Page 1

L’ a c t u a l i t é d e

Wissembourg d ’A l t e n s t a d t e t d e We i l e r

© Mairie de Wissembourg

B u l l e t i n m u n ici p a l d ’ i n f o r m a t i o n s / DÉ C EM B RE 2 0 1 0

C ADRE DE V I E

La Nef

Nécropole de weiler

fêtes de noël

natura 2000


Mairie de Wissembourg©

Sommaire

SERVICES MUNICIPAUX Dossier – Cadre de vie

4-6

Actualités – En bref

7-9

Hôtel de ville

10-11

Nef – Relais Culturel de Wissembourg

12-15

LA NÉCROPOLE NATIONALE DE WEILER 

Environnement - Natura 2000

Actualités des associations

16-19

20-21

22-25

Parole à un adjoint

26

L’opposition à la parole

27

Les pages d’Altenstadt

28-29

ÉTAT CIVIL

30-31

Hôtel de Ville Cour de la Commanderie 2A rue de l’Ordre Teutonique - BP 10149 67163 Wissembourg Cedex Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h Le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h Permanence état civil et accueil le samedi de 9h à 11h Accueil (standard) accueil@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 87

État civil etat-civil@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 62

Secrétariat général c.sutter@mairie-wissembourg.fr s.hauck@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 75

Service Gestion des Ressources humaines s.fritz@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 70

Service social b.tony@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 74

Service des Finances j.y.witwicki@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 63

Service Juridique a.boehm@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 71

Service communication et affaires culturelles 03 88 54 87 77 a.impedovo@mairie-wissembourg.fr Police Municipale 03 88 54 87 80 policemunicipale@mairie-wissembourg.fr Objets trouvés : s’adresser à la police municipale Service urbanisme a.reinwalt@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 72

Architecte m.zint@mairie-wissembourg.fr

03 88 54 87 84

Centre technique 2, quai des Frères

03 88 54 34 27

Mairie d’Altenstadt Rue Principale – 67160 Altenstadt Lundi de 10h à 12h, mardi de 10h à 11h, mercredi et vendredi de 16h à 18h mairie.altenstadt@wanadoo.fr

03 88 94 04 18

La Nef - Relais Culturel de WissembourG

CALENDRIER DES MANIFESTATIONS

32

6, rue des Ecoles  édiathèque M contact@mediatheque-wissembourg.fr www.mediatheque-wissembourg.fr

03 68 16 00 70

Association de Programmation du Relais Culturel 03 88 94 11 13 www.relais-culturel-wissembourg.fr relais.culturel.wissembourg@wanadoo.fr

L’ACTUALITÉ DE WISSEMBOURG, D’ALTENSTADT ET DE WEILER Directeur de la publication : Christian GLIECH Hôtel de Ville – Cour de la Commanderie 2A rue de l’Ordre Teutonique - 67160 Wissembourg Conception et réalisation : agenceseem.com – Strasbourg Conception, interviews et rédaction : Audrey Impedovo, Zeliha Yazar Crédits photo : Ville de Wissembourg, APRCW, DR Dépôt légal à parution Impression : Imprimerie Grai – Imprim’vert

2|

Ecole de Musique Municipale de Wissembourg 15, rue de l’Etoile - 67160 Wissembourg emmw@mairie-wissembourg.fr

03 88 53 78 01

Office de Tourisme 03 88 94 10 11 9, place de la République – BP 80120 67163 Wissembourg Cedex www.ot-wissembourg.fr - info@ot-wissembourg.fr Communauté de Communes du Pays de Wissembourg 03 88 05 35 50 4, quai du 24 novembre - 67160 Wissembourg www.cc-pays-wissembourg.fr info@cc-pays-wissembourg.fr Du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h Le vendredi de 9h à 12h et 14h à 16h


Mairie de Wissembourg©

Éditorial

Pour notre ville, l’année 2010 aura été riche en réalisations et en avancement de chantiers. - Il y a d’abord la réouverture du relais culturel, devenu La Nef, un chantier passionnant où l’implication des architectes, bureaux d’études, entreprises, artisans et services de la ville aura permis d’ouvrir à la date prévue tout en maintenant le cap d’une planification en 1 seule tranche de travaux et des dépenses maîtrisées à 7 M€ HT (au lieu de 2 tranches pour un montant de 10,5 à 12 M€ prévus par l’équipe précédente). Votre présence nombreuse lors des portes ouvertes des 16 et 17 octobre montre votre attachement à ce bâtiment, à la culture et à l’animation pour tous à Wissembourg. - Il y a aussi notamment les travaux à l’Hôtel de Ville ; à l’intérieur, les travaux sont bien avancés ; à l’extérieur, l’échafaudage a été posé par l’entreprise en charge de la rénovation de la toiture. Un certain nombre d’actions moins visibles ont également été réalisées, parmi lesquelles : - Le chantier d’insertion des remparts qui continue, inscrit désormais dans un nouveau schéma. A noter que le Conseil Général ne nous a pas soutenu financièrement en 2010 ; mais que nous continuons le travail engagé, malgré la défection, que j’espère temporaire, de notre partenaire. - L’ouverture d’un Institut Médico-Pédagogique (IMP) afin d’accueillir des enfants de Wissembourg et du secteur ne pouvant pas intégrer, de par leur handicap, un cursus scolaire normal ; la ville a mis à disposition 2 salles aménagées situées à côté de l’école de l’Europe. - S’agissant de la zone artisanale Allée des Peupliers, tous les terrains de la 1ere et de la 2e tranche sont en cours de vente, les compromis étant signés. Un projet global d’aménagement, avec de nouvelles enseignes, complémentaires à celles du centre-ville, vient d’être déposé en vue de l’obtention des autorisations nécessaires. Enfin, je souhaite saluer l’action des services de la ville pour l’obtention de la 2e fleur au palmarès des villes fleuries. Et, cette année encore, le nombre important de participants au concours de fleurissement montre l’attachement que vous portez à la beauté de notre commune. Un grand bravo et merci à toutes celles et tous ceux qui y ont contribué. Avec toute l’équipe municipale, nous restons à votre écoute, et vous souhaitons de passer d’excellentes fêtes de fin d’année et une bonne année 2011.

Christian Gliech Maire de Wissembourg

|3


Dossier

Ville de Wissembourg

Cadre de vie Depuis 2008, la municipalité s’est fixée trois domaines d’actions prioritaires : la solidarité, le projet de « culture pour tous » et le développement durable. Pour autant, les travaux liés au cadre de vie ne sont pas délaissés ! De nombreux investissements sont réalisés pour assurer le bien-être des habitants sur la commune. 1 - Les cheminements doux • Rénovation des trottoirs Allée des Peupliers • Création d’un chemin transfrontalier pour le mini-train • Création d’îlots de sécurité pour le cheminement cyclable carrefour Germania • Escalier du Grabenloch aux remparts (2e et 3e tranche) • Abaissement des bordures secteur Poudrière • Réfection des cheminements piétonniers au cimetière • Travaux sur le chemin de la Walck • Travaux au Geitershof, chemin Kern • Aménagement de sécurité route des Vosges • Reprise du trottoir rue Vauban Total du budget alloué en 2009 et 2010 : 336 120 € TTC 2 - Travaux sur route

Rénovation des cheminements piétonniers au cimetière © Mairie de Wissembourg

• Chemin des Vergers • Création d’un tapis rue du Berger • Giratoire Match Total du budget alloué en 2009 et 2010 : 253 375 € TTC

Focus : les routes des Vosges Afin d’améliorer la sécurité route des Vosges, de nouveaux aménagements ont été mis en place en novembre 2010. Deux ilots ont été créés pour former une chicane et ralentir la circulation. Par ailleurs, un indicateur de vitesse invite désormais les automobilistes à ralentir leur allure. Enfin, la sécurité des piétons a été renforcée avec une nouvelle glissière de sécurité, qui se prolonge jusqu’au carrefour de la rue de la Décapole. 4|

L’indicateur de vitesse route des Vosges © Mairie de Wissembourg


Ville de Wissembourg

Pistes et cheminements cyclables Des pistes et cheminements cyclables ont été réalisés sur différents sec teur s de l a commune : le contre-sens au centre ville, la liaison nord-sud (rue de la Paix), qui se prolongera prochainement rue Vauban, allée des Peupliers et d ’A lten s t a d t v er s l a zo n e industrielle sud. Des projets sont également en cours pour compléter la liaison de Weiler, réaliser les ponts sur la piste transfrontalière à hauteur de la Siebenteilbrücke, et réaliser le cheminement Est de la zone industrielle sud vers l’hippodrome (au sud du Marais d’Altenstadt).

Gestion des espaces verts Une nouvelle gestion des espaces verts se met progressivement en place. Le développement dur able a été intégré dans l’organisation, par la mise en place d’une tonte différenciée selon les secteurs, la réduction de l’arrosage et le passage au « zéro phytosanitaire ». Des ajustements sont encore à prévoir, notamment en matière de désher bage, qui pourront se réaliser au fil des saisons et avec la formation du personnel. Le recrutement d’un jardinier supplémentaire a permis de mettre en œuvre ce programme. Il a porté ses fruits, puisque la ville a obtenu une seconde fleur au concours des villes et villages fleuris.

Voie cyclable Allée des Peupliers © Mairie de Wissembourg

Une 2e fleur pour Wissembourg © Mairie de Wissembourg

|5


Mairie de Wissembourg©

Dossier

Ville de Wissembourg

De nouvelles aires de jeux et de pique-nique

Entretien des églises

L’aire de jeux dans le parc, situé avenue de la gare, a été complétée, au grand bonheur des enfants qui la fréquentent régulièrement. Des tables et bancs ont également été mis en place dans la « ceinture verte » pour créer des aires de pique-nique.

Les projets de rénovation des orgues sont lancés tant dans l’église Saints Pierre et Paul qu’à l’Eglise Saint Jean, où les consultations pour le choix d’un facteur d’orgues sont en cours. Des travaux de mise en conformité électrique ont également été réalisés à l’Eglise Saint Ulrich d’Altenstadt.

Aire de jeux réalisée en 2010 avenue de la Gare © Mairie de Wissembourg

Entretien des écoles Chaque école fait l’objet de travaux afin de garantir l’accueil en toute sécurité des enfants. Des gardes corps ont par exemple été aménagés à l’école Wentzel. Le chauffage a été rénové à l’école Leszczynska. Ce même type de travaux sera programmé à l’école de Weiler pour 2011, après l’arrivée du gaz dans le quartier.

6|


En bref

De nouvelles sculptures Il n’aur a pas échappé aux Wissembourgeois la présence de trois nouvelles sculptures sur le territoire de la commune : l’une au rond-point de la déchetterie, une autre dans le parc avenue de la Gare, la dernière à la médiathèque. Ces sculptures sont le fruit du travail réalisé pendant l’été lors de la semaine « Le grès, pierre de culture », dans le cadre d’un projet transfrontalier Pamina par les sculpteurs Jacques Thibaut, Cédric Debusschere et Burghard Knauf. L’inauguration de ces sculptures, qui s’est tenue le 27 novembre, a permis de saluer le travail accompli. N’hésitez pas à découvrir les trois autres sculptures réalisées à cette occasion, installées à la piscine Rebmeerbad de Bad Bergzabern (« Goldige Fische » de Colette Wendel et Gabriele Seibel), à Kapsweyer (« Evasione » de Fabio Secco), et Schweigen («  Friedenstaube  » d’Harald Reiterer). Réunion de quartier En raison des élections cantonales, les réunions de quartier sont exceptionnellement suspendues jusqu’en mars 2011. Nouveau conseiller municipal Depuis le 10 septembre 2010, M. Didier Bodot remplace M. Pierre Devulder en qualité de conseiller municipal.

Lauréats du concours de fleurissement 2010 © Maire de Wissembourg

Remise des prix concours de fleurissement 2010

Recensement agricole 2010

Le 02 novembre dernier, le jury du concours de fleurissement, présidée par Nadine Schweinberg, adjointe au Maire, a récompensé les lauréats. Toutes nos félicitations à l’ensemble des lauréats et aux personnes ayant reçu un prix d’honneur : M. André HIEBEL, M. François GASSMANN, Mme Geneviève HIEBEL (Altenstadt), Madame Irmgard BOELLINGER, Madame Véronique HEMMERLÉ et Mme Char lot te BECK ER (Wissembourg).

Depuis septembre 2010 et jusqu’en avril, près de 3 000 enquêteurs partent à la rencontre de plus de 500 000 agriculteurs pour procéder au recensement agricole. Cette vaste enquête décennale fournira une photogr aphie complète et détaillée de l ’agriculture fr anç aise, es sentielle pour accompagner l’évolution de ce secteur économique clé. Tous les agriculteurs sont concernés. P l u s d ’ i n f o r m a t i o n s s u r  : h t t p : // a g r i c u l t u r e . g o u v. f r / recensement-agricole-2010.

Marché hebdomadaire

Déneigement

Suite à délibération du conseil municipal du 10 septembre 2010, l’ouver ture du marché hebdomadaire est prolongée jusqu’à 16h le premier samedi du mois.

La Ville de Wissembourg propose une aide au déneigement aux personnes de plus de 70 ans ou à mobilité réduite. Seuls les trottoirs devant les habitations seront déblayés. Les personnes intéressées par ce service doivent s’inscrire auprès du Centre |7


En bref

Communal d’Ac tion S ociale (Bernard Tony - 03 88 54 87 81) Par ailleurs, il est à noter que, suite aux problèmes d’approvisionnement en sel routier survenus durant l’hiver 2010, le salage des routes sera réduit pour cette saison. Ce r ationnement per met tr a également une meilleure protection de la nappe phréatique. Rappel des permanences La Maison des associations et des services (MDA) accueille différentes permanences, accessibles à tous : - C résus (association de lutte contre le surendettement) : tous les 1ers et 3es mercredis du mois de 9h à 12h - UFC Que Choisir : tous les 4 e mercredis du mois de 10h à 12h

Protection des compteurs d’eau Les compteurs d’eau sont des équipements fragiles et coûteux. Il est donc demandé à chacun de prévoir une protection contre le gel de ces équipements, en mettant en place une isolation. Ramassage des sapins de Noël La Ville de Wissembourg vous propose de vous débarrasser de vos sapins de Noël après les fêtes. Un ramassage sera réalisé le jeudi 30 décembre 2010 et le mardi 11 janvier 2011. Il vous est demandé de déposer vos sapins entièrement dénudés de toute guirlande ou décoration, devant chez vous, avant 7h30. Les sapins seront recyclés pour réaliser du compost.

- Ecrivain public : tous les mercredis de 14h à 17h

Le PLU a été arrêté par délibération de la Communauté de Communes du Pays de Wissembourg en date du 13 septembre 2010. Les dossiers sont transmis aux «Personnes Publiques Associées» (différents services de l’Etat, collectivités département, concessionnaires, associations et autres ...) pour instruction et observations, pour une durée de 3 mois. Un retour des différents avis est prévu courant janvier 2011.

Vous pouvez d’ores et déjà consulter le document provisoire du PLU sur le site Internet de la ville (www.wissembourg.fr) et auprès du service urbanisme (André Reinwalt – 03 88 54 87 72 – a.reinwalt@ mairie-wissembourg.fr)

Le renfort à la police municipale

8|

Des réunions publiques, complétées par des permanences en mairie, au cours du mois de janvier et de février 2010 ont permis aux habitants de prendre connaissance du projet d’urbanisme développé dans le PLU.

Une enquête publique sera réalisée début 2011, période durant laquelle le public pourra remettre ses demandes et observations au commissaireenquêteur.

Contact : MDA - 15 rue de l’Etoile - 03 88 05 26 28

Suite au départ en retraite de Jean-Louis BAY ER, Hélène SALIERNO a intégré le service de police municipale le 1er décembre 2010. Elle participera notamment à l’exécution des arrêtés de police, la gestion de la circulation et du stationnement, la sécurité aux abords des écoles et lors de manifestations publiques ou des marchés.

Plan Local d’Urbanisme : calendrier

Hélène Salierno © Mairie de Wissembourg

Rappel : le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document d’urbanisme réglementaire qui concerne à la fois les terrains publics et privés. Il sert de référence obligatoire à l’instruction des diverses demandes d’occupation ou d’utilisation des sols, comme les permis de construire, permis d’aménager, etc En somme, le PLU définit les orientations générales en matière d’aménagement et d’urbanisme pour la ville.


Ville de Wissembourg Un nouvel agent au service social Interview réalisée par Zeliha Yazar. Mélody Char ton, conseillère en économie sociale et familiale (CESF), a rejoint l’équipe de la mairie depuis le 14 septembre et travaille au service de l’action sociale. Elle est également chargée de l ’accompagnement socioprofessionnel du chantier d’insertion des remparts. Pouvez-vous nous décrire en quoi consiste le métier de CESF ? Le CESF est très poly valent au niveau des structures et des axes d’inter vention. On retrouve des CESF dans les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), dans les établissements médicaux sociaux, dans les hôpitaux, cliniques, à l’UDAF, la CAF, la MSA, dans les centres de formation... Inutile de vous dire que les perspectives professionnelles sont nombreuses et variées. J’ai également travaillé en maison de retraite ; je m’occupais de la gestion des équipes des femmes de ménages, du planning, de la gestion des conflits, de l’accueil des résidents… Je suis également intervenue au CCAS de Schiltigheim. Le but de tout CESF est de poser ensemble, avec les usagers, des objectifs d’intervention suite à un diagnostic de la situation.

Ecrivain public

La Maison des associations et des services (MDA) et le Centre Communal d’Action Sociale de Wissembourg proposent désormais gratuitement les services d’un écrivain public, pour vous aider à rédiger un courrier ou compléter un dossier administratif. Les permanences sont assurées en toute confidentialité par une personne bénévole, Patrick Carlier, à la MDA (15, rue de l’Etoile) tous les

Quelles sont vos missions ? Mes missions au niveau du CCAS sont variées : je me charge de l’accueil des gens. Il faut savoir que le CCAS est un service réservé uniquement aux Wissembourgeois. S’il y a des personnes qui viennent d’ailleurs, nous les dirigeons vers les partenaires habilités. De plus, je suis en capacité de faire de l’action éducative budgétaire, qui consiste à suivre de manière très régulière, plus ou moins longtemps selon les situations, des personnes qui ont des difficultés dans la gestion de leur budget. J’accompagne aussi les usagers dans le montage de dossier de surendettement ou dans différentes demande d’aides sociales ou financières. Quelles personnes ont recours à ce service ? Les habitants font appel à nous pour plusieurs raisons : pour avoir des renseignements, pour l’orientation vers d’autres structures, pour des demandes d’inscription à l’épicerie sociale. Il y a divers publics et des situations spécifiques ; elles concernent des personnes qui ont généralement subi un accident de la vie (divorce,

mercredis de 14h à 17h. Possibilité de rendez-vous auprès de la mairie (Bernard Tony – 03 88 54 87 81) ou de la MDA (Denis Schwartz 03 88 05 26 28). Accompagnement contre l’isolement

Le Centre Communal d’Action Sociale de Wissembourg a mis en place un nouveau ser vice gratuit d’assistance pour agir

séparation, maladie, perte d’emploi, baisse de ressources, accident corporel, …). La personne se retrouve face à une situation inconnue, à laquelle elle n’arrive pas à faire face. Quel que soit le public, nous ne sommes pas seuls face à ces problèmes. Nous travaillons en partenariat avec des structures qui peuvent rapidement intervenir selon les cas. Par exemple, le Conseil Général, les assistantes sociales (place des Carmes), qui interviennent surtout pour les familles. Y’a t-il des projets en cours au niveau de votre service ? Oui, nous souhaiterions faire une p er m an ence à l a Mai s o n d e s Associations et à Weiler. Me déplacer à domicile n’est pas toujours évident et c’est pareil pour les habitants. Parfois, les gens hésitent à venir à la mairie de peur de rencontrer une connaissance. Décentraliser les services sociaux permet de nous rapprocher de la population. Contact  : CCAS de Wissembourg 03 88 54 87 81 – m.charton@mairiewissembourg.fr

contre l’isolement, à destination des seniors et des personnes à mobilité réduite. Il permet aux personnes isolées de garder un contact téléphonique régulier avec un interlocuteur privilégié. Un agent habilité de la mairie appellera régulièrement pour prendre des nouvelles et échanger. Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire auprès du service social de la mairie de Wissembourg (03 88 54 87 74) |9


Mairie de Wissembourg©

Hôtel de Ville

L’hôtel de ville en travaux Les transformations dans l’aile Est seront terminées à la fin de l’année 2010  : mises aux normes d’accessibilité et de sécurité, amélioration thermique, fenêtres, etc. Mais une nouvelle tranche du chantier vient d’être lancée pour 15 mois : la rénovation de la toiture. Le nouvel échafaudage de l’Hôtel de Ville ne passe pas inaperçu. Sa mise en place permettra de démarrer les travaux sur la toiture et le beffroi du bâtiment dès le mois de janvier 2011, la maîtrise d’œuvre étant assurée par un architecte en chef des monuments historiques, les façades et toitures étant classées depuis 1932.

Une toiture vétuste L a char pente de l ’Hôtel de Ville présente aujourd’hui un état de dégradation avancé qui présente un basculement vers l’ouest perceptible depuis la rue. Les déformations témoignent d’une fragilité de la structure : des éléments de charpente sont désassemblés et détériorés par le pourrissement, le bois a été attaqué par la vrillette et le capricorne. Les planchers des différents niveaux de combles sont très abîmés, suite aux infiltrations d’eau. Par ailleurs, l’ensemble de la couverture en tuiles n’a plus de tenue satisfaisante du fait des déformations de la charpente, du manque d’homogénéité et de la vétusté des tuiles.

10 |

Les tuiles sont de tous âges, teintes, qualités et formats

L’horloge © Mairie de Wissembourg

Les objectifs de la restauration Les travaux engagés sur le bâtiment visent d’une par t la restaur ation de la toiture, pour garantir sa mise hors d’eau totale et sa stabilité, et d’autre par t la restauration du beffroi et la restitution du campanile déposé en 2004 : les cloches seront remises en place pour l’été 2011. C ’e s t l ’o cc a s i o n d ’u n toilettage complet de la toiture et du bef froi  (cheminées, gouttières, corniches, dorures) dans l’esprit de l’édifice construit en 1741 par Joseph Massol. Les combles de l’Hôtel de Ville © Mairie de Wissembourg


Ville de Wissembourg

Un nouvel accueil à la Commanderie ! Suite au déménagement de la médiathèque dans ses locaux de la Nef, le rez-de-chaussée de la Commanderie est désormais occupé par l’accueil de la mairie. Vous y retrouverez également les services de l’état civil et des passeports.

L’échafaudage de l’Hôtel de Ville © Mairie de Wissembourg

L’accueil de la mairie © Mairie de Wissembourg

L’aile Est © Mairie de Wissembourg

Des éléments de charpente désassemblés Le service état civil © Mairie de Wissembourg

Pour tout contact avec la Mairie de Wissembourg (accueil, service urbanisme, police municipale, etc.), contactez le 03 88 54 87 87.

L’ancien clocheton, déposé en 2004, sera bientôt de nouveau en place © Mairie de Wissembourg

| 11


Mairie de Wissembourg©

Culture

Nef - Relais culturel de Wissembourg

Bravo et merci ! Le 16 et 17 octobre dernier, la Nef, nouveau Relais Culturel, a ouvert ses portes au public après une année de travaux, dans le respect du calendrier prévu. Ce projet a été réalisé en seule tranche de 7 millions d’euros, contre des travaux en deux tranches, de plus de 11 millions d’euros, prévus par l’équipe précédente. Avec une programmation riche, et la présence exceptionnelle de Michel Fugain, le public a pu découvrir toutes les fonctionnalités du bâtiment. Inauguré en 1981, le Relais Culturel de Wissembourg fut l’un des premiers relais culturels d’Alsace. Il lança le programme d’installations culturelles en milieu rural. Après près de 30 années de fonctionnement, il était temps de procéder à sa rénovation ! Une nouvelle modularité

De gauche à droite : Frédéric Reiss, Député, Guy-Dominique Kennel, Président du Conseil Général, Philippe Richert, Président du Conseil Régional, Magali Daverton, Sous-Préfète, Christian Gliech, Maire de Wissembourg, Denis Louche, Directeur régional des affaires culturelles, Pierre Bertrand, Conseiller général

• La salle Otfried Pour améliorer l e c o nf o r t e t l e s c o n d i t i o n s de fonctionnement, la salle de spectacle est désormais dotée d’éléments rétractables et modulables, permettant plusieurs configurations d’occupation de la salle. • Places gradin ouvert : 413 places dont 8 places pour personnes à mobilité réduite (soit 140 places fixes dans la partie haute en structure béton et 273 places à ossature métallique rétractable) • Places gradin fermé : 749 places dont 8 places pour personnes à mobilité réduite (soit 140 places assises et 609 debout)

12 |

En cohérence avec cette modularité et la programmation ar tistique env is agé e, un tr av ail acous tique important a été réalisé. Désormais, l a s alle O t fr ied pour r a accueillir des concerts de musiques actuelles sans nuisances sonores extérieures. Un effort tout particulier a été fait en matière d’équipement son, lumière et cinéma.

Salle Otfried © Mairie de Wissembourg

Michel Fugain à la Nef © Mairie de Wissembourg

Un équipement cinématographique modernisé Ce projecteur 35mm de type FP 25 D est un équipement neuf de la marque Kinoton, qui comporte une lampe de capacité de 700W à 10 000W, une bobines de 5000m et 3 types d’objectifs permettant de projeter sur un écran jusqu’à 15 m de large (pour 8m de haut). Le format sonore e s t le D ol b y 5 .1. La salle est également pourvue d’un vidéoprojecteur de 8 000 lumens.

Projecteur de cinéma de la Nef © Mairie de Wissembourg


Ville de Wissembourg • Les délibérations du conseil municipal 04 novembre 2003 : désignation d’un programmiste 30 mai 2006 : lancement du concours de maîtrise d’œuvre 23 novembre 2006 : convention de conduite d’opération avec l’OPUS 67. 23 janvier 2007 : désignation du maître d’œuvre, le cabinet AEA La nouvelle cafétéria de la Nef, ouverte du mardi au dimanche de 10 à 22h © Mairie de Wissembourg

19 juin 2007 : approbation de l’avant projet définitif 30 janvier 2008 : lancement de la 1ère tranche de travaux 26 septembre 2008 : révision du programme

• La salle Marie Jaëll Une seconde salle multi-activité sans gradins est conçue pour une jauge de 15 0 pl aces assises, flanquée de locaux de rangement situés sous la toiture du bas côté de l’Eglise des Dominicains. La salle pourra accueillir des formes plus réduites, comme des conférences, des concerts de musique de chambre, etc. Vous y retrouverez également la saison des concer ts du dimanche.

28 novembre 2008 : nouvel avant projet sommaire 27 mars 2009 : approbation de l’avant projet définitif et lancement des marchés 03 juillet 2009 : approbation des marchés de travaux • Permis de construire : 20 avril 2009 • Démarrage effectif du chantier : 24 août 2009 • 10 septembre 2010 : désignation du nouveau mode gestion et de la nouvelle appellation • Réception des travaux : 06 octobre 2010 • Ouverture au public : 16 et 17 octobre 2010

Salle Marie Jaëll © Mairie de Wissembourg

Pour toute location des salles de La Nef Relais Culturel de Wissembourg Contact : Service des affaires culturelles Mairie de Wissembourg Salle Vogelsberger © Mairie de Wissembourg

Cour de la Commanderie - 2A rue de l’Ordre Teutonique - 67160 Wissembourg

• La salle Vogelsberger

Audrey Impedovo - 03 88 54 87 77 a.impedovo@mairie-wissembourg.fr

La salle est équipée de parquet bois, de miroirs et de barres de danses pour des activités de danse, comme des répétitions ou des ateliers.

Formulaire à télécharger sur www.wissembourg.fr | 13


Mairie de Wissembourg©

Culture

Nef - Relais culturel de Wissembourg

Les mois de janvier et de février à la Nef Programme de l’Association de Programmation du Relais Culturel Renseignements et réservations au 03 88 94 11 13 ou sur : www.relais-culturel-wissembourg.com

CHANSONS

CABARET - CHANSONS

L e s f outeur s de joie / Cie l’hyperbole à 3 poils (Lille) Samedi 15 janvier à 20h30 Dimanche 16 janvier à 11h

L e cir que de s mirages / ID Production (Paris) Vendredi 21 janvier à 20h30

© APRCW

© APRCW

« Nous sommes la bande des Fouteurs de Joie, jamais sérieux. Nous sommes la drôle tribu des fanfarons, qui tourbillonnent dans les bas fonds. Nos rires planent sur les ruelles, nous donnons la joie et semons l’émoi  ». Les Fouteurs de Joie composent un boys band atypique formé d’artistes d’horizons variés, comédiens, chanteurs, et musiciens à la fois. Dans un spectacle façon cabaret, ils chantent des chansons tendres mais aussi festives ou engagées, qui savent toujours enthousiasmer le public. Nul doute que vous aussi serez conquis par l’énergie, la verve et la gouaille communicative des Fouteurs de Joie. 14 |

Parker au piano et Janowski au chant ont inventé le Cirque des mirages, sorte de cabaret théâtre expressionniste et fantasmagorique à l’univers trouble et envoûtant. Bousculant nos habitudes, le Cirque donne à voir, à entendre, à rire et à penser, au cours d’un concert inédit où se mêlent musique et texte, violence et poésie. P l u s q u’u n s p e c t a c l e , u n e expérience décalée à souhait servie par deux artistes terriblement talentueux mais diablement inquiétants, qu’il ne faudra rater sous aucun prétexte !

le Festival W inte r sp iel est considéré comme un des événements

incontournables de la vie culturelle alsatique du Nord de l’Alsace.

© APRCW

Animations musicales, spectacles de chansons, cabarets trilingues, improvisations, danses folkloriques et autres événements à destination du public viendront enrichir cette manifestation. Programme détaillé disponible début janvier. THÉÂTRE Beaucoup de bruit pour rien, de Shakespeare / Cie Philipe Per s on (P ar is) Jeudi 10 février à 20h30

THÉÂTRE DIALECTAL Winterspiel Vendredi 04 et samedi 05 février à 20h Dimanche 06 février à 15h Festival annuel du théâtre dialectal organisé par le Relais Culturel de Wissembourg depuis 1994,

© APRCW


De retour de la guerre, Benedict et Claudio rendent visitent à Léonato, dont la fille Héro s’amourache de Claudio et la nièce Béatrice, célibataire endurcie, ne cesse d’exprimer son dédain pour le mariage. Bénédict lui aussi ne jure que par le célibat et ce point commun suffirait à les rendre complices. Mais non, au lieu de se séduire, ils s’assassinent à coup de bons mots. Cette célèbre pièce de Shake sp e ar e, qui f ait le portrait d’une société égoïste et superficielle, est revisitée par la mise en scène de ce spectacle dans l’Amérique des années 1950. Ici, avec insouciance et légèreté, les mot s de Shakespeare volent dans l’air comme des bulles, parfois acides, parfois acidulées, mais toujours pleines d’humour, d’amour et de liberté. En bref beaucoup de bruit pour rien, non ? CABARET 4 secrets / Lard’enfer (Paris) Vendredi 18 et samedi 19 février à 20h30 Dans les années 20, un journaliste, un trader, un joueur et une psychiatre : comme chacun d’entre-nous, ces personnages ont tous un secret. En prenant part à des expériences troublantes

d e m a gie m ent al e, v o u s p a r v i e n dr e z p e u t- êtr e à découvrir lequel, mais saurezvous garder le votre ? Une enquête stupéfiante, façon Agatha Christie, totalement inter ac tive. Un spec tacle bluffant qui révèle les talents de mentalisme du jeune et talentueux Julien Labigne.

Inscription à la médiathèque Pour emprunter des documents à la médiathèque, l’inscription est obligatoire, même si vous étiez inscrit à l ’ancienne bibliothèque. Il vous faudra remplir un formulaire et fournir un justificatif de domicile récent. La médiathèque compte d’ores et déjà plus de 700 inscrits. Renseignements au 03 68 16 00 70.

Programme du ciné-club de Wissembourg CINEMA Bright star de Jane Campion Australie/USA/Royaume-Uni, 2010, version originale sous-titrée, 1h59 Compétition officielle au festival de Cannes 2009 Jeudi 13 janvier 2011 à 20H

Honeymoons de Goran Paskaljevic Serbie/Albanie, 2009, version originale sous-titrée, 1h35 Sélection officielle au festival méditerranéen de Montpellier en présence du réalisateur Jeudi 17 février 2011 à 20h

Concerts du dimanche (salle Marie Jaëll)

© Mairie de Wissembourg

Ville de Wissembourg

Et aussi… Concert de l’orchestre symphonique junior de Wissembourg Dimanche 09 janvier à 16h Concert d’hiver des accordéonistes Samedi 12 février à 20h Représentation du groupe de théâtre amateur de Schweigen Samedi 26 février à 20h

Depuis novembre 2010, les concerts du dimanche se déroulent à la Nef, en salle Marie Jaëll. Les artistes de ces concerts sont des professeurs de l’école de musique de Wissembourg ou de jeunes musiciens professionnels, en début de carrière mais déjà dotés de prix prestigieux, qui après avoir terminé leurs études dans leur pays d’origine, perfectionnent leur art à la Hochshule für Musik (Conservatoire supérieur de musique) de Karlsruhe. Dimanche 16 janvier à 17h Dimanche 13 février à 17h Entrée 3 € / Gratuit jusqu’à 16 ans | 15


Mairie de Wissembourg©

Culture

Nef - Relais culturel de Wissembourg

Voyage au pays de l’animation Grâce à l’engagement d’Edmond Grandgeorge, président des RICA, deux cents courts et longs métrages ont trouvé à chacune des trentedeux séances à Wissembourg un public attentif, curieux, de plus en plus « festivalier » au fil des séances… Et c’est là un des enjeux essentiels de la biennale organisée par le Ciné-Club de Wissembourg : mettre en relation des publics de spectateurs, venus de cultures, d’âge, de goûts différents. Ce festival s’est fixé pour objectifs : • l e soutien à des ateliers de réalisation (avec un collège de Rouen, l ’association du Haut-Koenigsbourg, l’Ecole élémentaire de Soufflenheim), • la diffusion d’un nombre important de programmes variés, • l a qualité des films projetés et le choix des divers jurys : la bande-annonce a été réalisée par d’anciens élèves de la section CAV du Lycée Stanislas et les trophées par les élèves du BEP « Réalisation d’ouvrages chaudronniersstructure métallique » du lycée professionnel et ceux du CFA. 16 |

A noter, les expositions d’œuvres du réalisateur canadien Claude Cloutier, auteur du visuel des RICA et de ses diablotins, et du Mulot menteur de la réalisatrice hongroise Andrea Kiss et du producteur Jean-Philippe Salvadori (Belgique), primés pour ce film par le Jury des jeunes.

Le trophée des RICA © Lucien Habermacher

La 8e édition des Rencontres Internationales du Cinéma d’animation (RICA) qui s’est déroulée du 15 au 23 novembre dernier a permis de projeter à Wissembourg, mais aussi à Soultz-sous-Forêts, Bischwiller et Lauterbourg, des films issus de trente-cinq pays différents.

tous les professionnels ont été à la fois sollicités pour des interventions diverses programmées par les Rencontres (jury, présentation des programmes, leçons de cinéma…) et en même temps ont témoigné d’une disponibilité de tous les instants pour ceux qui souhaitaient s’entretenir avec eux.

Un des traits majeurs relevé aussi bien par les spectateurs locaux que par les invités a été la facilité des contacts entre le public de novices, d’amateurs et les professionnels du cinéma d’animation . L a trentaine d’invités a été sollicitée régulièrement Le prochain pour des rendez-vous discussions, des en novembre inter views par 2012 se des groupes de prép are jeunes ou lors déjà tout d’échanges entre doucement… les séances avec le public. Nul doute que L’accueil de classes aux RICA le tout nouveau © Lucien Habermacher bar installé au Relais Culturel a U n g r a n d m e r c i à E d m o n d contribué, en dehors de la salle Grandgeorge pour sa contribution. de projection, à la convivialité qui a été soulignée par les invités des RICA : venus du Canada, de Russie, Bulgarie, Italie, République tchèque, Croatie, Belgique…


Mairie de Wissembourg©

La Nécropole Nationale

La Nécropole Nationale de Weiler C’est en présence de PierreEtienne Bisch, préfet d’Alsace et du Bas-Rhin, du consul général de Russie, du maire de Wissembourg, et du comité du

Souvenir

la

Nécropole

Weiler jeudi

a 11

Français,

été

que

Nationale

de

inaugurée

le

novembre

2010.

La cérémonie, où de nombreuses délégations militaires et

patriotiques

ainsi

que

l’harmonie municipale étaient représentées, fut marquée par le recueillement. Retour sur l’histoire de ce cimetière et du camp de prisonniers.

La création du cimetière militaire d e We i l e r, s o u v e n t a p p e l é « cimetière russe », est étroitement liée à l’existence d’un camp de prisonniers. Notre connaissance à ce sujet reste très incomplète. Nous ne disposons par exemple pas de la moindre liste de prisonniers ou de gardiens, nous ne savons rien du nombre de prisonniers qui y a vécu, du nombre de prisonniers qui s’en sont évadés, etc. Les principales sources d’information sont les registres de comptes rendus du conseil municipal de Wissembourg, quelques photographies, quelques billets de la monnaie en usage dans le camp, mais aussi le témoignage précieux, recueilli par Bernard Weigel, de Nicole Tsatskin, née en

1902, qui, enfant, fut témoin de la vie du camp. La création du camp de prisonniers Le 3 novembre 1915, le maire de Wissembourg Henri Satzger explique à son CM que, par l’entremise du Kreisdirektor, il serait possible de faire venir à Wissembourg, où beaucoup de champs et vignes sont restés en friche parce que les hommes sont au front, une trentaine de prisonniers russes : ils pourraient être confiés à la population civile pour effectuer des travaux agricoles, tandis que les autres seraient employés par la Ville elle-

Une vue du camp de Weiler. Il se subdivisait en trois ensembles de baraques dont le plus grand, au premier plan, comportait aussi un bâtiment en dur et un «Appelplatz» ; le second se situait autour de l’ancien hôtel «Lautertal» (à l’extrême droite), le troisième à l’emplacement occupé aujourd’hui par la villa Wendel. On notera ausi qu’existait encore, au pied du Vogelsberg, le vieux moulin, qui au 18e siècle avait servi à la production de papier. © Archives municipales

| 17


Mairie de Wissembourg©

La Nécropole Nationale

répondaient à cette attente soit en fournissant une aide discrète (n’o u b l i o n s p a s qu’il s’agissait de prisonniers et qu’ils étaient étroitement surveillés) soit en faisant appel à eux pour quelque travail dans les champs Aux archives municipales sont conservés quelques billets d’une monnaie en usage exclusivement à l’intérieur du camp. Que pouvaient ou ailleurs, ce qui obtenir les prisonniers en échange ? Des cigarettes peut-être ou quelque produit de pacotille mais certainement pas grand chose à permettait de leur manger... © Archives municipales servir une soupe, un quignon de pain ou même à la réfection de chemins quelque autre nourriture. ruraux. D’accord sur le principe, les conseillers municipaux s’efforcent d’abord de retarder l’échéance au La fin du camp printemps suivant, mais finalement, A la fin de la guerre, dans l’ambiance c’est dès décembre 1915 que la insurrectionnelle de mise en place Ville se dit prête à accueillir ces d’un Soldatenrat ou conseil de prisonniers. soldats, dès la mi-novembre, le Ce sont probablement les prisonniers eux-mêmes qui construisirent le camp. Il s’agit de prisonniers de guerre, qui, employés jusque-là à travailler dans les mines de la Sarre, sont trop affaiblis pour poursuivre un labeur exténuant et que par conséquent l’armée allemande fait évacuer vers des camps de « représailles ». Weiler est l’un de ces camps dans lesquels les prisonniers, malades et sous-alimentés restent jusqu’à leur mort. Le sort des prisonniers Les prisonniers étaient affamés. Le seul espoir pour eux de sortir vivants de ce camp résidait dans la pitié, la charité que leur misère suscitait auprès des habitants. Les habitants de Weiler et Wissembourg 18 |

camp est fermé : c’est la panique parmi les officiers allemands, le camp doit être évacué par les derniers trains avant la date fatidique du 20 novembre, date à laquelle les derniers Allemands auront quitté l’Alsace, avant l’arrivée triomphale des « poilus », le 24 novembre 1918. La nécropole  Pendant la guerre, des prisonniers ont été inhumés non loin du camp, en un site tout proche du cimetière « civil » de Weiler (qui ne se trouvait pas à son emplacement actuel, mais de l’autre côté de la route, à quelques pas justement du « cimetière russe » : un calvaire est tout ce qu’il en reste) et qui a été le début de la nécropole que nous connaissons aujourd’hui.

Le cimetière comporte 165 tombes de soldats russes et 27 tombes de soldats français, ainsi que deux tombes communes contenant les restes d’une cinquantaine de soldats. Au total y reposent 243 soldats. L’entretien et la rénovation du site Dè s 1919, apr è s l a v isite à W is s emb our g du p r é sident Poincaré, la presse locale publia une tribune publique d’un lecteur qui disait : « C’est à Weiler, entre le petit cimetière du village et la chapelle que s’alignent deux rangées de tombes de soldats morts eux aussi pour nous, pour la liberté du monde : des Russes, des Mahométans, un Italien, un Français, d’autres encore, morts lentement en captivité sont couchés là et y dorment leur dernier sommeil, loin des leurs, abandonnés de tous. Partout l’herbe pousse, les doubles croix pourrissent, les croissants se brisent, le temps fait son œuvre ; déjà on ne peut plus identifier les tombes près de la route. » Et c’est peut-être cet appel, comme d’autres, qui fut à l’origine des efforts entrepris au cours des années suivantes. En effet, le cimetière fut, suivant convention signée entre l’Etat français et la ville de Wissembourg le 14 février 1922, reclassé en « cimetière national de Weiler » ; dès les mois de mai et de juin 1924, des travaux dont témoignent deux photographies y furent entrepris : l’on y voit un chantier, le creusement de tombes, un certain nombre de cercueils posés à côté de tombes ouvertes


Ville de Wissembourg

Au centre : Pierre-Etienne BISCH, Préfet de l’Alsace et du Bas-Rhin © Mairie de Wissembourg

et des stèles funéraires en forme de croix, d’autres correspondent à des tombes musulmanes. Pendant un cer tain nombre d’années après la Grande Guerre, ce cimetière accueillait de temps à autre des commémorations de l’armistice de 1918. Elles étaient organisées par l’Union des anciens prisonniers de guerre d’Alsace et de Lorraine et les autorités y prenaient naturellement part au côté des associations patriotiques. En janvier-février 1927, l’accès au cimetière fut facilité par la pose de marches en ciment. En 1933, y furent d’ailleurs installés des symboles en ciment pour chacune des tombes : croix pour les prisonniers chrétiens, stèle avec inscription arabe pour les musulmans.

Plus récemment, de temps à autre des visiteurs de Russie ou d’ailleurs sont venus discrètement à la nécropole sur la tombe de quelque parent inhumé ici. En 2003, le consul général de Russie, Wladimir Korotrov, est venu s’y recueillir lui aussi. En 1999, un groupe de 34 jeunes Allemands du Centre européen de Niederbronn est venu y effectuer quelques travaux de nettoyage et d’entretien courant. Saluons également le travail entrepris par René Schellmanns et les écoliers de Weiler, qui réalisèrent un travail d’inventaire en 1990. Il a été repris cette année par la nouvelle génération d’écoliers qui, à leur tour, ont voulu s’intéresser à une page difficile de l’histoire et faire œuvre de mémoire…

Préfigurant l’inauguration du site, le ministère de la Défense a assuré en 2007 la charge budgétaire de sa rénovation (reprise de l’escalier d’accès, installations de nouveaux emblèmes dotés de plaques nominatives réglementaires, réfection des ossuaires) pour un montant de 117 000 €. La commune de Wissembourg et l’association du Souvenir français ont participé financièrement aux travaux de sécurisation et de valorisation paysagère du site, à hauteur de 50 000 € répartis à 50 % entre les deux institutions. Un grand merci à Bernard Weigel pour sa contribution.

| 19


Environnement

Natura 2000 Interview réalisée par Zeliha Yazar Depuis le 02 novembre 2010, Aurélie Picher, diplômée ingénieur eau et environnement a intégré les services municipaux en tant qu’ingénieur Natura 2000. Ce poste fait l’objet de financement s par l ’Etat et l ’Agence de l’Eau. Elle nous présente le projet et ses objectifs.

de la Lauter », et s’étend depuis le marais d’Altenstadt sur les forêts de Wissembourg, Salmbach, Niederlauterbach, Scheibenhard et Lauterbourg, le long de la Lauter.

Concernant mon travail, je suis chargée de mettre en œuvre les mesures de préservation du Qu’est-ce que le projet site Natura 2000, en suivant les actions Natura 2000 ? © Aurélie Picher décrites et validées C ’e s t u n r é s e a u dans le DOCOB : il européen de sites naturels qui s’agit de l’animation du site. Cette sont à préserver, parce qu’ils mission doit durer sur plusieurs présentent de forts intérêts au années. niveau de la faune et de la flore. La zone « Vallée de la Lauter » a été proposée comme site à préserver Qu’est-ce que le DOCOB ? par la France ; l’Europe a validé ce L’ONF a rédigé le document site, c’est là que doit entrer en jeu d’objectif, ou DOCOB du site. Ce la mise en place d’actions pour le document établit un diagnostic préserver. de la zone, définit les enjeux et

20 |

C’est un projet transfrontalier avec l’Allemagne, nous ne sommes pas au même stade que les allemands, déjà très avancés, mais nous travaillons ensemble sur certains points.

les objectifs de conservation, puis décrit les actions à mettre en œuvre pour préserver le site. Le DOCOB de la Vallée de la Lauter, finalisé en décembre 2008, nécessite encore la validation par un arrêté préfectoral.

Que fait concrètement l’ingénieur Natura 2000 ?

Comment cette zone était gérée jusqu’à aujourd’hui ?

Il s’occupe d’une zone Natura 2000, qui correspond ici à la « Vallée

L’ONF a suivi jusqu’à présent le projet, sa mission se termine en août

2011 et la ville de Wissembourg s’est proposée pour poursuivre l’animation du site, c’est aussi la raison de ma présence à la ville.

Quelles sont les actions en cours ? Les actions sont de différents types : certaines consistent à mettre en œuvre des mesures de bonne gestion de la forêt et des zones humides, d’autres concernent des études complémentaires qui doivent permettre d’affiner le diagnostic. Il est également prévu de réaliser des travaux, pour mieux gérer le réseau hydrographique de la forêt. Cette dernière n’est en effet pas homogène, elle concentre différents types d’habitats plus ou moins humides, l’idée est de restaurer l’aspect d’origine de la forêt. Des actions de communication sont prévues, pour faire connaître le site  : on projette notamment de r éalis er de s pl aquet te s d’information, une journée de sensibilisation, de créer un sentier


Ville de Wissembourg

de découverte, de mettre en place des symboles sur les arbres les plus impor tants à préserver.

La ville de Wissembourg étant le principal propriétaire de cette forêt, finalement c’est elle qui sera la plus concernée par cette charte.

Qu’est-ce que la charte Natura 2000 ? A qui s’adresse-t-elle ? En plus des actions, il existe dans le DOCOB une charte que les propriétaires dans cette zone peuvent signer. Ils s’engagent ainsi sur une durée de 5 ans à respecter un cer t ain nombre de mesures en accord avec Natura 2000, et luttent ainsi pour la préservation des milieux sensibles.

Vie du site Natura 2000 Depuis sa désignation officielle par arrêté ministériel du 26 décembre 2008, le site est entré en phase d’animation et fait actuellement l’objet d’un programme suivi par la Commission européenne. La réunion du 09 novembre dernier fut l’occasion pour tous les acteurs du projet (la ville de Wissembourg, l’Office National des Forêts, …) de faire le point sur son avancement. Des études ont été entreprises par l’ONF, ayant ainsi permis d’améliorer la connaissance du site et de préciser les travaux à réaliser pour favoriser la conservation des milieux et des espèces remarquables. Des travaux sont en cours : les travaux de renaturation des zones humides en milieux ouverts et forestier ont permis de restaurer des zones humides existantes et de créer 4 mares. L’ONF travaille actuellement à la réalisation d’un plan de circulation pour éviter tout passage dans les zones humides protégées.

Tri sélectif Le SMICTOM du Nord du BasRhin mobilise actuellement son équipe d’ambassadeurs du tri pour effecteur des contrôles ponctuels des contenus des bacs bleus. Cette opération n’est pas destinée à pénaliser les usagers mais vise à intensifier la prise de conscience sur l’importance des bons gestes du tri. Trop d’erreurs de tri sont constatées actuellement. Si le bac contient globalement des déchets valorisables mais présente néanmoins quelques erreurs, une étiquette verte sera apposée sur le bac et une fiche technique sera glissée dans la boite aux lettres correspondante afin d’informer le foyer des anomalies constatées. Le bac sera néanmoins collecté. Si le bac comprend trop de matériaux non conformes (ordures ménagères, films, jouets, plastiques, verre, déchets verts, bois, etc.) de l’ordre de 50 % de son volume, un autocollant avertira l’usager et le rippeur que le bac est non conforme et qu’il ne sera pas collecté. Par la suite, une autre équipe d’ambassadeurs passera pour aider l’usager dans son action de tri et en cas d’absence déposera une fiche technique justificative dans la boîte aux lettres.

| 21


Vie associative – Actualités

Festivités de Noël En plein cœur du mois de décembre, les animations de Noël battent leur plein. Depuis le 26 novembre, jour de lancement des festivités, plusieurs rendez-vous incontournables vous sont proposés.

Chaque week-end de l’Avent

Marché de Noël De 11h à 19h Quartier de l’abbatiale

Café de Noël De 11h à 18h Grange aux Dîmes

Marché de Noël © Mairie de Wissembourg

Allumage des bougies de la Couronne de l’Avent Les dimanches à 16h45 Place de la République

Café de Noël © Mairie de Wissembourg

Couronne de l’Avent © Mairie de Wissembourg

A ne pas manquer ! Programme complet et renseignements auprès de l’office de tourisme de Wissembourg www.ot-wissembourg.fr info@ot-wissembourg.fr Tél. : 03 88 94 10 11 22 |

Le défilé nocturne du Hans Trapp et de Christkindel Dimanche 19 décembre à 17h Centre ville La venue de Christkindel © Mairie de Wissembourg


Ville de Wissembourg

La Médiation Familiale : un service accessible pour les habitants du Pays de Wissembourg Crise dans le couple : on arrête, on continue ? Séparation, divorce, comment se mettre d’accord pour l’organisation et l’éducation des enfants, pour le budget des enfants, le partage ? Parents : mon ado ne veut plus me parler, veut aller vivre chez l’autre parent, comment faire ? Comment arriver à se parler entre frères et sœurs face à la dépendance de nos parents, face au partage en cas d’héritage ?

L’Association RESCIF* propose un dispositif pour les personnes confrontées à des difficultés de communication, à des conflits, à des ruptures de liens dans le cadre conjugal ou familial. Avec l’aide d’une médiatrice familiale, professionnelle diplômée d’Etat, tiers neutre et impartial, les personnes abordent et cherchent à résoudre ensemble concrètement leurs questions qu’elles soient liées à la séparation ou au divorce, à une recomposition familiale, aux relations grands-parents/petits enfants, à la situation des parents âgés, à un conflit entre parents et jeune adulte... La médiation familiale se déroule sous forme d’entretiens confidentiels (de 1 à 6 séances en moyenne réparties sur quelques mois). Le premier entretien gratuit, il permet de s’informer et d’évaluer ensemble la pertinence et la faisabilité de la démarche. Ensuite, la participation financière est fixée selon un barème national de la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) et varie selon les revenus (au minimum 2 euros pour les personnes ayant un revenu égal ou inférieur au RSA pour un entretien d’une heure trente) ; en cas d’aide juridictionnelle, les personnes sont dispensées de cette contribution. Les entretiens se déroulent à La Maison des Associations et des services (MDA), au 15, rue de l’Etoile, uniquement sur rendez-vous, à des horaires adaptés pour les personnes qui travaillent. Pour en savoir plus ou/et prendre rendez-vous, appelez le secrétariat de RESCIF au 03 88 25 50 64 (du lundi au samedi entre 9h-12h et 13h-16h) ou envoyer un courriel à contact@rescif.com. Des brochures sont disponibles à l’accueil de la mairie et à la MDA. * RESCIF (Recherches et Etudes Systémiques sur les Communications Institutionnelles et Familiales) est une association qui existe depuis plus de 20 ans dont le siège est à Strasbourg et qui propose des consultations familiales, des médiations familiales (avec des antennes à Saverne, Schirmeck, Bischheim et Hœnheim) des groupes de paroles pour les enfants de parents séparés, des visites médiatisées et des formations dans le champ médicosocial. www.rescif.com

| 23


Vie associative – Actualités

L’athlétisme à Wissembourg : toute une histoire Le Rempart Athlétisme Club de Wissembourg (RACW) voit le jour le 13 janvier 1986. Sous l’impulsion de Bernard Stoll, le président, Gilbert Ehrismann le vice président, la secrétaire Monique Gerber, la trésorière Annie Stoll, le club prend de l’ampleur et compte jusqu’à 60 licenciés qui, faute de structure adéquate, s’entraînent près des remparts, ce qui ne semble pas être un handicap au vu des résultats obtenus, à savoir de nombreux titres départementaux et régionaux. En point d’orgue sous l’ère Stoll, on notera la participation de la benjamine Corinne Mor it z à l a finale nationale des pointes d’or en 1988 (60m 8’’3, poids 11,81m, disque 33,44m, longueur 4,53m et la 3ème place aux championnats de France de longues distances de la cadette Céline Walther (7628m en 30’). En 1994, le club connaît une crise et une nouvelle équipe dirigeante se met en place. Francis Clauss prend la présidence, Michelle Walther est secrétaire et la trésorerie incombe à Clément Messmer. 24 |

La formation de jeunes cadres, de jur ys, un projet d e s t a d e d ’a t h l é t i s m e e t l’organisation de courses sont les nouveaux objectifs du club. Le cross de Noël, la Montagnarde à Wingen et les foulées de la Lauter voient le jour.

Période faste pour le R ACW, qui fort de sa cinquantaine de licenciés, ne compte plus ses nombr eu x succè s spor tif s , avec notamment Khalid Lahrir sur route, Chr istine Poyet, championne de France cadette en cross par équipe, 3ème aux championnats de France longues distances (7817m en 30’), Claude Walther, championne de France en équipe cadette du 4x1000m et vice championne de France de cross par équipe.

A noter plusieurs participations aux championnats de France de marche athlétique de Sébastien Taradellas.Après une nouvelle crise en 2001, Michelle Walther, prend les rênes du club en mains, Antoine Wenner est secrétaire et Clément Messmer est trésorier. (remplacé par Catherine Terrasson au dépar t de ce dernier pour raisons professionnels) La présidente et sa nouvelle équipe se félicitent de voir le projet de stade aboutir en 2002, c’est donc dans des infrastructures et un environnement de qualité, que l’athlétisme peut être pratiqué par les 86 licenciés que compte aujourd’hui le club Wissembourgeois. Le succès sportif est au rendezvous, rares sont les compétitions ou les couleurs du RACW ne sont pas à l’honneur. Les titres et podiums départementaux et régionaux ne se comptent plus, les qualifications pour les Pré-Fr ance, les championnats de Fr ance et d’Europe, que ce soit en cross ou sur piste, mais également sur


Ville de Wissembourg

route, font partie des habitudes. Les très bons résultats de la dynamique équipe de vétérans méritent également d’être cités. Tout cela contribue à la bonne s anté du club et Jonathan Miquel, dernier vainqueur de la Transfrontalière, le représente à merveille. A noter encore, quelques faits marquants avec Christine Poyet, championne de France espoir de course de montagne, de semimarathon et 3ème sur 10 km, sélection en équipe de France montagne et semi-marathon en 2003 et 2004, et également Célestine Koumasse, sélectionnée à la finale nationale des pointes d’or en 2007/2008. Le respect mutuel et la bonne ambiance au sein du groupe, ainsi que le remarquable travail

de l’équipe dirigeante et des entr aîneur s qui s’ef forcent de pérenniser tous ces acquis dans la durée, font du R AC W is s embour g un club incontournable pour la pratique de l’athlétisme. Avis aux amateurs ! Les entraînements ont lieu le mardi et le jeudi à partir de 17h30, au stade du Lycée Stanislas à Wissembourg.

noter les prochaines manifestations du RAC – Saison 2010/2011. - le cross de Noël, le 26/12/2010 - l es championnats dépar tementaux de cross, le 09/01/2011 - l es Pentes et Côtes de Wissembourg, le 13/06/2011 - l a Corrida de la Streisselhochzeit, le 15/07/2011 - l a Transfrontalière, le28/08/2011 | 25


Parole à un adjoint

Au moment où j’écris ces lignes, nous nous apprêtons à célébrer Noël, un moment de partage et d’élans de générosité. C’est aussi, le solstice de décembre, qui annonce l’entrée dans l’hiver, saison qui requier t la plus grande solidarité. La solidarité est pour nous une valeur, qui s’exprime par un comportement responsable, altruiste, avec beaucoup de disponibilité et d’attention. Pour mieux vivre ensemble, pour que chacun trouve sa place dans notre commune, à l’initiative de l’équipe municipale et de bénévoles pertinents, de nouveaux services viennent d’être mis en place, comme notamment l’accompagnement des seniors et des personnes isolées, mais aussi comme le service d’écrivain public à disposition dans la Maison des Associations. Dans cet esprit, le CCAS de Wissembourg vient de se renforcer, et continue d’élargir le périmètre de ses actions, qui s’inscrivent dans les fondements de la politique de notre équipe, pour une ville encore plus conviviale et plus accueillante. Cette nouvelle tribune est pour moi l’occasion de saluer les actions formidables menées par les agents municipaux et les bénévoles impliqués au sein des associations caritatives, et, de réaffirmer mon engagement : de sincérité, de fidélité et de dévouement aux affaires sociales et familiales de notre ville. Je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël et une bonne et heureuse année 2011.

Evelyne Feyereisen-Haine Adjointe au Maire

26 |


Ville de Wissembourg

L’opposition a la parole Jeu de dupe

Chers concitoyens,

Lors de la séance du conseil municipal du 29 octobre, le Maire a, une nouvelle fois, trompé son monde en décidant de sortir les services techniques de la ville. Actuellement installés quai des frères dans des locaux aujourd’hui exigus, un accord a été signé avec le Conseil Général du Bas-Rhin pour relocaliser les services techniques de la ville rue des 4 vents, à deux pas du centre ville. Cet accord conclu à un acte d’échange entre le Conseil Général et la ville de Wissembourg, l’un devenant propriétaire du Palais Stanislas et l’autre se voyait rétrocéder la propriété des locaux techniques de l’ancienne DDE. Les deux biens immobiliers ont été estimés par le service des Domaines à 500 000 € chacun. Cet échange se solde par une opération financière blanche pour la ville, qui récupère à bon compte des locaux techniques adaptés à ses besoins. Mais le Maire n’en fait une nouvelle fois qu’à sa tête. Il a proposé au conseil municipal l’acquisition de l’ancien site des établissements Striebig, route de Lauterbourg à Altenstadt pour y loger principalement les services techniques de la ville et la banque de matériel de la Communauté de Communes pour un investissement de 1 300 000 € .

Au-delà de la gabegie financière poursuivie par la municipalité actuelle, nous pouvons nous interroger sur cette décision déraisonnable de reléguer à l’extérieur de la ville les services techniques. Les agents techniques sont principalement amenés à intervenir en centre ville pour l’entretien des bâtiments publics, des espaces verts et de la propreté des espaces publics. Par ailleurs, agents techniques ou agents administratifs, ils sont tous salariés de la ville et forment une équipe solidaire et compétente. La décision du Maire risque de mettre à mal cette synergie et cette cohésion. Plus que jamais, les collectivités doivent se montrer respectueuses et économes dans la gestion des deniers publics. Plus que jamais, une collectivité doit préparer l’avenir et garantir par ses choix et ses stratégies les marges de manœuvre nécessaires pour pérenniser l’action publique. Plus que jamais, ces valeurs sont mises à mal à Wissembourg. Fervent défenseur des intérêts des wissembourgeoises et des wissembourgeois, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année.

Chaleureusement,

P. BERTRAND M. BRUNNER R. KANY

C. MEYER D. PFEFFER D. SCHWEINBERG

| 27


Mairie de Wissembourg ©

Les pages d’Altenstadt

Sportifs © Mairie d’Altenstadt

Commune FÊTE NATIONALE

La fête du 13 juillet a été, comme chaque année, animée par les chants de la chorale et l’intervention des enfants des écoles. A l’issue de la cérémonie un diplôme d’honneur d’ancien combattant a été remis aux personnes suivantes : FISCHER Henri –STEEGER Paul – GERMAIN André MEYER Louis – USSELMANN Aloyse – (WERLING Antoinette –SCHWEITZER Germaine). La manifestation s’est poursuivie sous le chapiteau par un bal champêtre, la remise des trophées aux sportifs et le traditionnel défilé aux lampions avec les enfants.

Les diplômes © Mairie d’Altenstadt

ICE

Comme chaque année, les volontaires d’ICE basés à Niederbronn ont œuvré sur plusieurs chantiers dans la commune au mois d’août : - Le château St Rémy - La redoute Marcin - Le cimetière israélite

Enfants des écoles © Mairie d’Altenstadt

Le St Rémy © Mairie d’Altenstadt

La dernière journée, le rapport des travaux a été présenté aux élus dans le hall de l’hippodrome, suivie de la traditionnelle tarte flambée organisée par la commune d’Altenstadt. LES TRAVAUX A VENIR

- Mise en conformité électrique de l’église St Ulrich - Remplacement du réseau d’eau potable dans la rue Principale (Couronne-Lauter) - Création d’un local de rangement à côté de la salle communale 28 |

École L’ECOLE D’ALTENSTADT compte 4 classes

- Petites-Moyennes-Grandes Sections : 23 élèves Mlle GROSSMANN-Mme STOFFEL - Grandes Sections-Cours Primaire : 14 élèves Mme FRISON, Directrice - Cours Elémentaire 1 et 2 : 22 élèves Mme HEINTZ - Cours Moyen1 et 2 : 22 élèves Mme ANANI


Cette rubrique a été réalisée par les élus et le conseil consultatif d’Altenstadt

INAUGURATION DU SANDHAAS

CHORALE STE CECILE

Dans le cadre de l’opération « ligne Lavande » l’école primaire d’Altenstadt a mené un projet d’école intitulé « sur les traces du Sandhaas ».

Le dimanche 10 octobre la Chorale Ste Cécile a organisé un repas de midi pour tous ses amis. Au menu une excellente choucroute appréciée par tous les convives.

Avec l’aide d’artistes et des maîtresses, ils ont réalisé 2 superbes « Sandhaase » qui ont pris place l’un, dans la cour de l’école, l’autre place de la Liberté. Un grand bravo aux enfants, aux enseignantes, aux artistes Colette WENDEL, Suzanne WADLE, Mme ZOLLER ainsi qu’à tous les bénévoles qui se sont impliqués dans ce projet.

Associations

ASSOCIATION NOËLANGE

Le 23 octobre s’est déroulée dans la salle communale la traditionnelle soirée « Sénégal » de l’Association Noëlange. L’animation ét ait as surée par le groupe country «  Les Sadelsschleppers  » de Niederbronn qui ont su faire danser petits et grands. Les bénéfices de cette soirée seront intégralement reversés à la Pouponnière des Sœurs Franciscaines de Marie à Dakar au Sénégal et à l’orphelinat de Keonjarghar en Inde.

TENNIS CLUB D’ALTENSTADT

L’édition 2010 du tournoi de tennis a connu un beau succès, sur les cours mais aussi sous le chapiteau. La remise des prix a été effectuée par le Président Gérard FRITZ en présence des élus.

| 29


Mairie de Wissembourg ©

état civil Du 1er mai au 31 octobre 2010

NA I SSAN C ES

■ MAI 2010

■ AÔUT 2010

Le 2 Lenny HOYNDORF Le 4 Lilly SCHWEICKART Le 4 Sheryne LE DAMANY Le 6 Illhan BARIN—BEILL Le 17 Lily KNAB Le 17 Raluca MOISE

Le 12 Lorine HAFFNER Le 17 Camelia BEROUAL Le 23 Sirine LAHMAR Le 27 Elise BRIXIUS Le 30 Gabriel LEPINET

■ JUIN 2010

Le 8 Yanis BEN HASSINE Le 22 Aron BILLMANN Le 26 Noa KUHN Le 26 Romain KUHN Le 22 Maxandre et Noélyne MARTINEZ

Le 2 Alice DIARD Le 8 Manon LANDA Le 10 Eva GALLAIRE Le 12 Anna LE Dû Le 16 Lara DURST Le 21 Adeline KAUFF Le 22 Zyan ARPHEXAD Le 28 Joséphine BESSOT ■ JUILLET 2010

■ SEPTEMBRE 2010

■ OCTOBRE 2010 Le 10 Mathieu MOSSER Le 17 Charlène HERKOMMER Le 25 Léon BAUM Le 30 Loane STOLL

Le 4 Sophie NOWAK Le 5 Théo GAMA Le 16 Nolan GRASSAUD Le 25 Mathéo EICHENLAUB

D. Alexandre ©

MAR I AGES ■ JUIN 2010 Le 12 Morgan BADEL et Cédric FRANCOIS Le 19 Manuela KOCHER et Cédric BAUER ■ JUILLET 2010 Le 10 Cynthia DRUSTINAC et Martial ARON Le 31 Agnès WEIGEL et Julien REICHSTADT

À Altenstadt ■ JUILLET 2010 Le 3 Sandra KELLENER et Jérôme SUDRE ■ AOÛT 2010

Le 2 Isabelle GASSER et Jean-Luc MEIXNER

Le 14 Cécile FRITZ et Olivier BURTIN Le 21 Marie BAUMANN et Christophe FISCHER

■ OCTOBRE 2010

■ septembre 2010

Le 7 Samantha McDONALD et Jamie SKINNER

Le 18 Marion KELLER et Sébastien TOFFOLO

■ AOÛT 2010

A noter : La Ville de Wissembourg célèbre des parrainages civils. Acte citoyen, c’est l’engagement moral du parrain et de la marraine à suppléer les parents en cas de malheur familial, qui est consigné par écrit devant l’Officier de l’Etat-Civil. Le parrainage civil n’est pas organisé par la loi et n’a donc aucune portée juridique

30 |


Ville de Wissembourg A n n iv e r s a i r e s d e m a r i a g E Noces de Palissandre 65 ans de vie commune

Noces d’or 50 ans de vie commune

6 octobre 2010

30 avril 2010

• Epoux Marie Madeleine DITZ et Marcel LOHMANN

• Epoux Nicole KAPP et Joseph DYBSKI • Epoux Jeanne BOSSERT et Robert SCHOPFER

10 septembre 2010 • Epoux Martine FRIEDERICH et Joseph WESTERMANN

DÉ C È S ■ MAI 2010

■ SEPTEMBRE 2010

Le 6 Alphonse SCHALCK Le 6 Marie ROTH Veuve DURAND Le 11 Jeanne RIEBER Veuve BESANçON Le 12 Gérard KUNTZ

Le 2 Henri SPRINGER Le 3 Rainer KRISA Le 6 Hermann STROMS Le 10 Jean-François ADAM Le 28 Elisabeth KUNTZMANN Veuve NUSSBAUM Le 30 Christine PERRÉON

■ JUIN 2010 Le 1er Louise RIEBER Veuve RONSE Le 2 Marie WOLFF épouse BUMB Le 10 Jean-Claude IFFRIG Le 26 Gérard BRUNDEL ■ JUILLET 2010 Le 6 Oscar RAUSCHER Le 12 Dafinie RASOAMANANJARA Le 13 Rose MATHES Veuve FECHTER Le 23 Patricia HEITZ Le 25 Marguerite FUCHS Veuve FOCHEUX ■ AOÛT 2010 Le 3 Adolphe BARTHEL Le 5 Marie GUCKERT Veuve SCHUNDER Le 5 Albert BOOS Le 7 Ali DIKICI Le 17 Jean-Claude JUD Le 21 Marie STOLTZ épouse BURG Le 30 Joséphine REICHERT Veuve HIEBEL

■ OCTOBRE 2010 Le 8 Jacques LABBÉ Le 18 Louise GEHLFUSS Veuve ACKERMANN Le 20 Elisabeth MARTIN veuve BANI Le 24 Joséphine MOOG

À Altenstadt ■ JUIN 2010 Le 16 Marcel HEYD ■ OCTOBRE 2010 Le 6 Gaston BOEHM

| 31


Mairie de Wissembourg©

Pratique

Calendrier Des manifestations 2011

■ Janvier

*

Dimanche 02

A partir de 9h

Randonnée au château du Hans Trapp

Inscription auprès de l’office de tourisme

RDV sera communiqué lors de l’inscription

Dimanche 09

Journée

Championnats CROSS du Bas-Rhin

Remparts Athlétisme Club de Wissembourg

Lycée Stanislas

14h30

Conte du dimanche : «Les aventures d’un poulet» - Cie Rebonds d’histoire

A partir de 3 ans

La Nef - Salle Marie Jaell

16h

Concert de l’orchestre symphonique junior de Wissembourg

Jeudi 13

20h

Ciné-regards : «Bright Star» de Jane Campion

Dimanche 16

17h

Concert du dimanche

Vendredi 21

20h30

Cabaret & chansons : «Le cirque des mirages» - ID Production (Paris)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

13 € / 11 € / 5,5 € 

Vendredi 04 et samedi 05

20h

Théâtre dialectal : Winterspiel

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

11 € / 8 € / 5,5 € 

Dimanche 06

15h

Théâtre dialectal : Winterspiel

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

11 € / 8 € / 5,5 €

Jeudi 10

20h30

Théâtre : «Beaucoup de bruit pour rien» de Shakespeare - Cie Philippe Person (Paris)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

13 € / 11 € / 5,5 €

Samedi 12

20h

Concert d’hiver des accordéonnistes de Wissembourg

Jeudi 17

20h

Ciné-regards : «Honeymoons» de Goran Paskaljevic

Ciné-club de Wissembourg

Vendredi 18 et samedi 19

20h30

Cabaret : «4 secrets» de Lard’enfer (Paris)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

Samedi 05

20h

Concert d’hiver de l’Harmonie Municipale de Wissembourg

La Nef - Salle Otfried

Dimanche 06

17h

Concert du dimanche

La Nef - Salle Marie Jaell

Vendredi 11

20h30

Théâtre : «Vous plaisantez M. Tanner» Théâtre le Cabestan (Avignon)

Samedi 12 et dimanche 13

14h / 18h

Salon du Livre Jeunesse / Organisé par la médiathèque de Wissembourg

La Nef

Accès libre

Dimanche 13

14h30

Conte du dimanche : «Contes Doudous» Florence Desnouveaux

La Nef - Salle Otfried

2 €

Mercredi 16

Journée

Marché des 4 temps

Place de la République / Place du marché aux poissons / Quai Anselmann

Accès libre

2 €

La Nef - Salle Otfried Ciné-club de Wissembourg

La Nef - Salle Otfried

6 € / 4,5 € 

La Nef - Salle Marie Jaell

3 € /Gratuit jusqu’à 16 ans 

■ Fevrier

La Nef - Salle Otfried La Nef - Salle Otfried

6 € / 4,5 €  13 € / 11 € / 5,5 €

■ Mars

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

3 € /Gratuit jusqu’à 16 ans  13 € / 11 € / 5,5 €

Jeudi 24

20h30

Danse : «Débatailles» - Cie Propos (Lyon)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

13 € / 11 € / 5,5 €

Dimanche 27

14h30

Jeune public : «Le temps des muffins» Théâtre Magasin

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef

5,5 €

Samedi 02

20h30

Théâtre dialectal : «De verbroche Hafe» Klein Dominikaner Bühn

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

11 € / 8 € / 5,5 €

Dimanche 03

17h

Concert du dimanche

■ Avril La Nef - Salle Marie Jaell Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

3 € /Gratuit jusqu’à 16 ans 

Mardi 05, vendredi 20h30 08 et samedi 09

Théâtre dialectal : «De verbroche Hafe» Klein Dominikaner Bühn

Samedi 09

Journée

Marché aux puces des couturières

Mercredi 13

18h

Jeune public : «Pas à pas» - Gavroche Théâtre

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef

5,5 €

Jeudi 14

20h

Ciné-regards : «The gost writer» - Roman Polanski

Ciné-club de Wissembourg

La Nef - Salle Otfried

6 € / 4,5 €

Jeudi 05

20h

Ciné-regards : «Des hommes et des dieux» Xavier Beauvois

Ciné-club de Wissembourg

La Nef - Salle Otfried

6 € / 4,5 €

Vendredi 06

20h30

Théâtre : «Si proche de Desproges» Théâtre Lumière (Strasbourg)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

Dimanche 08

17h

Concert du dimanche

Dimanche 15

14h30

Jeune public ; «Rouge Tomate» - Tarine Reverdy

Samedi 21

Journée

Fest’hiphop

Animation Jeunes du Pays de Wissembourg

20h30

Danse hiphop : «Mira» - Cie Mira (Strasbourg)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

13 € / 11 € / 5,5 €

Vendredi 27

20h30

Théâtre visuel : «Alice et versa» - Atmosphère Théâtre (Lille)

Association de Programmation du Relais Culturel La Nef - Salle Otfried

13 € / 11 € / 5,5 €

Dimanche 29

14h30

Conte du dimanche : «Moâ et toâ» - Fatou Ba

A partir de 3 ans

2 €

Grange aux Dîmes

11 € / 8 € / 5,5 € Accès libre

■ Mai

* Sous réserve de modifications.

13 € / 11 € / 5,5 €

La Nef - Salle Marie Jaell

3 € /Gratuit jusqu’à 16 ans 

La Nef

5,5 €

La Nef

Accès libre

La Nef

Bulletin municipal de Wissembourg - Décembre 2010  

Cadre de vie La Nef Nécropole de Weiler Fêtes de Noël Natura 2000

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you