Page 1

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

1


Avec le soutien de


Photo : Jérôme Prévot

SYLVÈRE-HENRY CISSÉ

4

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


Club citoyen de réflexion et d’action,

PRÉSIDENT DE SPORT & DÉMOCRATIE

l’objectif des membres de Sport & Démocratie a pour vocation de contribuer à un élargissement de la place du sport dans le débat public : en répercutant et valorisant toutes les initiatives dans le sport. Parce que le sport est un enjeu de santé publique, de cohésion sociale, de formation, d’insertion, d’aménagement du territoire et de citoyenneté, parce que le sport est aussi une industrie créatrice d’emplois et de lien social, sa place est centrale au cœur de la Cité. Le sport, en quelque sorte, c’est beaucoup plus que du sport. Pourtant, le sport n’est toujours pas identifié en France comme un sujet politique à part entière. En forçant à peine le trait, les médias le cantonnent au terrain, les politiques l’assimilent à ses dérives, et de nombreux relais d’opinions de la société française l’occultent faute de le comprendre, faute aussi de savoir mesurer sa richesse et sa force. Privé de la reconnaissance qu’il mérite, le sport est également orphelin des politiques ambitieuses et innovantes qui rendraient pleinement justice à sa spécificité, à sa diversité, aux énergies qu’il fédère. Il en va ainsi, en particulier, des deux facettes de ce rôle – l’une sociale, l’autre économique – que nous avons choisies pour composer la colonne vertébrale des premiers Entretiens de Sport & Démocratie le 6 janvier 2014 : les politiques sport-santé d’une part, la prise en compte de la réalité économique du sport d’autre part. À la fois complémentaires et indispensables, ces deux problématiques illustrent l’importance et la complexité des enjeux liés au sport. Ils illustrent parfaitement la volonté du club, à l’instar de nos diners-débats, des auditions de Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo, du soutien aux 24h du sport féminin à la télévision et de la plateforme de propositions aux candidats des municipales 2014. L’objectif du club Sport & Démocratie est de se présenter comme une force de propositions pragmatiques, un laboratoire de préconisations, par des experts de premier plan pour offrir des avancées significatives sur les sujets au centre des problématiques sportives qui émergent à ce jour.

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

5


Photos : DR

LE COLLÈGE DE SPORT & DÉMOCRATIE

6

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


Président : Sylvère-Henry Cissé Journaliste   Vice-Présidents : Serge Simon Médecin et Président de Provale Pape Diouf Consultant et ancien président de l’OM Bertrand Pirel Directeur du développement Hugo Sport/Hugo Events ; ancien conseiller technique sport pro au cabinet de Rama Yade    et   Philippe Peyrat Directeur du Mécénat, Sponsoring et des Relations extérieures de GDF SUEZ ;  Délégué Général de la Fondation GDF SUEZ Thierry Martinez Directeur de la Communication Caisse d’Epargne Cécile Grès Journaliste Philippe Lafon Journaliste Carine Galli Journaliste Gilbert Brisbois Journaliste Laurence Fischer Comédienne et triple championne du monde de karaté Eric Heyer Economiste - Directeur-adjoint à l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques

Frédéric Brindelle Journaliste Béatrice Barbusse Sociologue à l’université Paris Est Créteil Membre du Conseil d’administration de la F.F.H.B. Présidente US Ivry Handball (2007-2012) Jérémie Bréchet Footballeur professionnel Girondins de Bordeaux Xavier Péron Directeur de création Django l’agence Pascale Lafitte-Certa Journaliste-auteur Membre de la Commission de terminologie du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports  Amirouche Laïdi Conseil en communication Origine Communication David Blough Directeur de Sport  Sans Frontières Pierre Rabadan Rugbyman professionnel Stade Français Cécile Traverse Docteur en université en psychologie du sport Boris Helleu Maitre de Conférences à l’Université de Caen Basse-Normandie Corentin Guiraud Etudiant en management du sport

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

7


Photo : Augustin Détienne

VALÉRIE FOURNEYRON MINISTRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L’ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

8

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


“L’ENTREPRISE PEUT PARAÎTRE AUDACIEUSE. POURTANT, [...] NOUS AVONS CONSTATÉ UN CONSENSUS SUR QUELQUES IDÉES SIMPLES.”

Le code du sport repose aujourd’hui

encore largement sur la reprise des dispositions de la loi Avice du 16 juillet 1984, une loi fondatrice. Mais trente ans ont passé et le sport a considérablement changé : diversification des pratiques, montée en puissance de l’engagement des collectivités territoriales, structuration et développement du mouvement sportif, internationalisation du sport, multiplication des enjeux autour du sport professionnel, création de l’Agence mondiale antidopage, développement d’une économie du sport à la fois créatrice d’emplois et fragile... Conformément aux engagements du Président de la République, nous travaillons à un projet de loi qui vise à adapter notre “législation du sport” à ce contexte nouveau, en anticipant les évolutions à venir. L’entreprise peut paraître audacieuse. Pourtant, dans les avis que nous avons recueillis ces derniers mois, nous avons constaté un consensus sur quelques idées simples : prendre en compte la diversification des pratiques, sortir d’un rôle tutélaire de l’Etat, reconnaître la place des collectivités territoriales, définir les contours du service public, créer des conférences territoriales du sport, confier aux fédérations un pouvoir étendu de régulation du secteur professionnel, concilier le droit commun du code du travail avec la spécificité du sport, faire du sport un élément de réponse aux enjeux d’emploi, de cohésion sociale et de santé publique, et renforcer l’éthique du sport au travers notamment de l’efficacité de la lutte contre le dopage, de la lutte contre les discriminations, et de la lutte contre les paris illicites et les matchs truqués. La loi bien sûr ne peut tout faire et les acteurs du sport devront s’emparer de cette nouvelle démarche. C’est pourquoi j’ai souhaité qu’une concertation soit menée lors de la préparation de ce texte. Ensemble, nous pourrons établir les bases d’une organisation du sport rénovée, dynamique et partenariale!

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

9


Photo : Augustin Détienne

BENOÎT HAMON MINISTRE DÉLÉGUÉ AUPRÈS DU MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES, CHARGÉ DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION

10

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


“LE SPORT DOIT ENFIN ÊTRE ENVISAGÉ COMME UN ESPACE DÉMOCRATIQUE.” Je suis très heureux d’accueillir à

les garçons ? Je lisais encore récemment Bercy les “Entretiens de Sport et Démocratie”. que dans une grande ville française, les enfants ne peuvent plus apprendre à nager Bien évidemment, cette maison est la vôtre faute de piscines ouvertes. La question des car les acteurs du sport sont des acteurs équipements publics et de leur utilisation économiques, et un nombre de plus en plus important de questions qui les concernent sont est donc cruciale dans la conception et l’animation de l’espace public. du ressort des ministères économiques C’est la raison pour laquelle le sport doit et financiers. enfin être envisagé comme un espace démocratique. Pour ce qu’il apporte à la Le sport doit donc naturellement être construction de soi dans le rapport aux autres, appréhendé comme un modèle économique dans toutes ses composantes, et pas seulement pour le partage de valeurs communes qu’il implique, pour l’engagement collectif qu’il dans le domaine du sport professionnel : suscite, le sport est par nature un outil de la • les questions fiscales concernent aussi bien démocratie. D’ailleurs, pour l’essentiel, les la taxe de 75% sur les plus hauts revenus associations sportives appartiennent à la sportifs que la TVA sur les petits clubs ; • l’activité économique des clubs s’illustre bien grande famille de l’économie sociale. L’impact du sport dans l’opinion en fait aussi sûr dans l’inflation des droits télés mais aussi un sujet démocratique car il ne saurait se dans des délégations de service public ; résumer à la compétition ni légitimer l’idée • les acteurs sont bien entendu des stars d’une nécessaire concurrence entre les planétaires ou des chefs d’entreprises, individus. Au vu des sujets abordés par vos mais aussi des dirigeants bénévoles et rencontres en termes d’impact sur la santé, des amateurs du week-end. sur la cohésion sociale, sur l’éducation, sur Economiquement, le sport est donc un terrain l’espace urbain... les questions que vous de jeu largement ouvert à la diversité, et vous posez sont donc éminemment politiques. ses acteurs ne peuvent la perdre de vue, C’est pourquoi je salue et soutiens notamment lorsque derrière l’argumentation votre initiative. de grands propriétaires de clubs il y a autant d’argent public… Mais le sport est aussi un projet social qui ne saurait s’effacer derrière des réalités économiques plus ou moins nouvelles et déterminantes. Qui ne voit pas aujourd’hui que l’impossibilité d’accéder aux activités sportives est, dans les quartiers paupérisés, un facteur de discrimination sociale voire entre les filles et

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

11


LES 1ERS ENTRETIENS DE SPORT & DÉMOCRATIE

12

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

6 JANVIER 2014


WLADIMIR ANDREFF ••• PATRICK BAYEUX ••• KARIM BELAÏD ••• PHILIPPE BERNAT-SALLES••• BERNARD CAÏAZZO ••• RÉMY CHALLE ••• Les 1ers Entretiens de Sport & Démocratie se sont tenus le 6 janvier 2014 au ministère de l’Économie et des Finances à Paris en présence de Valérie Fourneyron et de Benoît Hamon. (photos : Augustin Détienne)

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

13


LES 1ERS ENTRETIENS DE SPORT & DÉMOCRATIE

14

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

6 JANVIER 2014

••• SYLVÈRE-HENRY CISSÉ ••


•• MARC CROUSILLAT ••• JEAN-PAUL DAVID ••• BRIGITTTE DEYDIER ••• YOUNES EL MECHRAFI ••• PATRICE HALIMI ••• ERIC HEYER ••• CLAUDE HÜE ••• FABRICE JOUHAUD ••• CHRISTINE KELLY •••

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

15


LE CORPS ET L’ESPRIT...

LORSQUE LE CORPS EST EN EXERCICE, IL FAVORISE L’ACTIVITÉ INTELLECTUELLE. IL N’Y A PAS DE DIFFÉRENCE ENTRE L’ACTIVITÉ CORPORELLE ET L’ACTIVITÉ INTELLECTUELLE.

JE L’AI EXPÉRIMENTÉE TOUTE MA VIE. L’USAGE DE LA VIOLENCE

LE RUGBY EST UN SPORT DE COMBAT RÉGLÉ PAR DES PRINCIPES, UNE ÉDUCATION, DE SOLIDARITÉ, MAIS AUSSI UNE ÉDUCATION JURIDIQUE. LE JOUEUR QUI N’OBSERVE PAS LES RÈGLES, PUNI L’ÉQUIPE. PAR CONSÉQUENT, IL Y A LA UNE ÉDUCATION À LA JUSTICE, UNE ÉDUCATION AU DROIT, QUI VAUT TOUTES LES ÉDUCATIONS DU MONDE.

J’AI PLUS APPRIS SUR LE TERRAIN EN MATIÈRE DE DROIT QUE SUR LES AMPHITHÉÂTRES. L’ARBITRE NE SE TROMPE JAMAIS

SI L’ARBITRE SE TROMPE, IL FAUT REFAIRE LE MATCH PUISQUE LE BUT Y ÉTAIT ET IL NE L’A PAS ACCORDÉ. MAIS SI ON REFAIT LE MATCH, L’ARBITRE SE RETROMPERA DE NOUVEAU ET AINSI DE SUITE ET À L’INFINI….. QU’EST CE QU’UN MATCH ? C’EST UN PROCÈS SANS APPEL. IL NE PEUT PAS Y AVOIR D’APPEL DANS LES DÉCISIONS DE L’ARBITRE. LES JOUEURS LE SAVENT PARFAITEMENT. C’EST L’ÉDUCATION À LA JURIDICTION, L’ÉDUCATION AU DROIT….. UN FOOTBALLEUR NE MARQUE PAS, IL ENVOIE LE BALLON DANS LES FILETS. UN RUGBYMAN NE MARQUE PAS L’ESSAI, IL APLATIT LE BALLON DANS L’EMBUT. C’EST L’ARBITRE QUI MARQUE LE BUT SUR LE CALEPIN. DONC, IL NE SE TROMPE JAMAIS,

C’EST LUI QUI MARQUE LE BUT. UNE UTOPIE DU SPORT

JE VOIS UN CLUB OÙ IL Y AURAIT TOUT LE MONDE : DES ENFANTS, DES VIEILLARDS, DES HANDICAPÉS. J’IMAGINE UN CLUB ACCUEILLANT POUR TOUS LES PRATIQUANTS, DE TOUS LES ÂGES ET DE TOUTES LES CONDITIONS ET DE TOUS LES SEXES. ET ÇA

Photo : DR

C’EST UN PEU POUR MOI, L’UTOPIE DU CLUB SPORTIF DONT JE RÊVE. 16

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


MICHEL SERRES PHILOSOPHE, HISTORIEN DES SCIENCES ET HOMME DE LETTRES

Verbatims extraits de l’entretien accordé à Sport & Démocratie en décembre 2013. Avec le soutien de la fondation GDF Suez. Merci à Philippe Peyrat.

Visionnez l’entretien complet en flashant ce code.

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

17


LES 1ERS ENTRETIENS DE SPORT & DÉMOCRATIE

18

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

6 JANVIER 2014


••• PASCALE LAFITTE-CERTA ••• PHILIPPE LAFON ••• NOËL LE GRAËT ••• CYRIL LINETTE ••• LAURENT MARTI ••• DENIS MASSEGLIA ••• VICTORIANO MELERO ••• ALEXANDER SCHISCHLIK •••

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

19


LES 1ERS ENTRETIENS DE SPORT & DÉMOCRATIE

20

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

6 JANVIER 2014


••• MICHEL SERRES ••• JEAN-PIERRE SIUTAT ••• SERGE SIMON ••• ANDRÉA TRAVERSO•••

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

21


LA CHARTE SPORT & SANTÉ L’association Santé France Environnement et le Conseil national de l’Ordre des masseurskinésithérapeutes de France, signataires de la Charte Sport-Santé Sport & Démocratie, se sont engagés en présence de Valérie Fourneyron, ministre des sports, de la jeunesse et de la vie associative a conseiller l’activité physique à leur patients. Paris-Bercy le 6 janvier 2014. (photos : Augustin Détienne)

Le 6 janvier 2014

22

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

23


SPORT AU FÉMININ

L’ENTHOUSIASME NE DOIT PAS OCCULTER LA LUCIDITÉ Le Club Sport & Démocratie se réjouit de l’initiative prise par Christine Kelly en

faveur d’une meilleure représentation du sport féminin dans les médias audiovisuels et soutient la journée internationale “24 heures de sport féminin” du 1er février 2014. Cette journée poursuit un double objectif : contribuer à une meilleure représentation du sport féminin à la télévision et le sortir de ses représentations imaginaires. Le Club Sport et Démocratie se félicite de l’exemplarité de ce qui pourrait passer pour un pari osé, mais dont le but affiché est de construire un inconscient collectif basé sur des principes d’égalité et d’indifférenciation. En cela, la journée “24 heures de sport féminin” contribue à la cohésion nationale. Mais l’enthousiasme ne doit pas occulter la lucidité, et l’action, aussi stimulante soit-elle, n’empêche pas le constat. Et celui-ci n’est pas glorieux. Profitons donc de cette formidable résolution pour mettre en lumière le manque de diversité de genre dans les directions des instances sportives. Alors que la place du sport féminin à la télévision progresse, et nous nous en réjouissons, l’effort doit également porter sur un renforcement de la place des femmes à la tête des fédérations sportives et dans leurs directions opérationnelles. À quelques (notables) exceptions près — citons par exemple Catherine Lamour à la Fédération Française d’Escrime et Claude Hüe à la Fédération Française de Randonnée pédestre —, le sport reste principalement une affaire d’hommes. Il suffit de regarder les organigrammes des instances du sport pour le vérifier. Contrairement à des entreprises d’autres secteurs qui ont brisé le “plafond de verre” pour donner des responsabilités à des femmes, la gouvernance du sport français n’est pas assez féminisée. Loin s’en faut. Pour lever les verrous qui persistent et mettre fin à cette inertie qui donne du sport français une image d’un autre temps, il est nécessaire que les présidents de fédérations, à l’instar de Noël Le Graët ou Jean-Pierre

24

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

Siutat, poursuivent le processus de féminisation engagé au sein de leurs instances respectives. Il nous semble de même indispensable que le monde du sport promulgue, de façon volontaire et autonome, des politiques d’incitation à la diversité qui lui soient spécifiques. Ces politiques répondent à des enjeux de société : l’exemplarité et le respect de l’égalité briseront l’autocensure d’une population naturellement peu encline à se tourner vers des postes où elle sait que ses chances de recrutement sont moindres. Mais elles s’inscrivent aussi et surtout dans une logique de croissance économique et de création de richesses : la diversité de genre est un atout majeur de compétitivité, comme le démontrent toutes les études. Très pragmatiquement, pour le sport français aussi, ce sont des parts de marché qui sont en jeu ! Et nul ne peut nier que celui-ci en a besoin. Il appartient donc au monde du sport de mettre en œuvre un effort de décloisonnement de fonctions jusque-là rarement dévolues à une population féminine. Il lui appartient également de s’engager dans une politique active de promotion de la diversité de genre et de le réaffirmer année après année, en mettant à profit l’effet d’amplification, la sensibilisation et la pédagogie que permettent des opérations aussi nécessaires que cette journée internationale “24 heures de sport féminin”. Le cap est fixé. Au sport français de montrer qu’il a suffisamment de maturité, de clairvoyance et de courage pour le tenir. Au sein du Club Sport & Démocratie, nous osons le pari de la confiance.


CHRISTINE KELLY MEMBRE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’AUDIOVISUEL

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

25


LES RENCONTRES A “L’ÉQUIPE” Sport & Démocratie rencontrait le 30 janvier 2014 les deux principales candidates à la mairie de Paris, Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet pour échanger sur le rôle et l’avenirdu sport dans la capitale. (photos : Jérôme Prévost)

26

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

27


ÇA S’EST PASSÉ

28

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


CETTE ANNÉE 1 Le club Sport & Démocratie se définit comme un espace indépendant et apolitique d’échanges et de confrontations d’idées. Lors de ces débats d’idées, ses membres formulent des propositions concrètes autour des problématiques liées au sport. Le club Sport & Démocratie participe à une meilleure prise en compte du sport dans la vie de la cité en soutenant des actions exemplaires. (photos : Yann Macherez)

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

29


ÇA S’EST PASSÉ AUSSI CETTE ANNÉE 1 LE CLUB SPORT & DÉMOCRATIE SOUTIENT

LES “TROPHÉES DU SPORT RESPONSABLE” GENERALI PARIS LE 3 DÉCEMBRE 2013

Photo : Trophée du sport responsable Generali

Marie-Christine Lanne, Sylvère-Henry Cissé, Zinedine Zidane, Alexandre Shettle et Francine Pierron.

ET

LES “TROPHÉES PHILIPPE SEGUIN DE LA FONDATION DU FOOTBALL” PARIS LE 13 MARS 2014

Photo : Fondation du Foot

Marion Bartoli, Patrick Braouzec, Laurent Arnaud et Raymond Domenech.

30

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1


LES PARTENAIRES

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

31


67 bis, route de la Reine 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 75 32 31 29 Mail : contact@sportetdemocratie@fr www.sportetdemocratie.fr

Designed by

www.django-lagence.com

32

S P O R T & D É M O C R AT I E A N N É E 1

Le livre sport et democratie annee 1  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you