Page 62

FOCUS

Réduction de CO2 Des processus validés

Quels sont les leviers pour consommer moins de carburant et donc émettre moins de CO2 ? En 2013, la charte Objectif CO2, de l’Ademe, s’applique aussi aux véhicules légers, omniprésents dans les villes. PAR WILFRIED MAISY

Q

uitte à investir pour réduire sa consommation et moins polluer, autant en profiter pour communiquer ! Depuis le 5 décembre 2012, les transporteurs roulant en véhicules de – 3,5 tonnes ont le droit d’intégrer la charte « Objectif CO2 : Les transporteurs s’engagent ». Une démarche élaborée par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (MEDDE) et l’Ademe. La charte CO2 s’attache ainsi à un périmètre plus large que celui du poids lourd. L’ouverture aux véhicules de transports légers (VTL) s’adresse d’abord aux transporteurs professionnels, que l’Ademe distingue des commerçants, des artisans, des distributeurs-livreurs et autres techniciens de maintenance dont le transport n’est pas le premier métier. « S’agissant des véhicules de moins de 3,5 tonnes, seules les entreprises de transport pour compte d’autrui pourront signer la Charte CO2, quelle que soit la taille des véhicules exploités, résume Gérald Lalevée, ingénieur au service transports et mobilité de l’Ademe. Vraisemblablement, les groupes de messagerie seront les pre-

miers à étendre leur engagement à l’ensemble de leur flotte ». En revanche, la démarche est toujours ouverte aux entreprises et chargeurs exploitant des véhicules supérieurs à 3,5 tonnes en compte propre. Quel que soit le statut de l’entreprise, l’action de consommer moins de carburant est toujours bénéfique pour le compte d’exploitation !

En bordure des villes

L

ES ACTIONS « ENVIRONNEMENTALES »

détaillées dans la Charte sont technologiques (autour du véhicule et du carburant), organisationnelles (optimisation des chargements et des flux) et comportementales (liées au conducteur). Certaines solutions s’adressent plus spécifiquement au milieu urbain : d’une part, l’optimisation des livraisons dédiées aux magasins de détail et aux grandes surfaces (marchandises palettisées effectuées en petits ou gros porteurs). D’autre

W.M.

CHARTE CO2. Elle est ouverte aux véhicules des transports légers.

62

MARS 2013 /// ACTEURS URBAINS

part, celle de la logistique du dernier kilomètre pour les livraisons de colis (messagerie), principalement avec des véhicules de transport léger, parfois des vélos ou triporteurs. Pour l’Ademe, une organisation réfléchie du transport de marchandises en ville recèle un potentiel important de réduction des émissions de CO2. « En livraisons urbaines, le taux de kilomètres parcourus à vide est en moyenne de 25 %. Le taux de remplissage moyen des véhicules ne dépasse pas 67 %, estime Nicolas Delcey (Ademe). Les tournées de livraison de boutiques, supérettes et supermarchés en centre-ville constituent les flux de distribution urbaine les plus importants en volume. On utilise des camions porteurs pour massifier les flux au maximum. Dans ce cas, l’objectif principal d’une entreprise est d’optimiser le taux de remplissage de ses véhicules ». Un exemple de bonne pratique avec Deret, basé à Saran (45). En avril 2010, l’entreprise s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 20 % en signant la charte Objectif CO2. La branche transport du groupe Deret est organisée en agences proches des centres-villes. Elle opère les derniers kilomètres en véhicules électriques. « Dès 2009, nous avons créé le premier réseau français de livraison urbaine en camions électrique, développe Jean-Luc Fournier, de chez Deret. Ce réseau composé de 24 agences est installé dans les 22 villes les plus importantes — Avignon, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Mulhouse, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Paris (Bonneuil et Gennevilliers), Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse et Tours. Il apporte une réponse concrète à la logistique dite du dernier kilomètre. Nous y mettons en œuvre une flotte de 50 camions électriques, capables d’emporter deux tonnes de charge utile ou six palettes. Par ailleurs, nous testons deux véhicules

Profile for Isabelle  Besson-Moreau

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

Advertisement