified condition depending of space’s privacy

Condition 1 Modulating an effect: Lighting / View / Acoustics

Condition 2


Brise-soleil

Advanced Construction | Automne 2013 | Équipe de 4 | 7 semaines Les fenêtres orientées du côté sud dans les ateliers du pavillon McDonald Harrington de l’École d’architecture de l’Université McGill sont actuellement complètement exposés, permettant à la lumière et à la chaleur de pénétrer dans l’espace. L’éblouissement généré dans ces conditions mine l’environnement de travail des étudiants en architecture. Le cours de construction avancé visait à proposer une solution permanente à ce problème à travers la mise en œuvre d’un écran solaire. Suite à une analyse solaire avec le logiciel Ecotect, les données recueillies ont permis d’optimiser la géométrie de l’écran solaire à l’aide du logiciel de conception paramétrique Grasshooper. La filtration lumineuse s’effectue à travers trois couches distinctes

qui modifient chacune à leur façon le parcours des rayons incidents. Ce brise-soleil vise à gérer la lumière de deux manières : par réflexion et par diffusion. Il est composé de carrés d’ acrylique en suspension, dont un des côtés est réfléchissant pour réfléchir la lumière à l’extrémité de la pièce, et d’une surface givrée permettant de modérer la lumière et l’éblouissement tout près de la fenêtre. Le caractère du matériau ne gêne pas la vue vers l’extérieur, ce qui permet aux étudiants de maintenir une relation visuelle avec le campus de l’université. L’ambiance apaisante créée par la lumière qui diffuse à travers les plaques revitalise l’atelier, ce qui en fait un espace agréable à vivre et efficace.


=

1. 100 x 100 acrylic laser-cutted plate. Reflective coating on one side. Anti-glare frosted coating on other side.

=

2. Equally spaced drilled holes. Tilting depends of the distance from center of mass.

3. Screw Eyes insertion

4. Metal Wire Loop.

θ

5. Wire crimps.

Étapes de construction

6. The plate tilts to a specific angle depending of the distance from center of mass.

7. Protective washers screwed into the filet of the opposite screweye.

8. Complete plate asssembly. Steps are repeated for each extra plate.


Place Ville-Marie

Séminaire sur les mégastructures | Coll-Leclerc Architectes | Hiver 2013 | Équipe de 2 Un séminiare sur les mégastructures en tant que pilier de l’architecture moderniste animé par Judith Leclerc de la firme Coll-Leclerc Architectes à Barcelone a constitué le point de départ d’une recherche de précédents architecturaux notables. En tant que symbole d’architecture moderne à Montréal, la Place-Ville Marie a fait l’objet d’une attention particulière. Nous nous sommes particulières attardé à la compréhension des liens qui unissent les

strates sous-terraines du mégacomplexe avec sa structure. D’innombrables clichés des plans de construction originaux ont été saisis depuis le centre d’archives du Centre Canadien d’Architecture. Les dessins ont été redessinés à l’ordinateur, puis le tout modélisé en 3D sous le logiciel Rhino. Une axonométrie éclatée a été produite ainsi qu’une maquette structurale permettant de mieux saisir les différents niveaux d’interconnexion.


25

Revolving Beacon Rotation Period: 7 seconds Range: 58 km

m

Observation Deck * +188 m

31

m

Rooftop * +175 m

Co

nne

ctio

n to

Eat

on

Mc

Gill

Mc

Gill

Co

lleg

e

hc

Cat

ss cce

ir A

Sta

t ree

St art

* El.

Cen

ter ue

.9 m

-3

rd leva Bou

laza

to P

36.1

m

q ves -Lé

* El.

-0.9

m

é

Ren

25’-1” base structure module

Main Banking Hall Roof * +10.8 m Plaza Level * El. + 0 m Street Level * El. -0.9 m Shopping Promenade Level * El. -4.3 m Main Banking Hall Groundfloor * +3.35 m

Ma nsfi

eld

Skylights * El. +3.6 m

Str eet

Walking Corridor From McGill College to Central Station: 250 000 comings and goings every week. Structural shear walls core

1st Parking Level * El. -7.05 m 2nd Parking Level * El. -9,8 m Parking Access Ramp from Cathcart Street Parking Capacity: 900 units

Connection to Central Station Connection to Hotel Reine-Elizabeth

C.N . tu

Bonaventure

nne

l to

wa rds

Mo

nt-

Ro yal Platform Level * El. -15.14 m Connection to Central Station

Track Level * El. 16.51 m


Projets résidentiels et institutionnels (extraits)

Projets professionnels | Nicolas Blais Architecte | Hiver 2012 Relevé des conditions existantes Mise en plan des conditions existantes Modélisation 3D et esquisses de projet

Estimation Dessins d’éxécution Coordination des appels d’offres

Réaménagement du Grand Séminaire de Montréal


Agrandissement résidentiel, Montréal-Ouest

Nouveaux bureaux municipaux, Aupaluk, Nunavik Dessins d’éxécution


Bibliothèque Marc-Favreau

Atelier d’architecture 4 | Hiver 2011 | Carlo Carbone | Équipe de 2 | 4 mois Une bibliothèque sur la rue Rosemont fusionnant deux univers. De un, l’effervescence de la prose, l’univers social axé sur les rencontres. De deux, un état d’esprit poétique, propre à la lecture, en retrait et favorisant l’évasion. Notre proposition dépeint un questionnement sur la définition d’une bibliothèque moderne. Celle-ci devient un pivot social dans le quartier, un pôle de rencontres à proximité de la station de métro Rosemont. D’une part, le projet met en scène un espace qui prend en compte les besoins traditionnels d’un lieu fa-

vorisant le recueillement propice à la lecture, d’autre part, l’aspect social incarnera les besoins contemporains d’un lieu public et accessible à tous. Notre bibliothèque Marc-Favreau illustre la tension omniprésente entre le caractère social d’un nouvel espace public dans le quartier Rosemont, et le besoin vital d’offrir à la population un havre de paix au coeur de la ville.

Boulevard Rosemont

CPE Métro Rosemont Parc

Bureaux

Aile de lecture

Terrasse


Élévation rue Rosemont

Coupe rue Rosemont

Coupe rue Chateaubriand


L’île flottante

Atelier forme et contexte à Amsterdam | Sinisha Brdar | Été 2011 | Équipe de 3 | 7 semaines Selon le paradigme du low-rise high density propre aux Pays-Bas, le projet se compose d’une île artificielle à saveur utopiste nouvellement formée à Ijburg, en banlieue d’Amsterdam. La recherche formelle est libre et est inspirée de la présence de points de friction qui forment la cohésion d’une communauté dynamique dans une ville donnée. L’objectif principal est d’animer l’île avec ces différents points d’attraction. Le programme nécessite une densité d’habitations de 75 unités par hectares. L’île propose un total de 582 unités. Pour des raisons d’accès à la lumière naturelle et à une terrasse pour chacun, une disposition pyramidale des unités est privi-

légiée. L’espace résiduel sous les trois collectifs d’habitations est utilisé à des fins récréatives. Un stationnement est programmé sous la première montagne. L’autre contient un centre d’exposition multifonctionnel alors que le dernier collectif est pourvu d’une marina. Chaque collectif d’habitations a donc son rôle propre pour dynamiser la vie sur l’île. Les espaces intersticiels sont réservés à une plage publique donnant un accès privilégié à l’eau de même qu’à une rue piétonne avec des commerces. De par sa nature, l’île est conçue pour briser le monofonctionalisme de la banlieue traditionnelle.

I Pays-Bas

I Amsterdam

I Ijburg

Agencement au sol des unités


Agencement type d’une unité. Modules de 70 m2 avec terrasses de 30 m2

Coupe perspective des logements

Coupe d’un collectif d’habitations


Logements Collectifs

Atelier d’architecture 3 | Automne 2010 | Sergio Morales | Équipe de 2 | 4 semaines Via une magnétisation instantanée du parcours urbain, le projet crée un pôle d’attraction qui revitalise l’îlot. Il illustre via sa morphologie et son implantation une connexion directe et nouvelle entre les rues Bishop et Crescent, tel une cellule nerveuse qui provoque et dirige un flux dans la ville. Le bâtiment répond aux impulsions des gens qui passent, la mémoire de leur passage, tout en exprimant une torsion et une variation angulaire qui dynamise la volumétrie générale du complexe d’habitation. Ainsi, le projet réagit au flux qu’il provoque lui-

même et stimule de ce fait le tissu urbain, tel un courant qui déteint sur tout le secteur. La circulation centrale et longitudinale, point culminant, représente le coeur générateur de ce courant. L’art occupant une place prédominante dans le projet, les habitants sont invités, tout en circulant, à entrevoir les ateliers d’artistes et à admirer les oeuvres de chacun d’eux. Une certaine mixité teinte alors le projet et induit un certain dynamisme, mixité également exprimée via la disposition variée des aires d’habitation.


Rue Bishop

Rue Crescent


Derechef Photographie

Projet professionnel | Photographie urbaine et d’aménagement Ma démarche photographique s’apparente à celle d’un spectateur urbain qui, de passage, saisirait l’essence des phénomènes spatiaux auxquels il serait confronté. Par l’image, je tente de faire vivre la ville, de dévoiler au grand jour un cadre de vie trop souvent perçu comme une banalité, ou même une fatalité. Ma formation d’ingénieur me permet d’orchestrer technique numérique et une certaine approche organique face au médium que beaucoup oublient.

En tant qu’étudiant en architecture, je tente de faire découvrir ma vision de la ville et ainsi d’illustrer sa poésie matérielle dans chaque petit moment qu’elle renferme. À l’intérieur du cadre bâti, nous pouvons donc percevoir volumes et assemblages d’un œil à priori émotif plutôt que fonctionnel. Entre une mixité du bâti et de l’éphémère, mouvements et électrons se fusionnent. Un cadre organique pour l’être humain qui devient lui aussi objet de lumière.

Distinctions: Grand Prix de la photographie et du design Alumia 2012 Mention honorable, concours interuniversitaire de photographie, 2012 Grand Prix toutes catégories, École Polytechnique de Montréal, 2009. Finaliste au niveau national, concours de photographie Metro Photo Challenge, 2012. Expositions Exposition itinérante, Corporation des Bibliothèques de la Montérégie, 2013 Exposition Mégapixel, Shawinigan, 2012.


Xavier Proulx M.Arch., B.Sc. Arch., B.Ing., Photographe

w @ t

www.derechef.com xavier@derechef.com 514-553-6391

Portfolio 2013  

Xavier Proulx, M.Arch., B.Sc.Arch, B.Ing.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you