Page 41

ÉCO-EMBALLAGES/ALDO SPERBER

D.R.

Habitat vertical

Si la performance moyenne de collecte du bac jaune a progressé de 1 kg par parisien en 2011, il n’en demeure pas moins qu’avec 36 kg d’emballages triés par habitant et par an, la capitale accuse encore un certain retard par rapport à la moyenne nationale qui s’affiche à 45,2 kg. Mais elle n’est pas la seule agglomération dans ce cas. Il existe encore une réelle disparité entre les citadins et ruraux : 30 kg par habitant et par an pour les premiers contre 54 kg pour les seconds. Une différence qu’Éco-Emballages entend réduire en multipliant par deux le volume de tri en ville d’ici à 3 ans. Cette ambition constitue l’une de ses priorités pour atteindre l’objectif fixé par la loi Grenelle 2 d’atteindre 75 % d’embal- ■ ■ ■

ÉCO-EMBALLAGES/ALDO SPERBER

ÉCO-EMBALLAGES/LAURENT VAUTRIN

La collecte du tri sélectif coûte effectivement plus chère que celle des ordures ménagères : 204 € la tonne contre 129 € en moyenne pour Paris en 2011. «Les multimatériaux étant plus légers, le rendement est moindre car les bennes sont notamment moins chargées, confirme Philippe Cheval, chef du service technique de la propreté de Paris. Mais grâce au soutien d’ÉcoEmballages versé via le Syctom (l’Agence métropolitaine des déchets ménagers regroupant 84 communes d’Ile-de-France, Ndlr), on retrouve un certain équilibre.» Le coût global de la prestation de collecte et de traitement revenant alors à 250 € pour les ordures contre 206 € pour les emballages ménagers.

LE VERRE : PRÉCURSEUR EN 74 Matériau 100 % recyclable, et à l’infini, le verre fut le premier emballage ménager à bénéficier d’une filière de tri et de retraitement dédié. En 1974, un conteneur est installé dans le village de l’Autreville-surRenne, en HauteMarne, à l’initiative d’un verrier. Séduite par la démarche, l’industrie du verre promeut, duplique et organise la filière de la collecte, du tri et du recyclage au plan national avec les collectivités locales, les collecteurs-traiteurs et les distributeurs. En 1992, 17 000 communes collectent 800000 t de verres. Le taux de recyclage est alors de 26%. Il atteint 50 % en 2000. Et 70 % aujourd’hui, soit 2 millions de tonnes. En 1992, EcoEmballages est intégré à cette boucle. L’organisation de cette filière est identique à celle des emballages des poubelles jaunes. À

la différence que 80 % de la collecte provient d’apport volontaire contre 20 % en porteà-porte. « Solover ne fait que de la collecte de conteneurs sur la voie publique avec ses 15 camions. Les collectivités sont notre donneur d’ordres pour la réaliser et le verrier pour le traiter. Ce sont 270000 tonnes issues de nos collectes de verres ménagers et industriels, et de celles d’autres acteurs de transport, que nous traitons sur nos deux sites industriels », détaille Yves Vial, président de l’entreprise implantée dans la Loire. Solover collecte le verre ménager dans une vingtaine de départements situés sur un axe nord-sud de l’Yonne aux PyrénéesOrientales. En 2002, l’industriel a été le premier en Europe à monter un processus permettant de traiter séparément le verre

blanc du verre de couleur. Un investissement industriel de 7,5 M€. « Personne ne nous a soutenus alors, car les verriers et ÉcoEmballages souhaitaient un tri et une collecte séparés avec des bacs différents. Ce n’était pas judicieux car le taux d’erreurs était très élevé, de 15 %. Aujourd’hui notre technologie fait l’unanimité, adoptée par toute la filière », s’enorgueillit le dirigeant. Mais il constate, et regrette, la dégradation du verre collecté : « Pour le porte-à-porte, ÉcoEmballages déconseille l’emploi de camions broyeurs. Mais ce conseil n’est pas toujours suivi. Avec la crise, des transporteurs se lancent dans la collecte de verre avec du matériel non adapté et mal nettoyé après d’autres types de transport ».

ACTEURS URBAINS /// MARS 2013

41

Profile for Isabelle  Besson-Moreau

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

ACTEURS URBAINS N°10 - MARS 2013  

Le premier magazine mensuel des décideurs de la distribution urbaine de marchandise. Porté par le développement du e-commerce notamment, la...

Advertisement