Page 57

MIHAI-BOGDAN LAZAR/FOTOLIA

AKULAMATIAU/ FOTOLIA

PRIORITÉS. Transport et urbanisation constituent les principaux axes de développement de la politique des agglomérations lancée en 2007 par la confédération suisse. Deux enjeux étroitement liés et largement débattus au sein du Grand Genève.

Manne financière

« En 1973, un certain nombre d’élus locaux ont décidé que cette situation ne pouvait plus durer. Ils ont négocié, par l’intermédiaire de l’État, un accord franco-genevois pour déterminer une rétrocession. Genève s’est engagé à reverser annuellement aux deux départements de l’Ain et de la HauteSavoie des sommes qui correspondaient à l’équivalent des charges qu’elle créait en France. Soit 3,5 % de la masse salariale produite en Suisse par les frontaliers », raconte Robert Borrel, ancien maire d’Annemasse de 1977 à 2008 et actuel président de l’ARC. Une manne financière qui perdure encore aujourd’hui et dont le montant s’élevait à 192 millions d’euros en 2012. Mais si cet argent a permis de financer le développement des infrastructures de transport et des villes voisines du canton helvétique, il n’a finalement réglé en rien le problème de fond qui se posait. À savoir, organiser de manière plus homogène l’ensemble du territoire. Et, presque 40 ans jour pour jour après la signature de l’accord de 1973, c’est précisément ce à quoi le projet d’agglomération du Grand Genève, via la création du GLTC, entend désormais répondre. Avec pour principal objectif celui d’inverser la tendance actuelle en développant les logements du côté suisse et en reportant une partie des futures créations d’emplois du côté français. ❚

HAUSSE DES BESOINS ENDOGÈNES Selon le plan directeur cantonal « Genève 2030 », la métropole helvétique prévoit d’accueillir 200 000 nouveaux habitants et 100 000 nouveaux emplois lors des 20 prochaines années. Naturellement, ces deux augmentations auront des conséquences directes sur le transport de marchandises, qu’il s’agisse des volumes transportés, de l’utilisation des réseaux ou des besoins en logistique urbaine. Selon plusieurs études menées par le canton de Genève sur cette question, la hausse du nombre de mouvement de marchandises s’élèverait alors de 30 % environ au cours de cette période. Et la métro-

AKULAMATIAU/ FOTOLIA

pour les communes concernées qui ont vu leurs populations croître de manière exponentielle.

pole genevoise serait la première impactée par cette progression. Car, du fait de sa situation géographique et de son économie axée sur le secteur tertiaire, la ville est peu concernée par le transit international et l’essentiel de ses activités logistiques concerne ses besoins endogènes. Parmi les solutions envisagées pour répondre à cet enjeu de taille, les autorités mettent régulièrement en avant le projet PrailleAcacias-Vernet (PAV). Il s’agit d’une vaste zone d’activités de 230 ha située à 3,5 km du cœur de la ville. Elle dispose d’une gare de triage ainsi que d’une excellente desserte routière et autoroutière.

La politique « Fret 2030 » propose de lui rendre sa fonction essentielle d’approvisionnement de l’agglomération en y maximisant l’utilisation du transport ferroviaire et en développant le site comme plate-forme urbaine pour la grande distribution, la messagerie, les matériaux de construction et les déchets. « Nous avons fait des propositions dans ce sens. Toutefois, la difficulté tient au fait que cette question dépend moins des acteurs politiques que des acteurs privés. Une des idées qui est ressortie serait de réaliser un hôtel logistique qui pourrait accueillir des trains et à partir duquel des véhicules électriques ou à gaz pourraient essaimer toute la ville. Les études ont montré la faisabilité de ce projet et l’intérêt qu’il y avait à le réaliser. Par contre, nous n’avons pas encore trouvé de porteur pour le développer », précise Sylvain Ferretti, responsable genevois du projet d’Agglomération du Grand Genève. ACTEURS URBAINS /// MARS 2013

57

Profile for Isabelle  Besson-Moreau

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

Advertisement