Issuu on Google+

L’ a c t u a l i t é d e

Wissembourg d ’A l t e n s t a d t e t d e We i l e r

© Archive D. Alexandre

M A G A Z I N E m u ni c i p a l d ’ in f o r ma t i o n s / N O V E M B R E 2 0 0 8

L A Pi s t e c y c l ab l e

LE RELAIS CULTUR E L

ENVIE DE W E ST E RC A M P

ANIMATIONS 1 3 J U I LL E T


© Archive D. Alexandre

Sommaire

Actualités - Une ville qui bouge ! La ville est plus chouette à bicyclette ! Fauvettes : du terrain vague au square Parking de Weiler, ou comment venir à bout de la boue

4

Société - L’aide sociale : comment ça marche ?

8

NUMÉROS UTILES

Dossier Le Relais culturel en question(s) Le programme du Relais culturel

10

Culture - “Envie de Westercamp“ : un réel succès !

16

Animations « Le p’tit train s’en va dans la campagne »

19

Éducation et Jeunesse - Vive la rentrée ! CME : clap de fin et aire de jeux Des dicos pour la rentrée au collège ! Écoles : une rentrée sur de bons rails Une vraie école de musique pour tous

20

Tribune ouverte Courrier des lecteurs L’opposition a la parole Les fêtes de Wissembourg en images Pentecôte Ramp’Art festif Cérémonies du 13 juillet

24

25

Les pages d’Altenstadt

26

Wissembourg pratique Calendrier des manifestations 2008 Services municipaux État civil L’équipe municipale à votre service

28

Mairie (standard)

03 88 54 87 87

Services techniques

03 88 54 34 27

Police municipale

03 88 54 87 80

CCAS

03 88 54 87 74

Mairie d’Altenstadt

03 88 94 04 18

ANPE

03 88 54 94 00

Bibliothèque

03 88 94 16 96

Centre de secours

03 88 94 05 28

Centre des Impôts

03 88 54 18 90

Com. de communes

03 88 05 35 50

Conseil Général (antenne départ.)

03 88 05 35 62

Centre Technique du Conseil Général  03 68 33 82 50 Centre médico-social

03 69 06 73 50

EDF (dépannage)

03 88 73 43 10

Espace jeunes

03 88 54 31 66

Gare

08 92 35 35 35

Gaz (dépannage)

03 88 82 00 44

Gendarmerie

03 88 94 01 02

Hôpital

03 88 54 11 11

Maison de retraite

03 88 94 00 40

Maison de l’Enfance

03 88 54 39 42

Mission locale

03 88 54 37 46

Office du tourisme

03 88 94 10 11

Point accueil jeunes

03 88 54 29 10

Pompiers

18

Poste

03 88 54 19 70

Relais Culturel

03 88 94 11 13

SAMU

15

Sécurité Sociale

0 820 904 151

SMICTOM

03 88 54 84 00

Sous-Préfecture

03 88 54 17 80

Trésorerie

03 88 94 01 29

Tribunal

03 88 54 95 15

L’actualité de Wissembourg, d’Altenstadt et de Weiler Directeur de la publication : Christian Gliech Hôtel de Ville - Place de la République - 67160 Wissembourg Conception et réalisation : seemstudio.fr - Schiltigheim Conception, interviews et rédaction : Isabelle Freyburger Crédits Photo : Ville de Wissembourg, Pascal Bastien, ARGCW, Archives D. Alexandre Dépôt légal à parution © Archive D. Alexandre

2|


© Archive D. Alexandre

Édito

C’est un grand plaisir pour moi de vous adresser le nouveau magazine de la Ville de Wissembourg. Il s’est fait, certes, quelque peu attendre, mais votre nouvelle municipalité a traité en priorité un certain nombre de dossiers importants qui vous sont présentés dans les pages qui suivent. J’ai souhaité que ce magazine soit un vrai support d’information. Il ne doit pas être au service de la promotion des élus ou du maire, mais bel et bien un outil d’information sur l’action et les missions que vous nous avez confiées en mars dernier. Certains d’entre vous y verront trop de texte, mais notre volonté est avant tout d’informer. Ce magazine doit également permettre aux uns et aux autres de s’exprimer, c’est pourquoi vous trouverez en page 24 une proposition de courrier des lecteurs. D’autres supports d’information seront développés, et prochainement le site internet de la Ville sera rendu plus convivial et sa mise à jour se fera régulièrement. D’ores et déjà, vous pouvez me contacter ainsi que chaque adjoint à travers les adresses mails disponibles sur www.wissembourg.fr.

Au menu de ce numéro, un compte rendu de différentes actions menées ces derniers mois, et tout d’abord la création de la nouvelle bande cyclable rue Nationale, l’aménagement de la placette des Fauvettes ou la réalisation d’un nouveau parking à Weiler. Vous trouverez également des informations sur l’éducation, la jeunesse, l’animation ou la culture. Un important dossier est consacré à l’évolution des travaux au Relais culturel. Mais en ces temps de doute et de crise financière, j’ai souhaité que nous mettions l’accent sur la solidarité et l’aide sociale. Dans ce cadre, nous avons décidé l’ouverture en 2009 de « La Maison des Solidarités ». Organisée autour d’une épicerie sociale, nous souhaitons y regrouper un ensemble de services publics, associatifs et caritatifs qui œuvrent dans notre Ville avec dévouement au service des plus fragiles afin de les amener à plus d’autonomie. Il me reste à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année ainsi qu’une excellente lecture.

Christian Gliech Maire de Wissembourg

|3


Actualités

Une ville qui bouge !

La ville est plus chouette à bicyclette ! Il n’aura pas échappé aux Wissembourgeois la présence, depuis le début de l’été, d’un double sens cycliste au cœur de la cité : un dispositif léger, modulable et sécurisé, qui, s’il fait ses preuves et remporte l’adhésion des usagers, peut déboucher sur un vrai plan de déplacement urbain. Retour sur un projet pratique et écolo, réalisé sans accroc. Alternative écologique

Résultats prometteurs

Mini coût et maxi projet

« Nous devons permettre à un jeune enfant de circuler à vélo dans notre commune sur des voies dédiées en toute sécurité », a énoncé Jean-Louis Piquard à la première réunion de la commission écologie à laquelle ont assisté, en mai, de nombreux habitants de Wissembourg. Quelques jours plus tard, la décision était prise : le 23 mai, l’adjoint au maire chargé de l’écologie, de la sécurité et des déplacements urbains annonce la mise en place d’un double sens cycliste rue Nationale.

Les services techniques de la ville suggèrent alors un dispositif léger (marquage d’un couloir, pictogrammes et panneaux avertissant de la présence éventuelle de cyclistes) ainsi qu’un aménagement de la circulation automobile au niveau de la place de la République.

Seul élément qui risque de dérouter les cyclistes et les autres : le coût de l’opération… qui s’élève à 2500 euros à peine ! L’objectif étant, à moyen terme, de valider, avec la population et avec les services de la ville et du Conseil Général, l’opportunité d’installer un dispositif permettant aux cyclistes de traverser toute l’agglomération

« Il s’agit, dit-il, comme cela se pratique déjà dans de nombreuses communes, de donner l’autorisation aux vélos – et seulement aux vélos – d’emprunter la rue en sens interdit. » L’idée : désengorger le centre-ville aux heures de pointe, rendre la circulation plus aisée, proposer une alternative pratique et écologique aux déplacements automobiles, et permettre à tous, petits et grands, de se déplacer à vélo sans danger. 4|

« Le projet nous a paru suffisamment sécurisé pour voir le jour début juillet », souligne l’adjoint au maire. À l’épreuve pendant six mois renouvelables sur cette zone-test, la nouvelle bande cyclable présente pour l’instant un aménagement réversible qui permet une modularité en fonction des résultats. Le bilan à mi-parcours est plus qu’encourageant : 150 cyclistes en moyenne empruntent cette voie tous les jours, et pas le moindre accrochage n’a été à déplorer. Une bonne nouvelle lorsqu’on sait que, statistiquement, les accidents surviennent en général au cours des deux premiers mois sur un nouveau trajet…

sur des sites aménagés. « Avec un technicien du Conseil Général, explique Jean-Louis Piquard, nous avons étudié comment mettre en œuvre la liaison entre la piste cyclable avant Weiler et la sortie d’Altenstadt en direction de Scheibenhardt sur l’ensemble de la ville. » À condition qu’elle rencontre la faveur des usagers, la bande


Ville de Wissembourg

cyclable du centre-ville pourrait donc faire partie d’un grand axe Est-Ouest, maillage sécurisé de 6 à 7 kilomètres réservé aux vélos. Elle préfigure donc un vrai plan de déplacement urbain, indispensable à une ville comme la nôtre. Mini coût et maxi projet : elle est pas chouette, la vie à bicyclette ?

Place des Fauvettes : du terrain vague au square

il y a peu de temps encore, à un vaste chantier. D’où la grogne bien légitime des résidents… Interpellée par la population, la mairie et, en particulier, Evelyne Feyereisen-Haine, déléguée aux affaires sociales, n’a pu que constater les dégâts ­­­(déchets, trous, cailloux, objets encombrants…) et a alors proposé aux habitants une sorte d’opération “ville propre“ à l’échelle de la placette, c’est-à-dire une grande journée de nettoyage organisée par les riverains, aidés par des agents de la ville. « Tout le monde s’est retroussé les manches, dans une ambiance qui a montré toute la convivialité et l’esprit de solidarité qui règnent dans le quartier », souligne-t-elle. Après cette première étape d’implication collective pour un quartier propre, plusieurs réunions de concertation  sont ensuite organisées avec les services techniques :

JUIN

« Nous avons demandé aux habitants  : comment voyez-vous l’avenir de cette place ?  Voulezvous une aire de jeux, un petit parc, un jardin ? » Au fur et à mesure des échanges, le projet s’affine : ce sera un square, avec clôture (pour éviter les accès automobiles), pelouse, éclairage public, bancs, poubelles, etc. Et aussi des arbres, mais lesquels ? Le choix des habitants s’oriente vers des acers*, de la famille des érables (sans fleurs et sans fruits pour éviter les abeilles et les problèmes d’allergies au pollen). « Lors de la dernière réunion, nous avons soumis le plan du square aux habitants, qu’ils ont validé  ! Les travaux sont prévus pour la fin de l’année. Nous solliciterons aussi leur avis lors du tracé. Et nous attendons leur proposition de nom à donner au square : ce sont les enfants du quartier qui décideront ! » * Le mot latin Acer signifie pointu. La langue française en a tiré le mot acéré (tranchant). L’arbre doit ce nom à son bois qui servait, dans l’Antiquité, à la fabrication de lances.

Impliqués étape par étape dans les choix d’aménagement d’une placette longtemps laissée à l’abandon, les habitants des Fauvettes pourront bientôt profiter d’un lieu à la hauteur de la convivialité qui règne dans le quartier. Tous les jardins privatifs des habitations du quartier donnent sur cette place qui ressemblait, © Mairie de Wissembourg

|5


Actualités

Une ville qui bouge !

Parking de Weiler, ou comment venir à bout de la boue Weiler attendait cela depuis plus de quarante ans : finies les boues stagnantes et les odeurs nauséabondes qui se dégagent du terrain à proximité du foyer communal, de l’école et du terrain de football ! Transformé en parking, le fossé de ruissellement est comblé… et les habitants de Weiler aussi  ! Les explications avec Bertrand Iffrig.

Sortir du bourbier « Je suis de Weiler, et, comme tous les habitants, je connais ce problème depuis toujours ! », s’exclame le deuxième adjoint Bertrand Iffrig à l’évocation des multiples désagréments générés par le fossé de ruissellement de Weiler : eaux croupies et boues stagnantes, danger pour la sécurité des enfants, nuisances olfactives, vêtements salis par la gadoue, etc. Depuis des décennies, ce terrain marécageux et inutile est un sujet d’irritation dans le quartier. Pour sortir de ce bourbier, le délégué aux affaires techniques prend les choses en main : « Il ne suffisait pas simplement de remplir le fossé de terre, car cela aurait engendré encore plus de boues ; un jour ou l’autre, elles seraient ressorties dans une cave ou sous la route. Nous avons donc installé une canalisation - des tuyaux de 500 millimètres pour le drainage avec, au milieu, un regard de nettoyage – puis nous 6|

avons comblé le fossé, qui faisait près de deux mètres de largeur à la grande base. Tous les ans, une entreprise spécialisée se chargera de l’évacuation et de l’assainissement. » Dynamiser le lieu C’est ainsi qu’un problème vieux de quarante ans a été réglé en deux mois : « Interpellés début mai par les riverains, la mairie et les services techniques se sont immédiatement mobilisés pour trouver une solution. Le chantier s’est achevé fin juin. C’est la toute première réalisation de la nouvelle mandature* !, se réjouit le natif de Weiler. Avantage de l’opération : on peut désormais dynamiser le lieu. »

Conformément aux souhaits des habitants, le terrain de football a en effet pu être agrandi, de même que le parking : « Nous avons doublé la surface de stationnement : de 10, nous sommes passés à 22 places de parking ! Cela permet au foyer communal de mieux organiser ses manifestations culturelles (fêtes, mariages, montage d’un petit chapiteau, etc.) et au village de débarrasser ses rues de quelques voitures stationnées. L’institutrice de l’école et les parents sont également rassurés de savoir que les enfants peuvent désormais s’amuser en toute sécurité sur le terrain de football. » Réaliser d’autres projets Pour prolonger cette réalisation, d’autres initiatives sont prévues : « Il n’existe pour l’instant à Weiler aucune place réservée aux handicapés. Nous allons donc en profiter pour respecter les normes et en installer sur ce parking, mais aussi dans d’autres lieux


Ville de Wissembourg

En bref ! de la commune : devant l’église, dans le vieux village, etc. Sur l’ancien fossé, il reste maintenant à implanter des arbres, pour encore plus de convivialité. Cet aménagement vert sera réalisé dès l’année prochaine », précise Bertrand Iffrig, qui, souriant, conclut en rapportant une anecdote qui en dit long sur l’étonnement suscité par cette réactivité : « Le comité des fêtes de Weiler a visiblement été agréablement surpris de pouvoir faire sa fête de village - qui a traditionnellement lieu le 1er dimanche de juillet - dans de

Commissions municipales Elles se sont toutes réunies au moins une fois depuis le mois de mars. Nouveauté : une commission «Projet de ville» en charge des questions de prospective, d’évaluation des politiques publiques, du domaine transfrontalier et européen, du tourisme et du musée.

Piscine On ne sait pas toujours qu’elle est chauffée à 26° en permanence. Désormais, elle sera ouverte en été, mais aussi en mai et en septembre si la météo est favorable, pour en profiter deux fois plus longtemps.

Piscine toujours C’est l’une des plus vieilles d’Alsace ! Pour éviter de répéter tous les ans les mêmes travaux coûteux, une grosse refonte est prévue pour une mise définitive aux normes. Travaux entre octobre 2009 et mai 2010.

Épicerie sociale Un projet est sur les rails qui permettra aux plus défavorisés d’acquérir des produits alimentaires frais à des prix réduits.

Université du Temps Libre bonnes conditions. Il en est même à réfléchir à la façon dont il peut profiter au mieux de ce nouveau terrain… » * Coût de l’opération : 45 000 euros en tout !

Elle propose une dizaine de conférences par saison. Parmi les prochains thèmes : Michel-Ange, génie de la Renaissance (12 novembre), Le Pakistan, entre religieux et militaires (26 novembre), la cyberculture (10 décembre). Les mercredis à 14h30 au Collège Otfried.

Université Populaire Européenne Elle permet à plus de 250 adhérents d’approfondir leurs connaissances dans des domaines variés... Renseignements et inscriptions à l’accueil de la mairie.

|7


Société

L’aide sociale : comment ça marche ?

L’aide sociale : comment ça marche ? Alors que les élus et les responsables sociaux de Wissembourg planchent sur un projet d’épicerie sociale - dont l’ouverture est prévue l’année prochaine - voici un petit récapitulatif de la manière dont fonctionne l’aide sociale dans une ville comme la nôtre.

8|

Qu’est-ce qu’un bureau d’aide sociale ?

Comment l’aide sociale est-elle apparue ?

Autrefois appelé Bureau d’aide sociale (BAS), la loi du 6 janvier 1986 a substitué à l’ancienne dénomination le nom de « Centre communal d’action sociale ». En France, un Centre communal d’action sociale (CCAS) est un établissement public communal régi par les articles du code de la famille et de l’aide sociale. Il intervient dans le domaine de l’aide sociale bien sûr (c’est son attribution légale obligatoire), mais aussi dans celui de l’action sociale (c’est-à-dire la mise en œuvre de la politique sociale déterminée par les élus locaux) et de l’animation des activités sociales. Sa compétence s’exerce sur le seul territoire de la commune. Pour remplir sa tâche, il est géré par un conseil d’administration qui dispose d’une autonomie de gestion.

Le traitement de la pauvreté et l’aide aux personnes en difficulté ne datent malheureusement pas d’hier. De la charité chrétienne aux bureaux d’aide sociale en passant par les bureaux de bienfaisance, l’action sociale s’est progressivement organisée. Le 6 janvier 1986, quand les bureaux d’aide sociale deviennent les Centres Communaux d’Action Sociale, l’État leur délègue une compétence globale dans le vaste champ de l’action sociale et médico-sociale, consécutivement aux lois de décentralisation. Notons qu’en Alsace, avec le droit local, les bureaux d’action sociale (BAS) avaient déjà une compétence similaire à celle des CCAS. Aujourd’hui, ce

sont les CCAS qui aident et soutiennent les plus défavorisés dans un contexte cependant beaucoup plus large d’interventions de développement social local. Ils s’imposent à présent comme un outil politique incontournable de l’action sociale locale. Ils sont le moyen privilégié par lequel la solidarité publique, nationale et locale peut réellement s’exercer. Qui sont les membres du centre d’action sociale ? Le CCAS est présidé de plein droit par le maire de la commune. Son conseil d’administration est constitué paritairement d’élus locaux désignés par le conseil municipal et de personnes qualifiées dans le secteur de l’action sociale, nommées par le maire. On compte parmi celles-ci un représentant des associations familiales, un représentant des associations de personnes handicapées, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées, et un représentant des associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre l’exclusion.


Ville de Wissembourg

Comment fonctionne-t-il ? En tant qu’ « établissement public administratif », il est représenté par une personnalité juridique de droit public qui lui permet par exemple d’agir en justice en son nom propre. Il a une existence administrative et financière distincte de la commune. Il est géré par un conseil d’administration qui détermine les orientations et les priorités de la politique sociale locale. Le conseil peut déléguer une partie de ses pouvoirs au président et/ou au vice-président. Quelles sont ses missions ? En liaison avec les institutions publiques et privées, le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la com-

mune. Il est de ce fait l’institution locale de l’action sociale par excellence. À ce titre, il développe différentes activités directement orientées vers les populations concernées : aide et accompagnement des personnes âgées, aides aux personnes handicapées, aux enfants, aux familles en difficulté, lutte contre les exclusions... Il peut gérer des équipements et des services. Il apporte son soutien technique et financier à des actions sociales d’intérêt communal gérées par le secteur privé. Il participe à l’instruction des demandes d’aide sociale légale (aide médicale, RMI, aide aux personnes âgées…) et les transmet aux autorités décisionnelles compétentes (Conseil Général, préfecture,

Liste des membres du CCAS : Monsieur Christian GLIECH Maire et Président Madame Evelyne FEYERSEISEN-HAINE Adjointe au maire et Vice-présidente Madame Anne-Marie WENDLING Conseillère municipale Madame Isabelle MATTER Adjointe au maire Monsieur Jean-Louis PIQUARD Adjoint au maire Monsieur Norbert SCHWARTZ Adjoint au maire Madame Marguerite BRUNNER Conseillère municipale

organismes de sécurité sociale…). À Wissembourg, il intervient notamment dans les secours d’urgence, les colis alimentaires, etc. Qu’est-ce qu’une épicerie sociale ? C’est une petite surface alimentaire où il est possible d’acheter des produits alimentaires ou d’entretien à des prix réduits.
L’épicerie sociale s’adresse à des personnes en grande difficulté financière ou à des familles en grande précarité, et leur permet de s’alimenter sans passer par les systèmes des « colis » où la famille n’a pas de participation financière, et ne peut pas choisir sa nourriture.

Monsieur Claude MEYER Conseiller municipal Madame Véronique WOLFF Madame Marie-Madeleine LOUX Représentante de l’U.N.I.A.T. Madame Doris GOETTMANN Représentante de l’Église Protestante Saint-Jean Madame Maryline KAPFER Représentante de l’Association REUSSIR Madame Christiane PATOU Représentante de l’Association des Paralysés de France Madame Michèle MOTSCH Représentante de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul Madame Isabelle THOMAS Représentante de l’UDAF 67 |9


Dossier

Le Relais culturel en question(s)

Le Relais culturel en question(s) Interview de Christian Gliech, Maire de Wissembourg

Pourquoi faut-il réaliser des travaux au Relais culturel ? Tout d’abord parce que le bâtiment ne répond plus aux normes depuis 2002 : les locaux sont vétustes, le chauffage électrique est souvent en panne, etc. Ensuite, parce qu’une médiathèque est absolument nécessaire pour nos concitoyens, nos jeunes, nos enfants  !

aides. Le Conseil Général, à travers le Contrat de Territoire signé le 15 octobre 2007 et sur la base d’une estimation totale des travaux à hauteur de 6,3 millions d’euros HT, permet une aide de 1 133 562 euros. Enfin, des crédits INTERREGPAMINA à hauteur de 500 000 euros ont été obtenus pour la mise en œuvre d’un projet de partena-

Pourquoi ne pas avoir conservé le projet de la municipalité précédente ? L’ancienne équipe municipale avait prévu deux phases de travaux : d’abord la rénovation de l’ancien couvent des Dominicains, puis celle de la grande salle de spectacles et les bureaux. L’ensemble aurait coûté près de 13 millions d’euros TTC, soit quelque 85 millions de francs ! Autant le dire clairement : la Ville ne dispose pas de telles ressources. À noter qu’un million d’euros a déjà été dépensé en études et missions diverses par l’équipe municipale sortante. Qu’en est-il des subventions que la Ville peut obtenir ? La Région Alsace apporte au total 2 millions d’euros via le Contrat de Ville Moyenne et d’autres

10 |

riat culturel avec la Verbandsgemeinde Bad Bergzabern. J’ajoute que des contacts sont en cours avec la Direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il faut bien se rendre compte que dans le projet de la précédente municipalité, seule une tranche de travaux était financée.


Ville de Wissembourg

Le processus est-il donc interrompu pour l’instant ? Avec l’équipe municipale, nous avons décidé non pas de stopper le projet précédent, mais de le revoir fortement à la baisse. Nous avons consulté les responsables du Conseil Général et de la Direction régionale des Affaires culturelles ainsi que l’association du Relais culturel. De l’avis général, l’ancien projet est manifestement disproportionné. Nous avons également visité d’autres médiathèques dans des villes comparables du Bas-Rhin afin de nous faire une idée précise des équipements, des aménagements, des emplois et de la cohérence à donner au nouveau projet. Pour dire les choses simplement nous prévoyons un budget total de 6 millions d’euros HT, soit 7, 2 millions d’euros TTC pour les travaux. Voilà le budget ! Et avec cet argent, nous ferons ce qu’il est possible pour moderniser notre Relais culturel avec une médiathèque ! L’architecte prépare avec nous le nouveau projet qui vous sera présenté à la fin de cette année… Comment voyez-vous cette médiathèque ? Une bibliothèque propose des livres. La médiathèque propose davantage : on y trouve des films DVD, des CD-ROM (culturels ou éducatifs), des CD, des disques de musique. C’est un lieu convivial où il se passe plein de choses : des conteurs racontent des histoires aux enfants, un auteur vient présenter son

livre, des ordinateurs permettent de « surfer » sur le net, des expositions thématiques peuvent-être proposées, sur les Mangas par exemple... Il faut imaginer des espaces pour les enfants, les jeunes, les adultes. Une médiathèque est ouverte à tous : à ceux qui aiment lire, à ceux qui écoutent la musique et à ceux qui préfèrent les ordinateurs… Mais une nouvelle médiathèque n’implique pas seulement des travaux… Effectivement, outre le recrutement d’un personnel spécialisé, nous allons acheter le mobilier et l’équipement approprié. Une médiathèque est un espace d’animations et un centre de ressources qui se doit d’être performant : cela passe par l’achat du matériel informatique et des logiciels. Embauche, mobilier, informatisation, dépenses de fonctionnement : tout cela a un coût. Nous n’oublirons pas d’inclure ces éléments dans le budget pour éviter tout dépassement et ne mettre personne au pied du mur. | 11


Dossier

Le Relais culturel en question(s)

Quand est prévue l’ouverture du Relais culturel ainsi réhabilité ? Le chantier sera réalisé en une seule tranche, ce qui conduit à des économies. L’objectif est de faire démarrer les travaux à l’été 2009 pour une durée d’une année. D’ici là, il s’agira de faire les travaux, mais aussi de faire voter les budgets par le conseil municipal, de trouver les subventions, de créer les emplois nécessaires et de respecter la procédure des marchés publics. Les architectes dessinent actuellement les nouveaux plans du projet et il faudra obtenir un permis de construire. Ces actions vont-elles empêcher le bon déroulement de la saison culturelle 2008/2009 ? Non, car nous nous sommes mis au travail le plus tôt possible ! Nous avons réalisé des travaux urgents pendant l’été pour rendre le Relais culturel accessible au public… Pari tenu : la nouvelle saison culturelle a démarré et se poursuivra ! De plus, avec des subventions de la Région, l’équipement de cinéma et sonorisation sera remplacé et modernisé d’ici la fin de l’année 2008. Le Relais culturel doit-il être la “vitrine“ culturelle de la ville ? Le Relais culturel est d’abord au service de tous les Wissembourgeois. Mais il doit aussi jouer un rôle central et fédérateur pour le Pays de Wissembourg. Plutôt qu’une vitrine, il est un reflet de la grande activité culturelle qui règne chez nous. Je pense à l’action de l’association de gestion du Relais culturel bien sûr, mais aussi au comité des fêtes de la ville, à l’office de tourisme, au ciné-club, à la troupe de théâtre dialectal, au festival international de musique, etc. Et il faut continuer, aller plus loin encore, développer des nouveaux projets, avancer…

12 |

Votre médiathèque demain disposera d’une connexion ADSL permettant la consultation d’internet grâce à des ordinateurs mis à la disposition de tous. Des agents municipaux qualifiés seront présents pour conseiller le public, pour accueillir les classes des écoles maternelles et élémentaires, du collège ou du lycée et pour organiser des animations scolaires et extra-scolaires pour les jeunes (contes, ateliers de travaux manuels, lectures théâtralisées de récits fantastiques, etc.) et les adultes (soirées contes, conférences et rencontres d’auteurs, événements à caractère national comme “Lire en Fête“). Un programme d’expositions peut être envisagé. Ouverture en automne 2010 !


Ville de Wissembourg

Pour financer ces travaux la Ville bénéficie : - d’aides de la Région Alsace, à travers le contrat de Ville Moyenne, soit 1,7 M€. À cela s’ajoute une aide de 300 000 € au titre des politiques sectorielles de la Région ; - d’aides du Conseil Général, à travers le Contrat de Territoire signé le 15/10/2007, sur la base d’une estimation totale des travaux à hauteur de 6,3 M € HT, avec un montant total de subvention départementale de 1 133 562 € ; - de crédits Interreg-PAMINA à hauteur de 500 000 € (dont investissement 350 000 €) et fonctionnement 150 000 €) pour la mise en œuvre d’un projet de partenariat avec la Verbandsgemeinde Bad Bergzabern ; - des contacts sont en cours avec la Direction régionale des Affaires culturelles afin d’obtenir une aide de l’État au titre de la création d’une médiathèque. ANCIEN PROJET 11,7 M€ TTC (estimation de base) En réalité la dépense serait de plus 13 M€ TTC avec les actualisations, les révisions de prix et les réalités des prix des entreprises. À noter : 974.000 € déjà dépensés depuis deux ans NOUVEAU PROJET Budget alloué : 6 M€ HT, soit 7.176 M€ TTC

| 13


Programme

du Relais culturel

Le mois de Novembre au Relais culturel de Wissembourg CONCERT ROCK ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES « Alik » Ils sont Parisiens ou banlieusards, Maghrébins, Français ou Portugais, mais tous chantent et quelques uns jonglent avec plusieurs instruments. Après huit ans d’absence, ce big band parisien, groupe phare de la scène world française, fait un retour remarqué. Ces douze musiciens remettent sur le tapis la fusion et le brassage musical, avec des chansons aussi péchues que métissées, des genres musicaux variés et des influences géographiques diverses : de la musette au raï, du reggæ au zouk, du rock à la salsa. Mais si ces artistes hors pair sont les dignes héritiers du patrimoine musical, ils n’en demeurent pas moins des enfants du rock. VE 7 NOVEMBRE / 20h30 À la MAC de Bischwiller Concert présenté dans le cadre des Scènes du Nord Alsace

se dressent, des toiles s’agitent comme par magie et voilà notre héros qui passe soudain de la Terre à la Lune jusqu’aux forges de Vulcain. En hommage au théâtre de tréteaux et à la commedia Dell’arte, la compagnie Joker a créé un spectacle savoureux dans l’esprit des récits dithyrambiques du célèbre personnage devenu légendaire. Offrant une large place à l’improvisation, aux digressions et aux situations cocasses, cette mise en abyme d’un texte à l’origine loufoque et pittoresque laisse une large place à l’émotion, au rire et à la magie d’un décor en perpétuelle métamorphose. MA 18 NOVEMBRE / 20h30 Tout public à partir de 11 ans Dans le cadre de la tournée des Régionales (ACA)

JAZZ MANOUCHE / SWING MUSETTE SAMARABALOUF F2F Music

THÉÂTRE VISUEL LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES DU BARON DE MÜNCHHAUSEN Par la Compagnie Joker Parce que les gens exagèrent toujours, le Baron de Münchhausen, aidé par une troupe de comédiens ambulants, a décidé de mettre en scène et de raconter lui-même ses célèbres aventures. Des récits hallucinants qui, à peine ébauchés par cet infatigable voyageur, deviennent réalité grâce aux trésors d’ingéniosité de sa joyeuse troupe et de leur charrette. Des mâts 14 |

Ils sont trois, deux guitaristes et un contrebassiste. Ils jouent du swing manouche, métissé à de multiples influences. Avec leur musique sanguine, pétrie de jazz manouche, on pense à Django Reinhardt, mais Samarabalouf va plus loin et n’hésite pas à puiser dans les musiques populaires du monde entier. Rumba, java, et même du rock… Un concert de vir-


Ville de Wissembourg

Le mois de Décembre au Relais culturel de Wissembourg tuoses entre rêverie vagabonde et appel au voyage, une belle invitation au plaisir de la fête. Pour faire le lien avec le Ramp’art Festif du mois de juin, venez découvrir avec nos partenaires du Jazz Freunde de Dahn ce fabuleux groupe de jazz manouche. Deux représentations, l’une le samedi soir à Wissembourg, et l’autre le lendemain sous forme d’apéro concert à Dahn. SA 29 NOVEMBRE / 20h30 Tout public à partir de 8 ans DI 30 NOVEMBRE / 11h30 à Dahn (Allemagne)

du théâtre amateur. Un après-midi de bonheur à ne manquer sous aucun prétexte. DI 7 DECEMBRE / 15h00 Tout public à partir de 16 ans

THÉÂTRE LES RUSTRES Par la Compagnie Les déménageurs associés Pièce de Carlo Goldoni

HUMOUR EN ALSACIEN MARYLIN MONROE, RUE DES MESANGES, A MITTELDORF Huguette Dreikaus Après Alzeimémère, et sa participation exceptionnelle lors du 15ème Winterspiel, Huguette nous revient au Relais culturel avec son dernier opus en alsacien. Retrouvez son humour dévastateur à couper au couteau et venez découvrir une tranche de vie alsacienne revue et corrigée sous l’œil si particulier d’Huguette. Marylin n’est pas morte. En 1962, elle a suivi un cousin à Kaiserlautern à la base américaine où elle rencontre Marcel Meyer, ouvrier frontalier de Mitteldorf. Marylin a aujourd’hui 55 ans et nous parle de sa vie ; comment elle est devenue une femme comme les autres, comment les politiques d’un village ressemblent aux politiques américains, comment sa vie de femme s’est transformée le jour où elle a changé de couleur de cheveux et comment elle a perdu tous ses atouts de séduction en faisant

Venise pendant le Carnaval. Un vieux barbon, jaloux et casanier, véritable rustre, empêche sa femme et sa fille de participer aux festivités. À l’aide de trois compères du même acabit, il arrange un mariage qui n’est pas du goût de ces dames. La révolte gronde. Comment la gent féminine arrivera-t-elle à faire reconnaître ses droits ? Une comédie burlesque menée tambour battant par dix artistes musiciens dans un décor circassien, sorte d’immense cage aux fauves, un carnaval de musiques, de couleurs, de costumes inspirés de l’univers de la commedia Dell’arte. Une production drôle et jouissive à la fois, qui ne manque pas de s’interroger sur l’égalité des sexes et la condition féminine. SA 13 DECEMBRE / 20h30 Tout public à partir de 12 ans | 15


Culture

“Envie de Westercamp“

“ Envie de Westercamp “ : un réel succès ! Après le vernissage du 4 juillet dans une salle de l’Hôtel de Ville véritablement bondée, l’exposition “ Envie de Westercamp “ (une sélection de quelques beaux objets du musée fermé depuis 2002) a attiré plus de 4500 personnes le temps d’un été. Preuve que les Wissembourgeois entretiennent un lien très fort avec leur musée…

Le musée Westercamp a été fondé par une société savante locale de 1911 à 1913, du temps allemand, juste avant la Grande Guerre. C’est un notaire wissembourgeois, Paul Westercamp, grand collectionneur et mécène, qui finança l’achat au centre-ville d’une magnifique maison vigneronne du 16ème siècle. Il y rassembla ses collections en un musée auquel il donna son nom et en fit don à la ville. Inscrite à l’inventaire des monuments historiques, la bâtisse fut fermée le 1er novembre 2002, l’absence de gros entretiens la mettant en non-conformité avec les normes de sécurité. Des travaux de rénovation seront projetés plusieurs années durant, tandis que seront menées, dans l’attente, d’importantes opérations d’inventaire, de traitement, voire même de restauration, et de mise à l’abri des collections. Et depuis juillet 2007, plus aucun objet n’est en souffrance au musée.

Impression : OTT imprimeurs - Auteur : ambroise perrin - Graphisme : ratatam

De la fondation à la fermeture

EXPOSITION 4 juillet > 30 août 2008 Tous les jours de 10h à 19h, salle Jean Monnet - Entrée libre

Mairie de Wissembourg VERNISSAGE RECEPTION PUBLIQUE

vendredi 4 juillet, 18h - Suivi d’un débat public, ‘l’avenir du Musée Westercamp’, 20h (Mairie) Musée Westercamp, ville de Wissembourg - Office de tourisme Tél. 03 88 94 10 11 - tourisme.wissembourg@wanadoo.fr

affiche_a3.indd 1

16 |

E N V I E de WES TER CAMP 29/09/08 14:16:40


Ville de Wissembourg

Renouer avec « le miroir du passé » Les Wissembourgeois se sentent donc privés, depuis six années maintenant, de la possibilité de se référer à « leur » musée, qui devrait participer à l’affirmation

avec un musée, qui, selon la plaisante formule d’Ambroise Perrin, adjoint au maire en charge du Projet de ville, est « un lieu de beauté et de prodigalité ». Visite ponctuée d’un intrigant petit livret conçu comme un miroir. « Nous aimons notre musée ! »

de leur identité dans le paysage muséographique alsacien et même français : ils savent qu’ils disposent d’un large champ juxtaposant archéologie et histoire, sciences de la nature et beauxarts, techniques agricoles et industrie régionales... On y trouve des dents de mammouth surplombant d’imposants buffets de cuisine (une somptueuse collection de mobilier régional d’époque Renaissance) et des fusils de la guerre de 1870 surveillant de multicolores lithographies (la collection Wentzel, important fond de 600 tirages). Il était temps de vérifier cette « envie » de musée en offrant aux habitants et aux visiteurs une sélection de quelques objets, sous forme de « retrouvailles » dans une exposition intitulée « Envie de Westercamp ». Du 4 juillet au 31 août derniers, dans la grande salle de leur mairie, les Wissembourgeois en firent un test concluant. L’enjeu était de renouer

Le titre de l’exposition, « Envie de... » a intrigué favorablement, les gros plans du visage de Paul Westercamp et les panneaux géants aux portes de la ville sont vite devenus familiers. Manifestement, Westercamp fait battre le cœur des Wissembourgeois… « L’audace a payé puisque cela nous a permis de

vérifier l’attachement des habitants de notre ville à « leur » musée. Le nombre de visiteurs a atteint 4500 fin août, alors que 2000 auraient déjà été considérés comme un succès. Les statistiques précises des entrées montrent que dans les

15 premiers jours, plus de la moitié des visiteurs quotidiens venaient de Wissembourg même. Tout l’été, des gens motivés, venus de tout le Bas-Rhin... les touristes de passage « par hasard » ne représentant qu’un tiers des entrées », note Ambroise Perrin, qui souligne le travail d’équipe qui « grâce à un bel enthousiasme a monté en à peine deux mois ce projet estival. » Dans le livre d’or de l’exposition, de nombreux témoignages ( « Nous aimons notre musée », « quand Westercamp sera-t-il rouvert ? » ) témoignent de l’affection des Wissembourgeois pour le destin muséographique de leur ville.

Des pistes pour l’avenir Un intérêt avéré lors du débat public qui suivit les discours de l’inauguration, consacré justement à « l’avenir du Musée Westercamp ». Les participants étaient

| 17


Culture

“Envie de Westercamp“

invités à proposer des pistes pour l’avenir du lieu. On s’est ainsi interrogé sur la conservation du patrimoine, une reconstitution à l’ancienne, mais aussi sur la nécessité de se tourner résolument vers la modernité. Le thème de la coopération transfrontalière, de la construction européenne garante de la paix et de la vigilance antitotalitaire fut suggéré. Un musée s’enrichissant de l’histoire des relations franco-allemandes ? On évoqua la possibilité d’organiser d’autres expositions temporaires, un participant proposant de retenir une date « historique » pour la réouverture du musée, 2013, ce qui correspondrait au 100ème anniversaire du musée. « Ce n’est pas seulement une question de moyens financiers, précisa Ambroise Perrin, mais aussi l’exigence de faire des choix et de révéler le sens des actions qui vont engager Wissembourg pour des décennies ».

18 |

« Envie de Westercamp », une exposition autour de 6 thèmes : les armées (guerre de 1870, armes et uniformes), la décapole (historique de Wissembourg, gobelets d’échevin et vitraux), l’imagerie (lithographies de Jean-Frédéric Wentzel), la vigne (verrous de fûts en bois polychromé), les archives (photos et lettres d’avant-guerre) les dons récents (cuisine de poupée, coiffes du 18ème siècle).

Le don Trocmé-Heydenreich (mai 2008) :

Transmise de mère en fille depuis quatre générations, une poupée dormeuse du 19ème siècle et sa garde-robe cousue main appartenait à Lucile Trocmé, née Herrenschmidt, qui avait fait promettre à ses enfants de « ramener ces objets au lieu qui les avait vu naître, l’Alsace ». Le musée s’est également enrichi d’un tableau, Les deux sœurs peint par Théophile Schuler en 1851 et d’une maison de poupée du début du 19ème siècle. En septembre, un nouveau don, le don Kirn-Noé, un uniforme de parade du régiment brandebourgeois qui stationnait à Wissembourg de 1871 à 1914, permet d’étoffer la collection militaire du Musée. Autant qu’un apport de matériel, ces dons marquent pour la nouvelle municipalité la confiance publique dans la volonté de relancer l’intérêt pour un musée fermé depuis longtemps.


Animations

“ Le p’tit train s’en va dans la campagne ” Le nouveau mini train touristique, moyen idéal pour découvrir Wissembourg et les environs de façon ludique et originale, vient tout juste d’arriver ! Carte d’identité du véhicule version 2008.

Un équipement de meilleure qualité Après douze années de bons et loyaux services (10 à 15 000 personnes transportées chaque année !), l’ancien mini train commençait à donner quelques signes de faiblesse. « Avec une garantie financière de la Ville, nous avons donc décidé d’en acquérir un nouveau, sur fonds propres de l’office de tourisme et en sollicitant une subvention INTERREG (dont l’objectif est d’encourager la coopération transfrontalière) dans le but de mettre en place des parcours vers l’Allemagne », résume Brigitte Frison, directrice de l’OT de Wissembourg, qui souligne que 80 % des aficionados du mini train viennent d’Outre Rhin.

Devant les qualités du nouveau véhicule, il y a tout à parier que la formule ne fasse plus seulement des émules chez nos voisins germains. Jugez plutôt : - accès handicapé et range poussettes (pour que tout le monde puisse en profiter) - toit panoramique (pour regarder les bâtiments au-dessus de soi) - véhicule intravitré (pour éviter la pluie et le froid et en profiter plus longtemps, de Pâques à fin octobre) -d  iesel et fibres à particules (pour mieux respecter l’environnement) -p  lus silencieux (pot d’échappement vers le bas)

sens de la marche (et non plus face à face) - des casques individuels pour les commentaires (français, allemand, anglais et néerlandais : à chacun sa langue) - un mini train de classe 3 (adapté aux pentes à 15 % pour grimper les côtes en toute sécurité) Des tarifs inchangés - adultes : 5 € - enfants de 6 à 14 ans : 2,50 € - enfants de moins de 6 ans accompagnés des parents : gratuit - groupes adultes à partir de 15 personnes : 4,50 € - groupes scolaires : 1,50 €

- tous les sièges installés dans le | 19


Éducation et Jeunesse

“Vive la rentrée”

CME : clap de fin et aire de jeux En juin dernier a eu lieu la dernière séance du conseil municipal des enfants, qui ont fêté la fin de leur mandat à l’hôtel de ville, puis à l’étang de la Walck, lors d’une sympathique partie de pêche. Ce fut l’occasion de revenir sur quelques projets portés par les jeunes citoyens.

Les petits conseillers avaient été élus en septembre 2006. Encadrés par Michèle Motsch, responsable du conseil municipal des enfants (CME), ils ont rempli leur mandat avec sérieux, enthousiasme et conviction. Pour rendre hommage à leur travail et remercier Michèle Motsch de son investissement à leur service, l’adjointe au maire Nadine Schweinberg les a tous invités à l’hôtel de ville pour une réunion de clôture en compagnie de Christian Gliech, maire de Wissembourg. La discussion a porté sur les actions menées durant leur mandat, notamment dans le domaine de la sécurité

routière ou des rencontres avec les personnes âgées, mais aussi auprès des enfants malades, avec la remise de jouets au service pédiatrique de l’hôpital. Elle fut aussi l’occasion de revenir sur un projet qui leur tenait à cœur : la mise en place, sur les aires de jeux, de matériels ludiques adaptés aux handicapés. « Le financement avait été accordé, mais le projet n’avait pas encore pu voir le jour, explique Nadine Schweinberg. Nous allons évidemment l’utiliser pour faire aboutir l’initiative. Nous laisserons aux enfants le soin de choisir les jeux en question et de voir comment les distribuer sur les différentes aires de la commune. »

La journée s’est ensuite poursuivie sur le site de la Walck, avec une visite du chemin botanique, un déjeuner avec grillades et une mémorable partie de pêche autour de l’étang : après la pêche aux voix, la pêche aux poissons !

Des dicos pour la rentrée au collège ! Entrer au collège est un petit événement : de « grand  » à l’école primaire, on devient un « petit » en sixième. Pour accompagner ce passage vers une plus grande autonomie, chaque élève de CM2 s’est vu offrir, à la veille des vacances d’été, un dictionnaire flambant neuf.

À l’heure d’internet, des nouveaux médias et des jeux vidéos, dans une société où l’on peut avoir accès à toute information (la meilleure comme la pire) d’un 20 |

simple clic de souris, le bon vieux dictionnaire papier demeure sans doute l’emblème le plus précieux de l’apprentissage patient des codes et des savoirs.

Voilà pourquoi la nouvelle municipalité a décidé d’en offrir à tous les élèves de Wissembourg, Altenstadt et Weiler qui ont quitté l’école élémentaire pour faire leur


Ville de Wissembourg

rentrée au collège. À la veille des vacances, le maire Christian Gliech, accompagné de son adjointe Nicole Habermacher qui s’occupe plus particulièrement des affaires scolaires, a donc remis officiellement un exemplaire neuf à chaque élève de CM2. Renouant avec un rituel qui se pratiquait autrefois dans bien des communes au moment de l’obtention du certificat d’études, ce geste symbolique est une façon d’accompagner l’itinéraire scolaire des jeunes collégiens et aussi de rappeler à tous que la culture ne passe pas forcément par le bouton d’une télécommande !

Écoles : une rentrée sur de bons rails

C’est sous le signe de la transparence, de la concertation et de l’équité sociale que s’est déroulée la rentrée des classes : respect de la sectorisation, échanges avec les enseignants à propos des travaux en cours. Le point avec Nicole Habermacher.

Dans quelle école mon enfant va-t-il aller ? La sectorisation (c’est-à-dire l’affectation des élèves dans les différentes écoles de la ville) se fait a priori naturellement : les enfants de Weiler vont à l’école de Weiler et ceux d’Altenstadt à Altenstadt. Rien de plus logique. À Wissembourg même, les choses se compliquent un peu : « Alors que nous avons un nombre équivalent d’élèves dans les deux écoles primaires (St Jean-Ohleyer et Wentzel), nous avons une maternelle qui accueille beaucoup plus d’enfants que l’autre, la répartition entre l’école maternelle Maria Leszczynska et l’école maternelle de l’Europe étant de l’ordre de 2 tiers / 1 tiers, ce qui a pour effet une sectorisation différente entre les maternelles et les primaires, explique Nicole Habermacher,

1ère adjointe au maire en charge notamment des finances et des écoles. En nous penchant sur cette sectorisation, nous avons découvert que les dérogations étaient multiples et parfois sans raison. Dans un souci de transparence, nous avons donc décidé de clarifier la situation. » Les dérogations ont été et seront acceptées ? À l’école de la République, tout le monde doit en effet être logé à la même enseigne : « Nous n’avons pas modifié la sectorisation existante, précise-t-elle, nous avons simplement installé des règles claires et équitables appliquées à tous. » Si les dérogations sont toujours possibles, elles doivent désormais répondre à des critères précis : « En concertation avec les directrices des écoles, | 21


gée. » Les services techniques ont alors proposé les vacances de printemps 2009, ce qui a été validé par l’ensemble des partenaires. « Dans de tels projets, souligne la 1ère adjointe, nous considérons qu’il est important d’écouter tout le monde : enseignants, parents d’élèves, directeurs d’école. C’est ce que nous avons fait lors des conseils d’écoles, mais aussi en visitant l’établissement en compagnie de l’inspecteur départemental de l’Éducation Nationale que nous avons invité pour l’occasion. »

Les travaux : où en est-on ?

Coût de l’opération : 1,74 M€ TTC

« Les travaux ont débuté en janvier 2008 et nous avions tablé sur un déménagement pour Noël 2008. Mais les professeurs des écoles n’y étaient pas favorables, Noël étant une période courte et très char22 |

“Vive la rentrée”

nous avons accepté que les parents choisissent leur adresse ou celle de la nourrice pour définir le secteur. Nous avons aussi décidé de ne pas séparer les fratries : si l’aîné est déjà dans une école, le plus jeune qui entre au CP n’ira pas dans une autre. Les autres dérogations ne seront plus acceptées. Ces règles ont été appliquées en septembre à tous les enfants entrant ou en 1ère année de maternelle et transmise à l’Inspecteur départemental de l’Éducation Nationale. »

Les enfants de l’école Wentzel retrouveront leur établissement dont la restructuration a été décidée par l’ancienne équipe municipale courant 2009. Ce retard relatif est dû aux améliorations apportées au projet à la suite de la prise en compte des remarques des futurs usagers. Parmi les pistes proposées : des toilettes à chaque étage (un enfant de sept ans doit pouvoir y accéder rapidement et en toute sécurité), des tableaux coulissants, des lavabos (pour les activités peinture, notamment) et une connexion internet dans chaque classe.

© Archive D. Alexandre

Éducation et Jeunesse

Une vraie école de musique pour tous L’école de musique de notre ville s’est engagée sur la voie de l’agrément ! À la clé : une éducation musicale complète et reconnue par les instances nationales, et une occasion pour Wissembourg de se distinguer par la qualité de son enseignement artistique. Hier : une qualité non reconnue Jusqu’à présent, on pouvait à Wissembourg « faire de la musique » à l’intérieur d’un organisme communal « imprudemment appelé “école de musique“ », comme le

précise Nicole Habermacher. « Cet établissement proposait un enseignement de qualité, mais incomplet et ce au sein d’une structure non agréée, explique la 1ère adjointe. Or, une municipalité n’a pas à subventionner des cours privés ! La vocation d’une école de musique est d’offrir à tous la pratique d’activités musicales dans un cadre reconnu, national, avec des programmes établis, qui permettent à des enfants qui changent de région, par exemple, de poursuivre leur cursus musical dans une autre école de musique grâce à la reconnaissance et la validation de leurs acquis. » Aujourd’hui : la recherche d’un agrément national ? « Notre souhait de dispenser toute l’année une éducation musicale de qualité rejoint celui de l’actuel directeur de l’établissement, luimême professeur agréé », poursuit-elle. En effet, José de Almeida en est convaincu : « Il est essentiel

Rentrée 08-09 : Nombre d’élèves inscrits : 162 Nombre de professeurs : 12 (flûte traversière, clarinette, saxophone, trompette, trombone, tuba, percussions, batterie, violon, guitare, piano, chant)


Ville de Wissembourg

de faire entrer notre école dans le réseau des écoles de musique agréées ». Ce réseau est géré par le Conseil Général. Pour en faire partie, les écoles de musique ont à suivre un cahier des charges précis, qui passe notamment par l’agrément des professeurs. « Une école de musique agréée doit dispenser des cours de formation musicale, de formation instrumentale et de pratiques collectives (orchestre, chœur, etc.). Ses professeurs doivent être agréés par l’ADIAM, c’est-à-dire avoir passé et validé un certain nombre d’épreuves techniques et pédagogiques. »

et même au-delà », de répondre ainsi à l’appétit culturel des habitants et de continuer à susciter ce désir et cette exigence chez les musiciens de demain…

Demain : un rayonnement culturel dans la région Les professeurs non agréés de l’école ont donc été invités à obtenir l’agrément : une façon de “tirer“ l’enseignement vers le haut, mais aussi de permettre à ces enseignants de renouveler leur pratique. « Ces professeurs sont bien évidemment reconduits dans leurs fonctions et auront toute la latitude nécessaire pour préparer cet examen, souligne Nicole Habermacher. Les autres professeurs que l’on engagera seront, eux, de toute façon agréés. Nous espérons, avec M. de Almeida, obtenir l’agrément à la rentrée 2010-2011 ! » Confiant et enthousiaste, le directeur est bien décidé à faire de son établissement « une référence dans l’arrondissement de Wissembourg | 23


Tribune ouverte

Courrier des lecteurs Des remarques ou des critiques ? Des suggestions pour votre ville, votre quartier ? L’actualité de Wissembourg, d’Altenstadt et de Weiler est votre journal ! N’hésitez pas à nous envoyer vos coups de cœur ou vos coups de gueule, à retrouver dès le prochain numéro dans le Courrier des lecteurs. Messages à envoyer jusqu’au 20 décembre à : Mairie 11 place de la République - 67160 WISSEMBOURG Fax : 03 88 54 27 95 E-mail : s.hauck@mairie-wissembourg.fr

L’opposition a la parole Aujourd’hui, il est difficile de tirer un premier bilan des actions de la majorité de la nouvelle équipe municipale, tant en effet, nous constatons qu’il n’y a pas de propositions claires et lisibles sur les dossiers majeurs du développement de Wissembourg et Altenstadt. Après huit mois aux commandes de la ville, il règne un certain flottement dans la prise de décision et l’engagement des gros chantiers. Les travaux de réhabilitation et de mise en conformité du Relais Culturel et de création d’une médiathèque n’ont pas démarré. Le projet avait été préparé dans la concertation et le phasage de l’opération permettait de garantir les activités du Relais durant les travaux. Or le programme des travaux remis en cause par la nouvelle municipalité semble s’orienter vers une simple mise en sécurité. Le Relais, véritable outil de la vie associative et culturelle de notre cité aura-t-il les moyens pour assurer ses missions ? Nous restons mobilisés sur tous les dossiers, et nous serons attentifs lors de la préparation et du vote du budget 2009 afin que Wissembourg puisse poursuivre son essor. Pierre Bertrand et son équipe

24 |


Les fêtes de Wissembourg en images

© Pascal Bas

tien

© Pascal Bastien

Pentecôte

© Pascal Bas

tien

© AGRCW

Ramp’Art festif

© AGRCW

© AGRCW

Cérémonies du 13 juillet

| 25


Les pages d’Altenstadt

La fête de fin d’année à l’école d’Altenstadt a connu un grand succès !

Soirée avec les jeunes de l’ICE Comme chaque année, les jeunes du centre Albert Schweitzer de Niederbronn ont réalisé des travaux à Wissembourg et Altenstadt. Originaires de différents pays européens, ils ont nettoyé le site du Saint Rémy, le cimetière israélite… Une tarte flambée a été organisée en leur honneur à Altenstadt.

Visite de l’entreprise D.B.K.

Marché aux puces Le marché aux puces 2008 : une belle réussite !

26 |

Le conseil consultatif et les membres du CCAS ont visité l’entreprise DBK, située dans la zone industrielle Sud. Après une rapide présentation de l’entreprise, une visite des ateliers a permis de découvrir les différents produits fabriqués sur le site.


Ces pages ont été réalisées par les élus et le conseil consultatif d’Altenstadt Altenstadt Les Partants honorés Une cérémonie amicale et émouvante a réuni récemment les membres les membres du Conseil Municipal, de la Commission Consultative et du CCAS. Trois personnes ont été distinguées et remerciées pour les services rendus à toute la communauté :

La fête du 13 juillet Comme chaque année l’inter-sociétés d’Altenstadt a organisé la fête du 13 juillet avec la cérémonie devant le monument aux morts, le bal champêtre et la retraite aux lampions.

Martina LEHMANN, membre du CCAS depuis 2001 Fernand SCHNEIDER, au CCAS depuis 1969 Pierre KOENIG, membre de la Commission Consultative depuis 1983 puis conseiller municipal de 2001 à 2008.

Altenstadt  Une belle journée Cette année, pour leur traditionnelle sortie de  l’été, les aînés se sont rendus en Allemagne à Heidelberg, la « montagne des myrtilles ».

Le Maire délégué a retracé la carrière des récipiendaires et leur a transmis les remerciements de la Commune. Les conseillers municipaux leur ont remis la médaille communale ainsi qu’un cadeau. Mme FEYEREISEN-HAINE, adjointe au maire de Wissembourg, était également présente. Un verre de l’amitié a clos la soirée.

Accompagnés par les membres du C.C.A.S., ils ont pu admirer les charmes de la vieille ville avec ses rues étroites, ses échoppes, ses bistrots. Un circuit sur le Neckar en bateau-mouche leur a présenté un  magnifique panorama sur la  cité. Après un excellent repas de midi  toute cette joyeuse troupe s’est rendue au château pour découvrir le musée de la pharmacie, l’immense tonneau de 220 000 litres  et le magnifique point de vue sur la vallée du Neckar. La journée s’est achevée dans la bonne humeur par un repas en salle communale. Un grand merci aux organisateurs.

Un artiste à l’école Durant une semaine, les élèves du CE ont réalisé des sculptures en compagnie d’un artiste. Ces œuvres ont été présentées lors de l’exposition, les 1 et 2 novembre, en salle communale.

| 27


© Archive D. Alexandre

Pratique

Calendrier Des manifestations 2008 ■ Novembre Sam.01/Dim.02

Exposition d’artistes locaux

Soirée

Salle communale

Altenstadt

Mercredi 05

Marché BIO Terre et Saveurs suivi d’une table ronde avec thèmes d’actualité

15h à 20h

73, Rue du Maire Rupp Steinseltz

Samedi 08

Soirée cochonailles organisé par le FC Rott

20h

Salle des Fêtes

Rott

Sam.08/Dim.09

Karwe à Hunspach

Hall des Sports

Hunspach

Mardi 11

Commémoration de l’Armistice du 11 Novembre

Monument aux Morts

Wissembourg

Sam.15/Dim.16

Karwe à SEEBACH

Soirée et journée

Salle des Fêtes

Seebach

Sam.15/Dim.16

Soirées théâtrales

20h et 14h30

Salle polyvalente

Drachenbronn

Sam.22/Dim.23

Soirées théâtrales

20h et 14h30

Salle polyvalente

Drachenbronn

Sam.29/Dim.30

Marché de Noël et animations du temps de l’Avent

Journée

Vendredi 29

Conseil Municipal

18h

Hôtel de Ville Salle Jean Monet

Wissembourg

Dimanche 30

Vente de l’Avent organisée par la paroisse protestante de Seebach

Journée

Salle des Fêtes

Seebach

Mercredi 03

Marché BIO Terre et Saveur suivi d’une table ronde avec thèmes d’actualité

15h à 20h

73, Rue du Maire Rupp Steinseltz

Samedi 06

Venue de St. Nicolas

Sam.06/Dim.07

Marché de Noël et animations du temps de l’Avent

Sam.06/Dim.07

Veillées et marché de Noël campagnard

Mardi 09

Don du Sang

10h à 13h et de 16h à 20h

Foyer Sts. Pierre et Paul

Wissembourg

Mercredi 10

Marché des 4 Temps

8h à 18h

Centre ville

Wissembourg

Sam.13/Dim.14

Marché de Noël et animations du temps de l’Avent

Journée

Vendredi 19

Conseil Municipal

18h

Sam.20/Dim.21

Marché de Noël et animations du temps de l’Avent

Journée

Dimanche 21

Défilé de Noël à travers les rues du village organisé par Richesses de Seebach

Dimanche 21

Cortège nocturne avec Hans Trapp et Christkindel

Dimanche 28

Cross de Noël – organisé par le R.A.C.W.

Wissembourg

■ Décembre

28 |

Centre ville Journée

Wissembourg Wissembourg Hunspach

Wissembourg Hôtel de Ville Salle Jean Monet

Wissembourg Wissembourg

Salle des Fêtes

Seebach

17h

Place de la Mairie

Wissembourg

13h30

Derrière nouveau lycée

Wissembourg


© Archive D. Alexandre

Ville de Wissembourg

Services Municipaux Hôtel de Ville BP10149 67163 WISSEMBOURG CEDEX Du lundi au jeudi de 9h à 12h et 14h à 17h30 Le vendredi de 9h à 12h et 14h à 16h30 Permanence Etat Civil et accueil le samedi de 9h à 11h Accueil - 03 88 54 87 87 accueil@mairie-wissembourg.fr Etat Civil - 03 88 54 87 62 m.schneider@mairie-wissembourg.fr Secrétariat général - 03 88 54 87 75 c.sutter@mairie-wissembourg.fr s.hauck@mairie-wissembourg.fr c.glinche@mairie-wissembourg.fr Service gestion des Ressources Humaines s.fritz@mairie-wissembourg.fr Service social - 03 88 54 87 74 b.tony@mairie-wissembourg.fr Service des Finances-Achats - 03 88 54 87 63 h.vexiau@mairie-wissembourg.fr j.y.witwicki@mairie-wissembourg.fr ar.hieber@mairie-wissembourg.fr y.theraud@mairie-wissembourg.fr Service Juridique - 03 88 54 87 71 a.boehm@mairie-wissembourg.fr

Services Techniques - 03 88 54 34 27 2, quai des Frères services-techniques.wissembourg@wanadoo.fr Mairie d’Altenstadt - 03 88 94 04 18 Rue principale 67160 ALTENSTADT Lundi de 10h à 12h , mardi de 10h à 11h, mercredi et vendredi de 16h à 18h mairie.altenstadt@wanadoo.fr Relais culturel Rue des Ecoles - 03 88 94 11 13 www.relais-culturel-wissembourg.fr relais.culturel.wissembourg@wanadoo.fr Bibliothèque municipale - 03 88 94 16 96 Cour de la Commanderie (ancien Lycée Stanislas) Office de Tourisme - 03 88 94 10 11 9 place de la République - BP 80120 67163 Wissembourg Cedex www.ot-wissembourg.fr tourisme.wissembourg@wanadoo.fr Communauté de Communes du Pays de Wissembourg - 03 88 05 35 50 4 quai du 24 novembre 67160 WISSEMBOURG www.cc-pays-wissembourg.fr info@cc-pays-wissembourg.fr du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h le vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h

Police muncipale - 03 88 54 87 80 r.bouazza@mairie-wissembourg.fr Objets trouvés : s’adresser à la Police municipale

Infos pratiques… Le changement d’adresse est à signaler auprès : - de la Mairie - des Banques, assurances - du Centre des Impôts - de la poste de votre ancienne adresse - de la Caisse des Allocations Familiales Inscription sur les listes électorales S’adresser au Service de l’accueil de la Mairie de Wissembourg. Munissez-vous d’une pièce d’identité et d’un justificatif récent de domicile (facture d’électricité ou de téléphone).

Carte grise Se présenter à la sous-préfecture de Wissembourg dans le mois qui suit le déménagement muni d’un justificatif de domicile. Sous-Préfecture de Wissembourg service carte grise : 03 88 54 17 85 Changement d’abonnements Nouvelle ligne téléphonique France Télécom - 1014 ou www.francetelecom.fr Nouvel abonnement EDF/GDF 0 810 040 333 ou www.edf.fr Relevé du compteur d’eau Service des Eaux – mairie de Wissembourg 03 88 54 87 87

| 29


© Archive D. Alexandre

état civil

Du 16 novembre 2007 au 31 août 2008

N A I SS A N C E S ■ Novembre 2007 le 16 Océane KAST le 22 Elif ÖZ le 23 Axel HERR le 23 Noa PASCAL le 26 Johanna GROUSSET le 29 Tom REZICINER

■ Mars 2008 le 17 Yanis PAZ le 17 Ebrar YAZAR le 18 Zehra SAVAS le 22 Orkun ÖZ le 25 Raphaël MOLLIER le 26 Marilyn HIRSCH

■ Décembre 2007 le 3 Baptiste LEJAL le 22 Lisa GORA

■ Avril 2008 le 04 Enzo MEYER le 09 Gabrielle KILLY le 11 Emerik JOSSELIN le 15 Nathan LANG-KELLER

■ Janvier 2008 le 14 Amélia RUBY le 26 Dylan WANNER le 29 Léa ZIMMERMANN ■ Février 2008 le 04 Léane HINSKY le 15 Muhammed-Eren DINçSOY le 16 Gianni SCHMITT le 19 Shana LEIDNER le 22 Alexis GOSSET-KELLER le 24 Enzo-Laurency ZITTE

■ Mai 2008 le 04 Bedirhan ARABACI le 05 Sila DEMIRCAN le 08 Enoa WINCKEL le 09 Camille HALLER le 10 Lyse DJOUBISSIÉ-COLOMBO le 17 Bryan MOUZARD le 18 Noa BAUER le 20 Mathys CROVA le 20 Efe UZUN le 30 Morgane FISCHER

■ Juin 2008 le 01 Elif BASAR le 01 Jules FABACHER le 05 Victor THEILMANN le 15 Mustafa ÖZET le 19 Guillaume DECKERS le 29 Salima MESTARI le 30 Nayel SOHL ■ Juillet 2008 le 11 Eva WERNER le 26 Lucas HERRMANN le 30 Cloé CHEYMOL ■ Août 2008 le 03 Omar BELROMARI le 03 Hocine BELROMARI le 09 Jules RENNER le 13 Lucie LEHMANN le 15 Ecrin GEDIK le 20 Maïwenn BUMB le 31 Aymé ADÉ

MARIAGES ■ Novembre 2007 le 22 Annick REBETEZ et Stéphane WISLEZ ■ Février 2007 le 16 Mariana ATANASSOVA KONSOULOVA et Roberto PAESCHKE ■ Avril 2008 le 18 Amélie CONDAMINE et Tenauri WONG Pô ■ Mai 2008 le 03 Christine BOSSERT et Thierry LAUFENBURGER le 31 Geneviève TAMA ALIMA et Christophe NIPPERT ■ Juin 2008 le 13 Sophie LIMBOURG et Alexandre WESTERMEYER

30 |

le 13 le 14 le 14 le 20

Natacha MERCK et Anthony LE DAMANY Dorothée KASTNER et Roger ROUCH Agnès KLEIN et Timothée SCHLICK Gisèle BURGART et Joseph FISCHER

■ Juillet 2008 le 12 Christine NUTZ et Thomas NESTLER le 26 Manuela FUCHS et Klaus-Uwe METHNER le 01 Christelle FISCHER et Alain SAUTIERE ■ Août 2008 le 02 Régine MEYER et Guillaume DELESTRE le 14 Rébecca STUTZMANN et Arnaud REBMANN le 22 Carole EBERHARDT et Christian LOHR le 23 Claudine KAST et Andreas RITTERSHOFER


Ville de Wissembourg

A nnive r s ai r e s d e ma r iag E Noces de diamant

Noces d’or 50 ans de vie commune 15 février 2008 Époux Yvonne BOOS et René HEYMES

11 avril 2008 Époux Jeannine ENGELHARDT et Emile STAUDER

6 février 2008 Époux Joséphine SCHAEFFER et Robert BASTIAN

8 avril 2008 Époux Louise WISS-SUTTER et Eugène BECKER

25 juillet 2008 Époux Sylvie MARX et Lucien WALTER

28 août 2008 Époux Joséphine BRAUNER et Robert LUSTIG

11 avril 2008 Époux Madeleine REEBER et Robert RIEBER

9 août 2008 Époux Doris STEFFNER et Auguste STAEHLING

60 ans de vie commune

DÉCÈS ■ Novembre 2007 le 20 René MARTIN le 30 Louise JUNG, veuve ANDRÉS

le 30 Joséphine DIETENBECK, veuve LORTZ le 31 Marie SCHIMPF, veuve BALL le 31 Joseph HAAG

■ Décembre 2007 le 21 Emile PFEIFFER le 23 Alfred BASTIAN le 27 Frieda GRUNY le 29 Madeleine BREIDT, épouse BERTRAND

■ Avril 2008 le 18 Frédérique JUNG le 24 Jean-Claude BRAUN le 27 Marie WOLFF, veuve GARNI le 29 Patrick RHEIN

■ Janvier 2008 le 01 Odile FISCHER, veuve OTT le 14 Alphonse KUHN le 15 Robert MIEGER le 21 Erna GRüSSEMER, veuve MULLER le 21 Charles RIEBER le 29 Eugénie DERUNTZ, veuve KOCHERSPERGER le 31 Madeleine HAUSS, veuve BEETZ

■ Mai 2008 le 03 Anne PFISTER, épouse BERNIGAUD le 06 Marcel BAUER le 09 Georgette BOEHMLER, veuve DAMBACHER le 15 Alfred LINDNER le 17 Olga JULG, veuve MEYER le 25 Gérard OTT le 28 Jean HOBLAINGRE

■ Février 2008 le 08 Bringfriede JUNG, veuve TILLY le 12 Irmgard BERGER, épouse PONCE le 12 Caroline PFITZINGER, veuve ESCHEMANN le 21 Chantal MARCHAL, épouse ROSSIGNOL le 24 Joséphine SCHOENENBOURG, épouse ZANOLINI le 26 Gilbert JENCK

■ Juin 2008 le 14 Angèle WERLING, divorcée BETZER le 25 Gudrun GANDRAS, épouse MALINOWSKI le 27 Roland HAASE

■ Mars 2008 le 04 Marie BARTHEL, veuve HAUER le 08 Louis BLIES le 08 Pierrette JOERGER, veuve KIEFFER le 25 Paul BEIL le 27 Jacques FUHRMANN le 27 Jean HELLER

■ Juillet 2008 le 01 Jacqueline BOELLINGER, veuve STEPHAN le 01 Ruth ADLER, veuve AVRILLIER le 18 Madeleine DURST, veuve CHRISTMANN le 26 Ingrid KÖRFER, divorcée FADERNE le 27 Madeleine NOLL, veuve HELFRICH ■ Août 2008 le 07 Marcel BOSSERT le 09 Georges WEBER

| 31


à votre service

© Archive D. Alexandre

L’équipe municipale

Votre nouveau conseil municipal de Wissembourg Le rôle du conseil municipal consiste à régler par ses délibérations les affaires de la commune. L’ensemble de ses membres sont élus au suffrage universel direct pour une durée de 6 ans. Le Conseil Municipal de la Ville de Wissembourg est composé de 29 membres, dont le maire. Le nombre des conseillers municipaux est fixé par la loi en fonction de la population de la commune (article L2121-2 du Code Général des Collectivités Territoriales). Maires Christian GLIECH, Maire de la Ville de Wissembourg lemaire@mairie-wissembourg.fr Gilbert HIEBEL, Maire délégué d’Altenstadt mairie.altenstadt@wanadoo.fr Adjoints 1ère Adjointe au maire Mme Nicole HABERMACHER : nicole.habermacher@mairie-wissembourg.fr Déléguée à la culture, aux écoles, au personnel municipal et aux finances. 2ème Adjoint au maire M. Bertrand IFFRIG : bertrand.iffrig@mairie-wissembourg.fr Délégué aux travaux et à l’urbanisme. 3ème Adjointe au maire Mme Isabelle MATTER : isabelle.matter@mairie-wissembourg.fr Déléguée au logement et au patrimoine. 4ème Adjoint au maire M. Jean-Louis PIQUARD : jean-louis.piquard@mairie-wissembourg.fr Délégué à l’écologie et aux énergies renouvelables.

Les conseillers de la majorité M. Izzat MIKAIL Mme Anne-Marie WENDLING Mme Elisabeth WECKER Mme Fabienne NEUBERT Mme Annette KLIEWER M. Denis SCHWARTZ Mme Sylvie ECKERNKEMPER M. Martial KELLER M. Hervé KELLER M. Veysel CAN M. Etienne FISCHER M. Jean-Claude HUCK Mme Sylvie WENNER Les conseillers de l’opposition M. Pierre BERTRAND Mme Marguerite BRUNNER M. Dominique SCHWEINBERG M. Claude MEYER M. Roland KANY Mme Denise PFEFFER

5ème Adjointe au maire Mme Evelyne FEYREISEN-HAINE : evelyne.feyereisen-haine@mairie-wissembourg.fr Déléguée aux actions sociales et aux relations intergénérationnelles.

Les membres du conseil municipal d’Altenstadt M. Gilbert HIEBEL, Maire délégué M. Jean-Claude HUCK M.Etienne FISCHER Mme Sylvie WENNER

6ème Adjoint au maire M. Ambroise PERRIN : ambroise.perrin@mairie-wissembourg.fr Délégué à la prospective et à l’évaluation des politiques publiques.

Les membres du conseil consultatif d’Altenstadt Mme Marguerite BOUR M. André FISCHER M. Serge FRISON Mme Annie GILLES M. Jean-Marie HIEBEL M. Henri HIRSCHLER M. Fabien KAST M. Jean-Michel KUHN M. Christophe LUTZ Mme Isabelle MOOG Mme Nicole ROY

7ème Adjoint au maire M. Norbert SCHWARTZ : norbert.schwartz@mairie-wissembourg.fr Délégué à la jeunesse et au sport. 8ème Adjointe au maire Mme Nadine SCHWEINBERG : nadine.schweinberg@mairie-wissembourg.fr Déléguée au cadre de vie et au fleurissement.


Actualités de Wissembourg, Altenstadt et Weiler - novembre 08