Page 1

L’ a c t u a l i t é d e

Wissembourg d ’A l t e n s t a d t e t d e We i l e r

© Mairie de Wissembourg

B u l l e t i n m u n i c i p a l d ’ i n f o r m a t i o n s / J UIN 2 0 1 0

Médiathèque de Wissembourg

Du gaz à Weiler !

Exposition Caravaggio

Musée Westercamp

Vie associative


Mairie de Wissembourg©

Sommaire

Dossier

4

Hôtel de Ville Cour de la Commanderie 2A rue de l’Ordre Teutonique BP 10149 67163 Wissembourg Cedex Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h Le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h Permanence état civil et accueil le samedi de 9h à 11h

Présentation des principaux chantiers et travaux pour 2010 Budget 2010 : consolidation des bases Installation de la zone artisanale allée des Peupliers Du gaz à Weiler ! La médiathèque de Wissembourg : avant l’ouverture Une nouvelle vie pour l’orgue Dubois Culture

16

L’harmonie municipale de Wissembourg

Accueil (standard) accueil@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 87

État civil n.strittmatter@mairie-wissembourg.fr y.dreher@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 62

Secrétariat général c.sutter@mairie-wissembourg.fr s.hauck@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 75

Service Gestion des Ressources humaines s.fritz@mairie-wissembourg.fr

Exposition Caravaggio : un événément !

03 88 54 87 70

Service social b.tony@mairie-wissembourg.fr c.gannat@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 74

Service des Finances j.y.witwicki@mairie-wissembourg.fr h.vexiau@mairie-wissembourg.fr ar.hieber@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 63

Service achats y.theraud@mairie-wissembourg.fr

03 68 16 00 51

19 mars 2010 : 65e anniversaire de la libération de Wissembourg

Service Juridique a.boehm@mairie-wissembourg.fr r.becker@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 71

50e anniversaire de la base militaire de Drachenbronn

Service communication et affaires culturelles 03 88 54 87 77 a.impedovo@mairie-wissembourg.fr

« Le grès : pierre de culture » Le judaïsme à Wissembourg : Imagerie et Histoire Une nouvelle dynamique pour le Musée Westercamp ! Patrimoine

Vie associative – Actualités

22

25

Tournoi open de tennis à Wissembourg Tribune ouverte

27

Parole à un adjoint L’opposition a la parole Les pages d’Altenstadt

28

Etat civil

30

L’ACTUALITÉ DE WISSEMBOURG, D’ALTENSTADT ET DE WEILER Directeur de la publication : Christian GLIECH Hôtel de Ville – Cour de la Commanderie 2A rue de l’Ordre Teutonique - 67160 Wissembourg Conception et réalisation : agenceseem.com – Schiltigheim Conception, interviews et rédaction : Audrey Impedovo Crédits photo : Ville de Wissembourg, DR Dépôt légal à parution Impression : Imprimerie Grai – Imprim’vert

2|

SERVICES MUNICIPAUX

Police Municipale r.bouazza@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 80

Objets trouvés : s’adresser à la police municipale Service urbanisme a.reinwalt@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 72

Architecte m.zint@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 84

Centre technique 2, quai des Frères

03 88 54 34 27

Mairie d’Altenstadt Rue Principale – 67160 Altenstadt Lundi de 10h à 12h, mardi de 10h à 11h, mercredi et vendredi de 16h à 18h mairie.altenstadt@wanadoo.fr

03 88 94 04 18

Relais Culturel Boulevard de l’Europe (durant les travaux) www.relais-culturel-wissembourg.fr relais.culturel.wissembourg@wanadoo.fr

03 88 94 11 13

Bibliothèque municipale Cour de la commanderie

03 88 94 16 96

Office de Tourisme 9, place de la République – BP 80120 67163 Wissembourg Cedex www.ot-wissembourg.fr info@ot-wissembourg.fr

03 88 94 10 11

Communauté de Communes du Pays de Wissembourg 03 88 05 35 50 4, quai du 24 novembre 67160 Wissembourg www.cc-pays-wissembourg.fr info@cc-pays-wissembourg.fr Du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h Le vendredi de 9h à 12h et 14h à 16h


Mairie de Wissembourg©

Éditorial

Bien gérer notre ville, c’est vivre dans la proximité de ses habitants. Cette proximité se traduit par les permanences de vos élus, par les réunions dans les quartiers, par des réunions publiques, par le travail des commissions, par une présence réelle sur le terrain. Elle favorise le dialogue, la concertation et tout naturellement, elle permet, l’expression de points de vue variés. L’échange d’idées effectué avec dignité et respect de l’autre est utile : il enrichit la démocratie locale. Cette volonté d’être à vos côtés, associée à notre détermination de développer notre cité, a motivé notre engagement public et motive nos actions en cours. Les deux années écoulées ont été pour notre équipe municipale, en harmonie avec nos collègues d’Altenstadt, le moment d’entreprendre un travail de fond pour lancer des projets importants pour notre collectivité. Nous voulons favoriser l’accès au logement, soutenir le commerce local tout en attirant de nouvelles enseignes, développer l’économie, l’offre touristique, et renforcer les services. Ce bulletinmunicipal vous rend compte de ce qui a été fait et ce qui sera entrepris dans les mois à venir. C’est un travail d’équipe. Avec Nicole Habermacher, nous avons renforcé l’action culturelle pour tous : avec la modernisation du relais culturel et de l’école de musique, l’ouverture de la médiathèque, une nouvelle gestion de l’activité culturelle, le développement d’expositions, de manifestations, d’animations pour l’été et la création des chèques « culture, sport et loisirs ». Bertrand Iffrig, est délégué aux travaux avec le souci constant de répondre au mieux à vos attentes et de superviser la bonne conduite des chantiers communaux, il est également la cheville ouvrière de l’organisation de la plupart des manifestations locales. Avec Isabelle Matter nous avons engagé la réhabilitation du musée Westercamp et nous veillons à la préservation du patrimoine local, avec notamment l’engagement des travaux de réfection de l’orgue Dubois. Jean-Louis Piquard est fortement investi au service de l’écologie et du développement durable. La toiture du Relais culturel comportera des panneaux photovoltaïques et la ZAC steinbachel fait l’objet d’une démarche environnementale du type « écoquartier » avec préservation des espaces verts. Avec Evelyne Feyereisen-Haine nous avons restructuré le CCAS, réalisé une épicerie sociale pour une solidarité vraie et les jardins familiaux sont désormais une réalité dans notre ville. Avec Norbert Schwartz nous avons réalisé la maison des associations gérée par la fédération des MJC, le fest’hiphop qui s’installe durablement à Wissembourg , les vestiaires du FCW qui seront réalisés dès cette année. Nadine Schweinberg a à cœur de préserver et de développer le cadre de vie, les aires de jeux et les espaces dédiés au pique-nique. Chacun reconnaît la qualité des efforts réalisés en matière de fleurissement. Je souligne la continuité de l’engagement de tous les conseillers municipaux impliqués au sein des commission et dans l’organisation des animations notamment de Pentecôte Avec toute l’équipe municipale, je reste à votre disposition et souhaite à chacune et à chacun un été paisible et heureux.

Christian Gliech Maire de Wissembourg

|3


Mairie de Wissembourg©

Dossier

Ville de Wissembourg

Budget 2010 : consolidation des bases Le budget de la commune a été voté le 09 avril dernier, à la suite d’un débat d’orientations budgétaires. Il fixe les priorités pour l’année. L’action de la municipalité, depuis 2008, prend appui sur trois principes : la solidarité, l’accès à la culture pour tous et le développement durable. Des projets ont déjà vu le jour en ce sens, dont l’épicerie sociale, les jardins familiaux, les chèques « culture, sport et loisirs », ou encore la création des zones de rencontre. En 2010, cette démarche se consolide et s’accompagne d’une politique du logement forte. Les principaux chiffres Le gouvernement a décidé de supprimer la taxe professionnelle qui est remplacée par la Contribution Économique Territoriale (CET). En 2010, à titre transitoire l’État versera une compensation relais, correspondant au produit de la taxe professionnelle perçue par la collectivité en 2009. Des incertitudes demeurent pour les années à venir : notre commune bénéficiera-t-elle des mêmes ressources ?

Le Conseil Municipal a voté une augmentation des impôts locaux de 4 %. Pourquoi ? Rappelons d’abord qu’aucune augmentation des impôts locaux n’est intervenue en 2009 pour la part communale. L’inflation en 2008 a été de 2,8 % et en 2009 de 0,9 %, soit un total de 3,7 %. L’augmentation réelle des impôts reste donc faible pour la part communale.

projets qui sont présentés dans ce journal. Elle est compensée pour les plus démunis par des dispositifs d’aide sociale, comme l ’épicerie sociale ou encore les chèques « culture, sport et loisirs ». Quelle est l’incidence de cette augmentation ?

Cet effort collectif est nécessaire à la commune pour développer les

Simulation de l’impact de la variation des taux de fiscalité sur les ménages propriétaires Taxe d’habitation

Taxe foncière

Base nette d’imposition

Taux 2009

Taux 2010

Variation en e

Base nette d’imposition

Taux 2009

Taux 2010

Variation en e

Foyer 5 personnes (3 enfants) Maison Altenstadt

2 803 e

14,25%

14,82%

+ 16 e

1945 e

13,95%

14,51%

+ 11 e

Foyer 5 personnes (3 enfants) Maison Wissembourg

723e

14,25%

14,82%

+4e

905 e

13,95%

14,51%

+5e

A noter : La base nette d’imposition (valeur locative annuelle de la maison) varie en fonction de l’ancienneté de la maison, de la surface, des équipements, etc.

4|


Mairie de Wissembourg©

Les principaux dossiers pour 2010

Les principaux engagements 1- Favoriser la relance du logement Alors que la plupar t des communes de l’Alsace du Nord voit leur population augmenter, le nombre d’habitants est en baisse à Wissembourg depuis 1999, faute d’une offre adaptée, car insuffisante et trop chère. Le maintien de la population est toutefois une nécessité pour la commune, sans quoi des services publics risquent de disparaître et des classes de fermer dans nos écoles. Pourquoi du logement d’initiative communale ? Comme elle s’y était engagée, la Municipalité souhaite faciliter l’accès au logement. Pourquoi ? Force est de constater que les jeunes ne trouvent pas sur place des terrains à bâtir, ni même des logements à des prix acceptables. Pourtant autour de nous, nous connaissons des villages qui ont réalisé des lotissements communaux et de nombreux jeunes couples wissembourgeois ont élu domicile dans un village voisin. Il faut savoir que les communes sont tenues de vendre les parcelles au prix coûtant, c’est à dire sans bénéfice ; de ce fait les prix sont abordables. 

Quelle offre faut-il développer ? Les besoins sont divers et l’offre doit être élargie. Concernant l’initiative publique, il s’agit de proposer des terrains à bâtir, et de mettre sur le marché des appartements en vente ou en location en nombre suffisant, et à des prix cohérents (via l’OPUS par exemple). Parallèlement il convient d’encourager l’initiative privée via des par tenariats. Aujourd’hui le dispositif « Scellier » d’aide à l’investissement locatif ne s’applique pas à Wissembourg, mais une disposition de la loi de finances pour 2010 a introduit une possibilité de dérogation pour certaines opérations « lorsqu’elles ont fait l’objet d’un agrément délivré par le ministre chargé du logement, dans des conditions définies par un décret à intervenir ». Dès à présent, le Maire est en relation constante avec le député et les services de la préfecture sur ce point afin d’obtenir les bénéfices de cette mesure ; ce qui constituerait un atout supplémentaire pour les investisseurs.

À court terme (1 à 3 ans): le secteur Pépinière « Gummi Mayer » La municipalité a souhaité requalifier ce secteur qui est constitué d’une ancienne friche industrielle «Gummi Mayer». Ce programme sera réalisé dans les 3 années à venir. Ce qui sera fait : 1) L’église évangélique rachète un bâtiment pour s’y installer. De ce fait, elle va libérer les locaux occupés rue du maire Teutsch. Ces locaux, situés dans le centre ville seront transformés en logements. 2) L’AAPPEI (Association des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales) va construire (voir plan) un foyer d’accueil pour personnes handicapées. 3) Une surface d’environ 40 ares sera disponible pour du logement. 4) Un parking d’environ 120 places sera aménagé.

|5


Ville de Wissembourg

Le PLU : de quoi s’agit-il ? Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document d’urbanisme réglementaire qui concerne à la fois les terrains publics et privés. Il remplace l’ancien Plan d’Occupation des Sols (POS). Il sert de référence obligatoire à l ’instruction des diverses d e m an d e s d ’o cc up atio n o u d’utilisation des sols, comme les permis de construire, permis d’aménager, etc. En somme, le PLU définit les or ien t a tion s génér al e s en matière d’aménagement et d’urbanisme pour la ville. Il fixe les règles d’urbanisme pour un développement harmonieux. À l’automne 2010, le PLU fera l’objet d’une enquête publique : n’hésitez pas à venir vous exprimer ! À partir du PLU, la commune est divisée en différentes zones : - les zones urbaines (zones « U ») : ce sont «  les secteurs déjà urbanisés et les secteurs où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter ». Les zones urbaines se situent principalement à l’hypercentre de Wissembourg, à Altenstadt et

6|

Mairie de Wissembourg©

Dossier

Weiler. Une seconde zone urbaine correspond à l’extension du centre ancien de Wissembourg. Parmi ces zones urbaines, sont également implantées les zones à vocation économique, comme celle implantée en bordure de la voie ferrée. - l es zone à urbanisée (zones « AU  ») : ce sont les zones à caractère naturel destinés à être urbanisés. Les zones à urbanisées sont directement liées à la présence des voies publiques et des réseaux existants à leur périphérie immédiate. - les zones agricoles (zones « A ») - les zones naturelles et forestières (zones « N »), notamment situées au bord de la Lauter et de la forêt du Mundat ou encore les zones encadrant les remparts, pour lesquelles toute construction nouvelle est très largement encadrée. Le rapport de présentation du PLU est disponible sur le site Internet de la Ville de Wissembourg (www. wissembourg.fr).

L’abécédaire de l’urbanisme ABF :

Architecte des bâtiments de France

ADEME : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie ADIL : Association Départementale pour l’Information sur le Logement APD :

Etudes Avant Projet Définitif

APS :

Etudes Avant Projet Sommaire

AEU : Approche Environnementale de l’Urbanisme CAUE : Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement COS :

Coefficient d’Occupation des Sols

CTP :

Commission Technique Paritaire

CU :

Certificat d’Urbanisme

DIA :

Déclaration d’Intention d’Aliéner

DICT : Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux DOC :

Déclaration d’Ouverture de Chantier

DPE :

Diagnostic de Performance Energétique

DPU :

Droit de Préemption Urbain

OPAC : Office Public d’Aménagement et de Construction PA :

Permis d’Aménager

PC :

Permis de Construire

PD :

Permis de Démolir

PDU :

Plan de Déplacement Urbain

PLU :

Plan Local d’Urbanisme

POS :

Plan d’Occupation des Sols

SCOTAN : Schéma de Cohérence Territoriale de l’Alsace du Nord SDAU : Service Départemental d’Aménagement et d’Urbanisme ZA :

Zone Artisanale

ZAC :

Zone d’Aménagement Concerté

ZAD :

Zone d’Aménagement Différé

ZI :

Zone Industrielle

ZPPAUP : Zone de Protection du Patrimoine Architectural et Urbain ZUP :

Zone à Urbaniser en Priorité


Les principaux dossiers pour 2010 Extension de la zone de loisirs Langenberg

Projet de camping et projet d’extension de la zone d’activité de Schweigen Secteurs urbanisables dans le POS actuel transformés en zones naturelles Zones naturelles transformées en zone destinées à l’urbanisation Avec le nouveau PLU, 80 ha de terrains sont rendus à la nature

Projet d’extension de Bürstner

À l’étude - À moyen terme (3 à 5 ans) : le lieudit « Gumberlé » Près de 5 hectares entre Wissembourg et Altenstadt, ce site est  classé depuis les années 70 comme une zone aménageable. La municipalité organise depuis avril 2010 des rencontres avec les propriétaires privés afin de réfléchir au devenir de ce secteur ; les pistes envisagées étant : -  la création de logement­­s, comprenant des parcelles individuelles mais aussi des logements intermédiaires -  la mise en place d’espaces plantés et paysagers (écrans végétaux) et la gestion des eaux pluviales, pour créer une distance entre l’habitat et la zone d’activité. Il a été rappelé par le Maire, lors de la réunion publique du 26 avril 2010, que le nouveau projet de PLU (Plan Local d’Urbanisme) fera l’objet d’une enquête publique à l’automne par un commissaire enquêteur ; à cette occasion toute personne intéressée pourra émettre ses propositions, ses oppositions, ses remarques et ses suggestions, quant à l’opportunité de maintenir ce secteur en zone aménageable.

À l’étude - À long terme (5 à 15 ans) : La zone d’aménagement concerté au Steinbaechel Pour un développement futur de la ville, les plans d’urbanisme en vigueur depuis plus de 25 ans prévoient une extension de la partie urbanisée de la ville  à l’ouest du cimetière municipal. La municipalité a décidé de mettre en œuvre une démarche de concertation avec les habitants pour réfléchir au devenir de ce secteur. C’est un projet dont la mise en oeuvre sera échelonné sur 10 à 15 ans.  -  création d’habitations aux typologies variées (collectif, habitations en bande, habitat intermédiaire ou pavillonnaire) - Intégration d’une démarche AEU (Approche environnementale en Urbanisme), qui se fixe comme objectif la recherche de formes urbaines diversifiées, l’économie d’espace, le recours à des énergies renouvelables, la prise en compte des facteurs bioclimatiques, la biodiversité, l’étude des déplacements et de la place de l’automobile ou encore la réduction des nuisances (pollutions, déchets, bruit). Ces projets de développement permettront d’abord de répondre aux besoins des wissembourgeois mais ils permettront aussi d’accueillir de nouvelles familles. Sans oublier qu’ils permettront une meilleure répartition des charges pour les habitants. Plus d’habitants, c’est moins d’impôts à payer pour chacun d’entre eux. Il ne s’agit pas de mettre en place une urbanisation intensive mais bien de favoriser le développement harmonieux de Wissembourg. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) prévoit de reclasser 80 hectares en zone naturelle.  Par ailleurs, la construction de ces lotissements intègre une démarche environnementale, pour préserver les espaces verts et répondre aux objectifs de développement durable. Là encore, il a été rappelé par le Maire, lors de la réunion publique du 19 avril 2010, que le nouveau projet de PLU (Plan Local d’Urbanisme) fera l’objet d’une enquête publique à l’automne 2010 et que toute personne intéressée pourra émettre ses remarques et ses suggestions quant à la pertinence de maintenir ce secteur en zone aménageable.

|7


Ville de Wissembourg

Mairie de Wissembourg©

Dossier

Les principaux engagements 2- Améliorer la qualité du service public En 2010, nous voulons poursuivre l’amélioration du service rendu aux habitants, grâce à l’internalisation de s mis sion s p ou v ant êtr e ef fec tuées par les ser vices municipaux et la rénovation du centre technique. En matière d’espaces verts et d’éclairage public notamment, la Ville avait coutume de faire appel à des sociétés extérieures pour réalis er le s tr avaux. Ce t ype de travaux sera désormais pris en charge directement par les ser vices techniques, ce qui permet de réaliser de réelles économies : 27 000 € pour l’éclairage public et 20 000 € pour l’entretien des espaces verts. Le recrutement d’un agent pour la maintenance informatique permet également de réaliser 15 000 € d’économie. Ce processus d’internalisation ne permet pas seulement de réaliser des économies financières ; la réactivité est accrue et le service rendu bien meilleur.

8|

Des recrutements sont entrepris en mairie pour répondre à ces nouveaux objectifs, notamment par le biais des contrats « Passerelle », destinés aux moins de 25 ans et financés en partie par l’État.

Par ailleurs, le centre technique, quai des Frères, n’est actuellement plus aux normes. L’aménagement de nouveaux locaux permettra de répondre aux impératifs de sécurité, mais aussi de réunir les différents points de dépôt d e m a té r i e l , a c t u e l l e m e n t répar tis sur différents sites et notamment à l’ancien LEP.

Cet investissement permettra d’améliorer sensiblement les conditions de travail des équipes techniques. Conjointement avec la Communauté des Communes du Pays de Wissembourg, la Ville projete d’acheter le site «Striebig» et de mettre en vente l’actuel service technique et l’ancien LEP. Ce projet pourrait voir le jour fin 2010, début 2011.


Les principaux dossiers pour 2010

Les principaux changements

Une nouvelle vie pour le bâtiment du Tribunal. Suite à la décision unilatérale du Gouvernement de transférer les services du tribunal d’instance à Haguenau, le nouveau conseil municipal avait décidé de contester cette décision comme de très nombreuses communes. Le Conseil d’Etat qui est la plus haute juridiction administrative a dernièrement rejeté la plupart de ces demandes, dont celle de Wissembourg. En conséquence, l’Etat a mis en vente le bâtiment du tribunal de Wissembourg. Soucieuse de garder ce bâtiment dans le domaine public, la ville a décidé de l’acquérir pour y installer des services associatifs et regrouper les permanences des différents organismes ouverts au public. Le financement sera assuré par la vente du bâtiment précédemment occupé par l’ONF (Office National des Fôrets).

- L’office de tourisme a fait part de sa volonté de se recentrer sur son cœur d’ac tivité, la promotion touristique de la ville, et de se défaire de la gestion des animations comme les Fêtes de Pentecôte. En conséquence, les activités du comité des fêtes, jusqu’alors rattachées à l’office de tourisme, sont directement gérées par la mairie depuis mai dernier.

projets. Toutes initiatives telles que l’organisation de séjours, de sorties, d’activités ou la création d’ateliers peuvent être réalisées et seront soutenues par les animateurs. - Suite à la démission de Sylvie Eckernkemper dans le Conseil Municipal, Pierre Devulder a été installé en qualité de conseiller municipal.

- L’Espace Jeunes, auparavant rattaché à la Ville, a été transféré en 2009 à la Communauté des Communes. Son action s’étend désormais à l’ensemble des jeunes du Pays de Wissembourg. L’animation jeunesse est un outil d’aide et de soutien de vos

De nouveaux vestiaires pour le football club de Wissembourg La Communauté de Communes du Pays de Wissembourg développe actuellement un projet de terrain de football en gazon synthétique, qui implique un remaniement des infrastructures vétustes et inadaptées aux besoins. En conséquence, la Ville de Wissembourg remplacera le bâtiment actuel par une nouvelle construction de vestiaires et tribunes. Le programme de construction représente une surface de 390m² comprenant 6 vestiaires avec locaux sanitaires, infirmerie, arbitres et bureaux nécessaires selon le cahier des charges de la Fédération Française de Football « Réglementation des terrains et installations sportives », du 27 juin 2009. Cet équipement pourra être complété de manière indépendante par la construction d’une tribune de 300 places, orientée côté gazon ou synthétique. L’estimation prévisionnelle des travaux s’élève à 390 000 € HT pour les vestiaires et 100 000 € HT pour chaque tribune, prévus au budget 2010.

|9


Dossier

Ville de Wissembourg

L’installation de la zone artisanale allée des Peupliers La zone artisanale Allée des Peupliers prend forme. Son objectif : compléter l’offre vestimentaire, de bricolage, de jardinerie et offrir de nouvelles perspectives de développement pour Wissembourg.

ZA Allée des Peupliers - 1ere tranche © Mairie de WissembourgPZG

Durant l’hiver 2009, c’est la société Kolb (chauffagiste et installations sanitaires) qui s’est installée aux côtés de l’Espace Cycles et du contrôle technique. La Ville avait aménagé l’espace dès 2008 grâce à différents travaux en matière de voirie (une voirie d’une surface de 2 327 m2 a été réalisée, incluant le réseau d’éclairage public), d’assainissement et d’alimentation en eau potable et de réseaux électriques. La deuxième tranche de travaux se prépare ; les terrains sont désormais propriété de la Ville. 10 |

ZA Allée des Peupliers - 2e tranche © Cabinet JCS Schmitt

Un appel à projets a permis de définir en mars 2010 le prestataire chargé de mettre en œuvre la zone. C’est l’offre du cabinet JCS Schmitt Immobilier (Strasbourg) qui a été retenu. Les enseignes prévues viendront compléter l’offre existante au centre-ville. Le projet permettra de réduire l ’évasion commerciale vers Haguenau, Strasbourg ou vers l ’A l l e m a gn e, et é g a l e m e nt d’amener de nouveaux clients à Wissembourg. En d’autres termes, il s’agit de proposer une offre diversifiée, à destination

de l’ensemble des habitants du P ay s de W is sembourgs. L a réalisation de la zone s’échelonnera sur 24 mois pour une ouverture des magasins au public prévue en juin 2012. Les associations de commerçants et d’artisans ont été informées du projet et mis en relation avec le promoteur. Tous les entrepreneurs souhaitant s’installer sur la zone peuvent contacter le cabinet JCS Schmitt Immobilier au 03 88 23 50 90.


Les principaux dossiers pour 2010

Le gaz naturel tout prochainement à Weiler ! Le gaz a d’abord desservi le centre de Wissembourg en 1989 puis les différents quartiers. Il ne manquait que Weiler ! La concertation est les importantes études permettent aujourd’hui d’envisager la desserte de Weiler en gaz naturel. futur réseau de distribution. GrDF en bref…

Weiler © Mairie de Wissembourg

Les travaux débuteront à l’automne 2010. Leur réalisation fera l’objet d’une étroite coordination avec la mairie afin de limiter la gêne occasionnée aux riverains par les interventions sur la voirie. L’arrivée du gaz naturel est prévue en décembre 2010.

189 k€ seront investis par GrDF pour réaliser un réseau Gaz Naturel de 2 500m. L’objectif est de raccorder le plus grand nombre de client qui auront choisi le gaz naturel, énergie souple et respectueuse de l’environnement, comme énergie de chauffage.

La municipalité marque également sa volonté de faire bénéficier à ses habitants d’une énergie propre. L’arrivée du gaz naturel représente un atout supplémentaire susceptible de f avor iser le développement de notre commune.

Courant septembre 2010, avant le début des travaux, GrDF et la municipalité organiseront une réunion publique pour informer et répondre aux questions des riverains sur le projet et les modalités de raccordement au

Né de l a filialis ation de l a distribution (exploité auparavant par Gaz de France), Gaz Réseau Distribution France, GrDF, est le principal opérateur du réseau de distribution de gaz naturel en France. Avec ses 46 500 salariés, GrDF exploite le plus long réseau d’Europe avec ses 190 188 km de canalisations.

Des travaux de gaz à Wissembourg En mai 2010, des travaux de mise en conformité du gaz ont été entrepris sur Wissembourg, notamment rue de la République, rue de l’Ange et rue des Bouchers. De nouveaux travaux seront entrepris place de la République à partir de mi-juin, puis quai Anselmann dès le mois de septembre pour plusieurs semaines.

| 11


Dossier

Ville de Wissembourg

La médiathèque de Wissembourg : avant l’ouverture A la rentrée 2010, les travaux du Relais Culturel s’achèveront pour laisser place à une nouvelle salle de spectacle, fonctionnelle et modulable, aux services de tous les wissembourgeois. Cette réouverture sera accompagnée du déménagement de la bibliothèque municipale actuelle dans les locaux du Relais et son développement en médiathèque. La médiathèque : espace d’animations La vocation de la médiathèque sera d’être un véritable espace d’animations et un centre de ressources. Elle sera répartie sur deux niveaux et occupera une superficie totale d’environ 600m2, intégrant le fonctionnement actuel de la bibliothèque municipale, tout en développant le côté média. Il sera ainsi proposé aux usagers d’emprunter des CD, des DVD, ainsi que de consulter l’Internet dans un nouvel espace informatique. Les animations proposées jusqu’à aujourd’hui par la bibliothèque municipale (lectures, contes du dimanche, foire aux livres, salon du livre, etc.) trouveront une place nouvelle et consolidée au sein de la médiathèque.

12 |

Faciliter l’accès à la culture En plus d’élargir l’offre aux usagers de la bibliothèque actuelle, tant en nombre qu’en diversité, la médiathèque sera ouverte sur une plage horaire plus grande, notamment le mardi en soirée afin de permettre à un public large de profiter des ressources offertes. Elle sera ouverte durant 20H au public avec des créneaux réservés pour les accueils de classes. Les ouvrages ainsi que la base des lecteurs seront informatisés. Le catalogue sera accessible en ligne par les usagers et la réservation à distance sera possible. Des cartes lecteurs à code-à-barres seront créées. Une boîte de retour sera accessible par l’extérieur du bâtiment pour permettre aux lecteurs des retours à n’importe quel moment, que ce soient des livres ou des CD et DVD.

Le toit sera prêt courant de l’été 2010 © Mairie de Wissembourg

Des panneaux photovoltaïques sur le toit sud du Relais Conformément aux engagements pris lors de la campagne électorale, la Ville a obtenu un permis de construire conforme de l’architecte des Bâtiments de France pour l’installation d’une centrale photovoltaïque au Relais Culturel. Orientés plein sud et d’une pente de 35°, les 400 m2 de toit présentent un caractère idéal à la mise en place d’un tel équipement. Lors d’une année d’ensoleillement moyen, la centrale photovoltaïque produira environ 52 000 kWh, soit 5200 kg de CO2 économisé par an sur une base production française. Restait à trouver le financement ; c’est chose faite. La Ville a signé un contrat de location de la toiture avec la société JMS Groupe, qui prend en charge l’investissement et l’exploitation de la centrale.


Les principaux dossiers pour 2010

Une nouvelle vie pour l’orgue Dubois L’orgue Dubois de l’abbatiale Saints Pierre et Paul, classé monument historique en 1973, reste depuis plus de quarante ans dans le plus grand silence. Pour remédier à cette situation et faire revivre un des plus grands ensembles du 18e siècle d’Alsace, le Conseil de Fabrique, l’association des Amis de l’Orgue Dubois, la Ville de Wissembourg et le Conseil Général du Bas-Rhin ont engagé la restauration de l’instrument. Une histoire mouvementée Dès le 16e siècle, l’abbatiale Saints Pierre et Paul fut dôtée d’un orgue, réalisé par le facteur d’orgues Wigandus. Au 17e siècle, il fut décidé de construire un nouvel instrument. Si p lu sieur s manu f ac teur s commencèrent à travailler sur ce projet, c’est Louis Dubois qui le finalisa en 1766, après trois années de travail. Son instrument est l’un des quatre orgues les plus grands – dits de « seize  pieds  » c o n s t r u i t s a u 18 e siècle en Alsace, avec ceux de la cathédrale de Str asbourg, de Neuwiller-lès-Saverne et de Guebwiller. L’instrument joua jusqu’en 1860, puis des travaux furent réalisés en 1862 et 1928 notamment. À l’issue de la seconde guerre mondiale, un orgue de chœur construit dans le transept nord vint remplacer l’orgue de tribune. Une renaissance programmée Depuis cette date, l’orgue Dubois

est resté dans l’attente d’une intervention plus importante. Bien que transformé à deux reprises, il est resté dans un état proche de l’origine. Devenu totalement injouable, il se dégrade de plus en plus. Une étude préalable à l a r e s t aur ation d e l ’o r g u e a é t é rendue en janvier 2007 par Christian L u t z , te c h n i c i e n conseil auprès des Monuments Historiques, en charge des orgues d’Alsace. La restauration envisagée vise à rétablir la composition d’origine de l’instrument, tel qu’il a été livré en 1766. Ce programme de travaux a été approuvé le 12 mars 2008 par la commission diocésaine des orgues et le 13 mars 2008 par la commission nationale des Monuments Historiques. A l’issue de cette restauration, l’orgue devrait compter parmi les instruments les plus renommés de France. Affecté au culte, il devrait également permettre

une animation culturelle de grande qualité, contribuant ainsi au rayonnement de la Ville. ­­En février 2010, après l’audition de huit manufac teurs et de nombreuses discussions, le facteur d’orgues Kern (Strasbourg) a été retenu à l’unanimité pour effectuer les travaux de restauration, pour un montant de 511 336 € hors taxes. La manufacture Kern, créée en 1953, a restauré de nombreux instruments de facteurs français des 18 e et 19e siècle, dans les cathédrales de France (Strasbourg, Mulhouse, Besançon, Uzès, ...), mais aussi en Allemagne, en Autriche, en Suisse, etc. Les travaux débuteront avec le démontage de l’instrument pour une durée de deux ans. L’association des amis de l’orgue Dubois organise régulièrement des manifestations afin de récolter des dons au profit de la restauration de l’orgue. Vous pourrez notamment les rencontrer lors de leur traditionnel marché aux puces, le dimanche 13 juin, autour de l’abbatiale.

| 13


En bref

En bref ! Carte de stationnement résident

rendez-vous le samedi 19 juin à 11h aux jardins (rue Bellac). Une animation musicale viendra agrémenter la rencontre.

interdits les dimanches et jours fériés ainsi qu’en semaine de 20h à 7h. Toute personne ne respectant pas ces dispositions s’expose à une contravention.

Réunions de quartier

Afin de faciliter le stationnement des résidents au centre ville, et leur éviter des allers-retours à l ’horodateur, un nouveau ser vice sera mis en place : l ’a b o n n e m e n t « r é s i d e n t » . L’installation du dispositif est à l’étude pour une mise en œuvre envisagée à la fin de l’année 2010.

Depuis 2009, les réunions de quartier ont réuni plus de 250 personnes, mobilisées pour améliorer ensemble le cadre de vie wissembourgeois. Les nombreux sujets évoqués – la vitesse trop élevée des automobilistes, les déjections canines et la propreté, etc. – reflètent souvent un manque de civisme de la population, auquel chacun se doit d’être vigilant. Pour

14 |

Le concours de fleurissement 2010 est lancé. Comme chaque année, les plus belles décorations florales de Wissembourg, Altenstadt et Weiler seront récompensées par des prix. Les inscriptions sont possibles jusqu’au 19 juin 2010, auprès du bureau d’accueil des mairies de Wissembourg et d’Altenstadt, ainsi qu’à l’office de tourisme. Des sens interdits bientôt autorisés pour les vélos

La fête des jardins ! Les jardins familiaux ont été instaurés courant mars 2010, afin de permettre aux wissembourgeois de cultiver leurs fruits et légumes. Ce projet a mobilisé tout un réseau d’acteurs, et notamment le Centre d’Aide par le Travail qui a réalisé les cabanons des jardins. Pour fêter ensemble l’inauguration officielle des jardins familiaux,

Concours de fleurissement 2010 : à vos fleurs !

participer à la prochaine réunion du quartier «Faubourg de Bitche» rendez-vous le jeudi 17 juin à 18h, sur le parking de la piscine. Nuisances sonores Il est rappelé à tous que les travaux bruyants, publics ou privés, sont

Les rues limitées à 30 km/h seront ouver tes aux cyclistes dans les deux sens à partir du 1er juillet. Cette mesure, résultat d’un décret du 30 juillet 2008, s’appliquera automatiquement sauf disposition contraire prise par


Ville de Wissembourg la municipalité pour des raisons de sécurité. En pratique, les services municipaux apposeront à l’entrée des sens interdits concernés un panneau «sauf vélos», et à l’autre extrémité de la rue un panneau blanc sur fond bleu afin de prévenir les conducteurs automobiles qu’ils sont susceptibles de croiser des cyclistes. Tout le centre de Wissembourg limité à 30 km/h est concerné. Des marquages au sol seront réalisés dans les zones le nécessitant. Piscine municipale Avec le mois de juin, la piscine municipale ouvre à nouveau ses portes. Chauffée à 26°, elle vous accueille tous les jours de 10h à 19h. Le prix d’entrée est de 1,50 e pour les adultes et de 0,70 e  pour les enfants.

Des œufs, du chocolat, un lapin de Pâques... une fête pascale dédiée aux enfants ! A l’occasion des fêtes de Pâques 2 010 , l a p l a c e d u S a u m o n s’est habillée de couleur festive annonçant le printemps. Ceci grâce à la p ar ticip ation des enfants de l’école maternelle de l’Europe et du périscolaire, qui ont déposés sur place une centaine d’œufs décorés. Autour du lapin de Pâques et sur les arbres, les enfants ont pu partir à la recherche des œufs en chocolat. Une véritable chasse aux trésors ! La Ville de Wissembourg souhaite remercier l’école maternelle de l’Europe et le pér iscolaire pour leur participation, Mme Jungbluth pour les œufs décorés qu’elle a remis, ainsi que les équipes « espaces verts » de la ville, à l’initiative du projet.

Procédure de dématérialisation Dans le cadre d’un processus global de dématér ialis ation des documents au sein de la Mairie de Wissembourg, Christian GLIECH, Maire de Wissembourg, a signé officiellement trois conventions avec M. le Trésorier-Payeur Général et M. le Président de la Chambre régionale des Comptes le 09 décembre dernier. Il s’agit de co nv entio n s co ncer nant la dématérialisation des bulletins de paie, des arrêtés et délibérations et des pièces des marchés publics. Par la signature de ces conventions, un premier stade de dématérialisation permet depuis le 1er janvier 2010 un envoi des documents vers la Trésorerie via un CD/ROM. Par la suite, la Ville de Wissembourg se portera candidate à la mise en place d’un nouveau protocole d’échange vers la Trésorerie, qui aboutira à une totale dématérialisation des pièces énumérées ci-dessus.

Une antenne de la Chambre Régionale du Surendettement Social à Wissembourg Depuis le 05 mai 2010, la Chambre Régionale du Surendettement Social (CRE SUS) tient une permanence à Wissembourg, les 1ers et 4e mercredis du mois de 9h à 12h à la Maison des associations (15, rue de l’Etoile). L’activité de CRESUS consiste à assister les personnes en situation de surendettement mais également à l’octroi de micro-crédits aux personnes exclues du système bancaire classique pour cause de revenus insuffisants. Les permanences sont assurées par deux retraités cadres de banque, Raymond Schmitt et Michel Niess. Pour plus de renseignements, contactez le service social de la mairie de Wissembourg (Bernard Tony – 03 88 54 87 81). Des formations secourisme à la Maison des Associations La Maison des associations propose une nouvelle session de formation au secourisme destinée aux associations, en partenariat avec la Croix Blanche et la Croix Rouge. Les prochaines dates sont fixées au 25 et 26 septembre 2010. Le coût de la formation s’élève à 30 € par participant. Retirez votre bulletin d’inscription auprès de la Maison des Associations (15, rue de l’Etoile). | 15


L’Harmonie Municipale de Wissembourg

L’harmonie municipale de Wissembourg De la musique avant toute chose (Paul Verlaine) L’Harmonie municipale a pour but de faire aimer la musique, interprétations. La Ville de Wissembourg peut compter l’intensité aux cérémonies officielles où ils sont conviés, Elle participe pleinement à ces évènements en s’inscrivant d’Harmonie.

L’ a s s o c i a t i o n r a s s e m b l e actuellement 33 musiciens de 10 à 72 ans, sous la direction d’Alfred Kreiss. Les membres s’appliquent à faire régner joie, entente et bonne humeur au sein du groupe. Lors des fêtes d’été et d’automne, tout un chacun est invité à s’immerger 16 |

par la présentation de ses nombreuses sur ses musiciens qui donnent de et de la réjouissance aux festivités. dans la riche tradition des orchestres

dans l’ambiance joviale et musicale qui règne sur la place du Saumon. Au fil des décennies, l’Harmonie de Wissembourg a su maintenir à son actif tous les types de prestations qui font la richesse et la diversité d’un ensemble musicale. Elle propose des aubades en plein air,

participe aux festivités populaires, aux cérémonies officielles, aux défilés. Son répertoire varié allie œuvres originales pour orchestre d’harmonie, marches de parade, ar r angement s de var iétés


Ville de Wissembourg

françaises et étrangères ou de thèmes classiques, musiques de films, etc. En début d’année, l’Harmonie est en effervescence. Les musiciens répètent assidument, en formation complète et par pupitre, pour la préparation de leur concert d’Hiver, qui sera l’occasion d’offrir au public de grands moments musicaux. Par tradition, de jeunes musiciens feront à cette occasion leurs premiers pas dans l’Harmonie face ) un public. Au fil des ans, l’Harmonie participe à l’animation de la Ville. Déjà présente à l’inauguration du monument du Geisberg en 1909, elle participe un siècle plus tard, le 17 octobre 2009, à la cérémonie de commémoration du Centenaire ! Les musiciens font également rayonner leur talent sur toute la région du Nord de l’Alsace. En juin 2009, l’Harmonie a ainsi participé au projet « Mosaïque », grand concert festif qui a réuni de nombreuses harmonies ? et neuf structures professionnelles du réseau des Scènes du NordAlsace. Ses échanges fréquents avec les sociétés de musique régionales et transfrontalières contribuent à fortifier les liens entre les différentes structures associatives.

interprètera des airs populaires et du folklore?. Elle a toujours eu à cœur d’étoffer régulièrement ses effectifs avec de jeunes musiciens, formés dans un souci de qualité et les intègre en son sein après deux années de formation instrumentale à l’école de musique municipale. Si vous êtes musicien amateur et désirez rejoindre une association dynamique et conviviale, n’hésitez pas à venir la rencontrer lors d’une répétition. L’Harmonie se retrouve les mardis soirs, à la Grange aux Dîmes, de 20h à 22h. Si vous ne disposez pas d’un instrument personnel, l’Harmonie peut en prêter un gracieusement.

Infos pratiques Président : Christian Gliech, Maire de Wissembourg Président délégué : Claude Lartigau Chef de musique : Alfred Kreiss http://harmonie.wissembourg.free.fr harmonie.wissembourg@laposte.net Tél. : 03 88 54 82 65

Le saviez-vous ? L’association est née en 1866, de la fanfare des sapeurs-pompiers, devenue par la suite l’amicale des sapeurspompiers, puis reconstituée après guerre en harmonie municipale des sapeurs-pompiers. Pendant de nombreuses années les concerts d’Hiver avaient lieu à la salle des fêtes de l’Hôtel de l’Ange, puis à la salle des fêtes du restaurant de la poste. Le programme du Concert d’Hiver de 1925 proposait l’Ouverture Hortensia de G. Kästner, un solo pour Baryton de J. Christophe, sans oublier une Mozaique sur l’opéra de Flotow de E. Pontet.

Prochaines manifestations Samedi 25 et Dimanche 26 septembre : Fête du Vin Nouveau, Place du Saumon Dimanche 3 octobre : Fête d’automne, Place du Saumon Dimanche 14 Novembre : Concert Abbatiale Sts Pierre et Paul à Wissembourg

Dernière nouveauté en date, une formation réduite de l’Harmonie est en cours de composition pour certaine occasions : celle-ci | 17


Exposition Caravaggio

Caravaggio : l’événement Depuis le 5 juin et jusqu’au 31 octobre 2010, la Ville de Wissembourg propose de se plonger dans l’œuvre du peintre Caravaggio, à l’occasion du 400e anniversaire de sa mort, grâce à une exposition de reproductions de ses œuvres, au sein des églises Saints Pierre et Paul et Saint Jean de Wissembourg.

Caravaggio, qui était-il ? Peintre du 16 e et 17e siècles, Michelangelo Meriso da Caravaggio, dit Caravage, mérite d’être connu et ceci à plusieurs titres. Débutant son travail par des copies d’images de dévotion et de portraits, Caravage ne tardera pas à marquer résolument son époque grâce à des procédés nouveaux. 18 |

Ses peintures s’attachent à

avec les représentations religieuses

mettre en valeur les gestes et

jusqu’alors en vigueur : les Saints

les expressions des personnages

et Madones prennent un visage

représentés, en créant des effets de lumière inédits. Il s’agit ainsi de faire vivre les personnages pour interpeller ou divertir le spectateur.

nouveau. Caravage répondra régulièrement à des commandes publiques pour des églises ou

Ses représentations de scène

des espaces sacrés, preuve de

religieuse frappent par leur aspect

la reconnaissance de ses pairs.

dramatique. Il rompt radicalement


Ville de Wissembourg

L’influence du Caravage sur la peinture est indéniable ; il a ouvert à la peinture moderne des perspectives (évolution de la nature morte et des scènes de genre en tant que genre autonome, naturalisme et puissant effet de clair-obscur, mise en scène théâtrale) qui ne s’épanouiront complètement qu’au cours des décennies suivantes. En somme, Caravage a participé à l’invention de l’art baroque.

Une exposition pour redécouvrir des œuvres dispersées Présenter des reproductions de s œu v re s de C ar av age à Wissembourg, c’est permettre à chacun de se confronter à sa

peinture, et de découvrir des tableaux dispersés dans différents musées internationaux. Ces reproductions permettront au public de mesurer tout le talent du peintre : les œuvres seront reproduites grandeur nature – souvent de taille monumentale – et développées selon des procédés de haute définition. Ses toiles avec châssis en bois offriront une approche des plus grands tableaux du peintre : Judith décapitant Holopherne, Saint Matthieu et l’Ange, le martyre de Saint Matthieu, la conversion de Saint Matthieu, Saint Jérôme, la conversion de Saint Paul, le souper à Emmaüs, etc.

Infos pratiques Du 05 juin au 31 octobre 2010 Église Saints Pierre et Paul (chapelle romane) et Église Saint Jean Ouverture journalière Entrée libre Pour tout renseignement complémentaire, contactez le service des affaires culturelles : Audrey Impedovo a.impedovo@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 77

Nous remercions pour leur amicale collaboration : Bridgeman Giraudon, l’église St Louis-des-Français et l’église Santa Maria del Popolo à Rome, le Ministère de la Culture italien, le Nelson-Artkins Museum of Fine Art de Kansas City, M. Antero Kahila, M. Louis Santin, M. André Georges et les paroisses protestante et catholique de Wissembourg

| 19


Rencontre artistique et culturelle autour du grès

Le grès : pierre de culture La Ville de Wissembourg vous invite à une semaine placée sous le signe du grès des Vosges et de la sculpture, du 16 au 22 août 2010. Autour des six sculpteurs qui se réuniront au Grabenloch pour sculpter une œuvre jour après jour, de nombreuses animations vous seront proposées. Retrouvez l’ensemble des sculpteurs à partir du 16 août sur le site du Grabenloch.

Au programme de la manifestation - Rencontre avec les six sculpteurs sur le site du Grabenloch, qui réaliseront une œuvre jour après jour - Exposition de sculptures à la Grange aux Dîmes et à Bad Bergzabern (Haus des Gastes) - Conférence sur le thème du grès des Vosges, par le Professeur Gall, géologue, professeur émérite de l’institut de géologie de Strasbourg, le mercredi 18 août à 18h, en salle Jean Monnet (Hôtel de Ville - Place de la République) - Ateliers pour adultes et pour enfants - Découverte des paysages des Vosges du Nord et du vignoble, lors de sorties guidées - Visites guidées de Wissembourg - Soirée festive samedi 21 août avec concert et restauration Le programme détaillé sera disponible au cours du mois de juillet.

Exposition : Le judaïsme à Wissembourg, imagerie et histoire A l’occasion de la Journée Européenne de la Culture juive du 05 septembre 2010, organisée dans tout l’Outre-Forêt, la Communauté israélite de Wissembourg proposera du 02 au 19 septembre une exposition intitulée « Le judaïsme à Wissembourg : imagerie et histoire », à la Grange aux Dîmes. Cette exposition sera centrée sur trois aspects de la vie juive à Wissembourg : la présence du judaïsme dans les lithographies de l’imprimerie Wentzel, les aspects de la vie juive à Wissembourg et la connaissance du judaïsme en Alsace, avec l’aide des archives municipales de Wissembourg. Une soirée d’inauguration vous sera proposée le 02 septembre à 20h à la Grange aux Dîmes, avec l’intervention du Professeur Freddy Raphaël, intitulée « Le judaïsme d’Alsace, une célébration de la vie ouverte sur l’autre », ainsi que de Bernard Weigel, Serge Burger, Jean-Pierre Lambert et Jean Bloch.

20 |


Musée Westecamp

Une nouvelle dynamique pour le Musée Westecamp ! Depuis 2009, l’avenir du Musée Westercamp se dessine. Plusieurs étapes ont déjà concouru à son élaboration : l’adoption du projet scientifique et culturel du musée lors de la séance du Conseil Municipal du 18 décembre 2009, sa présentation publique le 23 avril 2010 et la création de l’association des Amis du Musée à la même date. Ces premières étapes préfigurent les travaux d’aménagement du musée, qui sont actuellement à l’étude. Un projet structurant Le projet scientifique et culturel du musée, consultable sur le site Internet de la Ville (www.wissembourg. fr) définit les grandes orientations du futur musée en rapport avec les collections, l’environnement et l’histoire de l’ancien musée. Il pose les principes fondateurs du futur musée, en dessine les ambitions et en décrit les principales modalités. Il se décline autour d’une idée originale et directrice, « l’interculturalité vue depuis Wissembourg », qui permettra d’aborder les thèmes suivants : - l ’histoire de la ville à travers un espace de synthèse des évènements marquants du Moyenâge à la mondialisation - la vie sociale au 19e siècle à travers la présentation d’intérieurs reconstitués - la construction de l’interculturalité contempor aine à tr aver s des présentations ouvertes et temporaires abordant différents aspects de la vie contemporaine. Un bâtiment incontournable Ce projet doit désormais prendre forme au sein du bâtiment du musée. Il a été choisi de conserver

la maison acquise en 1909, qui malgré des contraintes techniques importantes, reste pour beaucoup de Wissembourgeois intimement liée à la vie du musée. Pour mieux connaître le lieu et son évolution, des études sur la structure de la maison sont menées. Après une première étude réalisée par des étudiants sur la polychromie, les couches de peinture successives, des charpentiers ont réalisé un relevé des lieux. L’étude des bois permet de faire progresser les connaissances sur les différents aménagements qui se sont opérés dans la maison. Le musée se constitue de deux maisons réunies. La première était jusqu’alors estimée à 1535, date qui figurait sur une sculpture de la maison. Or les études permettent de montrer que la maison date en réalité de 1417. La seconde maison est quant à elle datée de 1599. L’étude, grâce à des analyses de maçonnerie, a également permis de mettre à jour des éléments d’architecture qui étaient jusqu’à alors cachés, comme des encadrements de porte, datant du 15e siècle.Grâce aux précisions sur l’aménagement initial et les aménagements successifs des différents propriétaires, c’est toute l’organisation du musée qui est mise en question pour comprendre son

évolution dans le temps. La question sera de savoir d’ici 2013 ce qui sera restitué de ces aménagements, gardé, mis en valeur ou au contraire laissé de côté. Des premières pistes s’esquissent d’ores et déjà, comme la destruction de l’extension contemporaine du bâtiment, dégradée et d’un intérêt historique faible, afin d’aménager un accès aux personnes à mobilité réduite. La Hall aux Houblons, actuellement occupée par les archives municipales amenées à déménager, pour r ait être aménagée en espace pédagogique et d’expositions thématiques. Si la maison présente un ensemble de plus de 635 m2, la question des réserves reste quant à elle encore à résoudre. Une association en soutien Le 23 avril dernier, plus d’une trentaine de personnes s’était réunie pour évoquer ensemble l’avenir du musée. À cette occasion, l’association des Amis du Musée Westercamp fut fondée, avec pour objectif de participer à la réouverture, la sauvegarde, l’animation et le développement du musée. Madame Charlotte Walter-Schimpf a été élue présidente de l’association. | 21


65e anniversaire de la libération

19 mars 2010 : 65e anniversaire de la libération de Wissembourg Le 19 mars 2010, la Ville de Wissembourg commémorait le 65e anniversaire de sa libération. Exceptionnellement programmée au 26 mars en raison des élections régionales, la cérémonie a permis de se replonger dans l’histoire de la Ville. Une histoire à (re)découvrir. 16 décembre 1944 : une première libération Depuis novembre 1944, la tension est très vive : les attaques aériennes se succèdent. Le 23, la nouvelle de la libération de Strasbourg se répand par le bouche-à-oreille (faute d’électricité, de journaux et de radios). Cependant, à Wissembourg même, les Nazis organisent la terreur : des exécutions capitales ont lieu, tous les soirs des trains emportent les hommes valides (âgés de 16 à 65 ans) incorporés dans le Volkssturm. A p a r t i r d u 13 d é c e m b r e , Wissembourg subit tous les jours des tirs d’artillerie nourris et les habitants se réfugient dans les caves. Le 16 décembre, les derniers Allemands quittent la ville, non sans avoir dynamité les ponts dont celui de la poste. Et en ce jour où Hitler lance son offensive sur les Ardennes, la 14e DBUS (de la 7e armée) pénètre dans Wissembourg, à 9 heures du matin, pour poursuivre ensuite sa route vers le Westwall (ligne Siegfried). 22 |

Deux jours plus tard, le drapeau tricolore flotte sur les façades des maisons et au clocher de l’abbatiale, les ponts sont progressivement rétablis, le couvre-feu est instauré tous les soirs à 17 heures.

nuit du 2 au 3 janvier, de grosses détonations se font entendre. Les Américains, sans en avoir averti les autorités françaises, battent en retraite, provoquant ainsi la

Janvier 1944 : retour de l’occupant Après la trop cour te euphorie de la Libération du 16 décembre 1944, c’est très vite une période trouble et difficile qui commence : en effet, dès le 17 décembre, les Wissembourgeois remarquent un retour partiel des blindés et camions américains qui se sont déplacés vers la Ligne Siegfried et y connaissent visiblement des difficultés dans leur progression. Le 31 décembre (jour où Hitler lance la contre-of fensive “Nordwind”), des obus tombent sur la ville. Le jour de l’an est marqué par la reprise inquiétante des tirs d’artillerie, notamment du côté de la “Germania”, à l’angle de la rue Bannacker et de la route de Schweigen. Dans la

panique parmi la population. Les Allemands reprennent le contrôle de la ville dans l’après-midi du 4 janvier. Dans le nord de l’Alsace, l’occupant fait à nouveau régner la terreur ; mobilisations d’office, incorporation dans la Wehrmacht, confiscations, exécutions. A Wissembourg, le 22 janvier, un impor tant bombardement américain provoque de nombreuses destructions dans trois quartiers de la ville : rue des Cavaliers et rue nationale, casernes et surtout à l’église Saint-Jean, gravement


Ville de Wissembourg endommagée alors que l’objectif était en fait le bâtiment voisin du “Casino” (ensemble Vogelsberger) abritant des Allemands. 19 mars 1945 : la libération, soulagement et enthousiasme Le 16 mars, le front nord se remet en mouvement : la moitié nord de Haguenau est enfin libérée. Troupes françaises et américaines s’engagent dès lors dans la forêts de mines qu’est la forêt sainte, prennent un à un les villages de l’Outre-Forêt, Seltz et Soultz. Le 19, les Français sont sur la L auter et s’emparent, au prix de combats acharnés, de Scheibenhard : la tête de pont en Allemagne est établie. Sur le flanc gauche, ce sont les Américains qui avancent. À 11 heures du matin, la 36e DIUS pénètre dans Wissembourg, un succès qui sera exploité ensuite par la 14e DBUS. En début d’aprèsmidi, les Américains foulent le sol allemand et le drapeau de la Division Texas flotte sur la Porte de Schweigen. En réalité, l a libér ation de Wissembourg se sera faite dans une ville peuplée seulement d’un tiers de ses habitants, pour de multiples raisons (exode massif de janvier, incorporés de force, Volkssturm, etc.) Et encore, nombre de personnes se trouvaient-elles dans les caves et abris lorsque les Américains ont pénétré dans la ville.

Les fêtes et quelques problèmes Lorsque les engins de guerre entre dans les rues de la ville, au milieu des vivats, le bonheur est intense. Les uns après les autres, les habitants cachés dans les caves sortent de leurs abris et, le cœur bondissant de joie, acclament leurs libérateurs, se congratulent, s’embrassent. Ils n’oublieront pas ces années de misère, d’humiliation, de jeunesse gâchée. Comment raconter ce sentiment d’un bonheur inouï, mêlée d’une tristesse infinie en songeant à ceux qui sont tombés au front, d’une terrible inquiétude en pensant à ceux qui ne sont pas encore revenus. Les militaires pourtant ne traînent pas et l’essentiel de la longue cohor te de véhicules prend sans tarder le chemin d e l ’A l l e m a g n e . L’artillerie US prend position autour de W issembourg, au sud essentiellement, d’où elle canonnera vigoureusement en direction du nord,jusqu’à la chute du Westwall. La guerre n’est pas finie. C’est le 8 mai que Wissembourg fêtera réellement, collectivement la victoire et la Libération. Dès le 7 au soir, lorsque la nouvelle de la capitulation allemande s’est répandue en ville, des tirs ainsi que la sonnerie de toutes les cloches pendant une heure saluent l’événement :

un cortège improvisé escorte à travers la ville le coq du Geisberg sorti de la clandestinité et seul rescapé du monument dynamité durant l’été 1940. Les 14 juillet et 4 août, dates des cérémonies traditionnelles, revêtent en cette année 1945 une solennité particulière. Viendront ensuite la visite du Général de Gaulle en octobre, puis le premier anniversaire de la Libération de la ville.

Merci à Bernard Weigel pour sa contribution.

| 23


Base aérienne 901 de Drachenbronn

50e anniversaire de la Base aérienne 901 de Drachenbronn : une base au cœur du dispositif de défense Drachenbronn, base aérienne majeure dans le dispositif de la défense aérienne française, s’apprête à relever un double défi en 2010 : elle deviendra, à l’été, la seule base aérienne en Alsace et fête ses 50 ans d’existence en présentant un programme de manifestations riches et variés. Au cœur de la défense aérienne Située à une trentaine de kilomètres au nord de Haguenau, la Base aérienne 901 est une base atypique dans l’armée de l’air. Sans aéronefs, sa mission opérationnelle et permanente est d’assurer, grâce au Centre de Détection et de Contrôle (CDC), la sécurité de l’espace aérien dans le quart Nord et Est de la France. En 2009, près 20 000 vols ont été contrôlés depuis Drachenbronn. Par ailleurs, la base aérienne « héberge  » un centre de coordination de sauvetage (CCS) dont la mission est de porter assistance aux aéronefs civils et militaires en détresse. Ainsi 620 alertes ont été traitées en 2009, dont 17 opérations réelles dirigées par le CCS. La base de Drachenbronn a notamment par ticipé à la sécurisation aérienne du sommet de l’OTAN de Strasbourg du 3 au 5 avril ainsi qu’à une partie de son soutien logistique. Des militaires en opérations Chaque année, une cinquantaine de militaires participe aux missions d’opérations extérieures pour des durées de 4 à 6 mois. La Base aérienne 901 participe également 24 |

au plan VIGIPIRATE. Plus d’une centaine de militaires alsaciens ont renforcé, au cours de patrouilles, la sécurité de l’aéroport d’Orly. Un rayonnement économique et patriotique. Avec ses 724 personnels dont 52 personnels civils, l’impact économique de la base aérienne dans son environnement local et régional n’est pas négligeable. D e p l u s , a f i n d ’a s s u r e r l a pérennité de ses missions, le site de Drachenbronn recrute annuellement une cinquantaine de jeunes gens, femmes et hommes, dans différents métiers. La B.A. 901 est présente aux différentes cérémonies militaires dans les communes alsaciennes et plus par ticulièrement auprès des villes jumelées que sont Wissembourg, Saverne, Lauterbourg, Pfaffenhoffen et Haguenau. Le lien armée-nation est notamment renforcé lors de manifestations particulières comme la commémoration des 75 ans de l’armée de l’air le 02 juillet 2009. Entretenant des liens privilégiés avec la jeunesse, Drachenbronn

est l’un des 7 centres de journée d’appel à la préparation à la défense d’Alsace. La base accueille, annuellement chaque année, 700 jeunes sur son site. Elle assure également la formation de jeunes dans le cadre de la réserve. Ouverte sur l’extérieur, Drachenbronn participe à la journée du patrimoine en ouvrant, exceptionnellement, le musée Pierre Jost au public; 2009 a connu un record d’affluence avec plus de 780 visiteurs. Créée le 1er avril 1960, la base aérienne a célébré ses cinquante années d’existence à travaux une journée portes ouvertes le dimanche 06 juin. Show aérien avec la Patrouille des Cartouches Dorées et l’équipe de voltige de l’armée de l’air, démonstrations de l’équipe de France militaire de parachutisme, démonstrations des pompiers de l’air et des équipes cynophiles, etc., ont permis aux visiteurs de découvrir ou de redécouvrir les missions de la Base aérienne et de l’armée de l’air.


Actualités des associations

Tournoi open de tennis à Wissembourg Plus de 250 joueurs (jeunes et adultes) fouleront les courts de tennis de la rue du Lycée cet été à l’occasion des deux traditionnels tournois open organisés par le Tennis Club de Wissembourg : « tournoi adultes » du 26 juin au 15 juillet et « tournoi jeunes » du 21 au 28 août.

Le tournoi : une organisation de longue date Encore une fois cette année, plus de 50 membres du TCW assureront bénévolement l’organisation des deux tournois avec le souhait que la convivialité et la bonne humeur soient au rendez-vous. Les tâches sont nombreuses et certaines sont même réalisées plusieurs mois avant le début des tournois : arbitrage, convocation des joueurs, enregistrement des résultats, entretien des terrains, buvette, repas, organisation de soirées, hébergement et transport des joueurs du tableau final, recherche de sponsors, publicité et communication, remise des prix, mise à jour du site Internet, … Des joueurs classés mondialement ! Le «  tournoi adultes  », qui fait maintenant partie des 5 tournois les plus relevés en Alsace, accueillera des joueurs seniors et vétérans de tout niveau. Les « non classés » seront en lice le premier jour, les joueurs classés entreront au fur et à mesure dans le tournoi et les

têtes de série (joueurs classés mondialement à l’ATP et à la WTA) se présenteront les 14, 15 et 16 juillet pour se disputer la victoire finale dans le tableau dames et le tableau hommes. Ce sera alors l’occasion pour tous les amateurs de tennis de l’Outre Forêt d’assister à des matchs de tennis de haut niveau et de côtoyer des joueurs, souvent étrangers, qui parcourent le monde pour pratiquer leur passion et gagner leur vie. On pourra citer Stéphanie Gerlein (N°16, 216e mondiale, Allemagne), Artenom Apostu (-15, 750e mondial, Roumanie), Elina Gazanov a (-30, 465 e mondiale, Russie), S alomé L aguno (-15, 850 è m e mondiale, Argentine, Svenja Weidemann (-15, 531e mondiale, Allemagne), Christian Araya (2/6 et ancien joueur de Coupe Davis avec le Chili en 2000) et des joueuses et joueurs provenant d’Argentine, des Etats-Unis, d’Australie, d’Estonie, des Pays-Bas, … Expérience assurément très enrichissante pour tous et notamment les jeunes du TCW puisque cela permet de lier des relations culturelles et amicales, certains correspondant

encore aujourd’hui. Le tournoi « jeunes » : une visibilité pour les jeunes talents Le « tournoi jeunes » qui fait partie du circuit « Conseil Général du Bas-Rhin» comporte quant à lui huit tableaux pour les filles et garçons 9/10 ans, 11/12 ans, 13/14 ans et 15/16 ans et accueille des joueurs du niveau « Non classé » au niveau « 15/1 ». Ce sera surtout l’occasion pour les jeunes de l’Outre Forêt de participer à un tournoi prêt de chez eux, les « tournois jeunes » étant rares dans le nord de l’Alsace. Et c’est peut-être aussi ici que pourront être découverts certains jeunes talents qui seront pourquoi pas tête de série d’un futur « tournoi adultes »… Pour toutes informations, vous pouvez consulter le site Internet du TCW : www.tcwissembourg.fr et/ ou contacter le président Philippe Fleck au 06 08 70 67 06

| 25


Parole à un adjoint

Une nouvelle rubrique s’ouvre désormais dans votre journal municipal. Un membre de l’équipe majoritaire du conseil municipal s’exprime dans ces colonnes. Bertrand Iffrig, doyen d’âge a souhaité rétablir la vérité suite aux déclarations et aux écrits de M. Pierre Bertrand. La tribune de Bertrand Iffrig reprend l’essentiel des propos tenus au cours de la dernière séance du conseil municipal et dont la presse locale a rendu compte. « Le budget de la Ville a été voté par le conseil municipal avec une large majorité. L’opposition a le droit de s’opposer à ce budget mais de grâce qu’elle s’exprime avec une attitude et des paroles républicaines et qu’elle ne se montre pas irrespectueuse des personnes et des fonctions. J’invite M. P. Bertrand à observer les règles élémentaires de civisme et d’honnêteté intellectuelle. Le tableau ci-dessous rétablit quelques vérités liées à la gestion passée et permettra à chacun de se faire une opinion. Notre équipe travaille au service des Wissembourgeoises et des Wissembourgeois avec le souci d’une bonne gestion des fonds publics. » Bertrand Iffrig, Adjoint au Maire. Equipe municipale avant 2008

Equipe municipale depuis 2008

1. Augmentation des impôts au cours des 2 premières années du mandat (2002, 2003) : 9,9 % Entre 2002 et 2008 : + 16,4 %

Augmentation des impôts au cours des 2 premières années du mandat (2009, 2010) : 4 %

2. Travaux Relais Culturel (sans mobilier) Dépenses prévues en 2 tranches : 11, 7 Millions d’ € TTC prévisionnels (sans tenir compte d’une augmentation de 10 % lors de l’appel d’offres)

Coup d’arrêt à un projet inconsidéré une seule tranche de travaux dans le cadre d’un projet adapté à nos besoins : 7 618 262 € TTC (hors mobilier) coût définitif sans les subventions : • Région alsace : 2 432 631 • Département : 1 028 933 • DRAC : 668 047 • Europe : 350 000 Récupération TVA : 1 179 459 A charge de la ville : 1 959 192

Nota : le financement de la 2e tranche n’était pas assurée.

26 |

3. Dépenses pour aménager le secteur de la rue de la Gare entre 2006 et 2008 : 2 592 603 € ttc

Projet démesuré stoppé par la municipalité

4. Etudes d’architectes et cabinets par exemple : - pour la construction des tennis : 153 902 € TTC - la rénovation de l’école Wentzel : 224 949 $ ttc - rond point route de Schweigen : 63 516 € ttc

Coup d’arrêt à ces études Un architecte a intégré les services municipaux ce qui permet des économies substantielles (rémunération selon grille de la fonction publique).

5. Dépenses de communication par un prestataire privé unique en 2007 : 104 171 €

Coup d’arrêt aux dépenses superflues Comme dans de nombreuses autres villes, la communication est directement gérée par les services municipaux (rémunération selon grille de la fonction publique).

6. Frais annuels de représentation du maire en 2007 : 7138,42 €

Gestion modeste et raisonnable Frais de représentation du maire en 2009 : 1096,40 €

7. Achat en mars 2007de l’ancien poste de Douane route de Schweigen resté vide et sans affectation.

Création d’une épicerie sociale.


Ville de Wissembourg

L’opposition a la parole “ L’addition, s’il vous plaît ! ” Chers concitoyens, Lors du vote du budget primitif 2010, la municipalité actuelle sous l’égide du Maire a décidé de voter une augmentation des impôts de 4 %. L’opposition a manifesté avec véhémence contre cette hausse injustifiée que nous qualifions pour le moins d’irresponsable. En effet, alors qu’en ce moment nos entreprises doivent faire face à des difficultés économiques, où de nombreux foyers sont touchés par la précarité, et où il est demandé à chacun de consentir des efforts et de réaliser des économies, le maire propose d’augmenter de manière conséquente les impôts. Cette hausse est injustifiée car de nombreuses compétences (crèche, périscolaire, animations jeunes) exercées jusqu’alors par la ville, ont été transférées à la Communauté de Communes et qui pour y faire face a du augmenter ses taux. Ce transfert de charges vers l’intercommunalité aurait du conduire le Maire à proposer une baisse des impôts. Cela n’a pas été le cas. En fait, il s’agit tout simplement de payer la note du nouveau train de vie du Maire et de sa folie des grandeurs.

En effet, le budget 2010 voit les chapitres des frais de communication e t d e s f ê te s e t c é r é m o n i e s littéralement exploser (+ 255 %), et la masse salariale augmentée de 230 000 € en un seul exercice budgétaire ! Souvenez vous, c’est pour payer la garde rapprochée du Maire (directeur cabinet, responsable communication, respons able vie associative, responsable site internet, architecte, techniciens son et lumière, ingénieur Natura 2000 …), + 4 % de fiscalité. Au niveau des investissements, la gabegie est tout aussi de mise. En effet, la municipalité vient de racheter l’ancien tribunal pour un montant de 350  000 €   ! En comparaison, un point de fiscalité rapporte environ 58 000 €. Ce qui équivaut donc à 6 % de fiscalité et surtout des frais de fonctionnement à venir. Dans le même esprit, la municipalité envisage d’acquérir les anciens loc aux S T RIEBIG à l a sor tie d’Altenstadt pour un montant de 690 000 € afin d’y loger les services techniques de la ville et de la Communauté de Communes. Et c’est sans compter les travaux de réhabilitation, de dépollution et de restructuration qui seront nécessaires. Pour mémoire, le Maire a signé un acte notarié avec

le Conseil Général dans lequel la ville pouvait reprendre les locaux actuels des services techniques du Département rue des 4 vents pour y installer ses services techniques, + 12  % de fiscalité. Que vaut aujourd’hui la parole d’un maire qui tient un discours en opposition totale avec ses actes ? Nous appelons tous nos concitoyens à ouvrir les yeux et à se forger leur propre avis. L a vigil ance de chacun et l a manifestation des oppositions serviront la démocratie pour lutter contre les excès de la municipalité actuelle. C ’e s t b i e n c e t te v o l o n té d e défendre Wissembourg, les Wissembourgeoises et les Wissembourgeois qui anime le groupe d’opposition.

Pierre BERTRAND Marguerite BRUNNER Roland KANY Claude MEYER Denise PFEFFER Dominique SCHWEINBERG | 27


Les pages d’Altenstadt

ÉCOLE Le projet « ligne Lavande » sous l’égide de Pamina doit rendre plus attractif les arrêts de train sur la ligne Wissembourg-Winden. L’école primaire d’Altenstadt est associée à ce projet en collaboration avec les élèves de Schweighofen. Deux Sandhaase seront réalisés avec l’intervention d’artistes.

TRAVAUX - Un auvent a été installé sur l’entrée de l’escalier de l’école primaire

- Pour ranger les chaises et les tables de la salle communale, un dépôt sera réalisé côté Sud Est.

L’école primaire a été dotée de 15 ordinateurs (13 PC + 2 portables) qui ont été mis à disposition gratuitement par le crédit mutuel. Le responsable informatique de la commune a procédé à la mise en route des machines.

Ceci évitera d’avoir en permanence du matériel à l’intérieur de la salle. A cette occasion le WC handicapé sera mis aux normes.

- la zone artisanale 1ère tranche

28 |


Cette rubrique a été réalisée par les élus et le conseil consultatif d’Altenstadt

ASSOCIATIONS De la table au jardin Le dimanche 21 févr ier, le Foyer Rural avait invité à un Baeckeofe au Foyer communal, dans le cadre d’une après-midi conviviale. Comme en 2007, avec la présence de Père Ledogar, on avait décidé de joindre l’utile à l’agréable en invitant Corinne Bloch du CINE de Munchhausen pour une conférence sur le compostage. Après un exposé pédagogique et d’une grande clarté, illustré d’un petit film, la conférencière, passionnée de son sujet, se prêta aux questions d’un auditoire soucieux d’exploiter judicieusement les déchets en tous genres et d’apporter sa contribution concrète aux problèmes écologiques et environnementaux. Quand les actes remplacent les discours !

PROGRAMME DES FESTIVITES • Sortie des ainés : 9 juin • Fête de l’école : 11 juin au tennis • Fête du tennis : 13 juin • Tournoi de sixte : 27 juin au FCA • Fête paroissiale : 04 juillet au jardin du presbytère

Inter-Sociétés d’Altenstadt L’Inter-Sociétés avec l’aide des enfants et de parents a réalisé la décoration de Noël du village. Une initiative appréciée de tous.

• Fête du 13 juillet : Inter-Sociétés au jardin du presbytère • Open de tennis : du 18 août au 05 septembre • Choucroute Chorale Ste Cécile : 10 octobre en salle communale • Exposition artistes locaux : 30, 31 octobre en salle communale

Pour Pâques, des lapins et autres œufs ont pris possession des places du village

| 29


Mairie de Wissembourg ©

état civil Du 1er janvier au 28 avril 2010

NAISSANCES ■ Janvier 2010 Le 05 Inès EICH Le 07 Alicia TOUZA Le 25 Arda AKSOY Le 29 Maëlie RAMUZ

■ Février 2010 Le 12 Louka HICKEL Le 12 Yoris HICKEL Le 17 Caner BULUT Le 20 Robin LIEHN Le 23 Valérie LOHR Le 24 Naziha RICHI Le 25 Fanny GREINER

■ Avril 2010 Le 03 Tom GAIGNEUX Le 07 Nicolas SPEYSER Le 08 Adrien DOCKTER—FISCHER Le 09 Héloïse FRETTO—WOLFF Le 09 Yanis SID Le 09 Lina SID Le 10 Alexis BERGMANN Le 11 Kerwan MERCK Le 26 Inès WEIGEL BOURHIS

■ Mars 2010 Le 03 Manuel DASSLER Le 04 Ahmet SAVAS Le 08 Janyce MORMIN Le 15 Marie-Lou BERTRAND Le 19 Shanone DEVELTER Le 22 Sophia HEISER

D. Alexandre ©

M ARIAGES La municipalité se fait un plaisir de partager le bonheur de ses administrés qui ont le privilège de fêter leurs noces d’or, de diamant, de palissandre, voire de platine.

Afin de pouvoir nous associer à ces événements, nous invitons proches, amis, voisins ou les intéressés eux-mêmes s’ils souhaitent accueillir une délégation municipale, à nous signaler les anniversaires fêtés au courant de l’année et dont nous n’aurions pas connaissance pour les mariages n’ayant pas été célébrés à Wissembourg.

Merci d’en faire part au service de l’état civil. 30 |


Ville de Wissembourg Anniversaires de mariagE Noces d’or 2009 50 ans de vie commune

Noces d’or 2010 50 ans de vie commune

3 juillet 2009 Danielle RAMLOT et Jean-Paul BOELLINGER

27 février 2010 Edouard ORTH et Louise GEYER

07 août 2009 Louise MAHLER et Frédéric SERTEL

23 avril 2010 Jean BISCHOFF et Yolande TILLY

Rectificatif

19 septembre 2009 Marguerite FISCHER et Gilles AÏT-ELHOUASSINE

D ÉCÈS ■ Janvier 2010 Le 10 Louis BORNE Le 18 Jeanne EHRISMANN veuve GROSS Le 18 Semra UZUN Le 23 Caroline MULLER veuve WEISS Le 23 Yvette BONIN veuve LANCIAUX Le 24 Eliane ERNSTBERGER épouse VOGEL Le 25 Louise MARTIN veuve KILLY Le 30 Charles SCHWEITZER

■ Avril 2010 Le 1er Hubert FAUTH Le 08 Sœur PIERRE CLAVER Le 10 Jean BAUMANN Le 14 Madeleine JAUTZY veuve MULLER Le 16 Francis PINSON Le 21 Alfred SCHMITT Le 28 Heimana CONDAMINE

■ Février 2010 Le 1er Erika DICKHÖRNER veuve KNOTH Le 06 Marcel RICHERT Le 14 Ernest GRESSEL Le 15 Marie STRIEBIG épouse KIENTZ Le 16 Albert KAPP Le 20 Joséphine FRISON veuve FRISON ■ Mars 2010 Le 05 Vanessa BREITLING Le 09 Charlotte KRÄMER Le 13 Denise BLUM veuve BLOCH Le 14 Christiane STARCK Le 18 Pascal JOSSELIN Le 24 Rosemarie FEIG épouse PAOLONI Le 24 Gerhard HEISER Le 26 Marie Célestine KAST veuve MENRATH Le 26 François TRENDEL Le 27 Colette EHRMANN veuve GENTNER Le 28 Germaine PIBRE veuve KELLER Le 30 Roger ROUCH Le 30 Fernand SIBILEAU

31 | |31


Retrouvez toute l’animation

du Pays de Wissembourg dans le guide estival 2010 !

Mairie de WissembourgŠ

Pratique

Actualités de Wissembourg, Altenstadt, Weiler - juin 2010  

Médiathèque de Wissembourg Du gaz à Weiler ! Exposition Caravaggio Musée Westercamp Vie associative

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you