Page 47

B.B.

OOSHOP. Ici le site névralgique de Gennevilliers (92).

Auchandirect.fr et 0,87 € dans le magasin Auchan de La Seyne-sur-Mer (83). Le paquet de 4 Flanby : 1,18€ sur Ooshop et 1,04 € au magasin Carrefour d’Ollioules (83). Le flacon de 250 ml de gel douche amande douce Le Petit Marseillais : 2,46€ sur Auchandirect.fr et 2,09 € chez Auchan à La Seyne ; 2,48 € chez Ooshop et 2,18 € au Carrefour d’Ollioules. « Comparer un cybermarché avec un hypermarché, c’est comme comparer un supermarché avec un hypermarché. Vous trouverez des niveaux de prix différents, nuance Yannick Franc. Mais il est évident que les 9,90 € facturés ne couvrent pas le coût réel de la livraison à domicile et les cybermarchés doivent financer une partie de la livraison par des revenus autres que la facturation au client et leur seul revenu c’est la vente de produits. Donc c’est sûr, le prix du produit qu’ils récupèrent un peu de marge. » Selon lui, certains se distinguent. « Houra a une offre très importante par rapport aux autres. Ce cybermarché est à peu près 5 à 7% plus cher que les autres et annonce être à peu près à l’équilibre. 5% ou 7% de marge en plus sur un panier de 180 €, cela fait 9 ou 12 €. Cela couvre une partie des frais de la livraison à domicile. » La logistique mise en place par les enseignes est aussi très variable. « Il y a deux écoles : ceux qui ont sous-traité au leader de la livraison à domicile Star’s Service (2), comme Ooshop. Et d’autres qui ont interParis, IdF, Marseille, Aix, Nice, Grenoble, Chambéry, Annecy* A93) B +180 € : gratuit +210 € : 1,95 € 150-180 € : 1,95 € 150-180 € : 3,95 € 120-150 € : 3,95 € 120-150 € : 6,95 € 90-120 € : 6,95 € 90-120 € : 7,99 € 60-90 € : 9,95 € 60-90 € : 9,95 €

« LES DEMANDEURS SONT SURTOUT DANS LES ZONES TRÈS URBANISÉES ». nalisé. Il y a aussi le modèle hybride où une partie des équipes de chauffeurs est en interne et une partie en externe. Chacun fait en fonction de sa zone. Télémarket avait 50 % en intégré et faisait travailler de petits transporteurs», explique Yannick Franc.

Une offre résistante

Il reste que selon une étude publiée en avril 2012 par le cabinet Kantar Worldpanel, leader des panels de consommateurs en continu, « la livraison (…) est toujours une “niche” avec seulement 0,2 % de parts de marché, 2,4 % des ménages français et un gros panier par trimestre en moyenne. » Pourtant, la percée du «drive», la vente en ligne avec récupération des courses en magasin par le client, «cannibalise» la livraison à domicile : plus de 1 000 points recensés en avril 2012 et quelques 2300 attendus avant 2015. Pour Kantar Worldpanel, le drive devrait alors atteindre 6,1 % de parts de marché. Pourquoi la distribution alimentaire conserve-t-elle alors la livraison à domicile ? « Il y a toujours des demandeurs, surtout dans les zones très urbanisées, comme Paris et l’Ile-

Lyon et sa région A +150 € : gratuit 120-150 € : 2,95 € 90-120 € : 5,95 € 60-90 € : 8,95 €

B +180 € : gratuit 150-180 € : 2,95 € 120-150 € : 5,95 € 60-90 € : 8,95 €

(3) /Commandesrégulières (ts les 21 j.) * Certains créneaux horaires + avantageux

de-France où il y a un réel marché. S’il y a une offre existante, il est compliqué de la fermer », répond Yannick Franc. « Le drive connaît une très forte croissance. Mais en centre-ville, il n’y en a pas beaucoup. C’est en périphérie et pas pour la même clientèle. » Malgré la concurrence, la possibilité d’une baisse des tarifs de livraison à domicile, voire d’une suppression, reste lointaine. Pour un question de taille et d’intervenants. « Celui qui atteindra la taille critique en premier arrivera à rentabiliser son modèle, estime ainsi Yannick Franc. En Angleterre, où les chiffres sont les plus importants, ils ont réussi à proposer des prix de livraison proches de zéro, mais ils font des chiffres d’affaires bien supérieurs à ceux des Français. Ils ont atteint la taille critique qui leur permet d’avoir des frais de livraison très bas et ça, c’est une des clés pour la réussite et le développement des cybermarchés. Mais cela suppose que quelques-uns ferment en France et que le marché soit moins segmenté. Le jour où il n’y aura que deux ou trois intervenants, ils auront une densité de clientèle suffisante sur certaines zones qui leur permettra, sans doute, de baisser leurs coûts de livraison parce que leur taux de remplissage sera meilleur. Ils attireront plus de monde et ce sera un cercle plutôt vertueux ». ❚ (1) prix relevés au cours de la semaine 3. (2) voir article p.34

Utelemarket.fr

9Système U)

Intermarche.com

9Les Mousquetaires) Selon magasin 9La farlède - 83) (Élancourt - 78)

Toutes zones +190 € : gratuit +180 € : 2,90 € +150 € : 5,90 € 80 à 150 € : 9,90 € 10 livr. : 5,90€/livraison ** C / 14,70 €/mois+abt

+160 € : gratuit 70-160 € : 10,90 € 60-70 : 11,90 € Forfait étage : 2 €*** Forfait liquide : • offert jusq. 60L • 5 €/60 L

** C/Livraisons illimitées

*** à partir du 3e ét. sans ascenseur

+180 € : 9,90 € 80-180 € : 10,90 € –80 € : 11,90 € F. étage offert F. liquide : 4,90 €

ACTEURS URBAINS /// MARS 2013

47

Profile for Isabelle  Besson-Moreau

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

Advertisement