Page 1

NUMÉRO 7 Le magazine des étudiants de Sup de Pub Bordeaux

WIDE OPEN #7 | 1


NUMÉRO 7 Wide c’est avant tout le travail des étudiants de Sup de Pub Bordeaux, sans lesquels ce magazine n’existerait pas.

SUP DE PUB Fondée il y a 30 ans, notre école spécialisée en communication, publicité et création n’a de cesse d’aller de l’avant.

LES CRÉAS Alex Le Golf Amandine Dijoux Antoine Macquart-Moulin Bastien Bonnet Bixente Palacio Charlotte Grimeau Clémence Cambuzat Liam Donne Lisa Firquet Mallory Walle Mélie Chapin Ophélie Munoz-Brillon Orianne Lesage Thibault Castaing

LES RÉDACS Christopher Cavallo Étienne Orain Louis-Philippe Iboully Marie Pujol Morgane Lambert Simon Aunai Thibault Rocher Thomas Etcheverry

LES ENSEIGNANTS Nicolas F. Vargas Olivier Noyelle Tous les numéros du Wide Open sont disponibles sur supdepub.com

2 | ÉDITO

Si j’étais partie en cours 5 minutes plus tard ce matin ? J’aurais raté mon bus de quelques secondes. J’aurais emprunté à pied un raccourci en passant par le parc derrière ma rue.Un groupe de garçons jouant au foot aurait tiré dans ma direction, sans savoir vraiment viser. Pour esquiver le ballon arrivant à toute vitesse, je me serais baissée de justesse. Mon regard serait tombé sur un petit papier écrasé dans l’herbe. Un ticket de loto. Le ticket gagnant. J’aurais fait mes valises et me serais exilée à l’autre bout du monde. Les Bahamas, Miami, Bora Bora… Adieu les bancs de l’école, à moi la vie de millionnaire.

LA THÉORIE DU CHAOS Mais ce matin, je ne suis pas devenue millionnaire grâce à un ballon perdu. Je suis partie à l’heure et je n’ai pas raté mon bus. Je suis allée en cours et j’ai écrit l’édito de Wide Open. Alors remerciez la théorie du chaos et remerciez mon réveil, car c’est grâce à eux que vous tenez ce magazine entre vos mains. Morgane Lambert


Foodesign Le magazine haut en saveurs

DIVERS PROJETS

Orianne Lesage - Marine Cipriano - Alix Woronovycz - Typhaine Royer WIDE OPEN #7 | 3


6

ACTU SUP DE PUB

14

PETIT ARTICLE SANS GRANDES CONSÉQUENCES

16 SOM MAIRE

TOUS TOUCHÉS

18

COKE LIONS

20

LA RECETTE DU BONHEUR

22

UN CRIME MUET

24

JOIN THE DIVISION

26

PERSÉCUTÉ

4 | SOMMAIRE

28

SLUMDOG MILLIONAIRE : UN CHAOS PROGRAMMÉ


30

32

34

36

38

40

PAPA OU MAMAN

UNE HISTOIRE DE Q

LETTRE À NOS HÉRITIERS

LA LÉGENDE DU 21 DÉCEMBRE

UN INGRÉDIENT MIRACLE

CÉRÉMONIAL DU CHAOS

42

PANACÉE

44

DOMINOS

46 DIY

50 SANS SÉRIF

Les articles de ce numéro ne sont que le fruit de l’imagination de leurs auteurs.

WIDE OPEN #7 | 5


ACTU SUP DE PUB MANAA

DG 1

SP3

Septembre

Octobre

Septembre

Séminaire de rentrée

Workshop Ted Stearn

Octobre à Mai

Les 24h de la Création : le Jardin Botanique

Séminaire de rentrée : “Print The Legend”, quand le théâtre se mêle à la communication sur le thème des légendes urbaines.

Début du projet individuel sur la chute

DG 2/SP3

Novembre

Novembre

Séminaire thématique sur les techniques de générations d’idées “Quechua”

Compétition Orange

DG 2/SP3 Créa/SP4 DA Novembre

AUTRES ÉVÊNEMENTS Novembre La Nuit de la Pub : pour fêter les 30 ans de Sup de Pub, panorama publicitaire des 30 dernières années. Partenariat des Trophées de la Com : Sup de Pub est partenaire de cet événement qui récompense les meilleures campagnes. Sup de Pub est la 1re école à remporter le prix “affichage” sur la campagne “Adopte un tableau”.

6 | ACTU SUP DE PUB

TYP’Ex : 4 Workshops de créations typographiques animés par 5 experts : David Rault, Olivier Deloye, Jack Usine, Jean Alessandrini et Lionel Orient Dutrieux.

SP1 Septembre Séminaire de rentrée : Promouvoir le tourisme de la ville de Bordeaux.

Octobre Compétition : Granola Novembre Compétition : Orange Projet de communication pour la startup Likshar

SP4 SPA SDM et MERP Oct-Nov-Déc Master Class Stratégie de crise SP4 Stratégie des Marques Novembre-Décembre

SP2

Master Class Créativ Stratégy

Octobre

SP4 Marketing évènementiel

Challenge In Design : Réalisation d’une plaquette présentant un nouveau concept de salle de fitness.

Octobre-Novembre Réenchanter le point de vente


LES CONFÉRENCES

Septembre-Novembre

Sept-Nov-Déc

Septembre/Décembre

Master Class communication politique

Master Class Conception

Les Jeudis de la Pub par les co-fondateurs de l’agence le Vestiaire : Décryptage de campagnes. Novembre Table Ronde TYP’Ex sur la typographie à l’ère du numérique en présence de Jean Alessandrini. Conférence “La création en Suisse” par FrançoisLouis Noël. Phénomène de radicalisation : Fouad Saanadi, président de l’association des musulmans de Gironde et Mahmoud Doua, sociologue de la Mosquée de Bordeaux.

Septembre Master Class Positionnement marketing évènementiel Décembre-Janvier Master Class créativité SP4 Digital Marketing et réseaux sociaux Sept-Oct-Nov-Déc Master Class Statégie et business

SP4 Direction Artistique Septembre-Octobre Master Class DA et Luxe Sept-Nov-Déc Master Class Conception SP4 Conception-Rédaction Novembre-Janvier Master Class Radio Oct-Nov-Déc Master Class Brand Content

SP4 DA et CR

SP4 CR et SDM

Septembre-Novembre

Oct-Nov-Déc

Master Class Activation Digitale

Master Class Mythologie des Marques

À VENIR

LES VISITES MANAA/DG1

Octobre :

Musée de la BD et Musée des Beaux-Arts d’Angoulème.

Musée de la Création Franche-Bègles

MANAA

Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux

Septembre :

Décembre :

Visite de Bordeaux

Visite guidée de Bordeaux.

Plusieurs compétitions attendent encore les étudiants, des projets individuels, des séminaires professionnels mais aussi les célèbres évênements Sup de Team et des Master Class.

WIDE OPEN #7 | 7


ACTU SUP DE PUB Projet Château Noir

N° 2

OCTOBRE 2016

N

CH ÂT EAU

O

MAGAZINE PRINT

I

R

S U N K I L M O O N

L A F E M M E

La demande : Créer l’identité graphique d’un magazine, et le gabarit, avec un focus sur les styles (de paragraphes, de caractères) et déclinaison sur plusieurs pages.

H O M E

Anael Bouglé - BTS DG2 8 | ACTU SUP DE PUB


Projet Foodesign

Foodesign Le magazine haut en saveurs

Marine Cipriano - BTS DG2 WIDE OPEN #7 | 9


ACTU SUP DE PUB UNE AFFICHE « A LA MANIÈRE DE » À partir des thèmes suivants  : motifs floraux, affiche rébus, idéogrammes, typographies, etc… Réalisation d’une affiche en utilisant des courants graphiques et techniques associés au thème choisi.

- DITES BONJOUR AUX COULEURS ET AUX - MOTIFS -

LA VIE EST MOINS

MOROSE. LA VIE EST PLUS

ROSE.

KEEP CALM AND COLOR YOUR

HOME

Travaux des étudiants de SP3 Créa : Ophélie René - Typhaine Royer - Alexis Robin - Orianne Lesage

10 | ACTU SUP DE PUB


WIDE OPEN #7 | 11


ACTU SUP DE PUB

12 | ACTU SUP DE PUB


MONTAGE PHOTO Réaliser une photocomposition avancée, destinée par la suite à une déclinaison en mouvement (After Effect). Contraintes : Une photocomposition, avec un travail poussé des lumières, de l’intégration des éléments, et une attention particulière à la création d’une scène avec une atmosphère. Travaux des étudiants de SP4 D.A: Alix Woronovycz Nicolas Sulpie Maryne Gauchon Laurène Quéroux

WIDE OPEN #7 | 13


PETIT ARTICLE SANS GRANDES CONSÉQUENCES On m’a demandé de vous ex p l i q u e r c l a i re m e n t e t simplement la théorie du chaos. La bonne blague. J’en ai fait un peu le tour, par-ci par- là sur internet, et j’ai compris : pas de désordre social, pas de guerre, pas d’anarchie. Avec la théorie du chaos il est question de quelque chose d’encore pire : des mathématiques ! Première approche : Wikipédia, et ses définitions qui demandent beaucoup de souffle : la théorie du chaos étudie les systèmes dynamiques qui possèdent u n e f o r te ré c u r re n ce e t une grande sensibilité aux conditions initiales et qui s’opposent ainsi aux systèmes intégrables de la mécanique classique qui furent longtemps les symboles d’une régularité toute puissante en physique théorique blabla bla bla... Ma vieille prof’ de physiquechimie en 4ème B avait tort : des causes semblables n’induisent pas des effets semblables (et toc). Mon investigation continue : je tombe sur les questions louches de scientifiques qui devraient sérieusement songer à se trouver une copine : « Estce que le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut provoquer une tornade au Texas ? ». Certes, on ne se demande pas ça tous les jours. Ça donnera pourtant 14 | DOSSIER DE FOND

l e p h é n o m è n e d e l ’e f fe t papillon et un film assez moyen au même titre avec Ashton Kutcher. Plus étrange encore, d’autres scientifiques (Kauffman et Varela) jouent du violon à côté d’un plat en métal recouvert de sable : les particules de sable s’enjaillent et s’organisent différemment à la moindre modification de la pression de l’archet sur les cordes. L’inévitable arrive : des artistes conceptuels s’emparent du phénomène et, grâce à des équations chaotiques, réalisent à l’infini par ordinateur des motifs prêts à imprimer et à vendre. C’est la naissance de l’art fractal. J’oriente mes recherches bibliographiques vers un article du dernier numéro du magazine Elle : « Nos relations amoureuses sont des systèmes dynamiques qui ne manquent pas de devenir chaotiques à la moindre approximation de l’autre : multipliez ses écarts, ses petites erreurs, ses fauxpas, par cent, par mille, et ce couple (ce système “stable”) peut progresser de manière indéfinie jusqu’au moment où tout devient chaotique. Toute rupture n’est qu’une démonstration scientifique supplémentaire de la validité de la théorie du chaos. S’il y a un raté au départ du couple, une réaction en chaîne inéluctable et imprévisible en précipitera la fin. Et plus la complexité est

haute dès le début, plus vous avez de chances d’aboutir à une situation instable et chaotique. Dans les mathématiques comme en amour, la stabilité apparente cache trop souvent une instabilité qui était là dès le départ... ». Je savais bien que je m’y connaissais déjà en chaos... Je me dis qu’au final la théorie du chaos c’est la science de la surprise, l’équation de l’imprévisible, la constance de l’inconstance d’une vie qui n’est pas linéaire ; c’est finalement une façon poétique de nous apprendre que peu importe la stabilité d’une situation, tout peut toujours finir par partir en cacahuète. La théorie du chaos nous dit grossièrement qu’on ne peut rien prévoir puisque rien ne dépend véritablement de nous, et donc que tout peut changer à tout moment sans crier gare, et que l’incident le plus infime ou la moindre modification peut avoir des répercutions catastrophiques... Pas facile à digérer tout ça. Et dire que deux minutes plus tôt vous ne connaissiez pas cette théorie de rien du tout qui va vous faire réfléchir, briser votre couple, détruire votre conception du monde, foutre en l’air tous vos projets et le reste de votre vie. Oups. Christopher Cavallo


scientifique

WIDE OPEN #7 | 15


TOUS TOUCHÉS « David roule tranquillement en centre-ville. Il reçoit un message et ne résiste pas à l’envie d’y répondre. Comme tous les jours, Julie rentre du collège. Elle traverse la rue. Elle sera tuée sur le coup. Sa mère n’osera plus toucher à sa chambre. Son père se cachera pour pleurer. Sa classe se figera dans le silence et son professeur, donnera le cours le plus long de sa vie. Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route ? Sécurité routière, tous touchés, tous concernés, tous responsables » D a n s ce s p o t d at a n t d e septembre et comme pour toute la campagne 2016 de la sécurité routière, il a été décidé de se baser sur l’idée du « Tous touchés ». D’habitude, les publicités de ce type mettent en avant la violence des accidents, montrent du sang et espèrent choquer le public.

16 | BRAINSTORM

vie après la catastrophe ? De l’accidenté à l’impact de celui-ci sur les familles il n’y a qu’un pas. Dans un accident, la victime n’est pas la seule personne touchée. Telle une chute de dominos, le malheur atteint inévitablement les personnes autour d’elle. Parents, enfants, grands-parents, petits-amis, connaissances professionnelles, tous sont touchés de près ou de loin par cet événement. Si la réalisation artistique est assez esthétique, les plans bien tournés et les effets spéciaux réussis, on peut peut-être reprocher aux films de cette campagne de ne pas montrer assez d’images percutantes : bien que les textes soient bien écrits, la violence des chocs est assez monotone, au ralenti, voire même banalisée. Cela fait perdre en réalisme et on s’attache beaucoup moins aux personnages.

Ici, l’angle d’attaque est bien différent. Avec « Tous touchés », les pouvoirs publics jouent sur un aspect bien plus psychologique que ce qu’on a pu voir jusqu’à présent. « Derrière chaque victime de la route, il y a des victimes dans la vie ». Le but est plus de s’intéresser aux conséquences d’un accident et non à l’accident lui-même.

Si la campagne « Tous touchés » a un véritable message de fond, les spots pèchent bien plus au niveau de la forme. Alors que les derniers chiffres de la sécurité routière sont très peu encourageants, il est intéressant de se demander si le modèle anglo-saxon ne mérite pas qu’on s’y intéresse de plus près. Parce qu’il n’y a que la vérité qui blesse… ou qui puisse sauver des vies.

La personne est décédée. Mais qui pense à ce que vont ressentir les proches, à leur

Thibault Rocher


Derrière chaque victime de la route, il y a des victimes dans la vie.

WIDE OPEN #7 | 17


18 | BRAINSTORM


COKE LIONS « 99F », le gramme est bien plus cher, mais ne serait-ce pas le prix à payer pour être créatif ? Dans la course à la bonne idée, le chemin est parfois sinueux, et un grand nombre a les sinus couverts d’une étrange poudre blanche. Blanche comme neige mais loin d’être innocente. Rendez-vous sur la piste noire des publicitaires qui ont besoin d’un billet dans le nez pour atteindre la vraie bonne idée. Stimulant ? Octave ne vous dira pas le contraire. Arrivé comme toi et moi, stagiaire de base un peu méprisé. Affilié au café, en secret il rêve de grandes campagnes télévisées. Un jour il signe son premier CDD. De grade en grade, il est pris sous l’aile du chef de projet. On lui file même les clients les plus enviés. Les contrats s’enchaînent aussi vite que les heures de travail. Il baille. De bail en bail, pas le temps de se poser. Dans les charrettes si tu finis pas t’es viré. Alors, quitte à rester tard, à sacrifier ses soirées et sa vie privée, en route vers un coke-tail survitaminé.

Tragique erreur, il nourrit son cerveau d’une substance illicite. Il pense tenir le concept qui le placera sur le hit. Les yeux rougis, la créa finie, meurtri, il rentre enfin chez lui. Mi excité mi excédé, un état à mi-chemin de la réalité. Bienvenue dans le grand monde de la publicité, celui de toutes les excentricités. Fêtes à gogo, gogo en pagaille, paille coincée dans les nasaux, de la C plein les vaisseaux. Cocaïne, ce n’est pas à la cantine qu’il t’a rencontrée, mais c’est dans les poches de son jean qu’il aime te retrouver. Entre deux projets, accroupi dans les toilettes, devant toi il ressent le besoin de s’incliner. Forme étrange de sadomasochisme, l’âme du créa pointe à l’absentéisme. Toi et moi, étudiants puis stagiaires surbookés, gare aux clichés “surcockés”. À quoi bon meubler ses idées, pour finir écrasé en bas d’un immeuble. Le génie ne vient jamais d’un surplus de produits. Marie Pujol

WIDE OPEN #7 | 19


LA RECETTE DU BONHEUR

20 | BRAINSTORM


Au sein du monde des Hommes, le nom de Coca-Cola résonnait dans toutes les têtes comme une mélodie connue de chacun.

Il était une fois un monde peuplé de créatures vivant en parfaite harmonie. Cette harmonie était le fruit d’une distribution méticuleuse des rôles de chacun. À chaque heure de chaque jour, ce petit monde s’activait d’une mouvance commune, tel un engrenage vieux de centaines d’années qui n’avait pas encore connu la rouille. Cette société était fondée autour d’un seul but : préparer la boisson préférée des Hommes. Le début de la journée sonnait toujours de la même manière. Une gigantesque pièce déboulait par la porte qui séparait le monde des créatures du

monde des Hommes. Le signal donné, chacun se tenait à son poste, prêt à remplir son rôle. Alors, telle une réaction en chaîne parfaitement huilée, la boisson se préparait étape par étape. Une fois la bouteille déposée puis remplie au milieu des montagnes, elle voyageait au fin fond du territoire du glacier. Après avoir atteint la fraîcheur qui révélait son goût unique, elle était alors secouée pour réveiller les bulles qui lui forgeaient son caractère. Chaque bouteille était une célébration. Jamais les créatures n’auraient imaginé trouver leur bonheur ailleurs.

Elles étaient si heureuses de confectionner cette boisson qui avait fait leur renommée q u ’e l l e s s ’a p p l i q u a i e n t à transmettre ces émotions dans leurs bouteilles. Au sein du monde des Hommes, le nom de Coca-Cola résonnait dans toutes les têtes comme une mélodie connue de chacun. La boisson rencontrait un franc succès depuis plusieurs décennies, et elle ne semblait pas connaître l’ombre d’un déclin. Les créatures avaient rempli leur mission. Enfermer du bonheur dans une simple bouteille, qui était libéré à chaque ouverture. Simon Aunai WIDE OPEN #7 | 21


Sans aucune pitié, elle terrorise la population depuis des centaines d’années.

22 | BRAINSTORM


UN CRIME MUET Les réseaux d’afficheurs refusent de diffuser la campagne de Médecins du Monde sur les prix des médicaments 19h06 : une goutte de sueur coule le long de la nuque de Sarah. Son cœur bat à 100 à l’heure. La pression lui noue la gorge. Elle est terrifiée par celle que personne n’ose nommer. Le regard rivé sur son écran d’ordinateur, elle sait pourtant qu’il est temps d’agir. Tout commence ce matin, 13 juin 2016. Une créature maléfique attaque sa victime qui, paralysée et médusée, n’a pas la force de lutter. Cette criminelle n’est pas une inconnue. Sans aucune pitié, elle terrorise la population depuis des centaines d’années. Elle ne travaille pas seule. On parle même de tout un réseau qui l’aiderait dans sa

mission diabolique. Ils partent en croisade en son nom, la vénèrent plus qu’ils n’ont adoré aucun Dieu. Chefs d’États, célébrités, tous sont mêlés à des affaires sordides. Aujourd’hui, c’est une bande de lobbys pharmaceutiques qui a rejoint ses rangs. Du Doliprane coulant dans les veines et des dollars se reflétant dans les yeux. La victime ? Médecins du Monde, à qui elle aurait dérobé une poignée d’affiches contenant un message précieux : La dénonciation d e s p r i x exo r b i t a n t s d e certains médicaments. Cancer, hépatite : tant de maladies qui rapportent gros. Une vérité qui fait mal au cœur et qu’elle a préféré cacher.

du Monde n’est pas seul, lui non plus. Des justiciers 2.0 sont là, cachés dans l’ombre, pour protéger le monde des attaques de cette créature. 19h07 : Sarah rejoint leur combat. Une seconde. Un clic. Et elle devient la 28 000ème personne à avoir partagé la campagne de Médecins du Monde sur les réseaux sociaux. À cet instant, elle n’a plus peur de prononcer le nom de celle qui a tenté de faire régner le silence : Censure. Morgane Lambert

Elle lui a dérobé jusqu’au dernier slogan. Mais dans son plan diabolique, elle a oublié un détail important : Médecins

WIDE OPEN #7 | 23


JOIN THE DIVISION Black Friday. Un froid glacial sur la ville de New York comme on a rarement vu auparavant. Des morts inexpliquées, des hôpitaux submergés de malades. Les scientifiques pensent à un virus. Les survivants paniquent et pillent les magasins. Les autorités restreignent les accès à la ville et décident de la mettre en quarantaine. Diverses milices lourdement armées prennent le contrôle. La Maison-Blanche décide d’envoyer sur place La Division pour rétablir l’ordre et enquêter sur le virus et ses ravages. Le combat commence. Le s a r m é e s fo n t fa ce e t La Division reprend au fur e t à m e s u re M a n h a t t a n . Il faut aider la population malade tout en combattant l’ennemi. Comment lui rendre service ? Il faut mettre le virus définitivement hors course. Des agents renégats savent ce qui se trame. Il faut les faire parler.

24 | JOYSTICK

Ce virus qui se répand petit à petit provient de la main de l’Homme. On traque le scientifique à l’origine de ce cataclysme. Le puzzle prend forme. Le chercheur estime que l’augmentation de la population épuise les ressources de la Terre et l’amène à sa perte. Des précédents historiques (é p i d é m i e s d e p e ste, d e choléra…) le confortent dans la sélection « naturelle » qu’il vient d’organiser. La nature reprend enfin ses droits. L’enquête mène à un laboratoire clandestin situé non loin de l’Hudson River. Trop tard, le mal est déjà fait. On retrouve le cadavre du scientifique et ses nombreuses notes. Pas l’échantillon Alpha du virus. Des semaines passent et on sait désormais de quoi est constitué le virus, la lutte n’est pas finie. Une personne l’a récupéré. Elle est susceptible de le faire muter et de frapper à un endroit où la population

n e s ’ y a t te n d p a s , o ù l a médecine pourrait ne pas être aussi développée qu’aux Etats-Unis… Pour la première fois quelqu’un réussit à contrôler l’incontrôlable. Un chaos prémédité et organisé dans ce marasme ambiant où la décision d’un homme fait basculer le monde dans un vaste fatras. Thibault Rocher

Ce virus qui se répand petit à petit provient de la main de l’Homme.


WIDE OPEN #7 | 25


Je suis seul, sans force, sans défense.

26 | JOYSTICK


PERSÉCUTÉ Je ne me rappelle pas qui je suis et ce que je fais ici. Je ne sais pas non plus combien de printemps j’ai vécu. Je dirais 12. Je suis dans un univers sombre mais réel. L’atmosphère est très prenante, j’ai les bronches en feu. Je suis seul, sans force, sans défense. Je réalise très vite que je suis en trop dans cette société, que l’on ne me désire pas. Une pseudo-milice me recherche activement, elle veut me crever. Je ne peux avancer que vers la droite pour fuir cette flicaille. On me bazarde des énigmes, des défis. Je transpire. J’ai un flashback. Mon frère Limbo me raconte ce qu’il lui arrive. Il me raconte que l’intelligence

l’emporte sur la force, qu’en réfléchissant un bout de bois peut déplacer une montagne. Il a appelé ça l’effet papillon, je crois. Alors je me noie dans ses conseils pendant 4 ou 5 heures. Je gamberge pour m’en sortir. Un levier, une caisse en bois, une corde… Je me démène avec un peu de réussite. Je trouve un casque neuronal et l’utilise pour contrôler des zombies. Les décérébrés s’activent selon mes souhaits. J’emprunte des véhicules, une bathysphère même. Plus je progresse, plus je me demande quel diable a souhaité ma situation. Les conseils de Limbo m’aident beaucoup.

Je ne suis que pion dans cette ambiance lugubre. Je suis l’ennemi de cette dystopie du fait de mon statut d’enfant bien pensant. Je le réalise assez rapidement. Tout est histoire de contrôle. Le premier fautif, c’est toi, qui me diriges. Je ne sais pas pourquoi Playdead, le studio danois qui m’a conçu, me veut ici. Vous m’aimez pour mon graphisme. Mais vous m’aimez car vous êtes sadiques. Sadiques de me voir souffrir voire mourir. Je ne vous en veux pas. Arrivé juin 2016 de Copenhague, je suis Inside. Étienne Orain

WIDE OPEN #7 | 27


SLUMDOG MILLIONAIRE UN CHAOS PROGRAMMÉ Je me demande parfois pourquoi j’en suis là aujourd’hui. Quelle est la raison de ma place sur cette Terre à cet instant précis ? Y a-t-il des évènements qui ont provoqué le déroulement de ma vie ? Une petite chose en entraînant une autre, puis une autre, puis encore une autre et ainsi de suite... Si on exporte la théorie du chaos en Inde, ça nous donne ça : Slumdog Millionnaire. L’histoire d’un gamin que chaque expérience de sa vie mène à un instant précis. Celui où tout prend sens. L’intérêt de Slumdog Millionaire n’est pas vraiment de savoir si tous ces évènements sont liés. On part déjà du principe qu’ils le sont. Jamal Malik, p a r t i c i p a n t à l a ve r s i o n indienne de « Qui veut gagner des millions ? », connaît toutes les réponses aux questions qu’on lui pose. Il sait par exemple que Surdas a écrit la célèbre chanson Darshan Do Ghanshyam. Comment ? Mais parce que c’était celle que les crapules de son orphelinat

lui demandaient de chanter pour appâter les touristes en mendiant. Si les questions avaient été différentes, Jamal n’aurait jamais pu y répondre. Gosse de rue sans éducation, il ne sait rien des bases de la culture générale. Pourtant, les questions qui lui ont été posées le concernaient. Comme si ça avait été écrit. Au delà de savoir si les choses sont liées, Slumdog Millionnaire se demande surtout pourquoi elles le sont. Dès la première phrase du film, l’interrogation est donnée : « Comment Jamal a-t-il pu répondre à toutes les questions ? A. Il a triché B. Il a eu de la chance C. C’est un génie D. C’était écrit. » J a m a l , p e t i t g a rço n d e s bidonvilles de Mumbaï, a connu les pires moments de sa vie uniquement pour avoir l’occasion de vivre le meilleur. Et peut-être que c’est ça, la théorie du chaos : une histoire de destin. Morgane Lambert

28 | POP CORN


WIDE OPEN #7 | 29


Tant que tu ne choisis pas, tout reste possible.

30 | POP CORN


PAPA OU MAMAN Un enfant sur le quai d’une gare. Son père, d’un regard aussi inquiet que bienveillant, tente de le rassurer. Sa mère, les yeux teintés de larmes à peine essuyées, replace la mèche de son garçon d’un geste tremblant. Ses parents se séparent, un choix s’impose. Un train arrive à toute vitesse, s’apprêtant à emporter celle qui l’a mis au monde. Un choix impossible pour un jeune garçon de 9 ans. Partir avec sa mère ou rester avec son père. Difficile de choisir. Faire marche arrière est impossible. C’est le constat de Nemo Nobody, notre protagoniste. Un jeune garçon innocent mais pas inconscient. Frappé de plein fouet par la lourdeur des possibles conséquences de son acte, Nemo ne semble pas en mesure de choisir.

tera un de ces chemins, qu’il monte dans un wagon ou non. « Tant que tu ne choisis pas, tout reste possible. » En latin Nemo signifie « aucun », un choix loin d’être hasardeux. Aucun de ces scénarios n’est réel. Aucun n’existe de manière concrète. Aucun choix ne pourra être le bon. Chaque vie comporte ses hauts et ses bas. Ce film nous livre ce message dans un ensemble poétique et froid, nous laissant ainsi maîtres du destin de ce dénommé Mr Nobody. Nemo ne prend aucune décision. Trop souvent, le côté arbitraire de la théorie du chaos nous laisse spectateurs de ses conséquences. Mr Nobody est l’histoire de cette personne qui fait le choix de ne pas choisir, de ne pas subir. Thomas Etcheverry

Présenté comme un symbole de ce déchirement familial, le train représente aussi la multitude d’options qui s’ouvre à Nemo. Les voies se détachent dans un flou suggestif. Nemo emprun-

WIDE OPEN #7 | 31


32 | BIG ET BANG


LA LÉGENDE DU 21 DÉCEMBRE Comment le mythe est devenu une réalité. 4 ans déjà que les Mayas ont prévu la fin. Aujourd’hui, tout le monde sait que cette prédiction n’est qu’un mythe rejoignant la flotte des multiples « légendes urbaines » qui paraissent à tout va. Pourtant, en voyant les choses sous un autre angle, on peut se rendre compte qu’en fait, la fin du monde a réellement eu lieu lors de cette période. Il devient donc primordial de se demander comment le mythe du 21/12/12 est finalement devenu une réalité. Les Mayas l’ignoraient mais la découverte macabre faite sur leur calendrier a créé un engouement total dans le monde entier. Beaucoup ont appuyé cette théorie funeste. La mère Shipton en Angleterre (qui avait prédit la grande peste, l’incendie de Londres en 1666) ; le logiciel Web-bot (ayant prévu le 11 septembre, les attaques contre Israël) ont tous les deux prévu l’apparition de cataclysmes en décembre 2012. Aux USA, le chercheur Terence McKenna, en analysant des hexagrammes chinois, a pu dresser une frise chronologique. Celle-ci indiquant aussi très précisément, qu’un déclin exceptionnel aurait lieu en fin 2012.

Entre-temps, la science et la religion s’inquiètent. En cherchant, les astronomes découvrent qu’un certain cycle de changements conduirait à l’alignement des planètes du système solaire. D’où une inversion des pôles aux conséquences désastreuses. De même, en se référant à des passages de l’Apocalypse dans la Bible, les religieux font l’état de la société pré 2013 : éclosions de maladies, guerres, fonte des glaciers... Des évènements interprétés comme des signes de la fin des temps. Toutes ces observations ont fini par marquer les esprits et rentrer dans les « mœurs ». Beaucoup d’artistes se sont rués vers la théorie chaotique de «  la fin  » pour concevoir leurs œuvres culturelles : Dan Brown et son livre «Le Symbole Perdu», Roland Emerich et son film de 2012, Jay Sean et sa chanson «It Ain’t the End » … Le chaos se répandait de part et d’autre… L’état de panique atteignait son paroxysme. L’annonce d’une fin fictive engendrait une préparation réelle à la fin du monde. Partout, on entendait des prédictions personnelles de la fin : une planète qui tomberait sur la Terre, une attaque extraterrestre...

Les plus prudents se construisaient même déjà des bunkers de sécurité tandis que d’autres migraient dans des lieux soidisant « survivants à la fin ». Quelque part, les Mayas ont donc eu raison. Ils prédisaient la fin d’un cycle sur Terre et c’est bien ce qui s’est passé. Ce sont les gens qui ont cru en la fin du monde qui ont fait de ce mythe une réalité. C’est bien pour ça qu’avant le 21/12/12 on assistait à la fin progressive de la foi en la vie. Et les jours d’après, à la fin immédiate d’un cycle de crainte et de terreur apocalyptique, lorsque l’on s’est rendu compte que rien ne s’était passé et que la vie reprenait son cours.. Louis-Philippe Iboully

«Quelque part, les Mayas ont donc eu raison.

WIDE OPEN #7 | 33


Accro au 3.0, fantasme malsain sur son compte et tous ces zéros. Partir de rien, mêler les siens, ne miser que sur ses seins. Un regard aguicheur à la caméra, un deux trois sur youporn tu finiras. Un clic, et pour maman c’est le déclic, un petit film coquin amateur. Sa fille sans aucune pudeur et c’est le début du bonheur. Bling bling au milieu d’un gang bang. Moulée dans l’or, la luxure et le diamant.

L’incroyable destin d’un cul plus rentable que le PIB national. Rembobine, c’est juste le récit d’une michto mariée à un rappeur blindé de lingots. Vedette de télé-réalité qui a eu le culot de vendre ses soeurs au monde entier. Une étape par la case chirurgie. Une refonte faciale pour se souvenir qu’à la base on était un casse-dalle. Une célébrité ne tient qu’à une orgie.

Bang bang, ligotée, dépouillée, 10 millions d’artifices envolés.

Un conte de fée dont les méfaits ne se résument pas à la perte d’une Louboutin.

Evaporé du divin relevé, aussi loin que ce reste de dignité.

Une pute à clic qui transforme ses fans en putain de catins.

L’objet du désir se stoppe là, Kanye proxénète sera là pour assurer.

Un contre-exemple de la réalité, des gamines complètement déconnectées.

La vie d’un clan mégalo, d’une mère barjo, d’un beau-père travelo.

Prêtes à dire adieu à leur virginité, parents préparez-vous à surveiller.

UNE HISTOIRE DE Q

L’après sextape rime avec confidentialité. Comme Harry on aurait pris la cape d’invisibilité. Elle a choisi de s’exhiber dans des moments plus intimes encore que sa nudité.

34 | SCROLL’N TROLL

L’incroyable histoire d’une famille sans morale.

Un battement de cils devant une caméra, déferlement de critiques mais tsunami médiatique. Les ailes d’un papillon nous auraient donné une lueur plus poétique. Parce que les choses vont parfois beaucoup trop vite, viralité post-coït. Un buzz qui n’était pas cherché, un coup de maître bien exploité. Marie Pujol


Une célébrité ne tient qu’à une orgie.

WIDE OPEN #7 | 35


UN INGRÉDIENT MIRACLE Je vois le jour une fin d’aprèsmidi d’un printemps encore timide. En entrouvrant les yeux, je découvre une multitude d’êtres, à la fois semblables et différents. Beaucoup naissent ce même jour. Pourtant, pour une raison qui m’échappe, je semble être celui qui attire tous les regards. Rapidement, de nombreux curieux viennent me rendre visite. Beaucoup déclarent « m’aimer  », certains même se permettent de commenter les moindres détails qui me constituent. D’autres en revanche n’hésitent pas à m’annoncer publiquement qu’ils ne m’apprécient pas, sans que je leur demande quoi que ce soit. Je reste néanmoins stoïque, à chercher ce qui chez moi anime toutes ces personnes. Peu à peu il me devient plus difficile de me souvenir de chaque

36 | SCROLL’N TROLL

visage qui s’arrête à ma hauteur. Le compteur continue de s’affoler. Me voilà partagé de toutes parts, à me retrouver dans des lieux qui me sont inconnus. Mes voisins commencent eux aussi à me scruter, empreints d’une jalousie que je ne peux comprendre.

sonne ne souhaite arrêter. Je remarque des copies plus ou moins conformes de moi. Des parodies pour la plupart, dont le succès est semblable au mien. La chaîne dont je fais partie est elle aussi suivie par des millions, et mes frères et sœurs jouissent de cette visibilité.

Un million. Un million d’âmes se sont égarées jusqu’à moi. Je suis désormais « tendance », ce qui semble attirer les voyeurs de manière exponentielle. Je ne parviens plus à suivre le flot de commentaires que l’on m’envoie au visage. Bien que la plupart soient bienveillants à mon égard, je ne peux m’empêcher de noter quelques pointes de haine. On ne comprend pas mon succès. Mes propres recherches ne mènent à rien.

Trois millions. Puis cinq. Puis dix. Je ne contrôle dorénavant plus rien. Un sentiment de paix soudain m’envahit pourtant. Plutôt que de combattre la folie de mes admirateurs, je me laisse aller à son gré. Et maintenant qu’Internet tout entier me connaît, l’ingrédient miracle ne m’intéresse plus. Le succès ne tient peut-être finalement à rien, si ce n’est à une poignée de lunatiques.

Deux millions. La machine paraît désormais lancée dans une course folle, que per-

Simon Aunai


Pourtant, pour une raison qui m’échappe, je semble être celui qui attire tous les regards.

” WIDE OPEN #7 | 37


LETTRE À NOS HÉRITIÉS Futures générations, j’espère que vous ferez bonne réception de cette lettre. Je vous écris pour pointer le comportement exemplaire dont nous avons fait preuve. Depuis 1940, nous sommes pris par une bouffée d’altruisme. Nous avons réuni nos forces pour faire grimper le mercure de 0,85 point. Nous estimons que vous laisser une planète plus chaude, plus sûre est capital. Grâce à nous, vous économisez votre électricité. Nous mettons tout en œuvre pour que les seuls radiateurs que vous voyez soient dans des musées. Nous mettons les bouchées doubles. En 40 ans, nous avons augmenté de 60% la croissance totale de la température pour contrer l’incapacité de nos ancêtres à produire de la chaleur. Grâce à nous, vous ne connaissez pas les tigres du Bengale, les ours polaires.

38 | SOCIÉTÉ

Ceux-ci ne sont que des bêtes sanguinaires, au même titre que les dinosaures. En poursuivant nos efforts, nous arriverons peut-être à exterminer ces satanés moustiques. Grâce à nous, le tourisme en Arctique et en Sibérie est désormais possible. Grâce à nous, les catastrophes naturelles ont été multipliées par 3. Nos ONG nous remercient tous les jours. Je vous demande de poursuivre nos efforts, de ne pas oublier le réchauffement climatique que nous nous exerçons à accélérer. Très chers, j’espère que vous trouverez en ces mots votre ligne de conduite. Je vous embrasse. Étienne Orain


Grâce à nous, le tourisme en Arctique et en Sibérie est désormais possible.

WIDE OPEN #7 | 39


CÉRÉMONIAL DU CHAOS 22h30. La détonation de trois petits pétards résonne dans Juan-les-Pins. 2 2 h 3 1 . O n d é n o m b re 4 5 personnes très légèrement blessées à cause du mouvement de foule. De nombreuses tables sont renversées. On ne compte ni morts ni disparus. 22h32. Rapidement #Pétanqueforjuanlespins devient le hashtag le plus utilisé sur les réseaux sociaux en France. 22h33. Un montage circule : JE SUIS JUAN-LES-PINS apparaît sur fond noir en lettres grises, avec une plage, un palmier et un cocktail sur le côté droit. 22h34. Première réaction internationale avec le Président Donald Trump qui « prie pour le peuple d’Espagne et pour sa ville de Juan lès Piñes ». 22h35. Discours ferme du Président de la République Nicolas Sarkozy qui « condamne fermement ces actes qui assombrissent les soirées yacht de nos amis milliardaires russes ». 22h36. Un deuil national de 47 mois est instauré. L’état d’urgence est prolongé pour les 125 prochaines années. L’exécutif salue une décision « juste et mesurée ».

40 | SOCIÉTÉ

22h37. BFM TV se rend dans la commune de Saint-Ouenl’Aumône, à seulement 951 kilomètres de Juan-les-Pins, pour recueillir le discours poignant d’un vendeur de pétards et les témoignages de ses clients encore sous le choc : « Ça aurait pu être nous... » confie Micheline. 22h38. Les premières manifestations de soutien ont lieu partout en France. Des centaines de pétards mouillés sont déposés au pied des palmiers de Paris Plage, en hommage aux habitants de Juan-les-Pins. 22h39. Les membres du BATARDS (Bataillon Afghan Terroriste Anarchiste Radi c a l D j i h a d i ste S a l a f i ste) revendiquent la paternité de cet événement et déclarent vouloir s’attaquer à l’Europe à coups de lance-pierres et de sarbacanes. 22h40. Les premiers doutes s’immiscent dans l’enquête. La responsabilité des ASVP est pointée du doigt : comment ont-ils pu manquer un paquet de pétards de 10cm sur 12 caché au fond de la poche du suspect qui était seulement à une centaine de mètres de là au milieu de la foule estivale ? 22h41. Les internautes crient au complot et affirment que

les francs-maçons reptiliens illuminatis se cachent derrière tout ça. 22h42. Une fois le calme revenu et les esprits apaisés, une plaque commémorative, pour ne jamais oublier cette nuit d’horreur, est apposée sur les murs de la discothèque Le Whisky à Gogo. 22h43. Avec le recul, les experts font les premières analyses à froid de l’événement. Certains polémistes affirment que les enfants réfugiés-migrantsroms-gitans particulièrement friands de pétards se cachent derrière cette tentative de déstabilisation des traditions européennes. 22h44. Un vacancier alors présent sur place sort d’un long silence et publie un livre intitulé « Le soir où ma vie a pété ». Un récit bouleversant sur les séquelles qu’il garde de cette soirée dont il est pourtant sorti indemne. 22h45. Une première cérémonie du souvenir est organisée alors que 15 longues minutes se sont déjà écoulées depuis les événements de Juan-les-Pins. 22h46. Tout le monde a oublié. Tout peut recommencer. Christopher Cavallo


Tout le monde a oublié. Tout peut recommencer.

WIDE OPEN #7 | 41


PANACÉE Ils ont voulu lui faire la peau. Mais dans cette histoire-là, Poe aime. Poe, belle jeune femme parisienne est une artiste qui a toujours voulu que ses peintures soient les plus belles. Les autres peintres l’adoraient et lui étaient fidèles. Hélas ! Il arrive que des fois l’art rende triste. Elle a conçu de nombreuses œuvres au grand succès  : «  Le Concombre Rose, Bougie Ultime, Société Poub’elliptique  ». Mais à cause de sa dernière toile «  La Panacée  », elle finit en procès. Contre 7 hommes victimes de son œuvre... À l’effet électrique ! Sur la toile on voit 7 hommes chauves, buvant l’élixir bleu d’une fiole. Et à l’hôpital, 7 victimes disant que « La Panacée » est responsable de leur réaction folle. Ils disent être tombés dans les pommes, à la vision de cette esquisse. Et surtout leurs cheveux tombent, comme sur l’œuvre et ses 7 protagonistes. Tout le monde prend la parole dans cette affaire. Les médias interrogent la population et après une fine enquête, ils découvrent que la mère de Poe pratiquait la divination.

42 | ARTS

D’autres choses inquiètent. On lui promet même les flammes de l’enfer ! Car une de ses toiles, la « Bougie Ultime » montrait une gare ravagée par le feu ; et peu de temps après, la gare du Nord est retrouvée incendiée. Serait-ce le fruit du hasard ? Accablée par tant de preuves, Poe demeure dans les pleurs. Pénible est l’épreuve, quand les accusations pleuvent, et que l’artiste se meurt. Mais grâce à l’intervention d’artistes engagés, « La Panacée » a pu adoucir les mœurs. Ils manifestaient dans les rues pour la peintre, en son honneur. Les slogans affichés sur leurs pancartes prônaient : « Ne pas gâcher. La Panacée ». Face aux journalistes, ils déclaraient sans lâcher : « Poe n’est pas une sorcière, elle ne lance pas de sorts à travers ses dessins.. On pense au contraire, qu’elle peut nous aider, sans nourrir de noirs desseins.. » Sur ces déclarations, les clans se forment, une guerre d’opinions s’enclenche. De multiples questions, certaines qui désinforment, d’autres plus franches. Le débat se joue entre les anti-Poe et leurs

adversaires qu’ils traitent de chamans, de fous à lier. Pourtant, il ne s’agit que d’artistes engagés à la folie, avec beaucoup d’états d’âme, et un grand instinct familier. Rétorquant à leurs interlocuteurs de se taire, car leurs cervelles s’étriquent. Le phénomène atteint des sommets, jusqu’au jour fatidique. Poe seule dans un tribunal, face à 7 hommes la rejetant de façon pathétique. La justice en tout cas a rendu son verdict et n’a pas tranché en leur faveur. L’avocat de Poe avait plaidé l’inconscient, elle était passée aux aveux : « Elle disait qu’elle s’inspirait de ses rêves avant de peindre, et il s’avère Que parfois ils sont prémonitoires, et ont des conséquences sévères. » Les artistes engagés appuyant la cause de « l’art inconscient » ont convaincu les jurés. L’affaire « Panacée, la toile mystique  » est finie. Malgré ses 7 victimes qui l’injurient. Louis-Philippe Iboully


WIDE OPEN #7 | 43


DOMINOS 2 octobre, 17H, j’arrive au miroir d’eau. Lieu vivant à son habitude d’une agitation enfantine et touristique. Aujourd’hui c’est un calme plat qui y règne. Je m’approche doucement pour découvrir une ligne de blocs. Cette ligne s’engouffre sur la place de la Bourse, pour s’échapper à ma vue le long de la rue Saint-Rémi. Je regarde de plus près l’objet de tous les désirs, je vois un bloc de ciment, rectangulaire, pas plus haut que soixante centimètres, froid, friable et frêle. Je vois un homme en train d’installer certains de ces blocs. Je m’approche de lui avec l’intention de lui demander davantage d’explications sur la scène qui se déroule devant mes yeux. Je me présente à lui comme un journaliste. Sachant très bien que mon expertise journalistique s’arrête à la lecture rapide et décevante chaque matin d’un pauvre “20 minutes” entre deux arrêts de trams. Je lui demande d’abord quelle était la représentation de tous ces blocs. « Vous n’avez jamais touché à un domino de votre enfance à ce que je vois  » me lance Julian avec l’intonation - et quelque peu le physique -

44 | ARTS

d’un Ian McKellen en pleine représentation théâtrale. Un bon refroidissement en guise d’entrée. Je lui demande alors entre deux réponses, comment les gens réagissent à ces évènements. « Je me souviens lors d’une performance à Rennes, une personne est venue me voir en me disant que cette chute géante de dominos avait changé sa vie… » C’est à ce moment que je visionne avec une lucidité inégalée la volonté de cet artiste. La représentation de l’effet et de la conséquence, l’effet papillon. Mais dans un retournement de situation dramatique, je trébuche maladroitement sur l’un des premiers dominos, entraînant la chute inexorable des centaines qui le suivent. Mon geste maladroit provoque un peu plus loin la chute d’une jeune femme. Secouée, elle lâche son portable qui glisse au sol. Ce dernier vient alors s’écraser sur une semelle de chaussure, au bout de laquelle se trouve un jeune homme.


Affolée par cette éventuelle perte, la jeune femme se précipite vers son appareil. Leurs yeux se croisent, et le temps d’un regard complice échangé entre les deux protagonistes de mon histoire, je me retrouve à imaginer leur vie suite à cette rencontre. Je les retrouve 20 ans plus tard, sur ce miroir d’eau depuis aménagé en terrasse de restaurant, accompagnés de leurs deux enfants. Je divague n’est-ce pas ? Pourtant en reprenant mes esprits, je me retourne vers Julian pour me confondre en excuses. Ce dernier ne me lance pas un regard foudroyant, il me dit simplement : « Vous voyez, l’art peut définitivement changer une vie » Thomas Etcheverry

Cette chute de dominos avait changé sa vie.

WIDE OPEN #7 | 45


DIY

01

PRÉPARER SES FICHIERS

Voici les photos utilisées pour ce tutoriel. Veillez à les choisir avec patience notamment pour la perspective, mais aussi à choisir les images les plus grandes possibles afin d’avoir une meilleure qualité. Cela évitera que vous avanciez trop dans le travail et qu’au final l’ensemble ne soit pas cohérent.

46 | DIY


02

PLACEMENT DES ÉLÉMENTS ET INTÉGRATION

Placez vos différentes parties du fond, c’est à dire le ciel, les pyramides, les montagnes, la neige et le sable. Utilisez l’outil masque de fusion sur un calque afin de pouvoir masquer une partie de celui-ci avec le pinceau noir (pinceau blanc pour effectuer l’inverse). Faites le sur l’ensemble des calques pour que le tout soit homogène.

WIDE OPEN #7 | 47


03

RAJOUTER LES DÉTAILS

Rajoutez maintenant la femme, les louveteaux, la pierre égyptienne ainsi que le laser. N’hésitez pas à les masquer en partie, afin de mieux les intégrer dans le décor. Soyez attentif au positionnement et à la qualité de ces éléments là car ce sont eux qui rajoutent le “petit plus” à la création. Pensez à créer les ombres de la pierre égyptienne, de la femme mais aussi des louveteaux.

48 | DIY


03

EFFECTUER LES RETOUCHES FINALES

Chaque élément doit s’intégrer au mieux dans l’image pour paraître réaliste et crédible. Po u r ce l a , j o u ez s u r l e s paramètres de luminosité/ contraste sur la neige pour rendre la partie sombre plus claire et faire en sorte qu’elle s’unifie avec la neige de l’autre image utilisée. La balance des couleurs, quant à elle, a permis de rendre la pierre égyptienne plus rouge, et de mieux s’implanter dans le sable. Pour le laser, appliquez un style de calque lueur externe rouge. Concernant les valeurs, testez un peu toutes les options,

cela permet d’apprendre la spécificité de chacune d’entre elles. Enfin, fusionnez l’ensemble des calques et appliquez un effet passe-haut de faible valeur dessus, cela permet de faire ressortir tous les éléments de votre création.

WIDE OPEN #7 | 49


SANS SÉRIF Giambattista Bodoni créa la police de caractère Bodoni en 1798. Il s’inspira pour cela des polices de Pierre-Simon Fournier, de la Didot de Firmin ainsi que de la Baskerville de John Baskerville. Mais il n’y a aucun doute, Giambattista Bodoni trouva son style personnel et particulier, notamment en matière d’impression. La Bodoni fait partie des Didones, selon la classification Vox-Atipy. Elle est reconnaissable au grand contraste entre les pleins et les déliés, ses fûts parfaitement verticaux ainsi que ses empattements longilignes.

50 | SANS SÉRIF


O O BODONI 1798 Giambattista Bodoni

BODONI 1798 Giambattista Bodoni

Giambattista B la police de Bodoni en 17 pira pour cela de Pierre-Si nier, de la Firmin Didot Baskerville de WIDE OPEN #7 | 51 kerville.


52 | WIDE OPEN #7

Wide open 7 Chaos Theory  

Un numéro spécial sur l'effet papillon, l'effet domino, la théorie du chaos et ses déclinaisons en film, publicité et art. Comme d'habitude,...

Wide open 7 Chaos Theory  

Un numéro spécial sur l'effet papillon, l'effet domino, la théorie du chaos et ses déclinaisons en film, publicité et art. Comme d'habitude,...

Advertisement