Page 58

VÉHICULES

Sécurité routière Pourquoi les utilitaires sont presbytes C’est le paradoxe des véhicules de transport de marchandises : plus ils sont imposants, moins ils voient ce qui se passe à proximité d’eux ! Pourtant, en ville, la vision qu’un conducteur de véhicule utilitaire a de son environnement immédiat est un facteur essentiel de sécurité. PAR LOÏC FIEUX

A

vec leur nom sinistre, les « angles morts » annoncent la couleur ! Accidentogènes, ils le sont incontestablement. Dans l’ensemble, les conducteurs de véhicules utilitaires ont conscience des angles morts de leur véhicule et adaptent leur conduite à l’appréciation de ces zones invisibles. Le problème, le vrai, est le mépris qu’ont les autres usagers de ces angles morts. S’imaginant qu’un camion est un véhicule pataud, les conducteurs de deuxroues n’hésitent pas à se faufiler dans le premier trou de souris sui s’ouvre, même s’il s’agit de l’angle mort d’un camion en train de tourner. Dès lors, toutes 58

MARS 2013 /// ACTEURS URBAINS

les conditions sont réunies pour provoquer un drame.

Les angles morts

Un conducteur n’a une vision directe que sur une partie réduite de son environnement, au mieux sur 180° vers l’avant. Vers l’arrière, il doit se contenter des cônes de vision donnés par les rétroviseurs. Il demeure des zones assez étendues sur les côtés du véhicule dont le conducteur ne voit rien. Ces zones sont assez grandes pour cacher un véhicule et on note une propension toute particulière de certains conducteurs à se placer — involontairement ! — dans cette zone à hauts risques. Il ne faut pas, pour autant, croire que l’on

voit tout de ce qui se passe vers l’avant ! On ne voit en effet rien de ce qui se trouve devant le pare-chocs d’un véhicule. Pour réduire le risque, les camions récents sont munis d’antéviseurs. Il existe par ailleurs des cabines de conduite surbaissées (Mercedes Econic, cabine Dennis Eagle du Renault Access ou du PVI C-Less) dont l’une des intentions est d’offrir une bonne vue sur les abords immédiats du véhicule. Quant aux éléments de sécurité que sont les montants (autour du pare-brise) et les rétroviseurs, ils sont… sources d’angles morts car un rétroviseur, comme un montant de carrosserie, masque tout ce qui se trouve derrière lui !

Pas moins de six miroirs !

Un conducteur de camion a six miroirs à sa disposition : un rétroviseur normal (miroir plat) et un rétroviseur grand angle (miroir convexe) de chaque côté, un antéviseur au-dessus du pare-brise donnant une vue sur l’environnement du parechocs et un miroir d’accostage côté droit montrant ce qui se trouve à l’avant droit du véhicule. Cette profusion de miroirs

Profile for Isabelle  Besson-Moreau

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

Advertisement