Page 1

Le Magazine de la Ville | Octobre 2017 | www.wingles.fr

DOSSIER

CE "CHER" THÈME DE LA PROPRETÉ Suivez l'actualité en direct

#197


SOMMAIRE

Pas d'été pour les travaux P10

Retour en Images

4

Actualités

Gens du voyage : la mairie ne baisse pas les bras P14

Un winglois s'engage au

DOSSIER : LA PROPRETÉ

LE COIN DES ASSOS

Un jour avec les agents

Le village des associations

de la propreté

19

Fin des contrats aidés : un plan social brutal dénoncé par les élus  13

Le coût des déchets sauvages 20

La mutuelle communale

pour la propreté

Le conseil citoyen s'engage 21

Mauvaises herbes, une histoire sans fin 22

23

HOTLINE Comment échapper aux spams et appels intempestifs ? 25

QUOTIDIEN 26

en place 

16

Passerelle entre le CCAS et le Crédit Agricole 

16

TRIBUNES 27

Le Val du Flot : un site naturel sanctuarisé 

17

Agenda 28

Les poids lourds du rock au Foxy Music Festival 18

ÉDITEUR Mairie de Wingles | 26, rue Jules Guesde - BP 60065 | 62410 Wingles | Représentée par Maryse Loup DIRECTRICE DE LA PUBLICATION Maryse Loup RÉDACTION - CONCEPTION Service Communication IMPRESSION L’Artésienne - Liévin

2

RC Lens P24

| Octobre 2017 |


MOT DU MAIRE

Convaincue que la sécurité est la première des libertés, celle qui conditionne l’exercice de toutes les autres, la Ville a fait du renforcement de la sécurité et de la tranquillité des Winglois un axe fort de son action municipale. Assurer votre sécurité publique est de ma responsabilité. Cela implique une vigilance, un sens de l’anticipation de tous les instants. Ce constat s’est accru dans le contexte de renforcement du Plan Vigipirate. Prise au dépourvu il y a un an, suite aux préconisations lourdes de l’Etat concernant la sécurité du Festirue, la Ville a su réagir. Depuis plusieurs mois, les services municipaux ont travaillé en concertation avec tous les acteurs de la sécurité pour ajuster le dispositif de sécurité sur cet événement. Je me réjouis donc d’avoir retrouvé le 17 septembre un festival des arts de rue toujours aussi prisé du public. Pour autant, la sécurité revêt une multitude de formes et n’aborde finalement que très peu le contexte terroriste. Je veux vous donner quelques exemples. Cet été, la Ville a réalisé des travaux pour préserver du danger les familles et enfants aux abords des écoles (chemin piétonnier rue des Alouettes) et dans les écoles. A AuriolJoly, le programme de désamiantage des enceintes scolaires s’est poursuivi avec le remplacement d’une partie de sa toiture.

La sécurité c’est aussi celle de nos bâtiments publics contre les intrusions et les dégradations. Alors que Wingles a subi à plusieurs reprises des campements illégaux cet été, nous avons travaillé sur de nouveaux outils pour sécuriser le complexe sportif Michel Bernard. Je regrette malgré tout cette situation de blocage sur le territoire pour mettre à disposition une aire d’accueil à destination des gens du voyage. En ce début du mois d’octobre j’invite tous les Winglois à profiter des nombreux événements prévus prochainement : Forum des seniors (le 5), Foxy Festival Music (les 6 et 7) et village des associations (le 14) sont des moments privilégiés à ne pas manquer. Un service de sécurité sera mis en place. Facilitez le travail des agents en ne vous munissant que du strict nécessaire et en permettant le contrôle des sacs à l’entrée des lieux. Bonne lecture

Maryse Loup Maire de Wingles

3


RETOUR EN IMAGES L’opération Nos Quartiers d’été a rythmé le mois de juillet à Wingles grâce à de nombreuses animations et activités sur le thème de l’environnement à destination des familles

Intervilles à la base nautique a de l’avenir ! Devant des centaines de spectateurs, l’équipe de Wingles a terminé 2ème de cette compétition mythique et amicale qui l’oppose à Douvrin et Billy-Berclau.

L’air marin vivifiant et les nombreux attraits touristiques de la Bretagne ont ravi les seniors partis en vacances une semaine avec le CCAS ! D'autres ont préféré se rendre à la sortie organisée par le CCAS. A Blankenberge, 50 participants ont adoré le corso fleuri.

Un final haut en couleur pour le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet

4

| Octobre 2017 |


En juillet, les enfants ont profité d’un moment de détente offert par les services Politique Ville et Culture grâce aux "lectures pelouses" aux différents espaces verts winglois.

Organisé le 13 août par le Conseil Citoyens - dans le cadre de l’action santé en partenariat avec l’association du Comité Sud-Ouest – le challenge sportif en famille a attiré plus de 120 personnes, au parc d’Olhain !

Le moto club des étangs a offert une journée sensationnelle et spectaculaire en organisant les championnats d’Europe de Side-cars le 27 août.

Malgré une météo capricieuse, les enfants ont largement profité des activités proposées dans les centres de loisirs de Wingles.

5


RETOUR EN IMAGES

Le retour du Festirue a attiré des milliers de spectateurs ravis de dénicher les affaires de la grande braderie et de profiter des animations culturelles proposées par les compagnies de rue

6

| Octobre 2017 |


Nouvelle rentrée scolaire, nouveaux visages ! Près de 1000 enfants ont repris le chemin de l’école et ont découvert de nouveaux enseignants.

La libération de la ville par les Alliés le 2 septembre 1944 représente un moment fort de l’histoire contemporaine wingloise.

Le 6 septembre, l’entreprise Styrolution, classée SEVESO, a effectué un exercice de sécurité mobilisant les services préfectoraux, de secours et municipaux.

7


RETOUR EN IMAGES

Du 2 au 5 septembre la fête foraine a accompagné en douceur la fin des vacances et le début d’une nouvelle année scolaire..

Le dimanche 24 septembre, L’Harmonie Municipale a lancé les festivités de son 150ème anniversaire. Pour cela, les musiciens ont défilé dans les rues de la commune avec le soutien des pin-up et des associations Véhicules Mémoire Passion de Wingles et les vieilles carettes. Dans l’après-midi, le Jam’s Band de Cambrin a donné un concert de jazz à la salle Gustave Berthe devant un public de connaisseurs.

Le SIAEV a tenu sa 4è édition de « Nature en Fête » au Parc de Nature et de Loisirs Marcel Cabiddu le 24 septembre pour le plaisir des familles venues nombreuses.

8

| Octobre 2017 |


9


WINGLES SE CONSTRUIT

Pas d'été pour les travaux Rénovation des voiries, des canalisations ou encore dans les bâtiments publics, les services techniques et les entreprises ont profité de la période estivale pour engager des chantiers qui améliorent le quotidien des habitants. Revue des travaux en images Sécurisation des écoles Reporté à cette année, le remplacement de la toiture amiantée de l’école Auriol-Joly (côté Omer Joly) est en cours de finition. L’entreprise a installé en lieu et place un bardage métallique renforcé par un isolant (2). Par ailleurs, les tracés de la cour et la façade de l’école ont bénéficié d’un rafraîchissement en peinture. Dans les écoles Sophie Berthelot et Suzanne Blin, les chaufferies ont été mieux isolées grâce à un flocage et l’installation d’une porte coupe-feu (3).

10

| Octobre 2017 |


Muscler les économies d’énergie Fermée pendant un mois, la salle du Petit-Bois (4) a subi de profondes modifications. Les services techniques ont démonté l’ancien chauffage radian gaz non conforme. Il a été remplacé par la pose d’un aérotherme, une soufflerie propulsant de l’air chaud en hiver et de l’air frais en été. En complément, un système de chauffage radian électrique a été installé dans les plafonds des vestiaires. Enfin, un éclairage de dalles LED assure une réduction importante des frais d’entretien et de la

facture énergétique. L’ensemble des travaux représente un effort financier de près de 10 000€.

Enfin raccordé Dossier pris en main par l’équipe municipale en 2014, le raccordement au tout-à-l’égout de 23 habitations de la rue Gabriel Péri a enfin été réalisé par la CALL (1).

11


WINGLES SE CONSTRUIT

5

Deux voiries bientôt neuves (5)

Plus de stationnement

Depuis quelques mois, Veolia entreprend des travaux de doublement de la canalisation porteuse d’eau potable. Cet été, le chantier s’est concentré sur les rues du 8 mai 1945 et Alfred Dauchez. Dans cette dernière, un retard a été pris. En effet, la CALL a profité de l’ouverture de la voirie pour moderniser le branchement en eau potable des 43 riverains. Ce contretemps, bénéfique pour les habitants mais non prévu dans le marché, a retardé la pose d’un nouvel enrobé dans la rue. L’entreprise Eurovia devrait ainsi intervenir dans les premiers jours du mois d’octobre. Le traçage des deux voiries suivra dans la foulée. Véolia a naturellement pris en charge la pose d’enrobé sur la demi-chaussée concernée par les travaux. Néanmoins, soucieuse de l’état de ses routes, la Ville a pris en charge l’autre moitié pour une rénovation complète. Montant : 67 140€ Par ailleurs, l’usure de la chaussée de la rue SaintLaurent a créé un affaissement sur une trentaine de mètres. La partie abîmée a été rabotée et la couche de forme reconstituée avant la pose de l’enrobé.

Rue des alouettes (6), les services techniques ont effectué un nouvel aménagement permettant aux résidents de la cité des oiseaux de mieux stationner. 11 places dont une réservée aux PMR ont été délimitées. Désormais, les véhicules sont autorisés à se garer à cheval sur le trottoir. Pour assurer l’accessibilité des piétons, un chemin piétonnier a été créé en lieu et place d’un espace vert.

Ça va commencer Entre septembre et décembre - Renforcement de l’éclairage LED du terrain synthétique, pris en charge par l’entreprise qui a réalisé les travaux initiaux. - Remplacement des éclairages des salles Jacques Secrétin et Virginie Machado par un système LED identique à la salle Nando de Colo. Modernisation des éclairages vestiaires et sanitaires par des ampoules basse consommation avec détection de présence.

12

| Octobre 2017 |

Jusqu’au premier trimestre 2018 - Dans le souci d’économie, le bail de location du local de la Police Municipale va être dénoncé. Les agents municipaux emménageront dès 2018 dans leurs anciens locaux place Jean-Jaurès (anciennement les ateliers artistiques du Quart d’œil). Il est ainsi prévu de : - Remplacer les menuiseries du rez-de-chaussée. - Rafraîchir les peintures.

- Mettre aux normes l’électricité, l’éclairage et la plomberie du bâtiment. L’accessibilité du bâtiment figure sur un autre marché qui sera mené en 2018. - Appel d'offre de l'éclairage public de la ville en cours. Réalisation en 3 phases de 2018 à 2020. Plus d'informations dans un prochain Wingles Action.


ACTUALITÉS

Fin des contrats aidés : un plan social brutal dénoncé par les élus Cet été, le Gouvernement a décidé de réduire les contrats aidés que l’Etat subventionne évoquant un dispositif trop coûteux et qui n’apparaît pas assez efficace pour lutter contre le chômage. Cette méthode n’est pas acceptable et les conséquences sont désastreuses. Les élus sont montés au créneau. « Mairie morte ». Le bâtiment public a fermé ses portes le jeudi 21 septembre de 8h à 12h. La municipalité a souhaité protester contre la décision du gouvernement de mettre fin brutalement au dispositif des contrats aidés. Ce signal fort a été pris à l’unanimité par les 150 maires du Pôle Métropolitain de l’Artois. Les élus ont appelé les associations concernées et les bénéficiaires de ces contrats à faire front le 21 septembre devant la Préfecture du Pasde-Calais à Arras. Le collectif protestataire a fait part de sa volonté d’exiger un moratoire sur la question des contrats aidés et de reporter cette décision brutale et contre-pro-

ductive. Ce plan gouvernemental de suppression massive des emplois aidés reviendrait sur le territoire à un véritable plan social, ce que les élus ne peuvent pas accepter.

Les conséquences Concrètement, les collectivités, établissements publics et associations ont eu l’obligation de mettre fin brutalement à de nombreuses missions d’intérêt général exercées au plus près des besoins de la population : dans les écoles, auprès des personnes démunies, âgées ou souffrant de handicap, dans de nombreux services culturels, sanitaires ou sociaux. Avant le 1er

septembre 2017, la population wingloise bénéficiait des services de 33 personnes embauchées en contrat aidé. A la rentrée, la collectivité n’a pu prolonger les missions de 13 personnes. Le service jeunesse a été fortement touché puisque 6 agents sont partis. C’est pourquoi il n’existe aujourd’hui que deux centres périscolaires (un pour les élémentaires au CAJ et un pour les maternels à Auriol-Joly). Les derniers agents embauchés grâce au dispositif quitteront leur emploi au premier trimestre 2018.

C’était quoi un contrat aidé ?

Un emploi aidé, est un contrat de travail pour lequel une ville, une association recevaient une aide financière importante de l’Etat. Les contrats aidés visaient à favoriser l'insertion dans l'emploi de personnes éprouvant des difficultés à être embauchées. En contrepartie de l'aide financière perçue, l’employeur devait aider le salarié à enrichir son expérience professionnelle grâce à des formations par exemple.

13


ACTUALITÉS

Gens du voyage : la mairie ne baisse pas les bras Le complexe sportif Michel Bernard et le parking de l’ancien supermarché Dia sont régulièrement occupés depuis cet été par les gens du voyage. Cette situation à répétition est particulièrement crispante et suscite l’exaspération de la population. Sans véritable outil juridique, la Ville tente malgré tout de renforcer les moyens pour dissuader les campements illégaux tout en conservant un climat social serein pour éviter des dégradations lourdes. Ils ne préviennent pas, s’invitent en nombre à n’importe quel moment, et ne tiennent pas compte de la gêne engendrée. La présence régulière des gens du voyage sur la commune est un problème difficile à vivre pour les habitants et à gérer pour la municipalité. En l’absence d’aire de grand passage, les communes des agglomérations Lens-Liévin et Hénin-Carvin subissent ainsi l’invasion de leurs infrastructures. A Wingles, le complexe sportif Michel Bernard est particulièrement visé. Par le passé, la Ville a entrepris différents aménagements pour tenter d’empêcher une intrusion illégale de l’enceinte sportive. Ainsi, un mur a été dressé, rue du Calvaire, en lieu et place d’un ancien portail. Les entrées principales avaient déjà été renforcées également. Malheureusement, ces mesures ont été insuffisantes. Une seule entrée Le 5 septembre, une réunion s’est donc tenue au complexe avec Madame le maire, les élus des différents groupes et les services munici-

14

| Octobre 2017 |

paux pour renforcer la sécurisation du complexe. Il a ainsi été décidé de limiter l’accès au complexe à la seule entrée côté parking. Un préventionniste a validé ces orientations conformes aux conditions d’accès des services de secours. Les grilles principales sont désormais fermées et des blocs bétons font obstacles. Côté rue du Calvaire, un amas de terre a été déposé par les services techniques pour empêcher la destruction du mur. Ce dispositif s’inscrit par ailleurs dans le cadre des préconisations du plan Vigipirate. Peu de garantie Malgré toutes les précautions et bonnes volontés, la Ville n’est malheureusement pas en mesure de garantir la fin de ces désagréments à l’avenir. En effet, en mai, la préfecture avait ordonné l’ouverture d’une aire d’accueil provisoire (jusqu’en septembre) pouvant recevoir 200 caravanes à Rouvroy. La CALL et la CAHC répondaient ainsi aux exigences du schéma départemental

d’accueil des gens du voyage. Néanmoins, s’il suffisait de quelques jours (contre 15 actuellement) pour expulser les occupants grâce à l’arrêté pris par Madame le maire, force est de constater que le respect de la loi par les collectivités n’a pas permis d’enrayer ces campements illégaux à cette période. Maintenir le dialogue Au désarroi des villes s’ajoutent maintenant les factures des dégradations subies sur les lieux occupés. L’actualité a ainsi montré des dégâts importants dans les villes environnantes. La Police municipale de Wingles (en bonne collaboration avec la Police nationale) noue au quotidien un dialogue le plus constructif possible avec la communauté des gens du voyage pour éviter des dégradations publiques importantes. Elle est également en constante relation avec le service propreté de la CALL pour assurer au minimum la propreté des lieux occupés.


Actio fête Halloween

En bref

Les 28 et 29 octobre, l’association propose son spectacle déambulatoire "Ticket pour le Styx" à la base de loisirs Marcel Cabiddu. Qui Osera se promener dans les bois à la lueur du clair de lune ?

effectueront du porte-à-porte pour

ÎÎ Les sapeurs-pompiers de Wingles vendre un calendrier. Ils débuteront leur tournée le samedi 7 octobre. Ils seront également présents à Wingles les 15 et 21 octobre, le 5 novembre et quelques

Promenons-nous dans les bois tant que le loup n’y est pas… Actio invite les plus courageux à fêter Halloween ! Muni de lanternes, un bateleur attendra à l'orée du bois pour conduire les imprudents à un spectacle déambulatoire dans la forêt de la base de loisirs. Mais attention à ne pas lâcher le fil de vie que les Fileuses ont confié au bateleur et qui sauvegarde de l'errance éternelle les visiteurs... Des ombres rôdent attendant patiemment, tapies dans l'obscurité, que quelque chose éteigne la lumière !

soirs en semaine. ÎÎ Le centre multi-accueil recherche des séniors bénévoles pour animer une fois par mois l'atelier conte. Infos : 0321694439. ÎÎ Une permanence de l’Association d’Aide aux Victimes et d’Information Ju-

Informations pratiques L’association préconise de prendre des vêtements chauds et de bonnes chaussures. Une fois le voyage commencé il sera impossible de faire demi-tour. Si vous survivez à cette aventure, une bonne soupe chaude vous attendra dès votre retour ! « Ticket pour le Styx » - 28 & 29 octobre 2017 : 19h45 Accueil au "Relais Bien Être", rue du Clair. 7€ adulte - 3€ enfant -12 ans (Enfants de moins de 7 ans s'abstenir) - Groupe maximum de 20 personnes. Billetterie sur: http://www.actio-scene-cinema.com

diciaire est ouverte le mardi de 9h à 12h sur RDV au 03 21 40 82 03. ÎÎ Une permanence de l’Agence Départementale d’Information sur le logement se tiendra le jeudi 26 octobre de 14h à 17h sur RDV au 03 21 40 82 03. ÎÎ Le Point Information Jeunesse (rue Nicolas Boileau) organise une journée porte ouverte le 18 octobre de 10h à 17h. Une intervention, prévue l'après-midi, sur le service civique intéressera aussi bien les jeunes que les associations qui peuvent profiter du dispositif. Infos au 03 21 40 33 78

Les élus à la rencontre des habitants Après trois ans de mandature, les élus municipaux souhaitent rencontrer la population grâce à des visites de quartier. Les habitants sont invités à exposer leurs éventuelles difficultés ou remarques pour améliorer leur quartier et plus largement contribuer au cadre de vie de la cité. Une première visite est programmée le lundi 2 octobre de 15h à 16h30 à la Cité des Provinces (compte-rendu dans le prochain journal). Un courrier a été adressé à chaque riverain concerné par la visite des élus.

La visite suivante aura lieu le lundi 16 octobre de 15h à 16h30 dans le secteur de l’école Auriol-Joly. L’équipe arpentera les rues des frères Buisine, Salvador Allendé, de Pinte, du Maréchal Leclerc, Arthur Lamendin (entre les intersections des rues Leclerc et des Meuniers), des Meuniers, Julienne Gaillard, de la meulette.

15


ACTUALITÉS

La mutuelle communale en place Le 15 septembre, une centaine de citoyens winglois a assisté à la réunion d’information publique de l’association Mandarine. A la salle des Baladins, ce prestataire, retenu par le Conseil d’administration du CCAS, propose à la population trois prestations à des tarifs négociés pour les Winglois. 4 millions de Français ne possèdent pas de mutuelle. Ils sont retraités, jeunes, chômeurs, auto-entrepreneurs. Les contraintes financières les empêchent de contracter cette assurance complémentaire de la Sécurité Sociale au détriment de leurs soins de santé. C’est pourquoi les CCAS des communes sont amenés à collaborer avec les assureurs pour proposer à la population des mutuelles communales aux tarifs négociés. Dans le cadre d’une consultation, les membres du Conseil d’administration du CCAS ont retenu l’association Mandarine pour propo-

ser leurs services à tous les habitants winglois, couverts ou non par une mutuelle. Le 15 septembre, M. Et Mme Bracq, représentants de Mandarine ont ainsi répondu aux interrogations du public venu nombreux. Trois prestations sont proposées (offre de remboursement basique, classique ou complète). Les permanences ont débuté le 25 septembre au CCAS et se tiendront les 2e et 4e lundis de chaque mois de 13h30 à 17h sans rendez-vous. Informations supplémentaires au CCAS au 03 21 40 82 03.

Passerelle entre le CCAS et le Crédit Agricole Le 19 septembre, Maryse Loup, maire de Wingles et présidente du CCAS, a signé une convention d’un an reconductible avec l’association Point Passerelle, association affiliée au Crédit Agricole. Ce partenariat - conclu en présence de Bernard Pacory, président du Crédit Agricole Nord de France, des représentants de l’association, des membres du Conseil d’administration du CCAS et

des élus municipaux - doit faciliter l’accès au micro-crédit pour les personnes les plus en difficulté. La finalité étant de « remettre en selle » des personnes ayant un besoin d’accompagnement sur un plan humain, personnel et financier.

A qui s’adresse Point Passerelle ? L’association soutient les personnes fragilisées par un accident de la vie (chômage, décès, divorce, maladie, sinistre etc.) les mettant en danger d’exclusion financière et/ou sociale. Celles qui auront la volonté de s’en sortir bénéficieront alors d’un accompagnement soutenu des bénévoles expérimentés (diagnostic de la situation personnelle et financière, proposition de solutions, conseil de gestion de budget et orientation vers les structures et organismes de la banque coopérative, notamment pour l’obtention d’un micro-crédit social. Cette démarche solidaire est gratuite. Le CCAS sera un point d’appui local pour renseigner les personnes intéressées par la démarche. Informations au 03 21 40 82 03

16

| Octobre 2017 |


En bref

Le Val du Flot : un site naturel sanctuarisé Marais et terril cohabitent remarquablement et font du Val du Flot un site unique dans la région. C’est pourquoi, la faune et la flore sont protégées par Eden62, syndicat mixte créé par le Département. Il veille au respect des arrêtés interdisant des activités dangereuses pour cet équilibre naturel remarquable.

ÎÎ A l’occasion de Noël, le CCAS offre un colis aux personnes titulaires de l’allocation adulte handicapé (AAH), l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AAEH). Inscription du 2 au 30 novembre au CCAS sur présentation de la notification de la CAF ou d’un justificatif récent de versement de ladite allocation. ÎÎ Les dossiers de candidature pour bénéficier de la Médaille de la Famille peuvent être constitués au CCAS avant le 30 novembre 2017. Il s’agit d’une distinction pour les pères ou mères

19 habitats pour une superficie de 100ha : c’est une richesse patrimoniale record sur les terrils gérés par Eden62. C’est pourquoi le Val du Flot est un territoire naturel protégé depuis 1982. Le domaine est exclusivement réservé aux piétons. La chasse n'y est autorisée que sur une partie du site via une convention passée entre la fédération de chasse, Eden62 et les associations de chasse locale. Le VTT, la moto et le quad y sont interdits.

Des contraventions Régulièrement, les agents d’Eden62 luttent contre la pêche illégale et le braconnage. Seulement, lassés d'essayer de sensibiliser les pêcheurs récalcitrants, le syndicat mixte a fait appel à l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), habilité à procéder à des interpellations et dresser des amendes supérieures à 150€. Ce partenariat avec l’ONCFS sera renouvelé.

Pas de pêche Le site possède beaucoup de zones humides: mares, plan d'eau fossé, sur aucune de ces zones humides la pêche n'est autorisée. La raison est simple: les pêcheurs entrainent une dégradation des berges et de leur flore patrimoniale (piétinement, dépôts de déchets...) et une perturbation de la faune. Toute la règlementation du site est reprise dans les arrêtés municipaux de Wingles, Douvrin, Hulluch et Bénifontaine affichés en mairie et à l'entrée du site. Une partie de celle-ci est également indiquée sur le site via des pictogrammes et des panneaux.

Des sites réser vés aux pêcheurs Les pêcheurs sont néanmoins les bienvenus à Wingles et plus par ticulièrement du côté des étangs du Parc Marcel Cabiddu. L’amicale des Pêcheurs de Wingles, Billy-Berclau et Douvrin est une association capable de proposer de nombreuses parties de pêche pour « taquiner le goujon » et passer une excellente journée relaxante au bord de l’eau.

ayant élevé dignement au moins 4 enfants dont l’aîné a atteint l’âge de 16 ans. Infos : 03 21 40 82 03. ÎÎ Dans le cadre d'une action santé, le service des sports lance une nouvelle activité marche. à destination des familles. Rendez-vous pour une première promenade ludique le 18 novembre à 10h au complexe sportif. Deux autres sorties sont programmées le 17 mars 2018 à l'occasion du lancement du "parcours du coeur" puis le 2 juin 2018.

Renseignements sur les endroits disponibles à la pêche : 03 21 40 89 41.

17


ACTUALITÉS

Les poids lourds du rock au Foxy music Festival Peut-on faire mieux que cette édition à venir du Foxy ? Le service culturel a en effet programmé des tributes en hommage aux Rolling Stones, Pink Floyd et Beatles ! A eux trois, ces groupes ont bouleversé le monde de la musique dans les années 60-70 et touchent encore des millions de personnes grâce à des tubes indémodables comme Satisfaction, Another Brick in the Wall ou Let it be… Ces légendes représentées par trois formations confirmées vont surchauffer la salle des baladins le 7 octobre prochain. Présentation Time – Tribute à Pink Floyd Time est un tribute band lillois au groupe Pink Floyd. Le groupe, composé de 7 musiciens, fait revivre sur scène les morceaux du groupe légendaire et s'attache à les jouer le plus fidèlement possible des tubes de David Gilmour tels que Confortably Numb, Money ou encore Wish you were here.

The 3eatles – Tribute aux Beatles Maxime Mené, François Caccivio, Guillaume Deffrennes, ne sont pas quatre mais trois garçons pris dans le vent de la Beatles mania. Ces artistes jouent avec beaucoup de talent les chansons intemporelles de la bande à McCartney. « Imagine all the people, living life in peace… » à la salle des Baladins tout simplement.

Rolling the stones – Tribute aux rolling stones Les Stones sont le berceau de beaucoup de styles musicaux mais surtout l'essence même du Rock & Roll. Le groupe belge Rolling the stones vont endiabler le public grâce aux nombreux titres qui ont fait des Stones un des meilleurs groupes de tous les temps : "It's only rock & roll, but I love it!"

18

| Octobre 2017 |


DOSSIER

CE "CHER" THÈME DE LA PROPRETÉ Les moyens techniques, humains et financiers déployés par la Ville pour la propreté sont importants. Néanmoins, elle est souvent interpellée voire critiquée pour un manque de réactivité face à la multiplication des dépôts sauvages et la prolifération des mauvaises herbes sur les voiries. Ils ne résultent pourtant que d’un facteur : le manque de savoir-être de quelques personnes.

Un jour avec les agents de la propreté Robert et Jean-Louis sont deux agents municipaux qui ne se ménagent pas pour faire de Wingles une ville propre. Qu’il pleuve ou qu’il vente, les deux hommes arpentent les rues avec leur pince à déchets. 7h30 jusqu’à 10h : les deux agents débutent leur tournée du côté de l’ancien passage à niveau, rue Jules Guesde. Ils bénéficient de l’aide d’un troisième collègue, Frédéric. Après un peu plus d’une heure de nettoyage, le constat est clair : « Nous sommes venus il y a deux jours et nous avons collecté 250 litres. Il faudrait venir tous les jours mais c’est impossible car nous devons couvrir tous les secteurs de la ville, pas uniquement le centre », explique Jean-Louis, au service de la propreté depuis 2008. Jour de marché, les agents déplient très vite de nouveaux sacs : canettes, bouteilles plastiques, papiers, morceaux de verre etc. rien n’échappe à leur vigilance. « Nous laissons les mégots de cigarettes au sol car ils sont difficiles à ramasser manuellement. Le renfort d’un collègue le mercredi après le marché, nous permet de les récupérer à l’aide d’un glouton, un appareil qui aspire une grande quantité de déchets », détaille Robert.

13h30-15h : Les agents ont fini de déblayer les cours et les abords des six écoles. 15h : Jean-Louis et Robert apportent aussi du renfort au service des espaces verts. Ainsi, ils entretiennent les voiries en retirant manuellement les herbes qui se frayent un chemin entre les maisons et les trottoirs. « Ça fait partie de l’embellissement de la commune. Je croise parfois des personnes bienveillantes qui entretiennent eux-mêmes leur bout de trottoir mais ce n’est pas la majorité ». 17h : Les deux agents ont terminé leur service du jour avec pour satisfaction d’avoir rendu service aux habitants : « Nous aimons profondément notre métier. Seulement nous sommes désolés de devoir passer autant de temps à des endroits parcourus régulièrement. Nous aimerions bien que chacun se responsabilise. La propreté n’est pas seulement l’affaire de quelques agents municipaux ».

10h : Tournée des écoles. Nettoyer les cours des écoles n’assure pas seulement la propreté des enceintes scolaires : « c’est aussi une question de sécurité. Les feuilles tombent des arbres et deviennent glissantes. Nous devons donc les ramasser pour éviter des accidents », explique Frédéric, habituellement dédié à l’entretien des espaces verts. 11h30 : Le camion benne est rempli. Les trois agents rentrent alors au centre technique municipal pour vider la collecte dans les bennes de tri.

19


DOSSIER

Le coût des déchets sauvages Mettre un papier de bonbon dans l’une des 8 corbeilles de propreté en centre-ville, c’est gratuit. Mais est-ce tout aussi gratuit de jeter ce même papier au sol ? Ce sentiment d’impunité n’est pourtant pas anodin financièrement. Au-delà de prendre le risque d’une contravention, l’individu répréhensible fait porter également le coût de traitement de son déchet à l’ensemble des contribuables winglois ! « La Ville a contracté avec la société Ramery Environnement pour la mise à disposition de 5 bennes de tri aménagées aux services techniques, explique Samuel Gillis, directeur du Centre Technique Municipal. Nos déchets sont un maximum triés. Ils sont pourtant classés en Déchet Industriel Banal (DIB), c’est-à-dire non recyclables. Cela coûte plus cher en traitement. Nous payons ainsi 170€ par tonne (550€ s’il s’agit d’appareil

Entre janvier et juin 2017, Ramery a déjà récupéré 40 bennes à Wingles pour un total de 85 tonnes de déchets dont une tonne de DIS*

*DIS : Déchet industriel spécial

20

| Octobre 2017 |

électroménagers) plus 220€ de location pour une benne (transport, location repli) ».

Sortons la calculatrice

25 000€ qui ne permettent pas à la collectivité de développer des actions qui seraient certainement plus constructives…


C’est gratuit en déchetterie Et pour les dépôts sauvages, le coût peut littéralement exploser. En effet, la présence de peinture, d’huile ou autre produit chimique transforme ce dépôt en Déchet Industriel Spécial (DIS). La Ville paye alors 1700€ par tonne ! « C’est révoltant quand on sait que le dépôt en déchetterie est gratuit », explique Bernard Aubert, adjoint à l’environnement. Et en cas de présence d’amiante ? « Si un dépôt sauvage contient de l’amiante, ne serait-ce

que quelques plaques, alors nous avons interdiction d’y toucher. Une entreprise prend alors le relais. Il faut compter six semaines pour enlever l’ensemble des ordures… Nous avons eu le cas à Wingles en 2015, rue Victor Hugo. Nous avons retrouvé un dépôt sauvage de 10m3 contenant seulement quelques plaques amiantées. La Ville a payé plus de 10 000€ de traitement », se désole Samuel Gillis. Là encore, le particulier n’aurait rien eu à payer en allant mettre ces plaques en déchetterie.

Le conseil citoyen s'engage pour la propreté

Samedi 23 septembre, les membres du Conseil Citoyen ont participé à l’opération « Nettoyons la Nature ». Pour tenir la matinée, le Comité de secteur Sud-Ouest avait offert une collation à tous les bénévoles. L’action citoyenne a permis de nettoyer les secteurs des Tabernaux, des Ritournelles, des cités des oiseaux et des sports et la rue du Docteur Roux. Près de 1800 litres de déchets ont été ramassés par la trentaine de participants.

La municipalité proposera en octobre des supports de communication à destination des commerçants pour inciter leur clientèle à davantage de propreté en ville.

21


DOSSIER

Mauvaises herbes, une histoire sans fin Il faut quelques jours, tout au plus, pour qu’une graine se mette à germer. Elle n’a besoin que très peu d’espace pour se développer. Ainsi, dans une ville d’une superficie de 6 km², les végétaux communément appelés « mauvaises herbes » ont tout l’espace naturel pour envahir les espaces verts et les voiries de la cité. Pour lutter contre ce phénomène naturel, le service Espace vert est composé de 6 agents. Deux préparent dans la serre communale les boutures des prochaines fleurs qui embelliront la ville l’été prochain. Les autres s’affairent donc à désherber la ville selon des priorités bien définies et détaillées par Samuel Gillis, Directeur du Centre Technique Municipal : «Les agents ont pour mission d’entretenir en premier lieu les écoles et les accès aux bâtiments publics. Ensuite, le service entretient les espaces verts donnant sur un espace public pouvant engendrer une gêne ou un risque pour les usagers. Enfin, il y a le reste. Il comprend malheureusement les trottoirs des particuliers ».

Zéro phyto Cet été, l’équipe est intervenue à la Verrerie, rue Pierre Brossolette, place centrale, au champ de foire, à l’entrée de la ville côté Bénifontaine, aux cimetières, devant l’ancien cinéma américain ou encore place Jean-Jaurès. « Nettoyer la place du champ de foire représente 10 jours de travail. Pourtant, il s’agit d’une histoire sans fin. Il suffit de retourner à la Verrerie où il est possible de voir encore la taille des arbustes. Seulement la végétation a déjà repris ses droits », explique Samuel Gillis. Dans un souci écologique, la municipalité n’utilise plus depuis des années de produits phytosanitaires (désormais interdit depuis le 1er janvier 2017, tout comme les désherbants biologiques), ce qui permettrait de travail-

22

| Octobre 2017 |

ler plus vite mais au détriment de la santé des Winglois. Si quelques outils allègent légèrement la pénibilité du travail, c’est bien l’huile de coude des agents qui assure la majeure partie des tâches.

Se responsabiliser Ainsi, la Ville compte sur les habitants pour enlever les végétaux sur leur partie de trottoir. Pour aller plus loin, à l’image des épisodes neigeux ou du ramassage des feuilles mortes, entretenir son trottoir est une obligation pour les riverains. Un arrêté pris en septembre rappelle les règles d’usage concernant l’entretien des mauvaises herbes. Là aussi, les particuliers doivent respecter l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires, même bio. En revanche, le document, disponible en mairie, n’est pas seulement répressif. Il autorise, dans la mesure du possible et dans un cadre réglementé (laisser un passage d’un mètre 40 sur le trottoir), les riverains à végétaliser ou fleurir leur pied de mur et descente de gouttière.


LE COIN DES ASSOS


www.rclens.fr

www.huy-waremme.lameuse.be

www.rclens.fr

PORTRAIT

Un Winglois s’engage au RC Lens Fouler la pelouse du stade Bollaert-Delelis est un rêve pour beaucoup de petits footballeurs du Sporting Club Pro Patria de Wingles. Avec beaucoup de travail, ils pourront peut-être transformer ce rêve en réalité à l’image de Maxence Carlier. Le nouveau défenseur des Sang et Or a signé un contrat professionnel d’un an : «  je vis à Wingles depuis tout petit. J’ai commencé le football à l’âge de 4 ans au SCPPW en prenant mon père et mon frère pour modèle. J’ai aussi beaucoup fréquenté l’école municipale des Sports avec Philippe et Samuel. J’en garde d’excellents souvenirs et je repasse, de temps en temps, saluer les éducateurs au complexe sportif Michel Bernard ».

Le début d’une carrière prometteuse Très vite il s’engage au RC Lens et y effectue toute sa formation : « Signer professionnel dans son club de cœur est une grande émo-

24

| Octobre 2017 |

tion. J’ai toujours suivi les matches en tribune et là j’étais cette fois sur la pelouse » ! Celui qui voue une admiration pour Zinedine Zidane et Raphaël Varane (joueur du Real Madrid formé à Lens) a joué trois matches avec l’équipe première : « malheureusement, la situation sportive du club est délicate et je souhaitais avoir plus de temps de jeu pour y revenir plus fort. J’ai donc accepté un prêt à Tubize en Belgique pour continuer ma progression ». Coïncidence, ce club de deuxième division a également pour surnom les « Sang et Or » ; parfait pour s’acclimater à un nouvel environnement : « Les infrastructures sont de qualité et l’ambiance dans ce groupe est excellente ». Durant un an, Maxence va donc pouvoir emmagasiner de l’expérience pour aider à l’avenir le RC Lens à se pérenniser au plus haut niveau du championnat de France de football.


HOTLINE

3 questions - 3 réponses La rubrique « 3 questions - 3 réponses » donne la parole aux Winglois. Vous avez la possibilité de questionner vos élus en permanence ou en envoyant un mail à communication@wingles.fr ou par courrier en mairie à l’attention du service Communication. Quand dois-je payer mes impôts fonciers ?

Comment échapper aux spams et appels intempestifs? C’est une véritable invasion ! Mails indésirables et démarchages au téléphone nous excèdent au quotidien. Il existe quelques solutions pour limiter ces ennuis. Malheureusement, certains parviennent à contourner les outils mis en place.

Les propriétaires d’un bien immobilier doivent s’affranchir de la taxe foncière. Vous avez jusqu’au 16 octobre si vous n’utilisez pas de moyen dématérialisé et jusqu’au 21 octobre pour payer sur internet via un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Le prélèvement sur votre compte bancaire aura lieu à compter du 26 octobre. Pour les propriétaires et locataires d’un bien immobilier, la taxe d’habitation et la contribution audiovisuelle publique seront à régler au plus tard le 15/11/2017 (5 jours après sur internet). Le prélèvement sur votre compte bancaire aura lieu à compter du 27 novembre 2017.

J’ai vu une benne au parking de la rue Dolet. Avez-vous relancé la déchetterie itinérante ?

Les spams

Depuis l’ouverture d’une nouvelle déchetterie fixe à Pont-à-Vendin, Nicollin a stoppé son service itinérant. Malheureusement, les remarques répétées de la mairie et de la CALL auprès du journal régional La Voix du Nord n’ont pas été suivies et l’article passait encore régulièrement. Par ailleurs, la benne en place sur le parking n’était en aucun cas réservée aux habitants. Véolia construit actuellement une deuxième centrale de dénitratation suite au doublement de la canalisation en eau potable. Cette benne permettait ainsi l’évacuation des gravats du chantier uniquement.

Un spam est un mail non sollicité. Il s'agit bien souvent d’une publicité ou d’une escroquerie. Pour les limiter, il est possible de télécharger gratuitement sur internet des anti-spams. Votre boite mail peut également trier le courrier reçu. A vous de bloquer alors un mail jugé indésirable. Votre boite s’en souviendra et placera automatiquement les suivants dans votre corbeille..

Quels sont les nouveaux horaires d’ouverture du CAJ ?

Se placer sur une liste rouge n’est plus suffisant. A l’image des mails, des bases de données sont collectés par des opérateurs téléphoniques. Il arrive fréquemment d’être appelé sans avoir une personne au bout du fil ou alors de devoir parler à un centre d’appel qui facture la communication. Depuis un an, l’Etat a lancé le dispositif Bloctel. Ce service gratuit vise à protéger les particuliers des démarchages commerciaux sur téléphone fixe et mobile. Pour figurer sur cette nouvelle liste rouge, il faudra simplement inscrire votre numéro de téléphone, fixe ou mobile, sur le site prévu à cet effet : bloctel.gouv.fr. Les démarcheurs récalcitrants signalés encourent jusqu'à 75 000 euros d'amende.

Désormais le CAJ ne sera plus ouvert le soir en semaine et le samedi. Il n’y aura pas d’accueil non plus pendant les fêtes de Noël. Il restera en revanche ouvert les mercredis de 13h30 à 18h et pendant les vacances de Toussaint (1 semaine), de février et d’avril. Il s’agit d’une conséquence de la fin des contrats aidés. Le personnel restant assure désormais l’accueil des enfants inscrits en récréatives.

Les appels téléphoniques

25


QUOTIDIEN Naissances ÎÎ Ambre Depauw (10/06/17), Timéo Dias Monteiro (18/06/17), Corentin Bourfe (19/06/17), Annaëlle Gevaert (26/06/17), Lucas Gromada (27/06/17), Evan Bouchendhomme (30/06/17), Talia Datin (02/07/17), Maël Dubois (04/07/17), Alexandre Bocquet (05/07/17), Lyna Dupont (05/07/17), Gloria Kubicki (05/07/17), Lino Bieryt (08/07/17), Ayden Sinsoulieu (10/07/17), Déborah Maronnier (16/07/17), Lexy Hubert (19/07/17), Noëline Détrue (20/07/17), Martin Lecointre (20/07/17), Ruby Coat (23/07/17), Anthony Ruelle (23/07/17), Erwan Vergoten (23/07/17), Owen Bailleux (30/07/17), Louna Bonrepeaux (30/07/17), Lola Magrez (02/08/17), Louka Dupont (08/08/17), Nolan Adamczak (12/08/17), Rafaël Le Claire (12/08/17), Marie-Lou Bailleul (21/08/17), Tom Zoeller (26/08/17), Izia Metonou (28/08/17), Gabriel Rzepka (03/09/17).)

Décès ÎÎ Fernand Lengrand, Jean Rosiaux, Eugène Cocq, Emile Segard, Fernand Wattelet, Gilles Lecocq, Robert Denevi, Brigitte Thavaud, Jeanne Sauvage, Teresa Grigoletto, Francine Lourenço, Hélène Fijalkowski, Monique Messuwe, Joseph Lecanon

Anniversaires du FPA ÎÎ En juin : Thérèse Herrent, Marie Rose Gambier, Martial Delville et Alice Suchet. ÎÎ En juillet : Jeannine Hermand, Annie Nutin. Absents sur la photo : Josette Courcol et Jean-Claude Martin. ÎÎ En août : Françoise Thumerelle, Anita Tommasi, Joseph Kavacin, Colette Piret, Raymonde Nowara, Marie Josée Vairon, Robert Descamps et Jackie Buss Absents sur la photo : Jean louis Mortelecque, Anne Marie Bocquillon et Victor Fruleux.

26

| Octobre 2017 |


Sous réserve qu’ils ne soient ni diffamatoires, ni injurieux, les textes proposés par les groupes politiques ne subissent aucune retouche d’ordre orthographique ou grammaticale. Le droit d’expression dans le bulletin municipal s’effectue dans les limites des affaires municipales qui relèvent des compétences du Conseil Municipal.

TRIBUNES

OSONS WINGLES AUTREMENT Truffer la ville de caméras qui observent, 24 heures sur 24, nos faits et gestes est une démarche que notre groupe se refuse à envisager. Cette conception de notre sécurité entraînerait la nécessité d’avoir des agents derrière des écrans en permanence… de plus, cette intrusion dans notre vie privée n’est pas concevable. La vidéo surveillance : NON… la vidéo protection : OUI… c’est cette voie que nous privilégions depuis 2 ans en installant progressivement des caméras sur les sites sensibles de la commune : sous contrôle de notre police, seules les images afférentes à un acte répréhensible pourront être visualisées. Les vidéos enregistrées ont une durée de vie de 30 jours avant d’être effacées. Une sérénité retrouvée : les deux groupes d’opposition ont affiché leur volonté de travailler avec notre groupe majoritaire pour œuvrer au service des winglois… pour répondre à cet esprit d’ouverture, notre Maire a souhaité offrir une délégation d’adjoint à chacun d’eux… ce qui fut fait lors de la séance du conseil municipal du 5 juillet 2017. Après le rejet d’une opposition stérile, « Osons Wingles autrement » se félicite que, dans le respect des différences, désormais 23 élus ambitionnent de concert pour notre ville. Tous nos vœux de réussite dans leurs délégations aux quatre nouveaux adjoints : Christine Collart, Francine Goodwin, Bernard Aubert et Georges Koprowski ; et aux trois conseillers municipaux nouveaux : Isabelle Monay, Josiane Claisse et Edouard Leroux. Jacqueline Brissy rejoindra l'assemblée le 12 octobre. Un budget sincère, voilà ce qu’a validé le préfet sans qu’il soit besoin de le faire approuver par le conseil municipal. Ces 3 mois de retard auront néanmoins des conséquences sur les investissements programmés qui souffriront d’une mise en œuvre repoussée dans l’exercice 2017, certains ne prenant corps qu’en début 2018. Enfin, Robert Denevi avait également rejoint notre assemblée en tant que conseiller municipal. Son décès soudain, le 24 juillet, nous attriste tant il a toujours été un homme dévoué pour sa commune. Nous avons une pensée pour sa famille. Nous procèderons à une minute de silence en son hommage au prochain conseil municipal prévu le jeudi 12 octobre à 18h.

LE RENOUVEAU WINGLOIS Après moult rebondissements au sein de la liste majoritaire, Madame le Maire a procédé à un «remaniement» et semble désormais encline à l’ouverture. Notre groupe a accepté de désigner un de ses membres au poste d’adjoint proposé. Une décision difficile, notre groupe aurait préféré un retour aux urnes (cela nécessitait la vacance d’un tiers des sièges). PETIT RETOUR SUR LES EVENEMENTS. Alliance pour Wingles démissionne : - 8 personnes, logiquement remplacées par les 6 restantes sur la liste PS -> 27 sièges. Si nous avions démissionné ? (28 personnes encore sur notre liste…) : 5 sièges de moins -> 22 sièges occupés. En avant pour l’avenir de Wingles ? Leur groupe accepte le poste d’adjoint proposé, aucune démission. Pas plus d'un tiers au total, on ne revote pas. Les choix des autres groupes changent la donne. Là où les 3 oppositions représentaient 16 voix, soit une MAJORITE FORTE, les égos, décisions des uns ont redonné toute sa force à la majorité PS. Un choix s’offrait à nous : redevenir 5 voix, sans aucun poids, ne pouvoir peser dans aucune décision, attendre 2020 dans notre coin, ou accepter ce poste et l’occuper pleinement. Prendre des décisions pour les Winglois dans la délégation qui nous est attribuée. Les Winglois, n’est-ce pas là la priorité ? C’est aussi accéder à des informations, réunions, où nous n’étions pas conviés auparavant. Travailler plus encore. S’exprimer en amont plutôt que contester trop tard. Un membre de notre groupe devenu adjoint ne remet pas en cause notre engagement. Le passif ne s’oublie pas. Nos valeurs ne s’achètent pas. Si tel était le cas nous aurions fait alliance lors des élections. Nous prenons au contraire le risque par cette décision, de créer des frustrations, des interrogations, conscients que cela pourrait nuire à notre image. Mais si cela fait bouger ne serait-ce qu’un dossier, ça vaut le coup, non ? « Nous on est là », nous ne sommes pas partis. Nous restons force de proposition ET d’opposition, aucun pacte de sang n’est signé. Et si cette proposition n'amenait pas de libertés, de possibilités d’action, mais n'était là que pour sauver une majorité en péril, nous le ferions savoir, haut et fort, et ce serait la fin de toute discussion.

EN AVANT POUR L’AVENIR DE WINGLES Les vacances sont terminées en espérant qu’elles vous ont données un peu de joie et du bien être à tous. Je tenais à vous faire part de manière à couper court aux rumeurs et fausses informations, que j’ai accepté de rejoindre le groupe majoritaire mais que je reste un groupe d’opposition ,j’ai pris la responsabilité de l’environnement ,propreté, fleurissement de la ville la sécurité des marchés, manifestations locales, et relations avec les commerces .mon but est de faire avancer les choses je prendrais note de toutes vos remarques on fixera des objectifs avec le personnel et matériel que j’aurai à ma disposition et avec mon groupe d’opposition nous ferons tout pour rendre notre ville accueillante. ET sachez que nous ne pourrons plus endurer toutes les incivilités de quelques citoyens, pour des dépôts sauvages’ ou en dehors des dates de ramassages .Nous prendrons des dispositions pour cela. (Pour info le gouvernement nous supprime les emplois aidés nous resserre les budgets etc..). Mais il faudra faire face. Sachez que nous mettons tout en œuvre pour que cesse toutes les intrusions dans nos terrains comme le complexe sportif auquel il nous coute chère après chaque dégradation il y va aussi de la sécurité de nos citoyens.et que ces dépenses aideraient à d’autres fins utiles. La propreté est l’affaire de tous. enavantpourlavenirdewingles@gmail.com

27


Les 4/10 et 29/11

9h - complexe sportif Michel Bernard

Collecte de sang, par l’EFS

Le 5/10

Le 22/10 14h – Salle Gustave Berthe

Fête des Anciens, par le CCAS

Le 25/10

10h/17h – Salle Leclerc

9h30 – Salle Steffe

Forum des seniors, par le CCAS

Déstockage de vêtements, par le Réseau d’Aide et de Solidarité

Le 6/10

Les 28/10 et 29/10

Concerts des groupes du local Jimi Hendrix

Spectacle déambulatoire, par Actio

20h – Salle des Baladins

19h45 – Parc Marcel Cabiddu Voir page 15

Voir page 18

Le 7/10

Le 5/11

Bourse aux jouets, par les Familles Nombreuses

Fête de la Rose, par la section PS de Wingles

9h – Salle Gustave Berthe

12h – Salle Leclerc

20h – Salle des Baladins

12h- Salle Gustave Berthe

Foxy Music Festival

Repas, par les Médaillés du Travail

Le 8/10

Le 11/11

15h – Salle Gustave Berthe

10h30 – Rue de l’égalité

Loto, par les Familles Nombreuses

Défilé commémoratif de l’armistice du 11 novembre 1918

Le 14/10

Le 12/11

14h – Complexe sportif Michel Bernard

Village des associations, par la Municipalité

15h – Salle Gustave Berthe

Loto, par les Petits Blum

Le 15/10

Le 18/11

15h – Salle Gustave Berthe

18h30 – Eglise

Thé dansant, par Danse et Plaisir

Messe de la Sainte-Cécile, par l’Harmonie Municipale

Le 17/10

Le 19/11

8h – Complexe sportif Michel Bernard

Cross des écoles et des lycées

Le 21/10

18h – Salle Leclerc

Remise de prix, par la société colombophile Le Martinet

15h – Salle Gustave Berthe

Loto, par le SCPPW

Le 26/11 8h- Salle Gustave Berthe

Bourse aux objets militaires, par VMPW

Wa 197 octobre2017 web